Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]

Yasei Krowru
Yasei Krowru

Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]  Empty
Mar 9 Juil 2019 - 0:17
    Salut les amis, c'est de nouveau Krowru pour une narration qui va atteindre des sommets (c'est assez étrange de dire ça alors que je me situe présentement au niveau de la mer). Tout ceci commence une belle journée d'été, les oiseaux chantent pas moi hein, moi je coasse, c'est pas pareil, c'est une sorte de version évoluée de l'oiseau, en fait sur la hiérarchie des volatiles tu as tout en bas le pigeon, puis tu as le colibri, bref et ça monte comme ça jusqu'à la colombe le faucon et l'aigle royal dans le top quatre pour enfin finir sur le top un, el numéro uno, le corbeau. Et non je ne prêche pas pour ma paroisse, j'énonce simplement des faits.

    J'en étais où, ha oui, je viens d'intégrer Kiri depuis deux semaines, je ne connais absolument personne, j'ai déjà galérer pour trouver où me loger, je leur ai bien dis de me laisser un grand arbre genre plus grand que le palais mais ils ont trouvé que je poussais le bouchon un peu trop loin Krowru. Du coup bha je loge dans une très petite maison, y'a un lit, une armoire et un coin cuisine. Bon après moi j'cuisine pas, je vais juste pécher le poisson dans la mer, c'est plus simple et c'est plus économique.

    D'ailleurs il est temps d'aller pêcher le poisson de ce midi, donc c'est tout naturellement que je me dirige vers le port de la ville. Je n'avais jamais visité de lieu aussi grand et développé, cela changeait des petits villages du reste de ma courte vie. Ici tout était plus immense, plus étrange, plus moderne. Je ne peux dire si la modernité c'est mieux, mais en tout cas c'était quelque chose qui n'était pas usuel pour moi. Bien, comme vous le savez sans doute car vous avez tous lu mon autobiographie *clin d'oeil* *clin d'oeil* je me promène tous le temps avec mes ailes, car j'ai un mal fou à prendre une apparence humaine complète. Le problème c'est qu'ici je ne suis pas à Kaze et déjà à Kaze on me regardait bizarrement même si mon clan était plus nombreux là-bas, alors je vous laisse imaginer comment on me regarde ici. D'ailleurs en voilà un courageux qui s'approche pour me dire quelque chose, c'était un gros monsieur avec un crâne chauve et une surcharge pondérale, il portait un tee-shirt avec écrit un acronyme de quatre lettres A C D C, je sais pas à quoi ça fait référence, m'enfin si il m'appelle pas tête de piaf (Edith) j'ai déjà de la chance j'imagine.

      « Eh bonjour Monsieur du corbeau, que vous êtes joli ! Que vous me semblez beau ! Sans mentir si votre ramage se rapporte à votre plumage... »


    Je décidais de l'interrompre par la phrase suivante :

      « Je sais, je sais. Je suis le Phénix des hôtes de ces bois ! Te fais pas de bile, Basil, j'la connais bien celle-ci ! »


    Puis soudain, j'eus une idée sympathique, pourquoi ne pas profiter un peu de la largesse Kirijin, puisqu'il me traitait comme un oiseau de gouttière (oui cette expression n'existe pas pour un oiseau mais on s'en fou). Je sortais de ma poche un jeu de carte et je me posais sur une table non loin de là en faisant signe au balourd qui m'avait interpellé de venir. Je plaçais trois cartes face cachée sur la table et je lançais :

      « Deux noires une rouge, où c'est qu'elle est la rouge ! On pari 10 ryos ! »


    Bon le truc c'est que moi avec mes yeux de corbeau j'avais comme qui dirait un avantage pour suivre des cartes des yeux, et j'avais en plus des jokers dans ma manche pour remplacer la rouge par de la noire s'il le fallait. Ok c'était pas très fair-play mais corbeau ça rime avec escroc et en plus il se moque de mes ailes. Les passants commençaient à s'arrêter pour regarder. Et parmi eux y'avait une femme d'une vingtaine d'années peut-être moins, et je me demande si elle était pas déjà là quand le balourd m'avait mal parlé. Est-ce qu'elle avait trouvé mon subterfuge, j'en doute et j'espère que non à dire vrai...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7120-yasei-krowru-le-petit-oisillon
Date Junko
Date Junko

Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]  Empty
Mar 9 Juil 2019 - 15:43

Le temps était clair, et Junko était heureuse. La journée promettait d'être pleine de satisfaction. Déjà, le matin même, elle avait quitté la maison de plaisirs qui l'avait accueillie pendant quelques semaines. Et elle ne comptait pas en trouver de nouvelle pour l'instant. Elle laisserait de coté ce mode de vie-là pour un petit moment. La décision avait été mûrie depuis un moment déjà. Elle s'était simplement lassée du débordement de luxe et de plaisirs dans lequel elle s'était plongée jusqu'au cou. Maintenant, elle voulait de la simplicité. Enfin, une simplicité relative: elle n'avait pas manqué d'emmener en "souvenir" de son dernier gîte un magnifique manteau écarlate, chatoyant de dorures et de parements précieux.

Elle paradait ainsi dans les rues de Kiri, son manteau sur les épaules, sa chevelure de feu ondoyant dans son dos, et sa petite pipe glissée entre ses lèvres, laissant échapper des volutes de fumée blanche dans la brise. Comme toujours, elle attirait les regards des curieux. Certains étaient plus lubriques que d'autres. Mais elle y était habituée. Elle avait de la pratique quand il s'agissait de mater ceux-là. Elle avait un logement où s'abriter, qui lui avait été fourni par les autorités de Kiri dès qu'elle s'était enrôlée dans les rangs de l'armée de la Brume. Elle y serait très bien, quelle que soit la modestie du lieu. Elle y serait chez elle. Sa première véritable maison, en quelque sorte.

Dès le matin, elle avait décidé de se consacrer pleinement, à présent, à son métier de kunoïchi. Elle s'entraînerait, ce qui lui permettrait d'assouvir son appétit fréquent de violence, et s'efforcerait d'accomplir autant de missions que possible, aux côtés des plus grands noms de l'armée de la Brume, si possible. Elle s'était soudainement trouvé des ambitions secrètes, qu'elle ne manquerait pour rien au monde. Elle était même prête à tempérer ses ardeurs envers son sensei, Aditya. Après tout, il y avait certainement quelque bien à tirer de son appartenance à une équipe officielle. Même si son ressentiment vis-à-vis de son mentor restait intact ...

Dans cet état d'esprit frais, positif, elle ne faisait pas même attention à où elle allait. Elle se laissait guider par la curiosité de ses pas, marchant au hasard des rues et des carrefours. Elle fut cependant interpellée par quelques hallages qui lui parvinrent aux oreilles. Intriguée, elle chercha la source de ces cris. Elle ne tarda pas à la trouver. Ce n'était pas exactement difficile, à vrai dire. Et, curieuse, elle s'approcha.

Le jeune garçon était bien singulier. Ses ailes, surtout, le faisaient vite remarquer parmi la foule des badauds. De vraies ailes d'oiseau, noires comme la nuit, et vastes. Junko s'étonna d'abord de cette curiosité: un humain avec des caractéristiques animales, ça avait de quoi étonner. Mais, après un instant de réflexion, elle fit le rapprochement avec Reikan, sa consoeur qui lui était si chère, et qui était elle aussi dotée de ce genre de capacités: elle avait déjà eu l'occasion de la voir combattre, et aurait alors pu jurer qu'elle déployait des caractéristiques bien différentes de celles du commun des mortels, et penchant plutôt du côté de l'animalité. Il y en avait donc d'autres comme ça ? Peut être était-ce un de ces clans, dont le monde des shinobis semblait regorger. Une flamme d'intérêt s'éveilla dans l'esprit de la jeune femme. Elle voulait en savoir plus.

Elle s'approcha du jeune garçon et de ses cartes disposées devant lui, et lui sourit.

"Tu es un peu jeune pour ce genre d'activités, non ? En tant que kunoïchi de Kiri - et, en disant cela, elle mit en évidence le bandeau qui enserrait son bras gauche - je devrais sans doute te faire plier boutique et te donner une petite correction. Je t'épargne ça si tu acceptes de me suivre."

Voyons de quelle étoffe était fait le garçon.


_________________
Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]  Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yasei Krowru
Yasei Krowru

Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]  Empty
Mar 9 Juil 2019 - 23:13
    La jeune femme que j'avais remarqué naguère ne manqua pas de s'exclamer comme je l'attendais. Elle possédait des yeux de couleur ambré presque rougeoyant en vérité, c'était un regard peu commun, même si moi avec mes yeux dorés je faisais aussi partis de ceux-là. Elle avait une tignasse rouge parfaitement assortit à ses yeux. Enfin une pipe venait ternir son visage, elle devait avoir la vingtaine et elle fumait déjà la pipe ? Dans quelques années elle serait déjà une vieille fille. Enfin bon, je ne suis pas responsable de cela, elle pourra toujours s'acheter Q10 plus l'anti-rides des laboratoires Navéi. Surtout que l'âge auquel les dames profitent le plus de leur atout charme c'est de la vingtaine jusqu'à la quarantaine, là où nous les hommes (enfin j'en suis pas encore un techniquement) notre pic de beauté commence à vingt-cinq trente ans pour finir vers quarante-cinq cinquante ans. On est comme qui dirait décalé d'une dizaine.

    Enfin bref parenthèse effectuée, que me voulait-elle déjà cette dame ? Ha oui elle trouvait que j'étais un peu jeune pour exercer ce genre d'activité. A vrai dire ce jeu, si on ne triche pas comme je le fais est on ne peut plus légal. Et escroquer des passants qui vous parle mal est tout à fait défendable devant un tribunal je pense. Enfin toujours est-il qu'elle exhiba un bandeau ninja pour se donner une légitimité. Je commençais à fouiller les poches de mon long manteau noir tout en m'exclamant :

      « Mais où est-ce que je l'ai foutu, j'espère que je l'ai pas perdu, j'viens de le recevoir en plus ! »


    Ha le voilà enfin, le sortant de ma deuxième poche intérieure, j'exhibais à mon tour un bandeau avec l'emblème de Kiri. Le tissu et la plaque était encore neufs, en même temps je venais de le recevoir, je m'exclamais alors :

      « Moi aussi j'en ai un Rouquine-occhan, bon il est un peu plus neuf que le vôtre quand même ! »


    J'affichais alors un sourire béat, plissant les yeux, comme pour signifier un « lalalalère t'es pas la seule a avoir un bandeau » en un tout petit peu plus mature. Je m'exprimais donc à nouveau pour continuer à répondre à son exclamation précédente.

      « Rouquine-occhan vous savez, ce jeu tout le monde à ses chances s'il trouvait la rouge il gagnait hein hein. Mais je ne cherche pas à me battre, surtout que je viens d'arriver je ne connais pas encore mes collègues et je ne voudrais pas me fâcher avec la première que je rencontre. Je vous suis donc. »


    Je me préparais donc à suivre ma senpai, mais il manquait quelque chose de très important dans les formalités qui avait été oublié. Nous ne nous étions pas présenté. Je reprenais donc la parole de plus belle afin d'énoncer les mots suivants :

      « Je me nomme Yasei Krowru, je suis arrivé à Kiri il y a deux semaines, je suis originaire de Kaze, j'adore le poisson et les bonbons, mon souhait le plus cher est de parcourir le monde et de retrouver mon grand frère Raven. Enchanté de vous connaître Rouquine-Occhan. »

    J'avais récité cela de manière mécanique, il faut dire que depuis mon arrivée, on m'avait demandé quels étaient mes aspirations ainsi que mon nom et ma provenance au moins des dizaines de fois.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7120-yasei-krowru-le-petit-oisillon
Date Junko
Date Junko

Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]  Empty
Ven 12 Juil 2019 - 18:40

Junko sourit. Elle se prenait d'une certaine affection instantanément pour ce garçon. Il n'était pas exactement dans les clous, mais elle appréciait sa marginalité extravertie. Elle ne resta pas de marbre quand elle le vit tirer de sa poche un bandeau de shinobi. Kiri recrutait donc des enfants pour défendre ses terres ? Si elle n'avait fait qu'avancer le fait qu'il était trop jeune pour proposer des jeux de rue aux passants - elle doutait d'ailleurs du fait que le sien soit tout à fait innocent - comme un prétexte plus qu'autre chose, elle était cependant convaincue qu'il n'avait pas l'âge décent pour exercer les fonctions de shinobi. Comment pouvait-on aussi facilement mettre sa vie en jeu quand on n'en profitait que depuis si peu de temps ?

Elle lui fit signe, cependant, sans se départir de son sourire malicieux. Elle avait tiqué quand il lui avait dit son nom. Ce n'était pas le premier Yasei qu'elle rencontrait, et cette fois elle était certaine de pouvoir établir un lien entre lui et Reikan. Il y avait donc bien une sorte de clan de métamorphes bestiaux. Elle ne manquerait pas de creuser le sujet, quand elle en aurait l'occasion. Et lui aussi était un amateur de voyages ... Ca en faisait des coïncidences ... De quoi avancer de premières hypothèses sur ce clan. Des amateurs d'aventure, d'exotisme ? Allez savoir ...

Junko conduisit son jeune camarade à travers les rues. Elle lâchait régulièrement des volutes de fumée blanche, qui virevoltaient un instant dans l'air avant de se dissiper. Elle attirait les regards des passants, avec son allure si singulière et sa tenue chatoyante. A moins que ce ne soient plutôt les ailes d'encre de son coreligionnaire qui soient à l'origine de toute cette attention ... Il est vrai que tous deux formaient un duo assez atypique. Et l'endroit vers lequel ils se dirigeaient était tout aussi curieux.

Junko était familière des quais, et des abords du port en règle générale. Elles les avait fréquentés quand elle était arrivée à Kiri, dans ses premiers jours, avant même de devenir la pensionnaire éphémère des nombreuses maisons de plaisirs du village. Le quartier portuaire avait l'avantage d'offrir un refuge discret pour les âmes égarées, qui pouvaient s'y fondre dans la masse de leurs semblables, et ainsi trouver un peu d'oubli. A mesure qu'elle avait pris ses marques, elle avait appris à découvrir plus en profondeur les environs, et notamment quelques établissements tout à fait singuliers dont le commun des badauds ignoraient l'existence. C'était dans l'une de ces maisons que la jeune femme emmenait le Yasei. Ce serait le lieu idéal pour l'interroger un peu au sujet de son clan.

Elle ne s'arrêta que quand elle fut arrivée devant une vieille porte de fer à moitié rouillée. Elle y frappa trois premiers coups rapides, puis, après un silence, deux nouveaux. La porte s'ouvrit dans un grincement, et la figure d'un petit homme affable se présenta dans l'entrebâillement. Il s'éclaira d'un sourire très professionnel en voyant Junko, qui lui rendit la pareille.

"Heureux de vous retrouver mademoiselle. Et accompagnée ... Veuillez entrer, s'il vous plaît."

Et ils s'engouffrèrent dans le bâtiment. Si l'extérieur, perdu dans le reste des vieux entrepôts du port, ne payait pas de mine, l'intérieur avait cependant tout des demeures les plus chaleureuses. Le parquet était ciré avec soin, et, s'il n'y avait pas de fenêtres, l'éclairage doré était assuré par des lampions radieux de joie. On les conduisit à travers un couloir, puis leur guide leur présenta une porte sur leur gauche. Junko l'emprunta, et se glissa dans un salon privé. Il était assez petit, mais parfaitement clos. On n'y trouvait pour seul mobilier qu'une table basse, et deux coussins. Junko prit place sur l'un d'eux, et d'un geste nonchalant de la main invita Krowru à faire de même.

"Du thé sera très bien, merci."

L'homme qui les avait guidés s'inclina, et disparut. Junko attendit que le garçon se soit installé pour commencer son interrogatoire.

"Tu n'es pas le premier Yasei que je rencontre, tu sais. J'ai une amie très chère qui porte le même nom. Et je suis curieuse, alors j'aimerais en savoir un peu plus. Qui sont les Yasei, exactement, hm ?"

Le ton était doux, et les mots accompagnés d'un sourire. Cette entrevue n'avait d'interrogatoire que le nom. Pour Junko, il s'agissait plutôt de faire connaissance.


_________________
Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]  Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726

Porc qui roule n'amasse pas mousse ! [pv Date Junko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: