Soutenez le forum !
1234
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

Partagez

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu]

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mer 4 Sep 2019 - 23:43
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Depuis son entrevue avec Watanabe Shiori, Kaguya Shitekka s'était engagé à diriger une équipe de Genins. La Mizukage en personne l'avait invité à prendre sous son aile deux aspirants ninjas. Alors qu'il demandait son soutien dans l'affaire des Kaguya de Wasure, l'écorché ne pouvait refuser une telle proposition en retour. Pourtant, voilà que depuis plusieurs mois, la formation à la charge de Shitekka était toujours au point mort. Plusieurs élèves s'étaient succédé dans l'escouade anonyme, sans succès. Divers facteurs venaient expliquer tour à tour cet échec permanent : manque de temps, absentéisme, disparition soudaine, … les raisons se cumulaient tant du côté de l'élève que du maître.

Mais tout changea avec l'inauguration du complexe shinobi. Dans ce sanctuaire à la gloire de la force militaire de la Brume, la formation des jeunes recrues constituait l'une des activités principales. On invita donc Shitekka à profiter des infrastructures du lieu pour se prendre en main en tant que sensei. Mieux : pour l'inciter à travailler comme chef d'équipe, un énième changement dans son escouade eut lieu. De son ancienne formation, seule la jeune Yuki Akira subsistait. À la place du dénommé Kyosuke et de Shinju, une nouvelle recrue rejoindrait l'équipe.

Preuve flagrante que cette décision ne relevait pas du choix pour le Kaguya : un horaire et une salle de formation furent désignés au jeune homme pour préparer la réunion de la nouvelle version de son équipe. Il s'agissait d'une petite salle de cours, utilisée pour former les plus jeunes recrues du complexe. Du fait de la rentrée des classes, l'Urumi serait amené à emprunter la salle en fin de journée. Ce fut donc aux alentours de dix huit heures, alors que la majeure partie de la population s'exposait à l'extérieur, que le chasseur de Saroruncasi rejoignit l'enceinte du complexe shinobi. À vrai dire, cette réunion n'enchantait guère le Chūnin.

Entre les différents remaniements de son équipe, et son emploi du temps restreint, l'idée de devoir relancer son équipe l'agaçait. D'autant que cloitré dans cette salle de cours, Shitekka n'était pas dans son élément naturel. Il était un homme de terrain, pour qui l'expérience s'obtenait essentiellement par la pratique.

« 'manquerait plus qu'un Kaguya vienne me les briser ici… »
Qu'il s'agisse d'espionnage ou de provocation, le Chūnin se ravisa en se rappelant que la Main de Kiri dirigeait les lieux. Il poussa un soupir, puis arpenta le couloir le menant à la fameuse salle de cours. Les fenêtres éclairaient bien la petite salle, disposant de quelques bureaux et chaises. En bon professeur du jour, Shitekka prit place sur le bureau le plus proche du tableau. Et en bon rebelle, il s'installa à l'envers sur la chaise, son torse reposant contre le dossier. Il ne lui restait plus qu'à attendre la venue de ses élèves, ou plutôt l'anticiper à temps. Il aurait été fâcheux de donner une mauvaise impression avec une telle posture désinvolte. Surtout pour ce qui s'apparentait à une dernière chance pour son équipe sans nom…


_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mar 10 Sep 2019 - 11:56

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



S'il était important de s'habituer à la vie des kirijins, en apprenant leur façon de se cotoyer, leurs coûmes, la langue utilisée ainsi que l'écriture, il y avait autre chose qu'Imekanu devait garder en tête, c'était les arts shinobis. La jeune femme avait déjà vu à l'œuvre de nombreux soldats et l'utilisation du chakra était quelque chose d'encore très précaire pour l'Urumie. Si elle connaissait déjà la base du maniement du chakra, son utilisation était autre chose... En effet, depuis qu'elle s'était blessée accidentellement, découvrant par la même occasion qu'elle maniait le feu, cet élément que les Urumis utilisaient souvent, l'azurite n'avait pas osé retenter une telle prouesse. Son bras guérissait et la douleur ne se faisait plus sentir. Pour autant, la cicatrice assez effroyable qui s'était dessinée sur son avant-bras gauche, défigurant son tatouage de rituel, lui faisait rappeler cet épisode et un blocage barrait le passage. Mais cela durait trop longtemps. Est-ce que les kamuys avaient décidé de la mettre à l'épreuve ? De forcer la main, quand elle apprit qu'on lui avait désigné une équipe avec deux autres shinobis de la brume ? Le premier pas dans le monde des ninjas venait de se faire. L'autre pied, encore derrière la barrière, n'avait besoin que de la volonté la native du Mata Kotan pour avancer. Imekanu se souvint de sa décision de quitter l'île du Saroruncasi, elle avait fait cela pour devenir plus forte, pour protéger son pays ainsi que les siens, depuis qu'ils avaient été attaqués par des fugitifs sauvages, capables de manier le chakra. Il était temps d'arrêter de se cacher dans son cabanon et de se prendre en main. Premièrement, cela consistait à se rendre au complexe shinobi, pour rencontrer ses deux camarades, il était certain que ses nouveaux camarades lui viendraient en aide de toute façon ? Elle l'espérait en tout cas.

La fin de la journée montrait le bout de son nez, il était tant de bouger. Muni de son arc et de son carquois de flèches, le saphir quitta son habitat avant d'aller prier à l'autel dédié au kamuys. La marche dura de longues minutes, avant de se retrouver dans le centre du village, il fallut que la sauvageonne demande aux habitants où se trouvait sa destination, pour la trouver. Fort heureusement, chaque aide avait été utile, et la voici présentement devant les portes de la bâtisse. Imekanu se sentait toute petite devant l'imposante architecture. Timidement, elle s'approcha, et arriva dans une cour au centre de longs couloirs placés en U, Imekanu se sentait seule sur le moment, au milieu de tous ces murs, quand quelqu'un vint à sa rencontre et la question sur la raison de sa présence. Saluant respectueusement, la traqueuse lui expliqua la raison de sa venue, il lui fit savoir qu'il avait vu quelqu'un se rendre dans une des salles de l'aile à sa droite, en espérant que ce soit la personne qu'elle cherchait, Imekanu prit la direction en remerciant l'inconnu avant de se rendre dans le couloir.

Longeant celui-ci, ses iris céruléens observaient les salles qui se présentaient à elle, vides. Les lieux étaient très silencieux, jusqu'à qu'elle passe devant une des dernières pièces, en se rendant compte qu'une silhouette était présente. Silhouette d'ailleurs, plutôt familière, au point qu'elle s'arrêta quelques secondes, une petite sueur coulant sur le front. Lentement, Imekanu fit demi-tour et se posta contre le mur, à côté de l'entrée et fit passer sa tête pour observer la présence installée, seule. C'était lui, Shitekka. Était-ce avec lui qu'elle avait rendez-vous, était-il l'un des membres de son équipe ? Le hasard serait bien amusant, si c'était le cas... Cela, signifiait-il aussi qu'ils allaient passer plus de temps ensemble ? Cette idée plaisait à la jeune traqueuse. Secouant la tête pour chasser ces pensées qui n'étaient peut-être pas les plus appropriées pour la situation, celle-ci prend son courage à deux mains et entra dans la pièce en tapant sur la porte. Elle s'avança vers le visage balafré qu'elle n'oublierait jamais, rougissant de plus belle.


« Shitekka ? Irankarapte, ku-anramasu uweshuye koiyetunangara Shitekka... Te ta an ruwe an oai ? »
.

Spoiler:
 



_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mar 1 Oct 2019 - 16:30
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

L'attente fut de courte durée. Affalé sur sa chaise, le Kaguya occupait son esprit de son mieux jusqu'à l'arrivée de ses élèves. Jusqu'à ce que l'une d'entre elles ne se présente au palier de la salle de cours. En plus d'Akira, une nouvelle recrue devait rejoindre l'effectif de l'équipe huit. À sa plus grande surprise, ce fut une silhouette très familière qui intégra son équipe.
« Imekanu ? »
La jeune Urumie était effectivement bien là. Shitekka s'y reprit à deux fois pour s'assurer que sa vue ne lui jouait pas des tours. Pourtant, la kunoichi de Saroruncasi était effectivement bien présente en sa qualité de disciple de Kaguya Shitekka de l'équipe huit. Face à ce hasard, le balafré hésita à pousser un soupir de soulagement. L'idée d'avoir une connaissance dans son équipe était à la fois une bénédiction, comme une malédiction. La gestion de l'équipe en serait d'autant plus facile. Et la perte d'Imekanu d'autant plus pénible à accepter si jamais elle avait lieu. Fidèle à sa paranoïa pessimiste, l'instructeur du jour tâcha de balayer d'un revers de la main ces sombres pensées pour en revenir au sujet principal.
« Si ça te dérange pas, je propose qu'on parle sisam-itak. Ça sera un bon exercice pour toi, je crois. Et normalement une sisam, Yuki Akira, va nous rejoindre. Elle sera plus à l'aise si tout le monde peut se comprendre. »
Il se souvenait alors de ses premiers pas dans la langue commune, et des difficultés qu'il rencontra. En se sentant prêt à aider Imekanu à maîtriser cette langue, il dressa rapidement un parallèle avec Nobuatsu Saji. Lui aussi l'avait aidé à découvrir la langue commune, sous sa représentation manuscrite. C'était dorénavant à son tour de transmettre ce savoir du Yuukan.
« Bienvenue dans cette salle de cours, Imekanu. Effectivement, c'est le bon endroit indiqué pour le rendez-vous de l'équipe huit. Installe-toi, indiquait-il, accompagnant le geste de la main à la parole, je t'en prie. »
Pour l'occasion, le Kaguya avait pris soin de disposer deux bureaux et deux chaises devant le sien, pour créer un climat de proximité entre ses élèves et lui. L'objectif de cette première entrevue était de faire plus ample connaissance. Bien qu'il connaissait déjà un peu Akira, il était important de créer du lien entre l'ensemble de l'équipe pour les missions à venir. Et ainsi de connaître les aspirations de ses protégées pour la suite de leur carrière. C'était du moins en théorie ce qu'on avait invité Shitekka à prendre en compte pour cette entrevue imposée. S'il s'avérait réticent au début, la venue d'Imekanu risquait fort de changer la donne.
« Je n'ai pas eu l'occasion de te demander la dernière fois… qu'en est-il de ta maîtrise des arts ninjas ? Tu connais les bases ? »
Il se souvenait qu'à son arrivée au sein du village caché de la Brume, il était incapable de malaxer son chakra proprement. Ce ne fut que bien plus tard qu'il apprit à marcher sur des parois, sur l'eau, et à développer son répertoire de jutsus. Shitekka était par conséquent l'un des mieux placés pour connaître la difficulté qu'incombait l'écart de niveau entre Urumis et Kirijins en matière de ninpō.
« Tu n'as pas de honte à me répondre que ce n'est pas le cas. J'ai mis un temps avant de maîtriser le Ninjutsu correctement, admit-il avec un sourire un peu gêné. »

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Dim 13 Oct 2019 - 13:38

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



La surprise pouvait se lire dans les prunelles ambrées de l’Urumi installé avec nonchalance sur une chaise de la salle. Ce n’était pas étonnant. Qui aurait cru, que les deux enfants de Saroruncasi, qui s’étaient rencontrés miraculeusement, allaient maintenant faire équipe ensemble ? La traqueuse ne savait pas à quoi songeait le brun balafré, mais pour elle, c’était une aubaine. En effet, ne s’étant pas intégrée de la meilleure des manières, pouvoir être soutenue par Shitekka à ses côtés était une chance inespérée. Il connaissait sa condition, son histoire et partageait avec elle des croyances et des valeurs qui la rassuraient indéniablement. De plus, l’homme possédé étrangement par le Kotan-kor-kamuy, semblait fort et expérimenté. Les joues toujours rougies d’embarras, la jeune femme s’approcha de lui en attendant son nom.
La première chose qu’il lui proposa était d’utiliser le sisam-itak en ces lieux. Imekanu l’écoutait attentivement, comprenant qu’il lui conseillait cela pour son bien et qu’en plus, leur troisième partenaire était une sisam. Hochant positivement de la tête, la chasseresse comprenait alors l’importance de cette demande et ne souhaitait pas mettre mal à l’aise qui que ce soit. De plus, avec l’aide de Shitekka à ses côtés, elle se voyait rassurée.

« C’est une très noble raison Shitekka, je vais essayer de faire de mon meilleur. »
.
Répondit-elle, déterminée à s’améliorer dans le langage des sisam. Les termes n’étaient pas forcément les plus adéquats, mais l’azurite essaiera de se faire comprendre de manière efficace. Par la suite, le demi Kaguya lui souhaita la bienvenue en ces lieux, et le remercia en s’inclinant doucement. L’équipe huit, entendit-elle, un air perplexe se dessina sur son adorable minois, seraient-ils autant d’élève pour un professeur ? Pourtant, il n’avait parlé que d’Akira… Alors il s’agissait peut-être d’un nom codé qu’on utilisait à Kiri. Shitekka l’invita par la suite à s’installer en lui montrant le siège et la table face à elle.
« Je suis dans l’équipe des huit. C’est bien... »
Marmonna-t-elle, comme pour se souvenir des paroles avisées du jeune homme, avant de faire passer son arc par-dessus sa tête et de le poser contre le bureau. Ses mains attrapèrent le bouton qui retenait chaque côté de sa cape, avant de la faire glisser le long de ses épaules et de la déposer en boule à côté. Des gestes maladroits et rudimentaires, ne se sentant pas à son aise dans ces lieux inconnus et nouveaux. S’installant sur la chaise qui grinça lorsqu’elle la poussa légèrement, Imekanu joignit ses deux mains l’une contre l’autre sur sa cuisse, tandis que son regard céruléen ne pouvait s’empêcher d’observer la pièce attentivement, comme si elle venait d’un monde différent. Fort heureusement, les douces paroles curieuses de Shitekka la ramenèrent à la réalité, et lorsque ses iris saphir se posèrent sur ses pierres dorées, une chaleur rassurante envahit tout son être. Ses épaules se déraidirent et l’air perplexe forçant les traits de son faciès à se froncer, disparut pour faire place à un timide sourire. Ses légitimes interrogations, concernant ses connaissances dans l’art des ninjas, firent légèrement grimacer Imekanu. Il devait se douter, après lui avoir témoigné ce qui lui était arrivé, que ses talents étaient au même niveau qu’une flaque d’eau desséchée, ou presque. Mais une fois de plus, le balafré se montra compréhensif et rassurant, déridant la traqueuse par le simple pouvoir de ses mots. Alors un petit sourire gêné, identique au sien se dessina sur ses fines lèvres rosées.
« Des bases ? Non, je ne sais pas... »
Son regard se détourna un peu, elle supposait bien que tout ninja confirmé avait commencé sur le même terrain, et bien qu’elle sache faire des choses avec son chakra, ce que l’Urumi lui comptait ne lui disait rien du tout… Ses pensées la menèrent au moment où elle s’était brûlée, chose qu’il savait déjà. Cet événement l’avait marqué à un point où elle n’osait plus chercher à faire apparaître le don du feu qu’on lui avait offert. Mais, Imekanu pouvait être fière de lui raconter qu’elle avait réussi à le malaxer pour d’autres situations. Pourtant, en elle, un malaise plombait toute cette joie qu’elle voulait lui partager et ses pupilles qui auraient dû se montrer pétillantes, perdirent de leur étincelle.
« Je suis… perdue Shitekka… C’est si difficile… »
Confia-t-elle, tandis que ses doigts se cherchaient nerveusement et que ses genoux se frottaient les uns contre les autres, comme si, assise sur cette chaise en bois, la douce ne se sentait pas à sa place.
« Pourtant… J’ai appris des choses, je suis fière…Traquer avec le chakra… Utiliser le Renton… Rentanjutsu… Je tire des flèches avec ku*. Mais le ape… Non… Il me fait peur… Shitekka... Est-ce que tu crois que tu peux m'aider ? »
L’enfant du Mata kotan secoua la tête négativement, les yeux fermés avant qu’il se pose sur son avant-bras déformé par sa stupide erreur. Elle ne savait pas pourquoi elle était si perdue et pourtant, elle était fière des progrès qu’elle avait réalisés. Mais devant Shitekka, tous ses sentiments qui la marquaient à vif, ne pouvaient rester contenus dans ce petit corps emplit de volonté. Oui, Imekanu avait peur et elle savait que le brun serait la meilleure personne pour la comprendre, dans cette détresse silencieuse qu’elle lui envoyait dans un dernier regard avant de le poser sur ses mains.

Spoiler:
 



_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 19 Oct 2019 - 19:00
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Alors qu'Imekanu prenait ses marques dans la salle de classe, Shitekka commençait à s'impatienter sur l'arrivée de Yuki Akira. Au gré de sa discussion avec la jeune urumie, il en vint jusqu'à oublier sa venue. L'enfant de Saroruncasi n'en était pas à son premier coup d'essai; après tout, son équipe n'avait cessé de subir des modifications au gré des absences, des disparitions et des décisions administratives. Ainsi, faisant fi de l'absence de la kunoichi du clan des glaces, le Chūnin considéra son élève restante avec autant d'attention qu'avec un autre de ses disciples. Il prenait conscience des affects qu'il manifestait à l'égard d'Imekanu. Elle partageait bien des points communs avec lui, et échanger avec elle lui offrait un moment de quiétude, loin des tracas de la vie à Kiri. Mais pour accomplir son devoir de sensei, il réalisait que son impartialité constituait une des qualités essentielles.

Il décida donc de faire preuve d'une certaine compassion modérée pour la kunoichi en devenir. Loin de connaître le parcours d'Akira, c'était totalement l'inverse pour Imekanu. Par conséquent, il s'avérait être le sensei le plus adéquat pour cette jeune néophyte dans les arts ninjas. En posant les bonnes questions, Shitekka put ainsi obtenir des confidences de sa jeune disciple une crainte des flammes. Pour une jeune aborigène de l'île du Héron, cette réaction paraissait tout à fait compréhensible. Malgré le lien mystique qui unissait le peuple de Saroruncasi au foyer en la personne de Ape-kamuy.

« Alors comme ça tu as un don pour le Katon… commenta, pensif, Shitekka. Ça tombe bien, Ape-huci-kamuy m'a accordé également son don, après la résonance. »
Initialement doué pour le Doton, les récents évènements survenus dans la cité de Hikari permirent d'éveiller Shitekka à l'élément du feu. Cette découverte, assez surprenante, aurait certainement été aussi pénible qu'Imekanu à gérer s'il n'avait pas auparavant entamé une formation accélérée de shinobi. En partageant son don pour le Katon, Shitekka en avait profité pour quitter sa chaise et se rapprocher de son élève. Ses ambres luisaient avec un éclat sincère.
« Quand j'ai découvert le pouvoir du Shikotsumyaku, j'étais effrayé. Je comprend ce que tu traverses Imekanu. La prise en main de ses pouvoirs est une étape spéciale pour un shinobi. Surtout pour les Urumis. Le Ninjutsu nous est étranger, après tout. »
Il posa ensuite une main sur son épaule, l'air confiant.
« Si Ape-huci-kamuy t'a confié son pouvoir, alors je m'engage au nom du don qu'elle m'a offert de t'apprendre à le maîtriser. Je te cache pas que je débute en la matière, mais avec mon expérience de ninja, ça devrait faire l'affaire. Je t'apprendrai à créer un feu pur, digne du foyer de Huci-kamuy, passerelle des mondes. »
Après un air plus solennel, souhaitant rendre hommage à cette déité importante qu'était celle des flammes, il hocha la tête avant de repartir à sa place. Il emporta sa chaise, puis s'installa juste devant Imekanu. Par pur confort, il posta le dossier de la chaise face à lui pour s'asseoir à sa convenance.
« Hum… par où on commence, alors ? Parle m'en plus de ton Katon. Comment tu le ressens ? Est-ce que tu es sensible au ramat ? Et si oui, est-ce que tu sens un changement quand Ape-huci-kamuy entre en communion avec toi ? »
Ses interrogations paraissaient hasardeuses, voire inquisitrices aux yeux de la jeune kunoichi. Mais pour le jeune sensei qu'était Shitekka, il fallait un début à tout. En plus d'associer ses croyances aux phénomènes du ninjutsu, sa formation accélérée lui donnait une base théorique plus faible que la moyenne. Ne laissant que la pratique et l'expérience en valeurs sûres de l'enseignement qu'il tentait de divulguer.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Dim 8 Déc 2019 - 20:46

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



Imekanu tenta alors de lui répondre du mieux qu’elle pouvait, elle était perdue, c’était le cas de le dire. Tout ce qui lui était arrivé en si peu de temps, devoir assimiler les informations, les changements en elle, sans comprendre d’ailleurs pourquoi ces choses lui arrivaient ? Tout mettre sur le dos des Kamuys était facile, il fallait aussi assumer ce qu’il se passait dans sa vie. Enfin, Shitekka lui confia qu’il était lui aussi en possession du don d’Ape-huci-kamuy. Si le balafrer le possédait et qu’il ne s’en plaignait pas, c’était qu’il devait le voir de façon positive, c’était peut-être ce que devait faire la jeune Urumie… Elle n’aurait pas pensé qu’un autre ait été touché par cet étrange événement, mais qu’en plus ce soit le Kaguya et de manière similaire, c’était remarquable. Se plaçant devant elle, la brune se redressa alors, prête à l’écouter de manière plus attentive encore. Mais lorsqu’elle lut cet éclat dans ses yeux, celui brillant dans ses ambres perçants, ses épaules se déraidirent et Imekanu se vit emplie de sérénité.

Shitekka se confia, ayant été concerné par une similaire épreuve et lui-même était effrayé. Le ninjutsu, jamais il ne l’avait vraiment côtoyé ou connu. Jusqu’à un prisonnier débarque sur leur île et en fasse usage, pour finir par se faire tuer. Alors honnêtement, la traqueuse en avait un très mauvais souvenir et donc une certaine réticence. La main sur son épaule devint un soutien et un regain d’énergie tandis qu’elle écoutait ses paroles conseillères et avisées. Comme toujours, il s’engageait auprès d’elle et lui faisait des promesses, méritait-elle tout cela ? Puis, si Imekanu pouvait faire pareil pour lui, elle l’aurait fait. L’enfant du Mata Kotan sourit alors, radieusement et hocha vigoureusement de la tête, prête à recevoir son aide et à offrir un feu digne de Huci-Kamuy. S’installant une nouvelle fois face à elle, mais de manière plus permanente, sa façon de faire amusait l’Azurite qui analysait chacun de ses mouvements. Par ailleurs, Imekanu plaça alors sur deux bras sur la table, pour se mettre à son aise, comme lui sur le dos de sa chaise.


« La première fois, j’ai senti quelque chose. Je pense que j’y ai été très sensible, par l’énergie du ramat du feu, parce que j’ai tout de suite voulu essayer. Mais je ne contrôlais rien… Et tu sais ce qu’il s’est passé… Depuis, j’ai bloqué toute communication par peur, mais il m’arrive de la sentir, surtout lorsque je suis prêt du feu de notre foyer. Je devrais peut-être essayer de m’ouvrir à Ape-huci-kamuy de nouveau et te suivre pour la suite… Tu as raison, c’est forcément un don qu’elle m’a offert et je dois passer cette épreuve, je ne suis plus une enfant, mais une guerrière shinobi ! »
.

Dans l'élan de ce regard d'énergie, Imekanu se leva alors et brandit le poing vers le haut, un regard décidé. Oh, bien sûr, elle tremblait de peur à l'idée de commettre une nouvelle fois l'irréparable, mais ce n'était pas de la terreur. Elle voulait le faire, la brune le devait et Shitekka allait l'y aider.




_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 22:58
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf


Shitekka fut ravi de voir qu'à mesure qu'il conversait avec Imekanu, cette dernière se décontractait. La jeune kunoichi semblait énormément complexer sur son accident liée à sa découverte du Katon. Ce traumatisme la rendait presque réfractaire, ce que le Kaguya pouvait comprendre. Mais en sa qualité de sensei, et d'Urumi, il paraissait incohérent de ne pas soutenir la jeune chasseresse. À présent les bras croisés, l'air fier, le ninja de classe moyenne esquissa un sourire satisfait lorsqu'il découvrit Imekanu regagner de l'entrain à l'idée de combattre le feu par le feu. Néanmoins, il ne fallait pas crier victoire trop vite. Le balafré ne le réalisait pas encore, mais c'était là la partie la plus délicate : entretenir l'entrain de son élève, même dans la difficulté. Il suffisait d'un rien pour que tous les efforts construits par le duo de Kirijins s'effondrent, rendant la tâche impossible à réitérer pour le sensei en herbe.

Tandis que sa disciple manifestait sa motivation en visant la lune toujours le poing levé, Shitekka porta sa main à son menton, songeur. Une idée était en train de germer dans sa tête. Ses iris fauves scintillèrent alors qu'il finissait d'imaginer une bonne entrée en la matière pour son homologue de Saroruncasi.

« Tu n'as aucune raison de craindre le feu sacré de Ape-Huci, rassura dans un premier temps le balafré. Certainement que ton lien avec elle est si fort que sa manifestation physique t'a surpris… Je te propose dans ce cas de commencer en douceur. »
Il tâcha d'accentuer le dernier mot en particulier pour insister sur la démarche qui allait suivre. Shitekka prit une grande inspiration, et portant son regard avec attention sur la silhouette frêle d'Imekanu, il attrapa la main de cette dernière. L'instant d'après, son chakra afflua dans sa dextre, alors qu'il procéda au miracle du kamuy du foyer. Faisant preuve d'un contrôle chirurgical de sa circulation de chakra, le jeune homme prit grand soin de diffuser une douce chaleur au creux de ses mains pour réchauffer celle de sa disciple.
« Ressens le don qu'Ape-Huci nous a partagé. Si tu te concentres suffisamment, tu pourras faire pareil. Tu dois ressentir le ramat s'écouler en toi comme le lit d'une rivière paisible. Ne laisse pas tes émotions prendre le dessus, sinon ce ramat s'emballera comme un torrent. »
Il accentua sa maîtrise du chakra jusqu'à échauffer sa main à la limite entre l'agréable et l'insupportable.
« Encore une fois, tu n'as rien à craindre. Accepte paisiblement la bénédiction de Kamuy-Huci, et tout se passera bien. »
L'exercice accompli, Shitekka réalisa le contact charnel qui s'était opéré entre son élève et lui et retira succinctement sa main. Il s'entendait si bien avec elle qu'il ne s'était presque pas rendu compte de son geste, pourtant désintéressé. L'enfant de Saroruncasi n'était guère accoutumé au contact physique avec autrui, patriote en face ou non. Il dévia alors son regard d'Imekanu, avant d'inviter son élève à reproduire d'elle-même l'exercice.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mer 11 Déc 2019 - 23:15

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



L’entrain de l’enfant de Saroruncasi semblait motiver le balafré dans cette voie qu’était un apprentissage difficile à venir. Si le malaxage de chakra en lui-même n’était pas insurmontable, cette boule au ventre en son sein était toujours présente, et même avec tous les efforts et la volonté du monde ; il allait lui falloir de la patience et l’aide de Shitekka. L’explication d’un lien puissant entre les deux esprits était plausible, peut-être que sans aide, sans encrage, le manque de contrôle était évident et l’accident inévitable. Et si le destin en avait décidé ainsi ? Commencer en douceur ? Imekanu n’attendait que de voir, parce qu’elle ne savait pas comment s’y prendre. Alors, l’air interloqué, elle le fixa de ses pupilles céruléennes et attendit. Jusqu’à ce que sa dextre attrape doucement la sienne, blanche et fine. Au premier contact, la jeune femme sursauta légèrement manquant de quitter ses doigts, mais se ravisa et le laissa faire, non sans rougir légèrement. Jamais personne n’avait osé un contact comme celui-ci, mais c’était pour l’entraînement. N’osant pas regarder ailleurs, ses iris azurés s’encraient sur leur main, tandis qu’elle attendait de voir ce qu’il allait se passer. Même lui, silencieux comme jamais, semblait plus concentré qu’accoutumer. Puis petit à petit, une sensation étrange défilait du bout des doigts du brun jusqu’à la paume de la main d’Imekanu et ouvrit plus grandement ses yeux.

Elle sentait, oui, c’était là. Une douce chaleur, qui l’aurait presque fait sursauter, caressa la peau pale de l’Urumie plus ébahie que jamais. Ses paroles semblaient ses éloignées, mais si impactantes que la traqueuse se sentait dans une autre dimension, comme enfermée dans une bulle ou hypnotisée par la chaleur sur ses mains. C’était ça le Katon ? Comment avait-elle pu rater cela ? Il fallait qu’elle visualise et se concentre de manière sereine et paisible, mais comment faire lorsqu’il accentua l’impact chaleureux dans sa main ? Une petite grimace se dessina sur le minois de l’enfant du Mata Kotan qui ne savait pas se décider entre fuir sa tâche et continuer et rester. Mais une fois de plus, l’intervention de son sensei détendit Imekanu qui lui faisait confiance et plus que jamais. Elle avait peur, en cet instant. Puis un vide, les pupilles ambrées quittèrent la main de la brunâtre, détournant son regard de sa personne. Que se passait-il ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Non, il devait sourire et ne pas faire cette moue qu’elle ne connaissait pas. Fermant longuement ses paupières, se laissant aux ténèbres mêmes, la traqueuse pensa à une rivière.

Dans sa tête, elle s’imaginait les pieds nus trempés dans l’eau, même sensation que dans le creux de sa dextre, du froid. Ce qu’il fallait, c’était s’imaginer une douce chaleur, comme un rayon de soleil caressant la peau ou même de l’eau chaude, voire tiède pour commencer. On pouvait voir les sourcils fins et longs d’Imekanu se froncer, elle craignait le pire, mais tentait d’entrer en harmonie avec Ape-Huci tout en étant au bord de ce cours d’eau qui devenait de plus en plus chaud. Sa main ouverte, paume tendue vers le plafond tremblait, mais ce n’était pas grave, parce qu’elle était concentrée comme jamais. Ses pieds se réchauffaient dans son imagination, se personnifiant avec le ramât du feu, dont la propagation se faisait petit à petit, dans les jambes, jusqu’à son ventre puis par ses bras. C’était tellement étrange qu’Imekanu se bloquât une fraction de seconde, l’inquiétude s’emparant d’elle.

« Je ne vais pas… »
.Non, il fallait penser à Shitekka et à ses paroles, se souvenir de cette sensation agréable et du contrôle parfait qu’il avait effectué. Il fallait le faire, ne pas abandonner Ape-Huci en si bon chemin. Alors, la flamme douce et timide continua son chemin, parcourant les veines de son poignet pour finir son aventure jusqu’à sa paume. Et elle le sentit, elle était là. Moins forte, moins vivace que celle du Kaguya, la chaleur se présentait à Imekanu, acceptant de ne faire qu’un avec elle. Timidement, l’archère chercha l’avant-bras du jeune homme pour lui montrer ce qu’elle avait réussi à faire et une fois le contact fait, elle ne fit plus rien, seulement lui partager ce qu'elle avait ressenti précédemment, en plus timide. L’émotion était si intense, oubliant presque ce que Shitekka lui avait dit concernant le contrôle de soi qu’elle sentit le feu augmenter dangereuses. Et c’était fini. L’Urumie ouvrit grandement les yeux et retira sa dextre de son avant-bras puis la referma avant de la ramener à elle. Certaine d’avoir incendié quelque chose, elle se leva d’un coup, faisant tomber sa chaise en arrière et chercha de gauche à droite. Seulement les deux natifs du Saroruncasi étaient dans la pièce et en pleine forme. Alors il ne s’était rien passé de malheureux ? Elle avait réussi ?
« Ku, Ku… Ku=yayapapu Shitekka*, je voulais te montrer comme tu l’as fait, j’ai perdu le contrôle… Mais j’ai réussi à le ressentir… Je le sais ! Mais… Je n’ai pas réussi à le contrôler, encore… »
. C’était bien plus difficile que cela en avait l’air. Elle blottit sa main contre sa poitrine et ferma les yeux, l’azurite souhaitait vraiment y arriver, peut-être que Shitekka saura trouver les mots pour la convaincre de ne pas abandonner. Surtout maintenant qu’elle avait réussi à éveiller le ramat en elle.


Spoiler:
 




_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Ven 13 Déc 2019 - 22:40
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Après l'invitation de Shitekka à passer à la pratique, ce fut une véritable lutte intestine qui se déroula dans la psyché de la jeune Imekanu. Sous le joug de l'imagination fertile propre aux Urumis, cette dernière devait se figurer le flot de chakra, ou plutôt de ramat qui circulait en elle. Malgré les théories avancées en matière de système circulatoire du chakra, composés de portes et de tenketsus, Shitekka s'était toujours rattaché à des conceptions plus personnelles. Une conception empirique, basée sur ses propres perceptions qu'il tenta de partager à son élève du jour, certainement plus réceptive à sa vision qu'aux fondements scientifiques du ninjutsu moderne. Lorsque la kunoichi se plongea dans son monde intérieur, à la recherche de la maîtrise du ruisseau qui s'écoulait en son esprit, le Kaguya de sang-mêlé lui observa avec attention les péripéties de sa protégée.

Le Chûnin était conscient qu'il devait, le temps de cet exercice, laisser son élève voler de ses propres ailes. Mais en restant simple spectateur de cette scène mentale, une certaine amertume troubla l'enfant de Saroruncasi, incapable d'assister davantage sa compatriote. Sa frustration fut vite balayée : Imekanu parvint, au prix d'un combat avec son monde interne, à manifester physiquement la flamme d'Ape-kamuy. Shitekka serra les poings, et manqua de pousser un cri de joie. Il se rappela aussitôt de ses responsabilités et de l'attitude qu'il devait avoir et se contenta de prolonger son geste en silence, profitant des yeux fermés de la kunoichi.

Quelques instants plus tard, la demoiselle abandonna, craignant d'être submergée à nouveau par ses pouvoirs. Une situation compréhensible, surtout pour un personnage aussi à cran que Shitekka. Pour autant, il essaya d'être rassurant auprès de sa disciple.

« Arrête de te sous-estimer, Imekanu. Pour un premier essai, c'était plutôt bien joué ! Tu ne peux pas prétendre à réussir parfaitement du premier coup. Ce serait presque se moquer des pouvoirs d'Ape-huci que de prétendre en maîtriser la pleine puissance, plaisantait-il pour détendre l'atmosphère. Le contrôle du don du feu te viendra au fur et à mesure. Pour ça, tu dois pratiquer, encore et encore, jusqu'à te sentir totalement à l'aise avec ce pouvoir. »
Il marqua une pause, puis poursuivit tout en se déplaçant pour relever la chaise et la mettre à sa place.
« Au début, ce sera frustrant, difficile. Tu ne verras pas forcément les progrès venir. Mais tu sentiras au fur et à mesure la différence, et la joie procurée par la réussite qui te tendra les bras au bout du chemin. Et je serai là pour te soutenir tout au long de ce chemin. »
Shitekka s'étonna presque de ce discours. Il se demandait si c'était le sensei qui avait pris la parole, ou non. Dans la confusion de ses pensées, il laissa son visage afficher les stigmates de sa gêne, une fois encore, avant d'inciter Imekanu à recommencer.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 14 Déc 2019 - 18:41

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



Debout face à son sensei, qu’elle arrivait difficilement à voir comme cela, on pouvait voir les épaules de la traqueuse trembler légèrement. C’était une vraie peur qui enveloppa sa petite silhouette, après avoir ressenti cette source de chaleur offerte par Ape-huci. Encore une fois, Imekanu remit tout en doute et tout en question, sa plus grosse faiblesse étant son manque de confiance en ses dons chakratiques. Nerveuse, une sueur coulait doucement le long de sa peau pâle. Shitekka qui était resté silencieux tout le long, prit une fois de plus la parole, remettant tous ses doutes en question. Aux premiers mots, l’Urumie piquait déjà un fard, rougissant légèrement, tandis que son regard dévia de son visage cicatrisé, faisant mine de bouder. Une vraie enfant lorsqu’elle s’y mettait, c’était contradictoire avec la guerrière shinobi qu’elle souhaitait être tout cela…

Mais ses encouragements et ses compliments lui vinrent droit au cœur, l’incitant à poser une main derrière sa tête, frottant sa chevelure onyx et à sourire avec embarras. La pratique, l’entraînement, c’étaient les mots-clés d’une réussite, rien de mieux que de verser de la sueur pour se sentir fier. Le jeune brun s’approcha et contourna son bureau pour ramasser la chaise malencontreusement renversée. Elle le laissa faire, honteuse de sa réaction poussée. Shitekka avait le don pour trouver les mots, il semblait vraiment la comprendre comme personne et cela pouvait être effrayant, elle se sentait tellement en harmonie avec cette aura qui émanait de sa silhouette masculine et entraînée qu’elle en était déstabilisée.
Imekanu ne put que rougir face aux dernières paroles de l’Urumi, elle en était surprise, mais très touchée, tellement qu’elle ne savait pas quoi dire ou faire. Ses deux mains se joignirent alors, tandis que ses index jouaient ensemble et que ses prunelles azurées fixaient ses pieds recouverts chaudement.

« M… merci Shitekka… Je suis très heureuse de savoir que tu seras là pour moi, sache que ta présence est aussi réchauffante que le don d’Ape-huci, sauf que tu ne fais pas mal bien sûr… Et je vais arrêter de me sous-estimer et te prouver que je n’aurais plus peur. »
C’était la première fois qu’elle se confiait ainsi sur la présence du chunin, la traqueuse était assez maladroite, mais souhaitait qu’il sache à quel point le Kaguya était un rayon de soleil dans sa vie de solitaire. Lui qui lui faisait toujours des promesses, qui l’aidait sans cesse à se sentir à l’aise au sein de la brume, à avoir confiance en elle, il méritait lui aussi qu’on soit honnête avec. Sourire aux lèvres, Imekanu soupira longuement avant de relever la tête fièrement, il fallait qu’elle recommence et cette fois-ci qu’elle monte en puissance de température, sans tout faire brûler. Il fallait y croire et prier Ape-huci et lui prouver qu’elle était digne de recevoir le ramat du feu, tout comme Shitekka.

Devant et face à lui, l’azurite ferma ses paupières et se plongea de nouveau dans une concentration totale. Elle tenta de se remémorer la sensation précédemment ressentie tout en imaginant cela avec un liquide chaleureux qui commençait par la plante de ses pieds pour monter petit à petit.
Imekanu fut surprise de constater qu’elle s’y habituait bien, et même sans difficulté. Le blocage était au niveau de la puissance de la chaleur, si celle-ci était actuellement douce et timide, il fallait qu’elle monte de degré son désir d’obtenir plus de force venant du ramat. Ses mains l’une contre l’autre sentaient ce pouvoir émaner petit à petit, on pouvait lire de l’extérieur un nouveau combat interne, mais les traits de son visage étaient moins durs qu’avant, comme si elle avait compris et qu’elle se sentait bien. À son paroxysme de concentration, on pouvait voir légèrement ses joues gonfler et son souffle s’accélérer, c’était en fait dû à la chaleur qui parcourait son corps et qui augmentait. Dans ses mains, elle pouvait sentir un net changement, ressemblant à celui de Shitekka, et c’était ici qu’il fallait qu’elle tienne le coup.

C’était chaud, presque douloureux, mais supportable. Quand la brune sentit qu’elle tenait le bout, elle ouvra les yeux et regarda le dompteur des os et s’approcha. Comment faire pour lui montrer à sa manière qu’elle avait réussie ? Son faciès neutre ne montrait rien, pour le laisser patauger dans sa réflexion, avait-elle dompté son ramat, avait-elle échoué ? En faisant ce geste, Imekanu s’apprêtait à lui donner toute sa confiance, parce qu’elle pourrait risquer de perdre le contrôle et blesser tout le monde. Sa dextre s’approcha timidement du visage du balafré tandis qu’elle se décida à poser sa paume chaude sur sa joue. Une petite grimace se dessina sur le visage d’Imekanu, craignant alors de ne pas réussir jusqu’au bout, mais une grosse respiration suivie d’une prière mentale l’aidèrent à tenir le coup.

« Voilà, Ape-huci et toi m’avaient convaincu que je ne devais pas avoir peur et que je devais être forte, pour le Mata Kotan, pour l’île de Saroruncasi, pour Kiri de la brume. Je n’arrive pas à faire plus, mais je réussis à contrôler le ramat à cette chaleur. »
Joue gonflée, grand sourire affiché avec ses lèvres fermées, la Genin était vraiment heureuse. Toute sa peur et ses craintes s’étaient volatilisées pour le moment, même si elle savait que tout n’était pas fini, arriver jusque-là représentait beaucoup pour elle. C’était un pas vers les siens, un pas vers l’assurance qu’elle allait pouvoir protéger ceux qu’elle aimait plus que tout et protéger celui qui ne l’avait pas laissé tomber une seule fois, Shitekka.



_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 14 Déc 2019 - 20:33
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Imekanu fit vite de renvoyer une marée de compliments auprès de son sensei. Lequel, submergé par la douceur de la jeune Imekanu, se rappela de son devoir de son sensei et acquiesça simplement aux remerciements de sa protégée qui commençait à croire en elle. Le balafré réalisait qu'il s'attendrissait trop en présence d'Imekanu, sous le coup de la nostalgie. Bien qu'il témoignait d'une importante sympathie envers elle, il ne devait pas se laisser ramollir par sa présence, qui lui évoquait à chaque instant son île natale, ses souvenirs, bref sa vie d'antan.

Les bras bien croisés, il observa alors à nouveau sa jeune élève se mettre au travail. Une fois encore, Imekanu s'immergea seule dans son monde intérieur pour partir à la recherche de son ramat et le maîtriser. Maîtriser était un mot fort, pour Shitekka, il y songeait à présent : il était plus question de faire un avec le ramat plutôt qu'à chercher à le dompter. Les Urumis étaient un peuple vivant en harmonie avec son environnement, et non cherchant à abuser des éléments pour son intérêt personnel. Imekanu le savait certainement, et il esquissa un léger sourire. Qu'il était agréable pour lui de travailler avec des personnes partageant son mode de pensée. Il en oubliait presque en cet instant le grand échiquier de fer et de sang qu'était le Yuukan, les guerres civiles qui avaient mutilé la Brume.

Le temps s'écoula dans la salle de classe, et Shitekka avait désormais oublié l'existence de Yuki Akira. Ses yeux d'ambre étaient rivés attentivement sur la silhouette d'Imekanu qui progressait à son rythme. La crainte de tout à l'heure ne se lisait plus sur son visage. Il y avait dans ses traits l'expression d'une aventurière, partie découvrir les talents cachés que son esprit dissimulait avec la complicité d'Ape-huci.

Finalement, après cette balade avec l’indicible, Imekanu revint victorieuse. Ce n'était qu'une maigre réussite, mais elle se savait dorénavant sur le bon chemin pour concrétiser ce don en quelque chose de plus fort. Comme pour prouver sa compétence, la kunoichi tenta de renvoyer la pareille à son instructeur. Sa main, investie du don du feu, s'approcha dangereusement de la joue de son sensei pour diffuser sa douce chaleur. Pris d'un réflexe digne de son statut de shinobi, Shitekka se saisit de la main de sa protégée pour en apprécier la température. Il ne souhaitait pas retomber dans ses travers d'il y a quelques minutes.

« C'est du bon boulot, Imekanu ! Ton Kotan, non, tout Saroruncasi pourra être fier de toi maintenant que tu entres en harmonie avec Ape-huci. Prend une pause, tu l'as bien mérité après tout. On passera à l'étape suivante une fois que tu auras soufflé un peu. »
Le Kaguya profita de la pause pour jeter un œil par delà la fenêtre. Le soleil se couchait peu à peu, et l'ombre des bâtiments obscurcissait davantage la pièce. Il décida alors de s'absenter le temps d'illuminer la pièce avec une lampe et quelques bougies.

À son retour, son regard mordoré se plongea dans les lapis de sa protégée, avant d'apporter la lumière dans la salle. Ses iris le remercièrent, tandis qu'il récupéra une feuille de papier dans une armoire. Le Chûnin se présenta aux côtés d'Imekanu, avec la feuille de papier devant lui bien en évidence.

« Pour la prochaine étape, on va essayer de t'apprendre à diffuser ton ramat dans un autre réceptacle. Pour savoir si tu vas réussir, rien de plus simple. »
Dans un premier temps, le Kaguya se concentra pour sculpter son chakra afin de lui donner les propriétés ignées désirées. La partie saisie de la feuille par la main du shinobi commença à prendre feu.
« Ça, c'est si le feu ne sort pas de ta main. »
L'instant d'après, il se concentra cette fois-ci pour diffuser son chakra sur la feuille, qui s'enflamma entièrement. La dite feuille s'émietta finalement en petites cendres avant de disparaître.
« Et là, quand ton don se diffuse dans la feuille. Maintenant, à ton tour ! Il y a un tas entier de feuilles dans l'armoire. Prend le temps de t'entrainer, ne t'affole pas… et surtout fais attention à ne pas te brûler. »

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 13:35

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



C’était une victoire pour Imekanu, de parvenir à maintenir une certaine chaleur au creux de sa main, tellement qu’elle voulait le partager avec Shitekka comme lui précédemment, en tendant sa dextre vers son visage balafré. Cependant, il attrapa sa main au vol, surprenant la brune dans un réflexe alerte qui interrogea la traqueuse. Une mine perplexe s’affichait sur son visage, s’était-elle montrée trop invasive vis-à-vis de lui ? Il était vrai qu’ils se trouvaient dans une classe en tant qu’élève et sensei, ce n’était peut-être pas un comportement à avoir… Légèrement embarrassée d’avoir pu le gêner, Imekanu retira sa main de la sienne et la rapprocha de sa poitrine, comme pour la protéger de quelque chose d’invisible. Le Kaguya la félicita et mentionna Saroruncasi ce qui la toucha beaucoup. Un timide sourire se dessina sur ses fines lèvres, tandis qu’elle hocha de la tête. Une petite pause, oui…

Entre sa joie et ce petit sentiment étrange, la traqueuse avait besoin d’un petit moment de solitude pour se remettre les idées en place. Elle lui tourna alors le dos et passa la porte avant de se caler sur le mur et d’observer l’extérieur grâce aux ouvertures dans le couloir. Le ciel fusionnait entre la chaleur et la froideur, le soleil commençant à se coucher petit à petit. Le temps était passé si vite qu’elle était surprise, un bon moment juste pour pouvoir rendre sa main chaude… Le chemin était parsemé d’embûches et long, ce qui rendait le tout difficile, mais pas impossible. Le balafré s’absenta avant de revenir avec un équipement de fortune en guise d’éclairage, mais cela rendait la pièce chaleureuse et agréable. Même ses pensées les plus froides venaient d’être terrassées par un regard vers la flamme des bougies qui dansait autour des deux Urumis. Revenant au milieu de la pièce, leurs regards s’échangèrent brièvement tandis qu’Imekanu détourna le sien, il fallait qu’elle se concentre sur son apprentissage et qu’elle ne se laisse pas s’empourprer au contact de ses pupilles dorées et intenses.

Lorsqu’il revint vers elle avec une feuille de papier, l’archère s’interrogea sur la nature de leur présence. Silencieuse, l’élève écouta son sensei lui conter qu’elle allait devoir diffuser son ramat du feu dans la feuille. Comprenant où il voulait en venir, son regard azur se posa sur sa main et sur le réceptacle attendant la démonstration. Le premier essai consistait donc à faire comme tout à l’heure, concentrer de la chaleur, ou le chakra katon, dans ses doigts, ce qui saisissait la feuille et la faisait prendre feu. Cet aspect-là ne semblait pas difficile, il fallait juste réaliser un contact entre elle et le papier. Ensuite, la feuille s’enflamma totalement, faisant briller les pupilles céruléennes de la Genin, surprise par cet embrasement soudain. Shitekka lui expliqua qu’il avait diffusé le ramat dans la feuille. Le plus difficile dans tout cela serait sûrement de ne pas se brûler.

Ayant compris la consigne, Imekanu hocha de la tête et remercia le Kaguya pour ses conseils, avant de se diriger vers l’armoire et de prendre un tas de feuilles qu’elle posa sur le bureau. Face à Shitekka qui l’observerait, la traqueuse ne se laissa pas déstabiliser et attrapa un morceau de papier. Dans ses deux mains, la feuille blanche fixait Imekanu. Elle tenta de se remémorer l’entraînement précédent et appela son ramat pour qu’il vienne voir la demoiselle et l’aide dans cette ascension difficile. Rapidement, de plus en plus à l’aise avec le don d’Ape-huci, Imekanu sentit la chaleur posséder son esprit et grimper jusqu’à son bras. Comme toujours, c’était doux et réservé, mais bien présent. Et quand la source chaleureuse arriva à ses doigts, la chasseuse s’impatientait de voir le bout de papier entre ses doigts s’illuminer, mais rien ne vint. Perplexe, Imekanu observa la feuille dans ses recoins attendant une étincelle, mais celle-ci restait de marbre. Souhaitant y arriver comme une grande, elle réfléchit et se dit qu’elle devait peut-être concentrer davantage de ramat entre ses doigts et que celui-ci était trop éparpillé dans son corps. Mais oui ! C’était ça le secret, Imekanu devait apprendre à doser et contrôler le katon comme elle le souhaitait pour pouvoir ensuite s’en servir comme les shinobis expérimentés et comme Shitekka.

Se concentrant intensément, l’Urumie chercha au plus profond de son être à emmagasiner de la chaleur au bout de ses doigts, assez pour que le papier subisse un changement, même le moindre. C’était long et il lui fallut un petit moment pour qu’enfin, l’étincelle jaillisse. Entre ses doigts, un son de froissement se fit entendre, le morceau se colorant légèrement d’orange avant de noircir et de s’effriter, échappant aux doigts habiles d’Imekanu. Surprise, elle laissa la feuille tomber à terre, inerte. C’était déjà un bon début et cet entrain la poussa à faire un grand sourire au Kaguya.

« Je crois que j’ai compris, mais il faut que je continue à m’entraîner pour que l’ampleur soit plus importante. »
Après de multiple essai et un tas de feuilles mortes sur le sol, Imekanu tenait le bout, tandis qu’à partir de sa main, le papier s’embrasait plus intensément, faisant apparaître une flamme dansante et fière de se présenter sous les yeux des deux enfants du Saroruncasi, mais par crainte de se brûler, Imekanu lâcha celle-ci aussitôt, rejoignant ses amies. Une fois à l’aise, la brune pouvait se concentrer sur la seconde étape. Elle ne savait pas combien de temps elle avait mis pour réussir la première, mais il faisait déjà sombre dehors. Elle espérait que Shitekka ne s’ennuyait pas ou ne fatiguait pas à la regarder galérer et tentait de mettre tous ses efforts pour réussir.

Maintenant, la tâche de la jeune femme était de faire un transfert de chakra, le ramat du feu devait quitter ses doigts pour enflammer la feuille, ils servaient un peu de passerelle entre le chakra et le support. Comment faire ? Depuis le début, le don d’Ape-huci siégeait en son sein et jamais elle ne l’avait extériorisé. Enfin, jamais, si une fois, et c’était son bras qui avait pris cher. Mine de rien, tout ceci était épuisant, devoir entrer en communion avec Ape-huci et le ramat lui demandait beaucoup d’énergie et la concentration se faisait donc plus difficile. Mais Imekanu ne voulait pas lâcher l’affaire, depuis si longtemps qu’elle voulait vaincre cette peur, maintenant qu’elle commençait à maîtriser son don, il était hors de question de laisser tomber. Alors combien même, la sueur sur son front perlait et que son souffle se faisait plus rapide, elle allait le faire. Prenant une feuille dans sa main, Imekanu se concentra pour emmener le chakra jusqu’au bout de ses doigts. Maintenant, il fallait qu’elle fasse le passage jusqu’à la feuille. C’était surprenant d’ailleurs de voir à quel point le papier était très conducteur, elle ne savait pas si c’était grâce au bois utilisé ou parce que c’était un objet très fin, mais la tâche ne semblait pas insurmontable grâce à l’utilisation de ce support.

À force d’essayer, la réserve en papier diminuait grandement et il fallait qu’elle redouble d’efforts pour y arriver. Le ramat devait accepter la feuille et se laisser traverser par le biais de ses doigts. Dans sa tête, elle imaginait une sorte de barrage, du feu cherchant à rejoindre l’autre bout et il fallait qu’elle ouvre les barrières pour laisser la chaleur entrer. Lorsque celui-ci était ouvert, il fallait le maintenir tout en laissant la flamme entrer et se marier avec le papier. Sans s’en rendre compte, le support dans ses mains s’embrasa et la lueur dansante fit ouvrir les yeux d’Imekanu. Lorsqu’elle constata que le papier prenait feu, son visage s’émerveilla tout en étant ébahi.

« Je… j’ai… j’ai réussi ! J’ai réussi Shitekka ! Je ne sais pas comment… J’ai réussi… Itai ! »
Trop concentrée sur sa réussite, Imekanu avait oublié de lâcher le papier et la jeune femme se brûla alors le bout des doigts. Le papier partit en lambeaux, tandis que la traqueuse apporta ses doigts à sa bouche, sautillant de douleur. Mais elle avait réussi, alors elle ne pouvait s’empêcher de sourire, et même de rire. Était-ce la fatigue ? Le stress, la tension ou la peur de ne pas y arriver, tout était descendu d’un coup, et même si ses doigts rougissaient à cause de la brûlure, Imekanu rit, aux larmes. L’enfant du Mata Kotan se calma petit à petit, reprenant doucement son souffle, la pièce sombre et tamisée grâce aux lampes et aux bougies faisaient ressortir le pétillant de ses pupilles exprimant sa joie. Elle était fatiguée, mais était très fière. Tout n’était pas parfait, mais ce qu’elle venait de faire aujourd’hui, tout le Saroruncasi serait fier.
« Merci Shitekka, c’est grâce à toi tout ça, sans toi, je ne sais pas si j’aurais pu le faire. Tu... »
Imekanu oublia ses pensées parasites et lui offrait un regard pétillant empli de sincérité et de reconnaissance, elle lui envoyait peut-être trop d’émotions sur le moment, mais entre la fatigue et tout le reste, elle n’arrivait pu à faire barrière. A tel point que ses yeux se remplissaient eux aussi de larmes, sans pour autant se déverser. Son regard se posa sur ses doigts douloureux et étrangement, cela ne la dérangeait pas, bien au contraire. Cela faisait mal, mais cela prouvait aussi qu’elle avait réussi.





_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 21:05
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Comme à chaque fois, Imekanu s'immergea rapidement dans son univers mental en quête de communion avec le ramat. Mais malgré cette répétition qui durait depuis le début de la soirée, Shitekka ne s'en lassa pas. Bien au contraire. Chaque tentative de sa protégée revêtait une atmosphère mystique. Ce n'était pas sans rappeler les séances auprès de la tuskur, sa grand-mère au village de Saroruncasi. La kunoichi du Matan Kotan incarnait à elle seule tout un peuple, et par conséquent, chacune de ses communions reflétait l'animisme que vénérait les siens. Lorsque la chasseresse s'exerça à l'épreuve de la feuille enflammée, le Kaguya contempla les timides flammes dévorant le papier scintiller dans les saphirs de sa consœur. Un spectacle très simpliste, mais qui enchantait l'enfant de la nature.

Le Chûnin découvrait comme un sentiment d'accomplissement personnel alors que son élève se redonnait de l'entrain à l'effort. Elle qui plus tôt craignait de reproduire ses échecs du passé, la voilà déterminée à recommencer, à se surpasser constamment. À cet instant précis, le shinobi de Kiri reconnaissait en elle le Shitekka qui autrefois, peinait à persévérer face aux prodiges de sa génération. Une pensée discrète mais sincère fut adressée alors à Yuki Kuzan, cet homme particulier qui initia l'étincelle de la motivation dans l'esprit du Kaguya de sang-mêlé. Sans lui, le balafré pensait qu'il n'en serait pas à prendre le courage de lutter contre son propre clan maternel, comme il le fit face au Sanbi. Ce souvenir d'antan raviva ses intentions de sensei. Il ne souhaitait pas initialement occuper cette fonction. Mais pour Imekanu, il était prêt à faire des concessions.

Alors perdu dans ses pensées, avec un sourire béat en guise de fenêtre vers sa conscience, Shitekka fut interrompu par l'exclamation de joie de sa disciple. Au cri de joie de cette dernière s'accompagna l'incandescence réussie de la feuille de papier. Sa satisfaction fut telle qu'elle en oublia de prêter attention au feu qu'elle avait généré. Bien qu'il eut averti avec précaution son élève, Shitekka ne manqua pas de rire légèrement devant la scène de sa kunoichi luttant avec la feuille en train de se décomposer.

Par la suite, submergée par un curieux mélange de joie, d'euphorie, et certainement de fatigue tant mentale que physique, la jeune Urumie manqua de fondre en larmes. Son protecteur fut désemparé devant cette situation pour le moins inattendue. Il resta statique quelques instants, perdu sur ce qu'il devait faire. Le balafré s'avança finalement timidement vers Imekanu, et apposa une main sur son épaule avant de passer sa main dans le haut de son dos pour la consoler.

« Hé… ça va aller. C'était le moins que je puisse faire, après tout. En tant que sensei, et Urumi. Mais le plus gros travail, c'est toi qui l'as fait. L'oublie jamais. »
Il termina de la consoler et de l'encourager, retirant par là même sa main de son dos. Au milieu de l'assemblée de bougies, le Kaguya leva la tête, puis posa ses ambres sur le visage de sa protégée.
« Tu as bien mérité un peu de repos. Il commence à se faire tard. Demain, je te propose qu'on se retrouve ici, même heure. Vu ta progression, j'aimerai essayer quelque chose avec toi. C'est d'accord ? »
Après sa réponse, Shitekka invita Imekanu à porter la lanterne tandis qu'il rangeait la salle. Il nettoya les débris de feuilles brûlées, puis s'occupa des bougies avant de quitter la salle de classe aux côtés de sa compatriote. Après quoi, les deux Urumis se séparèrent pour trouver le confort de leur lit le temps de la nuit.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 21:09

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



Cette réussite, Imekanu allait s’en souvenir pour longtemps. En effet, elle venait de passer un cap qui semblait insurmontable. Elle ne pensait pas qu’une peur pouvait tant prendre aux tripes. Pourtant, grâce à Shitekka et à la détermination de la brune, qui plaçait ses espoirs auprès du Kaguya et de tout son peuple, elle y était parvenue. Tout ceci était si intense, si nouveau et la pression, la peur de blesser l’autre, en plus de cette euphorie et de la nostalgie qu’elle ressentait en repensant à Saroruncasi, manquèrent de la faire fondre en larmes. Le balafré l’avait sûrement remarqué, qu’il osa s’approcher d’elle et d’entamer un contact encore nouveau pour la jeune archère qui sentit une main dans le dos plus que réconforte. La proximité avec Shitekka la fit rougir, mais elle était surtout très touchée de ce geste, ayant compris que le maître des os n’était pas à l’aise avec ceci. Ses paroles réconfortantes la firent sourire, ses épaules se détendirent tandis que son front se posa légèrement sur le torse du brun, rien qu’un instant, un moment de plénitude qu’elle ne connaissait pas, mais suffisant pour la remettre sur pied. Les deux Urumis s’éloignèrent l’un de l’autre alors, se contentant de se regarder dans leurs pupilles cristallines et contrastées : l’une aux lueurs d’hiver tandis que l’autre représentait la chaleur du soleil. Il lui proposa alors d’aller se reposer et de revenir demain pour continuer l’apprentissage. Imekanu ferma les yeux et hocha de la tête affirmativement avant d’ouvrir de nouveau ses paupières et de lui sourire franchement.
« D’accord Shitekka ! Encore merci pour tout et… désolée pour ce petit moment… C’était le trop du trop je crois… »
Essaya-t-elle d’expliquer assez maladroitement, trop embarrassée pour réfléchir à la formulation de sa phrase. La traqueuse attrapa la lanterne sous la directive de son sensei tandis qu’il nettoya le reste de la pièce avant de quitter les lieux pour la soirée et de chacun rentrer de son côté. Toute excitée d’être au lendemain pour pouvoir maîtriser le ramat du feu, la Genin s’empressa de rentrer jusqu’au bosquet, en courant à vive allure avant de s’enfermer dans sa cabane et de rencontrer Morphée.

Le lendemain, Imekanu décida, pour remercier Shitekka pour tout ce qu’il avait fait pour elle, de préparer un petit encas pour le soir. Ce n’était pas le luxe, mais la chasseuse y mit tout son cœur. Après avoir trouvé une épicerie qui lui correspondait bien, et qu’elle avait pu trouver des épices à son goût en plus d’un riz vraiment délicieux. La jeune femme s’était attelée à la cuisson de celui-ci par le biais de son feu de camp parfaitement établi. Dans une gourde, elle avait extrait de l’eau de la cascade qu’elle aimait bien visiter et l’avait réchauffé avec le riz. Elle mélangea le tout avec un bâton dans le bout était enveloppé par une large feuille et attaché avec une ficelle. Une fois cuit, l’Urumi le plaça alors dans de grandes feuilles d'arbres intactes et souples et s’occupa de faire réchauffer le lapin qu’elle avait chassé le matin même. Il n’y avait pas beaucoup de choix de viande varié ici, mais c’était déjà ça. Dans son récipient de fortune en bois, elle ajouta du sanchô-ko qui était une sorte de condiment poivré, mais qui dégageait des arômes citronnés et boisés et qui était au final assez peu piquant. Sachant qu’il était bientôt l’heure d’y aller, Imekanu accéléra et prépara son équipement laissant le temps à la viande de cuire tranquillement. Elle s’amusa à mélanger de temps en temps jusqu’à avoir un couleur qui lui plaisait bien. Son nez se rapprocha alors de la vasque de fortune, une odeur agréable et exotique chatouilla ses narines satisfaites.

« Hinna Hinna… J’espère que Shitekka appréciera. »
La brune ajouta la viande dans chaque part de feuille, sur le tas de riz et referma le tout avant de l’entourer une corde pour que cela tienne. Enfin, elle plaça les repas dans son panier qui servait à la chasse. Une fois prête, l’enfant du Mata kotan enfila sa précieuse fourrure arc et carquois placé dans le dos et besace à la taille, l’urimie était prête pour le trajet. Ses pas arpentaient tranquillement le village jusqu’au complexe shinobi. Le chemin, l’azurite le connaissait bien maintenant et se sentait moins perdu qu’auparavant. Une fois sur les lieux, Imekanu se dirigea vers la pièce de la veille, se demandant si elle était en avance ou pas. Mais quand elle ne vit personne, la douce fit un sourire vainqueur avant de retirer ses affaires et de les poser sur le côté, tout comme son panier qui sentait bon. Elle fit comme hier et installa une table et une chaise un peu plus en avant et posa ses fesses sur le dossier, bras placé sur le bois marqué par l’usure et attendit patiemment l’arrivée du Kaguya.





_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 0:17
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

En quittant Imekanu pour la soirée, le sensei en herbe rentra chez lui empli de doutes. Du chemin vers son foyer jusque dans sa modeste demeure, l'enfant de Saroruncasi s'interrogeait sur son attitude en tant que sensei. Jusqu'à présent, Shitekka ne s'était jamais réellement préoccupé de sa conduite auprès de ses élèves. Ce poste représentait une obligation et non pas un devoir, ni une passion pour lui. Et la flopée de Genins ayant disparu des radars après avoir fréquenté son équipe en disait long sur l'estime qu'il portait envers son poste. Mais tout changea avec l'arrivée d'Imekanu, la jeune Urumie.

Pour sa compatriote, le Kaguya de sang-mêlé souhaitait faire des efforts. Il ressentait en elle toute la difficulté de s'intégrer dans un village caché ninja, et de manière générale dans une autre société. Il aurait aimé avoir la même aide qu'à son arrivée dans ce village, où tout un clan le jugeait pour son statut de bâtard. Naturellement, il avait donc décidé de lui tendre la main en sa qualité de sensei.

Mais agissait-il réellement en tant que tel auprès de la kunoichi ? C'était là le cœur du problème qui tracassait le balafré. Sa sympathie envers elle déteignait beaucoup trop sur leur relation d'instructeur à élève. Ils partageaient de nombreux points communs, et il devenait difficile pour Shitekka de faire la part des choses entre Imekanu, l'Urumie du Mata Kotan et Imekanu, la Genin de Kiri. Pourtant, il se rappelait également de ses rattrapages, quand la tentation de céder à l'affect essayait de l'emporter. Mais surtout, le souvenir des efforts accomplis de son élève achevait de le convaincre qu'il n'avait rien à se reprocher. Le Chûnin se coucha néanmoins avec ce doute persistant en tête.

Le lendemain, la journée défila à une vitesse folle pour le Kirijin, jusqu'à ce que l'heure fatidique approche.
Cela devenait presque une habitude pour le Kaguya, qui emprunta machinalement le chemin vers le complexe shinobi. Encore plongé dans ses pensées de la veille, le trajet jusqu'à la salle de cours fut considérablement écourté. En s'imaginant arriver en premier, le sensei en devenir fut surpris de constater que sa jeune élève l'avait devancé. Cette nouvelle lui arracha un sourire, suivi d'un signe de la main en guise de salutations. Shitekka s'installa à sa place, intrigué par une délicieuse odeur en provenance des affaires d'Imekanu.

« J'espère que tu es en forme pour aujourd'hui, Imekanu. Pour cette séance, je te propose qu'on reprenne l'exercice de hier. On va commencer doucement avant de complexifier la tâche; j'aimerai t'enseigner une de mes techniques, à vrai dire ! »
Pour commencer donc, Shitekka apporta à nouveau quelques feuilles de papier auprès de son élève. Il ne doutait pas un instant qu'elle était capable d'enflammer d'un coup la surface du papier; il avait lui-même assisté la veille à ce spectacle, à la lueur des bougies de la salle. Il expliqua alors que cet exercice avait valeur d'échauffement pour la suite. En apportant le matériel de travail, le fumet dégagé par le panier de l'Urumie piqua davantage la curiosité du Kirijin.
« Dis-moi… qu'est-ce que tu as apporté qui sent *hume* si bon ? »

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 1:53

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



Imekanu n’attendit pas très longtemps avant qu’une silhouette bien reconnaissable passé la porte de la salle de classe. À sa présence, l’Urumie ne put contenir un sourire plus que ravi, avant de se lever pour saluer son sensei poliment et se rasseoir calmement. L’enfant du Mata Kotan avait hâte, vraiment très hâte de connaître le programme d’aujourd’hui. Depuis qu’elle arrivait à entraîner en harmonie avec le ramat du feu, elle en voulait ! Il lui proposa de commencer par un échauffement, ce qui était normal, avant de passer à une étape plus sérieuse, lui apprendre une technique. Imekanu, d’abord surprise, pris la parole alors, très enthousiaste.

« Je vais très bien ! Je suis très motivée ! Et j’espère que tu es prêt parce que je suis déterminée à apprendre ! Je suis honorée de pouvoir apprendre une de tes techniques et je ferai tout pour y arriver, je le promets devant toi et les kamuys ! »

Son regard était très sérieux et brillait de cette flamme qui contrastait avec le bleu de ses pupilles. Plus que jamais, elle n’avait pas peur et se sentait en confiance, cela était sûrement grâce au Kaguya, mais Imekanu était fière de pouvoir enfin s’investir en tant que shinobi de Kiri. Prenant son rôle d’élève appliquée très au sérieux, l’archère se leva de sa chaise et se plaça entre à côté de Shitekka, en regardant une certaine distance pour ne pas le salir avec les cendres. Avant de commencer la première étape, le balafré retint son attention quant à l’odeur qui émanait de la pièce qui semblait lui faire à souhait. En le voyant intéressé, l’Urumie ne put s’empêcher de voir son visage s’illuminer de joie et d’enthousiasme, ses joues rougissant de plus belle.

« Il s’agit d’une petite surprise que je te ferai découvrir quand j’aurais réussi mon exercice d’aujourd’hui, si tu le veux bien attendre jusqu'à la fin ! »

Grand sourire, elle finit par quitter les iris dorés et intenses du Kaguya pour se concentrer sur la feuille entre les mains. La jeune femme chercha à se remémorer l’apprentissage de la veille ainsi que ce qu’elle avait préparé avant de s’endormir. Le ramat du feu vivait en elle si facilement que s’en était encore déconcertant, elle pensait devoir faire tous les efforts du monde pour l’éveiller et le faire parvenir jusqu’à ses mains, mais ce n’était pas le cas. Était-ce Shitekka qui était vraiment doué dans l’enseignement ou Imekanu qui ne s’était pas rendue compte de son don pour le katon ? Elle ne savait pas, et évitait de trop s’interroger sur cela maintenant. En effet, il fallait qu’elle reste concentrée afin d’être capable de contrôler le pouvoir offert par Ape-huci et lui faire honneur.

La brune laissa la chaleur monter en elle, se déplaçant par vague noble et timide, sûrement, mais lentement, elle avait encore besoin de travailler sur la rapidité de l’apparition de la flamme, mais au bout de quelques longues minutes, le papier au bout de ses doigts s’embrasa entièrement, illuminant le visage des deux Urumis. Surprise, comme si c’était la première que fois cela arrivait, Imekanu lâcha sa prise et observa les cendres pleuvoir pour rejoindre le parquet en bois. Son visage s’illumina de plus belle, appréciant cette découverte dont elle ne se lasserait jamais. Il n’y avait pas à dire, elle était vraiment fière.
Comme toute personne déterminée, la chasseuse souhaitait optimiser sa création du feu et attrapa une autre feuille. Il fallait que celui-ci s’éveille plus rapidement et parvienne à ses mains sans trop d’attente, elle se doutait bien qu’une technique qui arrivait trop tard dans un combat pourrait causer de lourdes conséquences, elle l’avait compris avec Jiro et la cicatrice sur son ventre ainsi que les coutures sur son kimono s’en souviennent encore…

Elle se concentra alors une nouvelle fois et se motiva à prier le ramat avec plus d’intensité et de foi. Imekanu lui demanda de venir, et cela, plus vite et plus puissamment. Elle ne voulait pas non plus la flamme du siècle, mais quelque chose de mieux. Et étrangement, ce qui se déroula fut différent de la première tentative. La traqueuse le sentit, oui, plus chaudement, de manière plus présente et elle en fut même confuse, c’était si spécial qu’elle regardait même Shitekka de manière étonnée. Sans s’en rendre compte, la feuille dans ses mains s’illumina et fit apparaître une flamme plus vive et plus dansante, qui avait perdu toute sa timidité de la veille. La victime rejoint l’autre défunte au sol.


« Je… Je voulais essayer d’éveiller le ramat plus vite et plus fortement, je ne pensais pas que ma seule volonté rendrait cela si réalisable… C’est incroyable ! »

La jeune Urumie s’était rapprochée de Shitekka plus enjouée que jamais, la brune lui offrait son regard si pétillant que lui seul avait la chance de voir, comme s’il lui était destiné seulement à lui. Elle voulait savoir, comprendre ce pouvoir et apprendre du brun.

« J’aimerais vraiment apprendre la technique dont tu m’as parlé, je… je veux comprendre et apprendre ! Oui, je n’ai plus peur, je veux savoir ! »




_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 18:45
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Avec la bénédiction de l'astre coruscant, les deux Urumis s'étaient à nouveau retrouvés dans cette salle de classe. Les derniers lueurs solaires enveloppaient la pièce dans une atmosphère chaleureuse. Parallèlement, les retrouvailles entre les deux enfants de Saroruncasi revêtaient toujours cette dimension affectueuse. Cela ne faisait que quelques semaines qu'ils s'étaient rencontrés dans ce temple, mais Shitekka et Imekanu partageaient déjà une certaine complicité.

Ce lien particulier octroya Imekanu de glisser un grain de malice dans la conversation. Appâté par le fumet se dégageant du panier de la chasseresse, le Chūnin espérait découvrir la nature même de ce parfum. Mais ce fut sans compter sur la réponse d'Imekanu qui choisissait d'attendre la réussite de son apprentissage avant de révéler la surprise. La jeune kunoichi respirait la motivation : précédemment, elle avait affirmé avec enthousiasme sa volonté d'apprendre aux côtés de son sensei. Ici, elle se fixait l'objectif d'offrir son cadeau auprès de Shitekka à la condition de parachever sa leçon.

Cette réaction fit sourire le Kaguya, qui ne s'attendait pas à pareille réponse.

« Eh beh… seulement quand tu auras fini ton exercice ? C'est à toi que tu te mets la pression de réussir, ou à moi de faire en sorte à ce que tu y arrives ? »
Ironie à part, le Kaguya ne ressentait aucune réelle pression. Il avait vu le potentiel dont disposait son élève. Sa foi en les kamuys lui permettait de mobiliser avec une clarté limpide le ramat autour et en elle. Son affiliation avec un tuskur jouait certainement aussi sur sa proximité avec l'Ape-Huci.

Tandis qu'Imekanu se lança dans ses échauffements, Shitekka descendit de son bureau pour se rapprocher afin d'observer au plus près son élève. Avec sa détection de chakra, il désirait enregistrer la signature spirituelle de sa disciple, avant et lors de la mobilisation du ramat igné. Avec une main apposé en arrière pour se reposer contre une table, il observa avec satisfaction Imekanu. La kunoichi faisait preuve d'une confiance à toute épreuve. Sa gestuelle, pleine d'assurance, prouvait qu'elle avait bien assimilé la consigne de la veille. L'Urumie agissait en pure ninja.

Cette jeune fille manifestait un entrain et une disciple admirables. Urumie ou non, Imekanu constituait une élève quasi-parfaite, si on excluait son manque de confiance et sa peur de l'inconnu. C'était là que le rôle de sensei se manifestait pleinement. Shitekka se sentait fier de sa réussite; il admira encore Imekanu enflammer une feuille avec brio. L'admiration grimpa d'un cran lorsque, de manière inattendue, la belle réitéra l'exercice avec un résultat plus que satisfaisant.

Le manque de confiance et la peur de l'inconnu s'étaient vite effacés en compagnie du balafré. Imekanu s'empressa de faire part de son envie dévorante de maîtriser cette technique dont avait fait mention son instructeur plus tôt. Ce débordement de motivation ne fit que rassurer le Kirijin, qui expliqua avec engouement la suite des opérations.

« Je vois que tu te débrouilles comme un chef. C'est bien ! On va pouvoir rentrer dans le vif du sujet maintenant. Ma technique ! Je te montre comme je procède, et ensuite tu essayeras de faire pareil. Prête ? »
Le membre du clan aux os de guerre concentra son chakra dans son index. Le chakra s'agita pour devenir Katon, et s'agglomérer à la pointe du doigt. Le Kaguya prépara une cible en bois, placée dans le placard de la salle. La cible fut placée devant le bureau, avant qu'il ne recule de quelques pas. Shitekka tendit le bras, la main adoptant la forme d'un pistolet. Son index pointait vers la cible. Son regard chercha les saphirs de sa disciple, pour l'inviter à bien se concentrer sur ce moment crucial. L'instant d'après, le Kaguya expulsa sa phalange à toute allure sur la cible. Elle manqua de percuter d'un cheveu le centre, avant qu'une déflagration émerge au point d'impact. La pression générée par les flammes fut telle que la cible trembla et manqua de reculer. La démonstration terminée, Shitekka se tourna vers son élève.
« Tu connais maintenant le principe : concentrer son ramat de feu dans un objet. Là, il faut que tu réussisses à ce que l'objet en question libère ses flammes seulement au contact d'un obstacle. Si je me souviens bien, je crois que tu tires à l'arc. Essaie avec tes flèches pour voir. À ton tour maintenant ! »
Il se retira par la suite. Imekanu avait bien saisi le concept. Le balafré ne se faisait aucun souci sur la capacité de son élève à réussir ce nouvel exercice. Néanmoins, pour assurer son rôle d'instructeur jusqu'au bout, il se tint à proximité de l'archère pour l'éclaircir sur un point qu'elle ne comprenait pas. L'art de la maîtrise du chakra faisait appel aux sensations. Il était difficile de le retranscrire en concept théorique applicable à tous. Cette logique s'appliquait d'autant plus à l'Urumie, dont l'absence de notions de lecture l'empêchait pour l'heure d'accéder à un savoir manuscrit.


Spoiler:
 

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 23:14

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



De toute sa vie, Imekanu n’avait jamais ressenti cette joie de voir quelqu’un aussi intensément. S’en était même déstabilisant, mais ce petit quelque chose dans son esprit qui brillait de bonheur lui réchauffait le cœur et c’était agréable. Ils ne se connaissaient que depuis quelques semaines, mais déjà un lien s’était créé, le destin les avait poussés à se rencontrer et les voilà maintenant liés par l’attachement et la complicité. Bien plus qu’à l’aise à leur début, l’archère comptait bien faire entendre de sa voix et lui fit savoir qu’il ne verrait pas son cadeau avant qu’ils aient terminés l’exercice, oh combien même ce qu’il y avait dans son panier lui donnait extrêmement faim. Raison de plus pour se concentrer sur la leçon de la soirée !

« Je te propose de travailler ensemble pour réussir et comme ça, je pourrais te montrer ma surprise pour toi Shitekka ! »

Enthousiaste à souhait, l’archère se concentrait déjà sur son échauffement sans faire attention à ce qui l’entourait. C’était une sorte de rituel interne qui nécessitait de la concentration et de confiance en soi, la foi aidait, mais il fallait aussi croire en son esprit et son âme pour réussir. Imekanu se découvrait, elle apprenait à faire appel à son ramat du feu, qui était en fait lié au chakra utilisé par les shinobis, et cela, elle le comprenait bien. Si la brune avait appris à le manier dans d’autres circonstances, le lier au feu avait été une tâche toute autre et pouvoir en faire appel sans avoir peur était une fierté indéfinissable. Elle réussit une nouvelle fois à embraser la feuille et ne put contenir sa joie, souriant de toutes ses dents.

Shitekka s’était déplacé et rapproché et l’Urumie en fit de même pour lui faire comprendre à travers ses paroles et son regard saphir qu’elle en voulait encore, apprendre sa technique ou tout ce qu’il voulait, elle était prête à devenir plus forte. Ses encouragements comblèrent la native du Mata Kotan qui sentit ses joues rosir, savoir qu’il avait vu sa prouesse était une fierté en tant qu’élève et Urumie. Sa technique, la fameuse, elle hocha de la tête et se décala pour le laisser faire tranquillement. La première chose, fut de voir son doigt coloré d’une flamme au bout de celui-ci, sans le brûler et lui faire mal. La surprise se lut dans le regard de la chasseresse, tandis qu’il s’afférait à préparer le terrain avec une cible en bois. Comment pouvait-il garder le contrôle de son ramat du feu aussi efficacement ? C’était vraiment incroyable pour Imekanu qui prit beaucoup de temps pour seulement enflammer une feuille.

Le Kaguya fit prendre une forme originale à son bras et sa main, tandis que le doigt ciblait la prochaine victime de ses talents de shinobi. D’un coup, le bout de son doigt fut expulsé à une vitesse vertigineuse que l’enfant de Saroruncasi le suivi dans sa trajectoire avec difficulté. Presque dans le mille, son os en feu en contact avec le bois fut pris de puissance et la cible manqua même de s’incliner. C’était juste impressionnant. Ses pupilles céruléennes se déplaçaient entre Shitekka et le pantin de bois, la bouche entrouverte, ébahie par cette démonstration flamboyante. Imekanu baissa son regard sur sa main et regarda ses doigts, elle n’était pas capable de faire comme lui avec ses os par contre, comment allait-elle faire ?

Eh bien, il prit la parole pour répondre à ses interrogations internes, comme s’il avait lu dans ses pensées. Après avoir fait venir son ramat du feu dans sa main puis sur une feuille, il fallait maintenant qu’elle le concentre dans un tiers objet et que les flammes ne se libèrent vraiment qu’au contact de la cible. L’idée d’utiliser ses flèches pour réaliser la technique était vraiment brillante et Imekanu était plutôt fière de lui montrer en même temps ses talents d’archères, parce qu’elle ne ratera pas le centre de la cible, elle.


« C’était vraiment très impressionnant Shitekka ! Je pense avoir compris ce que tu veux. Je vais essayer et te montrer comment Imekanu du Mata Kotan ne rate pas une seule fois sa cible ! »

Toute enjouée et excitée à l’idée de se mettre en action, Imekanu sautilla vers son arc et son carquois qu’elle plaça dans son dos pour avoir toute la main sur l’arme. Avant de s’y mettre, la traqueuse plongea ses iris bleutés dans ceux dorés du balafré à la recherche de l’aide qui lui fallait pour réussir cet exercice qui semblait bien difficile. Un sourire se dessina sur ses lèvres et elle rompit le contact avant de ne plus pouvoir le faire pour se concentrer sur sa tâche : la fierté et la joie de son sensei ainsi que le repas en dépendait.

La jeune femme se plaça à distance de la cible et attrapa une flèche dans son dos qu’elle gardait dans sa main tandis que sa dextre de droite maintenant l’arc. La première étape était donc de faire passer le ramat du feu sur le projectile perçant. Cela ne semblait pas le plus difficile parce qu’elle imaginait très bien le processus, c’était la suite qu’elle redoutait. Mais ne souhaitait pas montrer au Kaguya qu’elle appréhendait, elle ferma les yeux et se concentra sur l’objet dans sa main et son appel du chakra katon. Comme tout à l’heure, elle éveilla cette chaleur accueillante dans son corps et le fit remonter jusqu’à son bras, c’était à elle de décider ce qu’elle souhaitait faire de son feu et le but-là était de faire comme Shitekka et de le déposer sur la flèche, sans l’embraser pour autant. Chose bien plus difficile à faire qu’il paraissait, et échec total pour un premier essai. La flamme était trop intense et la flèche ne supporta pas le poids de la chaleur et se décomposa sous ses prunelles azurées. Une petite moue se dessina sur son visage, sourcil froncé, n’appréciant pas trop la défaite et l’échec.

Elle attrapa une nouvelle flèche et pria Ape-huci de lui donner la force de pouvoir contrôler son ramat à son souhait, il le fallait pour le bien de l’exercice et de tout ce qui s’en suivra dans le futur. Le projectile se fit recouvert du ramat du feu à un degré bien moins élevé tandis qu’elle se concentrait de toutes ses forces pour que sa flèche ne finisse pas réduite en cendre. C’était vraiment difficile mais avec du travail et de la persévérance, le résultat semblait satisfaisant. Gardant le contact avec celle-ci, elle la plaça contre la corde de son arc, pensant bien sûr à ne pas embraser celle-ci. Devoir réfléchir à tout cela en même temps était perturbant et le contrôle sur le tout semblait vraiment difficile. C’était déjà une première pour elle que de vêtir son arme de cette flèche enflammée, changeant complètement le type d’attaque qu’elle pouvait produire. Shitekka était un génie, tout simplement.

Son doigt lâcha prise sur la corde et la flèche enflammée s’envola à toute allure dans le centre de la cible. Un atterrissage parfait… ou presque. Durant le parcours, la flamme qui entourait la pointe avait simplement disparu, se volatilisant et la seule chose que reçu la cible, fut la pointe du projectile. Son visage se décomposa littéralement devant cet échec. Il y avait quelque chose qui n'allait pas, qu’avait-elle raté ? Son attention se porta sur le Kaguya qui l’observait.


« Je crois qu’il y a un couic... Mais tu as vu, j’ai touché le centre de la cible ! Enfin, si tu as un conseil à me donner… Je ne comprends pas pourquoi la flamme s’est dissipée… »

Comment se rassurer en jouant les fières alors qu’elle avait complètement échoué sur sa technique. Un petit conseil ne serait pas de refus.





_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Dim 29 Déc 2019 - 21:29
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf

Impossible de ne pas succomber à l'innocence naturelle de la chasseresse. Quand elle redoubla de motivation là où son sensei se voulait sarcastique, Shitekka fut forcé de sourire. Il était parfois plaisant de voir l’ingénuité de l'humain à l’œuvre, dans cette société shinobi corrompue par le mensonge, les trahisons, la guerre. Le Kaguya ne préféra pas rebondir sur la réaction de son élève. Ni au moment où cette dernière se targua de faire montre de ses talents en archerie. Il reconnaissait bien là le savoir-faire des chasseurs de Saroruncasi. Bien que d'ordinaire le rôle était légué aux hommes, ces derniers étaient comme nés avec un arc à la main, un carquois dans l'autre. Très tôt, Shitekka avait abandonné la voie de l'arc lorsque son don maternel s'exprima. À la place, il avait appris à utiliser habilement le carquois qu'était son corps pour chasser avec des flèches en os. Et surtout à éviter que le Shikotsumyaku soit un fardeau plus qu'un outil dans son quotidien.

L'entrainement démarra pour Imekanu, et rapidement, elle fut sensibilisée à tous les problèmes inhérents au Katon. Ses flèches furent incapables de résister à la puissance des flammes avant même d'être décochées. Même lors de son premier essai concluant, la force du ramat ravagea le projectile au cours du tir. Le résultat ne correspondait pas réellement à celui obtenu par Shitekka. Naturellement, plutôt que de s'acharner inutilement sur un échec, la kunoichi eut le réflexe intelligent de se tourner vers son instructeur. Impossible à nouveau de résister au charme de ses saphirs qui imploraient quelques explications.

Le balafré considéra la première flèche au beau milieu de la cible. La flamme du ramat ne s'était pas manifesté à l'impact, et au lieu de ça, l'incandescence n'avait laissé que la pointe au cœur de la cible. En y réfléchissant, Shitekka n'avait pas pris en compte que le bois était plus sensible au feu que les os qui servaient de support à sa technique. Après s'être rapproché de la pointe pour l'examiner, il retourna vers son élève la plus assidue.

« Je pense que tu as quelques détails à apporter à la technique, par rapport à la mienne, pour que ça marche sur tes flèches. Tout d'abord, le ramat : visualise bien le moment où l'énergie bascule vers le domaine d'Ape-Huci. Cet instant précis, tu dois le saisir. Car c'est à ce moment que tu dois décocher ta flèche sur la cible. »
De cette manière, le chakra contenue dans la flèche subirait sa transformation en Katon lors du tir, et non au moment de décocher. Shitekka s'autorisa de prélever une flèche de la réserve d'Imekanu. Un bref coup d’œil, suivi d'un sourire lui permit d'admirer le travail réalisé sur chaque projectile, selon les traditions urumies. Une idée lui vint en tête.
« Pour ces flèches, le mieux, reste d'insuffler le ramat dans la pointe. La tige sera moins exposée aux flammes comme ça. Je sais que jusqu'à présent, tu as appris à concentrer l'énergie dans la totalité d'un objet, mais je sais que tu es capable de reproduire l'exercice seulement sur une partie de ta flèche. Regarde tout le chemin que tu as accompli en seulement deux soirs : tu peux y arriver dès maintenant, j'en suis sûr ! »
Peu de personnes pouvaient se vanter d'avoir été encouragés à ce point par Kaguya Shitekka. Avec ces précieux conseils et ces quelques mots motivants, Imekanu avait assurément toutes les cartes en main pour réussir.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 1:55

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1



Comme toute élève digne de ce nom, présentant une assiduité à toute épreuve, Imekanu porta son attention sur son sensei à la pupille dorée pour lui demander son aide, il y avait un gros problème avec ses flèches. En effet, elles n’étaient pas fabriquées par des os ou en quelque chose d’insensible au feu et donc c’était compliqué d’utiliser ce type d’attaque sans trouver une solution. Son petit regard cristallin, dominé par le saphir, suppliait le balafré de lui apporter un conseil. Celui-ci finit par s’avancer et examiner son projectile qui ne ressemblait plus vraiment à grand-chose. L’archère hocha de la tête en l’écoutant attentivement, se rappelant qu’il fallait qu’elle relie le moment où l’énergie bascule avec le domaine d’Ape-Huci et celui où elle devait décocher la flèche sur la cible. Mais cela ne suffira pas pour combattre le katon et il le savait très bien. La jeune femme l’observa faire en silence, fière de lui montrer ses flèches qu’elle avait fabriquées. Insuffler le ramat dans la pointe, bah oui, pourquoi n’y avait-elle pas pensé ? Imekanu plaqua sa main sur son front en secourant la tête de gauche à droite. Faire une localisation précise d’où faire venir le ramat du feu devait une tâche plus complexe qui rendait perplexe la chasseresse, mais une fois de plus, le Kaguya rassura la brune de la plus belle des manières : en croyant en elle.

Cet élan d’encouragement fit rougir l’Urumie de plus belle et pour le remercier, elle lui offrit un de ses plus beaux sourires. Comprenant ce qu’elle devait faire, la jeune femme reprit une concentration des plus intense, la flèche de retour dans sa main. Son regard azuré se posa sur le projectile tandis qu’elle voyageait déjà dans les tréfonds de son esprit, à la recherche de cette source de chaleur qui sommeillait en elle. Il fallait qu’elle fasse apparaître la flamme sur la pointe de la flèche qui n’allait pas fondre et qui, au contact de la cible, créa un feu d’artifice de chaleur incroyable. Oui, c’était ce qu’il fallait. Son âme entra dans une transe certaine, tandis qu’elle faisait appel à Ape-huchi pour lui accorder la capacité de choisir où placer le ramat du feu. Sa foi en la déité était si inconditionnelle qu’elle avait espoir et qu’elle y croyait au plus profond de son être et avec tout l’entraînement qu’elle avait réalisé depuis la veille, elle allait y arriver. Le lien entre ses fins doigts et la flèche réalisé, la douce concentra son ramat sur le bout de l’objet avant de l’éveiller tout en ouvrant ses yeux. Ca y est, elle a réussi. La flamme s’éveilla sur le bout de la flèche, dansant de sa splendeur, se reflétant dans les pupilles bleutées. Surprise, son attention se porta sur Shitekka, lui envoyant toute sa joie et sa fierté. Mais il ne fallait pas se décentrer et il fallait encore tirer.

Tout allait se jouer dans cet essai, elle n’avait pas une infinie quantité de flèches et celle-ci était la dernière de la chance. Sa dextre et son cœur étaient en confiance, elle ne comprenait pas ce qu’elle ressentait, ce pouvoir en elle qui s’était éveillé et qu’elle semblait pouvoir contrôler à son aise, c’était un sentiment d’accomplissement extrême. Imekanu caressa la corde de son arc avec le projectile fabriqué main avant de tendre la corde et de viser cette fois-ci… la tête de la cible. La jeune femme ordonna à sa flèche de ne relâcher le feu qu’une fois décoché, et de montrer de sa puissance en contact avec le bout de bois. Son pouce lâcha le soutien, et la flèche fila à toute allure sans aucune imperfection, droit devant. Son cœur résonna fortement dans ses oreilles tandis qu’elle voyait son arme au ralenti s’envoler à l’horizon, qui n’était pas si loin que ça. Le choc fut intense, ce n’était peut-être pas aussi puissant que le tir du balafrer, mais les flammes s’envolèrent dans une déflagration impressionnante avant de s’envoler et de laisser une trace foncée. Imekanu resta interdite devant ce qu’elle venait de réaliser, prenant le temps d’assimiler. Puis elle se tourna vers Shitekka.


« J’ai… j’ai réussi ? J’ai réussi ? Shitekka ! J’ai fait comme tu as dit ! J’ai réussi ! Ape-huci m’a accepté ! »

Et c’était parti pour sautiller dans la joie et la bonne humeur, tournant sur elle-même avec son arc à la main avant de s’avancer vers le Kaguya et de tomber dans ses bras dans une euphorie soudaine, plaquant son visage contre son torse. En se rendant compte de son geste soudain et sachant très bien qu’il pourrait s’en embarrasser, elle recula alors et détourna le regard, se raclant la gorge.

« Hm… Merci Shitekka sensei, merci! Est-ce que tu penses que j’ai réussi ? Si oui, tu peux aller voir ton cadeau ! »




_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 22:48
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf


Bien que Shitekka tentait de jouer la carte du sérieux avec son statut de sensei, il lui était impossible de garder sa concentration avec le fumet qui emplissait la salle. Depuis l'arrivée d'Imekanu, l'odeur appétissante du panier qu'elle avait apporté ne cessait d'attiser la curiosité du chasseur. Le chaleureux parfum qui s'en dégageait évoquait des souvenirs conviviaux de repas, de banquet, de fête dans l'esprit du Kaguya. Comme toujours, Imekanu avait le don de plonger son acolyte dans une sorte de transe nostalgique agréable. Loin de la nostalgie solitaire qui l'accablait par moments, la kunoichi lui permettait de se rappeler de son île sans souffrir.

Mais ici, ce mystérieux plat ne cessait de faire décrocher le balafré de la silhouette de son apprentie. Tandis qu'elle réalisait l'exercice sous les conseils de son sensei, ce même sensei tenta de deviner la nature exacte du plat proposé par l'Urumie. Imekanu avait décidément plus d'une corde à son arc pour dérouter son instructeur…

Malgré quelques absences le nez à l'affût, le chasseur observa attentivement son élève à l’œuvre. Sa communion avec l'Ape-Kamuy était admirable. Une véritable Urumie combinant à la fois sa spiritualité avec l'expertise shinobi. Elle comme lui constituaient dès lors une passerelle entre Saroruncasi et la société ninja. Il y eut un essai, exécuté avec le plus grand soin par la fidèle de la kamuy du foyer. Décrochant son tarin des effluves dégagées par le repas, Shitekka porta son dévolu sur sa meilleure disciple et plus particulièrement son arc. Doucement, mais sûrement, elle insuffla à la pointe de sa flèche l'essence vitale du feu. Pour finalement la décocher avec une précision admirable. Elle avait enfin réussi.

Bien sûr, il y avait des améliorations à faire. Mais Imekanu pouvait enfin se targuer de maîtriser le concept que tenait à lui enseigner Shitekka. Cette fierté se transforma vite en une vague de bonheur, qu'elle tâcha de libérer en compagnie de son sensei sous la forme d'une accolade. Pris par surprise, Shitekka fut partagé entre stupéfaction et satisfaction. Gêné, il se contenta simplement de poser une main affective sur sa tête et de lui sourire franchement.

« … Félicitations, Imekanu ! C'est… incroyable, comment tu progresses si vite ! »
Il ne souhaitait pas revenir sur les améliorations à apporter à la technique. Il ne voulait pas briser ce moment de joie qui animait Imekanu. Aussi, plutôt que d'énumérer les points d'amélioration pour la suite, il préféra répondre positivement à son élève. Son second cerveau - son estomac, bande de pervers - parlait un peu pour lui, lorsqu'Imekanu s'apprêtait à présenter le plat surprise, sous condition d'avoir réussi.
« Hum… on peut dire que c'est une réussite. Une belle réussite même. »
Son sourire s'élargissait, alors qu'il se projetait quelques mois en arrière. Shitekka n'était alors éveillé qu'au Doton, mais peinait à exploiter cet élément. Il se souvenait avoir été assisté par Kagai Inja, celui qui deviendrait par la suite Mizukage. Mais son niveau et sa marge de progression n'avaient rien à voir avec la jeune Urumie qui en seulement deux soirées venait de faire un bond de géant.

Plutôt que de se jeter sur le panier-repas qui l'attendait, Shitekka fit preuve de la plus grande pieuté. Il se tourna vers la cible, noircie à plusieurs endroits, et concentra son chakra pour ériger un inau en os. Son bras fit office de source à ce pieu cérémoniel. Il était de coutume de planter un inau sur la carcasse d'un animal libéré du kamuy qui l'occupait. Ape-Huci fut sollicitée plus d'une fois cette soirée; le Kaguya de sang-mêlé jugea bon de lui rendre hommage.

Tan huci kamui,
karipak jakka,
ku itak-ciki, nu-jan.
Tan e-koro cise
pirikano epunkine-jan.
Iteki nep uka ven tasum
e-kot cise otta,
iteki ahun-kuni,
esannijo-jan.
Jajutar oro,
jaj-kotan oro
epunkine-jan.
Tamp pase kamui,
kamui patum
hokamba jaxka,
e-kora-kotan
cirutesure
anekara-kara- kuni
uneno kamui
ukoramu kor-an.
Ku-koro pase kamui
tan teoro
pirikano nua.
Kamui sannijo
annan kuuna.
Sa voix emplissait solennellement la pièce, au point de lui faire oublier le parfum omniprésent de la viande qui l'attendait. Le verbe maîtrisé, le ton serein, Shitekka rendait hommage à la divinité du feu et souhaitait prospérité pour son élève ainsi qu'à lui-même. Le Kaguya ouvra les yeux lentement, investi d'une énergie nouvelle. Loin du sensei Kirijin qui essayait de paraître partial, du jeune homme attaché à sa compatriote, Shitekka était ici un Urumi respectueux des ancêtres et des esprits. Il déposa l'inau de fortune à proximité de la cible marquée de l'essence de l'Ape-Kamuy, et revint enfin à la kunoichi.
« Je crois qu'on en a fini pour aujourd'hui. Et si on passait au repas, maintenant ? »
De par son expérience culinaire, Shitekka se doutait déjà du repas qui l'attendait. Mais il préféra laisser le soin et le plaisir de dévoiler la surprise à son élève méritante.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Mer 15 Jan 2020 - 20:59

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Jsf1




La fierté, ce sentiment d’accomplissement qui parcourait l’Urumie ne pouvait gâcher ce moment si précieux pour elle. D’autant plus de voir son sensei la féliciter par un geste qu’on ne lui avait jamais fait auparavant. Celle-ci en écarquilla ses deux saphir, rougissant de plus belle, comme si elle venait de découvrir une nouvelle recette à cuisiner. La persévérance eut raison de ses doutes et de ses peurs, lui permettant de se dépasser et d’apprendre à maîtriser le ramat du feu. Mais Shitekka y était beaucoup, il lui avait permis de contrôler ses démons et de prendre son courage à deux mains.


« Merci Shitekka sensei ! Mais c’est grâce à toi aussi, tu es un bon sensei ! »

Rien ne pouvait lui briser ce bonheur qui émanait de son âme, elle était si contente qu’elle pourrait recommencer. Seulement, la douce odeur de son panier attirait les deux adeptes de la bonne nourriture. Pas de temps pour discuter de l’imperfection de sa technique, leur ventre criait famine. Dans son engouement et avec l’accord du Kaguya quant à la réussite de l’apprentissage, Imekanu s’apprêtait à aller chercher le repas. Mais elle oubliait quelque chose d’important, qui se déroula sous ses pupilles océaniques. Les Urumis étaient très pieux et apportaient une très grande importance dans la reconnaissance des Kamuys. La brune observa silencieusement le spectacle qui se déroulait sous son regard fasciné par cette capacité qu’elle ne connaissait pas vraiment. Même si cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’un animal chassé pour sa viande ou sa fourrure, remercier Ape-Huci par l’intermédiaire de l’épouvantail de bois était une manière de lui rendre hommage.

La chasseresse joignit ses mains alors et ferma les yeux accompagnant Shitekka dans cette prière. Durant ces moments, les natifs de Saroruncasi oubliaient tout et se plongeaient de tout leur cœur dans une symbiose avec les déités. Imekanu en profita pour remercier intérieurement Ape-huci pour l’avoir aidé à maîtriser son ramat du feu. Une fois les paroles urumies terminées, il déposa l’inau près de la cible charbonnée avant de lui proposer de passer au repas. L’archère hocha vivement de la tête et sautilla vers son panier. Elle se rapprocha du bureau et le déposa avant de l’ouvrir. Les grandes feuilles enveloppaient la nourriture tandis qu’il y avait deux cuillères en bois prêtes à être utilisées.


« C’est un ragoût de lapin accompagné d’épices plutôt exotiques que je ne connaissais pas. J’ai fait du siasam pour l’accompagner, il est très bon ! J’espère trouver de plus grands gibiers un jour quand même, je ne vais pas grandir avec des lapins… »

L’enfant du Mata kotan bouda le manque de diversité en gibier, son île lui manquait pour cela. Les ours qu’ils chassaient pour leur cœur délicieux, les cerfs qu’ils traquaient afin d’utiliser la peau pour les bottes et pour en faire un citatap. Imekanu était fière de pouvoir lui présenter le repas encore chaud grâce au confinement des feuilles. Ses joues rosirent légèrement tandis qu’elle lui tendait sa part, elle espérait qu’il aimera. Avant de prendre le sien, Imekanu apporta ses deux mains l'une contre l'autre et ferma les yeux avant de réciter les prières en bénediction de ce repas qui sera délicieux.

« O thou cereal deity, we whorship thee.
Thou hast grown very well this year,
and thy flavor will be sweet.
Thou art good.
The goddess of fire will be glad, and we also shall rejoice greatly.
O thou god, O thou divine cereal,
do thou nourish the people.
I now partake of thee.
I worship thee and give thee thanks.
»

La traqueuse sortit le sien et attendit que le balafré découvre le plat avant de commencer.


_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Puxa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Sam 15 Fév 2020 - 23:27
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Xhvf


Après leurs prières respectives, les deux Urumis passèrent finalement à table. Comme toujours, aux côtés d'Imekanu, Shitekka se retrouvait dans un microcosme proche de Saroruncasi. Les coutumes employés par le tandem, les prières qu'ils adressèrent aux esprits, même le plat entrait dans la pure lignée de l'enfance de Shitekka sur l'île du Kamuy des marais. Ce n'était plus une salle de classe. C'était bien un sanctuaire béni des esprits dans lequel ils s'apprêtaient à manger un ragoût de lapin. Le balafré aurait aimé verser quelques gouttes de vin dans le foyer avant de manger, mais allumer un feu en pleine salle s'avérait inapproprié. Il se contenta alors d'adresser un sourire sincère auprès d'Imekanu avant de déguster le plat préparé par cette dernière.
« Poronnoipeyan ! »
Il marqua un moment pour humer une dernière fois le fumet qui se dégageait du bol, avant d'en apprécier le contenu d'un coup de cuillère en bois. Le mélange des épices avait quelque chose d'inattendu. La kunoichi avait insisté dessus en abordant le caractère exotique de cet assaisonnement qui tranchait avec le reste du plat, digne de la gastronomie urumie. Mais la cuisson et la texture de la viande évoquaient clairement l'âme du ragoût tel qu'il était en pratique préparé sur Saroruncasi. Sans aller jusqu'à lâcher une larme, ces premières bouchées furent très appréciées du Kaguya de sang-mêlé. Il avait l'habitude de cuisiner pour lui-même des plats de son kotan. Mais se faire offrir pareil plat n'avait pas la même valeur, ni saveur.
« C'est… un délice. Vraiment. Hinna, hinna. »
Il n'était pas courant de parler à table parmi les Urumis. Mais Shitekka brisa le silence pour témoigner de cette impression qui inondait ses papilles. L'instant d'après, le ninja se concentra à nouveau sur son bol. Le repas continua ainsi sans l'ombre d'une conversation. Imekanu et Shitekka mangèrent en paix, guidés par les esprits. L'exercice de la kunoichi avait certainement affamé cette dernière. Son instructeur n'était pas en reste. Aussi le dîner se déroula paisiblement et tout aussi rapidement. Le balafré s'abstint de quémander une nouvelle portion, et préféra plutôt remercier à nouveau son élève du présent avant de clore leur entrevue.
« Il commence à se faire tard. Je pense qu'on peut s'arrêter là pour ce soir. Encore une fois, tu as fait du bon travail, Imekanu. La prochaine fois, on verra ensemble comment t'aider à mieux contrôler le ramat en toi. Pour l'heure… repose-toi, et dès que tu as du temps libre, pratique la bénédiction d'Ape-Huci que je t'ai enseignée sur tes flèches pour perfectionner ta maîtrise. »
Encore étonné du ton serein et professionnel qu'il employait en sa qualité de sensei, Shitekka marqua une pause. Ses yeux se posèrent sur le visage séraphin de son élève. Il se sentit comme changé. Et pas seulement en cet instant. Plus durablement.
« Et… merci pour le repas. »
Il ne trouvait plus les mots pour prolonger la discussion. Sans trop savoir pourquoi, il se contenta de la remercier encore, et de finir de ranger les dernières affaires qui trainaient dans la salle avant de quitter les lieux. Sur le pallier de la porte, il raccompagna l'archère jusqu'à l'entrée du complexe shinobi. L'occasion pour les deux natifs de Saroruncasi de partager quelques anecdotes de chasse au cerf avant de se séparer pour la nuit. Shitekka en était maintenant persuadé : Imekanu représentait quelqu'un d'important dans sa vie. Un pont vivant et chaleureux entre un passé qu'il enviait et le présent dans lequel il luttait actuellement.

_________________
L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Contenu sponsorisé

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu] Empty
Revenir en haut Aller en bas

L'école des champions ! [PV Akira / Imekanu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: