Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai]

Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Dim 11 Aoû 2019 - 16:13
Il était quatre heures du matin quand le Loup se leva, silencieux dans sa maison où il vivait solitaire en bordure du quartier Borukan. Il se lava rapidement à l'aide d'une bassine d'eau et d'un peu de savon, faisant une toilette minimale pour ne pas perdre de temps. Il avait aujourd'hui certaines préparations à faire puisqu'une lettre était arrivée deux jours plus tôt, lui indiquant que Midori ne serait plus son élève et qu'à la place, deux autres genins seraient sous sa tutelle au sein de sa nouvelle équipe. Des débutants motivés à ce qu'on lui avait dit. Il soupira un peu et repensa à la petite Nagamasa qui s'était presque jetée à ses pieds pour le supplier de devenir son sensei. Elle était si motivée, qu'avait-il pu se passer ?

Se séchant avec une serviette qu'il étendit sur le dossier de la chaise de sa chambre, il enfila un haut ainsi qu'un pantalon, une tenue solide mais plutôt légère. Il attrapa ses bokens ainsi que son katana et les attacha à sa taille avant de sortir de la petite maison, prêt à aller méditer sur le lieu qu'il avait donné en rendez-vous aux deux jeunes qu'on lui avait confié. Ashitaka traversa les rues calmes du village encore endormi alors que doucement, le ciel à l'horizon commençait à s'éclaircir, passant d'une teinte bleu pétrole à un mélange de bleu marine et violet.

Le Borukan aux yeux mordorés salua les quelques personnes qu'il croisa, des marchands qui préparaient leurs étals et les premiers shinobis qui partaient s'entraîner. Il s'arrêta un instant devant une boutique qui n'avait pas ouvert ses portes depuis l'attaque d'Iwa, une boutique qui resterait peut-être définitivement fermée tant la peine de ses deux derniers habitants était lourde. Il soupira un peu, ne pouvant rien faire de plus pour eux que les petites réparations qu'il avait offert dans les jours qui avaient suivi.

Reprenant son chemin, il atteignit les hauts-plateaux quand le soleil commença à poindre à l'horizon. Le Loup avait une petite heure devant lui avant que le duo n'arrive normalement, s'ils suivaient bien l'horaire qu'il leur avait inscrite sur les lettres envoyées. Il s'assit alors en tailleur sur le plateau choisit et ferma les yeux, se concentrant sur son chakra. Progressivement, il étendit ses sens au chakra autour de lui, celui qui parcourait la terre, les herbes, les fleurs, les arbustes qui l'entouraient. Il suivit les mouvements du vent, de l'eau qui frémissait sur la surface du petit lac qui surplombait le village, reste des neiges fondues de l'hiver précédent.

Lorsque finalement, après un bon moment de méditation, il sentit une première personne approcher, il ouvrit les yeux et l'observa un peu, silencieux, avant d'enfin ouvrir la bouche.

« Bonjour. Bien dormi ? Comment t'appelles-tu ? »

Le second arriva un peu plus tard et le Loup tourna ses yeux vers lui à son tour, le détaillant un peu avant de lui poser la même question sur son nom. Il savait vaguement qui étaient ses élèves, mais il voulait l'entendre de leur bouche, connaître les détails et leur caractère. Ensuite, ils passeraient à autre chose.

Spoiler:
 

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Lun 12 Aoû 2019 - 21:46
Ainsi donc était venu le temps de prendre une dimension différente, d’envisager une envergure plus grande. Nulle puissance cachée au fond de moi qui jaillirait enfin, nul secret découvert ou artefact mis à jour d’une ruine ancienne. Non, aujourd’hui était le premier jour de mon intégration au sein d’une équipe officielle. J’avais été avertis quelques jours plus tôt par un messager qui m’avait fait part de la décision des autorités compétentes et un peu plus tard une autre missive de la part de la personne qui je le suppose devait être notre futur chef. S'il ou elle n’avait pas mentionné son nom, ce qui était un choix, voulant sûrement garder l’effet de surprise ou éviter enquête, dérangement ou a priori sur son compte, le contenu du courrier lui était clairement défini. Ainsi, rendez-vous été donné sur les hauts plateaux, sur l’un des terrains d’entraînement aux premières lueurs du jour. Moi qui espérais une première rencontre paisible, je dois dire que c’était raté. Notre chef ne mentionnait rien de particulier quant à nos activités, mais nul doute que cela serait physique. Sinon pourquoi faire venir son équipe si tôt si ce n'était pour faire des tests, exercices et autres découvertes de nos aptitudes. Dans un sens, c’était logique, je ferais pareil. En tant que chef d’équipe, responsable de la vie de plusieurs personnes, j’aimerais connaître mes compagnons, leurs atouts et leurs faiblesses, ne serait-ce que pour établir à la fois une relation de confiance, mais aussi une stratégie de combat de groupe qui nous serait utile.

Alors que la nuit touchait à sa fin, je me levais sans un bruit, laissant la maisonnée dormir pendant que je me préparais. Une douche bien chaude, une tenue simple et efficace, voilà que je sortais de ma chambre apprêté. Passant à côté de celle de ma fille, j’entrouvrais doucement la porte et m’approchais d’elle à pas feutrés. La regardant dormir quelques secondes, je me disais que comme ça, elle ressemblait à sa mère. Lui déposant un bisou sur le front, je quittais les lieux, pendant qu’elle se retournait dans sa couverture.

Quant à moi, quelle surprise en arrivant à la cuisine que de trouver un petit-déjeuner tout chaud. Dire que je n’avais entendu personne se lever. Au menu, thé vert, riz blanc surmonté d’un œuf au plat, soupe miso, radis fermentés et poulet grillé au curry. Une fois le festin englouti et l’étape brossage de dents accomplies, je quittais enfin mon foyer pour me rendre à destination.

Dans les rues, peu d’animation. Quelques shinobis, sûrement en mission ou en patrouille, des commerçants qui commençaient à ouvrir leurs échoppes, mais aucune réelle activité. La majorité des gens étaient encore chez eux, endormis ou à se préparer pour une nouvelle journée. Dans ce calme de début de journée, il ne me fallut pas longtemps pour gravir la montagne. Motivé, je mis même quelques minutes de moins que prévu. Arrivant à destination, un homme était déjà sur place. D’ailleurs, mon intrusion sembla le déranger dans ses activités. Mais cela n’était pas important. L’importance était le fait que cet homme devait être un membre de ma nouvelle équipe. Restait à savoir maintenant si c’était notre chef, ou un simple genin comme moi. En tout cas, le jeune homme, qui semblait plus jeune que moi, ce qui en soit n’était pas difficile, je dois avouer entama la conversation.

« Bien dormi ? Oui merci. J’ai même eu le loisir d’avoir un petit déjeuné maison préparé à mon réveil. Et toi ? ».

Quelle conversation banale. En revanche pour une toute première conversation, cela n’était pas banal. Ce n’était pas le genre de sujet que l’on abordait lors d’une première rencontre.

« Et toi ? Comment t’appelles-tu ? En général, on se présente en entamant la conversation non ? »

Provocation ou bon sens ? Allez donc savoir.

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mar 13 Aoû 2019 - 9:29

Totalement insensible à la situation ou aux peines des autres, Masami sortit du lieu qui lui servait de maison. L'appartement était très simple, mais c'était déjà assez merveilleux par rapport à ce qu'elle avait le droit dans sa vie précédente. Non, le seul souci, c'était qu'il était beaucoup trop tôt ! Quelle idée de donner rendez vous à sept heures du matin. La rencontre aurait été tout aussi agréable à dix heures par exemple ! La jeune fille était présente dans ce pays depuis peu, moins d'une année. Elle n'était pas très intégrée, mais ce n'était pas comme si elle le cherchait de toute manière.

Masami était habillée d'une manière assez simple, passe partout, avec un haut blanc et un leggings court s'arrêtant aux genoux. Elle avait bien quelques pochettes ninjas au niveau de sa ceinture. Le symbole d'Iwa trônait sur cette dernière bien en évidence, un cadeau était un cadeau après tout. Pourquoi ce lever si tôt ? Et bien, c'était fort simple, la châtaigne avait l'immense honneur d'entrer dans une équipe ninja. Elle ne savait pas trop ce que cela impliquait vraiment, mais elle était du genre obéissante malgré ses airs. Masami connaissait bien les hauts plateaux qui servaient de lieu d'entraînements, pour la simple et excellente raison qu'elle était déjà venue ici. Les circonstances étaient certes particulières, cela n'avait pas été pour s'entraîner, mais surtout pour supporter au final.

Arrivant légèrement en retard, demoiselle oblige, il fallait bien prendre une excuse valable, Masami arriva alors peu après une personne qu'elle connaissait déjà et une autre qui devait être le sensei. Elle ne se posa pas de questions au sujet de leur présence ici, rien ne pourrait la déranger sans doute. Du haut de ses quatorze ans, le petit bout de femme sourit à pleine dents vers Teruyo avec un petit coucou. Était-ce un hasard si jamais ceux qui avaient été réunis pour une mission se retrouvaient à nouveau pour une équipe ? Sans doute pas, cela avait dû être une sorte de test. Il allait encore être le plus vieux de l'équipe, il fallait espérer que cela ne le vexe pas, même si son sort ne l'intéressait que peu. La jeune fille allait dormir fort bien cette nuit ne vous en déplaise.

Jiki Masami • « Bha ... On sait comment il s'appelle ... C'est sensei ! T'es bête ou quoi ? »

Demanda Masami avec une petite moue sur le visage en pinçant les lèvres toisant Teruyo. Elle était assez franche, dans la sorte de liberté de parole d'une enfant sans borne.

Jiki Masami • « Non parce que de mon temps à l'école, Toph ben je l'appelais sensei ! C'est tout de suite bien plus simple à retenir. »

Ajouta en haussant les épaules la châtaigne avant de se tourner vers le fameux loup afin de lui répondre

Jiki Masami • « Heuuu ... Oui j'ai bien dormi sensei !j'ai fais un rêve de ouf ! J'étais un train de voler au-dessus d'une jungle lorsque j'ai croisé un gros panda tout en haut d'un arbre en train de manger, et puis ... Heuuu .... Ben après je me rappelle plus .... il y avait des monsieurs et des madames élémentaires ... Certains sont assez gentil au final, même s'ils sont chelou. »

On lui avait posé une question, alors elle y répondait. C'était une vraie pipelette la Masami sauvage, sans doute que cela venait du fait qu'elle n'avait pas pu parler vraiment librement avant. Elle ne se préoccupa pas tellement si ses vis à vis avaient bien dormi, cela ne l'intéressait pas du tout. Cependant, elle montrait tout de même un certain respect à l'autorité avec le vouvoiement.

Jiki Masami • « Moi je m'appelle Jiki Masami, je viens de sortir de l'école ... Moi ... Et lui sensei, celui qui ne se présente pas ... C'est Doudini ! C'est aussi un magicien amateur en plus de ninja. »

Déclama alors la jeune fille en pointant Teruyo du doigt dans aucune hésitation ou autre forme de politesse.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Ven 16 Aoû 2019 - 14:04
Ashitaka se leva lorsque le premier échange fut terminé, un léger sourire sur le visage. La plus jeune, Jiki Masami comme elle venait de se présenter, avait compris qu'il était le professeur du groupe malgré son jeune âge. L'autre par contre semblait en être moins certain au vu de sa réponse. Il n'avait cependant pas dit son nom, comme s'il craignait de le donner. Une attitude qui ne surprit pas tellement le guerrier aux cheveux roux.

« Bien dormi oui. Je me nomme Borukan Ashitaka, et je m'occupe de l'équipe numéro 3, l'équipe Mirai. Mais tu ne m'as pas dit ton nom, puisque je suppose bien que Doudini n'est que ton nom de scène. Je me trompe ? Quand au fait de se présenter, j'ai tendance à penser que l'on répond d'abord aux questions avant d'en poser d'autres. Ça aide à partir sur de bonnes bases. »

Détaillant un peu les deux personnes face à lui, Ashitaka se mit à réfléchir à comment se lancer avec un groupe si hétéroclite. Une enfant d'à peine quinze ans plutôt pipelette et énergique et un homme qui doit avoir la trentaine, pour l'accompagner, lui, Borukan de vingt ans.

« On ne m'a rien dit de vous sinon que vous étiez des genins et que vous feriez désormais partis de mon équipe, alors j'aimerais que vous m'expliquiez un peu ce que vous savez faire et pourquoi vous êtes ninjas. On a tous nos petites motivations, j'aime bien connaître celles de mes camarades. Pour ce qui est de mon cas, je manie la lave, le vent et l'eau. Je sais aussi me battre avec mon katana plutôt correctement à mon avis, je me débrouille pour ce qui est de détecter les autres et de jouer de dissimulation pour surprendre mes ennemis ou passer inaperçu. Et je commence à travailler les illusions mais mis à part des idées pour ce domaine, je ne pourrais pas vous être d'une grande aide si vous suivez aussi ce chemin pour l'instant. Quant aux raisons qui font que je suis un ninja, c'est tout simplement pour l'honneur de mon clan et pour défendre mon village. À vous, dans l'ordre que vous souhaitez. »

Croisant les bras, il était prêt à écouter ses deux nouveaux coéquipiers, ayant assimilé les quelques informations supplémentaires que lui avait offertes la jeune fille. Elle avait déjà étudié avec Toph, une jeune fille comme elle qui siégeait au Conseil et qui avait entre ses mains d'énormes responsabilités, et elle connaissait aussi visiblement cet homme qui ne s'était pas encore présenté.

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Ven 16 Aoû 2019 - 15:03
Alors que le jeune homme et moi échangions nos premier mots suite à ce rendez-vous annoncé, ma surprise fut réelle quand arriva une connaissance avec qui j’avais déjà effectué une mission dans le village quelque temps auparavant. Jiki Masami, une jeune fille au tempérament affirmé, mais qui ne manquait pas de ressources ni de jugeote. De fait, connaissant son statut de genin, et la demoiselle ayant eu peu de chance de passer chunin en quelques jours, l’inconnu dont j’ignorais le rôle en arrivant, était nécessairement notre chef d’équipe. Même si désormais, je savais qui était qui, à mes yeux, cela ne changeait rien quant à mes précédentes remarques. D’ailleurs, quelque chose me disait qu’il n’avait pas apprécié nos premiers échanges. Que dire de la jeunesse d’aujourd’hui et des convenances ?

« Ashitaka donc ? Enchanté. Quant à mon nom, tu as raison, ce n’est pas vraiment Doudini. Seule Masami m’appelle comme ça suite à notre première rencontre » appuyé d’un clin d’œil amical envers la demoiselle en question.

« Je me présente, Miyamoto Teruyo et pour ce qui est de ta remarque sur le questionnement, j’ai tendance à penser que la politesse passe d’abord par se présenter aux autres avant de poser toutes sortes de question, histoire que les personnes à qui sont destinées les questions sachent vers qui vont leurs réponses. Juste une question de politesse. Mais je m’arrête là, je ne vais pas faire un cours d’éthique, c’est toi le sensei après tout » tout en finissant par un rire franc.

Une fois encore, un petit déclic dans mon esprit éveilla la surprise quand Masami mentionna Toph que j’avais moi aussi rencontré il y a peu. Ainsi donc, comme elle me le disait, elle souhaitait vraiment rencontrer l’ensemble des nouveaux genin. Après tout, c’était logique pour mettre en place les futures équipes comme la nôtre. C’était peut-être de son fait la création de notre équipe du jour, estimant que nos atouts communs nous permettraient d’agir de la meilleure manière qu’il soit en groupe.

En tout cas, notre chef d’équipe possédait certains dons. Je ne sais pas s’il avait eu l’occasion de les mettre en application, sûrement au vu de la situation actuelle du village, mais au moins, il serait en mesure d’enseigner son savoir, ou du moins en partie sur certains de ses domaines de prédilection. Prenant la parole avant ma compatriote, c’était à mon tour de me dévoiler et de faire étalage de mes maigres dons. Au passage, je décidais de ne pas relever le fait que selon lui, nous étions « son » équipe, et non pas que nous étions « une » équipe. Abus de langage ? Notion vague sans importance ? Je me focalisais sur ce petit détail, mais à mes yeux, il avait de l’importance. Si nous devions travailler ensemble, il serait en effet notre chef, notre sensei, mais ce qui ferait la force du groupe, c’est notre coopération, pas une certaine idée de la hiérarchie. Mais une fois encore, je m’abandonnais sûrement à des réflexions inutiles.

« Pour ce qui me concerne, je manie le vent et … la lumière. Je mets cela en application à travers le ninjutsu, la détection et la dissimulation. Je m’initie également à l’art des sceaux afin de combiner cela avec ma maîtrise de l’Hikariton en vue d’attaques furtives. Au-delà de ça, la prochaine étape sera de développer mon genjutsu, ce qui me semble assez logique et opportun dans ma situation ».

Puis après une pause de quelques secondes, comme réfléchissant à la meilleure manière de répondre à une question dont les réponses étaient aussi multiples que vraies, je reprenais mon débit de parole.

« Quant à mes motivations ? Après les derniers évènements qui ont bouleversé notre village, je ne pouvais pas rester les bras ballants sans être en mesure de défendre ma famille. Jusqu’aujourd’hui, je vivais en dehors de ces tracas du monde shinobi. Nous avions moi et les miens été épargnés par les diverses tragédies et nous vivions malgré tout une vie tranquille et chaleureuse tous ensemble. Si j’ai décidé de devenir à nouveau un shinobi, c’est pour permettre à ma famille de continuer à vivre comme ils vivent aujourd’hui, entouré de bonté, de chaleur humaine, d’amitié et d’amour ».

Globalement, c’était le discours que j’avais tenu par le passé à Jurô et à Toph. Autant dire que j’étais préparé à ce genre de question, et surtout, compte tenu de mon âge, je m’y attendais. J’attendais d’ailleurs la réflexion sur mon âge, mais à ma grande surprise, elle ne venait toujours pas.

Me tournant vers Masami, je l’invitais à prendre la parole à son tour.

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Ven 16 Aoû 2019 - 16:41
Jiki Masami • « C’est un honneur sensei de faire partie de votre équipe, la numéro trois ! »

Dit alors d’une voix haute et claire Masami, comme si elle l’avait répété de nombreuses fois auparavant. C’était surtout une habitude de l’école pour tout dire, très cérémoniale, même s’il y avait forcément au moins un petit morceau de vrai dans le respect qu’elle ressentait. S’il était d’un grade supérieur, c’était sans doute qu’il était fort ou d’autres avantages encore inconnus. C’était une habitude de survie de respecter les plus forts, chaque chose en son temps. Les forts devenaient faibles au bout d’un moment ou vice et versa. Le temps était l’ennemi de tout le monde, la jeune fille n’en avait que quatorze printemps, son temps viendrait. Elle était quoi qu’il en soit dubitative de l’échange entre Ashitaka et Teruyo quant à qui allait être le plus poli. Elle fit un peu la moue en tendant les lèvres et les tordant à mesure des mots qui partaient de tous les sens. Elle n’en dit cependant rien pour le coup. Ce n’était pas par politesse ou respect de ne pas les couper, mais surtout car elle s’en fichait un peu au final. Elle n’était sûrement pas la mieux placé en ce domaine.

Jiki Masami • « Bien sûr que si c’est ton nom Doudini … tu l’as dit au gamin quand tu as fait un tour de magie ! Moi, j’ai un type là où je vivais avant qui m’a montré comment faire disparaitre un crayon, je te le montrerais peut-être un jour ce tour-là hihihi. »

S’exclama alors en riant Masami croisant les mains sur le haut de sa tête avec un large sourire carnassier. Elle sourit légèrement amusée en imaginant leur tête si un jour elle montrerait ce coup-là. A ne pas faire avec n’importe qui évidemment ! En entendant la contre réflexion encore sur la meilleure forme de politesse, la châtaigne soupira très ouvertement afin d’être certaine que les deux avaient bien entendu sa remarque sonore.

Jiki Masami • « T’es toujours aussi chiant avec les chefs ou c’est parce que tu es vieux ? »

Demanda alors Masami en direction de Teruyo avec sa franchise légendaire sans aucun filtre afin de clore les débats sur la politesse. Déjà que cela ne l’intéressait pas, elle ne souhaitait pas en plus que le chef ne se fâche pour un truc sans intérêt à ses yeux. Elle n’avait même pas remarqué qu’Ashitaka avait parlé de son équipe et pas de l’équipe. La châtaigne n’était pas très attachée à ce genre de distinction. Les titres et les décorations n’avaient guère d’intérêt à ses yeux. Masami connaissait déjà pas mal de détails sur Teruyo, dont certains qu’il préférait sans doute dissimuler ou qu’il ne se rendait pas compte.

Jiki Masami • « Mouais et puis ce qu’il dit pas c’est qu’il est pacifiste et qu’il veut être gentil tout plein. »

Dit à haute et intelligible voix Masami en regardant ailleurs l’air de rien. C’était une notion un peu bizarre à ses yeux. Cela ne la dérangeait en aucune façon de balancer cela entre la poire et le fromage. C’était suffisamment probant pour être dit et que Doudini se prononce à ce propos. Elle remarqua le regard de Teruyo à son égard, cela voulait sûrement dire qu’il avait fini. Bon c’était son tour alors !

Jiki Masami • « Alors moi, je maitrise le magnétisme d’attraction et de répulsion en utilisant des charges positives et négatives … ça fait super scientifique dit comme ça, mais bon, il suffit d’imaginer que je suis capable de transformer quelqu’un ou quelque chose en moitié d’aimant. Je vous ferais une petite démonstration si vous le désirez sensei ! Sinon, je pratique le taijutsu, le ninjutsu et le fuinjutsu ! Je maitrise l’élément de la Terre, et puis … c’est déjà pas mal. Ce n’est pas comme si je sortais juste de l’école en plus … »

Dit alors totalement naturellement Masami en passant.

Jiki Masami • « Quant à mes motivations heuuu … ben … Depuis que je suis née, on m’a toujours hmm … « poussé » à développer mon don, le magnétisme magnétique, alors quand j’ai été enfin libre, ben … vu que je suis arrivée au pays de la Terre un peu comme j’ai pu. Je ne savais pas trop quoi faire à part devenir une ninja. Du coup, j’ai été à l’académie et j’en suis sortie quelques mois après. J’avais déjà pas mal appris des trucs en prison, alors ça a été vite. »

Exprima alors la jeune fille en omettant quelques détails importants, mais elle en avait soit dit un petit peu trop soit pas assez. Cependant, elle s’arrêta là pour la biographie substantielle de sa vie. Sans doute que quelques questions viendraient ou des interrogations. Elle n’avait pas eu une vie très banale, mais de là à avoir une réelle motivation …
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Dim 18 Aoû 2019 - 15:03
L'homme semblait un peu trop sûr de lui, sans doute l'âge qui lui donnait cette confiance ? Il semblait oublier l'importance des grades et si le Loup n'avait pas changé, il lui aurait certainement rappelé le respect qu'il devait à ses supérieurs. Mais désormais, il n'agissait plus de la sorte, avec brutalité. Il en était venu à la conclusion que ça n'apportait que de la peur et de la haine, quelque chose de néfaste dans une équipe. Au moins, le parleur s'était présenté, c'était déjà ça. Beaucoup de temps pour une question aussi simple mais le premier pas était fait. La fille fit quelques commentaires mais semblait plus encline que lui à respecter les grades. Elle affirmait un peu plus sa capacité à parler sans arrêts, ce qui était pour le moment plutôt amusant pour le Borukan.

Ashitaka enchaîna sur sa présentation complète puis attendit les réponses des deux élèves. Teruyo parla à nouveau en premier, expliquant un peu ce qu'il savait faire ainsi que ses ambitions. Il serait certainement très doué pour ce qui est de la dissimulation visuelle, cette dernière combinée avec l'hikariton étant toujours dévastatrice aux yeux du guerrier. La Jiki fit un petit commentaire sur ses capacités avant que le Loup ne parle à nouveau.

« Je ne pourrais pas t'aider pour les sceaux, mais le reste est dans mes cordes. Et toi Masami ? »

La jeune fille lui répondit alors en détaillant tout ce qu'elle savait faire, en commençant par sa capacité spéciale. Un pouvoir qui l'intriga puisqu'il n'avait encore jamais vu un de ses utilisateurs en action. Le magnétisme donc. Voilà un pouvoir qui pouvait s'avérer diabolique selon comment elle saurait l'utiliser. Elle en profita pour glisser qu'elle sortait juste de l'école d'une manière détournée qui arracha un sourire d'amusement au rouquin. Il attendit qu'elle explique alors ses motivations, hochant un peu la tête en l'écoutant. Il fronça un peu les sourcils mais ne fit aucun commentaire pour l'instant, gardant en tête la mention de la prison et du manque de libertés. Il lui en parlerait plus tard, mais pour l'instant, il avait déjà une bonne vision d'à qui il avait à faire;

« Bien, comme vous vous en doutez, je ne vous ai pas fait venir ici juste pour discuter. Alors si vous vous en sentez capable, j'aimerais que vous me fassiez chacun une brêve démonstration de vos capacités. Les paroles sont une chose, la pratique en est une autre. Allez-y. »

Il avait bien retenu les domaines de chacun mais il voudrait ensuite un peu jauger les deux au corps à corps, voir comment ils se débrouillaient quand un épéiste arrivait devant eux. Puisque c'était un danger immédiat et qu'il devrait savoir s'il devait réagir ou s'il pouvait leur faire confiance pour s'en sortir, s'ils avaient des outils contre ces guerriers fous prêts à se jeter sur vous sans remords ni attention pour leurs blessures.

Ashitaka s'était un peu écarté pour les laisser montrer leurs talents, c'était maintenant aux corps de parler et non plus aux langues.

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mar 20 Aoû 2019 - 17:34
Masami se doutait que sa capacité spéciale intéresserait son chef d'équipe, cela avait déjà fortement intéressé ceux qui l'avaient retenus en prison elle et sa mère, alors ce n'était pas pour rien sans doute. Elle ne devait pas se rendre compte de la force de sa capacité, la jeune fille n'avait pas assez de recule et d'expériences dans le combat. Elle faisait déjà des trucs cool, c'était certains, mais rien encore de mortel. C'était un pouvoir suffisamment rare pour pouvoir intrigué quoi qu'il en soit.

Ce que les enfants pouvaient être taquins, ce n'était pas cela qui allait la retenir de quelques piques bien senties à son camarade. La Jiki ne s'était pas cachée de posséder un passé particulier sur un ton assez léger en somme, mais le plus étonnant était que Ashitaka n'avait guère très réagit à la nouvelle. Elle put seulement remarquer le froncement de sourcils, comme quoi il avait discerner la particularité. Sans doute voudra t'il en parler en privé, mais Teruyo en savait déjà pas mal au final. Masami n'avait maintenant que quatorze ans, qu'est-ce qui avait ou mériter d'aller en prison ? Mystère pour le moment. Quoi qu'il en soit, la jeune fille afficha un large sourire en entendant le commentaire du chef. Ils n'allaient pas seulement discuter, elle espérait bien oui ! Elle n'était pas seulement là pour faire la belle.

Jiki Masami • « Vous voulez que l'on vous tape ? Moi ça ne me dérange pas, mais ... Je voudrais pas vous blesser sensei ! »

Demanda plus en douceur la Masami en s'approchant doucement. On lui donnerait le bon dieu sans confession ! Elle tenta de venir jusqu'à lui en lui sautant presque dans les bras toute heureuse, presque les larmes aux bords des yeux. Elle chercha comme à se blottir contre lui en posant ses deux mains à plat contre son torse.

Jiki Masami • « Sensei ! Je suis si heureuse de faire partie de votre équipe ! Vous ne vous rendez pas compte de ce que cela représente pour moi ! Je suis née à Wasure no Kuni vous savez ... Dans la prison ... Ça a été véritablement terrible ... Je ... Merci de me faire autant confiance ! »

Bon d'accord, il y avait un peu de comédie dans cette approche, mais si au moins elle arrivait à toucher le torse ou n'importe quelle partie du corps d'Ashitaka, elle allait peut-être pouvoir lui poser un sceau de fuinjutsu sur lui, qui lui assurerait la victoire ou au moins beaucoup l'aider à le combattre. C'était comme si elle avait fait la partie la plus difficile. Le chef d'équipe avait demandé une démonstration de ce que l'on savait faire non ? La comédie faisait une partie non négligeable de l'art d'une kunoichi. La suite viendrait bien assez tôt, et elle comptait en disant la vérité sur de là où elle venait distraire suffisamment Ashitaka. Maintenant tout allait dépendre de si le chef d'équipe allait se laisser avoir ou pas !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mar 20 Aoû 2019 - 19:54
Eh bien, je crois au vu de cette nouvelle situation, je crois qu’il me faudrait revoir mon jugement sur la méthodologie éducative d’Iwa. Je ne sais pas si c’est une coutume lorsque l’on rencontre un nouveau genin ou si c’est le modèle basique d’apprentissage et de rencontre entre pairs, mais devoir à nouveau combattre quelqu’un pour lui prouvait qui j’étais me hérissait le poil au plus haut point. Je sais bien qu'Iwa a subi des actes atroces, mais pourquoi tant de violence ? J’entends déjà de là la réponse que l’on me donnera « pour défendre notre village etc … » certes, mais pourquoi toujours cette voie brutale, pourquoi ne pas envisager une voie plus douce, plus pacifique, plus politique ? Et à mon sens, le même raisonnement s’appliquait aux shinobis. Malheureusement pour notre sensei, même si je respectais son statut, son rang prouvant son talent et son expérience, je ne pouvais m’empêcher de faire une fois de plus quelques remarques que je trouvais des plus pertinentes.

« Ashitaka, je sais bien que tu n’as pas tourné ta phrase ainsi, que tu nous a juste demandé de te faire une démonstration, mais étrangement, cela sonnait surtout comme une demande de t’attaquer pour voir ce que nous valons. Je te parle de furtivité, de dissimulation, de détection. Autant te dire que l’affrontement direct n’est pas mon fort … »

Laissant passer quelques secondes, réfléchissant un moment, je cherchais mes mots afin de ne pas paraître trop paternaliste ou de vouloir me confronter aux autorités en charge.

« Mais si le besoin s’en fait sentir, je sais aussi agir. Pour autant, maintenant que tu connais nos domaines de prédilections, je me serais attendu à quelque chose de plus spécifique en lien avec nos talents. Mais si je pousse ma réflexion un peu plus loin, tu t’attends aussi à ce que l’on s’adapte à l’inconnu et à ta demande, je suppose ? »

Cependant, à peine terminais-je de parler que Masami joua la jeune fille admirative et complaisante avec notre sensei. Je crois qu’à ce moment-là, mes yeux criaient d’étonnement face à ce comportement quelque peu étrange pour la jeune fille. En effet, lors de la mission que nous avions effectué ensemble, elle sembla montrer un côté plus vif, plus vindicatif, voire brutal. Rien à voir avec le moment présent. Si je me basais sur son discours de l’époque, j’aurais tendance à penser que son tempérament normal était bel et bien celui auquel j’avais assisté en premier lieu. Cela ne pouvait laisser qu’une seule explication, la genin avait déjà commencé à agir et à mettre en place ses talents. Quant à savoir quoi … Fuinjutsu ? Genjutsu ? Et à en croire ses dires, j’opterais pour la première option.

Je profitais du rapprochement soudain des deux jeunes pour m’écarter un peu sur la droite de notre chef d’équipe. Si Masami avait commencé à agir, que me restait-il comme option ? J’en voyais deux. Opter pour l’enchaînement effectué contre Toph quelque temps plus tôt, où jouer totalement de mon affinité et tenter une combinaison que je n’avais pas encore expérimentée en situation réelle.

Le plus sage dans ma position, n’ayant pas une force de frappe démesurée, était plus ou moins d’attendre la réaction de notre sensei et de Masami pour guetter une opportunité et agir en conséquence.


_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Dim 25 Aoû 2019 - 18:38
Cette fois-ci, ce fut la jeune fille qui prit la parole en première, plus rapide que son camarade ou plus déterminée. Il fronça un peu les sourcils face à l'interprétation de ses paroles, mais préféra attendre un peu. S'ils ne se sentaient capable de lui montrer leurs capacités seulement via des attaques sur sa personne, alors soit. Il serait prêt à les encaisser ou à s'en protéger.

Il remarqua directement le manège assez prévisible de Masami, mais elle se mit à lui parler de son passé, alors il écouta, la laissant faire sa technique en feignant de rien avoir remarqué. Elle venait de lui dire qu'elle travaillait sur les sceaux et la manipulation magnétique, il avait donc bien compris ce qu'elle allait faire, même s'il attendait de voir le résultat, à quel point ce serait efficace, à quel point il pourrait y résister. Ashitaka se contenta d'hocher la tête à ses paroles avant de répondre à son tour.

« Wasure donc. D'accord. Mais si tu veux bien, on en parlera plus tard en détails, je t'ai demandé de me montrer ce que tu savais faire, tu as fait tes préparations, alors vas-y, je suis prêt. »

Un léger sourire sur les lèvres, le guerrier se prépara à résister à l'attraction magnétique qui ne manquerait pas de survenir dans les instants suivants.

« Par contre pour tes talents de comédienne, il va falloir les travailler un peu jeune fille. Quant à toi Teruyo, je ne me souviens pas avoir dit de m'attaquer. Si c'est pour vous le meilleur moyen de me faire une démonstration, alors soit, mais si tu sais que ce n'est pas ton domaine, alors fais autrement. Je ne demande qu'à voir. »

Il hocha un peu la tête à la suite du discours de l'homme à la trentaine, continuant son discours.

« L'adaptation est l'une des choses les plus importantes, c'est rare de savoir ce dont est capable un adversaire avant de l'affronter. Quand vous avez cette chance, profitez-en. Après, des domaines généraux n'empêchent pas que chaque individu à sa manière de les exploiter. Méfiez-vous de ce que vous pensez savoir. Certains ne sont pas soumis aux mêmes limites que les adversaires que vous avez pu rencontrer auparavant avec les mêmes capacités. »

Toujours attentif, le Loup surveillait tant bien la Jiki que le manipulateur d'hikariton. Puisqu'ils s'étaient mis en tête de l'attaquer dans ce simple test, alors il devrait rester sur ses gardes.

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mer 28 Aoû 2019 - 11:33
Cela ne posait aucun problème à Masami de taper quelqu’un pour lui prouver à quel point elle était forte et efficace, si cela lui faisait plaisir ! En tout cas, c’était ainsi qu’elle avait compris la demande de son chef. Peut-être que c’était elle qui était violente au final ? Ce n’était pas forcément faux d’ailleurs, oui, cela devait être ça, mais quoi d’autres de comment montrer ses capacités que combattre ? Si jamais son chef d’équipe était blessé, ben … tant pis ? Il saurait sûrement se défendre. La Jiki écouta sans rien dire les mots du pacifiste de service lorsqu’il semblait déplorer sa capacité de combattre en affrontement direct. Elle frotta sa tempe doucement en soupirant.

Jiki Masami • « J’ai comme l’impression que tu réfléchis trop et trop longtemps à une simple demande … »

Finit par dire simplement la châtaigne lorsque Teruyo analysait encore et encore la demande pourtant simple de leur nouveau sensei. Evidemment, sa comédie ne fonctionnerait évidemment pas sur son collègue. Il la connaissait bien trop pour prendre au sérieux sa petite comédie de la jeune adolescente pleine d’admiration. Il y avait quelque chose qui ne collait pas. Heureusement, Doudini ne semblait pas réagir ou dire quoi que ce soit, sinon cela ne risquait pas d’avoir un effet quelconque. Quoi qu’il en soit, Ashitaka ne sembla pas réagir face à la pose de son sceau de fuinjutsu assez basique sur son torse. Elle était décidemment trop forte ! Il suffisait de quelques paroles mielleuses pour amadouer n’importe qui, et … et son sensei semblait lui dire de poursuivre suite à ses préparations. Masami fit clairement la tête avec une petite moue, il semblait avoir compris la manœuvre et il s’était laissé faire.

Jiki Masami • « Mais ! Pfff … Je savais que j’aurais dû attaquer directement … »

Le fait de lui avoir parlé de Wasure ne semblait pas l’avoir suffisamment distrait, dommage, mais quoi qu’il en soit, le sceau était en place et fonctionnel ! Masami remarqua la position d’Ashitaka, il attendait l’attaque. En même temps, ce n’était pas comme si elle l’avait prévenu ! Malgré quelques dénigrements de ses capacités en tant que comédienne, la jeune fille sortit deux rouleaux de parchemin depuis ses pochettes au niveau de sa ceinture.

Jiki Masami • « Oui c’est ça Doudini, fait nous un petit tour de magie ! Tu sais pas taper les gens, c’est pas grave, je vais te montrer comment on fait ! Tu vois, c’est comme ça ! La technique des dragons jumeaux ! »



Masami envoya alors dans les airs les deux parchemins qui semblaient former comme deux dragons asiatiques en plein décollage, et en posant les mains sur ses derniers, cela lui permit de faire apparaitre une quinzaine de projectiles divers qui s’élancèrent sans attendre en direction d’Ashitaka. Si jamais ils étaient préparés pour être propulser vers l’ennemi en cas de non préparation, le fait que son sensei avait le sceau magnétique opposé de la charge des projectiles sur son torse permettait que la technique ne soit pas esquivable. Quand bien même il allait éviter l’attaque, les projectiles étaient irrémédiablement attirés par sa personne. Un sourire malicieux naquit sur ses lèvres, elle venait de sortir sa plus puissante technique sans aucune hésitation. Elle comptait bien montrer ce qu’elle savait faire, même si elle sortait de l’école. Ashitaka se permettait de donner quelques leçons importantes au sujet de l’additivité et de la prudence, il restait à voir si jamais il allait pouvoir appliquer ses propres règles à soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mer 28 Aoû 2019 - 20:17
J’attendais de voir ce qui se passait. Masami et son rôle surjoué pouvait-il fonctionner ? J’en doutais un peu, je dois avouer. On parle d’affronter notre supérieur, un jônin du village, un ninja d’élite qui avait déjà fait ses preuves à maintes reprises. Et nous deux, pauvres genins, étions qui ? Deux âmes échouées et bien faibles en comparaison de la montagne que se plantait devant nous. Pour autant, toute montagne, aussi haute fut-elle pouvait s’escalader. Ainsi, au travers d’une bonne coordination, de combinaisons réfléchies et efficaces, il nous était possible d’ébranler la montagne.

À l’écart des deux autres protagonistes, j’écoutais avec attention leurs échanges, guettant la moindre opportunité pour mettre en œuvre mes propres talents. En attendant cette ouverture, j’écoutais le petit sermon de notre « sensei » envers ma jeune camarade. Alors oui, certes, elle n’était pas crédible dans son comportement, mais Masami avait au moins eu le loisir de tenter quelque chose de concret. C’est d’ailleurs quand le jeune homme fit mention des préparatifs de la genin que j’aperçu le sceau placé sur le torse du Borukhan. En effet, très peu discret, mais au moins c’était en place. Je n’ai aucune idée de son utilité, mais quitte à agir de cette manière pour le placer, j’aurais eu tendance à l’apposer dans le dos de notre maitre, au moins, il ne l’aurait peut être pas aperçu tout de suite.

Dernière réplique du chef, qui forcément m’était adressé compte tenu de mon petit discours. À l’écouter, on pouvait penser que c’était une leçon, des astuces, mais en faisant réellement attention au discours, j’avais le sentiment qu’il enfonçait des portes ouvertes. Il avait raison quand il abordait un tel sujet, mais c’était tellement logique ce qu’il disait que cela sentait le beau discours quelque peu vide d’intérêt. Ce dernier point me faisait penser à une chose. Avait-il eu d’autres élèves avant ? Avait-il de l’expérience en tant que leader d’une équipe ? S'il est bon de connaître les capacités de nos alliés, d’un point de vue talent ninja, savoir à quoi s’attendre de la part de notre tuteur et de son expérience était aussi quelque chose de primordial. Quoi qu’il en soit, à la fin de son palabre, j’acquiesçais d’un air convaincu. Maintenant, j’attendais que Masami lance les hostilités.

Et cela ne tarda guère. Je ne sais pas si se sont les mots d’Ashitaka concernant la médiocrité de son jeu d’actrice ou le fait qu’il ait deviné son jeu, mais la demoiselle semblait quelque peu bouder et marmonna quelques mots, certains à mon égard d’ailleurs. Ma petite réplique sur le ton de l'humour lui était directement adressée.

« Tu oublies que j’ai assommé ce type dans l’abri des réfugiés. Je n’ai pas peur d’attaquer quand c’est nécessaire, je trouve juste naturel de trouver une voie plus pacifiste face à un conflit ».

Mais sans vraiment écouter ma réponse, je pense, la jeune fille lança son attaque. Encore du fuinjutsu. Deux parchemins, des sceaux libérés et une multitude d’armes ninjas se dirigeaient vers leur cible. C’était là mon ouverture. Au moment où les sceaux libérèrent la pluie de projectiles, j’en profitais pour disparaître aux yeux de tous. M’écartant d’un quart de cercle, je profitais de mon invisibilité pour projeter plusieurs boules de vent en direction de notre « sensei » avant de me déplacer à nouveau, suivant des yeux notre homme, retardant quelque peu mes mouvements, me doutant d'une potentielle esquive de sa part, afin de tenter une nouvelle approche et de me placer derrière lui afin de lui pointer un kunai sur sa nuque.


_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Dim 6 Oct 2019 - 11:45
Ashitaka laissa Masami ronchonner un peu en comprennant qu'elle était découverte. La jeune fille avait surestimé l'impact que pouvait avoir une telle découverte sur un homme entraîné à être toujours prêt, d'autant plus juste après qu'il ait demandé une démonstration de leurs capacités. Et elle était suffisamment motivée quelques instants plus tôt à parler de ce qu'elle savait faire pour qu'il n'y ait aucun doute sur le fait qu'elle l'était également pour le montrer. Donc gagner du temps en parlottant, ce n'était pas son style principal. Si elle le faisait, c'était pour détourner son attention. Échec de la manoeuvre mais qui avait malgré tout un bon cheminement de pensées aux yeux du Borukan. Si elle savait faire autre chose que foncer dans le tas, ce serait à développer.

Il rappela quelques banalités qui, si elles pouvaient paraître grotesques à un homme avec une certaine expérience comme Teruyo, avaient sans doute une bien plus grande importance pour Masami qui n'avait pas du les entendre si souvent du haut de ses quatorze printemps. Bien qu'il ne soit pas expert en professorat, il semblait important au Jônin que Masami ait plus d'attention de sa part puisqu'elle sortait juste de l'école comme elle l'avait souligné un peu plus tôt. Et des rappels en conséquence ne pouvaient pas être mauvais pour elle.

Cette dernière prit d'ailleurs un peu d'espace pour finalement lancer son attaque. Des kunais et shurikens qui lui fonçaient dessus. Une création métallique multiple qui semblait bien décider à l'emboutir. Un léger sourire sur le visage, il testa la réactivité de l'attaque en tentant une esquive sur le côté. Et il ne fut pas déçu. À peine se décalait-il que les armes le suivaient dans un mouvement presque surnaturel tant il était rapide. Ce n'était pas quelque chose d'habituel avec une technique si massive. C'était bien là quelque chose de différent qui se basait sur l'attraction et non sur un simple guidage, aussi précis soit-il.

Ayant ainsi gagné un tout petit peu de temps, le Loup enchaîna les mudras avant de cracher une grande quantité de magma qui forma un mur devant lui. Les projectiles métallliques s'écrasèrent dessus et furent en partie coincés et fondus par le magma en fusion qui retombait doucement après quelques secondes.

Du coin de l'oeil, il avait pu également remarquer que Teruyo avait disparu. Tout simplement. Une technique de dissimulation liée à la lumière, le plus évident d'après ce qu'il avait dit de ses capacités. Mais pour le repérer, c'était plus complexe. Ashitaka n'avait pas encore développé de technique suffisamment précise pour retrouver l'homme ainsi camouflé. Alors qu'il essayait de trouver un moyen de déterminer sa position, une série de boules de vent. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du guerrier. Quoi qu'il fasse désormais, il pourrait être atteint par Masami. Cependant, il pouvait tester leurs réactions dans un milieu où ils ne voyaient pas.

Ashitaka enchaîna les mudras mais, au lieu d'une défense, c'est une brume qui se leva sur le terrain. Il encaissa les boules de vent qui se montrèrent assez violentes par leur nombre, même si chacune n'était pas si douloureuse que ça. Il avait cependant maintenant une idée de la position de chacun et eux ne le voyaient plus, un avantage qui pourrait être efficace pour l'effet de surprise au moins. Rapidement, il se décala vers Masami puis vers sa gauche pour ne plus être dans son champ d'action direct et essayer de ne plus être une cible trop facile pour son autre élève.

HRP:
 

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Jeu 10 Oct 2019 - 17:40

Masami n'avait peur de rien, si elle devait affronter un ninja supérieur, et bien soit, cela se ferait bien. Elle ferait ce qu'il fallait pour réussir à survivre. Elle avait envie de montrer ce qu'elle savait faire, même si cela se résumait à peu au final. Si jamais elle devait se dégonfler à chaque fois qu'elle croisait quelqu'un de plus fort, elle ne ferait jamais rien ! Son corps avait beau être faible, son mental était très résistant, comme de l'acier. L'adolescente ne se posa pas de questions existentielles à propos de leur responsable, vu qu'il fallait lui obéir. C'était l'autorité, et il valait mieux toujours obéir sur ce point. C'était une leçon qu'elle avait rapidement apprise.

Jiki Masami • « Assommer c'est bien joli, mais quand il faudra tuer hein ... En plus c'est plus facile et cela ne demande pas de le surveiller. »

Répliqua avec une petite moue en direction de Teruyo alors qu'il tentait de se défendre de son côté pacifisme. Elle ne comprenait pas pourquoi ce luxe en fait, là où la jeune fille ne voyait que l'efficacité. À ses yeux, seul le résultat était important, peu importe la manière. C'était certains, qu'ils étaient sur certains points largement opposés. Alors qu'elle avait attaqué, Doudini le magicien avait disparu, il était certainement invisible. C'était une bonne chose, mais ce n'était pas avec de petites boules de vent que l'on allait le tuer ! Quoi ? Ha oui, c'est vrai, ce n'était qu'une démonstration de leurs capacités et de leurs techniques. Oui bon, c'était pas mal hein, mais Teruyo pouvait sans doute largement mieux faire.

Masami était une débutante en tant que ninja, et encore plus davantage en tant que simple être vivant. Elle avait beaucoup à apprendre dans beaucoup de domaines. Elle ne fit aucun commentaire en se concentrant davantage sur la suite des événements, car si jamais la première esquive de son sensei la fit esquisser un sourire, elle savait fort bien que dans cet état, cela ne servait à rien du tout, la seconde technique de défense fut assez radicale avec un mur de magma. Carrément ? Il ne manquait plus que déplacer la lune pour éviter une attaque et cela serait bon ! Il fallait se méfier de leur sensei, c'était assez violent et diablement efficace, car pour stopper ses techniques d'attaques, il valait mieux carrément détruire les projectiles, sinon cela ne s'arrêterait jamais au final. Dans leur état, sa meilleure technique d'attaque ne servait plus à grand chose, il fallait se débrouiller avec autre chose.

Teruyo était quelque part, et si son attaque de vent légère avait porté ses fruits, c'était sans doute grâce à la surprise, mais peut-être aussi que c'était jugé comme négligeable. Masami pencha la tête sur le côté alors lorsque la brume commença à poindre le bout de son nez. Tant que la technique de camouflage ne l'avala pas, elle ne bougea pas d'un iota afin de ne pas informer Ashitaka de ses intentions. Si jamais il n'avait pas répliqué ou prouvé qu'il pouvait connaître la position de Teruyo, c'était sans doute qu'il ne pouvait pas pour le moment. Il y avait aussi la possibilité que c'était pour tester la réaction, mais bon, dans cette purée de pois, difficile de la localiser aussi non ? Cela lui paraissait assez logique au final.

Masami commença alors à courir en arrière un petit peu sur le côté, puis en arc de cercle pour trouver la fin de cette brume, mais également afin de maximiser les chances que son sensei ne lui saute pas dessus comme un malpropre. Elle n'essayait pas de connaître sa position, dans les conditions actuelles, c'était inutile. Comment pouvait-il se défendre sans savoir qu'une attaque lui arrivait dessus ? La Jiki leva sa main en l'air afin de libérer cinq kunais dans les airs, mais qui furent rapidement attirés vers sa cible et sans visé ! C'était le même principe que précédemment, mais en moins fort. Il lui suffisait d'attendre un aie ou n'importe quoi d'autres pour en rajouter une autre couche.

Jiki Masami • « Ho ben mince alors, je ne vois rien du tout ! »

Dit alors soudainement Masami haut et fort histoire que le chef puisse la localiser sur un ton assez surjoué pour le coup. Elle se baissa et apposa à terre un sceau de fuinjutsu qui générait en permanence un champ magnétique opposé à celui qu'avait Ashitaka, elle fit trois pas en arrière puis elle en posa un autre derrière elle afin d'être plus ou moins entourer. Si jamais son sensei s'approchait de trop de sa personne, il allait être bloqué sur un des sceaux. Afin d'éviter tout projectile de lave ou autre joyeuseté élémentaire, l'adolescente s'accroupit au sol prête à se battre au corps à corps.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Dim 13 Oct 2019 - 16:24
Invisible aux yeux de tous et donc de notre mentor, mon attaque fûton avait porté ses fruits. Ne sachant pas exactement où j’étais positionné, il n’avait pas eu l’opportunité d’esquiver cette attaque de ma part. Bien qu’elle ne soit pas excessivement puissante, elle devait malgré tout avoir eu un impact certain sur sa physionomie. Cependant, il était également certain que cela était loin d’être suffisant pour mettre à mal Ashitaka et le faire défaillir. Seulement, en théorie, le but n’était pas là. Le but n’était pas d’arriver à le battre. Ses paroles étaient claires. Montrer de quoi nous étions capables Masami et moi. Pour autant, pour ma part, je pensais le contrat rempli. J’avais su démontrer de ma furtivité et des opportunités qu’elle provoquait en termes d’action. Quant à Masami, à mes yeux, elle avait aussi su passer avec brio le petit test imposé par le Borukan.

En effet, avant que ma propre attaque ne porte des fruits, c’était celle de la jeune genin qui avait su faire mouche. Cette dernière m’avait déjà expliqué en quoi consistait son pouvoir, mais c’était bien la première fois que je le voyais réellement en action et dans un sens il était tout aussi redoutable que le mien dans son registre. Si pour ma part, je profitais de la lumière et de ses effets de dissimulation pour agir, le magnétisme développé par ses techniques et plus particulièrement ses sceaux procurait, semble-t-il, des attaques imparables nécessitant une réelle protection, empêchant toute esquive classique de la part de la cible.

Malgré tout, malgré sûrement une certaine surprise quant aux effets du sceau que Masami avait préalablement posé sur lui, Ashitaka arriva à s’extirper du piège de l’attaque le poursuivant. Alors que la pluie d’outils ninjas comme des kunais acérés ou des shurikens affûtés pleuvaient sur leur cible, ils se firent prendre dans une nasse magmatique chauffant à blanc le métal, le faisant fondre partiellement. Le Borukan nous l’avait expliqué quelques minutes avant, mais voir de mes propres yeux ce que pouvait donner une technique à base de magma me fit frémir. J’étais à quelques pas de là, loin du mur qui s’était formé, mais pourtant, je sentais la chaleur qu’il dégageait. Et ce n’était là qu’un simple rempart défensif, autant dire qu’une attaque du même acabit devait être dévastatrice, en rien comparable à mes maigres talents.

Malgré tout, c’est dans toute cette agitation que j’avais pu agir et porter mon propre assaut. Cette fois, venant d’un angle mort d’une personne non-visible, l’esquive ou la protection était impossible. C’est à cet instant que quelque chose se déclencha en moi, comme une prise de conscience de ce qu’il m’était possible de faire. Comme je l’expliquais à Toph lors de notre duel, je n’étais en rien quelqu’un de naturellement doué et je ne voyais pas en mes capacités la puissance ou la force que pouvait déployer certains shinobis comme la jonin conseillère ou comme notre mentor. Pour autant, en y réfléchissant, il y avait une voie dans laquelle je pouvais exceller, celle de la furtivité, que ce soit dans une mission somme toute classique ou dans l’élimination de cibles à mon grand désarroi. Bien que je n’appréciais guère cette idée, elle était pourtant irréfutable. Je rechignais à tuer, l’ayant déjà dit à maintes reprises, préférant largement une situation diplomatique, mais désormais, j’avais peur de ce que je pouvais devenir et de ce que l’on pourrait vouloir faire de mon pouvoir.

Je rechignais à tuer, l’ayant déjà dit à maintes reprises, préférant largement une situation diplomatique, mais désormais, j’avais peur de ce que je pouvais devenir et de ce que l’on pourrait vouloir faire de mon pouvoir. C’était bien là une preuve de faiblesse et un manque d’expérience de ma part. Réagissant à la réponse du Borukan à nos attaques, j’étais pris dans une brume épaisse m’empêchant de voir ce qui s’y passait. Une fois encore, je me dis que je n’étais qu’un idiot, et qu’aux yeux des shinobis, je n’étais qu’un nouveau-né ouvrant les yeux. Je m’émerveillais devant ce qui se passait devant moi au final pour la simple et bonne raison que j’ignorais tout de cela. Etre confronté à la brume, me permit une nouvelle fois d’ouvrir les yeux. Les entraînements entre nous, et j’entends par là entre shinobis, relevaient d’une importance capitale. Et à juste cause, cette fugace pensée m’aida pour surmonter la suite des évènements. En attendant, ma première réaction fut de crier ces quelques mots à ma partenaire.

« Masami ! Recule ! Sors de cette brume, il peut te détecter avec ! »

Comment je le savais ? J’avais été confronté à une technique en tout point similaire face à Toph. Alors oui, cette brume avait peut-être des effets différents, mais pour l’heure, je préférais ne pas prendre de risque et battre en retrait.

Pour l’heure, si mes calculs étaient justes, j’étais repéré, que ce soit par mes paroles ou par ma simple présence dans cette purée de pois. Autant dire que maintenir mon invisibilité ne servait à rien. Pour l’heure, je préférais reculer, sortir de cette brume et me cacher derrière un rocher.

Je ne savais pas tout de cette technique, mais je pouvais faire quelques suppositions. En un, elle cachait la vue à ceux à l’intérieur, cible comme utilisateur. En deux, elle permettait de ressentir la présence d’une cible, peut être par contact ou par le chakra. En trois, sortir de cette brume revenait à ne plus être détectable. En quatre, si l’utilisateur restait dans la brume, alors il n’était pas en mesure de savoir où étaient ceux en dehors de la brume, juste de savoir dans quelle direction ils étaient sortis de cette dernière. Me basant sur ces hypothèses, après être réapparu au grand jour, j’ai donc bifurqué sur la droite pour m’approcher d’un groupe de rochers suffisamment importants pour m’y dissimuler tout en me permettant d’observer la scène à venir.



_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mar 29 Oct 2019 - 23:48
Ashitaka tendit l'oreille. Si sa brume lui permettait de percevoir les gens, elle ne lui permettait pas de voir venir les attaques, sauf en cas de force majeure où elles étaient suffisamment imposantes pour rendre la zone plus sombre. Il fut légèrement déçu de ne pas voir de tentative d'utilisation de la brume en question par l'homme à la trentaine. Peut-être n'osait-il pas de peur d'aveugler sa camarade ? Si c'était ça, c'était plutôt généreux de sa part. Sinon... C'était dommage.

Le Borukan vit cependant arriver et surtout entendit siffler les kunais envoyés par Masami. Ils arrivaient, sans trop de surprise, droit sur lui. Ce sceau était décidément bien pratique pour elle, au point où elle n'avait plus besoin de viser sa cible. Ne pouvant faire de mudras, Ashitaka dégaina d'un geste fluide et sa lame se recouvrit de futon pour se mouvoir beaucoup plus vite. Il para ainsi les cinq projectiles qui perdirent ainsi tout leur impact. Ils rebondirent alors et se collèrent à lui sans lui infliger la moindre blessure tandis que la brume commençait déjà à se dissiper. Ashitaka avait entendu tout comme Masami l'avertissement de Teruyo, un petit sourire sur les lèvres.

Bien. Ils avaient attaqué, mais maintenant, l'heure pour eux était à la défense. La dernière avant la fin du test. Il fit quelques mudras afin de confirmer les positions qu'il imaginait de ses deux élèves et, avec ses souvenirs du terrain tel qu'il était, parvint à estimer leurs positions de manière suffisamment précise pour utiliser ses dragons. Même s'il ne serait pas capable d'être extrêmement précis sur ses cibles, il devrait pouvoir au moins susciter des réactions et ainsi voir comment ils se défendaient face à des attaques. C'était là un point très important qu'il leur ferait travailler prioritairement si jamais ils n'étaient pas au niveau.

Reprennant les mudras, le Loup finit par cracher trois dragons de magma. Deux d'entre eux se dirigèrent sur Teruyo qui avait sans doute plus d'expérience par son âge et un autre sur Masami. Les dragons se décollèrent du sol pour surpasser les obstacles et ainsi retomber sur ses deux apprentis, les forçant à une réaction rapide. S'ils choisissaient une esquive cependant, ils auraient le regret de découvrir que cette attaque ne tolérait pas la fuite. Tout comme la manipulatrice de magnétisme, lui aussi savait faire des techniques traqueuses.

Lorsque ses techniques atteignirent une cible, de préférence pour le jeune homme aux yeux mordorés des murs ou des défenses solides quelconques, ce dernier claqua dans ses mains avant de lever la voix.

« On arrête là ! »

Attendant que la brume finisse de se dissiper, Ashitaka observa un peu l'état de ses apprentis. Est-ce qu'ils avaient réussi à se protéger, ou allait-il devoir les aider à apprendre au plus vite comment faire face à des techniques qui ne les lachaient pas avec une simple esquive ? Si Masami pouvait aussi lui enlever le sceau, ça éviterait qu'il se balade avec cinq kunais plaqués par dessus sa chemise, sensation qui n'était pas forcément des plus agréables.

HRP:
 

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mer 6 Nov 2019 - 10:29


Masami pencha la tête légèrement sur le côté en entendant les mots de Teruyo lorsqu'il la prévint du danger de cette brume. Si c'était bien le cas, elle n'aurait pas eu besoin de crier pour lui donner sa vague position. Cela l'arrangeait au final, car elle espérait bien me voir venir combattre au corps à corps. Il venait tout de même de donner sa propre position, le risque était qu'Ashitaka l'attaque plutôt qu'elle. Ce n'était pas comme si l'adolescente l'attendait ! La brume commençait à se dissiper, bientôt, il n'y paraîtrait plus et le combat allait se poursuivre comme avant. Il fallait qu'elle trouve autre chose pour surprendre son chef d'équipe.

Masami eut un léger mouvement de recule lorsqu'elle vit dans la brume partiellement disparue quelque chose de rougeoyant lui foncer dessus. C'était tout à fait naturel de se prendre des attaques concrètes lors d'entraînements. Lors de sa vie à Wasure no Kuni, ce n'était que dans la douleur qu'elle apprenait, qu'elle allait toujours plus loin. Elle sourit légèrement en esquivant dans un premier temps le dragon de magma sans trop de soucis, mais le bougre changea de direction pour la poursuivre. Masami avait bien compris le message, lui aussi pouvait le faire, même si ce n'était pas exactement pareil. Elle enchaîna alors plusieurs mudras afin de matérialiser deux boucliers de terre peu solide, mais à la guerre comme à la guerre. Elle devrait se débrouiller avec ce qu'elle avait ! La châtaigne tint les deux boucliers joints avec ses deux mains se préparant à l'impact qui risquait d'être violent. Elle ne pensait pas vraiment à son coéquipier, qui allait devoir se débrouiller seul, déjà qu'elle n'avait pas de quoi se défendre elle-même, alors un autre !

Masami serra les dents en essayant de se projeter légèrement sur le côté afin de minimiser la zone d'exposition, mais les deux boucliers de terre volèrent en éclats et elle subit partiellement l'attaque qui lui brûlait les vêtements et la peau légèrement. Bien entendu, elle ressentait la douleur qui lui provoquait comme si une puissante mâchoire la mordait jusqu'au sang, mais elle riait en se relevant. L'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni agitait légèrement le bras gauche, le plus touché. La douleur était bien présente, mais lorsque l'on était habituée à souffrir, cela touchait tout de même moins. Elle sortir un kunai de sa sacoche ninja dans son dos au niveau de sa taille avec une petite idée derrière la tête pour la contre attaque.

Jiki Masami • « On va voir si tu vas réussir à l'éviter celle là ! »

Vociféra Masami en serrant les dents car elle savait que faire des mudras avec son bras gauche brûlé allait faire mal. Cependant, alors qu'elle allait de nouveau attaquer, Ashitaka claqua des mains pour signifier que le combat était terminé. Elle avait plus ou moins oublié que cet exercice était davantage fait pour tester que pour un réel combat, mais dans l'excitation, elle s'était un petit peu laissé aller. Elle soupira fortement avec son kunai toujours en main.

Jiki Masami • « Pfffffff ! Ah bha non alors, c'est vraiment trop injuste ... »

La mine boudeuse, Masami apprécia tout de même le fait qu'Ashitaka se promène avec des kunais collés à son corps. Elle tenta de se retenir, mais elle fit par pouffer de rire les lèvres serrées. Elle prit son temps pour réagir et ce ne fut que lorsque son responsable se rapprocha d'elle que l'adolescente eut pitié de cet homme magnétique. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait d'en rajouter encore un peu .

Jiki Masami • « Il va falloir que je récupère davantage de munitions avec votre mur de magma qui m'a tout cassé ! »

Trouva alors à redire Masami en tournant le dos à Ashitaka faisant mine de regarder le mur de magma avec ses projectiles fondus les poings serrés contre ses hanches. Elle convulsait légèrement avec les joues gonflées tandis que les kunais émantés provoquaient de temps à autre des cliquetis métalliques. Elle finit par éclater de rire en pouvant plus de se retenir, elle n'avait que quatorze ans après tout. La Jiki finit tout de même par poser sa main contre Ashitaka afin de neutraliser le sceau et récupérer ses kunais. S'installant assise par terre, elle posa en tas les kubais. Elle fit quelques mudras et tendit sa main au-dessus des projectiles afin de les avaler de nouveau dans son sceau de fuinjutsu de contenance. Elle allait devoir s'occuper de l'inventaire des morceaux de métal fondus et ceux qui allaient pouvoir être utilisables ou non.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Lun 11 Nov 2019 - 23:41
Pouvions-nous battre notre tout nouveau chef d’équipe ? Compte tenu de la situation actuelle certains pourraient le penser, en être convaincus même. Mais il fallait rester pragmatique. Masami et moi n’avions aucune chance de mettre à genoux notre leader. Nous n’étions que deux pauvres genins. Nous n’étions que deux shinobis sans réelle expérience, et encore moins dans les combats entre shinobis et nous étions en train d’affronter un jonin qui avait gagné ses galons et sûrement pas en restant les bras croisés derrière un bureau. Si pour l’heure nos attaques semblaient porter leurs fruits, c’est avant tout cas le Borukan n’était pas sérieux dans ses réponses. Premièrement, il nous avait annoncé nous tester et de fait cela se traduisait par voir nos techniques et donc, nous laisser agir. Deuxième point, il était resté devant nous, attendant sagement, se laissant même touché volontairement par les sceaux de Masami. Et enfin, pour dernière preuve à mes yeux, nous avions beau être deux contre un, il avait su en quelques instants et l’espace de deux techniques reprendre l’avantage sur nous en nous imposant son rythme.

Si la brume se dissipait peu à peu, nous n’étions pas pour autant sortis d’affaire. Que pourrais-je faire ? Passer invisible une nouvelle fois me semblait être une bonne option. Je pouvais toujours me déplacer à nouveau, attaquer furtivement et recommencer. Malheureusement pour moi, j’avais oublié une donné essentielle qu’Ashitaka avait donné lorsqu’il s’était présenté. Il maîtrisait quelque peu l’art de la détection. Passer invisible n’était donc pas forcément la bonne option. Enfin si, mais il me faudrait une autre méthode, combinée à cette dernière pour parfaire mon camouflage. Toph m’avait détecté à cause de mon chakra, je devrais dans l’avenir réfléchir à un moyen de le cacher.

Observant de loin la situation entre la genin et le jonin, ses dragons de magma étaient un spectacle impressionnant lorsqu’ils se mirent en route. C’était donc ça la puissance d’un Borukan, d’un membre du clan qui possédait une telle faculté de destruction. Malheureusement pour moi, mon admiration fut de courte durée lorsque deux des trois dragons se tournèrent dans ma direction. J’avais donc vu juste. Le manieur de lave avait su détecter ma présence. Passer invisible était donc inutile dans ce cas de figure.

Rapidement, je passais en revue mon répertoire de technique. Il était suffisamment pauvre pour que cela ne me prenne que quelques instants pour comprendre que j’étais dans une situation précaire. Je n’avais pas de quoi éviter la technique. De toute manière, si les dragons s’étaient tournés vers moi, il y avait fort à parier qu’ils me suivraient comme les outils de Masami suivaient la cible marquée du sceau de polarité qu’elle apposait. Je n’avais pas non plus de quoi bloquer l’attaque qui me venait droit dessus. Au mieux, je pouvais tenter d’atténuer l’impact et les dégâts qui m’étaient destiné.

Sortant de ma cachette, faisant face à mon destin, alors que les deux dragons furieux magmatiques se ruaient sur moi, je soufflais dans leur direction deux rafales de vent destinées à repousser les attaques. Manquant d’expérience, la différence de force entre le jonin et moi étant ce qu’elle était, les dragons, bien qu’atténués tous deux par mes défenses me percutèrent de plein fouet, me repoussant en arrière sur un rocher, me brûlant ici et là au passage.

Le dos endoloris, je me relevais avec peine. J’avais le bras gauche brûlé, ainsi qu’une partie du torse, ma veste et mon t-shirt étant eux totalement calcinés. La douleur dans mon bras était telle qu’il me serait impossible de continuer le combat, ou du moins de lancer quelques ninjutsu que ce soit sans pouvoir réaliser des mudras. Autant dire qu’en entendant notre chef dire qu’on s’arrêtait là, j’étais content. Affalé au sol, j’attendais. Quoi ? Rien, pas grand-chose, juste de retrouver quelques forces pour aller me faire soigner. Avec un peu de chance, je serais un cobaye de choix pour les eisenins en apprentissage à l’académie. À défaut, j’irais quémander quelques soins à Aimi, c’était bien la seule ninja médecin que je connaissais personnellement.

Levant la voix pour me faire entendre de mes deux compagnons à quelques dizaines de mètres de moi, je les remerciais pour cette leçon. Grace à chacun d’eux, j’avais quelques pistes pour m’améliorer et améliorer mon panel de technique.

Il faudrait que je remette ça au plus vite. Se confronter à un pair était un terreau idéal pour faire fleurir de nouvelles idées.


_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mar 26 Nov 2019 - 23:10
Alors qu'il venait d'attaquer et d'indiquer la fin de l'entraînement, le Borukan fit quelques rapides mudras pour qu'une brise légère vienne finir de disperser la brume encore en place. Pas de cris de douleur jusque là, seul un râle de Masami qui aurait voulu apparemment continuer l'affrontement. Malheureusement, le Jônin était encore en train de retravailler son arsenal technique suite à la perturbation que la Résonnance avait produit. S'il avait bien en main une vingtaine de techniques, c'était encore trop peu à son goût. Surtout que nombre d'entre elles n'étaient pas adaptées à un entraînement. Même la dernière qu'il avait utilisé, les dragons de magma, n'étaient pas vraiment la meilleure des techniques. Elle faisait des blessures douloureuses et cruelles. C'était certes l'essence même du maniement de la lave, mais il préférait autre chose pour ses camarades.

Cette pensée se confirma d'autant plus lorsqu'il vit les deux genins revenir vers lui, tous les deux blessés. Ils n'avaient pas de quoi se défendre face à de telles attaques donc. Il fit une moue ennuyée, une telle chose ne le réjouissant pas, mais la tête de Masami lorsqu'elle remarqua qu'il avait toujours les kunais sur lui puis son rire lui redonna un certain sourire. Il n'avait pas vraiment eu le choix, mais c'est vrai que garder les projectiles ainsi collés à lui n'était pas très glorieux. Mais qu'importe, ce n'était pas grave. Et c'était encore une enfant. Qu'elle en soit enfin une plus exactement, puisqu'elle semblait avoir grandit à Wasure de ses dires.

« Vous vous êtes bien débrouillés. Pour la brume, que son utilisateur vous détecte grâce à elle ou non, c'est toujours un bon réflexe d'en sortir rapidement, à moins que vous ayez une stratégie où vous êtes certains qu'elle vous est profitable. Pour ce qui est des défenses... Comme vous l'avez vu, il n'est pas toujours possible d'esquiver une attaque. On travaillera à trouver une solution pour que vous ne vous fassiez plus atteindre par ce genre de technique. Je veux que vous soyez tous les deux préparés à ça, s'il nous arrive d'être séparés lors d'une mission. »

Il inspecta un peu les blessures des deux autres et hocha un peu la tête.

« Allons à l'hôpital, ce genre de blessures dépasse de loin mes capacités médicales. »

À vrai dire, il savait juste nettoyer des plaies et faire quelques bandages. Le strict nécessaire pour éviter de mourir d'une infection en somme, si jamais un médecin n'était pas proche de là.

« Oui Masami, mais je ne serai certainement pas le seul à pouvoir les détruire, il faudra que tu trouves d'autres méthodes si tu affrontes ce genre d'adversaire. Tu sembles pouvoir polariser n'importe quoi avec tes sceaux, tu pourrais réussir à le faire rapidement en combat, pour te créer tes propres projectiles à partir de doton par exemple ? Ou tu dois forcément préparer tes combats pour pouvoir utiliser tes capacités de cette manière ? »

Teruyo lui était plus blessé encore, mais il semblait bien encaisser. La jeune fille avait sans doute un passé bien chargé en bagages, elle ne s'était pas effondrée en hurlant sur le sol. C'était agréable de voir que ces camarades n'étaient pas du genre à perdre l'esprit à la première douleur. Le Loup en avait vu des bien moins courageux. Qui généralement étaient mort rapidement.

« Si vous avez des idées ou que vous souhaitez avoir mon avis pour votre entraînement, n'hésitez pas. Même entre vous. On voit plus facilement les erreurs des autres que les siennes, et un point de vue extérieur aide toujours à comprendre comment s'améliorer s'il est construit. »

Encore un discours banal qu'il était bon de rappeler, surtout pour la plus jeune. Il ne doutait pas un instant que le Miyamoto avait ce genre d'idée bien ancrée en tête, c'est pourquoi à chacun de ses conseils du genre, il était plutôt tourné vers la jeune fille. D'autant plus maintenant qu'il était au courant pour son passé. Son éducation n'avait pas du être la priorité de ses geoliers, malheureusement... Mais il était encore temps de changer les choses. Ashitaka en était certain.

Accompagnant ses deux élèves vers l'hôpital d'Iwagakure, le Borukan marchait tranquillement avec eux, disponible pour d'éventuelles questions.

HRP:
 

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Ven 29 Nov 2019 - 17:45


Masami ria lorsqu'elle vit la tête sur faisait et surtout la touche qu'il avait suite aux brûlures. Elle n'avait pas tellement vu ce qu'il c'était passé, inconsciente qu'il avait eu l'honneur d'avoir deux dragons de magma à la place d'un seul. Elle se moquait gentiment de son collègue, même si elle s'en était sortie légèrement mieux, mais ce n'était pas très glorieux. C'était bien dans les combats réels face à des ninjas que l'on commençait à découvrir nos forces et faiblesses. C'était intéressant comme rencontre, non sans oublié que c'était pour faire connaissance avec son sensei. De ce côté là, on commençait à bien le connaître par son feu de la terre.

Ils se connaissaient peut-être trop entre coéquipier, comment surprendre quelqu'un lorsque l'autre connaissait tout l'éventail de ses possibilités ? peut-être devraient-ils trouver d'autres partenaires ou des combats en équipe, cela pourrait être intéressant. Si jamais l'adolescente pouvait faire facilement de ses attaques des assauts téléguidés, elle n'avait pas vraiment penser que les autres pouvaient en être capables également. Elle devrait réfléchir à utiliser la terre pour se protéger d'attaque de ce type, mais elle en était parfaitement incapable pour le moment. Elle avait pu à peine créer des boucliers de roche fragiles. La châtaigne pouffa de rire en prenant tout son temps pour retirer ses projectiles collés à son maître. Elle trouvait cela bien trop amusant.

Masami était assez satisfaite d'entendre qu'ils s'étaient plutôt bien débrouillé pour le début, et un peu moins pour la fin. Quoi de plus normal à voir dans l'état qu'ils étaient pour la présentation de l'équipe. En tout cas, elle avait beau être une enfant, elle avait une bonne notion de tactique. Elle aiguisait sa survie depuis bien longtemps maintenant à Wasure où la ruse était plus efficace que la force là où résidaient des prisonniers si dangereux. Elle n'était qu'une enfant découvrant la vie dans un monde cruel et vicieux. Si jamais elle manquait de force, elle devait se montrer plus intelligente et travailler sa synergie au maximum. Elle hocha la tête doucement suite au discours d'Ashitaka expliquant si nécessaire qu'il fallait s'entraîner à de meilleurs défense. Masami n'avait rien contre le fait d'aller se faire soigner, bien au contraire. Elle connaissait Aimi et elle avait confiance en elle pour ce genre de choses.

Jiki Masami • « Je peux magnétiser tout ce que je veux, il n'y a pas de restriction à ce niveau-là, en effet. Par contre, le fait d'utiliser des projectiles physiques, c'est aussi un moyen de pouvoir réutiliser les armes dans les autres techniques plus tard. J'ai peur qu'en utilisant des techniques doton, cela ne me limite dans le temps pour le recyclage des projectiles. C'est quoi qu'il en soit, une bonne idée de secours, sinon, car si je suis à court de munitions, il ne me reste plus que le corps à corps. Je travaille également sur une manière d'utiliser mon pouvoir afin de manipuler mon adversaire comme je veux. Le temps de me remettre de tout ça, et on remet ça quand tu veux pour la baston ! Il faudrait que je pense aussi à de très puissantes techniques de la mort qui tue comme tes dragons de laves, mais dans mon style. Je ne sais pas trop encore quoi faire ... »

Masami n'était pas du tout troublée par les informations que donnaient Ashitaka sur la bonne marche de beaucoup de choses, car elle ne les connaissait pas forcément. C'était des bons plans à suivre, ou pas. Elle n'avait pas nécessairement confiance, donc elle y réfléchirait et décortiquerait ce qui lui paraissait le mieux. Elle n'avait pas été ou presque éduquée, si jamais la méthode de la carotte et du bâton était une forme de formation pour les jeunes. Elle avait dû se faire seule, Avec parfois quelques rares aides. C'est dire le travail qu'il y avait à faire !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Dim 8 Déc 2019 - 18:24
Affalé au sol, blessé, fatigué, j’étais bien content que cet entraînement touche à sa fin. Pour une première rencontre avec notre sensei, je dois avouer que je m’attendais à quelque chose de moins brutal. Mais au moins, ce bref échange m’avait montré clairement une chose importante. L’écart de niveau entre un jonin et les pauvres genin que Masami et moi étions était énorme. Un véritable fossé nous séparait. N’ayant rien d’autre à faire que d’écouter les paroles de notre leader, je me relevais avec ces douleurs lancinantes. Pour autant, en faisant un bref état des lieux et malgré la force de destruction que la lave pouvait engendrer, je n’étais pas si meurtri que cela. J’étais certes brûlé, mais pas autant que ce à quoi j’aurais pensé. En tous cas, cela ne m’empêcherait pas de devoir me rendre à l’hôpital afin de me faire soigner. Voilà qui était donc une bonne opportunité de discuter à nouveau avec Aimi, surtout si notre projet de Manazuru était toujours d’actualité.

M’approchant de notre petit groupe, j’écoutais attentivement les conseils que le Borukan pourrait nous donner et à ma grande surprise, bien que Masami soit abordée dans ses échanges, nul information à me transmettre. Je ne pensais pourtant pas avoir été aussi bon que cela, pour preuve mon état actuel, alors pourquoi ce silence me concernant ? L’âge peut-être ? À moi de trouver mes faiblesses et d’y remédier. En tous cas, même si Ashitaka était resté muet à mon propos, cela ne m’empêchait pas de me remettre en question. Défense, attaque, support et contrôle. Je péchais dans tous les domaines et je devais me renforcer partout afin d’être suffisamment efficace à l’avenir. Entre les conseils de Toph et cet entraînement, j’avais déjà pas mal d’idées en tête à développer pour améliorer mon panel de techniques.

« Le problème, c’est que le monde des shinobis est tellement vaste, les talents des uns et des autres tellement variés qu’il nous est littéralement impossible d’être préparé à tout. Mais loin de moi l’idée d’apparaître défaitiste, je vois très bien ce que tu veux dire, et notre échange, aussi bref fut-il a été une source d’information importante sur mes capacités et ce que je me devais de développer pour m’améliorer. »

Bandant rapidement mes blessures pour éviter une infection le temps d’être soignée, grimaçant à chaque frottement du tissu sur les chairs calcinées, je laissais échapper par moment quelques petits bruits de douleur.

« Je devais de toute manière aller voir quelqu’un à l’hôpital, je ne pensais pas que ce serait en tant que patient. Enfin bon, au-delà de ça, j’ai deux personnes à voir pour qu’elles puissent m’enseigner quelques-unes de leurs spécialités. Et toi Ashitaka, est-ce que tu aurais quelque chose dans ta manche qui puisse nous aider ? Enfin, le plus important, c’est peut-être de se faire soigner. On aura tout le temps de discuter de ça à un moment plus propice. »

C’est dans ces moments là où avoir une monture ou un kuchyose, surtout volant aurait été appréciable, faire le chemin de retour des hauts plateaux sans se fatiguer outre mesure compte tenu de nos blessures. Mais bon, je suppose que ça aussi, c’était une expérience à vivre. Nos futures missions se solderaient peut-être, sûrement même, par des blessures et il nous faudrait pour autant revenir à Iwa, quel que soit notre état.


_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Ven 27 Déc 2019 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 12:40
Le Borukan hocha la tête aux réponses de Masami.

« Oui, le doton est plus une solution de secours dans les cas où tu te ferais détruire tes stocks d'armes métalliques ou si tu te retrouves face à un adversaire contre qui elles ne sont pas utilisables. Pas besoin d'y avoir recours en tous temps. Pour les techniques, comme je t'ai dit, n'hésite pas si tu as besoin d'un retour. Pareil pour toi Teruyo. Mes dragons de magma sont au final juste une variation d'une technique beaucoup utilisée. N'hésitez pas à réfléchir en fonction de ce que vous connaissez déjà pour créer de nouvelles techniques. Des choses qui vous sont étrangères puisque vous ne les maîtrisez pas peuvent vous apporter des idées nouvelles sur votre manière de combattre avec vos propres moyens. »

Continuant à discuter avec les deux jeunes genins, il marchait, repartant par instants dans ses pensées.

« Bien sûr, mais il y a des grands principes qu'on retrouve souvent et contre lesquels il est bien d'être préparé. Le genjutsu notamment. Les illusions sont un moyen redoutable de vaincre lorsqu'on les maîtrise correctement. Et tant mieux si ça peut vous aider dans vos réflexions sur vos propres capacités. »

Alors qu'ils arrivaient à l'hôpital et que Teruyo finissait une autre réflexion, Ashitaka prit quelques instants pour réfléchir à sa réponse.

« Je pense que j'ai quelque chose en effet. J'ai à faire pendant quelques jours, je serais absent d'Iwa, mais à mon retour je vous enseignerais une technique qui vous sera certainement utile à tous les deux. »

Ayant reçu une missive dans la matinée qui concernait une traque de bandits, il devait retrouver un autre shinobi dans la foulée pour partir dans le sud du pays de la Terre.

« Reposez-vous bien, soignez-vous, je serai de retour au plus tard dans une semaine. »

Les abandonnant à l'entrée, le Borukan se dirigea directement vers la maison de son clan, là où il devait retrouver le shinobi en question.

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Mar 24 Déc 2019 - 18:15

Devant les difficultés, Masami n'en voulait qu'encore plus, toujours plus de puissance pour l'affronter. C'était un signe du destin qui disait qu'elle devait devenir bien plus forte si jamais elle devrait affronter pareil ennemis. Au prochain affrontement, elle aurait assez de répondant pour le vaincre, sinon comment survivre ? La loi du plus fort, voilà ce qui régissait le monde. Tout ce qui était titre ou médaille ne voulaient rien dire. Sans doute que les conseils pour l'un valait pour l'autre. Doudini n'avait pas à rougir, il était certes cramer, mais il pourrait se protéger avec un mur dans ce cas présent évidemment.

Jiki Masami • « Ha bha ça c'est sûr ... À Wasure no Kuni, j'ai pu voir toute sorte de pouvoirs différents, comme si les possibilités étaient infinies. Cependant, les styles de capacités ou d'attaques se répètent. Après tout, sauf rares exceptions, se protéger d'un projectile d'air, de feu, de lave ou d'une manière noire est similaire. »

Masami n'était pas encore capable de bloquer réellement un adversaire complètement, il fallait également y remédier, mais sa route était encore longue pour devenir parfaite. Il fallait qu'elle entraîne son adversaire sur le terrain qu'elle maîtrisait, c'était la clé de la victoire. Chaque rencontre était le bon moment pour apprendre, pour s'enrichir, sinon à quoi bon ? De son côté, l'adolescente ne faisait rien pour améliorer son état, à peine quelques tics de douleurs se voyaient le long de sa peau. Elle souffrait comme tout le monde, c'est juste que c'était son quotidien. Masami tourna son regard en direction de Teruyo lorsqu'il dit qu'il devait aller voir quelqu'un à l'hôpital. Elle se contenta de hausser les épaules pour son propre sort, ça allait bien passer tout seul avec le temps. C'était le revers de la médaille de ne compter sur personne, Et de n'avoir confiance en personne. La douleur, les efforts et ce genre de choses restaient quelque chose d'important dans sa vie. C'était une manière de se souvenir, et puis une marque ou une autre sur son corps, cela n'allait pas changer grand chose.

Jiki Masami • « Ha ... Hmmm ... Oui ... Je préfère de réels armes concrètes que des créations qui peuvent être éphémères, mais oui, en cas de secours ... Je compte bien étoffer mon panel de techniques rapidement et peut-être même plus encore ! »

Finit par dire assez mystérieuse la jeune Jiki ne donnant pas de détails à tout cela. Demander de l'aide n'était pas dans son esprit, elle vivait seule, elle affrontait toutes les épreuves seule depuis toujours, alors pourquoi changerait elle en quelques mois ? L'art de tuer, si jamais elle était alaise avec quelque chose, c'était bien cela.

Jiki Masami • « Le genjutsu est l'art de plonger son chakra dans le circuit de l'adversaire pour lui faire voir des vertes et des pas mûres, mais je sais m'en sortir avec ça hehehe. »

Masami avait suivi la marche avec le groupe jusqu'à temps se retrouver face à l'hôpital, elle le regarda en hochant la tête.

Jiki Masami • « Bon ... Ben bonne chance à toi hein ! »

Dit alors Masami ne cherchant visiblement pas à se rendre à l'intérieur. Elle plongea simplement ses mains dans ses poches. Puis, elle se retourna vers leur maître, il voulait leur apprendre une technique à tout deux. Un peu surprise, elle laissa échapper quelques mots.

Jiki Masami • « Ha ! Heuuu ok ! Cool. »

La Jiki ne savait pas tellement pourquoi il prenait cette peine. Peut-être était-ce dans le contrat d'être jonin et maître ? Sinon pourquoi aider son prochain ? Il attendait un truc en échange dans doute. Elle posa la question même si ce dernier partait.

Jiki Masami • « Et vous voulez quoi en échange de cette apprentissage ? C'est étrange quand même ... »

Cela resterait sans doute un mystère, Masami se contenta de hausser les épaules en s'éloignant. Si jamais elle devrait se faire soigner cela devrait être un ordre ou que l'on aille la chercher !











Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 12:40
Alors que j’étais sur le départ suite à mes dernières paroles, voilà que notre cher leader ce dernier prit une nouvelle fois la parole. Se rendait-il compte de l’état dans lequel Masami et moi étions ? Si j’avais proposé de remettre nos discussions à plus tard, ce n’était pas par ennui ou fatigue, mais par nécessité compte tenu des nombreuses brûlures dont j’étais affublé. Pour autant, malgré une certaine réticence de prime abord, je serrais les dents face aux conseils avisés que le jonin était en train de nous prodiguer.

Même si la première leçon concernait d’avantage Masami que moi, il était toujours bon d’écouter, qui sait, cela pourrait m’être utile un jour où l’autre. Quant à celle qu’il me donnait, elle m’était toute particulièrement utile, notamment dans la manière dont je me voyais utiliser mon potentiel. Il est vrai qu’en me retrouvant face à quelqu’un dans ma situation, pouvoir utiliser une attaque que mon adversaire ne serait pas en mesure d’éviter était d’une utilité certaine. Au moins grâce au Borukan, j’avais une source d’inspiration pour créer quelque chose de similaire.

« Je me rends surtout compte que les idées ont aussi des chances de venir face à de nouvelles situations embarrassantes. Si tu n’a jamais été confronté à quelque chose que tu ne peux pas esquiver, avoir une technique pour bloquer n’était peut-être pas utile. Aujourd’hui, je vois les choses différemment. »

Par chance, nos discussions s’étaient faites sur le chemin de l’hôpital. Cela m’aura demandé quelques efforts de concentration en plus, mais au moins je ne perdrais pas de temps à me faire soigner. Il était donc temps de passer aux soins. En nous quittant, notre chef nous proposa de nous enseigner quelques techniques de son répertoire qui pourrait nous être utile. S'il l’avait proposé à Masami et moi, c’est que cela devait être quelque chose d’assez commun, mais que l’on ne maîtrisait pas encore. Compte tenu de nos spécificités chacun, je ne voyais rien d’autre, à moins qu’il nous montre une technique de son cru à adapter à nos propres facultés. La réponse nous serait bientôt donnée de toute manière. Dans ce moment sérieux, Masami parvenait une fois de plus à me faire sourire par ses remarques.

« Masami, je ne pense pas qu’Ashitaka attende quoi que ce soit de nous en échange. C’est son rôle en tant que chef d’équipe de nous épauler au mieux, et si cela peut nous renforcer, cela renforce aussi le village. Et puis si aujourd’hui qui nous apprend quelque chose, peut être que demain, ce sera toi qui auras quelque chose à lui enseigner ou à apprendre à d’autres. »

Alors seul, chacun étant parti vaquer à ses occupations et alors que je faisais la queue dans la file d’attente, espérant me faire soigner rapidement compte tenu de la douleur lancinante qui irradiait mon bras blessé et mon torse brûlé, une nouvelle demande à faire à Ashitaka émergea de mon esprit. Si je ne me trompais pas, il avait mentionné le fait de posséder quelques talents de ninja sensoriel. Si c’était le cas, il faudrait que je lui demande quelques conseils et pourquoi pas qu’il m’enseigne peut-être une autre de ses techniques.

Cet entraînement aussi bref fut-il avait mis le doigt sur une évidence qui me sautait au visage. J’étais faible. Cependant, à moi de palier à ce problème de la meilleure manière qu’il soit et dans les meilleurs délais.

Citation :
Fin du RP pour moi, merci

_________________
L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Contenu sponsorisé

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai] Empty
Revenir en haut Aller en bas

L'Avenir appartient à Ceux qui se lèvent tôt [Équipe 3 - Mirai]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: