Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mer 21 Aoû 2019 - 17:19

Un verre avec le Gardien
Il analysait le corps avec concentration, il n'avait jamais fait cela de sa vie mais il fallait avouer qu'il avait certaines dispositions finalement sur ce genre de domaines. La seule fois où il avait pu étudier un corps à Hikari, c'était lorsque Hatake était mort à la suite de sa maladie liés à son pouvoir génétique de manier les os... Impossible de déceler quelque chose, le Yamazaki s'était donc dit que la médecine n'était pas pour lui très clairement.

Le Sabreur s'approcha également pour constater le corps, le touchant et analysant donc que cette femme avait été tué d'un coup. Probablement médité, Okiko hocha simplement la tête en guise d'approbation. Il était d'accord avec ses propos. Le brûlé se releva pour faire face au propriétaire, c'était donc la meilleure amie de cette femme qui l'avait découvert.

— Vous connaissez ce client? Pouvez-vous me passer ces coordonnées? Demanda-t-il, mais ils furent couper par l'arrivée de la fameuse meilleure amie.

Le genin tourna sa tête vers cette jeune femme. Jolie, elle l'était et même Okiko qui se fichait totalement ne pouvait nier ce fait là. D'un hochement de tête, le Gardien la salua.

— Vous êtes l'amie, j'imagine. Votre employeur nous a parlé d'un homme, une sorte d'admirateur secret, vous en savez plus? Lui demanda-t-il alors.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 15:56
Le gérant de la boîte accuse un léger recul face à la demande du Yamazaki quant aux informations sur le client qui aurait envoyé des messages à la victime. Pour lui, ce client n’est peut-être pas lié du tout à l’affaire, et surtout, révéler des informations privées sur les personnes jouissant des services du Cheval Aqueux, les moins avouables, se ferait au détriment de sa réputation. Si jamais le client l’apprenait, et que cette affaire s’ébruite, qui sait les répercussions sur son établissement? Beaucoup de ses réguliers les plus fidèles risqueraient aussi de quitter le bateau, en plus de celui qu’on aurait soupçonné injustement d’avoir été l’auteur d’un tel attentat. Non, le risque est beaucoup trop grand. Le propriétaire a besoin de preuves tangibles avant de donner quoi que ce soit aux enquêtes, quelque chose qui tienne vraiment la route, autrement ils ne pourraient pas compter sur sa coopération.

Les coordonnées? Non je ne peux pas je suis navré.” Répond-il sèchement. “Ce n’est pas notre politique de révéler l’adresse de nos clients. Mais si vous me donnez une preuve qu’il pourrait s’agir de lui, alors peut-être que je re-considérerai votre requête.

Répondant par un hochement de tête silencieux, le Sabreur tourne ensuite la tête vers le témoin, qui n’est autre que la meilleure amie de la victime. Difficile de manquer la grâce qui se dégage de son apparence, son regard intense, pour autant le jounin reste impassible comme son collègue face au charme de la demoiselle aux airs innocents. Car s’il s’agit bien de la première à avoir découvert le corps, cela fait aussi d’elle une suspecte, en particulier à cause de cette coïncidence. Qu’elle connaisse intimement la victime et qu’en plus elle ait été là juste après les faits - si ce n’est pendant, tout cela devra être parfaitement justifié sous peine de la ranger dans le banc des suspects.

Oui… Mikoto me disait qu’il ne fallait pas s’inquiéter, elle est toujours si confiante, et moi si peureuse.” Elle se retient d’éclater en sanglot, ses yeux brillent de tristesse tandis qu’elle poursuit ses propos. “Pauvre Mikoto…Elle avait pour projet de déménager avec son copain sur l’île d’Obun, où ils voulaient couler des jours heureux dans une province plus isolée de la vie citadine. Tout allait si bien pour elle...

Elle a un copain? Est-il au courant du travail de Mikoto?

Je… Oui. Moi aussi je trouve ça bizarre qu’il accepte aussi facilement son métier. Je ne l’ai jamais rencontré mais pour qu’il soit aussi compréhensif, il doit être l’homme idéal… Pour sûr.

Hum… je vois.” Un peu déçu de la réponse, le Nobuatsu raye cette piste de sa mémoire, du moins pour l’instant. “Pouvez-vous nous raconter en détail comment vous avez trouvé le cada-...” Il s’arrête, ne souhaitant pas empirer la tristesse de la demoiselle en traitant son amie décédée comme un corps inanimé, même s’il s’agit de la réalité. Mais contrarier davantage le témoin pourrait nuire à la qualité de son exposé des faits. “... le corps de Mikoto, avez-vous remarqué des choses? Des indices?” Il leur faudrait aussi inspecter d’eux-mêmes le présumé lieu du crime, même s’il est peu de chances que celui-ci n’ait pas été altéré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 17:44

Un verre avec le Gardien
Le propriétaire répondait sèchement par la négative à la requête du genin, il soupira mais s'en était douté. Il s'agissait d'une sorte de lieu secret dont l'identité devait rester secrète. Il perdrait bien trop de clients si cela se savait qu'il avait déclaré l'identité d'un homme, coupable ou non. Okiko grinça des dents, se rendant compte que l'âme des hommes en dehors d'Hikari n'était pas si pure que cela... Cette débauche lui donnait envie de vomir, presque.

Ainsi, après ce refus, le Yamazaki posait ses yeux vairons sur cette jeune femme qui pouvait autant être témoin que suspecte, lui posant quelques questions notamment à propos de cet homme, s'il pouvait avoir son identité auprès d'elle. Elle parla donc, notamment de son petit ami avec qui elle avait prévu de déménager et les deux shinobis pensèrent à la même chose mais le Sabreur fut plus rapide à poser la question. Dommage, cependant il s'agissait d'un élément à ne pas enlever de l'enquête.

— Oui, je... J'ai trouvé ceci. Elle sortit de sa poche un mouchoir où il y était écris quelques mots, malheureusement trop effacé pour pouvoir le déchiffrer. Je... J'ai.. Je ne me sens pas pas bien, puis-je y aller? Les larmes de la jeune femme commençaient à couler de nouveau.

Okiko prit le dit mouchoir pour l'observer attentivement, ne prenant même pas la peine de répondre à la requête. Ils avaient encore besoin d'elle, l'enquête ne faisait que de commencer après tout.

— Connaissez-vous l'identité de son petit-ami et où il habite?
— Oui, il s'appelle Karako... Il... il habite à deux maisons d'ici.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Ven 23 Aoû 2019 - 9:55
Le témoignage de la jeune femme n’apporte pas grand-chose de concluant, si ce n’est une nouvelle personne proche de la victime, qui n’est autre Karako, l’homme avec qui elle était en relation. D’après les dires du témoin, il serait déjà au courant du travail de Mikoto au Cheval Aqueux, et n’aurait pas eu d’objection à ce sujet. Ce qui devrait naturellement écarter toute suspicion à son adresse, mais encore, si l’on réfléchit au caractère du genre humain, ne devrait-il ressentir un grain de jalousie, du dégoût de voir sa moitié donner son corps à autrui ? Le Nobuatsu aurait donc quelques questions afin de disperser le doute instillé dans son esprit, en apprendre plus sur cet autre protagoniste. Le mouchoir tendu par la jeune femme n’est pas usé, mais il y est écrit des mots à demi-effacés. Rien de récupérable a priori. Néanmoins, le Yamazaki conserve cette pièce à conviction, dans l’espoir qu’elle leur soit utile plus tard. Sait-on jamais. Avant qu’il n’oublie, le Masqué demande une dernière chose à la demoiselle, suite à quoi ils lui laisseront un peu de temps pour récupérer de ses émotions, ils ne voudraient pas la brusquer. Ce qu’elle fait n’est pas simple après tout.

Pardonnez notre impolitesse, vous vous appelez?

Inoue.” Elle répond avec le même manque d’assurance dans la voix.

Merci pour avoir pris le temps de nous parler, Inoue. Permettez-moi de vous demander: que faisiez-vous à ce moment-là, juste avant de trouver Mikoto?

Elle m’avait donné rendez-vous à cette heure-là. On devait sortir pendant sa pause pour faire un peu de shopping, et c’est là que…” Elle tourne son visage par pudeur, laissant filtrer quelques sanglots. Inutile de développer, tous deux la laissent à ses tourments pour se rendre vers le domicile de la victime qui par chance, se situe non loin d’ici. Prenant soin de payer l’addition avant de quitter le bar, le jounin salue le propriétaire dont la sollicitude se lit sur son visage légèrement grassouillet. Il ne faut pas plus d’une dizaine de minutes pour que le duo parvienne jusqu’à une maison plain-pied rien de plus ordinaire, et c’est un peu hésitant que les trois coups sont frappés sur la porte, afin d’annoncer la terrible nouvelle au dénommé Karako.

Cela doit vous laisser un sentiment particulier, d’être emporté soudainement dans une enquête policière.” Il profite de cet intermède pour converser avec Okiko. “Normalement ce travail revient à la Kenpei, mais ils ont pas mal à faire en ce moment et il leur arrive quelquefois de transmettre des missions commanditées auprès du Mizukage. Naturellement, si nous voyons que cela dépasse le champ de nos compétences, nous les laisserons prendre le relais.” Même pour un jounin dont les compétences sont reconnus par la hiérarchie, il ne pourrait se targuer d’avoir la même expertise qu’un policier, seulement il est toujours prêt à rendre service et résoudre les problèmes quand ceux-ci se manifestent sous son nez.

L’attente se poursuit, une minute s’écoule avant que le Sabreur échange un regard avec le Brûlé, traduisant une certaine appréhension. Il tourne la poignée. Verrouillée. D’un mouvement de la main il fait signe à son partenaire de s’écarter et se prépare à enfoncer la porte d’un coup de pied. Mais avant qu’il ne prenne son élan, la poignée se tourne, et un gaillard aux longs cheveux noirs et au visage parfaitement rasé, le regard candide et le corps fin - peu athlétique à première vue, il se frotte les yeux éblouis par la lumière du jour. Visiblement, il vient de se réveiller. Le sourcil levé, il fixe la position étrange du sabreur masqué qui repose aussitôt son pied au sol… Faisant mine de s’échauffer.

Hum... Je peux faire quelque chose pour vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Ven 23 Aoû 2019 - 12:59

Un verre avec le Gardien
Okiko avait rangé soigneusement l'objet, celui-ci pouvait avoir son importance ou non, il fallait garder cette petite pièce à conviction. Ainsi, l'objet s'était retrouvé dans la sacoche du genin qu'il portait à son ceinturon. Après avoir donné les informations concernant le petit ami, le Sabreur lui demanda son identité à elle. Elle s'appelait Inoue, un prénom qui allait à ravir à cette jeune femme. Gardait-elle leur vraie identité ou avait-elle un surnom dans ce genre d'établissement? Le Yamazaki ne préférait pas le savoir, cela n'apporterait rien à l'enquête vraisemblablement.

Pour finir, elle expliqua le fait qu'elle soit la première ayant vu le corps de la jeune femme, Mikoto. La réponse fut rapidement donnée, elle n'apportait aucun élément nouveau et les deux shinobis quittèrent le débit de boisson. Le haut-gradé prit la parole en premier lieu.

— Je tente de m'imprégner au mieux du village. Ce genre d'établissement est fréquent et autorisé? Demanda-t-il, cela lui semblait tellement immoral.

Okiko marchait à travers la rue, ayant l'impression d'être surveillé constamment par une paire de yeux. Et ils arrivèrent face à la maison où habitait le fameux Karako, le Nobuatsu tenta d'ouvrir la porte, celle-ci était fermée. Au signe du sabreur, il se recula mais il n'eut le temps de rien faire. La porte s'ouvrit sur un jeune homme aux cheveux longs et sombre. Il n'était pas dès plus beau à regarder et directement, Okiko faisait le lien avec la femme morte.

Une femme comme elle ne pouvait être avec un homme que lui. Physiquement, parlant.

— Karako, je présume?
— Oui, à qui ai-je l'honneur?
— Yamazaki Okiko, êtes vous au courant?
— Je... Au courant de quoi?
— Mikoto a été retrouvé morte.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Sam 30 Nov 2019 - 20:25
L’homme en peignoir répondant au nom de Karako reste pendu aux lèvres de l’impassible Okiko, après que celui-ci lui ait annoncé la terrible nouvelle. Ses yeux s’écarquillent, l’air tente de regagner ses poumons. Si coupable il est du décès de la victime, alors son jeu d’acteur est plus qu’impressionnant. Il laisse planer un long silence face aux deux ninjas demeurant devant le seuil de sa porte. Puis il s’avance d’un pas, recule, tourne sa tête dans un sens avant de lever le regard en direction des deux hommes.

Nous aurions besoin de votre aide pour conduire le reste de l’investigation, à commencer par votre dernier contact avec elle, à quand remonte-t-il?

Hier matin… On essaie de trouver le temps pour se rencontrer même si nous sommes tous les deux très occupés.

Votre occupation?

Je tiens une cordonnerie près du port Naragasa.

Et vous saviez pour le métier de votre femme?

Il acquiesce lentement.

Oui je sais pour le Cheval Aqueux, ne vous en faites pas.

Elle a été retrouvé tuée d’une lame de kunaï, ou un shuriken. Avez-vous connaissance d’un shinobi dans son entourage?

Les secondes passent tandis que son regard semble se vider de sa substance jusqu’à obtenir un reflet vitreux, ses souvenirs avec elle défilant dans le creux de ses yeux teintés d’une profonde affliction. Par respect pour son émotion, Saji le laisse remonter à la surface au milieu des questions. Il est leur seul suspect, mis à part ce client dont les informations ont été refusées par le gérant du club.

Je… Elle…

Les sanglots de Karako l’empêchent de balbutier ne serait-ce qu’un seul mot.

Allez prendre de l’air si vous en avez besoin.

Le veuf se retire silencieusement en tentant de calmer son chagrin, le jounin se tourne ensuite vers son partenaire pour lui proposer de jeter un oeil dans les alentours pendant qu’il poursuivra l’interrogatoire. Etant donné le lien qui l’unit à la victime, et en dépit de la véracité des émotions qu’il affiche, ce serait mal avisé que de ne pas maintenir un certain degré de suspicion. En restant discret bien tendu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Sam 7 Déc 2019 - 11:20
Enfin, il ne pouvait pas juger. L'amour, tout ça, il n'y connaissait pas vraiment quelque chose. Vu là où il avait vécu, Okiko n'avait pas eu le temps d'en savoir plus sur tout cela. De toute manière, il n'était pas là pour juger cela, mais bien pour découvrir qui était le meurtrier de Mikoto. C'était l'objectif principal de la mission. Le Yamazaki fut l'annonciateur de la mort de cette dernière face à Karako, mari ou petit ami, il n'en savait pas plus encore. Le visage de l'homme devint blafard, presque à tomber dans les pommes, le Sabreur masqué fut celui qui posa les premières questions. Plus vite il répondait, plus vite il pourrait commencer à faire son deuil. Les deux shinobis manquaient probablement de tact. Okiko venait de lui annoncer la mort de celle dont il était amoureux, il n'avait pris aucune pincette pour le lui annoncer.

L'homme finissait pas craquer. Les sanglots devinrent énorme, Saji proposa à l'homme de prendre l'air. Ils se retrouvèrent seuls.

— Je vais voir à l'extérieur, je te laisse à l'intérieur.

Lui répondit-il. Okiko n'avait pas peur de laisser seul le masqué avec ce suspect, il ne semblait pas être... dangereux. Le Yamazaki sortit du perron, commençant ses recherches autour du domicile de l'unique suspect qu'ils avaient.

Les alentours du domicile étaient déserts. Il n'y avait personne, mais vu l'heure, c'était compréhensible. C'était l'heure de travailler... Le genin cherchait partout, réellement, dans chaque recoin jusqu'à pénétrer dans une ruelle sombre. Il s'enfonça dans celle-ci, découvrant qu'il s'agissait finalement d'une impasse. Au bout, il s'accroupit et trouva un sac à l'effigie du village de Kiri. A l'aide d'un bâton, l'élémentaliste l'ouvrit et constata à l'intérieur différents objets. Parchemin explosif, kunai, senbons, shurikens. Un indice supplémentaire...

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mar 10 Déc 2019 - 15:10
Le partenaire de la victime paraît véritablement troublé par le décès de Mikoto, mais ce n’est pas tant par compassion avec l’homme que pour s’offrir une opportunité d’inspecter son domicile qu’il l’a invité à prendre congé des deux shinobis. A priori, le dénommé Karako est comme il l’a déclaré lui-même, un cordonnier. Un civil. Il leur suffirait de trouver une preuve qui le contredise pour obtenir une explication. Mais pour l’instant, rien de son témoignage ou de ses propos ne semble l’inculper, du moins le temps que lui et son associé fouillent discrètement ses quartiers afin de relever le moindre indice d'agissement suspect. Alors seulement pourront-ils avancer dans leur enquête.

Pendant qu’Okiko file à l’extérieur pour vérifier les rues alentours, Saji fait les cents pas dans le salon, son regard scannant chaque centimètre des meubles et du sol, passe devant la table basse. Il se fige, puis revient vers cette dernière après qu’il ait réalisé que deux verres se trouvaient dessus. Deux verres à moitié remplis. Ou pleins ça dépend du point de vue. Un détail qui l’interpelle dans la mesure où leur hôte avait spécifié avoir vu la victime hier matin. Tout cela laisse le jounin relativement perplexe, il décide alors de se rendre dans la chambre où il retrouvera probablement des effets personnels, des signes que le suspect voit quelqu’un d’autre peut-être? Qui sait.

Une lettre dépliée est déposée sur le lit. L’incurvation des mots tissés à l’encre noire sur le papier laisse penser à celle d’une femme, une écriture empreinte de finesse et bien trop soignée… Aucun doute. Ses yeux parcourent chaque ligne, et vite, il serait malencontreux que le propriétaire de la maison ne le remarque alors qu’il se permet de lire un message privé. En connectant des informations ici et là, la façon dont le destinateur s’adresse à Karako, Saji comprend qu’il ne peut s’agir que de Mikoto, la victime. Un flot de reproches sur un ton de tristesse et de regret. En somme, une lettre de rupture. Il la relit une seconde fois juste pour être sûr, puis la repose exactement là où il l’a trouvé, avant de retourner dans le salon où les trois se sont séparés brièvement. Karako retrouve les deux shinobis après avoir pris le temps de se calmer, ses larmes séchées sur ses joues encore légèrement rougies par le sanglot.

Vous avez eu de la visite hier?

Non... Pourquoi vous dites ça?

D’un geste vif et soudain, le jounin l’attrape par le col pour le pousser contre le mur. Cet homme transpire le mensonge.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mer 11 Déc 2019 - 14:47
Un premier indice qui faisait croire qu'il était bien suspect dans cette affaire de meurtre. Car, oui, il s'agissait d'un meurtre. Le genin aux cheveux bicolores se contenta de prendre le sac, il se ferait prendre ses empreintes pour enlever les siennes du sac, si empreinte il devait y avoir. Avant de retourner à l'appartement, l'apprenti enquêteur jeta un dernier coup d'œil aux alentours sans toutefois voir autre chose qui pouvait l'intéresser et faire avancer la fameuse enquête.

Lorsqu'il revint au point de départ, Saji demanda à l'homme s'il avait reçu de la visite la veille au soir. Question qui semblait bizarre, pour le Yamazaki qui n'avait point vu ce que le masqué avait vu. Alors que Karako répondait par la négative, le Nobuatsu l'attrapait par le col et le plaquait contre le mur sans même que la "victime" et Okiko ne puisse comprendre ce qu'il se passait.

Okiko s'avança et l'homme aperçut le sac dans ses mains. Son teint devint livide, blanc et il tombait dans les pommes.

— Merde.

Il tourna son regard vers son comparse.

— J'ai trouvé ça tout juste à côté. Il ouvrit le sac. Divers matériels de shinobis...

Et il se demandait bien ce qu'il avait pu constater lui pour réagir de la sorte.

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Dim 22 Déc 2019 - 15:41
Alors que le jounin cloue l’homme contre le mur, celui-ci se met à transpirer en abondance, les signes évidents d’une culpabilité qu’il tente de réprimer, en vain. Nul besoin d’être senseur pour réaliser qu’il cache quelque chose, un secret qu’il craint de voir dévoilé par les deux ninjas venus perquisitionner son domicile. Le geste hostile du Sabreur pourrait être interprété comme précipité, alors qu’il pourrait seulement l’interroger sur la lettre qu’il a pu lire plus tôt. L’expression de cette hostilité ne procède guère d’une suspicion certaine à l’égard de l’interlocuteur, il s’agit seulement de le forcer à dire la vérité afin de ne pas compromettre leurs recherches, chaque mensonge pouvant les ralentir et les éloigner du suspect. Peut-être sait-il quelque chose, peut-être pas. Toujours est-il qu’Okiko arrive à point nommé pour faire part de sa trouvaille: un sac d’armes shinobi, dans la ruelle avoisinant sa maison. Il suffit d’un regard paniqué de la part de leur homme pour qu’il trahisse une nouvelle fois sa duplicité, jusqu’à ce que lui-même réalise qu’il est inutile de maintenir cette façade plus longtemps et jouer franc-jeu. Lâchant prise afin de le laisser parler, il lâche un long soupir avant d’avouer tout ce qu’il sait.

Je… Oui, j’avais peur que la coïncidence entre notre rupture et sa disparition vous donnent des raisons de me suspecter. Désolé. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris de mentir.

Suite à cette confession, les trois hommes discutent plus longuement afin de mieux saisir l’implication du cordonner dans l’événement du Cheval Aqueux, il s’avère qu’il était en compagnie de sa nouvelle conjointe, d’où les deux verres sur la table. Ses paroles viennent difficilement, tant le poids de la culpabilité lui serre le coeur, le sentiment d’être indirectement coupable du crime qui a été commis sur son ex-partenaire… Le sac d’armes shinobis trouvé plus tôt près de la poubelle n’appartient guère à Karako… mais à Mikoto. Dont il a jeté les affaires qu’elle avait laissé chez lui et qu’elle n’a pas pris la peine de récupérer. Tout s’explique à présent: elle était kunoichi mais avait décidé de tout plaquer après avoir décidé de fonder une famille, mais pour cela, il lui fallait de l’argent, et de la stabilité qu’elle pensait trouver en la personne de Karako. Ce dernier n’a pas réussi à la lui offrir.

Saji se lève en faisant signe de la tête à son coéquipier de le suivre à l’extérieur, ils ne le dérangeront pas plus longtemps. Alors qu’ils s’apprêtent à franchir le pas de la porte pour retourner sur le lieu du crime, une voix les retient avant qu’ils ne s’en aillent définitivement.

Une dernière chose que je ne vous ai pas dite.

Le jounin se retourne, faisant face à un Karako plus coopératif que tout à l’heure. Il vient de se souvenir…

Je crois savoir de qui il peut s’agir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Lun 23 Déc 2019 - 13:42
Le genin restait en retrait presque, observant comment agissait le jônin. Il était habitué, cela ne devait pas être sa première mission contrairement à lui. Mais, Saji avait pu avoir des indices comme les deux verres sur la table, Okiko venait lui de trouver un sac contenant divers armes de shinobi et elle avait été tué avec une arme de shinobi. Tout amenait à lui, principal suspect dans cette affaire.

Rapidement, Karako avoua. Il décidait enfin de parler, le jônin relâcha ainsi la pression sur ce-dernier afin qu'il s'explique et enfin les deux shinobis de Kiri comprirent un peu ce qu'il se passait dans tout cela. Il y avait toujours une explication. Karako avait trouvé une nouvelle compagne après sa rupture avec Mikoto, les armes shinobis appartenaient à son ex-compagne puisqu'elle en avait été une auparavant.

Une piste s'effaçait. Karako n'était malheureusement pas le meurtrier, les deux shinobis devait partir afin de trouver le véritable meurtrier mais il n'avait plus de piste... jusqu'à ce que Karako ne les interpelle.

– On vous écoute. Se contenta-t-il de dire.
— Le propriétaire du Cheval Aqueux.

Okiko regardait alors Saji, un regard empli de sous-entendu.

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mer 25 Déc 2019 - 0:23
Alors que les deux ninjas pensaient repartir bredouilles, c’est une troublante révélation qui leur est offerte par la voix de celui qui, il n’y a pas quelques minutes plus tôt, était celui qu’ils suspectaient d’avoir commis le meurtre de la fille du Cheval Aqueux. D’après lui, celui qui aurait exécuté ce meurtre de sang-froid, probablement prémédité, usant d’outils ninja pour lui trancher la gorge, ne serait autre que le propriétaire en personne. Un homme aux apparences plus que banales, le gérant à la cinquantaine sans prédisposition apparente aux arts martiaux ou à exceller dans la moindre activité physique, cette personne, cet homme qui n’aurait a priori aucun intérêt à tuer l’une de ses employées qui apporte de l’argent à son établissement, cet homme serait donc le coupable qu’ils cherchaient? Un moment de pause pendant lequel le jounin s’accorde une réflexion nécessaire, pour ne pas faire de faux pas, surtout quand une telle possibilité est relevée par Karako, Saji essaie de comprendre pour quelle raison son soupçon se tourne vers le propriétaire? Qu’est-ce qu’il aurait à y gagner?

Il n’aurait rien à gagner vous avez raison. Mais en ne faisant rien, il avait tout à perdre.

Une phrase qui soulève l’intérêt du Sabreur masqué, lequel croise les bras en lui faisant signe de développer.

Elle savait des choses sur son employeur, des filles maltraitées, soumises à des conditions atroces. On pourrait même parler d’esclavage. Mais puisque sans ce travail elles n’étaient rien, elles n’avaient d’autre choix que de se taire. Je lui ai dit de quitter ce lieu, mais elle me disait qu’elle n’avait pas d’autre choix.

Les rumeurs étaient donc vraies. Saji n'avait pas invité Okiko par hasard dans la taverne, il lui fallait un prétexte pour boire à l'intérieur, avec un visage nouveau qu'on ne connaissait pas et non pas avec quelqu'un de son unité. Voilà plusieurs semaines qu'il revient prendre une table, avec un seul objectif en tête: comprendre ce qui se passe dans les coulisses, en épiant les clients qui montent l'escalier. Sans mandat de perquisition, il aurait été illégal pour lui de faire intrusion dans les affaires du village. Mais avec le témoignage dont ils viennent de bénéficier, ils ont de quoi prévenir la police militaire... Le jounin s’en veut de ne pas avoir agi plus tôt en demandant à la Kenpei d’investiguer l’établissement, lui qui est le maître de l’information, le chef du Kyôi, de telles actes contre l’humanité étaient commis sous son nez sans qu’il ne s’en rende compte, sans qui que ce soit en dehors de l’équipe travaillant dans le Cheval Aqueux ne brise le silence… Quelque chose ne semble pas à sa place pourtant.

L’arme du crime. C’était une lame de kunai ou un shuriken à en juger par l’entaille.

Se pourrait-il que le propriétaire soit formé dans les arts ninjas? Probablement pas. Ou alors il cache très bien son jeu. Des complices peut-être… Pas de temps à perdre, ils devraient retourner là bas afin de vérifier par eux-mêmes si ce que dit Karako est bel et bien vrai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Ven 27 Déc 2019 - 15:27
Okiko était encore loin de tout ça, il ne comprenait pas vraiment tout ce qu'il se passait ici mais ils devaient trouver le meurtrier de cette jeune femme, sinon qui sait ce qu'il pouvait encore faire d'autres. Un possible tueur en série? Le Yamazaki ne l'espérait clairement pas. De ce que Karako leur annonçait, cet homme maltraitait les femmes qui travaillaient pour lui, il n'était clairement pas un type bien malgré ce qu'il avait voulu nous faire croire.

Les deux shinobis quittèrent le logement de leur ex-premier suspect, Saji prenant alors la parole en parlant de l'arme de shinobi. Le gérant du Cheval Aqueux possédait-il des capacités de shinobi? Dans cette optique là, l'homme cachait bien ses capacités.

— Rendons-nous là-bas et attendons qu'il soit seul et isolé. Proposa alors le genin.

Rapidement, l'homme aux cheveux rouge et blanc et le sabreur purent se rendre au bar. A la table, le shinobi commanda un jus de litchi tout en observant les alentours.

— On doit être attentif à tout. Et le mieux... J'imagine que c'est de se lancer.

Il eut une idée soudaine, son verre arriva et le but d'un trait avant de se lever et monter les fameux escaliers. S'adressant au gérant, il demanda une femme pour cette soirée. Il avait besoin de se détendre, disait-il.

Le gérant semblait tout choqué mais lui proposa la meilleur de ses filles, amenant le shinobi dans une chambre en compagnie de celle-ci...

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Dim 29 Déc 2019 - 0:25
L’intrigue s’épaissit à mesure que le duo avance dans leurs recherches, une nouvelle piste complètement inattendue s’offre à eux alors qu’ils étaient sur le point de retourner bredouilles au Cheval Aqueux. Le témoignage d’Akako les relance sur les traces du propriétaire qui serait apparemment à l’origine de la mort d’une de ses employées, une première question se pose alors: pourquoi? Une énigme à résoudre parmi tant d’autres encore, comme la façon dont elle a été tuée, par une arme ninja, supposant qu’il est lui même pratiquant des arts shinobis, ou épaulé par un complice. Il ne sait pas. Lui et Okiko vont devoir creuser davantage en se rendant sur place, sans laisser paraître leurs soupçons à l’égard de celui qu’ils ne considéraient jusque-là que comme un témoin de l’affaire, le voilà maintenant le plus sérieux de leurs suspects. Ou peut-être se trompent-ils complètement et Karako les mène en bateau? Possiblement. Sur le chemin, le jounin acquiesce à la proposition de son coéquipier.

De retour dans l’établissement où tout a commencé, le lieu qu’il a visité suffisamment de fois pour être identifié comme un habitué, même si toutes ces visites avaient en réalité pour but de confirmer les rumeurs inquiétantes circulant sur le management de ce bar populaire, Saji admire une dernière fois la devanture majestueuse avant de passer la porte et rejoindre son partenaire dans les escaliers. Ses pensées se confondent alors qu’il rembobine les événements dans sa tête pour les relire encore et encore. Qui pourrait rationnellement penser que des actes aussi sordides puissent se produire, qu’un homme en apparence si porté sur le service client cache derrière ce masque si chaleureux un criminel aguerri?

Alors messieurs? Du nouveau?

Pendant que le Yamazaki interrogerait l’une des filles pour confirmer l’accusation visant son employeur, le Sabreur tenterait de le retenir en lui faisant part de fausses découvertes lorsqu’ils ont rendu visite à Karako, dans l’optique de rassurer le gérant et leur donner l’avantage de l’effet de surprise. S’il soupçonne quoi que ce soit, ils perdraient l’initiative.

Il est possible qu’il s’agisse de lui, nous avons trouvé des signes qu’elle lui tenait compagnie et qu’ils s’étaient vus pas plus tard qu’hier matin...

_________________


Dernière édition par Nobuatsu Saji le Jeu 2 Jan 2020 - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mer 1 Jan 2020 - 14:09
Le genin avait décidé de prendre les choses en main, il voulait à la fois démontrer ces capacités de shinobi et d'enquêteur pouvant aider le village dans certaines missions. Il n'y avait là rien d'officiel dans leur mission, mais Okiko prenait à cœur de trouver le meurtrier de cette jeune femme, tuée de sang-froid à n'en pas douter. Ainsi, il s'était retrouvé rapidement dans une petite chambre avec une des femmes travaillant au Cheval Aqueux dès lorsqu'il était rentré dans l'établissement.

D'un regard, le garçon venu d'Hikari faisait comprendre au Sabreur qu'il n'avait rien à craindre. Okiko savait très bien se défendre, malgré son petit statut de genin. Dans la pièce, le jeune shinobi posait ses regards sur cette femme. Elle semblait jeune, la vingtaine tout au plus, corps élancée, cheveux roux et des yeux aussi clair que le ciel. Cette femme avait clairement tout pour plaire, mais le Yamazaki n'avait jamais été intéressé par ces choses là. Il n'avait qu'un but dans la vie.

Cette dernière s'approchait du genin, sa main parcourait le dos du jeune homme mais Okiko l'arrêta de suite.

— Je ne suis pas là pour ça. Je suis Yamazaki Okiko, shinobi de la Brume. Marquant un temps d'arrêt afin de voir une quelconque réaction sur le visage de cette péripatéticienne. Je suis là pour parler de votre responsable.

Le visage de la femme devint livide, elle prenait comme peur.

— Je... Je n'ai rien à dire à ce sujet.
— Ecoutez, je veux simplement savoir si cet homme maltraite ses employés. Comment se comporte-t-il?
— Arrêtez... Elle se leva promptement afin de quitter la pièce, mais le shinobi fut bien plus rapide et se cala devant la seule sortie de la chambre.
— Nous sommes là pour vous, nous le soupçonnons de s'être débarassé de Mikoto. Aidez-nous à le stopper. Minutieux, Okiko remarqua les hématomes sur quelques parties de son corps dénudé. C'est lui?

Un simple hochement de tête de sa part qui suffisait à Okiko. Du regard, il insistait pour qu'elle continue sur cette lancée et elle avoua tout. Absolument tout. Le gérant du Cheval Aqueux, dont il n'était pas le propriétaire, était un homme méchant et violent. Il frappait ses femmes qui n'acceptaient pas sa manière de travailler, toutes se doutaient que c'était lui le meurtrier de Mikoto mais les raisons et le pourquoi du comment, personne ne le savait.

De ses informations prises, il quitta la chambre et tomba sur le Sabreur en compagnie du gérant, d'un regard, il lui fit comprendre qu'il s'agissait très certainement de leur homme. Ils avaient besoin de l'isoler de tous.

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 19:26
Rien de plus qu’une diversion pour occuper le gérant tandis que son partenaire irait confirmer leur suspicion, Saji accomplit sa part du travail en se contentant de déformer le résultat de leurs recherches en faisant croire que leur principal suspect n’est autre que l’ancien compagnon de la victime. Ce dernier semblait se douter des choses qui se tramaient en coulisses mais le gérant avait apparemment perdu le contrôle sur son employée, d’où la nécessité pour lui de la faire disparaître et mettre cela sur le compte d’un proche ou d’un client pour lequel elle aurait accordé un service… Si seulement c’était le cas, pourquoi aurait-il pris le risque de commettre l’acte ici-même, sur le lieu de travail, au lieu de le faire en dehors de l’établissement, ou encore cacher le corps pour dissimuler toute preuve de sa complicité?

S’il a un complice spécialisé dans l’assassinat, alors celui-ci doit être vraiment le pire qui soit. Tout ne colle pas tout à fait, même s’il est quasiment certain que l’homme face à lui à eu un rôle à jouer dans la mort de Mikoto. Comment lui tirer les vers du nez pour le moment où il ne se doute encore de rien? Enfin, un brin de suspicion tout de même, après avoir vu le Brûlé leur fausser compagnie afin de rejoindre celle d’une des soubrettes de l’établissement, certainement pas pour passer du bon temps. Ce serait étrange vu que les deux hommes sont en mission.

Nous ne sommes pas sûrs encore, mais…

A ce moment, Okiko revient et de son regard croise celui du Sabreur, confirmant une fois pour toutes leur intuition avant d’arriver sur les lieux. L’homme qui se trouvait face à lui était bel et bien coupable du crime qu’il comptait imputer sur la personne de Karako, le jounin ne ferait pas de quartiers, tombant le masque de l’homme patient qu’il a coutume de porter pour interagir avec les gens de la société. Mais reste encore un facteur inconnu, le complice qui aurait commis l’acte en question. S’il est le premier à agir, alors sûrement...

Vous allez nous accompagner.

Quoi? Mais pourquoi?

Le jounin lui saisit le bras. C’est alors qu’une nuée de cendres vient s’abattre dans le couloir jusqu’à les refouler de la bâtisse par la fenêtre qui se trouve au bout. Une pluie de débris de verre déferlent sur le pavé tandis que les piétons tout autour lèvent les yeux pour voir un immense trou dans le flanc du Cheval Aqueux, et au boucan que le nuage de cendres a provoqué. Heureusement le jounin se ressaisit en plein vol et parvient à saisir le propriétaire avant qu’il ne fasse une chute de plusieurs mètres de hauteur, depuis l’étage supérieur mais ce qui aurait été suffisant pour briser quelques côtes vu la violence de l’impact. Le voilà inconscient, quant à Saji il affiche certaines brûlures sur le côté droit, celui qui était exposé à l’attaque de cendres qu’il vient d’encaisser sans broncher, sa tolérance à la douleur étant relativement élevé. Mais l’important, c’est qu’ils ont maintenant débusqué l’auteur du crime.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mar 16 Juin 2020 - 12:26
La mission, non officielle, commençait enfin à voir la lueur du jour et les deux shinobis étaient alors tout proche de découvrir le but enfin de cette mission. Les éléments se contractaient dans la tête de l'homme à la face brûlée, les aveux de cette prostituée lui faisaient donc comprendre qu'il s'agissait bien du gérant de ce bar comme étant l'instigateur de tout cela. Enfin, ils allaient pouvoir mettre un terme à cette mission. Alors que le néo-kirijin sortait de la pièce, il lança un regard qui en disait long à Saji, l'homme comprit bien vite ce qu'il sous-entendait avec ce regard.

Alors même qu'il saisissait le bras du gérant du Cheval Aqueux, une nuée de cendre les repoussa bien loin. Un trou béant dans le flanc du bar, le jeune Yamazaki Okiko avait réussi, non sans peine, à se rattraper en plein vol pour atterrir sur ses deux jambes sur le sol bétonné. Levant la tête, il comprit que cette attaque parvenait du tueur.

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Tumblr_inline_pasu4fiJpp1us31bb_540
— C'est donc ça... Tout s'explique.

Il était impossible de le voir alors que le nuage de cendres commençait à s'estomper. Le gardien jeta un oeil à son comparse, constatant alors que tout allait bien pour lui ainsi que le suspect. Un combat allait commencer dans les rues kirijines, Okiko se devait de faire attention aux civils présents. Mais certains avaient déjà compris, il devait quitter au plus vite les lieux.

Le shinobi n'avait pas le temps de le chercher. Un sourire assez sadique apparut sur son visage brûlé alors qu'il entamait plusieurs signes incantatoires, l'éléctricité parcourut son corps alors que se modélisait devant lui des formes de loups.

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Tumblr_inline_pasu45STaa1us31bb_540
— Kami Kizu Torrakā !

Les loups n'attendirent pas, à peine Okiko avait lancé sa technique que ses loups traqueurs partirent à la recherche du meurtrier. Le Brûlé n'avait aucun doute sur la puissance et l'efficacité de sa technique, il n'avait plus qu'à attendre tout en restant sur ses gardes.

@Nobuatsu Saji





Spoiler:
 

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 17:40
Le meurtre de la pauvre Mikoto ne resterait pas impuni, l’âme vengeresse du Nobuatsu se l’est juré alors qu’il avait pris part à cette longue enquête à travers les dédales de la Brume et des vices de l’humanité, allant de la souffrance d’un mari ayant abandonné sa bien-aimée pour les bras d’une autre, jusqu’à la perte de sa propre intégrité afin de subvenir à ses propres besoins. Personne ne méritait un tel destin, elle encore moins. L’homme au masque d’acier avait ses doutes sur le propriétaire du Cheval Aqueux et venait de le menacer de dévoiler tous ces indices qui pointaient irrémédiablement vers lui, à commencer par le témoignage de l’ancien partenaire de vie de la victime.

Le climat venait de monter d’un cran, et la tension finit d’atteindre son acmé quand une bourrasque cendrée projeta les deux shinobis en dehors de l’établissement, donnant à cette enquête un tournant plus mouvementé que jamais. Effectuant un salto dans les airs afin de ralentir sa chute, il retomba sur ses pieds aux côtés de l’élémentaliste qui lui aussi s’était réceptionné au sol, prêt à en découdre face à la figure du meurtrier. Une silhouette en habit de shôzoku noir, visage masqué.

Vous n’auriez pas dû vous mêler de ça.

Une voix féminine empruntant le ton de la menace glissait depuis les pores du masque arboré, l’individu effectua une série de signes avant de libérer depuis un rouleau qu’elle posa à terre, un immense nuage de cendres qui se propagea dans les alentours et brouillant la vision de ses adversaires. A ce même moment, l’élémentaliste passa à l’assaut en créant depuis sa position une meute de loups foudroyant fonçant à vive allure sur la kunoichi qui s’évanouit dans la purée de pois.

C’était sans compter la capacité sensorielle des bêtes de foudre traquant sans relâche la présence chakratique de la forcenée, ils disparurent à leur tour dans la brumaille noire, alors que le Nobuatsu effectue des signes pour tenter de repérer la position de la cible qui ne pouvait pas avoir échappé à un jutsu d’une telle précision et vélocité. Le Yamazaki n’y était pas allé de main morte d’entrée de jeu, et ils entendirent déjà un choc statique se produire dans la position où ils soupçonnaient que les loups l’atteindraient.

L’avaient-ils attrapé? La brume de cendres se dissipa, laissant derrière le corps allongé de la kunoichi qui venait d’être neutralisée. Se grattant la tête, il ne s’attendait pas à ce que le combat soit aussi expéditif, et ne pouvait que féliciter l’intervention éclair de son coéquipier. C’est alors que le corps en question explosa en une nuée de cendres sans laisser de traces, ne laissant que quelques instants pour les deux shinobis de réaliser au-dessus d’eux la même silhouette vêtue de noir finissant de composer ses signes pour expulser des tornades de cendres prenant la forme de gueules de chien noirs menaçant de les brûler au contact.

En bon esprit d’équipe, Saji effectua des signes avant de le protéger lui et son partenaire de combat, érigeant depuis le sol un mur de terre épais encaissant les crocs canins de cendre explosant au contact pour se disperser au sol comme s’ils n’avaient jamais existé.


Spoiler:
 

.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Dim 28 Juin 2020 - 12:51
Les loups traqueurs de Foudre faisaient partis de ces techniques fétiches, cela marchait à coup sûr. Le nuage de cendre entourait une partie du quartier et Okiko avait lancé très rapidement sa technique offensive et sensorielle afin de dénicher et neutraliser l'individu qui venait d'attaquer ouvertement deux shinobis de la Brume en mission. Une fois que le nuage commença à se dissiper, les deux gradés s'approchèrent et purent constater un corps au sol. C'était déjà fini, mais c'était surtout bien trop facile.

Peut-être que la kunoichi qui jonchait au sol n'avait pas un grand niveau, une débutante dans son art. Maîtriser la cendre n'était pas quelque chose dès plus simple, mais ce n'était pas fini. Loin de là. Le corps explosa dans un nuage de cendre, à nouveau mais léger, ils constatèrent qu'une attaque provenait du ciel. Saji fut cette fois-ci le plus rapide en érigeant une défense de terre qui les protégea de l'attaque de cendres.

Une fois la défense établie et encaissant l'impact, Okiko ne lâcha pas du regard la kunoichi qui se trouvait désormais face aux deux shinobis. Elle n'allait pas faire long feu. Toutefois, il fallait faire attention à ne rien détruire dans ce quartier, c'était le quartier le plus populaire du village.

Rapidement, le chunin chargeait pour se retrouver tout juste en face de la criminelle et la frappa d'un uppercut puissant alors que son bras avait été recouvert au préalable de son affinité de la Terre.


Spoiler:
 

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Mer 8 Juil 2020 - 19:34
Elle était vengeance. Elle était la purgatrice des péchés des hommes. Celle qui laverait le proxénète de ses péchés. Seule la violence était la réponse au vice, quand celui-ci a fini par corrompre l’âme tout entière, il est trop tard pour pardonner. Elle était convaincue de la justice derrière ses actes mais au fond, elle avait pris goût au sang et ne s’arrêterait jamais, pas tant que le Cheval Aqueux continuerait d’être en activité. Les femmes réduites à des êtres serviles, pire encore, des choses des hommes et la victime de leur malice. Par la mort elle offrait la liberté, et par la mort elle condamnerait aussi ceux qui oseraient s’opposer à la justice qu’elle entendait abattre sur ce centre de la luxure et d’autres péchés.

Ses raisons demeuraient obscures aux yeux des deux hommes qui avaient décidé de s’immiscer dans cette chasse au meurtrier qui finalement décida de se montrer de lui-même, alors qu’ils approchaient de la vérité. Il fallut qu’ils intimident le propriétaire pour qu’enfin elle vienne les affronter en face-à-face. Ce qu’elle ignorait, c’est que les deux hommes avaient plus d’un tour dans leur sac étant donné que l’un était le chef des Sabreurs et l’autre un élémentaliste, un des meilleurs de sa génération.

Sans hésitation, le Brûlé chargea en direction de la kunoichi de façon à lui porter un coup de poing au menton qui l’envoya dans les airs qu’elle ne put esquiver à temps, suite à quoi le Nobuatsu usa de cette opportunité pour composer des mudrâs et envoyer depuis sa lame une tornade de feu qui la brûla des pieds à la tête, suffisamment pour la neutraliser. Elle tomba enfin au sol, inconsciente face à l’enchaînement des assauts mais ne mourra pas pour autant, puisqu’ils avaient réussi à modérer leurs attaquent de façon à pouvoir plus tard la faire interroger par la Kenpei.

Ainsi se termina le combat, et l’affaire fut résolue pour de bon. Le meurtrier n’était autre qu’une des anciennes travailleuses du Cheval Aqueux ayant viré à la folie à force d’être soumise aux sévices de son employeur, lequel fut alors légitimement destitué de son rôle de gestionnaire. Ce qui obligea donc le village de la Brume à reprendre les activités de l’établissement, et le chef du Kyôi eut justement une idée de comment lui donner une vraie utilité. C’est ainsi que le bar fut plus tard utilisé en tant qu’un des repaires secrets de l’unité spéciale et un des lieux de collecte d’information les plus employés, car qui de mieux que les danseuses du Cheval Aqueux pour séduire et extraire les informations des clients venus profiter de leurs services?

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 13:08
Le combat prit rapidement une autre tournure après l'offensive de cette femme encore inconnue, le shinobi aux multiples affinités vint charger l'inconnue en lui assénant un magnifique uppercut qui la fit voler dans les airs. Voyant cette opportunité, Saji lui envoya une dernière technique qui mit fin aux espérances de la femme. Toutefois, les deux shinobis avaient maîtrisé clairement leur coups afin de ne pas tuer cette femme. Collecter de plus ample d'informations était primordial pour la suite.

Les deux avaient donc appris que la Kunoichi était une ancienne travailleuse du Cheval Aqueux, elle voulait stopper le gestionnaire. Enfin, la suite de l'histoire ne concernait pas du tout Okiko et il avait laissé la Police du village gérer tout cela. Ce fut en tout cas une belle mission qu'avait mené les deux shinobis de la Brume, probablement grâce à cela même qu'il avait pu passer Chunin par la suite.

Les capacités de l'Elémentaliste étaient bien trop forte pour se contenter d'être un simple Genin, et il avait une certaine expérience dû à son passif à Hikari ainsi il était passé Chunin. Toutefois, il allait devoir progresser encore plus pour pouvoir espérer apporter le maximum de ses ressources au village caché de la Brume.

Spoiler:
 

_________________
Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko] - Page 2 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017

Un verre avec le Gardien [PV Yamazaki Okiko]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: