Soutenez le forum !
1234
Partagez

Alone, together [Katsu]

Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 19:04
On pouvait raisonnablement dire que Taishi n’était pas une personne facile à surprendre.

Beaucoup aurait prétendu à la même caractéristique. C’était populaire chez les shinobis de prétendre qu’on ne pouvait jamais être pris au dépourvu, la « cool attitude » en toute circonstances, quoi. Les vrais maîtres auraient demandé ce qu’était vraiment une surprise, sinon un scénario qui a devancé ton sens de la perception et la somme de tes expériences. Être surpris ou ne pas l’être n’était pas le plus important, ultimement ; c’était la manière de réagir à la surprise. On pouvait la cacher, mais on ne pouvait la nier. Ainsi Taishi, pourtant expérimenté, pourtant perceptif, n’avait pas vu ce cas de figure arriver.

Neiko.

L’Hayai enchaînait les escaliers hâtivement. Il n’était ni en retard, ni pressé. Il était… Anxieux. On ne peut pas dire que ce sentiment- là, il ne le connaissait pas si bien que ça. Il aurait fallu un ami de longue date pour le révéler, mais Taishi avait vécu la plupart de sa vie de manière détachée, indifférente, détendue. On était loin de la tempête qui régnait dans sa tête depuis quelques années désormais, comme un maelström qui n’ose pas prendre fin.

Neiko.

Aimi lui donné avait le numéro de la chambre d’hôpital. Avait expliqué les bases. Quelles étaient les chances que… ? Taishi s’arrêta près de la porte entrouverte, se passa la main dans les cheveux, comme si il essayait de comprendre quelque chose d’incompréhensible. Il secoua la tête. Ce n’était pas le moment.

Il fallait avancer.

Taishi poussa lentement la porte. La chambre était baignée dans la lumière du matin qui s’étirait. Un lit qui semblait trop grand pour une figure trop petite. Une certaine sérénité un peu inconfortable propre aux hôpitaux, peut-être. Il s’approcha. La tête aux cheveux roses était tournée sur le côté, mais c’était vraiment elle. Ici, à Iwa. Elle dormait au dirait.

Taishi l’observa pendant quelques instants, tourna la tête distraitement pour trouver une chaise qu’il ramena plus près du lit, avant d’y prendre place, silencieux. Après un moment de réflexion, comme s’il absorbait lentement ce qu’il voyait, Il avança sa main, la posa sur le matelas, hésita, l’avança lentement…

Se referma sur la sienne. Une main si petite en comparaison à la sienne, mais ça ne voulait rien dire ; on ne tient pas le poids de son passé à bout de bras.

Neiko.

Ce simple contact lui apporta davantage de réconfort et de réalité que les innombrables bouteilles de saké vide entassées dans la ruelle près de la taverne d’Ija. Et devant cette impression, Taishi, pourtant connu comme l’Éclair Vert, ne put faire autrement que rester immobile, attentif.

Et sans un mot à répliquer.


_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 1:08
La vampirette était arrivée à l'hôpital dans la soirée et après un petit moment à attendre à l'accueil, on lui indiqua finalement une chambre libre. Elle était accompagnée d'un garde, un homme un peu rustre mais qui n'avait pas l'air si fort que ça. Si elle le souhaitait, elle aurait facilement pu le mettre hors d'état de nuire et faire tout ce qu'elle souhaitait librement. Mais... Elle n'avait pas envie de prendre ce chemin.

Se contentant d'attendre, elle le suivit dans les couloirs jusqu'à la chambre désignée où elle serait seule, puisqu'on ne voulait pas la mettre avec d'autres patients. Sans doute pour ne pas les effrayer, puisqu'elle restait une prisonnière tout juste libérée, ou alors pour mieux la surveiller elle sans mettre les autres mal à l'aise avec un garde présent en permanence. Elle soupira un peu de plaisir en s'allongeant finalement dans un lit plus correct et patienta jusqu'à ce qu'une infirmière vienne faire une vérification de son état et lui donne une petite décoction pour limiter sa douleur et faciliter son sommeil. Au moins le personnel soignant semblait ne pas être trop regardant sur qui elle était, ils faisaient juste bien leur travail.

Grâce à cette petite aide, Neiko s'endormit plutôt facilement, sombrant dans un sommeil noir mais réparateur. Sans rêve ni cauchemar, elle profita d'une longue nuit où les douleurs ne vinrent pas la réveiller. Ce ne fut que la lumière du soleil matinal pénétrant par la fenêtre à l'opposé de sa porte de chambre qui lui fit ouvrir les yeux. Profitant d'un petit déjeuner léger servit à même la chambre, la demoiselle eut un sourire nostalgique des rares fois où sa mère avait pu être à la maison pour s'occuper d'elle, les jours où elle était malade dans son enfance. Probablement l'un de ses seuls souvenirs heureux de Kaze.

Elle se rallongea après coup et referma les yeux, retombant encore un moment dans le sommeil jusqu'à ce que des pas s'approchant suivis d'une porte qui s'ouvrait pour finalement revenir jusqu'à elle, sans un mot, la réveillent. Elle ne voulait pas se retourner. Espérer que ce soit Taishi et non une infirmière venue faire un test quelconque. Aimi lui avait bien dit qu'elle le préviendrait mais... Si tôt...

Neiko patienta. Encore un peu, profiter de cet espoir. De cette envie d'entendre sa voix. Mais si elle n'entendit pas sa voix, ce fut sa main qu'elle sentit et qui se posa sur la sienne. Sans un mot, elle glissa ses doigts entre ceux de l'homme dont elle était maintenant sûre de l'identité. Jamais un garde n'aurait fait ça. Un léger sourire sur les lèvres, elle tourna la tête vers lui et le regarda un peu. Elle profita de l'instant, laissant planer un doux silence agréable pendant lequel la discussion se fit plus par les yeux que le reste. Il n'avait pas l'air blessé, il était équipé. Il n'était pas un prisonnier.

« Salut Taishi. Je pensais pas te voir si tôt. Tu t'es perdu ? C'est pas ici Hi no Kuni tu sais. »

Dans le fond, le garde se racla un peu la gorge, gêné, puis parla doucement, indiquant qu'il allait attendre dans le couloir. Il trimbala maladroitement sa chaise sur laquelle il était assis proche de la porte et referma derrière lui, leur laissant une certaine intimité.

« Aimi a plutôt fait du bon travail, je vais pas crever cette fois. Mais bon, je meurs jamais de toute façon. »

Elle eut un petit sourire amusé, habituée à la survie. Elle serra un peu sa main, se retournant sur le côté pour lui faire face. Même si elle ne disait rien de plus, elle était heureuse de le voir là, proche d'elle, à portée de main. Il n'avait pas traîné. Peut-être tenait-il véritablement à elle. Allez savoir.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 21:37
Un léger toussement et Taishi tourna la tête. Il n’avait même pas remarqué la présence du garde dans la chambre, ça montrait à quel point il était distrait, surtout en ce moment. L’Hayai suivit l’homme étonnamment respectueux avant de reporter son attention sur Neiko, qui semblait réveillée et s’était retournée pour lui faire face, serrant sa main dans la sienne. Sa remarque lui arracha un sourire amusé, mais son attention restée captivée à l’observer. Elle parlait, mais Taishi lui se contentait de se rapprocher, poser sa main sur le côté de son visage , à travers ses longs cheveux d’un rose éclatant.

« C’est encore moins Ame no Kuni, si tu veux mon avis. »

Il approcha son visage pour déposer ses lèvres sur les siennes doucement, fragilement. Comme s’il avait besoin d’être certain que ce n’était pas une illusion, un cruel genjutsu pour frapper là où ça faisait mal. Cela dura…. Au moins une éternité et demie. Il ne portait pas son manteau; ses larges bras couverts de cicatrices enlacèrent la femme à la peau brûlante, comme le feu d’une vie impossible à éteindre, tout comme elle le prétendait d’ailleurs. L’Hayai était connu comme très difficile à tuer, mais Neiko était peut-être bien au-delà… Sa voix ne fut pas davantage qu’un murmure.

« Merci, merci, merci… »

Lorsqu’il la relâcha enfin, Taishi se pencha et s’appuya la tête sur ses cuisses, comme si c’était un oreiller, mais bien plus confortable, sans aucun doute. Son regard vert s’abima dans le sien. Avait-elle la même impression de naufrage ?

« Ouais, Aimi réussit à rafistoler presque tout le monde. »

Presque. Etsuko avait pas eu autant de chance. Mais l’irascible eisei-nin n’était pas responsable de ce qui était arrivé. On ne pouvait pas dire totalement autant de Taishi…

« Un ninja à temps plein pour te surveiller, hein… Neiko a participé à la bataille d’Iwa, et elle n’était pas du bon côté au dirait. Tu n’aurais jamais attaqué Iwa de ton plein gré à moins qu’Ame soit en jeu, je suppose. Cette Mamushi était donc responsable d’une manière ou d’une autre. »

Toph et Tenzin avait été éminemment vagues sur le sujet, comme s’ils pensaient réellement que Taishi resterait dans l’inconnu très longtemps.

« J’ai moi aussi mon surveillant personnel, mais j’ai droit à un membre d’unité spécial un peu plus discret. Tu peux remercier mon statut de déserteur. »

Ce qui était relativement amusant, c’était qu’Iwa croyait vraiment pouvoir le faire à son insu. Iwa avait sans doute rapidement oubliée que c’était Taishi qui avait écrit les protocoles Tengu, à l’époque.

« Hi s’est soulevée. Devenu le Teikoku, sous le contrôle d’un lieutenant de l’homme au chapeau. Kumo a été conquise. Quelque chose est arrivé à Kiri, j’en suis convaincu. »

Il se cala la tête plus confortablement.

« Ils te relâchent ? »

Son regard vert se tourna vers le plafond, pensif.

« Tu m’as manquée. »


_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 3:43
La demoiselle ne prêta d'yeux qu'à Taishi et non au garde qui se retirait généreusement pour leur laisser de l'intimité. Elle eut un petit sourire amusé lorsqu'il lui répondit, un peu moqueur, qu'elle n'était pas non plus au bon endroit.

« On m'a un peu aidée à me retrouver ici, mais tu dois être au courant des détails maintenant, pas vrai ? »

Elle ferma les yeux pour profiter du baiser, tendresse que lui seul avait su réveiller en elle jusque là. Sans doute un geste qu'elle n'avait connu qu'avec sa mère bien qu'il ne soit pas exactement au même endroit, plutôt sur son front ou ses joues. Elle se blottit un peu contre lui lorsqu'il la serra dans ses bras, respirant calmement. La jeune femme aux yeux sanguins en profita pour glisser sa main dans les cheveux du shinobi, essayant de le rassurer. Oui, elle était bien vivante, et lui aussi. L'aventure continuerait.

Elle le laissa un peu se décrocher pour qu'il vienne s'arrêter sur ses jambes, suivant ses yeux du regard. Face à face, rubis et émeraude échangeaient bien plus que des mots. Une sensation qu'elle ne connaissait pas jusque là. Unique et enveloppante.

« Tant mieux. Elle est douée. Et plutôt gentille. J'ai pas l'habitude de rencontrer des gens comme ça. »

Neiko hocha un peu la tête face aux explications brêves qu'il offra, sans doute plus pour lui-même, ou pour qu'elle sache ce dont il était au courant.

« Mamushi a utilisé un ordre surpuissant qui a inséré en nous une volonté de détruire Iwa. C'était très bizarre. Une volonté étrangère qui nous disait quoi faire. J'étais plutôt du côté d'Iwa, Toph m'avait contacté en tant qu'informatrice, donc j'ai pu éviter de me faire trop manipuler. Mais c'était pas pareil pour tout le monde je pense. Enfin... »

Elle rit un peu lorsqu'il mentionna son garde, le sien semblant être plus discret.

« En effet. Peut-être ont-ils plus peur de toi que de moi. Je ne suis qu'une pauvre petite fille sans défenses après tout... »

Sourire amusé, elle était certaine qu'il avait bien compris que ce n'était pas le cas.

« Celui-ci est particulièrement coopératif, ce sera peut-être pas toujours le cas. Autant en profiter. »

Katsuko ferma un peu les yeux, replongeant sa main dans les cheveux de l'homme avant de se redresser sur les fesses, assise et pouvant ainsi un peu plus profiter de ce qui l'entourait, et par la même de montrer à Taishi qu'elle n'était pas au bord de la mort, loin de là.

« Teikoku ? C'est quoi ça ? Une organisation ? Le pays a voulu changer de nom ? Ou un nouveau village pas vraiment caché parce qu'il s'assume pas ? »

Elle avait cette fois-ci un sourire narquois. Elle avait une vision assez noire des puissances de ce monde de manière générale, quand bien même elle savait qu'elles étaient nécessaires pour éviter le chaos qui régnait à Ame no Kuni.

« L'homme au chapeau... J'aimerais bien discuter avec lui. Je l'ai vu à Wasure no Kuni. Il a l'air très intéressant... Et stupide. Ou alors c'est un génie. Je sais pas. C'est toujours difficile de séparer ces deux catégories quand une personne est autant entourée de mystères sur ses actions et ses choix. Enfin, je veux pas le buter contrairement à beaucoup de monde. Ya des choses et des gens qu'il vaut mieux pas provoquer tant que certains évènements ne sont pas alignés. J'ai été patiente avec mon père, je serai patiente avec quiconque tentera ou a tenté de me faire du tort. »

Si elle était pensive avec un air plutôt amusé au début de son monologue, la fin était plus froide. Tranchante comme le fil de son katana. Une menace pour Taishi ? Non, elle n'en avait pas envie. Elle... l'appréciait... beaucoup. Peut être plus. Probablement. La Chinoike le laissa s'installer un peu mieux en souriant, se penchant légèrement sur lui pour continuer de lui caresser les cheveux et le front avec douceur. Elle retrouvait ainsi son regard, l'empêchant de fuir vers le plafond de la pièce.

« Je suis "libre". Je peux me balader en ville et m'entraîner tant que je préviens Toph par lettre au moins un jour avant. J'ai négocié pour libérer quelques camarades de Seichi et qu'on puisse partir d'Iwa avant les autres prisonniers, ou du moins que ceux qui ont tué personne puissent m'accompagner. Comme ça on pourra terminer la libération de Murashigure en évitant un affrontement trop direct avec l'avantage indirect que nous a offert ceci, puisqu'une bonne partie des deux camps est ici, en cellule. J'ai aussi le droit d'envoyer une lettre à Seichi pour dire que je suis ici, donc je suis pas si malheureuse que ça. J'ai même le droit à cette chambre et à des soins alors bon. Je vais pas pleurer. »

Elle releva la tête, regardant le plafond avec lui.

« Toi aussi. »

Restant ainsi un moment, Neiko finit par se pencher à nouveau sur lui pour l'embrasser à nouveau. Elle cherchait encore un peu de cette chaleur que lui seul avait pour elle. Une chaleur qu'elle n'avait pas connu dans ses autres relations, si on pouvait les appeler ainsi. Où souvent la volonté de son père et/ou l'argent étaient de mise. De mauvais souvenirs. La vampirette préférait de loin les lèvres de l'Éclair Vert.

Elle laissa ainsi passer un moment de silence ou de partage s'il souhaitait parler puis se pencha un peu en arrière, s'appuyant sur ses bras en tournant le regard vers la fenêtre. Elle resta immobile quelques secondes avant de parler à nouveau.

« On va marcher un peu ? J'ai besoin de bouger, même un peu. L'enfermement me fait plus mal que mes blessures. »

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 1:24
Taishi eut un petit sourire amusé devant les remarques de la femme, même si elles le forçaient à s’interroger lui-aussi, même pour un scénario si hypothétique.

« Iwa ? Avoir peur de moi ? Peur de ce que je sais, peut-être. »

Avec ou sans raison. Taishi détenait des années de secrets militaires, c’est vrai. Ce qu’il ne savait pas, il savait où aller pour trouver les réponses manquantes. En cela, il était un danger pour Iwa, même si les informations dataient un peu désormais. Une organisation si gigantesque qu’Iwa ne pouvait changer tous les rouages aussi rapidement, après tout.

Mais d’un autre côté, Taishi n’avait jamais agi contre Iwa directement. Et il subsistait une différence clé entre ces étoiles montantes, ces « amazones » et lui.

Taishi avait acquis son surnom en sauvant des vies, pas en tuant des gens.


« Aimi est… singulière en effet »

L’Éclair Vert l’avait bien compris lors de leur dernière conversation à la taverne d’Ija. Aimi serait un élément formidable pour Iwa dans le futur, mais avec un peu de chance, elle le serait aussi pour Taishi, ou Neiko d’ailleurs. La médecin avait démontrée qu’elle était davantage qu’une autre kunoichi asservie à la fierté aveugle d’Iwa et de la plupart de ses shinobis. Cette fierté aveugle que Taishi lui-même avait vécue, il n’y a encore pas si longtemps.

Les détails sur Mamushi rejoignaient ce qu’il savait déjà, et il hocha la tête. Il n’était pas venu ici pour obtenir des informations de plus. Il était là pour la voir, elle. Le lien entre Neiko et Toph était intriguant, peut-être. La même Toph qui disait détester collaborer avec des nukenins. Si ça prouvait une chose, c’était que son « code » était inévitablement son point faible.

« Un empire. Le Teikoku est un empire. Je pense qu’ils voulaient se dissocier du concept de Daimyo, synonyme de misère et de cruauté à Hi, pour aller vers un nouveau principe, plein d’espoir et unifiant. C’est la théorie du moins. Rei est lié à l’Homme au Chapeau, qui a dit à plusieurs reprises abhorrer le principe des villages cachés. Alors je doute que le Teikoku cherche de près ou de loin à suivre le même modèle. »

Elle parla du fameux personnage et Taishi resta un moment silencieux. Elle se posait des questions auxquelles il songeait depuis son arrivée à Iwa. Quand l’Éclair Vert avait trouvé les cadavres à Kumo, revenir à Iwa avait été un réflexe. Par respect pour les morts, mais aussi parce qu’il avait senti le besoin de les informer. Qu’ils soient prêts à la nouvelle réalité avant d’en être surpris.

Il n’avait trouvé que méfiance, orgueil et… Pas grand-chose d’autre.

« Les choses étaient plus simples quand je pouvais le lier aux actes terroristes du Soshikidan, aux civils morts par les différentes attaques qu’il a orchestré à travers le temps. Mais désormais, on peut pratiquement considérer que les villages ont fait autant d’atrocités que lui. Et à voir la direction que prend ce village-ci… »

Il n’allait pas s’étirer sur le sujet, ce n’était pas pour ça qu’il était là après tout.

« Je te raconterai les détails une autre fois, mais ce nouvel empereur, Rei… J’ai tué sa sœur, il y a de cela un certain temps. Et maintenant, je réalise que j’ai toujours été sous son nez. L’Éclair Vert n’est pas exactement un nom inconnu au pays du feu. Autrement dit, je dois me demander pourquoi je suis toujours en vie. Me demander si l’Homme au Chapeau, son maître, a rapport là-dedans. On pourrait toujours aller lui demander la réponse. »

Un autre chapitre palpitant du drama Taishi.

« Mais je supposerais que ce serait sans doute la dernière chose que l’on ferait de notre plein gré, de la même manière… Un intéressant dilemme. »

Il haussa les épaules alors qu’elle choisissait ce moment pour aller chercher un nouveau baiser et il sourit légèrement.

« On ne peut pas pleurer devant la liberté, je dirais. »

Elle voulait sortir, et l’Hayai lui jeta un regard en se relevant. D’autres auraient fait remarqué qu’elle avait sans doute besoin de repos, que ce n’était pas avisé. Mais Taishi en savait assez sur la minuscule femme pour savoir qu’elle avait enduré bien pire et qu’elle savait, ultimement, ce qu’elle faisait. L’Hayai se leva ainsi.

« Comme tu veux. Ils t’ont rendus tes vêtements ? J’ai bien quelques trucs scellés, sinon.»

Difficile de ne pas remarquer qu’il ne lui restait pas grand-chose de plus qu’une blouse trop grande qui lui était familière…





_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 17:54
Katsuko lui sourit. Oui, les informations, ça faisait peur. Très peur. Une information pouvait briser une vie, causer la perte d'un village, d'une guerre même. Avec les bonnes informations, l'assassin atteint sa cible et l'executer sans coup férir. Il peut décapiter une armée ainsi. Un pays. Les informations ont toujours été l'arme la plus puissante, la plus sournoise. Elles ne suffisent pas toujours, mais elles donnent un avantage terrible.

« Tu dois avoir raison. Mais tu fais un peu peur aussi je pense. Quelqu'un qui peut se téléporter, c'est pas courant. »

Neiko se laissa un peu porter par la conversation et l'étreinte de l'homme qu'elle appréciait tout particulièrement, souriant à nouveau lorsqu'il parla d'Aimi. Elle était intéressante. Dommage qu'elle ait été dans un village. Katsuko aurait pu s'imaginer monter une organisation avec ce genre de personnes. Pour travailler, elle devait être efficace. Agréable et volontaire. Mais une autre part d'elle lui dit que ses pratiques n'étaient pas du genre de la Chiwa. Elle n'accepterait jamais ce que la vampirette pouvait faire dans certaines conditions.

Elle ne put s'empêcher de ricanner quand Taishi lui parla de Teikoku. Tout cela lui paraissait grotesque. Une bonne blague. Se différencier des villages shinobis pour quoi au juste ? Pour être différent ? Ou pour appliquer réellement quelque chose ? Ils employaient apparemment des shinobis tout comme les autres, ils auraient obligatoirement une hiérarchie pour ne pas s'effondrer sur eux-même dans la désorganisation.

« Moi je pense qu'ils sont juste vaniteux et qu'ils veulent pas s'avouer qu'ils veulent avoir leur propre village. Ils vont faire des trucs différents, une autre organisation, mais au fond, ce sera pareil. Seichi c'est différent. On est beaucoup moins, on est égaux mis à part pour ce qui concerne le Prince, on fonctionne par deux même si j'ai une forte tendance à perdre mes coéquipiers rapidement au point que je bosse en solo maintenant. C'est vraiment différent ça. Mais ça durera pas. Ça va finir quand on aura prit le pouvoir pour l'Héritier légitime. »

Elle sourit alors un peu tristement, caressant les cheveux du shinobi installé contre elle.

« La direction qu'il prend ? Tu peux m'en parler un peu ? Si je dois bosser avec eux, j'aimerais bien savoir ce qu'ils font que je sais pas encore. »

La jeune femme fronça les sourcils lorsqu'il lui raconta pour Rei, se redressant un peu.

« Il est fort aussi ce Rei ? Il sait faire quoi ? Pour la raison pour laquelle tu es en vie, je pense que c'est tout simplement parce qu'il a du que tu paierais ta dette en les aidant à vaincre Kumo. Et puis de ce que j'ai entendu, t'as pas mal travaillé pour Hi no Kuni. S'il te tuait, il se mettrait à dos les habitants, tu crois pas ? Alors que s'il te garde en vie, il montre aussi un certain côté magnanime, il évite de passer pour un tyran. Enfin, on va pas s'en plaindre. Va juste falloir que tu finisses par faire un choix entre Iwa et Hi je pense. Ils ont atteint leur objectif pour Kumo, et un empire ça ne s'arrête pas. Ça grossit jusqu'à avaler tout ce qui l'entoure. »

Elle eut un petit sourire quand il parla de volonté. Elle ne pensait pas l'homme au chapeau comme quelqu'un qui cherchait à manipuler les foules pour son propre pouvoir. Il en avait déjà trop, gagner celui sur les gens ? Il l'avait déjà dans un sens, il pouvait massacrer quiconque se dressait face à lui. Ou au moins il en donnait l'impression.

« Je sais pas. Je pense pas qu'il tue sans raison. Et tant qu'on a aucune volonté de lui nuire, pourquoi est-ce qu'il s'en prendrait à nous. En tous cas, y a d'autres gens à qui je veux parler une fois sortie d'Iwa. Et ça nous aidera peut-être à comprendre quelques trucs ou à avancer dans cette direction en tous cas. »

La demoiselle répondit à son baiser, le gardant près d'elle avant de lui proposer de sortir un peu pour marcher.

« Non, ils m'ont pas rendu mes affaires encore. Mais garde tes sceaux. Je leur ferai peut-être un peu pitié comme ça sans rien d'autre que cette blouse, ils finiront bien par se décider à me rendre mes habits, mon argent et mes armes si je me tiens bien. Et ce sera toujours mieux pour eux de me voir habillée qu'en blouse, une raison de plus de tout me rendre, pas vrai ? »

Elle lui sourit et l'embrassa à nouveau, partageant un peu de cette chaleur surnaturelle que son sang dégageait actuellement sans qu'elle ne sache ce que cela impliquait. Lui caressant la joue quelques instants, elle le repoussa doucement pour se lever et s'étira un peu en grimaçant avant de se diriger vers la porte.

« On va faire un tour dans le parc à côté, ça pose pas de problèmes ? »

Le garde qui regardait ses pieds sursauta légèrement puis hocha négativement la tête. Ça devait être le signal que c'était bon ? La vampirette choisit de le prendre ainsi et il ne fit rien pour l'en arrêter, se contentant de la suivre. Restant près de Taishi, elle sortit sans trop se préoccuper des regards qui pouvaient la viser et prit une grande bouffée d'air une fois dehors.

« Enfin capable de sortir, c'est plutôt pas mal. Dis-moi, tu comptes faire quoi maintenant ? »

Elle s'était rapprochée de lui, debout face à face et avait glissé ses mains dans celles, bien plus grandes, de Taishi, glissant ses doigts entre ceux de l'homme partagé entre Iwa et Hi no Kuni. Elle planta ses yeux sanguins dans ceux du shinobi qui lui faisait face, se demandant quelle serait sa prochaine position. Son prochain but.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 20:50
L’idée du Teikoku semblait bien l’amuser, et Taishi haussa les épaules, un mince sourire aux lèvres.

« Je n’ai pas dit que l’idée de Rei avait beaucoup de mérite ! Mais je pense que ça peut faire la différence sur la réaction du peuple. Par chance pour le nouvel empereur, cela fait presque deux ans qu’un nukenin améliore les liens du peuple avec les shinobis. Un drôle d’hasard, non ?»

Indice, ce n’était pas un hasard. Loin de là.

« Tu crois vraiment que les choses seront différentes quand vous aurez pris le pouvoir ? J’aimerais avoir ta vision des choses. »

La quête du Seichi n’était pas si différente de celle du Teikoku, au sens de Taishi. Seulement une différence d’échelle. Et d’enjeu, peut-être. Le Yuukan ne cessait pas de détester Ame no Kuni simplement parce que son légitime prince est au pouvoir. Le travail serait long et ardu, bien davantage que ne l’avait été les efforts de Taishi pour aider le peuple du Feu à oublier le passé.

Il fut un peu surpris de la question de Neiko, mais aussi de son annonce d’emploi avec Iwa.

« À peine rétablie, et déjà au travail ? Tu me fais paraître comme un paresseux… »

Il était amusé, malgré tout, mais la réponse de la question de Neiko était plus simple qu’elle ne le paraissait.

« Ce qu’ils font ? Il est plus simple de dire ce qu’ils ne feront pas. Ils ne feront rien pour aider Kumo, et ne s’opposeront pas ouvertement au Teikoku pour le moment. Ils ne feront pas d’efforts pour rétablir la communication avec Kiri non plus, et les prisonniers de ton attaque ne sont pas une priorité au dirait. Quant à ce qu’ils vont faire… »

Il sembla réfléchir un instant.

« Trouver un nouveau Kage. Ce ne sera pas aisé. Et tant qu’ils n’auront pas un nouveau leader, tout Iwa sera au ralenti. Et il est difficile de prévoir ce qu’ils feront une fois le Kage élu. Tout dépendra du nouveau meneur. Y compris mon propre rôle dans la suite des choses, je suppose. »

Elle se redressa un peu et il s’étira, posant ses mains derrière sa tête, détendu. Il avait cette impression de ne jamais pouvoir vraiment être lui-même qu’en compagnie de l’Amejine. C’était une étrange impression.

« Je ne sais pas si Rei est fort. Mais je sais que Metaru Reiko, la Raikage, l’était. Bien au-delà du commun des mortels, bien davantage que toi ou moi. Mais ça n’a pas empêché sa tête de rouler face à un Rei qui, selon ce que j’ai entendu, était déjà blessé et fatigué après un combat contre d’autres Kumojins qu’il aussi battu à plate couture. Tout ce que je sais, c’est qu’il s’agit d’un Yamanaka. »

La logique de Neiko était avérée, et c’était peut-être une des raisons pour laquelle Taishi l’appréciait autant. Elle voyait les choses d’un autre degré que les shinobis des villages. Et elle considérait les plus bas échelons, comme le peuple. Malgré tout, sa remarque sur ses affiliations le fit soupirer.

« Mon peuple passera toujours avant Iwa. Mais le Teikoku n’est pas nécessairement Hi. Pas dans l’ombre de l’homme au chapeau, du moins jusqu’à ce que je comprenne quel est son but, son plan pour ce monde, cette toile d’araignée dont tous les fils nous ramènent toujours aux mêmes endroits. Oui l’Empire va peut-être s’étendre, mais je ne vois pas pourquoi Iwa serait la cible suivante. Tu essaies de me faire dire quel côté je prendrais si les deux venaient à s’entre-tuer. Je serai du côté de la paix.»

C’était son passé comme Iwajin qui le forçait à considérer l’Homme au chapeau comme un danger pour le monde, mais tout comme Neiko le faisait remarquer, la question n’était pas si simple. Il en avait pas mal à dire sur le sujet, mais pas pendant qu’ils étaient encore dans ce village. Et Neiko sembla d’accord. Cela réchauffa le cœur de Taishi bien davantage qu’elle n’ait jamais pu le suspecter. Il en avait tellement marre d’être seul.

« Tu peux compter sur moi. »

Son agenda n’était pas tellement occupé désormais, pour ainsi dire. Elle refusa sa proposition et Taishi hocha de la tête. Ce n’était pas une mauvaise idée, surtout qu’il ne comprenait pas pourquoi Iwa insistait pour garder ses affaires aussi longtemps.

« D’ailleurs, tu ne m’as pas dit comment tu as fait pour savoir que j’étais au village. Ni de trouver quelqu’un qui me connaissait. Hasard du destin? »

Il n’existait pas une telle chose, mais l’expression était appropriée. Il la laissa se relever, s’assurant qu’elle était à l’aise pour marcher, ce qui semblait être le cas. Neiko avait l’air ridicule avec cette blouse trop grande sur le dos, mais c’était le but, à quelque part.

« Va pour le parc. »

Taishi la suivit dans le corridor, haussant les épaules à la rencontre du surveillant de Neiko qui semblait un peu perplexe devant les intentions de la femme. Mais Neiko malgré ses airs était bel et bien une adulte, alors bonne chance pour la dissuader. L’air frais était effectivement bon à respirer, une fois dehors.

« Maintenant ? Marcher au parc avec toi, pour commencer. »

Il eut un sourire malicieux alors qu’elle fermait les doigts contre les siens. Ils étaient bouillants. Un peu perplexe, il posa le revers de sa main contre son front. Tout aussi chaud.

« Tu fais de la fièvre ? Étrange. »

Elle lui demanda quel était son prochain but alors qu’ils entraient dans le parc, et Taishi soupira avant de hausser les épaules.

« Bonne question. Il ne reste rien de mon accord avec Iwa désormais que le Tsuchikage est mort, et que Hi est protégée par le Teikoku. Je ne sais pas trop si je suis encore un mercenaire pour Iwa, du coup. »

Son regard se baissa sur sa main fermée sur celle de la petite femme.

« Mon objectif n’a pas changé. En savoir davantage sur l’homme au chapeau, et ses objectifs. Je veux garder un regard neutre sur lui désormais. Je pense que quelque chose est arrivé à Kiri, et peut-être ailleurs. Je souhaitais aller enquêter en utilisant les ressources d’Iwa, mais cela semble impossible, du moins jusqu’à l’élection d’un nouveau Kage. Et toi ? »

Il s’était arrêté pour la regarder, lui aussi.

« Si mon prochain objectif était aussi simple que de vouloir être avec toi, est-ce que ça aurait la même valeur à tes yeux, Neiko ? »

_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 23:53
« Il a été malin, c'est certain. »

Il savait apparemment manipuler les gens sans qu'ils ne le sachent, utiliser leurs actions pour son profit. Patient et opportuniste ou manipulateur avéré ? Difficile à dire avec si peu d'informations, mais il avait bien joué son coup. Et le résultat était au rendez-vous. Kumo à terre et Teikoku grande figure victorieuse. Un bon départ pour un empire.

« Paresseux ? Non, je dirais plutôt que je sais pas m'arrêter. Les travers du métier... Et puis chaque jour compte pour Seichi. Si je joue mal mes cartes, tout pourrait s'effondrer. Et je n'échoue jamais mes missions. »

Elle le fixa quelques instants avant de lui dérober un baiser. Elle le laissa alors répondre à ses questions, rétablissant une petite explication qu'il semblait avoir mal interprété.

« Pour Seichi, non, justement. C'est différent que tant qu'on est entre nous, tant qu'on a pas encore le pouvoir. Ça changera et ça deviendra similaire à tout le reste ensuite. Mais certainement mieux que ce qu'Ame a vécu avec ces bouffons. Enfin, c'est pas trop dur de faire mieux que ça. »

La réponse de Taishi sur Iwa ne la surprit pas tellement. Passifs sur le sujet entre Kumo et Teikoku, c'était sans doute l'attitude la plus sage pour éviter les morts pour l'instant. Elle même aurait plutôt choisit de frapper Teikoku à la gorge maintenant si elle voyait cet empire comme un ennemi, tant qu'ils étaient éparpillés entre Kumo et leur propre pays, affaiblis par l'assaut récent qui avait du coûter malgré tout un certain nombre de vies. C'était le moment où la proie était la plus faible. Où ses positions étaient le moins affirmées.

« Je vois... Pas l'idéal pour moi. Enfin, je trouverais bien un moyen pour accélérer ma libération et celle de mes collègues. J'en ai signalé quelques uns qui étaient fiables pour Seichi à Toph, elle m'a dit qu'elle verrait ce qu'elle pourrait faire. Si Iwa accepte de faire ce geste, ce sera le début possible d'une certaine réconciliation et pourquoi pas entente entre Ame et Tsuchi no Kuni. Puisqu'entre les évènements de 202 et leur passage à Murashigure pour récupérer un déserteur en forçant le passage comme s'ils étaient chez eux, ils n'ont pas bien joué niveau relations internationnales. »

Un petit sourire amusé lui fendit les lèvres alors qu'il lui raconta à quel point ce nouvel empereur du Feu était puissant. Suffisant pour massacrer la prétentieuse Raikage. Elle avait du se laisser surprendre, le sous-estimer. D'après les rumeurs, cette géante de deux mètres de haut s'amusait avec les prisonniers qui étaient assez fous pour attaquer Kumo ces derniers mois. Visiblement, ils n'étaient pas du niveau de ce Rei. Bah... Ce n'était pas si important au final. Encore une fois, elle n'était qu'une ombre dans le Yuukan. Elle n'était pas quelqu'un qu'on avait besoin de tuer. Figure importante seulement pour Seichi le temps de la révolution, elle ne serait de nouveau plus qu'une vagabonde jusqu'à sa prochaine mission de grande envergure. Ou peut-être pas. Elle avait d'autres objectifs en tête après tout, des objectifs dont elle se garderait bien de parler tant qu'elle était dans l'enceinte d'Iwagakure no Sato.

« Le côté de la paix ? Ce cher Éclair Vert est un grand rêveur décidément... Tu m'avais pas trop montré ça l'autre fois... On a pas trop eu le temps de parler de rêves aussi faut dire... »

Nouvelle caresse, tendre, loin de tout ce qu'elle avait pu montrer à la plupart des êtres de ce monde. Sa paix à elle, en ce moment, pour la première fois depuis longtemps si ce n'est toujours, c'était lui. Elle lui sourit.

« J'espère bien pouvoir compter sur toi. Et j'espère aussi que tu sais que tu peux faire de même. Et relance pas le sujet sur le hasard, tu sais déjà ce que j'en pense et je crois qu'on sera jamais d'accord sur ça. Ce qui est pas forcément gênant je pense de toute façon. J'aime bien être en désaccord avec toi, je me dis que c'est pas juste un rêve quand tout est pas parfait... »

Sortant avec lui sans se soucier véritablement de la réponse du garde pour ce qui concernait le parc, elle ne put retenir un nouveau sourire quand il lui répondit comme un adolescent amouraché.

« Ça me dérange pas. Aimi m'en a parlé, elle m'a dit que je devrais être morte à cette température, ou au moins allongée et incapable de parler. Moi je me sens bien ces derniers jours. Particulièrement vivante. Peut-être que c'est un contrecoup de la manipulation de Mamushi. Ou de la Résonance. »

Elle l'écouta alors finir, réfléchissant à ce qu'il venait de lui annoncer. Au fond, il avait des envies d'informateur. Savoir ce qu'il se passait autre part était un grand soucis de ceux qui cherchaient à renforcer leur position de puissance. Ses mains dans celles de Taishi, elle les balança tout doucement sur le côté, pensive.

« Quelque chose de similaire je dirais. Mais j'ai aussi d'autres trucs en tête. Je dois retrouver deux personnes et rencontrer un homme. »

Elle fit un sourire lorsqu'il enchaina, proposant une autre vision. Une vision plus simple. Sa première réaction fut de se mettre sur la pointe de ses pieds pour chercher un nouveau baiser, s'aidant un peu des mains de l'homme qu'elle tenait encore dans les siennes.

« Hmmm... Juste être avec moi ?.. C'est mignon... Mais ce serait pas chiant au bout d'un moment ? Après... On pourrait agir ensemble. Ça... Ça ça serait pas chiant. Et ce serait d'autant plus agréable. Tant que c'est pas suivre pour suivre... On est libres. C'est bien la chose que je veux défendre le plus au monde. Je suis libre et je le resterais. Ça n'a pas été le cas pendant trop longtemps. Mais... C'est juste théorique tout ça, ou tu voudrais vraiment rester avec moi ? »

Katsuko avait reprit son sérieux, le fixant de ses yeux de sang, attendant sa réponse. Une réponse particulièrement importante à ses yeux et, elle l'espérait, aux yeux du jeune homme également.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Mar 2 Juil 2019 - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Mar 2 Juil 2019 - 5:15
« Au moins tu n’es pas aveugle sur la réalité de ta propre organisation, je suppose. »

Taishi l’avait bien vécu avec l’Hinoishi, jadis. Et tout comme son défunt groupe, la vie utile du Seichi semblait être sur la fin. Une fois leur objectif atteint, il ne resterait rien de l’organisation, mais c’était ainsi que les choses devaient être, peut-être.

« En ce moment, tout s’effondre au moindre faux pas de toute manière. »

Mais l’obstination de la jeune femme à lui rappeler qu’elle réussissait toujours ses missions l’amusait, même s’il n’était pas certain du degré à prendre à l’affirmation. Taishi, malgré toute l’obscurité dans lequel il baignait parfois, essayait toujours de prendre la vie à la légère lorsque c’était possible. Et ça faisait longtemps qu’il n’avait été en mission, en plus. Elle lui vola un baiser et il sourit en lui répondant, gardant les mains entre les siennes.

« Une réconciliation, dis-tu… »

Il soupira légèrement en ramenant son regard verdâtre dans le sien.

« Je suis désolé Neiko, mais si j’étais Iwa, je chercherais à profiter d’Ame, pas à établir une relation. Le pays de la pluie reste le parfait bouc émissaire pour tous les fléaux qui peuvent frapper le continent. Personne ne viendra à l’aide d’Ame, alors Iwa n’a même pas besoin de cacher ses actes. C’est la triste réalité des choses, selon moi. »

Le crime avait vraiment fait plonger ce pays et Taishi n’était pas certain que ce fut vraiment réversible, du moins pas à court terme. Et Iwa le savait, tout comme les autres villages majeurs, du moins Kiri, puisqu’il ne restait qu’elle…

« Oui, tu m’as l’air bien vivante, c’est vrai. »

Il eut un sourire moqueur en l’emprisonnant entre ses bras, si ce n’est que pour sentir cette vie, cette énergie qui semblait lui faire cruellement défaut ces derniers temps. L’Hayai fit la moue devant ses commentaires sur leurs divergences d’opinion, mais comme elle le disait si bien, ils n’étaient pas obligés d’être d’accords sur tous les sujets. Taishi était bien habitué aux avis opposés au sien, d’ailleurs.

« Deux personnes et un homme, dis-tu ? »

Si elle était vague, il y avait forcément une raison, et l’Hayai songea qu’il aurait sans doute droit à des précisions une fois sortis du village. Aussi, il n’y avait pas de raisons d’insister dès maintenant. Le nukenin laissa une main filer dans ses cheveux roses, pensif mais néanmoins… Heureux. Peut-être pour la première fois depuis très… Très longtemps.

« La résonance a modifié mon chakra. Mon pouvoir est plus malléable, mais j’aurai besoin de temps pour m’adapter et retrouver mes capacités habituelles. »

Il se pencha un peu pour la soulever sous les genoux, comme une princesse. Une fontaine était à proximité, et il s’avança pour s’asseoir sur le bord, écoutant le bruit de l’eau à travers ceux de la nature du parc, plantant son regard dans celui de la jeune femme assise sur ses cuisses.

« Et j’ai besoin d’air. Alors oui, si je le pouvais, je resterais avec toi. Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas aider ta cause, d’ailleurs. Mais tu sais comme moi que le futur est imprévisible. Si nous voulons en savoir plus, nos chemins seront sans doute séparés à nouveau. Peu importe ce que Iwa nous réserve, je doute que nous le ferons à deux. Je ne suis certain de rien en ce moment, mais… Si je le pouvais, je serais avec toi. »

Son regard se baissa.

« C’est plutôt facile pour moi de répondre à cette question, mais toi… Es-tu certaine que tu veux être impliquée avec quelqu’un comme moi ? Je suis un nom et un visage connu. Mes ennemis sont nombreux. Et mon destin mène inévitablement à Rei, à l’Homme au chapeau. »

Une fois rétabli, et mieux renseigné, il retournerait à Hi confronter Rei, même si c’était peut-être l’étape finale de son chemin. Taishi n’avait plus de patrie ; il n’avait rien à perdre désormais, et les pièces de l’échiquier se mettaient lentement en place. C’était l’unique parcours. Le seul menant à la fin du cycle. Et Neiko devait s’en douter.

« Ta libération complète ne saurait tarder selon moi. Avec un peu de chance, nous saurons qui est le prochain Tsuchikage rapidement. Et à ce moment-là, nous aviserons, je suppose. »

Il posa sa main le long de sa joue. Taishi se demanda s’il aurait pu retourner à une vie plus simple si elle le lui avait offert. Mais elle ne ferait jamais cette offre, et c’est peut-être pourquoi elle le captivait autant, au final…

« Tout dépendra alors de nos assignements, du moins si j’en ai un. »


_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Mer 3 Juil 2019 - 17:39
Taishi était plutôt pessimiste vis-à-vis d'Ame, mais la vampirette lui répondit avec un sourire.

« J'pense que t'as tort là dessus. Ame était peut-être le parfait bouc-émissaire mais ça va changer avec l'avènement du Prince. Ame ne sera plus à genoux, j'en suis certaine. Et avec les évènements actuels, Iwa ne peut se permettre de profiter d'Ame no Kuni. Ce serait trop dangereux dans le climat politique actuel, avec la position du Teikoku incertaine et Kumo battue sur ses propres terres. »

Alors qu'elle jouait un peu avec lui, il l'emprisonna dans ses bras, ce dont elle profita pour se blottir un peu contre lui, fermant les yeux quelques instants. Ce n'était pas si mal... Elle hocha juste un peu la tête quand il redemanda pour les personnes qu'elle cherchait, ne voulant pas développer ici-même, se sachant bien surveillée. Elle le laissa caresser ses cheveux en restant immobile contre lui, l'ayant naturellement prit dans ses bras.

« Je vois, j'ai l'impression que c'est pareil pour beaucoup de monde. J'en ai même vu qui avaient changé d'affinité avec ça. Moi mis à part mon sang qui est très chaud, j'ai pas eu grand chose de gênant. Donc je vais pas me plaindre. »

Le sentant la relâcher, elle releva un peu la tête avant de voir qu'il était un peu penché sur elle et qu'il la prit dans ses bras, la portant comme une princesse. Neiko en profita pour se blottir contre lui à nouveau et l'embrasser dans le cou avant de remonter jusqu'à ses lèvres.

« Pour le futur, on verra. Si t'as envie qu'on travaille ensemble, c'est déjà un premier pas. Pour ta question suivante par contre, tu crois vraiment que j'ai peur de quelqu'un ou de quelque chose en ce monde ? J'ai aussi des ennemis. Kiri me veut par exemple. Enfin, s'ils ont pas perdu la mémoire entre deux changements de Mizukage. Pour Rei et l'Homme au Chapeau, ils me concernent déjà et me concerneront forcément, que je sois avec Iwa ou pas. Je reste liée au Collectif d'une certaine façon, et le Juge Blanc connait bien notre cher Chapelier. Et au dela de tout ça, ils m'intéressent. Ils sont puissants et ont beaucoup de connaissances sur des éléments cachés de ce monde. Des éléments que je recherche. Si en étant avec toi, je les trouve plus facilement, alors j'ai toutes les raisons professionnelles comme personnelles de vouloir être à tes côtés. »

Katsuko planta ses yeux dans les siens, lui souriant avec tendresse tandis qu'il lui caressait la joue. Elle posa sa main sur celle de l'homme.

« J'espère bien. On verra pour le futur à ce moment. »

Partageant un nouveau baiser avec lui, elle glissa sa main dans les cheveux de l'Éclair Vert, fermant les yeux le temps de l'embrasser. Quand elle les rouvrit, elle reposa sa tête contre le torse du guerrier. Elle avait beaucoup à faire, lui aussi. Leur relation n'était pas aussi simple que celle de la plupart des gens, que ce soit de cette ville ou de ce monde. Non pas par leurs sentiments, mais par leur professionnalisme. Leur envie de faire passer d'autres choses avant eux-même.

« Dis-moi, tu penses quoi de Kaze no Kuni et de Joheki no Kuni ? Ces deux pays se font discrets ces derniers temps, je me demande comment ils ont géré les prisonniers libérés de Wasure et de comment ils ont bien pu évoluer, surtout Kaze maintenant que le Premier Cercle a été viré de là... T'as eu des infos sur leurs situations ? »

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 4:49
Elle n’était vraisemblablement pas d’accord sur son opinion d’Ame, mais ce n’était pas vraiment une surprise. Quelqu’un qui prend le parti d’un tel pays ne serait pas facilement découragé. Taishi restait peu convaincu de ses arguments à elle ; Iwa pouvait se le permettre dans la mesure où tous les autres s’en fichaient. Kiri n’avait aucun intérêt envers le pays de la pluie. Le Teikoku… Tout dépendra à quel point Rei veut appliquer la philosophie qu’il a présenté du haut de l’Assemblée. Va-t-il vraiment chercher vengeance envers tout village cherchant à profiter d’intérêts étrangers ? L’Hayai songea que ce nouvel empire était vraiment en position pour changer tout le fonctionnement mondial actuel. Pouvait-on lire l’objectif de l’Homme au Chapeau dans cette manière de pensée. C’était presque… Inspirant. Presque.

« Iwa ne peut rien se permettre du tout en ce moment, je vais te donner ça. Mais tout comme j’ai eu beaucoup de travail à faire pour relever Hi, nous en aurons au moins autant si tu comptes rendre Ame capable de tenir son bout du bâton sur la scène mondiale. Mais tu as peut-être raison ; le Teikoku est une opportunité que la Pluie doit saisir. »

Elle se disait somme toute peu affectée par la résonance, seulement cette étrange haute température. Mais Taishi avait l’impression qu’elle était un peu différente. Plus grande, peut-être ? Ou bien sa tête fatiguée lui jouait des tours. Mais il décida de ne rien dire pour éviter le ridicule s’il se trompait.

Il soupira doucement quand elle insista sur sa volonté d’être avec lui, même si ça voulait dire une confrontation à un moment où un autre avec Rei, et l’Homme au Chapeau. Il eut un doux sourire, même s’il songeait que Neiko changerait peut-être d’avis si Rei décidait de revenir sur son désir de vengeance. Ou si le Chapelier décidait qu’il valait mieux conclure l’histoire de l’Éclair Vert. Mais Taishi savait qu’elle serait impossible à dissuader. Neiko ne prenait jamais de décisions à la légère, et elle était au moins aussi obstinée que Glouba qui repère une jolie fille…

« Dans ce cas, je pense que nous avons un accord, partenaire. »

Pour le peu que ça voulait dire. Ils n’étaient pas aveugles sur les réalités de leur arrangement, sa précarité, l’impact possible du futur. Et en cela, ils étaient plus honnêtes l’un envers l’autre, que la plupart des gens. Taishi savait que son passé ne ferait jamais peur à Neiko, qui avait vu ou vécu le même genre de chose. Elle ne serait pas dissuadée par ses allégeances fragiles, car les siennes l’étaient tout autant. Elle ne serait pas offusquée par ses choix, car elle aurait considéré les mêmes dilemmes à un moment ou un autre. Et en cela… Ils étaient un étrange couple, mais un couple quand même. Taishi approcha et déposa un baiser sur sa joue, songeant qu’il ne devait rien oublier d’un moment si parfait, car il n’arriverait peut-être plus jamais.

Sa dernière question le fit réfléchir, mais il secoua la tête finalement.

« Tu parles à un type entièrement focalisé sur Hi et Iwa durant la dernière année, hormis mon escapade quand j’ai eu mes problèmes de santé. Je n’en sais probablement pas davantage que toi sur l’état de Kaze ; et rien du tout sur Joheki. S’il y a un aspect positif au Teikoku, c’est qu’ils m’ont libérés de mon obligation comme gardien. »

Il eut un petit rire. Quelqu’un là-bas devait hurler de frustration à son sujet, d’ailleurs.

« Et ils seront bien trop occupés à s’organiser pour me chercher, même si je doute de pouvoir mettre un pied dans le pays impunément. Ultimement, c’est pourtant ce que je devrai faire. Nous en reparlerons au moment venu. »

Il sembla réfléchir, la déposant doucement sur le sol pour reprendre la marche. Autant en profiter pendant que la patience de la nounou de Neiko subsistait.

« Maintenant que tu en parles, c’est vrai que je ne me suis jamais demandé comment Kaze s’organisait depuis que leur impératrice a mordu la poussière. Quant à Joheki, je n’y suis jamais resté très longtemps, que sais-tu sur ce pays, et pourquoi l’intérêt soudain, d’ailleurs ? »

L’Éclair Vert semblait bien plus réveillé désormais, plus enthousiasme ; comme s’il avait trouvé un nouveau sens, une nouvelle motivation. L’objectif final restait le même, mais le sentir se dévoilait sous ses pieds, bien plus rassurant que de marcher dans les ténèbres…

« J’ai besoin que tu me fasses un cours de rattrapage sur la situation à Ame, l’avancement de la cause du Seichi, tout ce genre de choses. Peu importe la décision d’Iwa, il sera sûrement possible de faire jouer nos réseaux, même si le mien n’est pas du tout dans cette région-là. »

Taishi n’était après tout pas un informateur, ni un errant, ni vraiment un nukenin, à bien y penser. Il était… Indépendant.



_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Ven 5 Juil 2019 - 18:34
La vampirette eut un petit sourire victorieux quand le jeune homme face à elle lui accorda certains de ses points. Elle sentait bien une petite réticence, il n'était peut-être pas aussi optimiste qu'elle dans cette situation. Mais rien qu'elle ne saurait surpasser, tant pour le convaincre qu'elle est plus forte que ça que pour se rassurer elle-même. Elle avait raison et elle avait besoin de le sentir, non pas pour son égo mais pour parvenir à continuer à avancer.

« Le travail ne me fait pas peur. Et je l'ai déjà commencé depuis un moment. Ça sera pas facile, mais pas impossible. Et moins important que ce que tu peux savoir pour l'instant, me sous-estime pas... »

Elle lui caressa la joue du bout du doigt, un sourire amusé sur les lèvres. Son échiquier était maintenant bien en place, après un an de préparation. Elle ne pouvait certainement pas lui donner les détails maintenant, ne voulant notamment pas parler de ce qu'elle avait pu arranger pour bien se faire voir d'Hi no Kuni dont elle ignorait encore tout à l'époque. M'enfin, il le savait déjà dans un sens, pas la peine d'offrir cette information à Toph si elle les surveillait ou les faisait surveiller en ce moment. Pas plus que toutes ses autres actions.

« Voilà une réponse que j'aime entendre... »

Sourire satisfait affiché en toute honnêteté, elle le laissa la taquiner un peu avant de l'embrasser directement à son tour. Elle fit cependant une petite moue. Oui, elle se doutait bien de la réponse. Il ne pouvait pas être partout, pas plus qu'elle. Un problème récurrent malheureusement. Elle... Elle y trouverait une solution.

« Dommage. J'm'en doutais mais bon, je préférais te demander. Et j'suis bien d'accord. Ça augmente nos chances de pouvoir continuer ensemble, j'vais pas m'en plaindre. »

Elle hocha un peu la tête, pensive. S'organiser ppour le chercher ? Est-ce qu'ils le cherchaient vraiment en fait ? Katsuko en doutait un peu. Taishi était certes important, mais jusque là, au final, il leur avait surtout été très utile. Ils avaient su bien l'utiliser, et si ça pouvait être frustrant dans un sens, c'était plutôt un point positif pour eux deux. Un homme comme lui était plus utile vivant que mort, et elle était certaine que Rei le savait tout aussi bien qu'elle.

« Je crois pas qu'ils te veuillent. S'ils avaient voulu te tuer, ils l'auraient fait quand t'étais affaibli. Même si t'es fort, une personne change rarement toute une guerre. Tu peux avoir un gros impact, je pense qu'ils auraient gagné même sans toi contre Kumo. T'as déjà fait suffisamment pour qu'il te "pardonne" je dirais, ou alors l'Homme au Chapeau l'a convaincu que t'étais plus utile vivant que mort. T'es comme moi sur ce point. Morts, on sert à rien, alors que vivants, on est des armes. Et je pense pouvoir dire sans trop me tromper qu'on fait parti des meilleures. Et te moque pas hein, tu sais que c'est vrai au fond, même si quand j'le dit comme ça j'ai l'impression d'avoir un égo surdimmensionné. »

La demoiselle aux yeux sanguins le regardait avec un certain sérieux. Jusqu'à ce qu'elle craque et ne parvienne plus à se retenir de rire de ce qu'elle venait de dire. Surdimmensionné ? C'était bien au delà de ça oui. Enfin, c'était pas si grave. Un peu de confiance en soi ne faisait jamais de mal, pas vrai ? Se calmant après quelques instants, elle l'écouta reprendre sur un sujet un peu plus sérieux. Un sujet d'avenir. Un avenir proche. Elle fit un peu la moue. Neiko souhaitait lui donner ces informations en effet, mais elle aurait préféré éviter de le faire dans l'enceinte d'Iwa. Dans un endroit où elle pouvait être surveillée du moins. Ou espionnée. Certes Iwa était puissante. Mais cela n'empêchait pas les espions. L'attaque était impressionnante, et si ça avait été un moyen pour l'Homme au Chapeau d'y faire infiltrer des espions, voire des assassins ? Cette pensée nouvelle qui vint surgir dans son esprit la fit frissonner, tandis que son regard perdait ce bonheur qui s'était instauré en parlant avec celui qu'elle aimait.

« Excuse-moi je... Je viens de penser à un truc. Faut que je parle à Toph au plus vite. Viens avec moi. »

Si elle avait bien apprit quelque chose durant ses près de quinze ans d'expérience et d'apprentissages, c'était qu'on était à peu près jamais certain de ne pas être surveillé. Et à l'heure actuelle, Katsuko ne possédait pas les facultés pour s'assurer elle-même qu'elle ne l'était pas, ni celles pour se couper du monde et ainsi ne pas être ciblée par des techniques de détection. Elle lui fit un sourire un peu gêné en se dirigeant vers le poste de police d'Iwagakure no Sato.

« Désolée de tout casser comme ça, mais j'ai appris à me fier à mon instinct et là il me hurle qu'il peut y avoir un problème majeur. Je peux pas laisser ça passer. On continuera notre discussion dès que j'aurais pu lui en parler ok ? »

Parvenant au poste de police, la jeune femme se présenta directement à l'accueil, seulement vêtue de sa blouse.

« Excusez du dérangement. Vous pouvez contacter Hyûga Toph au plus vite s'il vous plait ? Dites lui que Neiko doit la voir le plus vite possible. On peut attendre ici ? »

Le policier de faction sembla d'abord un peu perturbé mais il avait reconnu la prisonnière que la Conseillère avait elle-même fait libéré. Une situation suffisamment unique pour qu'il se doute que la nukenin doive être spéciale d'une manière ou d'une autre et qu'il choisisse d'écrire une missive et d'envoyer un homme sur le champ la porter à la représentante des Hyûga au Conseil d'Iwagakure no Sato.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Alone, together [Katsu] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 0:50
Toph arriva de son dojo. Un message l'y avait trouvé et l'avait quémandé. Abandonnant son exercice en cours, Toph avait activé son Byakugan et s'était dirigé vers le poste de police où on avait demandé sa présence. C'était Neiko, l'informatrice. Peut-être qu'elle avait un souvenir qui revenait en mémoire des récents évènements et qu'elle désirait lui faire partager ? C'était possible. La Hyûga arriva rapidement au poste et la mercenaire apparut dans son champs de vision.

Quand Toph aperçut Taishi un peu en retrait, elle ne put retenir une légère moue de dégoût. Alors qu'elle avait fait un balayage de sécurité du village elle les avait vu... s'embrasser... et ce spectacle était plus traumatisant aux yeux de Toph que les évènements de Tetsu, c'est dire. Ce n'était même pas de sa faute si son Byakugan pouvait voir sur toute l'étendue du village et que Taishi était élevé dans ses priorités de surveillance !

Non, c'était leur faute, Toph décida.

La grimace disparut laissant place à une mine plus neutre et propice à la discussion.

Neiko-san, Taishi-san...Vous m'avez demandé ?

Toph n'était pas particulièrement contente d'avoir été tiré de son entrainement avec des jeunes Hyûgas (de plusieurs années ses ainés, mais c'était du détail). Néanmoins, si elle connaissait le potentiel de Taishi à lui donner des migraines - ils avaient un historique tous les deux, rien de personnel - elle préférait laisser le doute à l'informatrice de Ame. Neiko était professionnelle. Elle ne l'aurait pas appelée pour rien.

Et par pitié, qu'ils ne se fassent pas de bisous !

_________________
Alone, together [Katsu] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 13:05
Patientant, un peu tendue, la vampirette faisait les cent pas en attendant l'arrivée de la Hyûga qui était sans doute la plus haute gradée actuellement dans l'enceinte d'Iwagakure no Sato. Elle n'aimait pas ce pressentiment qu'elle avait. Elle espérait sincèrement se tromper, qu'ils ne trouvent pas de problèmes au sein d'Iwa, que cette attaque n'avait pas été une sorte de diversion pour parvenir à faire s'infiltrer des agents expérimentés bien plus dangereux une fois à l'intérieur qu'une attaque frontale et désordonnée. Elle ne pouvait pas non plus s'empêcher de repenser à cette discussion avec Toph et le fait qu'elle trouvait la manière d'attaquer le village caché de la Terre bien grotesque. C'était, pour elle, une des explications les plus logiques qu'elle puisse penser, avec le fait que Mamushi devienne un problème pour l'Homme au Chapeau plus gros que ce qu'elle ne pouvait lui apporter.

Quand Toph rentra finalement dans la pièce d'accueil du poste de police, Katsuko s'arrêta et se tourna vers elle, lui faisant un simple signe de tête en guise de salut puisque cette tradition semblait lui tenir à coeur. Autant faire en sorte de ne pas la froisser pour avoir son attention directement.

« J'ai réfléchi à notre discussion. Cette attaque est étrange, on est d'accord. Mais j'ai le sentiment que ce n'était que la partie visible. Je pense qu'il y avait des espions, des intrus. Le trouble que tout ceci a créé a pu permettre à des agents de rentrer, soit pendant l'attaque soit depuis lors, tant que vous êtes occupés à reconstruire et à enterrer les morts. C'est le moment où la garde est la moins nombreuse, où les combattants sont fatigués, les gardes compris. C'est plus facile de se faire passer pour un marchand ou un paysan du coin dans ces moments là. Je suis certaine qu'Iwa a des services secrets, je pense qu'il serait temps pour eux d'agir et de vérifier ça. Pour éviter les mauvaises surprises comme des portes qui s'ouvrent seules pendant la nuit lors d'une prochaine attaque par exemple... Accompagnées de nombreuses informations sur la sécurité du village pour y trouver des failles. »

Ayant exposé le problème qui lui semblait urgent, elle soupira un peu, avant de se tourner vers Taishi et de lui parler à voix basse.

« Encore désolée d'avoir coupé comme ça mais je fais confiance à mon intuition et je pense que ce genre de sécurité n'est pas à prendre à la légère. Et que agir le plus tôt possible est capital pour ne pas qu'ils disparaissent dans la masse. »

Neiko attendit la réponse de Toph, bras croisés, laissant à cette dernière un peu de temps pour digérer ce que venait de lui asséner la vampirette. Elle attendit le temps nécessaire, prête à répondre aux éventuelles questions qu'elle pensait plausibles puis elle se racla un peu la gorge.

« Je dois parler à Taishi en privé pour le futur proche. C'est possible d'empruter une salle d'ici ? C'est le genre de discussion qui ne doit pas tomber dans l'oreille de n'importe qui et je pense que c'est le meilleur endroit pour le faire. Je suis certaine de pouvoir compter sur la discrétion des agents de police pour ne pas nous écouter et faire fuir naturellement les éventuels espions qui souhaiteraient nous entendre. »

Parfaitement sérieuse, Katsuko observait Toph et jetait un oeil dans les environs. Le hall était certes calme mais il y avait malgré tout du passage. Ce n'était pas le bon endroit.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 20:16
Il soupira devant les mots de la femme.

« Je suppose que t’as raison, comme d’habitude. Et j’irais jamais dire que je suis haut dans leurs priorités, au Chapelier et Rei. C’est l’inverse, même. »

On l’accusait régulièrement de trop compter sur des présomptions, en ce moment, de toute manière. Si personne n’aimait ses théories, il allait les garder pour lui, hein. Pour le moment, du moins. C’était le problème avec ces villageois, leur pensée était trop unidirectionnelle. Ils insistaient pour croire qu’Iwa était le centre de l’action. Taishi songea que personne ne pouvait être borné à ce point sans une bonne raison, du moins il devait le croire. Avaient-ils découvert quelque chose au sujet d’Iwa. Il repensa à la marque sanglante de la porteuse de lumière. Peut-être restait-il quelque chose à exploiter de ce côté-là. L’Hayai irait inspecter les vestiges une fois sorti du village, lorsque le temps serait venu. Ça ne mènerait peut-être à rien, mais c’était un point de départ.

Elle venait de parler de son égo et il eut un petit rire à son tour.

« Je n’ai rien changé en soi. J’ai juste… Faciliter, je suppose. »

Mais faciliter quoi, au juste, était une meilleure question. Tout le monde essayait d’entrevoir l’objectif final du Chapelier, et Taishi n’était pas différent en cela. La petite femme fut tout à coup bien distraite et l’encouragea à la suivre, comme si quelque chose d’urgent venait d’apparaître dans son esprit. L’Hayai, légèrement perplexe, haussa les épaules en la suivant. Elle voulait parler à Toph, et Taishi eut une légère moue au visage tout en continuant sa marche rapide. L’animosité entre lui et la gamine des Hyugas deviendrait un jour célèbre, c’était certain. La femme s’excusait et Taishi leva une main légèrement pour lui signifier que ce n’était pas nécessaire.

« Si c’est important pour toi, ce l’est pour moi aussi. Je vais rester en retrait, cela dit. »

Et c’est ce qu’il fit alors qu’ils arrivaient au poste. Taishi de toute manière n’était pas vraiment au courant des pensées qui secouaient Neiko, alors pourquoi s’insérer. Et puis, depuis leur dernière discussion, l’Hayai avait plus ou moins abandonné l’idée de discuter avec l’Hyûga. Ils ne se comprenaient pas, avaient une vision du monde dramatiquement opposée. Toph l’accusait de lui manquer de respect continuellement, comme si ça voulait dire quoi que ce soit pour lui. Le respect n’allait pas sauver Iwa.

Ils étaient entrés à l’intérieur et Taishi s’appuya contre le mur du vestibule en fermant les yeux légèrement, suivant distraitement la conversation entre la rose et le policier de garde à l’accueil. À un moment, c’était lui qui avait eu ce job-là. Aussi ennuyeux qu’on peut le croire, en passant.

L’attente ne fut pas longue et voilà que la petite conseillère faisait son entrée. Il haussa les épaules à sa salutation, se contentant d’écouter les mots prononcés par Neiko, puisqu’il n’était pas lui-même au courant de ce qui la tracassait autant. Toph lui avait jeté un regard et Taishi leva les mains légèrement, l’air de dire qu’il n’était pas au courant du sujet actuel.

Les inquiétudes de Neiko étaient fondées avec la situation actuelle, pas de doute. Cet intérêt soudain pour la sécurité intérieure du village était un peu surprenant mais avait un certain mérite même si Taishi se doutait un peu que Toph aurait déjà suspecté ce genre de danger. Pas seulement ça mais il réalisa qu’en cela, il aurait fait un bon suspect, apparaissant soudainement d’un village désormais conquis, les cadavres d’Iwajins sous la main. Et surtout, sans pouvoir expliquer ses actes d’une manière qui aurait été satisfaisante pour eux.

L’usage d’espions aurait été une nouvelle approche de la part du Chapelier, songea l’Hayai. Jusqu’ici, il avait privilégié les attaques brutes et publiques pour avancer ses intérêts. Rei était peut-être différent, même si son souvenir du personnage était celui d’un être direct et agressif. En cela, l’homme qui s’était exprimé à l’Assemblée avait semblé bien différent. Posé. Ambitieux.

Dangereux.

Neiko voulait une salle privée pour discuter avec lui. L’Hayai se demandait bien pourquoi. Échanger des observateurs par d’autres ? Ils étaient déjà amplement surveillés. Maladroitement, certes, mais surveillés quand même.

Il préféra au final rester silencieux. Cette discussion et ce sujet n’était pas le sien. Et avec le manque de crédibilité que lui portait Toph, intervenir n’aurait pas aidé Neiko. À vrai dire, il était certain que s’il avait présenté l’idée à sa place, Toph aurait simplement balayé l’idée de la main, aurait prétexté avoir déjà tout vu, tout prévu.

La vraie curiosité de Taishi était de voir où allait la confiance de la Hyûga envers Neiko.


_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Alone, together [Katsu] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 20:20
Neiko semblait voulait entrer dans les bonnes grâces d'iwa. Elle prévenait d'un danger possible d'infiltration.

Je te remercie de ta considération Neiko. Cela sera pris en compte.

Toph n'en dit pas plus. Penser que le Shishiza et le Sazori ne redoubleraient pas de vigilance après un tel assaut était bien naïf. Penser qu'Iwa ne subirait pas une purge des éléments potentiellement corrompu était sans doute plus compréhensible. Néanmoins, le Sazori y travaillait déjà. Des listes étaient établis. Des vérifications effectuées. Prochainement, des têtes tomberont. Non pas que des agents de l'homme au chapeau aient été trouvés de manière certaine - pour l'instant, il s'agissait surtout de prisonniers de Wasure ou de déserteurs retrouvés.

Elle même était aux aguets ces derniers jours et vérifiait régulièrement à l'aide de ses techniques de détection à longue portée que rien d'anormal se passait dans le village. C'était comme cela qu'elle était intervenu avec le samourai de Joheki l'autre jour. Ou qu'elle avait aperçut Taishi et Neiko s'embrasser.

Berk berk berk, pas un bon souvenir cela.

La seconde demande de Neiko reçut un retour nettement moins accommodant.

Non, et votre conversation sera écoutée de toute façon. Notre deal, sanctionnée par la justice iwajin, comprenait une surveillance, Neiko-san. La loi ne comprend pas d'exception en ce sens. Tant que ton sort n'aura pas été sanctionné par un Kage, cela sera le cas. Je t'ai déjà obtenu suffisamment de concession pour que tu ne croupisses pas en prison en ce moment, n'en demande pas plus.

Taishi lui-même était également étroitement surveillé, par deux shinobis aux talents bien différents, mais paradoxalement c'était plus ses allées et venues qui l'étaient, et moins ce qu'il disait. Toph pensait implicitement qu'il ne voulait pas nuire à iwa. Il avait encore des gens avec qui il était attaché ici. Neiko, néanmoins... était une mercenaire. Si ses relations étaient plus professionnelles, nul doute que sa principale divinité était celui des bourses bien remplie. Avoir un partenariat avec Iwa ne l'empêcherait pas d'en profiter si elle le pouvait. Et Toph ne pouvait lui en voulait, mais elle pouvait empêcher de trop la tenter.

_________________
Alone, together [Katsu] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 18:57
Réponse laconique, Toph ne semblait pas vraiment apprendre quelque chose dans ses paroles. Elle avait sans doute déjà prit en compte ces éléments à l'entendre aussi succintement, sans vive réaction. Elle lui avait donc demandé son avis sans trop lui dire le sien en vérité. Un sourire un peu énervé s'étira sur les lèvres de la tueuse mais elle ne fit aucun commentaire. Si la confiance accordée n'allait que dans un sens, elle aurait tôt fait de la reprendre. La position d'Iwa par rapport à Ame était encore bien trop floue pour être véritablement crédible dans sa bienveillance, aussi Katsuko ne ferait plus ce genre de supposition. Elle fut d'ailleurs rapidement confortée dans cette idée avec la réponse de Toph pour sa demande. Son visage se ferma alors.

« Comme tu voudras. »

Sans rien ajouter, elle se dirigea directement vers la sortie sans plus de cérémonie. La Hyûga la traitait comme une criminelle alors qu'elle la savait jusque là dans de bonnes dispositions, malgré la première approche que ces imbéciles d'iwajins avaient pu avoir en se baladant à Ame comme en pays conquis. S'il devait en être ainsi, alors soit. Elle se contenterait d'attendre, ne ferait plus de zèle à prévenir lorsque son intuition l'alertait. Elle se débrouillerait par elle même cette gamine. Une fois hors du bâtiment, elle soupira et se retourna vers l'Hayai.

« Je t'en dirais plus une fois hors d'Iwa. Je ne sais pas pour quoi Toph me prend, mais visiblement pas pour son alliée, et ça commence à m'agacer. »

Elle se tourna vers la conseillère encore dans le bâtiment, lui parlant directement puisqu'elle se doutait qu'elle l'observait encore de ses yeux blancs.

« Apprends à comprendre qui sont tes alliés, sinon tu risques de les perdre. »

Neiko retourna finalement son attention vers Taishi. Elle avait perdu pas mal de temps pour rien avec ces bêtises, elle avait surestimé Toph.

« On marche un peu ? »

Ayant retrouvé un léger sourire en regardant l'Éclair Vert, elle comptait se changer les idées. Elle devrait attendre pour quitter Iwa, elle le savait. Mais elle savait aussi que si elle continuait d'être traitée comme une criminelle, elle risquerait de le prendre mal. Katsuko n'était pas la femme la plus patiente du Yuukan, malheureusement.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 20:37
La scène fut tout sauf surprenante pour l’Hayai qui se gratta la tête, les yeux mi-clos, pas embarassé mais définitivement pas à l’aise non plus. Toph n’avait décidément aucun talent dans l’art des relations interpersonnelles, et pour quelqu’un qui semblait accorder une importance capitale au respect, voilà un solide coup de tête qu’elle venait d’asséner à la rose. Il ne donnait pas nécessairement raison à Neiko, mais l’Hyûga aurait pu décliner les inquiétudes de la femme de multiples manières. Et elle avait probablement choisie la pire des manières, mais pour l’avoir fait également avec Taishi…

Manifestement mécontente, la Rose quitta subitement le poste de police après quelques mots acérés, laissant l’Hayai seul dans la pièce avec Toph. Toph qui devait en avoir bien marre de gérer ces indésirables nukenins. Mais encore une fois, elle causait ses propres problèmes, probablement involontairement, mais c’était l’idée quand même. Il y eut un instant de silence et il soupira.

« Yare, yare daze… »

Il était probablement préférable qu’il rattrape Neiko avant qu’elle ne fasse quelque chose de stupide.

« Pour la petite histoire, je ne suis pas forcément d’accord avec elle… Sur le sujet des alliés, je veux dire. »

Il releva son regard vert pensivement pendant un court instant.

« Ça fait un moment qu’Iwa n’a plus d’alliés à perdre. Va savoir pourquoi. »

Peut-être que ça commençait par refuser de retourner de simples vêtements et effets personnels, qui sait.

Il haussa les épaules, prenant la sortie à son tour. Ce n’est pas comme si Toph le prendrait mal outre mesure. Sanadare avait autrefois appelé les Hyugas des « faux aveugles » et la description faisait beaucoup de sens, à bien y penser. Pour le reste, cette conversation n’était pas le sienne, celle qui ne voulait pas prendre de décisions sans Kage – mais qui le faisait malgré elle- ne l’écouterait pas de toute manière. Si tu n’étais pas Iwajin, tu n’étais personne.

Il rattrapa l’Amejine dans la rue, lui attrapa la main pour la faire ralentir un peu.

« Je ne vais pas te dire que je te l’avais bien dit, mais… »

L’Hayai eut un sourire contraint. Il connaissait bien cette frustration.

« Jadis, elle voulait refuser une coopération économique avec le Pays de Feu, le pays le plus riche en ressources du continent. Alors Ame… Ame n’est rien pour elle... C’est ainsi. »

Rien ne changerait aussi longtemps qu’une enfant indécidée et incapable de faire autre chose que trancher des têtes mènerait ce village. L’Hayai plaçait certains espoirs dans le prochain meneur, mais rien n’indiquait que cela aurait lieu de sitôt.

« Ne sois pas trop dure avec Toph non plus. Elle essaie de protéger son peuple, ultimement. Tu peux blâmer son entourage qui semble incapable de faire autre chose sinon la regarder bêtement sans s’avancer. »

La nouvelle génération d’Iwajins était vertueuse, mais elle manquait de colonne vertébrale en ce qui a trait à la gestion de leur village. Taishi n’avait pas été vraiment différent lorsqu’il était un simple genin, ou même chuunin. La différence ? À ce moment-là, c’était Borukan Akimoto le Tsuchikage. Un homme bourré de défauts, mais indécis n’en faisait pas partie…

Ils reprirent leur marche, Taishi soupira en posant ses mains sur l’arrière de sa propre tête.

« Il y a une certaine ironie au destin, tu dois l’avouer, même si tu n’y crois pas. Je peux partir n’importe quand, mais je n’ai vraiment nulle part où aller. Tu es bloquée ici alors que tu as des choses à faire… »




_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Alone, together [Katsu] Empty
Lun 29 Juil 2019 - 0:56
Toph observa encore quelques instants les deux shinobis avant de secouer la tête. L'un et l'autre ne semblait pas comprendre ce qu'était la loi, les règles. Toph avait déjà fort fait pour l'un et pour l'autre, pour les protéger. D'autres les auraient exécutés, certainement. Qu'ils réagissent ainsi était à ses yeux de l'incompréhension de leur part. Et une certaine... immaturité ? Ou alors leurs visions étaient simplement incompatibles. Toph n'était pas mercenaire et son âme ne vivait que pour Iwa, cela suffisait pour les différencier.

Toph se tourna vers un shinobi masqué qui était présent à sa droite - il était apparut tandis que les autres étaient partis. Elle s'adressa à lui, même si la réflexion était également pour elle.

La loi est dure, mais c'est la loi. Qui suis-je pour l'ignorer ? Qui es-tu, Neiko, pour t'estimer au-dessus d'elle ?

Toph soupira. Pourtant, elle avait toujours été claire dans son discours et ne l'avait pas changé. Neiko était en liberté conditionnelle, mais elle n'était pas blanchie de ses actes légalement pour le moment. Cela, Toph ne pouvait le faire, elle n'avait aucun pouvoir judiciaire. Elle ne pouvait pas la déclarer innocente et le marquer sur un bout de papier, cela serait aller à l'encontre de tout ce qu'elle pensait et chérissait.

Puis, elle se tourna vers le messager - un membre du Sazori et par conséquent quelqu'un d'extrêmement qualifié pour les affaires d'espionnage et de surveillance.

Je la trouve impatiente - j'augmente son risque de prendre la fuite d'un degré. Que cela soit pris en compte dans sa surveillance. Et si quelque chose cloche, prévenez moi même si vous devez me réveiller en pleine nuit.

Pour sa part, Toph irait chercher personnellement les affaires de la Kunoichi... et mettrait tout ce qui n'était pas habits sous scellé. Comme pour tous les autres prisonniers - c'était la Loi. Elle n'avait certainement pas besoin d'armes ou d'autres choses alors qu'elle était encore en attente d'un jugement. Elle n'apprécierait sans doute pas être séparé de ses biens, mais après tout, Toph n'y pouvait rien. Seul un jugement pourrait lui donner le droit de le récupérer.

_________________
Alone, together [Katsu] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Mar 30 Juil 2019 - 0:38
La jeune femme était partie assez énervée mais surtout elle avait le sentiment que quoi qu'elle fasse, qu'importe les preuves de sa bonne foi, elle avait toujours l'impression d'être une criminelle qui avait eu un luxe alors qu'elle avait risqué sa vie en ne se défendant qu'à moitié pour faciliter la tâche à ses adversaires, Ryoko et Tsuyoshi. Un mauvais coup ou des défenseurs plus zélés auraient pu la tuer, et son remerciement, c'était de la méfiance, de la rétention et un manque d'informations. Ces dernières n'allaient que dans un sens au goût de Katsuko qui ne savait pas comment avançait son dossier, si les évènements se développaient à Ame alors qu'elle ne pouvait pas y être, s'il s'était passé autre chose ailleurs dans le monde ou si cette fois il s'agissait d'une unique attaque de l'Homme au Chapeau sur Iwa. Lui qui aimait bien orchestrer tout un tableau sur le Yuukan en parallèle, elle aurait presque du mal à croire qu'il n'ait fait qu'une seule action cette fois-ci.

Mais cette fois encore, elle était impuissante. Plus que tout le reste, c'est ce sentiment qui la dévorait et l'ennuyait, lui mettait sa patience à rude épreuve, elle qui ne l'était pas particulièrement... La vampirette sortit avec Taishi et parla à voix forte au mur du poste de police avec un léger espoir que Toph l'entende sans pouvoir en avoir la moindre certitude. La remarque du jeune homme lui arracha un sourire un peu fatigué.

« Je me suis fait de faux espoirs. C'est ma faute. »

Elle haussa les épaules quand il parla d'un refus avec Hi no Kuni. Est-ce que c'était seulement possible de toute façon, avec l'éclaircissement qu'il lui avait fait un peu plus tôt sur Rei et sa prise de pouvoir, il n'y aurait probablement jamais eu cette possibilité. Gardant sa main au creux de celle de Taishi, elle lui fit face, jouant un peu de ses doigts fins dans la paume de l'Éclair Vert, suivant les lignes qui la parcouraient. Elle releva alors ses yeux, ayant retrouvé un sérieux stable cette fois-ci.

« Je sais pas si c'est vrai. Je sais pas si on peut dire "C'est pas moi c'est les autres" quand c'est nous qui prenons les décisions. Si Seichi échoue, actuellement, ce sera ma faute. Parce que j'aurais pas su sortir d'ici à temps pour les aider alors que c'est moi qui fait une bonne partie du travail depuis un certain temps. Kadachi est trop pris par ses doutes, il a peur de faire mal. Il veut le meilleur pour son peuple alors il se questionne beaucoup. Donc c'est à moi de gérer son arrivée au pouvoir pour que toute cette merde puisse changer. Parce que je suis Bellone, sa première et principale lieutenante depuis que les autres ont pris d'autres chemins. »

Le commentaire suivant de Taishi lui arracha un nouveau sourire. Le destin, encore. Il abandonnait jamais pas vrai ?

« Ouais ouais. Je dirais surtout que toi tu te casses comme tu veux, donc même s'ils voulaient te garder, ils y arriveraient pas. Alors que moi, j'suis comme un petit animal dans une cage bien assez grande pour qu'il vive une belle vie sans qu'elle ait la couleur et la dangerosité de l'extérieur. Du réel. Et c'est la seule putain de chose qui m'intéresse, parce que c'est pas en restant ici que je vais avancer sur mes projets même si c'est sans doute l'endroit où j'ai le moins de chance de mourir. Alors que je suis prisonnière, c'est pour dire. »

Elle se rapprocha un peu de lui en marchant tranquillement, l'ayant laissé reprendre sa main. Elle avait glissé son bras dans le dos de l'homme, le tenant par la taille et reposant légèrement sa tête contre lui.

« Si... Si jamais ils décident de me tuer, j'te passerai une lettre à remettre à Seichi. Tu pourras la déposer pour moi ? »

Contrairement à tout ce qu'elle pouvait dire, cette pensée n'arrivait pas à partir de son esprit. L'attitude de Toph ne lui laissait présager rien de bon. Si des gens comme Aimi avaient pu la rassurer, même Tsuyoshi dans un sens puisqu'il n'avait jamais tenté de profiter de sa position de force en tant qu'Iwajin comparé à elle, prisonnière du village caché de la Terre, ces derniers n'étaient pas des gradés. Ce n'était pas eux qui décidaient de la vie ou de la mort des gens qui avaient attaqué la cité. C'était bien Toph qui était la plus haute placée actuellement, à sa connaissance en tous cas.

« Histoire d'éviter une recherche de vengeance qui pourrait juste les conduire à la mort. Ceux qui seraient capables de tenter des stupidités là-bas n'auraient aucune chance contre les combattants iwajins. Si c'est de ma main, ça évitera les questions. Puis si jamais ça tourne mal, j'te dirais un petit secret. »

Elle garda le silence quelques instants avant de sourire à nouveau.

« Enfin, ça c'est si jamais ils sont assez bêtes pour me tuer. Et que j'ai aucune ressource pour survivre, ce qui risque pas d'arriver. J'sais pas pourquoi j'te dis ça, fais pas attention. »

Neiko bailla un peu et s'étira, se détachant légèrement de l'homme qu'elle aimait.

« Jte parlerais de Ame une fois hors d'Iwa ou quand j'aurais une certitude qu'ils ne sont pas mes ennemis. Mais si t'as des questions sur autre chose, j'pourrais faire de mon mieux pour t'y répondre. Moi par exemple, j'me demandais ce que c'était ta relation avec Iwa. T'as l'air de les connaître depuis un moment, Aimi m'a dit qu'elle t'avait soignée. Pourtant t'es pas iwajin, j'me trompe ? »

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Mar 30 Juil 2019 - 5:39
Taishi voulait consoler Neiko, mais il avait bien du mal, pour être honnête. Elle jouait avec les mains usées du déserteur, et l’Hayai cherchait les mots pour la réconforter.

« Neiko… »

Ses révélations sur l’état du Seichi le firent soupirer. Ce n’était pas une immense surprise, pas avec l’état du monde actuel, la centralisation des lumières sur les villages, l’émergence du Teikoku, la place d’Ame comme bouc émissaire et pays à piétiner sur la scène mondiale. Neiko ne représentait pas Ame, pas encore. Mais même si c’était le cas, Taishi n’aurait eu aucune difficulté à croire qu’elle aurait été traitée de la même manière, malheureusement. De son temps comme chef aux unités spéciales d’Iwa, il aurait fait la même chose.

« Tu ne peux pas prendre tout ce poids sur tes épaules. Ce qui se passe actuellement est hors de ton contrôle. Kadachi doit apprendre à prendre des décisions comme toute personne qui veut prétendre à mener un peuple. Et toi…Tu n’as pas choisi de tomber sous les… « Commandes » de cette Mamushi. »

Une vraie ironie en ce sens. Iwa se vantait d’avoir sauvé son village de la redoutable sbire du Chapelier, et de son incroyable pouvoir. Mais quand il s’agissait d’exonérer les victimes de ce pouvoir, elle insistait pour les traiter comme des ennemis.

Pas qu’Iwa ait tendance à écouter, de toute manière.

« Ce n’est peut-être pas tes croyances, mais selon moi, si tu es destinée à unifier Ame, alors tu finiras par le faire. C’est la seule chose dont je peux être certain sur le sujet. Je ne peux prétendre à savoir comment le futur se profile, malheureusement. »

Elle parla de ses capacités, et Taishi haussa les épaules, jetant un regard autour de lui comme un enfant qui a peur de se faire prendre.

« Une drôle d’image non ? »

Il leva une main comme un artiste qui présente une peinture.

« Hayai Taishi, l’effroyable nukenin, terreur des enfants et des innocents, une prime faramineuse sur sa tête, qui marche en toute liberté au sein du village même qui le recherche. »

Il roula des yeux.

« Non, ce n’est pas selon moi nécessairement une question d’être capable ou non de me capturer. J’ai vu la mentalité de plusieurs de ces Iwajins. Je suis certains qu’ils pensent pouvoir si on leur ordonnait de le faire. Qu’ils en soient vraiment capables, je ne sais pas. Mais… Je suis un déserteur selon eux, mais j’ai fait un certain nombre de choses pour ce village, aussi. Et maintenant, j’ai ramené les cadavres de leurs hommes. »

Il secoua la tête. Taishi n’avait jamais été du genre à vanter ces actes, et c’était peut-être la première fois qu’il les présentait de cette manière. Mais Iwa avait la mémoire incroyablement courte par moment.

« Toph utilise la loi pour justifier qu’elle soit incapable de te libérer, mais de la même manière, elle est incapable de l’utiliser pour justifier d’essayer de m’arrêter. Si elle pouvait vraiment prouver ce dont elle m’accuse, elle aurait agi depuis le temps. Elle a eu un tas d’opportunités. Alors c’est beaucoup plus facile pour elle et Iwa de donner l’impression qu’elle me fait une faveur en me laissant ma liberté. Ce n’est pas différent pour toi, Neiko, comme tu le dis si bien. »

Il soupira, haussant les épaules.

« Nul doute que Toph est au courant de notre relation vu la surveillance étroite. Elle est donc au courant que je pourrais te faire sortir d’ici si je le décidais. À quelque part, il est bien possible qu’elle espère que je le fasse. Si elle redoutait vraiment ta fuite, elle t’aurait verrouillée à quatre tours.»

Il fila ses doigts dans les siens, son regard vert baissant vers le sol.

« À ce moment-là, elle aurait le beau jeu, non ? Ta valeur dans l’échiquier n’est pas si élevée, Neiko, et tu le sais aussi bien que moi, tant que tu n’auras pas pris le contrôle d’Ame et même à ce moment-là. Te perdre dans la nature serait un prix plus qu’abordable pour avoir une raison de mettre une prime sur ta tête, te rendre suspecte, et enfin pouvoir publiquement me traiter comme le criminel que je suis censé être. Plus besoin de répondre aux gens qui me reconnaissent dans les rues de ce village et demandent à leurs supérieurs pourquoi Iwa me tolère. Ou pourquoi ils détiennent une errante qui, de leurs propres mots, était forcée d’attaquer leur village. Toi et moi, Neiko, on est des embarras constants pour Iwa. Tu crois qu’on est plus utile vivants que morts, mais on est également bien plus dangereux. Pour eux. »

Il expira en relevant le regard.

« Que tu prennes la fuite, que le prochain Kage t’exécute ou te libère, Iwa s’est assurée d’avoir le bon rôle peu importe l’éventualité. De bien paraître. Ça ne change pas grand-chose que je le dise ouvertement, car ça n’a aucun impact pour eux. »

Tel était sa vision des choses, du moins.

« Toph n’a rien d’une meneuse, mais elle n’est pas stupide pour autant. C’est le genre de jeu d’ombre dans lequel j’opérais sans arrêt, au sein de ce village. La vraie surprise, c’est que personne n’ose la contredire sur quoi que ce soit, au dirait. On est loin de mon temps, quand Sanadare… »

Il s’interrompit, réalisant qu’il s’avançait plus loin qu’il ne le désirait…

« Je transmettrai ta lettre si c’est ce que tu veux. Mais je ne crois pas que ce soit ton destin. Ce serait une funeste manière de commencer une carrière de Kage dans un village où les chefs se succèdent par leurs gestes trop brutaux, ou trop lents. Et je n’ai vu personne au sein de ce village capable de prendre un tel rôle. Toph agite la loi devant ton visage pour s’épargner le fardeau de prendre une décision parce qu’elle compte sur le fait que tu y sois étrangère... J’étais en ce village durant maintes transitions de pouvoir, et des décisions bien plus importantes ont été prises sans l’aval d’un Kage… »

Elle lui indiqua de ne pas faire attention à ses remarques alors Taishi resta silencieux, l’écoutant avec patience alors que Neiko y allait d’interrogations logiques mais loin d’être simples à répondre pour l’Hayai.

« J’ai commencé ma vie de shinobi ici. Mon clan, des civils pour la plupart, espéraient sceller un contrat avec Iwa. J’étais, si on veut, de la « publicité ». Les Hayai, des nomades, ont toujours été des messagers pour les marchands ou les nobles sur le continent. C’est devenu nettement moins populaire avec l’avènement des shinobi, mais les Hayai, de par leur état de civils, demeuraient difficiles à détecter par le chakra et étaient les hommes et femmes les plus rapides du continent, après les shinobis évidemment. Il y avait donc encore moyen de subsister, sans faire fortune. »

Il indiqua à la femme un banc en périphérie du poste de police pour aller s’y asseoir, posant ensuite une main sur la jambe de la rose, affectueuse.

« Je m’étais lié d’amitié, si on veut, avec une kunoichi d’Iwa, alors j’ai décoché un job comme genin ici, sans passer par l’académie. Le reste, c’est l’histoire telle qu’on la connait. J’étais au tournoi de Shitô, même si je n’ai pas vraiment participé à cette histoire de géant Akimichi. Je me suis battu contre le Mizukage à Tetsu. J’ai vu Nara Alderan périr sous les mains de mon maître, le Tsuchikage Borukan Akimoto. J’ai participé au meurtre de Yamanaka Ema. J’étais au massacre de Yugure, quand Iwa et Kumo se sont retournés vers Araho Daiki. Plusieurs pensent que les gens, surtout à Hi, ont commencé à m’appeler l’Éclair Vert parce que mes fonctions m’amenaient à tuer pour Iwa. Tuer fréquemment. Mais c’est surtout parce que j’ai sorti la plupart des membres de la délégation Iwajine de Yugure et ainsi, en un sens, sauvé Iwa d’elle-même. »

Il haussa des épaules.

« Rien n’est si simple ou vertueux de ma part. À l’origine, je l’ai fait parce que certains Iwajins, des exilés de Kiri, se sont retournés contre Akimoto et tentaient de le tuer. Mais aussi parce que l’Homme au Chapeau et Rei sont apparus en balayant la moitié de la capitale comme un château de cartes. J’ai voulu épargner mes collègues d’un combat qu’on ne pouvait pas gagner. Rien de plus, rien de moins. J’étais… Différent à l’époque. Beaucoup plus… Détaché. Mais l’histoire est écrite par les victorieux, et ainsi, souvent romancée. »

Taishi soupira.

« Tu sembles fatiguée alors je ne vais pas t’endormir avec les détails. Pas longtemps après cela, je suis parti du village. Akimoto, tombé en disgrâce, m’avait donné une mission à accomplir à Hi no Kuni, davantage une requête personnelle peut-être. Alors j’y suis allé. J’ai vu la misère de mon peuple, car comme le destin le souhaitait, j’étais Hijin de naissance. Et je ressentais le même désespoir qu’eux, alors je suis resté pour faire ma part. Un an et des poussières. »

Il posa sa main contre la joue et l’arrière de la tête de la femme, gentiment.

« J’avais fait tout ce que je pouvais, alors je suis rentré. J’ai presque eu le même traitement que toi, mais comme tu l’as dit, ils n’avaient pas réussis ou daigner à me capturer pendant tout ce temps, ils n’ont pas eu les couilles d’essayer là non plus, avec un village désert et leurs meilleurs hommes dispersés aux quatre vents. Puis ce qu’ils appellent une « fanatique » a attaqué le village. Il n’y avait personne d’autre et le Tsuchikage lui-même refusait de combattre, alors j’ai fait ce que je pouvais. Une manipulatrice de lumière qui a bien failli me tuer mais qui a fini par battre en retraite, va savoir pourquoi. C’est Aimi qui a ramassé les morceaux. Mes morceaux. »

Il soupira en entourant ses fines épaules avec son bras.

« Peu après, je t’ai connue. Et tu connais la suite. »

Son regard se releva vers le ciel.

« Alors pour répondre à ta question… J’étais Iwajin. Selon le défunt Tsuchikage, je le suis toujours. Mais cet endroit n’est pas l’Iwa que j’ai connue. Pas l’Iwa pour laquelle je me suis sali les mains des années durant. Pour être honnête, je ne saurais quoi répondre s’ils me demandaient de revenir au bercail pour de bon. »


Mais l'audace d'une telle requête appartenait, elle aussi, à une Iwa qui n'existait plus.

Pour preuve, sa tentative venait d'un simple genin. Ou était-il chuunin, désormais ?

Taishi n'en restait pas moins fier de son ancien élève...

_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Mar 30 Juil 2019 - 11:27
Elle sourit légèrement. Elle n'avait pas la même vision que lui pour ce qui était de sa responsabilité. Elle avait accepté le travail, elle devait le mener à bien. Une rigueur qu'elle s'imposait, que ce soit pour la renommée qu'elle pouvait en tirer ou simplement pour elle-même. Si elle commençait à flancher, elle ne pourrait plus rien faire.

« Elles sont bien plus solides qu'elles ne le paraissent, t'en fais pas. »

Neiko l'écouta, amusée par le jeu de l'homme.

« Oh oui tu fais très peur... Tu me réconfortes un peu de cette vraie terreur ? »

Sans argumenter plus longtemps, elle lui sourit à nouveau et l'embrassa. Pendant quelques instants, elle flancha un peu, se laissant dévorer par ses pensées noires qu'elle partagea avec Taishi. Mais ce dernier lui répondit et sembla réussir à la rassurer, ou alors s'était-elle simplement reprise d'elle-même ? Katsuko l'écouta toujours dans un certain silence, posée contre lui. Elle ferma un peu les yeux, échangeant ses pensées et quelques questions avec lui.

La vampirette rouvrit ses rubis le temps de le suivre jusqu'au banc puis elle se glissa sur ses genoux et posa sa tête contre le torse de Taishi. Elle l'écouta raconter son histoire avec Iwa, une certaine épopée qui regroupait pas mal d'évènements importants. Elle aurait sans doute pu en faire autant pour Ame no Kuni, raconter toute une histoire, mais elle serait pleine de détails plus sombres, d'assassinats et autres travaux peu recommendables. Au fond, elle restait une tueuse.

Cette pensée lui arracha un nouveau sourire, puis elle posa sa main sur celle de l'Hayai qui venait caresser sa cuisse. Petit hochement de tête, elle avait entendu parler de tout ce qu'il lui exposait, mais lointaine de ces évènements elle n'y avait jamais vraiment prêté attention. Ce n'était que des données comme les autres, des informations dans un flot de connaissances qu'elle s'était faite par un travail de nombreuses années sous la domination de son père qu'elle perdurait au mieux puisque c'était ainsi qu'elle avait été éduquée. Le seul enseignement qu'elle tenait véritablement d'Emichi et non d'elle-même. Les informations sont vitales. Plus tu en connais, moins tu es atteignable. Mais racontées par Taishi, ces anecdotes prenaient une teinte différente, une couleur qu'elle ne saurait décrire. Enfin. Elles prenaient une couleur, tout simplement. Elles n'étaient plus grisâtres, voilées d'une indifférence lourde.

Neiko profita à nouveau de la main tendre du guerrier qui la gardait contre lui, sur sa joue et dans ses cheveux. Toujours posée contre son torse, elle l'écouta terminer avec un léger sourire.

« Je vois. À la hauteur de ta réputation jusque dans les moindres détails hein ? Je sais pas si j'ai une réputation comme tu peux l'avoir. Je me contente de faire mes travaux du mieux que je peux mais ça n'a pas la même ampleur que ce que tu as pu faire. J'ai participé à de grandes choses mais j'ai plus eu l'impression d'être simple spectatrice tant que ça ne tournait pas autour d'Ame no Kuni. »

Il ne saurait pas quoi répondre si on lui demandait de revenir ? À bien y penser, elle n'avait pas plus de réponse que lui à ce sujet. Qu'aurait-elle fait à sa place ? Entre son pays qui n'avait plus spécialement besoin de lui et retrouver le pays pour qui il a travaillé qui le traite maintenant ainsi. Ce n'était pas particulièrement aggressif, mais ce n'était pas un climat qui donnait envie de rester, d'être fidèle à leur cause puisqu'elle-même était un peu floue. Katsuko ne savait même pas quels étaient les objectifs actuels d'Iwa. Que voulaient-ils faire par rapport à Kumo et au Teikoku ? Juste attendre comme ils le faisaient pour l'instant ? Sans doute pas, mais il leur fallait un dirigeant pour cela.

La demoiselle aux yeux carmin soupira avant de relever la tête vers lui pour l'embrasser.

« Si je partais d'ici sans prévenir, tu penses qu'ils te tomberaient dessus ? Ou pas ? »

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Dim 4 Aoû 2019 - 3:52
« Si je parle trop, suffit de le dire hein. »

Il eut un sourire espiègle en la tenant tout contre lui, même si son regard verdâtre s’échouait dans le paysage. Neiko semblait hantée par ses obligations, et Taishi savait de sa propre expérience qu’il n’aurait jamais les mots pour l’apaiser. Il n’y a pas si longtemps, il aurait eu la même réaction envers le pays du Feu, après tout. Elle finirait par trouver sa place dans cette équation. Ame allait se soulever, ou chavirer. Et ils avanceraient. Mais encore une fois, cet aspect n’aurait rien de satisfaisant pour elle. Alors le silence était peut-être son dernier atout.

« Si tu partais ? … Comme je t’ai dit, je pense que… »

Il s’interrompit, soupira légèrement. Elle n’avait pas écouté un traitre mot, au dirait ! Il n’aurait servi à rien de la sermonner, tout ce que ça prouvait c’était que la conversation était malvenue. Au final, il se contenterait donc de répondre aussi simplement que possible.

« Ce qui peut m’arriver, ou non, ne devrait pas entrer dans la balance de tes décisions. Ils n’ont pas pu me capturer avant. Ils n’ont même pas tenté de le faire quand j’ai été blessé par la fanatique. Ce n’est pas une question d’habilité, à ce stade. »

Soit il n’était pas assez important pour valoir les efforts, soit ils étaient incapables de prouver sa culpabilité, tout comme il était incapable de prouver son innocence, d’ailleurs. C’était une impasse, et cette situation loufoque en était certainement la preuve.

« Réputation est un grand mot. Et ça n’emmène que des ennuis, d’ailleurs. »

C’était rarement positif. Tu croirais que ça aiderait Iwa à garder les idées claires par rapport à lui et son passé, et l’instant suivant tu étais un étranger de ce côté-là.

« Ils savent déjà que je peux te faire partir, et ils font rien de spécial pour l’empêcher. Ils attendent. La décision finale te reviendra, Neiko. Personne ne peut savoir ce qui est mieux pour le peuple d’Ame ici, sinon toi. »

Il partagea ses lèvres brièvement, ses doigts traçant des filets dans ses longs cheveux roses.

« J’ai mon propre chemin de réflexion à faire. Sur Iwa, sur Hi no Kuni, et bien d’autres choses encore. Je compte bien encore rester un peu. »

Il soupira.

« Il est peut-être temps de te ramener à l’hôpital. Tu as besoin de repos. »




_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Alone, together [Katsu] Empty
Dim 4 Aoû 2019 - 13:01
Elle offrit un sourire taquin à Taishi lorsque ce dernier s'arrêta au cours de sa réponse. Oui, elle savait bien qu'elle n'avait écouté qu'à moitié, d'une oreille distraite. Neiko posa alors sa tête contre le torse du jeune homme, le laissant soupirer un peu puisqu'il semblait en avoir besoin. Un petit amusement qui ne faisait pas vraiment de mal, puisqu'au fond, elle connaissait déjà la réponse. Et la confirmation de cette dernière n'était pas forcément nécessaire.

« Ouais ouais... Je sais bien. Je ferai ce qui sera nécessaire. Je préfèrerai pas, mais si ça devient dangereux, je disparaitrais. Je compte pas mourir, encore moins ici. S'ils se pressent un peu, je pourrais même avoir mes camarades et gagner un avantage considérable, sinon... Je me débrouillerai seule je pense. »

Katsuko l'écouta en hochant faiblement la tête. Des ennuis ? Vraiment que ça ? Elle ne savait pas trop qu'en penser. La réputation, après tout, c'était sur ça qu'elle se basait pour sa volonté indestructible de parvenir à réussir chacune de ses missions, celles qu'elle prennait sous le nom de Neiko ou de Bellone, qu'importe. Plus sa réputation était grande, plus elle avait de chances de rencontrer de grandes personnes, d'évoluer vers ses différents buts. Lui par contre ne semblait pas avoir d'intérêt à être connu de par le monde. Sans doute parce qu'il préférait l'ombre sur le plan international quand elle ne la cherchait que pendant ses missions. Disparaître le temps d'agir pour réapparaître et ainsi profiter de son nom pour trouver toujours plus de travaux. Elle était extrêmement loyale une fois engagée, elle comptait sur la propagation de cette information pour limiter les chances qu'elle se fasse tuer sans raison. Qu'elle ait plus de valeur vivante que morte en somme.

« Personne ? Je sais pas. Je sais pas si je sais mieux qu'un autre ce qui est mieux pour Ame en tous cas. J'ai fait un choix et j'espère que c'est le bon, mais j'ai aucune assurance au fond. J'ai juste fait de mon mieux pour que ça aille dans le bon sens. »

Neiko ferma les yeux pour profiter de la caresse affective de l'Éclair Vert, l'écoutant terminer ce qu'il avait à dire.

« D'accord... T'as une adresse où je peux te trouver si c'est nécessaire ? On sait jamais, c'est mieux si moi aussi je peux te trouver que si c'est seulement toi. »

Et puis elle aimait bien pouvoir lui rendre visite juste par plaisir et savoir où il était n'était pas non plus désagréable. C'était même plutôt rassurant dans un village où elle ne connaissait pas vraiment qui que ce soit, même si certains comme Aimi avaient pu se montrer plutôt voire très agréables avec elle. Il restait un climat qui n'était pas toujours appréciable, tout le monde n'aimait pas et ne comprennait pas pourquoi elle avait le droit d'être ailleurs qu'en prison.

« Hmmm... D'accord... Tu m'y portes ? J'ai pas envie de quitter tes bras... »

Neiko lui fit un petit sourire amusé avant de lui voler un nouveau baiser, restant contre lui. Elle avait réussi à se changer les idées en peu de temps avec lui, ne plus vraiment penser à Toph ou aux risques directs qu'elle encourait ici. Il ne fallait pas grand chose au final, mais seule elle avait tendance à ruminer sa rage ou sa haine, ce qui n'était pas le cas avec Taishi qui avait une influence particulière sur elle, ce qu'elle s'avouait bien volontiers. Elle n'était pas parfaite et il était là pour elle, autant qu'elle en profite.

_________________
Alone, together [Katsu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Alone, together [Katsu] Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 21:34
L’Hayai eut un léger sourire, replaçant l’une des mèches rebelles de la rose.

« Ce n’est pas moi qui va t’apprendre à mener ta cause à bien. Tu feras ce qui est nécessaire. C’est ainsi. »


Elle ne semblait pas certaine sur sa valeur dans l’échiquier, au sujet d’Ame, mais encore là, ce n’était pas une question auquel Taishi pouvait répondre. Neiko n’espérait pas de louanges artificiels de sa part, et elle n’en aurait pas. Au bout de l’équation, c’était son rôle à elle qui ferait la différence dans son projet, peu importe les conseils de l’Éclair Vert. L’Hayai songea que l’esprit incroyablement calculateur et méticuleux de la femme semblait parfois jouer contre elle, finissant par s’inquiéter de bien des manières parce qu’elle évaluait les possibilités les unes après les autres.

Taishi estima que c’était le risque d’un esprit qui n’accordait aucune valeur au destin. Neiko cherchait à mettre les chances de son côté, mais de ce fait considérait tous les risques qui pouvaient faire pencher la balance de l’autre côté. La vraie ironie, c’est que le nukenin ne serait jamais parvenu jusqu’ici en soupesant les dangers. S’il l’avait fait… Il serait encore Iwajin et sa vie aurait été bien différente dernièrement.

« Tu es une étrange créature, Neiko. Tu crains pour ton meneur car il est secoué par le doute. Tu parles de ton groupe comme s’il n’était plus qu’une coquille. Sur l’échiquier, tu sembles donc l’une des pièces les plus importantes, mais tu as beaucoup à perdre. Pourtant, tu restes sur ce chemin. »


Il secoua la tête.

« Et tu n’es pas certaine d’être bien placée pour aider le peuple de la pluie ? Peut-être que si j’avais pensé de cette manière, le Teikoku n’aurait jamais existé. »

N’avait-il pas sa part de responsabilité dans l’enthousiasme qui avait mené les Hijins à se soulever pour devenir un empire shinobi ? Il soupira, ne souhaitant pas pousser davantage cette discussion. Elle voulait un moyen de le rejoindre et il se gratta la tête.

« La taverne d’Ija, entre le quartier résidentiel et le district commercial. Il te suffira de demander à n’importe quel badaud pour mieux te diriger. »

Il sembla réfléchir un instant.

« Je te laisserais bien un de mes kunais, mais il y a fort à parier qu’ils te le prendraient de toute manière. On devra donc faire à l’ancienne. »

Sa dernière requête lui fit esquisser un rictus et il haussa les épaules. Pourquoi pas ? Sans rien ajouter, il la souleva dans ses bras, faisant le trajet inverse pour la ramener à l’hôpital. Cette rencontre était un agréable intermède dans le déluge de réflexions qui l’irradiaient depuis son retour au village, mais il n’était que cela, un intermède. Tout comme Neiko, il devait considérer les sentiers qui s’ouvraient devant lui, et faire un choix. La différence ?

Dans son cas, le destin s’occuperait du reste.

Spoiler:
 



_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Alone, together [Katsu] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Alone, together [Katsu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: