Soutenez le forum !
1234
Partagez

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji]

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Dim 11 Aoû 2019 - 1:33
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Nobuatsu Saji faisait partie des premières connaissances de Shitekka au sein de Kiri. Les deux hommes partageaient un lien complexe, d'ami à ami, de sensei officieux à élève, chacun avait évolué par la suite de leur côté. Pour le balafré, l'homme masqué était un personnage mystérieux, mais sur lequel il pouvait compter. Il éprouvait une sincère sympathie à son égard, et pourtant un certain pincement au cœur l'animait à chaque fois qu'il songeait à lui. En arrivant dans le village caché, le Kaguya voyait son temps compté. Son nindō, guérir sa mère du Mal blanc, n'était qu'une question de temps, et un peu d'argent. Loin d'être désireux de créer des attaches avec le monde des shinobis, il considérait futile de se rapprocher avec des personnes qu'il ne reverrait jamais.

Pourtant, l'homme à la combinaison changea la donne. Il lui avait appris à lire, à écrire, ainsi que les bases du ninjutsu. Ce fut le sabreur également qui affûta les dons de sensorialité de l'Urumi, lui permettant d'exploiter son talent inné en tant que ninja. Tant de moments importants dans sa vie de ninja qui empêchèrent Shitekka de ne pas prendre au sérieux la fraternité qui s'était construite au fil du temps avec le mutique. Et de songer pourtant aux inéluctables séparations…

En attendant que son nindō soit enfin accompli, le Kaguya avait besoin de rattraper le temps perdu. Il avait récemment repris contact avec son camarade à l'épée au travers de correspondances épistolaires. Plusieurs mois s'étaient écoulés, et de nombreux évènements séparaient désormais les deux hommes : la fameuse patrouille de Shitekka, la guerre civile menée par les Hokkyokusei, et surtout l'attaque du dieu de l'Eau sur Kiri. De quoi offrir pléthore de sujets de conversation pour les deux Kirijins.

A l'issue d'un dernier échange de lettres, Saji et Shitekka convinrent de se retrouver autour d'une table de mahjong, là où tout avait commencé pour les deux hommes. Cette fois-ci, pas de risque néanmoins: loin des tables illégales gérées par des yakuzas, les retrouvailles se feraient dans l'enceinte bienveillante du Kokushimusou no Jansō. Même sur le plan du mahjong, Shitekka avait fait du chemin.

Ainsi, alors que le zénith s'affaiblissait progressivement dans le ciel brumeux de la ville éponyme, le Kaguya de sang-mêlé rejoignit le parloir tenu par le vénérable Washizu. Stationné à l'entrée de l'établissement, son regard oscillait tantôt entre la rue, donnant sur le dojo géré par son ami Saji, et les tables pour s'assurer que celle qu'il convoitait restait libre dans les minutes à venir. Après la langue des signes, celle du chakra, Shitekka tenait à engager un dialogue avec Saji à travers les tuiles, pour comprendre son parcours depuis la dernière fois.



_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Lun 19 Aoû 2019 - 22:55
D’analphabète sans talent inné pour le ninjutsu, le genin dont il se souvient avoir appris à marcher sur les arbres est aujourd’hui chuunin, et par-dessus-tout un fidèle allié de la Brume, plus qu’un allié, il pourrait aussi être considéré comme une personne avec qui il s’est lié d’amitié. L’élève travailleur et discipliné dont il connaît l’histoire, son ascendance tribale et son manque de maîtrise du ninpô auraient facilement pu le décourager, c’est avec une certaine admiration que le Sabreur masqué a pu le voir évoluer. Sur le plan de l’écriture pour commencer, puisqu’à mesure de leurs correspondances écrites, il a pu lire ses lettres sans que le sang ne s’écoule de ses yeux. Après une ellipse événementielle de quelques mois, pendant lesquels ils ont chacun suivi leur parcours respectif, ils se retrouvent de nouveau à la croisée des chemins. Pour marquer sous le signe d’un symbole leurs retrouvailles, l’aborigène a proposé de se donner rendez-vous au Kokushimusou no Jansō , un nom qui n’évoque rien au Nobuatsu, surpris de ne pas avoir pu visiter ce lieu plus tôt.

Arpentant la rue adjacente, un chemin qu’il n’emprunte jamais d’habitude, il jongle de son regard à hauteur des croisements afin de s’assurer qu’il s’approche de la bonne adresse. Il s’avère que la maison de jeu n’est pas loin, il remercie le passant pour l’avoir orienté avant de reprendre la marche. Le quartier est plutôt tranquille, l’ambiance n’est certes pas au beau fixe mais le moral reste d’acier, surtout quand on sait que ce village a enduré nombre de remous, allant d’une attaque d’organisation criminelle à un siège d’un Dieu de l’Eau. La populace peut être fière de l’habileté de ses soldats, la Brume prouvant une nouvelle fois qu’il s’agit du village militaire par excellence, en dépit des remous politiques qu’elle traverse évidemment. Quoiqu’il en soit, il est bon de profiter de ces moments de calme pour se rappeler que l’on se trouve dans une communauté, et sur quelles personnes on peut se reposer.

Shitekka fait sans doute partie de ces quelques personnes à qui le jounin accorde vraiment sa confiance, et c’est sans hésitation qu’il a accepté de le retrouver ici, dans ce jansô qui il l’espère, ne donnera pas lieu à de nouvelle course poursuite à travers les quartiers de Kiri. Arrivé en avance, l’Urumi l’attend devant l’entrée. Saji vient à sa rencontre, le reconnaissant facilement à la balafre au tracé cruciforme sur son visage et au kaparamip qui le distinguent du reste des habitants. Quant à Saji, lui aussi porte toujours son éternelle combinaison d’ébène, sa tenue de travail lui accordant une mobilité optimale. Renouveler son uniforme ne lui est pas encore venu à l'esprit.

Désolé pour le retard, ce n’est pas un quartier que je visite d’habitude…” Et il ajoute à voix basse. “J’ai hâte de commencer. Tant qu’on ne découvre pas plus tard que ce vénérable et…” Il regarde en direction de Washizu, le propriétaire des lieux qui l’accueille tout souriant. “...sympathique monsieur n’est pas un Yakuza caché.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Dim 1 Sep 2019 - 20:09
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Finalement, la silhouette charbonneuse de l'épéiste se dessina dans la ruelle où patientait le Kaguya. Impossible pour le balafré de manquer la combinaison caractéristique de son acolyte. Son visage impassible manqua de manifester un ris de soulagement à la vue du sabreur. A mesure qu'il se rapprochait, Shitekka se remémora du langage des signes avec lequel il s'apprêtait à le saluer. Cela faisait après tout un certain temps que les deux hommes ne s'étaient pas rencontrés. Par conséquent, le balafré avait cruellement besoin d'un peu de pratique pour converser avec son instructeur de lettres.

Mais, alors qu'il hésitait encore sur les mudras qu'il allait lui composer pour le saluer, Nobuatsu Saji prit les devants de la plus singulière des manières. L'Urumi aurait d'ordinaire tiqué au fait que son ami ne connaisse pas les alentours alors qu'il dirigeait le dojo situé à quelques foulées du jansō, s'il n'avait pas brisé le tabou de son mutisme. Malgré leurs récents échanges épistolaires - quoiqu'un peu rare ces temps-ci - jamais Saji n'avait fait mention de ce miracle surprenant. Pour le Kaguya de sang-mêlé, la surprise fut telle qu'il gesticula dans un mélange désorienté de langage des signes et de tremblements.

Impossible pour l'enfant de Saroruncasi de s’appesantir sur les paroles de son aîné. Sa simple parole le troublait. Parmi les victimes et les civils impactés par la Résonance, d'autres trouvaient finalement leur bonheur. Finalement, dans un sourire gêné mais néanmoins sincère, Shitekka se confia.

« Tu m'avais caché que tu pouvais te passer de signer, Saji… Décidément, tu as toujours le don pour t'entourer de mystère… Serait-ce lié à cette fameuse résonance dont tout le monde parle ? »
Après une poignée de main, les deux hommes entrèrent dans le parloir.
« Tu n'as pas à t'en faire, je connais bien le proprio. Rien à voir avec le jansō de la dernière fois, commenta le joueur. »
Le propriétaire les attendait, et Shitekka fut ravi de voir que Washizu leur avait réservé la table qu'il souhaitait. Un peu plus à l'écart des autres, la table donnait sur une fenêtre qui offrait une vue agréable de la cour intérieure des lieux. Le soleil perçait à travers la nue, donnant un certain cachet à la place choisie par Shitekka. Accompagné du patron des lieux, ils s'installèrent, tandis qu'une dernière personne compléta la tablée.

Pour cette partie, Saji serait le toimen du balafré. Une manière pour eux de reprendre leur premier affrontement dans des conditions similaires, bien que plus saines. Les tuiles furent mélangés afin de former le mur. Tandis que les pièces s'entrechoquaient dans un bruit caractéristique, l’œillade ambrée du Kaguya croisa l'imposante visière du Cavalier de Feu.

« Alors, tu deviens quoi en ce moment ? J'ai cru comprendre que tu gérais maintenant le dojo des sabreurs… »
"depuis la mort de Watanabe Shiori" aurait été la suite logique de sa remarque. Mais la disparition de la Mizukage était encore un sujet sensible aux yeux du Kaguya. A mesure que le mur s'assemblait, Shitekka s'emmura alors à son tour dans le silence qui fit défaut à Saji depuis de longues années.

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Lun 9 Sep 2019 - 16:23
Disons que je ne me lasse pas de surprendre les gens avec ma nouvelle voix. Et puis je préfère rester connu comme le Muet, je ne suis pas très amateur de bavardage.” L’air tout à fait serein, il accorde une poignée de main à Shitekka tentant de donner un sens à ce miracle dont il est témoin. Haussant les épaules, le Sabreur répond: “Oui je ne vois que cela. Et pourtant je me pose encore des questions.

Quant au soupçon du jounin sur le propriétaire de l’endroit, le Kaguya lui assure qu’il s’agit d’une connaissance et qu’ils n’auront pas à s’en faire, nul Yakuza ne viendra perturber leur partie. Tant mieux. D’un hochement de tête, il accepte de suivre Shitekka dans l’enceinte de la maison, dont l’intérieur est à peine ameublé, un décor traditionnel et un peu kitsch - en raison des statuettes et peintures bon marché colorant la pièce sans harmonie particulière mais un peu comme des souvenirs aléatoirement accumulés année après année, donnant cette impression conviviale d’être chez soi. Les deux visiteurs se réservent une table côté fenêtre rejoints par deux autres joueurs que le Sabreur salue d'un hochement de tête.

Une fois assis, il saisit une tuile dont la face est vide, le tableau blanc communément appelé 白面 bai mian. Il n’en existe que quatre dans chaque jeu et donc les chances de les collecter sont minces, toutefois cela ne l’avait pas empêché de composer un Dai Sen Gan lors de sa dernière rencontre à la maison de Yakuza. Peut-être la chance sera-t-elle encore de son côté cette fois-ci aussi. Cela signifie aussi que faire durer la partie trop longtemps pourrait lui coûter cher, ainsi, il se retiendra d’être trop gourmand et axera sa stratégie autour des combinaisons plus faciles à composer plutôt que celles rapportant le plus de points. Plongeant leurs mains dans la mêlée de tuiles, ils les arrangeant ensuite en de petits remparts d’un total de 13 pièces chacun. Tirant la première tuile, il la place à l’extrémité de sa muraille, et sans regarder davantage il se débarrasse d’un Dragon Vert sans utilité immédiate. Ne possédant aucun autre dragon et ne misant pas sur les pièces de plus haute valeur, il serait plus avisé de sa part de compter sur les tuiles-chiffres qu’il tient déjà en main.

De porte-parole je suis devenu chef des Sabreurs. J’étais apparemment le meilleur candidat aux yeux du Rokudaime.” Pas qu’il soit surpris étant donné l’activité actuelle du clan qu’il est l’un des seuls à stimuler ces derniers temps. “Mon objectif pour le moment est de recomposer les Sept. Malheureusement, presque tous les candidats échouent à l'Épreuve des Lames, nous laissant sans personne pour remplacer les anciens membres.

Il tapote du doigt la surface matelassée de la table, trahissant une pointe de nervosité.

Qu’en est-il des Kaguya? Maintenant que vous avez un nouveau chef de clan… ” Une question posée avec détachement, Saji étant encore loin de se douter du lien de parenté entre Renzaburô et l’Urumi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Mer 11 Sep 2019 - 23:19
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Le bruit des tuiles qui s'entrechoquent entre elles, puis le silence impérial qui règne autour de la table. Cette ambiance, Shitekka en avait presque fait son quotidien. Depuis son arrivée à Kiri, où le mahjong constituait un passe-temps idéal pour arrondir les fins de mois, il avait aujourd'hui de sa passion une seconde profession. Ce fut donc avec une grande assurance que le Kaguya métissé fit face à son instructeur. Pourtant, toute cette assurance vola en éclats quand Saji s'enquerra des relations entre son disciple et sa famille maternelle. L'Urumi se serait bien passé de parler une fois encore de son grand-père. La seule évocation de son titre ou de son prénom suffisait à lui donner la nausée.

Cette question assassine fit perdre l'espace d'un instant la concentration de Shitekka. Lorsque ce fut son tour, il hésita à piocher, tant l'interrogation le troubla. Il essaya de garder son calme, jeta un regard à Saji, puis reprit. Son visage tentait tant bien que mal d'afficher un air neutre et décontracté.

« Oh tu sais… depuis la mort de Shyko-nispa, ça a bien changé. Mon grand-père veut remettre la jeunesse Kaguya sur le droit chemin. Le respect des traditions, des valeurs guerrières du clan, tout ça. »
Il commenta l'idéologie de son ancêtre avec détachement. Si sa voix couvait une pointe de cynisme, le Chūnin de Kiri tenait surtout à passer à autre chose au plus vite. Outre le risque d'être déstabilisé à la moindre prise de décision, Shitekka préférait éviter de révéler son opinion au grand public. Surtout quand la menace perpétuelle d'être sous écoute l'affligeait depuis sa mission de patrouille. Plutôt que de s'étaler sur le sujet, l'Urumi préféra alors rebondir sur la déclaration précédente de son homologue ninja. Il se défaussa d'une de ses tuiles, puis laissa la main à Washizu.
« Je te souhaite bon courage dans ta nouvelle fonction. Je ne doute pas un instant que tu sois capable de reconstituer un groupe semblable à celui qui a libéré l'Archipel. »
Ironie, quand on sait que les Kaguya avaient également contribué à la vague émancipatrice aux côtés des Yuki et des sabreurs. Et qu'aujourd'hui Renzaburō s'employait à restaurer la gloire d'antan, voire l'amplifier, en appliquant son idéologie conservatrice. En parallèle, Shitekka préféra adopter un style de jeu proche de la politique de son grand-père. Plutôt que d'innover, il décida de rester sur une tactique traditionnelle en début de jeu. Afin de jauger le niveau de ses adversaires, il campa sur ses positions, et ne laissa que des miettes se répandre dans sa rivière. Autrement dit, une défense absolue. Ainsi, lorsque Washizu s'écrasa contre le rempart imparable que représentaient la main et la rivière de Shitekka, ce fut bien rapidement au tour de Saji. L'occasion pour le Kaguya de jeter son dévolu sur son toimen, afin de déterminer quelle stratégie le Sabreur pas si Muet que ça appliquerait.

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 15:09
La question se voulant plutôt anodine, histoire de débuter la partie sur de menus bavardages, il se trouve que le Nobuatsu vient de réveiller des sentiments désagréables auprès de son élève Urumi, dont le regard se trouble légèrement à l’annonce du chef de clan. Peut-être est-il peu ouvert à parler de cette communauté dont il se sent marginalisé, et qu’il se considère plus proche de sa tribu aborigène. Pourtant ce n’est pas quelque chose qui semble l’avoir gêné auparavant. Un autre élément a perturbé son flux émotionnel, serait-ce l’identité du chef de clan? Le toimen du Sabreur lui répond avec détachement, rappelant la sombre disparition de Shyko, dont l’oeuvre pacifiste avait bousculé bien des traditions chez les siens. L’homme tout du moins, était en bonnes relations avec le chef des Sabreurs, qui l’avait rencontré et amélioré son style de combat après qu’ils se soient confrontés - un duel qu’il avait perdu mais qu’il l’avait rendu plus conscient de ses lacunes.

Plus que son chef de clan, Shyko était le mentor de Shitekka. Heureusement, Shitekka a su voler de ses propres ailes en devenant chuunin, et se dispenser des enseignements de son Nidaime senseï, lequel est fier de voir son élève se faire une place dans ce village dans lequel il se sentait étranger. Ce malaise, il l’avait communiqué contre son bon vouloir, sous l’effet de l’ébriété dans le Cheval Aqueux, le verre de trop l’ayant fait cracher ses quatre vérités sur son identité de sang-mêlé. Et c’est encore abruptement que l’Urumi lui apprend son lien de parenté avec le chef de clan Kaguya. Reculant sur sa chaise, le Nobuatsu distrait son regard de son muret de tuiles, intrigué par cette révélation.

Oh, tu ne m’as jamais parlé de ça... tu es donc le petit-fils de Renzaburô. Vous devez sacrément vous amuser lors des dîners en famille.” Repensant au caractère stoïque du vénérable, il appréhenderait de rester seul en tête-à-tête avec lui, il ne serait sûrement pas du genre camarade de boisson, mais plutôt celui qui refuserait et te dirait pourquoi elle n’est pas bonne pour ta santé avant de t’informer pour ta gouverne que tu mourras dans moins de dix ans d’une cirrhose du foie. “Il doit être fier du shinobi que tu es devenu. Avec ce que tu as démontré lors de l’attaque de Sanbi, ça ne m'étonnerait pas qu'ils te donnent une promotion.

La rivière se remplit, le shimocha ne donne rien qui puisse intéresser le Sabreur, ce dernier se contente de piocher et d’ajouter la nouvelle tuile à son jeu, pour peut-être tirer profiter d’une autre tuile isolée. Dans la même logique que lors de son dernier tour, il se défausse d’un Vent de l’Ouest, ne provoquant aucune réaction des autres joueurs. Au tour du suivant, le 4e joueur s’étant ajouté à la partie avec le propriétaire, il ajuste sa paire de lunettes avant de se lancer. Lui non plus ne prend aucun risque et défausse un Vent de l’Ouest, considérant que ses probabilités de compléter ne serait-ce qu’une paire sont bien trop minces maintenant que Saji a révélé le sien.

Hum. Cette manche s’annonce corsée...” Un pronostic qui s’appuie sur une main ne comprenant pour le moment qu’une seule suite. Peut-être que les tours suivants se joueront en sa faveur. Après tout, il détient pour l’instant deux paires qui lui permettrait de faire un pong sur l’un de ses adversaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Dim 29 Sep 2019 - 19:21
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

La parenté reliant entre Shitekka à Renzaburō n'était pas un sujet tabou, mais presque, à en juger le regard fuyant du bâtard. En ouvrant la conversation sur un tel sujet, son instructeur avait fait la mauvaise pioche. Ce qui ne l'empêcha pas de poursuivre la discussion plus loin. Le cynisme se mêlait désagréablement à l'ignorance pour Shitekka, qui aurait préféré l'espace d'un instant que son ami ne soit libéré des entraves du mutisme. À cet instant, son esprit dérivait entre la partie et ses retrouvailles avec Saji. Il lui paraissait ainsi peu évident de placer le curseur entre ironie et sincérité de la part de son camarade sabreur. À défaut de viser juste, l'enfant de Saroruncasi préféra rester dans le flou.
« Ça, je sais pas. Tout ce qu'il souhaite, c'est que je sois un bon Kaguya qui prêche les valeurs du clan. Ça ne m'étonnerait pas qu'il considère mes efforts contre Sanbi comme un "simple devoir" que n'importe qui devrait accomplir. »
Le ton employé par le Chūnin écartait toute forme de complainte. Shitekka était plus dans la remarque, que dans la lamentation. De toute manière, il n'attendait pas d'éloges de la part de son chef de clan. L'aborigène rangea sa langue bien acerbe par la suite. Dans ce parloir, il était un peu comme chez lui. Mais ça ne l'empêchait pas de risquer d'être épié. La crainte d'être traqué par une police secrète clanique restait vive, des mois après la patrouille l'ayant conduit à rencontrer Hanae. Afin que son anxiété morbide n'affecte pas sa partie, Shitekka se cloisonna à nouveau derrière un visage neutre. il ne laissait transparaître plus aucune émotion à présent, si ce n'était pas celles trahissant sa concentration légendaire.

Lors des premiers tours, rien ne vient mettre à rude épreuve les dons du Kaguya. Il s'agit de ce moment pénible où chaque joueur se défausse des honneurs, à défaut de pouvoir envisager une paire avec ces tuiles. À son tour, le balafré se prêta au jeu, en nourrissant sa rivière avec un dragon blanc. Une tuile qui, sans qu'il ne s'en rende compte, avait une grande valeur pour Shitekka. Ce fut avec cette même pièce qu'il parvint à mettre en déroute des yakuzas lors de sa première rencontre avec Saji.

Quelques tours passèrent. Après avoir cédé leurs honneurs, chacun se mit en tête de renforcer sa main. Le Kaguya, fidèle à ses habitudes, adopta une stratégie extrêmement défensive, ne défaussant aucune tuile pouvant aider ses adversaires. De cette manière, il observait dans un premier temps le jeu afin de s'adapter en conséquence. Cependant une telle stratégie comportait des risques, et le principal résidait dans la difficulté à construire une main exploitable. Les tours se succédaient, et Shitekka prenait son mal en patience. Washizu avait bien avancé, tandis que le quatrième jour avait cédé aux appels pour accélérer la construction de sa main.

Malgré son retard apparent, le Kaguya restait confiant : ce n'était pas les premières parties qui déterminaient l'issue du jeu. Aussi bien en tant que joueur de mahjong que ninja, Shitekka avait appris à cultiver l'art de la patience. Et à défaut de révéler tout son potentiel sur la table, l'Urumi décida de montrer à son nidaime sensei son évolution dans l'art de la sensorialité.

« Il est temps que je te montre les progrès que j'ai fait, Saji. »
Alors qu'il piochait une nouvelle tuile, Shitekka se concentra sur sa circulation de chakra. Sa respiration devint plus profonde, plus lente. Soudain… plus rien. Le vide spirituel. Ce fut comme si Shitekka venait de mourir… en tout cas au niveau de son chakra. Le Kaguya parvint à effacer toute trace de sa signature de chakra. Il paraissait difficile à ce dernier d'inviter son ami masqué à constater l'activation de ce jutsu sans éveiller les soupçons d'une complicité dans la partie. Aussi, il compta sur la curiosité et la clairvoyance du sabreur à la visière pour s'en rendre compte sur la seule base de la déclaration du Chūnin.


Spoiler:
 

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Lun 14 Oct 2019 - 17:35
Même avec les meilleurs efforts du monde de son interlocuteur, Saji peut sentir une certaine réserve, que ce soit dans le temps qu’il met à formuler sa réponse trahissant un certain manque d’enthousiasme ou de spontanéité - ou bien qu’il est juste trop concentré sur la partie pour répondre sur des sujets personnels en présence d’autres invités, le jounin accepte la réponse de Shitekka d’un hochement de tête avant de plonger son regard sur les tuiles entre ses mains. La partie, comme il l’a précédemment annoncé, serait relativement difficile à disputer dans la mesure où son kamicha, le gérant du parloir en personne, fait montre de son expérience dans l’art du mahjong. Ainsi lui-même se montre peu généreux envers son voisin de droite, qui se montre plus audacieux et impatient de construire sa main, puisqu’il a réussi à piéger Washizu avec un pong.

Sautant alors le tour de Saji pas seulement une fois, mais à deux reprises. A croire que les deux joueurs étaient de mèche, c’est maintenant au tour de Shitekka de s’adresser à son toimen, en lui déclarant qu’il avait fait des progrès depuis la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés. Le contexte veut qu’il parle du mahjong, naturellement, mais en le voyant tirer sa nouvelle tuile, le senseur masqué se rend compte que la signature de chakra faiblit jusqu’à complètement s’évanouir. Une prouesse qui rend fier le jounin, sachant qu’il est celui qui l’a en quelque sorte lancé sur la voie du Kanchi Taipu.

En effet. Savoir dissimuler sa main une chose...” Levant une tuile d’entre ses doigts, le Sabreur dépose avec une confiance qui se lit à travers la virulence du geste, un cinq de bambou. “... encore faut-il savoir lire dans le jeu des autres.

Silence dans le parloir, le quatrième joueur marque son étonnement en figeant son regard sur la tuile jetée dans la rivière, revient sur sa main en confirmant bien qu’elle n’entrait pas dans celles qu’il convoitait dans son plan de jeu. Ni lui ni les autres ne réagissant, il pioche à son tour, hébété par cette dernière défausse qui aurait pu s’avérer fatale pour le jounin. Ce dernier a pratiqué suffisamment de parties pour lire dans la rivière de ses adversaires. Il s’agit d’une des façons les plus basiques pour ne pas tomber dans le piège des autres, ou de se tromper dans sa défausse.

A ceci près que la tuile de bambou était vraisemblablement dans les tuiles que son shimocha recherchait, ou du moins dans les “tuiles à risques” puisqu’il s’était précédemment défait d’un 2 et d’un 6 de bambou, signifiant qu’il était probablement en possession d’un 3 et d’un 4 de bambou et en besoin d’un 5. Coup de bluff ou erreur de sa part, difficile de lire dans son regard quand il arbore un masque intégral. La partie devient de plus en plus tendue et les défausses plus hésitantes vers la fin de la manche, jusqu’à ce que celle-ci se termine sur une victoire inattendue par tsumo de Washizu, qui a construit sa main en toute discrétion et en optant sur une combinaison simple sans valeur adittionnelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Dim 20 Oct 2019 - 17:47
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

La partie atteignait dorénavant un moment critique. Au gré des alternances entre pioche et défausse, les quatre joueurs avaient progressivement construit une main dans le but d'annoncer un tsumo. Un rapide coup d’œil sur les rivières respectives de ces joueurs indiquait qu'à présent s'approchait de plus en plus de ce tsumo. À la manière d'un entonnoir, la marge de manœuvre de chacun se réduisait pour pouvoir s'approcher de la victoire sans l'offrir à l'autre. De son côté, au prix de sa stratégie défensive, Shitekka accusait un certain retard sur ses adversaires. Mais cela lui permit de mettre en lumière l'agressivité globale de ses opposants, Saji inclus.

Avec un pareil climat, impossible pour Kaguya de rester passif aussi longtemps. Sa phase d'observation approchait bientôt à son terme, de toute manière. Il profita néanmoins de ces derniers tours passés à élaborer une défense imparable pour faire montre de ses progrès en sensorialité auprès de son nidaime sensei, qui indirectement complimentait son jutsu. Dans le même temps, le Cavalier de Feu en profita pour souligner l'importance de la lecture du jeu de ses adversaires, ce qu'il démontra en pratique. Au prix d'une défausse risquée, il parvint finalement à ajouter sa tuile à la rivière sans réaction d'autrui.

Jouer avec les limites relevait d'un certain niveau auquel Shitekka essayait de prétendre à un niveau compétitif. Il était plaisant par conséquent pour lui d'affronter quelqu'un de la trempe du Nobuatsu. L'enfant de Saroruncasi n'osait pas se l'avouer, mais à force de fréquenter les parloirs, il n'était plus uniquement question de jouer dans le seul et unique but d'accomplir son nindō. Le mahjong riichi devenait de partie en partie une réelle passion qu'il se plaisait à entretenir au gré des paris.

Suite à cette action, le Kaguya évalua sa main. Il était à une tuile d'être tenpai, malgré la difficulté à construire un jeu compétitif. En parallèle, tous les regards étaient tournés vers Washizu, dont la rivière semblait indiquer qu'il était déjà en tenpai. Malgré sa visière, la tête du sabreur tournée vers la défausse du tenant des lieux montrait que Saji accordait une importance toute particulière. Mais ce qu'il ne savait pas forcément, c'était quelle tuile le vieil homme attendait. Grâce à son expérience, et ses nombreuses parties jouées en compagnie de Washizu, Shitekka connaissait les habitudes du joueur. Il s'attendait par conséquent à ce que le propriétaire termine la manche sur l'une des tuiles défaussées par Saji, à en juger sa rivière.

Voir Saji subir un ron de la part du vieillard ne convenait pas au Kaguya. Cette bataille se jouait uniquement entre lui et le Nobuatsu. Qui plus est, le capital sympathie de l'homme masqué empêchait le balafré de le laisser se faire avoir aussi facilement en dépit de son excellent niveau de jeu. Cependant, une question se posait : comment lui indiquer quelle tuile attendait Washizu ? Il paraissait évident qu'un signal physique, comme un geste ou un bruit alerterait aussitôt Washizu et le dernier joueur. Surtout Washizu, qui en sa qualité de gérant des lieux, et de son âge avancé, était habitué des arrangements entre joueurs. Pour le Kaguya, il fallait donc ruser à un niveau supérieur. Mais quel signal utiliser ?

C'est en repensant à la technique qu'il employa plus tôt que le shinobi trouva une solution. Ainsi, lorsque ce fut son tour, Shitekka annula son jutsu. L'instant d'après, tandis qu'il piochait, il activa à nouveau sa technique pour supprimer sa signature de chakra. Il recommença l'opération autant de fois que possible le temps de réfléchir. L'exercice était compliqué, mais pas hors de portée pour un être doué de naissance pour la sensorialité. À mesure que le temps s'écoulait, le Kirijin commença à mieux prendre en main cette alternance entre extinction du chakra et rupture de la technique. L'intervalle entre les deux actions se réduisait, et devenait plus régulier. Il ne restait plus qu'à faire passer le message.

« Comme tu dis, Saji, commenta Shitekka, revenant sur la déclaration précédente de Saji. »
Ce tour-ci, l'enfant de Saroruncasi n'hésita pas à tenter une défausse risquée. Pour cause : il connaissait lui aussi plus ou moins les mains de ses adversaires. Il avait estimé également ses chances de gagner le tour plus faibles que Saji, le motivant davantage à se sacrifier au profit de son ami. Alors que ses doigts amenèrent progressivement l'une de ses tuiles en bout de rivière, le Kaguya intensifia soudainement le rythme. À cet instant précis, la main du balafré passait juste à proximité d'une tuile bien particulière : le sept de cercle. Cette même tuile que recherchait Washizu. Après avoir terminé sans embûches sa défausse, Shitekka porta un regard neutre auprès de son camarade shinobi, puis laissa la main au quatrième jour. Il espérait à présent que le message était passé auprès du Kanchi Taipunin.


Spoiler:
 

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Jeu 24 Oct 2019 - 2:17
La première manche remportée par le tenant du parloir. Le vent de l’Est revient par la suite au joueur à la droite du dealer précédent. Les tuiles sont remises en jeu au centre de la table, le tout mélangé pour constituer promptement une nouvelle forteresse de laquelle chaque joueur re-pioche sa main de départ. Le climat de la partie prend une autre tournure quand chaque joueur se montre plus agressif que la manche précédente, le Kaguya donne le ton en faisant preuve d’initiative montrant moins de retenue dans ses défausses, c’est probablement qu’il privilégie désormais la qualité de sa main. Maître et élève cessent de dialoguer pendant un long moment, afin de ne pas perdre le fil des défausses plus opportunes de tout un chacun, prêts à les picorer à coup de pong ou de chi. Le quatrième joueur à défaut d’être connu que de Washizu, ne reste pas figurant bien longtemps puisqu’il n’hésite pas à conquérir les tuiles sur la rivière. De quoi inquiéter ses adversaires qui eux aussi méditent sur le meilleur moyen de finir sur un tsumo.

C’est maintenant au joueur de l’Ouest, Saji, qui prend son temps sur ce tour-ci. La situation est délicate, puisque la chance n’a pas été avec lui durant ce début de manche où il s’est défaussé d’une tuile de neuf de bambou, qui fait partie de ces valeurs extrêmes qui sont rarement intéressantes si elle ne sont pas immédiatement combinables à une autre tuile. Lors de cette pioche, le mur lui donne encore un neuf de bambou. Un coup de malchance arrive très fréquemment quand on joue au mahjong, et il faut savoir palier à ce genre de malchance en tentant de combler son retard avec un peu d’astuce, et beaucoup de patience. Le Nobuatsu abandonne donc une deuxième fois de suite la maudite tuile, en espérant pour que ses prochains tours soient davantage à sa faveur.

Au milieu de la partie, le jounin parvient à remonter la pente en comptant sur des suites plutôt que des brelans, en espérant finir sur un pin-fu avec une paire d’as de caractères. Tel est le plan. Quant à Washizu, à en juger par sa rivière, il n’est pas loin d’être en position de tenpai, s’il ne l’est pas déjà. En tant que kamicha, il faut donc que Saji fasse attention à ne pas faire de faux pas, au risque de se faire sanctionner par un ron. Alors qu’il est dans sa réflexion, quelque chose vient chatouiller les sens du Sabreur, sentant une émanation de chakra flétrir et reparaître aussitôt. Agacé par cette disruption de sa concentration, il remarque enfin que ce “bruit” vient directement de son toimen Shitekka. Les impulsions de chakra se répètent, c'est que clairement, le balafré persiste à capter l'attention de son vis-à-vis, toutefois ces signaux si on peut les appeler ainsi, demeurent absolument inintelligibles. Chercherait-il à le déconcentrer? Il pioche.

Un sept de cercle.

Jetant un rapide regard sur la rivière de Washizu, Saji en déduit qu'il attend probablement un cinq de bambou. En se basant sur cette anticipation erronnée, il se sépare de la tuile qu'il vient de tirer, un choix qu'il regrette immédiatement lorsqu'un sourire mesquin se lit sur le visage du vieux gérant. Ce dernier abat ses cartes en annonçant le ron. Une défaite cuisante pour le Sabreur qui a visiblement des difficultés à lire à travers le tenancier gagnant pour la deuxième fois consécutive. Les trois autres joueurs n'ont pas besoin de se passer le mot pour être d'accord sur le fait que Washizu est désormais l'homme à abattre.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Jeu 31 Oct 2019 - 15:47
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Avec cette indication dissimulée, Shitekka espérait de tout coeur que son nidaime senpai parvienne à percer à travers la stratégie du propriétaire des lieux. Malheureusement, la tentative bien trop maladroite du ninja senseur fut insuffisante pour faire passer le message souhaité auprès de l'homme à la visière. Il piocha la tuile de la victoire pour Washizu, et plutôt que de la conserver, s'en débarrassa, octroyant l'opportunité idéale de conclure sur un ron. Alors que la tablée commença à mélanger à nouveau les tuiles, le Kaguya de sang mêlé soupira. Non pas suite à l'avancée que venait de prendre Washizu, mais bien face à son échec personnel. Il avait tenu à faire montre de ses progrès en matière de sensorialité, et le voilà qu'au final il laissait Saji se faire dominer par le gérant du parloir. En bon pessimiste, il alla jusqu'à culpabiliser. Après tout, qui sait, sa manœuvre à base de signaux de chakra avait peut-être induit en erreur Saji.

Bien qu'il décida d'abandonner sa stratégie défensive, Shitekka conserva un air très concentré et silencieux. Bien plus que quiconque autour de la table. Il s'en voulait d'avoir raté. Perfectionniste, il allongea son temps de réflexion à chaque tour par la seule faute du remord qui le poussait à songer encore et encore à son erreur. Malgré la pénalité qui lui pendait au nez si jamais l'un des deux autres joueurs le grillait, l'Urumi n'envisageait pas de rester sur un échec.

Malgré la soif de faire ses preuves devant son ami et instructeur, le balafré prit son mal en patience. Il restait un joueur de mahjong avant tout. La partie reprit son cours, et de pioche en pioche, chacun reconstruisit son jeu. Shitekka fit cette fois preuve de son talent inné pour le mahjong riichi, sans abuser du ninjutsu. À son tour, il se montra capable de lire correctement la main de ses adversaires en se basant sur leur rivière. Les défausses très risquées qu'il réalisa en était la preuve parfaite. Cela lui permit à plusieurs reprises de remonter au score rapidement, là où précédemment il prit le temps d'analyser ses adversaires. Mais force était de constater que Washizu conservait la tête du podium : il devenait l'homme à abattre.

Cette avance insoupçonnée fit grincer des dents le Kaguya. Lui envisageait une confrontation à sens unique l'opposant uniquement à Nobuatsu Saji. Il n'avait pas considéré l'éventualité de devoir composer avec son ami Washizu. Le quatrième joueur, un quadragénaire dégarni qui profitait des lieux pour se détendre, se défendait bien, mais sans plus. Ainsi, les parties se succédèrent, au cours desquelles à plusieurs reprises les mains infructueuses de chacun amplifièrent l'attente d'un tsumo.


Ce moment arriva plusieurs manches plus tard. Une situation similaire se présentait à Shitekka et ses antagonistes. Il ne lui manquait plus que deux tuiles pour prétendre à un tsumo. Saji ne devait pas être bien loin non plus. Soudain, Washizu sentit la chance tourner en sa faveur et jeta un bâtonnet blanc pour déclarer un riichi. Il ne lui restait plus qu'à cueillir la tuile qui concrétiserait en points cette annonce. La pression monta d'un cran autour de la table, en particulier pour le Kaguya. C'était le moment de donner le meilleur de lui-même.

Lorsque son tour arriva, il prit bien le temps de décortiquer la situation. Au vu de la rivière de Washizu, de ses habitudes de jeu et des doras en présence, il paraissait évident que le propriétaire des Treize Orphelins avait pris le soin de faire mûrir sa main pour attendre un neuf de bambou. Manque de chance pour Shitekka, ce dernier n'avait à aucun moment put se défausser de cette tuile. Impossible pour lui de répéter le même tour de télépathie primaire qu'il improvisa pour Saji. Le balafré avait donc besoin d'un autre signal pour communiquer la tuile qui pouvait donner la victoire à Washizu.

Dévoré par le temps qui s'écoulait, et le regard des joueurs qui convergeaient dans sa direction, Shitekka réfléchit jusqu'à surchauffer. L'enfant de Saroruncasi repensa alors à sa première tentative. Une série de signaux confus, traduisant l'affolement d'un ninja essayant de se servir de ses facultés de sensorialité de manière inédite. Il avait cherché à intensifier l'alternance entre émission et disparition de signature de chakra de manière à attirer l'attention de Saji. En repensant à cette étape d'émission, le Kaguya constata quelques lacunes qu'il décida d'approfondir lors de sa nouvelle tentative. Feintant de réfléchir à son prochain coup, qu'il avait depuis longtemps étudié, il prit une grande inspiration.

Plutôt qu'agir activement sur sa signature de chakra uniquement dans le but de la faire disparaître, l'Urumi se focalisa également sur le renfort de son énergie. Cela lui demanda un effort supplémentaire, d'autant qu'il s'était auparavant déjà épuisé à jouer avec sa signature de chakra. Résultat des courses : sa signature de chakra oscillait de manière plus significative. Comme précédemment, les signaux furent au début confus, mais à mesure que le Kaguya se concentra, il parvint à alterner de manière périodique chaque étape.

Il fallait maintenant faire vite. Le kamicha de Shitekka s'impatientait. Ses doigts serpentaient à travers son mur pour en décortiquer chaque tuile avec frénésie. Au même moment, une goutte de sueur perla sur le front du ninja senseur. Il était temps de transmettre son message auprès de son toimen. Après s'être assuré que son signal fut suivi attentivement par Saji, il porta un discret regard à son attention, avant de modifier sa signature de manière à former le message suivant :

▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄
Par précaution, le Kaguya s'assura de diffuser ce message lentement, avant de le répéter deux fois. Il ne tenait pas à reproduire les erreurs de sa première tentative. Puis, après avoir altéré sa signature de chakra, le balafré laissa cette dernière revenir à la normale, alors qu'il sacrifia une de ses tuiles de bambou. Le message était on ne peut plus clair. C'était en tout cas le maximum que pouvait faire Shitekka à son niveau. Le tour du dégarni se suivit naturellement, laissant le Chūnin espérer que sa stratégie serait payante cette fois-ci. Tout reposait dorénavant entre les mains de Nobuatsu Saji.


Spoiler:
 

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Lun 18 Nov 2019 - 17:08
Incapable de lire à travers les mimiques du gérant du parloir, Saji se trouve en porte à faux, réfléchit à un moyen de contrer la domination incontestable de Washizu sur les premières manches. A ce rythme, il est certain de creuser la distance. Les tuiles et redistribuées aux quatres coins de la table. Des manches gagnées à gauche, des manches gagnées à droite, et votre serviteur revient lui aussi dans la partie en dépit de ses difficultés à arrêter l’avancée de Washizu. C’est lors de ce énième round que Saji se retrouve avec une main qui commence bien, et c’est déjà bon signe. Deux brelans déjà constitués et une paire de dragon rouge qui pourrait lui servir de paire d’honneurs, ou de brelan au cas où. Tous les éléments sont là pour lui assurer la victoire, mais c’est sans compter le jeu de ses adversaires qui feront tout pour lui mettre des bâtons dans les roues. Son regard se lève sur son disciple en face de lui, plus concentré que jamais.

Une expression qu’il a l’habitude de lire quand il le prend sous son aile lors des sessions de lecture de jadis. Les yeux du Sabreur zigzague ensuite entre la gauche et sa droite, Washizu et le quatrième joueur. Le gérant du parloir aurait besoin de ce round afin de confirmer son avance fulgurante, quant au quatrième joueur, il reste encore à émerger dans cette partie fortement disputée où Shitekka, Saji et Washizu mènent une bataille de haute volée. Malheureusement pour lui, chaque tentative quasiment est aussitôt désamorcée par la lecture parfaite de l’Urumi, ne se défaussant guère des tuiles qu’il convoite, il se voit obligé de ne compter que sur un tsumo.

En somme, une partie dont le victorieux se déciderait entre Saji, Shitekka et Washizu… Le lit des rivières se remplit à mesure que les joueurs se défaussent de leurs tuiles respectives. L’homme au masque voit le dragon rouge être mis en jeu mais se retient de faire le pong, préférant conserver sa paire d’honneur pour le moment. Si le début de jeu est timide, le reste de la manche voit le tenancier du parloir priver Saji d’une autre tuile. Visiblement, quoi qu’il tente, il sera impossible pour lui de se sortir de ce piège psychologique tendu par Washizu, un joueur professionnel endurci par ses dizaines d’années de pratique du mahjong.

Sa vision du jeu et sa capacité à contrôler sa gestuelle, il ne laisse visiblement rien échapper. Tapotant nerveusement la surface de la table de ses doigts gantés, le Sabreur masqué ne voit d’autre moyen de l’emporter qu’en tentant de tricher. Il connaît bien quelques techniques pour remplacer les tuiles notamment la technique de la chenille, mais il est loin d’être un expert en la matière. Il lui faudrait en outre passer la détection du gérant du parloir dont l’oeil ne manquerait pas de traquer les moindres faits et gestes durant la partie. Aucune chance qu’il parvienne à tromper sa vigilance.

A ce moment précis, son toimen Shitekka refait des siennes en interférant avec des signaux de chakra. La première question venant à l’esprit du jounin est: pourquoi? Essaie-t-il de lui dire quelque chose? En tant que chef du Kyôi, Saji a naturellement étudié toutes sortes de langages codés, et l’un des plus courants étant le morse. Un langage d’aveugle qui s’ajoute à celui de sourd-muet. Pour autant, la succession de notes ne veut absolument rien dire, si ce n’est que Shitekka tente de lui faire passer un signal. On connaît le morse ou on ne le connaît pas. Il faudrait donc que l’Urumi se montre plus imaginatif que ça s’il souhaite rendre ses signaux intelligibles.

Remarquant que quelque chose se trame, les yeux perçants de Washizu s’arrêtent sur l’homme en combinaison dont le tour n’est toujours pas terminé, il semble pensif, et s’il n’avait pas le masque sur le visage, sûrement aurait-il remarqué à la direction de son regard la connivence entre lui et son toimen. Jouant le tout pour le tout, Saji se défausse d’une tuile de trois de bambou, une des tuiles que son shimocha attendait probablement. Claquant la tuile contre la table avec confiance, quelques instants de silence s’écoulent avant qu’il ne pousse un soupir de soulagement. En espérant qu’à son prochain tour également, il ne fasse pas de faux pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Ven 13 Déc 2019 - 22:18
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Shitekka s'infligeait une pression double en jouant avec le feu aux côtés de Saji. Tout en essayant de rester dans la course sur la table de mahjong riichi, il tentait aussi de transgresser un des principes de base du jeu en offrant son aide à son camarade masqué. Un challenge à la hauteur d'un amoureux du risque, et des jeux d'argent complexes comme Shitekka. Mais pour parvenir à un tel numéro d'équilibriste, l'enfant de Saroruncasi peinait à avancer sur la corde raide qui séparait la bataille des tuiles de celles de la télépathie. Certains autour de la table pourraient songer que le balafré suait sous l'effort de la concentration sur la partie. Ils n'avaient pas entièrement tort. Mais la majeure partie des ressources mentales du joueur professionnel étaient alloués à l'unique élaboration d'un message de signaux de chakra destinés au sabreur.

Cette fois-ci, il en était persuadé, ce nouveau message suivant une logique de signaux courts et de signaux longs allait marcher. L'Urumi ne se voyait pas échouer à nouveau. Son plan paraissait trop bien élaboré, et sa confiance vers l'homme à la visière trop grande pour qu'il faillisse. Cependant, la compréhension de Saji avait ses limites, et alors que le Kaguya faisait de son mieux pour communiquer à son maître de lettres le danger que représentait la tuile du neuf de bambou, ce dernier sembla ignorer le message de Shitekka. Il n'espérait de réponse de sa part, mais il aurait été utile à cet instant de pouvoir partager le ressenti de son sensei à cet instant précis. Par chance, la vision de jeu de Saji lui permit de se défausser de la bonne tuile, et ainsi, d'empêcher Washizu de terminer la manche.

Un léger soulagement envahit le Kaguya, face au sentiment d'échec qui le submergeait après son message. Se sachant perdu d'avance, avec ses deux tuiles de retard, le Kirijin fut cependant surpris de constater que le quatrième homme de la partie emporta finalement la manche, la chance lui souriant au nez et à la barbe des trois autres participants. L'occasion parfaite pour marquer une courte pause le temps de rafraîchir les esprits ébouillantés par la tension de ces quelques manches.

Cette pause fut particulièrement appréciée par le ninja senseur, dont les nerfs chauffés à vif avaient besoin de prendre l'air. Il indiqua alors à Washizu qu'il sortait devant le parloir et invita Saji à le suivre pour "discuter entre vieux amis". Installé contre l'une des fenêtres de l'établissement, le dos du Kaguya cachait son visage, mais surtout ses mains. Et tandis qu'il commentait les coups réalisés au cours des différentes parties de vive voix, ses mains signaient une toute autre conversation. Discrètement, et donc péniblement, le Kirijin communiquait au nez et à la barbe de Washizu, certainement occupé à faire le tour de son parloir.

Malgré son calme apparent, Shitekka avait du mal à cacher quand son orgueil était piqué à vif. Il ne désirait en aucun cas rester sur un échec. Il souhaitait accomplir le challenge qu'il s'était fixé à lui-même. L'envie de poursuivre sa tricherie était d'autant plus forte qu'il sentait avoir touché du doigt quelque chose d'inédit en matière de sensorialité. Une avancée majeure, qu'il désirait partager aux côtés de celui à qui il devait beaucoup.


Spoiler:
 

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 1:38
Ce n’est malheureusement ni Shitekka ni Saji qui met fin à la série de victoires consécutives du gérant du parloir, mais le quatrième participant dont la chance lui sourit enfin et qui lui permet de réduire l’écart avec le reste de la table, ce qui offre en outre un peu de répit aux autres ne sachant quelle stratégie adopter pour inverser la tendance. Le jounin a bien une idée, après avoir vu son toimen lui lancer des signaux de chakra depuis tout à l’heure, il souhaite probablement communiquer avec lui. Ce qui oblige le Nobuatsu à trouver d’autres moyens pour se communiquer l’information discrètement, sans éveiller les soupçons de Washizu.

Si l’Urumi ne sait pas encore faire usage du morse, alors il devrait l’apprendre… pendant la partie, même si cela peut paraître ambitieux pour Shitekka qui n’a pas la faculté d’employer la télépathie pour dialoguer clairement avec Saji, celui-ci tâchera de lui poser des questions ne nécessitant que des réponses simples et à choix multiples. Pour avoir été son enseignant depuis ses débuts en tant que genin, il sait très bien que son disciple comprendra et retiendra assez vite les bases du morse.

La dissimulation du chakra est un jutsu sensoriel relativement basique, mais l’employer avec une telle régularité et souplesse relève du talent… Dire qu’il est celui qui l’a introduit à ce domaine si complexe et pointu. Cette idée ravit un sourire sur le visage du Sabreur, lequel se lève après l’invitation de son ami à le suivre vers l’une des fenêtres, sous prétexte de bavarder alors qu’en réalité ils en profiteraient pour échafauder un plan au nez et à la barbe de Washizu qui profite de cet intermède pour voir les clients. S’exprimant via le langage des mutiques, Shitekka partage sa frustration avec son camarade auprès de qui il demande conseil pour la suite.

Nous allons improviser. Si on ne connaît pas un langage, il est toujours possible de s’en inventer un, temporairement. Voilà comment on va procéder: je te parlerai via télépathie afin de te demander la tuile qu’attend Washizu: un signal pour dire “positif”, deux pour dire “négatif”, de même je te demanderai le chiffre des tuiles il te suffira de donner le nombre grâce aux signaux, pour ce qui est des familles tu me confirmes par un ou deux signaux. Pour les dragons, aussi.

Il ne s’agit certainement pas de l’idée du siècle, mais au moins ils se comprendront au lieu de s’envoyer des messages n’ayant ni queue ni tête. La partie reprend lorsque Washizu est de retour à la table. Saji retrouve sa place face à Shitekka, les tuiles sont re-distribuéeses et les murs rapidement formés pour cette manche. Cette dernière s’avère relativement apaisée de part et d’autre, des pong par ci, des chow par là. Plus les défausses passent, et plus la fin de la manche approche… C’est à ce moment que Saji décide de faire appel à son complice.

Qu'est-ce qu'il attend cette fois? Un cinq de bambou? Caractère? Cercle? Caractère? Cinq de caractère? Sept de caractère d'accord.

En usant du langage dont ils ont discuté précédemment, ils parviendront peut-être à construire un semblant de communication qui servirait enfin à faire tomber Washizu.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 16:59
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Abandonner purement et simplement l'idée d'une forme de langage crypté par la sensorialité déplaisait fortement à Shitekka. Mais en discutant discrètement avec son second sensei, le balafré se rendit compte que ses compétences en lecture et émission de chakra étaient pour l'heure insuffisantes afin de réaliser pareil exploit. Il fallait se limiter à quelque compromis, à la croisée entre faculté de télépathie et réponse sommaire à base de sensorialité. L'idée de Saji apparaissait bien plus solide que la tentative maintes fois infructueuses de son disciple. Quand le sabreur termina de proposer son plan, Shitekka marqua une longue pause avant de réagir. Il tenait à trouver une meilleure idée qui lui permette de tirer parti de son idée au maximum. Mais force était de constater qu'il fallait se résigner pour l'heure : le Kaguya n'avait pas la capacité d'improviser un langage codé à lui seul en si peu de temps.

La frustration était double : en plus de laisser tomber son plan initial, il devait laisser Saji prendre la parole par le biais d'une technique de télépathie. La même qu'il tentait de développer par des moyens détournés. Toujours installé sur le rebord de la fenêtre du parloir, le Kaguya de sang-mêlé adressa un regard à son homologue shinobi. Il hocha la tête légèrement.


Une fois leur stratégie révisée, et surtout établie à deux, le tandem de ninjas joueurs regagnèrent leur place respective. Leur objectif était clair : établir une communication claire, la moins visible possible pour les deux autres joueurs. Et accessoirement vaincre Washizu. Jamais, depuis sa première partie avec Saji, Shitekka n'avait autant concilié ses deux activités de shinobi et de joueur de mahjong riichi. Cette partie au double enjeu revigora alors l'enfant de Saroruncasi.

Lorsque le jeu reprit, Shitekka prit grand soin de bien maîtriser son chakra. Les premières tentatives lui permirent d'ajuster facilement ses "signaux" de chakra. Saji lui avait facilité la tâche : il n'était question d'un signal pour un oui, deux pour un non. Cela frustra au prime abord le compétiteur, mais lui permit de mieux se concentrer sur l'issue de la partie. Dans le duo, il était après tout celui qui connaissait le mieux Washizu. Par conséquent, il porta un regard beaucoup plus attentif à son jeu pour percer sa stratégie afin de la communiquer au Nobuatsu.

Cette stratégie fut concluante : abandonnant le langage des signes pour un curieux échange entre sensorialité et télépathie, Saji et Shitekka se mirent d'accord sur la main du tenant des lieux. Une nouvelle complicité se construisait entre les deux hommes : tandis qu'ils feignaient de se concentrer exclusivement sur le jeu, ils discutaient en réalité par un langage imperceptible. Cela faisait des mois que Shitekka et Saji s'étaient rencontrés, et au gré de leurs rencontres successives, leur lien n'avait jamais cessé d'évoluer.

Le Kaguya espérait qu'il en serait de même pour ce lien invisible qui leur assurait un moyen fiable de communiquer. Au prix d'une savante formule, où certaines parties étaient perdues d'avance, d'autres intentionnellement laissées à l'adversaire, et enfin une majorité gagnée au moyen de leur ingéniosité. Mais Shitekka n'en avait jamais réellement assez. Après s'être partagé les deux premières places avec son acolyte masqué, le Kaguya pointait déjà du doigt les faiblesses de cet échange invisible. Si Saji pouvait à loisir développer sa pensée, Shitekka lui se contentait de réagir avec une gamme de réponses extrêmement limitées.

Pire encore : qu'en était-il si ce jutsu venait à être appliqué en situation réelle ? En combat ? Au beau milieu d'une manche, le balafré manqua de perdre le fil du jeu, tant ces questions ne cessaient de bombarder son esprit. Jamais auparavant il n'avait visé aussi haut avec ce concept qu'il venait tout juste de broder pour flatter son égo et prouver de manière originale ses progrès. Le constat était amer : à mesure que l'écart se creusait entre les deux ninjas et le reste, l'intérêt de Shitekka pour la partie faiblissait considérablement…


Spoiler:
 

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 18:30
Pour l’heure, il serait impossible pour le duo maître-élève de deviser un langage codé suffisamment complexe pour se faire comprendre autrement que par une communication sommaire et régie par un fonctionnement des plus enfantins, la frustration pouvait se lire sur le visage de l’Urumi. L’ingéniosité de ce dernier, et sa détermination à toujours réfléchir au meilleur moyen de l’emporter ne l’aideront pas cette fois-ci, les circonstances étant ce qu’elles sont, Saji lui propose un compromis qu’il imagine ne plaira guère à un esprit aussi exigeant vis-à-vis de sa propre personne. Son disciple devrait faire confiance à son senseï cette fois, qui reprend les choses en mains afin qu’ils puissent établir un plan plus pragmatique. L’adaptabilité faisant partie des qualités essentielles d’un ninja manoeuvrant sur le terrain, Shitekka réalisera que souvent, lors de missions périlleuses imposant un dilemme en apparence complexe, la solution est en réalité très simple, ce qui peut être contre-intuitif et trompeur.

Comme convenu entre les deux joueurs, ceux-ci s’échangent l’information sans que ne s’en doute leur hôte. Et pour la première fois peut-être de la partie, ils gagnent à la force de leur travail d’équipe consistant à éloigner la tuile de la victoire des doigts de Washizu et ainsi s’assurer de conclure leur propre combinaison gagnante. Ils s’assurent de ne pas gagner plusieurs parties consécutives de sorte à ne pas d’éveiller de soupçon de la part de Washizu, en laissant quelques fois le quatrième joueur goûter au succès et servir à masquer la supercherie. Les doigts de Saji glissent d’un bout à l’autre de son muret, à la recherche de la tuile parfaite pour mettre son shimocha dans l’impasse… L’expression sereine de Washizu vire peu à peu à l’irritation, à mesure qu’il voit les parties lui échapper. Le duo s’assure également de conclure la manche au plus tôt quand l’occasion se présente, pour ne pas reproduire les mêmes situations qui risqueraient de dévoiler le pot-au-roses.

Tout se déroule à la perfection, comme les deux Kirijins le souhaitent, et ce sans que le vénérable Washizu ne semble voir à travers le jeu de ses voisins de gauche et de droite. Saji se tient désormais à la première place grâce à l’appui du deuxième joueur du classement, Shitekka, quasiment ex-aequo avec Washizu et suivi de près par le dernier maillon de la chaîne. Mais en dépit des efforts des complices, on ne trompe pas longtemps la vigilance d’un vétéran, celui-ci commence à se douter de quelque chose, après avoir remarqué à quel point le courant a changé de sens depuis la première pause… Il se souvient alors d’avoir vu les deux shinobis discuter près de la fenêtre, ajoutant davantage à sa conviction qu’ils manigancent quelque chose. Mais aucune preuve évidente. Aucun signe ou geste ne trahissant ce cas de figure qu’il se met à envisager. Toutefois, il doit faire comme si de rien n’était, en attendant que l’un des éventuels tricheurs finisse par baisser sa garde.



Les manches suivantes sont remportés par Washizu, et le classement se resserre jusqu’à ce que l’ultime partie soit jouée afin de décider du vainqueur de la table, sachant que le moindre faux pas pourrait ruiner l’effort collectif du Sabreur et du Kaguya.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 22:32
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf

Malgré la perfection du plan initié par Shitekka, puis peaufiné par Saji, il existait une certaine tension autour de la table. Il n'était plus question de remporter la victoire. Il s'agissait d'y parvenir sans paraître trop suspicieux aux yeux de Washizu. Malgré son âge avancé, le civil n'en démordait pas pour autant face aux deux shinobis de la Brume. Son expérience de gérant de parloir, couplé à sa connaissance de Shitekka lui donnaient toutes les clés en main pour émettre ne serait-ce qu'un soupçon de doute à l'encontre de deux de ses adversaires.

Dans les coulisses, on pouvait donc se douter que la pression était immense. Il s'agissait à la fois de saisir le rythme du jeu, de piocher et de se défausser des bonnes tuiles, tout en communiquant habilement sur la main de Washizu sans se faire démasquer. Le tandem de Kirijins se disputait la première place de manière honorable : leur écart de point était habilement étudié pour qu'au gré du hasard et des manches, une quelconque fraude ne soit pas mise en lumière. Jusqu'ici, il semblait évident qu'en continuant ainsi, et en redoublant de précaution, comme le préconisait le Nobuatsu, la victoire tendrait les bras à l'un d'entre eux.

Pourtant, du côté du balafré de Saroruncasi, la perspective de victoire ne l'enchantait plus tant que ça.
Les manches s'enchainaient, et bientôt la manche ultime se profilait. Mais à mesure que le temps s'écoulait, la frustration du Kaguya ne cessait de croître. Ce plan, bien que parfait au prime abord, avait perdu toute la saveur que souhaitait lui conférer Shitekka. Il avait imaginé un moyen de communiquer habilement par un savant jeu de signaux de chakra. Et voilà qu'il se limitait à un code binaire appuyé par la télépathie de son acolyte. L'ambition du balafré avait dépassé sa motivation de remporter la partie.

Ainsi, abandonnant toute motivation, il se laissa sombrer progressivement. Ce fut un véritable naufrage pour Saji, qui ne pouvait plus compter sur sa boussole à la fin. Profitant de l'accalmie procurée par l'annulation de sa proto-technique, Shitekka s'éclipsa totalement en fin de partie. Lui qui d'ordinaire bouillonnait d'entrain sur la table, s'effaça totalement au même titre que le plan qu'il initia.


* * *

Après la partie, les deux hommes profitèrent à nouveau de la ruelle où se trouvait le parloir pour discuter. Le Kaguya s'était à nouveai installé contre le rebord de l'entrée des Treize Orphelins. Ce dernier affichait un air sombre, la tête vers le sol. Le visage morne de Shitekka laissait à Washizu une certaine ambiguïté sur ses intentions. Il le laissa en paix, s'imaginant qu'il regrettait amèrement de ne pas avoir pu remporter la victoire. Alors qu'il finissait de ranger la table sur laquelle ils jouèrent, il lui adressa un sourire compatissant avant de retourner à ses occupations.

Plongé dans ses remords, le Kaguya repensa à sa technique en élaboration. Il songea également à l'avenir de son peuple, de cette nation dont dépendant son île. Il était temps pour lui de s'investir davantage pour Kiri, afin de protéger les siens. Et au fond de lui, le Kirijin avait l'intime conviction que l'achèvement de cet ersatz de jutsu lui permettrait d'accomplir ce noble objectif…

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 20:31
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire comme dirait l’adage cornélien. La partie se déroule sans accroc et la victoire est à leur portée, et pourtant, c’est sans compter la frustration du virtuose du mahjong qu’incarne Shitekka qui finit par manquer de patience, un amoureux du risque dirait-on, ne voyant plus d’intérêt de gagner si c’est pour gagner dans de pareilles conditions. Progressivement, la tendance s’inverse. La coopération des deux shinobis s’essouffle jusqu’à devenir complètement inexistante, si bien que le Nobuatsu se trouve complètement dépourvu d’indication sur la main de Washizu, qui logiquement retrouve son avance de début de partie. La partie se termine sur une victoire incontestée du gérant du parloir qui peut voir la frustration dans les yeux de Shitekka, pensant qu’il était déçu de sa défaite alors que le problème était tout autre.

Peut-être se doute-t-il qu’il a eu recours à des tactiques déloyales, ce qui a en fin de compte eu aucune conséquence sur le résultat. Les mots de l’Urumi sont pleins de regret et de honte de ne pas avoir pu trouver meilleure stratagème pour communiquer, il s’en voulait vraiment, et ne pouvait pas vivre avec l’idée de gagner d’une façon aussi peu… recherchée. Cela ne le ressemblait pas, ne correspondait pas à son modus operandi. De même qu’on imposerait à un artiste de fabriquer des outils, il ne s’agit pas de son domaine de prédilection, de son affinité, de quelque chose dans lequel il se reconnaît. Saji peut comprendre que cela gêne Shitekka, et naturellement, ne lui en veut guère d’avoir capitulé devant cette fierté qui exige de lui de toujours donner davantage de lui-même, de se surpasser. Elle peut servir de qualité comme elle peut se retourner contre soi, tant que ce n’est pas dans les pires moments.

Une fois dehors, la main de Saji vient trouver l’épaule de son ami à qui il tente de remonter le moral.

Pas besoin de t’excuser. Je vois beaucoup de potentiel dans cette technique, on pourrait la travailler une autre fois quand on aura l’occasion. Le langage morse serait un bon début, il me semble qu’ils ont un ouvrage à ce sujet à la bibliothèque.

Plus loin, il aperçoit au bout de la ruelle la façade colorée d’un restaurant qui vient de s’installer dans le quartier, des clients vont et viennent, l’affluence est plutôt bonne pour un nouvel établissement.

Le nouveau bar à sushi. Tiens, ça te dirait? Si la défaite ne t'a pas coupé l'appétit bien sûr.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Empty
Sam 15 Fév 2020 - 23:57
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Xhvf


L'échec invisible de Shitekka avait tant affecté ce dernier que Saji lisait clairement la frustration sur le visage de son ami. Après des heures de jeu, celui qui portait un masque affichait à présent sa détresse. L'amour du défi, animé par un désir plus profond que celui de la victoire au mahjong, avait plongé le balafré dans un sentiment d'impuissance qui l'énervait. Il s'en voulait pour peu. Pourtant, cela suffisait à entretenir ses sombres machinations. Dépassant le cadre de la partie qui avait vu Washizu l'emporter, Shitekka se tracassait sur d'autres points. Sa paranoïa faisait emballer le tout.

Mais soudain, la tape sur l'épaule de son ami anciennement muet le fit revenir à la réalité. Il manqua d'être surpris, et tourna subitement sa tête avec la visière du sabreur masqué. Il réalisa. Pendant quelques secondes, le train de ses pensées l'isola du monde extérieur, si bien qu'il en avait perdu la notion du temps. Les mots de Saji rassurèrent en quelque sorte le Kaguya. Le Nobuatsu le conseilla suite à cela; le balafré n'avait dorénavant en tête que la bibliothèque où l'attendait le moyen de concrétiser son projet. Ce jutsu était à la limite de l'obsession. Si bien qu'à la proposition de l'escrimeur, la réponse de Shitekka fut toute trouvée.

« Je te remercie de la proposition, mais je n'ai pas faim. J'ai vraiment envie d'aller plus loin dans mon idée, et je compte aller faire un tour à la bibliothèque comme tu m'as dit. On remet ça à une prochaine fois ? »
Il n'osait pas l'avouer, mais Shitekka avait également une certaine aversion envers la gastronomie "sisam" - comprendre: qui n'est pas urumie. Non pas qu'il trouvait leur nourriture infâme, mais en pur et fier Urumi, se refusait à l'accepter et la trouver meilleure. Cela ne constituait cependant pas la raison principale de son refus.
« La prochaine fois, je serai prêt pour notre prochaine partie. Et crois-moi, je ferai en sorte à ce que ce "jutsu" soit utile au-delà du mahjong, Saji. »
Son visage sérieux trahissait fièrement sa détermination, alors qu'il salua son camarade de mahjong avant de tourner les talons. Comme annoncé, le Kaguya se dirigeait à présent vers la bibliothèque, prêt à dévorer autant d'ouvrages que nécessaires pour perfectionner cet art naissant improvisé au gré des parties…

_________________
La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: