Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le vent qui nous porte [Pv Aimi]

Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 17:47
Quelques jours s'étaient écoulés depuis la venue de Taishi et la lettre de Toph concernant les résultats peu concluants de l'autopsie. Je ne savais pas très bien que penser de tout cela, car ce rapport semblait presque disculper entièrement Chokoku Tomoe. Non pas que je tenais particulièrement à ce que ce soit elle, je ne vouais pas une entière confiance aux propos de Tsuyoshi. Cependant, j'avais besoin d'en savoir un peu plus sur tout cela, car cela revêtait une importance particulière pour moi. J'étais sur un des murs de mon dojo, les jambes balançant dans le vide alors que j'étais assis face à l'extérieur de mon humble bâtiment. J'avais encore du mal à me dire que je n'allais plus voir la Naari, son air sévère et à la fois bienveillant ne me réconforterait plus jamais. Avec un soupire triste et nostalgique, je levai les yeux au ciel. Mais je n'allais pas me morfondre toute la journée.

D'un bond, je quittai mon perchoir et je descendis vers le village. Où allais-je ? Rien de plus simple. A la morgue. Je voulais des informations, mais je voulais aussi autre chose. Et si je ne me trompais pas, c'était la dénommée Aimi qui avait pris soin des soeurs. Je l'avais vu deux fois auparavant. Une fois au poste de police où elle avait rapidement pris en charge Tsuyoshi avant de me laisser l'emmener à l'hôpital. Elleavait ensuite pris en charge Etsuko et Shin assez rapidement après leur arrivée avec Taishi. S'il y avait bien quelqu'un que je devais aller voir, c'était bien elle. Cependant je me doutais qu'elle ne restait pas en permanence à la morgue. Ainsi, je fis mes petites recherches pour découvrir où la rouquine habitait. Et une fois que ce fut fait, je me dirigeai tout droit vers la maison de la demoiselle -ou tout du moins où elle résidait actuellement. Lorsque j'arrivai au bon endroit, il était tôt le matin. Pas indécemment tôt, mais assez pour m'attendre à ce qu'elle n'apprécie pas forcément. Pour cause de ma présence à cette heure-ci, je n'avais quasiment pas fermé l'oeil de la nuit. Je soupirai avant de frapper à la fenêtre de la Chiwa. Pourquoi sa fenêtre ? Je ne savais pas très bien, je n'avais pas beaucoup dormi. Mais je me sentais mieux dans les airs qu'au sol à l'heure actuelle. J'attendai patiemment qu'elle vienne en frappant une seconde fois à la fenêtre.

-Bonjour Chiwa Aimi. Je suppose que vous me reconnaissez ? je suis Konran Tenzin. Ça vous dérangerait qu'on discute un peu...?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 13:07


Le vent qui nous porte




Le lendemain de la cérémonie arriva vite. Ce fut une journée très éprouvante pour tout le monde, et d'autant plus pour la jeune kunoichi, qui priait pour toutes les pertes et surtout, celle de son père. Aimi n'avait pas le moral, elle était restée là sur son lit, vêtue légèrement, tandis que Musashi avait déjà quitté le domicile, lui ayant préparé au préalable de quoi manger, même si elle savait qu'elle n'allait pas avaler grand chose. La Chiwa savait que ce qu'elle faisait n'était pas bon pour elle, il fallait qu'elle continue à entretenir son corps et son énergie, mais plus rien émanait, aucune ressource en réserve était disponible. Alors, la Genin restait là, se ressassant une fois de plus tout ce qui s'était passé. Après de longues minutes, la jeune femme décida de sortir de ses draps et d'avaler ce que le Han lui avait fait, non sans quelques nausées par la suite, son corps refusant davantage pour se sustenter. L'Eisei Nin se vêtit d'un simple pantalon noir, et d'une blouse verdâtre, cintrée à la taille, où étaient brodés des motifs floraux. Cela suffirait pour la journée, qui ne serait pas bien extraordinaire. Et pourtant, alors qu'elle pensait des heures monotones, un son provenant de la fenêtre de la pièce de vie.

Arquant un sourcil, la médic-nin s'approcha, avec méfiance, tandis qu'elle tirait le rideau, la rubiconde ne put dissimuler sa surprise alors qu'elle bondit légèrement. Aimi pouvait reconnaître ce minois et cette chevelure entre mille, mais que faisait-il ici, à frapper à sa fenêtre ? Sans attendre, l'Iwajin ouvrit la porte battante. Tenzin, oui, elle s'en souvenait très bien. La jeune femme l'avait rencontré au commissariat et lors de l'apparition de Taishi avec les défunts shinobis. La kunoichi le connaissait aussi pour ses compétences en futon, qu'il proposait à l'académie. Il voulait donc lui parler ? Mais de quoi ? Enfin... La jeune femme recula légèrement.


« Bonjour Tenzin-san, je ne m'attendais pas à vous voir ici. Oui bien sûr, entrez s'il vous plaît. »

La rousse le laissa entrer dans le petit cocon bien rangé des deux amoureux, maintenant, on pouvait dire qu'Aimi vivait officiellement ici.

« Est-ce que vous voulez boire quelque chose, avant de m'expliquer ce qui vous amène ici ? Ensuite, on pourra aller marcher, ce n'est pas comme si j'avais prévu grand chose de toute façon...»

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Ven 21 Juin 2019 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 22:55
Je n'eus pas à attendre très longtemps avant que je ne discerne l'ombre de l'eisenin derrière le rideau de la fenêtre. Je n'eus à attendre que quelques secondes supplémentaires avant qu'elle ne pousse les rideaux et que je puisse voir sa chevelure rousse. Elle était surprise de me voir très visiblement, mais ce n'était en rien surprenant étant donné que je venais de frapper chez elle sans m'être annoncé. Nous n'avions par ailleurs jamais eu l'occasion de réellement se parler auparavant. Alors me voir en train de flotter devant sa fenêtre ne devait pas être une mince surprise pour la kunoichi aux cheveux de braise qui sursauta en faisant un bon en arrière. Cependant, elle sembla toutefois me reconnaître et finit par se reculer légèrement afin d'ouvrir la fenêtre qui nous séparait. Suite à cela, elle me salua et exprima sa surprise de me voir à haute voix. C'est avec un petit sourire que je lui répondis et que j'acceptai la faveur d'Aimi et je flottai à l'intérieur de la chambre. En me retournant vers elle, je hochai la tête.

-Merci, dis-je simplement.

Si la fatigue était présente chez moi et que la tristesse m'avait empêché de dormir, il semblait que je n'avais pas été le seul à avoir eu une nuit difficile. Comment cela aurait-il pu en être autrement ? J'avais vu les larmes de l'eisenin la veille, et il était certain que cette cérémonie l'avait énormément touché. Peut-être aurais-je du tempérer ma venue et choisir un autre jour pour venir la voir. Je me mordis la lèvre, me sentant un peu coupable de ne pas y avoir pensé plus tôt. Mais d'une politesse à toute épreuve, la Chiwa me demanda si je voulais quelque chose à boire avant de commencer la discussion. D'habitude, j'aimais bien prendre un bon thé, cependant aujourd'hui je n'avais envie de rien. Pas de thé, encore moins de café. Je n'avais rien mangé depuis la veille, cependant mon estomac ne me lançait aucun signe de faim. Bien au contraire, il était plus noué que jamais. Je baissai les yeux avant de remonter mon regard avec un faible sourire vers la rousse en secouant la tête.

-Non merci, Aimi-san, ça ira. Je m'excuse par ailleurs du dérangement, j'aurais dû revenir un autre jour...

Je pris une petite inspiration. Mais cela aurait été doublement dérangeant d'être venu ici et de l'avoir dérangé pour ensuite repartir comme si de rien était. Après tout, la raison pour laquelle j'étais venu ici était mon incapacité à dormir et la lettre que j'avais reçu de Toph il y avait de cela peu de temps. Cela concernait encore la mort. Celle d'Etsuko-sensei. Et malgré cette cérémonie, j'avais du mal à me faire à l'idée que je n'avais que peu d'informations sur le sujet. Cependant, au vu de l'état d'Aimi-san et du mien, je finis par me dire que ce n'était pas une si mauvaise idée que je sois venue. Peut-être ce brin de discussion nous ferait du bien tous les deux. Enfin un peu plus tard, car le sujet que j'avais à aborder avec la Chiwa n'avait rien de joyeux. Je me tournai alors face à elle et m'inclinai respectueusement.

-Tout d'abord je tenais à te remercier pour t'être occupé d'Etsuko-senseï, ainsi que de Shin-san. Puis en me relevant. J'étais venu ici pour justement parler de son autopsie, et de ce que tu avais découvert avec le plus de détail possible. Si ça ne te dérange pas. Mais une petite ballade par la suite avec un sujet bien plus léger me fera du bien, je pense...

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 17:08


Le vent qui nous porte




Encore surprise de la présence, la jeune femme se contenta de lui sourire. Heureusement qu'elle s'était habillée, sinon, elle n'imaginait même pas dans l'embarras qui se serait créé. La doucereuse se concentra quelques instants sur lui, observant ses traits fatigués et l'air maussade qui dominait son faciès. Lui aussi devait en avoir gros sur le cœur, se disait-elle. De toute façon, après la journée qu'ils avaient passée, ce n'était pas vraiment surprenant... Par courtoisie, la jeune femme lui demanda donc s'il voulait boire quelque chose, elle n'était pas habituée à recevoir des gens à l'appartement de Musashi, mais connaissait les formules de politesse. Même cette proposition ne semblait pas l'enchanter guère, son minois était vraiment décomposé par la tristesse, que pouvait-il bien se passer ? Il lui répondit négativement, s'excusant aussi pour le dérangement. Mais Aimi n'était pas du même avis, elle secoua même la tête, avant de lui sourire, tristement.

« Ne vous excusez pas, au contraire, votre venue signifie que je ne passerai pas cette journée à me morfondre, encore une fois..»

En effet, le destin l'avait mis sur sa route, cela ne signifiait pas rien pour elle. Enfin, il était venu pour lui parler, alors elle se contentait de se taire et de le laisser s'exprimer. Il prit alors la parole, tout en s'inclinant, ce qui surprit la kunoichi. Il la remercia alors de s'être occupée des corps des deux défunts shinobis de la Roche. L'azur lui confia alors qu'il souhaitait en savoir plus sur ce qu'elle y avait découvert. Alors c'était donc ça... En effet, Aimi était la plus à même de pouvoir l'aider sur ce sujet. Et il semblait vraiment préoccupé par cette histoire.

« Je n'ai fait que mon travail Tenzin-san, mais merci. Allons nous installer, je pourrai vous expliquer tout ça plus tranquillement.»

La rousse lui fit signe de la suivre au niveau de la table du salon, s'asseyant sur une chaise. Une fois à ses côtés, l'Eisei nin soupira doucement, remettant en ordre tout ce qu'il s'était passé à la morgue, avant de déposer son regard écarlate sur le sien

« Je ne savais pas qu'Etsuko-san était votre sensei. Vous semblez vraiment très touché par tout cela. Par où commencer... Ils ont tous les deux étaient sur le champ de bataille, cela ne fait aucun de doute au vu des traces de brûlures ou de débris d'explosion. Etsuko-san possédait les mêmes capacités réparatrices que moi, alors son corps était moins marqué que celui de Shin. Tout ce que je peux vous dire, c'est que n'importe qui, capable de manier un katana, aurait pu asséner le coup fatal à nos deux compagnons. Cependant, j'ai retrouvé de l'argile sur Shin, qui ne fait aucun doute qu'un membre du clan Chôkoku était présent, mais dans quelle circonstance ? Nous ne savons pas. Seule la parole de Taishi nous lie à tout ce qu'il s'est passé, et même si je sais qu'il ne ment pas, il n'est pas certain de savoir qui a fait cela. La seule chose que l'on peut dire, c'est que tout est lié à ce mystérieux empire et que de par ce fait, il a un rôle dans la disparition de nos deux shinobis. J'espère vous avoir aidé sur vos interrogations. N'hésitez pas à me demander ce que vous voulez, j'essaierai de vous aider du plus que je ne peux. »

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 14:38
Après être rentré dans l'antre de l'eiseinin, je m'étais retourné pour la regarder. Je n'avais pas fait attention de prime abord, mais la ninja médecin avait un peu changé depuis notre première rencontre au poste de police. J'avais l'impression que son visage ainsi que son corps avaient un peu mûris. Etrange, ou alors c'était peut-être moi qui me faisais des idées sur le sujet. Toujours était-il, je fus heureux de constater que mon intrusion n'était pas mal vue par la rouquine qui me fit comprendre qu'elle préférait cela à se morfondre toute la journée. Je lui offris un sourire compatissant, parfaitement capable de comprendre le sentiment qu'elle évoquait. Ce n'était pas la première fois que je perdais des camarades, des amis, et un Kage. Mais jamais cela n'avait été aussi difficile. Car ceux que j'avais perdu m'étaient encore plus proches. Et l'invitation implicite de la Chiwa à nous tenir mutuellement compagnie ne fut que plus satisfaisante.

-Tant mieux, je pense que ça me fera du bien aussi de ne pas rester à me triturer dans mon coin...

Après cela, Aimi me laisse parler consciencieusement, ne m'interrompant à aucun moment. Elle me répondit avec le sourire que c'était son devoir de s'occuper d'eux, et je hochai la tête tout en considérant que ça ne changeait absolument rien au fait que je lui devais ces remerciements. Cela avait beau être son travail, je ne considérais jamais comme acquis les bonnes choses que les autres faisaient. Et dans l'optique de discuter de ce sujet qui me hantait, elle m'invita à nouveau à rentrer, cette fois-ci un peu plus profondément dans l'antre. Nous arrivâmes au salon où nous nous installâmes. Je remerciai à nouveau la kunoichi avant de la laisser parler et d'écouter attentivement tout ce qu'elle avait à me révéler sur cette affaire. Et ses paroles concordaient avec la lettre que j'avais reçu de Toph-san, à un point près ; la présence d'argile sur les corps. Cela n'incriminait toujours pas Tomoe, bien évidemment. Sur un champ de bataille, ils avaient très bien pu se trouver à proximité sans qu'ils soient les uns contre les autres. Cependant, la présence d'argile voulait dire qu'ils avaient certainement assez près pour que l'ex-Iwajin sache ce qui s'était passé. Je pris quelques secondes avant de répondre et de hocher de la tête distraitement. Puis je levai la tête avec un sourire.

-Merci, Aimi-san. Inutile de me vouvoyer, je ne pas très à l'aise avec cette coutume, si ça ne te dérange pas.

Je fis une pause de quelques secondes, tentant de mettre de l'ordre dans mes pensées quelque peu chaotiques. Mais ce n'était pas la seule chose qui était chaotique. J'étais à vrai dire agité. Pour quelle raison ? Parce que toute cette affaire résonnait comme un échec pour moi, et j'avais envie de tirer tout cela au clair. Venger les miens. Il y avait encore bien d'autres objectifs que j'avais envie d'accomplir pour le bien d'Iwa, mais tous ceux-ci allaient certainement prendre du temps. Et avant que je m'en rende compte, ma jambe avait commencé à trembler d'impatience. Me rendant compte de ce tic, je me forçai à m'arrêter rapidement avant de soupirer.

-Si ça ne te dérange pas, on pourrait aller se balader dès maintenant ? Je pense avoir besoin de marcher un peu.

Si elle acceptait volontiers, nous nous dirigions vers la sortie pour prendre l'air frais. Et je marchai quelques secondes dans le silence avant de reprendre.

-Oui, Etsuko-senseï était ma cheffe d'équipe, et la dernière membre à part moi de l'équipe initiale du Gosei 25...Sa mort me touche énormément. J'espère pouvoir en apprendre plus, et rapidement. Si les informations de Taichi sont exactes, au moins en partie, couplées avec cette autopsie je saurais à peu près où me diriger pour me renseigner. Ou au moins vers qui... J'ai perdu beaucoup d'amis et de camarade cette dernière année...J'espère bien pouvoir leur rendre hommage et empêcher que d'autres des miens ne subissent ce sort. Et pour cela, il faut que je devienne plus fort...toujours plus fort.

Je levai les yeux vers le ciel, puis je continuai avec un petit sourire nostalgique.

-Tu me rappelles un peu Etsuko-senseï. Une douce eiseinin, mais très engagée.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 11:01


Le vent qui nous porte




Les explications tombèrent, petit à petit, laissant l'azur assimiler ses paroles qui étaient lourdes d'informations. Une fois le discours terminé, la jeune femme posa de nouveau son regard sur le jeune homme, le laissant réfléchir, peut-être qu'il aurait besoin de plus de précision. Mais non, il se contenta de lui sourire, chose qu'elle répondit aussitôt, lui demandant simplement de ne plus le vouvoyer. La Chiwa rougit légèrement, ne souhaitant pas embarrasser son mentor. Après tout, il était plus haut gradé qu'elle, alors c'était normal pour elle, d'utiliser ces formes de politesse et de respect. Mais s'il le lui demandait...

« Si c'est vous, euh toi, qui le demandes, alors je peux peut-être faire l'effort...»

C'était comme si on lui demandait de tutoyer le kage, c'était étrange pour la rousse, qui se sentait obligée de respecter ses aînés. Même s'il ne semblait pas être plus vieux qu'elle non plus. Le bruit de son pied qui tapait rapidement sur le sol de la pièce de vie attira l'attention de la kunoichi, celui-ci semblait vraiment stressé, ce qui inquiétait un peu la médic-nin, à quoi pouvait-il bien penser, pour être si... perturbé ? Son soupir n'arrangeait pas la chose, il semblait vraiment en avoir lourd sur le cœur. Mais heureusement pour lui, Aimi était là.

« Allons-y Tenzin-san, comme ça tu m'expliqueras sur le chemin ce qui te tracasse autant. »

Les deux iwajins se dirigeaient donc vers la sortie de l'appartement. Tandis que la rubiconde chaussait ses pieds, il prit de nouveau la parole, lui confiant que la Naari était le dernier membre de son équipe, se retrouvant donc tout seul. Il avait été très touché par la disparition de la jeune femme, ce qui était normal, c'était son sensei, celle qui l'accompagnait, avec qui il avait sûrement partagé beaucoup. Alors la Chiwa comprenait. Le Konran semblait déjà avoir des idées en tête, intriguant beaucoup la genin, qui se demandait ce qu'il voulait dire, quand il disait qui voir... Ses motivations étaient honorables, et même similaires à Aimi. La rousse se surprit alors à trouver beaucoup de similitudes entre les deux personnages. La rose fut touchée par ses dernières paroles, tandis qu'elle s'empourprait une fois de plus. Ses simples mots représentaient beaucoup. L'Eisei Nin ouvrit la porte et invita le garçon à la chevelure céruléenne à la suivre. Après avoir fermé derrière elle, les deux shinobis descendirent les escaliers. Sur le chemin, la Chiwa prit la parole.

« Merci Tenzin-san, Etsuko-san était une femme extraordinaire, j'en entendais que du bien à l'hôpital. Je regrette de ne pas avoir pu apprendre auprès d'elle. Ce que vous... tu m'as dit... Ça me touche beaucoup, je suis très honorée de te faire penser à elle. Et je suis aussi désolée que tu aies perdu ton mentor. Tu m'as cependant intriguée, qu'est-ce que tu as en tête ? Parce que, nous possédons le même désir de protéger les nôtres. J'ai... perdu mon père, dans cette attaque... Et j'aimerais devenir plus fort, pour leur faire regretter ce qu'ils nous ont fait...»

Serrant les mains si fort que ses phalanges en devenaient blanches, la douce observait le ciel bleu, étant enfin à l'extérieur du petit immeuble. Ses iris vermeil observaient la pureté et l'immensité azur, espérant que ses parents la regardaient.

« Enfin... J'ai trouvé que tu étais stressé, qu'est-ce qu'il ne va pas ?»

Demanda-t-elle, tandis qu'elle commençait à marcher à ses côtés, ne sachant pas vraiment où ses pas allaient la mener.

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 17:24
Je ne savais pas exactement comment canaliser mon agitation qui était autant due aux derniers éléments qu'à mon pauvre taux de sommeil des jours derniers. Ce que je savais pourtant c'était que j'avais besoin de me retrouver à l'air libre. La petite kunoichi rougit lorsque je l'enjoignit de me tutoyer au lieu de me vouvoyer. Elle tenta difficilement de modifier sa manière de parler, mais je constatais que son respect de la hiérarchie lui rendait la tâche compliquée. J'eus un petit sourire face à ses hésitations, et j'obtempérai sans broncher lorsqu'elle me montra la voie pour sortir de chez elle. J'avais fini par prendre la porte d'entrée, même si j'étais d'abord passé par la fenêtre. J'aurais peut-être dû commencer par là à vrai dire. Lorsque nous empruntâmes cependant le chemin dans la douceur du matin sans savoir où nous nous dirigions, elle m'écouta attentivement. Et une fois de plus, elle rougit. Cette fois-ci à la mention de sa ressemblance avec Etsuko-senseï. Après tout, bien que leur physique était un peu différent, leur personnalité se ressemblaient et elles avaient tout deux un don avec la médecine. D'ailleurs tout comme Lee-sensei, la première cheffe de l'équipe 25. Un sourire nostalgique étira mes lèvres.

Elle semblait connaître la Naari de par l'hôpital, ce qui n'était pas franchement étonnant étant donné le rôle qu'elle y avait joué. Elle avait été une grande kunoichi pour Iwa. Une Eiseinin émérite, cheffe du Shishiza et membre du conseil. Mais elle n'était plus maintenant, et de ce fait, il fallait passer à autre chose. Aller de l'avant. Elle exprima ses condoléances à mon encontre pour la perte de la Naari, mais elle m'offrit aussi sa curiosité face à mes plans ultérieurs. Et pour cause, elle avait elle aussi perdu un être cher. Lorsque je vis ses phalanges blanchir sous la pression de ses doigts, je baissai les yeux. Je connaissais bien ce sentiment. Et sa question -ou plutôt ses questions- étaient visiblement intéressées. Ce que je comptais faire ? Ce qui m'embêtait ? Cela revenait un peu au même au final, mais comment expliquer tout cela ?

-Mes condoléances pour ton père, je ne savais pas...Je suppose que c'est la raison pour laquelle je vois le reflet de ma fatigue dans tes yeux...

Cette fatigue triste et douloureuse, ces difficultés à dormir, et ce désir de ne pas rester seul. Un désir qui n'était manifesté principalement que lorsqu'on se retrouvait en compagnie, ironiquement, la solitude nous semblant parfois plus légitime jusqu'à ce qu'on comprenne que ce n'était pas la solution. En ce qui concernait ce que je comptais faire, c'était une excellente question. Je n'avais pas encore d'idée très précise, mais je savais vers quel chemin me diriger.

-Je vais m'améliorer. Devenir plus fort, toujours. Il faudra ensuite que je retrouve les traces de Tomoe. Même si elle n'était que présente sur les lieux, je pourrais en savoir plus...non seulement sur ce qui est arrivé à nos camarades mais aussi à Kumo. Il ne faudrait pas que ce Teikoku arrive jusqu'à Iwa. Ou que quoi que ce soit n'arrive à Iwa. Et lorsque je saurai qui a tué ma senseï, je la vengerai.

Tout cela n'était encore qu'hypothétique à vrai dire. Sauf la partie où j'allais m'entraîner. Il fallait que j'améliore mes jutsus et que je m'améliore moi-même. Et ensuite je pourrais demander au Conseil de poursuivre cette Tomoe. Par ailleurs rien ne disait que le Teikoku allait attaquer Iwa, mais ce n'était pas une coïncidence si les deux attaques avaient été orchestrés par des lieutenants de l'Homme au Chapeau. A savoir ce qu'il attendait de nous et quels étaient ses plans, c'était une grande question. Peut-être que Teikoku en aurait une idée, ou alors qu'on saurait trouver quelqu'un qui en avait une idée. Peut-être. Mais pour cela il fallait déjà retrouver la Chokoku. Et notamment celui ou celle qui avait mis fin aux jours d'Etsuko et Shin.

-Si j'étais agité, c'est parce que je me suis promis de protéger les miens. Et pour l'instant, les résultats ne sont pas concluants... Et toi Aimi-san, que comptes-tu faire ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 1:34


Le vent qui nous porte




Le soleil tomba sur le visage des deux iwajins, forçant la jeune femme à passer sa main devant ses yeux, pour s'habituer à l'incandescence même du soleil qui tapait déjà fort. Une grande bouffée d'air de brise, gonflant sa poitrine, et expirant une bonne fois pour toute, abandonnant par la même occasion, toute cette frustration, ce désarroi, cette fatigue. Las de se sentir ainsi, à soif de sortir de cette torpeur qui l'empêchait d'avancer, il était temps pourtant. L'azur lui présenta ses condoléances. Chose qu'elle entendait souvent en ce moment, mais c'était une forme de respect, et même si cela lui rappelait sans cesse la disparition de son père, la douce n'allait pas lui en vouloir. Alors lui aussi avait remarqué autant qu'elle, la fatigue qui se gravait sur son faciès pourtant doux et chaleureux ? Aimi aussi avait constaté avec peine que le jeune homme n'était pas au meilleur de sa forme. Alors autant faire en sorte d'aller bien tous les deux ?

« Merci Tenzin... Je sens que je ne vais pas regretter de t'avoir accueilli par ... la fenêtre... Je crois que nous avons tous les deux d'un bon brin d'énergie et de repos aussi, j'ai l'endroit parfait pour cela !»

La kunoichi à la chevelure grenat lui offrit un grand sourire, c'était aussi un moyen de se réchauffer le cœur, il n'y avait rien de mieux que cet étirement de lèvre, lui faisant voir toutes ses dents, pour se remonter le moral. Après lui avoir fait signe de la suivre dans un lieu qu'elle appréciait tout particulièrement. Il prit de nouveau la parole, parce qu'elle lui avait posé des questions. S'améliorer. C'était une chose que la rubiconde avait en tête. Parce que pour le moment, il n'y avait que ça à faire, redoubler d'efforts, s'améliorer, sans relâche. Aller sur les traces de Tomoe Chokoku ? Intéressant... Personne jusque-là avait fait part de son désir d'en apprendre au plus de la demoiselle qui semblait avoir été sur les lieux du champ de bataille. Aimi comprenait totalement son camarade, que savaient-ils de cet empire dont Taishi leur avait parlé ? Pas grand chose... Allaient-ils agir ? Ou ne rien faire... Après ce qu'il s'était passé à Kaminari, rien n'était certain. Et la vengeance... Ce sentiment dont la Chiwa connaissait que trop bien ces derniers temps, en voulant durement à tous ceux qui avaient un lien avec la mort de son géniteur.

« Ça tombe bien, moi aussi, je désire m'entraîner et m'améliorer. Parce que même si je n'ai pas le plus grand des pouvoirs, mon désir de venger la disparition de mon père est plus forte que tout. Concernant Tomoe, elle possède surement des informations précieuses, mais en ne sachant rien sur cet empire, je ne sais pas comment nous pourrions procéder... Tu t'es battu à nos côtés pour défendre la cité. Tu ne pouvais rien faire pour Etsuko-san et Shin-san malheureusement... Je ne doute pas qu'ils aient combattu vaillamment. »

Prendre le risque de se rendre au milieu d'un territoire conquit par un empire dont on ne savait pas grand chose... C'était dangereux. Même si c'était leur rôle d'effectuer des missions périlleuses, il ne fallait pas tomber non plus dans la gueule du loup aussi facilement. Qu'allait-elle faire ? C'était une question qui méritait réflexion. Durant de longues secondes, un silence naquit entre les deux iwajins, tandis que la rouquine réfléchissait à ce qu'elle voulait. Leurs pas les emmenaient vers le sommet des hauts-plateaux, le rare endroit où la végétation poussait dignement. Si le terrain pour s'entraîner était simple, se contentant d'un sol rocailleux. Il était bordé d'un parterre de fleurs où la rousse s'était déjà cachée, il y a quelque temps, tandis que le Borukan était tombé sur elle par hasard. C'était un endroit où on pouvait voir le paysage montagneux dans toute sa splendeur, où on pouvait se reposer tranquillement. Aimi se tourna vers Tenzin, en souriant doucement.

« C'est ici que je viens quand je ne suis pas au meilleur de ma forme. Je me suis dit que je pourrais aussi te partager cet endroit. On peut s'y entraîner ou s'allonger dans les fleurs et contempler le ciel. Je fais les deux en général. Même si actuellement, je suis épuisée. Pour vous répondre, il y a pleins de choses que je veux faire, mais je suis aussi perdue... Je veux m'entraîner, pour devenir plus forte, comme toi. Je veux continuer à soigner les gens. Je veux aussi faire payer tous ceux qui ont un lien avec le décès de mon père. Je ne sais pas ce que je vais faire de la boutique, qui est dans un sale état actuellement... Et je ne sais pas comment me rendre utile... Alors je pense que je vais essayer de m'informer sur cette résonance. Ensuite, en savoir plus sur cet homme au chapeau, qui semble si inatteignable. »

C’était un peu le fouillis dans ses explications. Reprenant son souffle après avoir parlé longuement, elle laissa son camarade assimiler ses paroles. Aimi en profita pour se poser au bord du parterre de fleurs et de s’allonger, ses jambes pendant dans un petit vide, tandis que son minois fixait l’étendue azur qui s’offrait à eux. En fixant le ciel, la Chiwa espérait retrouver le visage de ses parents, pour leur faire passer une multitude de messages. Quant à Tenzin, elle attendrait de savoir ce qu’il souhaitait faire.

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 8 Juil 2019 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Lun 1 Juil 2019 - 21:53
La Chiwa accepta mes condoléances avec pragmatisme, et m'offrit un grand sourire en me proposant de l'accompagner dans un endroit qu'elle appréciait particulièrement. Ce sourire faisant apparaître ses dents blanches et faisant transparaître son air bienveillant me réchauffa le coeur au point de laisser son sourire me contaminer. J'acceptai volontiers son offre et la suivit avec un peu plus d'engouement. Nous continuâmes ainsi notre promenade, mais mon coeur se sentait déjà un brin plus léger. Puis sur le chemin nous poursuivîmes notre conversation et je répondis à ses questions. Réponses auxquelles elle sembla réfléchir un instant avant de répondre à son tour. Je penchai la tête sur le côté -une mauvaise habitude que j'avais prise au fil du temps- en analysant ce qu'elle venait de dire. Ses paroles étaient chargés de sagesse et de bienveillance vengeresse, mais peut-être aussi d'un peu de limitations. Elle voulait venger son père, mais se pensait faible.

-Nous sommes tous passés par là. Mais en continuant ton entrainement et en missions, tu gagneras expérience et en puissance. Je n'en ai aucun doute, je vois la détermination dans ton corps et ton regard.

Elle tenta aussi de me soulager de ma culpabilité et mon sentiment d'avoir laissé mourir Etsuko et Shin, et j'entendais ce qu'elle disait. Je savais déjà cela au fond, mais ils étaient une perte de plus, une perte de trop, que je ne pouvais me pardonner entièrement. Concernant l'Empire et mon désir de retrouver la dénommée Tomoe, elle avait aussi raison quant au fait que nous avions bien trop peu d'informations sur eux. Mais c'était aussi la parfaite occasion pour en récolter. Et à ce sujet j'avais déjà réfléchi à quelques éléments de réponses. Des possibilités qui n'allaient pas s'avérer faciles à mettre en place, ou alors très dangereuses. J'avais une préférence pour l'une plus que les autres, même si celle-ci était bien plus "risquée" dans un sens.

-En ce qui concerne l'empire, je vois actuellement trois solutions. La première et celle que j'aime le moins, serait d'envahir à notre tour le Teikoku. Un raid, rapide, massif, avec l'élément de surprise si possible. La seconde option reviendrait à trouver quelqu'un sur place, un ancien Kumojin encore loyal à son ancienne nation, et qu'il nous serve d'espion pour apprendre ce qu'on sait. Et la dernière, serait qu'on envoie nous mêmes un petit détaché de shinobi pour s'infiltrer et récolter des informations. Je n'aime pas particulièrement les deux premières même si se sont les plus "sures". La dernière me permettrait éventuellement d'être sur place...

En continuant en silence, je n'avais pas manqué de reconnaître le chemin que nous arpentions et qui allait nous mener directement aux Hauts-Plateaux. Un sourire étira mes lèvres et je fus heureux de constater que l'eiseinin aimait elle aussi cet endroit. Cependant elle m'amena dans un recoin que je n'avais jamais visité auparavant. Un endroit sur les Montagnes qui bénéficiait d'un parterre de fleurs agréables. A leur vue, je ne pus m'empêcher de sourire avec un air triste en repensant à Etsuko et à ses fleurs. Je la laissai ensuite s'exprimer sur ce qu'elle souhaitait faire et sur les différents axes qui semblaient la travailler, et j'acquiesçai attentivement tout en m'asseyant sur les fleurs et en regardant à l'horizon.

-Je vois. Ce qui est sûr, c'est qu'à l'avenir on pourra s'entraider et s'entraîner ensemble. En ce qui concerne l'Homme au Chapeau, il semble difficile à atteindre, mais il semble relié à bien des choses qui se passent en ce moment... Ça ne m'étonnerait pas que cette résonance soit reliée à lui aussi pour être honnête...On sera bien aidé d'en savoir plus. Et d'ailleurs si tu as besoin d'aide pour réparer la boutique, je serai ravi de t'aider, fis-je avec un sourire.

Puis je regardai le ciel à mon tour et me perdis dans l'immensité de celui-ci, appréciant les moments tels que ceux là alors que le vent caressait nos corps las. Je tournai ensuite mon regard sur Aimi avec un sourire.

-Merci de m'avoir fait découvrir cet endroit. On pourra venir s'y entraîner un de ces quatres ! J'ai hâte de voir ce que tu sais faire.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Ven 5 Juil 2019 - 14:09
Ses trois parchemins sous le bras, et son Byakugan activé, Toph se dirigea vers les hauts plateaux et de quelqu'un qui n'avait pourtant rien à voir avec sa requête. Toph connaissait depuis peu cette brave genin, et s'était même confiée à elle. Pour autant, elle respecta leur intimité et ne chercha pas à savoir exactement ce qu'ils se disaient ou autre. Elle toussota pour faire connaitre sa présence.

Hum hum... Bonjour Tenzin-san, Aimi-san. Je suis désolée de vous interrompre, je ne demanderai qu'un moment de votre attention, enfin, surtout celle de Tenzin.

Elle lui tendit un de ses trois parchemins avant de prendre une petite voix officielle.

Tenzin-san, pour tes services rendus à Iwa, ta participation active à la défense du village, tes compétences et ton sang froid dans des circonstances difficiles, tu es nommé Jonin de la roche. La démonstration de sensorialité contre le kirijin sendai à, en particulier, été appréciée. Je te remets le papier officiel ici. Les félitications sont de rigueurs, cher rival.

Elle s'approcha de lui, avec hésitation, puis le prit carrément de ses petits bras (en ayant sauté auparavant, histoire de l'attraper au niveau des épaules car lui chuchoter dans la poitrine n'aurait pas été des plus convenant pour le message qu'elle avait à faire passer à un niveau suffisamment bas pour que l'eisenin ne l'entende pas.)

Saches aussi que les kappa et les tengus ont été impressionnés.

Elle le lâcha et se réceptionna au sol sans trop de souci. Tenzin avait en effet fait preuve d'une maitrise dans sa dissimulation rarement vue à Iwa. Son combat avec Ikaku avait été scruté par des recruteurs. Il y ferait une belle carrière, sans doute. Toph y aurait également fait la sienne, si un autre appel n'arrivait pas désormais à ses oreilles. Elle ramassa deux parchemins qui étaient tombés au sol et se tourna vers Aimi cette fois-ci.

Aimi-san, encore désolé pour l'intrusion. Pour ton information, tu as été assignée à mon équipe. Je t'inviterai d'ici peu à une réunion. Je vais vous laisser, en m'excusant de vous avoir dérangé. J'ai en effet d'autres personnes à visiter.

Toph leva ses deux mains en l'air, chacunes avec un parchemin dedans. Son Byakugan toujours activé, elle sortit de la zone pour prendre une autre direction. Deux chakra, dont l'un d'entre eux très familier était sa prochaine cible...
Spoiler:
 

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Lun 8 Juil 2019 - 11:28


Le vent qui nous porte




L’oiseau bleu trouvait les mots justes pour Aimi qui pensait la même chose, en persévérant, en enchaînant le travail à l’hôpital, les entraînements, les apprentissages et les missions, tout irait dans ce sens, celui où tous les efforts seront récompensés un jour ou l’autre. De moins, la Chiwa manœuvrera dans cette optique. Un sourire s’afficha sur son doux faciès, la kunoichi était contente qu’il puisse constater à quel point une aura de détermination émanait d’elle, parce que même si en ce moment son cœur se remettait doucement de la peine et de la douleur subies, cet éclat de volonté volcanique était toujours présent dans ses iris. Se dirigeant vers les hauts-plateaux, déambulant à ses côtés, la jeune femme écoutait son partenaire lui présenter trois solutions concernant l’empire.

Tout comme lui, la première était la moins emballante, parce qu’un raid contre l’inconnu revenait à courir un risque inconsidérable et ce n’était certainement pas le moment pour la cité d’envoyer toutes ses troupes pour attaquer un empire dont on ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve. Que représentaient leurs troupes ? Quelles étaient les capacités que possédaient les assaillants ? Leur objectif ? Ils ne savaient rien. La seconde semblait déjà plus envisageable, mais pour cela, il faudrait déployer un membre de la Roche digne de confiance et aux capacités en espionnage très poussées. Enfin, le dernier revenait presque au même, mais en ralliant d’autres shinobis pour une mission espionnage. Cette dite solution semblait l’intéresser parce qu’ils semblaient vraiment déterminés à participer à cette quête.


« Je suis d’accord que la première solution n’est sûrement pas la bonne, je ne nous vois pas lancer un assaut sur un terrain dont on ne connaît rien, cela serait de l’inconscience même… Mais si nous avions une personne ou une troupe qualifiée dans l’espionnage, pourquoi pas ? Nous avons besoin d’informations, rester à l’écart sans savoir ce qui se prépare, s’en est effrayant… »

Les deux shinobis de la cité rocheuse arrivèrent enfin à destination, un fin sourire se dessinant sur leurs lèvres. Aimi profita de ce moment silencieux pour s’installer sur le rebord du parterre de fleurs et de lui expliquer ce qu’elle désirait, celui-ci ne tarda pas à la rejoindre, tandis qu’elle laissait ses jambes gigoter comme elles le voulaient. S’entraîner et s’aider mutuellement, la médic-nin était complètement pour, trouvant l'idée alléchante. Parce qu’apprendre des meilleurs était une bonne manière de gravir les échelons le plus efficacement. Cet homme au chapeau… Tout le monde pensait similairement : il semblait hors portée d’atteinte tout en étant relié à beaucoup de choses, peut-être que c’était grâce à tout cela, qu’ils pourraient peut-être trouver une piste le concernant. Aimi n’avait pas émis l’hypothèse que cet individu puisse avoir un lien avec le phénomène étrange qui avait atteint Iwa et Kumo, mais ce n’était pas une idée à écarter. Son doux visage se posa sur Tenzin tandis que ses lèvres s’étiraient dans un grand sourire.

« Merci, je ne manquerai pas de te faire savoir si j’ai besoin d’aide. Et ce serait un honneur pour moi de m’entraîner avec toi, j’ai cru comprendre que tu possédais des capacités en Futon, tout comme moi. Concernant l’homme au chapeau, tu as raison, il semble lié à beaucoup de choses, je ne sais pas si la résonance a un lien avec lui, mais c’est une hypothèse à garder dans un coin de notre tête !»

Se souriant mutuellement, une présence non loin d’eux attira leur attention ainsi qu’un toussotement. Aussitôt, la rubiconde se redressa tout comme son camarade avant de s’incliner respectueusement devant la personne qui venait d’arriver : Toph Hyûga. Que faisait-elle ici ? La petite pupille pale semblait vouloir parler à l’azur. Ses iris écarlate se posaient sur le parchemin tendu, restant un peu en retrait. Aimi assistait donc à une promotion, le Konran était officiellement déclaré comme Jônin de la Roche, c’était une très bonne nouvelle tout cela ! L’Eisei nin ne doutait pas qu’il méritait amplement ce titre. Soudain, elle tenta de rejoindre son oreille pour murmurer quelque chose qui ne la regardait pas, mais la scène était assez drôle au vu de la petite taille de la détentrice du Byakugan, mais elle resta de marbre. Se tournant maintenant vers elle, la Chiwa se tenait droite.

Assignée à son équipe ? Tiens, tiens tiens… La doucereuse hocha de la tête et s’inclina respectueusement, lui faisant savoir qu’elle attendrait la convocation avec impatience. Alors comme ça les deux iwajins allaient devoir travailler ensemble ? Cela faisait très longtemps que la rousse n’avait pas eu une équipe… Seraient-elles toutes les deux en binôme ou un troisième membre viendrait compléter l’équipe ?

Beaucoup de questions se baladèrent dans sa tête, tandis que Toph disparaissait très rapidement de la vue des deux combattants. Souriant doucement, la jeune femme se rapprocha du jeune homme, posant une main sur son épaule.


« Mes sincères félicitations Tenzin-san. Toi qui semblais dire que les résultats n’étaient pas très concluants, je trouve que cette promotion signifie beaucoup, je ne doute pas que tu le mérites. Alors crois en toi, et devenons encore plus forts ensemble ! »

Un petit clin d’œil à son encontre, elle sourit avant de lever le visage vers le ciel. C’était une belle journée qui donnait envie de se battre, qui éloignait les songes les plus tortueuses et laissait place à l’espoir et à la rage de vaincre.


_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 13:59
Son sourire répondit au mien pendant que la discussion se poursuivait. Je pouvais sentir que l'eisenin était aussi déterminée que moi à progresser, à s'entraîner et à mettre ses projets en route. De la même manière, elle partagea avec moi ses pensées sur les différentes parties de ce que je voyais comme un projet : non seulement pour en savoir plus sur l'Empire du Feu, mais aussi pour en savoir plus sur la mort de mes amis et mentors. Elle était plutôt d'accord avec ce que je disais, et bien que ce projet n'était même pas encore à l'état d'oeuf, cela me soulagea un peu d'en discuter avec quelqu'un. J'avais l'impression ces derniers temps que nous étions restés bien trop passifs, et j'espérais que les choses changeraient un peu. Et que nous arrêterions de subir ce que le monde shinobi, l'Homme au Chapeau ou qui que ce soit tentait de nous faire endurer. Et j'étais assez d'accord avec elle sur le fait qu'il était important d'en savoir plus, que ce soit sur le Grand Méchant Loup, ou sur Teikoku, ou encore sur cette résonance. Cependant nous changeâmes un peu de sujet lorsqu'elle me remercia de proposer mon aide. Je hochai la tête avec un sourire entendu. Et je fus surpris d'apprendre qu'elle était elle aussi une utilisatrice du Futon. Un grand sourire étira mes lèvres.

-Eh bien ça tombe bien en effet ! On pourra s'entraîner et discuter par rapport à tou...

J'entendis un discret toussotement et me retournai vers l'origine du bruit pour découvrir Hyûga Toph. J'affichai un air surprit alors que je me demandais ce qu'elle pouvait bien faire ici. Pas que sa présence sur les Hauts-Plateaux fut étrange en elle-même, mais la Conseillère semblait vouloir s'adresser à nous, et à moi plus particulièrement. Il y avait-il du nouveau par rapport à ce dont nous avions discuté suite à la réunion avec Taishi ? Cela me semblait un peu rapide mais qui savait ? Cependant, il s'avérait que je me sois complètement trompé sur la raison de la présence de la Hyûga. Et lorsque je compris de quoi il en retournait, mes yeux s'ouvrirent en grand. Il semblait que mon combat contre le Sendai lors de l'attaque contre Iwa n'était pas passé inaperçu. Et pour cela, j'avais reçu le privilège de me faire nommé Jonin de la Roche. Je restai un court instant ébahi, des étincelles de reconnaissance se répandant dans mes membres, avant de réagir. Je m'inclinai face aux félicitations de ma plus grande rivale.

-Merci pour l'honneur que vous me faîtes. Je tâcherai de ne pas vous décevoir.

Mais alors que je me redressais, il semblerait que Toph n'ait pas fini. Elle s'appuya sur mes épaules, me tenant fermement entre ses petites mains. Et par réflexe, je durcis mes épaules afin qu'elle puisse y tenir sans problème pour venir me chuchoter à l'oreille la suite. Non seulement j'avais été promu jonin, mais ma démonstration semblait aussi avoir convaincu les Tengus de m'ouvrir leur porte. Je supposai sans trop de mal que j'allais bientôt avoir une nouvelle rencontre avec ces derniers. Mais pour l'instant, c'était de la joie et de l'excitation qui parcourait mes veines. J'avançais, et je comptais continuer à avancer pour protéger au mieux la Roche. Ces quelques distinctions me prouvaient que, malgré tout ce qui venait de se passer, j'étais sur le chemin de la progression. Mes efforts payaient. Ma rivale ne resta pas plus longtemps et je la remerciai avant qu'elle parte. Et nous retournâmes à notre conversion avec Aimi.

-Merci, Aimi-san, répondis-je avec le sourire. C'est vrai...les efforts paient, et je vais continuer à donner le meilleur de moi-même. Nous deviendrons plus fort ! Et comme mon rôle l'indique, si jamais tu veux des conseils pour le fûton, je serai tout ouïe. On pourrait en discuter, ça me profitera à moi aussi, j'en suis certain. Et je ne doute pas que tu progresseras maintenant que tu fais partie de l'équipe de ma rivale ! C'est un très bon professeur.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 12:04


Le vent qui nous porte




Un sourire accroché à ses lèvres tandis qu'elle observait la scène qui se déroulait sous ses iris rougeoyants, Tenzin était un jeune homme très humble et Toph était une jeune fille surprenante. Avec une puissance et paradoxalement une certaine fragilité que tous les enfants possédaient en soi. Savoir qu'elle allait faire partie de son équipe, c'était une surprenante nouvelle, mais la meilleure qu'il puisse arriver, parce qu'à ses côtés, il était certain qu'elle deviendrait plus forte. De plus, Aimi mettrait tout en œuvre pour cela parce qu’il était hors de question qu’elle se repose sur les autres. L’oiseau du vent promit qu’il redoublerait d’efforts et en cela, la Chiwa était fière de savoir qu’outre sa promotion, il continuera de se battre pour donner le meilleur de lui-même, ne se reposant pas sur ses lauriers. Comme la rubiconde, il maniait le fûton et sûrement à un meilleur niveau. D’ailleurs, il y a peu de temps, la kunoichi s’était rendue à l’académie pour lui demander de l’aide, mais elle était tombée sur cette douce Gabushi, avec qui elle s’était entraînée en bonne et due forme, cette jeune femme possédait aussi des prouesses dans le maniement du vent et celles-ci étaient très surprenantes, parce qu’elle avait commandé les brises de façon puissante et cela, sans réaliser de mudra au préalable.

« Je ne doute pas qu’aux côtés de Toph-san, je progresserai. En tout cas, si vous le souhaitez bien, j’aimerais beaucoup travailler encore plus mon fûton et je suis certaine qu’à vos côtés, j’évoluerai ! Peut-être que vous pouvez me montrer une technique offensive ou défensive qui pourrait m’aider, Tenzin-sensei ? Ou me donner des conseils sinon, j’ai rencontré Gabushi-san qui a utilisé le fûton de façon très différente, sans user de mudras, ça m’a beaucoup interpellé. »

En y réfléchissant bien, la doucereuse possédait quelques techniques basiques de vent, ainsi qu’une imposante offensive qu’elle ne pouvait pas utiliser aussi simplement, parce qu’elle était gourmande en chakra. Son favori croissant de chakra pouvait être très efficace, mais cela ne suffisait pas, et ses bourrasques défensives étaient aussi très utiles, mais il manquait un quelque chose, ce petit vide qui pourrait être comblé avec de l’aide et du travail. Son doux visage se leva, ses pupilles carminées observant le ciel azuré tandis qu’elle laissait la brise caresser sa délicate peau, essayant d’entrer en harmonie avec l’affinité qu’elle affectionnait tant. Comme souvent, Aimi essayait d’envoyer ses pensées à ses parents qui la regardaient sûrement de là-haut. Inspirant un bon coup, la combattante de la roche reporta son attention sur le Konran, un fin sourire se dessinant sur ses lèvres avant de s’incliner respectueusement, le remerciant pour son aide future. Ses pas s’éloignèrent légèrement du nouveau jônin, s’étirant par la même occasion, elle était très rouillée depuis quelques jours et il était temps de se remettre sur ses pieds.
(dsl pour le petit post, on se rattrapera !)

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Sam 5 Oct 2019 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 23:05
Notre discussion continua bon train, et bien que la matinée avait commencé sur des notes très tristes et peu encourageantes, la suite de la journée s'était révélée bien plus galvanisante et rafraîchissante. Bien plus légère aussi. L'arrivée de Toph -et son départ tout aussi prompt- n'avait fait que renforcer ce sentiment de légèreté qui avait fini par nous habiter. Il était au final très agréable de passer quelques temps en compagnie de la rousse pour sa compagnie reposante. Je n'avais pas eu ce genre de conversation depuis maintenant un certain temps, et j'avais presque oublié quel saveur ces dernières avaient. Elle prit à nouveau la parole, et cette fois-ci c'était pour quelque chose de tout aussi intéressant. Toph était certes à présent le senseï et cheffe d'équipe d'Aimi, cependant, j'étais toujours le senseï du futon de l'Académie, et à ce titre, c'était avec plaisir que je partagerais mes connaissances avec la petite aux cheveux écarlates.

Mais alors que je tiquais sur ce que venais de dire Aimi à propos de Gabushi-san, mon nez fut soudain assailli d'une multitude d'odeurs. Celles des fleurs, riches et voluptueuses. Celle de la terre, forte et douce à la fois. Et l'odeur plus discrète mais bien aussi présente de la Chiwa. Une odeur propre et douce, à laquelle je n'avais jamais fait particulièrement attention auparavant mais qui remplissait à présent mes narines. Je parvenais même à sentir l'odeur de Toph, encore présente sur les lieux, alors qu'elle était partie quelques minutes plus tôt. Mais qu'est-ce qui se passait, bon sang ! Mon nez me jouait des tours ? Accablé par toutes ces odeurs et leur puissance inhabituelle, un mal de crâne me vrilla l'esprit. Trop d'informations me parvenaient en même temps. Je me pris la tête entre les mains brièvement avant de couper ma respiration et ainsi couper toute odeur qui me parvenait. Après quelques secondes dans cette position fragile, ma respiration finit par revenir et je m'aperçus que le monde avait repris son aspect olfactif normal. Ou presque. J'avais toujours l'impression de sentir un peu mieux les odeurs, mais très légèrement. Je relevai la tête avec un sourire d'excuse, et m'adressai à Aimi en tentant de mettre de côté cet évènement un brin perturbante.

-Désolé, j'ai eu comme qui dirait une petite migraine.

Même si les migraines rendaient les gens d'ordinaire plus sensible au son et à la lumière, et non pas aux odeurs. Mais qu'importaient. Je repris avec un sourire à l'attention de la chevelure écarlate.

-Ce serait avec plaisir que je te montrerai ce que je sais faire. Je vais te faire une petite démonstration de quelques techniques, et tu me diras ce que tu désires apprendre dans un premier temps. Ça te va ?

Instinctivement, je tendis ma main vers mon dos, l'endroit où trônait ma faux en permanence. Sauf qu'en ce jour, je n'avais pas apporter mon arme avec moi. Je n'avais pas cru nécessaire de l'emmener, et je ne pensais pas partir pour cela. Je l'avais donc laisser à mon dojo, et me rendant compte de cela, ma main s'immobilisa en plein vol alors que je faisais la moue. Je n'en avais aucunement besoin pour lancer mes techniques liées au vent, cependant j'avais pris l'habitude de le faire.

-Il semblerait que j'ai oublié ma faux. Et c'est un excellent moyen d'entamer la discussion sur la capacité de Gabushi-san à faire du fûton sans faire de mudras. Une particularité que je partage avec elle, et qui est commune à nous autres assimilateurs. Grâce à notre proximité avec notre affinité, nous sommes ainsi en mesure d'utiliser notre élément sans avoir recours à des mudras. Je t'en fais la démonstration.



Cependant suite à cette petite démonstration, un nouvel épisode de gêne fit sa place. Cette fois bien plus intense. Sans que je ne m'en rende compte, mes yeux changèrent de couleur pour virer au doré. Ma vision des couleur s'altéra pour devenir bien plus sombre avec quelques nuances de bleu et essentiellement de blanc et noir. Inconsciemment, je baissai instinctivement la tête afin d'échapper au regard de l'eisenin. Ma respiration ainsi que celle de ma camarade devinrent rapidement assourdissant et les odeurs se renforcèrent à nouveau pour devenir ingérables. Là c'était vraisemblablement une migraine de tous les diables ! Ou était-ce autre chose ? Je sentis mes canines grandirent, légèrement, cependant suffisamment pour que ce soit douloureux. Une nouvelle fois, je me pris la tête entre les mains et fermai mes yeux, ma bouche et coupai ma respiration du mieux que je pus. Il fallut cependant plus de temps pour que la crise passe cette fois-ci. Une fois passée, je fis comme si de rien était et relevai la tête vers ma camarade. Tout était revenu à la normal. Mais que s'était-il passé ?

-Désolé, j'ai la migraine ces temps-ci visiblement... Voilà pour les techniques que je peux te montrer. Tu as des questions ou des préférences ?

Je préférai laisser de côté pour l'instant l'épisode qui venait de se produire. Après tout, je ne savais pas ce que c'était. Mais...Cela me rappelait dangereusement quelque chose que j'avais déjà vu auparavant, chez quelqu'un d'autre. Etait-ce seulement possible ? Comment ? Pourquoi ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mar 3 Sep 2019 - 14:25


Le vent qui nous porte




En revenant à des sujets plus sérieux, Aimi repensa à une chose importante, Tenzin était connu pour ses capacités en matière de Futon et la rubiconde avait souvent été à sa recherche. Maintenant qu'elle l'avait devant lui, sans personne pour les déranger, la doucereuse n'allait pas se gêner pour lui demander de l'aide. Et ce qu'elle fit sans hésiter, en lui expliquant qu'elle voulait développer son pouvoir du vent, tout en partageant ses impressions sur son entraînement avec la belle et mystérieuse Ashikaga, qui avait démontré une utilisation du futon de manière bien distincte, la laissant perplexe à souhait. Très passionnée et pleine d'entrain, la rousse attendait une réponse de la part de son potentiel sensei de la journée. Mais sa réaction en fit toute autre, inquiétant même l'Eisei nin qui s'approcha du jeune homme qui se tenait la tête, souffrant d'un mal inconnu. Tout semblait s'être calmé, lorsqu'il releva la tête et qu'il lui sourit pour la rassurer, prétextant une migraine. Arquant un sourcil, elle voulait bien le croire, mais se montrerait attentive, dans le cas où cela se reproduirait. La Chiwa était quelqu'un de précautionneux et préférait toujours prévenir que guérir.

La kunoichi sourit de toutes ses dents, lorsqu'il accepta de lui montrer ce dont il était capable, elle hocha de la tête vivement, ayant hâte de le voir à l'œuvre. Tandis qu'il passait une main dans son dos, Aimi recula légèrement, s'attendait à le voir s'apprêter à des démonstrations impressionnantes, mais rien. Il avait donc oublié sa faux, une arme qu'il utilisait pour manier le vent ? Lorsque le saphir mentionna Gabushi, l'iwajin rousse se fit plus attentive, cette façon de faire apparaître le futon sans mudras, c'était donc une particularité qui leur était propre ? Les assimilateurs... Mais oui ! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plutôt ? Peut-être qu'elle avait eu de rares occasions de les rencontrer et que les seuls, étaient ceux touchés par la vague de résonnance... Cela rendait la chose bien compliqué, si Gabushi était capable de s'assimiler avec le vent...

Le Konran commença donc les demonstrations par un mouvement de la main bref, qui déclencha une bourrasque concentrée qui frappa de plein fouet un pauvre rocher, finissant couvert d'entailles. Une technique qu'elle n'avait pas dans son arsenal et qui pourrait être intéressante. La seconde était du même type, mais la vitesse et la puissance en étaient décuplées, faisant écarquiller les yeux d'Aimi qui semblait encore plus emballée par celle-ci. La troisième montrait un autre aspect du futon, cela lui faisait d'ailleurs penser aux aiguilles raiton de Musashi. Celles-ci perforèrent donc le pauvre rocher, une autre offensive intéressant qui méritait qu'on s'y attarde. Le choix allait être difficile ! Pour couronner le tout, le nouveau Jônin de la Roche lui montra cette fois-ci un arsenal plutôt défensif, parce que c'était tout aussi important. Celle-ci surprit moins la rubiconde parce qu'elle possédait déjà une technique de ce style. Il fallait donc choisir entre les trois premières. En repensant à ce qu'elle pouvait faire, la décision n'était pas si compliquée que cela en fait.

Cependant, alors que la médic nin voulait prendre la parole pour lui donner son impression, une nouvelle scène inquiétante se déroula sous ses iris rougeoyants. Les siens, d'ailleurs, changèrent de couleur, devenant aussi dorés que le soleil, et même perçants, ce qui la fit légèrement frissonner. Tout d'abord, surprise, la Chiwa n'hésita pas une seule seconde à s'approcher de lui et poser ses mains sur ses épaules. Quelque chose n'allait vraiment pas, sa fameuse migraine durait même bien plus longtemps, d'instinct, ses paumes se retrouvèrent recouvertes d'un chakra verdoyant, tandis qu'elle posa une main sur sa tête, pour essayer de le soulager. Presque aussitôt, il revint à lui-même, et lui adressa la parole comme si tout était normal. Mais Aimi ne pouvait pas rester sans rien dire, pas après ce qu'elle avait vu.


« Tenzin-san, je suis désolée, mais il va falloir qu'on parle tout d'abord de ce qu'il vient de se passer. Je suis presque certaine que ces migraines ne sont pas anodines. De plus, j'ai vu vos yeux changer de couleur et devenir dorés, avec un air limite... bestial... Cela, vous arrive-t-il depuis longtemps ? Concernant le futon... Le Dai Kama Itachi me semble le plus intéressant, j'ai réussi à créer une attaque de plus forte envergure, et de plus petite même, mais je n'ai pas réussi à doser un entre-deux. Mais avant, je m'inquiète pour vous, nous pouvons faire cela une autre fois si vous ne vous sentez pas en forme. »



_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Sam 7 Sep 2019 - 23:01
Lors de ma première migraine, Aimi s'était rapproché de moi d'un air inquiet, mais s'était laissé rassurer par mes propos. A vrai dire je n'avais aucune idée de ce qui était en train de se passer et je n'avais à vrai dire aucune explication à lui donner. Mais cela ne posa aucun soucis sur le coup. Elle me sourit de toutes ses dents, et j'oubliai rapidement cet épisode peu agréable en me laissant contaminer par sa joie. Je lui souris à mon tour, et je commençai ainsi ma démonstration de techniques fûton. Aimi regarda attentivement les techniques que je lui montrais, et semblait assez heureuse de ce que je pouvais lui proposer. Mais je vis son regard s'attarder sur l'une des techniques en particuliers, et cela me fit un peu sourire. C'était à vrai dire l'une de mes techniques favorites, que j'utilisais régulièrement en combat. Le Dai Kama Itachi.

Cependant avant qu'elle ne put prendre la parole, la migraine me vrilla la tête une nouvelle fois, bien plus intense que la première. Me prenant la tête dans les mains, je sentais des transformations s'opérer en moi. Mes canines, ma vision, mon odorat et mon ouïe. Je n'eus pas à lever la tête pour entendre et sentir l'eisenin se rapprocher de moi. Elle posa alors ses mains sur ma peau, et une lueur verte s'en dégagea. Immédiatement, je me sentis mieux, et je sentis les symptômes se rétracter et mon corps revenir à la normale. Je relevai ma tête avec un sourire d'excuse en tentant de faire passer ce nouvel épisode pour une simple migraine, mais la kunoichi ne fut pas dupe. Coupant court à toute excuse de ma part, elle revint sur le sujet en demandant à ce qu'on en parle. Lorsqu'elle m'apprit que mes yeux avaient tourné au jaune voir au doré, j'écarquillai ses derniers, perdu. C'était donc cela le changement dans ma vision que j'avais perçu ? Cela m'arrivait-il depuis longtemps ?

-Eh bien non, pas du tout. C'est la première fois que ça m'arrive. Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé...mais j'ai vu en noir et blanc...Et mes sens se sont un peu amplifiés...

Cependant je décidai de mettre cela de côté pour l'instant. Je n'avais pas trop le temps d'y penser, et je ne voulais pas que cela interfère avec l'entraînement que nous avions commencé un poil plus tôt. Peu importe ce qui était en train de m'arriver, je pouvais mettre cela de côté.

-Merci pour ton aide. Mais je préfère ne pas y penser pour l'instant. Si jamais ça se reproduit, je te laisserai m'examiner. En attendant, concentrons-nous sur cette nouvelle technique, terminai-je avec un grand sourire.

Par ailleurs, j'avais remarqué que depuis que la Chiwa avait été spectatrice de ma nouvelle promotion, elle avait -certainement inconsciemment et machinalement- recommencé à me vouvoyer. Ce que je ne manquai pas de lui faire remarquer pour lui rappeler qu'il était absolument pas nécessaire de recourir à ce genre de politesse, avec un sourire taquin. Ensuite je revins à l'objet de cet entraînement. Je me replaçai à nouveau face au rocher.

-Va pour le Dai Kama Itachi. Le principe de cette technique est de concentrer une grande quantité de ton chakra dans ta main, et de fouetter l'air devant toi en relâchant le chakra et en le transformant en vent.

Pendant que je parlais, je fis dans le même temps une démonstration. Armant ma main, j'y concentrai mon chakra que je convertis en fûton, et d'un geste brusque le relâchai vers la roche en une grosse rafale. C'était pour se faire la première étape. Elle n'était pas encore tranchante, et la rafale qui caressa le rocher était certes forte mais ne laissa aucune marque sur la roche.

-Dans le même temps, il faut que tu aiguises ton chakra en imaginant plusieurs lames de vent à l'intérieur de la rafale.

Je repris exactement le même geste, mais cette fois-ci, en relâchant le vent, j'imaginai que celui-ci se frottait contre lui-même pour créer à l'intérieur de la rafale des vents tranchants. Le rocher, déjà bien amoché, se recouvrit de nouvelles marques profondes. C'étaient les deux principales étapes pour parvenir à maîtriser cette technique. Je laissai donc Aimi commencer à essayer, la laissant voir ce qui lui venait naturellement ou pas. En fonction des endroits où elle avait le plus de mal, nous reviendrions dessus petit à petit. Je lui donnai juste une autre consigne.

-Pour les mudras, fait comme tu le sens le mieux, en pensant à inclure le mudra du dragon qui aide à la manipulation du vent. Si tu sens que certains t'aident plus que d'autre à concentrer ton chakra pour cette technique, n'hésite pas à ajuster.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Sam 5 Oct 2019 - 14:07


Le vent qui nous porte




Le Soin semblait avoir fait effet, le calme était revenu et son visage déformé par la douleur reprenait en sérénité. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la médic nin, Aimi savait que ce n’était pas anodin, et on ne la lui faisait pas à elle. La jeune femme avait vu assez de patients pour savoir quand il s’agissait d’un simple mal de tête ou d’autre chose, et vu la couleur de ses iris qui s’étaient modifiés, ce n’était pas seulement une migraine. D’ailleurs, la rubiconde lui fit part de ce qu’elle avait aperçu et cela semblait bien le surprendre. Voir en noir et blanc… Pupilles qui changent de couleur… Des choses qu’elle avait l’impression de revoir, des modifications qui lui faisaient penser aux métamorphoses de Ryoko. Ses sens, qui s’étaient amplifiés, ne faisaient que confirmer sa pensée. Tandis que la jeune femme s’apprêtait à prendre la parole, il lui coupa l’herbe sous le pied, la remerciant pour son aide. Le Konran ne voulait pas y penser, ce qu’elle pouvait comprendre, ce genre de chose était déstabilisant et surtout quand on ne pouvait même pas le contrôler. Peu convaincue par ses paroles, l’azurite lui promit toutefois qu’il la laissera l’examiner si cela se reproduisait. La jeune femme lâcha un petit soupira de résignation, qui faisait bouger ses épaules au même rythme. Une fois cette technique apprise, on verra comment il se comportera. D’ailleurs, il lui rappela de le tutoyer, chose qu’Aimi avait oubliée de faire, habituée à utiliser ces formalités respectueuses. La jeune femme se contenta de sourire, embarrassée et hocha de la tête en guide d’approbation.

Un air sérieux prit place sur le minois de la rubiconde qui observait attentivement le jeune homme face au rocher. Il lui expliqua que le principe de la technique était d’emmagasiner une grande partie de chakra dans sa main et de le relâcher d’un coup de main puissant, devant soi. Pour lui, c’était une chose plutôt facile, étant donné qu’il n’avait pas de mudras à effectuer. Pour la Chiwa, il fallait qu’elle réalise les mudras, avant de pouvoir lancer cette bourrasque impressionnante vers la roche. On pouvait voir la puissance émanait du vent, sans la marquer de balafres. Mais cela n’allait pas tarder à arriver, avec les explications du nouveau jônin d’Iwa. En effet, il expliqua à la kunoichi qu’il fallait qu’en plus de réaliser une rafale, aiguiser son chakra de manière à créer plusieurs lames à l’intérieur, tout cela, suivi d’une démonstration de sa part. Le vent relâché sur le pauvre rocher se vit recouvert de marques profondes, surprenant légèrement la kunoichi. C’était une technique puissante qui pouvait engendrer des blessures très graves. Avant de commencer, la jeune femme écouta son sensei lui donner un autre conseil : celui d’inclure le mudra du dragon, qui aidait à la manipulation du vent et de modifier à sa guise. Aimi contrôlait très bien son chakra, surtout concernant la médecine, mais là, il ne s’agissait pas de faire appel à ses dons médicaux et c’était donc plus difficile pour elle.

La rousse inspira profondément et se plaça devant un autre rocher, qui n’avait encore rien reçu. En réfléchissant, la technique de la bourrasque, elle la connaissait, de même pour la lame de vent. Mais là, il fallait être capable de mélanger les deux et qu’en plus, qu’il n’y ait pas qu’une seule lame, mais plusieurs qui se mélangent ensemble. Comme Tenzin, la combattante décida d’y aller par étape. La première : créer une bourrasque toute aussi puissante que la sienne. Pour la rousse, cela ne serait pas le plus compliqué, parce qu’elle savait en faire des très puissantes et des plus modérées. Il fallait seulement qu’elle dose de manière à être entre les deux. Aimi commença alors à réaliser des mudras qu’elle connaissait bien, avant de concentrer du chakra important, tout en inspirant fortement, avant de relâcher le tout dans une immense bourrasque, peut-être même un peu trop forte pour la technique qu’elle devait apprendre. Tous les débris autour s’étaient envolés en même temps, avant de retomber lamentablement à la fin de la tornade. La rousse se gratta légèrement le sommet de la tête en grimaçant un peu. Moins fort, et plus précis. La Chiwa réitéra alors la technique, en réalisant les mêmes mudras pour créer une bourrasque, tandis qu’elle tenta de doser moins fortement le chakra, inspirant et expirant, relâchant une puissante bourrasque, mais bien plus précise et rapide. Celle-ci tapa la roche, sans l’endommager. Son attention se porta sur Tenzin. .


« J’ai l’impression que ça ressemble assez à ce que tu as fait, non ? Ensuite, il faut que je fasse des lames de vent à l’intérieur de cette bourrasque grâce au mudra du dragon, c’est cela ? »




_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Lun 7 Oct 2019 - 22:59
Lorsque je commençai à ressentir le soulagement dû aux soins prodigués par l'eisenin, celle-ci sourit. Cependant elle n'était pas dupe, et lorsque je voulus faire croire que ce n'était pas grand chose, je vis sur son visage qu'elle n'y croyait pas vraiment. Au-delà des symptômes qui s'étaient emparés de moi, elle semblait comprendre que quelque chose était en train de changer en moi. Toutefois, je ne savais pas moi-même ce qui se passait, et mon cerveau s'embrouillait de ces nouvelles sensations, de telle sorte que je préférai couper court à la conversation avant qu'elle n'ait lieu. Bien que cela avait l'air d'embêter ma camarade iwajin, elle accepta tout de même de ne pas continuer sur le sujet et me laissa le loisir de rediriger la conversation sur la technique que je voulais lui apprendre.

Je fis une démonstration détaillée et par étape de la technique du Dai Kama Itachi, et Aimi regarda attentivement les différents mouvements que je faisais et les explications que je lui donnais. Elle sembla surprise lorsqu'à la différence de la première offensive qui venait juste heurter le rocher, la seconde fit apparaître de profondes entailles sur ce dernier. Lorsque ce fut à son tour de reproduire la technique, elle ne tarda pas à se mettre en position. Je soufflai, et regardai attentivement ses mouvements pour voir et comprendre ce qu'elle faisait. Elle composa naturellement quelques mudras, puis inspira grandement avant de relâcher un puissant souffle. Un très puissant souffle. J'écarquillai les yeux face à la puissance de la technique qui vint tout balayer sur son passage et frapper violemment le rocher qu'elle avait pris pour cible. Je compris bien rapidement que la kunoichi de la Roche avait réalisé ces mudras avec une telle aisance parce qu'elle connaissait certainement une technique similaire. Puissante. Et pas vraiment similaire au Dai Kama Itachi.

Après que mes cheveux soient retombés suite au vent provoqué par la kunoichi, je m'apprêtais à le lui dire lorsqu'elle je la vis aborder un air perplexe. Elle se gratta la tête, consciente qu'il lui manquait quelque chose. Ou plutôt qu'elle avait mis un soupçon de chakra en trop. Elle recommença une nouvelle fois sans que je n'ai rien à lui dire, et cette fois-ci ce fut beaucoup mieux. Sa technique était bien plus concentrée, plus rapide, plus précise. Je souris. Elle maîtrisait bien son chakra. La rafale frappa le rocher avec force, mais aucune entaille n'y apparut. La Chiwa se tourna ensuite vers moi pour la seconde étape.

-En effet, en mêlant à tes mudras celui du dragon, ça facilitera ton contrôle du vent.

Puis après je pris un air penseur. Elle avait certes reproduit la rafale de vent que je venais de lui montrer, mais elle l'avait fait avec sa bouche. Ce qui en soit n'était pas un soucis, mais cela risquait de la gêner pour la suite. Faire des techniques de vent de projection par la bouche c'était facile. Faire une "lame" de vent en y mêlant un mouvement de tête, c'était aussi facilement réalisable. Cependant, pour mêler les deux, cela allait s'avérer bien plus compliqué.

-J'ai vu que tu utilises naturellement ta bouche. Mais pour la suite, je te conseillerais de plutôt utilisée ta main. La technique consiste à créer une rafale de vent, avec à l'intérieur du chakra qui formera plusieurs lames de vent. Cela sera beaucoup plus facile de visualiser et de manipuler le vent avec tes mains pour parvenir à ce résultat.

Je pris une légère pause pour lui permettre d'entendre et d'assimiler ce que je venais de dire. Puis je repris juste après.

-La puissance est parfaite. Mais maintenant, en frappant l'air de ta main, il faudra que tu t'imagines affiner et affûter les différents courants d'airs qui composent ta rafale de vent. Les affûter tous simultanément, et au mieux, pour créer des courants coupants à l'intérieur de cette rafale.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mer 6 Nov 2019 - 14:02


Le vent qui nous porte




Tandis que le Konran observait Aimi apprendre petit à petit la technique qu'il souhaitait lui apprendre, la rousse réalisa une bourrasque qui s'échappa de sa bouche après une grande inspiration. Celle-ci semblait avoir été très bien dosée, ce qui fit sourire la jeune femme très contente d'elle. Tenzin intervint alors, lui conseillant d'utiliser sa main. Son regard écarlate se posa alors sur sa main droite, interloquée. Il était vrai que pour utiliser ses capacités, le jeune homme utilisait sa dextre, mais c'était aussi plus simple pour un assimilateur non ? Enfin, Aimi trouvait cela difficile parce qu'elle n'avait jamais essayé, mais en soi, c'était comme concentrer du chakra médical à dose parfaite et extrêmement précise sauf qu'il fallait aussi en donner une forme. La doucereuse hocha positivement de la tête, pour lui montrer qu'elle avait très bien compris où il voulait en venir. La puissance, elle l'avait, maintenant, il fallait qu'elle peaufine tout cela en modifiant les courants d'air, de manière à les rendre plus tranchants. Dit comme cela, l'idée de réaliser cette technique ne semblait pas très difficile, mais en pratique, c'était autre chose. Les longs et fins sourcils de l'Eisei nin restaient froncés, caractéristique qui témoignait qu'elle était en pleine réflexion. Ses pupilles carminées ne lâchaient pas sa paume pendante dans le vide.

À la différence de son ninjutsu médical, c'était le mudra du dragon qui accompagna donc les signes incantatoires qu'elle réalisait, tandis qu'elle concentrait le tout, sans difficulté dans sa main. Se souvenant des mouvements du jônin à la chevelure azure, la rousse réalisa un coup élancé de la main, relâchant le tout dans une bourrasque presque parfaite. Seul hic, elle restait basique et très loin de ce que cherchait Tenzin. La Chiwa réfléchit et se disait qu'il ne fallait pas se compliquer et rester fidèle à son idée de base : y aller par étape, mais en utilisant la main. Maintenant qu'elle avait la première partie, il fallait qu'elle réalise des lames de vent avec sa dextre. La lame futon était une technique qu'elle appréciait et qu'elle avait utilisé un bon nombre de fois, ce n'était donc pas très difficile de la visualiser. Dans son esprit, il fallait que sa main fasse un mouvement horizontal, forme de son offensive. Alors, elle réalisa des mudras très rapidement, les connaissant par cœur maintenant et fit un mouvement dans le sens de la longueur tout en relâchant la fameuse tranchante de vent. La kunoichi ne put dissimuler sa surprise, ne pensant pas le faire aussi facilement. C'était une petite lame peu puissante, mais c'était déjà une victoire pour elle.


« Merci Tenzin pour ton conseil. Je pense avoir compris comment réaliser une bourrasque et une lame avec la main. Maintenant, je dois pouvoir faire les deux, sans penser à obtenir le résultat final, cela va juste me mettre de la pression inutilement. »

Même si les mots sortaient de sa bouche à l'intention de son camarade, c'était un conseil qu'elle se donnait surtout à elle-même. Il fallait donc faire les mudras pour une bourrasque, tout en y ajoutant celui du dragon pour faciliter la manipulation du vent et donc la création de ce côté tranchant tant recherché. En fait, c'était un peu comme la puissante technique qu'elle avait créée, mais celle-ci était bien plus précise, en plus d'être réalisée par l'intermédiaire de sa bouche... Imaginant une bourrasque dans laquelle vivaient et dansaient des lames, la rousse commença alors à réaliser des mudras, concentrant une grande quantité de chakra dans sa main avant de faire un geste de celle-ci s’imaginant une bourrasque qui tranchait l’air lui-même. Et… ce n’était pas vraiment ce qu’elle espérait. Il s’agissait là plutôt d’un amas de plusieurs lames qui s’entrechoqua contre le pauvre rocher, le tailladant de toute part. La bourrasque n’était pas vraiment présente. Avait-elle trop joué sur la précision ?

« Je ne comprends pas… J’étais certaine d’avoir parfaitement visualisé ce que je souhaitais faire… Est-ce que tu peux me remontrer la technique ? Ou me dire comment tu fais pour mélanger les deux ? Je manque quelque chose… »







_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mer 6 Nov 2019 - 20:35
Lorsque je conseillai à Aimi d'utiliser préférentiellement sa main plutôt que sa bouche, celle-ci fronça les sourcils et regarda sa main. Les lignes fines de ses sourcils ne formaient plus qu'une seule et même ligne élégante, alors qu'elle virait des yeux perplexes sur son membre, comme si ce dernier ne lui appartenait pas. J'eus un petit sourire discrète, mes lèvres faisant à peine entrevoir mes dents, alors que je me retenais de rire face à son air à la fois concentré et perdu. Il semblait à priori évident que la Chiwa n'avait jamais utilisé sa main, et n'avait certainement jamais envisagé de le faire. Malgré la démonstration que je venais de lui faire. Ce qui pouvait vouloir dire deux choses. Soit elle ne se sentait pas à l'aise d'utiliser son affinité avec ses mains, le trouvant moins efficace que ses techniques sortant de sa bouche. Ou alors elle avait pensé que c'était impossible, et que Gabushi et moi-même n'en étions capable que grâce à notre génétique particulière qui nous rapprochait autant du vent que de l'homme. Cependant, de la même manière que l'on pouvait insuffler du fûton dans son arme, il était naturellement possible d'utiliser ce dernier avec la main.

Mais malgré tout cela, Aimi ne se laissa pas démonter par l'éventuelle complexité face à laquelle elle s'imaginait faire face et reprit l'entraînement. Pour ma part, je souris, me mis à nouveau un peu à l'écart, et je la regardai faire sans broncher. Son premier essai était toutefois assez fructueux, en témoigne le temps qu'elle avait passé à regarder sa main certainement pour mieux visualiser l'écoulement du chakra. Une première rafale de vent, comme la première, jaillit vers le rocher sans y laisser de traces. La seconde tentative quant à elle prit plus de temps, mais fut tout aussi fructueuse dans le fil des étapes qu'elle devait suivre. D'un mouvement de la main, elle fendit l'air et envoya une lame de vent sur le rocher en question qui se vit marquer d'une entaille. J'eus un petit sifflement impressionné au vu de la facilité avec laquelle elle avait réalisé ce geste. Elle semblait habitué avec les lames de vent, et la conversion de la bouche à la main ne semblait au final ne pas lui poser tant de problèmes que ça. De même, l'enchaînement des mudras avait été fluide, rapide, ce qui dénotait de son habitude. Lorsqu'elle se tourna vers moi pour me remercier, c'est avec un hochement de tête que j'accueille ces quelques mots.

-Tu te débrouilles bien pour l'usage avec ta main.

Mais le plus dur restait à venir à présent. Il fallait que l'eiseinin parvienne à marier ces deux aspects en une seule technique, et en cela résidait une des difficultés de cette technique. Après quelques instants de concentration, elle s'essaie à cette nouvelle technique. Et...le résultat n'est pas exactement celui qui était attendu. Au lieu de la rafale coupante, son mouvement de bras avait fait naître un amoncellement de lames de vent. Je penchai un peu la tête sur le côté en regardant le résultat. Elle fut un peu surprise, ce qu'elle m'expliqua bien entendu lorsqu'elle prit la parole pour mettre à défaut sa visualisation pourtant parfaite. Elle me demanda alors de recommencer ou de lui expliquer comment je faisais pour mélanger ces deux aspects. Je réfléchis quelques secondes avant de m'avancer pour me mettre à ses côtés, face au rocher.

-Eh bien, une fois que tu as ces deux aspects, il ne faut pas tant chercher à les avoir à part égale.

J'arme ma main, en mettant bien en évidence le dos de ma main.

-Tu relâches le chakra de manière à faire une bourrasque, en te concentrant plutôt sur le dos de ta main.

D'un geste, je lance la rafale de vent en question, avant de reprendre exactement la même pose pour la nouvelle démonstration.

-Pour la dernière étape, il faut continuer sur cette voix, et ensuite visualiser le processus d'affinement nécessaire à la lame, sans la visualiser en tant que tel. Il faut associer l'affinement des lames de vent aux différents courants d'air que tu propulses. Sans en faire pour autant d'authentiques lames de vent comme tu l'as si bien visualisé. Laisser une certaines souplesse aux courants d'airs, tout en les affinant pour les rendre tranchants. Et pour cela, après avoir utiliser le dos de ta main pour produire la rafale, tu peux visualiser tes doigts comme les médiateurs de cet affinement.

Et d'un nouveau geste, je fendis l'air de ma main de manière un peu plus lente, en montrant bien la différence. De ma main sortit une rafale, et avec le bout de mes doigts, je fouettai cette dernière pour lui donner le caractère tranchant que je voulais inculquer.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Mar 19 Nov 2019 - 13:18


Le vent qui nous porte




Les encouragements de Tenzin aidaient beaucoup la jeune femme pour l’apprentissage de cette technique, réalisée sous un nouvel angle qu’elle n’aurait pas imaginé. Utiliser ses mains était pourtant quelque chose d’habituel, la rousse pouvait même dire qu’elles étaient vitales pour elle, pour protéger ses proches et sauver des vies. Alors, ce ne fut pas surprenant de la voir s’appliquer efficacement, à user du futon par le biais de ses dextres. Mais tout ne se passait pas comme prévu, peut-être qu’elle cherchait trop à réfléchir et que sa visualisation, pourtant parfaite, ne l’était en fait pas vraiment ? Et ce qu’expliqua le Konran semblait suivre cette idée. Ne pas chercher à les avoir de part égale. Lorsqu’il réalisa une nouvelle fois cette parfaite bourrasque fusionnant avec des lames tranchantes, il utilisa le dos de sa main ainsi que ses doigts pour donner une sorte de médiation entre les mouvements et les lames. La Chiwa ne comprenait pas vraiment tout, mais cela lui donnait une idée de comment apercevoir la chose, à sa manière. Il ne fallait pas qu’elle fasse une bourrasque brusque qui repoussait, il fallait qu’elle soit légère et simplement pleine de tranchant, c’était un amas de lames en fait, se confondant telle une bourrasque, du moins c’était ce qu’elle finit par comprendre.

La jeune femme se contenta de hocher de la tête lui faisant comprendre qu’elle avait bien écouté ses conseils puis se décala sur la droite pour prendre un peu de distance et éviter de blesser qui que ce soit. La rubiconde posa ses iris carminés sur le dos de sa main, réfléchissant légèrement avant de rassembler les deux paumes. Un air décidé, la jeune femme réalisa des mudras, sans oublier d’y inclure celui du dragon, concentrant une belle somme de chakra dans sa main droite et réalisa un geste avec le dos de sa main comme si elle ordonnait au vent de déguerpir tandis que ses doigts avaient bougé brusquement comme si elle tenait des fils de marionnettes. Voilà, elle tenait le truc, la poussée de vent s’était affinée, les lames étaient présentes, mais pas assez puissantes encore, c’était un peu brouillon, mais elle tenait le coup de main. Très contente de sa prouesse, l’Eisei nin se tourna vers l’azuré un grand sourire sur son visage, le vrai depuis ce matin.


« J’ai compris ! C’est presque ça, mais j’ai besoin d’y mettre plus de puissance ! Je vais réessayer ! »

Cela lui coûtait beaucoup, de se concentrer et d’user de son essence chakratique, mais cela faisait vraiment du bien de pouvoir réfléchir et s’entraîner. Le rubis arrivait à oublier tous ses soucis pendant ce moment et c’était grâce au Konran. Reprenant un air sérieux sur son faciès aux traits fatigués, la rousse ferma les yeux quelques secondes avant de les ouvrir de nouveau et d’inspirer un bon coup. Plus de chakra, avec la même précision et la même concentration, la même visualisation, les mêmes gestes. Ses mains réalisèrent de nouveau les mudras, tandis qu’elle ajouta une dose de chakra supplémentaire à celle de l’essai premier, tandis que sa main partie en un coup décisif et que ses doigts imaginaient la finesse et le tranchant brutal des lames. La bourrasque n’était plus vraiment aussi épaisse et on pouvait y avoir un amas plus intense qui se lançait sur le bout de roche encore intact, celui-ci se vit alors recouvert de plusieurs entailles. Ses yeux s’écarquillèrent tandis que son visage s’illumina, la médic nin ne savait pas si c’était parfait, il manquait encore de précision, mais elle avait la forme et la puissance. Avec de l’entraînement, elle tiendrait le bout.

« Je crois que j’ai réussi ! Enfin, ce n’était pas parfait comme toi, mais je crois que ça y ressemblait non ? Merci Tenzin, merci infiniment pour tes conseils ! Je pense qu’il me faut encore plus de précision non ? Que les lames soient plus concentrées pour faire plus de dégâts ? »






_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Ven 6 Déc 2019 - 23:20
Malgré ses appréhensions premières par rapport à l'utilisation de ses mains plutôt que sa bouche dans l'exercice de son fûton, la rousse semblait de plus en plus prendre...eh bien le coup de main, si l'on pouvait dire ainsi. D'un autre côté, elle semblait un peu perdu quant à la manière dont elle était censée se représenter l'exercice pour réaliser la technique en question. Elle écouta attentivement ce que j'avais à lui dire, et regarda mon exemple d'un air un brin perplexe. Certaines composantes semblaient encore lui échapper, mais je décidai de ne pas ajouter plus d'explications au risque de l'induire un peu plus loin dans sa confusion. J'avais bon espoir qu'elle comprenne les étapes et ce que je venais de lui dire en le pratiquant elle-même. Elle hocha la tête à toutes ces explications, mais l'on pouvait voir les rouages de son cerveau s'actionner face aux informations qu'elle était en train de digérer et d'intégrer. Elle prit de longues secondes, voir de longues minutes à réfléchir, restant silencieuse et concentrée alors que sa main était suspendue dans les airs devant elle.

Il n'était pas difficile de savoir ce qu'elle se représentait en regardant ainsi le dos de sa main, et après quelques instants, elle se résolut à de nouveau essayer. Je m'écartai de quelques pas tout comme elle, et j'allai m'adosser à un petit rocher un peu plus loin le sourire aux lèvres. Elle joignit ses paumes dans ce qui semblait être un ultime effort de concentration, et composa ensuite les mudras fatidiques. J'observai la fluidité de ses gestes, sa respiration, sa posture. L'ensemble était plutôt bien. D'un mouvement gracieux du revers de la main, elle créa une puissante bourrasque qui fusa vers le rocher. Dans le même temps, ses doigts agiles s'agitèrent, telle une marionnettiste experte tirant les ficelles d'un spectacle tranchant pour créer des lames à l'intérieur de la bourrasque. C'était certes déjà mieux que les tentatives précédentes, la bourrasque plus fine et précise, et les lames d'avantages mêlées au reste, mais ce n'était pas encore parfait. Toutefois, elle commençait à tenir le bout, et je ne doutais pas qu'avec encore un peu d'exercice, elle parviendrait à maîtriser entièrement cette technique. Des félicitations étaient de mise, et c'est avec un grand sourire que je les lui administrai.

-Eh bien c'est qu'on y est presque ! En effet, tu tiens le bon bout. Tu gères, Aimi.

Elle était prête à réessayer. Et ce n'était pas surprenant. Autant la dépense en chakra devait être non négligeable, autant notre chère eisenin avait une volonté gravée dans la Roche. Et quelque soit la fatigue qu'elle pouvait ressentir, cela ne se voyait pas. En tout cas pas à l'instant. Je décidai tout de même de rester alerte et prudent au cas où ses dépenses en chakra commençaient à lui causer du tord. Un épuisement et une chute étaient vite arrivés. Toutefois, il n'était pas question de la stopper à l'instant, ses débuts de réussite et sa motivation risquaient d'en prendre un coup. Je relâchai donc les muscles de mes épaules et de mon corps, et je restai détendu, bien qu'à l'affût du moindre signe de fatigue pour rattraper mon élève du jour. Puis dans un nouvel effort de concentration, elle recomposa les mudras nécessaire, et cette fois-ci, sa rafale fut bien plus précise, et focalisée sur le rocher. Ce dernier se vit couvrir d'entailles alors que les lames de vent mêlées à la rafale lui caressait le corps. Et la rouquine bondit sur place avec un grand sourire et se retourna vers moi. Mes lèvres n'étaient que le reflet des siennes, même si il y avait encore quelques détails à fignoler.

-C'est bien. Presque parfait à vrai dire. Il faudra que tu continues à pratiquer ce geste et que tu l'imprègnes si profondément en toi qu'il en devienne presque naturel quand tu t'en sers. Que tu n'aies pas besoin de te concentrer pour cela. Et bien que tes lames soient déjà bien affutés, continue à travailler sur l'affinement de ces dernières. Plus elles le seront, et plus l'entaille sera profonde et nette. Mais....je n'ai plus grand chose à t'apprendre sur cette technique. Tu t'es bien débrouillée. A toi de la faire tienne à présent.

Comme je venais de le faire remarquer, je n'avais plus besoin de lui donner de conseils sur comment procéder pour réaliser cette technique. Cependant, je restai toutefois présent si jamais elle avait d'autres questions à poser sur le sujet.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 17:54


Le vent qui nous porte




À bout de souffle, la rubiconde tenta dans une dernière tentative de donner le tout pour le tout. Si la première offrait un espoir de réussite, celle-ci n’était pas encore parfaite et Aimi voulait la perfection. De nature très stricte avec elle, le Konran serait surpris de voir une kunoichi aussi persévérante et sérieuse dans ce qu’elle entreprenait. Toujours y aller à fond, c’était son nindo. En écoutant les encouragements du jonin qui étaient accompagnés d’un grand sourire réconfortant, cela motiva encore plus la Chiwa à redoubler d’efforts. Fière de ce qu’elle représentait, la Genin voulait montrer aux autres qu’elle était forte et qu’elle ne baissait jamais les bras. Jusqu’au bout, la rousse souhaitait montrer à ce jeune homme qu’elle n’était pas à sous-estimer, elle voulait rendre fière et surprendre ses aînés. Ses mains réunies de nouveau, cherchant alors dans ses dernières ressources pour cette dernière tentative. Ses doigts érigèrent la quintessence incantatoire du vent, visualisant une bourrasque vêtue de lames tranchantes et assez puissante pour taquiner la roche en face d’elle.

La cible n’eut pas le temps de voir venir cette offensive réussie, mais pas encore parfaite et se vit gravée d’entailles fières et aiguisées. En voyant qu’elle s’en était plutôt bien sortie, la rouquine sautilla sur place, grand sourire aux lèvres, il n’y avait rien de plus beau que l’accomplissement d’un apprentissage, d’un dur travail mêlé à une détermination certaine. Au fond, Aimi adressait à son père un message, souhaitait qu’il la voie et qu’il soit fier d’elle. Elle espérait qu’il la voyait et qu’il souriait, autant qu’elle le faisait. Tenzin confirma la presque réussite de la technique, lui conseillant de pratiquer encore jusqu’à imprégner la technique. La médic écoutait ses conseils sérieusement, respirant très fortement, tandis que sa poitrine montait et descendait lourdement. C’était à elle de jouer, à son tour de montrer que la nouvelle génération avait de la roche dans les veines.


« Merci Tenzin, tu as vraiment ta place à l’académie, tu es un bon sensei. Je crois que… je vais prendre une grande pause avant de vouloir m’y relancer. »

Déclara-t-elle alors qu’elle se sentait avoir le tournis, et qu’elle utilisait ses mains, paumes vers le bas pour tenter de garder contenance et équilibre. Habituée à devoir traiter les malaises et les excès de fatigue, Aimi savait comment se calmer. Pourtant, aujourd’hui rien n’allait, et la jeune femme chancela sur le côté, utilisant le peu d’énergie pour ne pas trébucher et se rattraper sur un genou.

« Ahah... Je ne pensais pas que j’étais si exténuée que cela. Mais ça fait du bien… J’ai arrêté de penser à ma peine durant ce moment et je t’en suis reconnaissante. Je pense que je vais attendre de me sentir mieux pour tenter de rentrer, tu peux rester ou vaquer à tes devoirs si tu le souhaites Tenzin. Oh et, s’il t’arrive encore d’avoir des migraines ou quoi que ce soit en lien avec ce qu’il s’est passé, n’hésite pas à venir me voir en personne… En attendant, je garderai tout cela pour moi.»

Ce phénomène n’était pas normal, et depuis la résonance, il se passait tellement de choses étranges, qu’il n’était pas improbable que l’azurite ait été touché lui aussi. Son regard… Elle n’était pas prête de l’oublier et cette souffrance qui s’était lue sur son visage non plus. Aimi souhaitait qu’il sache qu’il pouvait compter sur elle à tout instant, même si pour le moment, c’était plutôt l’inverse. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres, la Chiwa ne regrettait vraiment pas de s’être engagée dans la voie de shinobi médecin, elle espérait pouvoir rencontrer d’autres personnes comme Tenzin et apprendre des meilleurs pour les surpasser un jour.



Spoiler:
 

_________________
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Empty
Dim 5 Jan 2020 - 15:46
Même si la Chiwa était à bout de force, son souffle court retentissant certainement à ses propres oreilles, elle réalisa une dernière fois les mudras nécessaires à la technique. Sur son visage, la fatigue s'était pendant un court instant effacé pour laisser place à une détermination sans faille, et je sus même avant qu'elle ne réalise ce geste que son dernier essai serait une réussite. Alors que ses doigts fendaient l'air dans un geste à la fois gracieux et incisif, mes lèvres s'étirèrent en un sourire franc. L'instant d'après, le rocher qui était la cible de l'attaque se retrouva couvert d'entaille sous l'effet des vents tranchants que la femme aux cheveux écarlates avait libéré. Dans un instant de pur bonheur, elle se mit alors à sautiller et je pouvais presque palper la joie qui émanait de son petit corps. Je m'avançai alors avec un grand sourire tandis qu'elle reprenait son souffle et tandis ma main entre elle et moi pour qu'elle me fasse un "high five". Elle l'avait bien mérité. S'en suivirent des compliments sur mes capacités professorales ainsi qu'un repos bien mérité pour la demoiselle, ce à quoi j'acquiesçai immédiatement.

-Tu as bien mérité ce repos. Merci pour ces compliments, mais vous rendez ce métier de professeur bien plus facile et plaisant.

Je continuais à sourire tandis que la rousse reprenait son souffle. Mais alors qu'elle tentait de calmer la fatigue qui la prenait, Aimi fut victime d'un petit malaise. Elle avait vraisemblablement utilisé un poil plus d'énergie que le voulait la raison pour cet entraînement, mais cela n'était pas bien grave. Alors qu'elle perdait l'équilibre et qu'elle titubait, je me rapprochai rapidement d'elle pour lui offrir mon épaule et la moitié gauche de mon corps comme assistance. Elle n'avait pas réalisé l'incroyable quantité de chakra qu'elle avait utilisé pour parvenir à maîtriser en grande partie cette technique, et elle était à présent faible. Alors qu'elle continuait à me parler, j'eus un petit sourire. L'entraînement avait cette vertu d'épuisé le corps mais aussi de divertir l'esprit, et j'étais content d'avoir pu apporter à la rubiconde quelques instants de répits par ces temps troubles. En ce qui concernait mes symptômes plus tôt, je ne savais pas encore les expliquer, mais je savais que je pouvais compter sur la discrétion et les compétences de l'eisenin si jamais j'en avais besoin. En l'aidant à s'asseoir sur le sol, je répondis à mon tour.

-Je suis content que cet entraînement ait pu te faire du bien. C'est important de travailler le corps et l'esprit, et de se vider un peu de toutes les manières possibles. Et par ailleurs je te remercie pour la confiance que tu me permets de t'accorder...J'aimerais en effet garder cela pour moi pour le moment. En attendant de savoir ce que c'est.

La femme avait dit avoir vu mes yeux changer de couleur. Et au même moment, mon monde avait changé de couleur aussi, brièvement. Cela n'était pas qu'une simple migraine. Elle le savait. Je le savais. Mais je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait être. Mes sens -tous autant qu'ils étaient- avaient été perturbés. Des douleurs inexplicables et inexpliquées, sur lesquelles j'allais devoir enquêter. Si elles se manifestaient à nouveau. Etait-ce dû à la résonance ? Bon nombre de nos shinobis avaient été affectés par cet étrange phénomène. Certains en étaient morts. D'autres en étaient ressortis avec de nouvelles capacités. Une chose était sure, je ne faisais pas parti des morts. Alors faisais-je parti de la seconde catégorie qui avait vu de nouveaux dons émergés ? Si c'était le cas, je ne pouvais que m'en réjouir. En espérant qu'ils ne me feraient pas souffrir ainsi à chaque fois.

-Je resterai volontiers avec toi. J'aimerais bien profité de ce petit terrain en hauteur. Après une courte pause. Nous vivons des temps étranges...

Je me laissai aller en arrière, m'allongeant sur le parterre de fleurs délicatement pour éviter au mieux de les écraser. Ou en tout cas, en écraser le moins possible. Et je laissai les brises me bercer alors que je fermais les yeux.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Le vent qui nous porte [Pv Aimi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702

Le vent qui nous porte [Pv Aimi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: