Soutenez le forum !
1234
Partagez

Convocation III (Musashi II)

Hyûga Toph
Hyûga Toph

Convocation III (Musashi II) Empty
Lun 23 Sep 2019 - 22:50
Toph avait fait un petit tour déjà de plusieurs genins dans le village quand son regard tomba sur un nom bien connu. Musashi. C'était son élève. Par rapport à d'autres genins, il était incontestablement avancé. Peut-être même plus que certains chunins. Pour autant, il ne fallait pas le négliger. Elle lui écrivit une missive et le convoqua à son dojo Jishin.

Elle l'attendait dans le dojo principal, tandis que d'autres élèves s'entrainaient un peu plus loin. Ele le salua respectueusement.

Bonjour Musashi-san.

Elle portait une tunique d'entrainement propice à être salie et abimée. Un vert déteint sur du jaune délavé. Deux sabres à sa ceinture, et un boken de bois à sa main. Néanmoins, il n'était pas dit qu'elle l'utiliserait cette fois-ci. Elle expliqua alors à son élève le pourquoi du comment.

Je t'ai convoqué aujourd'hui pour t'aider à travailler un de tes défauts du moment. Un défaut que j'ai observé lors de ton affrontement avec Aimi. Je veux bien entendu parler de ta défense, mais aussi de tes capacités à l'épée, si nous avons le temps.

Sans être la plus grande maitresse de kenjutsu de tout Iwa, Toph savait néanmoins se défendre sans prétention avec un bout de métal dans les mains. Pour autant, sa véritable spécialité résidait avant tout dans le ninjutsu et, surtout, son doton. Une affinité qui était facilement réplicable par l'utilisateur de cristal en face de lui.

Je t'ai autrefois appris à faire un mur, Musashi-san. Mais je ne t'ai jamais appris d'arcane défensive au-delà de cela. Observe.

Toph composa des mudras, et se drapa d'une armure de pierres très solides qui n'entravaient pourtant pas pour autant sa mobilité. Elle attendait la réponse de Musashi. Etait-il interessé ? Ou désirerait-il un autre type de technique ? Il avait clairement son mot à dire, même si Toph essaierait de lui proposer des choses manquants à son répertoire plus qu'autres choses.
Spoiler:
 

_________________
Convocation III (Musashi II) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Han Musashi
Han Musashi

Convocation III (Musashi II) Empty
Sam 12 Oct 2019 - 23:47
Convocation III (Musashi II) Iwa15
CONVOCATION

Musashi avait bel et bien reçu la convocation de Toph. Il aurait aimé avoir plus d’informations sur le genre d’entraînement qu’elle lui réservait, mais il fera avec. Sans perdre un instant, il prépara rapidement son sac d’entraînement, emportant avec lui deux sabres en bois, qu’il s’était procuré dernièrement, sur recommandation de Gabushi, sa « maîtresse » en ce qui concerne l’art du maniement de l’épée. Il ne manqua pas de prendre ses kunaïs et tout autre outil ninja susceptible de pouvoir lui servir durant cet entraînement. Il s’habilla, pour une fois, de manière assez simple, à savoir un pantalon et une veste noire, sous laquelle il portait sa chemise blanche. Il laissa ainsi sa cape derrière lui, chose assez rare pour être soulignée.

Enfin, il savoura sa tasse de café avant de se mettre en route pour le dojo des Hyûga. En chemin, il salua quelques rares personnes qu’il avait pour habitude de côtoyer, d’aider ou simplement de croiser. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’il passa devant le fleuriste, chez qui il avait pour habitude d’acheter une fleur qu’il offrait par la suite à Aimi, à chacune de leur rencontre. Fin, ça c’était surtout avant, avant qu’ils n’habitent ensemble et que leur relation ne soit aussi sérieuse. Cela dit, sur le chemin de retour, il ne manquera pas de s'en procurer une…

Bref, quelques temps après, il arriva devant la demeure des Hyûga. Il était légèrement en avance, comme à son habitude, et en entrant dans le dojo, il constata que la génie des Hyûga était déjà là, prête à entamer l’entraînement. Quelques élèves s’entraînaient non loin, ce qui voulait dire que l’entraînement qui l’attendait était assez spécifique et n’aura rien « d’explosif ».

« Toph-senseï. » Fit-il, en s’inclinant légèrement.

Et oui, elle était aussi son senseï. Depuis peu certes, du moins officiellement, et sans doute son dernier véritable senseï. Quoi qu’il en fût, son regard se perdit rapidement dans la salle, avant de revenir sur la génie des Hyûga, comme pour demander des explications. C’était alors que Toph lui confia qu’elle voulait l’aider à travailler un de ses défauts. Il la laissa poursuivre sans lui couper la parole. Il était curieux de connaître ce défaut qu’elle avait pu observer. Pas qu’il pensait ne pas en avoir, bien au contraire. Toutefois, lorsqu’elle lui parla de sa défense, il ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils, c’était en effet étonnant puisqu’il pensait justement avoir une bonne défense et que ses principaux défauts résidaient dans sa capacité à attaquer. Bien que sa curiosité le poussât à interroger son senseï, il s’efforçait de rester patient et attentif. Ainsi, Toph lui fit savoir que si elle lui avait appris à faire un mur, défense des plus classiques, elle ne lui avait malheureusement jamais appris de techniques allant au-delà. Il hocha la tête en guise d’approbation et observait, comme elle le lui avait demandé. C’était alors qu’une armure de pierre, visiblement très solide, se forma autour de la Hyûga, sous le regard amusé du Genin.

« Voilà qui me rappelle grandement l’amure de savon de Ryôko-san. Je suppose que c’est vous qui le lui avait appris… » Fit-il, d’un léger sourire.

C’était le genre de défense auquel il aurait dû y penser plus tôt. En tout cas, c’était la technique qui lui fallait, absolument et de toute urgence. D’une parce que cela pourrait le pousser à aller davantage au corps-à-corps, ce qui était indispensable pour une partie de ses techniques, mais aussi de le rendre plus enclin à prendre certains risques, et ce même s’il se trouvait à une certaine distance de son adversaire. Bref, Toph avait bien su voir cette faille, qui s’était effectivement manifestée lors de leur entraînement dans le dojo souterrain. Pour le coup, il était totalement partant, et ne pouvait qu’être reconnaissant envers son senseï, qui allait lui permettre de parfaire – enfin – sa défense.

« Je serais fou de refuser une telle proposition. Comment est-ce que je dois m’y prendre ? » Fit-il, avant de réaliser des mudras. Son avant-bras se cristallisa, lui offrant alors une défense solide, visiblement tout aussi solide que l’armure de Toph, mais ce n’était que son avant-bras. « J’avais développé cette technique pour contrer les coups physiques, mais comme vous pouvez le voir, elle est très loin d’égaler la vôtre. » Conclut-il, d’un air songeur.

Il se concentrait, se souvenant notamment de tous les conseils qu’elle lui avait prodigué lors de leur premier entraînement. Les yeux rivés sur la génie des Hyûga, il attendait toute de même une ou deux astuces avant de commencer véritablement cette apprentissage.

Spoiler:
 



_________________
Convocation III (Musashi II) Qmep


Dernière édition par Han Musashi le Dim 3 Nov 2019 - 18:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Convocation III (Musashi II) Empty
Dim 20 Oct 2019 - 12:13
Son élève s'inclina avec respect, avant d'observer la technique de la Hyûga. Il fit une comparaison avec l'armure de Ryoko-san - la maitresse du suiton et du savon à Iwa. Une personnalité exubérante qui avait également la particularité d'avoir été a première élève officielle de l'école Jishin de la Princesse Hyûga.

Avait-elle réellement apprise cette technique à Ryoko ?

...

Pour toute réponse, un vide.

Hum... peut-être ? Je m'y perds un peu dans mes enseignements. J'ai été prolifique.

Toph eut un petit rire gêné. Oui, effectivement, passé un certain moment c'était déjà difficile de se rappeler de toutes ses techniques, mais alors se rappeler de tout ce qu'elle avait enseigné ? Ryoko était une de ses premières disciples, et elles avaient maintes fois discutés ensemble, ou fait des entrainements et des duels. Toph se rappelait en tout cas avoir appris son classique mur. Et flanqué quelques raclées en combat d'entrainement.

Musashi était volontaire pour cet apprentissage, et demandait comment il pouvait commencer. Il avait une technique d'armure déjà existante et maitrisée, bien qu'à un niveau plus élémentaire. Toph observa sa technique et hocha de la tête.

C'est une bonne base. On peut déjà commencer par étudier la théorie derrière mon armure, et derrière ton armure partielle.

Elle eut un sourire et refit plusieurs fois les mudras de sa technique, au ralentit.

Voici ma liste de mudras. Il faut prendre en compte la différence de nature, le shoton étant différent à ce niveau là du doton, mais que dis-tu de prendre ces mudras-ci, de les remplacer par ceux-là... En théorie, cela devrait augmenter drastiquement la taille de ta technique et couvrir ton corps tout entier. Je suspecte que le 7e mudras sera responsable de l'épaisseur de la défense.

Toph montra plusieurs mudras et discuta avec Musashi de la théorie derrière. L'apprentissage d'une technique pouvait en effet commencer par une analyse purement théorique. Avec deux exemples, trouver les fondations théoriques étaient nettement plus abordable. Toph essayait également d'inclure son élève dans la réflexion, pour qu'il gagne en compréhension du chakra. Ils feraient certainement une petite erreur ou deux en commençant ainsi, mais cela sera certainement un bon début et cela permettrait de faciliter l'apprentissage.

_________________
Convocation III (Musashi II) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Han Musashi
Han Musashi

Convocation III (Musashi II) Empty
Dim 10 Nov 2019 - 21:04
Convocation III (Musashi II) Iwa15
Convocation III


Toph ne se souvenait même pas si elle avait vraiment enseigné une telle technique à Ryôko ou non, ce qui fit naturellement rire le Genin. Pas étonnant, se dit-il par la suite, en songeant notamment au nombre et variété de techniques que la génie des Hyûga enseignât aux autres Iwajins. Tout le monde y avait le droit à ses enseignements, même ceux qui ne demandaient rien, car, malgré son très jeune âge, elle se souciait de tous les Iwajins sans exception.

Ainsi, Musashi n’hésita pas une seule seconde pour accepter sa proposition d’apprentissage. Si Taishi était à ses yeux la meilleure personne auprès de qui il pouvait apprendre et comprendre des choses sur la vie et parfois même sur lui-même, la princesse Hyûga restait la meilleure pour progresser dans son art de prédilection, le Shôton.

Ainsi, sans perdre instant, le Genin drapa son avant-bras d’une fine couche de cristal, puis indiqua à la Hyûga qu’il était prêt pour cet apprentissage. La jeune Kunoichi lui confia alors qu’ils pouvaient commencer par étudier la théorie derrière son armure intégrale et celle que Musashi revêtait autour de son avant-bras. Il hocha naturellement la technique, ne manquant pas de mémoriser la liste de mudra à réaliser, dans l’ordre exécuté par Toph. Puis, sur les recommandations de la Hyûga, il remplaça la liste de signes à exécuter par d’autres mudras qui devraient à priori mieux correspondre au Shôton.

« Bien. Je m’y atèle pour voir ce que ça donne. » Fit-il, en reculant légèrement, on ne savait jamais avec le Shôton.

Il se concentra, sans forcément fermer les yeux, et commença par malaxer son chakra, que la Hyûga pouvait aisément analyser avec son byakugan. Puis, après quelques secondes, il finit par réaliser les mudras nécessaires à l’exécution de la technique. Une immense couche de cristal se développa alors à partir de son avant-bras cristallisé, avant d’envelopper la moitié de son corps et de déborder faiblement sur une petite partie de l’autre moitié. La densité du côté gauche, là où l’armure avait pris forme, était telle que Musashi se sentait lourd et était incapable de bouger correctement. En outre, la forme de son armure n’avait rien avoir avec celle de Toph, car il était beaucoup trop enveloppé par son Shôton, qui était presque comme une prison .

Le manipulateur de cristal leva légèrement son bras gauche et tenta de constater le résultat par lui-même. Les yeux grandement écarquillés, il se demandait si la technique dont il s’était servi n’avait pas, d’une façon ou d’une autre, fausser le résultat attendu. Si, songea -t-il immédiatement, tout en cherchant à comprendre pourquoi, puisque cette armure était censée l’aider et non lui compliquer la tâche.

« Peut-être devrais-je procéder étape par étape au lieu de tenter de matérialiser une telle défense du premier coup. » Dit-il, en observant son bras difforme.

D’un mudra, il fit disparaître le cristal qui l’entourait, avant de réaliser trois autres signes pour reformer sa petite armure autour de son avant-bras. A cet instant, il se rendit compte de son erreur, qui était d’après lui d’avoir réalisé dix mudras au total au lieu de sept, comme l’avait demandé Toph.

« Je crois que j’ai oublié de prendre en compte les mudras de la petite armure autour de mon avant-bras, ce qui a porté le nombre total de signe à dix au lieu de sept, vous confirmez ? » Demanda -t-il, d’un air curieux.

S’il avait vu juste, il n’aurait plus qu’à poursuivre à partir du quatrième mudra pour ainsi tenter d’élargir et d’épaissir l’armure de son avant-bras à l’échelle de son corps tout entier.


Spoiler:
 



_________________
Convocation III (Musashi II) Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Convocation III (Musashi II) Empty
Dim 8 Déc 2019 - 0:33
Sous son byakugan, Toph constata que si Musashi avait un très bon début sur son avant-bras, le résultat... n'était en fait pas très fameux malgré tout. Son élève n'arrivait pas à couvrir tout son corps, loin de là. Et en plus, le résultat était grossier, loin d'une armure fine, détaillée et pratiques. Musashi lui posa une question sur ce qui s'était passé de mal.

Hum, cela semble être le cas.

Toph avait voulu aller trop vite dans cet apprentissage. Il était important de reprendre les bases. Ces trois mudras étaient une chose, mais ce n'était pas l'étendue du problème.

Recommence sans cette interférence.

Elle devait segmenter cela plus facilement pour lui. Trouver des étapes plus petites, plus directes. Après tout, ce n'était pas une technique facile qu'elle lui apprenait en ce moment. C'était une technique défensive très évoluée et qui pouvait lui sauver la vie. Ce n'était pas rien. Et elle ne se contenterait pas de lui apprendre une technique faillisante, ébréchée de partout. Elle ne s'arrêterait qu'en face d'une maitrise complète de la part de son élève.

Elle ne permettrait plus à un Iwajin de mourir par sa faute. Par sa négligence.

Elle réfléchit, et spécifia un conseil basé sur la visualisation. Ce n'était pas la première fois qu'elle utilisait cette méthodologie, et elle portait en général ses fruits.

Essaie de ressentir l'onde qui se propage le long de ton corps. Essaie de la pousser jusqu'au bout, toujours et encore plus loin, jusqu'à ce qu'elle te recouvre complètement. Cela sera ta première étape. Ne t'intéresse pas à l'épaisseur - une fine couche suffit mais l'important est de recouvrir ta peau de partout. Comme une seconde peau.

Il y en aurait bien d'autres. Ses résultats étaient plus semblables à une prison de cristal qu'à une armure permettant une bonne mobilité. Ensuite, il y avait la qualité du cristal, et là encore Toph avait déjà vu mieux. Enfin, l'épaisseur, le contrôle fin de la technique. Ces trois points seraient les prochaines sur la liste.

_________________
Convocation III (Musashi II) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Han Musashi
Han Musashi

Convocation III (Musashi II) Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 21:51
Convocation III (Musashi II) Iwa15
Convocation III


Après avoir pris note des remarques de Toph, Musashi fit disparaître la couche de cristal difforme qui drapait son corps. Puis, il tenta par la suite de se concentrer, sans pour autant fermer les yeux comme il avait le coutume de le faire autrefois. Il contrôla son souffle, puis exécuta le mudra du « mouton » qu’il ne manqua pas de maintenir pendant un certain temps. Cette première phase, qui consistait grossièrement à malaxer son chakra, lui parut d’une importance cruciale, puisque sa dernière réalisation lui coûta une grosse quantité d’énergie.

Enfin, une fois qu’il rassembla une bonne quantité de chakra dans son corps, il exécuta un autre mudra pour départir son énergie dans ses Tenketsu. Un autre mudra vint accélérer la circulation de son propre chakra dans ses méridiens, phénomène qui donnait visiblement l’impression qu’il était entouré d’un manteau d’énergie de la même couleur que ses cristaux. Il enchaîna alors avec un autre signe incantatoire qui se traduisit grossièrement par une concentration de son énergie au niveau de son épiderme. Le mudra d’après enclencha le processus de cristallisation qui pouvait être observé à l’œil nue, notamment lorsque l’on portait son attention sur son visage ou encore son cou.

Le processus ne lui sembla pas aussi désagréable que lors de sa dernière tentative, et la couche de cristal était visiblement fine, ne lui causant aucun désagrément. Alors qu’il aurait pu montrer un brin de satisfaction pour avoir fait autant de progrès en si peu de peu, il n’en fut rien, Musashi restait en effet concentrer dans ce qu’il faisait, comme pouvait le témoigner l’expression neutre de son visage. Ainsi, sans dire un mot, il poursuivit en enchaînant avec un autre mudra, qui drainait son énergie pour renforcer l’agencement de son armure qui paraissait encore bien trop fragile.

Ayant fait preuve de beaucoup concentration et déployé une grosse quantité de chakra en si peu de temps, Musashi paraissait déjà exténué. Ses cheveux étaient imprégnés de sueur, tandis que des soudaines migraines venaient perturber sa concentration. A cet instant, il se disait que s'il n’avait pas complètement foiré avec son premier essai, qui lui coûta énormément de chakra pour un résultat médiocre, il aurait encore eu beaucoup d’énergie à revendre. Quoi qu’il en fût, il ne se laissait pas abattre, enchaînant ainsi avec le septième et dernier mudra, visant à apporter une deuxième fine couche de cristal sur la première, rendant ainsi l’armure plus résistante aux assauts. Toutefois, sa tentative n’eut pas le résultat escompté, puisque certaines parties de son armure paraissait beaucoup moins rigide que d’autres. S’il ne s’en rendait à priori pas compte, n’importe qui observant son armure de près le verrait, notamment par le fait que certaines parties soient plus foncé que d’autres.

Exténué, il finit par fléchir, en déposant notamment un genou au sol, sans vraiment le vouloir. Reprenant petit à petit son souffle, il tâcha de se relever rapidement, se tenant prêt à entamer la prochaine phrase ou corriger ce qui n’allait pas.

« Navré, je ne pensais pas que cela me coûterait autant d’énergie. Ne vous en faites pas, j’ai encore de quoi continuer. Qu'est-ce que vous en pensez pour le moment ?» Demanda -t-il, en levant légèrement son bras, cherchant visiblement à constater le résultat par lui-même.

Cette première phase était la base de sa technique, la deuxième consistera sans doute à mettre son armure à l’épreuve, notamment en échangeant quelques coups avec la Hyûga…


_________________
Convocation III (Musashi II) Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Convocation III (Musashi II) Empty
Lun 6 Jan 2020 - 22:54
Musashi s'appliquait énormément. C'était une de ses qualités certaines que de pouvoir autant se concentrer. Ses progrès n'étaient pas fulgurant en quelques secondes. Mais pas à pas, il avançait. A chaque seconde ou presque, il s'améliorait. Ici, il commença par rassembler une grosse quantité de chakra puis la libéra en une fois et la canalisa pour renforcer son armure de manière presque experte. Il demanda l'avis de sa sensei qui n'avait rien loupé du spectacle pyrotechnique.

Bouge un peu pour voir ?

Son Byakugan voyait les détails les plus précis, mais il eusse fallut qu'elle soit aveugle pour ne pas voir que la structure était nettement plus apte à la mobilité. Il s'agissait véritablement d'une armure, désormais. Fini la prison. Pour autant, l'aspect n'était pas uniforme. Certains endroits avaient une couleur différente... Quelles en étaient les caractéristiques ? Il fallait le tester.

La mobilité est meilleure, c'est certain. Je vais tester la solidité maintenant.

Elle dégaina son boken et frappa gentiment mais fermement plusieurs endroit de l'armure de son disciple. Dans des tintements cristallin, l'armure se brisa avec plus ou moins de facilité. Certains endroits étaient particulièrement solides - peut-être plus que sa propre armure de roche. D'autres semblaient nettement plus vulnérables, et cela coïncidait avec une teinte colorée différente.

C'est assez inégale. Y'a des endroits qui sont clairement plus solides que d'autres. D'ailleurs, la couleur change. Re pose toi un peu, et essaie de moduler l'onde qui te parcourt de la même manière partout. Comme... un chant. Une même note. Une même vibration pour une pureté optimal.

Toph dodelina de la tête en s'écoutant. Oui, ce n'était pas le plus facile à exprimer. Pourtant, c'était clairement ce qui manquait présentement à Musashi. Un cristal pur et uniforme. Une fois cela fait, il n'y aurait plus que l'épaisseur à varier et s'assurer qu'il puisse en faire usage dans des situations de stress.

_________________
Convocation III (Musashi II) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Han Musashi
Han Musashi

Convocation III (Musashi II) Empty
Lun 27 Jan 2020 - 22:43
Convocation III (Musashi II) Iwa15
Convocation III


L’épéiste agita légèrement le bras, puis se mouva à la demande de son senseï afin de pouvoir constater le fruit de son travail par lui-même. L’armure lui semblait alors légère, elle lui permettait incontestablement une plus grande mobilité que celle qu’il avait créé quelques instants auparavant, mais pouvait-on en dire autant de sa solidité ? C’était un point qui restait à vérifier, et si les nuances de couleurs donnaient déjà une idée de réponse, Musashi attendit toute de même la remarque de Toph pour pouvoir en juger.

Ainsi, il se mit en face de son senseï qui dégaina immédiatement son bokken, portant ainsi quelques coups à cette défense à priori encore imparfaite. Il réalisa alors que certaines zones de son armure étaient d’une solidité impressionnante, tandis que d’autres se fissuraient et se brisaient immédiatement sous les faibles coups de la Hyûga. Il grimaça, conscient qu’il lui restait encore du travail. Mais pouvait-il vraiment corriger ses défauts et maîtriser cette technique avant qu’il ne soit à court de chakra ? Cela restait à voir. Il semblait en tout cas déterminé, même s’il restait d’apparence neutre. Prenant notes des remarques de Toph, il se rapprocha de son sac et se posa quelques instants au sol, histoire de reprendre son souffle, de regagner ne serait-ce qu’un peu de son énergie.

« J’ai cru comprendre que vous étiez aussi une samouraï. Pouvez-vous me dire ce que cela signifie pour vous ? Qu’est-ce qui vous a poussé à vous intéresser au Bushido ? » Demanda -t-il, par curiosité.

Ce n’était peut-être pas le moment idéal, mais bon autant que sa petite pause serve à quelque chose. Laissant le temps à la Hyûga de répondre ou non à ses interrogations, il profita pour se saisir de deux gourdes d’eau, balançant délicatement l’une vers son senseï. Il lui sourit, puis s’hydrata en prenant quelques gorgées d’eau. Puis, quelques instants plus tard, il se releva et s’étira brièvement avant de reprendre son apprentissage.

« Bon c’est reparti ! » Fit-il, en réalisant les mudras requis pour la technique.

Il malaxa suffisamment son chakra, le répartissant ainsi équitablement dans tout son corps. Concentré, il se rappela brièvement des remarques de Toph, tandis que son chakra Shôton se matérialisait et l’enveloppait de manière inattendu. Sa peau se mit soudainement à absorber cette énergie, tandis qu’une fine mais solide couche de cristal se formait en enveloppant notamment parfaitement son épiderme. Il ressentait intérieurement le processus, il le visualisait, tout en ayant conscience du son que cela engendrait.

Enfin, il agita son bras devant lui pour constater le résultat de ses propres yeux. La technique paraissait à première vue parfaite, il n’y avait notamment plus cette nuance de couleur, cependant lorsqu’il tenta de se mouver, il ressentit une légère différence au niveau de sa mobilité. L’armure lui paraissait effectivement légèrement lourde, elle ralentissait ses mouvements sans que cela ne soit pour autant une grosse contrainte. Ce n’était peut-être pas quelque chose d’anormale, il s’agissait après tout d’une nouvelle technique, ce qui signifiait qu’il fallait aussi un certain temps d’adaption.

« J’ai une étrange sensation lorsque je bouge. Je vous laisse tester sa solidité, si elle vous paraît bonne, je vous propose quelques échanges de coups, histoire de m’y habituer, si vous le voulez bien. » Proposa -t-il, d’un léger sourire.


_________________
Convocation III (Musashi II) Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Convocation III (Musashi II) Empty
Dim 2 Fév 2020 - 11:21
Musashi prit une petite pause pour récupérer son chakra, puis posa des questions sur le Bushido. C'était une question étonnante. Après tout, Toph n'était pas la plus expérimentée de ses pratiquantes. Et si c'était un aspect assez intime de sa vie, elle n'hésita pas à expliquer sa vision.

Le Bushido est un discipline du corps, de l'esprit et de l'âme. Suivre cette discipline donne un sens plus élevé à mes actes. Je vois les raccourcis que je pourrais faire, et je décide d'emprunter le bon chemin, et cela n'a pas de prix. C'est le shogun, ironiquement, qui m'a lancé sur cette voie. Ou plutôt, Nagamasa Musashi, qui l'a affronté en étant genin, en sachant pertinemment qu'il allait vers sa mort. J'ai vu la beauté de son geste, je ne l'ai pas tout de suite comprise. Alors j'ai étudié les huits vertus. Je me suis forgé au kenjutsu et aux arts samourai. C'était il y a un an.

Puis, il se désaltéra et recommença ses tentatives. Il prenait son temps pour bien rendre cela uniforme. Cela se voyait à la couleur, notamment. Le cristal devenait uniforme. Toph hocha de la tête, contente du résultat. Son élève et disciple ne semblait pas tout à fait satisfait de la mobilité engendré. Toph tapota son sabre sur les endroits précédemment faibles. Le son était à chaque fois similaire, et le Byakugan confirmait l'observation.

La défense est bien répartie... mais...

Toph rengaina son Boken et observa de près l'armure, en particulier les jointures. Elle saisit de ses propres mains et bougea le bras de Musashi, pensive.

Hmm...

Toph ne dit d'abord pas grand chose, plongée dans une grande réflexion. Puis elle recula et croisa les bras tout en hochant de la tête, déclara son diagnostique.

On entre ici plus dans le détail et la précision fine, mais j'ai quelques remarques qui pourraient t'aider à améliorer tes mouvements. Vois-tu, les articulations ont besoin de plus de flexibilité, et les membres peuvent être plus rigides. Ta construction est un bon premier jet à cet égard. J'ai néanmoins plusieurs structures à te proposer, et à toi de voir laquelle te sied le mieux.

Toph composa des mudras et invoqua un clone de l'ombre, puis détailla dessus plusieurs concepts d'armure de pierre qu'elle avait conçue et développée. Le plus intéressant était l'interface sur les articulations, évidemment. Mais elle fit une explication détaillée et mécaniques des avantages et désavantages des différentes possibilités. Musashi finirait sans doute par concevoir sa propre solution, mais elle espérait donner des pistes d'amélioration.

Et elle les testerait, de son boken. Dès que Musashi sortirait des prototypes cristallins, elle réitérerait ses assauts millimétrés. Ne manquerait plus que la vitesse d'exécution et sa technique serait au poil.

_________________
Convocation III (Musashi II) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Han Musashi
Han Musashi

Convocation III (Musashi II) Empty
Mer 18 Mar 2020 - 19:24
Convocation III (Musashi II) Iwa15
Convocation III


Ce n’était pas la première fois qu’il entendait parler du Nagamasa ayant défier le Shogun. Sa mort, son sacrifice, avait marqué Toph et bien d’autres personnages au sein de la cité de la roche. Musashi trouvait complètement stupide le fait de défier une figure telle que le Shogun de Tetsu tout en sachant qu’on allait pertinemment à la mort. Cependant, ne sachant pas toute l’histoire, il se refusait de juger trop vite. Après tout, cet homme, qui portait le même prénom que lui, fut un samouraï, et peu importe son grade au sein du village, il avait décidé de suivre sa voie, ses principes, en définitive le bushido jusqu’au bout.

Celui qui s’intéressait aux arts samouraï se posa malgré tout une question : le Nagamasa ne serait-il pas mort en vain ? Lui qui n’avait jamais connu le défunt, ni même assister au scène qui l’eut conduit à sa mort, ne pouvait évidemment pas répondre à cette interrogation de la même manière que ceux qui avaient connu, côtoyé et assisté au « sacrifice » de Musashi, si on pouvait l'appeler ainsi. Cependant, le fait de voir autant de personnes s’intéresser au Bushido, entre-autres les amazones, marquées plus que quiconque par la mort du Nagamasa, lui donnait clairement une idée des répercutions du sacrifice du Tetsujin. Il avait laissé un énorme héritage, c’était indéniable.

Bien que pensif, notamment du fait de sa difficulté à embrasser le Bushido, malgré les réponses apportées par la génie des Hyûga, Musashi ne manqua pas moins de réagir.

« Je vois. Il aura, au moins, j’imagine, suivi ses principes jusqu’au bout. » Rétorqua -t-il, d’un air légèrement songeur.

Il se demandait, en cet instant précis, s’il aurait agi de la même manière. Il s’interrogeait sur ses propres principes, lui qui avait déserté et fuit un champ-de-bataille, il y avait de cela trois ans.

« Je ne l’ai pas connu personnellement, mais en voyant l’héritage qu’il a laissé derrière lui, je me dis qu’il devait être un homme fascinant. » Reprit-il, toujours l’air songeur.

Passé de « stupide » à « fascinant », comme quoi il fallait toujours faire preuve de réflexion et ne jamais se cantonner à un premier jugement.

« Je vous remercie de vos réponses. Elles m’aident à y voir plus claires, même j’ai encore quelques réserves concernant le Bushido. En tout cas, je veux et j’espère aussi emprunter le bon chemin. » Lâcha -t-il, tout en s'interrogeant sur ce que signifiait réellement le « bon chemin».

Puis, vint le moment pour lui de reprendre son entraînement. Ainsi, il réitéra, sans perdre plus de temps, la technique dont il tentait de perfectionner. Faisant preuve d’une certaine concentration, d’imagination mais aussi d’une très bonne maîtrise de son chakra Shôton, le Genin parvint enfin à réaliser quelque chose d’intéressant, de correcte, se rapprochant grandement de ce qui était attendu.

Mais comme la remarque de Toph le laissait penser, il y avait quelque chose qui n’allait pas. Il s’agissait bien entendu de sa mobilité. Le fils du désert pensait qu’un bon entraînement l’aiderait à corriger ce défaut, mais Toph lui trouva peut-être un raccourci, notamment en lui suggérant quelques détails susceptibles de l'aider à surmonter cette dernière difficulté.

Hochant légèrement la tête, Musashi observa attentivement les démonstrations de son senseï, tout en réfléchissant sur comment il pourrait s’y prendre pour apporter les détails manquants, qui, à première vue, semblaient loin de représenter une grande difficulté.

« Je pense opter pour quelque chose de plus simple. » Finit-il par rétorquer avant de réaliser des mudras.

Il se drapa de nouveau de son armure, tâchant cette fois-ci de résorber en grande partie la quantité de cristal autour de ses articulations. Phénomène qui provoqua naturellement un certain déséquilibre dans l’agencement de son cristal. Il répondit à cette problématique, après quelques secondes de réflexion, en augmentant notamment légèrement l’apport de chakra dans son armure. Ce rééquilibrage permit alors d’apporter une certaine souplesse dans ses mouvements, qui, de toute évidence, manquaient malgré tout encore un peu de fluidité.

« Le résultat est à priori intéressant. J’aurais voulu que mon cristal soit encore un peu moins voyant, mais ce n’est pas très grave, je pourrais revenir sur cela plus tard. » Finit-il par lâcher, tout en agitant légèrement le bras. « Je ressens encore un petit désagrément, mais j’imagine que c’est parce que je n’ai pas l’habitude de revêtir cette armure. Et si vous testiez une de vos techniques pour voir ce que ça donne ? » Conclut-il, tout en restant ouvert à toutes autres remarques ou suggestions de Toph.


_________________
Convocation III (Musashi II) Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Convocation III (Musashi II) Empty
Dim 22 Mar 2020 - 12:52
La curiosité de Musashi semblait repue. Sans être foncièrement d'accord avec la philosophie samourai... il semblait intrigué et pouvait comprendre au moins une partie de l'idéal. Il voulait lui aussi faire le bon choix. La Hyûga acquiesca.

C'est un but noble, ce n'est pas un but facile. La conviction demande de la force et de la résilience. Le Bushido n'est pas la seule solution pour tempérer cette force et cette résilience, mais c'est celle que j'ai trouvée. A chaque personne sa solution, je suppose.

Toph observa le résultat avancé de Musashi. Il avait bien appris de ses enseignements, et rapidement. Comme une éponge, sa maitrise de la technique avait absorbé toutes les connaissances partagées par Toph, et le résultat était déjà impressionnant. Pas suffisamment impressionnant au point qu'elle soit satisfaite du résultat actuel. Non, il y avait encore du travail.

Elle ne le laisserait pas partir avec une technique à moitié maitrisée.

Bien, apprête-toi !

Toph commença avec une première technique de kenjuts Hyûga. Une technique qui infligeait des dégâts contondants et non tranchant - ce qui était intéressant dans le cadre d'un entrainement - tout en ayant une puissance somme toute limitée. Ho, le blondinet risquerait d'être projeté en arrière, mais c'était sans conséquence. Toph testa cette technique à plusieurs endroits différents de l'armure de Musashi. La défense était solide et encaissait bien, et à la différence du précédent essais, la caractéristique défensive de l'armure était nettement plus égale. Elle ne constatait pas de point faible et la solution de Musashi pour les joints étaient non seulement élégante mais aussi efficace.

Ton armure est solide. Mais tu prends trop de temps à la conjurer. Mon dernier enseignement sera le suivant - il faut que ton armure soit plus RAPIDE.

Et Toph passa à la vitesse supérieure. Elle utilisait désormais une technique samourai pour l'attaquer. Une technique suffisamment puissante pour briser son armure à l'impact. La frappe dispersa le cristal - pas aisément, c'était tout juste. Et Toph demanda alors à son élève de reconstruire son armure dérechef. Dans l'idée, elle voulait qu'il puisse la composer suffisamment rapidement pour que cela ne soit pas une gêne en combat.

Et elle brandit son sabre une nouvelle fois, explosant l'armure naissante.

ENCORE. Elle frappa de son sabre. PLUS VITE. Elle brisa son armure une fois de plus. Inlassablement. Certaines leçons s'apprenaient dans la répétition. D'autres dans l'endurance et le stress. Certaines avec la douleur. Que cette ultime technique soit apprise de Musashi par ces trois méthodes. Car il avait un potentiel énorme, et il fallait pour se faire le garder en vie avant tout. Car c'est seulement vivant qu'il pourrait réaliser ce potentiel.
Spoiler:
 

_________________
Convocation III (Musashi II) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Convocation III (Musashi II)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: