Soutenez le forum !
1234
Partagez

Iwa, morgue savane [Aimi]

Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 20:33
Toph revenait d'un entrainement et prit une direction particulière. Ce n'était pas l'Académie pour avancer dans l'administration. Ni le quartier résidentiel, pour prendre un peu de repos mérité. Ses pieds la menèrent à un hôpital, mais ce n'était pas pour encourager des blessés, ou prendre des nouvelles de connaissance.

Non, elle rendait visite aux morts, aujourd'hui.

Elle avait rendez-vous avec Etsuko et Shin.

Et cette eisenin. Jeune, mais prometteuse. Elle avait participé à la défense d'Iwa avec Mashiro et Yomi - deux de ses cousins. A eux trois, ils avaient réussi l'impossible en tenant tête à un très puissant mercenaire. Cette genin méritait qu'on s'y intéressa. Les eisenins étaient rares mais tellement pratiques. Un seul suffisait à renverser le cours d'une bataille, ou celle d'une guerre. Toph ferait très certainement un tour sur le terrain d'entrainement avec elle. Mais de sombres pensées la ramenaient à la réalité.

Il fallait s'assurer de la cause de la mort de ses collègues.

Ses chaussures foulèrent le froid du carrelage blanc à ses pieds. Elle descendit d'un étage. L'endroit devenait particulièrement aseptisé - dans tous les sens du terme. L'odeur d'éther était particulièrement forte oui. Mais c'était surtout les murs blancs et dépourvu de toute décoration qui troublait la Hyûga. Tout était propre. Mais rien ne semblait vivant. La morgue était bien le royaume des morts.

Une rousse l'attendait. Une rousse qu'elle avait déjà vu quelques fois. C'était cette fameuse Aimi, avec qui elle aurait le plaisir de discourir d'un sujet qui ne lui plaisait pourtant vraiment pas.

Aimi-san ? Je viens pour votre rapport.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 12:41


Iwa, morgue savane




L’entraînement avec Musashi était terminé et maintenant, la jeune femme se dirigeait vers l’hôpital. Aimi ne regrettait pas d’avoir mis la main sur cette tunique où elle se sentait très à l’aise dedans, pouvant se mouvoir avec et se battre sans gêne. La seule chose qui lui manquait, c’était des protections sur ses bras pour qu’elle puisse parer sans se blesser, un autre achat qu’elle ferait lorsqu’elle en aurait le temps. La fin de la matinée se rapprochait, il était temps de se rendre à la morgue, comme prévu, afin de remettre son rapport à la jeune Hyûga. La veille au soir, elle avait fait transmettre sa missive, lui proposant de la retrouver dans la pièce des défunts.

Devant aller chercher ses affaires, la Chiwa avait écourté la joute explosive entre les deux biens aimés et s’était rendue d’un pas pressé à l’hôpital. L’Eisei nin avait eu affaire que de peu de fois à Toph, on entendait beaucoup parler d’elle et de ses camarades ces dernières heures, étant venues à bout de ce lieutenant et d’un Bakahatsu très puissant, la doucereuse ne doutait pas une seconde qu’elle devait être très puissante et en cela, pour son jeune âge et tout ce qu’elle avait parcouru, Aimi en était très admirative, se disant qu’elle devrait prendre exemple sur ce personnage intègre. De plus, la rousse serait très honorée de pouvoir apprendre à ses côtés, peut-être qu’elle le lui en ferait la demande en temps voulu.

La kunoichi comptait passer le reste de sa journée dans l’enceinte médicalisée, alors elle prit sa blouse dans son casier et se vêtit puis ouvrit une petite boîte où étaient cachés le rapport, le prélèvement d’argile, un bout de tissu où était enveloppé le katana de la Naari et le petit carnet du Karasuma, sait-on jamais. Enfin, la doucereuse se dirigea vers l’escalier, descendant dans ce monde froid et lugubre qu’elle connaissait tant : la morgue. Les corps étaient rangés dans deux chambres distinctes, elle avait pris soin de les préparer comme il se devait, en attendant de ce qu’il serait décidé pour les funérailles, surtout pour Shin qui avait une demande particulière.

Il ne fallut pas très longtemps pour que sa supérieure hiérarchique montre le bout de son nez, l’interpellant. Lui adressant un discret sourire, l’Eisei Nin s’inclina légèrement pour la saluer.


« Bonjour Toph-san, merci d’avoir répondu présent à ma missive. J’espère que vous allez bien, vous ne devez pas arrêter avec tout ce qu’il s’est passé. » Aimi lui tendit le rouleau où était inscrit le rapport. « Comme convenu, voici le rapport de l’analyse des corps de nos shinobis tombés au combat. D’après les dires de Taishi, un Eisei Nin était déjà sur les lieux et a pris le temps de nettoyer les corps. Ils étaient sûrement ensemble durant un combat qui a été fatal pour eux, au vu des brûlures et des débris d’explosion que j’ai retrouvés sur chacun d’eux. Etsuko avait utilisé une technique de soin, c’est pour cela que je n’ai constaté que les dégâts d’une technique Katon sur toute la partie gauche. Shin ne possédant pas cette capacité réparatrice, son corps était criblé d’entailles et d’égratignures, dont la partie droite entièrement brûlée. J’ai aussi prélevé de l’argile à la base de son cou. » Pose le sac avec la fiole sur la table d’autopsie à gauche. « Après quelques comparaisons avec les anciens prélèvements que nous stockons, il s’agit bien d’argile Chokoku et Hayai Taishi a affirmé que cela pouvait en être. » La jeune femme déposa le sac avec le carnet dedans. « J’ai trouvé ceci dans les affaires de Shin, il me semblerait qu’il émet le souhait d’être enterré avec les siens et il demande à ce qu’on retrouve sa sœur, enfin, je vous laisse vérifier par vous-même. Ensuite... » La Chiwa déposa l’enveloppe de tissu et l’ouvrit, laissant apparaître le katana de la brune, encore tâché de sang. « J’ai la certitude que c’est sa propre arme qui a porté le coup fatal à Etsuko au niveau de la poitrine, je n’ai pas encore nettoyé le sang dans le cas où vous souhaiteriez l’analyser de plus près, étant donné qu’il s’agit d’une preuve. Pour ce qui est de Shin, il s’est probablement vidé de son sang suite au coup porté sur sa gorge, coup qui a été fait par une lame fine aussi. Je pense donc qu’ils ont été achevés suite à un lourd combat, mais étant donné que je n’étais pas sur place, je ne peux qu’émettre cette hypothèse. Enfin... »Le rubis déposa un sac avec trois parchemins et une bourse appartenant à la Naari. « Je suis tombée sur ces affaires en retirant les vêtements d'Etsuko, vous sauriez mieux que moi ce qu'il faudrait faire de tout cela. »

La rousse soupira doucement et ravala sa salive, ayant beaucoup parlé en peu de temps. Toute cette histoire était compliquée, mais elle avait fait son boulot comme il avait été demandé, et avec brio, on pouvait le dire. Après tout, c’était son travail de médic-nin.

« Tout cela est retranscrit dans le rapport avec plus de précisions, les corps ont été préparés comme demandés, ils n’attendent plus qu’une décision de votre part, concernant les funérailles. Si vous avez d’autres interrogations, je tâcherai d’y répondre du mieux que possible. »
Spoiler:
 


_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Dim 9 Juin 2019 - 20:06
Toph écoutait attentivement, avec son Byakugan activé. Elle ne voulait rien rater. Aucun détail. La dernière volonté de Shin ? Oui, elle avait déjà entendu parler de la soeur de Shin. Mais sans plus. Shin était à sa recherche, voilà tout. Il n'avait jamais fait une description détaillée à la kunoichi, et elle ne savait pas vraiment que chercher.

Sa soeur ? Je le savais à sa recherche depuis longtemps. Malheureusement, sans signe distinctif, c'est utopique de la retrouver.

Toph prit du temps à réfléchir. Les indices étaient là. Les hypothèses aussi. La conclusion logique semblait assez directe.

Ils ont donc été en contact avec de l'argile Chokoku, ont brûlés - ou ont subit des explosions - et ont été achevé au sabre ou autre outil tranchant. Merci Aimi pour ces précisions. Ils ont probablement rencontré Tomoe ou une autre nukenin Chokoku. Cela ne s'est peut-être même pas terminé en affrontement. Mais n'importe qui aurait pu les achever sur un champ de bataille. Même les genins savent se servir d'un kunai pour trancher une gorge.

Ironique, d'ailleurs, qu'Etsuko n'ait jamais véritablement appris à manier le Kenjutsu et qu'elle soit morte de la propre lame inutile qu'elle avait faite forger. Toph se dit distraitement que c'était cette lame qui avait tué de ses compagnons. La nécromancienne. Tenshi. Et finalement, Etsuko elle même. Destin triste, bien que Toph ne pleurerait pas sa mort. Les deux kunoichis ne s'appréciaient guère, même si elles étaient capables de travailler ensemble.

Quant à Shin... Oui, elle pleurerait à chaudes larmes ce soir dans son lit, quand plus personne ne serait autour d'elle pour la voir. Shin avait été un ami sincère. Un peu bizarre, renfermé sur lui-même. Mais un ami. Toph soupira.

On peut procéder à leur enterrement. Une cérémonie qu'on fera en même temps que pour le Tsuchikage, je suppose. Même si de lui...

Il ne restait même pas des cendres. Tout avait disparu du Tsuchikage, ce qui ne rendait pas le deuil plus facile pour celui qui avait été, aux yeux de Toph, le meilleur Kage qu'Iwa n'ait jamais connu. Chogen avait prit le pouvoir de manière illégitime. Akimoto avait le massacre de Hi sur sa conscience et sa gestion plus que dubitative sur Iwa - notamment sur l'unité des tengus de l'époque. Yoshitsune... n'avait pas fait grand chose à part partir en mission et mourir. Kyoshiro avait fédéré un village et exilé des troubles-fêtes. Et préparé l'invasion de Tetsu.

Je te remercie Aimi pour ce travail qui n'est pas des plus amusants. Si tu as un peu de temps de libre devant toi, je peux te proposer d'aller manger un morceau. Une petite pause nous fera du bien à toutes les deux.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 14:46


Iwa, morgue savane




Aimi avait déjà vu plusieurs fois le Byakugan à l'œuvre, c'était une pupille très intéressante et les capacités qu'elle offrait étaient redoutables si on ne savait pas les contrer. Celle qu'elle admirait pour ses performances alors qu'elle était si jeune semblait réfléchir, alors la Chiwa croisa ses bras et s'appuya sur la table d'autopsie. La rousse hocha de la tête. En effet, il était compliqué de répondre à ses demandes sans avoir des indices et la kunoichi à la crinière de feu ne le connaissait ni d’Adam, ni d’Ève. Elle lui laisserait donc le soin de gérer cette affaire si elle en trouvait le temps.
En effet, il était certains qu'ils étaient entrés en contact avec un manipulateur d'argile Chokoku, et qu'ils avaient subi des brûlures et/ou des explosions au vu de toutes les traces de débris et de brûlures qu'elle avait analysées.

Sans aucune doute aussi que la Naari avait été achevée par son sabre, au vu de la taille identique de la lame et des taches de sang. Pour ce qui était de Shin, la doucereuse n'en était moins certaine, à part qu'il s'agissait d'une arme blanche et que donc n'importe qui aurait pu faire cela. Une chose était certaine, elle savait que ce n'était pas Taishi. Cette Tomoe, ou n'importe qui, qui pouvait utiliser l'argile explosive en fait. Rien ne prouvait exactement qui était à l'origine de cet acte barbare et ils n'avaient que les paroles de l'Hayai, bien qu'armé de bonnes intentions, il était difficile de lui accorder entièrement sa confiance, même si Aimi savait qu'il était innocent et c'était tout ce qu'il comptait.

En effet, il faudra prévoir un enterrement pour les défunts, y compris le Tsuchikage, bien qu'il n'y ait plus grand chose de lui. La doucereuse hocha de la tête et sourit tristement, la tête de la cité de la Roche était tombée, cela désarçonnerait n'importe qui, qui vivait ici. Et quel grand bien lui ferait sa petite pause, depuis hier, la doucereuse n'avait pas arrêté et avait même passé une sale nuit. De plus, la rousse aurait peut-être l'opportunité d'en apprendre plus sur celle qui possédait le titre d'Amazone, aux côtés de ses deux camarades, samouraïs.


« Bien évidemment, il aura sa place aux côtés de tous les shinobis tombés vaillamment. Il faudra convoquer tout le monde pour le grand jour, si vous avez besoin d'aide pour cela, faites le moi savoir. Je vous en prie, je n'ai fait que mon travail. J'ai un peu de temps libre devant moi, ce serait avec plaisir de partager cette pause avec vous, Toph-san. »

La kunoichi de la Roche retira sa blouse médicale, et invita la princesse Hyuga à la suivre, pour se diriger vers une petite auberge qui se situait tout près de la bâtisse médicale. Une fois arrivées, les deux jeunes femmes s'installèrent en attendant qu'on vienne leur présenter les menus. Les deux mains posées sur ses genoux, Aimi lui adressa un petit sourire avant de prendre la parole. Est-ce que quelqu'un avait déjà pensé à ce que la petite Toph pouvait ressentir, suite à tout cela ?

« Alors Toph-san, on peut dire que vous avez fait parler de vous, après votre prouesse à vous trois, contre cette lieutenante et ce Bakahatsu. Mais vous, comment vous sentez-vous après tout cela ? »

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 15:59
Une cérémonie pour les morts au combat, oui. On leur doit bien ça.

Toph se rajouta mentalement une chose de plus à préparer, parmis la liste. L'eisenin se rhabillait et acceptait de passer un peu de temps avec l'Amazone. Une petite pause pour l'une et pour l'autre. La rousse l'amena à une petite auberge du coin qui semblait bien sympathique. Elle reçut un menu et se dirigea directement vers les plateaux de viandes bien saignantes, sans pour autant faire son choix tout de suite.

Aimi posa la seule question que personne n'avait pensé poser à Toph depuis plusieurs jours. Elle eut un sourire aussi, miroir à celui de son interlocutrice, bien que teinté d'une tristesse apparente.

C'est la misère.

Toph voulu développer mais impossible. Une boule dans la gorge. Le souffle happé par la simple vérité énoncée. Incapable de parler, elle se tût et prit une longue respiration. Elle le devait. Elle reprit.

Kyoshiro était un homme sage et bon, et il m'avait pris sous son aile récemment. J'ai l'impression de perdre un père. Et je m'en veux, car tout autant qu'on chante nos louanges dans le village, si j'avais été plus rapide, plus décisive, plus forte, Mamushi serait morte plus tôt. Et peut-être que...

Elle écrasa le plus discrètement possible l'ombre d'une larme qui se formait dans le coin de son oeil. Prévenir plutôt que guérir. Elle était désormais une Amazone. Elle ne pouvait pas montrer qu'elle était également humaine et triste. Comme elle se sentait responsable, pourtant. Elle était dévorée par le doute, la culpabilité. Elle refaisait l'histoire, quand la pénombre s'installait dans sa chambre. Si les Amazones auraient attaquées avant l'arrivé à Iwa. Si elles avaient été plus rapides, plus imposantes. A sa tristesse défendante, Toph s'était promise une chose. Elle deviendrait plus forte et plus implacable. Et pousserait le village pour que chacun vise l'excellence.

Excuse-moi, je manque un peu de sommeil ces temps-ci.

Une façon comme une autre de garder sa contenance. Elle parti sur un autre sujet. Un qu'il était plus facile à évoquer pour elle. Le décès de Shin. Si les liens d'affections avaient été plus proches, elle n'était en rien responsable de sa mort, et cela rendait la chose malheureusement tellement plus acceptable. Etait-elle un monstre d'être moins triste de la mort d'un ami que de la mort de quelqu'un de moins proche mais dont elle était collatéralement responsable ?

Shin-san aussi va me manquer. C'était un shinobi étrange, rationnel au possible et terriblement doué. Et attachant, tandis qu'il me demandait des conseils sur comment approcher les filles. Petit rire moqueur, alors qu'elle se remémorait ce souvenir, sans trop de méchanceté. Il aurait pu être chunin, il en avait le recul et l'habilité. Mourir en mission arrive malheureusement.

Une façon de rationnaliser son décès, même si cela tranchait foncièrement avec son Kage qui était mort au sein même du village. Cela faisait partie des risques du métier de shinobi, qu'on le veuille ou non.

Et toi, Aimi-san... As-tu aussi pris part à la défense d'Iwa ?

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 18:27


Iwa, morgue savane




Oui on leur devait bien cela. Ces shinobis s’étaient battus vaillamment, deux pour la cité de la foudre, et l’un pour son village. On si peu de temps, ils n’étaient plus, de simples corps sans vie avec pourtant tant de talents en eux, c’était si dommage…
Les deux iwajin se posèrent dans la taverne où la Chiwa allait souvent, lors de ses pauses, ils étaient plutôt réactifs et elle y mangeait bien en général. En plus, c’était proche de l’hôpital, tout bénéfique. Lisant le menu très brièvement, en sachant déjà ce qu’elle allait prendre, la jeune femme posa la plaque et porta son attention sur la Hyûga, se demandant comment se sentait-elle après tout ce qu’il s’était passé. Un sourire se dessina sur son visage de la pupille pâle, même si la rousse pouvait y lire de la peine. De la misère hein… Aimi comprenait tellement Toph dans ces mots, c’était la misère oui, comme disait-elle.

Cela n’avait vraiment pas l’air d’aller, une mine inquiète se lisant sur le minois de l’Eisei Nin, patientant, lui laissant le temps dont elle avait besoin. Elle ne savait pas que elle et le défunt Tsuchikage étaient si proches, le considérant même comme son père et donc, la médic nin pouvait complètement la comprendre, ressentant la même chose, étant donné que le sien était toujours porté disparu et qu’elle en était malheureuse, même si elle ne le laissait pas voir. Toutefois, elle n’était pas d’accord avec tout ce qu’elle lui disait, le rubis tendit une main pour la poser sur la sienne, peinée de la voir si triste, elle la serra un peu plus, pour lui apporter un certain confort. La Chiwa lui sourit doucement, même si du chagrin pouvait se lire dans ses pupilles écarlate.


« Je ne peux que vous comprendre Toph-san... Mon père est porté disparu depuis que la boutique a été à moitié détruite par les attaques… Et je m’en veux de ne pas avoir été sur les lieux. Mais dans un sens, j’ai aussi défendu le village comme j’ai pu, et c’est aussi ce que vous avez fait. Vous avez sûrement sauvé tellement de vies en mettant hors de nuire ces deux assaillants, mais je vous comprends, comme personne. Vous n’avez pas à faire semblant ici, personne ne vous jugera ou vous jaugera par des titres, et moi non plus. »

La genin relâcha sa main, ce n’était pas dans ses habitudes de faire cela, mais elle avait senti le besoin de la réconforter, tout en se rassurant elle-même aussi par cette poigne. La serveuse vint leur demander leur choix et la kunoichi lui demanda du tamagoyaki, une sorte d’omelette tellement délicieuse qu’elle ne s’en passait pas, lorsqu’elle venait ici. Toph prit sa commande aussi tandis que la femme repartait. Aimi ne lui tenait pas rigueur de ce moment de tristesse, elle aussi avait bien craqué plusieurs fois. Ensuite, la fille au byakugan changea de sujet, se portant sur Shin, le shinobi aux cheveux blancs qu’elle avait analysé à la morgue. La Chiwa hocha la tête, en souriant doucement, la laissant raconter ce qu’elle avait à dire sur le jeune homme partit bien trop tôt, mais comme elle disait, c’était le risque en mission… Puis, la Hyûga l’interrogea à son tour sur ce qu’elle avait fait durant l’attaque de la cité.

«Si au début j’ai été à l’hôpital, on a vite eu besoin de mains pour défendre la cité, c’est ainsi que je me suis retrouvée aux côtés de Mashiro et Yomi, que vous devez bien connaître. Nous sommes tombés sur un individu mystérieux, qui, d’après ses paroles, s’en faisaient pour les civils de la ville... Alors qu’on pensait qu’il allait nous attaquer, rien ne vint et notre assaut a fait mouche, il est actuellement dans le coma. Je ne sais pas s’il a essayé de résister à cette technique vicieuse… J’ai su après, qu’il s’agissait d’un mercenaire très puissant, alors quoi qu’il se soit passé, nous avons sûrement eu de la chance… »

Qui savait ce qui aurait bien pu se passer s’il avait attaqué ? Enfin, la jeune femme se demandait ce qu’ils allaient faire de tous les prisonniers, parce que s’il fallait les interroger, prendre une décision ensuite serait peut-être plus difficile. En effet, leur action était contrôlée par cette Mamushi alors, c’était une situation très délicate.

«Est-ce que vous savez ce qu’il va se passer pour ces prisonniers ? Je sais que vous pouvez sûrement pas m’en dire beaucoup, je ne suis qu’une Genin après tout, mais je me demandais, suite à cette technique de contrôle…»


_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 23:15
Toph fut écoutée. Elle eut un soutient moral avec la rouquine qui pris sa main dans la sienne. Pourtant ce n'était pas le style de Toph. Et c'était une inconnue ! Enfin, elle seule lui avait posé cette question, depuis que la Hyûga était revenue au village. A trop voir l'Amazone, on en perdait de vue la Toph, il fallait croire.

Aimi compatissait et parlait de son père disparut dans l'incident.

Si seulement je connaissais son chakra je pourrais t'aider à le retrouver, mais c'est impossible pour moi de retrouver celui d'un inconnu, désolé.

Toph était très capable en traque, comme la plupart des Hyûga. Leur yeux était un sérieux avantage, et un investissement minimal leur donnait directement des capacités hors du commun qu'on aurait tord de sous-estimer. Si Toph avait vérifié que personne de vivant ne se trouvait dans les décombres de la ville... et bien, elle ne pouvait malheureusement pas détecter les gens déjà morts.

C'était sans doute mal barre pour le papa d'Aimi. Mais la Hyûga garda cette pensée pour elle. Elle n'était pas experte dans le domaine et risquait de briser des espoirs. En tout cas, elle compatissait avec la rousse. Toph demanda pour sa part des brochettes de viandes avec du riz assaisonné ainsi qu'une large limonade. Cela allait mieux. Ou plutôt, elle avait activé la soupape et la pression qu'elle avait gardé en elle était redescendue à un niveau acceptable.

Aimi discutait de sa propre expérience lors de l'assaut. Elle avait affronté quelqu'un de puissant. Un membre du collectif peut-être ? Enfin, ce n'était pas cela qui manquait dans les mercenaires. Et elle avait combattu aux côtés de Mashiro et de Yomi. Deux de ses jeunes compères.

Oh oui, des Hyûga. L'un déborde d'énergie et l'autre adore la fight. Peu importe s'il a eu de la chance ou non, le résultat est là. Vous êtes vivants et c'est tout ce qui compte. Si tu veux, on passera un peu de temps dans mon dojo et on regardera ensemble pour qu'un adversaire puissant ne soit plus un problème pour toi.

Le Dojo Jishin réouvrirait ses portes à coup sûr. Peut-être pas tout de suite mais son arrêt temporaire ne serait durer. Dès que Toph avancerait sur les quelques sujets importants pour le village... Mais déjà la rouquine posait une autre question. Celle des prisonniers. Un sujet que Toph n'avait pas encore prit en compte. Elle pensait laisser faire l'organisation iwajin spécialisée dans la diplomatie, après un jugement en bonne et due forme - bien entendu.

Toph appréciait particulièrement les lois et ne voulaient pas les outrepasser légèrement. Telle était la force de son bushido.

Ils seront jugés. Ceux qui n'ont pas fait trop de casse ni de morts devront pouvoir s'en tirer. Les autres... c'est une affaire pour un autre jour. La technique de manipulation de Mamushi était ouverte à interprétation, après tout. Ce n'était pas un ordre dur.

Un frisson la parcourut. Un souvenir fugace - celle de cette technique interdite. Toph avait été privée de sa liberté de pensée. Son corps qui décidait pour elle de rater sa cible, et quelque part son cerveau qui était en phase même si cela la révulsait. Et la dernière phrase qu'elle a essayé de prononcé...

Une technique terrible, quand on y pense. Tu sais qu'elle était capable d'ordonner à des gens à se suicider ? Elle a essayé... avec nous. J'ai réussi à la tuer juste avant qu'elle ne termine sa phrase.

Et heureusement, sinon elle ne serait pas là pour en parler.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 11:38


Iwa, morgue savane




Ce geste, à la fois, hésitant, doux et plein d'attention était là pour réconforter la jeune Hyûga qui semblait en avoir beaucoup sur le cœur. Par ce geste, elle souhaitait aussi se réconforter. La disparition de son père, la destruction de leur cocon familial, tout cela pesait beaucoup sur le cœur et s'en était même angoissant. Ce n'était donc plus la genin qui avait agis, oubliant même que la pupille pale était sa supérieure, mais une enfant qui avait perdu beaucoup en si peu de temps. L'Amazone était désolée de ne pouvoir lui venir en aide, la rousse hocha la tête, elle savait que si elle le pouvait, l'Hyûga l'aurait fait, ce n'était pas de sa faute. Les deux Iwajin savaient que sans trace du paternel, les chances de le retrouver en vie s'amenuisaient, elle le savait... Mais la kunoichi essayait de garder espoir, parce qu'il était la seule famille de sang qui lui restait, Musashi étant celle du cœur.

Aimi avait donc commandé son omelette préférée de la taverne ainsi qu'une limonade, tout comme Toph. Ensuite, la douce évoqua leur rencontre avec ce mercenaire, terminant par le fait qu'ils avaient peut-être eu de la chance, ne sachant pas ce qu'il se serait passé si son attaque aurait fait mouche. En effet, deux Hyûga bien surprenants, les paroles de la manipulatrice du Byakugan semblait bien les connaître et cela fit arracher un petit sourire, détendant tout doucement l'atmosphère peu joyeuse au début de leur conversation. En effet, le résultat était ce qui comptait, mais la Chiwa n'aimait pas se sentir ainsi, se dire que dans un autre contexte, la donne aurait pu être bien différente. La petite brune lui proposa alors de passer du temps avec elle au dojo, c'était une très bonne idée, étant donné qu'elle avait en projet de s'y rendre pour la rencontrer, c'était donc parfait. Aimi hocha de la tête, la remerciant.


« Ce serait un honneur de pouvoir apprendre à vos côtés. Ryoko-chan m'avait parlé de votre dojo, je comptais m'y rendre pour vous rencontrer, tout arrive à point nommé, dirons-nous. »

Le hasard faisait bien des choses, se disait-elle. Parce qu'il y avait rien de mieux que de s'entraîner et d'apprendre aux côtés des plus compétents et des plus expérimentés, il était certain qu'elle ne pouvait que progresser à leur côté. Le fait de lui parler de cet inconnu qui s'était mit sur leur route durant l'attaque, lui fit penser à ces prisonniers, elle se demandait ce qu'il adviendrait d'eux, surtout en connaissant l'origine de leur venue, cela devait être si délicat. L'Eisei Nin hocha de la tête, écoutant attentivement son interlocutrice. En effet, c'était facile d'utiliser la technique de manipulateur comme excuse pour tous les actes commis, qui ne pouvait prédire si certaines en avaient profité pour faire encore plus de ravage ? Parler de cette Mamushi semblait faire froid dans le dos à chûnin, mais Aimi pouvait la comprendre, c'était vraiment terrible et savoir qu'elle pouvait pousser les gens au suicide ? La jeune femme soupira. En effet, ils avaient eu de la chance, qu'est-ce qu'il se serait passé si ce lieutenant aurait terminé son ordre ?

Sa réflexion fut coupée par l'arrivée de leur plat, tandis que la kunoichi aux longs cheveux rouges remerciait la serveuse. Son odorat éveilla tous ses sens, appréciant les saveurs qui émanaient de leur assiette, rien de mieux pour remonter le moral à quiconque. Joignant ses mains contre ses baguettes, Aimi souhaita un bon appétit à son vis-à-vis avant de prendre une bouchée revigorante. Ensuite, elle prit de nouveau la parole, pour répondre à Toph.


« Je suis d'accord avec vous. C'est trop facile de se reposer sur ce sort vicieux. Même si je ne doute pas que certains en ont souffert, ne souhaitant pas s'en prendre à la cité. Cependant, d'autres auraient pu en profiter pour ajouter leur grain de sel. Je me demandais jusqu'où pouvait-elle aller, ses capacités étaient donc vraiment terribles... Ce qui me fait peur, c'est de ne pas savoir si d'autres individus de sa trempe peuvent utiliser ce genre de technique... »


_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 23:46
Un large sourire. Ainsi, Ryoko avait fait sa publicité et recrutée une nouvelle pauvre et innocente victime !

Dès que tout ce cirque est terminé, mon dojo repartira de plus belle. Je te ferais un parcours, Aimi-san. Tu regretteras d'être venue. J'ai besoin de me dérouiller, après tout ce temps enfoui sous la paperasse. Je n'ai même pas pu m'entrainer depuis trois jours. Tu te rends compte ?

Toph tout simplement pas l'habitude de cette inactivité. Cela l'horripilait au plus profond de son être. Mais entre tout ce travail, les reconstructions, et surveiller Iwa de ses yeux aguerris, que pouvait-elle faire de plus ? Juste attendre que la tempête passe et qu'elle reprenne son rythme habituel.

Aimi était une bonne partenaire de conversation. Elle émettait ses propres doutes et craintes vis-à-vis de la situation. En particulier, face à un tel pouvoir. Encore heureux qu'elle n'avait pas lu le rapport sur les techniques de l'Homme au Couvre-Chef. Il était encore pire, avec sa maitrise des portails, son kinton et son mokuton. Elle but de sa limonade, songeuse, avant de répondre.

Le Yuukan est ainsi fait, Aimi-san. Il est grand, et remplis de sombres mystères. Des gens mals intentionnés sont légions. Alors, s'entrainer, oui cela permet de réduire considérablement les risques. Tu ne craindras plus qu'une vingtaine de personnes. Mais il y aura toujours une kunoichi plus forte que toi, quelque part. Alors hormis l'entrainement... L'important, c'est la rage. Même si t'as pas de pouvoirs à la limite du divins, même si tu es une mortelle parmi d'autres, un insecte insignifiant... avec la rage, tu peux affronter les pires tempêtes. Et foutre ton pied dans l'oeil d'un de ces soi-disant dieux.

C'était du moins l'opinion de Toph. Même si son chemin avait d'abord commencé pour impressionner son père et mériter sa reconnaissance, elle avait pris goût à la recherche martiale. Elle avait son Dojo. Et puis quand elle avait vu cette Mamushi...

Là, elle avait eut cette rage.

Elle mangea un peu avant de soupirer. Ce n'était pas facile comme période pour elle. Elle devait bien l'avouer. Elle voulut parler, avant de se rendre compte qu'elle avait un énorme morceau de viande en bouche, et que cela ne se faisait pas. Donc elle mâchonna et déglutit avant de lâcher la bombe. Ce qui lui pesait sur le coeur aussi, d'une autre façon.

J'aimerais tellement que quelqu'un me dise quoi faire, pour le moment. Je suis comme une poule sans tête, je cours partout, je n'ai pas ma concentration habituelle.

Etait-elle seulement faite pour diriger ? Ce n'était pas sa vocation première, à vrai dire. Elle ne l'avait pas cherché, mais en l'absence du Conseil...

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 10:50


Iwa, morgue savane




Regretter ? C'était mal connaître la rubiconde. Si aux premiers abords, la jeune femme semblait être une douce personne, raffinée, s'adonnant à la médecine avec une aisance exemplaire, la Chiwa était une vraie combattante. Ce petit bout de femme ne lâchait jamais l'affaire, elle se battait avec conviction et avec détermination. Et cela, Yanosa l'avait bien vu. Il lui avait même appris à se battre, même lorsque la douleur envahissait tout son être. Alors si Toph lui préparait un parcours, elle avait déjà hâte de s'y mettre. Parce qu'elle attendait que ça, apprendre et s'entraîner. Trois jours sans s'entraîner... Même Aimi n'avait pas pu attendre une journée de plus, s'étant battue aux côtés de son amoureux ce matin même, chacun ayant besoin d'extérioriser leur frustration et leur mal-être.

« Même moi, je n'ai pas pu attendre... Ce matin, même, je suis allée m'entraîner avec Musashi. Enfin, ne vous en faite pas pour moi, je suis une dure à cuire et au contraire, le combat intensif, ça me connait, Yanosa m'en a déjà mis plein la figure, j'ai l'habitude maintenant ! Alors je vous sortirai de cette toile d'araignée qui grandit, il faut entretenir sa forme ! »

Aimi ria légèrement en repensant aux bleus, à son épaule déboîtée, sa jambe souffrante et la douleur dans ses cotes. Mais c'était tout cela qui faisait qu'elle sentait plus vivante que jamais. Alors, la kunoichi ne pouvait que comprendre la petite Hyûga, ses responsabilités au sein de la cité de la Roche n'était pas une chose aisée ; elle compatissait. La Chiwa lui confia ses pensées vis-à-vis de cette attaque, craignant ce qu'il pourrait advenir par la suite. Et il était évident qu'elle était loin de ses surprises. Grand et empli de sombres mystères... La jeune rousse avait l'impression d'entendre le corbeau Borukan. La Chiwa ouvrait de plus en plus les yeux, ce monde auquel elle croyait tant la surprenait toujours et en moins bien, ces derniers temps. Mais ce n'était pas vraiment étonnant. Toph avait raison, il y aurait toujours plus puissant qu'elle. Mais la différence résidait dans les convictions de chacun, la rage. Oui, ce sentiment était fort et grâce à celui-ci, Aimi sentait qu'elle pourrait tout vaincre. Il manquait plus qu'à se battre.

« J'ai toujours donné beaucoup d'espoir au Yuukan, ces personnes qui salissent la beauté que je vois... Peu importe mon niveau, mes compétences, mes connaissances, je ne lâcherai jamais l'affaire Toph-san. Et encore plus après ce qu'ils ont fait à mon foyer... Cette rage, on en a besoin, tous, pour surmonter toutes les épreuves. Vous protégez tous, le village et ceux qui me sont chers. Maintenant, il faut mettre la main à la pâte ! »

Les deux iwajin profitèrent de ce petit silence pour manger, le soupir de l'Amazone interpella la rousse, celle-ci semblait en avoir beaucoup sur le cœur. Celle-ci lui confia qu'elle était perdue, qu'elle aimerait qu'on la guide. Le doux rubis regardait avec compassion la jeune Hyûga, autant de poids sur ses épaules devait être difficile à vivre.

« Je peux comprendre ce que vous vivez. Avoir des responsabilités, avoir la vie d'autrui entre vos mains, devoir prendre des décisions difficiles. Vous devez garder la tête haute, peut-être que vous défouler un peu vous ferez du bien, pour mieux remettre de l'ordre dans vos idées, réfléchir à la direction que vous voulez prendre. Les gens ont besoin d'un guide et pour le moment, vous êtes la lumière qui nous éclaire dans ce moment sombre. Je ne dis pas ça pour vous mettre la pression, je crois en vous, je vous admire même. Mais vous êtes humaine aussi, vous avez aussi vos moments de doute, c'est normal. Enfin... Iwagakure a besoin d'un leader, on a besoin d'agir, on ne peut plus rester à rien faire, pas avec ce qu'il s'est passé. Je ne sais pas trop ce qu'il se passe au sommet, mais n'hésitez pas à demander conseil aux personnes en qui vous avez confiance, cela vous libérerait peut-être d'un poids. »

Aimi ne savait pas si elle l'avait aidé, ce n'était pas facile de se mettre à sa place, au vu de toutes ses responsabilités, mais elle comprenait, alors elle se contentait de l'aider, du mieux qu'elle le pouvait. Comme son père lui faisait souvent pour lui redonner le moral. La doucereuse brandit le pouce, un grand sourire à ses lèvres, par ce geste, elle lui donnait toute l'énergie dont elle avait besoin. Aimi prit une gorgée de limonade, tandis qu'elle piochait dans sa délicieuse omelette.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 15:48
Toph sourit à la remarque de l'Eisenin. Cela lui faisait plaisir de voir qu'elle n'était pas la seule d'Iwa à aimer progresser et s'entrainer sans commune mesure. Elle fit une note mentale également de la proximité de la genin avec Musashi - ce shinobi qui avait traqué Toph pour lui arracher un apprentissage, de manière assez forcée. Une belle paire que celle-là. Quand au Yanosa, la Hyûga n'en avait jamais entendu parlé, mais avait vu quelques rapports de missions à son nom récemment. Toph se fit une autre note mentale de s'assurer que de tels genins aient déjà une équipe, ou au besoin, leur en attribuer une. Avec un peu d'expériences, ils pourraient être la nouvelle génération dorée.

Elle ne répondit pas. Elle sirota sa limonade tandis qu'Aimi rigola légèrement. Un moment de souffle. De repos. Ses pensées vagabondèrent quelques secondes, avant d'être recaptée par une ardente passion qui surgissait du discours de la Rubiconde. Une passion que Toph partageait, bien entendu, même si elle-même n'avait pas attendu Aimi pour mettre la main à la pâte comme elle disait. Petit rire.

La main à la pâte, pour sûr. S'entrainer aide énormément cela. Je te recommande de faire des duels avec un maximum d'iwajin, et de tester différentes stratégies. Tenzin est un adversaire particulièrement redoutable et formateur à affronter, si tu en as l'occasion. Outre son assimilation, il est aussi doué en sensorialité et cela fait un shinobi très coriace. Gabushi-san l'est aussi, dans une manière différente puisqu'elle est maitre de l'Arc, avant tout. Et puis y'a Ryoko, qui est inclassable mais tu l'as peut-être déjà affrontée.

C'était des recommandations. Humble, Toph ne s'était pas incluses dans le décompte. D'une part, il lui était difficile d'être auto-critique. Cela ne faisait pas partie de ses qualités, et l'adolescente préférait ne pas glisser sur ce chemin-là, ne supportant elle-même pas l'arrogance de certains shinobis. D'une autre part, elle avait plutôt un jeu de stratégie à sa disposition plus qu'une approche, et s'adaptait avec selon ses adversaires tout en analysant la situation et en tentant de prendre le tempo. Contre Gabushi, elle avait forcé le corps-à-corps. Contre Ryoko, elle s'était défendue de manière solide et avancé de manière lente mais certaine. Contre Tenzin... elle avait essayé beaucoup de choses différentes. Sa sensorialité lui était légèrement supérieur, mais elle devait ralentir pour ne pas bruler son propre chakra. Leur dernier affrontement avait été particulièrement intéressant et elle avait hâte de leur prochaine rencontre.

Réfléchir à tout cela était un baume sur le coeur. Une bouffée d'oxygène. C'était une distraction plus qu'intéressante et bienvenue, l'attirant loin des pièges et du bourbier de la politique, des déserteurs Hayashins, des morts et, pire encore, de l'administration.

Sujet qui revint néanmoins dans la conversation, entre deux bouchées. Toph ne se voyait vraiment pas comme une lumière, encore moins comme un guide. Elle se voyait comme une rustine temporaire pour colmater une coque endommagée jusqu'à l'arrivée au port le plus proche. Car il y aurait un kage d'ici peu, c'était évident. La Seigneurie ne pouvait guère laisser le village à l'abandon, et elle l'avait déjà fait précédemment.

M'admirer, c'est ignorer mes erreurs et mes bêtises. Je suis humaine, comme tu dis. Pire, je ne suis même pas adulte. Je suis insatisfaite de mes performances, mais je ne peux me résoudre à abandonner mon village si j'ai la capacité à intervenir. Et dire que des gens veulent cette responsabilité. Quel intérêt y'a-t-il à porter le poids du monde sur ses épaules ? Et à qui en parler ? Les personnes de confiance sont rares. Non pas que je sous-estime leur loyauté - je connais un tas de shinobi et de kunoichis qui donneraient leur vie pour Iwa ou des Iwajin - mais parce que je n'ai aucune idée de leur compétence, et que certains choix de gouvernements passés m'ont laissé plus que dubitatifs sur leur sélection. Le poste n'est tout simplement pas toujours preuve d'excellence, j'en ai eu la triste confirmation. Par exemple, j'apprécie énormement le génie combattif de Tenzin, mais il est comme son élément - un esprit libre avant tout, loin des problèmes terrestres et de la terre. Je ne lui demanderai pas comment négocier un traité d'alliance, ni d'étudier la gestion des relations entre clans majeurs. Je me préfère me forger ma propre opinion, et pour le moment je ne trouve nul part l'égal d'un Kyoshiro.

Il y avait bien eu Tenshi oui, mais il était mort. Tout comme Etsuko - qui avait les compétences parfaitement requises. Senku aurait été un poil trop engagé et combatif, mais pas si imparfait que cela. Alors en attendant, elle se faisait cerbère. Elle protégeait le trône vacant, et laisserait quelqu'un de méritant et de compétent en prendre la place. D'ici là, elle ferait du mieux qu'elle le pouvait, et ne s'autoriserait pas de repos.

Ce que j'admire réellement, outre les bushi de grande renommée, ce sont les eisenins. Vous, au moins, vous avez la possibilité et la capacité à soigner des vies et à ramener des Eurydices des enfers. Notre lots à nous autre est au mieux à prévenir des désastres, et au pire, à en causer.

C'était une perspective assez fataliste. Telles étaient les réflexions de la princesse Hyûga du moment, plongées dans un abysse de rancoeur.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 17:45


Iwa, morgue savane




S'entraîner, oh que oui. C'était même la seule chose qu'elle pouvait faire en ce moment pour progresser, en plus du temps passé à l'hôpital. Sa recommandation était déjà en cours, elle cherchait toujours un potentiel adversaire pour réaliser une joute des plus fructifiant. Par le passé, son erreur était de ne penser qu’égoïstement, ne cherchant pas l'aide de qui que ce soit. Et si elle avait gardé sa rancœur et sa fierté de côté à ce moment-là, peut-être qu'elle serait davantage forte. Enfin, le passé était le passé, il fallait maintenant avancer. D'ailleurs, la pupille pale lui conseilla de se tourner vers Tenzin, chose qu'elle avait déjà en tête, de ses capacités en combat, mais surtout pour ses connaissances accrues en matière de futon, étant lui-même un assimilateur. Alors, Aimi prenait note avec précaution ces précieux conseils. Toph mentionna Gabushi par la suite, la rousse ne l'avait jamais rencontrée, mais elle avait entendu plusieurs fois son nom ces derniers temps, au vu des prouesses réalisées, connues dans tout le village. La maîtrise du tir à l'arc... c'était un art qu'elle ne connaissait pas vraiment, mais elle serait honorée de pouvoir rencontrer cette jeune femme. Et enfin, Ryoko. Un sourire se dessina sur son doux visage. Non, elle ne l'avait pas encore affrontée, mais la violette était sur sa liste. Aimi se contenta de hocher de la tête, remerciant sincèrement son interlocutrice pour ses conseils avisés.

Ce petit sujet à part de tous les problèmes qui entouraient Iwa faisait du bien, un brin de fraîcheur dans une tension qui allait vite revenir au galop. Parce qu'en effet, la Chiwa prit de nouveau la parole, après avoir écouté les inquiétudes de la petite Hyûga. Le plus sérieusement possible, la doucereuse écouta attentivement la réponse de son mentor. En écoutant ses paroles, cela réconfortait la rubiconde dans ce qu'elle pensait de Toph. Bien sûr qu'elle n'était pas parfaite, bien sûr qu'elle n'était qu'une enfant qui avait encore beaucoup à apprendre. Mais en même temps, elle n'abandonnait jamais, un poids conséquent reposait sur ses frêles et talentueuses épaules, et elle continuait de le supporter. Mais elle pouvait la comprendre, Aimi avait l'habitude des responsabilités et des prises de décisions peu joyeuses parfois, et ce n'était pas toujours facile, surtout de son bas grade, parce qu'elle n'avait pas encore l'expérience des plus grands. Ensuite, pour se confier sur ses interrogations et demander des conseils, elle ne pouvait pas aller voir n'importe qui, ce qui était légitime. Même si en ce moment-même, c'était peu ce qu'elle faisait. Et oui, tout le monde n'était pas prédisposé à devenir Kage. Rares étaient les personnes qui pouvaient prétendre tenir la tête d'un village dignement et actuellement, ce trésor était difficilement trouvable.


« Et pourtant, c'est bien en tout cela que je vous admire. Parce que vous êtes une enfant, parce que vous n'êtes pas parfaite, que vous vous remettez en question et vous êtes forte, bien plus que certaines femmes adultes. Et même avec tout cela, vous continuez de garder ce poids sur vos épaules et vous n'abandonnez pas le village, tout simplement. En effet, le poste de Tsuchikage n'est pas à la portée de tous, cette mission n'est pas faite pour n'importe qui, il faut avoir les épaules encore plus solides d'une montagne pour tenir ce rôle. En tout cas, même si vous n'arrivez pas à accorder votre confiance à n'importe qui, ce qui est normal, vous n'avez pas hésité à me parler à moi de vos interrogations. Alors, vous voyez, vous n'êtes pas seule. Même si je n'ai pas la même expérience que vous, sachez que vous pouvez venir me voir quand vous le souhaitez, ma porte sera toujours ouverte. »

La rubiconde pencha la tête sur le côté, accompagnée d'un chaleureux sourire. Si elle pouvait au moins lui offrir cela, en plus de devenir une future victime de ses entraînements au dojo... Par la suite, la manipulatrice du Byakugan lui confia qu'elle admirait les médecins shinobis, ce qui surprit Aimi, dissimulant difficilement son étonnement.

« Il ne faut pas voir les choses ainsi. Un Eiseinin armé de mauvaises intentions pourrait provoquer des désastres monstrueux. Mais merci, parce que je suis fière de pouvoir soigner des vies, cela donne un sens à ma vie, en plus de vouloir défendre le village avec mes autres capacités. Mais vous ne devez pas vous montrer trop dure avec vous-même, vous êtes un pilier au sein de la Roche, vous avez sauvé beaucoup hier et vous continuerez, vous rassurez les habitants en les protégeant. Alors ne lâchez pas ! »

Une dernière bouchée, puis une gorgée de limonade, la jeune femme reprit son souffle, tranquillement, laissant la jeune femme assimiler ses paroles. C'était bien triste de voir les choses ainsi, pour Aimi, ils étaient vraiment importants.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Mar 2 Juil 2019 - 12:08
Toph eut un rire assez franc - heureusement, elle n'était pas en train de boire.

Le poids d'une montagne ? Cela sied ce village, et ses habitants.

Chaque iwajin était un cailloux, à ses yeux. Qu'elle compare le village à une montagne était on ne plus pertinent. Cette admiration, ce respect... Toph avait du mal à se positionner dessus. Elle ne faisait pas tout cela pour sa réputation, ni pour sa renommée. Au sein du clan Hyûga, elle n'aurait pas dit non... pour en prendre la tête car c'était un de ses objectifs. Mais au sein de tout Iwa ? C'était une tout autre dimension et elle ne savait pas encore sur quel pied danser à ce sujet. Pensive, elle finit sa limonade tandis qu'Aimi répondit à sa précédente remarque sur les eisenins. La Chunin se demandait si son interlocutrice avait belle et bien compris la signification de ce qu'elle avait dit. Par conséquent, Toph se décida d'employer un autre champs lexicale.

Il y a une différence fondamentale pourtant. Tout shinobi peut prévenir d'un désastre. Mais seuls les eisenins peuvent soigner ou réparer ce dernier. Une fois que les dégâts sont faits, il n'y a plus rien à faire pour nous. Et souvent, empêcher un désastre revient à en commettre un... pour la partie adverse. En cela, les shinobis ne sont pas tous égaux car les seuls qui sortent positifs de cette grande équation sont ceux dont la valeur nette n'est pas soustraite à des pertes en face. Nominativement, vous autres médecins.

Une vision rationnelle et mathématique, car derrière les yeux nacrés se cachaient des rouages et engrenages qui analysaient les faits et les conséquences. Peut-être qu'elle arriverait mieux à faire passer son point, sa pensée. Sinon, ce n'était pas excessivement grave, mais la discussion était intéressante et elle désirait surtout s'assurer que ce soit le bon message qui passe. Elle engloutit le dernier bout de viande de son assiette et mâcha quelques secondes avant de l'avaler.

Soyez fière de votre don. Cultivez-le. Jusqu'au bout.

C'était le meilleur conseil qu'elle pouvait lui donner. Elle s'essuya la bouche avec sa serviette, avant de faire signe à un serveur d'amener encore deux limonades.

Pour ma part, même si j'aime mon don clanique, j'ai une plus grande fierté dans ma capacité à utiliser des armes. Il y a déjà eu une légion de Hyûga maitrisant le Juken, après tout, mais combien maitrisaient véritablement le kenjutsu ? La réponse est aisé. Trop peu. Notre don est notre prison, si nous le laissons nous définir nos limites. C'est la même chose pour toute capacité héréditaire, contrairement aux capacités apprises ou travaillées, bien que les Hyûga sont particulièrement forts pour se limiter. Mais je radote.

Entre la séparation des branches, les traditions, et les anciens exemples, les Hyûgas n'étaient pas des paragons de modernismes et d'innovations. Cela changeait progressivement, bien entendu. Il fallait néanmoins du temps pour cela. Le clan du Byakugan ne partait pas avec un avantage, car tout autant puissant son don était, il était limité dans son application à une excellente sensorialité, des frappes rapides, des dégâts internes et des projections basiques de chakra. Fermer les tenketsus étaient dans leur corde, mais concrètement cette utilisation était anecdoctique. Toph avait tenter de voir les limites de la projection de chakra, et si le Kaiten était certainement la défense la plus polyvalente de tout le Yuukan, les applications offensives étaient restreintes aux paumes du Hakke.

Avec une arme comme support, par contre, d'autres possibilitées arrivaient. Et c'était le monde inconnu qu'elle explorait frénétiquement.

Il est certain que je continuerai à servir la Roche, avant tout. Du mieux que je le puisse.

C'était la principale résolution de la Princesse aux Pupilles Pâles.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Mer 10 Juil 2019 - 15:00


Iwa, morgue savane




Aimi était plutôt contente de cette petite comparaison qui semblait avoir fait mouche. Symboliquement, Tsuchi était un pays entouré de roches et de montagnes, le Tsuchikage devait avoir la force de les soutenir sur ses épaules. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la douce kunoichi, qui aurait cru qu’elle partagerait un moment aussi agréable avec la Hyûga. La pupille pâle revint sur ses paroles, lui expliquant la chose d’une autre manière, la Chiwa comprit donc qu’elle avait mal interprété ses paroles. Une main se posa derrière sa tête, un air gêné se gravant sur son faciès. Oui, en effet, les Eiseinin possédaient des dons et des capacités réparateurs, très utiles, ils pouvaient changer la donne dans une guerre et sauver des vies : c’était une magnifique chose. Sa dernière phrase fit arquer un sourcil à la doucereuse, c’était une façon de voir les choses très… atypique. Mais elle comprenait mieux. Oh bien sûr qu’elle en était fière, son rôle de médecin shinobi lui tenait énormément à cœur, Aimi ne demandait qu’à le cultiver, le développer, faire avancer la médecine même.

« Je comprends mieux ce que vous dites ! Et oui, vous avez raison en ce sens. EN tout cas, comptez sur moi pour développer ce don et de l’utiliser pour protéger le village et le faire avancer même. »

La seconde limonade arrive très vite et la rubiconde hocha de la tête pour remercier le serveur. Le verre porté à ses lèvres, ses iris carminés jaugeaient la Hyûga, l’écoutant attentivement. Toph était fière de ses capacités dans le maniement des armes, elle pouvait la comprendre, parce qu’elle aussi avait été bercée dans cette voie. Il était vrai que les quelques membres de ce clan qu’elle avait pu voir en action, se battaient au Taijutsu. Son verre se posa sur la table, ses fins doigts posés sur celui-ci, le gardant prête à boire une nouvelle gorgée.

« Je trouve ça très intéressant. C’est une très bonne idée de diversifier ses capacités déjà bien définies par d’autres, cela ouvre d’autres éventails et cela surprendra encore plus les adversaires. Alors vous aussi, cultivez cela. »

Un petit clin d’œil à ce qu’elle lui avait précédemment déclaré. Toutes ces histoires de clan étaient incompréhensibles pour une jeune fille qui venait d’une famille contre le fait que leur enfant devienne une shinobi. C’était assez étrange quand on savait que son père forgeait des armes pour eux, pourtant, hors de question pour la petite rousse de s’atteler à la même tâche. Enfin, les choses avaient bien changé depuis.

« Je suis certaine que vous servez déjà très bien la Roche et que vous continuerez dans cette voie, j’en ferai de même. »

En observant certains clients quitter les lieux, cela lui mit la puce à l’oreille, son regard s’illuminant de plus belle. Le récipient de limonade vint à ses lèvres, tandis qu’elle buvait celle-ci d’un coup. Sa main se dirigea dans une pochette où elle sortit suffisamment de monnaie pour les deux jeunes filles.

« J’étais tellement absorbée par nos conversations que je n’en ai pas vu l’heure, je vais devoir vous quitter Toph-san, mon travail m’appelle ! »

Aimi se redressa alors, rangeant la chaise derrière elle, la genin s’inclina respectueusement vers son mentor, avant de se redresser et de lui offrir un doux sourire.

« Je suis très contente d’avoir pu vous rencontrer, Toph san. J’espère que nous nous reverrons très vite. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous savez où me trouver. Oh et laissez-moi vous offrir ce repas, j’insiste. À très bientôt et passez une bonne journée. »

La médic-nin quitta les lieux d’un pas pressé, se dirigeant vers l’hôpital qui était tout près. Il y avait beaucoup d’activité ces derniers temps, ce qui était normal avec l’attaque et la résonance, alors il était temps de remettre les mains à la pâte. En tout cas, elle sortit de ce repas heureuse, et cela grâce à cette petite pupille pâle.

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa, morgue savane [Aimi] Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 14:50
La discussion battait son plein. Aimi avait un point de vue rafraichissant, et elle n'était rien sinon motivée et radieuse. Elle faisait parfois certains assomptions un peu hardie. Ce n'était pas que pour soi-même que Toph aimait s'aventurer hors des sentiers battus - ni pour mieux surprendre des adversaires bien que cela était assez jouissif. La première raison était qu'elle n'avait pas eu accès au standard lors de son éducation. Elle avait redécouvert ses techniques de clans seule, et cela la mettait dans un état d'esprit autre. La seconde raison était encore plus différente et peut-être difficile à cerner pour une étrangère comme Aimi.

En-dehors de cultiver la surprise, cela élève mon Clan également. Ce que je découvre, je partage. Les seuls enseignements que je garde secrets sont ceux qui sont dangereux pour l'élève lui-même.

Elle devait s'en aller. Toph haussa les épaules, avec l'ombre d'un sourire sur ses lèvres, comme si elle ne savait que trop bien le coût du temps, et la rareté de cette ressource. Enfin, le plus gros était fait. Le village ne risquait pas de tomber dans un chaos enflammé. Elle commenta.

Le temps, maitresse capricieuse.

Aimi se leva, mais Toph resta assise. Elle pointa d'un hochement de tête sa limonade à elle - pas encore terminée, elle resterait quelques temps dans ce restaurant. Elle avait encore besoin d'un peu plus de temps de réflexion. De paix. De repos. Elle salua néanmoins l'Eisenin par une dernière phrase.

Le plaisir était partagé, nous nous reverrons, sois-en sûre.

Toph resta un moment là, sur sa chaise - elle finit de siroter sa limonade, puis activa son doujutsu et y pompa une dose assez conséquente de chakra. Sa technique avancée de sensorialité recouvrait l'intégralité du village, à ce stade. Elle s'attarda quelques secondes sur la silhouette d'Aimi avant de regarder le village dans sa globalité. Elle pouvait voir autant les hauts plateaux que les quartiers résidentiels, avec ses connaissances, et elle le faisait régulièrement.

Elle commençait toujours par vérifier les réserves importantes de chakra, puis elle passa aux personnes sur qui elle gardait un oeil. Pour l'instant, c'était en particulier les prisonniers, Neiko et Taishi. Les prisonniers étaient sous contrôle. Neiko et Taishi... moins. Apparemment, ces deux-là se connaissaient et... berk berk berk.

Il y avait des choses qu'elle ne préférait pas savoir. Bien que, en y repensant, c'était une liaison inattendue qu'elle ne tarderait pas à apprendre officiellement par le biais des trois shinobis qui filait ces deux cibles. Un chunin, pour Neiko. Et deux membres du Sazori pour Taishi - un qui utilisait les vieux protocoles Tengu et le deuxième Hyûga qui l'observait de loin en suivant les nouvelles doctrines. Et cette liaison signifierait certainement un échange d'information de leur part. Pas que Toph leur ait interdit de communiqué, bien entendu, mais c'était une note en plus à étudier.

Une fois cela passé, Toph regarda si par hasard Muramasa n'était pas rentré au village. Ce n'était pas le cas.

Il n'y avait personne qui s'approchait du village de manière suspicieuse.

Iwa était en sécurité, ce jour-là.

Elle but sa limonade.

Toph partit.
Spoiler:
 

_________________
Iwa, morgue savane [Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Iwa, morgue savane [Aimi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: