Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Aux Ombres du Yuukan
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 10:30 par Shinrin Hanzo

» La tentation du Serpent
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 10:28 par Medyūsa

» Préparer la conquête de l'ouest
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 10:12 par Bakuhatsu Kenpachi

» [MLB] Vrais mensonges
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 10:12 par Soejima Yenno

» 03. Changer de zone
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 10:01 par Shinrin Hanzo

» 11. Signaler un bug
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 9:37 par Nara Zenjirō

» Direction Mizu no Kuni [Solo]
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 9:33 par Medyūsa

» Ascent of Shinobi a quatre ans !
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 9:31 par Sakai Iroha

» Capacités histoire de famille [Background/CS2]
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 8:42 par Metaru Akagi

» Winner Winner Glouba Dinner [Kaori]
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] EmptyAujourd'hui à 7:46 par Hayai Taishi

Partagez

Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ]

Han Musashi
Han Musashi

Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] Empty
Lun 12 Aoû 2019 - 1:23

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Liberté conditionnelle...


Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] Iwa12

--------------------------------------------------

Le Han se trouvait devant le centre de détention de la cité. Il tenait entre ses mains la missive de Toph, qu’un courtier lui avait remis quelques heures plus tôt. Missive dans laquelle la génie des Hyûga lui accordait, à sa plus grande surprise, l’autorisation de libérer, provisoirement, Seigi Gekkô, un des prisonniers qu’ils avaient affrontés, l’Oterashi et lui, durant la dernière guerre. Le guerrier rouge et lui-même avaient pris l’initiative de l’interroger, quelques jours après la guerre. Interrogatoire qui s’était plutôt bien déroulé, puisque le Seigi s’était montré très coopératif et se disait disposé à faire tout ce qui était nécessaire pour retrouver sa liberté. Le rapport de nos deux protagonistes devait sûrement y être pour quelque chose, dans la décision de Toph. Cependant, pour l’heure, il n’était question que d’une liberté provisoire et sous conditions, que le Johekijin avait bien entendu tout intérêt à respecter.

Bref, après avoir saluer les agents à l’extérieur, le Han pénétra dans le grand bâtiment dans lequel était détenu des nombreux prisonniers, tant Iwajins que des mercenaires ou autres criminels étrangers. Il rencontra rapidement le gardien des lieux et s’entretenu avec lui, lui montrant par ailleurs la lettre de Toph. Si le gardien avait du mal à comprendre la décision, il fut malgré tout contraint de s’exécuter, il n’avait pas le choix, il s’agissait après tout d’une décision provenant d’une éminente membre du conseil. Peu importait son âge, tout le monde connaissait désormais sa stature et ses exploits, et tous autant qu’ils étaient lui devaient au moins respect et obéissance.

« Vous êtes d’accord avec ça vous ? Qu’on libère les prisonniers les uns après les autres ? » Demanda le gardien, d’un air inquiet.

Musashi marchait derrière lui, d’un pas serein, observant attentivement chaque prisonnier derrière les barreaux. Il ne savait pas quoi répondre, car pour lui les choses n’étaient jamais simples, mais au fond il comprenait la décision de Toph, il se disait qu’il aurait sûrement agi de la même manière. Bonne ou mauvaise décision, ça, il n’en avait pas la moindre idée.

« Je ne sais pas… C’est compliqué. En tant que Genin, mon avis importe peu de toute façon. » Fit-il, d’un air pensif.

« Pourtant vous avez contribué à sa libération, non ? Je n’étais pas loin lorsque votre camarade et vous êtes venus interroger ce type. Mais peu importe… Voilà sa cellule. Quant à ses effets personnels, rien ne m’oblige à lui rendre toute de suite. Venez donc avec une autre autorisation écrite et on verra à ce moment-là. » Fit-il, en ouvrant la cellule.

Il regarda brièvement le gardien avant de porter son attention sur Gekkô, qui croupissait dans cette cellule depuis presque deux semaines.

« Ne vous enfaîte pas, il n’a pas besoin de ses effets personnels pour le moment. » Fit-il, à l’égard du gardien.

Il pénétra dans la cellule du prisonnier, alors que le gardien attendait pour les raccompagner hors du centre de détention.

« Comme on se retrouve, Gekkô ! » Fit-il, en s’adressant au prisonnier.

Le Genin observa rapidement la cellule, dénotant rapidement la présence des journaux et de la nourriture, signe que le prisonnier était quand même bien traité. Il reporta par la suite son regard sur son interlocuteur, qui avait l’air plus en forme que la dernière fois qu’ils s’étaient vus, ce qui était d’une certaine façon tout à fait logique.

« Tu as l’air plus en forme que la dernière fois, hein… » Fit-il, en se remémorant rapidement leur conversation, et notamment la question que Gekkô lui avait posé, à laquelle Musashi avait préféré ne pas répondre, du moins pas explicitement. « Je vais aller droit au but et nous faire gagner du temps, à tous les deux. » Reprit-il, en le regardant droit dans les yeux. « Il semblerait que nos supérieurs ont bien apprécié notre rapport à ton sujet. Par conséquent, ils ont décidé de t’accorder une liberté conditionnelle, le temps qu’ils se penchent concrètement sur ton jugement. » Poursuivit-il, en faisant signe au Johekijin de se lever. Il n'avait pas besoin de savoir que le village n'avait pas de Kage ou que personne n'était apte ou ne voulait décider du sort des prisonniers... « Ils t’accordent le droit de te promener librement dans notre cité. Tu pourras ainsi côtoyer d’autres personnes, t’entraîner ou tout simplement te reposer à l’hôpital, sans aucun problème. En échange, l’éminente membre du conseil qui t’a accordé cette faveur, Hyûga Toph, te demande de te tenir à carreau et de ne rien tenter de stupide, le temps de ton jugement. Sache aussi que tu seras sous haute surveillance, alors j’espère que tu sauras profiter de cette occasion pour bien te faire voir, et peut-être... espérer t’en tirer… » Conclut-il, avec le sentiment d’avoir accompli ce qu’il avait à faire.

Il aurait préféré annoncer cette « nouvelle » avec l’Oterashi, puisqu’ils étaient tous les deux à l’origine de son interrogatoire, seulement celui-ci était pour le moment indisponible…
Quoi qu’il en fût, si beaucoup de personnes souhaitaient la mort des mercenaires ayant pris part à cette dernière bataille, Musashi voyait plutôt là une belle opportunité pour se servir d’eux. Ce serait en tout cas dans l’intérêt de la cité d’agir de la sorte, du moins il en était persuadé.

« Si cela te convient et que tu maintiens ton serment de coopérer jusqu’au bout, tu dois me suivre jusqu’à l’hôpital. Après quoi, je te ferai visiter le village et je t’indiquerai les zones à privilégier et celles à éviter pour ne pas t’attirer des ennuis. Si tu as des questions, je tâcherai d’y répondre, et si je ne peux pas, je me renseignerai et t’apporterai les réponses quand je pourrais. » Fit-il, d’un air neutre.

Un ton bienveillant, mais un visage neutre, dissimulant en quelque sorte ses émotions. Certains pourraient voir un signe de faiblesse et auraient sans doute cherché à le déstabiliser, comme une certaine Neiko. Cependant, Gekkô avait tout intérêt à rester à sa place, car Musashi était, ou pourrait être l’un des rares alliés sur qui il pourrait compter, si ce n’était le seul d’ailleurs…

Infos:
 


_________________
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Henpō Ryūjin
Henpō Ryūjin

Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] Empty
Mar 20 Aoû 2019 - 14:26
Le blond se demandait combien de temps il allait passer dans ces geôles, et surtout quel en serait l’issue. Chaque jour qui passait, il se posait cette même question, est-ce que, plus je reste ici, moins j’ai de chance de subir la peine capitale ? Heureusement que sa demande de pouvoir suivre l’actualité avait été accepté, de la sorte, il pouvait garder le compte des jours au clair. Depuis la visite de celui qui s’était présenté comme être Han Musashi, qui avait combattu contre lui, ainsi qu’un second shinobi, le comportement du jeune détenu s’était avéré exemplaire. En même temps, il avait de quoi devoir se tenir à carreau. Il espérait sincèrement que l’échange de ce jour-là, plaiderait en sa faveur, même si depuis, il n’en avait pas eu de nouvelles, sauf la visite d’un médecin. Le blond s’était d’ailleurs rétabli, même si sa voix était encore endommagée.
Tiens, peut-être que la situation allait évoluer. De son ouïe fine, le voleur parvint à entendre une bride de conversation. C’était deux voix qu’il connaissait, celle d’un des gardiens pour commencer, l’autre c’était celle de ce Musashi, il l’aurait reconnu entre mille désormais, difficile à oublier. Il n’était pas certain d’avoir bien entendu, parlaient-ils bien de libération ? Ils arrivèrent devant la cellule, dont le gardien s’approcha pour l’ouvrir. Le regard du Seigi croisa celui du Han, il était un peu semblable à celui d’un petit animal qui traverse la route, et s’arrête en plein milieu, éclairé par les lanternes, pris au dépourvu. Les sourcils de Gekkō se froncèrent, il voulait montrer une certaine inquiétude, alors que dans le fond, quelque soit son sort, il l’accepterait sans broncher, même s’il devait mourir. Le commentaire de Musashi à l’égard du gardien n’avait rien de rassurant, pas besoin d’effet personnel ? Cela pouvait signifier la moins bonnes de issues. Le genin d’iwa, blond lui aussi, s’adressa à Gekkō. Ce dernier laissa un petit silence avant de répondre.


☽☾ Oui, indiqua-t-il en regardant sa peau dont la guérison avait bien avancé. Cependant, il semblerait que je doive encore garder cette voie d’outre-tombe quelques temps.

En effet, si le physique du blond était remis, sa voix elle, était toujours perdue ailleurs, et demeurait un peu éraillé. Le genin avait envie de parler sans détours, en posa ses yeux droits dans ceux du voleur, à qui cela convenait bien. Les instances iwajins étaient disposées à donner à ce dernier une liberté conditionnelle. Directement, et en réaction au mouvement de Musashi, Gekkō se leva. Son visage était fermé, non pas qu’il ne soit pas content de cette nouvelle, mais il n’avait pas à se réjouir de quelques manières que ce soit, c’était tout sauf productif. Il préféra s’incliner tout aussi instamment à trois reprise, pour remercier le genin, joignant sa parole au geste.

☽☾ Aligato gozaimatsu Musashi. Je ne peux qu’accepter humblement. Je ferais ce que vous voudrez.

Musashi avait parlé de l’hopital, puis d’une visite de la ville. Cela intrigua le blond tout en lui donnant une idée. Il allait suivre à la lettre le conseil de celui qui se tenait devant lui.

☽☾ J’ai agi en égoïste égocentrique toute ma vie jusqu’à présent, il pencha sa tête en avant et regarda ses mains. Je peux aider avec mes mains. S’il y a un dispensaire où ce genre de chose… Je veux me servir de ça pour aider maintenant.

Il regardait avec détermination Musashi. En vérité, il venait presque de dire un mensonge. Il laissait plus croire aux autres, qu’il était ainsi, qu’il ne l’était vraiment. Il avait indéniablement un hubris certain, mais son égoïsme était plus une façade qu’une réalité, et il le savait bien même s’il ne l’aurait jamais reconnu. C’était une façon pour le petit garçon auquel bien des mensonge furent racontés de se protéger. Depuis sa désersion de Jôheki, il en avait vu des gens vivant dans la misère, et la nuit, lorsque le moins de personne possible pouvait le reconnaitre, il prodiguait déjà des soins à ceux le nécessitant, mais n’ayant pas les moyens, et la possibilité, de trouver un médecin. Il n’était pas rare non plus, qu’il en profite pour dissimuler quelques ryōs issus de ses larcins, dans les affaires de ceux qu’il aidait. Un moyen pour lui peut-être de rendre un peu d’un justice qui lui était si chère. Il n’en restait pas moins des plus instables.


☽☾ Je ne tiens pas spécialement à mon équipement, mais j’aimerais pouvoir récupérer ma veste en peau. Elle ne contient pas d’arme, c’est surtout un attachement personnel…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9406-achevee-henpo-ryujin-100#79369
Han Musashi
Han Musashi

Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] Empty
Sam 24 Aoû 2019 - 23:05

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Liberté conditionnelle...


Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] Iwa12

--------------------------------------------------

Il ne fallut pas longtemps au prisonnier pour se rendre compte que Musashi ne venait pas pour lui annoncer la nouvelle dont il espérait tant. Cependant, la raison de la présence du Genin n’augurait rien de mauvais, bien au contraire, puisqu’elle allait permettre au détenu de bien se faire voir par les instances Iwajins. Rien n’était donc perdu.

Si Gekkô semblait d’apparence en forme, sa voix laissait penser le contraire. Son visage fermé n’avait pas de quoi étonné le Genin, qui restait neutre et espérait que son ex-adversaire, avec qui il avait tissé un drôle de lien, joue le jeu et ne le fasse pas regretter l’énergie qu’il avait déployé pour l’aider à s’en sortir. Au fond, c’était aussi une question de justice. En effet, les prisonniers, pour ceux qui s’étaient retenus durant la bataille et avaient tout mis en œuvre pour s’extraire de l’influence de Mamushi, méritaient tout sauf la mort. Gekkô faisait-il parti de ceux-là ? Difficile à dire, n’empêche qu’il le voyait comme une âme perdue, qui avait besoin d’être secourue et aidée. Et secrètement, même s’il avait du mal à se l’avouer, il espérait le mettre au service de la cité, d’une façon ou d’une autre.

S’inclinant face au Han, le détenu le remercia et accepta les conditions de sa liberté provisoire. Voilà qui ravi Musashi, qui décocha un très léger sourire, un sourire de satisfaction. Gekkô lui confia par la suite qu’il avait agi en égoïste égocentrique toute sa vie, avant de déclarer qu’il pouvait aider avec ses mains. Il était disposé à aider, dès maintenant, c’était l’état d’esprit à avoir pour espérer s’en sortir. C’était donc une bonne chose, c’était le moins qu’on puisse dire.

« Je n’ai fait que mon devoir. » Fit-il, simplement. Mais le pensait-il réellement ? « Je suis ravi que tu acceptes nos conditions. Quant à ton talent, ne t’en fais pas, tu vas très vite avoir l’occasion de le mettre en œuvre, si c'est ce que tu souhaites. » Poursuivit-il, en l’invitant à sortir de la cage qui le maintenait prisonnier.

Concernant ses effets personnels, Gekkô ne s’opposait pas à ce qu’il en soit privé, il insistait néanmoins pour récupérer sa veste, à laquelle il semblait beaucoup tenir. Il certifia qu’elle ne cachait aucune arme. Musashi regarda alors le gardien, comme pour lui dire que la décision lui appartenait, une façon aussi de le mettre à l’épreuve, puisqu’il semblait contre la libération de ce prisonnier. Au fond, c’était un homme qui ne faisait que son devoir, un homme bon, mais qui avait probablement perdu un être cher durant cette bataille. Après réflexion, le Gardien dégaina répondre à la demande de Gekkô, indiquant alors au Genin et au prisonnier de le suivre. Ils se rendirent alors dans une petite salle, où il put remettre la veste du prisonnier au Genin avant de lui demander de signer plusieurs documents.

« Tiens, ta veste ! » Fit-il, avant de se tourner vers le gardien. « Merci pour votre coopération. » Fit-il, sincèrement.

Ils sortirent alors du centre de détention et Gekkô pouvait enfin contempler les rues de la cité de la roche et respirer l’air agréable et pur du village qu’il avait tenté de détruire, malgré lui.

« Nous ne sommes pas bien loin de l’hôpital, en attendant, si tu as des questions ou quelque chose dont tu voudrais m'en faire part, n’hésite pas. » Conclut-il, en marchant en direction de l’hôpital, là où Mitsuki les attendaient.



_________________
Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ] D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Liberté conditionnelle... [S. GEKKŌ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: