Soutenez le forum !
1234
Partagez

Encore toi ?! [Nakayama]

Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

Encore toi ?! [Nakayama] Empty
Sam 29 Juin 2019 - 13:43
Le polymorphe quitta le petit cagibi où il vivait. Autre terme pouvant convenir pour caractériser l’occupation illégale d’un petit local abandonné. Préférant se mouvoir la majeure partie du temps sous sa forme animale, Zoku appréciait également dormir en tant que raton-laveur. Même manger parfois, l’instinct animal le poussant à nettoyer tout ce qu’il mangeait. Un réflexe étrange qui pouvait paraître amusant mais que le Yasei trouvait tout simplement bien élevé. Pour le peu de manières qu’il avait, il était important de souligner les rares en sa possession.

L’après-midi touchait à sa fin, alors que les premiers travailleurs quittaient leur lieu de travail pour se rendre chez eux ou déambuler dans la ville. L’activité nocturne allait remplacer l’effervescence diurne. Ce qui faisait les affaires du Yasei. Il avait quitté son quartier sous forme humaine, pour ne pas attirer l’attention. Il fendit le flot de civils qui se pressaient chacun pour sa destination. Sa petite taille ne facilitait pas forcément ses déplacements mais ça ne le dérangeait pas d’être bousculé. Au contraire. Chaque contact était une occasion d’alléger les passants de leurs effets personnels excessifs.

Opérant sa sournoise besogne, Zoku continuait sa route jusqu’à son objectif de la soirée : le port. Un lieu qu’on avait tendance à oublier, voire sous-estimé. Si les quartiers civils et marchands étaient privilégiés pour ses larcins, il ne fallait pas négliger le potentiel de gains qu’offrait une plateforme maritime comme le port Naragasa. Les marins revenaient de leur périple, les poches pleines de trésors et de raretés. Il y avait des perles, aussi bien au sens propre que figuré, qu’il fallait récolter à même le coquillage. Des marchandises rares et des stocks importants pas toujours surveillés. Si les matelots avaient la réputation d’être des brutes épaisses à qui il ne fallait pas se frotter, Zoku avait toute confiance en ses compétences de voleur pour ne pas être pris. Quand bien même cela arriverait, il avait l’agilité et la vélocité de son côté. La fuite était donc aisée.

Les yeux brillants de convoitise et les poches déjà remplies de quelques trouvailles, le polymorphe arriva sur les quais. Là où la ville possédait son propre tumulte, le port amplifiait ce bruit. Les ordres criés à la volée aux équipages, les dockers vociférant des remontrances aux capitaines des navires amarrés où il ne fallait pas. Le terrain de chasse idéal pour le raton. Il s’éclipsa entre deux entrepôts, là où personne ne pourrait le voir. Il modifia une énième fois son apparence et passa une tête timide hors de son abri. Il devait maintenant choisir sa première cible. Elle le mènerait intuitivement vers la deuxième, qui l’accompagnerait jusqu’à la troisième et ainsi de suite. Le premier larcin était le plus important. Il définirait le reste de sa collecte.

Fendant la foule de son regard et le museau tendu pour flairer la bonne affaire, il examina avec attention tout ce beau monde. Jusqu’à ce que ses sens ne viennent remettre en question sa soirée idyllique. Lui ! Il quitta sa cachette en se laissant guider automatiquement par son odorat. Ses petits pas le menèrent jusqu’à celui qui avait titillé son instinct animal.

- Encore toi ?! Qu’est-ce que tu viens faire là le coureur ?

@Ikuko Nakayama
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Ikuko Nakayama
Ikuko Nakayama

Encore toi ?! [Nakayama] Empty
Mer 3 Juil 2019 - 22:54


Je n'avais encore rien fait de la journée. Il faisait chaud aujourd'hui et ça ne me motivait pas à sortir. Les volets quasiment fermés, la lumière pénait à rentrer dans mon appartement et même si les volets étaient ouvert, ça sentait le fennec, ça sentait l'homme. Il était clair qu'un peu de rangement n'était pas demandé. Les pastabox s'empilaient, les vêtements étaient jeté en boule sur le canapé, sur la table et la vaisselle... Je ne vous raconte même pas. Même s'il était clair que je savais bien m'habiller et que lorsque je sortais, j'étais propre, nettoyer son chez-soi était une telle plaie... On a beau nettoyer ça revient à chaque fois, donc... Même s'il était clair que je savais bien m'habiller et que lorsque je sortais, j'étais propre, nettoyer son chez-soi était une telle plaie...

Les gens commençaient à quitter le travail et rentrer de leur dure journée de labeur alors que je n'avais rien fait de la mienne. À part me demander ce que j'allais bien pouvoir faire ce soir. Aller au bar voir de jolies dames se trémousser ? Mouais... Sounds good. Je partis prendre ma douche, m'habiller de manière plutôt classe comme j'aime l'être. Ca aide à se sentir bien et ça permet aux filles de montrer que l'on a de la valeur même si c'est du bullshit. Il faut juste pas que j'en ramène chez moi, l'envers du décor vous voyez... Attention de ne pas oublier le paquet de cigarettes. D'une part, parce que c'est mon moteur et de plus, offrir une clope ou du feu à une dame est souvent un bon moyen d'entrer en piste, en chasse.

Je m'étais rendis vers le port, là ou le bar devait se trouver et là ou j'allais finir complètement, torcher et rentrer chez moi par... Je ne sais quel miracle. Il m'arrive des fois de me réveiller dans les poubelles, c'est qu'on m'y a poussé, ou bien chez quelqu'un ou même sur un banc. Le réveil est alors difficile et le trou noir de la soirée d'hier l'est encore plus. Je prie chaque soirée qui s'annonce mal pour ne pas finir ainsi.

Marchant alors parmi la foule, les yeux prêts à parcourir en long, en large le corps de charmantes demoiselles pour m'occuper et surtout pour baver, qui sait si ce soir, je rentrerai avec l'une de ces beautés. C'était en tout cas l'objectif de la soirée, le défis et c'est ce genre de défis que j'aime relever. C'est bien plus stimulant que de simples mission banales et sans motivation que je recevais. Alors que j'étais en train de mater de jolies créatures divines, j'entendis une voix derrière moi qui, involontairement m'agaça. En me retournant, je reconnus ce salopard de raton-laveur.

Toi ?! Si jamais tu m'as volé quelque chose, je te promets que cette fois, tu finiras dans mon assiette.

Réfléchissant à la scène qui pourrait se passer et que j'avais déjà vécu, haussant les épaules accompagné d'un long soupire.

J'ai pas de temps pour toi gamin, ce soir, je vais boire et potentiellement raccompagner une jolie femme chez elle afin de m'assurer qu'elle n'ait pas de problèmes sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6629-ikuko-nakayama#55299 https://www.ascentofshinobi.com/t6663-ikuko-nakayama-journal-de-bord#55520
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

Encore toi ?! [Nakayama] Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 23:43
Une nouvelle fois le fameux Ikuko mentionnait son assiette. Il avait vraiment un problème ce gars-là. Et quand cette pensée venait de la part d’un raton-laveur, c’est qu’il y avait réellement quelque chose qui clochait. Ce dernier s’inquiétait tout de même des potentielles déviances cannibales du coureur. Il avait bien vu pourtant qu’il était lui aussi un être humain à sa façon. Alors pourquoi persister à vouloir le bouffer ?! Il devait être encore plus frappadingue que l’autre de la dernière fois. Pourtant il y avait une sacrée marge. Le coureur de fond semblait également attiré par un tout autre type de course.

Après l’avoir appelé gamin il lui expliqua tout de même qu’il n’était pas là pour passer du temps avec lui. Comme si le polymorphe souhaitait partager un moment avec ce cinglé dérangé. Il s’était juste montré pour s’assurer qu’il ne l’importunerait pas cette fois. A vouloir jouer les vengeurs masqués, il en avait presque fait perdre son butin au raton-laveur à leur dernière rencontre. Pas question de rentrer bredouille ce soir et ce ne serait pas ce supposé cannibale qui modifierait son plan.

Par contre apparemment il était là pour courir de la minette. Ça tombe bien c’était la cible de prédilection du raton. Pas pour les mêmes raisons bien sûr. Là où l’un y voyait un intérêt physique, l’autre y voyait une opportunité pécuniaire. Il y avait quelques donzelles dans le coin qui s’apprêtaient pour attirer l’attention de quelques gros lourdauds de marins. Un espoir de virilité qu’elles ne retrouvaient pas chez leurs maris restés à la maison à les attendre. L’Humain était une piètre espèce selon Zoku et ce genre de comportement ne faisait que renforcer ses convictions. D’un côté, il respectait son interlocuteur. Il ne se cachait pas de ses intentions et il ne passait pas par quatre chemins pour se faire comprendre. Oubliant son attrait gourmand pour la chair, il pourrait presque être sympathique.

- Le seul problème qu’elle pourrait avoir sur son chemin, c’est toi : le coureur.

Un léger ricanement narquois accompagna cette réplique cinglante. La répartie automatique faisant son labeur, les méninges du voleur tournaient à plein régime. Il pouvait trouver un intérêt à cette rencontre et l’Ikuko venait de lui donner.

- D’ailleurs pour éviter à ces dames une trop mauvaise rencontre, je vais t’accompagner. Elles se trimbalent toujours avec de la belle quincaillerie sur elles. Alors je te laisse les nichons et je garde le pognon.

Formule extrêmement grossière mais qui seyait à merveille au raton-laveur qui ne cessait de répéter que les bonnes coutumes s’imposaient aux hommes et qu’on ne demandait jamais à un animal de ne pas oublier de dire merci.

_________________
Encore toi ?! [Nakayama] Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee

Encore toi ?! [Nakayama]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: