Soutenez le forum !
1234
Partagez

Résistance électrique [Han Musashi]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 21:17
Cela faisait déjà quelques temps que l’Oterashi s’était retrouvé au pied du mur face au dindon nommé Glouba, l’allié de choix de Taishi, le mystérieux mercenaire. La faute à quoi ? Le pugiliste aurait bien aimé pouvoir tout mettre sur le dos de la faiblesse élémentaire qui l’avait accablée pendant leur affrontement, mais même si son importance n’était pas à prendre à la légère ni à dénigrer, il devait malgré tout s’avouer à lui-même qu’il avait manqué de discernement. Ses temps de réaction étaient bons… Sa rapidité, la fluidité avec laquelle il parvenait à présent à changer de forme partiellement ou non, tous ces aspects de capacités martiales étaient à des niveaux qu’il jugeait acceptables, même si il savait qu’il ne faisait encore qu’effleurer la surface. Mais sa prise de décision dans le feu de l’action, et sa gestion de son énergie, là-dessus, Yanosa savait qu’il avait encore un gros travail à fournir. Les derniers jours n’avaient pas été foncièrement faciles, émotionnellement, mais il était hors de question pour lui d’utiliser cela comme une excuse à ses carences.

Il devait s’entraîner, c’était une certitude. Et ses récents progrès, assez fulgurants, ne devaient pas lui laisser croire qu’il pouvait se passer d’une rigueur redoublée dans sa pratique et dans l’exercice de sa pensée. Après s’être acquitté de ses tâches journalières, l’Oterashi fonça donc droit vers les quartiers résidentiels, à quelques encablures de son appartement. Il connaissait quelqu’un qui, sans aucun doute possible, à moins d’un black out causé par la Résonance, pourrait l’assister dans son travail : Musashi. L’homme avec lequel il avait pu vaincre les assaillants qui avaient tenter de pénétrer dans Iwa dans leur périmètre. Il était en effet un coéquipier fiable, d’une part, mais aussi et surtout un adepte et fervent pratiquant de l’affinité Raiton qui causait tant de tracas au tellurique. Sautant de toit en toit, il identifia nettement la fenêtre de son logement au deuxième étage d’une résidence. Il savait exactement où habitait le Han depuis une petite filature à laquelle il s’était adonnée quelques semaines auparavant avant l’attaque, pour parfaire ses talents de senseur. Cela lui éviterait, avait-il alors pensé, d’avoir à passer par le tableau d’affichage pour contacter le shinobi avec lequel il avait sans doute tissé le plus de liens, même si il peinait à qualifier ceux-ci de davantage que de liens de camaraderie informelle.

Arrivé sur le bord de la fenêtre tout en souplesse, comme il avait désormais coutume de le faire lorsqu’il voulait contacter un coéquipier qui n’était pas plus haut gradé que lui, il toqua sur le verre poussiéreux par endroits, projetant son regard inquisiteur à l’intérieur pour tâcher d’y voir celui qu’il était venu chercher.

« Hey ! Musashi ! Va falloir qu’on parle un moment toi et moi… ! Allez dépêche-toi de venir ouvrir avant que je fasse un grand trou dans ta piaule ! »

Il aurait pu, dans l’absolu, se muer tout à fait à la terre et à la roche qui constituaient l’habitat, et apparaître directement à l’intérieur de l’appartement sous sa forme assimilée, mais en dehors de certaines occasions, le guerrier rouge appréciait de garder les pieds, ses vrais pieds de chair et de sang, sur terre et non en elle.


@Han Musashi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Han Musashi
Han Musashi

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 23:00

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Résistance électrique.


Résistance électrique [Han Musashi] Iwa12

------------------------------------------------------

Alors qu’il se cuisinait de quoi manger, Musashi repensait brièvement à sa rencontre avec Mitsuo, ce samouraï qui lui avait réappris les bases du Kenjutsu. Un homme assez mystérieux, mais fort intéressant, surtout pour le Genin qui souhaitait se consacrer corps et âme au maniement de son katana. Le Han se remémorait la facilité avec laquelle cet individu avait pulvérisé le mannequin en bois, il voudrait à priori faire la même chose avec sa lame, il était persuadé que tant qu’il ne maîtrisera pas cette technique, il ne pourra jamais se considérer comme un épéiste à part entière. D’un autre côté, il savait qu’il lui restait encore beaucoup de travail pour arriver à ce niveau, ce qui, au fond, n’avait pas l’air de le démotiver, bien au contraire.

Alors qu’il cassait les œufs dans le poêle, le Han planifiait déjà sa séance d’entrainement dans sa tête. Il prévoyait en effet de passer une bonne partie de sa journée à s’exercer au Kenjutsu, et chercherait notamment à fusionner sa lame avec son affinité raiton pour ainsi la rendre plus puissante et plus tranchante. Ensuite, il s’attèlera à son Ninjutsu, histoire d’apprendre une ou deux nouvelles techniques de shôton et ou de raiton. Il avait déjà une idée très précise des techniques qu’il aimerait développer. Enfin, s’il lui restait du temps et l’énergie, il se fera peut-être un petit duel contre un des nombreux individus qu’il pourrait trouver au terrain d’entraînement. Il aurait bien entendu voulut s’entraîner avec une personne qu’il connaissait et appréciait bien, que ce soit Aimi, l’Oterashi ou encore Abuto, mais il se disait qu’ils devaient tous être plus ou moins occupés, en tout cas c’était bien le cas pour la jeune médecin.

Bref, alors que le Genin surveillait son plat, un petit bruit attira soudainement son attention, mais il fut incapable de déterminer la source. Il tourna légèrement la tête de gauche à droite, mais ne vit rien de particulier. C’était alors qu’il entendit une voix prononcée son nom, elle provenait à priori de l’extérieur, à un peu moins de cinq mètres sa position. Le Han tourna de nouveau la tête, puis fit quelques pas pour se situer près de la fenêtre, jusqu’à lors parfaitement dissimulée par sa grande bibliothèque. C’était alors que l’épéiste tomba sur l’Oterashi, qui lui demandait d’ouvrir la fenêtre lui confiant qu’il devait lui parler de quelque chose. Grandement surpris, le Han mit un certain temps avant de réagir.

« Yanosa ?! Qu’est-ce que tu fiches ici ? » Fit-il, étonné de le voir derrière la fenêtre.

En y réfléchissant, ce n’était pas aussi surprenant qu’on pourrait le croire, car ce n’était pas la première fois que le guerrier rouge surgissait de nulle part, apparaissant toujours à l’endroit le plus improbable.

« Allez entres ! » Fit-il, en lui ouvrant la fenêtre. « Tu tombes à piques, je viens tout juste de préparer de quoi manger. » Poursuivit-il, d’un léger sourire.

L’épéiste n’avait visiblement pas encore remarqué que son plat avait complètement grillé, cela ne saurait tarder...

« Ah, et de quoi est-ce que tu voulais me parler ? Ne reste pas débout, installes-toi et fais comme chez toi. » Reprit-il, alors que l’odeur de son plat raté commençait à empester la pièce.




_________________
Résistance électrique [Han Musashi] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 12:44
Yanosa n’eut pas longtemps à attendre avant d’apercevoir le faciès lisse et aquilin de Musashi, qui fit irruption sur le côté en se déportant d’un meuble imposant qui évoquait une bibliothèque. Il ne put d’ailleurs s’empêcher de ressentir un plaisir espiègle en lisant la surprise sur son visage, bien conscient que son mode d’annonce était un peu atypique, même si les messagers eux ne se privaient pas de procéder ainsi par souci d’efficacité. Toquer à toutes les portes ou ne serait-ce que se rendre devant celle du bon appartement pour déposer les diverses missives qui leur étaient confiées serait en effet une perte de temps atroce pour eux, et il en allait au fond de même pour l’Oterashi, qui ne supportait pas l’idée de l’errance et de la stagnation lorsqu’une voie rapide était disponible. En l’occurrence, le rebord de la fenêtre.

Promptement, Musashi vint lui ouvrir une fois la surprise dissipée, la confiance entre les deux Genin étant de mise, et lui proposa sans transition de partager son repas. Une attention qui, toute amicale qu’elle soit, apparut simplement à Yanosa comme un contre-temps sur l’instant. Car même en refusant son offre, il savait que le Han aurait le droit de déguster son propre repas avant de s’atteler à quoi que ce soit, ce qui retardait d’autant l’entraînement à venir. Heureusement, il y avait quelques petites choses qui pouvaient être traitées oralement avant d’en venir à la pratique. D’un geste ample et souple, le pugiliste entra donc dans l’intérieur simple mais fonctionnel du petite appartement de son coéquipier, qui se trouvait être malgré tout un peu plus grand que le sien.

« J’ai pas faim, merci. Cela dit… si tu veux manger un truc comestible tu ferais mieux d’aller surveiller ta poêle. »

En effet, nul besoin de faire preuve d’une acuité olfactive particulièrement développée pour se rendre compte que quoi que l’épéiste avait entrepris de cuisiner, le tout était en train de se transformer relativement vite en tas de carbone nocif. Il l’observa donc, sans doute, s’occuper de ce problème très immédiat et détailla la pièce du regard, associant chaque élément qui se détachait à un trait de caractère, connu ou non, de l’adepte du Raiton. Il se reprit toutefois assez vite, revenant promptement au sujet qui l’avait amené jusqu’ici.

« T’as du remarquer que j’ai un peu changé, dernièrement. La résonance, cette vague d’énergie, y est un peu pour quelque chose, mais c’est un changement qui avait commencé déjà bien avant... »

Inspectant le mobilier, Yanosa s’installa nonchalamment sur une chaise, les jambes étendues devant lui.

« Je suis un assimilateur : j’ai la capacité de manipuler la roche, de devenir la roche, et de ne faire qu’un avec elle. Une capacité incroyable. Mais qui vient avec son lot de faiblesses. Dont une, en particulier. »

Le tellurique laissa passer un moment pour laisser le temps à Musashi de gérer son déjeuner en péril et d’essayer de deviner par lui-même à quoi il faisait référence.

« Le Raiton, bien sûr. Et je pense que tu vois déjà où je veux en venir, n’est-ce pas ? Tu vas m’aider… à trouver des solutions. A évaluer jusqu’à quel point… je peux faire face ou pas à cet élément. J’ai déjà des idées, mais il faut que je les mette en pratique pour évaluer leur efficacité. J’ai désormais en moi un potentiel totalement éveillé et aux limites encore très lointaines, mais je peux pas me permettre d’avoir une faiblesse aussi évidente.

Donc quand tu auras… ingurgité ce que t’oses appeler un repas… on ira s’entraîner. 
»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Han Musashi
Han Musashi

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 0:34

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Résistance électrique.


Résistance électrique [Han Musashi] Iwa12

------------------------------------------------------

En voyant l’Oterashi, le Han se disait qu’il venait probablement pour un entraînement. Cependant, en y réfléchissant, il écarta immédiatement cette idée, pensant que le guerrier rouge était venu pour autre chose, car c’était la première fois qu’il débarquait à son domicile. Le ton de celui qu’il considérait comme son camarade laissait penser que c’était un sujet important, important au point qu’il débarque par la fenêtre en pressant l’épéiste de lui ouvrir. Dès lors, Musashi s’exécuta sans perdre un instant, faisant ainsi entrer son compagnon à son domicile, lui confiant par ailleurs qu’il tombait à point nommé, puisque le repas était bientôt prêt. C’était alors que Yanosa lui confia qu’il n’avait pas faim, l’invitant par la même occasion à faire attention au plat qui était en train de cramé sous le feu.

Le Genin se rua immédiatement vers la plaquette chauffante, se rendant alors compte qu’il était un peu tard pour sauver son plat. A cet instant, l’expression du Han était pour le moins hilarant, mêlant en effet un sentiment de déception, de colère et d’embarras. Il se résolu à tout foutre à la poubelle, puis se diriger vers son interlocuteur, s’efforçant de garder un air légèrement amical, dissimulant tant bien que mal sa déception. En écoutant l’Oterashi, son air devint plus sérieux, démontrant qu’il était à l’écoute, curieux de connaître plus sur le sujet mais aussi sur la raison de la visite du guerrier au tatouage. Enfin, lorsque Yanosa lui confia qu’il était un assimilateur, le Genin n’en fut pas étonné, car c’était bien ce qui lui semblait, notamment en se basant sur son combat contre Towa, un autre assimilateur mais de type raiton.

« Le raiton ! » Fit-il, spontanément, lorsque Yanosa insistait sur sa faiblesse.

Il ne faisait aucun doute pour le Han. Chose que l’Oterashi confirma bien assez vite, ne manquant pas de demander l’aide de Musashi pour l’aider à trouver des solutions pour palier à sa faiblesse, qui malheureusement pourrait lui causer bien de soucis à l’avenir. Ainsi, Musashi hocha naturellement la tête en guise d’approbation, heureux de voir que son camarade était venu le voir avec déjà quelques idées en tête. Ce qui en un sens ne l’étonnait pas vraiment, surtout maintenant qu’il commençait à bien connaître le guerrier rouge. Enfin, quant à la remarque sur le repas, Musashi s’en serait bien passé, surtout lui qui s’en voulait d’avoir raté son plat.

« Si tu y goûtais, je suis sûr que tu apprécierais ce plat. » Rétorqua -t-il, d’un ton sarcastique. « C’est bien que tu sois venu parce que justement je comptais allez m’entraîner. Laisse-moi deux minutes, le temps de prendre mes affaires et on file. » Reprit-il, d’un léger sourire.

Le Han fit deux clones, l’un qui fila pour lui apporter sa sacoche d’entraînement, ainsi que sa cape. Le second quant à lui était réduit à devoir faire le ménage, car Musashi voulait éviter à tout prix qu’Aimi tombe sur le bordel qu’il avait mit dans la cuisine.

« C’est pour éviter qu’Aimi tombe sur ce bordel, tu comprends. » Fit-il, d’un léger sourire, à l’Oterashi qui devait probablement se poser des question. « Donc, tu disais avoir des idées ? Par laquelle tu souhaiterais qu’on commence ? » Demanda -t-il, alors que son clone lui apporta ses affaires.

Musashi accrocha sa petite sacoche au niveau de sa jambe, puis enfila sa cape avant d’indiquer la direction de la porte à l’Oterashi. Il fallait qu’il apprenne à venir et sortir par la porte. Enfin, une fois à l’extérieur, les deux Genins se déplacèrent de toit en toit jusqu’à gagner le terrain de l’entraînement.




_________________
Résistance électrique [Han Musashi] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 20:57
La candeur instinctive avec laquelle Musashi avait répondu à la question implicite de l’Oterashi trancha net avec l’humeur de ce dernier qui si il n’était pas morose, était encore habité par les résolutions prises lors de son entretien avec Glouba. Des résolutions fermes, qui ne souffriraient d’aucun compromis. Yanosa se pencha en avant pour poser ses coudes sur ses genoux, observant le bretteur se dédoubler avec un naturel déconcertant pour se préparer plus vite et… faire le ménage. Une initiative un peu décalée dans le contexte aux yeux du pugiliste, qui fronça les sourcils. Et que ce soit en réaction à ce regard ou pour simplement expliquer ce qu’il trafiquait, Musashi justifia promptement sa démarche à l’Oterashi.

Ne pas laisser Aimi voir le désordre ? Ces deux-là partageaient-ils à présent une telle intimité que l’un ou l’autre pouvait s’inviter chez son partenaire et disposait d’une clef pour y accéder à loisir ? En ces temps troubles, une histoire comme celle-là pouvait naturellement émerger entre deux âmes esseulées… Deux âmes civiles, en tout cas. Mais quand il s’agissait de shinobis… était-ce bien raisonnable ? Aimi et Musashi, chacun à leur façon, représentaient l’avenir de la force d’Iwa, et voir la promesse de cette force se retrouver conditionnée par des liens amoureux, envisager que cet attachement puisse un jour passer au premier plan, devant les intérêts du village, tout cela laissait une empreinte amère et anxieuse dans l’esprit du Genin aux cheveux rouges. Ou bien… était-ce à cause de son incapacité à tisser des liens équivalents avec qui que ce soit, pas même le Lilas ? Il s’admit à lui-même sur le moment qu’il n’était pas impossible que les deux problématiques se mêlent l’une à l’autre, mais peu importait si au moins une part de ses motivations trouvait ses racines dans un motif purement objectif.

Observant le premier clone de Musashi lui rapporter ses affaires pour qu’il termine de s’équiper, Yanosa se redressa de toute sa hauteur, la mine grave.

« De vrais inséparables... »

Les deux soldats sortirent par la porte d’entrée, proprement refermée à clef par les soins du bretteur, puis rejoignirent les toits pour se mettre en route vers le haut plateau le plus proche.

« Oui, je sais déjà ce qu’il faut que je test. Simple question de calibrage normalement, mais il faudra que tu sois vraiment bien concentré. »

Yanosa et son coéquipier fendirent les airs à toute vitesse, menés par la cadence soutenue de l’Oterashi, et atteignirent rapidement leur destination, le tellurique dérapant en force sur le sol rocheux en soulevant un nuage de cailloux et de poussière.

« Bon… Pour commencer, j’ai besoin que tu te tiennes à, disons… entre huit et dix mètres de moi. En place. »

Yanosa observa le déplacement de l’épéiste et ajusta sa propre position pour instaurer la bonne distance entre eux. Prenant ensuite une grande inspiration, le tellurique regarda Musashi dans les yeux.

« Tu vois ton Loup de foudre ? J’ai besoin de quelque chose de plus puissant. Et que tu l’envoies droit sur moi. Utilise la technique la plus concentrée possible… Et surtout, ne retiens rien. »

L’épéiste, en cet instant, se voyait presque relégué au rang d’outil, mais le pragmatisme froid qui s’était emparé de Yanosa l’exigeait. Iwa devait se renforcer, et donc il devait se renforcer, au même titre que tous les autres shinobis de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Han Musashi
Han Musashi

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Dim 30 Juin 2019 - 21:58

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Résistance électrique.


Résistance électrique [Han Musashi] Iwa12

------------------------------------------------------

Alors qu’ils se déplaçaient de toit en toit, se dirigeant sereinement vers les hauts plateaux, l’Oterashi confia au Han avoir une idée claire de ce qu’il devait tester. Tournant légèrement sa tête vers son partenaire, Musashi hocha légèrement la tête en guise d’approbation, attendant cependant plus d’explications de la part du guerrier à la toison rogue. Yanosa ne semblait pas vouloir rentrer dans les détails, du moins pas pour le moment, se contentant ainsi de demander et de s’assurer que le Han sera bien concentré durant cette séance. En doutait-il ou c’était une simple précaution ? Car, si Musashi pouvait bien être, par moment, un peu tête en l’air, notamment et particulièrement pour dissimuler certaines émotions, il restait la plupart du temps quelqu’un de sérieux, et ce d’autant plus lorsqu’il devait aider quelqu’un en particulier. En tout cas, le Han hocha une nouvelle fois la tête, ayant bien compris à quel point cet entraînement était important pour son coéquipier, avec qui il s’était battu sur le rempart afin de neutraliser les deux mercenaires qui en avaient après Iwa.

Enfin, lorsqu’ils arrivèrent à destination, Yanosa ne perdit pas de temps pour donner quelques instructions au Genin, lui demandant en effet de se tenir à un endroit précis, à environ dix mètres de lui. Musashi s’exécuta sans perdre un instant et attendait patiemment la suite des consignes de l’assimilateur du Doton. Les deux hommes se regardèrent alors dans les yeux, plus sérieux que jamais, laissant ainsi quelques secondes s’écouler avant que l’Oterashi ne se décide de prendre la parole. Il interpella alors le manieur du cristal, lui confiant qu’il avait besoin de quelque chose de plus puissant que son loup de foudre. Musashi se souvint immédiatement du moment où son camarade avait brisé d’un seul coup sa technique, qui à cette époque était la plus puissance, le contraignant ainsi à imaginer et à mettre au point une nouvelle technique, meilleure et beaucoup plus destructrice.

Si Musashi ne voyait pas d’inconvénient à lui montrer cette nouvelle technique, il semblait toutefois quelque peu réticent à l’idée de l’utiliser contre lui. Non pas qu’il doutait de la force de son partenaire, mais il craignait de lui infliger de dégâts importants, surtout si l’Oterashi se contraignait à se défendre avec son Doton. Cependant, en regardant son interlocuteur droit dans les yeux, Musashi finit par s’exécuter, étant persuadé que le guerrier au tatouage ne lui demanderait pas quelque chose d’aussi folle, s’il n’avait pas une idée très précise en tête. Après un bref regard vers le ciel, le Han soupira un bon coup, puis commença à exécuter quelques mudras. Il matérialisa une grande vague de chakra raiton dans sa main, lui donnant rapidement la forme d’un phénix grand de plusieurs mètres, au point que l’Oterashi pouvait difficilement voir le Genin. Les arcs électriques qui se dégageaient de cet oiseau étaient tels que le sol s’effritait par ci et là et les pierres se brisaient naturellement sous leur impact.

« Tu es prêt ? »

Il était difficile de l’entendre, car le son produit par la foudre était tel qu’on pouvait difficilement entendre les autres sources de son à proximité. Après quelques secondes d’hésitation, Musashi se résolu à diriger l’oiseau vers son camarade, espérant que ce dernier savait ce qu’il faisait. Si cette technique n’était pas la plus puissance technique du raiton qu’il avait dans son répertoire, elle demeurait toutefois forte et dangereuse. Quoi qu’il en fût, le Phenix prit l’Oterashi pour cible et était prêt à le poursuivre, jusqu’à le frapper de plein fouet.



_________________
Résistance électrique [Han Musashi] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Mer 3 Juil 2019 - 22:02
Sur les consignes de l’Oterashi, Musashi se mit en position et commença à malaxer son chakra, à malaxer beaucoup de chakra, ce qui était un pré-requis indispensable et sine qua nun si il espérait pouvoir offrir le genre de déferlante à laquelle le pugiliste s’attendait de pied ferme. Dans les tréfonds de l’esprit du Genin aux cheveux rouges, durant ces quelques instants, se glissa l’ersatz d’un doute, le début de quelque chose qui pouvait ressembler à une faiblesse, à une faille dans sa conviction et sa foi en ses capacités. Mais plutôt que d’essayer de l’enterrer sous son orgueil et sa détermination, Yanosa exposa cette sensation au grand jour, mentalement du moins, en la traînant sous les projecteurs de son cerveau froid et analytique, la décortiquant, la mettant au jour de toutes ses imperfections et la désintégrant sous le poids des faits qui s’amoncelaient sur elle. Il était prêt, et il le savait. Et si toute remise en question n’était pas forcément inutile, il était aussi parfaitement capable de les gérer à bras le corps.

Devant lui, la foudre prit forme. Musashi, avec toute son expertise de l’élément Raiton, était parvenu à modeler l’électricité qu’il avait généré pour lui donner la silhouette d’un oiseau légendaire, un phénix aussi majestueux que létal qui, même pour quelqu’un qui n’aurait pas eu la même faiblesse anatomique que l’Oterashi à son égard, aurait pu sembler intimidant. Mais le tellurique ne broncha pas, le regard dur et calculateur, opinant du chef à la question quasiment rhétorique du bretteur. Et lorsque le projectile en forme animale fondit sur lui, son corps répéta un mouvement maîtrisé à la perfection avec toute la fluidité et la fermeté nécessaire. Sa jambe droite se campa en arrière pour fusionner avec le sol et offrir un appui solide à l’extrême à Yanosa, tandis que son bras gauche s’armait en revers, le coude plié devant son visage. Et lorsque le phénix fut à une nano seconde de le frapper de plein fouet, son bras se déplia sèchement, frappant la créature de foudre en confrontant à toute son énergie cinétique et chakratique sa force pure et dure, dirigée avec une technicité parfaite.

Comme une force stellaire mais éphémère, le phénix se tordit dans l’espace pendant un instant et disparut tout à fait, totalement neutralisé par la parade précise et incisive de l’Oterashi. Ce dernier, figé dans l’expression de son mouvement, observait droit devant lui, son bras vibrant encore de façon imperceptible sur le côté, tendu, les muscles encore bandés à l’extrême. Il prit alors une profonde et longue inspiration, puis regagna enfin une position neutre en regroupant ses appuis tout en expirant, fermant les yeux dans une forme de méditation contemplative, un retour presque narcissique sur son propre succès.

« … Tu t’es amélioré, Musashi. J’espère.. que tu as encore d’autres atouts dans ta manche. »

Yanosa rouvrit finalement les yeux, semblant se détendre enfin un tant soit peu. Il serra le poing de son bras gauche, qui venait de parer, en lui jetant un coup d’oeil distrait.

« Savoir qu’on est capable d’accomplir quelque chose… Ce n’est pas comparable à l’expérience empirique de cette capacité. Ce test… avait beau n’être qu’une formalité, je devais le faire. Ce que je vais te demander maintenant en revanche… dépendra beaucoup plus de l’expérimental. »

L’Oterashi s’éloigna négligemment de quelques pas et se tourna à nouveau vers le manieur de foudre.

« Débrouille-toi comme tu veux… mais j’ai besoin à présent que tu fasses déferler sur moi un torrent de foudre. Un flux duquel je ne pourrai pas échapper, et qui durera dans le temps. Utilise tout le chakra qu’il faudra pour ça, ce sera peut-être ma dernière requête aujourd’hui… Allez. Pas de chichi, et donne-toi à fond. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Han Musashi
Han Musashi

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Mer 10 Juil 2019 - 18:26

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Résistance électrique.


Résistance électrique [Han Musashi] Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi l’observait attentivement et attendait patiemment son feu vert pour lui lancer le phénix de foudre. Une technique qu’il avait récemment développée, en réalité ce n’était que l’évolution de son loup de foudre, technique qui avait montré ses limites contre l’Oterashi et notamment Gekkô, son adversaire lors de la récente guerre contre la horde des mercenaires. Ainsi, cet entraînement n’était pas seulement un moyen pour Yanosa de corriger ses lacunes, bien au contraire, car il allait aussi permettre au manieur du cristal de tester ses nouvelles techniques et de connaître leurs limites. Ce qui lui permettra par la suite de les améliorer ou d’en développer des nouvelles. L’Oterashi était la « cible » parfaite pour cette expérience, car il restait l’une des personnes les plus talentueuses et impressionnantes que le Genin connaisse.

« Attention, ça arrive ! » Fit-il, en guise d’avertissement.

La posture du guerrier rouge indiquait qu’il était prêt, chose qu’il ne manqua pas de confirmer d’un signe de tête. Musashi l’indexa alors du doigt, ordonnant ainsi à l’oiseau de fondre sur son camarade. L’épéiste s’attendait à ce que sa technique se heurte à une technique de type doton, la plus puissance défense de l’Oterashi. Mais il n’en fut rien, au contraire, l’assimilateur sortit une parade dont il était le seul à avoir le secret, brisant instantanément le majestueux volatile constitué entièrement de foudre. Surpris, Musashi se souvint de la fois où son camarade avait eu recours à une technique similaire, peut-être un peu moins élaborée, qui avait eu raison de son loup de raiton. Observant attentivement son partenaire, le natif de Kaze se rendit compte que l’Oterashi s’en était sorti indemne, pas une seule brulure, aucune blessure, c’en était impressionnant. Il sourit légèrement au « compliment » du guerrier rouge, ne manquant pas de le féliciter à son tour :

« Toi aussi de ce que je vois… C'est impressionnant ! » Fit-il, d’un léger sourire. « Ne t’inquiète pas, j’ai encore quelques atouts en réserves… » Poursuivit-il, en s’étirant légèrement.

Un bref coup d’œil vers le ciel, il regrettait l’absence de nuages qui auraient pu faciliter et amplifier certaines de ses techniques. Tant pis, se dit-il. Il lui restait encore une ou deux techniques pouvant satisfaire les attentes de son partenaire, du moins il l’espérait.

Il l’écouta attentivement, hochant légèrement la tête en guise d’approbation. Il n’avait pas encore idée de ce que Yanosa prévoyait, mais il était prêt à l’aider, il restait entièrement à sa disposition pour déferler ses techniques sur lui. S’il savait que son camarade pouvait par moment être têtu et complètement inconscient, Musashi avait l’intime conviction que cette fois-ci le Genin ne cherchait pas à se mettre volontairement en danger. Il avait après tout beaucoup progresser et disposait d’une nouvelle faculté qui lui offrait désormais des possibilités défensives non négligeables, chose qui lui avait durant longtemps fait défaut.

Quoi qu’il en fût, l’épéiste écouta attentivement les consignes de celui qu’il considérait comme son ami, hochant une fois de plus la tête en guise d’approbation. Il inspira et expira un bon coup avant de sauter dans les airs, exécutant quelques mudras pour préparer sa prochaine offensive.

« Ce n’est pas quelque chose que tu pourras stopper avec une main, tu es prêt ? » Demanda -t-il, d’un air sérieux.

Il s’assura que son camarade soit prêt avant de lui cracher un faisceau de foudre, difficilement évitable à cette distance. Si sa forme de lance pouvait laisser croire qu’elle cherche à transpercer sa cible, en réalité il n’en était rien, puisque c'était au moment de l’impact que la technique allait montrer tout son potentiel de destruction. Sans aucune défense, c’était le guerrier rouge et toute la zone autour de lui qui risquaient d’y passer. Mais il savait ce qu’il faisait, du moins le Genin en était persuadé, sinon il n’aurait certainement pas balancer une technique d’une telle envergure…

Exténué par la quantité de chakra qu’il venait de dépenser, le Musashi retrouva la surface de la terre, un genou au sol, observant alors attentivement la défense de son camarade…



_________________
Résistance électrique [Han Musashi] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Résistance électrique [Han Musashi] Empty
Lun 23 Sep 2019 - 23:45
Le premier test passé, Yanosa savait qu’il n’avait fait en réalité que se rassurer, et qu’il y avait là une forme d’auto-satisfaction qui pouvait aisément se transformer en suffisance. Un piège classique pour qui, comme lui, accédait de jour en jour à des facultés plus poussées et plus puissantes. Mais l’orgueil n’avait pas sa place dans ce processus qu’il avait engagé, et c’était avec une conviction et une concentration exemplaires qu’il se préparait à l’attaque suivante commandée auprès de Musashi. Son Raiton était fort en lui-même, songea Yanosa, mais ce à quoi il devrait surtout faire attention, c’était son efficacité démultipliée contre le Doton. Le guerrier rouge avait déjà fait l’expérience de cette faiblesse élémentaire dont il était affublé, et avait été prompt à lui attribuer sa défaite contre Glouba. Mais si il y avait bien une leçon qu’il avait tiré de cet affrontement, c’était qu’il ne pouvait pas se cacher derrière cette faiblesse théorique et la blâmer pour ses échecs. Il ne pouvait pas en rester à un lancer de pièce à pile ou face au moindre combat en espérant que ses ennemis ne seraient pas dotés de cette affinité. Et en dépit de tout le travail d’équipe imaginable, pour devenir le shinobis complet et autonome qu’il aspirait à être, il devait surmonter cet obstacle, comme il en avait surmonté bien d’autres auparavant.

Le chakra de Musashi se mit à crépiter dans tout son être, l’Oterashi le perçut très nettement : l’attaque était imminente, et il devrait y réagir vite… et bien. Tout à coup, le bretteur bondit dans les airs, s’offrant un angle d’attaque beaucoup plus large sur le guerrier rouge. Le visage de Yanosa se tendit d’un seul coup, ses pieds s’enfonçant littéralement dans le sol.

« Vas-y !! » hurla-t-il d’une vois gutturale et caverneuse.

Consciemment, le tellurique maintint son chakra en laisse ; prendre de l’avance sur son temps de réaction ne serait pas représentatif de ce qu’il serait capable de faire en situation de combat réel. Retenant son énergie, il écarquillait les yeux devant les faisceaux électriques qui dardèrent dans sa direction. Aucune échappatoire, aucune issue. Quand ces faisceaux arriveraient sur lui, soit il serait en mesure de s’en protéger, soit il serait bon pour un petit séjour à l’hôpital. Les traits de lumière acérés remplissaient son horizon, et le moment était venu pour lui de laisser parler son instinct. Des tréfonds de son être, une vague de chakra immense se mit à le traverser, se déchargeant dans le sol à ses pieds pour plier la terre à sa volonté. Un demi-dôme émergea alors quelques centimètres devant l’Oterashi, voilant rapidement son champ de vision désormais bloqué par plusieurs centimètres d’épaisseur de roche.

Mais il ne s’en tint pas là, et plutôt que de s’économiser ou de rationaliser, le guerrier rouge continua à ajouter de l’épaisseur à son dôme, expulsant en continue de grandes quantités de roche de son propre corps afin de renforcer et de consolider son rempart. Yanosa perçut le premier impact comme si c’était son propre corps qui l’avait encaissé, la douleur en moins. Il sentit se craqueler sa coque de protection, qui perdit aussitôt des pans entiers de sa structure en menaçant dangereusement de céder. Le tellurique redoubla alors d’efforts et de concentration, brassant des volumes incroyables de chakra, bien plus que la quantité déjà importante qu’avait du déployer Musashi, et continua, encore et encore, faisant fi du chaos autours de lui, déployant son Doton sans interruption pour contrer l’offensive de l’expert en Raiton. Yanosa serra les dents dans un râle étouffé par les déflagrations électriques, se nourrissant de sa colère tant pour alimenter son chakra que pour affûter son esprit.

Ce qui lui sembla une éternité passa. Puis comme il avait commencé, le déluge cessa. De sa position, Musashi put voir une mains s’appuyer sur le côté balafré et à demi éventré du rempart de roche. L’Oterashi apparut ensuite tout à fait, une mains appuyée sur un genou, visiblement épuisé mais le regard toujours vif et alerte.

« Pas mal, lâcha-t-il, vraiment pas mal… Et concluant, ce qui gâche rien. »

Il marcha parmi les débris de son rempart amoncelés là, au milieu de la terre rongée et ravagée par la foudre, sur quelques mètres.

« Je dois me faire une raison. Si je ne peux pas esquiver un Raiton, je dois pouvoir le bloquer, quoi qu’il en coûte. Je t’envie un peu, toi et ton Shôton… Pas de faiblese élémentaire, une solidité à tout épreuve… Mais à chacun ses atouts n’est-ce pas... »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Résistance électrique [Han Musashi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: