Soutenez le forum !
1234
Partagez

Funeste destin

Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Funeste destin Empty
Dim 26 Mai 2019 - 20:29
Le sens de sa vie. Son existence. Son éducation. Sa quête. Son identité … En l’espace d’une poignée de seconde, le château de carte fragile sur lequel reposait les maigres espoir du guerrier à la chevelure d'ébène s’était écroulé comme par un ouragan. L’homme jovial, plein d’énergie et des plus impulsifs se retrouvait d’un coup bousculé dans ses plus profonds retranchement, dans les plus profonds recoins de son esprit qu’il craignait inconsciemment depuis sa plus tendre enfance. Certes, on l’avait préparé à cette nouvelle et se fait depuis bien des années déjà, que ce soit de par son mentor ou son paternel, unique modèle ayant façonné sa philosophie et son code d’honneur.

Un jour le père partirait, mort, vers une destination dont nul ne revenait. Lui aussi pensait être prêt, avoir déjà imaginé de long en large les conséquences de cette réalisation. Et pourtant, en son fort intérieur, rien ne semblait prêt, rien ne paraissait capable d’encaisser de nouveau la rage et la colère insondable qui le rongeait depuis tant d’année. Une terreur obscure loin de la tristesse, loin de l’envie de revanche pur et dur mais plutôt assimilable à un sentiment d’abandon et de trahison. De son métier et de ses responsabilités, l’image du garçon au fond de son être avait au final été toujours l’adulte qui manquait dans l’attitude de ses propres parents, ou du moins, son paternel déclaré définitivement mort.

La fureur de son emballement et des heurts de son âmes prenaient relief dans le carnage perpétré chez lui envers tous ces mobiliers brisés, réduit en morceaux et totalement déformé. Une tempête qui dura des heures et des heures, ne permettant au colosse tatoué d'assouvir seulement une minuscule parcelle de l’aspect sanguinaire de sa personnalité. Impossible de tout évacuer en une seule fois en ce lieu, seul. Le changement impliqué s’avérait bien trop radical, bien trop ancré à l’origine de cette flamme qui conduisait son existence depuis toujours. Assez pour l'impacter autant au niveau psychologique que physique.

Cependant, la teneur de la lourdeur pesant dans la pièce ne concernait plus véritablement ses émotions, juste d’une décision importante à prendre dans l’immédiat. Refuser ou accepter ce lourd fardeau. Il pouvait comme depuis toujours se contenter de rejeter ces responsabilités et fuir, se coupe du monde et vivre une vie basique, sans se prendre la tête. Malheureusement, une sorte de pulsion destructrice retentissait à chaque fois au fond de son coeur, le poussant irrémédiablement à continuer sur les traces de son paternel et comprendre les raisons de son départ, de ses agissements et désormais de sa mort. En fait, même pas. Sa mort n’avait plus tant d’importance puisque ce dernier allait renaître conceptuellement.

Abuto siégeait droit devant le miroir de sa chambre, un colis déballé au pied de son lit avec la fameuse lettre venant de ses collaborateurs et de sa famille. Selon les traditions d’hérédité et par respect pour son statut, on lui avait envoyé la copie parfaite de la tenue officielle de son père adapté avec minutie pour les mensurations du Shinobi. Une copie quasiment identique accompagné de l’origine et des affaires personnels de ce dernier … Avec une note bien spécifique. La chef de famille veuve exigeait de son fils se reprendre définitivement le statut de chef d’entreprise et surtout son rôle au sein de son entreprise. Le message était fort et des plus douloureux pour le ninja …

D'innombrables pensées se battaient dans son esprit comme des coups couteaux attentant à l’intégrité et la stabilité de son corps. Sa raison lui imposait de ne pas le faire. Et pourtant, son être bougeait à lui seul.

Peu à peu, l’homme qui n’avait jamais aimé de vêtir de quelconque tissu superflue enfilait peu à peu les pièces de cuirs rattachés par des fentes adaptés aux manieurs de la matière filaire noir. Tel un plastron, le grand gaillard commença par enfiler le haut de sa tenue, à mi chemin entre une armure légère et un gilet de peau artisanal d’une couleur assortie à sa chevelure. Son short mi long laissait place à un véritable ensemble de chasseur affilié à la noblesse de par la qualité des matériaux utilisé et la finition des coutures souples et permissives. Sa noirceur et ses contrastes évoquait fortement l’allure du marbre parcourut de léger filins blancs en désordre, idéal pour la dissimulation et le camouflage.

Une fois la base de la tenue enfilé, Abuto se mit alors à attacher délicatement les protections des avants bras aboutissant en des gants simples et léger. Aucun détail ne manquait dans cette nouvelle apparence pour évoquer la guerre et le combat à en croire ces multiples pics fugaces entourant les avants bras et les jambes, disséminé un peu partout saut sur les points de mobilités du corps. Enfin, le chef d’oeuvre s’acheva avec une touche finale des plus élégantes avec cette cape et la capuche assimilé s’incrustant directement dans la tenue au niveau du col et de la ceinture, assez différente des ponchos usuelles. On voyait bien la la marque des fabriquant d’armure représenté par la famille Midora.

D’ailleurs, le visage d’Abuto dénotait clairement de ses anciens airs tribaux, se sentant la nécessité de ressembler davantage à un noble pour imposer le respect auprès de sa famille. Mais surtout reprendre l’apparence de son père. Non coupés depuis son intégration au village d’Iwa, sa chevelure demeura désormais retourné en arrière et non abandonné en bataille comme avant. Sa barbe de trois jours existait toujours, certes, mais dissimulé par un masque complet lui couvrant le bas du visage, au point de ne laisser paraître que ses yeux emplis de gravité. Physiquement, corporellement, Abuto était le même. Mais à en croire l’image reflétée par le miroir, on croyait revoir exactement Midora Hosen, son défunt père.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Funeste destin

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: