Soutenez le forum !
1234
Partagez

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins]

Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 0:30

Vers un nouveau départ.


Le petit groupe progresse à son rythme, s’éloignant toujours un peu plus de leur maison. Chiaki, toujours en tête de peloton, agit toujours aussi sérieusement, malgré ses grands sourires et le temps qu’elle prend pour s’occuper de chacun d’entre eux. Kanna la connaît un peu, elle l’a croisée à l’hôpital quelques fois. Cette femme a l’air d’avoir le cœur sur la main, toujours prête à donner un peu de sa personne pour s’occuper des autres. L’homme qui la suit partout, un quidam que l’hybride ne connaît pas, semble avoir changé de comportement depuis qu’ils sont partis. Comme si … Comme si quelque chose clochait en elle. Sans pouvoir s’en empêcher, la métamorphe se concentre et focalise son attention sur elle, jusqu’à remarquer quelque chose de flagrant : cette femme n’a plus de chakra. Néanmoins, elle n’a rien dit, et elle agit toujours comme si de rien n’était. Un sourire compatissant étire les lèvres de la blanche, qui poursuit son chemin sans rien dire.

Leur voyage dure depuis plusieurs jours déjà, peut-être semaines, Kanna a perdu le compte. Ils sont tous ensemble, ceci dit, tous ceux qui ont eu le courage de quitter leur village pour espérer le reconquérir. Les autres, ceux qui sont restés à Kumo, sont sûrement ceux qui ont l’espoir de se rebeller de l’intérieur. Prendre les armes dans le silence, faire tomber l’Empire à leur manière. L’hybride espère les retrouver, en revenant, tous. Qu’ils soient en vie, bien portants. Tout comme elle a hâte de retrouver Kansei, dans le futur, pour parler avec lui de tout ce qui a pu se passer. Pour être certaine de ses intentions. Un soupir, puis sa marche continue, aux côtés de tous les autres.

Le Yûkan est vaste et empli de cauchemars. Il y a tant de choses que personne ne veut savoir, que personne ne redoute, mais que tout le monde pressent. Tout le monde peut se lever un jour et réaliser que la guerre est à sa porte. Ça n’arrive pas qu’aux autres. C’est comme ça que fonctionne ce monde, de toute façon. Un jour, il est beau, le lendemain, il est détruit. Maintenant, il n’y a plus qu’à espérer. Espérer encore, toujours plus. Se préparer pour une nouvelle bataille, qui sera sûrement décisive. Kanna inspire profondément. Elle regarde les autres, autour d’elle.

Ils ont passé Hi no Kuni, puis Ame. Les voilà désormais au pays où tout recommence, sur le chemin du village où sont tous les Kumojins. Malheureusement, ils ne sont pas porteurs de bonnes nouvelles …

Spoiler:
 


_________________

Kitten Kanna:
 


Dernière édition par Saiseiki Kanna le Mer 26 Juin 2019 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre https://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 21:14




C'est donc ici que leurs pas les menèrent, le pays du bois, qui portait plutôt bien son nom. Mais avant d'y parvenir, le petit groupe qu’avait stupidement rejoint Hoshiyo était passé par Hi no Kuni. Son pays natal, celui qui l'avait nourri, où elle avait grandi, et perdu toute sa famille. Le pays à l'origine de ses bonheurs, mais aussi de ses malheurs. En le traversant, et même s'ils étaient restés très discrets; elle reconnu les endroits, les chemins, et même les forêts.

C'était un pays qu'elle connaissait comme le fond de sa poche, de fond en comble. Et ce fut sûrement cette connaissance, quasi l'unique, qui pourrait servir à ces résistants de la première heure. Alors, effectivement, cela faisait sûrement d'elle une traitresse envers l'empire, mais étant donné qu'elle n'en avait jamais directement porté les couleurs...

Bref, ce n'était pas le sujet, il y avait plus important. Leur destination. Dès qu'ils mirent les premiers pieds dans ce territoire méconnu -surtout d'elle- elle osa adresser une question, et sûrement pas la dernière malheureusement pour eux, à la jeune femme, celle qui parlait bizarrrrement.

-Au fait, pour quoi va-t-on à Hayashi ? Y a quoi là bas ? ça n'aurait pas été mieux d'aller ailleurs ? Mitrailleuse à questions en action, la canon que formait sa bouche se tût lorsqu'elle vit les immenses arbres se dresser devant. Oui, en général il ne fallait pas grand chose de plus qu'un arbre de vingt mètres de haut pour la faire taire.

Si Hi était boisé... le pays de bois lui... Etait quasiment vierge finalement. Même le chemin qu'ils empruntèrent à travers une végétation qui ne faisait que se densifier semblait avoir fait par des animaux... Clairement, ce truc sur lequel ils marchaient n'était pas une route; mais une piste tout au mieux.

Mais, malgré l'impression que lui faisait cette forêt, son regard restait rivé sur la Kunoichi de Kumo, et sa chevelure miroitante. Elle voulait savoir où elle allait, pour une fois... C'était légitime quand même, non ?




_________________
Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 18:50
Nous avions marché. Marché sans plus s’arrêter. Des jours entiers. Tout ça sans beaucoup de paroles échangées. Chacun se morfondait dans ses pensées et les miennes n’étaient pas tendres.

« Maintenant regarde, et vit avec ça. »

Encore et toujours cette vieille rengaine. Je ne m’y étais toujours pas habitué et, je n’allais certainement pas m’y habituer de sitôt. Nous avions traversé plusieurs pays. Hi no Kuni, Ame no Kuni. Je suivais Chiaki sans vraiment me poser de questions, ils étaient mes seuls repères actuellement. Kumo n’était plus, pas plus que notre trio. Je repensais à Ayano. Et je ne savais pas encore ce que je pensais. Une minute je le considérais comme un traître, une minute je me considérais comme tel et la minute suivante, je pensais que l’un comme l’autre, avions pris la bonne décision.

Car nous reviendront. Et j’osais espérer qu’il se range de notre côté le moment venu.

Le cheminement continuait et le groupe s’avançait toujours plus dans les terres du Yuukan et se trouvait actuellement aux portes d’un nouveau pays. Hayashi no Kuni. Là où se trouvait le gros des forces Kumojins lors de l’attaque… quel timing.

À mesure que nous avancions à l’intérieur du pays, la forêt se refermait sur nous. Englouti par la puissance de la nature, c’était la première fois que je voyais des arbres aussi grands et l’espace d’un instant, j’oubliais.

Mais très rapidement, aussi rapidement qu’un claquage de fouet, cela me revenait.

« Maintenant regarde, et vit avec ça. »

_________________
Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 15:03
Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] RP_Akina_dark_forest


Ça doit faire un peu plus d’une semaine qu’on marche vers une destination… qui m’était inconnue. Maman Seina et moi quittions le territoire de Kaminari lorsque le groupe qui quittait Kumo nous rattrapait ; c’était moi qui avais senti la présence d’un large groupe nous talonnant depuis quelque temps déjà, et curieuse mère nous avait embusquées dans l’attente de découvrir de qui il s’agissait. Ce n’est que lorsqu’elle y reconnu des visages que momy baissa sa garde, relâchant le chakra qu’elle avait déjà malaxé pur je ne sais trop qu’elle technique de grande ampleur, mais pour le coup… il valait mieux ne pas trop y penser.
Après s’être quelque temps entretenue avec eux, une destination avait été visiblement choisie et pour la première fois depuis que nous quittions le village je pus enfin ressentir dans son chakra une bribe de soulagement. Oui, j’en étais finalement arrivé à lire et en partie comprendre les sentiments des gens, Anzu nee était une bonne enseignante ; parlant d’elle d’ailleurs j’ai recroisé Ume chan dans le groupe en question. Elle avait l’air aussi perdue que tout le monde, bien qu’un peu plus détaché… au moins, elle ne m'a pas attaqué à vue ; mieux, elle vint s’excuser… ! Nul besoin de vous préciser que lui ai pas lâché la grappe tout le voyage durant !

… … … Oui… j’évite le Sujet. Maman… mais… à raison. Des gens ne la connaissant pas penseraient qu’elle fait juste ses deuils, se faisant un peu plus silencieuse et calme que d’habitude, mais… il n’en est rien. De tout le groupe son chakra est probablement celui qui bouillonne le plus de colère, mais aussi s’endort dans le lit froid de la tristesse, avant de se poignarder lui-même… de milles aiguilles de regrets. Maman fait tout pour paraitre aussi impassible que d’habitude, même si elle ne sourit plus vraiment à qui que ce soit hormis Seina et moi… mais même a ces moments… ses sourires sont larmoyants, triste… plein de regrets… comme si elle nous disait constamment : « pardonnez-moi, j’ai échoué… »
Croyez-moi, plusieurs personnes lui ont dit que ce n’était pas sa faute, plein de gens sont venus lui faire part de leurs difficultés à eux-mêmes survivre à ce qui s’est passé au village. Mais… même si elle arrivait parfois à leur donner un bref sourire en guise de réponse, je sais qu’elle ne s’est tout de même pas pardonné de ne pas avoir réussi à mettre à mal son adversaire ce jour-là.

J’ai eu vent de ce qui s’était passé à la porte, et d’après les dires, même après avoir réussi à battre Maman, l’homme en question encore couvert de blessure a réussi à… … … à tuer… tata Reiko. Je suis heureuse que ma mère ait survécu, croyez-moi je le suis, mais… j’aurais voulu voir encore une fois le sourire un peu forcé de tata… ne serait-ce qu’une fois… mais… moi aussi je dois être forte, pas seulement pour maman, mais aussi pour Seyna chan… pour Seina chan et pour moi-même, je dois être forte pour ne pas que maman s’inquiète pour moi et forte, pour pouvoir protéger ma petite sœur ! Maman avait raison dans son rêve de la dernière fois… ce monde ne pardonne qu’aux plus forts.

--------------------------------------------------------------


Ça fait combien de jours que nous sommes partis ? Combien de jours que Kumo s’est effondré ? Je ne le sais pas vraiment, j’en ai perdu le compte, les journées me paraissent trop courtes, et les nuits… bien… Bien trop longues. Dormir ? C’était un luxe que je ne pouvais plus me permettre… ou plutôt, un luxe qui ne m’était pas permis. Chaque nuit, à chaque fois que je fermais les yeux, à chaque fois que je m’assoupissais… que dis-je… à chaque moment libre que j’avais… retentissaient les hurlements de Nobusuke kun…
Dans l’obscurité de mes paupières closes apparaissait son corps calciné, marchant lentement vers moi… un regard creux pour une expression étrangement trop visible, celle du dégout d’avoir choisi de me suivre… ça n’était pas lui… non, Nobusuke n’était pas comme ça… mais… comment ne serait-ce qu’imaginer m’autoriser l’idée de chasser cette image ? De faire taire ces hurlements ? Comment pouvais-je me le permettre, quand j’étais la raison pour laquelle il avait perdu la vie… ? Si je ne l’avais pas appelé… il n’aurait pas eu à périr d’une manière aussi horrible… si j’avais essayé de m’en charger seule…

Vivre au jour le jour de notre progression vers Hayashi était devenu un fardeau, un fardeau auquel j’aurais certainement cédé, s’il n’y avait eu mes filles. Hisao n’était plus, Shuu n’était plus, j’avais faillit à mon village et me permettait encore de respirer et aller de l’avant ? Pourquoi ? Refaire ma vie quelque part ? Pour ensuite me faire chasser de nouveau ?

* Kuu chan… Seina chan…* Dans ces ténèbres… in fine je ne voyais qu’elles, j’aurais probablement craqué un matin, perdre mes attaches et sombrer dans une folie créer par mes soins… je ne méritais pas mieux… mais, cette triviale délivrance ne m’était pas permise. *… pour elles… pour elle… je DOIS changer…*


--------------------------------------------------------------

Je sais que maman sera toujours maman... mais en même temps se sait ce qu’elle est en train de faire… elle l’a fait le jour où elle m’a délivrée des esclavagistes. Et ces jours-là… elle l’a assassinée… la Metaru Itagami tel que tous la connaissent… mère restera mère… mais… je ne sais pas trop ce qui sortira de cette chrysalide qu’elle s’est faite… quelque part… j’en ai un peu peur.

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Worried_Kuu

………………………………….

Ce monde est dur et ne tend la main qu’à ceux capables de la prendre, qu’est l’homme face à la nature ? Rien de plus ne de moins qu’une part de celle-ci, donc comme tout élément de cette dernière, il évolue selon la même loi universelle de ce monde… la loi du plus fort. C’était un élément que la Metaru connaissait quelques années auparavant, un élément qu’elle nourrissait et qu’elle chérissait au point de s’être fait l’image d’une des quelques créatures mythiques au sommet de la chaine alimentaire. Un dragon aux écailles ébènes…
Actuellement, elle remettait nombre et nombre de choses en cause, dans un premier lieu les lois mises en place par les humains, puis cette fameuse « humanité » elle-même. L’homme s’étant toujours placé comme étant la créature au-dessus de tout… il n’en restait pas moins une créature de ce monde… Un animal se targuant juste d’être un peu plus malin que les autres…


… Un animal… rien de plus... ni de moins... qu’un animal...


_________________
Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Ica3

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Raikage Sama ! ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 20:01
Un kilomètre à pied, ça use ça use...

[ Hum hum... ]

Deux kilomètres à pied, ça use ça use...

[ Je t'arrête de suite : c'est non. Stop. ]

Ouah, même plus le droit de chanter dans sa tête maintenant !

[ Certes, mais moi je SUIS dans ta tête. Donc j'entends. ]

Tant pis, j'aurais pas pu suivre le compte de toute façon. On marchait depuis tellement longtemps... que j'avais oublié combien de jours étaient passés depuis que nous avions fui Kumo.
Le voyage avait été d'un ennui sans fin. J'avais pu faire connaissance avec les membres du convoi que je ne connaissais pas encore, ce qui était plutôt cool malgré l'ambiance léthargique du groupe. Hayashi se rapprochait de plus en plus et l'atmosphère se chargeait peu à peu d'électricité. L'enthousiasme de l'arrivée ou la peur de devoir annoncer à d'autres le sort de leur village, je ne saurais le dire.

J'avais pensé que le voyage me rapprocherait de mon coéquipier, le Kawashima - après tout, nous pouvions seulement compter l'un sur l'autre désormais -, mais c'était plutôt le contraire qui s'était produit. Un je-ne-sais-quoi flottait entre nous, une tension qui nous obligeait à nous éviter, qui nous empêchait de nous regarder dans les yeux. Quelque chose avait changé en lui, quelque chose s'était brisé pendant notre combat, après que je sois tombé dans les vapes. Quelque chose était arrivé, et je ne savais pas quoi. Je ne pouvais croire que seul la perte de Kumo le rendait dans cet état. La question me brûlait les lèvres à chaque fois que je le voyais mais... je n'osais pas. C'était stupide. Depuis quand je n'osais pas dire ce que je pensais ? Je m'étais toujours fichu des règles de politesse et de bienséance. J'essayais de me convaincre que c'était pour le protéger, qu'il me parlerait quand il serait prêt : mais je n'étais pas stupide au point de vraiment croire ça. Je me protégeais aussi.

Enfin, le pays du bois se dressait devant nous. Un pays qui nous semblait plein de promesses... promesses d'un renouveau, si j'en croyais ceux qui connaissaient la délégation kumojine. Je ne connaissais personne de ce groupe ou plutôt, pas officiellement. J'avais beaucoup entendu parler de Sendai Anzu, qui aurait du être notre sensei à tous les trois... si nous n'avions pas perdu Kumo. Mais comme j'essayais de me répéter en boucle depuis notre départ, il ne servait à rien de se lamenter sur ce que nous avions perdu ; il était plus sage de se concentrer pour construire notre avenir.

_________________

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Daruma Rumi
Daruma Rumi

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 6:22
Vers un nouveau départ
« Est-ce qu’on arriveeee bientôooooooooot ? »

« Kaaanaaaaa bananaaaa »

« C’est lonnnnng »

Les mêmes phrases en boucle, chaque heure, chaque demi-heure. Toujours le petit commentaire qui se glisse pour embêter la foule. Or, cette fois-ci, les mots s’échappaient pour différentes raisons. L’impatience ne jouait pas avec le grand gamin, mais ses douleurs physiques, si. Il masquait ses blessures en jouant son fameux rôle de rayon de soleil qui n’arrête pas de rire et qui saute partout. Pourtant, Sora ne bondissait plus si haut et commençait définitivement à traîner du pied. Parfois, sa main droite venait se positionner aux creux de sa chemise pour tenter de se stabiliser, sans réussite. Sa conscience ignorait si les autres portaient une certaine attention à son comportement, mais c’était le dernier de ses soucis. Des sueurs froides hantaient son corps. Un lourd rappel que la guerre avait été perdu.

Frappant un petit cailloux pour se distraire, le Tadao chantonnait pour apporter une ambiance différente. Dans ce groupe de lutteurs, il reconnaissait certains visages. Son coeur ne semblait pas renier la rouquine, sa présence était agréable, bien que mystérieuse. Puis bien sûr, sa chère Kanna, petit chat de la troupe des déserteurs de Kumo. Le garçon à la chevelure trooooooop COOL. Maman gros.. gros yeux et ses petits canards. Le mec à qui je veux voler le manteau de fourrure parce que wow. Un drôle de combos, tous ces kumojins.

Le brun ne possédait pas la notion du temps, mais à un moment, il commença à courir vers l’avant et n’arrêta jamais. Un seul mot sortait de sa bouche.

« RAIZEEEEEEEEEEEEN! »

Sans explication, Sora s’échappa de la fatigue pour retrouver l’homme.
(c) AMIANTE


_________________
Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins] Mdhd
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee

Vers un nouveau départ. [Indé Kumojins]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: