Soutenez le forum !
1234
Partagez

A propos des Volcans [Borukan Etana]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

A propos des Volcans [Borukan Etana] Empty
Dim 2 Juin 2019 - 8:51
La reconstruction du village battait son plein, et était même en bonne voie de se terminer. Grâce aux efforts et à l’expertise conjoints des shinobis et des civils spécialisés dans leur corps de métier respectif, les bâtiments étaient rebâtis, les voiries refaites à neuf, et la vie, aussi normale qu’il était possible après ce genre d’attaque, reprenait son cours normal. Du moins, presque normal. Car en dépit de la gestion de crise exemplaire, de la solidarité et de l’efficacité de la population d’Iwa dans son ensemble, le village n’avait à présent ni Kage, ni chef de la police. Et si des dispositions étaient bel et bien prévues pour palier ce genre de manque hiérarchique, leur application pratiques représentait un tout autre challenge, duquel Yanosa restait assez éloigné de par son grade, mais qu’il pouvait malgré tout ressentir comme une chape de plomb au quotidien. Mais ce qui occupait le plus son esprit ces derniers jours était cette découverte assez alarmante et au potentiel foncièrement dévastateur qu’il avait faite dans les profondeurs du village. Sa colère, son impatience et sa témérité en avaient pris un sérieux coup, en effet, lorsque le pugiliste aux cheveux rouges avait découvert cette étendue de lave souterraine, qui menaçait de facto de jaillir à la surface et de détruire, d’oblitérer et de condamner à l’oubli toute trace de la cité de la Roche.

Mais que faire de cette information, qui plus est lorsqu’elle était rattachée à un autre ressenti bien plus flou qui l’avait pris aux tripes dans les profondeurs suffocantes ? Quelque chose se trouvait dans le magma, sous le magma, quelque part, il en était presque certain, mais toute sa raison et son pragmatisme l’empêchait de considérer la chose sans remettre lui-même en cause sa sanité mentale. Il avait beau en avoir parlé à Tenzin, et malgré la sagesse de ce dernier, il n’était en réalité pas beaucoup plus avancé. Créer un mouvement de panique était exclu, mais il avait besoin d’un interlocuteur, de quelqu’un qui saurait l’écouter et surtout, lui apporter des informations supplémentaires. Seul, Genin, sans pouvoir de décision ni même de légitimité pour en prendre sur ce sujet très sensible, l’Oterashi rumina longtemps sur ces pensées, certain de devoir agir, mais ignorant totalement comment.

C’est alors qu’en fin d’après-midi ce jour-là lui revint en mémoire les paroles de son senpai, Tenzin Konran. Les Borukan, les manieurs de lave, qu’auraient-ils pensé si l’un d’eux avait pu être témoin des mêmes choses que lui ? Aurait-il pris peur, lui aussi, aurait-il sanctifié les strates inférieures en louant la présence de ce matériau destructeur, ou bien toute autre chose encore ? Si une piste était à chercher, ce serait peut-être dans tous les cas chez les membres de ce clan dont l’un des membres, Akimoto, figurait parmi la lignée de Kage du village. Ils étaient nécessairement assez influents, songea Yanosa, pour pouvoir recueillir et traiter son témoignage comme il se devait. D’un pas décidé, le tellurique se hâta de couvrir la distance entre son appartement et le quartier des Borukan, au centre duquel trônait la tour qui leur était attribuée. Sans ralentir, sans prêter attention à qui que ce soit, il fit irruption dans le hall d’entrée de la tour, réalisant soudainement que si il manquait de respect à ses interlocuteurs, il risquait de se faire renvoyer dans les cordes de façon assez brutale. Il approcha donc de la jeune femme rousse chargée de l’accueil en modérant davantage ses pas et son langage corporel.

« Bonjour. Je suis Yanosa Oterashi, Genin. Je requiers l’audience d’un membre de votre clan. Un Borukan… assez haut placé, pour entendre ce que j’ai à dire. Ne le prenez pas comme une offense, simplement… le sujet est bien trop important. Je ne peux pas prendre de risque. M’aiderez-vous ?
- Yanosaa…. Oterashi vous dites… D’ordinaire, on prend rendez-vous, vous savez… dit-elle en vérifiant ses registres. Enfin, on ne croule pas sous les obligations aujourd’hui… et puis… j’aime bien vos cheveux. Je pense que Dame Etana est dans son bureau, au cinquième. Niveau haut placé, comment dire… je sais pas si je peux faire mieux pour vous. Bonne chance. »

N’en croyant presque pas ses oreilles, aussi étonné de l’issue positive de sa requête que de la façon dont elle avait été traitée, Yanosa adressa un hochement de tête et un sourire francs à la jeune femme rousse, la saluant respectueusement tout en prenant le chemin des escaliers en colimaçon. Au cinquième, avait-elle dit. Saurait-il reconnaître la bonne porte une fois rendu là ? La question ne se posa pas, puisqu’à cet étage, il ne trouva finalement qu’une seule grande pièce palière donnant sur une seule porte. Avalant sa salive en se remémorant des derniers mots de la réceptionniste, l’Oterashi s’approcha, et toqua à la porte, attendant qu’on l'y invite pour entrer...


Spoiler:
 

@Borukan Etana

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

A propos des Volcans [Borukan Etana]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: