Soutenez le forum !
1234
Partagez

En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 13:54
Ces jours-ci Tsuyoshi ne s’accordait aucun répit. Depuis l’assaut sur Iwa et la mort d’Etsuko-senseï, il s’était trouvé une volonté inébranlable, une volonté d’aller de l’avant sans faille. Cette volonté se matérialisait principalement dans des entrainements. Des entrainements portés essentiellement sur la compréhension et la maîtrise de sa nouvelle affinité : le doton. Une affinité qui lui était apparue depuis la résonance. Un état de fait qu’il avait rejeté initialement de toutes ses forces. Au final il s’était résigné. Que pouvait-il faire d’autre ? Perdre son affinité, le raiton, avait été un réel déchirement. Mais dorénavant, au fil des entraînements, le Hyûga commençait à se découvrir un véritable intérêt pour le doton. Sa technique préférée dorénavant était celle lui permettant de se faufiler sous terre. Il s’entraînait régulièrement à l’utiliser. Ses entraînements d’ailleurs, ne s’arrêtaient pas à la maîtrise du doton. Il combattait également, aussi souvent qu’il le pouvait. A peine s’était-il rétabli de sa blessure encaissée pendant l’assaut sur Iwa qu’il s’y était mis.

Aujourd’hui cela dit, son programme avait été inversé. Il avait décidé de s’accorder une matinée de pause. Pas plus ! Cette matinée, il la passerait aux commerces d’Iwa. Quelques recherches s’imposaient à la recherche de cet artefact perdu pour lequel Naari Etsuko, Konran Tenzin et lui s’étaient investis il y a peu. Il lui fallait la trouver, en mémoire de sa senseï. Marchant dans les ruelles de la zone commerciale, le Chuunin tentait de se rendre directement à l’endroit où il savait que se trouvaient les vendeurs de livres. Il lui fallait s’approvisionner à nouveau. Alors qu’il se rapprochait de son objectif, il croisa un colosse. Un tas de muscle, tête carrée, l’air légèrement maladroit. Le Hyûga n’eut pas à réfléchir longtemps pour comprendre de qui il s’agissait.

_ Saichi ? Le Hyûga venait de contourner le bonhomme. Il ne s’était pas trompé. C’était bien lui. Cherchant de tous les côtés, il ne vit pas la jeune fille qui accompagnait le bonhomme la dernière fois qu’il l’avait croisé.

_ Où est ta sœur ? Elle n’est pas avec toi ? Il regarda autour encore quelques instants puis laissa le colosse répondre, ou essayer de se rappeler qui était en train de lui parler. A vrai dire, ils ne s’étaient vus qu’une fois. Une fois pendant laquelle le Chuunin avait pris son temps pour faire un petit tour du village au duo… Hayashijin c’est ça ? Dorénavant, l’eau avait coulé sous les ponts et Saichi était certainement devenu un iwajin confirmé.

_ Il est vrai que je n’en doutais pas, mais il est bon de te savoir en vie. Tu défendais quel secteur d’Iwa pendant l’assaut ? Moi, j’étais ici même, aux commerces…

Le Hyûga était un peu enthousiaste. Saichi n’était pas son ami en réalité. Une connaissance, une bonne connaissance cela dit. Leurs rapports au départ distants s’étaient beaucoup améliorés. Le Hyûga leur avait fait un cadeau de bienvenue la première fois qu’ils s’étaient vus. Oui c’était le tout premier jour de leur arrivée à Iwa. Depuis cet épisode, Tsuyoshi avait gardé à l’esprit les sourires enchantés et les yeux qui ne disaient qu’une chose : merci. Comment ne pas être heureux en voyant que l’on pouvait rendre d’autres gens heureux ? La joie est contagieuse et les sentiments qui en naissent ne peuvent qu’être positifs. Voilà pourquoi inconsciemment, le Hyûga considérait dans son attitude, le colosse comme son ami. La réciproque était peut-être vraie a moins que…


_________________
Spoiler:
 


En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9


Dernière édition par Hyûga Tsuyoshi le Jeu 4 Juil 2019 - 9:47, édité 1 fois (Raison : Mise en forme du texte)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hijikata Saichi
Hijikata Saichi

En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 21:15



La guerre était fini, depuis un moment. Sae avait déserté et l’iwajin n’avait pas eu vent de sa survie ou de sa mort, aucune nouvelle. Le grand rustre ne perdait pas son temps avec les sentiments de ce genre, mais malgrés les problème qu’il rencontrait avec elle, il commençait petit à petit à l’apprécier. Sa disparition avait affecté le ténébreux Muramasa, Saichi ne l’avait pas lui aussi depuis un moment, avait-il perdu confiance en Saichi aussi ? peur de voir l’Amejin déserté le village ou bien le trahir pour une quelconque raison. Ce n’était clairement pas dans les plan du genin, Genku maintenant mort, sa vie était à Iwa et nul part ailleurs, une vie au côté de Siri et personne d’autre. Maintenant bien installé à Iwa, Saichi n’avait plus trop de mal à retrouver son chemin, surtout celui du bar à chez lui, mais depuis que la guerre avait fait des ravages, tuant le kage et les infrastructure, le village était en reconstruction à certains endroit. fort heureusement pour lui et Siri, leurs appartement n’avait subit aucun dégâts ce qui était loin d’être le cas de certains voisin. Beaucoup de ninjas était réquisitionné pour participer à l’effort de guerre, aider à la reconstruction, surveillance et autre missions. A ce jours, Saichi n’avait toujours pas été convoqué pour quelconque missions pour son plus grand bien, depuis son retour d’Hayashi, le combattant passait ses jours à rien faire, affalé sur son canapé ou en promenade obligatoire avec la gamine ou encore attendant qu’on le demande.
Le genin se promenait tout seul, dans les rues commerçante à la recherche du lieu de travail de la petite rouquine, ayant un mauvais sens de l’orientation et mauvaise mémoire, pour hijikata, la tâche était éprouvant, cherchant depuis plus d’une heure, l’iwajin s'était même demandé si le commerce ne s’était pas fait prendre pour cibles par des crétins durant la guerre. Dans ses pensée, Saihi cru entendre quelqu’un l’interpellé, il se retourna donc vers
la direction de l’appel et se surpris à y voir l’homme au yeux particulier, le hyugas. étrangement, le rustre comme l'appelait Aimi, avait reconnu Tsuyoshi, certes il n’avait plus son nom en tête néanmoins il pouvait affirmé le connaître. Le boxeur s'arrêtait, laissant le ninjas lui parler en premier. Tsuyoshi lui demandait avant toute chose ce qu’était advenue de la petite démone qui prenait toujours trop de temps à Saichi.


Je l’ai vendu à un fermier qui manquait de main d’œuvre” disait-il accompagné d’un long rire.

Le gaillard qui lui faisait face continuait à conversé. Ses paroles sincère sortit un petit sourire du visage de l’Amejin. Comment douter du grand hijikata Saichi ? le monteur de serpent, celui qui avait survécu à la rencontre avec l’homme au chapeau, qu’il ne connaissait que très peu malgrés tout. survivant du désastres de la cité des moins, au contraire de la femme qui avait fini décapité d’un seul geste précis. saichi lui était revenu en vie, c’était un dur se disait t-il pour se rassurer alors qu’il n’avait servis strictement à rien. Bien que le hyuga avait poser ses questions sans jugement et avec naïveté, se rappeler qu'il n'avait pas été la pour sa sœur lui fit la même douleur qu'un coup de poignard dans le ventre, c'était une dur vérité, blessante.

Je n'étais pas dans le coin quand tout a commencé…" répondit-il, le regard fuyant, honteux.
J'avais été envoyé à au pays du bois, c'est pas très loin pour un bon ninja. Avec Muramasa on nous a donné comme mission de retrouver la sauvage Sae, malheureusement la guerre avait aussi frapper dans leurs forêts millénaire."
Saichi avait l'impression de s' explique, se cherchant une excuse à son absence.
En tout cas je suis contente de te revoir vivant aussi, Tsu.. Yasha C'est sa ? Je suis pas loin j'en suis sûrs !" Pensait l'iwajin à voix haute.

Le boxeur se souvenait de la bienveillance que tsuyoshi avait eu à l'égard de d'à sœur et de son grand frère, il avait un peu honte d'avoir oublier son prénom, il ne pouvait que s'excuser de cela. Il oubliait pour le moment de retrouver le magasin d'arme, il venait d'avoir une meilleur idée.

Ça te dit de me raconter ce que tu as vécu durant cette bataille devant un verre ? Je t'invite, je t'en dois une depuis ton cadeau à la petite. Je connais un bon bar, bon un peu pouilleux mais il y fait bon vivre dedans au moins." Saichi s'était rapprocher du soldats, posant la main sur son épaule en un geste amical, comme pour le traîner avec lui dans la bonne direction. Sans crier gare, le nom du garçon lui revint. "TSUYOSHI, Je savais que ça me reviendrais, alors gamin, ça te dit ?"

Saichi n'avait pas perdu la mauvaise habitude de penser que les plus petits et plus jeune que lui était tous des gamins à ses yeux et les plus vieux tous des vieillards. En tout cas, le grand costaud lui fit son plus beau sourire, de l'extérieur on aurait presque dit qu'il tentait d'arnaquer ce pauvre hyugas, son expression était sincère, il avait hâte de retrouver cette gamine rouquin qui ce prenait pour une guerrières mais l'appel de la bières était plus attractives.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi] Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 10:15
Vendu ? Le Hyûga ne crut pas un traître mot de ce que venait de dire son interlocuteur concernant sa copine, non sa sœur. Elle s’appelait comment déjà ? Ah Siri ! Elle avait un nom assez particulier qui sonnait fort bien aux oreilles du Hyûga. Il ne pouvait l’oublier aussi vite. Cela dit Saichi disait avoir vendu Siri donc, à un fermier ayant besoin de main d’œuvre. Essayant de se rappeler un peu comment était Siri, tant sur le plan physique que mental, Tsuyoshi finit par sourire avec un léger temps de retard tout de même, environ deux secondes après la réponse du colosse. Non, tout cela était bien trop gros pour être vrai, ce ne pouvait être qu’une grosse blague. Sans compter que Saichi était très lié à la Siri. Tsuyoshi se souvenait encore de sa façon de beugler après l’espiègle sœur alors que celle-ci jouait avec ses nerfs. C’était lors de leur première rencontre.

Le colosse avait affirmé n’être pas à Iwa lors de l’invasion. Il expliqua et permis de balayer très vite les doutes qui commençaient à assaillir l’esprit du Chuunin concernant l’endroit où pouvait bien se trouver un Genin. Bien sûr les missions, pouvaient lui permettre de quitter Iwa et même Tsuchi no Kuni, mais les missions ne justifiaient pas toujours les départs et autres absences. Ainsi donc le colosse était à Hayashi no Kuni en compagnie du Directeur de l’Académie Hashira. La suite des propos du colosse intrigua rapidement le Hyûga. Il évoqua quelqu’un contre qui Tsuyoshi avait croisé le fer à l’occasion d’un petit combat amical : Yaoguaï Sae. Ce ne pouvait être qu’elle la « sauvage Sae ». Déjà que Tsuyoshi ne connaissait pas beaucoup de sauvages mais pire, il ne connaissait pas foule de Sae non plus. Saichi termina son propos en expliquant que la guerre avait frappé dans Hayashi no Kuni.

_Attends… La sauvage Sae… Comme Yaoguaï Sae ? Quoi elle a déjà déserté ?

Le Hyûga était intrigué. Pour avoir discuté avec la Yaoguaï, il se souvint qu’elle lui avait dit sans détours qu’elle quitterait Iwa à l’instant même où elle aurait fini d’apprendre. Une désertion de sa part était donc à craindre à tout moment. Sans s’en être rendu compte initialement, le Hyûga avait lâché un « déjà » fort évocateur quant à sa connaissance d’une potentielle désertion de la Yaoguaï. Le colosse allait-il s’en rendre compte ?

Il marqua un petit sourire forcé lorsque Saichi écorcha son prénom. Non, Tsuyoshi n’aimait pas trop cela quand bien même faire ce type d’erreurs en sa présence ne le poussaient pas non plus à sortir de ses gongs. Il faut savoir raison garder.

Tsuyoshi accepta la proposition de Saichi d’aller boire un coup, comme il le disait lui-même dans un coin pouilleux. Le Hyûga n’était pas un grand adepte de ce type de coin, mais y aller ne le rebutait pas non plus. Emboitant le pas du colosse, il lui lâcha sur le ton de l’humour :

_ Ça se voit que tu maîtrises Iwa comme ta poche dorénavant. La dernière fois qu’on s’est vus, tu t’extasiais sur les quartiers résidentiels et les Hauts-plateaux.

Arrivés sur place, Tsuyoshi laissa le colosse le guider. Ils s’assirent ensemble dans le même coin et le Hyûga le laissa choisir sa mixture. Il prendrait la même, surtout s’il s’agissait d’une boisson exotique comme on en vend parfois dans le type d’endroit où ils avaient pénétré. Dès qu’il finit de prendre commande, le Hyûga lui dit :

_ Dis, tu es l’un des rares à me traiter de gamin. Sais-tu que je suis de la haute ? Comme pour dire haute société. Tu devrait d’adresser à moi avec plus de respect. Tiens, à la place de gamin, un petit « Sama » m’irait à merveille. Le tout était dit sur le ton de la blague, histoire de se mettre dans l’ambiance. Tsuyoshi se doutait que le colosse n’était probablement très à l’aise avec tous ces codes. Il est vrai qu’il semblait assez rustre. Il l’était d’ailleurs, il faut bien appeler un chat un chat.

_ Mais sinon… Mis à part le fait que tu commences déjà à tout zapper, tu as quel âge Saichi ? J’ai le sentiment que tu ne dois pas être si vieux que ça. J’en ai 27 pour ma part. Ou plutôt j’en aurai 27 en hiver…

Histoire de se poser un peu avant d’aborder à nouveau les sujets plus sérieux, car nécessairement, au cours de leur discussion, ce type de sujets reviendrait sur la table.

_________________
Spoiler:
 


En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

En faisant des emplettes on rencontre des colosses [Saichi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: