Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ce qui est important [Iwa]

Byakuren Masato
Byakuren Masato

Ce qui est important [Iwa] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 17:19
Il arrivait que même le plus grand homme ait des regrets. Pour celui que l’on appelait le Lotus Blanc, parmi les Seigneurs et hommes de pouvoir les plus respectés par son peuple et ses pairs, il n’était pas surpris de ne pas être une exception. A l’heure où sa légitimité avait été prolongée par les Tsuchijins et les Iwajins, le Daimyô n’avait vu sa modeste satisfaction n’être que de courte durée.

Ainsi, pour les shinobis d’Iwa qui avaient été invités à l’audience réclamée par Hyûga Toph, jeune – peut-être trop ? – Conseillère du village, leur Seigneur ne pouvait que leur paraître dépité, fatigué, presque vide. La perte de Bakuhatsu Kyôshirô n’était pas simplement celle d’un chef militaire pour de nombreux soldats, elle était parfois celle d’un ami, d’un frère. Celui qui avait été plus de quinze ans le fruit de sa colère, son conseiller le plus intime, son soldat le plus dévolu, son chef d’armée : mort.

« J’ai beaucoup à faire, mentait-il presque en s’adressant aux différents Iwajins déjà arrivés dans sa grande salle. Les funérailles du Yondaime et des victimes de l’attaque doivent être organisées au plus vite. »

Malgré la peine, il fallait à tout prix rester objectif, et le Lotus Blanc en avait parfaitement conscience. S’il aurait pour sûr fait organiser des funérailles inoubliables pour son ami, il savait que son devoir le lui interdisait.

Et puis il y avait ces sensations étranges, presque désagréables. Des devoirs qu’il n’avait envie d’accomplir…

« Et je dois réfléchir à son successeur, votre prochain chef… »

Avait-il fauté ? Avait-il commis une erreur en nommant Bakuhatsu Kyôshirô à la tête d’Iwagakure no Satô ? S’il était resté à la tête de son armée personnelle, jamais il ne serait mort. Et pourtant…

« … alors j’espère que ce que vous avez à me dire est important. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Ce qui est important [Iwa] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 18:25
Ashitaka avait reçu un pli lui indiquant qu'il était convoqué par le Conseil d'Iwa. Légèrement surpris, il s'était rendu au lieu donné à l'heure demandée et avait alors compris qu'il se retrouvait partie prenante d'une délégation iwajine qui allait directement rencontrer le Daimyo. S'il savait qu'il avait oeuvré pour Iwa depuis que la ville existait, et qu'il avait même toujours fait de son mieux pour le clan Borukan, cette demande soudaine de sa présence lui parut étonnante. Mais lui qui avait pour ambition de devenir un jour Tsuchikage, il n'aurait refusé cette ouverture qui lui était finalement faite sous aucun prétexte.

Habillé correctement bien qu'il ne s'agisse là que d'une simple tenue légère, le Loup avait fait un effort particulier pour ne pas faire mauvaise impression. On ne rencontre pas le Daimyo tous les jours, après tout. Et il avait été de ceux qui avaient voté pour son maintient, il considérait cet homme suffisamment sage pour prendre les bonnes décisions.

S'il avait souvent son mot à dire, bien que ce dernier fut beaucoup plus bref que bien d'autres, il n'avait ici aucune raison de prendre la parole pour le moment. La Hyûga était en tête de délégation et elle seule -peut-être Etana également ?- savait l'objet précis de cette rencontre. Il était curieux de voir ce que cette fille avait préparé, avait pensé. Ce pourquoi elle souhaitait aller à la rencontre d'un homme comme Masato. Voulait-elle des conseils de sa part ? Pourquoi avoir demandé une véritable suite avec elle dans ce cas ? Comptait-elle le confronter ? Lui reprocher quelque chose ? Une multitude de possibilités s'offrait aux pensées du Borukan aux yeux ambrés.

Lorsque Ashitaka découvrit l'homme qui les observait avec un air un peu tendu qui ne pouvait que refléter un certain sentiment négatif de sa part, ainsi que la demande d'aller droit au but dès l'entrée de la troupe dans la pièce, il commença par saluer le dirigeant de Tsuchi no Kuni puis se contenta de rester légèrement en retrait, silencieux, patient. Le Daimyo qui lui avait paru si sûr de lui lorsqu'il avait fait son discours pour proposer son départ si le peuple le souhaitait était un tout autre homme. Il semblait presque perdu aux yeux du Loup. Avait-il des relations amicales avec son ancien chef de la garde ? Ce ne pouvait qu'être ça. Devoir enterrer un ami était dur, plus que de nombreuses autres actions. Et il ne s'attendait certainement pas à ce que cela survienne de manière si soudaine.

Le jeune Borukan l'observa alors, attendant de découvrir en même temps que lui quelles étaient les demandes de Toph ainsi que les réactions qu'elles susciteraient auprès du Lotus Blanc. Il en était certain, ce moment était important pour l'avenir d'Iwa.

_________________
Ce qui est important [Iwa] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Ce qui est important [Iwa] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 21:06
Toph était vêtue de son plus beau kimono qui lui permettait quand même de courir. Ce n'était pas une si mince concession que cela, mais c'était important d'être sur son 31 quand on rencontre l'autorité suprême de son pays. Elle était là bien à l'avance, son Byakugan activé traquait avec avidité l'arrivé des invités de la cérémonieuse procession.

L'audience avait été acceptée, et pourtant elle n'en savait toujours pas, ou très peu, le sujet. Si Etana était une mythomane, elle serait dans de beaux draps.

Toph s'assura du mieux qu'elle pouvait qu'il ne s'agissait pas d'autres shinobis ou d'agents étrangers sous henge. Car ce genre d'audience était évidemment le meilleur moyen pour un assassin isolé d'attenter à la vie du Daimyo. Ce n'était qu'une vérification avec son Byakugan malheureusement, elle n'était pas la plus experte en sensorialité. Puis, elle hocha de la tête, et informa ceux qui ne le savaient pas qu'il s'agissait d'une audience.

Le Lotus blanc semblait fatigué. C'était clair. Et ce n'était pas le seul. Toph avait encore des cernes légèrement visibles. Elle n'avait point chaumé en l'absence d'administrative à la tête du village.

Toph mit un genou à terre devant lui, en signe de profond respect que son rang à lui imposait et que son honneur naissant de samourai à elle imposait.

Byakuren-sama, nos excuses de vous déranger en plein travail. Je suis Hyûga Toph, conseillère et représentante de mon clan. Tout d'abord, mes condoléances pour Kyoshiro-san. C'était un homme bon, droit et efficace. Il est déjà regretté.

Le Bakuhatsu avait longtemps travaillé dans la garde de Masato, et même été son capitaine. Sans présumer un fort lien affectif, il avait été un choix de la part du Daimyo. Un choix qui lui coutait un capitaine, après tout. On ne se débarrassait pas de son bras droit sans regret, et très souvent d'une telle relation naissait une amitié ou au moins une cordialité qui justifiait ces condoléances. Aux yeux de Toph - le meilleur Tsuchikage jamais désigné. Mais elle n'était pas ici pour dresser une liste de compliments, de qualités, ou de faits accomplis. Non, elle avait déjà de la chance que cette audience soit acceptée en soi, elle n'abuserait pas du temps impartit.

Cela ne serait pas la première fois que ce genre de demande envers la plus haute autorité du pays soit refusée. Ni la dernière.

Mais Toph était une Conseillère - la représentante d'un clan majeur de Tsuchi, et sans doute la kunoichi la plus célèbre à son jeune âge de quatorze ans. Si ce n'était pas sa façon favorite de faire, elle pouvait utiliser de son influence, et dans ce cas-ci, le devait pour une jonin nettement moins réputée. Elle l'introduisit donc, car c'était la meilleure façon de la légitimiser.

Si nous venons ici, c'est parce que l'attaque sur Iwa à dévoilée une information capitale à la jonin Etana-san. Elle a demandé une audience par mon biais de conseillère, avec la présence spécifique de chacun d'entre nous. Je lui laisse donc la parole, afin de ne point vous faire perdre votre temps.

Oui, c'était aussi une façon de s'assurer que personne ne trahisse le protocole et se mette à taper la causette sur la pluie et le beau temps. Que cette réunion soit catalyseur, bien sûr, sans faire perdre trop de temps au Seigneur de la Terre. En outre, Toph était curieuse... Si les trois amazones étaient présentes et liés aux missions de tetsu, les autres invités étaient des Borukan ou Yanosa - un genin lambda. Un quidam.

Toph baissa la tête vers le sol, en signe de soumission absolue.

Que le rideau tombe.

_________________
Ce qui est important [Iwa] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Ce qui est important [Iwa] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 21:29
Lorsqu’il avait pris en main le rouleau de parchemin, transmis par un messager qui s’était comme de coutume annoncé à la fenêtre de son appartement, Yanosa avait froncé les sourcils. Il avait accompli son lot de missions, et avait pris l’habitude de sentir un certain poids dans sa paume lorsqu’il réceptionnait ses ordres. Le rouleau, cette fois-là, pesait significativement plus lourd, et l’Oterashi avait rapidement compris pourquoi en voyant, sur la tranche, rien de moins que le sceau du Conseil. Et il avait beau être capable de le reconnaître, il s’était agi de la première fois que le Genin d’Iwa avait reçu un tel pli. Avec une pointe d’appréhension mais sans attendre, il avait pris connaissance de son contenu, et avait écarquillé de nouveau les yeux : il était convié, lui le simple soldat, à une entrevue avec le Daimiyô, sollicitée par nulle autre que Toph Hyûga, la jeune Amazone prodige membre permanente du Conseil.

Une foultitude de pensées lui avaient alors envahi l’esprit, à commencer par la plus importante : pourquoi ? Et à cette question, il avait trouvé instinctivement quelques réponses, dont certaines ne lui avaient pas inspiré grand-chose de positif. Était-ce en lien avec ses entretiens successifs avec Tenzin et Etana ? Le sujet de ce volcan sur lequel était bâti le village allait-il être évoqué ? Allait-on le condamner au secret, le sanctionner, peut-être pourquoi pas l’exiler?Des éventualités qui lui étaient vite apparues absurdes, mais le prospect de revoir Masato à huit clos dans la grande salle avait de quoi l’impressionner, même si durant les heures qui suivirent la lecture du pli, il avait rationalisé ses appréhensions et s’était préparé avec pragmatisme aux différents cas de figure qui pourraient se présenter.

Ainsi, le jour et l’heure venus, il se présenta à l’entrée de la grande salle, paré de son plus beau kimono marron, usé et brut, ainsi que de l’un de ses nombreux pantalons beiges amples qu’il avait en stock pour des raisons pratiques. Faire bonne figure, d’un point de vue esthétique, était une considération qui passait à des années lumière au-dessus de la tête du guerrier aux cheveux rouges, quand bien même ses traits, au naturel, demeuraient d’ordinaire attirants pour la gente féminine en général. Respectant le peu qu’il connaissait du protocole en vigueur en pareil cas, Yanosa se plaça là où il était attendu sans un mot, et se contenta de porter son regard sur les différentes personnalités conviées avec lui à cette réunion. Gabushi et Hisa, ses deux coéquipières, Ashitaka, Etana, plus une autre kunoichi qu’il ne connaissait pas. Leur nombre, ainsi que leur qualité à chacun, avait de quoi le rassurer sur le fait qu’il ne constituerait pas un intervenant central, mais à ce raisonnement vint rapidement s’ajouter une donnée importante.

Il était le seul Genin à cette table.

Ravalant discrètement sa salive en observant Toph du coin de l’oeil, il écouta presque distraitement les premiers mots de Masato, qui avait pris place de façon à la fois impérieuse et lasse, conscient que si un quelconque « danger » d’ordre politique pouvait le menacer, il viendrait de la jeune Hyûga, d’Etana ou d’Ashitaka. Ou peut-être même des trois à la fois. Allait-il regretter les mots échangés avec le jeune Borukan dans ce bar ? Tout comme le Daimiyô, finalement, l’Oterashi attendait de savoir quel rôle il avait à jouer, ici et maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

Ce qui est important [Iwa] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 16:48
Si ce n’était pas la première fois que je recevais une convocation du conseil, je me retrouvais tout autant circonspecte de cette découverte. Je m’y étais rendue la première sans la moindre idée de la raison du choix de ma personne et j’en étais sortie avec les mêmes interrogations. Puisque Toph avait participé aux mêmes missions que moi et qu’elle faisait partie du conseil, je doutais fortement que mon implication lors du combat contre Mamushi était la justification de cette nouvelle rencontre. Il ne restait donc que deux possibilités envisageables, soit ma présence était à nouveau liée à ma proximité avec l’Hyûga, soit nous allions évoquer Tetsu no Kuni.

Les événements des derniers mois avaient fini par réduire à néant la représentation du clan Nagamasa au sein des hautes sphères du village. Ma réputation grandissante avec mes derniers exploits avaient fait de moi une des membres les plus reconnues parmi les soldats d’Iwa. Si c’était bien triste pour le clan d’avoir une simple Genin à ce poste, cela me permettait de pouvoir suivre les différentes décisions concernant mes terres natales. Je ne pouvais cependant que continuer de penser que toute cette attention était mal placée et que je n’avais rien à faire à une telle position.

La présence du Daimyo de la Terre à cette réunion ne faisait qu’augmenter la pression déjà intense dans mon esprit. Le Yondaime avait été clair à son propos, il avait insisté pour empêcher le village d’engager des actions militaires contre le pays du Fer. Je ne pouvais donc qu’espérer que cette entrevue allait être l’occasion de lui faire réaliser l’importance d’une telle opération. Ou à défaut, de faire comprendre à mon clan que Iwa n’était pas l’allié qu’on imaginait.

Arrivée sur place, je m’installai silencieusement après avoir salué l’ensemble de l’assemblée.

_________________
Ce qui est important [Iwa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Ce qui est important [Iwa] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 18:13
La lettre avait eut raison du naturelle calme et posé de l'Ashikaga. D'abord de grand yeux de surprise devant ce qui semblait être le rendez-vous le plus important de sa vie avant d'être prise d'angoisse devant l'ampleur de l'évènement pour son humble personne. Elle allait rencontrer le Daimyo du pays, elle ! La simple petite paysanne d'un coin paumé du pays arrivait d'une manière ou d'une autre à rencontrer l'homme le plus important. Elle avait déjà pu voir le seigneur Byakuren pendant son discours, il y a quelque temps, mais cela n'avait rien à voir. Gabushi s'était donc préparé méticuleusement, autant pour se rassurer elle-même sur sa capacité à être respectable pendant l'entretient le plus important de sa vie que pour faire honneur au privilège qui lui a été fait.
Évidemment, le pourquoi de cette convocation était sa plus grande angoisse, elle n'avait aucune idée de pourquoi sa présence était requise parmi tous les membres du village. Gabushi n'était qu'une jeune chunin et tant d'autres étaient bien plus expérimentés qu'elle.

C'est dans son humble kimono vert traditionnel, mais impeccable pour l'occasion qu'elle se rendait au rendez-vous. Le soulagement se fit dans son esprit quand elle remarqua qu'elle n'était visiblement pas la seule. Un soupire de soulagement qui vint détendre légèrement l'Ashikaga. Elle n'avait pas à être en première ligne, la place était réservé à Toph pour le moment.
Elle respecta consciencieusement les usages en présence du seigneur, elle restait inclinée pendant qu'il échangeait avec la princesse Hyûga et resta muette tant qu'on ne prononçait pas son nom. C'était peut-être ridicule aux yeux des autres shinobi dans la pièce, mais elle n'en avait que faire, c'était important pour elle.

Le seigneur Byakuren était apparemment déjà las, compréhensif du point de vue de l'Ashikaga. Comme pourrait l'être Toph, diriger après la bataille devait être éprouvant tout aussi éprouvant que pendant. Il y avait tant de choses à réparer et tant de chose à consolider, c'était au-delà de l'archère qui n'était qu'une guerrière.
L'évènement était donc parce que cette certaine Etana, que l'Ashikaga ne connaissait pas du tout, avait une information capitale ? Mais qu'est-ce que les autres iwajins faisaient là ? Yanosa et Hisa de son équipe étaient présents et tout comme sa propre personne, elle ne saurait expliquer pourquoi.

Il fallait espérer que la Bokuran fasse un peu de lumière sur la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Borukan Etana
Borukan Etana

Ce qui est important [Iwa] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 15:36
Le vieil homme était méconnaissable. En réalité, il n’y avait eu que si peu d’occasions durant lesquelles la Dame Volcan avait pu approcher le Seigneur de la Terre. Et si elle n’avait jamais partagé l’entièreté de sa politique et de ses avis, il lui avait toujours semblé que le Lotus Blanc était un homme profondément bon et bienveillant, seulement handicapé par les chaînes de la politique et d’une Seigneurie qu’elle jugeait faible. Mais il avait toujours tenu bon, le visage ferme et la droiture certaine. Pourtant, il n’y avait presque plus rien de cela aujourd’hui. Ce n’était pas face à un Daimyô que les Iwajins se présentaient, mais un fantôme dont le malheur transpirait trop pour qu’on ne le voie pas.

Les quelques mots adressés par Hyûga Toph ne suffiraient probablement pas au Seigneur pour l’apaiser. D’ailleurs, qui pouvait apporter du réconfort au dirigeant d’une des plus grandes nations du Grand Continent ? Seule la perte de sa fille, désormais Iwajine elle aussi, semblait pouvoir avoir des répercussions plus lourdes. Mais Etana était persuadée que ce n’était pas uniquement la perte du Yondaime qui affectait le Lotus Blanc, mais ce que son départ soulevait. Comme il l’avait annoncé, il y avait la question de son successeur, les dessous de l’attaque qu’avait subi le village et le point épineux de Tetsu no Kuni.

« Merci, Toph. Seigneur… »

Après un regard respectueux adressée à la jeune Conseillère – qui commençait sérieusement à gagner l’estime de la Dame Volcan – la Borukan s’avança de deux pas vers Byakuren Masato et s’inclina comme la coutume féodale l’en avait accoutumé.

« La perte du Yondaime nous est douloureuse. Je vous fais confiance pour nommer un successeur qui lui sera digne, même si je ne saurais que trop vous recommander d’attendre… »

Elle releva la tête.

« … car ce que j’ai à vous annoncer est d’une importance capitale. »

La Dame Volcan sembla alors jeter de rapides coups d’œil à Oterashi Yanosa qu’elle avait fort heureusement rencontré plus tôt, mais également à Borukan Ashitaka qui malgré son jeune âge et l’insolence qui semblait s’en dégager, restait l’un des diamants bruts du clan.

« Le jeune Ashitaka et moi-même vous parlerons plus tard d’une ancienne légende qui pourrait trouver une grave vérité avec ce que m’a appris Oterashi Yanosa ici présent. Mais avant, j’aimerais demander aux trois Amazones d’Iwagakure no Satô de détailler la mission qu’elles avaient reçu de la part du Yondaime… »

C’était désormais vers Hyûga Toph, Nagamasa Hisa, Ashikaga Gabushi et Nagamasa Tenmei qui semblait d’ailleurs toujours aussi marquée par ce qui était arrivé à son pays, que les pupilles incandescentes de la Jônin avaient jeté leur dévolu. Elle n’esquissa pas de sourire, gardant son sérieux qui appuyait la teneur de ses prochains mots.

« … afin d’ensuite vous expliquer comment renverser Tetsu no Kuni et offrir justice aux Tetsujins et Tsuchijins. »


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Ce qui est important [Iwa] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 16:33
Les différents invités se tinrent correctement en face du Daimyo. Même Yanosa avait fait un effort et mis des vêtements, grand bien lui fasse. La Borukan commença à s'expliquer, de manière courtoise tout en étant directe. C'était néanmoins toujours aussi mystérieux. Une ancienne légende ? Qu'elle et Ashitaka seraient dépositaire ? Le seul lien les liant connu de la Hyûga était celui du clan. Chaque clan disposait de ses anciens secrets. Mais le jeune homme y serait lié ? Il aurait découvert quelque chose ?

Intéressant, même si ce n'était pas encore très informatif.

La suite était encore plus pimentée puisqu'il s'agissait directement de Tetsu. On y parlait de renverser le régime et de rendre justice. Si c'était encore une fois énigmatique, ce n'était pas pour autant que Toph garderait le silence et l'inactivité. Toph releva sa tête et se tourna vers ses deux collègues Amazones. Hisa - la jeune Nagamasa qui jouait de son katana comme personne à son si tendre âge. Gabushi - une des meilleurs archères du Yuukan, assurément, et aussi insaisissable que le vent. Le regard plein de sens, elle leur dit.

Hisa-san, Gabushi-san. Si vous le voulez bien... ?

Un hochement de tête approbateur dans leur direction - signe que la Hyûga les faisait entièrement confiance dans leur professionnalisme pour décrire au mieux cette mission, et son résultat. En outre, Toph préférait ne pas accaparer toute l'attention. Le succès de cette mission n'était pas uniquement liée à elle. C'était un travail d'équipe. On les appelait toutes les trois les Amazones. Ce n'était pas usurpé, ou du moins si Toph le méritait alors elles le méritaient toutes. De ce fait, il était normal qu'elles prennent chacune part de manière active à cette réunion.

Si elles le désiraient, bien entendu. En l'absence de prise de paroles, Toph prendrait le relai. Mais elle ne s'attendait pas vraiment à cette possibilité-là.

Les Amazones étaient des guerrières sans peur et sans reproche, pas vrai ?

_________________
Ce qui est important [Iwa] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Ce qui est important [Iwa] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 20:23
Et finalement, l'Ashikaga n'y couperait pas. Malgré ses espoirs de passer inaperçue devant le Daimyo et les autres shinobi importants qui l'entouraient, elle allait s'adresser à tous en sentant les regards pesant de ses camarades sur elle. Gabushi n'aimait pas ce genre d'attention, elle n'était assurément pas faite pour ca comme pouvait l'être Toph dans ses discours et sa fonction de conseillère. Elle n'était qu'une pratiquante de certains arts et celui-ci n'en faisait pas parti. Peut-être devrait-elle commencer des sessions d'entraînement pour l'éloquence ? Grotesque mais pas si inutile apparemment. Elle avait bien essayé de refiler l'exposition à sa camarade du clan Nagamasa d'un regard, mais elle n'était visiblement pas plus enchantée que l'archère pour la tâche.

Elle s'avança timidement en prenant soin de ne pas croiser le regard du Seigneur Byakuren, s'inclinant d'autant plus devant le maître du pays avant de prendre la parole à la demande de la princesse Hyûga.


- Notre mission était de s'infiltrer dans le pays pour localiser le clan Bakuhatsu et les éventuels alliés d'Iwa dans le pays du fer. Nous devions en créer si nous n'en trouvions pas pour la prochaine phase des plans du Yondaime contre Tetsu. Elle s'éclaircit la gorge, visiblement mal à l'aise par autant d'attention. Toph, Hisa et moi-même avons réussit à passer la frontière et nous enfoncer dans les terres du pays du fer sans encombre. Nous avons pris contact avec la population locale en nous faisant passé pour des voyageuses d'un clan mineur Tetsujin et commencé la récolte d'information dans une auberge de relais.

Elle glissa un regard sur le côté pour voir le nouveau genin de l'équipe une, Hisa et Gabushi avait décidé de ne rien lui dire de ce qui pouvait être une mission secrète du Tsuchikage par peur de conséquence. Et finalement, il participait au débriefing complet de l'équipe, une ironie qui faisait rire intérieurement la chunin et faisait reculer la tension qui s'accumulait sur ses épaules.


- Nous avons rencontré un samourai ivre qui agressait physiquement une autre personne dans l'auberge et qui se révéla rapidement hostile envers notre trio en faisant preuve d'une extrême force. Nous l'avons terrassé, mais l'auberge est partie en fumée dans l'échange. La personne que nous avons protégée était la fiancée du samourai et la cousine d'un des lieutenants du clan Bakuhatsu qui se rendait à Ame et nous avons décidé de suivre sa piste sans plus éveiller les soupçons au pays du fer. Gabushi essayait d'expliquer de façon la plus claire et intelligible possible, rendant peut-être son discours pas très passionnant pour sa forme, mais le principal aux yeux de l'Ashikaga était de transmettre le fond.
- Nous nous sommes rendu au pays de la pluie, à Murashigure dans l'espoir d'en apprendre plus sur ce contrat et ce Bakuhatsu. Cela nous a demandé un temps de recherche conséquent à cause de la taille de la ville et de ses... "Dispositions particulières" Et c'est à ce moment que nous avons été surprises par la voix de Mamushi que nous avons traqué jusqu'aux crocs rocheux.

Le rapport ainsi terminé, la jeune chunin resta immobile toujours le regard au sol dans l'attente d'une potentielle question. Elle n'avait aucune envie d'être mis ainsi en avant, mais elle se devait de rester droite jusqu'à ce qu'on lui autorise à se retirer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

Ce qui est important [Iwa] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 20:21
Invitée par Toph à prendre la parole, celle qui se nommait Borukan Etana commença à prendre la parole. Elle m’était totalement inconnue, mais le comportement des gens à son égard et l’assurance dans ses mots et sa posture laissait suggérer que son grade n’était pas le même que le mien. Ce fut donc avec cette assurance qu’elle nous expliqua avoir des informations capitales à nous révéler, ainsi qu’un plan pour régler le problème de Tetsu no Kuni, justifiant ainsi ma présence par la même occasion. Elle finit cependant par nous demander un rapport détaillé de la mission au pays du fer avant de divulguer la moindre des révélations promises. Si je trouvais sa procédure pour le moins étrange, j’arrêtai bien vite d’y penser lorsque Toph se tourna vers Gabushi et moi pour nous inviter à présenter ce rapport.

Si le sujet de Tetsu no kuni avait une importance capitale à mes yeux et que j’étais probablement la plus motivée de la salle pour aller affronter l’usurpateur, je restais aussi la seule de cette mission à toujours être genin. Je n’étais clairement pas la plus à même de reporter un sujet aussi important à une assemblée aussi importante. Je fus heureusement sauvée par Gabushi qui entreprit des explications précises et efficaces de l’ensemble de l’opération.

Bien que je ne me faisais pas d’illusion sur les maigres résultats de notre mission, l’entendre ainsi en étant entourée de ce qu’il restait des autorités du village faisait tout de même mal au cœur. L’état de Kenta était encore incertain et notre temps engagé n’avait résulté qu’en sa capture, en la mort de Mamushi et une potentielle alliée déjà incapable de se protéger toute seule.

– Je n’ai rien à ajouter à cela. Si vous avez des informations sur l’état du chef de clan Bakuhatsu, il est probablement tout ce qu’on pourra tirer de cette mission.

Une pointe de honte s’était glissée dans ma voix. Nos succès au combat justifiaient peut-être une certaine reconnaissance, mais cela n’enlevait en rien le manque d’efficacité dont nous avions fait preuve. La confiance que transpirait Etana laissait cependant supposer qu’elle avait déjà toutes les informations dont elle avait besoin pour assurer notre victoire dans cette guerre. Il ne me restait donc plus qu’à voir si cette confiance était de mauvais gout ou si le Daimyo allait à nouveau intervenir et objecter contre toute véritable mesure envers le pays du fer.

_________________
Ce qui est important [Iwa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Nagamasa Tenmei
Nagamasa Tenmei

Ce qui est important [Iwa] Empty
Mer 31 Juil 2019 - 20:32
Tant de temps s’était écoulé. Depuis le dernier accueil des Iwajins, Nagamasa Tenmei n’en avait plus entendu réellement parler. Elle ne s’était pas montrée non plus. D’efforts pour ne pas plonger, l’ancienne représentante du pays du Fer aux multiples responsabilités avait essayé de se faire oublier. C’était donc enfermée dans une certaine solitude qu’elle avait passé tous ces mois durant à repenser à l’unique évènement : La révolte de Tetsu.

La requête reçue tout récemment l’avait pourtant sortie de son propre calfeutrage, après tout elle ne pouvait décemment pas ignorer cette convocation. Iwa l’avait demandée pour une entrevue encore inconnue de la Nagamasa. Ce que les Tsuchijins pouvaient lui vouloir relevait peut-être de Tetsu et de l'espoir qu'elle avait eu à l'écoute des objectifs du feu Bakuhatsu Kyôshiro. Si dans sa torpeur Tenmei s’était contentée de vivre, jamais elle n’eut oublié ses préceptes. Ca, jamais.

Une assemblée bien nombreuse tandis que la Tetsujine demeurait simplement… Livide. Ayant appris la mort du dernier Tsuchikage qui l’avait autrefois reçue avec une promesse de justice, la samouraï ne put faire autrement que de présenter ses respectueuses condoléances d’un regard compatissant.

Sans intervenir, elle laissa son regard feutré passer sur chaque individu afin d’en faire le tour. Or, lorsque la Borukan prit la parole, ses yeux châtain se fixèrent à elle avant de suivre ses propos, venant les poser sur les Amazones, dont Nagamasa Hisa qu’elle n’avait assurément pas oublié. Une à une, elles s’exprimèrent.

Puis vint son tour, et cette fois, son expression sembla un peu plus assombrie.

« C’est une ambition peut-être présomptueuse mais… Il faut y croire, croire en la justice. »

Elle fit une légère pause, d’un soupir qui ressemblait, presque imperceptible, à de l’émotion, avant de reprendre.

« Tout ce qui est à tirer de cette mission ? L’infiltration en elle-même semble avoir été un succès, non ? Il ne faut pas sous-estimer ce que vous avez ainsi permis. »

Puis, le visage perplexe, Tenmei revint sur un élément, ou plutôt une interrogation.

« Cependant, je ne vois toujours pas sur quelle élaboration vous vous basez pour ainsi accélérer les choses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Etana
Borukan Etana

Ce qui est important [Iwa] Empty
Sam 31 Aoû 2019 - 18:17
La Dame Volcan ne bougeait pas, mais ressentait presque l’adrénaline de la mission accomplie par celles que certains surnommaient « les Amazones ». Voyager en terre ennemie, devoir s’infiltrer sans jamais avoir la certitude d’être véritablement pris pour des étrangers, devoir affronter un ennemi puissant et incontrôlable sans penser aux répercussions d’un tel affrontement : ce n’était pas une mission lambda. Mais ce que les jeunes femmes de ce trio ignoraient toutes, c’est que depuis le départ, on les avait envoyées en sachant pertinemment que ce pourrait être leur dernière mission.

Elle était là, l’une des rares divergences que la Borukan pouvait avoir eu avec son dernier Tsuchikage. Maintenant qu’elle savait ce qu’il en était véritablement, elle ne pouvait excuser la forme, tant bien même elle avait toujours approuvé le fond. Mais à entendre le récit de la jeune Gabushi, tous semblaient véritablement ignorer la dure réalité. Il fallait encore attendre.

Tandis que l’Ashikaga parlait, Etana prenait soin de noter les mots qu’elle jugeait importants. Elle saurait alors les reprendre pour imager au mieux son discours et impacter davantage les révélations qu’elle s’apprêtait à énoncer. Et après les questionnements de la pauvre Nagamasa Tenmei, la Dame Volcan savait le moment opportun venu.

« Merci, Gabushi. Ce récit permettra à tout le monde de comprendre de quoi il en retourne, véritablement. Mais avant tout, j’aimerais rappeler en présence de notre Seigneur l’Histoire récente qui relie les Pays de la Terre et du Fer… »

La Dame Volcan fit un pas en avant.

« Les Nagamasa ont compté deux dirigeants d’Iwagakure no Satô parmi eux, dont feu Yoshitsune, qui aura été le prédécesseur de notre dernier Tsuchikage. Ce serait un doux euphémisme que de dire que sous leurs règnes Iwa et de fait Tsuchi a entamé des pourparlers avec Tetsu no Kuni dans l’espoir d’une alliance. Certains peuvent même considérer qu’elle avait déjà été actée officieusement. »

Le regarde perçant de la kunoichi fila droit vers celui du Lotus Blanc, dont l’expression faciale ainsi que le hochement de tête démontrèrent à tous les conviés qu’il appuyait ce qui venait d’être dit. En même temps, qui n’était pas au courant à Iwa des précédents rapprochements et liens avec le Pays du Fer ?

Second pas en avant de la part d’Etana.

« Deux des plus grands Nagamasa et donc des Samouraïs Tetsujins ont dirigé Iwagakure no Satô et donc une partie de Tsuchi no Kuni. Comme dans chaque faction ou nation, il existe les risques liés aux étrangers et de là où va réellement leur loyauté : je le sais bien, puisque j’ai souvent exprimé ma réticence à laisser un Tetsujin diriger la Roche. Mais qu’importe, cela avait été fait, et nous amène à revenir à notre discussion d’alliance. »

Sous son large habit, la Borukan à la chevelure volcanique semblait chercher quelque-chose. Sans le trouver du premier coup, elle poursuivait.

« Inutile de rappeler qu’une alliance se base souvent sur des compromis, des équilibres : il faut que les deux partis y trouvent leur compte. Qu’est-ce que le Fer pouvait offrir à la Terre ou à la Roche pour une alliance dans laquelle ils avaient déjà placé en Tsuchikage l’un de leurs meilleurs hommes ? La réponse est simple : la même chose, dans le sens contraire. Mesdemoiselles Tenmei et Hisa pourront confirmer que contrairement à la plupart des Seigneuries, celle de Tetsu no Kuni est gérée par le code Samouraï, dont l’Honneur et la Parole dépassent même les liens du sang. »

Elle avait trouvé ce qu’elle cherchait, mais ne le sortit pas de suite. A la place, elle s’était retournée vers les deux Nagamasa présentes.

« Le défunt Shogun qui avait déjà ses enfants Samouraïs en héritiers, avait accepté d’y ajouter un Iwajin. Mais vous vous doutez qu’il n’allait pas y mettre un parfait inconnu. Le Shogun est mort avant de pouvoir transmettre ce nom à Iwa. Que ce fut Yoshitsune ou Kyôshirô, ils ne furent au courant que de cet accord, mais jamais de qui avait été choisi. »

De son vêtement, la Dame Volcan avait sorti un rouleau de parchemin. S’il restait en bon état, on pouvait distinguer sur le sceau qui l’enroulait le symbole du Fer. Elle se retourna vers Toph et Gabushi.

« Ce fut la mission que notre Tsuchikage confia à mon unité, en même temps que la vôtre : pénétrer dans Tetsu no Kuni et retrouver la trace de ce document que le nouveau Shogun chercherait forcément à faire disparaître. Et comme vous, nous avons réussi. »

Elle esquissa soudain un sourire, fait inhabituel lorsque l’on connaissait la froideur et la rigueur de cette femme.

« De tous les héritiers du précédent Shogun, il ne reste que sa plus jeune fille, facilement manipulable par Taira Fugaku. Et après elle, il reste cet Iwajin qui, même s’il n’avait jamais été initialement prévu pour devenir Shogun, était le symbole de l’entente entre nos deux pays. Plus que de vouloir faire taire cet accord, le nouveau Seigneur du Fer voulait certainement aller plus loin et se débarrasser de cet Iwajin, par tous les moyens. »

La Jônin fit volte-face pour replonger ses yeux dans ceux de Gabushi. Là était le moment parfait pour réutiliser les mots que l’Amazone avait employé pour narrer sa mission.

« Vous avez rencontré ce Samouraï dans une auberge que vous qualifiez « de relais ». Quel est le plus surprenant, qu’un Samouraï de Tetsu y ait été ou que vous ayez rencontré un tel adversaire si près des frontières ? »

Elle se tourna vers Nagamasa Tenmei.

« Je suis au regret de vous informer que si la mission de notre trio de kunoichis a été un succès, leur infiltration a été un échec. Car le Shogun vous attendait, sachant pertinemment qu’en cas d’infiltration nous enverrions ceux qui connaitraient le mieux son territoire. Le Shogun vous attendait et a placé ses hommes – même les plus ivrognes – aux endroits stratégiques dans l’espoir de capturer ou d’éliminer ce fameux Iwajin qui représente un danger pour lui. »

Elle se tourna vers Hyûga Toph. Commençait-elle à comprendre ?

« Bakuhatsu Kyôshirô était un bon dirigeant, mais ce jour-là lorsqu’il vous a attribué cette mission, il ne vous a pas tout dit. Il ne vous a pas informé que le principal objectif était de vérifier l’identité de cet Iwajin qui était désormais devenu le second héritier du défunt Shogun. Et quoi de mieux pour vérifier cela que de s’en servir comme appât pour voir si on s’en prendrait à lui, ou plutôt à elle ? »

Etana déroula le rouleau et laissa tomber au sol, à la vue de tous. On y retrouvait des belles écritures politiciennes et diplomatiques. Mais surtout, il y avait le nom de l’Iwajin choisi par l’ancien Shogun en dernière place de sa succession.

« N'est-ce pas… Nagamasa Hisa ? »

La révélation était bouclée, et en devenait même multiple. Non, Bakuhatsu Kyôshirô n’avait pas toujours été ce chef militaire digne et nu de secrets. Non, l’infiltration des Amazones dans Tetsu no Kuni n’avait jamais été un succès. Non, si heureusement ce lieutenant Samouraï avait été ivre à ce moment-là, sa présence n’avait jamais été le fruit du hasard.

Oui, après la dernière petite fille de l’ancien Shogun du Fer, Nagamasa Hisa était son héritière, une simple adolescente qui n'avait été utilisée que pour sceller une alliance, comme un symbole. Mais aujourd'hui c’était en elle que reposaient désormais les espoirs d’Iwagakure no Satô et de Tsuchi no Kuni de rétablir l’ordre et la justice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Ce qui est important [Iwa] Empty
Sam 31 Aoû 2019 - 21:18
Le Loup restait silencieux. Yanosa, que le Jônin commençait à connaître un peu, avait lui aussi décider de ne pas parler. Il ne semblait pas trop savoir ce qu'il faisait là, et Ashitaka n'aurait pas pu l'aider pour l'instant. Toph avait commencé le dialogue suivie d'Etana. Le but de la rencontre en lui-même était-il d'informer le Seigneur d'états de fait ou alors était-il d'informer certaines personnes en vu de lancer une autre opération ? C'était encore difficile à déterminer pour le jeune Borukan aux yeux dorés. La Borukan parla d'une annonce importante puis le mentionna en lui jetant un regard, parlant d'une légende du clan liée aux évènements récents. Et alors qu'elle l'expliquait, elle répondit à l'interrogation que les deux shinobi de la pièce se posaient. L'Oterashi avait trouvé quelque chose d'important.

Il ne savait que peu de choses en vérité, sur tout ce qui se tramait dans les ombres. S'il avait suvit le dossier de Tetsu no Kuni d'un oeil lointain, il ne savait presque rien des détails. Dans un sens, cela ne le concernait pas. Toutes les forces d'Iwa ne pouvaient être concentrées sur le même point, après tout. Encore moins durant une période pareille. Il s'en était suvi un jeu de question-réponse faisant un rapport plutôt détaillé de la mission du trio qui avait abattu Mamushi, la lieutenante de l'Homme au Chapeau qui avait attaqué Iwagakure no Sato.

Finalement, Etana reprit la parole pour expliquer ce dont il retournait. Repousser les ombres pour laisser la lumière dévoiler ce qui était caché jusque là. Et au vu de l'importance de la chose, c'était un certain signe de confiance fait à tous les iwajins présents dans la pièce. Nagamasa Hisa était donc une princesse. Mais elle était comme Toph et non comme la fille Byakuren. C'était une kunoichi accomplie, ou une samouraï selon comment elle pouvait préférer se définir. Quoi qu'il en soit, pour l'avoir affrontée en entraînement, il savait à peu près ce qu'elle pouvait valoir, même si les conditions avait fait que ni lui ni elle n'avaient utilisé de véritables techniques mortelles.

Malheureusement, l'oratrice choisit de s'arrêter là, sans enchaîner sur la légende dont elle avait parlé quelques minutes plus tôt. La légende qui était le sujet principal des inquiétudes du Loup. Tous les éléments qu'il avait en tête et qui lui tournaient dans l'esprit, ajouté au fait que la légende était seulement connue des Borukan, ne lui permettaient que de diriger ses idées vers l'existence du Dieu Singe sous la Montagne. Une créature similaire à celle qui avait été libérée à Kaze no Kuni l'an passé. Quelque chose qui ne devait pas être libéré. L'attaque d'Iwa à une telle échelle, même si elle était étrangement organisée, et ce par l'Homme au Chapeau qui semblait avoir des liens avec les Fanatiques qui étaient de véritables dévots de ces divinités désormais connues comme existantes et non seulement comme chimères... Rien de tout cela n'était rassurant. Et tout le conduisait à penser que Yonbi se trouvait bien là, si proche d'eux qu'il pouvait tous les détruire s'il se réveillait.

Il espérait de tout coeur se tromper. Il espérait que cette... chose... n'était pas là. Ne risquait pas de tout raser si elle était libérée. Parce que cette chose ne ferait pas de distinction. Ne ferait pas dans la demi-mesure. Si elle sortait, Iwa était finie, et avec elle, une bonne partie du pays, le temps que d'autres shinobis arrivent en suffisamment grand nombre pour l'arrêter. Les Kumojins ne répondraient pas au vu des dernières nouvelles qu'avait apporté un certain ancien iwajin. Et n'en déplaise à Etana, cette information incertaine pouvait parfaitement être vraie et empêchait d'être sûr de l'assistance possible que le village des Nuages pouvait offrir.

Il ne manquait plus que la parole de la Borukan qui attendait sans doute avant une réaction à sa révélation qui, à vrai dire, laissait le guerrier de marbre en comparaison du bouillonnement magmatique qui l'agitait aux pensées d'un possible Bijuu caché sous la cité. Gardant le silence encore une fois, il attendait le verdict. La légende en était-elle vraiment une ? Ou était-ce un secret bien gardé ?

_________________
Ce qui est important [Iwa] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

Ce qui est important [Iwa] Empty
Sam 31 Aoû 2019 - 21:20
Assise toujours aussi timidement sur mon siège, je me réjouissais de voir Tenmei réagir. Si elle n’était pas de la famille du Shogun, elle incarnait ce qu’il restait de son autorité à mes yeux. L’entendre me rassurer sur les résultats de notre mission était agréable, mais peu convainquant. La parole fut alors reprise par Etana dont les informations encore tenues secrètes qu’elle avait déclaré avoir attiraient particulièrement mon attention. Elle rappella à tout le monde les relations entre la Terre et le Fer avant de faire un récit des plus innattendus. Le récit d’un iwajin choisi comme potentiel héritier par Nobuhide pour affermir ces relations. Un secret gardé par les plus hautes autorités entre le village d’Iwa et le Shogunat de Tetsu qui avait fini dans les oreilles de l’usurpateur nous avait guidées sur mes terres natales sans nous être dévoilé. Comme preuve de ce histoire intrigante, elle apporta à notre attention un rouleau que nous nous empressâmes tous d’observer. Je reconnus immédiatement l’écriture de Nobuhide, formant les symboles de ce dont je m’attendais le moins de figurer sur ce papier, mon prénom.

Relisant mon nom à multiples reprises, je fus interrompu par Etana qui m’interpellait pour me confirmer ce qui me semblait invraisemblable. Le souffle coupé, je reculai d’un pas, cherchant un appui avec ma main pour m’éviter de trébucher alors que les regards se tournaient vers moi. Je cherchai alors du regard Tenmei, puis mes camarades amazones, dans l’espoir d’y trouver une réponse, une explication rationnelle à cette position qui s’imposait à moi.

J’ignorais pourquoi, parmi tous les Nagamasa vivant à Iwa, je fus celle qui fut choisie par le Shogun. Si ma réputation avait grandi durant les derniers mois, ce dernier nous avait quitté avant que je ne pûs me démarquer. Ce n’était pas non plus grâce à mon père qui représentait l’inverse de nos valeurs. Si mon passage à l’académie d’Iwa pouvait en être une raison, je ne pouvais connaître la vérité. Ceux à l’origine de cette décision n’étaient plus de ce monde et il ne nous restait plus qu’à l’accepter. L’heure n’était plus au doute, je savais désormais avec certitude quel était mon devoir et mon destin. Le fardeau qui venait de s’abattre sur mes épaules était l’aboutissement de toutes les raisons pour lesquelles je m’entraînais depuis mes premiers pas. Je ne pouvais que suivre avec fierté la voie de mon grand-père et de mon oncle, la voie du clan Nagamasa, la voie du guerrier.

Je me redressai alors, relevant la tête et reprenant un souffle calme et régulier.

— Puisque j’étais incapable de le protéger lorsqu’il le fallait, la volonté de mon Seigneur sera mienne. Mes sabres seront toujours au service du clan et de ses alliés, mais cette nouvelle seule ne nous permettra pas d’éloigner la première héritière de l’emprise de l’usurpateur et de remettre ce dernier à sa place.

Je déplaçai alors mon regard dans la direction du Daimyô. Les actions d’Iwa dépendaient de sa volonté et maintenant que j’étais placée dans cette position, je n’avais pas l’intention d’attendre bien sagement de recevoir un ordre de mission dans plusieurs mois. Le clan Nagamasa n’était probablement plus suffisant à lui-même pour reconquérir son territoire, mais je n’avais aucunement l’intention de le laisser se mourir au sein du village de la Roche.

_________________
Ce qui est important [Iwa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Ce qui est important [Iwa] Empty
Dim 1 Sep 2019 - 8:14
Toph se releva à la fin du discours de Gabushi. Elle avait fait une synthèse un peu trop courte aux yeux de Toph, mais essentiellement juste. Hisa-san n'avait pas prit l'occasion pour se démarquer. Cela importait peu à Toph, elle était encore jeune. Mais que Gabushi prenne confiance en elle et prenne de la responsabilité pour leur haut fait était important. Si la Hyûga était incontestablement la plus célèbre des Amazones, elle ne désirait pas s'en accaparer tout le succès. En cela, c'était une réussite.

Etana intervient donc, et commença par un discours sur l'histoire d'Iwa. Si d'habitude, c'était le genre de sujet qui faisait bailler Toph, elle s'en retint par une force de volonté importante. Et tandis qu'Etana parlait, tel un professeur dans un large amphithéâtre après une nuit très courte, Toph se focalisa sur les points important. Et cela devint nettement plus intéressant quand elle se mit à parler d'Héritiers. Et là, un faisceau de soupçons commençait à s'insinuer dans l'esprit de Toph. Un héritier légal iwajin. Voilà qui pouvait effectivement changer toute la donne. Un Nagamasa, c'était certain. Il n'y en avait plus beaucoup à Iwa néanmoins. Beaucoup avait souffert de destins tragiques.

Mais si l'héritier était inconnu pourquoi envoyer Hisa, potentiellement héritière... se dit Toph.

Elle se releva.

Et là elle eut un déclic. Parce que cela ne pouvait être personne d'autre. Etana regarda dans les yeux la conseillère. Puis elle poursuivit. Toph serra des poings quand elle découvrit que sa mission d'infiltration avait été un échec. Etait-elle vraiment faite pour les Sazori ? Pour les espions et les assassins ? Un doute l'assaillait. Si elle avait été sûre de son affinité de par le passé, cela n'était plus le cas désormais. Mais l'heure n'était pas à l'auto flagellation.

L'Amazone se tourna vers Hisa et lui dit avec un sourire.

Cela sera une tâche difficile Hisa, mais je pense que tu en es à la hauteur.

Puis elle soupira. Cela lui avait échappé par un mécanisme subconscient.

La mission était donc destiné à l'échec. Utiliser un potentiel successeur comme appât pour vérifier son status est une stratégie osée mais que je peux comprendre militairement parlant. La faire accompagner que d'une genin et d'une chunin... était peut-être une décision plus discutable, même si l'histoire lui aura donné raison. Nous en avons obtenu la confirmation, et un haut lieutenant à été éliminé, et Kenta a été localisé.

Puis elle regarda l'assemblée présente. Et si d'habitude elle n'était pas enclin à discuter stratégie devant des quidam, le Daiymo présent prenait une place prépondérante. Elle se tourna vers lui. Un homme grand. Puissant et sage. Le Père de Yume.

Nous avons donc une prétendante à discréditer ou tuer pour obtenir le soutien des samourais Tetsujin. Les Bakuhatsu sont déstabilisés, et si l'état de Kenta s'améliore, il pourrait même faire office d'otage pour les éloigner des combats. Nous pourrons discuter logistique après... mais je commence à aimer les avantages de notre côté. La question est de savoir qu'est-ce que le Shogun aura préparé d'autre pour nous accueillir. Car si l'infiltration a été un échec, cela veut dire qu'il se doute d'une incursion iwajin à venir et se sera préparé en conséquence, nonobstant la perte de son bras droit. Un ex-kumojin l'aidait également. Il ne faut pas agir d'une manière prévisible, et il faut s'attendre à des mauvaises surprises.

Toph ne parlait pas pour rien - elle voulait simplement mettre à plat ses analyses stratégiques de la situation. Si Etana avait certainement déjà ce bagage, en connaissance de cause, cela n'était peut-être pas le cas de tous présent à cette table. Le Shogun avait eu un autre homme de main ce jour-là. Un jonin ex-kumojin. Si Toph avait un jour caressé l'espoir d'un support du côté de la Foudre pour en venir à bout, avec l'invasion présumée de leur village ce n'était plus à l'ordre du jour. Et si Shin ou Natsuko avait eu la présence d'esprit de demander la spécialisation de ce jonin, ils avaient emporté ce secret dans la tombe. Une inconnue qui reviendrait certainement dans l'équation. Pour autant, Toph s'arrêta là et laissa la parole aux autres.

Après tout... Elle n'avait rien d'autre à apporter de plus à la situation.

_________________
Ce qui est important [Iwa] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Ce qui est important [Iwa] Empty
Mer 4 Sep 2019 - 14:14
Le sang lui montait aux tempes tandis que tour à tous, tous les participants à cette réunion, tous ces hommes et ces femmes plus importants que lui, prenaient la parole pour répondre aux attentes d’Etana Borukan. Un sentiment assez net s’était formé chez Yanosa, celui que, en dépit de la vallée hiérarchique qui séparait l’intraitable Juunin du Daimyô, c’était bel et bien la Dame Volcan qui menait ici la danse. Sous son impulsion, la coéquipière du Tellurique, Ashikaga Gabushi, fut bien obligée d’en dévoiler un peu plus que ce qu’elle avait bien pu ou bien voulu lui dévoiler au sujet de sa mission en compagnie des deux autres Amazones. Elle et Hisa étaient restées évasives la dernières fois, peu avant leur petite joute, mais l’Oterashi put en apprendre davantage et satisfaire sa curiosité sans effort, son regard ne pouvant s’empêcher de faire de brefs allers retours entre Gabushi et Toph.

Une mission d’infiltration au Pays du Fer, rien que ça. Si Yanosa avait pu avoir une plus grande estime encore de ses camarades, sans doute aurait-elle grimpé en flèche, mais il ne ressentit à la palce qu’une frustration lancinante et dont il ne connaissait que trop bien la source. Armé de ses nouvelles capacités, il se savait capable d’accomplir bien plus de choses qu’auparavant, et se prit à éprouver de l’envie. Mais ce n’était ni l’endroit ni le moment pour s’égarer dans ce genre d’émotion, à plus forte raison lorsque, les interventions et les regards s’enchaînant, la parole revenait à celle que le guerrier rouge aurait volontiers qualifié de maîtresse de cérémonie. Etana. Elle avait l’art de ménager ses effets, songea l’Oterashi, qui si il restait un tantinet impatient et fébrile à l’idée qu’elle comptait partager ultérieurement l’information qu’il lui avait communiquée, n’en demeurait pas moins particulièrement satisfait et contenté par la direction que prenait la discussion en cours.

Lui qui avait nourri quelques inquiétudes quant à la capacité et la volonté d’Iwa de s’occuper du cas de Tetsu, il venait de trouver en la Borukan une lueur d’espoir scintillante, qui en devint même presque aveuglante dans l’esprit de l’Oterashi tandis qu’elle déroulait son exposé en apportant une lumière nouvelle sur les décisions passées du feu Yondaime. Les liens qui unissaient Tsuchi et Tetsu étaient plus étroits que ce qu’il avait cru, et lorsque le sujet de l’héritage des rennes du pays des samourais prit de l’ampleur, le guerrier rouge écarquilla lentement les yeux, déduisant, ou du moins imaginant avec une relative précision, ce qui se trouvait sur ce parchemin qu’avait fini par porter aux yeux de tous la Dame Volcan. Son regard balaya méthodiquement l’assistance, analytique et impatient : ici, entre ces murs, se trouvait le second héritier du Shogun, celui ou celle qui, par son nom, pourrait réclamer légitimement la direction du Pays du Fer… si toutefois le premier venait à être destitué d’une façon ou d’une autre. Laissant quelques macabres hypothèses de travail lui effleurer l’esprit, Yanosa se concentra sur le dénouement de cette présentation. Et lorsque tous les regards convergèrent vers la jeune mais néanmoins capable Hisa, celui de Yanosa ne dérogea par à ce mouvement de foule occulaire.

Un mince sourire en coin se dessina à la commissure de ses lèvres, mais il l’étouffa aussitôt pour ne pas paraître trop impatient de faire fructifier rapidement cet atout inattendu qui venait d’être révélé à la petite assemblée. La principale intéressée, elle, n’eut pas peur de montrer ostensiblement son désir ardent d’apporter la justice à Tetsu, et l’Oterashi reconnut bien là les penchants incisifs de la samourai pour l’action et la proactivité. Comme le détailla la jeune Hyûga par la suite, leurs options s’en voyaient substantiellement élargies, et opter pour un plan d’action en particulier allait demander quelques temps de concertation entre les têtes pensantes qui assuraient la gouvernance du village. Si, bien entendu, Byakuren donnait son aval, ce qui restait encore en suspend… et pourrait d’ailleurs le rester encore un moment, vu le second point important de l’ordre du jour qui restait à traiter. Bouillonnant intérieurement sous le coup de l’excitation nouvelle, le Tellurique n’en oubliait pas pour autant le danger qui pesait lourdement sur le village, telle une épée de Damoclès venue des profondeurs. Impressionné par la qualité et la quantité des intervenants autours de lui, Yanoa parvint malgré tout à rassembler suffisamment de conviction pour prendre finalement la parole.

« Grâce à la clairvoyance et aux talents de ses shinobis, Iwa a enfin la main pour agir, et c’est un grand soulagement. Tout Genin que je suis, je serai honoré de prendre part aux actions qui pourront être initiées, aux côtés de mes coéquipières, dit-il en accordant un hochement de tête respectueux à Hisa. Son faciès s’assombrit ensuite en se faisant plus dur et tendu.

Toutefois… Je devine que ma présence ici a plus à voir avec un autre sujet que Dame Etana voulait porter à votre attention à tous. Une découverte, un tantinet anxiogène, et qu’il faudra prendre en considération quoi qu’il arrive. » finit-il en braquant ses yeux dans ceux de la Borukan.

Il ne lui appartenait pas de prendre l’initiative de se lancer dans des révélations précipitées. Peut-être Etana voulait-elle présenter les faits d’une certaine façon, surtout en face du Daimyô, et lui laisser la main semblait la meilleure chose à faire, même si cela lui coûtait. Avoir été convié à cette réunion était une chose, un témoignage qui portait du sens, mais il devait malgré tout ronger son frein et rester à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Ce qui est important [Iwa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: