Soutenez le forum !
1234
Partagez

Alliance — [SOLO]

Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Alliance — [SOLO] Empty
Sam 1 Juin 2019 - 15:54

連盟・ALLIANCE



L’Ancienne m’avait parlé d’un lieu reculé dans le cœur d’Hayashi no Kuni. Trois jours après mon retour dans mon village natal, cette dernière m’avait conseillé de me rendre dans ces terres inconnues, ma mère y était allée en son temps, et sa mère également, ainsi que la sienne jusqu’à la déesse guerrière Gamyūsa. La seule information que m’avait donnée la vieille femme était que là-bas, par le sang je pourrais me lier à un animal qui pourrait combattre à mes côtés. Les hommes Yaoguaï n’étaient pas friands de cette pratique, la trouvant humiliante pour un sauvageon qui préférait combattre seul plutôt qu’en équipe, car la gloire et les légendes voyaient le jour pour ceux ayant combattu l’arme à la main seul.

J’étais partie maintenant depuis une demi-journée et j’arrivais enfin à destination. Cette partie de la forêt était différente de la majorité de celles qui pullulaient dans le pays du Bois, cette dernière était sombre et poisseuse, l’atmosphère y était étouffante. Il y avait un immense arbre où le tronc avait la forme d’un crâne géant et un trou béant en son sein. L’Ancienne m’avait dit que là où je verrais la Mort, je devais y pénétrer. C’était là, il n’y avait aucun doute à avoir. J’entrais dans la gueule du végétal et mes pieds ne touchèrent plus le sol, je venais de tomber dans un trou béant. Un hurlement jaillissait de ma gorge, avec mes bras j’essayais de ralentir ma chute vertigineuse jusqu’à atterrir sur une surface moelleuse.

Étais-je arrivée à destination ?

Alliance — [SOLO] 190601033935640241

« Je t’attendais, Yaoguaï Sae ! » Une femme sur son trône me toisait de toute sa hauteur, des gardes étranges l’entouraient. « Tu as l’air surprise ? Ta mère était plus loquace lors de notre première rencontre, tu ressembles davantage à sa mère. » Sa tête se balançait légèrement vers la gauche.

J’avançais d’un pas et tous les gardes poussèrent des cris stridents et menaçants. Aussitôt, je reculais comprenant qu’ils pensaient que je menaçais leur Reine. L’inconnue siégeant sur son perchoir leva le bras. Les gardes reprenaient leur position initiale.

« Je me suis trompée, tu ressembles à Gamyūsa, je vois même que tu portes son arme. » La Reine se redressait à l’aide de ses deux bras. « Il y a plusieurs siècle de cela, je lui avais offerte cette lame, en guise de cadeau pour notre amitié. Cela ne me rajeunit pas. » Elle affichait un petit sourire tout en s’adossant sur son trône.
« Je suis ici pour signer un … » Je fus coupée aussitôt, n’ayant pas le temps de terminer ma phrase.
« Votre Majesté ! Tu n’as pas le droit de t’adresser à moi sans commencer tes phrases par ces mots. Ensuite, si tu désires te lier à l’un de mes enfants, ce n’est pas toi qui décide, mais lui. Si jamais mon enfant ne veut pas de toi, alors tu seras venue pour rien. » La voix de la Reine avait complètement changé de ton.
« Votre Majesté, que dois-je faire pour me lier à l’un de vos enfants ? » Disais-je en appliquant les consignes de la royale personne.
« Emprunte ce tunnel, et ensuite laisse-toi conduire par ton instinct. » Son bras famélique me montrait l’entrée du chemin baignée dans les ténèbres.

Le regard noir et profond de la Reine me faisait comprendre que je devais y aller. Je ne tardais donc pas à bouger et me dirigeais vers l’inconnu. Chaque pas m’éloignait de sa Grâce jusqu’à ne plus pouvoir entendre le moindre bruit de la salle du trône.

« Votre Majesté, pourquoi l’avoir invité à suivre le chemin de la Forêt des Jeunes ? » Une créature trapue jaillissait de l’obscurité.
« Je souhaite voir si elle ressemble à ma vieille amie Gamyūsa. » Disait la Reine.
« Et si ce n’est pas le cas ? » Demandait la Main de la Reine.
« Alors, elle mourra ! Les jeunes ont un appétit vorace quand ils naissent. » Un grand sourire carnassier apparaissait et la Reine arborait sa véritable apparence, celle d’une créature insectoïde ignoble et repoussante.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Alliance — [SOLO] Empty
Sam 1 Juin 2019 - 18:05
La fin du tunnel s’offrait à moi, mais je fus stoppée nette dans ma marche par deux fourmis géantes lance dans la patte, elles me bloquaient le chemin. L’une d’elle approchait son imposante tête, ses mandibules claquaient devant mon visage.

« Bienvenue dans la Forêt des Jeunes, si vous blessez l’un de nos jeunes, vous serez exécutée pour cet affront ! » Lançais la fourmi à la carapace rougeoyante.
« Bon courage ! » Disait sa comparse en redressant sa lance.

Le chemin était ouvert.

Les deux fourmis géantes me tournaient le dos, et je pouvais continuer ma route dans les derniers mètres qui constituaient le tunnel que j’avais emprunté. Une lumière aveuglante m’éblouissait, par réflexe je me protégeais les yeux avec l’aide de ma main gauche. Quand mes yeux s’acclimataient à la lumière soudaine, je ne pouvais être que bluffée par l’environnement qui me faisait face. Une forêt aux branches disproportionnées se dessinait devant moi. Comment est-il possible qu’une forêt puisse se trouver sous terre ? Cela était inconcevable. Surtout que la forêt n’était pas ordinaire, jamais je n’avais vu d’arbres, de branches et de feuilles aussi gargantuesques. Les légendes Yaoguaï racontaient que sous la terre de notre pays se trouvaient un lieu unique en son genre. S’agissait-il de ce lieu ?

Je commençais à comprendre les paroles de la Reine, cette dernière m’avait dit d’écouter mon instinct pour trouver mon chemin, car il n’y avait aucune indication de route, chemin à prendre. Je devais explorer le lieu. Néanmoins, les deux gardes m’avaient dit de ne pas blesser les jeunes, pouvaient-ils m’attaquer ? Cet endroit était énigmatique, mais l’excitation de l’inconnu faisait battre mon cœur la chamade. Une belle aventure m’attendait.
Mon regard balayait à droite puis à gauche. J’étais sur une sorte de plateforme végétale, et une dizaine de branches plus tortueuses les unes que les autres se rejoignaient toutes sur ladite plateforme. Apparemment chaque branche correspondait à un chemin différent. Mais lequel choisir ? De plus, je m’étais avancée pour voir le vide qui se trouvait en face de moi et j’étais incapable de voir le fond, car ce dernier était masqué par les troncs des arbres. Je levais les yeux au ciel et tout ce que je voyais était un plafond de feuilles épais et touffue où des rayons de lumières traversaient certains endroits.

« Je dois écouter mon instinct, mais je ne sais pas où aller. » Disais-je à haute voix. Me pensant seule, je pouvais parler de vive voix.

Finalement mon choix se portait sur la branche la plus extérieure à ma gauche. Je concentrais mon chakra dans mes pieds pour ne pas tomber quand je marcherais tout du long sur cette branche tortueuse et sinueuse. Il n’y avait aucun bruit dans cette forêt, pas d’oiseaux qui chante, pas de vent, rien. C’était à la fois mort comme vivant, car la végétation y était épaisse et prospère. Le chemin que j’arpentais m’en faisait voir de toutes les couleurs, par moment j’avais la tête à l’envers, d’autre fois je plongeais, il n’y avait aucune logique physique. Aucune branche ne peut avoir une telle forme, cela était tout simplement impossible. Néanmoins, je ne m’arrêtais pas pour autant, bien au contraire, je m’avançais toujours plus, ne sachant plus combien de temps je marchais. Mais cette marche fut stoppée nette à son tour, cette fois-ci ce n’était pas dû à des gardes.

« Qu’est-ce que ? » Me demandais-je en voyant l’imposant cocon.

Alliance — [SOLO] 190601041648606827

J’étais tombée nez-à-nez devant un immense cocon suspendu. La Forêt des Jeunes, voilà comment avait appelé les gardes ce lieu. Cela signifiait-il qu’il n’y avait que des cocons ici, ce qui pourrait expliquer le silence mortuaire de la forêt ? Je m’avançais prudemment vers l’imposant cocon. Quel genre de créature pouvait-il renfermer en son sein.

« Tu as donc trouvé l’un de mes enfants, Yaoguaï Sae. Appose ta main sur le cocon, s’il éclos tu seras face à une des merveilles de ce monde. » Il s’agissait de la voix de la Reine.
« Votre Majesté ? » Je cherchais du regard où elle était, mais je ne voyais personne.
« Tu ne peux pas me voir réincarnation de Gamyūsa. Je suis ici et ailleurs. Quand le cocon se brisera, tu seras soit liée à mon enfant ou dévorée, mais n’oublie pas les recommandations du garde, tu n’as pas le droit de lever la main ici dans la Forêt des Jeunes. » La voix s’arrêtait de communiquer.

J’obéissais et je m’approchais du cocon. À mon approche, le cocon se mettait à bouger comme si la bête en son sein me sentait venir. Je posais ma minuscule main sur la coquille géante et à ce moment précis, je sentais un vent glacial venir dans mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Alliance — [SOLO] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 15:26
Je sentais mon sang circuler dans tout mon corps. Mon cœur était sur le point d’exploser dans ma poitrine, mes tempes frappaient ma pauvre tête, ma respiration était rapide. Néanmoins, ce n’était rien par rapport à la sensation de toucher que j’avais eu en apposant ma main sur le cocon où une créature aux dimensions dantesques vivait en son sein. Un premier craquement se faisait entendre dans cette forêt où aucun bruit ne circulait. Par réflexe, je reculais brisant le contact que je venais de faire.

Une imposante craquelure se dessinait et une odeur à soulever les cœurs en jaillissait. Mon recul n’en fut que plus important. Le cocon commençait davantage à se fissurer, chaque seconde qui s’écoulait rapprochait la créature de sa naissance. Et d’un seul coup, le cocon qui était suspendu explosait et une larve titanesque en sortait poussant un hurlement terrifiant.

« Grrrrrrrrr ! » Hurlait la larve nouvellement née.

La créature se redressait doucement, toute poisseuse et collante. Sa tête aux multiples yeux essayait de s’accoutumer à son nouvel environnement jusqu’à remarquer ma présence. Je ne bougeais pas, restant fixe face à ce jeune.

Alliance — [SOLO] 190601084938104515

Que devais-je faire ? Mon instinct de chasseuse me disait de prendre l’arme qui se trouvait à ma gauche et de trancher cette larve repoussante. Mais, les gardes m’avaient prévenu si j’usais de violence, je serais abattue aussitôt. Étais-je assez forte pour pouvoir combattre dans cette contrée inconnue des adversaires tout aussi mystérieux ? Certainement pas. La Reine m’avait dit que je devais me lier à son enfant ou bien finir dévorer.

Je n’avais donc pas le choix, je devais créer un lien avec cette chose hurlante et beuglante qui s’approchait chaque fois un peu plus. Voulait-elle me croquer ? Je n’en avais aucune idée. Je levais donc le bras comme pour essayer de la toucher, mais la bête se redressait et hurlait tout en crachant une substance gluante dans ma direction. L’attaque n’en était pas vraiment une, néanmoins j’étais recouverte d’une matière visqueuse de la tête jusqu’aux pieds et je ne pouvais rien faire pour cela. Néanmoins, je gardais toujours la main levée, mais cette fois-ci j’avançais doucement vers la bête. Puis, me vint une idée. J’attrapais mon sabre et je jetais ce dernier loin de moi pour montrer à la créature que je n’étais pas une ennemie, même si l’intelligence de la larve devait être très limitée.

« Je ne suis pas là pour te faire du mal. Je m’appelle Sae. » Disais-je au dantesque animal.
« Grrrrrrrr ! » Apparemment c’était le seul mot que savait dire la larve.

Le dialogue s’avérait inutile. Mais, la larve s’approchait timidement jusqu’à accepter ma main sur sa tête. Ses yeux se fermaient à ce contact et elle se tortillait légèrement. J’affichais un petit sourire en voyant cette scène. Finalement, je n’allais peut-être pas servir de quatre heures à la créature géante.

« Intéressant. » La Reine venait de surgir derrière mon dos, une main sur mon épaule, mon sang s’était glacé à l’instant où cette inconnue m’avait touché. « As-tu peur, Yaoguaï Sae ? » Me demandait-elle.
« Non, Votre Majesté. » Lui répondais-je aussitôt.
« Ce n’est pas ce que dit ton cœur, tu es terrifiée à cet instant-même ce qui est presque amusant. » Elle marquait un temps d’arrêt. « Je suis ravie que tu te sois liée à mon enfant, j’aurais été triste de te savoir dans le fond de son estomac. Quel nom veux-tu lui donner ? »
« Un nom ? » Demandais-je.
« Évidemment, tout être vivant ce doit de porter un nom, et une mère nomme toujours son enfant. » Disait-elle comme si cela était une évidence même.
« Mmmm. Koumyou. » J’étais sûre de mon choix.
« Un nom ironique sachant qu’une fois adulte il sera plus sombre que les ténèbres même. Très bien, si pour toi il est ta lumière qu’il en soit ainsi, Yaoguaï Sae. Maintenant, je souhaite que tu me suives ! » Ordonnait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Alliance — [SOLO] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 16:52
La Reine m’avait demandé de la suivre. Je rompais donc mon lien avec Koumyou, mais cela ne semblait pas le gêner, au contraire il se dirigeait vers les feuilles de la branche. Je marchais donc dans l’ombre de sa Grâce et très rapidement nous étions arrivées dans une salle qui faisait penser à celle d’un trône. Il m’avait fallu certainement plus d’une heure de marche entre la sortie du tunnel et la découverte du cocon et là en même pas deux minutes j’avais quitté la mystérieuse forêt. A croire que rien n’était logique ici. La Reine Kasaki me demandait de rester droite devant les marches qui la conduisaient à son royal siège. J’acceptais mon sort de simple badaud et je la regardais monter avec élégance l’escalier jusqu’à la voir assisse sur son trône. Elle me toisait de sa hauteur, je ne disais rien.

« As-tu compris où tu étais ? » Me demandait-elle.
« Pour être honnête, pas vraiment votre Majesté. » Lui répondais-je.
« Cela ne m’étonne pas, personne n’arrive à découvrir par soi-même quel est ce lieu magique. Tu n’as pas à avoir honte. De Gamyusa jusqu’à ta mère, toutes les femmes de ta famille se sont retrouvées dans ta position. Néanmoins, vos choix sur les chemins ont toujours été différents. »
« Comment ? » Demandais-je de nouveau.
« Ta mère avait pris le chemin du milieu par exemple, toi tu as pris celui de gauche le plus à l'écart. » Elle avait croisé ses jambes.
« Je vois. » Disais-je.
« Bref, il est temps que je te dise deux trois choses avant de te faire signer le pacte avec Koumyou et éventuellement ses semblables. Va me chercher le rouleau, Hikosaki. » Disait la Reine.
« Je vous écoute votre Grâce. » La Reine affichait un grand sourire de satisfaction.
« Tu es dans une contrée où de nombreux peuplent cohabitent malgré les différences, et j’en suis la Reine. Je considère tous mes sujets comme mes enfants, tu l’as bien compris cela ? Tu n’as pas cru une seule seconde que le cocon que tu as vu, je l’avais pondu ? » Disait-elle en rigolant sur son trône.
« Votre Grâce, voici le rouleau. » La créature trapue avait surgit tenant entre ses pattes un imposant rouleau de couleur rouge et noir.
« Je te prierai de le dérouler à mes pieds, il est temps que Yaoguaï Sae signe le pacte. » Ordonnait la Reine.

Le sujet s’exécutait aussitôt et le rouleau était déroulé.

« Voici le rouleau des Scarabées, Yaoguaï Sae ! Dans quelques temps Koumyou ne sera plus une larve, mais un splendide scarabée, je te laisse la surprise de quel type de coléoptère il sera, mais tu seras impressionnée quand tu le verras. Marque de ton sang en signant et cet allié sera comme ton fils, protégeant sa mère de tous les dangers. Mais, une mère protège son enfant, ne risque jamais sa vie au profit de la tienne, si jamais tu sacrifies la sienne pour tes projets personnels, je m’occuperai personnellement de toi. » La Reine commençait à se transformer et montrer sa véritable apparence. « Si je suis devenue Reine, ce n’est pas avec des mots, mais avec des actes. »

Alliance — [SOLO] 190605042631135130

Alors la Reine cachait sa véritable forme depuis le départ avec son apparence humaine. De plus, la larve était en réalité un scarabée, ce monde abritait plusieurs espèces. Cela était compliquée, mais d’une certaine manière, les insectes faisaient preuve de bien plus d’intelligence que nous les hommes, car eux étaient en mesure de vivre et cohabiter ensemble malgré leurs différences. Je m’avançais donc vers le rouleau déroulé. Avec un Kunai, j’entaillais ma paume pour que je puisse signer le pacte avec mon propre sang. Une fois cela fait, je me redressais et je regardais la Reine qui était redevenue humaine pendant que mes yeux étaient rivés sur le blanc immaculé du rouleau. La créature trapue reprenait son bien et disparaissait dans les ténèbres.

« Que dois-je faire votre Majesté ? » Demandais-je à la Reine.
« Rien, tu dois juste fermer les yeux, réincarnation de Gamyusa. » Je m’exécutais aussitôt les paroles prononcées. « Tu peux les rouvrir maintenant. » Disait la Reine.

Quand mes paupières se redressaient, je voyais que l’environnement avait changé. Je n’étais plus dans les tréfonds de la terre, mais dans les bois d’Hayashi. Ma main ne saignait plus, néanmoins une large cicatrice parcourait l’intégralité de ma paume, une marque indélébile servant à me rappeler les paroles de la Reine et de ne jamais trahir Koumyou.

Une nouvelle fois, je me remettais en route, mais cette fois-ci je savais où j’allais à Yaogakure, loin de l’imaginer que dans quelques jours ma route croiserait celle de celui que l’on surnomme L’Homme au Chapeau dans la cité cachée d’Hikari.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878

Alliance — [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: