Soutenez le forum !
1234
Partagez

Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !!

Akuma
Akuma

Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 1:35



Maintenant trois heures que je tournais en rond dans les rues d'Iwa. Le temps rayonnait par éclat et seul des moutons blancs venaient entraver le chemin de la lumière. Le soleil étincelait les bâtiments des nombreuses allées que je traversais sans âme, j'étais belle et bien perdu dans cette gigantesque ville … Au départ, je devais simplement me rendre dans quelques échoppes pour pouvoir m'installer dans mon nouvel habitat. Un petit abri de quelques pièces qu'on me louait trois fois rien dues à mon nouveau statut de shinobi d'iwa. Certes la taille n'était pas au rendez-vous, mais cela me suffisait amplement pour trouver le calme dont j'avais besoin. De fils en aiguilles et de commerce en commerce, j'avais fini par m'égarer dans ce que j'appelais maintenant à voix haute, ce « Putain de fait chié de village ! »

Continuant a marché un moment aléatoirement, j'arrivais devant un lieu qui rappelait mon chez moi. Devant mes yeux, un coin calme et paisible se présentait à moi. Arbustes et arbres étaient taillés de façon artistique et de là où j'étais située, je pouvais entendre le doux clapotis d'une fontaine. Le bâtiment intégrait magnifiquement la zone, des piliers de bois longeaient le tour des murs et la toiture portait des tuiles en terres cuites donnant accès à des décorations sur chaque coin. Ne voyant pas de barrière et ayant surtout besoin de tranquillité, je me décidais de rentrer dans cet espace de sérénité. Marchant sur un petit chemin de dalle en pierre, je me rapprochais de l'entrée de l'édifice.

Les portes coulissantes laissaient lire « Dojo » sur leurs façades, mais avant de voir ce qu'offrait le lieu, je regardais une nouvelle fois le jardin pour respirer à plein poumon. « C'est sûr que je reviendrais ici ! » Me disais-je à voix haute. Mettant une main sur le mécanisme, je coulissais le bois pour me laisser contempler la surprise qui m'attendait. À l'intérieur, un immense salon comprenant de nouvelles colonnes laissaient apercevoir quelques meubles avec des armes en bois dessus. À ma droite, je pouvais voir une paire de chaussure et un mobilier avec un nombre impressionnant de chaussons. Ne voyant personne, je prenais la décision de m'engager dans la salle pour aller découvrir les secrets qu'elle renfermait. « Et bé, c'est pas de la merde ici. Ça doit faire au moins dix fois mon appart‘. » Exclamais-je en marchant dans la pièce. Alors que j'avançais, je me rapprochais près d'une étagère comprenant trois épées en bois. Curieuse, je prenais en main le dit jouet. « Ça doit être un endroit pour les gosses… » Faisant virevolter de droit à gauche l'objet dans les airs, je me demandais à quoi cela pouvait servir …

Ce n’était qu’en le reposant que je remarquais une très jeune fille en train de m’observer. « Bonjour toi ! C’est sympa ici, tu peux me dire où est ce qu’on est ? » Attendant une réponse, je regardais une nouvelle fois autour de moi pour laisser place à tout l’intérêt que le lieu m’attirait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12319-la-legion-d-akuma https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! Empty
Jeu 5 Sep 2019 - 18:27
Assise en tailleurs sur le tatami principal, je travaillais ma respiration dans la tranquillité du dojo clanique. Le lieu était toujours désespérément vide, vestige de notre époque glorieuse. Après un an passé à m’en plaindre, j’avais finalement les moyens d’y remédier. Le moment n’était cependant pas venu pour agir et je ne pouvais que prendre mon mal en patience en attendant que l'engrenage qui avait mis en place fit son travail. Il n'en fallait donc pas plus qu'une arrivée dans le dojo pour attirer mon attention. Je me relevai donc dès lors que je remarquai des bruits de pas provenant de l’entrée.

Contente d’entendre un membre du clan revenir en ce lieu, je me dirigeai directement dans sa direction. Je déchantai bien vite en apercevant une inconnue jouant sans la moindre gêne avec les bokkens d’exposition. Sans prendre en compte sa remarque désobligeante, sa simple présence faisait fis des règles les plus élémentaires de la politesse. Ce ne fut cependant que lorsqu’elle s’adressa à moi après m’avoir remarqué qu’elle réussit à m’énerver. Elle semblait s’être retrouvée ici par égarement. Sa tenue et son comportement en ce lieu, s’ils ne paraissaient pas intentionnellement irrespectueux m’indiquaient avec certitude qu’elle n’avait pas été invitée et c’était ce qu’elle me confirma.

— Bonjour. Nous sommes dans le dojo Nagamasa, il se situe au centre du quartier éponyme. Malheureusement, le dojo est une propriété privée appartenant au clan et il n’est pas ouvert aux visiteurs.

Malgré mon exaspération, je gardais un minimum de respect. Après tout, la politesse était régie par la culture et si elle ne semblait vouloir appliquer celle de mon clan, cela ne voulait pas dire qu’elle en avait conscience. Au moins, elle n’était pas entrée tonitruante en scandant des provocation en duel à qui voulait bien l’entendre.

— Si le quartier est libre d’accès à tous les iwajins, je vais devoir vous demander de quitter le dojo.

_________________
Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Akuma
Akuma

Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! Empty
Mar 10 Sep 2019 - 16:53



Les cheveux de la jeune fille fascinaient mon regard. La blancheur qu'il s'en dégageait rayonnait la pièce ou était-ce son aura ? Je n'arrivais pas à différencier lequel agissait sur l'autre. Me parlant du lieu, j'apprenais que je me situais dans un dojo … Je n'avais jamais vraiment entendu parler de tel endroit … Quoi quand y réfléchissant un peu plus, il me semblait avoir entendu un ivrogne un soir de débauche parler des individus fréquentant les .. Dojos. De ce que je pouvais me souvenir, il piaillait que les meilleurs guerriers à l'épée s'entraînaient sur ses lattes de bois. Revenant à moi, j'analysais de haut en bas cette jeune demoiselle pour essayer d'y desseller une âme tâchée par le sang. Et après quelques secondes je n'arrivais pas à voir quoi que ce soit chez elle. Sauf peut être … cette petite lueur dans son regard étincellement. « J'ai entendu des rumeurs sur ses lieux … On m'a dit qu'on y trouvait de vaillant et grand shinobi. »

Il était vrai que maintenant que je regardais de plus près autour de moi, les sabres de bois, les postures sur les parchemins, tout indiquait que j'étais belle et bien dans un espace de combat. Malheureusement pour moi, la fermeté de la petite m'ordonnait de quitter au plus vite l'endroit. Ne voulant pas partir de ce majestueux jardin de verdure et de paix, une idée me venait à l'esprit.

Depuis ma plus tendre enfance, j'avais un problème avec les armes. Épée, lance, kunai, shuriken, je n'avais jamais réussi à maîtriser ce genre d'ustensile de combat malgré un nombre d'heure incalculable sur chacun d'entre eux. Venant à abandonner la voix du shinobi pendant une bonne année. Tout cela avait créé en moi une sorte de haine des armes et des shinobis, en venant même à abandonner la voix du ninja pendant quelques temps. C'était mes poings qui m'avaient ramené sur le chemin que je m'étais tracée durant ma jeunesse. « Je vais être franche avec toi, petite. Ça me fait vraiment chier de partir maintenant, même si je comprends tes sentiments sur ma présence. C'est pour ça que j'voudrais te proposer un truc. » Commençant à chauffer les muscles de mes bras en les étirant, je regardais la jeune droit dans les yeux. « Si tu es ici, c'est que tu dois être douée. Et j'voudrais te proposer un deal. Si je gagne en duel contre toi, je pourrais rester et venir de temps en temps, histoire de profiter de ce sanctuaire. Si je perds, je m'engage à ne plus jamais franchir le seuil de l'entrée et à garder l'endroit de tous ceux qui penserait faire comme moi actuellement. »

Analysant sa réaction, je provoquais volontairement sa réflexion avec des petits craquements de doigt. Certain diront de cette journée que j'étais impulsive et inconsciente, car je ne connaissais en rien la personne que j'allais peut-être affronter et ils auraient surement raison. Mais ses individus ne pouvaient pas connaitre ma force de mes convictions et l'honnêtement de mes paroles.

_________________
Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! Rll4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12319-la-legion-d-akuma https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! Empty
Sam 5 Oct 2019 - 11:53
Si la réponse de la jeune femme n’était pas celle que j’attendais, je remarquai tout de même que malgré son ton impertinemment, elle semblait tout de même faire preuve d’une forme de respect à l’égard de mon refus et du lieu. Il ne s’agissait évidemment pas du même respect que l’on m’avait enseigné lors de mon enfance à Tetsu, mais je ne pouvais pas non plus attendre de tout le monde d’appliquait mes coutumes. De plus, en décidant de régler cela avec un duel, si cela restait à mes yeux un affront envers ma demande précédente, elle attisa ma curiosité. Je n’avais pas coutume de refuser ce genre de provocation et comme sa proposition d’enjeux me convenait, je me voyais mal employer la force pour contraindre cette inconnue à quitter le dojo.

— J’accepte votre proposition à l’unique condition que ce duel se déroulera selon les règles du dojo. Le combat aura lieu dans la salle principale et ses règles seront des plus simples. Aucune aide extérieure n’est autorisée, la première qui abandonne, n’est plus en état de combattre ou endommage la salle sera déclarée perdante. Je ne parle pas de simples marques sans importance, rassurez-vous, mais tout dommage important à l’infrastructure du lieu mettra fin au combat. Après tout, si vous voulez prouver votre mérite à vous entrainer ici, autant prouver que vous pouvez le faire sans tout casser par la même occasion.

Sans attendre sa réponse, je l’invitai à me suivre en direction de la salle en question. Si elle ne souhaitait pas se conformer à mes règles, notre rencontre risquait de toucher rapidement à son terme. Si ma future adversaire l’ignorait probablement, ces règles me limitaient grandement également. J’avais passé les derniers mois à m’entrainer avec le clan Kyuushuu et à développer des styles de combat qui leur étaient associés. Je ne pouvais cependant pas invoquer l’un d’eux lors d’un véritable duel dans ce dojo sans insulter mes enseignements.

Je m’installai alors en position au centre de la salle, avant de saluer mon adversaire en m’inclinait légèrement.

— Je me nomme Nagamasa Hisa. Puis-je connaître votre nom avant que nous commencions ?

Il était coutume à Tetsu et dans de nombreux autres pays de se présenter avant toute demande en duel, mais je n’étais plus vraiment à cela près.

_________________
Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !! 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Vivre dans un .. dojo, c'est difficile pour une petite fille de treize ans !!

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: