Soutenez le forum !
1234
Partagez

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Lun 3 Juin 2019 - 11:53
Une semaine… Une semaine s’était écoulée depuis que le shinobi avait été hospitalisé puis était demeuré chez lui, à récupérer. Il avait subi une blessure au combat. Une vilaine blessure qui aurait pu le handicaper durablement s’il n’avait finalement pas été pris en charge par des médecins compétents. Avant cela, cependant, il avait souffert. Beaucoup souffert. Dans un premier temps, il avait baigné dans son sang, entre l’incompréhension et la douleur. L’incompréhension de ne pas être pris en charge par des médecins et la douleur de la blessure. Il s’était évanoui à plusieurs reprises d’ailleurs avant d’être aidé par une kunoichi d’abord, soigné puis évacué à l’hôpital. L’incompréhension d’avoir été laissé au commissariat par cette kunoichi… Sekken Ryoko.

Il avait tourné le truc dans plusieurs sens pendant son moment de repos. A force d’y réfléchir le Chuunin en était arrivé à la conclusion la meilleure selon lui. Une conclusion qui lui permettait de comprendre les motivations de la kunoichi, celles qui l’avait poussée à le laisser là dans cet endroit inapproprié. Le Chuunin en était venu à considérer que la Sekken l’avait laissé dans ce commissariat parce qu’elle avait priorisé l’incarcération de leur adversaire commun et qu’elle savait que le Hyûga serait entre de bonnes mains là. Probablement aussi parce que le commissariat était l’endroit sécurisé le plus proche. Dans un moment de chaos, il était ardu de trouver le temps de faire au mieux. Parfois il fallait savoir se contenter de ce que l’on a ou de ce que l’on peut faire.

Ces questions n’étaient pas les seules que se posaient le Chuunin par rapport à sa relation avec cette kunoichi. Il s’était souvenu, il avait eut tout le temps pour cela. Ne l’avait-elle pas traité de lâche ? Puis tous ces regards qui en disaient long sur l’estime que la kunoichi pouvait avoir à l’endroit du Chuunin. Pourtant, aussi loin qu’il avait pu remonter dans ses souvenirs, il n’avait pas vu ce qu’il avait pu faire au fond pour fâcher la dame ou la demoiselle. Bon il y avait eut l’épisode du bain et le fait qu’il s’était éclipsé vite fait en constant que la Sekken avait des branchies. Elle n’avait pas dû apprécier certes, mais de là à le prendre pour un lâche. Tout cela était assez démesuré. Soupirant, le Chuunin s’était finalement dit qu’il valait mieux tenter de revoir la Sekken et de mettre à plat tous leurs sujets de discorde.

Sortant de chez lui, il passa à la poste non loin de chez lui. Il était environ 7heures du matin. Il alla jusqu’à la dite poste et paya une feuille, une plume et une enveloppe. Il rédigea une invitation à l’endroit de la kunoichi et la signa. L’invitation était pour ce soir même à 18h au parc à l’endroit où ils s’étaient vus la première fois. Tsuyoshi avait précisé que si jamais Ryoko n’était pas disponible, qu’elle daigne l’en informer et lui proposer une autre date de rv ou même un autre lieu. Fermant l’enveloppe avec le message dedans, il paya les frais d’envoi et s’en alla.

Le soir venu, un peu avant 18h, le bonhomme se pointa sur le lieu de rendez-vous. Il avait pris le temps de passer chez un vendeur de chocolat histoire de payer un petit quelque chose qu’il donnerait à la bonne dame en guise de sa bonne volonté d’aller de l’avant. Peut-être l’accepterait-elle ? Peut-être lui enverrait-elle le tout dans sa face ? Avec son caractère bien trempé, Tsuyoshi avait intérêt à préparer une bonne petite esquive au cas où. Mais question principale… Ryoko viendrait-elle sur le lieu de rendez-vous ?



_________________
Spoiler:
 


Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 3:28
Ryoko avait emménager depuis un moment chez Abuto, cela fait une semaine que l'attaque a eu lieu et s'est soldé par une victoire, bien que les pertes soit assez importante : le Kage est mort durant la bataille dans une explosion si grande qu'elle a laissé sur place un gigantesque cratère. L'Oeil du Cyclone, c'est son nom, et c'est du coup la tombe du Borukan qui était un Hyûga depuis le début, elle n'y croyait pas ses oreilles ... mais bon, la rose a repris un rythme correct après ses multiples sauvetages et ses nombreux incendies éteints, enfin, un rythme qu'un Genin peut avoir une fois le village sauvé, donc il a fallu en faire des choses pour que la situation soit "correct". Enfin, ce n'est pas aujourd'hui que Ryoko prendra des vacances ... de toute manière, ce n'est pas dans ses plans, alors comme ça ...

Alors qu'elle se réveille aux côtés de son homme qui a du mal à la lâcher, elle se dirige vers la porte par laquelle des lettres sont glissés. Bien sûr, elle ne les lit pas tous, déjà parce que la plupart sont destinés à Abuto, mais surtout parce qu'elle cherche en priorité des lettres de son clan. Toujours aucunes, ça l'inquiète un peu, cela fait un moment qu'elle a envoyé une lettre, et jamais elle n'a reçu de réponse. Mais ses parents vont bientôt revenir, alors ils pourront lui en dire plus sur son clan, puisqu'ils sont allés les voir après leur mission.

Cependant, parmis ses lettres, entre les différentes pub pour tel commerce et autre factures, il y a une lettre. En l'ouvrant, elle tombe bien vite nez à nez sur la signature du Hyûga pervers de l'autre fois. Elle a d'un seul coup moins envie de lire le contenu de la lettre, qu'est-ce qu'il veut ? Lui dire qu'il est désolé ? Ce serait peut-être un bon début, ou alors il voulait la remercier de lui avoir sauver le derrière. Elle soupire, remarquant que le lieu de rendez-vous c'était la première fois où ils se sont rencontrés ... ça ressemble à un rendez-vous romantique, bah, elle lui fera comprendre qu'elle est prise maintenant.

Elle déchire la lettre après avoir retenu le lieu et l'heure, puis, le temps venu, elle décide de s'y rendre dans sa tenue habituelle, arborant au niveau de son poignet un brassard qui orne le symbole de la famille de son amant, ayant sur ses épaules une veste blanche aux bouts de manches violettes qui tombe jusqu'en haut de ses hanches. La savonneuse veut en finir vite, surtout avec lui, donc elle se dépêche de se rendre là-bas.

- Bon, que me veux-tu ? Et je te préviens, si tu t'enfuis comme la dernière fois, c'est mon pied au derrière que tu vas te prendre.

Ce coup-ci, pas de blabla inutile, elle voulait qu'il aille droit au but.

_________________
Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 15:01
Tsuyoshi s’arrêta interdit lorsqu’il vit la kunoichi arriver presque pile à l’heure. A vrai dire, il ne s’attendait pas à la voir répondre à son invitation. Il avait estimé qu’elle ne le considérait plus à un tel niveau qu’il en était devenu quasiment insignifiant à ses yeux. Et pourtant elle était venue. Elle avait accepté de rencontrer le Hyûga en seul à seul pour ne pas dire en tête à tête. Tsuyoshi ne put s’empêcher de regarder la jeune femme. Elle était belle et sexy, elle l’avait toujours été. Comment s’était-il imaginé pendant un instant qu’elle puisse être autre chose qu’une simple kunoichi, un simple ninja comme lui. Bien entendu, elle était quelque part différente. Elle était capable de se transformer à moins que la résonance ait eu raison de ce pouvoir en elle. Tsuyoshi avait fait des recherches. Beaucoup de recherches afin de combler son ignorance. Il l’avait fait dès le lendemain de sa rencontre avec la Sekken. Et depuis lors il ne regrettait qu’une chose, de ne pas être allé s’excuser plus tôt. Non pas qu’il espérait quoi que ce soit d’une relation avec cette femme, mais qu’il lui avait causé du tort et qu’elle l’avait visiblement très mal pris. La preuve, lors de leur dernière rencontre, la kunoichi ne s’était pas privée pour l’insulter le plus gratuitement du monde.

_Bonjour Ryoko… Fit calmement le Hyûga suite à l’introduction légèrement agressive de la kunoichi. Elle ne comptait pas le ménager. C’est sûr. Elle était jeune, belle et impétueuse. Normal. Lui était plus âgé. Il savait ce qu’il avait à faire pour espérer se faire pardonner un jour de sa mauvaise conduite.

_ Je sais que tu m’en veux… Je l’ai compris au fil du temps et surtout la dernière fois… Commença le Chuunin en regardant droit dans les yeux son interlocutrice. Une distance raisonnable les séparait et le bonhomme ne montrait aucun signe de vouloir la réduire. Il n’était pas là pour séduire. Sa dernière tentative s’était avérée être un cuisant échec. Même si elle était loin de le rebuter, il serait totalement absurde de tenter quoi que ce soit à moins de vouloir attiser une haine plus forte. La haine n’était probablement pas le bon terme. Ryoko ne haïssait pas le Chuunin. Haïr était un terme bien trop puissant. Si cela avait été le cas, elle ne se serait pas déplacée pour lui. Elle ne l’aurait pas aidé à la fin de leur combat contre Tête de bouc.

_ Je te remercie d’avoir accepté cette invitation… Ecoute j’ai de bonnes relations avec la plupart de mes collègues. Et honnêtement je ne vois pas pourquoi toi et moi on ne pourrait pas s’entendre à défaut se respecter… Pour cela, je pense qu’il vaut mieux que l’on mette les choses à plat et qu’on aille de l’avant ? Qu’en dis-tu Ryoko ?

Il continuait de la regarder droit dans les yeux. Son regard à lui était neutre. Il n’exprimait aucune émotion particulière sinon peut-être la sincérité dans ses déclarations.

_ J’ai compris que je t’avais froissé la toute première fois qu’on s’était rencontrés. C’était ici même. On était pourtant bien partis j’ai l’impression. Le Hyûga eut un sourire. Il enchaîna. J’ai été maladroit lors de mon départ… Il baissa les yeux honteux avant de regarder à nouveau la kunoichi. Je l’avoue et je m’en excuse sincèrement. Je dois dire que me retrouver si vite dans une certaine proximité avec une beauté pareille et ensuite voir des choses que je n’imaginais pas possible ont fait surgir en moi toutes sortes d’idées à la noix. J’ai eu peur… C’est tout… C’est idiot, mais c’est humain.

Ses mains étaient comme offerte à Ryoko, tournées vers elle, paumes ouvertes. La scène devait être lamentable. Probablement. Tsuyoshi n’a jamais prétendu être un héros sans peur et sans défauts. Il était humain. Un humain avec des pouvoirs comme beaucoup de ses pairs, mais un humain quand même. Imparfait.

_ Tu étais probablement autant dans l’incompréhension que moi par rapport à ce qui t’arrivais et je n’ai pas su t’être utile à ce moment-là. Telles sont mes erreurs par rapport à toi. Du moins je pense que c’est tout. Accepte mes excuses Ryoko.

Il lui fit un salut respectueux.

_________________
Spoiler:
 


Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 19:25
Ryoko observait le Hyûga pervers en croisant les bras, l'air sévère, air qu'elle n'a pas l'habitude de prendre sur son visage d'habitude si joyeux, mais il faut dire qu'avec les événements passés il y a de quoi avoir perdu un peu de bienveillance. Mais la rose est toujours aussi joviale malgré ce qui se passe autour, il faut bien une personne comme elle qui affiche toujours un sourire pour pouvoir contaminer les autres. Mais là, non seulement elle n'a pas trop envie de parler à ce Hyûga, mais en plus, elle ne l'aime pas du tout. Elle ne le déteste pas, il faut pas croire ça, mais disons qu'elle n'a pas envie de passer beaucoup de temps avec cet homme qui l'a vu comme un monstre et s'est enfui tel le pire des lâches. Enfin, d'après son récit, il voulait juste "s'excuser", remettre les points sur les i et qu'ils passent à autre chose, sauf qu'il y a un problème.

- Oh, j'aimerais bien, sauf qu'à cause de ta couardise aussi grande que ta gueule, la rumeur circule dans Iwa qu'une sirène se trouve dans ces murs, même les Katons de la Roche en ont parlé. Résultat, par ta faute, ma réputation est entachée, donc merci bien !

Evidemment, elle ne le remercie pas véritablement, c'était sarcastique, mais il devait s'en douter un peu, ou alors il était sacrément naïf de penser qu'elle l'excuserait aussi facilement. Elle soupire, visiblement, ces excuses ne lui allaient pas du tout, même s'il tente d'invoquer la carte du "j'ai toujours des bonnes relations avec mes collègues" ou du "mais je ne suis qu'un humain", ce n'est pas ça qui changera la vision qu'a maintenant la savonneuse quand à lui. Et ça ne risque pas de changer surtout vu à quel point il est terriblement superstitieux.

- Je les accepte pas, les mots ne valent rien, seuls les actions comptent, et pour le moment, tu m'as prouvé que tu n'étais qu'un shinobi couard qui prend peur dès qu'une chose surnaturelle intervient. Si tu veux que j'accepte des excuses, commence déjà par changer ça, ensuite on en reparlera, sur ce ...

Elle se retourne, puis commence déjà à rentrer, levant la main sans se retournant pour lui faire un salut en s'éloignant. Il était bien naïf ce Tsuyoshi pour qu'elle accepte des excuses aussi facilement.

_________________
Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 0:04
Le Hyûga ne s’attendait certainement pas à ce que sa rencontre avec la Sekken se déroule comme il l’avait imaginé. Il savait bien qu’il avait affaire à une forte tête pour ne pas dire plus. Elle était têtue, entêtée et avait le don pour les idées fixes. C’était indéniable. Tsuyoshi ne parvenait toujours pas à comprendre comment elle se débrouillait pour le considérer comme un lâche. Ne connaissait-elle pas la définition de ce mot ? Ou alors était-ce lui qui en avait une vision erronée ? A la limite, il pouvait accepter qu’on le traite de peureux, de couard ou de n’importe quel synonyme de ce mot. C’était bien ce qu’il devait être au fond de lui. Il l’avait montré à suffisance en prenant la poudre d’escampette dès qu’il avait su qu’elle n’était pas totalement humaine ou du moins qu’elle était capable de se transformer ne serait-ce qu’involontairement. Un couard doublé d’un superstitieux, certes, voilà les adjectifs qui le caractérisaient au mieux. Mais la lâcheté… Tsuyoshi commençait à détester ce mot. La kunoichi Neiko l’avait traité de lâche. Ryoko elle-même en faisait de même… C’était trop !

Seulement, pour le moment, Tsuyoshi avait décidé de fermer les yeux sur tout cela. Dans l’immédiat, un nouvel adjectif allait lui être collé, un adjectif taillé sur mesure pour lui par la Sekken. Elle affirma sans sourciller qu’il avait été à l’origine de rumeurs sur elle. Des rumeurs qui laissaient entendre qu’elle était une sirène. Elle avait parlé des Ka… Des catins de la Roche ? A priori elle estimait que le Hyûga était allé lui tailler un costard auprès de ce groupe. D’ailleurs qu’étaient les catins de la Roche ? Tsuyoshi ne savait même pas ! Il lâcha un soupir qui en disait long sur son étonnement et son indignation naissante. Ryoko le faisait-elle exprès ? Allait-elle prendre cette voie par pur haine envers lui ? Car si elle se mettait à diffamer sur son compte en voulant se faire passer pour une victime, c’est bien qu’elle devait le haïr. Pourquoi une femme agirait-elle de la sorte ? Etait-ce parce qu’elle s’était sentie rejetée ? Ne me dîtes pas qu’elle avait aimé le Hyûga dès les premiers moments de leur rencontre et que cet amour naissant, ce coup de foudre d’un instant s’était mué en une tenace haine ? Et pourtant, il n’y avait jamais rien eu entre eux !

_ Ryoko… Je peux comprendre que tu m’en veuilles… Je peux comprendre que tu utilises des mots durs liés à ce moment où j’ai failli envers toi. Mais il y a une chose que je ne peux accepter : c’est que tu diffames sur mon compte ou que tu t’imagines des choses totalement erronées. J’ai été couard je l’accepte. J’ai été superstitieux, peureux, je l’accepte. Mais jamais je n’ai parlé d’une quelconque sirène à qui que ce soit. Quel intérêt avais-je à le faire ? C’est comme si tu m’accusais de vouloir te détruire ou te stigmatiser en vue de t’humilier. Pourquoi ferais-je pareille chose ? QUEL SERAIT MON INTÉRÊT LA DEDANS RYOKO ? Le Hyûga avait fini par hausser le ton. Il n’appréciait pas du tout ces accusations et il voulait être clair. Il n’avait pas à être tenu fautif de choses qu’il n’avait pas faîtes.

Tenant la main de la Sekken alors qu’elle entreprit de lui tourner le dos, il la tira sans y penser vers lui afin qu’elle lui fasse face. Ils n’avaient pas fini de discuter. La relâchant dès que leurs yeux se croisèrent, il poursuivit la voix tremblante à la fois d’énervement et pris par un sentiment qu’il n’arrivait pas encore à bien identifier :

_ Je suis prêt à ce qu’on aille voir tes catins de la Roche et qu’on vérifie si on se connait ou si elles ont entendu quoi que ce soit venant de ma bouche te concernant. HEY ! Tu m’as plu dès le premier jour que je t’ai vu et tu me plais encore… Que je n’ai aucune chance avec toi me semble acté mais sache que je ne suis pas comme tu le penses. Je ne suis ni un lâche, ni une balance ! Lorsqu’on s’est quittés, je me suis documenté sur ce que j’avais vu et le savoir à fait place à l’ignorance et j’ai compris ma bourde. Depuis lors je ne cherche qu’une opportunité pour me racheter.

Une courte pause et il termina sur un ton plus calme, il lâcha un gros soupir.

_ Si tu as daigné venir jusqu’ici c’est bien parce qu’au fond tu voulais qu’on s’explique. Comme moi tu voulais donner une seconde chance à cette relation. Je n’ai pas d’autre objectif aujourd’hui que d’être sincère avec toi et te dire que je m’excuse. Je ne m’imaginais pas que ce départ prématuré ce jour t’aurait causé autant de tort. J’oublie cette histoire de colportage totalement lunaire. Et on se donne une nouvelle chance ça te va ? Avant de pouvoir le matérialiser par des actes il faudrait que tu commences par l’accepter verbalement non ?

Une main tendue. La paix des braves pouvait être actée pour peu qu’elle accepte. Tsuyoshi pouvait paraître niais à ses yeux, bête, couard, ignare tout ce qu’elle voulait, mais il avait parlé avec sincérité. Tout en lui indiquait qu’il disait la vérité. Son body language, ses yeux, son regard. A Ryoko de trancher. La lourde responsabilité de la suite de leur relation en dépendrait. Où ils pourraient tenter de repartir à zéro ou alors les choses empireraient et alors ils n’auraient probablement plus aucune raison d’essayer de continuer une relation totalement détruite.

_________________
Spoiler:
 


Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 3:37
Alors qu'elle partait pour lui dire sa vraie façon de pensée, elle le sentait la maintenir en la tenant par le bras, pile celui où se trouve le brassard ornant le symbole de la famille de son amant. Il voulait qu'elle se retourne, mais elle le chasse d'un mouvement de bras, se sortant sans trop de mal de son étreinte au niveau de sa main grâce à son savon. C'est qu'elle glisse la Ryoko, et son amant est bien placé pour le savoir ... bref, elle se tourne, le regardant en fronçant les sourcils, posant une main sur sa hanche, elle continue de l'écouter sans trop vouloir en entendre plus que ça, toujours en voulant se défendre. Il explique qu'il n'est pas à l'origine de ses rumeurs, pourtant, il n'y a qu'une personne qui l'a traité de sirène, et c'est lui. Alors si ce n'est pas lui, il l'a dit tellement fort que ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

- Tu l'as peut-être pas dit toi, mais tu l'as dit assez fort pour que quelqu'un l'entende, ça, c'est clair ! Et sinon, tu m'aurais pas cherché à m'humilier, mais à te protéger, ça, c'est envisageable. Dans tous les cas, c'est bien trop tard pour en parler à eux, je suis allée les voir personnellement, ils ont quand même sortis leur numéro, et ça se nomme les Katons de la Roche.

Même si elle a peu d'estime pour ce journal, qui parle surtout de scandale et d'autres choses de ce genre, elle veut éviter quand même que Muramasa pointe le bout de son nez et vienne "ausculter" Tsuyoshi pour avoir mal prononcé le nom de son journal favori, en tout cas, elle estime que c'est le cas, vu qu'il a des relations professionnels avec le rédacteur en chef lui-même, rédacteur en chef qui a failli se prendre un savon d'ailleurs, mais passons.

- Et les mots doux ne marchent pas contre moi, de toute façon, j'ai un amant maintenant.

Et elle a probablement plus que ça, dans tous les cas, s'il voulait tenter de la reconquérir, c'était fichu pour lui, quelqu'un a déjà laissé sa griffe sur elle. Dans tous les cas, elle soupire profondément, il voulait d'abord qu'elle accepte ses excuses avant de pouvoir faire quoique ce soit, ça ne marche pas comme ça normalement, mais bon, si elle l'accepte pas, elle a l'impression qu'il va la suivre jusqu'à chez son amant, et elle n'a pas envie d'avoir ce pervers dans ses pattes.

- Je te donne déjà ta chance, prends-la en main, et si tu réussis à paraître moins couard et superstitieux, tu auras mes excuses, et je te les donnerais que lorsque tu auras fait des efforts et pas avant. En attendant, j'accepte de te tolérer, mais ne traîne plus dans mes pattes où tu vas en recevoir une en pleine gueule, compris ?

C'était clair maintenant, n'est-ce pas ?

_________________
Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 11:41
Têtue… Ce trait de caractère de la kunoichi venait d’être définitivement scellé dans l’esprit du Chuunin. Elle insistait avec son histoire de sirène et de Katons de la Roche. Pire elle expliquait que le Hyûga avait tenté de se protéger. Seulement la question qui tue était la suivante : se protéger de quoi ? Tsuyoshi ne savait plus vraiment s’il devait insister avec cette histoire ou laisser couler. Le faisait-elle exprès ou était-elle tout simplement sotte ? La regardant de haut en bas, le Chuunin évalua à nouveau l’âge de son interlocutrice. Oui elle était jeune, quelque chose comme dix de moins que lui. Mais était-ce une raison pour avoir si peu de suite dans les idées ? Toph à 14 ans avait la maturité d’une personne de 30 ans… Après, le Hyûga pouvait bien comprendre que tout le monde n’était pas comme la petite Hyûga.

_ T’ont-ils parlé de moi ? T’ont-ils dit que c’était moi qui leur avais donné cette idée ? Qu’est-ce qui te dit qu’ils ne t’ont tout simplement pas vu à l’œuvre barbotant dans l’eau et te métamorphosant ? C’est envisageable et c’est beaucoup plus plausible que cette histoire comme quoi je voudrais me protéger. Me protéger de quoi d’ailleurs Ryoko ? De tes branchies ? En allant parler à je ne sais quel groupe ? Tsssss ! Si je devais parler à quelqu'un ça aurait été à Etsuko senseï. Quelqu'un qui te serait venu en aide de la meilleure façon !

Le Hyûga soupira. Il commençait à être un peu excédé. Il n’aimait pas du tout les accusations qui ne reposaient sur rien. Il cherchait également à en savoir plus sur cette histoire de Katon de la Roche. Si jamais ces gens avaient affirmé qu’il avait quelque chose à voir avec cette histoire, ils allaient recevoir une visite dont ils se souviendraient peut-être. Une bêtise à venir du Hyûga, bêtise qu’il évacua rapidement de son esprit.

_ Tu as un amant ? Fort bien ! Longue et heureuse vie à vous ! Fit alors le Chuunin sourire aux lèvres. Le sourire avait l’air faux. Il est vrai que quelque part Tsuyoshi s’y voyait un peu. Seulement vu le caractère de Ryoko et l’état de leur relation actuelle, il était clair que s’ils avaient été ensemble, leur couple aurait volé en éclats en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. Par ailleurs, il ne se faisait guère d’illusions qu’une si belle femme puisse être seule malgré son caractère détestable.

Ryoko s’exprima ensuite et affirma qu’elle lui donnait une seconde chance. Tout ce qu’il avait à faire c’était de paraître… De paraître moins couard et moins superstitieux. La Sekken sur ce point en demandait à la fois beaucoup trop et en même temps trop peu. Le pousser à paraître autre chose qu’il ne l’était, c’était vouloir qu’il joue à ce qu’il n’était pas. La peur est un sentiment qui prend n’importe quel homme fait de chair et d’os et Tsuyoshi ne dérogeait pas à la règle. Pour ce qui était de la superstition, en effet, à bien y regarder le Hyûga l’était bel et bien. Autrement il n’aurait pas agi tel qu’il l’avait fait. Mais était-ce ce type de relation basée sur l’apparence que voulais la Sekken avec le Hyûga ? Si tel était le cas, elle ne serait guère servie.

La Sekken finit par affirmait qu’elle tolérait le Hyûga et qu’il n’aurait pas intérêt à traîner dans ses pattes. Une intervention qui laissait définitivement un goût amer dans la bouche du Chuunin. Elle le prenait vraiment de haut et là elle semblait se positionner à la place de la princesse, de la reine-mère, du Graal à décrocher coûte que coûte. Et à côté de cela, il était quoi lui aux yeux de la Sekken ? Probablement un manant, un valet, un moins que rien. Qui pouvait décemment accepter pareille relation totalement déséquilibrée ? Ce n’était pas ce qu’il cherchait… Le Hyûga fit une moue. Il ne la retenait plus.

_ J’aurais essayé… Finit-il par lâcher entre ses dents, regard perdu quelques instant sur le sol. Puis il se ressaisit et sourit à la Sekken. Un sourire franc, amical. Lui souhaitait réellement repartir de zéro et non pas être dans une relation de ce type. Il prendrait ce qu’elle lui donnerait et il réagirait en conséquences. Après tout, ils étaient collègues forcément ils seraient amenés à travailler ensemble à nouveau comme lors de la défense d’Iwa.

_ Merci de m’avoir aidé l’autre jour au fait. Merci… Il faisait clairement référence à l’épisode du commissariat. Dans un premier temps il lui en avait voulu à cause de l’incompréhension. Incompréhension de se retrouver dans un commissariat sans soins. Mais lorsqu’on lui expliqua qu’il était pris en charge par un médecin et que ce dernier s’était volatilisé, il comprit alors que la Sekken avait fait sa part. Sortant alors le chocolat qu’il avait payé pour la Sekken, il se mit à le croquer de bonne humeur. Il avait fait sa part…

_________________
Spoiler:
 


Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 15:20
Alors qu'il essaie de se défendre quand au fait de vouloir dire qu'il n'avait pas réellement peur d'elle - la partie informateur, en effet, on ne lui a pas dit que c'était lui, mais encore une fois, c'est le seul à l'avoir dit à haute voix, donc oui, ça pouvait être quelqu'un d'autres qui les observait, ça, c'est sûr -, elle se mettait à rire d'un coup. Lui ? Ne pas avoir eu peur de ses branchies ? Peut-être, mais il avait peur d'elle, et elle en avait des preuves à la pelle. Elle finit de rire, puis l'observe en reprenant son air sérieux, il plaisantait non ? C'était un sketch c'est ça ? Il essaie de dire qu'il n'a pas eu au moins peur d'elle en la voyant se transformer ? Et encore, ses transformations ont été plus poussés bien des jours plus tard, et il n'a absolument rien vu.

- Tu essaies de me faire croire que tu n'as pas eu peur de moi lorsque j'ai eu mes branchies ? Mon pauvre Tsuyoshi, j'ignore si tu l'as oublié, mais tu étais terrorisé ! Tu l'étais tellement que tu m'as à peine écouté lorsque j'ai voulu m'expliquer et que tu es parti dans les secondes qui suivent, comme si tu venais de faire face à une peur irrationnelle. Peut-être est-ce ça le problème, tu es pisciphobe ? Quelque chose du genre ? Parce que je n'ai jamais vu une personne d'étaler aussi vite en voyant juste une paire de branchie, on aurait dit une arachnophobe qui a vu une araignée, et encore, j'exagère peut-être. Cependant, je dois avoué qu'ils ne m'ont pas dit que c'était toi, mais j'ai fais le rapprochement direct entre le mot "sirène" et toi, n'importe qui aurait dit que je serais un poisson humanoïde, mais jamais il n'emploierait ce mot, puisqu'une sirène c'est censé avoir une queue de poisson, pas que des branchies - et encore, certains diront qu'une sirène serait proche de la femme-oiseau que de la femme-poisson, mais passons -. Donc oui, j'ai pensé que c'était toi, donc si c'est pas le cas, tant mieux et je m'en excuse, mais sinon, le mal a déjà été fait de toute façon.

Elle soupire, de toute manière, cette histoire est - normalement - arrangé, et elle sera amené probablement à devoir se transformer en public, donc ce mot "sirène" va réapparaître un jour, ça c'est sûr. Enfin, après l'avoir "félicité" pour son amant - elle pouvait sentir qu'il était un peu déçu quand même -, il finit par dire qu'il aurait essayé ... quoi, c'est tout ? Ryoko hausse les sourcils, il l'a vraiment fait venir ici pour que ça se termine ici ? C'est vraiment une rencontre des plus inutiles qu'elle vient d'assister ?

- Quoi, c'est tout ? Tu m'as fais venir ici pour que tu laisses finalement tombé ? T'es un Iwajin ou non ? Les Iwajins ne font pas ça, il continue de faire des propositions jusqu'à ce que les deux parties soient d'accord, ils laissent pas tomber comme ça ! Ton sens des affaires alors ? Il est où ?

Elle soupire de nouveau, décidément, qu'est-ce qu'il pouvait être désespérant comme type, enfin, puisqu'il refuse de continuer, autant trouver un terrain d'entente directement, de toute manière, elle doute qu'il puisse continuer à trouver un autre terrain d'entente.

- Bon, puisque tu es visiblement loin d'avoir le sens des affaires que tout Iwajins a, je propose un autre marché : on recommence à zéro, on fait comme si de rien n'était, mais la prochaine fois que tu me refais un coup pareil ou que je te vois hurler de peur devant l'apparition de branchie ou de corne, alors tu en subiras les conséquences, deal ?

Voilà, ça c'est un deal, non ? Bon, il peut garder son chocolat hein, elle préfère les barbes à papa de toute manière.

_________________
Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 10:35
Il est vrai que Tsuyoshi redoutait toujours, au fond de lui, cette femme sirène. Il avait pour elle une attirance énorme, similaire à celle qu’il avait pour Etsuko-senseï. Mais il y avait des différences. Avec Ryoko c’était probablement plus de la passion. Elle l’attirait de fou. Elle lui plaisait trop. La moindre de ses moues, la moindre intonation de voix espiègle, le moindre regard plus ou moins enflammé faisait battre son cœur à la chamade. La moindre remarque acerbe le blessait au plus profond de son être. Avec Ryoko, il avait toujours l’impression d’être en haute mer, par temps dégueulasse, en pleine tempête. Avec Etsuko-senseï c’était différent. Elle était comme le Graal inaccessible. Une beauté céleste aux courbes parfaites, et au caractère parfait. Tsuyoshi vouait une admiration secrète pour cette kunoichi et si dans son esprit son attraction pour Ryoko était similaire à la passion, avec Etsuko il aurait qualifié son attirance pour elle d’amour… Pur ? Pur n’était cela dit pas le terme exact. Avec Etsuko, Tsuyoshi avait l’impression d’être sur un long fleuve tranquille. Quelles étaient les points communs avec les deux aux yeux du Hyûga ? Toutes les deux n’étaient probablement pas conscientes de l’amour ou la passion que le bonhomme éprouvait pour elles.

Le Hyûga ne revint pas sur l’épisode de la sirène. Pour lui, il s’agissait simplement d’une incompréhension. Un malentendu qu’il suffisait de mettre sur la table afin qu’une solution soit trouvée. Et malgré tout le flot de paroles de Ryoko –les femmes ça parle beaucoup- Tsuyoshi avait fini par entendre ce qu’il voulait entendre. Pour la première fois, la Sekken acceptait l’éventualité selon laquelle le Chuunin n’était pas à l’origine de cette rumeur sur elle. Un ouf de soulagement fut poussé par le Hyûga bien content de cette conclusion. Il commença à retrouver un semblant de sourire.

Alors qu’il était prêt à laisser partir la kunoichi pour ne pas que leur présence côte à côte ne suscite à nouveau des disputes, Ryoko afficha son mécontentement. Elle était visiblement déçue qu’il laisse tomber aussi vite, qu’il abandonne aussi vite. La chose intrigua le Hyûga. Il fronça les sourcils. Son objectif pour cette rencontre était atteint à vrai dire. Il voulait revoir Ryoko et discuter avec elle afin de s’expliquer et de mettre de côté leurs problèmes. C’était chose faite. Ryoko avait accepté à demi-mots les excuses du Hyûga, ce dernier savait qu’elle les avait d’ailleurs acceptés pleinement malgré tout ce qu’elle pouvait dire. Même cette affaire de sirène était désormais derrière eux. Et maintenant ? La kunoichi lui reprochait d’abandonner trop vite. Le bonhomme n’y comprenait plus rien. Il y avait bien un dernier objectif, un objectif qui consistait à tenter d’avancer ses pions pour conquérir la Sekken. Mais le Hyûga avait jugé trop tôt la pertinence de tenter quoi que ce soit en ce sens. Pourtant, les paroles de la Sekken semblaient l’activer en ce sens. Les hommes sont ainsi faits, un regard, un sourire, une parole et vous les remettez en selle. La Sekken en était-elle consciente ? Probablement que oui. Et si elle ne se doutait pas de l’impact de son propos, elle le comprendrait bien vite.

Les deux personnages n’étaient guère loin l’un de l’autre, un mètre et quelques, depuis que le Chuunin avait tenu par la main la Sekken et que celle-ci l’avait repoussé sauvagement. Tout dans le corps du Hyûga commença à se mettre sous tension. Un peu de salive remonta à sa bouche. Vous savez, cette salive particulière qui rendait les baisers goûteux. Quoi ! Bah oui. Ryoko avait activé le Hyûga. N’avait-elle pas entendu ? Il lui avait avoué qu’elle lui plaisait. Et elle visiblement… Ah et puis merde ! Sans trop être maître de ses gestes, en une fraction de seconde le Hyûga venait de prendre dans ses bras la kunoichi. D’un geste ferme, il l’attira vers lui sans lui donner le temps de réaliser ce qui se passait. Une fois proches l’un et l’autre, au corps à corps même, le Hyûga posa ses mains sur les joues de la Sekken ses doigts étaient perdus dans les cheveux de la nuque de Ryoko. Sans demander son reste, il l’embrassa longuement.

_________________
Spoiler:
 


Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 15:21
Il ne semble pas vouloir revenir sur le sujet de la sirène, on dirait qu'il a comprit très vite qu'elle avait raison de dire qu'il avait peur d'elle, mais aussi qu'il n'était pas forcément le principale rapporteur de rumeurs. Sur ça, il avait l'air soulager, sur le reste, il semble ne pas vouloir allez plus loin, et tant mieux, parce que faire preuve d'aussi mauvaise foi était peu lucratif. Enfin, la rose revient sur le fait qu'il abandonne si facilement, avant de trouver un terrain d'entente en proposant de toute remettre à table rase, avant de dire qu'il subirait les conséquences s'il recommence à faire des conneries à son égard. Finalement, elle n'obtient aucune réponse orale de sa part, au lieu de ça, elle le voit s'approcher, la prendre dans ses bras, salivant déjà avant même qu'il tente quoique ce soit. Evidemment, Ryoko a vite compris ce qu'il voulait faire, puisqu'il s'apprête à poser ses lèvres sur les siennes.

C'est ce qu'il fait, il les pose pour un baiser, sauf qu'il n'est pas très long, car Ryoko, après un nuage de fumée, se retrouve bien lèvre contre lèvre, sauf que ce ne sont pas ses lèvres humaines, mais bien celles qu'elle a sous sa forme anguille. Oui, elle a finit par comprendre comment se transformer en anguille, grâce à Aimi, et c'est un puissant courant électrique qui parcourt le corps de Tsuyoshi alors que ses lèvres ont le malheur de frôlé celle d'un poisson anguiforme électrique, et c'est après l'avoir bien électrisé - le sens est bien choisie - qu'elle s'écarte de Tsyoshi, s'écrasant au sol avant de reprendre de nouveau sa forme sous un nouveau nuage de fumée, étant accroupie. Elle se lève, puis s'essuie les lèvres.

- Je te l'ai dis qu'il y aurait des conséquences, fufufu~.

Elle avait un amant, et cette zone qu'il venait de s'approprier lui était réservé. Qu'on vienne se blottir contre ses seins passent - sinon elle ne pourra jamais prendre Toph ou Aimi dans ses bras -, mais ses lèvres étaient réservés qu'à une autre paire de lèvres. Elle finit par s'éloigner, laissant Tsuyoshi convulser par terre.

_________________
Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 20:53
Ce qui était parti pour être une magnifique histoire d’amour s’est terminé en queue de poisson, à nouveau. Pour la deuxième fois, le Hyûga s’y croyait, et à nouveau il se faisait avoir par une transformation. Cette fois-ci la Sekken s’était totalement transformée en poisson. En un poisson que le Hyûga ne connaissait pas du tout. Un poisson parcouru de courants électrisants. Autant vous dire que la vision qui fut offerte au Chuunin ne fut guère heureuse. Ni la vision, ni la décharge électrisante qui s’empara du corps du Hyûga dès qu’il posa ses lèvres sur cette de la Sekken. Parce qu’il y était allé à la romantique le bougre. Yeux fermés et tout le tralala. Il ne manquait plus que la jambe droite levée. Encore heureux qu’il s’agissait là d’un cliché féminin, sauce cendrillon.

Le Hyûga gouta aux plaisirs de son affinité qu’il avait perdue depuis peu. Il fut électrisé –merci pour la précision- de la tête aux pieds. La décharge parcourut cela dit chaque parcelle de son cerveau, ses yeux, chaque mèche de cheveux, pour redescendre vers le bas du corps tout en engourdissant la langue. La décharge fut courte, pas si violente que cela, mais suffisamment forte pour que le Chuunin le sente passer. Il tomba lourdement au sol pris de spasmes. Il convulsait tel un poisson et son regard affichait la peur d’antan. Cette même peur qui s’était emparée de lui dès qu’il sut et qu’il vit que la Sekken pouvait se transformer. Cette peur qu’il avait cru avoir dompté en lisant quelques livres sur concernant les ninjas capables de se transformer, s’était accrue à cause de la douleur liée à la décharge électrisante.

Et il était là au sol tel un bout de bout mort alors que toute douleur avait disparu. Son regard peu à peu se calma tandis qu’il se remémorait le film de ce qui venait de se passer. Elle s’était transformée en anguille. Tsuyoshi ne connaissait pas le nom exact du poisson qu’il avait vu, mais il comptait bien se renseigner… Cette anguille donc était un poisson bien dégueulasse aux yeux du Hyûga. Comment une aussi belle femme pouvait-elle se transformer en un monstre pareil ?

*Bordel de merde !* Pensa le Chuunin tandis qu’il se redressait. Posant l’avant-bras sur ses lèvres meurtries, le Hyûga vit la belle, redevenue humaine s’en aller fière de son coup. Elle était plus que jamais attirante, seulement, elle venait de marquer négativement à nouveau Tsuyoshi. Et cette marque ci, il ne risquait pas de l’oublier. Dans son esprit, il deviendrait plus clair qu’il n’était pas fait pour cette femme. D’un côté elle l’attirait comme un aimant et de l’autre ces transformations à répétition chaque fois qu’il s’approchait d’elle… C’était trop pour lui. Et si un jour il avait le loisir de la mettre dans son lit, comment tout cela se terminerait-il ? Allait-elle se transformer pile au moment où…

Le Hyûga chassa cette idée de son esprit. Il se releva tant bien que mal et épousseta ses habits. Décidément cette Ryoko lui en faisait voir de toutes les couleurs.

_________________
Spoiler:
 


Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Bien faire les choses car se rattraper est parfois ardu [Ryoko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: