Soutenez le forum !
1234
-70%
Le deal à ne pas rater :
Oxymetre de pouls professionnel (fréquence cardiaque, SpO2)
5.99 € 19.99 €
Voir le deal

Partagez

Wake up !

Mu
Mu

Wake up ! Empty
Mar 28 Mai 2019 - 18:14


L'odeur. La texture. Un produit frais et local. L'amour du travail bien fait et à l'écoute de sa clientèle... . Dès ses premiers échanges avec ce légiste douteux, Mu s'imposait la revente de corps de qualité supérieure. Et si la morale le lui eut permis, l'aveugle aurait poussé le vice jusqu'à l'obtention d'un label d'excellence pour marquer chacune de ses dépouilles. Alors il n'eut aucune crainte lorsque le marché fut inondé des défunts de l'assaut Impérial. Beaucoup de morceaux négligés, à la limite de la contrefaçon. Certains cadavres semblaient être morts depuis plusieurs semaines, quand d'autres se résumaient en un tas de chairs en décomposition.

Aidé d'un impérieux dont il graissa la patte, Mu fit transporter deux corps à l'arrière d'une taverne en ruine. Le cœur de l'établissement semblait avoir explosé de l'intérieur et ses entrailles de bois et de pierres tapissaient les rares murs encore debout. Laissant là son butin, il partit en direction de l'unique personne pouvant encore accepter pareil marché, Shirō.

Laissant sa fumée avancer devant lui, il distinguait les formes et vivait le bal de mouvements opérant à quelques pas de sa silhouette. Au quotidien et pour s'éviter une trop grosse fatigue, l'aveugle remarquait les alentours sans les distinguer pleinement, l'habitude aidée d'un petit tour sensoriel lui offrait le monde tel qu'il était vraiment, prémuni du voile mensonger des couleurs. Un monde incolore plongé dans l'obscurité. Un monde imaginé à travers les chimères dessinées par des vapeurs impartiales et les effluves de mille odeurs. Et lorsque celles-ci se heurtèrent à une foule amassée aux portes de l'hôpital, il fit valoir son handicap comme laissez-passer.

-"Mes yeux ! HAaa, ma vue... bweeeee..." Hurlait-il la langue dehors, paniqué, tandis que ses mains crasseuses caressaient de leurs doigts tout aussi sales les visages, yeux, bouches et narines des malheureux qui ne s'écartaient pas suffisamment vite pour lui faire place. Parade ultime, il crachait ses poumons sur les derniers récalcitrants, d'une toux aussi grasse que funeste. Le tabagisme extrême avait ses bons côtés... .

Une fois à l'intérieur, se sentant pris en charge par une silhouette à l'odeur de thé fumé et de bergamote. Un délice lui laissant imaginer les courbes fines d'une jeune infirmière, jusqu'à ce que son esprit tordu ne s'amuse et ne lui impose les traits reluisants d'un gros lard moustachu. Il huma discrètement une nouvelle fois l'air et se raccrocha à l'image de l'infirmière.

-"Je cherche Shirō-san, il est médecin légiste ici."

-" Shirō-sama ! Cet homme souhaite vous parler." La voix d'une infirmière -cette fois-ci Mu en était sûr- héla le médecin.

-"J'ai deux autopsies à mener, ça t'intéresse toujours ?" Un sourire niais s'était dessiné sur le visage du trentenaire, un visage décalé d'un quart de tour dans la mauvaise direction, pointant vers un grand rien... .

Spoiler:
 

_________________

"Sois subtil jusqu'à l'invisible, sois mystérieux jusqu'à l'inaudible."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6411-mu-staki-avec-sa-gueule-de-meteque#53303 https://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Tenma
Tenma

Wake up ! Empty
Mer 5 Juin 2019 - 22:35
Shirō venait de vivre les jours les plus chargés de sa courte profession de médecin légiste. Lui qui s’était imaginé pouvoir privilégier d’un lieu de travail idéal, il ne pensait pas crouler à ce point sous le labeur. La vérité était toute autre avec l’arrivée de l’Empire du Feu, suivie par ses victimes. La morgue ne désemplissait pas. Les dossiers et patients affluaient sur sa table d’opération. Il n’y avait en vérité pas grand-chose à faire sur chacun. Les causes du décès étaient évidentes. De plus, les guerres ne laissaient pas souvent de temps à de réelles autopsies. Cependant les familles des victimes devaient faire pression et il fallait quelques papiers officiels pour apaiser la foule. Histoire de s’éviter une révolte ou une guerre civile.

Autant de problèmes qui retombaient sur les épaules du scientifique. Il venait de finir ses observations sur le cinquième corps de la matinée. La chair putréfiée ne l’effrayait plus, ne l’atteignait plus. Il en était à son deuxième souffrant de brûlures mortelles. L’Empire avait à cœur de faire savoir son nom. Un patient terminé, il devait passer au suivant. Les tiroirs réfrigérés étant tous pleins, il n’avait plus de place pour les entreposer. Ils étaient donc laissés là sur des brancards un peu partout. Se frayant un chemin parmi ce macabre couloir, il fut interrompu par celle qui se chargeait de l’accueil. L’abordant avec un suffixe de politesse. Elle l’appela comme s’il était le plus sage des lieux. Le seul surtout. Un soupir non dissimulé, il bifurqua vers elle pour voir ce qui se passait encore.

Quelqu’un le cherchait. Lorsqu’il poussa les battants de la porte séparant la morgue du reste de l’hôpital, il tomba nez à nez avec un homme qu’il connaissait. Très peu mais avec qui il avait déjà mené quelques transactions inhabituelles. Il congédia simplement la réceptionniste en lui chargeant les bras des dossiers des cinq patients examinés ce matin. Il la remercia à peine, si ce n’est d’un sourire clairement forcé et hypocrite. Une attention qu’elle ne releva pas comme de la politesse et elle quitta le couloir, papiers sous le bras et moue dégoûtée sur le visage. Shirō observa l’aveugle avec à la fois soulagement et contrariété. Il se débarrassa de sa blouse et des gants qu’il devait porter pour l’exercice de sa fonction. Une habitude qu’il avait dû prendre car il n’en prenait pas la peine en dehors de ses heures de travail.

Il franchit les quelques pas le séparant du dénommé Mu. Il lui effleura le bras pour lui indiquer qu’il le suivait. Des infirmières à proximité à ce moment-là, Shirō y alla même de son petit commentaire.

- Bien sûr je m’en charge, allons donc voir ça.

Ils quittèrent l’enceinte de l’établissement assez rapidement. Shirō était ravi de quitter le bâtiment mais pas dans ces circonstances. Il resta aux côtés de son interlocuteur qu’il reçut cette fois avec un peu plus de froideur.

- Vous ne pouviez pas trouver plus discret comme moyen de contact ? Votre petit numéro attire l’attention inutilement, souligna-t-il.

_________________
Wake up ! Mqdefa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11688-etre-un-homme-comme-vous-terminee#101787 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi https://www.ascentofshinobi.com/u993
Mu
Mu

Wake up ! Empty
Lun 10 Juin 2019 - 17:31
-"Oh, tu sais, plus c'est gros et mieux ça passe !" À chaque pas, son encensoir oscillait d'avant en arrière comme un balancier pointant la direction à prendre.

-"Lorsque le brouhaha est trop fort, le moindre bruit se contente d'en amplifier les effets sans jamais vraiment dénoter. Nous sommes ce petit bruit perdu au milieu d'une immense cacophonie, Shirō. Mais la dissonance ne sera que de courte durée, aussi nous ferions mieux d'hâter le pas." Malgré ses paroles, l'aveugle ne laissa aucune place à l'amateurisme, derrière eux se traçait une fumée camouflant leurs pas. Un voile opaque que le trentenaire épaissit aux premières intersections, pour brouiller leur progression et ôter aux curieux tout succès dans leur pistage.

Le duo marcha une dizaine de minutes à travers les ruines des quartiers les plus touchés de la Cité. Entre gravas et désolation, le trentenaire se mouvait sans difficultés, laissant les volutes de sa cigarette et de son arme se mêler tout autour de lui en un guide fidèle et indéfectible. Chaque contact, chaque rebond dessinait dans son esprit les formes incolores d'un monde détruit, véritable souricière où se terreraient bientôt la désobéissance de quelques renégats. Mais pour l'heure, Mu y installa son commerce immoral.

Ils franchirent finalement un trou dans un mur et débouchèrent dans l'arrière salle d'une ancienne échoppe où, sous deux draps, patientait la promesse de l'aveugle : deux cadavres en excellent état. L'un avait eut la nuque brisée et le visage du second témoignait d'un choc brutal et fatal sur la tempe gauche.

-"Ton œuvre reste un mystère pour moi, mais des prémices qu'il m'a été possible d'apprécier, elle démontre une complémentarité avec ma quête. Car si je collecte les âmes de ces damnés, tu en glanes les corps. Que deviennent toutes ces coquilles vides ? Quelle seconde vie leur promets-tu ?" Son timbre cassé s'étouffa dans la pièce d'une avidité toute particulière, d'un appel à l'indiscrétion assumée.


_________________

"Sois subtil jusqu'à l'invisible, sois mystérieux jusqu'à l'inaudible."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6411-mu-staki-avec-sa-gueule-de-meteque#53303 https://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Tenma
Tenma

Wake up ! Empty
Lun 10 Juin 2019 - 19:20
Répondant à la remarque de Shirō par une réplique toute faite généralement utilisée dans un contexte impliquant un homme au complexe d’infériorité proéminent, l’aveugle menait la procession à travers la ville. Du moins ce qu’il restait de ce quartier. Les affrontements avaient fait de nombreux ravages dans cette partie de la cité. Bon nombre des maisons étaient à terre, ou totalement délabrés après avoir subi les intempéries des flammes et des combats. Un tel paysage de désolation pouvait arracher un pincement de cœur ou une larme pour les plus sensibles. Le duo n’en faisait pas partie. Ce n’était qu’un environnement qui les entourait et dans lequel ils progressaient.

Malgré sa cécité, le compagnon du scientifique trouvait assez aisément son chemin parmi les vestiges des habitations. La fumée qui traînait derrière lui était très épaisse, décrivant de larges volutes tout autour d’eux. C’était sûrement par ce medium qu’il se repérait. Les voies du shinobi avaient changé la vie de beaucoup de monde. Dans le mauvais sens, quand on s’attardait sur les témoins alentours mais également dans le bon sens lorsqu’on voyait un aveugle comme lui se déplacer comme s’il n’était pas atteint par son handicap. Son petit manège dura quelques minutes avant qu’il ne mène Shirō jusque dans les ruines d’une ancienne boutique. S’introduisant par une plaie dans le mur, le binôme se retrouva nez-à-nez avec deux linceuls recouvrant deux formes bien connues du légiste.

L’aveugle n’avait pas menti. Pas besoin de soulever le drap pour deviner la qualité de la marchandise. Shirō pouvait le ressentir naturellement depuis là où il était. Un autre attrait de sa macabre capacité. Il contempla néanmoins les deux formes immaculées avec avidité. Puis il finit par s’approcher afin de soulever la pièce de tissu. Alors qu’il examina le visage de ses deux potentiels patients, son fournisseur du moment se témoigna verbalement. A défaut de voir, il usait de la parole pour marquer sa présence. Il s’interrogeait sur les motivations du scientifique, notamment sur la finalité de ses récoltes.

- J’ai une passion de taxidermiste. Je fourre chacun d’eux avec un ballot de paille et je les expose dans mon salon. Du plus bel effet.

Il n’avait pas dissimulé le ton sarcastique de sa réponse. D’un côté, il était tiré de son travail en plein coup de feu. Même s’il était là pour le loisir, il aurait aimé que cela se produise en de meilleures conditions. De plus, l’invitation un peu trop chevalière l’avait pris au dépourvu. Ce qui pouvait expliquer son tempérament un peu trop bourru. Mais il n’allait pas mettre les formes en une telle compagnie. Ils se ressemblaient en bien des points. La morale et l’honneur étaient deux principes qu’ils remaniaient à leur sauce pour parvenir à leurs fins. Ils n’apportaient aucun jugement l’un et l’autre sur les activités de leur camarade. Ce qui convenait à Shirō. A contrecœur, il poursuivit :

- Puis une fois qu’ils ont fini de jouer les décorations, je m’en sers pour diverses choses. On a toujours besoin d’une main d’œuvre obéissante au doigt et à l’œil.

Il avait quitté le chevet des deux macchabées pour revenir auprès de son acolyte. Ils n’allaient pas échanger un regard mais les yeux du scientifique en prirent le chemin par automatisme.

- Et vous alors ? Quel avenir pour des âmes ?

_________________
Wake up ! Mqdefa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11688-etre-un-homme-comme-vous-terminee#101787 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi https://www.ascentofshinobi.com/u993
Mu
Mu

Wake up ! Empty
Dim 23 Juin 2019 - 18:54
L'aveugle souleva son encensoir par la chaîne, au centre de l'objet semblait briller une faible lueur, comme un ultime éclat de vie. "Je leur offre l'éternité en quête de rédemption." De l'occulte en réponse à la paille, de l'ironie en écho à celle du légiste, dont la question semblait meubler une discussion morte née, sans réelle intérêt ni preuve de curiosité. Qui sait, peut-être expérimenterait-il cet avenir demandé au détour d'une rixe à la conclusion funeste.

Et pourtant, entre science et culte, les rituels respectifs des deux trentenaires se faisaient écho en une résonnance toute particulière, comme deux vies parallèles, deux sentiers ardues pavés de macabres expériences, deux survivants d'un Destin farceur qui plongeaient, chacun à sa manière, dans un même bain. Mercenaire et Nécromant. Dévot et Sorcier. Deux agents aux plaisirs violents et immoraux ne pouvant s'achever qu'en une fin toute aussi violente. Le premier à trépasser ferait alors l'aubaine du second.

-"Le prix reste inchangé. À payer avant récupération, naturellement." Les émanations d'encens brûlé remontèrent le long de la chaine jusqu'au bras de l'aveugle, lequel se laissa stimulé les sens de cette odeur aux parfums exotiques.

-"Crois bien que l'embarras de tout à l'heure sera le dernier." Une promesse risqué pour l'aveugle désinvolte. Mais son arrogance savait trouver l'apaisement nécessaire lorsque le business risquait d'en pâtir. Et son commerce se devait de changer légèrement quant à son fonctionnement. L'Empire avait conquis, l'Empire avait gagné, mais l'Empire restait une entité énigmatique pour Mu... et pour l'instant. Limiter les vagues les préserverait tous deux de désagréments fâcheux, sinon funestes.

-"Je préfère te fournir sur demande uniquement, dorénavant, pour m'éviter tout stock... ennuyeux, d'hypothétiques pantins de paille. Comment souhaiterais-tu procéder pour me faire passer tes commandes ?"

_________________

"Sois subtil jusqu'à l'invisible, sois mystérieux jusqu'à l'inaudible."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6411-mu-staki-avec-sa-gueule-de-meteque#53303 https://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Tenma
Tenma

Wake up ! Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 22:53
Le mystérieux fournisseur de Shirō arbora un étrange objet, que le légiste avait vu passer dans une illustration sur un ouvrage parlant des diverses religions. Pas sa lecture habituelle mais il fallait au moins s’y pencher une fois avant d’en tirer un jugement. Bien sûr l’homme de science qu’il était ne reconnaissait pas cette forme de croyance. Même si ses capacités relevaient elles aussi de l’occulte, il ne s’y réfugiait pas. Le chakra avait cette capacité à stimuler les tissus d’un être inanimé pour lui rendre sa mobilité. Là s’arrêtait son explication sur son pouvoir. il n’avait pas encore véritablement creusé toutes les applications, mais surtout la cause de cette affinité. Une étude qu’il comptait mener plus tard. Il n’en était qu’aux prémices de son art et il avait d’autres applications en tête à essayer.

Pour autant Shirō ne jugeait pas son interlocuteur sur ses croyances. Il préférait faire affaire avec un homme comme celui-ci. A savoir : qui ne lui volerait pas sa matière première. Ils y trouvaient tous deux leur compte et ça s’arrêtait là. Peut-être en d’autres circonstances ils deviendraient amis. Mais ce n’était pas dans les projets du scientifique. Cette collaboration lui convenait telle quelle pour l’instant. Le temps lui dira où elle mènera. Cette relation de simple transaction commerciale restait saine. Le prix restait le même et se versait avant de pouvoir récupérer la marchandise. Honnête et logique. De la simplicité appréciée par Shirō.

Ce dernier fouilla ses poches à la recherche du précieux sésame. Une liasse de billets qu’il avait préalablement préparés lorsque l’énergumène avait débarqué sur son lieu de travail. Il avait bien compris sa formule et il avait prévu le coup. Il compta les billets et tendit son dû au mystique. Les bons comptes font les bons amis à ce qu’on disait. Il lui laissa le temps de recompter lui-même s’il le souhaitait alors que Shirō réitérait une petite inspection de sa nouvelle acquisition. Pas trop de casse et un peu de muscles, de quoi en tirer quelque chose. D’ailleurs son fournisseur lui assura que son petit numéro de tout à l’heure ne se reproduirait pas. Pour le plus grand plaisir du légiste.

- Ça n’en sera que meilleur pour le business oui. Je n’aimerais pas que les autorités mettent leur nez là-dedans évidemment.

Après quoi il commença à évoquer le fait que fonctionner par commande, au lieu de procéder selon l’offre. Ce que Shirō pouvait comprendre également. Il réfléchit un petit instant. Son interlocuteur voulait qu’ils établissent un système pour s’échanger les demandes. Au bout d’une petite minute, le légiste brisa son mutisme.

- Voilà ce que je vous propose : je vous passe une commande, vous me prévenez quand c’est chose faite et après réception je vous en repasse une. Est-ce que ça vous convient ?

_________________
Wake up ! Mqdefa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11688-etre-un-homme-comme-vous-terminee#101787 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi https://www.ascentofshinobi.com/u993
Mu
Mu

Wake up ! Empty
Dim 28 Juil 2019 - 17:12
L'aveugle hocha la tête, bien que la réponse n'était qu'en partie satisfaisante. Car il leur restait à déterminer le mensonge qui habillerait leurs échanges, aussi décida-t-il de mettre à disposition de ce business la troupe d'enfants qui l'aidait, en certaines occasions. "Il existe un taudis qui fait office de bar à deux rues d'ici, un endroit sans enseigne coincé entre le mur d'enceinte et l'ancien orphelinat des Gaki." Lequel n'était plus que ruine depuis l'assaut de l'empire.

Mu extirpa de son veston une pièce marquée d'une succession de barres, un sceau rappelant le tatouage qu'il possédait entre les yeux. Puis la tendit vers le médecin. "Lorsque tu voudras passer commande, attrape n'importe quel gamin que tu trouveras dans ce bar et donne lui cette pièce, je serai prévenu de ta présence et ne manquerai pas de venir mémoriser ton besoin." L'avantage, avec pareil système, c'était qu'il marchait dans les deux sens. "Cette même pièce, une fois qu'elle t'est rendue, signifiera que ta commande est prête et disponible dans ce même bar."

Un cycle à peu d'états, simple, efficace. Une méthode qui limitait au maximum leurs échanges et leurs présences dans une même pièce trop fréquentes. L'affaire étant conclue, le trentenaire récupéra l'argent et prit congé de son interlocuteur taxidermiste. Une autre affaire l'attendait, un autre business à développer en ces temps d'incertitudes... .


Spoiler:
 


_________________

"Sois subtil jusqu'à l'invisible, sois mystérieux jusqu'à l'inaudible."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6411-mu-staki-avec-sa-gueule-de-meteque#53303 https://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Tenma
Tenma

Wake up ! Empty
Dim 28 Juil 2019 - 21:38
L’aveugle offrit une pièce tout à fait singulière au légiste. Loin d’être une monnaie utilisable, elle lui permettrait cependant de passer ses commandes en toute discrétion. Même s’il serait suspect de voir quelqu’un comme Shirō se balader près d’un orphelinat. Fort heureusement, ils avaient migré vers un bar. Le scientifique restant un consommateur d’alcool, il n’éveillerait aucun soupçon à se rendre dans cet établissement plutôt qu’un autre. Il n’avait pas vraiment de bar fétiche. Si l’envie de boire le prenait il allait où il voulait, sans se soucier du reste.

En tout cas le système proposé par le fameux Mu était un excellent moyen de passer ses commandes. Shirō avait déjà en tête la nature de la prochaine mais il devait déjà s’occuper des deux qu’il avait sur les bras. Une petite expérience et quelques tests à mener pour s’assurer qu’il était en capacité de réaliser ses projets techniques. Il allait devoir redoubler de dextérité et de finesse pour parvenir à allier projets et pratique, mais il avait bon espoir. Ses derniers essais s’étaient montrés concluants, lui donnant un peu plus confiance en ses capacités et en sa maîtrise.

Ce n’était que depuis récemment qu’il avait perfectionné ce don si singulier. Autrefois qu’un simple flash, un instinct le guidant en de rares occasions, il pouvait à présent le contrôler avec plus de dextérité. Il sentait qu’il avait encore quelques pas à franchir avant d’être véritablement satisfait de son savoir. Il comptait bien profiter de sa position à la morgue pour accélérer ses progrès. Il en avait déjà l’occasion mais il y avait encore tellement de travail à accomplir. Cette seule idée le mettait dans un profond état de joie. Il parviendrait à maîtriser l’inéluctable. L’épée de Damoclès qui couronnait chaque tête de ce monde.

Alors que son fournisseur s’était déjà éclipsé, Shirō entreprit de sceller ses nouvelles acquisitions. Chacun un sceau pour bien les différencier. Il griffonna même une note sur chacun pour bien se souvenir de qui était qui. Il les rangea ensuite à sa ceinture avant de venir rabattre sa veste devant, dissimulant un peu ses précieux trésors. Ce fut le pas calme mais l’allure déterminé qu’il quitta ces ruines pour retourner à sa besogne. Il débarqua à l’accueil de l’hôpital où on lui demanda ce qu’il en était. Il prétexta une autopsie à mener sur le terrain par manque de temps et l’impraticabilité des lieux. Sans s’attarder à plus de détails, on lui indiqua de s’en retourner dans son antre pour clore tous ses dossiers qui leur parvenaient par centaines depuis plusieurs jours.

Shirō poussa la porte de sa morgue de son postérieur, commençant déjà à se retrousser les manches alors qu’il accordait un dernier regard à la réceptionniste qui l’avait suivi jusque-là pour le sermonner sur son absence. Un léger sourire malveillant au coin des lèvres, il planta son regard dans celui de son interlocutrice avant de mettre fin à leur entretien verbal par quelques mots.

- Pas la peine de vous inquiéter. Je me remets de ce pas au travail.

Puis il disparut dans la caverne glacée qu’était son terrain de jeu.

Spoiler:
 

_________________
Wake up ! Mqdefa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11688-etre-un-homme-comme-vous-terminee#101787 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi https://www.ascentofshinobi.com/u993
Contenu sponsorisé

Wake up ! Empty
Revenir en haut Aller en bas

Wake up !

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: