Soutenez le forum !
1234
Partagez

Bring me the Horizon [Sakina]

Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Bring me the Horizon [Sakina] Empty
Mer 10 Juil 2019 - 6:50

L’atmosphère du bar était chargée, l’heure était tardive, mais ça ne changeait pas grand-chose pour Taishi. Ici, à Hi, il était chez lui. Et son emploi du temps était assez libre, en autant qu’il garde un œil sur son propre peuple. Mais il savait que les autres membres de l’Hinoishi étaient aux aguets ce soir, alors l’Éclair Vert du pays du Feu pouvait se reposer un peu.

Il fit danser ses doigts sur les cordes de la guitare nipponne, faisant bercer une lente mélodie qui rappelait qu’à un instant précis, rien ne valait davantage la peine que ce propre moment, qui nous menait jusqu’au prochain. Nous sommes des vaisseaux sans cesse ramenés vers la rive, après tout.

Taishi jouait parce que c’était l’un de ses passe-temps favoris, mais aussi parce que ça faisait plaisir aux gens. La musique avait le don d’unifier, de rassembler, le temps de quelques accords. On oublierait presque l’ombre qui pesait sur le monde entier, et le lourd passé qui écrasait les épaules de plusieurs, l’Hayai le premier. Depuis son départ d’Iwa, son projet de relever Hi de la misère qui s’y était installée après les passages successifs du Soshikidan, de Kumo puis d’Iwa, c’était tout ce qui le faisait continuer. L’Hayai n’avait pas oublié qu’il avait en tout terme déserté son propre village, mais n’avait surtout pas oublié pourquoi il l’avait fait. Pouquoi, et pour qui.

Tout avait un prix. L’Hinoishi avait déjà perdu quelques membres de différentes manières, violentes pour la plupart. Beaucoup de nukenins pensaient encore pouvoir faire ce qu’il leur plait dans ce pays. Taishi s’était toujours assuré de régler la note, surtout lorsque ses confrères payaient le prix ultime.

Cet endroit, il le connaissait bien, et pour autant qu’il sache, son identité n’était un secret pour personne dans la salle. À son plus grand désarroi, une certaine renommée était accompagnée de ses actes et son nom était sur les lèvres de gens qu’il n’avait jamais pourtant rencontré. Par chance, la plupart des clients ici étaient des habitués.

Enfin, presque tous. Une jolie brune dans un coin avait attiré son regard vert. Un seul problème, la dite brune semblait plutôt jeune pour traîner dans un bar, surtout seule, même si Taishi n’était pas du genre à juger.

Posant la guitare contre le mur, il était allé au comptoir quelques instants avant de s’approcher de la table déserte de le brune. L’Hayai, qui avait laissé son manteau vert accroché au mur pour arborer un simple gilet sombre révélant ses larges bras lézardés de cicatrices, posa deux verres sur la table avant d’adresser un simple sourire à la femme qui lui semblait, de plus près, peut-être familière. L’avait-il vu auparavant ? Intrigant.

« On dit que la solitude est une terrible compagne de fin de soirée. Puis-je ? »

Il leva les mains en guise de paix.

« Sans mauvaise intentions, si ce n’est l’intention que d’être mauvais ! »

Son regard vert la considéra, comme si la réponse à sa question était celle de bien d’autres interrogations…

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Bring me the Horizon [Sakina] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Taira Sakina
Taira Sakina

Bring me the Horizon [Sakina] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 17:51

Ce soir, tu sortais. Enfin. La journée avait été interminable. Tu t’étais longuement entraînée avec ton sensei et il ne t’avait pas fait de cadeau. Tu étais rentrée à l’auberge où tu logeais à l’heure du crépuscule, courbaturée et mentalement épuisée. Cela ne t’empêchait pas de prévoir ta soirée. Il ne te restait plus qu’à éviter les deux gardes qui préservaient la porte de ta chambre. Tu avais prévu de faire le mur. Comme une adolescente en pleine crise, tu étais en quête de liberté. Et ta liberté tu la trouvais en allant te perdre dans des bars et autres lieux peu recommandables.

Après avoir changé de tenue pour une simple robe noire, tu entreprends de t’échapper par la fenêtre de ta chambre. Tu avais choisi la chambre à cet emplacement précis car tu savais pertinemment que tu aurais eu besoin de cet échappatoire. C’est donc dans tes bottines noires que tu te diriges d’un pas affirmé vers l’établissement repéré plus tôt dans la journée. Avant d’entrer, tu prends le temps de t’allumer une cigarette. La porte de l’établissement est grande ouverte, ce qui te permet d’en observer l’intérieur depuis le palier.

Le bar semble quasiment plein malgré l’heure déjà tardive. Tu prends le temps d’observer avant d’entrer, comme à ton habitude. Tu scrutes chaque personne et ce qu’elle semble dégager. Un vieux marin grandement alcoolisé, une bande de jeunes ninjas bien joyeux et chancelants, un rendez-vous autour d’un verre. L’endroit ne semblait pas regrouper une unique catégorie sociale mais bien plusieurs, c’est ce qui te pousse à franchir le pas de la porte. Jetant ton mégot dans le cendrier juste avant d’entrer, tu es instantanément saisie par l’ambiance de la pièce. Chaleureuse, douce. Et puis ton ouïe attire ton attention vers l’homme à la guitare. Gardant les yeux rivés sur le musicien, tu commandes ton verre au comptoir avant d’aller t’installer devant une table libre dans un coin de la salle.

La musique qui émane de l’instrument te plonge dans un sentiment logé entre nostalgie et mélancolie alors que la serveuse t’apporte ton verre. Tu la remercies avant de prendre une première gorgée de la boisson à ta disposition. Tu remarques un vieil homme au fond de la salle, il te cherche du regard depuis plusieurs minutes. Tu t’étais appliquée à l’ignorer mais tu ne pouvais pas éternellement fuir. L’homme te fait des signes peu appropriés, clins d’œil et langue sortante, tu n’éprouves que du dégoût à cette vue. Tu serres les dents, plus le temps avançait plus tu avais peur qu’il ne vienne t’importuner. Et puis la musique s’arrête, alors que tes yeux se sont perdus dans le vide. L’état euphorique dans lequel tu te trouves est alors rompu et ta solitude est à son tour brisée par l’intervention d’un homme.

Dans un premier temps, tu sursautes. Ton regard avait quitté le vieux pervers, était-ce lui qui venait s’imposer ? Ton visage se fige, jusqu’à ce que tu lèves tes iris azurs vers ton interlocuteur. Tu soupires, soulagée. Il a pris la peine de t’apporter un verre, alors tu rends le tiens, vide, à la serveuse qui passe auprès de vous. A y regarder de plus près, tu te rends compte que c’était l’homme qui jouait de la guitare quelques minutes auparavant.

— Je vous en prie, cela calmera peut-être les répugnants signes du vieux pervers.

Tu désignes l’individu du regard en laissant ton sauveur imprévu s’installer à ta table. Tu as la nette impression que l’homme est un habitué des lieux. Sa façon aisée de s’adresser aux serveurs un peu plus tôt dans la soirée t’avait interpelée. Quant à toi, tes gestes mesurés et tes ta façon de te tenir droite pouvait facilement trahir tes origines nobles. Heureusement, ta tenue contrastait légèrement avec ces particularités, cependant un oeil aiguisé pouvait repérer la supercherie facilement. Tu tentes de contrôler chacun de tes mouvements de façon à paraître plus naturelle mais rien n'y fait. Tes yeux scintillants se posent à nouveau sur ton interlocuteur.

— Quel est votre nom ?

Cela faisait maintenant quelques temps que tu étais à Hi. Cette terre était définitivement l’une de tes terres favorites et tu songeais à t’y installer définitivement. C’est pourquoi tu avais pris le temps de tisser des liens solides avec ses habitants. Un de plus ne pourrait que renforcer cette idée que tu concrétiserai probablement sous peu.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7059-taira-sakina-evil-princess-terminee#59241
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Bring me the Horizon [Sakina] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 2:42
« Merci. »

Il prit place, légèrement amusé en regardant dans la direction que la jeune femme lui pointait. L’Hayai expira en tendant son verre à la femme pour trinquer avec elle.

« Le fardeau des jolies filles de ce monde, malheureusement. Je n’ai pas de conseils, n’étant moi-même pas une jolie fille. Mais l’alcool aide toujours un peu, dans mon opinion. Alors on peut commencer par ça. »

L’Hayai espérait qu’elle n’espère pas qu’il soit le chevalier servant venu la sauver des griffes de l’effroyable pervers. Il y avait une leçon à retirer du comportement de Luau – Taishi connaissait le vieil homme, un irrécupérable ivrogne habituellement inoffensif – et si cette fille voulait du respect de la part de l’ancêtre, elle allait devoir aller le chercher elle-même ; pour son propre bénéfice, d’ailleurs.

Le regard vert de Taishi se détourna du vieil homme pour retourner se poser dans les prunelles de son interlocutrice. Il eut un simple sourire et cogna légèrement son verre contre le sien.

« Aux vieux pervers. »

Il prit une gorgée de sa boisson avant de reposer le verre sur la table, détaillant la femme un court moment tout en écoutant sa pourtant simple question.

« Mon nom est Taishi. Mais avant de me donner le tien, laisse le vouvoiement de côté. Je suis à peine plus âgé que toi. »

Les apparences étaient trompeuses. Les traits de Taishi avaient toujours eu cet air fatigué depuis son départ d’Iwa, l’an dernier, un effet de la vie parfois difficile et incertaine d’un nukenin. Se reposer devenait difficile lorsqu’on devait surveiller son propre dos en permanence. La prime sur sa tête était lourde, le poids sur ses épaules l’était encore davantage, bien souvent.

« Dis-moi, si cet homme venait jusqu’ici pour te déranger, te servir ces regards qui demandent d’autres regards, une attention qui n’a rien d’attentionnée, tu ferais quoi ? »

Il sembla réfléchir un instant, puis releva un doigt brièvement.

« Mais ne me réponds pas tout de suite. Nous cherchons tous quelque chose dans ce bar. Moi, j’ai vu un visage que je ne connaissais pas. Un air que je ne reconnaissais pas. Et me voici. Es-tu nouvelle par ici ? »

L’Hayai inspira longuement, comme si il humait l’air légèrement.

« Viens-tu d’un endroit où boire… Et fumer… Est normal pour quelqu’un de si jeune, peut-être ? »

Il eut un petit sourire complice.

« Désolé. Je suis sans doute indiscret. »

C’est ce qui l’avait gardé en vie si longtemps, d’un autre côté. Rares étaient ceux qui entraient dans ce bar en prétendant ignorer qui il était, avec ou sans le masque qui portait le nom d’Éclair Vert dans ce pays. Et juste pour cela, elle avait toute son attention.

Sa beauté aidait un peu, évidemment.

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Bring me the Horizon [Sakina] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Taira Sakina
Taira Sakina

Bring me the Horizon [Sakina] Empty
Ven 2 Aoû 2019 - 21:41

L’attitude que dégageait le musicien te prouvait que tu avais vu juste. Il semble habitué à cet environnement et à ce bar en particulier. Tout comme il semble habitué à aborder des jeunes femmes, à vrai dire. Cela ne t’étonne pas plus que ça. Il est à peine plus âgé que toi et au summum de sa forme visiblement. Son regard émeraude bousculerait la plus impassible des personnes. En plus de cela, il savait choisir ses mots. Chacune de ses phrases étaient habilement adressées, tout comme ses questions.

Et puis il lève son verre pour trinquer avec toi. Tu t’exécutes sans te faire prier. Aux vieux pervers, c’est ça oui. Taishi. Ce prénom sonne familier à ton oreille mais tu ne parviens pas à savoir où est-ce que tu aurais pu l’entendre auparavant. Cela faisait trop peu de temps que tu étais à Hi pour avoir déjà retenu les rumeurs. Tu as toujours du mal à laisser le vouvoiement de côté, c’est une mauvaise habitude quant à ta couverture. Cela pouvait aisément donner un indice sur ton rang.

Il te pose ensuite une question, étrange d’ailleurs. Tu te demandes quel est son but. Est-ce qu’il compte t’analyser selon la réponse que tu donnes ? Tu ouvres la bouche et tu t’apprêtes à lui répondre que tu te lèverais pour décrocher au vieux pervers une gifle digne de ce nom. Cependant Taishi t’interrompt en levant son index pour te poser une nouvelle question. Visiblement il cherchait bel et bien à t’analyser au vu de ses questions. Alors tu te prends au jeu et tu te dis que tu vas t’inventer une vie. De toute façon, tu devais te faire discrète et personne ne te connaissais ici. Tu n’étais qu’une étrangère à Hi.

— Tu connais donc tous les habitués de ce bar ? En effet, c’est la première fois que je viens ici. Je ne suis à Hi que depuis peu de temps et à vrai dire je ne compte pas spécialement y rester très longtemps. Quelques jours tout au plus. J’avais des affaires à régler ici.

Chose à laquelle tu ne t’attendais pas, ce fut son jugement. Il avait l’air d’être surpris de te voir boire. Cela a pour effet de t’arracher un sourire. Toi qui ne souriais que trop peu Sakina.

— Oh, tu sais il n’y a jamais vraiment eu de règles à Hayashi. Je suis née là-bas, une grande fratrie. Chacun vivait de ce qu’il pouvait, boire et fumer n’ont jamais été un problème une fois passée la barre des quatorze ans. Et puis tu sais, je ne suis pas si jeune. J’ai déjà vingt ans.

S’inventer une vie avait quelque chose de satisfaisant. Tu ne racontais pas celle dont tu rêvais, non. Tu te contentais de raconter une histoire telle qu’elle te venait à l’esprit. Tu bois une nouvelle gorgée de ta boisson alcoolisée alors qu’un sourire narquois déguise ton visage.

— Alors, en ce qui te concerne tu es originaire de Hi ?

Tu tentes maladroitement d’orienter les questions vers lui, plus pour éviter de devoir répondre encore longtemps aux siennes que par véritable intérêt. S’il voulait parler, cela ne te dérangeait pas. En revanche, il allait falloir esquiver agilement ses questions trop précises à ton goût. Malheureusement pour toi, tu n’avais jamais été très douée pour faire la discussion. Tu étais assez peu sociable en général. En général l’alcool aidait, alors tu espères qu’il fera vite son effet histoire de te désinhiber un peu.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7059-taira-sakina-evil-princess-terminee#59241
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Bring me the Horizon [Sakina] Empty
Dim 4 Aoû 2019 - 4:33
« Hayashi… »


Le pays des bois. Une contrée presque ordinaire si ce n’est que de la célèbre entaille du monde. Taishi y avait voyagé il y a de cela des années, alors qu’il n’était encore qu’un simple messager civil, œuvrant pour son clan. Beaucoup de mystères entouraient cet endroit, surtout en ce moment. Le regard vert de l’Éclair Vert considéra la femme. Pour celle qui disait venir d’un endroit aussi pauvre qu’Hayashi, le certain air distingué qu’elle dégageait, cette assurance qu’elle avait à entrer dans un bar comme celui-ci…. Hmm…

« Tu es au centre du pays du Feu, mais plus important encore, au milieu du seul pays majeur sans village shinobi. Comme tu peux le supposer, il n’est pas si difficile de reconnaître les gens qui viennent fréquemment ici. »

Il prit une gorgée de son breuvage avant de le reposer.

« Mais toi et moi sommes pareils, en un sens. Ce pays est vaste, et désormais au lieu de sillonner ce continent, je partage mon temps à explorer les régions du feu. Mais je t’envie tout de même. Voyager est un plaisir précieux. »

Taishi eut un sourire, en balayant la pièce du regard pendant un instant.

« Oui, le destin a voulu que je sois né dans ce pays. Il y a quelques années, tu n’aurais pas cru en voyant ma vie que ça aurait la moindre importance. Mais désormais, c’est comme si tout mon destin avait emprunté un sentier bien particulier sous le seul poids de ce fait. »

Il appuya ses coudes sur la table.

« Grandir dans la pauvreté n’est jamais une chose facile, pour l’avoir vécu moi-même. Mais la nature semble t’avoir été favorable, de bien des manières. Je ne t’aurais pas donné vingt ans, pour commencer. »

Il sembla réfléchir pendant un instant en s’appuyant contre le siège de son banc.

« J’aime rencontrer des gens qui sont terre à terre. Qui ont appris à vivre à la dure, sous les leçons de ce monde. Pas besoin de phrases ou de mots vides, avec eux. »

Taishi désigna Luau, le vieil homme, de la tête, avant de la considérer, elle, de son regard émeraude longuement.

« J’aimerais te reposer la même question qu’au début de notre conversation, mais peut-être sous un visage différent. Aussi maladroit et inconvenant soit cet homme, n’est-il pas vrai qu’il vante tes attributs et tente de te séduire ? »

Oh certes, sa méthode était boueuse, sa présentation désastreuse. Mais la réponse n’était-elle pas la même, au bas de la page ?

« Et sachant cela, n’est-il pas vrai qu’à une part ou une autre, je fais la même chose que lui ? Il y a un univers de différence entre moi et cet homme, me diras-tu. Et tout un océan d’inconnu qui l’a mené ici à noyer ses angoisses dans l’alcool, à prendre ses chances avec la jolie inconnue de ce bar paumé… Et moi ? À y prendre un verre avec toi, tout simplement. »

Il fit signe à la serveuse de remplir leurs verres, sans se départir de son sourire.

« Alors, quelle est la vraie différence, selon toi ? Et sachant cela, ta réponse à cette première question serait-elle la même ? »

Intrigué par sa réaction, il posa les mains sur le comptoir.

« Face à une femme qui a grandi dans les rouages sombres de ce monde, à quoi servirait-il d’être autre chose qu’honnête, non ? »


_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Bring me the Horizon [Sakina] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Bring me the Horizon [Sakina]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: