Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi

Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Lun 6 Mai 2019 - 13:41




Le rustre de la Roche et la Rose volcanique

With Saichi



C’était une nouvelle journée qui commençait à la cité militaire et commerçante de la Roche. La jeune femme s’était levée à l’aube comme très souvent afin de se rendre à l’hôpital dès que possible. Arborant sa blouse blanche, elle passait de chambre en chambre pour mettre à jour le dossier des divers patients hospitalisés récemment. Ensuite, elle était venue en aide à un confrère dans les soins d’un blessé de combat alors que l’homme soignait une fracture ouverte et que la douce avait refermé une plaie moyenne sur le torse.

La violence était présente partout, elle provoquait des souffrances inouïes, mais elle était normale quand on était un shinobi, on devait se préparer à subir son courroux. En tout cas, c’était ce qu’elle avait appris aux côtés de l’Oterashi durant leurs diverses joutes, lui ouvrant considérablement les yeux. Oh, ses pensées n’avaient pas changées, elle croyait encore aux bonnes choses que le Yuukan pouvait offrir, son impression s’était juste agrandie, faisant en sorte de ne pas ignorer ses aspects sombres et brutaux. Aimi ne souhaitait pas s’entourer d’un monde tout rose, mais il était légitime pour elle d’avoir de beaux espoirs non sans oublier les guerres et les batailles qui pouvaient survenir. Elle serait même la première à faire front si c’était nécessaire, bien que son rôle consiste aussi à être le support si c’était nécessaire.

Quand elle termina ce qu’elle avait à faire, la pendule sonnait déjà midi. La Chiwa avait pris son déjeuner aux côtés de ses confrères appréciant passer du temps avec eux, discuter de tout et de rien, ce petit moment très important qui leur permettait de penser à autre chose que leur travail quotidien. Il était temps pour la douce kunoichi de quitter les lieux, ayant son après-midi. L’épéiste ne savait pas encore ce qu’elle allait faire alors que ses pas se dirigeaient tranquillement vers la boutique d’armes. Une fois rendue, elle salue son père qu’elle n’avait pas vu, s’étant levée bien avant lui.


« Oh, tu tombes bien Aimi ! Si tu n’as rien de prévu, j’aurais besoin de toi pour une petite heure, je dois rencontrer un potentiel fournisseur, ça me permettrait de laisser le magasin ouvert. »

« Oui Otosan, je n’ai rien de prévu, j’ai finis mon service à l’hôpital, je me charge de la boutique ! »

Le chef de la famille ferma la main en un poing et brandit le pouce accompagné d’un simple sourire, la douce kunoichi rougit légèrement, touchée par ce geste qui lui manquait tant. Il quitta alors la boutique en la saluant de nouveau. La Chiwa se plaçait alors à la place du patron en soupirant regardant autour d’elle les divers articles à vendre passant de simples armes de jets à des lots de makibishis ou de senbons puis des katanas ou encore des flèches. Alors qu’elle tripotait les affaires à côté de la caisse, la porte s’ouvrit faisant sonner la petite cloche qui permettait de prévenir l’arrivée d’un client. La rousse leva alors ses yeux vermeils sur un homme qui semblait plus âgé qu’elle, il devait faire deux têtes de plus que la doucereuse tandis qu’il arborait un accoutrement des plus simples. Le bandeau arborant le symbole de la Roche gravé sur une plaque en métal, attaché à sa ceinture, lui donnait un indice sur son appartenance à la cité militaire en tant que shinobi. Enfin, il était rare qu’un civil se présente ici de toute façon, donc c’était logique. Le rubis de la roche se déplaça sur le côté laissant apparaître son fin corps grandissant au rythme des jours printaniers, elle s’inclina respectueusement. Il était temps pour elle d’agir comme la petite patronne des lieux.

« Bienvenu à la boutique d’arme de Tetsu, en quoi puis-je vous aider ? »

Accompagné d’un fin sourire se voulant accueillante, elle attendit donc que l’homme à la musculature bien présente prenne la parole.




Spoiler:
 

_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Mar 28 Mai 2019 - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Lun 6 Mai 2019 - 21:08
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi E7ce799774aa0cf0247f40c777d8a8a9
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


Encore une dure journée pour le nouveau iwajin. Intégré depuis dans ce village, il quittait rarement sa petite sœur, mais depuis son arrivé ici, il avait dû le faire pour des questions urgente, comme par exemple le jour ou-il dû se présenter à l’académie pour passer l’examen genin. Un jour d’un ennuie exceptionnel qui fut rattrapé par la rencontre de cette sauvage de Yaoguai. Aujourd’hui aussi partait de bon train pour en être un. Saichi allait commencer à croire que les jours sans Siri seraient tous épouvantable. Il y voyait au moins quelque bon côté à son absence, pas de jacasserie inutile à en faire exploser la tête à force de trop l’écouter. Aujourd'hui il avait mission, trouver de quoi s’équiper pour ressembler à un véritable ninja, mais il était presque fauché. Le boxeur avait bien compté son argent avec la petite, il avait assez pour acheter quelque outils ninja et faire les courses après. Il se demandait toujours pourquoi il était chargé de ces tâches ingrates. Certes, il ne savait pas cuisiner et laissait la petite s’occupé des tâches ménagères, ne pouvait-elle pas être clémente et l'accompagné un minimum, quitte à supporter cette pipelette, qu’elle souffre avec lui de ces activités barbantes.

De sortit de jours, se baladant dans le cœur commerçant en plein soleil, Hijikata ne s’était pas trahis, il portait toujours le même type d’habits que d’habitude, son t-shirt blanc simple et son pantalon noir tout aussi simple. Une chose changea à d’habitude, il devait maintenant arborer sur lui le fameux bandeau que chaque ninja se doit d’avoir. La plupart des soldats d’Iwa le portait au front, l’affichant fièrement, comme un joyau d’une valeur inestimable. Pour Saichi tout cela était d’une connerie inouïe, il ne comprenait pas du tout son utilité et ne cherchait pas à le savoir au risque d’être fortement de la réponse. Comme tout ninja qu’il se respecte, il devait le trimballer maintenant partout avec lui, alors pour casser les codes il l’accrocha à sa ceinture, pendouillant, bougeant au rythme de ses pas dans les rues d’Iwa. Le nouveau ninja n’avait pas trouvé meilleur endroit.

Aux beaux milieux du cœur commerçant d’iwa, Le natif d’Ame aperçut un premier magasin “les armes de la roche”. Parfait pour lui, il cherchait des armes. Notre héros ne perdit pas de temps à en cherche un autre, celle-là lui feras l’affaire. Il ne prit pas la peine d’éteindre sa clope avant de rentré dans le magasin. Un doux bruit de ce qui ressemblait à un carillon annonça son entré. Une gamine en gardait le comptoir, Hijikata n’eut qu’un regard bref pour elle, ses yeux se focalisait déjà sur les articles que celle-ci vendait, la vendeuse avait tout ce dont il avait besoin. Celle-ci le saluait en prenant les formes tous en lui demandant ce qu’il convoitait. L’iwajin l’ignora un court moment, le temps de bien observé ce qui l’entourait, à son souvenir, il rentrait pour la première fois dans un magasin spécialisé dans les armes à Iwa. Après avoir bien scruté chaque recoin de la boutique, il se tourna enfin vers la gamine, abaissant le regard pour mieux jauger la rousse devant lui, elle avait l’air bien jeune à ses yeux d’adultes.


Tu m’as l’air bien jeune pour tenir une pareille boutique, gamine.”Disait-il à l’adresse de la petite avec un petit sourire, ne voulant pas être trop désagréable.
"Tu peux faire venir tes vieux, j’ai des choses à acheter."

Le boxeur crachait au-dessus lui un nouveau nuage de fumé fraichement pris de sa cigarette qu’il avait gardé à son bec. Il remarqua rapidement que l'enfant du comptoir ne bougeait pas de sa place, l’observant de ses petites prunelles. Que lui voulait-elle ?

“Tu attends quoi ?”demandait-il de nouveau avant de faire un geste de la main, comme pour la chasser d’ici.
“Je n’ai pas trop le temps, j’ai une autre gosse à m’occuper chez moi”

Il la fixait, espérant qu’elle s’en aille enfin chercher ses parents ou le responsable du lieu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Lun 6 Mai 2019 - 21:56


Le rustre de la Roche et la Rose volcanique




La jeune femme s’était accoudée au meuble brut qui maintenait la caisse attendant une réaction de la part de cet individu étrange. Même s'il n’y avait pas d’inscription interdisant la cigarette, elle ne trouvait pas cela forcément agréable. Cette fumée qui sortait de ce petit bout de cendre légèrement chaud qui chatouillait légèrement ses narines de façon désagréable. Enfin, elle en toucherait deux mots à son père. Alors qu’elle l’avait accueilli avec politesse et respect, le colosse déposa à peine son regard sur elle étant bien trop occupé à analyser les différentes armes proposées dans la boutique de la cité rocheuse. La rousse soupira légèrement alors que l’homme ne daignait toujours pas lui apporter de l’attention - plus poli, tu meurs – s’était-elle dit mentalement. Il lui adressa enfin la parole, omettant d’ailleurs de la saluer – ça commence bien – tout ça pour la juger sur son apparence et l’appeler gamine ? Pour qui se prenait-il ?

Le fin sourire apparaissant sur son visage mature et masculin allait vite s’effacer s’il ne faisait pas attention aux termes qu’il utilisait. Ah, mais c’est qu’il la prenait vraiment pour une enfant en plus ? Il était vrai que la doucereuse avait une petite taille, mais les formes qu’elle possédait, bien que discrètes, étaient présentes et mûrissaient petit à petit. Si la Chiwa n’était pas quelqu’un de poli, elle lui ferait ravaler sa cigarette dégoûtante déjà avant de le dresser un bon coup. Alors qu’elle réfléchissait à comment le remettre à sa place, il n’arrangea pas son cas en tentant de la virer de la boutique avec un vulgaire geste de la main, afin qu’elle aille chercher ses parents sans attendre et qu’il avait d’autres choses à faire. Déjà qu’en plus c’était un manque de respect pour sa défunte mère – même s’il n’était pas censé le savoir – mais personne n’avait le droit de la traiter ainsi. Aimi fronça alors des sourcils et croisa ses bras avant de s’avancer vers l’inconnu iwajin qui faisait deux têtes de plus que lui d’un pas bien décidé. La kunoichi du village de la Roche releva ses pupilles écarlate, lui faisant bien comprendre qu'il ne l'impressionnait guère.


« Déjà, on dit bonjour cher monsieur. » Le ton était simple, ferme sans être brusque non plus. « Ensuite, c’est moi qui gère la boutique durant l’absence de mon père qui tient le commerce, donc si vous voulez acheter des articles, demandez à la gamine face à vous. »

La doucereuse restait debout face à lui, les bras toujours croisés contre son chemisier kaki, les sourcils longs et fins encore froncés alors que son visage s’adoucissait petit à petit. La jeune femme pouvait être charmante comme volcanique, il ne fallait pas se montrer désagréable ou malpoli avec elle ou une personne de son entourage, sinon elle sortait les griffes. En tout cas, elle espérait simplement qu’il comprendrait que son côté rustre n’était pas le bienvenu quand on se montrait courtois et accueillant.

« Je sais que je n’en ai pas l’air, mais j’ai 18 ans, un shinobi devrait se montrer plus respectueux ! Franchement, je plains votre enfant... ».

La genin avait marmonné la dernière phrase, l’épéiste détourna les yeux, elle savait qu’elle ne faisait pas son âge, mais quand même. Enfin, elle espérait qu’il s’excuserait et qu’il passerait sa commande comme tout client.




Spoiler:
 

_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Mar 7 Mai 2019 - 12:02
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Tumblr_olk28wohnc1tprdfgo1_500
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


Hijikata attendait que la fille aille chercher un responsable, ou quelqu’un pouvant l’aider dans ses achats, il n’y connaissait pas grand-chose en outil ninja. La petite s’approcha fièrement de lui au lieu de partir voir quelqu’un de compétent, elle avait surement mal entendu sa requête, une sourde peut être ? Ou bien encore un enfant né avec un pète au casque. Saichi la regardait arriver, ne comprenant pas trop ce qu’elle faisait. Une fois à sa hauteur, elle lui lâcha un lourd reproche, qui devait surement avoir l’effet d’un coup de fouet sur un homme civilisé, mais ce n’était pas son cas, pour lui, ce n’était rien, un simple détail. La rousse continuait sa phrase avec un nouveau reproche, qu’il balaya aussitôt l’avoir entendu. Pour finir, elle crut que le Grand gaillard de par sa taille, n’allait pas entendre ses messes basses, certes il dût se pencher légèrement et tendre son oreille pour bien capté ses paroles, mais il ne fallait pas le prendre pour un mal entendant.

Bah tiens, alors comme ça tu aurais 18 ans, je te donnais bien 5 de moins.”lâchait-il tout en souriant un peu plus.

Il ne s’attendais pas à cette information, mais pour lui, rien ne changeait, elle restait une gamine à ses yeux, l’âge ne changeai rien à ce fait. Il remarqua très clairement que cella l’avait peut-être blessé, et le boxeur avait besoin de son matos. Cela arrivait rarement, mais l’iwajin devait bien réfléchit avant de balancer une phrase qui pourrait le mettre à la porte, si cela pouvait lui éviter de partir à la recherche d’une autre boutique, il s’en serait reconnaissant. Alors pour une fois, il tourna sa langue sept fois dans sa bouche avant de l’ouvrir. Sans le vouloir du fait de la petite taille de l’interlocutrice, il se mis à la regarder depuis sa position et à répondre.

“Ecoute,”commençait-il par dire, faisant attention à ne pas paraitre agressif comme à son habitude.
“mon but n’étant pas de cherché des ennuis mais seulement une personne compétente pour que je puisse faire mes achats rapidement et en toute tranquillité.”Il la pointait maintenant du doigt.
Maintenant, si toi, la petite rousse tu peux m’aider, alors allons y et occupons-nous de ma liste."

Saichi sortit une petite liste de fourniture que Siri lui avait écrit, ce n’était pas bien écris, son grand frère essayait que depuis peu à apprendre à la gamine à écrire. Lui laissé s’occupé de ce petit bout de papier était un bon entrainement pour elle et un gain de temps pour Saichi qui détestait toujours faire ce genre de chose. Il tendit la liste à l’occupante de la boutique. Dessus était écrit à la suite les articles dont le boxeur avait besoin. Quelques bombes fumigènes pour ce caché ; du fil d’acier pour jouer les fourbes ; et une sacoche de kunais et de shurikens pour ressembler à un vrai ninja !

Ce que Le ninja d’iwa ne savait pas, c’était l’illisibilité de la liste, il n’avait pas pris la peine de relire derrière Siri, lui faisant confiance et surtout voulant en finir rapidement avec ses courses qui lui prenait toujours trop de temps à son gouts.


“tiens, si tu peux me fournir tous ces outils je te serais reconnaissant de pouvoir me débarrassé de ça” disait-il tout en crachant un nouveau nuage vers le plafond.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Mar 7 Mai 2019 - 13:09


Le rustre de la Roche et la Rose volcanique




Il devait la prendre pour une gamine étrange alors qu’elle se pointait de sa petite taille face à lui, prête à lui faire comprendre que le respect et la politesse étaient importants. Quand elle prit la parole pour le lui faire comprendre, il ne semblait pas être surpris ou étonné. Fronçant les sourcils, elle constatait qu’il s’en fichait complètement. La rousse gonfla les joues quand il lui dit qu’elle faisait cinq ans de moins, « Bien sûr que j'ai 18 ans! » Elle en avait marre de ressembler à une enfant qu’on ne respectait pas ; c’était un médecin et un shinobi, elle méritait mieux qu’un geste de la main ou des moqueries. Un sourire amusé naquit sur son minois adorable alors qu'elle cherchait un surnom à lui donner.

Enfin, un silence plana entre les deux personnes dont la taille contrastait grandement puis il prit de nouveau la parole, son ton devenant complètement différent que quelques secondes auparavant. Et bien, c’était bien comme progression sociale déjà ! Ce n’était pas compliqué de prendre sur soi et de se montrer poli de temps en temps, non ? Un grand sourire s’afficha sur le visage de l’épéiste de la roche alors qu’elle décroisait ses bras et se penchait sur la petite liste de fourniture que l’homme lui tendit, dont la calligraphie était difficile à comprendre.

La jeune femme leva un regard rapide à son client, si certains mots étaient compréhensifs, d’autres l’étaient un peu moins. Le comportement de l’individu étrange était différent et elle pouvait saluer les efforts, même si elle grimaça à la vue de la fumée sortant de sa bouche. La douce soupira et prit la liste dans ses mains avec douceur, avant de se concentrer sur les différentes lignes. La Chiwa fit le tour de la boutique à la recherche des armes et accessoires demandés : des bombes fumigènes, très efficaces pour se cacher et mieux prendre par surprise. Elle attrapait les petites boules dans le bocal avec délicatesse si elle ne souhaitait pas enfumer la boutique puis les déposa dans un sachet qu’elle posa à côté de la caisse. Ensuite, il demandait du fil d’acier très résistant qui pouvait être utile de bien des manières. La douce attrapa une bobine et la rangea dans un petit sachet aussi qu’elle déposa à côté des petites bombes. Ensuite, elle se pencha sur la liste, mais n’arrivait pas à cerner certaines lettres rendant les articles incompréhensifs. La jeune kunoichi se rapprocha de lui, un fin sourire aux lèvres et lui tendit la liste en montrant les lignes difficiles à décrypter du doigt.


« Excusez-moi cigarette-san, mais je ne comprends pas ce qu’il y a écrit pour les deux derniers articles, pouvez-vous m’aiguiller ? »

Le rubis de la roche prenait son rôle très à cœur, elle avait fait preuve de politesse ne désirant pas froisser le géant brun tout en étant très professionnelle. Le petit surnom qu’elle lui avait donné n’était pas méchant non plus, mais vu qu’il ne se gênait pas pour la qualifier de gamine, elle allait elle aussi le taquiner. Enfin, sa curiosité légendaire revint au galop, alors qu’elle attendait une explication de sa part concernant sa petite liste. Étant donné qu’ils étaient tous les deux des camarades d’armes ne s’étant jamais croisés auparavant, elle trouvait légitime de s’interroger sur sa personne.

« Excusez-moi de paraître indiscrète, mais vous êtes shinobis tout comme moi, je me nomme Chiwa Aimi et je suis aussi médecin ninja, et vous ? »




Spoiler:
 

_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Mer 8 Mai 2019 - 18:06
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Tumblr_pgxe80hlm41te5npgo2_540
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


La liste donnée, Saichi espérais qu’il n’est plus à s’occupé de ce bout de papier, seulement prendre ses articles payés et partir aussitôt, son canapé le manquait dans son petit studio, certes miteux, mais il avait au moins un toit et de quoi se nourrir dans son assiette. Une bonne bière, voilà de quoi il avait envie, avec de la tranquillité, espérant ne pas être dérangé pour une foutu mission comme la dernière fois. Pour le moment, il était coincé ici, dans cette boutique à faire des achats auprès d’une petite rouquine qui n’avait pas l’air d’apprécier la façon de parler du ninja de la roche, celui-ci ne remarquait rien, comme à son habitude, il restait focalisé sur sa mission.

Il pouvait observer la petite se mettre au boulot, allant récupérer les articles dont il avait besoins pour jouer les ninjas en herbe. Il restait très attentif au produit que la commerçante mettait dans un petit sac, elle déposait le tout sur le comptoir. Saichi ne fit pas le timide et regarda le contenue du sachet, voulant être surs que la gamine ne fasse pas erreur. Elle déposa un autre paquet à côté du premier, celui-ci contenait le fil d’acier dont il avait besoin. La petite faisait son travail rapidement, un trait qu’il appréciait quand cela allait dans son sens. Les dernier articles mit par contre du temps à arriver. La vendeuse avait l’air de bloqué sur la liste, ses petits yeux, plissé, avait du mal à lire quelque chose. La rousse abandonna et se reprocha de Saichi, liste tendue pour lui faire lire. Sans surprise, La commerçante n’arrivait pas à lire les dernières lignes du papier, quémandant l’aide du grand fumeur. Hijikata libéra encore une fois une autre dose de fumé et répondit.


Cette idiote de sœur n’est pas foutu d’écrire correctement.”Disait-il, tout en secouant la tête par dépit.
A mon souvenir, Si les fumigène et le fil d’acier sont prit, il manque les sacoches de kunai et de shuriken. Saichi se jura de faire attention la prochaine fois qu’il sortirais avec une liste préparée par Siri.

Puis après lui avoir répondu, il tiqua sur un détail, l'interlocutrice venait de l’appelé “cigarette-san”. Première fois qu’on le nommais ainsi, il ne put qu'en sourire. Avant de pouvoir lui faire une remarqué dessus, Cette “Aimi” se présenta au gaillard. Elle était aussi une ninja de la roche et médecin en plus de ça. Un beau cv pour un petit bout de femme pareil. Le boxeur prit la cigarette entre ses doigts et ce présenta à son tour.

“Aux lieux de cigarette-san, ce qui est bien moche il faut se l’avouer, tu peux m’appeler Saichi petite. Je suis nouveau ninja aussi, cela fait peu de temps que je suis arrivé dans ce village.”Il pointa du pouce la direction de l’académie.
“Je fais équipe avec la sauvageonne Sae et le directeur de l’académie, j’ai oublié son nom, mais bon, rien d’important”

Savoir que cette gamine savait surement se battre l’impressionnait, comment un corps chétif pouvait le permettre, si c’était vraiment le cas, Siri pouvait-elle aussi apprendre à se défendre ? Une info bonne à prendre qu’il rangeait dans le coin de sa tête pour le moment.


Alors comme ça tu es une “ninja” ? Je suis curieux de savoir ce que tu donnes sur le terrain, à en juger par ta corpulence” disait-il tout en riant à gorge déployé.
“Je ne me moque pas” se justifiait Saichi pour éviter tout problème inutile.
“ tu as réussi à attiser ma curiosité, j’aimerais bien voir ce que tu fais face à l’adversaire.”

Il mima un coup de poing pour appuyer son propos.

“Tu sais rendre coup pour coup; manié un sabre peut être ? Ou encore soulever des rocher comme ce bon Muramasa ?” Une lumière s’alluma en lui, un éclair de génie. Muramasa ! voilà son prénom à l’autre.” s'écriait-il.
“En tout cas,” rajoutait-il tout en se penchant vers elle. “Peut-être arriveras-tu à me surprendre.Un fin sourire se dévoilait sur son visage qui affichait souvent l’ennuie.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Mer 8 Mai 2019 - 19:04


Le rustre de la Roche et la Rose volcanique




La Chiwa lui tendait la liste de papier couverte d’une écriture maladroite, comme si la personne qui avait écrit débutait. Il se pencha sur celle-ci sans se gêner de relâcher une fumée bien désagréable, faisant grimacer la jeune rousse. Alors l’enfant dont il parlait quelques minutes avant était sa petite sœur, elle comprenait mieux et trouvait cela très touchant en fait. Elle sourit doucement lorsqu’il lui expliquait que les articles manquants étaient des sacoches de kunais et de shirukens.

« Très bien je vais vous chercher cela ! Et ce n’est pas grave, ce n’est sûrement pas aisé d’acquérir la maîtrise de l’écriture au début. »

Aimi la douce, elle pouvait se montrer très compréhensive avec les gens, elle n’allait sûrement pas lui reprocher une illisibilité d’une simple liste de course. Enfin, elle s’était présentée, curieuse d’en savoir plus sur son statut de shinobi et donc son identité par la même occasion. Liste à la main, elle se déplaça sur les étagères opposées aux premiers farfouillés, afin de récupérer un étui à kunais. Ensuite, elle se déplaça sur la droite et attrape une sacoche à shurikens avant de les ranger avec les premiers articles.

Pendant ses actions très sérieuses, la kunoichi reportait de temps en temps son attention sur l’homme qui se présentait ; Saichi hein ? Il était lui aussi shinobi de la Roche et c’était récent en plus. La curiosité de l’Eisei nin revint au galop alors qu’il mentionnait les membres de son équipe, une certaine Sae qui lui était complètement inconnue et le directeur de l’académie qu’elle connaissait extrêmement bien. L’épéiste de la cité militaire attrapa une feuille et nota avec un crayon chaque article avec leur montant avant de noter le total en bas. Pendant que son bras peignait le bout de papier, le grand iwajin s’intéressait aux capacités combatives de la Chiwa, n’omettant pas de faire une remarque sur sa timide taille. Alors qu’elle le regardait avec de gros yeux surpris, il la rassura aussitôt ne se moquant pas d’elle, mais le fait est que cela l’intriguait beaucoup.

La jeune femme sourit, amusée, en le voyant faire des gestes avec son poing, en attrapant le sachet avec ses achats dans les mains accompagné de la petite facture manuscrite. Tout en avançant vers lui, l’homme d’âge mure lui demandait alors comment exerçait-elle pendant ses combats, la comparant alors à Muramasa. Ses pensées se dévirent sur le corbeau mystérieux aux multiples talents, un homme particulier que la Chiwa appréciait. Saichi se pencha alors vers elle, elle le défiait du regard, qui semblait lui lancer un défi que la doucereuse accepterait avec joie. La genin lui tendit le sachet avec le papier un large sourire aux lèvres.


« Tout d’abord, voici vos articles avec la petite facture. Vu que c’est votre première visite ici, je vous offre les bombes fumigènes, cadeau de la boutique ! Vous pourrez utiliser le restant pour faire plaisir à votre sœur ! Oh et je connais bien Muramasa-San, il est… très unique en son genre. »

Elle lui adressa un rire léger avant de reprendre durant quelques secondes un air sérieux, elle brandit son poing et le regarda avec un nouvel air de défi dans les yeux.

« Vous voyez ce poing ? Si je vous frappais avec une dose de chakra conséquente, vous traverseriez le mur et la rue entière, sans compter les fractures que vous pourriez subir. »

Elle recula et croisa ses bras en souriant. Il était amusant pour un vieux grognon en fait, Aimi l’avait jugé trop rapidement peut-être. Enfin, l’idée de le surprendre était très alléchante, la jeune femme s’imaginait déjà aux terrains d’entraînement à lui prouver que même si elle était petite et pas des plus musclée, qu’elle pouvait être très redoutable.

« Et bien, peut-être que je pourrai vous surprendre, vous montrer de quoi je peux être capable sur le terrain, si cela vous dit ? »

On ne disait jamais non à une petite joute, apprendre était le meilleur moyen de progresser et d’atteindre ses objectifs. Alors qu’elle adressait un nouveau sourire à l’homme faisant deux têtes de plus qu’elle, la porte s’ouvrit sur une silhouette familière, celle de son père. La Chiwa arqua un sourcil trouvant qu’il avait fait vite. Le paternel apporta son attention sur les deux personnes alors que son regard s’illumina.

« Oh Aimi, tu es là ! Bienvenue dans notre boutique jeune homme. » Il s’inclina respectueusement face à lui. « Le fournisseur n’a pas fait acte de présence alors je suis revenu. Vraiment, comment peut-on oublier un rendez-vous si important… Enfin, merci d’être restée, tu peux disposer maintenant ! »

La médic-nin hocha positivement de la tête et sourit à son père qui retournait à ses affaires, les saluant tous les deux. La jeune femme attendait le paiement qu’elle rangerait à la caisse. Maintenant, que son père était là, elle était libre.

« Si j’ai bien compris, votre arrivée dans le village est récente et vous avez une petite sœur ? Peut-être que je pourrais vous conseiller sur des interrogations ? Cela vous dit de marcher un peu ? »

Le rubis n’était pas vraiment le genre de personne à inviter quelqu’un se promener, à part Musashi. Quelque peu gênée, une main passa frotter l’arrière de sa tête. Seulement, elle ne savait pas pourquoi, mais la rousse avait envie de plus en apprendre sur lui, et si en plus il pouvait l’aider lui et sa petite sœur.




Spoiler:
 

_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Jeu 23 Mai 2019 - 1:11
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Tumblr_o8utqgdFOS1r0pugso2_500
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


Avec étonnement, Saichi apprit que la petite commerçante connaissait bien le fameux Muramasa, l’énigmatique directeur de l’académie, mais pas le temps de pensé à ce ténébreux personnage. La kunoichi le menaçait de son poing, ou plutôt, le défiait avec ses poings minuscules à ses yeux. Sous la description de son coup de poing qui serait ravageur pour un grand gaillard comme lui. Ce moquait-elle ou la gamine était-elle bien sérieuse en lui disant tout cela ? Sérieuse elle en avait tout l’air ! Le défi qu’elle lança au rustre de la roche fit sourire Saichi, dévoilant sa dentition. Un challenge, cela plaisait à Hijikata, mais se battre sans rien à la clé était barbant, ennuyeux, et inutile au possible. Il fallait trouver quelque chose qui le boosterait, une récompense qui ferait bouillir son sang d’excitation, comme durant ses combats sur le ring. Certes, il n’en gagnait que rarement, mais il ne perdait jamais espoir quand de l’argent était à la clé, cette envie coulait toujours en lui.

Il hocha la tête, néanmoins, avant de pouvoir formulé sa demande, la porte de la boutique s’ouvrit en grand, dévoilant le corps d’un personnage, la lumière du soleil éblouissait brièvement Saichi. Cela ne dura que deux petites secondes. Pour l’oeil du ninja c’était un vieil homme, peut-être avait-il dans la cinquantaine. Le nouvel arrivant n’omit pas ses bonnes marnières, il souhaita la bienvenu Saichi et lui souhaita en même temps la bienvenue dans son magasin. Le propriétaire du lieu venait d’arrivé. Le vieux congédia celle qui devait être sa fille. Avant d’oublier, il remercia la rousse pour le cadeau et donna en ryos la somme de ses articles, le grand brun se demandait toujours si cela allait bien lui servir un jour.

Saichi observait la jeune commerçante encaissé son argent avant de lui proposer une petite balade dans les rues de la ville. La petite rousse avait l’air gêner dans sa demande, pourquoi donc ? Pour l’iwajin, il n’y avait rien de fou. Il mit de côté ce détail et accepta.


J’ai encore un peu de temps avant de devoir rentré, du moment que tu ne me fais pas perdre mon temps.”disait-il crûment, sans faire attention que cela pouvait être mal prit par la jeune demoiselle.

PSaichi avait une occasion d’avoir des informations sur les ninjas d’iwa, ne connaissant pas grand monde, cela lui serait surement utile dans le futur. Le boxeur avait aussi quelque question concernant la ville et sur cette gamine.

“Je me demandais.”disait-il tout en sortant de la boutique.
“Cela fait combien de temps que tu vie ici ? Tu pourrais peut-être me donner des tuyaux utiles.” continuait-il de dire en élevant la voix pour ce faire entendre malgré les bruits constants de la ville. "Peut-être es-tu au courant de l’existence de combats organiser dans cette ville ? Un endroit où je pourrais gagner des sousous.

Hijikata cherchait à participer à des combats contre de l’argent, bien que la plupart du temps, ceux-ci étaient illégaux, mais ça ne faisait pas peur à notre personnage, bien au contraire, la récompenses était bien souvent au-dessus des combats légaux. Il devait malgré tout, faire attention à sa demande. Il ne la connaissait pas. En y mettant quelque pincette, peut-être l’iwajin allait pouvoir formuler sa demande sans qu’elle paraisse suspecte.

“Je suis un peu fauché, voir beaucoup même. La vie de ninja n’est pas facile, surtout quand on y connait que dalle. Alors si tu connais des endroits qui y remédierait, je t’en serais reconnaissant !”Il vida ses poches en même temps pour appuyer ses propos. Un fin sourire apparu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Jeu 23 Mai 2019 - 10:03


Le rustre de la Roche et la Rose volcanique




Il semblait amusé de la petite démonstration de force de la jeune femme, brandissant son poing, un air de défi dans les yeux. Pourtant, la rousse était très sérieuse. Son sourire franc fit apparaître un rictus sur le minois de la kunoichi, serait-il intéressé ? Enfin, leur petite conversation coupa court lorsque la porte de la boutique d’armes s’ouvrit en grand, attirant leur regard. La Chiwa arqua un sourcil en constatant que c’était simplement son père, qui revenait bien plus tôt que prévu. Son fournisseur ayant fait faux bond, il était simplement revenu et déclara qu’Aimi était libre à présent. Hochant de la tête, elle encaissa la somme des articles achetés par Saichi lui déposant dans la caisse avant que son paternel prenne la relève. Par la suite, la doucereuse lui proposa son aide, s’il voulait recevoir quelques conseils en tout genre tout en marchant à l’extérieur. Il déclara qu’il avait encore un peu de temps avant de rentrer, même si sa dernière phrase aurait pu la vexer, elle se contenta de lui offrir un grand sourire, montrant toutes ses petites dents, contente qu’il accepte malgré son côté bougon. L’épéiste de la roche lui fit donc signe de la suite alors qu’il quittait la boutique ensemble.

Il entama déjà son interrogation pour en savoir plus et commença par lui demander depuis combien de temps vivait-elle ici étant donné qu’elle pourrait lui donner des tuyaux, hochant positivement de la tête, elle était prête à l’aider comme elle le pouvait. Le brun lui demanda alors s’il existait des combats de rue qui permettait de se fournir financièrement. La jeune femme ne cacha pas sa surprise, c’était plutôt osé de lui faire part de cette demande, en sachant que ce n’était pas très réglo comme moyen de gagner de l’argent. Mais Aimi n’était pas du genre à juger ou dénoncer ainsi, puis, il y a quelques jours, elle avait assisté à un duel entre le Nagamasa et une brute… Le genin chercha à se justifier, sûrement par crainte que cela soit mal interprété, faisant mine de vider ses poches, bien évidemment vides. Il lui expliqua qu’il était fauché et qu’il cherchait un moyen de pouvoir se faire des économies, ce qui était tout à fait louable en soi. Le petit rubis sourit et hocha de la tête, réfléchissant quelques secondes alors qu’ils arpentaient tranquillement les rues de la cité militaire et commerçante.


« Et bien, tout d’abord, pour te répondre, cela fait maintenant quatre ans que je vis à Iwa, avec mon père qui gère la boutique. Concernant les combats de ville, ce n’est pas vraiment mon domaine, mais il y a peu, j’ai assisté à un duel dans les hauts quartiers, en sortant d’une visite médicale, c’était plus pour défendre l’honneur d’un clan et l’autre voulait se faire bien voir, mais peut-être que tu pourrais te pencher là-dessus ? » La rouquine pencha la tête sur le côté, lui adressant un petit sourire. « Après, si tu veux d’autres moyens plus… réglo pour gagner de l’argent, tu peux faire des demandes de mission auprès de Tsuchikage-Sama, c’est aussi un bon moyen de se faire payer. Pour ce qui est des combats solvables, je n’en sais pas vraiment plus, mais s’entraîner est important aussi je pense, il y a les hauts plateaux et le dojo à l’académie pour cela. D’ailleurs, si un jour l’idée te vient, tu peux venir me retrouver à la boutique, je trouverais bien quelque chose à te donner si tu gagnes… »

La kunoichi ne savait pas si un simple combat lui suffirait pour le coup. En tout cas, elle essayait de lui faire part de ses connaissances et de ce qu’elle avait entendu parler, tout en lui conseillant de s’entraîner à côté aussi. Les deux iwajins arrivaient sur la grande place circulaire et dynamique du cœur commerçant de la Roche. Faisant le tour des lieux de ses iris écarlate, elle montra du doigt une petite épicerie.

« Cette épicerie possède tout ce dont tu as besoin pour manger et boire, la propriétaire est très gentille et ce n’est pas si cher que ça, en tout cas, je viens tout le temps et elle est très compréhensive, en cas de difficulté. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas. Et vous du coup, vous êtes à Iwa depuis longtemps ? »

Par vous, elle entendait bien évidemment lui et sa petite sœur. La rose volcanique ralentissait le pas, une main posée sur son katana, écoutant ses futures réponses attentivement.




Spoiler:
 

_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 15:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Lun 27 Mai 2019 - 18:31

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


Accompagné par la rouquine, Saichi cherchait à récupérer des infos qui lui serait utile. En premier lieux, Aimi lui avait parlé d’un combat auquel elle avait pu assister, mais d’après la description qu’elle en faisait, c’était loin d’être un combat organisé. Le grand iwajin se demandait si dans ce genre de village ninja, des combats organiser existait. Malgrès tout, c’était la seule piste que la gamine avait pu lui offrir, inutile ou pas, il n’avait pas vraiment le choix que de se pencher dessus. 0 ses agréables souvenir d’habitant du pays d’Ame, Hijikata trouvais le plus souvent ces organisations dans les recoins les plus malfamé de la ville, ou la violence dansait avec la pauvreté sous les yeux des nantis, se massant le bide devant le triste sort des joueurs. Cela n’avait jamais dérangé l’Iwajin de participé à ces combats tout en sachant qui les commandait, son but était juste d’amassé le plus d’argent possible, mais il fallait remporter ses matchs pour empocher la prime, ce qui n’était jamais sons cas.

La tête ailleurs, yeux dans le vide, Saichi ce remémora cette sombre époque. C’était Siri qu’il l’en avait sorti, lui donnant un autre but que l’argent. Puis Genku était apparue, les sauvant d’une crise majeure. C’était ce ninja qu’il l’entraina brièvement pour qu’il puisse mieux se défendre et protégé sa sœur. Le boxeur revint à lui rapidement, écoutant de nouveau ce que disait la commerçante. Sans surprise, elle lui proposait d’accepter des missions officielles, le genre de besogne qui lui prendrait beaucoup de temps sans pour autant gagner en conséquence. Trop peu pour lui, il avait besoin de remporté beaucoup en peu de temps, qu’importe si le danger ne pouvait qu’être plus important, n’est-ce pas ce qui le faisait vivre ? Les autres propositions de la jeune iwajin se rapprochait déjà plus de ce qu’il cherchait.


Un entrainement ? A quoi bon le faire, je n’en ai clairement pas besoin.” répondait-il tout en bombant le torse. “de plus à quoi ça sert ? A part en ressortir épuiser et peut être blesser, mon portemonnaie saura toujours aussi vide.”

Il continuait à suivre la kunoichi, ne sachant pas ou ses pas le menait, il ne pouvait que ce fié à elle. Comme à son habitude, Saichi regardait droit devant lui, jamais le regard vers le sol. Il faillit ne pa voir la rouquine pointée du doigts une boutique, détaillants l’endroit pour l’aider. Hijikata l’écoutait attentivement, enregistrant toute information utile dans sa petite caboche. Elle tournait en suite sa phrase sur Siri et lui.

“Depuis combien de temps ?”répondit-il tout en ralentissant pour suivre sa cadence.

Saichi commençait à compter avec les doigts, mais le savoir devenait compliqué, il passait parfois des journées entières dans son canapé, clope à la main et bière dans l’autre, attendant qu’on vienne le chercher pour une mission aussi prise de tête que celle faite avec ses compagnons.

“Je ne vais pas te mentir, je n’en sais trop rien. Je passe le plus claire de mon temps sur mon canapé. Je dirais deux mois maximums, mais c’est surement moins.”le ninja ce grattait la tête. "Je suis tout nouveau, enfin...On est tout nouveaux, je viens du pays où il pleut tous les jours de l’année. Un bien triste endroit, je ne te conseil pas d’y partir en vacances."Il était bien content d’y être partit.
Il remarqua encore une fois son manque de civisme. “Je suis maladroit, et toi ? Tu étais ou avant d’habiter ici ?”

Saichi avait toujours du mal à tenir une conversation, n'ayant pas l'habitude de le faire, cette situation commençait à le mettre mal l'aise. Pas par la faute de la petite rouquine mais de la sienne. Mal car il ne savait pas comment ce comporter et quoi faire pour animé une discutions qui avait l'air amical.

"Siri avait raison, je vais devoir apprendre à conversé....la poisse."Se disait le boxeur dans sa petite tête vide.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Dim 2 Juin 2019 - 23:24


Le rustre de la Roche et la Rose volcanique




Marchant côte à côte dans les rues bondées du village de la Roche, la doucereuse lui avait fait part de quelques informations, espérant pouvoir venir en aide au rustre qui l’accompagnait. Aimi avait commencé par lui confier qu’elle avait assisté à un combat, mais cela semblait être plus une affaire de clan qu’autre chose, cela restait une piste à suivre. Saichi semblait se perdre dans ses pensées, et la Chiwa lui laissa quelques instants avant de reprendre et lui parler des missions, même s’il en avait sûrement déjà entendu parler. Le bougre sortait de ses songes, faisant le fier encore une fois, prétextant qu’il n’avait pas besoin de faire d’entraînements et que cela ne sert à rien. Tout ce qui semblait compter pour lui, c’était l’argent. Aimi soupira, elle pouvait comprendre qu’être solvable était important pour vivre, mais de là à ne parler que de ça ! L’épéiste avait vraiment envie de lui montrer qu’elle n’était pas une gamine, elle tenta alors une autre approche..

« Ah oui, tu es sûr que tu n’en as pas besoin ? Je me demande combien de temps, tu tiendrais contre moi… Enfin, je peux toujours te proposer de t’inviter à manger quelque part, avec ta sœur après un petit entraînement ? C’est déjà mieux que rien ? »

La rouquine pencha la tête sur le côté, un sourire amusé aux lèvres. Leurs pas les menèrent sur la grande place et devant son épicerie préférée, la Chiwa lui conseilla d venir ici pour faire des emplettes, lui qui ne voyait que par la monnaie, faire des économies devrait lui faire plaisir. Enfin, la kunoichi s’interrogea sur sa présence au sein de la cité commerçante et militaire, et ce, depuis combien de temps, le forçant à ralentir. La douce l’observa compter sur ses doigts, amusée par cet individu étrange. Il lui confia qu’il ne savait pas vraiment, passant la plupart de son temps affalé sur son mobilier. Cela était plutôt surprenant pour un shinobi… Enfin, quand elle voyait tout ce qu’elle faisait, jamais elle ne trouvait de temps pour se poser et juste ne rien faire. Cela faisait donc aux alentours de deux mois, en effet, c’était vraiment très récent, normal qu’il soit perdu dans ce village. Il lui confia qu’ils venaient d’un pays où il pleuvait tout le temps, cela lui faisait penser à Amegakure, ayant lu beaucoup de livres sur le monde extérieur. Elle hocha positivement de la tête, assimilant donc toutes ces informations. Aimi pouvait voir qu’il n’était pas forcément à l’aise avec de la compagnie et elle le comprenait, elle n’était pas vraiment mieux avant... Il s’en excusa à sa manière et lui demanda d’où elle venait avant.

« Et bien… Je suis née dans un petit village tout proche d’ici, Tsumago, avant d’emménager à Iwa avec mon père, l’homme qui tient la boutique. Nous sommes arrivés il y a quatre ans maintenant, après le décès de ma mère… Enfin voilà, rien de bien passionnant… Le soir, il y a pas mal de spectacles sur la place, il y a même des combats de sumos, avec des paris, tu peux peut-être t’informer… Enfin, tu n’es pas un sumo… mais voilà tu comprends… Sinon, que penses-tu d'Iwa ? Et ta petite sœur s'intègre bien aussi ? Je ne veux pas m’imposer si tu as des choses à faire, ou simplement si tu n’es pas du genre à discuter, je peux le comprendre. »

La rousse ne savait pas vraiment quoi lui dire, s'il souhaitait écourter la conversation, qu'il ne fasse, mais dans le cas contraire, elle s’intéressait à la vision qu'il avait du village, tout en n'oubliant pas de mentionner sa sœur, qui semblait être importante pour lui.




Spoiler:
 

_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Mer 5 Juin 2019 - 0:30
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Tumblr_oqxb1nG7Yy1v1hotuo1_540
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


Hijikata avait posé une question à la petite rouquine qui avait l’air de vouloir lui prouver sa force. Siri lui avait appris, ou cherchais à lui apprendre, à écouter les gens qui l’entourait, ce qu’il fit avec Aimi.

L’oreille attentive, Saichi se concentrait sur elle et ses paroles, il devait malgré lui faire un effort et ce souvenir de ce que la petite commerçante lui racontait. Elle venait d’un village proche de cette cité. Il avait compris que l’homme qui était rentré devait être surement son père. Puis venait l’infos triste, celle qui faisait pleurer dans les chaumières, le genre d’infos que l’Iwajin détestait savoir, bien souvent les gens calculait leurs coups avant de révéler la mort d’un proche, attendrir l’interlocuteur pour mieux le manipuler, voilà ce que les hommes aimaient faire. Quand on essayait d’avoir le grand brun avec l’atout du mort, celui-ci ne pouvait s’empêcher de se moquer ouvertement du défunt, provoquant l’offense, cela finissait souvent en bagarre ou en fuite, outré par tant de méchanceté dans un seul êtres humains. Cette fois-ci par contre, Saichi ce tu, comprenant que l’infos n’était pas faite pour rendre l’Amejin plus docile ou comprendre un quelconque malheur, elle lui divulguait ça comme elle aurait indiqué la route à un passant, complètement innocente de toute tentative vaine. Il ne préférait pas rebondir dessus pour le moment, la laissant plutôt continuer à parler. La petite avait fini sa petite histoire et partait sur une nouvelle conversation, éclipsant la dernière. Des combats de sumo avec des paris, mais que pouvait bien en faire Saichi ? Il n’y connaissait rien, idiot oui, mais pas complètement, il perdrait trop en pariant au hasard.

Elle posait à son tour de nouvelle question au ninja qui lui faisait face, ce qui surprit Hijikata, pensant qu’elle allait le laisser tout seul après de pareille parole. Aimi avait l’air gêner de lui poser tant de question, s’inquiétant de le déranger, ce qui n’était pas le cas, il devait se surpasser aujourd’hui et rentré telle un roi qui venait de gagner la guerre, Siri serait fier de ses efforts.


J’ai vécu dans des villages malfamés, pareil pour la petite.”répondait-il, regardant tout autour de lui.
“Je ne me sens pas à l’aise malgré tout, je ne suis pas chez moi ici, la pluie de mon pays me manque peut-être, elle rendait les jours moroses mais je l’accueillais chaque jour les bras ouverts.”Le regard braqué sur le ciel, ici tout était différent.
“Je cherche maintenant à m’enrichir un maximum pour oublier toute cette merde, et avoir une vie tranquillou, loin de tous les problèmes de ce monde de fou”finissait-il de dire en riant.

Ce qui lui manquait c’était la routine, pas de surprise quand on vivait une vie de routine. Se battre contre des inconnues pour de l’argent, perdre et finir au bar du coin à se morfondre sur l’espère humaine et sa bâtardise. Cela ne le manquait pas vraiment, mais depuis son arrivé à Iwa, ce n’était que problème sur problème et pas moyen de s’en sortir, la poisse lui collait au corps et impossible de s’en défaire.

Sinon oui, pas besoin de s’inquiéter de cette idiote de sœur, je cherche à l’intégrer dans une l’école pour qu’elle sache se débrouiller toute seule plus tard. J’ai bien quelque livre pour l’entrainer à la lecture, mais on en a vite fait le tour puis... je suis mauvais pour apprendre aux autres...pas patient du tout” disait-il en haussant les épaules, c’était une évidence à ses yeux.

Saichi ne relevais pas la dernière phrase de la rouquine, c’était pour lui idiot de penser cela, à quoi bon s’inquiété de déranger ? Si cela était vraiment le cas, rien ne l’empêchait de partir, puis l’Iwajin était assez grand pour le dire à la petite kunoichi si c’était le cas. Il ignora donc ses dires et continua à son tour de parler.

Bon, parlons sérieusement gamine.”une lueur de défis brillait dans les yeux de l’Amejin, avide d’argent et de combats.“Tu m’as bien trop chauffé pour que tu te défile.”Il la regardait de toute sa hauteur.combien de temps je tiendrais ? Héhé. Il ne pouvait oublier pareille parole.
Avec une crevette comme toi je n’ai pas besoin de m’inquiéter, le perdant paie à manger au gagnant. Marché conclu la bambine ?”l se moquait ouvertement d’elle, espérant le piqué pour obtenir une date, il ne pouvait que gagné. Saichi tendis la main, son regard en disait long, remplit de malice, il était persuadé de la rouler. “Mais je peux comprendre que tu es peur femme, mon corps robuste en ferait pâlir plus d’un et tu n’aurais aucune honte à avoir, tu ne serais pas la première !”Il était chaud, bouillant d’envie de se battre

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Mer 5 Juin 2019 - 13:28


Le rustre de la Roche et la Rose volcanique




La jeune femme avait partagé sa petite histoire, ne voulant pas s’attarder sur les faits. Elle n’aimait pas prendre en pitié les gens, mais cela restait une part importante de sa vie, et aussi la raison pour laquelle, la Chiwa était ce qu’elle était maintenant. Non sans gêne, la doucereuse continua à le questionner, elle espérait ne pas être trop envahissante, mais vu le côté rustre du personnage, la rousse ne se doutait pas une seule seconde qu’il le lui ferait savoir, à sa façon. Saichi lui confia avoir habité dans des lieux malfamés tout comme sa sœur, cela devait avoir été très difficile… Il continua en expliquant que même si ici, c’était différent, il ne se sentait pas plus à l’aise. Chose qu’elle pouvait comprendre, parce qu’elle aussi au début, son village natal lui manquait ainsi que sa mère, il lui fallut beaucoup de temps pour s’habituer au dynamisme de la cité de la Roche et son apprentissage en tant qu’aspirant shinobi l’avait beaucoup aidé. Elle hocha de la tête, l’écoutant attentivement, touchée par ses paroles. Il volait juste survivre, avec sa sœur et mener une vie tranquille et pour cela, elle ne pouvait pas lui en vouloir étant donné que ses parents souhaitaient la même chose pour elle. .

« Je vois, j’ai eu besoin de temps pour me faire à ce monde de shinobi, même si c’est ce que je souhaitais, ma maison me manquait. J’espère que vous trouverez chaussure à votre pied en tout cas. Ta sœur a de la chance d’avoir un frère comme toi, qui s’inquiète pour son futur, tu n’es peut-être pas si rustre que ça… En tout cas, vois avec l’académie, il y a une belle bibliothèque pour les livres. Ils peuvent aussi te conseiller sur une école, je suppose. »

La jeune femme sourit légèrement, elle n’avait pas d’enfant donc la douce ne pouvait pas comprendre tout ce qu’une éducation impliquait, elle pouvait seulement lui conseiller des lieux. En tout cas, il était beaucoup plus bavard que tout à l’heure, ce qui la conforta, ayant peur d’être trop intrusive. Soudain, un air différent arbora sa face de bougre, une lueur qu’elle connaissait très bien. Il attira donc tout particulièrement son attention, bien que le terme de gamine l’irrita légèrement, elle se contenait, ne voulant pas faire un esclandre au milieu de tous les habitants qui se promenaient tranquillement. Apparemment, son idée, de jouer sur les défis avait fait mouche, il continua de la provoquer utilisant des termes qu’elle n’appréciait pas particulièrement, fronçant des sourcils. Cet homme était bien sûr de lui dis donc ! Un marché, lui proposait-il ? Alors qu’il lui tendait une main. La jeune femme allait lui faire ravaler son sourire moqueur, s’il pensait qu’elle était du genre à se défiler, il se trompait lourdement. Il continua la musique, se prenant pour un super homme robuste qui ferait fuir les femmes. La rousse ne put se retenir une seconde et lâcha un petit rire, c’était vraiment un personnage amusant. Son regard redevint sérieux, si elle voulait que le genin la respecte un minimum, Aimi allait devoir lui faire comprendre qu’il ne devait pas la sous-estimer.

« Voyons Saichi, le rustre, tu ne sais pas à qui tu parles. C’est où tu veux, quand tu veux ! »

Ses pupilles sanguines affichèrent une lueur de défi, alors qu’elle attrapait sa main, un rictus apparu sur ses lèvres alors qu’elle profita de sa force pour broyer doucement sa main, sans le blesser, il allait comprendre qu’on ne provoquait pas la rose volcanique d’Iwa.


_________________
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 14:57
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi Tumblr_prrzq0fWZw1vg0r9to1_540
Le rustre de la Roche et la Rose volcanique


Saichi venait de faire une proposition à la jeune commerçante, elle n’avait pas l’air d’apprécier la façon dont avait le ninja de lui parler. Aux yeux foncé d’Hijikata, les plus jeunes que lui était tous des gamins, les rabaissant à un simple rôle, pareil pour les plus âgés, tous de vieille personne. Que ce fût au tour de la kunoichi de lui répondre, Saichi se demandait si ses petites pics avait fait mouches. Aux têtes qu’elle tirait cela avait l’air de marché bien qu’elle finit par sourire. Ce sourire disparu sans crier gare, reprenant un air bien trop sérieux aux gouts du boxeur. De nouveau, elle donna un surnom à Saichi, l’appelant maintenant le “rustre”, encore un surnom débile qu’il allait devoir supporter de la miss. Malgré tout il la laissait faire, il lui suffisait juste d’ignorer ses drôles de noms.

Ce que voulais Saichi ce réalisa, elle acceptait l’invitation qu’il faisait quand bien même celle-ci venait d’elle. A lui les grands buffets qui coutait bien trop cher pour lui, les restaurant huppé de la ville dans lesquels il devait se vendre un rein pour toucher l’espoir de se payer une assiette, l’Iwajin allait vider le portemonnaie de la petite dame. Tandis que la jeune fille agrippait la main du “rustre”, acceptant le défi d’Hijikata, celle-ci exerçait une certaine pression dans sa main, pensant le faire fléchir sous la douleur, mais le ninja de la roche savait encaisser, et ce n’étais pas une petite fille qui allait réussir à céder. A son tour, il mit plus de puissance dans sa main, prouvant qu’il en avait à revendre.


Je viendrais te chercher quand ce jour arrivera, et prépare toi car ça arrivera vite.”disait-il tout en lâchant la main de son interlocutrice et un grand sourire.
“Bon je dois y aller, ma morveuse m’attend toujours et si je ne rapplique pas rapidement je risque de me prendre un nouveau savon, merci encore pour ton aide, on se retrouvera bientôt, je n’en doute pas.”

Saichi mit fin à la discution, pas besoin de parole inutile, tout avait été dit. Il mit de nouveau une clope dans son bec et l'alluma. Le boxeur regardait une dernière fois la commercante avant de ce retourner rapidement pour prendre la route vers son logement, retrouver sa petite sœur qui l’attendait de pied ferme.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi

Le rustre de la Roche et la Rose volcanique | Saichi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: