Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles ...
Voir le deal

Partagez

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju]

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Ven 12 Juil 2019 - 15:27
Hauts plateaux de Tsuchi no kuni au crépuscule d’une journée d’une banalité ordinaire.

Cela faisait maintenant quelques heures que toute notre petite famille procédait à sa promenade mensuelle dans les hauteurs de Tsuchi no kuni, arpentant quelques chemins rocailleux afin de gravir telle ou telle montagne. C’était une tradition depuis plusieurs années maintenant, depuis que ma petite Saya était en mesure de réaliser de genre de promenade que de faire tous les mois une grande sortie en famille. Et quant à celle du jour, après un après-midi détente au pied d’une cascade et d’un ruisseau qui devait puiser sa source loin dans les montagnes, nous avions décidé de prolonger notre escapade jusqu’aux hauts plateaux non loin.

L’ascension n’était au final pas si difficile malgré tout l’attirail que nous transportions et bien que nous soyons en été, la hauteur de notre aventure apportait un peu de fraîcheur. Cependant, le plus beau n’était pas le voyage en soit, cette ascension où il fallait faire attention à chaque pas pour ne pas glisser de travers sur un caillou, mais bel et bien la destination. Et il fallait avouer qu’une fois sur place le spectacle était de mise.

A cette heure crépusculaire, les teintes orangées disparaissant derrière les montagnes baignaient l’ensemble de la vallée et des environs dans un chatoiement chaleureux aux teintes ocres voire « terre de Sienne » des plus splendides à tel point que dans un silence absolu, l’ensemble de la petite famille s’est mise à observer les environs, comme absorbés pas tant de beauté jusqu’à ce qu’une petite fille espiègle ne rompe la majesté de ce moment en déclarant « Papa, il faut que j’aille faire pipi ». Ah … poésie quand tu nous tiens.

Quoi qu’il en soit, le soir naissant, nous nous installâmes non loin des terrains d’entraînement et pendant que grand-mère maman et grand-mère papa s’occupaient de préparer le repas, grand-père papa et grand-père maman étaient en pleine partie de shogi, car oui, les deux, s’affrontaient avec passion et régularité depuis presque vingt ans maintenant. J’étais surtout en train de me dire que là où nous avions apporté de quoi manger, de quoi boire, eux avaient pensés à apporter leur plateau de shogi. Quoi que je n’avais pas de leçons à donner, après tout, de mes affaires, je sortais un énorme cerf-volant.

Déployant la toile, Saya sautillant joyeusement à côté de moi. Pendant que l’étirais les fils de soie servant de lien, ma petite chérie s’était empressait de récupérer les poignées. Et maintenant que tout était prêt, il n’y avait plus qu’à se lancer.

« Tu es prête ? Tire bien ! »
« Mais oui ! C’est pas la première fois que je fais du cerf-volant ! »


Et voilà que sous l’effet de mon impulsion et de la petite brise, l’écoufle s’élevait doucement dans le ciel guidée par la main enfantine et sans expérience d’une petite fille qui malgré tout prenait un plaisir fou à tenter de faire virevolter ici et là l’immense tigre qui s’était gonflé sous l’effet des mouvements d’air. Assis sur un rocher en compagnie des quatre autres retraités, je regardais ma fille s’amusait pleinement, courir ici et là pendant que je sirotais un lait de soja agrémenté de quelques fruits frais de saison.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hokazuka Shinju
Hokazuka Shinju

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 21:15
Ah la petite course du soir, qu'est-ce que c'était agréable ... Oh, vous ne savez pas ce que c'est ? Et bien, chaque soir, Shinju et Arashi ont pour habitude d'aller faire la course et une fois par semaine, cette course est bien plus longue et sportive. Voire un peu dangereuse quand on y réfléchit bien. Mais vous savez, un tigre, ça s'entretient. Ce n'est pas en restant dans le canapé que le duo va rester musclé et en bonne santé. Et aujourd'hui, on était le jour de la dangereuse course à travers les hautes roches d'Iwa et de ses alentours. C'était d'ailleurs non loin de là qu'on trouvait les terrains d'entraînements. Sans doute iraient-ils travaillé un peu après leur petite galopade. Enfin bref. Les deux compères étaient entrain de courir et de bondir le plus vite possible sur leur chemin, cherchant à se dépasser l'un l'autre. Le vent soufflait dans les cheveux de la demoiselle et dans le pelage du tigre, leurs souffles étaient rapides et ils étaient aux coudes à coudes quand Shinju prit la tête. Non pas car l'animal avait ralenti mais car il avait soudainement changer de direction. Et la jeune femme comprit immédiatement que la situation allait devenir un peu plus compliquée à gérer car une fois que cette boule de poil avait vu quelque chose qui l'intéressait, il était dur de lui faire oublier. Bon. Elle était un peu pareille mais il faut dire qu'elle était tout de même moins effrayante qu'un tigre de 200kg !

L'Hokazuka se lança donc à la suite de son partenaire félin et aperçut rapidement la cause de son changement de comportement. Un cerf-volant tigre. Mon Dieu ... Un truc qui vole, avec des froufrous en forme de tigre. Comment aurait-il pu résister ? Arashi reste une sorte de gros chat et hors mission, il se laissait aller à son instinct. Voilà qu'il bondit sur son homonyme gonflé et le serre entre ses pattes puissantes sans le déchirer. Il atterrit alors au sol et écrase le jouet avant de le renifler avec curiosité. Attention, il n'est pas bête et comprend bien que ce n'est pas un vrai tigre mais cela l'a intrigué alors il va être difficile de lui faire lâcher. Il est tellement curieux qu'il ignore totalement la petite fille au bout des fils de sa cible ainsi que sa famille, qu'il avait sans doute terrifier.

Shinju arriva la seconde d'après, à quelques mètres de lui et analysa la situation. Un tigre qui a sauté sur le jouet d'une petite fille dont la famille semble être présente. Sans doute le père et les grands-parents. Comment elle allait expliquer ça à son chef d'équipe s’ils allaient se plaindre ? Raaah pourquoi ce genre de chose n'arrivait qu'à elle !? Déjà qu'elle n'avait même plus le droit d'aller dans la plupart des restaurants de la ville ... À ce rythme, elle ne pourra même plus se balader ! Bon. Stratégie établie ... Rassurer les inconnus avant que l'un d'eux ne crie trop fort. La blonde se tourna vers eux d'un geste assuré et leur fit un sourire pour tenter de montrer qu'ils ne craignaient vraiment rien.

- Ne vous inquiétez pas Messieurs, Dames ! Il est gentil comme tout !

Puis la seconde d'après, elle se dirigea vers le félin d'un pas déterminé et pressé.

- Rend le jouet Arashi ! Tu vois bien que tu leur fais peur bon sang !

Elle se glissa littéralement entre les pattes du tigre et attrapa le cerf-volant qu'elle lui fit lâcher avant de se redresser. Shinju le foudroya du regard et alors enfin, il comprit sa bêtise et s'assit de manière à ne pas créer plus de problèmes. Un petit soupire passa les lèvres de la kunoichi qui se redressa avant de lui gratouiller la tête avec tendresse.

- Brave bête ... Bouge pas, je reviens

Elle bondit alors pour arriver puis se baisser à la hauteur de la petite fille et lui tendre son jouet, qui, par miracle, n'avait pas une égratignure. Arashi c'était plutôt montré doux avec, malgré son physique de grosse chat bien brut. La jolie blonde prit alors un sourire des plus doux en la regardant.

- Je crois que ça t'appartiens non ? J'espère que tu n'en veux pas à mon partenaire, il adore tout ce qu'il vole et il a du mal à se contenir ...

Elle leva les yeux vers le père présumé de la petite avec une certaine gêne quant à la situation dans laquelle elle se trouvait ... Puis après un silence, elle se redressa et s'inclina poliment vers lui.

- Je suis vraiment désolée pour ce qui vient de se passer ... Je peux faire quelque chose pour me faire pardonner ?

Au fond, elle espérait surtout que celui-ci n'aille pas se plaindre à l'administration sinon, elle aurait encore des ennuis et ils finiraient par la mettre à la porte.

_________________
Nous croyons regarder la nature, mais c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. Laisse juste ton âme vibrer avec elle Theme here
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6927-i-feel-the-wind-in-my-hair-hokazuka-shinju-en-attente-de-validation
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 20:53
Le soleil déclinait de plus en plus derrière les hauts sommets au loin. Dans un même temps, même si le vent commençait à tomber, le tigre-volant ayant de plus en plus de mal à maintenir le cap au travers des cieux, l’air ambiant commençait à rafraîchir. Secoué par quelques légers frissons, beau-papa commença à ramasser quelques morceaux de bois et s’attela à allumer un feu qui réchauffera tout le monde une fois autour. Pendant ce temps-là, pour ma part, je continuais à regarder ma fille jouer. J’étais comme hypnotisé par tant d’insouciance et de gaîté. Au final, après dix années à m’occuper d’elle, je pouvais me dire que je ne m’en étais pas trop mal sorti finalement. Et alors que je m’extasiais bêtement, fier de ma progéniture, je n’ai pas eu le temps de réagir, ou je n’ai pas su réagir, je ne sais trop. Apparaissant de nulles parts, un tigre, un vrai, cette fois, venait de se jeter sur sa réplique de papier.

Alors que je me levais enfin, ayant pour objectif de protéger toute la famille, une jeune fille fit elle aussi son apparition. À sortir de nulle part ici et là, je commençais à croire que nous nous étions arrêtés au milieu de la route. Pour autant il n’en était rien, puisque le contrebas de notre position n’offrait qu’une pente escarpée, certes pas insurmontable pour un shinobi, mais n’étant pas non plus le chemin le plus facile et pratique. Et voilà donc que la demoiselle commençait à se répandre en excuse concernant le comportement de son animal. C’était bien le strict minimum à faire. Pendant ce temps-là, les quatre retraités offraient un visage mêlant intrigue et inquiétude. Pour ma part, si la première émotion à être apparue était bel et bien de l’inquiétude, j’étais désormais plutôt soulagé quand il s’avéra en effet que le tigre ne semblait pas bien méchant, mais manquait cruellement de contrôle ou de canalisation. Quant à ma fille, c’est celle qui semblait la moins impactée par la situation.

Depuis que la jeune femme lui avait rendu son cerf-volant, elle n’avait de cesse que de regarder le tigre, me regarder, me montrer du doigt le tigre, le regarder à nouveau et ainsi de suite à de multiples reprises, tout en arborant une figure des plus étrange jusqu’à ce qu’elle commence enfin à parler.

Spoiler:
 

« Papa ! Papa ! PAPA ! C’est un tigre ! Un vrai tigre ! Comme dans le livre ! »

Et il faut avouer qu’à cet âge-là, avoir un enfant aussi fasciné par les animaux depuis sa plus tendre enfance et se retrouver face à une telle bête, c’était tout aussi difficile à contrôler et à canaliser que la bête en question. Saya était tellement focalisée sur le chat rayé qu’elle en oublia même la jeune femme qui lui déposa son cerf-volant. À la place, elle préféra s’approcher petit à petit, avec prudence et les yeux focalisés sur ceux de l’animal, tout cela dans l’espoir de pouvoir le caresser. Quant à moi, en tant que père responsable, il me fallait agir un minimum en tant que tel.

« Vous pouvez être désolée en effet. Quelle idée de laisser un tel animal en liberté ! Si vous voulez vous faire pardonner, faites donc en sorte que ma fille ne se fasse pas manger ».

Le ton était quelque peu autoritaire, une autorité paternelle et non militaire, mais à mon sens nécessaire.

« Et sinon, si lui, c’est Arashi, vous êtes ? Une Hokazuka je suppose ? Que nous vaut donc cette étrange interruption au sein de cette petite sortie en famille, bien qu’elle semble prendre une étrange tournure. Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un tigre après tout ».
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hokazuka Shinju
Hokazuka Shinju

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Lun 29 Juil 2019 - 20:51
Bon point pour Shinju. Malgré que la famille semblait inquiète à cause de l'apparition du félin, la petite fille, elle, semblait totalement fascinée par lui. Elle faisait des aller-retours de regard entre l'animal et celui qui semblait être son père. D'ailleurs, en bon papa, il passa un savon à la jeune kunoichi. Comme quoi elle devrait surveiller son animal et ne pas le laisser en liberté. Elle accepta la morale bien que dans sa tête, elle se disait ''Faut pas croire mais je suis responsable vous savez ?" Mais bon. Elle resta simplement silencieuse en hochant la tête avant de faire tout de même une petite remarque.

- Votre fille ne crains rien, croyez-moi. C'est un amour.

Elle lui tourna le dos pour rejoindre son animal et la petite fille qui s'approchait tout doucement et avec prudence. Elle observait le paternel du coin de l'œil tout en marchant avant de répondre à ses questions.

- Effectivement, je suis une Hokazuka. Shinju Hokazuka. Je suis vraiment désolée de vous déranger, ce n’était pas le but mais nous étions en pleine course quand cette grosse boule de poile à aperçut votre cerf-volant … Il a céder à la tentation et a voulu jouer avec voilà tout.

- Et vous ? Qu’est ce que vous faites là aussi tard ? C’est dangereux de rentrer dans le noir, vous pourriez tomber !


Un rire cristallin passa la barrière des lèvres de la demoiselle qui vint secouer ses mains dans la fourrure du tigre avant de se mettre à genoux à côté de lui et de tendre la main à la petite fille passionnée d'animaux. C'est un doux sourire au visage qu'elle s'adressa à elle.

- Salut ! Tu t’appelle comment ? Moi c’est Shinju et lui c’est Arashi ! Tu as l’air d’aimer les animaux, c’est super ! Mais si je peux te donner un conseil, ce gros chat adore les gratouilles dans le cou !

La jeune ninja agissait doucement de manière à ne pas brusquer la petite fille, ni même son père qui semblait bien plus tendu que l'enfant. Arashi était quant à lui, assis et la tête levée vers le haut pour profiter des futures gratouilles que la petite fille lui ferait. Dans cette position, il était loin d'être impressionnant, au contraire ! C'était vraiment un gros chat bien joyeux. Puis la blonde porta son regard sur les grands-parents, leur faisant ce même sourire doux et attendrissant qui donner envie de lui tirer les joues en disant qu’elle était bien trop adorable pour se balader comme un tigre dans les montagnes.

- Vous pouvez venir le caresser aussi si vous voulez !

Sa stratégie ? Charmer pour régner et se faire pardonner ! Comme ça, elle évite le rapport à l'administration et la sanction ! N'est-ce pas le plan le plus adorable ? En tout cas, ça marche la plupart du temps !

_________________
Nous croyons regarder la nature, mais c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. Laisse juste ton âme vibrer avec elle Theme here
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6927-i-feel-the-wind-in-my-hair-hokazuka-shinju-en-attente-de-validation
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Mar 30 Juil 2019 - 17:02
Ainsi, je ne me trompais pas. Il s’agissait bien d’une Hokazuka. En même temps, le pari n’était pas difficile à prendre dans la mesure où rares étaient les personnes à posséder un animal de cette envergure en liberté. Pour autant, la jeune femme avait beau se vouloir rassurante, pour l’heure elle ne m’apparaissait pas comme vraiment fiable si je devais juger de ce qui s’était passé jusqu’à présent.

« Eh bien, que tu cours dans les montagnes c’est une chose, la terre est vaste amuse toi, cependant, j’ai du mal à comprendre qu’un animal ninja, ou appartenant à un ninja, cède comme tu le dis « à la tentation » pour si peu. Je dois en penser quoi ? Que se passerait-il si jamais il cédait à ses pulsions sur un enfant car la couleur de son t-shirt lui plaît ? L’excuse du « jeu » ne justifie pas tout. Ma fille aussi aime jouer, ce n’est pas pour autant que je la laisse faire ce qu’elle veut. »

Le ton n’était pas méchant, mais pas nécessairement bienveillant non plus. À mon sens, il était important qu’elle comprenne qu’avec ce genre d’animal, elle avait des responsabilités importantes à avoir et qu’il fallait qu’elle assume pleinement son rôle sous peine d’accident. Puis se retournant vers Saya, elle l’invita à caresser le tigre.

« Moi c’est Saya. J’aime bien les animaux, mais c’est surtout que j’avais jamais vu de tigre en vrai. J’en ai vu plein en dessin ou en photos dans des livres, mais c’est la première fois que j’en vois un comme ça. C’est gros en fait. Je pensais pas que c’était si gros que ça ».

Et voilà que mon petit bout de chou commençait à s’approcher du gros chat pour espérer le caresser. Après tout, elle avait l’autorisation de sa propriétaire. Cependant, avant d’entamer toute tentative, elle se retourna vers moi, les yeux pleins d’espoirs.

« Papa ? Je peux le caresser le tigre ? S’il te plaît ! »
« Pense déjà à remercier Shinju, et surtout, laisse le tigre te sentir avant, qu’il t’accepte. Et tu ne fais pas de geste brusque. Et tu ne cries pas ou ne cours pas autour. D’accord ? ».
« Merci Shinju ».


Et la voilà partie pour caresser la bête et appliquer scrupuleusement les conseils de son père, mais aussi ceux de la blonde qui l’invita à lui grattouiller le cou.

« Eh bien, en attendant, viens là et installe-toi avec nous. Comme ça, tu pourras expliquer à tout le monde combien il est important de ne pas se déplacer dans le noir, toi qui n’a pas de quoi s’éclairer à première vue alors que nous, nous sommes autour d’un petit feu de camp ahahah ».
« Elle partagera notre repas ? » demanda ma belle-mère.
« Demande lui directement, je n’ai fait que l’inviter à s’asseoir avec nous. Et puis depuis quand on ne partagerait plus ces moments culinaires avec des inconnus ? Toi aussi tu t’es bien amusée avec Jurô non ? ».
« Ah ! Ce jeunot qui n’a pas osé tenter le concours de brochettes avec moi » dit-elle en rigolant.


Indiquant une place autour du feu, symbolisée par une souche d’arbre coupée, et usée par un nombre de fesses impressionnant qui avait dû se poser dessus, j’attendais une réaction de la part de la blonde.

« N’aie pas peur. Installe-toi parmi nous et raconte-nous donc une belle histoire ».

_________________
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hokazuka Shinju
Hokazuka Shinju

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Sam 5 Oct 2019 - 21:30
La demoiselle se fit un peu plus sérieuse quant à la remarque du père de famille. En même temps, elle le comprenait. N’importe quel parent serait inquiet pour sa famille en voyant une telle bête et en pensant que celle-ci représente un risque. Elle fit un signe de main et préféra mettre au clair.

- Attendez. Il ne fait pas ce qu’il veut. Votre fille n’a rien à craindre car en aucun cas, il n’a le droit d’attaquer un être vivant sans mon autorisation. Mais je comprend ce que vous voulez dire alors …


Elle claqua des doigts et Arashi rapliqua. Elle se pencha à son oreille et lui murmura un nouvel ordre tout en claquant à plusieurs reprises devant son regard. Il sembla absorbé puis quand elle s’arrêta, il revint à lui pour se remettre à son emplacement initial.

- Voilà, il ne devrait plus sauter sur d’éléments volants sans lien avec les missions.


La petite vint se présenter à elle et c’est avec enthousiasme que la blonde lui répondit.

- Enchantée Saya ! Moi, c’est Shinju ! Il est gros mais très habile ~


La shinobi resta silencieuse en observant le père et la fille parler jusqu’à ce que celle-ci la remercie pour aller câliner Arashi. Le tigre prit une seconde pour renifler la main de Saya puis se frotta à cette même main pour quémander les caresses tant attendue que la petite fille lui donna sans hésiter. Bonne pâte qu’il est, il se mit à ronronner comme un fou.

Shinju se concentra alors sur le père qu’il lui proposa bien gentiment de les rejoindre à table en se moquant gentiment d’elle. C’était adorable de sa part et elle rigola doucement en s’approchant du petit feu et de la petite famille.

- Pas besoin de s’inquiéter pour moi, je vois très bien dans le noir ! Mais c’est avec plaisir que je me joins à vous ! Et encore désolée du dérangement ...

Elle salua donc les membres de cette adorable famille, prenant place sur la souche indiquée par Teruyo. Un nom capta particulièrement son oreille et elle tourna la tête, un peu surprise.

- Jurô ? Est ce que vous parlez de Jurôjin Chôkoku par hasard ?

Du coin de l’oeil, elle surveillait tout de même son animal, tenant compte de la remarque de son collègue shinobi. Il avait raison dans un sens. Il fallait qu’elle soit plus sévère … Sans étouffer son instinct animal. Un juste équilibre à trouver. Mais en même temps, elle était bien présente dans la conversation.

- Alors … Quel genre d’histoire vous intéressent ?



_________________
Nous croyons regarder la nature, mais c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. Laisse juste ton âme vibrer avec elle Theme here
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6927-i-feel-the-wind-in-my-hair-hokazuka-shinju-en-attente-de-validation
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Sam 12 Oct 2019 - 12:16
Quelque peu rassuré par le comportement finalement bien plus joueur qu’agressif du tigre de la demoiselle, je laissais Saya jouer avec la grosse peluche, gardant toutefois un œil averti sur cet étrange duo qui commençait à vouloir jouer l’un avec l’autre malgré le fait que les dernières lueurs du jour aient décidé de quitter les hauts sommets du pays pour plonger bien loin de nos yeux, révélant ainsi toute la clarté d’un magnifique ciel étoilé estival.

Les yeux rivés sur ma petite fille, j’écoutais attentivement cette Hokazuka qui rattrapait ses erreurs de contrôle vis-à-vis de son compagnon, en essayant de me rassurer. La laissant terminer, je décidais de ne pas continuer nos échanges sur ce terrain de discussion. J’avais dit ce que j’avais à dire, inutile de poursuivre. Mon discours était clair et il me semblait indéniable que Shinju avait compris mes remarques et pourquoi je les avais formulées. D’ailleurs, si ce n’était pas le cas, elle n’aurait pas agi aussi promptement pour s’assurer que tout aille bien avec son tigre.

Désormais, assis autour du feu, notre petite soirée familiale pouvait commencer. Pendant que parents et beaux-parents s’occupaient de la préparation, de mon côté, il était de mon devoir de m’occuper de notre invitée pour le festin qui se préparait. Mais alors que nous échangions quelques banalités d’usage, l’une de mes phrases pourtant anodine interloqua la jeune blonde.

« Jurôjin Chokoku ? Oui, c’est lui. Chez nous, nous l’appelons Jurô. C’est une longue histoire, assez amusante, je dirais. C’est quelqu’un que Saya adore. Quant à moi, je n’ai jamais eu l’occasion de vraiment travailler avec lui. Mais je te raconterais tout ça quand tu auras accomplis ton devoir de nous divertir. »

Ces derniers mots étaient annoncés sur le ton de la rigolade. À peine avais-je eu le temps de finir mes mots que le bruit crépitant de la viande marinée posée sur les grilles au-dessus du feu de camp se fit entendre. Il ne fallut que quelques secondes pour commencer à humer les effluves de viande grillée. Le regard fixé sur les flammes venant lécher la peau du poulet déposé avec délicatesse, je lâchais quelques mots enjoués et m’adressais à la demoiselle sans lâcher du regard l’objet de mon futur désir gustatif.

« J’espère que tu aimes le poulet grillé. On en a ramené pas mal. Bien mariné comme il faut. Si je ne me trompe pas, on a au curry, au piment, aux herbes de montagne, au citrons confits et miel et aux cacahuètes. »

J’en avais déjà l’eau à la bouche rien que de regarder les premiers morceaux se faire dorer et de penser à l’explosion de saveurs en bouche que cela allait me procurer. Me tournant à nouveau vers notre invitée, d’un air espiègle, je lui lançais cette phrase.

« Eh bien, le temps que tu nous racontes une histoire, ce sera prêt. Parle-nous donc de toi qu’on sache un peu qui tu es. Raconte-nous donc ton histoire. Tiens parle-nous de toi et ton compagnon à poils. »

_________________
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hokazuka Shinju
Hokazuka Shinju

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Sam 12 Oct 2019 - 22:24
Oui, la conversion était terminée ! Pas besoin d'insister sur ce sujet. Shinju reconnaissait ses torts. Peut-être avaient-ils tous deux vécus trop longtemps loin de la civilisation ? Il faudrait tout de même qu’elle revoie rapidement les règles, histoire d’éviter qu’une telle solution ne se reproduise. La demoiselle préféra se concentrer sur la conversation avec la petite famille, tendant ses deux mains en direction du feu pour profiter de la chaleur. Une sensation particulièrement agréable envahit ses paumes, créant quelques légers picotements par moments. Shinju écouta avec attention ce que lui disait son collègue, un léger sourire aux lèvres.

- Oui, il faudra me raconter ! Jurô et moi faisons partie de la même équipe et je peux te dire qu’il est vraiment impressionnant en mission ! Je l'ai combattu mais je ne faisais clairement pas le poids ~


Oui, elle s’était mise à le tutoyer. Quand on partage un repas avec quelqu’un, on devient ami avec dans un sens. On tisse des liens. Enfin, c’est ce que la blonde aime croire. Et puis, cela serait désagréable de vouvoyer le père de famille toute la soirée alors que lui-même la tutoyer. Soudain, le bruit de la viande entrant en contact avec le grill attira son oreille et son regard. L’appétit commençait à naître en elle alors que l’odeur de cette délicieuse et alléchante viande grillée remonta lentement à ses narines, venant attiser encore un peu plus sa faim. L’eau lui montait à la bouche. Il lui fallut bien deux bonnes secondes pour revenir à elle et écouter Teruyo qui parlait … DE BOUFFE. Sa petite énonciation des mets ne fit qu’empirer l’état de Shinju dont le ventre décida de pousser un petit grognement plaintif. Le rouge lui monta aux joues et elle se mit à rire, un peu gênée.

- J’aime de tout ! Mais je vais avoir du mal à choisir ! Tout à l’air délicieux !

L’Hokazuka se tourna donc vers les deux grands-mères, leur faisant un sourire adorable avant de demander joyeusement.

- Vous faites vos marinades vous-même ? J’adorerais connaître votre recette … à moins que ce soit un secret de famille ?

Mais un peu de patience. La jolie blonde devra attendre pour goûter à ces petites merveilles et comme le conseilla, de manière espiègle, le père de famille, elle avait le temps de raconter son histoire. Enfin, elle n’irait pas dans le détail, histoire de ne pas mettre une mauvaise ambiance pendant ce chaleureux repas.

- Bien bien ! J’y vais !


Elle se racla la gorge et se lança

- Alors tout d’abord, je suis à l’origine une Inozuka, un clan de ninja qui se bat avec des canidés même si, pour ma part, je n’en ai jamais eu. Disons que j’ai toujours eu le don de sortir du cadre ~ J’ai tissé un lien avec le gros matou derrière moi ~

Shinju désigna le tigre d’un geste de main alors que celui-ci jouait toujours joyeusement avec la petite fille. Et malgré les apparences, il faisait attention à ne pas être trop brutal ou vif lorsque l’enfant se trouver à ses côtés. Un vrai coeur de guimauve sous un tas de poil.

- Mais ce clan a, pour des raisons politiques, était attaqué et certains de ses membres et moi même avons prit nos affaires pour aller vivre ailleurs. On s’est tous un peu dispersés mais personnellement, j’ai fini dans les bois d’Hayashi … C’est un peu plus tard que nous avons pris le nom d’Hokazuka ! Et les autres membres ont eux aussi commencer à prendre des compagnons autres que canidés ! J’ai vécu un moment là bas puis, quand ma grand-mère est morte, j’ai décidé de partir à la découverte du monde ! J’ai voyagé 2 ans avant d’arriver ici et maintenant, je suis une kunoichi d’Iwa … Depuis une petite année je crois … C’est ça Arashi ?

L’animal se stoppa et se tourna vers sa maîtresse avant de pousser un petit rugissement empli de joie, comme pour valider les dires de celle-ci. Elle rigola un petit peu avant de reporter son attention sur le groupe.

- Bref, je n’ai pas une vie très intéressante ! Arashi est la seule famille qui me reste, je suis donc assez libre d’aller où je veux, quand je veux … Mais j’ai envie de croire que je peux rester quelques années à Iwa ! Et qui sait, je ne repartirais peut-être pas ? Quoi que j’aimerais bien revoir les membres de mon clan tout de même … Mais assez parler de moi ! Et vous alors ? Vous êtes originaires du coin ?

La kunoichi les regarda, les yeux pleins d’étoiles, prêtes à écouter l’histoire de cette adorable famille. Elle n’avait jamais vraiment connu ça … Une vie de famille … Est-ce qu’elle était envieuse ? Pas vraiment. Shinju était heureuse. C’était plus de la curiosité ! Elle se demandait ce qui pouvait maintenir si uni un groupe de personne. Seulement le sang ? Ou était-ce plus complexe ?

_________________
Nous croyons regarder la nature, mais c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. Laisse juste ton âme vibrer avec elle Theme here
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6927-i-feel-the-wind-in-my-hair-hokazuka-shinju-en-attente-de-validation
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Dim 13 Oct 2019 - 19:34
Mêlant à la fois curiosité et attention, j’écoutais sagement les histoires de la jeune fille blonde. En premier lieu, elle me confirma qu’elle connaissait bien Jurô, tous deux étant partenaires dans la même équipe. À l’écouter et en prenant en considération les différentes informations qu’elle m’avait déjà donné, il ne faisait nul doute que ces deux-là étaient comme Masami et moi, deux recrues confiées aux bons soins d’un mentor en charge de les aider à exploiter leur potentiel à la fois individuel, mais aussi en équipe. Bien qu’il ne faille pas juger une personne aux apparences, Jurô me semblait plus être quelqu’un de mon acabit qu’un parangon de combat. Pour autant à écouter Shinju, elle ne faisait absolument pas le poids contre lui. Étant donné les relations que nous avions, mon jugement était sûrement biaisé. Je me disais qu’il serait peut-être interessant de l’observer à l’occasion, histoire d’en apprendre d’avantage sur notre jeune ami.

« Je l’ai ressenti très concentré, focalisé sur sa situation. Ce que tu dis ne m’étonne pas de lui. Après tout, il semble porter un lourd poids sur ses épaules. Pour autant, je t’assure qu’il a d’autres facettes intéressantes. Demande lui donc s'il aime voler comme un bourdon. »

Cette dernière phrase laissa place à un rire joyeux et puissant qui fit retourner Saya de ses occupations quelques secondes avant de retourner aux caresses du tigre, un sourire béant accroché sur son visage juvénile.

C’est la viande grillée qui coupa court à notre conversation sur Jurô. L’appel du ventre devient plus important dans certaines situations et à cette heure, il se faisait plus grondant que d’accoutumer. Il faut dire que la cavalcade en montagne avait ouvert nos appétits et que nous avions pris un peu de retard sur nos habitudes suite à cette rencontre opportune.

Si la jeune blonde sembla intéressé par le côté culinaire de notre rencontre, mes dernières interrogations ne lui laissaient pas le temps d’entrevoir une réponse pour l’heure. Sagement, sous mon regard amusé et un sourire dessiné sur mon visage, elle nous raconta rapidement son histoire. Je n’avais jamais entendu parler du clan qu’elle mentionnait, pour autant, les conflits entre shinobis étaient monnaie courante, les guerres étaient pour le prouver et qu’un clan se déchire pour une raison ou pour une autre semblait tout à fait plausible. En l’écoutant attentivement, un élément de son histoire me piqua au vif.

« Si j’ai bien compris, en somme, ton clan a changé de nom pour marquer la scission entre vous et votre clan d’origine. Pour autant, il y a quelque chose que j’aimerais comprendre. Si je suis ton histoire, les Hokazuka vivent aujourd’hui dans les bois d’Hayashi. Tu dis être arrivée sur ces terres et aujourd’hui servir Iwa. Mais que se passerait-il si un jour, une mission, une guerre ou un conflit de n’importe quelle nature venait à te confronter à un membre de ton clan qui de manière similaire à toi aurait pour le coup décidé de rejoindre les terres de Mizu no kuni ou de n’importe quel autre pays ? À qui irait ton allégeance ? À ton clan ? À ta terre d’adoption ? »

Si le questionnement était sincère, avant que la jeune fille ne puisse répondre, une tape sur l’arrière de la tête vint stopper mon air sérieux, offrant celui d’un ahuri qui ne s’attendait pas à ce qui venait de lui arriver. Ma belle-mère, dont les mains en avaient vu des vertes et des pas mures s’était approchée de la jeune fille.

« T’en fais pas pour ce bougre d’idiot. Il pose toujours ce genre de question. Alors sinon, pour les marinades, c’est simple. Pour celles à base d’épices, tu mélanges ces dernières avec une huile de ton choix pour en faire une pâte pas trop épaisse et tu fais mariner tes morceaux dans ta mixture. Pour celles à base d’herbe, il te faut les hacher finement avant de les mélanger à l’huile. En revanche pour la marinade au citron et au miel, c’est plus long, il faut déjà prendre le temps de faire confire les citrons. Tu peux les acheter tous faits, mais c’est moins bon. Donc tu prends des citrons confits, tu les couvres de miel, tu ajoutes du jus de citron frais, tu mélanges le tout et hop, tu fais mariner le poulet dans cette mixture. »

Puis se tournant vers moi, la grand-mère m’adressa quelques mots malicieux.

« Tu vois gamin, c’est quand même plus agréable que tes questions hein ! »

Sourire gêné, me grattant l’arrière de ma tignasse rousse, je regardais notre invitée.

« Sacré tempérament hein ! » alors que le fruit de ma douce moquerie faisait tourner une pique à brochette au-dessus de sa tête tout en nous toisant tous deux du regard.

_________________
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hokazuka Shinju
Hokazuka Shinju

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Mar 22 Oct 2019 - 15:15
- Voler comme un bourdon ? Je lui demanderais mais je sens déjà que je vais beaucoup rire ~

Cela semblait être une bonne histoire ! Et ça donnerait une occasion à l’Hokazuka de connaître un peu plus son coéquipier. Après tout, ils n’avaient pas vraiment eu l’occasion de parler, hors travail. Un petit rire échappa à la demoiselle en imaginant la tête qu’il ferait. Serait il surpris ? Ou bien gêné ? Qui sait ! Ce serait une bonne expérience en tout cas ! Elle avait hâte de voir ça.

Bref. En attendant de pouvoir rassasier son pauvre petit ventre, creusé par la longue promenade qu’elle avait fait en même temps que son compagnon, la demoiselle raconta son histoire sous l’écoute attentive de son collègue shinobi et de sa petite famille. Elle en profita aussi pour réchauffer ses mains au feu. Elle avait beau être habituée au froid, elle préférer la chaleur ! Autant ne pas se priver, non ? Lorsque sa petite histoire fut terminée et qu’elle même posa une question sur celle de ses interlocuteurs, elle n’eu pas vraiment de réponse mais plutôt une autre question. Et quelle question … Celle-ci était précise et colla une vraie colle à la blonde qui sembla se perdre dans ses pensées. Iwa ? Ou son clan ? Que choisirait elle ? Elle même n’en avait aucune idée. D’un côté Iwa n’était pas sa terre d’origine mais elle s’y sentait chez elle. D’un autre côté, son clan restait la seule famille qui lui restait après Arashi.Que choisir ? Et quelles en seraient les conséquences ?

La réponse commençait à apparaître dans sa tête mais elle n’eu pas le temps de dire ne serait qu’un seul mot que l’une des grand-mère de la petite fille intervienne, tapant sur la tête de son fils, ou bien beau fils, à l’aide de sa main, le stoppant dans la discussion. Shinju se montra tout aussi surprise que Teruyo avant de sourire doucement face à la gentillesse de cette femme. En remerciement, elle lui porta toute son attention, surtout qu’elle apprenait alors le secret du délicieux parfum que dégageait cette viande ! Et ça, ça n’avait pas de prix, pas vrai ?

La vieille face se moqua alors un peu du jeune homme et de son comportement, ce qui fit de nouveau rire la jolie kunoichi. Quelle jolie et drôle de famille ! Ils devaient avoir une vie assez animée !

- Oh vous savez, c’était une question digne d’intérêt … Mais j’y répondrais après le repas ! Il serait dommage que ça refroidisse, pas vrai ~ ?

L’Hokazuka tendit son assiette avec appétit et un grand sourire. Elle lança un regard au jeune homme, riant de nouveau

- Oui ! Mais une femme de caractère, n’est ce pas là le plus grand des charmes ? En plus d’être une divine cuisinière !

Oh douce flânerie. Le plus grand talent de la jeune femme sans doute ! Mais qui ne craquerait pas face à cette adorable bouille d'ange ? Personne ! Shinju siffla doucement et le tigre se stoppa de jouer pour venir rejoindre sa maîtresse après avoir frotter sa joue contre la petite fille avec affection. Il se coucha alors au pied de la jeune femme et se montra bien gentil en attendant qu'on l'autorise à manger. Quel félin bien élevé tout de même. Shinju reprit la parole.

- Je n'ai pas eu de réponse à ma question par contre ! Vous êtes du coin ? Ou vous aussi êtes venu après avoir voyagé ?

_________________
Nous croyons regarder la nature, mais c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. Laisse juste ton âme vibrer avec elle Theme here
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6927-i-feel-the-wind-in-my-hair-hokazuka-shinju-en-attente-de-validation
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Mer 23 Oct 2019 - 22:20
Alors qu’elle entendait parler de Jurô et de bourdon d’une oreille distraite, Saya se leva malgré son jeu avec le tigre de la jeune fille et commença à tourner autour du gros félin tout en mimant l’insecte en question, battant des ailes fictives avec ses petits bras tout en nous offrant un mime sans pareil.

« Bzzzz bzzzz bzz le bourdon ! Bzzzz bzz bzzzzz Jurô ! »

Puis, s’approchant de notre invitée, mon petit bout de choux se planta droite comme un piquet devant cette dernière et la toisa du regard avant de l’interpeller d’un ton affirmé.

« Même que Jurô, c’est mon ami, il m’a même fait un cadeau ! Il t’a fait des cadeaux à toi ? »

Mignon. Enfantin, puéril, mais mignon. Que de jalousie à cet âge. Mais il fallait bien que jeunesse se forme. Cependant, malgré ce mini spectacle, l’attention de tout le monde fut attirée par la cuisinière du soir, qui interpellait chacun afin de tous prennent place autour du feu. Le barbecue chez nous c’était sacré. Si à la maison, il y avait tout un rituel, un attirail dédié à cela, pour nos escapades en plein air, les choses étaient plus simples. Pour nous, pas d’assiettes, chacun se servait en brochettes, se faisant plaisir comme il l’entendait, se servant directement sur le feu. Pour accompagner ce poulet mariné, croustillant sur le dessus, moelleux et juteux à l’intérieur, quelques légumes étaient en train de cuir sur les grilles. Poivrons, courgettes, champignons, le tout au doux parfum boisé, que l’on accompagnait de galettes de riz en guise d’assiette. C’était ça le barbecue à la bonne franquette chez les Miyamoto.

Tout le monde participait, personne ne s’offusquait, chacun se retrouvait avec les doigts gras, parfois rougis par la chaleur, sentant la fumée et le charbon, mais c’était ce qui faisait tout le charme de ce moment passé en famille. Ma petite bedaine parlant pour moi, je ne boudais pas mon plaisir et me faisais une joie de profiter de chacun des mets et saveurs mis à ma disposition. Bien que l’anguille grillée soit mon plat favoris, sa rareté m’empêchait d’en déguster fréquemment. De fait, pour la cuisine du quotidien, le poulet savait me trouver preneur.

Tenant une brochette au curry dans la main gauche, quelques morceaux de viande dans la bouche, l’autre moitié encore accrochée sur la tige en fer, de la main droite, je tendais vers Shinju un assortiment de brochettes, l’invitant à déguster ce qu’elle voulait et surtout partager nos étranges coutumes. La bouche pleine, en substance, mes paroles donnaient quelque chose comme ça quand on y faisait attention et que l’on tentait de décrypter mes paroles pleines de poulet.

« C’est bon hein ! Et puis t’inquiète pas, ça ne sera jamais froid, ça n’a jamais le temps de refroidir avec nous »

S’en suivi un rire franc, plein de postillons de volaille. Dans un même temps, pendant que j’étais focalisée sur l’Hokazuka, Saya elle, se servait et commençait à manger, donnant discrètement des morceaux de viandes à son nouvel ami. Un morceau pour elle, un morceau pour lui, ainsi de suite. Bien qu’elle se pense discrète, il n’en était rien. Quant à moi, cela avait un côté amusant qui me fit sourire.

Si je n’attendais pas vraiment de réponse à la question que j’avais posée sur son allégeance, elle avait cependant pour but de faire réfléchir la concernée. La question ne se posait certes pas aujourd’hui, mais il viendrait peut-être un temps ou ce choix devrait être fait. Mais au-delà de ce point, au-delà du barbecue, aussi agréable soit-il, il y avait un autre point qui m’intéressait, qui m’intriguait même. Son tigre.

« Donc, si je comprends bien, toi et les tiens vivaient en duo avec un animal. Si tes ancêtres partageaient leurs vies avec des chiens, pourquoi ce schisme a changé votre mode de vie, en délaissant les canidés pour opter vers, excuse moi du terme, je ne trouve pas mieux, mais ça n’a rien de péjoratif, tout et n’importe quoi comme animal ? Prenons ton exemple. Pourquoi ce tigre ? Pourquoi un tigre ? Pourquoi pas un loup, un singe ou un serpent ? Et du coup, je suppose que vous combattez ensemble, c’est ça ? Un peu comme un kuchiyose ? »

Brochette dans la bouche, jus de poulet au piment coulant à la commissure de mes lèvres, tasse de thé dans la main, tendant une seconde tasse à ma victime intellectuelle actuelle, j’étais avide d’une réponse de sa part.

_________________
Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Contenu sponsorisé

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Journée en famille [PV Hokazuka Shinju]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: