Soutenez le forum !
1234
Partagez

A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre]

Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] Empty
Dim 11 Aoû 2019 - 12:39
Neiko avait un peu repéré les lieux le jour précédent, vagabondé entre les terrains et les salles vides dans la fin de la journée. Elle n'avait pas remarqué d'interdiction spécifique, n'avait pas été arrêtée par ses surveillants, n'avait pas eu de reproches ou de remontrances quelconques. Elle en avait donc déduit qu'un entraînement y était possible et ne devait pas être si mal vu que ça.

Elle avait envoyé une lettre à Toph pour s'assurer de n'avoir aucun problème et n'avait pas eu de réponse négative de sa part non plus. La vampirette était donc désormais dans les couloirs de l'Académie d'Iwa, observant en silence les jeunes genins courir dans les allées, les professeurs les rappeler un peu à l'ordre gentiment. Certains jouaient sur le côté, sous les arches qui entouraient le jardin où elle se trouvait maintenant. Une statue y trônait, une statue ornée d'une robe de fleurs bleues. Grande, elle représentait une jeune femme que la nukenin ne connaissait pas. Elle haussa les épaules et continua sa route, arrivant alors aux terrains d'entraînement à ciel ouvert, ceux qui étaient un peu plus calme à cette heure, les cours étant plutôt situés dans les salles. C'était l'heure du théorique, les élèves étaient moins dissipés en début de journée, plus attentifs.

Elle le savait puisque c'était le même fonctionnement à peu près partout, la méthode ayant prouvé son efficacité. Taiyo n'y faisait pas exception et elle avait eu quelques fois affaire à certains professeurs qui son père connaissait, des relations. Toujours des relations pour être partout, tout le temps. Tout savoir et tout contrôler jusqu'à l'éducation des enfants. Mais elle avait mit fin à son règne avant même qu'il ne commence, il n'avait pas eu le temps de monter assez haut pour prendre le pouvoir sur le Premier Cercle. Tant mieux, parce qu'il aurait sans doute réussi une fois ce dernier éliminé de la place par les rebelles.

La jeune femme aux yeux carmins s'arrêta donc finalement devant l'une des portes et la poussa, vérifiant que sa théorie était vraie et elle eut un léger sourire de satisfaction en découvrant la pièce ouverte déserte. Elle pourrait ainsi s'entraîner comme elle le désirait, travailler ses techniques de clonage de manière suffisamment poussée pour ne plus être gênée par les limites qu'elle avait jusque là. Du moins, les limites qu'elle souhaitait voir tomber.

Neiko commença par enlever sa veste et la déposa sur le côté, pliée correctement. Elle fit alors quelques mudras et dessina un cercle au centre de la pièce, repoussant toute la poussière pour laisser un sol particulièrement propre. Elle eut un nouveau sourire de satisfaction, elle commençait à bien maîtriser la finesse de son doton, ne travaillait plus par traits grossiers. C'était plaisant de savoir qu'elle parvenait à avancer sur cette voie également.

La salle prête, la vampirette s'assit en son centre, les jambes croisées en tailleur, les mains sur les genoux, les yeux fermés, face au mur opposé à la porte. Elle commença par travailler sa respiration pour la faire parfaitement régulière, calme, sans accoups. Ainsi, l'air entrait et sortait de ses poumons de manière fluide, et elle se concentra sur ce flux, le suivant jusque das les moindres recoins des alvéoles. Elle continua ce travail pendant près de cinq minutes jusqu'à être parfaitement calme et avoir l'esprit vide pour une concentration optimale. Elle fit ensuite de même pour le flux de son chakra et après une dizaine de minute de méditation, la demoiselle aux cheveux roses qui avait maintenant atteint le mètre cinquante commença lentement à faire des mudras. Si d'habitude elle analysait les mouvements des autres, les déplacements de chakra dans leur corps, c'était ici les mouvements de son propre chakra qu'elle surveillait avec une rigueur totale.

Les gestes habituellement automatiques furent ainsi décortiqués au milimètre près jusqu'à ce qu'elle termine sa technique et que deux clones apparaissent devant elle, deux clones aux yeux de sang, fragiles mais bien réels. Son premier travail ici serait de concentrer tout son chakra dans un seul clone pour en obtenir un résistant, quitte à y mettre plus de chakra.

_________________
A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] Empty
Mer 16 Oct 2019 - 11:30
S'attelant alors à cette tâche, la nukenin se lança dans une méditation de visualisation de ce qu'elle souhaitait. Cette première étape était en vérité assez simple, elle savait le faire. Mais elle savait le faire de manière "légère" dans le sens où, si elle créait un seul clone doton, c'était simplement en avortant la création du second et non avec la concentration du chakra dans une seule coque. Si elle y parvenait, le clone en question devrait alors être d'autant plus puissant, ou au moins plus résistant. C'était bien là son but premier, celui de rendre solide ce clone qui aurait la fonction d'un leurre et qui devait donc tenir le plus longtemps possible tout en étant crédible.

Visualisant ainsi le chakra tel qu'elle voulait le voir se diriger dans son corps pour atteindre le but recherché, la jeune femme aux yeux carmin prit près d'une heure pour l'exercice de méditation qu'elle s'imposait ainsi. Chaque détail était crucial et devait deveir une évidence, un automatisme.

Lorsque Neiko se sentit prête, elle se leva et commença à enchaîner les mudras. Son premier essai fut un succès très médiocre. Certes elle avait réussi à intellectualiser le but recherché et le chemin pour l'atteindre, elle avait réussi à ne créer qu'un clone rassemblant tout le chakra qu'elle y avait projeté, il n'était pas perdu avec l'avortement de l'autre, mais elle sentait bien que le clone en question n'avait pas de meilleures facultés pour autant. Quelques petits tests physiques terminés par un coup de bokken un peu fort confirmèrent cette impression que la kunoichi avait. Le clone en question n'était pas différent sinon dans l'énergie qui l'habitait.

Après cinq essais de plus, elle n'y arrivait toujours pas, aussi choisit-elle de tenter de les modifier directement après création au lieu de les faire en une seule technique, en une seule étape. Elle se mit alors à manipuler le chakra à l'intérieur d'un de ses clones, tâchant de traduire ce qui l'habitait en une amélioration de son physique, comme si elle créait une carapace terrestre directement au dessus du clone. Ainsi, ses deux premiers tests devinrent littéralement des blocs de roche, des statues à son effigie. Le troisième test se révéla être quant à lui l'extraction du chakra en surplus du clone pour en faire une coque rocheuse autour du clone lui-même. Un dernier essai aboutit lui aussi au même résultat, arrachant une moue insatisfaite à Katsuko qui ne parvenait pas à atteindre ce qu'elle souhaitait.

Elle s'éloigna alors de quelques pas de ses réalisations et se réinstalla en tailleur, observant ses créations ratées pour prendre le temps de réfléchir. Respirant lentement, les coudes posés sur ses genoux, mains soutenant son menton, l'une fermée en poing et l'autre la recouvrant, Neiko chercha ce qui clochait et comment prendre le problème autrement, sous un autre angle afin d'atteindre ce qu'elle souhaitait.

Visiblement, voir la chose comme une extraction des couches internes vers les couches externes n'était pas la bonne manière d'approcher son problème. Il fallait donc chercher une autre possibilité. La première qui lui vint à l'esprit après quelques minutes de réflexion était de voir l'idée comme une solidification interne, mais lorsqu'elle se leva pour tester à nouveau, elle ne parvint qu'à créer à nouveau une statue de roc immobile. Nouvelle moue peu satisfaite de la demoiselle suivie d'une série de clones, elle se remit alors en position de méditation.

Une seconde idée vint alors la travailler. Si elle ne parvenait pas à garder une mobilité de son clone en le rendant plussolide de manière générale, alors sans doute fallait-il qu'elle tente de le faire par éléments. Après quelques tests, elle parvint à créer une solidité et une liaison d'éléments solides par des articulations basiques. Mais ce résultat n'était pas acceptable car peu réaliste. Ainsi, elle avait créé un genre de golem qui lui ressemblait et avait des rotations simples et irréalistes. Les réactions aux coups étaient aussi tout sauf crédible, son clone n'était pas encore prêt.

Soupirant, Katsuko se réinstalla assise face à ses créations, ce champ de pierre qu'elle était en train de créer au sein de ce terrain d'entraînement. La solution n'était pas encore trouvée pour son objectif.

_________________
A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] Empty
Lun 4 Nov 2019 - 15:42
Après quelques moments de réflexion, la kunoichi secoua la tête. Non. Elle était sur la mauvaise piste. Oui, le doton lui permettait la création d'un clone résistant, un clone qui pourrait encaisser véritablement des techniques. Mais ce clone là, il n'était pas fait pour tromper les yeux de l'adversaire. Pour être humain. Au mieux, elle pouvait ainsi réussir à créer des sortes de golems à l'apparence humaine, mais ils resteraient des morceaux de roche juste bien assemblés.

Elle soupira un peu et se passa une main dans sa crinière, enlevant sa pince de ses cheveux le temps de se recoiffer. Neiko se redressa alors souplement et se relança dans les mudras. Ce n'était pas le doton qu'elle devait utiliser. C'était ses clones ketsueki sur lesquels elle devait se baser. C'était eux qui lui permettraient d'avoir un aspect humain. Ceux basés sur l'elixir de vie des hommes. Le sang.

Sans plus attendre, la nukenin enchaina les mudras pour reprendre cette idée qu'elle avait eu au début. Elle créa ainsi deux clones basiques et petit à petit, à force d'essais, elle parvint à les rassembler en un seul clone qui rassemblait toute l'énergie et n'en laissait pas une partie abandonnée. Ainsi, elle avait à nouveau un clone unique, mais cette fois, il était fait de sang. Venait maintenant la question de la solidité, ou du moins de la similarité du clone avec des réactions logiques et humaines. D'abord, le premier soucis serait celui de la résistance. Face à l'un de ses clones sanguins, la demoiselle aux yeux carmin essaya d'en tordre les mouvements.

Ces derniers n'étaient pas encore limités par les articulations normales, ce qui rendait la chose à la fois perturbante et amusante. La souplesse était certes une qualité, mais là, ça en devenait absurde. Ce serait évident que ce n'était qu'un clone qui les réactions étaient similaires à celle-ci. Il lui fallait donc réussir à garder une certaine solidité, ce qu'elle fit avec un squelette de base similaire à celui qu'elle avait créé auparavant avec ses clones doton. Elle avait ainsi une création solide de base sur laquelle elle pouvait jouer pour faire ses expériences.

Le clone devait ainsi avoir un certain contrôle sur le sang qui l'habitait, que ce dernier ne s'échappe pas totalement dès que sa peau était percée. Il fallait qu'il s'écoule à un rythme logique et que le tout crée une sensation au touché suffisamment crédible pour tromper ne serait-ce que le temps d'un combat. Plus tard peut-être elle pourrait trouver une autre manière de faire, une manière qui lui permettrait de le rendre plus crédible encore pour que même une longue inspection puisse tromper n'importe qui en toute situation.

Doucement, elle se mit alors à recommencer des mudras pour manipuler le chakra et ainsi transformer son premier test en un test plus crédible. Par étapes, elle réussi ainsi à faire simuler des contusions et des grosses coupures avec un flot de sang assez important. Elle dut alors changer de pantin de base pour moduler l'importance du flot du sang selon les endroits atteints, créant ainsi des réactions crédibles peu importe le lieu blessé. Les connaissances nécessaires pour faire un résultat capable de tromper l'oeil humain étaient bien heureusement liées au système sanguin dont la vampirette était experte. L'avantage de pouvoir sentir où il circulait dans son propre corps via son pouvoir sur lui.


_________________
A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] Empty
Mer 6 Nov 2019 - 13:18
Le plus gros travail du clone, c'était de réussir à analyser les coups qui lui arrivaient dessus pour simuler la réaction d'un corps humain crédible. L'avantage, c'est que même si ce n'était pas tout à fait parfait, seuls des érudits le sauraient, comme de bons médecins, de très bons senseurs ou des manipulateurs de sang comme elle. Ce qui en faisait une population limitée par rapport aux shinobis de manière générale. Et pour cela, il fallait qu'elle l'entraîne à percevoir les attaques pour réagir en fonction. Seul l'habitude et des tests multiples pouvaient lui faire penser à toutes les possibilités et prévoir les réactions du clone en fonction.

Neiko prit alors une pause, s'asseyant sur le côté, regardant pensivement les restes de ses différentes tentatives. Il fallait continuer, tenter tout type de blessure, des tranchantes aux contondantes, jusqu'aux perforantes et aux explosives. Elle devait réfléchir aux lieux atteints, aux réactions du corps en question, au sang qui s'écoulerait selon la profondeur, la largeur, l'endroit et la nature de la blessure.

Se relevant, la nukenin se remit au travail. C'était tout un labeur de précision et de longue halène qui la porta jusqu'à la fin de journée. Elle remarqua avec surprise que le soleil se couchait après de longues heures, s'arrêtant quelques instants en voyant le ciel qui se colorait différemment. Elle était bien épuisée, et sa technique nécessitait encore du travail. Encore beaucoup de travail. Mais elle avait de plus en plus conscience naturellement de ce que chaque blessure provoquait et à quel endroit. Une conscience qui lui permettrait de faire en sorte que son clone soit véritablement crédible en tant qu'humain.

Elle soupira et se passa une main dans les cheveux. Et maintenant ? Qu'est-ce qu'elle allait faire ? Elle n'avait plus de chakra disponible, elle avait besoin de repos, mais sa technique n'était pas encore prête. Elle devrait sans doute la continuer demain, mais elle devait encore prévenir Toph. Katsuko soupira alors et rassembla ses affaires avant de nettoyer la salle à ciel ouvert. Elle s'arrêta à l'accueil et demanda à la personne qui s'occupait de la gestion du bâtiment de lui donner parchemin et plume.

S'installant au pied du mur à côté du local, la demoiselle aux yeux carmin se mit à écrire rapidement sa nouvelle demande par lettre à l'adresse de Toph, prévenant ainsi qu'elle s'entraînerait sûrement les trois prochains jours dans le même lieu. Ainsi, elle s'assurerait ne pas avoir à réécrire de lettre pour rien. Non pas qu'elle détestait particulièrement la chose, mais ça devenait un peu trop répétitif. Tout ça pour augmenter sa surveillance... C'était assez ridicule, mais bon, si ça pouvait les soulager, au moins elle n'aurait pas de problèmes en agissant ainsi.

Neiko mit le point final et se relut rapidement avant de se relever et de rendre encre et plume à l'intendant. Elle s'étira et emporta sa lettre jusqu'au poste de police où elle espérait le faire transmettre à la Conseillère, là où elle avait pu la contacter jusque là. Enfouissant ses mains dans ses poches, la jeune femme aux cheveux roses décida de se balader un peu dans la cité le temps de voir le soleil se coucher, puis elle rentra à son auberge. Demain, elle pourrait continuer cet entraînement et perfectionner son clone. Il lui restait notamment à continuer de travailler quelques blessures, voir ce que ça donnait en combat réel et non en coups uniques. Elle devait aussi réussir à les rendre solides et crédibles dans leur mouvement et ce sans le support du doton.

_________________
A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

A Clone, Clone et Demi [Solo/Libre]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: