Soutenez le forum !
1234
Partagez

We must move

Inuzuka Asagiri
Inuzuka Asagiri

We must move Empty
Dim 2 Juin 2019 - 13:16
Le colosse se lève, émergeant de la poussière et de la fumée. Le corps engourdis, ses bras, son armure rouge recouvert d'une fine couche grise qu'il secoue. L'odeur du cochon grillé, l'odeur des poils cramoisis par l'attaque du gardien élémentaire, les vestiges encore trop récents d'un événement ô combien surnaturel. La cité n'est rien de moins que ruines, désolation et ici et là des cris d'agonis. Les blessés, les moines semblant comme des fourmis insensibles à ce qu'il vient de se passer, la cité n'a plus de raisons logiques d'exister et pourtant. Pourtant ils semblent continuer à rebâtir ce qu'ils protégeaient, alors que désormais, que désormais le monde entier peut-être au courant. Mais le monde entier ne l'est pas, et pour le moment survivre à cette tentative d'attaque est une belle preuve de survie et de détermination, il exulte. Sa carcasse, son armure qu'il nettoie brièvement avant de porter son regard sur les alentours. Il est vivant, rien de plus logique pour le dernier de la meute. Condamné à errer sans jamais trouver le repos, sans jamais pouvoir rejoindre les siens dans l'au delà. Et derrière le masque, à travers les fentes de son casque, le véritable ou la véritable Asagiri jette un regard emplie de dédain sur la désolation et la mort omniprésentes. Ici, ici à Hayashi et depuis le début de son arrivée jamais il n'aurait prévu de rencontrer autant d'adversaires puissants et de passer une vie entière. Une vie entière à fuir, est-il seul? Seul à vivre cet enfer, continuant de ne jamais pouvoir s'arrêter et trouver un foyer.

Fenrir. Fenrir son fidèle compagnon canin, et dans les débris, et soudain son être entier se sent vide tant que de nouveau la figure du canidé n'a pas retrouvé ses côtés. Et dans les décombres, il cherche, et les blessures, et le monde s'efface tandis que la peine et la panique gagnent son être. Les derniers souvenirs, la fusion pour former un être bicéphale, une première dans leurs histoires commune. Il n'a que trop dormi, et ou est donc cette tête de con, au caractère bien trempé mais à présent qu'il vient à manquer, l'Armure se rendant compte que sans lui. Sans son ninken son existence était vaine. Et dans sa fouille, et sans trouver traces de son camarade, obnubilé par cette traque, ne remarquant pas même la présence sauvage apparaissant dans son dos. Lâchant la proie de ses crocs, le regard et une partie de son flanc cramoisi, si l'étrange inconnu avait pu souffler et mettre une main sur son visage en guise d'exaspération alors sans doute que Fenrir l'aurait fait.

Car il s'agissait bien du ninken, s'approchant doucement grognant et posant sa tête et son museau contre le flanc de l'Armure. Et soudain, le monde reprend ses couleurs, et la peine et l'inquiétude disparaissent. Ne restant que la joie des retrouvailles et pour la première fois depuis leurs carrière et épopée les sentiments ne sont pas à cacher, ensemble ils ne font qu'un. L'un sans l'autre n'est rien, mais les embrassades ne durent jamais bien longtemps. Pas le temps de s'apitoyer, il est temps. Temps de se mettre en route, de prendre le large vers une destination que d'aucuns ne redoutent. Impossible de se diriger vers le village de la foudre, les représentants qu'ont côtoyés les deux ne sont bien sur qu'un échantillon des shinobis du village, mais le sentiment et la colère prennent le dessus. Non, il y a d'autres contrées qui intéressent l'Armure et Fenrir.

Un marécage, ou dit-on que la force et la sauvagerie de ses membres n'ont pas d'égal ailleurs. Peut-être pourront-ils apprendre quelque chose, progresser et passer à l'étape d'au dessus. Car fuir sans cesse les combats, c'est désormais terminé. Hikari est en ruines, mais des ruines émergent une nouvelle volonté.

Les crocs ravageront tout.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
NarrateurEn ligne

We must move Empty
Mer 5 Juin 2019 - 18:31
Si l'Armure Solitaire se dirige paisiblement en direction du pays de l'eau pour y séjourner un temps plus ou moins long, il ou elle ne peut se douter que cette facilité de risque pas de durer. Car en arrivant, accompagné de son compagnon à poil, le shinobi peut alors percevoir une brume épaisse envahir les environs.

La visibilité y est nulle à plus de deux mètres.
L'odeur qu'elle dégage est nulle. Totalement.
Seul le bruit est capable de les diriger dans la purée de pois.

Il faut savoir que les marécages brisés ne portent pas ce nom pour une raison inutile. En effet, ce n'est pas eux qui sont brisés, mais bien les inconnus qui les traversent.

Et à travers le voile de fumée, une voix se fait entendre. Au départ faible, puis de plus en plus forte.

« Viens à moooiii ... Viens à moooooiiiiii »
Revenir en haut Aller en bas
Inuzuka Asagiri
Inuzuka Asagiri

We must move Empty
Mer 5 Juin 2019 - 18:49
Hell no.

-Bon écoute je sais pas ce que t'es, ni ce que tu veux mais je veux juste arriver en vie à destination. J'ai vécu autre chose, de plus inquiétant qu'une brume qui parle, alors désolé mais comme ma Maman me disait je me méfie des inconnus, j'ai tendance à pas aller vers une voix qui m'appel comme son précieux.

Fenrir secoua la tête, le museau rendu visiblement inutile par l'odeur neutre, non l'absence d'odeur et la visibilité réduite. C'est quoi, le labyrinthe de Pan ou simplement une illusion? Qu'importe, on marche droit devant soi, marche droit devant toi comme dans une certaine allégorie de la vie, concernant des poissons dont une bleue à la fâcheuse tendance d'avoir la mémoire d'un poisson rouge. Vous suivez? Non? Asagiri c'est pareil, et globalement si l'élancer dans l'inconnue ne lui fait pas peur pas plus que d'affronter des gardiens élémentaires ou des lieutenants de l'homme au chapeau pointu, ou bien à forme. Errer indéfiniment dans un épais brouillard et dans des marécages. Enfin en supposant que ce sont des marécages vu qu'on y voit pas à deux mètres devant, ne rassure ni le dernier survivant de la meute. Utilisant son cerveau, et globalement les idées passant dans son esprit guère dédier à autre chose actuellement que survivre et atteindre son objectif l'Armure pense. Guère besoin d'être une lumière pour comprendre que la solution la plus simple n'est pas d'avancer bêtement à l'aveugle, alors on tente une autre option.

On commence par s'éloigner au maximum de la voix, et si cette dernière continue de suivre le duo c'est la merde. L'affinité Doton de l'Armure n'est pas seulement utile pour jouer à la taupe, mais également pour sortir du sol des petits morceaux de pierre et les lancer dans la brume invincible afin d'écouter, d'écouter si ils ricochent contre le sol plus loin ou non. En cas de non bruits, on essaie dans un angle différent et on avance comme ça, la notion du temps disparaît tout comme la faim. Non comme le duo de limiers qu'ils sont, seul compte la fin et l'objectif final. Atteindre le pays de l'eau, les marécages de la perdition ne sont qu'une épreuve de plus. Mais lui, lui qui a déjà tant vécu et encaissé ce n'est pas pour disparaître et perdre la tête maintenant en ces lieux maudits.

Avancer encore et toujours, en oubliant les voix maudites des environs.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
NarrateurEn ligne

We must move Empty
Lun 10 Juin 2019 - 15:24
Si l'Inuzuka pense traverser les marécages sans prendre compte de cette voix quelque peu tendancieuse et ce, sans avoir le moindre accro, c'est mal connaître les dangers qui regorgent au coeur des marais qui entourent Kirigakure no Satô. Car la brume est un avantage que la citadelle ne se priverait pour rien au monde, tant bien en terme de défense comme de soutien.

Alors, sans attendre que l'homme et sa bête ne traverse les lieux, la voix s'intensifie. A croire que sa propriétaire se trouve en face puis derrière lui.

« Tu sembles bien sûr de toi jeune étranger ... Mais dit moi ... Que comptes-tu faire en te rendant au sein de Kirigakure no Satô ? Nombreux sont les guerriers puissants qui y vivent alors si tes intentions sont mauvaises, je ne donnes pas cher de ta peau ... »

Et au travers de la brume, se dispersant face à l'avancée de l'homme, une silhouette se dessine et se dresse venait le duo. Une vieille dame est alors visible, encapuchonné et armée d'une canne faite d'un vieux bois aussi fragile qu'elle.

« Viens à moi et laisse tomber ce village. Ensemble ... nous serons tout puissant ... »

Mais est-elle bien réelle ? N'est-ce pas là qu'un énième piège de la part de la Brume Sanglante pour piéger ces visiteurs un peu trop hasardeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Inuzuka Asagiri
Inuzuka Asagiri

We must move Empty
Lun 10 Juin 2019 - 16:13
-Je n'ai pas pour habitudes de dévoiler mes plans aux inconnus, encore moi à des gens dont la présence ne tient qu'à un camouflage. Je ne souhaite rien de mal et n'y séjournerait pas longtemps, pas plus que je n'ai peur de la mort. Plus maintenant, pas après ce que j'ai vécu. Je ne veux même pas rentrer dans Kiri, juste parler à un de ses représentants. Est-ce donc si complexe pour quelqu'un qui ne souhaite rien de mauvais, aux guerriers de la brume ?


Et tandis que la traversée continue à travers ombres, murmures et voix relativement douteuse et insistantes la détermination des deux compagnons ne fléchit pas, elle ne fait qu'augmenter au fur et à mesure que les épreuves se dressent sur leurs chemins. Pourquoi donc accorder moindre confiance à des gens surgissant des marais comme des mirages, des illusions pour perdre quiconque menacerait les intérêts d'un village caché. Tout ce que dit l'Inuzuka est vrai, il ne souhaite même pas rentrer dans le village, aucune envie de se priver de la liberté. Il ne souhaite que passer à travers ces terres sans aucune intentions malveillantes, après tout il faudrait fou pour faire le contraire. Mourir ici? Suivre une vieille et sa cane? Devenir puissant? Non, ce n'est pas possible présentement.

-Laisser tomber ce village? Une fois de plus je le répète, qui que vous soyez cela ne m'intéresse pas. Je ne recherche pas la puissance, simplement la survie. Je ne rejoins pas des inconnues se drapant dans les brumes entourant un village shinobi, je ne veux pas être tout puissant. Je veux avancer et continuer ma vie, je veux vivre et pour des lunes encore. Est-ce donc trop demander pour un voyageur neutre que de se rendre dans les terres de la brume?

Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
NarrateurEn ligne

We must move Empty
Lun 10 Juin 2019 - 17:02
Il semblerait que l'homme ne souhaite pas participer à la folie mensongère de cette vieille dame pouvant paraître bien folle au premier abord. Ces intentions semblent juste et en parlant à l'un des représentants de la brume, l'esprit - la femme - sait que le village ne risque rien. De plus, elle ne décèle pas une grande puissance en lui; la menace n'est donc pas importante.

Elle se tourne alors vers lui et prononce quelques mots.

« Bien ... Je te laisse passer et pénétrer en ces terres. Sois prudent, brave voyageur ... »

Avant de disparaitre dans une nouvel écran de fumée, dispersant son reflet dans les airs ne laissant qu'un vague souvenir à l'Inuzuka, désormais aux portes du village.
Revenir en haut Aller en bas

We must move

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: