Soutenez le forum !
1234
Partagez

roche et braise (ft. Hyûga Toph)

Invité
avatar

roche et braise (ft. Hyûga Toph) Empty
Dim 7 Juil 2019 - 16:50

Enchaînée
Silencieuse, seuls tes pas vibre sur le plancher des bâtiments. Errante à travers un domaine qui n’est pas le tiens, ton regard s’égarent à travers les couloirs qui se ressemble tous, à la recherche d’une âme vivante. Une visite surprenante, hors des conventions enseigné, mais n’est-ce-pas eux qui t’ont dit de te sentir comme chez toi au sein de leur domaine ? Car après tout, bientôt vos deux clans seront uni par un lien surpassant la simple entente, une alliance sceller par un mariage. Pensée abjecte à laquelle tu dois pourtant t’accoutumer, réalité à laquelle tu ne peux échapper malgré tout tes efforts. Ce code, qui t’est si cher, qui t’enchaîne a ce destin pitoyable. Tu effleure délicatement la poignée de ton arme, comme si c’était la dernière fois que tu le touchais, comme si tu te préparais à lui dire adieu, geste tendre devenu réflexe pitoyable depuis l’annonce de tes fiançailles. Plus hésitante que jamais, tu ne reconnaissais plus le reflet auquel tu te confrontais jour après jour, l’éclat ardent de tes pupilles s’étant effacer. Un bordeaux terne ayant remplacé le carmin flamboyant dans tes yeux, peu à peu un ardent démon qui s’effondre sous le poids d’une vérité trop instable, même pour lui. La colère n’était sûrement pas la réponse à tout tes soucis, pensée légère qui trace un délicat rictus débordant d’ironie au coin de tes lèvres. Soupir muet, lassitude que tu balayes d’un revers, se noyant dans un flot de pensées parasites, désir à l’agonie de trouver un repère, un soutient au cœur de cette maison. Ton intérêt qui se tourne vers cette jeune sabreuse, prodige portant le titre d’amazone au sein du village de la roche.

C’est alors que des bruits de pas parvinrent jusqu’à tes oreilles. Calmement tu fais volte-face, te confrontant avec des pupilles aussi pure que l’ivoire, nul doute que tu retrouvais face à un Hyûga, ne lui laissant pas le temps d’ouvrir la bouche, que tu pris la parole. « Excusez moi de mon intrusion, je sais que cela ne se fait pas. Mais je suis à la recherche de Hyûga Toph. » Sans doute serais-tu chasser du domaine comme une malpropre, cette possibilité ne t’échappait pas, défiant toute les bases de la politesse par ton attitude. Mais l’inconnu sembla reconnaître ton sabre, ou peut être étais-ce ton apparence, ou une vulgaire description de toi qui aurait put faire écho à travers la clan. La fiancée, c’était tout ce que tu étais ici après tout, rien d’autre. Une vulgaire marchandise qu’on offrait aux Hyûga dans un espoir puéril d’un peu plus de pouvoir au sein du village. Une ambition qui reste encore incompréhensible à tes yeux, une trahison qui persiste dans un coin de ton esprit ébranlé. Tu soupires légèrement, de soulagement, lorsqu’il décide de t’indiquer le chemin, espérant simplement de ne pas la déranger. Pour son âge, la Hyûga était un membre éminent du village, pensée qui te fait délicatement sourire, toi qui n’était rien qu’un pion au cœur de tout ça, au final, tu regrettais les magnifiques terres de Tetsu no Kumi encore profondément graver dans un coin de ta mémoire. Échos aujourd’hui douloureux de ce passé délicat, au sein de la terre natale des samouraï.

Tandis qu’il te guide à travers les couloirs du domaine, tu tentes de t’imprégner de l’endroit, pour ne plus t’y perdre. Mais c’était trop vaste, tu ne trouvais aucun repère au sein de chaque couloir, aucun détails qui te permettrait de t’y retrouver d’une quelconque manière. Un nouveau soupir, lassitude certaine qui vibre dans celui-ci, attirant un bref regard de ton guide, immédiatement, tu te reprends, voilant toute émotions de ton visage. Celles-ci n’étaient pas bons guide auprès de tes interlocuteurs, ou de tes adversaires, tu te devais de toute les étouffer, des éclats parasites qui faisaient de toi une proie facile. Chose que tu refusais d’être. Finalement, l’homme se stoppa devant une pièce, tu te figeas instantanément, le laissant annoncer ta présence, plutôt curieuse de savoir comment il te qualifierait auprès de la jeune femme. Simple fiancée, ou tel que tu es, Nagamasa Midori. L’ironie qui se trace légèrement au coin des lèvres, une nouvelle fois, tu n’avais pas grand espoir d’être reconnue telle que tu es.


Revenir en haut Aller en bas

roche et braise (ft. Hyûga Toph)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: