Soutenez le forum !
1234
Partagez

Always higher [Meikyû Arata]

Date Junko
Date Junko

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 16:20

Junko contemplait, pensive, la rue passante qui vomissait son flot d'humains dans la rue en bas de son petit appartement. Ses élégants et fins sourcils étaient légèrement froncés, et ses bras nus croisés sur sa poitrine. De toute évidence, elle réfléchissait activement. Elle avait beaucoup réfléchi, ces derniers temps, et était très peu sortie de chez elle. Elle n'avait pas vu grand monde, mais elle n'était pas une fervente amatrice de la compagnie des autres en temps normal, et se passait donc très bien de ce luxe. Elle avait besoin de ce temps de réflexion. Car elle avait, dans un passé encore très proche, réalisé les limites de ses capacités actuelles. Et ces limites la frustraient au plus haut point, elle qui cherchait toujours à faire plus, à s'améliorer, à atteindre des sommets toujours plus hauts.

Mais elle estimait à présent avoir passé suffisamment de temps dans ses pensées. Si elle comptait faire grandir ses capacités, elle n'y arriverait certainement pas en restant là perdue dans son esprit. La méditation était un excellent exercice selon certains pour accroître ses compétences, et elle devait admettre qu'elle avait trouvé un certain réconfort dans ces quelques jours de pensée active. Mais elle en avait eu tout son saoul. Maintenant, ses membres frémissaient d'impatience. Elle avait envie, et besoin, même, de se remettre à l'exercice.

Restait à trouver comment s'exercer efficacement. Junko n'était pas parmi les gens les plus patients de cette terre: elle voulait que son entraînement soit le plus rapide possible, pour lui permettre les progrès les plus significatifs. Elle était prête à y mettre du coeur, et se doutait bien que ce serait nécessaire. Elle était familière de la chose: donner de soi, jusqu'aux plus hauts niveaux, était de l'ordre de l'habitude pour ceux qui étaient les captifs des arènes clandestines d'Asosan. Et, si elle présentait bien la chose, elle était certaine que Kiri pourrait mettre sur son chemin quelques shinobis prêts à l'aider, du moment qu'ils pouvaient eux-mêmes taper sur quelqu'un.

Pour rencontrer ce genre de personne, il n'y avait pas énormément d'endroits. Elle était déjà familière du dojo, et avait même pu bénéficier des enseignements de son directeur en personne. A présent, elle voulait s'essayer à un autre lieu où se rassemblaient quelques-uns des éléments les plus prometteurs du village. Après tout, quels autres compagnons ayant plus d'entrain que ceux qui, comme elle, étaient encore des novices dans la grande marée des shinobis d'exception de Kiri ? Ceux-là, qui avaient la fougue des premiers temps, lui apporteraient sans doute la compétition qu'elle recherchait. Et une compétition à sa portée, surtout.

Elle sortit de chez elle en vitesse, s'équipant seulement des outils élémentaires du shinobi. Quand bien même sa tenue n'était pas conventionnelle, son bandeau frappé aux armes du village, noué autour de son bras gauche, rappelait sa profession. Elle portait un bas moulant écarlate, qui lui assurait tout le confort de mouvement dont elle avait besoin. Sa tunique était dans les mêmes teintes solaires, avec des ourlets d'or étincelants et des motifs floraux bleus, violets, pourpres. Et ses cheveux de feu étaient relevés en un élégant chignon. C'est dans cette apparence qu'elle s'envola sur les toits de Kiri vers sa destination.

Elle n'était allé dans les locaux du Complexe shinobi qu'une seule fois, à l'occasion de sa première rencontre officielle avec son sensei, bien qu'elle n'aimât pas trop ce titre lorsqu'il s'agissait d'Aditya. Cette seconde visite serait pour elle l'occasion d'un véritable entraînement. Elle trouverait bien quelqu'un pour lui servir de camarade. Les lieux étaient fourmillants d'activité. Jeunes apprentis, professeurs, et shinobis accomplis déambulaient en tous sens. Un joyeux ballet à la gloire militaire du village. Et ce jour-là, Junko comptait bien prendre part à son tour à cette chorégraphie.

Elle se plaça à côté des terrains d'entraînements, et observa les plus novices s'exercer aux mouvements basiques. Elle attendrait qu'on la remarque, et qu'on suscite son concours. Après tout, elle était une femme de désir avant tout.


_________________
Always higher [Meikyû Arata] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 22:35
Dur journée que celle de repos. En ce moment le genin n'arrêtait pas entre les missions, les allers-retours à la bibliothèque et ses sessions qu'il nommait désormais les sessions ateliers. Fabriquer de toutes pièces sa propre marionnette n'était pas un travail pour les fainéants, c'est le moins qu'on puisse dire. Il en avait perdu le sommeil ses derniers jours, ses sessions d'entraînement s'espaçaient de plus en plus et il avait besoin de souffler. Hors, son principal moment de détente c'était le sport donc ce matin-là, c'est non sans joie qu'il se rendit aux terrains d'entraînement.
Pour le coup l'idée était simple, le jeune Meikyū avait décidé de ne pas se prendre la tête sport pour le sport et rien d'autres. Footing pour débuter, il ferait quelques tours de pistes. Renforcement musculaire, il travaillerait le haut du corps après la course se sera bénéfique. Au programme abdominaux, pompes, dips et autres exercices travaillant l'ensemble du tronc et de ses membres. Enfin, il finirait par des assouplissements et de la détente musculaire avant de rentrer à pied pour le déjeuner. Décidément, cette journée se profilait comme étant excellente...

Arrivée aux terrains il en choisit un pas trop surpeuplé pour avoir la place d'évoluer tranquillement. Toutefois, aujourd'hui la plupart des terrains étaient bien remplis. Le numéro quatre était bien qu'occupé par un petit groupe d'aspirants shinobis qui s'entraînaient au taïjutsu en effectuant les mouvements basiques de cette discipline. Mouvement sans doute appris au nouveau complexe shinobi. Le genin les salua alors qu'il entrait sur le terrain et qu'eux faisaient une pause et tout répondirent poliment d'un signe de tête respectueux suivi d'une révérence dût d'ordinaire à un senpai. Le bandeau de Kiri était sans doute un rêve pour ses gosses voir Arata devait être aussi impressionnant que de voir n'importe quel kirijin confirmé. Le garçon ne s'en offusqua pas et habillé de son traditionnel sarouel, mais d'un simple débardeur blanc pour l'occasion se mit à s'étirer. Chaque muscle avait l'attention qu'il méritait c'est-à-dire... toute l'attention du monde. Il pliait, étirait et déliait chacun d'eux avec beaucoup de délicatesse.

Sa petite routine d'étirement faite, il pris le parti de commencer à courir d'abord à faible vitesse puis il atteint une vitesse qui devait correspondre à 60 pourcents de ses capacités. Une vitesse de croisière appréciable qui lui permettrait de travailler sur l'endurance de sa course plutôt que sur la performance. Après avoir effectué trois tour à cette vitesse constante, il aperçut sur le bord du terrain une tâche rouge qui s'approchait. Puis enfin, la tâche rouge semblait fixe sur un bord du terrain. Inconsciemment comme face à un feux rouge, le binoclard sportif s'arrêta net devant la couleur des cheveux de la nouvelle venue.

Elle n'était autre que Junko, Junko de la famille Date. Une partenaire kirijin qu'il avait rencontré lors de sa dernière mission un tantinet importante. Les deux comparses avaient courus après des criminels de Mizu pendant toute une journée pour le compte de la brume. Il l'avait trouvé plutôt froide, antipathique et pas du tout le genre à se lier avec quelqu'un, mais ce n'est pas cela qui arrêterait l'adolescent. Un optimisme à toute épreuve, c'est une des qualités qui le caractérisait bien.

Junko ? Comment-vas tu flamboyante Junko, interrogea le membre du clan des sceaux pleins de vigueurs dans la voix ?

La jeune femme avait beau être froide, elle avait tout de même fait forte impression au genin face aux hommes de Doran Kitanai. Elle avait d'une seule attaque mis hors d'état de nuire un de ses sbires simplement en le touchant. Une kunoichi qui maîtrisait les poisons, une aubaine pour Arata qui était en pleine conception de sa première marionnette.
Et voilà, il venait instantanément de mettre un terme à ses bonnes résolutions. La détente ce serait pour un autre jour, maintenant il avait plutôt envie de voir Junko à l'oeuvre avec son dokuton. Quoi de mieux pour cela que de l'affronter un duel, shinobi versus kunoichi ?

C'est décidé, j'aimerais t'affronter Junko dans un combat amical. Tu n'imagines pas à quel point ton dokuton me fait saliver. Je me languis de le voir en action et ce sera un excellent entraînement à n'en pas douter pour toi comme pour moi. Qu'en dis-tu, demanda le survolté genin ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Date Junko
Date Junko

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 23:04

Junko haussa un sourcil en voyant s'approcher vers elle la silhouette d'un nabot. De tous les shinbis compétents qui traînaient dans le complexe, il avait fallu que le premier à l'aborder soit un nain. Puis, à la réflexion, elle se dit que le visage dudit nain lui rappelait quelque chose. N'avaient-ils pas effectué une mission ensemble, déjà un bon moment auparavant ? Elle avait le souvenir très clair d'avoir parcouru les rues du village en sa compagnie, ainsi qu'en celle d'un autre bambin, pour aller débaucher quelques-uns des criminels dont Kiri voulait la tête, mais surtout les compétences pour se les approprier. En revanche, impossible de se rappeler de son nom.

Elle se contenta donc d'un léger sourire, et s'efforça de laisser retomber son sourcil, qui était resté suspendu. La flamboyante Junko ? L'adjectif n'était pas pour lui déplaire. Il faut dire qu'il était adapté: au milieu des tristes aspirants qui s'entraînaient, dans leurs tenues strictes, elle apparaissait comme un soleil rayonnant, dardant ses rayons chauds sur toute ce monde froid.

Au moins, son jeune comparse semblait avoir autant d'entrain qu'elle en ce qui concernait l'entraînement. Parfait. Elle en ferait son affaire. Si ç'avait été un autre nabot qui était venu l'aborder, elle l'aurait sans doute envoyé balader, mais elle se souvenait de celui-ci, et lui accorda donc la faveur de sa compagnie.

"Très bien. Mais ne salive pas trop pour des poisons, p'tits gars, ça pourrait te jouer des tours."

Jamais encore on ne lui avait dit que son principal atout étaient ses poisons. Généralement, les hommes recherchaient d'autres attributs dans sa personne, plus ... charnels. Elle n'en adressa pas moins un léger sourire à son camarade d'entraînement, et alla se positionner à un bout du terrain d'entraînement qu'il occupait déjà. Elle balaya le sol de terre battue de sa semelle, en jaugeant la dureté tout en faisant des étirements sommaires.

"Je te préviens, je n'ai pas l'intention de me retenir. Alors fais de même, tu seras gentil."

Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre. Elle ne connaissait pas les capacités de son vis-à-vis. Et dans ce genre de situation, la meilleure approche était toujours la plus prudente. Elle essaierait de le faire dévoiler ses compétences - si jamais il en avait qui vaillent la peine d'être utilisées - pour établir une stratégie qui puisse valoir le coup. Du reste, elle ne commettait pas l'erreur arrogante de sous-estimer son adversaire, en pensant par exemple qu'un nabot de cette espèce ne pouvait pas lui faire grand mal: elle avait côtoyé suffisamment d'adversaires différents dans les arènes clandestines d'Asosan pour comprendre que les apparences, dans le domaine du combat plus que partout ailleurs, étaient souvent trompeuses.

Elle se mit sur ses appuis, et ficha son regard d'or sur son adversaire du jour. Sa stratégie d'approche était déjà tout établie. Elle commencerait par attaquer de loin. C'était encore ce qu'il y avait de mieux pour jauger les capacités du nabot. Elle composa une série de mudras avec une habileté parfaite et, gonflant ses joues, cracha un jet de poison pourpre en direction d'Arata. Ce poison était une promesse de quelques blessures particulièrement douloureuses dont elle se réservait les arcanes. Mais elle ne doutait pas que son acolyte soit en mesure de contrer son assaut ...

Spoiler:
 

_________________
Always higher [Meikyû Arata] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Jeu 8 Aoû 2019 - 21:07
La jeune femme semblait très surprise de voir le petit Meikyū lui adresser la parole de cette façon. Sans doute aussi que la spontanéité du garçon aux lunettes avait de quoi laisser coi. Junko n'eut pas la politesse ou le réflexe de répondre avec convenance à son salut. Elle n'exprima pas de réel intérêt pour les salutations d'usage à vrai dire, pas de bonjour, pas de question bête comme un ça va ? Une femme qui avait sans doute l'habitude du speed dating, elle ne devait pas trouver chaussure à son pied. Pas le temps de niaiser, suffit les badinages on attaquait tout de suite au cœur du sujet. Elle voulait en découdre, elle voulait du physique, du corps qui sue et du contact.

Junko était même acerbe dans ses paroles soufflant le chaud et le froid en calmant les ardeurs de son jeune cadet. "Ne salive pas trop..." disait-elle suivi d'une menace. Une joute verbale qui faisait sourire le genin, il aimait autant les combats que les jeux d'esprits et Junko avait du répondant. Fidèle à l'image qu'il avait eut d'elle lors de leur dernière rencontre en mission.
Elle portait toujours des vêtements plutôt colorés, bien voyant ce qui contrastait avec son regard froid. Le tout doublé par sa chevelure rougeoyante de ses femmes que l'ont trouve parfois dans les contrés du nord avec la peau blanche et des taches de rousseurs. Pourtant, sa peau n'était pas laiteuse ni parsemée de taches roussies par la mélanine.

Elle prévint, elle n'a pas l'intention de se retenir. Arata n'avait que quinze ans, mais l'idée que Junko jouait peut-être un double jeu dans ses mots lui traversa un instant l'esprit. Lui avait parlé de salive, elle y avait répondu. Il avait évoqué le verbe "languir" qui dans la littérature érotique pouvait parfois faire sens dans les esprits les plus alambiquées. Soudain, cela fit tilt dans l'esprit de l'adolescent à peine sortie de l'innocence de sa jeunesse. Junko était attiré par lui, c'est pour cela qu'elle n'avait pas pris la peine de lui dire bonjour et qu'elle avait été plus ou moins odieuse avec lui lors de leurs premiers échanges. Qui aime bien, châtie bien et qu'est-ce qu'elle l'avait châtier. Vanne sur sa taille, vanne sur sa jeunesse, mise en doute de ses compétences. Quoi qu'avec le recul, elle avait aussi beaucoup charrier Shironome qui les accompagnait sur la mission. Elle s'intéresserait donc à deux hommes. Des hommes plus jeunes qui plus est, quelle couguar cette femme !

OH, MAIS NON ! Tu te m'éprends Junko, je ne cherche pas à te séduire, tu es trop vieille pour moi vraiment désolé, mais tu sais je suis sûr que Shironome t'a bien aimé tu sais, argua le sportif qui esquiva de justesse une gerbe de poison.

Tandis qu'il s'était mis à parler la jeune femme avait entrepris de démarrer leur affrontement amical, mais Arata avait su anticiper une attaque à distance. Sur 90% de ses combats un ninja commencera toujours par frapper à distance s'il en a la possibilité. C'est un bon moyen de jauger un adversaire sans trop prendre de risque, d'ailleurs la plupart du temps la première attaque si elle n'est pas éclaire et quasi instantanée se solde par un échec. Bien sûr, c'est un cas général beaucoup de ninja opère de manière plus subtile comme la pause de piège, l'effet de surprise ect...
Quoi qu'il en soit le jeune pugiliste avait transféré son chakra dans les membres inférieurs de son corps afin d'esquiver cette espèce de crachat mauve qui au vu des compétences de la rouquine, devait être empoisonné. Et étant donné qu'il n'avait pas préparé son combat à l'avance et donc qu'il n'avait pas poser de piège, Arata allait devoir jouer à l'instinct. Lui aussi devait se rendre compte des possibilités de son adversaire. C'est donc dans la foulée et durant son esquive qu'il avait composé les mudras de son éclair de force, aussi surnommé Onshitsu - Serres d'éclairs. Instantanément des micros-sphères électrique se formèrent au bout de ses doigts d'où jaillit de puissants arcs électrique qui foncèrent pour accrocher la chair de leur cible...

La technique permettrait sans doute à Arata de ralentir un les assauts sulfureux de cette femme qui s'intéressait aux hommes trop jeunes pour elle...


INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Date Junko
Date Junko

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Jeu 8 Aoû 2019 - 22:56

Junko ne regretta pas d'avoir lancé son premier assaut rapidement: il lui avait permis d'éluder toute réponse à la remarque de son jeune camarade d'entraînement, et en ayant l'air le plus naturel possible. Elle ne savait pas quel mauvais tour ses hormones lui jouaient, mais à coup sûr ça devait être la fête du slip dans son caleçon. Elle n'avait jamais côtoyé d'adolescents dans des situations autres que celle d'un combat à mort, et n'avait donc jamais connu cet étrange moment où les rapports commencent à se faire plus chapardeurs, plus coureurs. Aussi les mots de son acolyte lui semblèrent-ils particulièrement déplacés. Elle n'y répondit pas, estimant qu'il n'y avait d'autre réponse à faire à une telle remarque que le silence.

Son premier assaut n'avait pas porté ses fruits. Elle ne s'attendait pas vraiment à faire mouche du premier coup. C'aurait été bien étonnant, même. Mais elle fut déçue de voir son attaque déjouée par une simple esquive. Elle aurait voulu en voir plus des capacités du jeune garçon. A moins qu'il n'en ait aucune qui vaille la peine d'être montrée ? Auquel cas, elle lui souhaitait bien du plaisir sur les champs de bataille. Encore qu'elle-même n'avait pas grande expérience de ce genre de situation ...

Mais elle dut se détromper en le voyant répliquer avec un assaut de sa propre sauce: le jeune garçon avait fait rayonner au bout de ses doigts ce qui ressemblait fort à des éclairs (ou elle ne s'y connaissait pas), et voilà qu'il les projetait maintenant dans sa direction. Elle n'avait jamais eu à faire face à ce genre d'attaque, d'autant qu'elle se souvienne, et ne savait trop comment réagir. Elle tenta quelque chose: renouvelant ses sceaux, elle vomit à nouveau la même gerbe de poison pour intercepter l'attaque d'Arata. Après tout, pourquoi cela ne marcherait-il pas ?

La controffensive fut efficace: les deux attaques se neutralisèrent dans un crépitement d'étincelles et dans une volée d'éclaboussures. Junko eut un sourire satisfait. Elle non plus n'était pas une proie facile. En tout cas, elle avait le minimum syndical de jugeote nécessaire pour parer un assaut somme toute assez basique.

Le jeune garçon cachait donc des capacités quelque peu surprenantes. Elle avait soudainement envie de le pousser un peu plus loin. Mais elle continuerait à prendre quelques précautions ... Elle composa une série de mudras très simples, et elle exhala entre Arata et elle un nuage d'une couleur pourpre particulièrement dense. S'il n'avait presque aucune propriété toxique, il était en revanche tellement compact qu'il en était opaque. Ca offrait à la jeune femme un bon écran de protection pour lancer son prochain assaut.

Brandissant son poing droit elle s'élança, traversant le nuage toxique pour décocher un coup en direction d'Arata. Voyons comment il s'en tirerait si elle venait un peu plus au contact ...

Spoiler:
 

_________________
Always higher [Meikyû Arata] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Ven 9 Aoû 2019 - 18:36
Les serres d'éclairs du genin ne parvinrent pas à atteindre la jeune femme, celle-ci utilisa une méthode bien peu orthodoxe pour parer le raiton de son adversaire. La gerbe de poison esquivée plus tôt par le Meikyū avait été à nouveau produite par le chakra dokuton de Junko. Dès lors que le liquide mauve et la foudre pure d'Arata entrèrent en contact, elles eurent pour effet de ce neutraliser. Étincelles grésillante et gouttelette couleur jus de raisin valsèrent pour s'arrêter entre les deux protagonistes. A distance du point d'impact le genin reçu tout de même quelques micros gouttelettes de poison sur l'avant-avant bras. Instantanément une douleur cuisante lui brûla les zones touchées, une douleur qui était plus que supportable, mais très désagréable.

Le binoclard sourit, Junko avait du répondant, le combat n'en serait que plus intéressant. Elle était cinglante dans sa façon de traiter les autres et piquante dans sa façon de les combattre. Cherchait-elle à échauffer ses esgourdes adolescentes ? Voulait-elle le chauffer comme une adolescente chauffe son homme pour la première fois ? Se voulait-elle sexy avec ses techniques empoisonnées ?

Junko, je t'ai dis que je n'étais pas intér..., n'eut-il pas le temps de finir alors qu'un nuage opaque de fumée sans doute empoisonnée lui aussi.

Toutefois, l'attaque ne lui semblait pas destiné, car le poison ne vint même pas l'atteindre. Un jutsu qui ne lui était pas destiné était forcément un jutsu qui servait de diversion ou bien de base pour une combinaison. Subir une combinaison de technique ninja était souvent fatal, Arata le savait et il fit deux pas en arrière, concentré. Junko allait attaquer, elle n'y manqua pas et fonça droit sur le genin poing armé... Celui-ci se doutait qu'elle viendrait le testé au corps-à-corps c'était une suite logique. Si la distance était un premier indicateur des compétences d'une cible, la proximité en était une autre. Tous les ninjas n'avaient pas toujours le talent de savoir mêlée le taïjutsu au ninjutsu, mais le petit malin avait déjà vu la Date à l'oeuvre.
Face aux hommes de Doran sous les ordres de son frère Dan, la jeune femme avait tout de suite été au contact avec un poison transmissible au toucher qui avait été d'une efficacité redoutable face au sbire de la trafiquante. Enfin, face au tortionnaire du clan Inuzuka, elle n'avait pas hésité à venir en champ restreint pour menacer sa gorge de la lame de son kunaï... Chacun de ses faits laissait tendre vers l'hypothèse d'une kunoichi plutôt à l'aise au corps-à-corps.

Le Meikyū rechignait à se laisser toucher par l'empoisonneuse, il avait vu un homme tombé net après le toucher empoisonné des douces mains féminines de sa prétendante. Manque de chance pour elle, le genin avait dans sa musette des techniques héréditaires susceptible de le sauver de telles offensives. Par conséquent, il allait pouvoir utiliser une de ses tactiques favorites. Subir pour mieux faire subir.
Junko vint frapper pleine gueule le menton d'Arata, qui mangea comme jamais. Fluette, mais pas dénué de force la couguar aux allures de lionnes endimanchées. Ni une ni deux, le coup pris Arata en profita pour toucher de la paume le bras droit de sa partenaire d'entraînement. Il tenta d'y apposer un sceau fuinjutsu et retira prestement sa main avant toute réaction de la jeune femme. D'une impulsion en arrière, il prit de la distance avec elle pour ne surtout pas lui laisser une ouverture.

Arata activa pendant sa prise de distance son sceau ancestral du renouveau, l'hérédité Meikyū lui permettrait de soulager les contusions subit quelques secondes plus tôt. Il appliqua donc le sceau du renouveau sur son visage pour soigner les blessures causées par sa camarade. En garde, il attendait la prochaine manœuvre de son adversaire...


INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Date Junko
Date Junko

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Ven 9 Aoû 2019 - 19:24

Junko eut un sourire narquois en faisant mouche. Son poing cogna le menton d'Arata en plein dans le mille. Elle eut presque mal pour lui. N'était-il pas capable de se défendre au corps-à-corps ? Etait-ce ça, sa faiblesse ? Si c'était le cas, elle était bien grosse, et il voudrais sans doute chercher à la combler. Si ce n'était pas le cas ... alors, pourquoi ne pas avoir cherché à se protéger du coup de Junko, qui était pourtant relativement simple et prévisible ? Elle eut un premier élément de réponse en jetant un regard sur son bras qui avait porté le coup en question. Un drôle de symbole y était maintenant dessiné. Un symbole qu'elle ne connaissait pas, et qui ne lui évoquait pas grande chose.

Il y eut une accalmie, et Arata s'écarta de quelques pas. Junko ne le lâcha cependant pas des yeux, et elle put être témoin de quelque chose de proprement très intéressant. Elle vit Arata guérir ses blessures en les mettant au contact d'un symbole grossièrement semblable à celui qu'il avait apposé sur le bras de Junko. Etrange phénomène. Junko n'avait jamais rien vu de semblable: ce n'était pas la guérison classique, assurément, ni même celle des Irounins expérimentés. C'était quelque chose de bien plus étrange. Et le secret de ces arcanes semblait résider dans les drôles de dessins avec lesquels jonglait le jeune garçon. Des dessins qui ne présageaient rien de bon ...

Et en effet, à la faveur de cette trêve éphémère, Junko put constater l'effet du symbole. En voulant se remettre sur ses gardes, elle constata que son bras, marqué au noir, refusait de répondre. Impossible de tendre ses muscles, d'actionner son poignet ou même de faire bouger ses doigts. Son bras était paralysé. Proprement paralysé. Sans qu'elle sache comment contrer cette entrave. Elle essaya bien de frotter sa peau pour effacer le dessin, mais rien n'y fit: la trace resta là, intacte, et toujours aussi efficace.

Alors, comment continuer le combat avec cette entrave ? Vu l'état de ses doigts, elle ne pourrait pas composer le moindre mudra. Et donc, elle ne pourrait utiliser aucune technique de sa palette personnelle, c'est-à-dire aucun poison. Elle en était restreinte à se cantonner au corps-à-corps le plus basique. Un mal pour un bien: elle pourrait ainsi forcer un peu Arata à révéler (ou non) ses capacités au contact. S'il en avait, s'entend.

Elle se défit de sa garde, rendue de toute façon précaire à cause de sa paralysie partielle, et afficha un léger sourire joueur. D'une démarche tranquille, quoiqu'un peu étrange, avec son bras raide, elle s'approcha d'Arata. Elle n'avait visiblement aucune intention hostile.

"Pas intéressé ? Allons ... Les garçons de ton âge sont toujours intéressés ..."

Et cette fois, le sourire qu'elle adressa à Arata était décisivement charmeur. Après tout, quel mal y avait-il à essayer de faire jouer un peu ce pan-là de son expérience de vie ?

"Mais chaque chose en son temps !"

Et bing, elle décocha un nouveau coup en direction de la mâchoire du jeune garçon, de sa jambe droite cette fois, dans une superbe acrobatie.

Spoiler:
 

_________________
Always higher [Meikyû Arata] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Sam 10 Aoû 2019 - 15:15
Le genin sourit lorsqu'il vit Junko tenter de redresser son bras pour se mettre en garde, avait elle imaginé pouvoir dominer le Meikyū au corps-à-corps. Certes, il y avait bien plus fort que lui en matière de taïjutsu parmi les ninjas du Yuukan. Cependant, son sceau du renouveau l'avait toujours aidé à s'en sortir très honorablement. La particularité de pouvoir se régénérer rapidement seul véritable différence notable à l'heure actuelle avec les soins prodiguer par les spécialistes en iroujutsu avait ce formidable avantage de ne pas craindre de subir. L'adolescent au fil des années d'entraînement avait particulièrement souffert, s'entraîner à maîtriser un pouvoir médical sur soi voulait nécessairement dire qu'il fallait volontairement se blesser. Arata ne comptait plus les fois où il s'était entaillé la peau ou qu'il avait volontairement brisé ses doigts. Bien sûr, la maîtrise de ses pouvoirs lui avait permis d'être en pleine forme quelques secondes plus tard. Néanmoins, il avait aussi appris à ne plus avoir peur de la douleur qui était désormais devenu une amie pour lui.
La résistance qu'il démontrait face à la souffrance physique lui permettait certes de faire fi du danger, cependant il devait se montrer prudent avec ce genre de tactique. Face à un shinobi plus expérimenté, il avait déjà craint pour sa vie. Il peut se régénérer tant qu'il a du chakra et que son sceau du renouveau est actif, mais la moindre erreur qui lui coûterait la vie ou simplement la main marquée du sceau ancestral Meikyū qui le caractérisait et s'en serait fini de lui. Ah moins qu'un excellent iryô-nin versé dans l'art de la chirurgie des greffes soit en mesure de lui greffer sa propre main.

Quoi qu'il en soit ce n'était pas simplement de pouvoir laisser approcher l'adversaire qui le rendait si difficile à approcher au corps-à-corps c'est aussi sa maîtrise particulière du fuinjutsu. L'approcher est une chose, le toucher en est une aussi, mais le contraindre dans un champ restreint c'est s'exposer à se trouver marqué d'un sceau aux propriétés surprenantes.

Devant son incapacité à pouvoir se défaire de l'emprise fuinjutsu du jeune ninja, la jeune femme se résolue à rompre sa garde et elle approcha à pas lent de son cadet. Elle souriait même désormais. Le bras raide accompagné de la démarche se voulant sans doute chaloupé et sexy ainsi que les vêtements ultra-colorés lui donnait des allures de zombies fashionista de série B espagnol. Une vision quelque peu troublante pour le jeune garçon. Et ce qu'elle proposa ensuite avait de quoi faire peur aussi... Toujours intéressé ? Non, pas toujours. Encore moins avec une collègue. On ne mélange pas plaisir et travail dis toujours Rinon son maître en taïjutsu lorsqu'elle est un peu avinée et qu'elle s'imagine qu'Arata à dix ans de plus.
Sur son visage de diablesse rouquine se dessinait maintenant un sourire aguicheur qui faisait de la peine, une jolie jeune femme dans la vingtaine qui draguait un minot de quinze ans si c'est pas triste.

Là, ça devient gênant, Jun..., dit-il sans avoir le temps de prononcer son prénom en entier.

D'un geste vif, il écarta sa jambe en faisant un pas de côté pour esquiver le geste violent de la jeune femme. Attiré son vis-à-vis avec des avances en souriant, tenter de détourner son attention par un sourire enjôleur. Junko voulait sans doute, attiré son attention sur le haut de son corps pour mieux frapper en bas. Arata avait quinze ans, mais n'était tout de même pas né de la dernière pluie.
Dans son mouvement il fit un arc en demi-cercle sur ses appuies pour venir se baisser puis il n'hésita pas à tenter d'apposer un nouveau sceau à la jeune femme sur la cuisse de celle-ci. Il a bien senti qu'il touchait quelque chose, mais avec l'adrénaline du combat aucune certitude. Était-ce Junko ou autre chose ? Comme précédemment, le genin en profita pour rapidement s'écarter de la jeune femme. Mieux vaut prévenir que guérir même si dans son cas, l'inverse marche aussi...


INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Date Junko
Date Junko

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Dim 11 Aoû 2019 - 10:17

Junko se trouvait bien embêtée, maintenant. En plus de son bras droit, déjà raidi par la paralysie, elle remarqua l'apparition d'un autre symbole étrange sur sa cuisse, celle-là même qu'elle avait essayé d'envoyer valser dans les gencives d'Arata. Mais cette fois, sa jambe ne fut pas entravée. Elle remarqua qu'elle pouvait toujours la mouvoir selon son gré. Alors, quel genre d'effet néfaste ce nouveau dessin pouvait-il bien avoir ? Il valait mieux être prudente ... Elle préférait garder tous ses membres, si c'était possible. Et elle avait également la ferme intention de ne pas se laisser faire. Même si le combat semblait être engagé nettement en sa défaveur, elle comptait bien faire payer au jeune Meikyû son impudence. Après tout, a-t-on idée de toucher une dame à la cuisse sans y avoir été autorisé ?

Mais quelle approche adopter ? Le ninjutsu était toujours exclu, dans la mesure où son bras droit paralysé l'empêchait de composer le moindre mudra. Une imprudence qui lui coûtait cher, maintenant ... Car elle savait exactement quel jutsu elle aurait pu utiliser dans ce genre de situation. Elle était donc cantonnée au taijutsu, seul autre domaine des arts shinobis dont les arcanes lui étaient familières. Mais là encore, se contenter de coups simples comme elle l'avait fait jusque-là ne pouvait que lui attirer plus d'ennuis. Arata ne manquerait certainement pas de lui apposer d'autres étranges symboles sur la peau. A moins que ...

Elle se remit sur ses gardes. La stratégie - tellement rudimentaire qu'elle ne méritait sans doute pas ce nom - était dangereuse, mais c'était la seule fenêtre de tir qu'elle avait encore. Autrement, autant se rendre directement et déclarer forfait, ce qui lui aurait fait très mal. Elle ne s'avouerait vaincue que quand elle aurait épuisé jusqu'à ses dernières gouttes de combativité, et ses dernières options stratégiques. Pour l'heure, elle tenait encore debout, et ses facultés mentales restaient indemnes. C'était plus que ce qu'elle pouvait espérer. Elle avait connu des combats féroces dans les arènes d'Asosan où l'on était mis au tapis pour moins que ça ... Et parfois, le luxe de réfléchir à un plan d'attaque était refusé aux plus fonceurs ... Elle avait donc encore toutes ses chances de son côté.

Elle s'élança. Son bras droit, paralysé, ne lui serait d'aucun secours dans l'assaut qu'elle allait mener, et elle le savait bien. Mais elle avait trois autres membres prêts à frapper, et avec lesquels elle était déterminée à faire mouche. Arrivée au niveau d'Arata, elle lança donc sa furie de coups. De son poing gauche et de ses deux jambes, elle l'assaillit. Elle comptait ne lui laisser aucun répit pour la marquer de ses symboles étranges. Si cela marchait, tant mieux. Sinon ...

Spoiler:
 

_________________
Always higher [Meikyû Arata] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Lun 12 Aoû 2019 - 18:04
Touché, mais pas encore coulé, le sceau implosif marquait bien la cuisse de la jeune femme et le plan d'Arata était enfin sur le point de se concrétiser. Lorsqu'il avait privée Junko de la mobilité de son bras droit, il l'avait du même fait empêcher de pratiquer les mudras nécessaires à l'activation de ses techniques de ninjutsu. Le dokuton dont elle servait d'ordinaire ne lui avait donc été d'aucun secours. De plus, le bras immobile de la jeune femme l'empêchait aussi de pratiquer un taïjutsu décent et susceptible d'inquiéter le membre du clan des sceaux qui est lui-même versé dans cette discipline. Face à un novice en taïjutsu, Junko aurait peut-être eu ses chances, mais la maîtrise de la discipline avait su compléter à merveille le sceau d'immobilisation. L'efficacité du Bubun mahi no shīru avait été redoutable et Arata n'était pas peu fier de l'avoir développé puis intégré à son panel technique.

A la suite de quoi donc, le membre de la famille Date avait dû recourir à son taïjutsu devenu fragile ce qui avait permis au genin de pouvoir facilement lui apposer ce second sceau qui allait très vite se transformer en véritable épée de Damoclès pour la victime de celui-ci.
Pourtant, la rouquine ne voulait pas laisser Arata s'en tirer à si bon compte et elle refusait d'abandonner en se projetant à nouveau sur le genin de toutes ses forces afin de le faire vaciller sur ses appuies et perdre contenance face à sa hargne. La vengeresse semblait bien décidée cette fois à faire payer l'insolence naïve de son cadet kirijin. Pourtant, il n'eut pas de mal à réitérer une esquive en faisant écouler son chakra jusque dans ses membres inférieurs. La manœuvre lui octroya la possibilité d'impulser une dépense d'énergie tant physique que spirituelle afin d'éviter la déchaînement de coups et de fureur de la flamboyante empoisonneuse. Et malheureusement, c'est dans le vide que Junko déversa ses forces et sa colère.

Alors qu'Arata lui prenait de nouveaux appuies à quelques pas d'ici, il aurait pu attaquer, charger ou frapper, mais il n'en fit rien. Il espérait le combat sur le point de se terminer. Et comme, il avait vraiment apprécié affronter la jeune femme et qu'il espérait le faire à nouveau dans l'avenir. Maintenant, il n'osait pas en dévoiler plus sur ses capacités espérant avoir encore de quoi la surprendre lorsque leur niveau à tous les deux ce serait équilibré. Il préféra donc lui expliquer les effets retords du sceau qui marquait désormais sa cuisse:

Je pense qu'on devrait arrêter le combat, ici. Tu as perdu en réalité, ce n'est pas une preuve d'assurance ou de mépris crois-moi, mais le sceau que tu portes sur ta cuisse... il te condamne à la défaite. Je suis désolé de te l'apprendre. Mon Bakushuku shīru, le sceau implosif si je l'active ferais gonfler ta cuisse jusqu'à l'implosion et malheureusement le déchirement de tes chairs. Hors, ce sceau est sans doute très douloureux comme tu l'imagines à vrai dire je ne l'ai jamais encore utilisé sur quelqu'un, expliqua l'air désolé le binoclard. Je le réservais plutôt pour des ennemis... disons qui aurait eu à cœur de me voir mort, ajouta-t-il.

Il fit une pause:

Pourtant, c'est aussi un excellent moyen de conclure un combat contre une collègue sans se blesser plus encore. Un moyen de pression en quelques sortes, bien sûr tu n'es pas obligé de me croire sur parole, mais j'apprécie vraiment ce combat, expliqua le garçon. Et j'aimerais qu'on s'affronte à nouveau à l'occasion, alors si on s'arrêtait là je n'aurais pas à te montrer plus de mes capacités et j'aurais donc encore de quoi te surprendre. C'est important entre amis de se surprendre, interrogea de manière rhétorique le genin ?

Là une pensée traversa la tête du petit gars, savoir se surprendre encore et encore ce n'était pas le truc des couples, ça ? Et si Junko avait compris que... enfin qu'il... que lui voulait... qu'elle devienne... enfin tous les deux, là...

Euh... pardon, je ne voulais pas dire qu'on se revoit comme un rendez-vous. Et si je veux te surprendre, c'est surtout pour pouvoir gagner à nouveau. Enfin, en combat je veux dire tu sais pas... enfin tu vois. Tu es très jolie, mais j'ai que quinze ans et... enfin... tu comprends, exprima-t-il très maladroitement avec une légère gène dans la voix et en finissant par une quinte de toux très mal joué.


INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Date Junko
Date Junko

Always higher [Meikyû Arata] Empty
Lun 12 Aoû 2019 - 23:34

Et une fois de plus, les poings de Junko ne rencontrèrent que de l'air sur leur chemin ... Ca devenait presque lassant. Et son adversaire du jour n'eut même pas la décence de répliquer par une attaque de son propre cru: il arrêta là la joute, laissant la jeune femme sur sa faim et surtout l'agaçant prodigieusement. Elle avait l'impression de se faire materner par ce garçon, qui était plus jeune qu'elle. En règle générale, elle détestait toute ostentation de supériorité à son égard, volontaire ou pas. Mais se faire apprendre par un gamin comment il aurait pu facilement la mettre à terre s'il l'avait seulement voulu lui restait en travers de la gorge. Elle sentit une bouffée de colère monter en elle. Si elle avait eu le plein usage de son bras droit, elle l'aurait sans doute utilisé pour se défouler un peu ...

Même les bafouillages maladroits de l'adolescent ne purent rien faire pour la calmer. Il avait piqué la seule chose qui pouvait être vraiment piquée en elle: son orgueil. Et c'était le genre de blessure qui l'impactait beaucoup plus que les hématomes ou les plaies.

"Je me fiche pas mal de tes bonnes intentions. Si tu pouvais vraiment activer ton sceau, tu aurais dû le faire. Ta pitié ne te servira à rien quand tu feras face à un adversaire qui aura la ferme intention de te tuer. Les gens ne s'encombrent pas de bons sentiments quand leur vie est en jeu. Et je ne m'en encombre pas non plus, même en situation d'entraînement."

En l'espace d'un instant, son regard était passé de l'or froid au métal bouillonnant. Ses iris s'étaient faites incisives, agressives, perçantes. Elle retrouvait un certain air farouche qui lui était si familier.

"Et ne te fais pas d'idées. Tu ne m'inspires aucun sentiment proche de l'amour, et tu ferais bien de t'en méfier. Les sentiments sont faciles à manipuler, surtout quand on est une femme."

Elle parlait en toute bonne foi. Elle connaissait les ravages d'un amour confié à la mauvaise personne, et elle savait que les hommes les plus démunis avaient souvent tendance à confier leur coeur à la première venue. Plus d'une fois elle avait reçu les tendres aveux de quelques clients avinés des bouges qu'elle fréquentait, il n'y avait encore pas si longtemps que ça. Et combien de fois elle avait brisé leurs espoirs d'une parole, d'un geste, d'un regard ... Et elle n'en avait pas même éprouvé un remord.

Elle se redressa. Elle en avait assez. Elle n'avait plus envie de se battre, et, de toute façon, elle sentait bien que poursuivre cet entraînement aurait été stérile. Elle en avait assez de subir des défaites cuisantes. Elle qui avait fait retentir son nom dans les arènes les plus avides de sang d'Asosan, elle qui avait fait de sa silhouette une icône du meurtre et de l'habileté, elle se trouvait à présent incapable de tenir tête au premier gamin venu. Quelle déchéance ... Ce constat ne faisait qu'aggraver sa rancoeur.

"On se reverra quand je le déciderai. Et ça ne sera pas avant un moment. Mais cette fois, tu auras intérêt à te défendre efficacement ..."

Et, sur ces paroles, elle quitta le terrain d'entraînement, sans un regard en arrière, et sans même avoir redemandé le nom de son partenaire, qui lui échappait toujours. Simplement, elle leva son bras droit, et cria:

"Et débrouille-toi pour me débarrasser de ça !"

Et, avec la démarche d'une reine, elle s'éloigna, retournant à la ville le coeur plein d'une détermination farouche alimentée par la rage des défaites amères.


_________________
Always higher [Meikyû Arata] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726

Always higher [Meikyû Arata]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: