Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Les opposés s'attirent ? [Zeref]

Rekishi Fûka
Rekishi Fûka

Les opposés s'attirent ? [Zeref] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 2:32

Les opposés s'attirent ?


L’été, c’est bien, quand même. C’est la saison durant laquelle la brume est la moins épaisse, à Kiri. Il y fait plus chaud et moins pluvieux. C’est plus facile à vivre. Et franchement, vraiment mieux pour dessiner. Assise sur une pierre du grand dojo, Fûka joue du crayon. Parfois, certaines techniques employées par les ninjas l’impressionnent réellement, alors elle prend le temps de bien les tracer, une fois, deux fois, sous tous leurs aspects. Qui sait, peut-être qu’avec sa maîtrise du papier, ou son doton, elle sera capable de faire quelque chose de similaire ? Ce serait tellement bien !

La blonde se laisse porter par l’imagination et ses douces rêveries. Un jour, elle aussi sera une ninja chevronnée, capable de tout faire péter en quelques mudras. Ce jour-là, Kiri sera sûrement noyé par les flots et le Yûkan aura perdu son nom, devenu une toute autre chose, mais c’est un détail. Paraît que l’espoir fait vivre, pourquoi s’en priver ? Fûka se laisse balancer au gré de ses songes, chantonnant doucement. Oh, être une grande ninja, capable de faire des folies avec son papier … Ce serait si bien, si bien, oh vraiment. Si doux.

Un nouveau bruit attire son attention, un peu plus loin. Quelque chose qui s’élève et craque. Un truc comme ça. La blonde reprend son carnet, laissé ouvert sur son dernier dessin – un gigantesque geyser Suiton – qu’elle colle sur sa poitrine, puis se met en route en direction du son. Ses pas sont guillerets, sautillants, on dirait réellement une enfant. Arrivée à destination, elle remarque la présence d’un jeune homme aux cheveux noirs d’ébène, habillé de la même couleur. En été, s’habiller de couleurs aussi sombres ?

Fûka s’approche un peu plus. Il n’a pas l’air méchant, juste un peu ténébreux. Rien de bien grave. Vu la terre éparpillée sur le sol, il s’entraîne à manipuler du Doton. Cet élément attire d’autant plus la petite blonde, qui réduit un peu plus la proximité, désormais entièrement sur son terrain.

« Bonjour ! », claironne-t-elle gentiment.

Un premier mot, pour commencer. Elle agite la main, laissant le carnet contre sa poitrine être encore plus visible. Toujours aussi aimable et de bonne humeur, la blonde se déplace jusqu’à l’atteindre. Davantage face à lui, elle peut constater la douceur de ses traits, l’incarnat de ses prunelles. Il a l’air gentil. Sa peau est pâle, un peu comme de la porcelaine. Fûka arque un sourcil. Elle l’a déjà vu, quelque part.

« Hey, mais. Vous êtes de la librairie Kurayami, non ? »

Un endroit avec des livres, forcément ! C’est une des rares places où la blonde daignait se rendre avant de devenir une ninja. Elle a des dessins, d’ailleurs. Elle fouille dans son carnet, puis lui tend une esquisse représentant la fameuse librairie, tout sourire.

« Je suis Fûka ! Je venais parfois. J’aime bien le calme qui y règne. Et j’aime bien la petite qui vous suit partout, aussi. Elle est adorable. »

La Genin se rend compte qu’elle parle peut-être beaucoup. Il faut abréger ça, en venir aux faits. Vite.

« Hum, oh, pardon. Est-ce que je peux vous regarder vous entraîner, ou peut-être m’entraîner avec vous ? Je manipule le Doton, moi aussi, mais à part faire des murs, je suis pas encore très douée. »

Admettre la réalité, et être aussi directe que possible. Pas besoin de chercher des moyens détournés de l’approcher : ça ne marche jamais, avec personne. Fûka préfère y aller franchement, ça lui évite des heures de conversation inutile.

Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6740-rekishi-fuka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u969
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Les opposés s'attirent ? [Zeref] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 14:25
Aujourd’hui est un jour d’entraînement, pour moi. Enfin, peut-être devrais-je dire que c’est un jour, tout simplement, vu que je passe au moins autant de temps aux abords du grand Dojo que j’en passais à lire, avant. Des changements sont d’ailleurs bien visibles, mais pas par tous : mon corps, bien que toujours frêle, est plus musclé, et je suis plus endurant. J’ai beaucoup travaillé sur mon chakra également, pour mieux le maîtriser, et ne pas retomber dans une situation similaire à celle de la fin du combat contre la Déesse, où je suis littéralement tombé, en plus de ne plus avoir de chakra. Habituellement, je demande à Kaelia ou Reikan de m’aider à m’améliorer, et l’une comme l’autre ne refusent jamais, mais cette fois, je veux augmenter mon répertoire de techniques et je me dois donc de me débrouiller seul, car aucune ne possède ce nouvel élément qui m’a été donné sans ma permission, suite à cette « Résonance » : le Doton. J’ai eu une idée de jutsu vraiment extraordinaire, et me voici, encore propre, à tenter de créer une sorte de mine de terre. En réalité, ce que je cherche à accomplir est de propulser des morceaux de terre, de plusieurs endroits, pour prendre par surprise mon adversaire.

Dit comme ça, ça peut paraître simple, mais ça ne l’est pas. Je dois déjà réussir à faire la chose une fois, balancer un bloc assez gros pour blesser, mais assez petit pour ne pas être vu trop vite. Et lorsque je commence, tout ne va pas bien. Pas bien du tout même. Je commence par fendre la terre en deux, sur une zone si petite que l’intérêt s’en trouve extrêmement réduit. Puis, dans un élan d’envie de faire bien, je réitère, mais cette fois, le sol à mes pieds gonfle jusqu’à un certain point avant de se percer, reproduisant le bruit d’une flatulence bien sonore, et très gênante. Je rougis, mais personne ne me voit, donc je me concentre à nouveau, assez vite. Après quelques autres échecs, je réussis à obtenir un résultat presque probant. La terre explose – au sens propre du terme – propulsant une grande quantité de fins morceaux de terre, dans toutes les directions, y compris vers moi-même, ne me blessant pas, mais salissant un peu mes vêtements. Je m’époussette, et une voix me fait sursauter. Une personne se trouve là, déjà bien proche de moi. Une jeune femme, aux cheveux blonds, et possédant un visage vraiment agréable à regarder, se dresse là, disant simplement « Bonjour ».

Je la dévisage, tentant d’aborder le faciès le plus doux possible, n’ayant plus vraiment cette envie irrépressible de rejeter tout inconnu qui s’approche de moi, depuis quelques temps. Je constate qu’elle tient un livre, entre ses mains, ou un carnet. Une étudiante ? Non, il n’y a personne qui étudie, à Kiri, et le complexe n’est pas encore officiellement ouvert, ce n’est donc pas possible. Je ne m’attarde pas là-dessus, tant la phrase suivante d l’inconnue est surprenante…

« Bon..Bonjour. En effet, je suis le fils des Kurayami. Vous connaissez notre librairie ? »

Dis-je, un poil intrigué de croiser quelqu’un qui fréquente ce lieu, qui n’est pourtant pas si inconnu que ça. La blonde me donne son prénom avant de rompre le mystère, qui finalement n’est pas si obscur, en y réfléchissant. Saeko semble plaire à Fûka, ce qui ne me choque pas, car elle parvient même à m’attendrir, ce qui est loin d’être aisé.

« Je vois, ce n’est pas si étonnant que vous m’ayez déjà vu alors ! Et concernant votre question… Je ne suis pas à l’aise à l’idée d’être observé. Mais si vous voulez m’aider, ce n’est pas de refus, les manipulateurs de Doton sont assez rares parmi mes partenaires d’entraînement. »

Autrefois, j’aurais probablement refusé l’un comme l’autre, mais je ne suis plus cet homme. Mon instinct me guide, et me dit qu’ici, à Kiri, je peux me fier à beaucoup de gens. La plupart sont des rustres, mais des rustres valeureux. En fait, je dirais même que les moins fiables sont les plus malins.



_________________
Les opposés s'attirent ? [Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Rekishi Fûka
Rekishi Fûka

Les opposés s'attirent ? [Zeref] Empty
Ven 28 Juin 2019 - 2:14

Les opposés s'attirent ?


Le fils des Kurayami. Sa mémoire ne la trompe vraiment jamais, hein ? Le jour où il y aura un manque à cet endroit, Fûka saura que tout est fini. Un sourire étire ses lèvres face à sa réponse. Il a l’air gentil, bien que surpris. Malheureusement, à Kiri, rares sont ceux capables de lire, donc les clients d’une librairie ne sont pas forcément très nombreux. Le complexe shinobi est donc une joie pour tous : les moins bons pourront apprendre des meilleurs. Une transmission qui n’attendait que de voir le jour.

Fûka hoche doucement la tête. Commencer avec des compliments met toujours de bonne humeur. Ça aide à se sentir bien, à appréhender l’autre. Enfin, parfois, c’est un échec total et c’est juste gênant. Mais là … ça a l’air de bien passer. De toute façon, même la possibilité inverse n’aurait rien changé. La blonde est bien trop naturelle pour contenir ce genre de choses. Le tact et Fûka … Une alliance qui n’existe pas, et c’est presque un euphémisme.

Le jeune homme admet son malaise quant au fait d’être regardé. Ah, ça se comprend. Pour la dessinatrice, c’est assez dommage, vu que c’est son passe-temps favori. Elle ne peut pas forcer les autres à être comme elle … Et heureusement, d’ailleurs. Il accepte néanmoins de s’entraîner à ses côtés. Dit comme ça, ça paraît très simple, mais faut-il se limiter à ça ? Juste se faire un petit sourire et puis, hop, s’entraîner ensemble ? Ce n’est pas suffisant. Fûka réfléchit un instant, avant de tirer une idée de son chapeau.

« Pour ne pas empiéter sur votre territoire inutilement, voilà ce que je vous propose : je vous enseigne mon savoir et, une fois que ce sera fait, vous m’enseignerez le vôtre. C’est d’accord ? »

Simple, efficace. C’est tout de même bien plus satisfaisant que de se fixer l’un et l’autre, droit dans la cornée. Il faut l’admettre, la Genin est peut-être une personne qui adore observer, attendre et ne rien dire, là, la situation ne s’y prête pas. À vrai dire, ce serait plus gênant qu’autre chose. Son sourire renaît, tordu par une mimique faussement gênée.

« Ceci dit, je suis seulement capable de faire apparaître des murs avec le Doton. Autant dire que ce n’est pas fameux, et vous maîtrisez déjà cet arcane ridiculement commun. Je sais les faire de trois tailles différentes. Le premier n’est pas un mur, parce qu’il est trop petit, mais un bouclier. Après, ça varie. »

Les fameux murs Doton de Fûka. Cette histoire a l’air un peu trop bête pour ne pas figurer quelque part, à un moment inopportun. Heureusement, le ridicule n’a jamais tué. Alors la blonde s’enhardit un peu, quitte à mettre les deux pieds dans le comique.

« Attendez, j’vous montre ! »

Et là, c’est parti pour une démonstration de folie. Fûka se met un peu plus loin, compose des mudras dans toute sa classe, sa grâce et sa finesse. Les mains apposées au sol, elle fait apparaître son mur le plus colossal. C’est maintenant l’heure de faire sa petite page de réclame, allez, hop !

« Épais, renforcé et super résistant, celui-ci est le plus fort que je puisse faire. Et c’est là toute l’étendue de mon talent. Si ça vous intéresse toujours, je vous l’apprends. Sinon … J’aurais été risible juste pour votre plaisir. »

Nouvel haussement d’épaules. Ça n’a jamais tué, va. Et puis, cette super démonstration plaira peut-être au jeune homme, qui voudra apprendre le fameux mur Doton de Fûka ! Et ça, c’est une perspective follement enthousiasmante, non ?!

Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6740-rekishi-fuka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u969
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Les opposés s'attirent ? [Zeref] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 11:17
S'entraîner à deux avec une inconnue n'est pas ce qui me plaît le plus, mais dans "s'entraîner à deux", c'est le premier mot qui m'intéresse. Devenir plus fort est une nécessité pour moi, pour mon propre bien et pour celui des miens. Je fixe la blonde, tandis qu'elle propose une alternative plus intéressante encore. Deux utilisateurs du Doton peuvent évidemment s'apprendre des techniques, chose à laquelle je n'avais pas pensé, mais que Fûka a imaginé assez vite. Elle semble intelligente, cette jeune femme, du moins au premier abord. Elle expose alors son idée jusqu'au bout, mentionnant ne savoir faire que des murs. De mon côté, j'arrive à en créer un très fragile, et me dis que si elle peut en faire des plus durs, alors c'est tout dans mon intérêt de lui demander de me le montrer. Je la laisse parler, attentif comme toujours, ne faisant pas très attention à sa façon de s'exprimer, étant le mieux placé pour savoir qu'il ne faut pas juger les autres sur leur manière de montrer qui ils sont. Elle réalise alors un mur assez imposant, qui l'est donc bien plus que le meilleur que je puisse faire, et je suis d'un coup encore plus intéressé.

"Je sais faire un mur, mais il est loin d'être aussi abouti que le votre. Et votre idée me paraît intéressante, je vous montrerai ce que je peux vous apprendre ensuite, mais si vous ne savez réaliser que des murs, il ne devrait pas y avoir trop de difficultés à trouver quelque chose d'intéressant pour vous."

Je m'approche de la structure, et y pose ma main. Il est solide, et ne s'effrite pas. Quant à son épaisseur, elle doit permettre de bloquer des attaques assez fortes, cela ne fait aucun doute. Si j'arrive à créer cela, je pourrai devenir un réel rempart pour mon équipe, et de manière générale pour tous ceux que je dois protéger. Maintenant, il ne me reste qu'à l'apprendre, non ? Mais ce n'est pas si simple, je dois d'abord comprendre comment elle est parvenue à le faire de la sorte. Je ne suis qu'un novice en Doton, finalement, vu que je ne le maîtrise que depuis cette événement incompréhensible qui a changé presque tout le monde dans Kiri.

"Bien, alors... Auriez-vous des conseils ? Je ne connais que très peu cette affinité, au fond, et j'ai du mal à déterminer la nuance à apporter pour que mon mur soit si épais et résistant. Pour tout vous dire, je suis un manipulateur du feu, à l'origine, mais pour une raison que j'ignore, cela m'a été retiré au profit de la terre..."



_________________
Les opposés s'attirent ? [Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3


Dernière édition par Kurayami Zeref le Mar 13 Aoû 2019 - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Rekishi Fûka
Rekishi Fûka

Les opposés s'attirent ? [Zeref] Empty
Mar 16 Juil 2019 - 17:14

Les opposés s'attirent ?


Il ne sait pas le faire !! C'est une victoire, en un sens, non? Tout ça n'aura pas été fait pour rien ! Elle lui a montré le mur le plus résistant de son arsenal, avec la crainte qu'il sache déjà le faire, mais non ! Il n'a pas de protection aussi solide dans son catalogue ! Bon, c'est déjà une belle honte d'évitée. Fûka hoche la tête, retenant toute son excitation. Il ne faudrait pas sautiller partout devant un inconnu. En plus, il vient d'une bibliothèque, ces gens sont gentils et patients, mais ils sont un peu coincés du cul, quand même. Autant rester sobre et classe jusqu'au bout. Enfin, autant que faire se peut, évidemment.

La blonde hoche doucement la tête. La proposition d'un apprentissage dans les deux sens semble avoir séduit le jeune homme, qui accepte plutôt simplement. Et puis, au fond, il a raison. Le fait de n'être capable que de construire des murs fait que toutes les autres capacités qu'il pourrait lui apprendre sont une sorte de Graal. L'infini à portée de ses connaissances. Être un ninja, ça a parfois du bon, en fait. On apprend plein de choses, tout le temps !

▬ Faisons comme ça, alors !

Ainsi se lance la première leçon donnée par Fûka. En prendre, c'est une chose, en donner, c'en est une autre. Elle ne sait pas encore comment elle va s'en sortir, mais si la blonde est certaine d'une chose, c'est que, quoi qu'il arrive, elle se donnera à fond !

Zeref commence par les bases. Il ne maîtrise pas naturellement le Doton, victime de cette étrange vague dont il ne semble pas savoir grand chose. Fûka penche la tête, arque un sourcil. Alors il y a vraiment eu des conséquences de ce style? La fin d'une maîtrise affinitaire, pour donner naissance à une autre, un décalage prob ablement difficile à vivre, surtout dans une ère comme la leur où le danger est partout. La Genin se sent alors investie d'une nouvelle mission : aider le Kurayami à devenir un véritable maître du mur !

▬ Alors, déjà, contrairement au feu qui est volatile, la terre peut être considérablement solidifiée, pour en faire des structures super résistantes. J'imagine que votre mur est un poil moins efficace que celui-ci, mais, comme vous savez déjà en faire un, ça nous servira de base. D'abord, les mudras ne sont pas tellement différents.

Fûka s'écarte et réalise une autre protection, moins épaisse, mais tout de même convenable. Elle prend le temps de bien détailler les mudras, avant de refaire le premier mur. Les mudras diffèrent légèrement, et c'est ce que la Genin tient à montrer à son élève du jour.

▬ On commence donc comme ça. Même s'ils sont sensiblement les mêmes, il existe tout de même une différence. Je vous laisse travailler sur ça un instant, voir comment est votre premier mur ? Nous pourrons regarder la structure et ce qui manque par la suite.

L'avantage certain de Fûka, dans cette histoire, est qu'elle dessine comme un chef. S'il faut parler de visualisation, ou toutes ces choses, elle sera plus que parée. La petite blonde en est toute impatiente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6740-rekishi-fuka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u969
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Les opposés s'attirent ? [Zeref] Empty
Ven 30 Aoû 2019 - 14:41
Je prends vite la décision de ne pas mentir pour ne pas ralentir cette leçon. Vouloir cacher que l’on ne sait pas faire quelque chose est un acte que je considère personnellement comme profondément stupide, et qui démontre un égo surdimensionné. Je n’ai pas réellement ce genre d’égards, et je me fiche bien que quelqu’un puisse estimer que je suis faible, je connais mes forces et mes faiblesses, et cela me suffit bien. C’est donc sans honte aucune, et avec ma monotonie habituelle que je confie mon manque d’expérience et mon incapacité à rendre mes murs aussi épais ou résistants que ceux de Fûka. De son côté, la jeune femme ne me raille pas, elle ne dit même rien sur ce manquement de ma part, pour se concentrer sur l’apprentissage et sa charge de professeure. D’ailleurs, la blonde semble bien renseignée, ce qui est plutôt pratique. Ce qu’elle énonce concernant les différences entre le feu et la terre est assez logique et je hoche la tête pour montrer que je comprends, qu’elle ne parle pas à un mur, comme certaines personnes en ont l’impression lors d’une discussion avec moi. Au fond, ce n’était pas si faux, à une époque.

« J’ai, en effet, lu que l’élément de la terre est le meilleur pour réaliser des défenses, parmi les cinq affinités primaires. »

Lorsque la Genin mentionne que la base est la même, entre mon mur et le sien, je suis un peu rassuré, le problème ne vient pas de ma réalisation en elle-même, mais bien de la finition. Un manque de chakra ? Une imagination défaillante ? Peut-être est-ce mon contrôle qui est en cause ? Fûka saura mieux le dire, sans doute, puisqu’elle connaît bien cette affinité. J’obéis, lorsqu’elle me demande de travailler sur les points mentionnés. J’effectue des mudrâs, et tout en posant mes mains au sol, je fais apparaître une structure assez chétive, peu impressionnante, qui pourrait contrer un banal coup de pied, au mieux. Il faut désormais que j’essaie de le rendre plus gros, plus épais, plus résistant. Comme pour donner l’exemple du manque de ce mur, je le frappe avec force, deux fois, et il finit par retourner à son état précédent : le néant, ou plutôt, il s’écroule pour s’additionner à la terre d’où il provient.

« Je vais essayer de le faire plus épais, voir si je fais mieux que mes précédentes tentatives. »

Comme annoncé, je reproduis les mêmes signes incantatoires, et je me concentre énormément. Plus de chakra afflue dans mon corps, et quand je pose les deux mains au sol, il se projette, tentant de rassembler le plus de fragment de terre possible. Comme poussé par l’énergie bleue, le sol se meut et commence à monter, comme s’il allait toucher le ciel, jusqu’à dépasser ma taille d’une bonne tête. En largeur, c’est différent aussi, il est plus que rassurant, par rapport à mon premier essai. J’en fais le tour, pour constater l’épaisseur, et c’est déjà mieux. Je suis ébahi par ce travail parfait, et tout en me retournant vers la jeune femme, je m’appuie dessus, comme pour en montrer la solidité.

« Eh bien, finalement, mes entraînements ont payé ! Il est bien… »

Fragile. Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que la structure se décomposer, et d’un bond agile, je m’éloigne de lui pour ne pas être recouvert de terre. Comme souvent dans ce genre de situations, les premiers essais donnent droit à des formes approximatives, des explosions incontrôlées, ou des résultats parfaits qui ne le sont qu’en apparence. Le troisième cas me correspond bien, et j’espère que cette professeure improvisée aura une idée du problème et de comment le résoudre.

_________________
Les opposés s'attirent ? [Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref

Les opposés s'attirent ? [Zeref]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pôles opposés — ft. Seiun
» Attirer deux opposés pour les faire apprendre [Shinrin Hanzô]
» Rencontre entre deux âmes opposés [Avec Hosokawa Shingen]
» Absences de Ryû (et Zeref)
» Yasei Zeref

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: