Soutenez le forum !
1234
Partagez

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka

Nō Sabaru
Nō Sabaru

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka Empty
Mer 19 Juin 2019 - 15:01

Les efforts payaient, mais pas assez vite. L'impatience guettait, à mesure que le sort mettait à l'épreuve la rigueur de l'élu des salamandres. Privé du plein contrôle de son chakra, il s'adonnait à toutes sortes de méditations obscures et léthargiques, chiantes comme la pluie, dirait-on. Son quotidien, qui était dorénavant constellé de phases d'introversions intenses et de tâches fastes mais nécessaires au bon lancement du complexe, le frustrait énormément. D'autant plus que lorsqu'il se remémorait sa journée type d'avant-Sanbi, d'ailleurs.

L'exercice physique lui manquait cruellement. L'endorphine y était pour beaucoup; mais c'est la sensation de stagner qui faisait par-dessus tout trépigner Sabaru. Il s'était inscrit dans l'opinion général de ceux qui le connaissaient comme faisant partie du fer de lance de sa génération. Sans être démesurément fort, sans être doué de sensorialité pointue, il avait fait doucement ses marques en faisant preuve de rigueur et de dévouement, tout en s'assurant de ne jamais être à la ramasse. Il maudissait intérieurement son chakra, dont la maîtrise avait jadis fait la fierté de l'ex-maître des liens.

Il n'y avait qu'une seule solution, pour quelqu'un de presque incapable de se servir de son chakra sans risquer de débordements — ou tout bonnement, de disparaître une bonne fois pour toute. L'exercice du corps pur et dur, et la maîtrise d'arts martiaux. Il pourrait toujours expérimenter l'ajout de chakra à ses découvertes une fois qu'il aurait retrouvé les pleins contrôles de son énergie. Pour cela, il y avait un endroit tout désigné : le Grand Dojo des Sabreurs.

Revoir ce bâtiment lui faisait toujours un petit effet. Il y était allé assez souvent pour s'entraîner, faute de mieux, et avait même reçu un blâme pour avoir endommagé le parquet. Résultat des courses, le Nō la jouait fine avec le gardien des lieux. Il était hors de question de se faire foutre à la porte; ainsi, il mettait toutes les chances de son côté. Vêtu de son kimono noir à feuilles bleues habituel, il s'engouffra dans le bâtiment en toute hâte, porté par l'inavouable fougue de ses retrouvailles avec les arts guerriers.

Il savait exactement ce pourquoi il était venu. S'il pouvait être qualifié de maître d'armes, puisque ses chaînes en étaient théoriquement, il n'avait jamais vraiment manié de véritable arme. Il s'était essayé à la lance, par pure curiosité. Si l'arme d'hast lui avait alors convenu, il n'opta pas pour elle. Sa dextre s'était fermement cramponnée au manche d'un bokken, un sabre d'entraînement entièrement composé de bois.

L'épée était une arme noble, au sein de la Brume. Les Sabreurs en étaient à la fois le meilleur exemple, et la cause. Plus que la noblesse de l'art, c'était la diversité de ses déclinaisons qui l'attirait. Le nombre de maîtres d'armes desquels il pourrait apprendre. Pour un retour sur les rails, s'attaquer de prime abord au Kenjutsu sonnait comme une évidence pour un Kirijin.

Le seul détail dissonant résidait au plus profond de lui, dans un passé assez récent; le dernier utilisateur de Kenjutsu qu'il avait croisé avait failli lui couper le bras. Ses traits se renfrognèrent visiblement, alors qu'il fixait la lame factice du bokken, en chassant les souvenirs de cette cuisante défaite de son esprit. Avec un peu de chance, je ne croiserai pas Ichiryū. Je préférerais apprendre seul que de devoir lutter pour l'intégrité de mon corps à chaque instant, rumina-t-il intérieurement.

Néanmoins, lorsqu'il émergea, le Nō perçut une présence, qui traversait la large pièce dans laquelle il se trouvait, proche du hall d'entrée. Au premier coup d'oeil, il reconnut l'homme en question; Shinka, l'un des deux genins l'ayant épaulé face au démon. C'est un Sabreur, ça m'était complètement sorti de la tête...

« Content de voir que tu t'en sois sorti aussi, Shinka. »

D'un discret signe de tête, il salua son ex-partenaire de mission, un sourire ténu éclairant ses traits. Comme à l'accoutumée, il n'exprima que le strict nécessaire de ses émotions au travers de cette expression. Au moins, ce trait n'avait pas été sujet aux caprices de la vague de chakra. Dans sa tête, il était resté le même.

Il n'y avait que le corps, à la traîne. Et s'il était là, c'était pour y remédier.


[invisible_edit]

_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar


Dernière édition par Nō Sabaru le Mer 19 Juin 2019 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations
Shinka
Shinka

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka Empty
Mer 19 Juin 2019 - 16:54

„ La seule chose que l'on possède vraiment”

Trouver le sabreur n’était pas compliqué en ce moment. S’il n’était pas chez lui, il ne restait que deux possibilités : l’hôpital où il s’était décidé à travailler bénévolement après l’attaque, et le Grand Dojo qui avait toujours été ses racines et qu’il apprenait à reconnaître petit à petit tout comme à partager. Car en effet, plus que jamais, les shinobis de tout horizon éprouvaient le besoin de s’entraîner après la menace qui avait failli rayer le village de la carte.

Est-ce qu’il voyait cela comme une bonne ou une mauvaise chose ? Difficile à dire. Il était vrai que la confrérie avait tout à gagner à partager ainsi la bâtisse avec le village, mais il devait bien avoir que de voir autant d’inconnus chez ce qu’il considérait son foyer avait quelque chose de dérangeant. Pour autant, Nobuatsu Saji avait su gagner sa confiance et son respect. Aussi, jamais il ne se permettrait donc de contredire ses actions et décisions. L’avenir parlerait de lui-même et en attendant cela lui donnait l’opportunité de croiser et d’observer bien des adversaires.

Et même sans cela, il pouvait toujours se focaliser sur les pantins d’entraînement mis à disposition. Un bon exercice pour renforcer sa musculature et se changer les esprits. Focalisé sur un ennemi que seul lui pouvait percevoir, l’un des sept sabreurs reconnus enchaîna les mouvements basiques de Kenjutsu jusqu’à ce qu’une voix familière l’interpelle.

Le regard décalé sur son propriétaire, Shinka ne mit guère plus de temps à reconnaître Nō Sabaru, un Chûnin qui avait su démontrer toutes ses compétences lors de l’attaque du Dieu de l’Eau, l’un des véritables Héros de Mizu. Tout d’abord surprit, l’épéiste ne sut répondre immédiatement, se contentant de le détailler un court instant.

« Sabaru-san… »

Il n’était plus vraiment sûr de savoir comment s’adresser à lui et encore moins comment se comporter alors il opta pour une approche solennelle en inclinant le haut de son corps.

« Grâce à vous. »

Maintenant qu’il y repensait, il était vrai qu’il n’avait pas encore trouvé l’opportunité de le remercier.

« Je ne saurais comment vous remercier. »

Voilà qui était rattrapé. Maintenant, les relations sociales ayant toujours été un peu son point faible, Shinka n’était pas certain de quoi dire ni quoi faire face à lui. Evidemment, il était heureux de le voir ici et surtout en un seul morceau, mais... L’embarras se lisait un peu sur son visage dénudé avant que ses yeux ne détectent la présence du sabre dans ses mains.

« Vous maniez le sabre ? »

Des étoiles scintillaient déjà de mille feux dans son regard à cette simple pensée.




_________________
shinka

#5c85a4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5437-termine-shinka-sans-feu-ni-lieu?nid=8#46054 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6355-shinka-carnet#52629
Nō Sabaru
Nō Sabaru

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 13:03

« Je n'étais pas seul, tu le sais bien. Nanna et toi m'avez porté main forte, quand j'étais sur le point de lâcher. »

Il n'y avait pas de fausse modestie, derrière ces paroles. Plutôt, il y avait un zeste de regret, qu'il ne laissa point transparaître. S'il avait joué un rôle majeur dans l'éviction de la menace de la queue du démon, il n'avait pas été réellement seul. Une petite part de lui aurait aimé s'accaparer tout le crédit de cette victoire, mais savait pertinemment que l'avenir eut été bien incertain si les deux genins n'avaient pas été à ses côtés en cette situation de crise. Son nombrilisme était ébranlé, par cette simple incertitude. Pourtant, il était reconnaissant. S'il avait échoué, il serait probablement mort. Une fois mort, son ego n'aurait plus représenté grand chose.

Quant à son sabre, le Nō ne sut pas trop quoi répondre, en voyant l'expression illuminée de son interlocuteur. Son propre regard se déposa sur le bokken qu'il tenait.

« Je m'intérese au sabre, mais de là à dire que je le manie... je suis encore un néophyte complet. »

Un petit rire échappa à Sabaru, qui se mettait lui-même face à son incompétence. Il était rare pour lui d'être dans la peau du novice. Pourtant, il devrait peut-être bien s'y habituer; dans son état actuel, il n'était pas certain de pouvoir confronter un genin en combat réel. Avec un peu de chance, la voie du sabre serait celle de son retour à la forme. La présence de Shinka était d'ailleurs une aubaine pour le chūnin; avec un peu de chance, il saurait l'aiguiller.

« J'ai un peu de mal avec mon chakra, dernièrement. Rien de définitif, je pense; mais en attendant, je ne tiens plus en place. D'où ma présence ici, et mon soudain intérêt pour l'art du kenjutsu. Comme dit l'adage, « dans ce monde, la seule chose que l'on possède vraiment, c'est le corps que l'on se forge jour après jour ». »

La lame de bois s'éleva, pour pointer Shinka, tenue à bout de bras par l'ex-maître des liens. Son regard d'émeraude se planta dans celui du sabreur. Au fond de ses yeux, toute la frustration générée par son étrange affliction transparaissait.

« J'ai besoin de ton aide, à nouveau. Si tu le veux bien, j'aimerais que tu m'apprennes à manier l'épée. »


_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations
Shinka
Shinka

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka Empty
Ven 21 Juin 2019 - 13:47

„ La seule chose que l'on possède vraiment”

Non, il ne l’avait pas vaincu seul, mais cela ne changeait rien qu’il avait été le principal auteur de leur réussite, largement même. Cela aurait été inhumain d’y parvenir sans la moindre assistance et pourtant la déception se lisait dans ses yeux. La fierté du guerrier n’avait généralement pas de limite et Shinka était plus ou moins bien placé pour le comprendre. Peut-être aussi qu’il avait l’impression de ne pas avoir fait assez ? Pourtant, il en avait fait déjà tellement plus que lui… Mais cela, il n’osait pas le lui répéter. Pas assez proche et surtout encore trop maladroit pour savoir réellement quels mots choisir afin de l’encourager.
Son regard s’était alors lentement décalé sur l’arme de bois qu’il tenait entre ses mains. L’amour, la passion et le respect qu’éprouvait l’ancien vagabond à cet art eurent bien fait de le trahir, le poussant à questionner ce dernier à ce sujet. Sans doute s’était-il prononcé un peu trop activement, au vu de la réaction de ce dernier. On était bien loin du Héros valeureux qui gardait la tête haute grâce à ses prouesses. Non, le rire qu’il émit n’avait rien d’un rire. Tout comme son sourire presque forcé. Quelque chose semblait s’être éteint. Avaient-ils des doutes ? Perdu un proche ? La réponse parvint d’elle-même aux oreilles du sabreur : La Résonnance. Voilà donc ce qui était venu frapper de point fouet le chûnin, le rendant rongé par l’incertitude.

Sans un mot, Shinka observa attentivement ce dernier alors qu’il prononçait quelques sages paroles. Un sourcil s’arqua sur son visage lorsque soudain la lame de bois s’éleva en sa direction, venant ainsi le défier sans peur ni crainte. Et lorsque ses yeux d’or croisèrent l’émeraude des siens, un violent frisson l’envahit. Ce regard, il ne s’agissait pas de celui d’un homme vaincu. Non, une flamme remplie de colère, de frustration, mais surtout de détermination embrasait ses yeux. Il était probable que l’ancien manieur des chaînes n’en soit même pas conscient, mais sa prestance ébranlait aisément l’atmosphère de la pièce.

« … »

Difficile de rester de marbre face à pareille provocation. Il était clair que ce dernier n’était pas là pour simplement apprendre quelques leçons. D’ailleurs, il était aussi évident qu’il ne s’agissait pas réellement d’une demande ou d’une question. Non. Il voulait se battre, le défier afin d’à nouveau monter sur l’arène. Intimidant, à ne pas en douter, mais heureusement pour lui, Shinka n’était pas du genre à fuir le défi. Au contraire, une vague d’impatience monta rapidement en lui, ses instincts le poussant également à vouloir répondre à son appel.

« Très bien. »

D’un signe de tête, le sabreur lui indiqua de le suivre jusqu’à une salle d’entraînement du Dôjo, là où personne ne viendrait les déranger. Jamais, il n’avait enseigner l’art du sabre, mais il n’avait pas besoin d’être enseignant pour comprendre que cet élève avait surtout besoin de se défouler. De ce fait, pas question de commencer par la théorie ou les bases primaires. Néanmoins, aussi expérimenté et compétent soit-il dans ses propres domaines, Shinka restait malgré tout l’un des épéistes les plus prometteurs de sa génération. Combattre avec de réelles armes était donc trop dangereux pour le néophyte, forçant ainsi ce dernier à déposer la lame légendaire afin de s’armer d’une vulgaire épée en bois.

« Pour l’heure, attaque-moi comme bon te semble à l'aide du Bokken dans tes mains. »

Fit-il alors face à lui, le regard droit. Non, il ne le sous-estimait point et comptait bien rester sur ses gardes. Après tout, s’il lui manquait bien l’expérience concernant les lames, Shinka avait parfaitement conscience qu’il n’en était rien concernant ses aptitudes physiques.




_________________
shinka

#5c85a4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5437-termine-shinka-sans-feu-ni-lieu?nid=8#46054 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6355-shinka-carnet#52629
Nō Sabaru
Nō Sabaru

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka Empty
Dim 23 Juin 2019 - 12:37

Le foudre de guerre inspira profondément, comme s'il cherchait à gagner en consistance, dès que le sabreur accepta. Au plus profond de lui, il était content qu'il ait accepté. Il l'avait vu sur le terrain, il avait évalué son profil avant et pendant la situation de crise. C'était un élément intègre et prometteur, et par-dessus tout digne de confiance. Il n'aurait pas aimé se retrouver en face d'un homme dont il ne savait rien, et qui pourrait ensuite se targuer d'avoir été le maître d'un des Héros de Mizu, profitant ainsi de sa faiblesse passagère.

Il le suivit sans un mot, son bokken tenu à l'envers par sa main gauche qui simulait la position du fourreau. À chaque pas dans le Grand Dojo qu'il faisait à la suite du jeune homme, il se remémorait le temps qu'il avait jadis passé à idolâtrer les Sabreurs. Il avait été sauvé par l'un d'entre eux, et s'était fait sa première amie dans leurs rangs. Un sourire lui échappa, qu'il réprima très vite. Le Nō n'était pas connu pour sa tendresse, et il n'avait aucunement envie de changer.

Ils arrivèrent très vite dans l'une des salles du Dojo qu'il n'avait jamais visitées. Elle était enfouie dans le dédale de couloirs et de pièces aménagées, et une sorte de barrière conventionnelle l'avait toujours dissuadé de s'y aventurer. En ne voyant personne d'autre que les épéistes s'y diriger, il avait inconsciemment défini le lieu comme hors de la portée du kirijin lambda.

Une fois disposés, le jeune homme lui demanda de l'attaquer, sans instructions. Un petit rictus en coin marqua ses traits, tandis qu'il reconnaissait la méthode employée par Shinka. Il avait beaucoup enseigné, dernièrement, en prévision de l'ouverture du complexe. Se retrouver de l'autre côté du tableau, en tant qu'apprenti, lui fit bizarre.

Sa main droite se referma sur le manche du bokken, qu'il retourna pour menacer le sabreur de sa pointe. Sa garde semblait correcte, grâce aux réminiscence de l'époque de son arrivée sur les chantiers de la Brume, 8 années plus tôt. Les souvenirs de cette époque lui revenaient petit à petit, maintenant qu'il avait une épée en main. Intérieurement, il se fit la réflexion ; j'ai été bien sot de délaisser l'apprentissage, au profit de mes chaînes. Voilà où cela m'a mené. Enfin, il prit son envol.

D'une traite, il dévora l'espace qui le séparait de Shinka. Pour profiter de l'élan du mouvement, il orienta ses deux bras vers sa droite, bokken tendu vers l'extérieur. Son pied gauche s'écrasa sur le parquet à quelques mètres de son adversaire, freinant sa course à une distance qu'il estimait comme étant plus ou moins égale à la longueur de son épée. Profiter de la portée maximale de son arme était quelque chose qu'il avait appris en s'essayant à la lance — et si c'était moins marqué à l'épée, il préféra s'y tenir. L'instant d'après, il envoya enfin l'épée de bois fendre les airs, suivant une trajectoire horizontale vers le bras gauche du jeune sabreur.

Simple, sans grande technicité dans son mouvement, il montrait délibérément à Shinka ce dont il était capable. Au premier coup se succéda un second, de haut en bas cette fois. En l'invitant ainsi à l'attaquer, le jeune homme cherchait à déceler les faiblesses dans ses bases, à surligner les failles de son approche et à situer son niveau approximatif. Il n'était donc pas question de se retenir inutilement, au risque de fausser les résultats.


_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

La seule chose que l'on possède vraiment — ft. Shinka

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 飲酒 Une bouteille pour seule amie
» Seule la meute survit [Kuchiyose]
» Hajime [PV Shinka]
» L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya)
» Une goutte d'eau (Shinka)

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: