Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Les cendres envolées | w. Kansei

Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Dim 2 Juin 2019 - 22:28
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
Une bonne demie journée était déjà passée depuis que la fin de la guerre s’était annoncée par le brasier de l’Assemblée au cœur du village caché des nuages. Il lui fallait rester pour l’heure car un long voyage retour n’était assurément pas la meilleure idée. Tomoe avait repris des forces bien qu’une certaine fatigue se ressentait encore. Elle aimait être ici, à se balader dans les rues encore assombries par les poussières qui s’étaient élevées sous les combats. La jeune femme en réalisait même toute l’ampleur de ce qu’ils venaient tous de permettre. L’annexion d’un village caché réputé pour ses armes, ses sciences, notamment. Aujourd’hui mise à mal, la Chôkoku était observatrice des cendres volatiles représentant bien plus qu’elles ne semblaient être. Elle suivait pas à pas –ou presque- chacune d’elles qui s’envolaient sans que jamais elles ne quittent une certaine zone. C’était intéressant. Du moins pour une possédée qui s’attelait à rigoureusement vérifier où toutes les poussières finissaient par disparaitre. Jamais très loin. Oui, ceci dans l’esprit dérangé de Tomoe était très significatif…

Personne aux alentours, du moins personne qu’elle n’avait vu, entendu ou senti arriver. Si la vue et l’odorat pouvaient s’avérer un minimum altérer par la nuit tombante et les relents ferreux du sang qui avait coulé partout, les sons, eux, se distinguaient des uns des autres. Quoi de plus normal : C’était un véritable silence de mort qui régnait au moins dans tout le pays de la foudre. Mais il était enfin fini de s’intéresser de trop près à ces si petites particules qui dépendaient entièrement maintenant du vent qui s’agitait ou se calmait. Tomoe avait autre chose à aller voir, ce qu’elle n’avait pas osé jusqu’alors, après tout il ne fallait pas savoir que c’était elle. Du moins pas pour quelqu’un d’éventuellement mal intentionné, et pour l’heure chaque individu présent au sein de Kumo essoufflé n’était pas digne de confiance.

Les pas lents, naturels, la menèrent là où tout s’était déroulé. Dans l’une des rues les plus abîmé, et ce, de son propre fait. Le visage fermé, ténébreux, le regard aussi nocturnal que le ciel sans étoile de ce soir-là, l’Explosive glissa une main dans le vide juste au-dessus de quelques débris. Elle n’avait pas la moindre idée de ce que pouvait être autrefois cette bâtisse qu’elle avait sciemment détruit. Qu’importait. Ce n’était pas la raison de sa venue, loin de là.

Cependant, lorsqu’elle fut suffisamment proche du lieu où elle était persuadée d’avoir laissé l’un des deux corps pour morts n’était plus à sa place, Tomoe eut le souffle coupé. Visiblement le sang à peine séché tant le sol était encore humide était toujours à la même place. La brune se précipita au milieu de cette rue où l’Iwajine avait été laissée à l’agonie pour finalement remarquer… Qu’il n’y avait rien de plus que la trainée rougeâtre. « Impossible... » A peine audible, la gorge si serrée que ce chuchotement lui semblait être un étouffement, elle songea un court instant à l’impensable pour elle. Et s’ils s’en étaient sortis ? Car si tel était le cas : Alors elle ne serait plus jamais tranquille. Après tout, là était toute la motivation de son acte. Du moins en grande partie. « Ils n’ont pas pu… »
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Lun 3 Juin 2019 - 15:39




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2






Le fer et le feu, le sang et le soufre. Ces choses semblaient avoir imprégnées toute vie et toute construction humaine au point que d’un simple regard dans certains quartiers proches de l’entrée principale, on comprenait d’instinct le tumulte y ayant régné.

Les heures le séparant du conflit, Kansei les avait passées à différentes choses et c’est d’un pas nonchalant qu’il venait de sortir de l’immense bibliothèque, quelques livres dans sa besace. Oh, un Suzuri avait bien essayé de l’en dissuader mais comme à son habitude l’ombrageux n’avait eu aucun mal à faire taire les doutes et à convaincre l’éphèbe de dix ans son aîné quant à la justesse de cet emprunt.

De Jônin, poste qu’il avait atteint durement grâce à son labeur et ses manigances toutes relatives, voilà qu’il était à nouveau presque un simple plébéien, un pion dans l’armée de Rei. Et si d’habitude, se trouver dans l’ombre ne lui nuisait en rien, ici il avait à se hisser dans la hiérarchie certes différente de l’Empire s’il comptait atteindre ses nouveaux objectifs, les précédents balayées de la main du Yamanaka balafré.

Avant de s’illustrer entre les récits et la poésie, le calme Nara avait cependant rejoint les même lieux vers lesquels il se dirigeait. L’homme en vert et Chiaki partis après sa discussion et l’échange avec cette dernière, il avait récupéré le cadavre du brun à lunettes au bras coupé et lui avait offert une sépulture digne d’un shinobi, selon les rites Hijins. Cela lui avait pris une bonne heure mais il était assez satisfait du résultat, la dépouille reposant sur une terre consacrée du pays du Feu, près de la forêt Nara où personne ne viendrait l’insulter si d’aventure un Kumojin se sentait pousser des ailes.

Arrivé sur les lieux du crime et de la discussion à laquelle il avait assisté, où le masqué s’épenchait d’informations intéressantes pour un esprit déducteur tel que le sien, il posa son derrière sur un décombre de ce qui était par le passé une belle maison à étage et alluma une cigarette, pensif.

Les corps de ce qu’ils avaient vu devaient être en route pour Iwagakure no Satô au moment même où il y pensait, peut-être déjà arrivés. Le Nara fit glisser ses doigts contre sa poche, contre le cadeau de Chiaki. Son seul souvenir d’elle maintenant qu’elle était parti avec les autres néo-déserteurs.

C’est alors qu’une odeur vint chatouiller ses narines, un parfum féminin mais fortement marqué par un inexplicable fumet semblable à la poudre. Fruité mais amer. En relevant les yeux, presque entièrement caché par l’ombre de ce qu’il restait du bâtiment derrière lui, la seule braise de sa cigarette le trahissant bien qu’il ne cherchait pas à ne pas être vu, l’ancien Jônin observa la jeune brune en kimono arriver sur les lieux.

Près de la mare de sang qu’elle avait laissé, la demoiselle sembla s’étonner de la disparition des corps qui pouvait pourtant s’expliquer d’un millier de façon. Laisser des macchabés dans les rues pouvaient s’avérer dangereux, infectieux.

« Survivre ? » Il marqua une seconde de pause. « Je n’ai que rarement vu des shinobis survivre la gorge tranchée ou le coeur percé. » Il exhala d’un simple soupir nasal avant de tirer sur sa cigarette.

« Ils ne sont plus de ce monde, quelqu’un s’est simplement senti obligé de les sortir de cette ruelle. »

Il ne cracha pas un mot de plus, déplaçant son premier pion sur l’échiquier. En le voyant ainsi, il commençait déjà à théoriser sur son implication. Elle n’avait pourtant pas de sabre, mais le coupable ne revenait-il pas toujours sur les lieux de son crime ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Lun 3 Juin 2019 - 18:39
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
La lieutenante était complètement prise dans ses sombres pensées. Elle voyait déjà les ombres de ces deux adversaires iwajins revenir pour la revanche, ou bien pour l’attraper. Son corps enfermé. Les geôles du village caché de la roche l’attendaient déjà bien avant ces deux-là, pour les ambitions de son grand frère, et cela Tomoe le savait que trop bien puisque le présent ramené par l’Eclair Vert de la part de sa Obasan avait été on ne peut plus clair. Maintenant que ces Iwajins l’avaient combattu, ils savaient qui elle était, le rôle joué au sein du Teikoku et sur l’annexion de Kumo. Dans l’esprit de Tomoe, tout était confusion. Elle les avait pourtant saignés à des endroits critiques du corps humain. Comment était-ce possible ? Non, pas un seul instant la Chôkoku n’avait songé à ce qu’ils eurent été embarqués par des membres des nuages.

Alors que l’agitation l’envahissait et qu’elle tentait de garder tout ça au fond d’elle, et même de se convaincre qu’elle n’avait rien à craindre. Qu’elle ne craignait rien. Pas même de retourne au fin fond d’un trou duquel elle ne pourrait sortir. C’était là le réel problème de toute cette catastrophe. Si effectivement elle n’avait aucunement peur, et de personne, une seule chose était capable de la hanter au point de lui créer une folle paranoïa…

Un retournement vif du visage. La main légèrement dressée au-dessus de son étui à kunaï mais Tomoe se détendit aussitôt lorsqu’elle croisa son regard avec le foyer allumé de cette cigarette. Sans chercher à tomber dans une nouvelle imagerie qui lui était propre, celle de discuter avec ce brin de nicotine qui se consumait, la brune chercha les yeux de son propriétaire. Un étranger qui venait de terminer sa phrase. Et d’une manière ou d’une autre ce-dernier semblait savoir de quoi il parlait.

L’ex Tsuchijine pencha légèrement la tête et ne se gêna nullement pour observer sous toutes les coutures le brun aux cheveux étiré. Ce qu’il venait de dire était loin d’être anodin pour la lieutenante. Alors les iwajins avaient bel et bien succombé. Puis emmenés. Où ? Qui ? Quand bien même, cet homme ne semblait pas savoir à qui il parlait –la responsable de ces décès- et c’était bien mieux ainsi pour l’heure.

Fronçant légèrement les sourcils de son regard aussi froid que sérieux, elle renchérit juste après lui pour venir assurément chercher les informations qu’elle désirait, dont elle avait besoin. « Obligé de les sortir d’ici ? Qui ça ? Qui les a embarqués ? » Tomoe calma ses premières interrogations -bien qu'elle en avait tant d'autres- et, investiguant sur sa personne pour trouver un quelconque signe de distinction, elle trouva le symbole qu’elle reconnut. Elle l’avait déjà vu. Dans les archives qui avaient fait ses derniers apprentissages en terre du Feu. Le clan Nara. « Qui es-tu ? » Ami ou ennemi ?
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Lun 3 Juin 2019 - 21:33




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2






Elle parut avoir un mouvement de recul à le découvrir ainsi, prouvant qu’elle ignorait tout de sa position avant qu’il ne se mette à entrouvrir les lèvres pour l’invectiver. Peu enjoué de la surprise il n’eut pour sa part aucun mouvement, drapé de l’ombre, sa meilleure alliée. Elle n’eut visiblement pas le coeur de l’assaillir de ses armes de jet et se contenta de s’approcher assez pour l’observer et comprendre qui était son interlocuteur.

Exhalant toujours quelque volute de fumée pendant qu’elle se mit à ouvrir sa bouche principale pour s’adresser à Kansei et lui répondre, il ne bougea pas d’un iota et fit de même, à l’analyser sans que cela paraisse aussi grossier qu’elle.

Elle semblait préoccupée par l’affaire, plus qu’une simple Teikokujin concernée. Le Nara aurait pu sourire mais il n’en fit rien, accueillant le ton formel et presque autoritaire de sa cadette avec le calme de la roche sur laquelle l’eau coulait. Kansei laissa la première rafale de question faire son chemin jusqu’à lui ; tandis que les yeux aussi corbeau que les siens venaient accrocher à l’écusson de son clan cousu sur son haut de kimono.

« Je me prénomme Kansei. » Il eut un mouvement de tête vers l’avant de quelques centimètres, permettant à la lumière d’éclairer les traits de son visage affichant un air plus sérieux que réconfortant ou enjoué.

« Cela fait beaucoup de questions... » Il passa sa sénestre sous sa queue de cheval, grattant son cuir chevelu. « Et bien, on ne laisse pas les cadavres de shinobis traîner dans les rues, surtout quand ce sont des envoyés d’autres villages. » Mettant des mots sur l’évidence, il fit tomber la cendre figée au bout du tube de tabac. « Voilà une question à laquelle j’aimerais une réponse au moins autant que toi. »

Son visage se fendit d’un rictus, tandis qu’il harponnait les yeux de la Lieutenante d’un regard plein de détermination.

« Après ce qui leur est arrivé, une femme est venue ; une Eiseinin. Elle a constaté les décès, aucun doute à avoir. » Toujours ses prunelles bloquées dans les siennes, il resta à l’affût de la moindre expression, paraissant pourtant incroyablement calme, monolithique.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Ven 7 Juin 2019 - 0:18
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
L’atmosphère était digne d’une véritable guerre froide. Méfiance était maîtresse ici-bas, à quelques heures seulement de la fin du Cataclysme. Quoique par nature elle accordait difficilement sa confiance, surtout à un étranger. Alors se contentant de son simple prénom, qu’elle affilia au clan auquel il portait les couleurs, Tomoe se décala d’un pas ou deux pour échapper à ses exhalations.

L’homme ne fut pas farouche et sembla répondre à ses questions. Un premier bon point pour la Chôkoku à fleur de peau de savoir ses crimes ailleurs. Elle songea alors à ce qu’ils aient été enterrés. A la bonne heure. Alors elle parut se détendre quelque peu lorsqu’elle croisa les bras. Cependant, dans ses phrases, elle tiqua sur un détail. « Une Eiseinin ? Soit tu ne la connais pas et c’est elle qui les a emmené, soit.. » Elle marqua une petite pause en prenant une grand inspiration pour ensuite soupirer de plus belle. « Elle n’a fait que constater le décès ? Je me demande bien qui, en pleine guerre, s’attarde à constater ceci. Si elle s’est amusée à le faire dans tout le village, alors c’est qu’elle devait avoir du temps à perdre. »

Secouant légèrement la tête, la Lieutenante de l’Empire le regarda avec plus de véhémence, toujours avec sévérité dans ses pupilles nocturnes. « Je ne connais pas tous les soldats, pourtant je ne vois aucun signe d’appartenance kumojins. En revanche… » Elle pointa son index sur le symbole qui ornait sa veste. « J’ai eu vent du clan Nara, originaire de Hi, qui aurait fait chemin pour chercher asile en ces terres il y a déjà plusieurs années maintenant. Je dois en conclure que tu es un ennemi ? » La jeune femme haussa un sourcil qui témoigna de son insistance lorsqu’elle remonta son regard droit dans le sien.

L’Explosive releva finalement le menton face à ce Kansei. « A moins que tu ne le sois plus maintenant que tout est fini ? » Un large sourire carnassier s’écarta sur son jeune faciès avant qu’elle ne décroise les bras et se détourne de lui pour venir s’accroupir à côté de l’emplacement imbibé du sang de la défunte disparue. « Si tu as vu cette personne, tu saurais me la décrire, n’est-ce pas ? » C’était évidemment une fausse question. En fait, c’était un ordre masqué sans subtilité. Sa position de « gagnante » le lui permettait, selon elle, et son grade de Lieutenante la confortait dans son idée. Mais ce n’était peut-être pas le cas de son interlocuteur.
☾ anesidora


_________________
Les cendres envolées | w. Kansei JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Ven 7 Juin 2019 - 2:11




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2






Le shinobi comprit que jouer sur des faux-semblants et des mots creux n’était que perte de temps avec une demoiselle si brûlante. Il lui fallait employer des moyens adaptés pour apprendre ce qu’il voulait, sans se dévoiler trop, ce qui était possible avec un ‘adversaire’ pourvu de telles oeillères.
« Ou elle connaissait simplement les morts. En l'occurrence, des émissaires d’un autre village. » L’information se fraya un trajet vers elle et les yeux perçants et d’un noir charbon brûlant ne lâchèrent pas le faciès de la Chôkoku encore inconnue.

L’air sévère de Tomoe n’eut pas d’effet sur le flegme hétérogène de Kansei qui continuait de rester assis à fumer sa cigarette comme si tout cela n’avait pas l’attrait qu’il possédait pourtant bel et bien à ses yeux. La patience, l’arme la plus affûtée dont il pouvait disposer contre le caractère tumultueux de celle qui en était dépourvue. « J’ai abandonné le seul signe dont je disposais. Tu vois juste, je suis bel et bien membre des Nara ; cependant je n’ai pas participé à l’exode dans le même temps. » Sa façon de montrer patte blanche avec une vérité telle qu’elle se lisait dans son regard, son langage corporel ne transpirant que d’une criante réalité.

« Pourquoi serais-je ton ennemi ou celui de ceux que tu sers ? Je suis un Hijin et je n’ai pas oublié mes racines. » Il capta son regard quand il le croisa, ne se montrant pas plus amical qu’auparavant. « Disons que mes intérêts personnels requiert la sûreté de mon pays natal et l’Empire est mon meilleur espoir pour cela. » Peut-être un mensonge, mais l’un de ceux qu’on ne peut déceler car empreint d’un linceul cohérent.

Son sourire lui rappela plusieurs choses, sa question d’autre. Il eut un petit rictus. « De quelle personne parles-tu exactement ? » Son ordre n’avait que peu d’incidence sur quelqu’un comme lui mais il se plia tout de même au jeu de piste, avec ses propres règles.


« La doctoresse ou la personne qui les a emmenés loin d’ici ? »


Son visage s’orna d’un indiscernable rictus, là caché dans l’obscurité tandis que ses yeux se détachaient de la mare sanguinolente pour remonter sur l’Explosive.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Ven 7 Juin 2019 - 2:35
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
Les informations laissées par le shinobi ne tombaient pas dans l’oreille d’une sourde, lesquelles étaient d’une utilité certaine. Des émissaires. Mais… « Qu’est-ce que deux iwajins faisaient à Kumo ? Qu’étaient-ils venus faire ? Du tourisme ? » Elle leva les yeux au ciel le temps d’un instant accompagné d’un soupir. Mais ceci n’était pas sans but. Après tout, si ce Nara savait et parlait, il donnerait à une Lieutenante de l’Empire une précision qui ne demeurerait pas vaine.

Les yeux glissants le long de la flaque pour venir se poser sur l’horizon menant vers l’Arche Grise bien plus loin, fierté Kumojine défaite à présent. Tomoe se contenta de capter ce qu’elle estimait comme états d’âme venant de l’hybride du feu et de la foudre, d’une certaine manière. Aucune compassion, pourtant elle se laissa prendre au jeu en donnant croyance en ses convictions dites « personnelles » favorable au Teikoku. Une bonne chose à savoir. De toute manière, la Chôkoku ne pouvait que se contenter de sa parole, et rien d’autre. Quoique, l’absence d’une quelconque tentative de vengeance sur sa personne pouvait aussi lui garantir sa bonne foi. Alors soit.

Mais ce qui suivit la sortit de son complaisant statut de lieutenante sûre d’elle pour l’heure. Faisant volte-face en se relevant d’une traite lorsque Kansei s’amusa à lui dévoiler qu’il n’y avait pas une, mais bien deux personnes à avoir constaté les meurtres, elle ne put retenir son poing gauche qui se serra et ses mâchoires se crispant. « La Eiseinin n’est pas celle qui les a pris ? » Un instinct. Puis, en un mouvement de cou sur le côté la plongeant dans une seule pensée et le bouillonnement de l’impatience. Il faisait bien trop de mystères à son goût, et le sourire visible sur son visage avait eu le don d’accentuer un agacement naissant. L’Explosive n’était pas l’Explosive pour rien…

« Trêve d’énigme, je ne sais pas ce que tu cherches à faire, or je sais que tu es en possession des informations que je désire et tu tournes autour du pot. » Relâchant son expression colérique pour revenir poser ses yeux dans les siens, elle desserra le poing pour venir caresser subtilement sa sacoche enfermant son attirail de kunoïchi. « Tu te doutes bien que je veux savoir qui les a emmené. Alors parles et n’omet rien, ça aurait tendance… » Attrapant finalement de l’argile au creux de sa main pour venir la glisser discrètement jusqu’à son héritage Chôkoku sur son avant-bras gauche, sans qu’il ne puisse voir ce qu’elle avait véritablement récupéré. « A me mettre en colère. » Le rictus sauvage, voire cette fois menaçant, retrouvé, elle lâcha sa sacoche sans rien n’en sortir de visible.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Lun 10 Juin 2019 - 0:49




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2






Kansei continua de toiser la jeune demoiselle au tempérament volcanique, bien qu’il ignorait toujours la justesse de la comparaison au vue de son origine natale. « Qu’en penses-tu... » Il laissa un blanc laissant penser qu’il allait dire son prénom et lui faire comprendre de la même façon qu’il ne le connaissait pas. « Il semblerait que tu t’attendes à avoir une réponse à chaque question ; toutefois la plus élémentaire de mon côté, bien que muette, ne trouve aucune réponse. » Il jeta son mégot, l’air pensif.

La réaction de Tomoe transpirait la violence et l’impossibilité de se contenir. Il savait à qui il s’adressait, c’était même plutôt facile tant son corps était expressif et ses propos encore plus. Ce qu’elle alla chercher à l’intérieur de sa sacoche, Kansei en ignorait tout. Mais il ne la singea pas et resta tel qu’il était, pourvu de sa seule cigarette pour arme contre la possible adversité. Mais lui ne jouait pas et s’il venait à répondre ; alors ce serait net et sans bavure.

« Effectivement. » Sans dire un mot de plus, il constata son mouvement. Et sans un geste de plus, il ne lâcha pas son regard de sur elle, cherchant à capter le sien pour être au plus clair de ce que voulait exprimer sa propre gestuelle inexistante.

« Tu t’attends à ce que tout te tombe toujours tout cuit dans le gosier ? Tu sais que je suis un Nara, tu sais que je m’appelle Kansei. Et pourtant tu n’as pas jugé nécessaire de te présenter à ton tour, comme si ton identité représentait un enjeu. » Il se leva alors, démontrant la tête passée qu’il avait de plus qu’elle ; les années aussi.

« Et bien soit ; met-toi en colère si ça te plait. Si c’est foncièrement ce que tu penses nécessaire ou utile. Ai-je l’air d’un homme qui s’apeure à la moindre menace ? Je ne te mésestimes pas mais j’aimerais bien savoir ce que je serais en mesure d’exprimer une fois que j’aurais rejoint les Iwajins au côté du Shinigami. » Bien sûr, il se savait capable de se battre. Mais il prouvait juste son point, ici. « Vois ça comme un échange de bon procédé. Je n’ai aucune raison de cacher qui est cet homme, peut-être même pourras-tu m’aider à l’identifier clairement. Partageons. C’est le seul moyen. »





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Mer 12 Juin 2019 - 0:07
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
Tomoe s’était attendue à bien des réactions, mais certainement pas celle-là. Ce fut donc avec une certaine surprise qu’elle l’observa faire ses simagrées pour… Un nom. Qu’est-ce que cela pouvait bien changer pour lui finalement ? La Chôkoku n’aimait pas donner son identité. Même auprès du Daimyô du Feu, autrefois, elle s’était d’abord présentée sous le nom de Hannya-Tsuki. Mais très vite les rumeurs, les bruits avaient couru qu’un homme l’avait interpelée autrement. Et ainsi le nom de Chôkoku Tomoe s’était dévoilé occuper le poste de Lieutenante à l’instar de ce qu’elle aurait vraiment voulu.

Quel était dans un cas pareil la meilleure des réponses. Ce Kansei campait sur ses positions, c’était au moins quelque chose que la jeune femme devait bien lui accorder, cependant ce n’était absolument pas la meilleure façon d’apprivoiser l’Explosive. Les dents claquant une bonne fois dans sa bouche pour en serrer fortement les mâchoires, la brunette ne le quittait pas du regard, elle ne clignait même pas d’un œil. Et même lorsqu’il tenta probablement de l’intimider, la cadette demeurait menton haut, les yeux plus pertinents et insistants qu’ils ne le furent auparavant. Décidément il pensait vraiment impressionner la folle jeune femme ?

Tomoe garda le poing fermé, son héritage travaillant encore la matière dont il se délectait. En revanche le ténébreux n’avait définitivement pas tort sur un point : Ce n’était pas sans lui qu’elle aurait des informations. Quand bien même elle n’avait pas confiance en cet homme, il était pour l’heure le seul qui pouvait lui en parler. Qui semblait même persuadé de ce qu’il racontait. Le partage entre fierté et nécessité était ardu. Et ce n’était pas le moment de prendre des jours à se décider…

« Tomoe. » Lâcha-t-elle finalement. Le visage totalement fermé, les sourcils froncés. « Il paraît même qu’il ne faut pas trop le crier sur tous les toits. Et comme je n’ai pas confiance en toi, maintenant que tu es prévenu, je sais vers qui me tourner si j’entends trop souvent mon nom où il ne devrait pas être dans les rues de Kumo. » Elle soupira finalement comme pour se détendre elle-même. La Chôkoku posait le cadre. Qu’il le respecte ou non, c’était un choix qui lui appartenait mais ce qui était sûr, c’était que s’il ne s’y pliait pas, la brunette saurait répondre à cela. Après tout, elle n’aimait pas vraiment qu’on la défie.

Mais alors qu’elle semblait avoir abdiqué, bien qu’en partie, l’ancienne Tsuchijine reprit sans le laisser en placer une. « Le seul moyen ? C’est faux. Mais soit. » Et elle continuait… Or cette fois, l’ironie prenant le dessus sur son ton assombri, Tomoe demeurait pourtant méfiante, voire hostile si l’on s’en référait aux traits de son visage. « Et comment te faire confiance ? As-tu seulement une preuve que tu as bien vu ce qu’il s’est passé ? Après tout, une flaque de sang par terre ne peut signifier mille interprétations. » Cette fois, la Chôkoku semblait se refermer bien que son regard presque défiant incombait le Nara à lui révéler un fait qui pourrait assurer à la jeune meurtrière qu’ils parlaient tout deux sur le même plan, les mêmes vérités.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Dim 16 Juin 2019 - 2:01




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2






Comme à l’accoutumée, à l’instar d’un jeune chiot, elle sortit les crocs, serra la mâchoire et sembla gronder d’un tonnerre qu’elle aurait bien déchaîné dans d’autres circonstances. Mais malgré tout cela et son dépit, elle répondit à la question qu’elle avait posé. C’était un petit pas, vu de l’extérieur ; mais Kansei fut véritablement satisfait. Tomoe.

« Et bien Tomoe, si tu veux être nommé autrement alors tu n’as qu’à me le dire et je m’efforcerais d’user de ce ‘nom’. » Il lui accorda un sourire qui se voulait loin d’être mielleux, presque peu ou pas visible tant il s’érigeait finement sur ses lippes séchées.

Ses menaces glissèrent sur lui et il préféra ne pas les marquer par des mots, gardant le même comportement flegmatique et taciturne de tantôt. Il ne releva pas non plus sa tirade sur les possibles moyens ; après tout elle avait raison. Le Yukan était large et tout finissait par se savoir ; Murashigure se trouvait par exemple un bon point de départ pour quiconque avait les bonnes relations.

Voilà qu’elle demandait des preuves. Enfin, elle abordait le problème du bon angle. Kansei prit une courte inspiration et braqua son regard charbon dans celui de l’Explosive. Son prénom l’avait assez éclairé pour que les choses se décantent d’elles-même. Une carte de plus dans sa main, là où la demoiselle ne voyait qu’un Nara parmi tant d’autres, peut-être un traître à une patrie ou l’autre.

« Il y avait une femme et un homme au sol. Il était un peu plus grand que toi, je dirais sept centimètres ; les cheveux blancs, une tenue qui rappelle celles portées par les familles nobles. Des plis bien tirés. Si je devais parier, je dirais qu’il était de la caste Bushidô. Quant à elle, une plantureuse brune avec un juste-au-corps aussi noir que sa chevelure. Dois-je continuer ? »

Il y avait bien autre chose qui pouvait appuyer son propos mais il préféra garder cela pour plus tard. Il ralluma une cigarette.

« C’est un pas en avant de ma part. Non ? » S’attendait-il à ce qu’elle parle à son tour ? De ce qui s’était passé ? Il était dur de le dire à le voir positionné ainsi, exhalant d’un calme froid. Comme si il avait tout le temps du monde et qu’il pouvait influer dessus à son aise.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Lun 17 Juin 2019 - 1:27
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
La réflexion du Nara fut interprétée par la jeune femme, et alors qu’il sembla lui proposer un compromis, elle n’y vit qu’une moquerie probablement. C’était puéril. Mais c’était Tomoe. Et Tomoe n’aimait pas ça. « Je n’aime pas que mon nom court de bouches en bouches, c’est tout. Le contrecoup est bien souvent fatal d’une manière ou d’une autre. » A cette heure « l’Explosive » ne savait pas à quel point elle pouvait se voiler la face car ses propres faits et gestes avaient parlé d’eux-mêmes, lui avait donné une nomination.

Cependant le taciturne ne rétorqua pas, et pour la brunette c’était préférable. Peut-être comprenait-il la manœuvre finalement ? D’autant plus lorsqu’elle osait imaginer qu’il avait certainement dû comprendre le pourquoi du comment elle débitait autant de question au sujet de ces corps disparus. Des cadavres qui n’avaient pas lieu d’être ailleurs et qu’elle aurait largement préféré savoir avec elle plutôt qu’elle ne savait où. Alors lorsque Kansei fut simplement coopératif envers elle, dévoilant ainsi les faits, ce qu’il avait pu voir. C’était… Surprenant. Tomoe s’en pinça machinalement la lèvre inférieur car… Il avait visé juste, signifiant dès lors qu’ils parlaient tous les deux des mêmes meurtres : les siens.

Cela faisait donc une personne au courant, et malgré le fait qu’il ne l’avait accusée sans « preuve », la méfiance de la kunoïchi se réveilla et des petits pincements au creux de la gorge commençaient déjà à la déstabiliser. Elle qui n’avait voulu qu’on remonte jusqu’à elle… Mais il lui fallait à tout prix l’identité de l’individu qui avait jugé préférable de bouger les deux macchabées. Quitte à élever de plus gros soupçons. « Je ne peux pas dire le contraire. Bien. Partageons alors. » Se résigna-t-elle en prenant soin de reprendre, voire d’accentuer, les mêmes mots que son interlocuteur avait pu employer.

Les ardeurs bouillonnantes visiblement calmée, la Chôkoku décontracta la bouche sur son avant-bras chargé et vint, à l’abri du regard peut-être baladeur du Nara, de nouveau glisser sa dextre dans sa sacoche, faisant alors retomber la boule d’argile dedans, sa manche pour seule cachette. Le ressortant une nouvelle fois sans rien –peut-être de quoi éveiller les suspicions du kumojin- Tomoe finit par recroiser les bras devant lui, semblant attendre quelque chose. « Ecoute, je n’aime pas beaucoup les devinettes, j’espère donc que tu ne vas pas y aller par quatre chemin, maintenant que tu connais au moins mon nom... » Son impatience était toujours aussi… Minime. Et après tout il n’avait pas tort sur un point : Elle voulait tout bonnement que les réponses, si simples à ses yeux, lui tombent toutes cuites dans le gosier. « Après ça je pourrais peut-être répondre à quelques-unes de tes propres interrogations, finalement. »
☾ anesidora


_________________
Les cendres envolées | w. Kansei JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Dim 23 Juin 2019 - 0:00




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2







Sa moue lui fit comprendre qu’elle voyait enfin la justesse et le concret dans ses propos. Effectivement, il était un témoin. L’un de ceux qu’il était difficile de supprimer. Mais quelle raison lui avait-il donner de se risquer à telle manoeuvre, là au milieu des ruines de ce qui fut jadis Kumogakure no Satô, l’Imprenable ?

Elle accepta par des mots cet accord jusque là tacite, pendant quelques secondes. Peut-être aurait-il souri s’il n’était pas cet homme monolithique dont la lecture des intentions était impossible sans le bon Hidden.

Tomoe se mit à reproduire le même geste, schéma qu’il ne manqua pas de noter sans pour autant la quitter des yeux. De ses même yeux charbons peu inquisiteur mais qui brillait de l’intelligence dont il faisait preuve jusque là.

« Nous sommes sur la même longueur d’onde. » Il lui adressa un court sourire, comme s’il était désabusé et pleinement conscient des enjeux de la demoiselle alors qu’il n’en était rien. Il s’éclaircit la gorge d’un toussotement. Puis son ton implacablement calme vint fendre la brise.

« C’était un homme vêtu de vert, il portait un masque blanc cassé. De taille moyenne, plus petit que moi. Si je devais faire une supposition, je dirais un Hijin. » Toujours impassible, il se tut pour la laisser appréhender la nouvelle. Son visage exprima un sentiment. Il n’en fallut pas plus. « Qui est-ce ? » Peut-être le savait-il. Mais la confirmation d’une hypothèse valait mieux que d’avancer avec des oeillères ou des incertitudes. Cette femme en savait beaucoup et avait beaucoup vécu ces derniers temps, pour autant elle n’en était que plus intéressante.

Il était venu le temps de montrer par l'acte ce pacte tacite.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Dim 23 Juin 2019 - 0:28
LES CENDRES ENVOLÉES
Nara Kansei & Chôkoku Tomoe
Chaque mot, chaque phrase, étaient éternellement longs pour une impatience encline à la fureur d’une réponse. C’était interminable et elle songea même à arracher l’information du cerveau de cet homme de ses propres mains. Quoique cela aurait été quelque peu sanglant… Et peu effectif. Qu’il parle ou se taise à jamais.

Tandis qu’il se faisait prier, la Chôkoku finit par tenter quelques pas pour, d’abord tenter de se calmer, mais aussi pour ramasser un caillou ni trop gros, ni trop petit. Quelque chose à empoigner fortement pour ne pas succomber à ses démons. Elle regarda ce-dernier un instant alors qu’elle commença par le faire aller dans les airs afin de mieux le rattraper. Que faisait le bruit d’une ombre qui se prenait un bout de roche ? Assurément rien puisque ce n’était pas quelque chose de tangible. Au même titre que cette révélation qu’elle n’en pouvait plus d’attendre.

. . .

Puis Tomoe arrêta tout mouvement, les yeux rivés plus loin sur ceux de Kansei. Elle se répéta sa phrase. Une fois. Encore. Cinq fois, sans qu’elle ne dise quoique ce soit. Cependant, son visage rougissant de rage au fur et à mesure sans que l’Explosive ne puisse se contrôler. Trop expressive. Sa main s’était au même moment resserrée bien plus fort qu’elle ne l’aurait souhaité. Plus fort encore. Le caillou devait asphyxier. Si il était possible d’imaginer qu’une chose inerte puisse respirer.

La Chôkoku, elle, en avait le souffle coupé. Cette description n’était absolument pas anodine. Cet individu n’était pas un inconnu. Il était… « UNE ERREUR ! » Elle hurla de colère. Les nerfs à vif, Tomoe était prête à exploser. Un comble tout de même. La roche si petite et sûrement déjà affaiblie par la guerre et la bataille qui avait été menée là, elle se brisa. Devenant des poussières plus ou moins tranchantes. La lieutenante s’entailla même légèrement. Mais tout était bien superflu maintenant.

« Ce chien de traitre ! » Elle jeta machinalement ses débris minuscules en direction du Nara, mais sans le viser réellement pour autant. Ce n’était qu’une réaction en chaîne. Puis elle inspira et se mit à rire. La nervosité s’emparait d’elle et Tomoe devait paraître bien folle dans cet état. Elle pensa. A ces vêtements verts tout d’abord. Pouvait-il y en avoir des centaines au sein du pays du Feu ? Evidemment. Mais couplé à un masque blanc. Ô non, pour l’ancienne Tsuchijine cette description était bien loin de la coïncidence. Ensuite, elle revit son visage agonisant et ô combien elle l’avait sauvé… Elle s’imagina même l’achever au moment même où elle avait soulagé sa peine. Elle se redessinait le passé et pour la première fois dans sa jeune existence… Elle connaissait l’amer goût du regret.

« RHAA~ ! » Hurla-t-elle de nouveau en serrant les poings, juste après son rire sarcastiquement glauque. Revinrent les mots de cet être : Un ancien shinobi d’Iwa… Tout s’éclairait pour une Tomoe qui exprimait encore sa rage.

Puis elle revint à Kansei. « Oh oui je le connais. » Sa voix était nettement moins calme qu’auparavant. Au diable ceux qui pouvaient les entendre, elle avait oublié toute la symbolique de la discrétion qu’elle voulait avoir à l'origine. « Il les a ramené là-bas n’est-ce pas ?! » Le sentiment de trahison était de trop pour la Chôkoku qui à présent vint attraper son informateur par le col. Ce n’était pas de son fait, elle était simplement emportée par le mouvement de haine : Celui d’avoir donné un tant soit peu sa confiance à… « L’éclair vert les a ramené à Iwa, réponds ! »
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Les cendres envolées | w. Kansei Empty
Mar 25 Juin 2019 - 20:59




ashes
prémices
@Chôkoku Tomoe

Les cendres envolées | w. Kansei TSiEfT2






Il la regarda jongler tandis qu’entre ses lèvres sortaient ces quelques mots, ceux qu’elle attendait avec tant d’impatience et de colère latente.

Un lourd silence, qui n’avait rien d’étonnant. Elle connaissait cet individu, il avait visé dans le mille. Et par la même occasion, elle pouvait le guider sur la bonne route. L’esprit plein de colère semblait tonner au sein du crâne de la Chôkoku. Sa poigne se refermait vivement sur son outil de patience et son derme venait à rougir sous les coups de ce qui n’était sans aucun doute pas lié à la température ambiante.

Kansei ne broncha pas après son hurlement, emmuré dans un silence qui en disait long, se contentant d’observer sa partenaire de discussion au teint pâle s’emporter sous le coup de l’émotion. Sa main s’empourpra de quelques larmes de sang sous le choc de la roche brisée, qui illustrait une affliction inconnue à ses yeux.

Elle traita l’énergumène de traître. Envers elle ? Iwa ? Teikoku ? Il ne savait pas trop sur quel pied danser avec ces mots jetés ça et là comme autant de morceaux de roches, eux aussi projetés qui tombèrent à ses pieds. Une seconde ou deux, le Nara les observa ; bien conscient de leur destruction et de la responsable. Voilà qu’elle riait. Lui resta stoïque, dans l’attente du bon moment. Ce fut le moment quand elle s’adressa finalement à lui, arrivant telle une furie vers le Jônin. Il ne put s’empêcher de remarquer leurs ombre s’entremêler tandis qu’elle le saisissait par le col. Trop lourd pour être soulevé, il n’en restait pas moins fermement saisi. Comme lors de sa discussion musclée avec Azuma, il ne broncha pas. Comme avec lui, sa cigarette tomba et en suivant sa chute, il put observer les bouches sur ses avant-bras, pleines de dents. Couvertes de résidus d’argile. Alors c’était cela qu’elle fomentait plus tôt. L’Explosive.

« Alors c’était bien l'Éclair Vert. » Un large sourire vint fendre son visage. « Effectivement. Il a dit vouloir ramener les corps à Iwagakure lui-même. Me frapper ou t’en prendre à moi ne change pas le fait qu’à l’heure qu’il est, leurs dépouilles sont sûrement entre les murs de la Pierre si la réputation du bonhomme est fondée. » Doucement sa main vint à se poser sur celle de Tomoe.

« Ce qui compte, c’est ce que tu vas faire. Il semble t’avoir trahi, mais il a aussi trahi l’Empire. Et ce genre de crimes ne reste jamais impuni. »

Sa main guida doucement celle de la demoiselle plus bas afin qu’il soit libre. « Je n’aime pas plus que toi savoir un ennemi du Feu voguer librement armer de ses informations. Partageons ; je te l’ai dit. Nous sommes sur la même longueur d’onde. »





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found

Les cendres envolées | w. Kansei

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: