Soutenez le forum !
1234
Partagez

Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei]

Rei
Rei

Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 12:19
Dans les laboratoires secrets de Kumogakure no Satô, comme lors de son annonce à l’ensemble de son armée victorieuse deux semaines plus tôt, Rei ne pouvait s’empêcher de faire face aux spectres de son passé. L’assurance qu’il avait autrefois, lorsqu’il suivait aveuglément l’Homme au Chapeau dont les pouvoirs lui permettaient presque l’absolu, avait laissé place à l’hésitation d’un Lieutenant d’autrui devenu chef de deux puissances. L’Empereur était encore parfois incertain, et se demandait bien ce que le Divin aurait fait à sa place. Oui, le Yamanaka s’était souvent posé cette question ô combien fatidique durant les premiers jours : qu’est-ce que son ancien maître aurait fait ?

Puisque les termes de leur séparation étaient clairs, et qu’ils étaient probablement amenés à ne plus jamais se recroiser – à moins que l’Empire du Feu ne tombe dans les travers des villages cachés, ce que Rei s’assurerait de ne jamais arriver – le leader du Teikoku savait bien qu’il n’aurait jamais la réponse à cette question. Alors il avait réfléchi, pensé, pesé le pour et le contre de chacune des options qui s’offraient à lui.

Pourtant, il avait déjà eu trois options avant l’attaque sur Kumogakure no Satô. Mais Hayai Taishi avait fui, ayant sans doute craint que l’identité de son Empereur ne lui eût été reprochable, alors que Yamanaka Rei aurait sans doute symbolisé le pardon par l’assimilation en nommant l’un des « collaborateurs » du meurtre de sa sœur en tant que Régent de Kumo. La belle et froide Kira, elle, aurait été parfaite dans ce rôle, mais son retour précipité à Hi no Kuni témoignait de son hésitation quant à sa position sur l’identité révélée du Yamanaka. Il était alors hors de question de nommer quelqu’un ayant ces doutes à une place si importante.

La troisième option, elle, trouvait finalement écho chez une personne précise. Cette personne n’était ni repartie à Hi pour montrer un désaccord, ni n’avait fui d’une peur indigne de celle d’un Régent.

« Ryûzaku, Kansei. Entrez. »

Convoqués pour des raisons qui étaient attendues par tout un Empire et le village caché des Nuages, les deux soldats du Teikoku entraient côte à côte. Rei, face à eux, les observait d’un regard persistant. Il voyait les deux faces d’une même pièce.

L’un deviendrait premier Régent de Kumogakure no Satô.
L’autre…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yoarashi Seiya
Yoarashi Seiya

Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 15:06
Les champs des oiseaux s'élèvent dans le ciel, apaisant un calme déjà bien présent au coeur de la cité des nuages. L'atmosphère y est si paisible, tellement, qu'on peut douter qu'il y a un peu plus de deux semaines de cela, la guerre et la terreur régnaient dans les ruelles de Kumogakure no Satô. Est-ce là la preuve que les hommes ont cessés toute rengaine envers ses envahisseurs ? Les Kumojin sont-ils plus compréhensifs que prévu ? Le samouraï reste pensif quant à cela, face à sa tasse de thé qu'il boit avec une lenteur sur un toit de la ville.

L'Urawokaku ne sait pas quoi penser. Même si aucune rébellion n'est à signaler depuis la fin de la guerre, il est cependant convaincu que quelque chose se trame dans les bas fonds du Yûkan. Une menace, pouvant être néfaste pour le retour de flamme. Et ça, le samouraï ne laissera pas passer. L'armée du feu venait de faire mettre un genoux à terre à l'un de ses plus grands ennemis tout révélant son véritable visage au monde.

Ryūzaku en est convaincu, le Teikoku règnera sur ces terres et montrera à tous que la volonté du feu est toute puissante.

Cependant, alors que cette nouvelle journée commence, un garde rapproché de Rei apparait soudainement face au Hijin se délectant de son breuvage matinal. Patientant alors que ce dernier évoque la raison de sa venue, le sabreur anti-chakra avale une nouvelle gorgée de théine.


« Urawokaku Ryūzaku, l'Empereur Yamanaka Rei vous demande au complexe scientifique. Immédiatement.
Hmm ... »

Une simple vérité résonne dans la réaction du guerrier, il a déjà sa petite idée de ce que l'Empereur souhaite. Mais sans faire patienter le messager comme le "Grand Esprit" du feu, le lieutenant récupère son katana présent sur cette table de fortune qu'il s'est construit sur le toit avant de se mettre en route, laissant la fumée de son thé s'évaporer dans les airs.

Sur les lieux, au complexe scientifique de Kumo, l'homme peut alors remarquer la présence d'un autre; Nara Kansei. Un ancien Kumojin que le のっぺらぼう Nopperabou (litt. spectre sans visage) commence à connaître, étant donné que c'est lui, qui l'a recruté au sein des rangs de l'Empire. Un avantage de taille, quand on connait les dons héréditaires de ce dernier, comme la puissance qu'il possède.

Mais alors que Ryū' salut simplement de la tête son nouveau frère d'arme, la porte d'un office s'ouvre et la voix de Rei résonne alors. D'un pas serein et déterminé, l'ancien assassin se présente face à son Empereur, le faciès neutre, quasi menaçant malgré que cet air soit naturellement connu de l'homme, avant de prendre la parole.


« Vous vouliez nous voir Rei-sama ? »

Bientôt, ils connaitront la raison de leur venu.

_________________
w3docs logo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9020-yoarashi-seiya-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9026-yoarashi-seiya-dossier-shinobi#76024 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Nara Kansei
Nara Kansei

Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 23:35




shadow of the colossus


Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei] TSiEfT2





Deux semaines étaient passées, bien remplies du côté de l’ex-jônin qui s’était affairé à tisser des liens et retrouver l’homme qu’il était et plus encore. Pour faire face à ce qu’il allait advenir. Ô il en avait bien quelques idées divergentes mais il restait le même fil conducteur ; l’homme du clan Yamanaka en serait partie intégrante. Attablé au milieu d’autres Teikokujins ayant choisi de rester auprès de leur maître à penser au lieu de rejoindre la Capitale du Feu, l’Ombrageux battait la mesure de son index sur le bois de chêne massif de la table face à lui, une cigarette coincée entre lui et son majeur. Presque consumé, il pouvait en sentir la chaleur sur ses phalanges, la cendre menaçant de s’effondrer à tout moment. Ses deux yeux charbons plantés sur la tapisserie murale à l'effigie de son pays natal, Kansei réfléchissait. Comme toujours.

Il fut sorti de sa torpeur par un homme à peine moins âgé que lui au visage dont les balafres cicatrisaient doucement. Il sembla confiant et lui murmura quelques mots assez haut pour qu’il en saisisse l’essence puis s’éclipsa aussi vite qu’il était arrivé.

Le Nara se leva alors, dévoilant son haori bleu siglé de son héritage clanique lui descendant jusqu’au nombril, donnant sur une large ceinture à laquelle était ceint un rouleau horizontalement ainsi qu’un uchigatana et plusieurs autres poches. Son pas fut lourd mais fermement dirigé dans la direction qui semblait évidente. Le brun avait rendez-vous avec son futur et il y était préparé autant que pouvait l’être un esprit affûté avec les informations dont il disposait.

Le complexe scientifique. La raison qui avait jeté un froid lors de sa première discussion avec la dénommée Takara ; l’endroit où il avait rencontré Sentetsu Chiaki et avait lié quelque chose avec cette dernière, chose qui s’était démontrée finalement payante.

Les ruelles et le village lui-même, bien qu’en étant un immigré ; il le connaissait par coeur. Alors il ne lui fallut que quelques minutes et on lui fit alors signe d’attendre avant de pénétrer dans l’antre de la Bête ; celui qui avait défait la Reine.

Il n’était pas le seul invité, paramètre qu’il n’avait vraisemblablement pas pu prévoir. Et quel invité. Ryûzaku, l’homme à qui il devait sa réelle affectation au sein de l’Empire. Il lui rendit son salut, le visage et l’air tout aussi monotone et calme qu’à l’accoutumée puis observa la porte s’ouvrir, les gonds grincer.

Son acolyte parla et demanda les raisons de cette convocation. Kansei se contenta de le suivre au sein de l'alcôve aménagée et analysa le décor. Pas de formule de politesse, à vrai dire pas un seul mot ne sortit d’entre ses lippes. Immobile au sein de la pièce, il observait l’Empereur. Il n’en avait jamais été si près. Et pourtant ce n'est pas sur ses balafres lacérant son visage d'une croix qu'était posé le regard pris d'accalmie du manieur d'Ombres ; mais bel et bien dans le bleu de celui de Rei.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found

Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: