Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Historia [Hoshiyo]

Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Dim 3 Nov 2019 - 22:04

Ayant une apparence assez nouvelle pour la journée, un élément de sa personne restait tout de même intangible. N’ayant pas forcément besoin d’avoir des aptitudes en sensorialité pour le capter, l’aura et l’impression qu’il dégageait étaient relativement lourdes. Le tout n’avait fait que s’amplifier au fur et à mesure qu’il s’était plus ou moins glissé dans une période d’hibernation profonde. Plongeant ainsi dans un sommeil rempli de réflexion, le Meikyû était confiné dans un monde dans lequel il s’était lui-même glissé sans pour autant avoir la moindre idée de quelle manière il pouvait s’en échapper.

Si on veut, c’était un peu comme s’il avait plus ou moins eu la mauvaise idée de s’enfermer dans ses cauchemars pour les confronter seul alors qu’il n’avait jamais réussi à effectuer un tel exploit auparavant.

Malgré tout, dramatiser la situation ne lui servait à rien surtout qu’il semblait bien tenir le coup. Sélectionnant avec beaucoup d’attention les gens auxquels il attribuait potentiellement de l’attention, en ce jour, ce fut la jeune Hoshiyo qui fut dans sa ligne de mire. L’influence qu’elle avait eue dans leurs négociations difficiles avec les gardes avait été très bénéfique.

Pourtant, il y avait encore de nombreuses questions qui restaient en suspend dans la conscience du Meikyû, notamment quelle expérience passée lui avait donné le bagage suffisant pour faire pencher la balance de manière aussi efficace. Certes, il ne regrettait en aucun cas de l’avoir amené, sachant que depuis le début, elle lui prouvait indirectement sa bonne volonté. Toutefois, avoir un espion dans le camp adverse représentait encore la meilleure manière pour Rei d’avoir une main mise sur l’évolution du groupuscule...qu’elle en soit consciente ou pas

-Très impressionnante. Je ne m’attendais pas à voir de telles habiletés de négociation pour tout te dire, donc je dois t’avouer avoir été un peu surpris.

Souriant légèrement sous son visage différent, on pouvait toutefois aisément voir que les manies de Raizen restaient omniprésentes malgré l’illusion soutenue par le subterfuge

-Qui es-tu réellement Endo et quel est ton parcours?

Effectuant deux mudras, il déploya aisément une bouteille sortant d’un sceau qu’il projeta vers celle-ci afin de l’inviter à boire pour faciliter la discussion. Ne se préoccupant aucunement de si elle était occupée ou non, son comportement plus ou moins envahissant était apaisé par le désir innocent d’un savoir plus. Ni plus, ni moins...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Lun 4 Nov 2019 - 17:32




La jeune femme déambulait paisiblement dans le campement des Kumojin rebelles de la forêt d’Hayashi, observant ce que chacun faisait sans penser à mal, juste par curiosité. Elle n’avait jamais fréquenté des shnobi si ce n’étaient ces deux Hijin ou quoi qu’ils furent, lors de l’attaque de Kumo. Alors, voir le mode de vie l’intéressait même si au final ils n’avaient pas grand-chose de différents que des personnes normales. Juste un peu plus… effrayants pour certains.

D’ailleurs tous semblaient se ficher de sa présence, et de ce qu’elle faisait, ou alors elle passait extrêmement bien inaperçue, ce qui était peu envisageable. Ou alors peut-être était ce parce que leur cheffe –à priori- l’avait accepté ? Elle n’en savait rien et puis dans le fond, qu’est ce que cela pouvait bien changer ? Elle était dans le même bateau qu’eux, ou plutôt dans la barque que le bateau trainait derrière lui.

Mais ce fut au détour des occupations de Maître Corbeau –non pas parce qu’il invoquait des corbeaux, ça elle n’en savait rien, mais parce qu’il ressemblait un peu à un de ces volatiles- qu’elle fut « surprise ». Pas prise la main dans le sac, non, mais surprise que ce shinobi ; qui s’avérait être un Héros d’après les dires de la grande brune aux portes de ce pays, lui adresse la parole. Oh oui, elle se souvenait de leur premier échange au pays du bois, qui ne lui avait pas tant plu.

Cela dit, la flatterie semblait avoir un effet décontractant sur l’Endo, mais pas la boisson, par contre.

-Merci. Dit-elle autant pour la proposition de la bouteille que la flatterie. Mais je ne bois pas. Reprit-elle de sa voix fluette. Elle réfléchit un instant, se demandant si ce n’était pas une nouvelle tentative d’interrogatoire. Ce qu’elle n’aimait pas évidemment. Mais… Ce n’était pas grand-chose, j’ai compris qu’on ne pouvait pas faire confiance à tout le monde, alors des gardes d’un pays aussi méfiants… Qui je suis réellement ? Bah, pour commencer je m’appelle Hoshiyo, pas Endo, ça c’est mon nom de famille. Dit-elle avec une pointe de sarcasme. Sinon, j’étais une chauffeuse de bain, ou je le suis encore. Continuait-elle en réfléchissant un peu. Je n’ai pas démissionné de mon emploi à Hi.

Pour dire à quel point ses préoccupations étaient vicieuses et malfaisantes ; elle se demandait réellement si elle était encore l’employée de ce riche propriétaire de bains du pays du feu. Une grande question pour la rouquine.

-Ouais… c’est que je suis, ou j’étais. Haussait-elle les épaules. Ah ! Je suis une voyageuse aussi, j’ai vu plein de pays. Sourit-elle de son plus grand sourire. Sauf que par plein de pays, ce qu’elle voulait dire, c’était… deux ou trois en dehors d’Hayashi et Joheki, et en comptant Hi. Mais c’était déjà beaucoup pour elle. Je ne sais pas trop ce que vous voulez dire par « réellement ». Dit-elle avec une petite moue interrogative.




_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Mar 5 Nov 2019 - 3:55

L’observant calmement rejeter l’alcool, le Meikyû ne put s’empêcher d’avoir un nouveau sourire. Tous ses gestes et son comportement étaient suspicieux. Ne lui donnant littéralement aucune raison de vouloir cesser ses soupçons, Raizen s’amusait plus ou moins à se demander jusqu’à quel extrême elle pouvait réellement être leur ennemie. Or, cela servait-il vraiment à quelque chose? Quoi qu’il en soit, les menteurs, aussi entrainés soient-ils n’aimaient généralement pas devoir mentir. Ainsi, leur poser des questions pièges pouvait rapidement les mettre sur la défensive, chose qu’il ne cherchait pas particulièrement à faire sachant que cela n’allait pas vraiment l’avancer d’une quelconque manière. Ainsi, criminelle ou non, il allait lui donner le choix d’opter pour la solution la plus confortable. Généralement, les menteurs tournaient souvent leur mensonge autour de faits réels. Sinon, ils s’amusaient à transformer la réalité de manière à paraître assez convaincants en mélangeant la perception, l’exagération et la minimisation de certains détails.

-Hoshiyo dans ce cas. En retour, permets-moi de te tutoyer. Je t’inviterais d’ailleurs à faire faire de même, ça détendra l’atmosphère même si je pense que la chaleur est une zone de confort pour toi...

Hésitant légèrement, il se retint de faire une mauvaise blague et trouva un moyen de joindre l’utile à l’agréable.

-La chaleur n’est pas quelque chose qui me fait peur. Venant de Kaze, nous avons, si on veut une relation assez intéressante avec tout ce qui est chaud...notamment sur les grands débats...

Ayant les yeux relativement apaisés, on pouvait presque croire que Raizen était mi-réveillé. Or, il tentait surtout de se concentrer et de se détendre. Adoptant de plus en plus un comportement particulier, au-delà du regard, le Héros de Kaze s’entrainait indirectement à comprendre et à percevoir à travers d’autres types de stimulus.

-Mais au-delà de ça, j’aime aussi énormément le voyage...

Elle savait fort probablement où il voulait en venir et il le faisait exprès. N’ayant aucun mal à guider indirectement la conversation, le Meikyû venait d’amener le sujet sur son terrain.

-Ça te dérange si je te demande de me parler un peu de tes voyages ? Je dois avouer être très curieux...

D’un timbre de voix assez détendu, on pouvait aisément voir que Raizen était sincère. Malgré tout, il y avait une fluidité à son dialogue qui n’était pas anodine. Cherchait-il vraiment à en avoir davantage sur elle ou cherchait-il plutôt à en savoir davantage sur son passé pour y démystifier le moindre mystère ?

-Ah et par réellement, j’entends... que tu n’as pas besoin d’avoir un filtre quelconque en ma compagnie. Je ne suis pas du genre à cacher ce que je pense donc j’invite les autres à en faire de même.


_________________
Historia [Hoshiyo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Ven 15 Nov 2019 - 16:36




Lorsqu’il se venta de ne pas avoir peur de la chaleur, Hoshiyo arqua un sourcil qui se relâcha aussitôt. L’Endo n’était pas très douée pour faire des rapprochements entre différents propos, alors quand il compara la chaleur et les débats, la jeune rouquine haussa les épaules avec un sourire nié.

« Oui sûrement » se disait-elle. Kaze était un pays qu’elle aimait bien, justement parce qu’elle n’était pas vraiment assujettie à son climat ardent, bien sûr elle ressentait la chaleur, mais celle-ci n’avait probablement pas le même effet sur elle que sur beaucoup d’autres, et pour cause.

-Moi non plus. Dit-elle, parlant de son rapport à la chaleur, comme le Meikyû. Elle ne comprenait pas vraiment l’intérêt de savoir où elle avait pu mettre les pieds, les voyages étaient toujours intéressants, mais de là à en parler… Elle se demandait s’il n’y avait pas plus important comme information à recueillir. J’ai visité… Tsuchi parce que c’est sympa comme pays, Ame par curiosité, Kaze parce que j’y ai de la famille et Kaminari. Kaminari… avant ce que ‘’tu’’ sais qu’il s’est passé. Et plusieurs fois même… J’aime bien Kaminari, les gens et les paysages sont super variés. Dit-elle en cherchant dans ses souvenirs.

-Hé ! J’ai aidé des Kumojins une fois, y a pas si longtemps. On a affronté un ninja bizarre qui faisait marcher des morts… c’était terrifiant. Brrrr… Fit-elle rien qu’à l’idée de ce qu’elle avait vu dans cette grotte. Et, hum… tu… L’Endo n’était particulièrement à l’aise à l’idée de tutoyer des personnes qui la considéraient plus comme une menace que comme une alliée, malgré tout. Tu penses vraiment que j’ai des… « filtres » ? Comme un genre d’espion ? Dit-elle, le regard suspicieux porté à l’encontre de celui du Meikyû.

Elle n’avait pas su se faire passer pour quelqu’un d’autre qu’une de ceux qui avaient attaqués Kumo, lorsque la fille chat lui avait demandé… Alors, avoir différents niveaux de filtres, ce n’était pas tout à fait son genre, bien au contraire ; c’était un trait de sa personnalité qui lui attirait souvent des ennuis. Son manque de « filtre » qui la transformait en un livre ouvert pour quiconque était un tant soit peu attentif, cumulé à sa relative naïveté… Elle était très éloignée de l’archétype d’une personne jouant un double jeu ; ou alors très douée.




_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Dim 17 Nov 2019 - 9:46

Suivant attentivement ce que Endo disait, le Meikyû devait avouer être perplexe. Prisonnier entre l’intérêt qu’il avait pour ce qu’elle disait et l’observation de ses manies et comportements, son esprit était beaucoup trop diffus et déconcentré pour pouvoir en conclure quoi que ce soit. Ainsi, il abandonna subtilement l’idée de vouloir la cerner en ce jour, préférant se concentrer sur quelque chose de plus naturel qui avait su piquer son attention.

-Par filtre, j’entends surtout qu’il ne faut pas que tu te retiennes de dire quoi que ce soit pour des raisons externes à la conversation. Ensuite, il n’y a pas que les espions qui ont des filtres, on en a tous, mais c’est toujours plus facile sans filtre si on veut.

Haussant les épaules, il tourna rapidement la page sur cette question, préférant s’attarder à ce qui avait un peu plus capté son attention. Pétillant légèrement du regard, le Meikyû s’y donna à cœur joie :

-Par exemple, même si j’ai encore quelques doutes à ton égard, je préfère te dire que je te donne le bénéfice du doute pour le moment d’autant plus que je pense que ton vécu est assez intéressant surtout au regard de tous les voyages que tu as faits.

Dès lors, le Meikyû plissa un peu les yeux, signe qu’il comptait se concentrer sur quelque chose en particulier.

-Par contre, es-tu originaire de Kaze puisque tu as de la famille qui y vie ?

Non, celle-ci n’était pas la bonne question. Toutefois, par automatisme, il s’était permis de la poser puisqu’il voulait voir s’il pouvait la cadrer dans un contexte quelconque à l’aide de sa connaissance de son pays natal. Or, pour le moment, l’objet de son désir était totalement différent.

-Ensuite, peux-tu me raconter le contexte qui t’a amené à aider les Kumojins et à combattre ce nécromancien ?

L’objet de sa rencontre allait fort probablement attendre que ses deux dernières questions soient totalement traitées. Le fait de parler de nécromancie et d’une mission en compagnie des Kumojins saurait peut-être ajouter de nouvelles pièces à deux casse-têtes différents qui avaient pourtant le même niveau de priorité pour lui...


_________________
Historia [Hoshiyo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Sam 23 Nov 2019 - 15:51




La réponse du Meikyû quant aux filtre plongea Hoshiyo dans une intense réflexion. Pour elle, un filtre ça servait avant tout à purifier l’eau, ou alors faire du café. Mais elle comprit rapidement le rapprochement que l’on pouvait faire avec les personnes. Elle imaginait en fait un filtre sur les différentes personnes, plus ou moins épais.

Puis finalement elle hocha de la tête, signe qu’elle avait fini par comprendre. Donc, le sien ; devait être sacrément fin.. car en général elle ne se privait pas de parler sans réfléchir ; tout ce qui lui passait par la tête sortait avant de passer par le filtre. En réalité, elle avait un filtre à retardement.

-Ah je vois… Confirma-t-elle définitivement. Non, je ne suis pas originaire de Kaze, j’ai juste de la famille là-bas. Je suis née à Yugure. Dit-elle sur un monocorde qui ne lui correspondait pas vraiment. Yugure, sa ville natale, était un sujet chaud qui jetai toujours un froid quand on lui en parlait, un comble pour une kunoichi ayant hérité du kekkai de la branche paternelle de sa famille : le Shakuton. Enfin, même si ces événements étaient encore tout récents… Elle avait su faire son deuil, et aujourd’hui sa volonté de vengeance s’était éteinte.

Et ça dernière question, c’était là que l’histoire des filtres allait entrer en jeu. Arranger la vérité ne dérangeai pas l’Endo, néanmoins, s’il voulait savoir… Elle n’allait pas se priver de tout lui dire.

-J’étais venue à Kaminari pour tuer des Kumojin. Dit-elle avec un léger sourire. J’étais dans une de vos villes et j’ai entendu dire qu’un homme enlevait des enfants pour faire… je ne savais quoi. Et je me suis dit que ce serait le meilleur moyen de trouver deux Kumojin. Explique-t-elle sans sourciller, à cette époque c’était sa vision de la vengeance : œil pour œil dent pour dent. Deux vies, pour deux vies. Mais une fois que je les ai eu trouvé… je n’ai pas pu m’y résoudre et je les ai… aidé. Dit-elle avec une petite moue, en roulant des yeux et soupirant. Il n’y avait pas de… contexte particulier. C’était le fruit du hasard.




_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 4:57

Écoutant attentivement Hoshiyo, le Meikyû ne pouvait s’empêcher de la fixer tandis qu’il faisait un tri assez rapide et sélectif de l’information. Sachant pertinemment ce qui était important sur le court terme du moins important, il refilait le reste du traitement à son subconscient qui saurait internaliser en lui rappelant graduellement le fait qu’elle venait de Yugure et pas de Kaze par exemple. Cet exercice dura quelques secondes jusqu’à ce qu’elle arrive à l’objet de sa question, son motif.

Souriant en réponse aux siens, on aurait dit que leurs esprits respectifs s’étaient synchronisés sur une des réponses les plus intéressantes. Représentant plus ou moins l’éclat qu’il recherchait, il soupira longuement tandis que la moue d’Endo était évidente.

-Tuer des Kumojins, rien que cela ?

Ricanant légèrement, le Meikyû fit apparaître deux tabourets en bois en libérant un sceau quelconque. Pratiques, ces objets avaient tout d’un pays dans lequel le bois était une des richesses naturelles. Bien évidemment, il les avait achetés. Bien qu’aisé, voler n’était pas vraiment son type de passe-temps préféré. Si on veut, quelque chose de volé n’appartenait jamais au second hôte surtout que quiconque un moindrement soucieux de ses biens se ferait un plaisir de mettre un sceau de traçage activable sur ses effets personnels en cas de besoin.

-Ce sera plus simple puisque j’ai l’impression que c’est une histoire pour laquelle j’ai tout mon temps.

Nouveau sourire plus ou moins mesquin, le Kyoujin se montrait sur une lueur différente, comme quoi, peu importe le niveau hiérarchique, la curiosité restait et demeurait une créature qu’il fallait contrôler en soi, au risque d’en perdre totalement le contrôle.

-Deux choses ? Pourquoi les avoir aidé et que voulait le fameux nécromancien et à quoi ressemblaient ses capacités ?

Marquant une pause, il réalisa qu’il était très demandant, sans pour autant donner en retour, ce qu’il décida de corriger aussitôt.

-J’aimerais en savoir davantage sur ce qui t’a mené à changer ton regard face aux Kumojins pour que je comprenne ton raisonnement. Ensuite, je dois avouer que mon intérêt pour les ancêtres, le vivant et l’âme me force à être curieux sur ce fameux nécromancien en personne, surtout que c’est quand même très rare comme pratiques dans le Yuukan.

Du moins... comme pratique exposée aux yeux de tous pensa’-il pour lui-même.

_________________
Historia [Hoshiyo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 19:22




L'Endo tentait de comprendre ce que qu'attendait l'homme aux tatouages d'elle, mais elle eut en définitif du mal à le suivre. Pourquoi s'intéressait-il à ça ? C'était plus dégueulasse qu'autre chose cette histoire de cadavres pouvant se relever, bien pire qu'une histoire d'épouvante. Enfin, malheureusement pour lui, Hoshiyo n'était pas une experte des shinobi et elle n'avait pas vraiment pris le temps d'observer celui qu'elle avait affronté avec les deux kumojin, à Kaminari.

-Bah, ça me paraissait plus glorieux d'aider à libérer des enfants que de m'en prendre à deux ninjas venus pour les aider. Soupira-t-elle en fixant le Meikyû. Cela lui semblait très logique, à elle. Hoshiyo avait tout de même un minimum le sens des priorités même si cela pouvait surprendre. Et j'en sais rien, j'ai pas pris le temps de l'étudier... Ajouta-t-elle en roulant des yeux. Encore une fois, elle avait le sens des priorités, et se demander comment un tel peut faire ça ou un autre faire ça tandis que sa vie était en jeu... n'en faisait pas partie.

-Moi, ça ne m'intéresse pas les gens qui font des choses contre nature. Une fois que les morts sont morts, ils doivent le rester et on doit pas s'en servir comme des armes. C'est une question d'respect. Avait-elle repris en levant un doigt comme pour mettre l'homme drôlement curieux en garde. Mais je ne juge pas, ça ne m'intéresse pas, c'est tout. Souligna-t-elle de nouveau afin d'être sûre que tout soit clair. C'est comme pour Kumo, j'avais eu l'impression d'être victime d'une injustice, ce qui est vrai; mais ce qu'ont fait les assaillants de votre village va au delà de ce que les Kumojin ont fait à Hi.

En tant qu'Hijine, elle avait eu une rancoeur à l'encontre de cette nation et de ses shinobi, néanmoins elle n'était pas pour autant dupe, bien qu'elle fut aisément manipulée le jour qui précéda la chute du village des nuages, en se jouant de son envie de vengeance comme tous les Hijin... On ne lui avait pas dit ce que prévoyait l'empereur usurpateur... Puis, oui elle n'était pas dupe, elle savait aussi que les actions de Kumo et Iwa à Yugure n'étaient qu'une partie de l'histoire; et que leur action n'avait pas été totalement négative.

-Si vous voulez en savoir plus, vous n'avez qu'à demander à Kana, elle sait déjà tout. Soupire-t-elle. A priori elle était las de répondre encore à des questions, auxquelles elle avait déjà répondu, de plus.




_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Sam 11 Jan 2020 - 19:27

Donc, l’hoshiyo possédait une morale l’aidant, peu importe quels étaient, ses préjugés initiaux songea Raizen alors qu’elle lui expliquait clairement qu’elle avait opté pour la solution la plus glorieuse. Jusqu’à là peu surpris, il commençait de plus en plus à comprendre à quel type de personne il faisait affaire. Si on veut, elle était assez simple dans sa manière d’être ce qui simplifiait beaucoup de choses. Son état d’âme était synonyme de sens commun, quelque chose de très concret, mais pourtant de très flou pour le commun des mortels.

Étant plus ou moins assez terre à terre, il ne fut donc pas surpris de voir sa révulsion et son opinion pour tout ce qui était mort, comme quoi la nature faisait les choses pour une raison, opinion que Raizen partageait... partiellement.

-Tu as raison, lorsque les morts sont morts, il faut les respecter et les laisser en paix. Par contre, on pourrait aussi admettre que même dans la mort, les gens étant morts lors de la conquête de nos assaillants aimeraient pouvoir utiliser un nouveau souffle pour renverser les choses... Enfin, c’est une possibilité qu’on ne saura jamais.

Étirant un léger sourire, Raizen était en accord avec l’éthique liée à l’utilisation des corps morts. Toutefois, il savait mieux que quiconque que la volonté d’un être décédé n’était pas forcément quelque chose qu’il fallait ignorer. La preuve se voyait dans l’utilisation de ses sceaux. Représentant l’entéléchie d’entités anciennes, elles étaient techniquement décédées et prisonnières de ses sceaux. Pourtant, ce n’était pas pour autant qu’elles n’exerçaient pas un tantinet leur autorité.

-Par contre, ayant des sceaux ancestraux qui sont en quelque sorte des esprits scellés sous forme de sceaux qui me confèrent des capacités, je pense qu’il y a bel et bien quelque chose après la mort, ce qui expliquerait la raison pour laquelle par moment j’ai l’impression que les ancêtres tentent de prendre contrôle de mon corps pour exercer leurs propres volontés...

En ayant un peu trop dit, il savait pertinemment qu’il ne lui servait à rien de discuter davantage avec celle-ci de sujets plus ou moins sur les lignes d’un interrogatoire. Elle n’avait pas que cela à faire et n’y prenait littéralement aucun plaisir, ce qui était plus ou moins normal.

-En tout cas, bienvenue dans l’équipe Endo Hoshiyo, même si j’ai eu un certain lot de soupçon important, je te remercie du temps et de la patience que tu as consacrés à me répondre.

Souriant en guise de bonne volonté, ce n’était pas pour autant qu’il en avait fini avec les interrogatoires. En effet, il avait même fait un pas arrière, comme s’il allait partir avant de revenir à la charge :

-Dit-moi Endo, quels sont tes rêves ?

Question brève, simple, mais pourtant suffisamment vague pour qu’il reparte les mains vides et sans réponse. Malgré tout, cela valait la peine d’être posé. En attendant, une question trottait dans son esprit : pouvait-on mesurer la volonté d’un cadavre d’une quelconque manière ? Comment les Meikyûs faisaient-ils pour évaluer les ancêtres à sceller dans les sceaux ?


_________________
Historia [Hoshiyo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Lun 13 Jan 2020 - 22:14




Cet homme aux tatouages avait beaucoup de choses à raconter apparemment, et sans même la Senshi n'eut à lui poser de question. Heureusement pour lui, elle ne comprenait pas la moitié de sa digression. Hoshiyo ne savait pas de quoi voulait parler le Meikyû, les sceaux ancestraux, ces mots de shinobi là étaient bien loin d'elle... Elle n'y connaissait rien au monde des ninjas; la seule école qu'elle eut fréquenté fut celle où l'on apprenait à lire, écrire, compter, l'histoire de son pays... Quant au reste...

-Oh bah j'espère bien qu'on le saura jamais. Avait-elle néanmoins rétorqué en regardant l'homme au bouc. S'il y avait une chose qu'elle savait, c'était bien que les morts devaient le rester... S'imaginer qu'un jour quelqu'un pourrait "s'amuser" avec le corps de ses défunts parents, ou de son frère; insupportait. Merci, et de rien ! J'espère que t'auras pas d'autres questions à me poser parce que j'en peux plus là. S'esclaffa-t-elle en l'observant, même si elle aimait bien parler.

C'était la première fois que l'Endo avait envie d'un peu de silence, comme quoi il suffisait d'un Raizen...

-Et je m'appelle Hoshiyo sinon, pas Endo. Endo c'est le nom de ma famille. Dit-elle suspicieusement. Et sinon... je rêve de faire le tour du monde ! Mais, je verrai ça après "tout ça" ! Soupira-t-elle, le réconfort venait après l'effort, c'était connu. Et toi, t'as des rêves ? A part... être le plus fort du monde ? Finit-elle, narquoisement.

Bon pour elle, faire le tour du monde ce n'était pas vraiment un rêve, puisqu'elle avait déjà commencé; et ses rêves s'étaient écroulés avec les maisons de son quartier, à Yugure... Une part de son passé et d'elle même qu'elle préférait taire. Et au final, c'était aussi pour cette raison qu'elle n'avait pas adhéré à "l'Empire".




_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Ven 17 Jan 2020 - 5:02

Ricanant légèrement, le Meikyû devait avouer apprécier le côté plus ou moins sans filtre et direct d’Hoshiyo. Cette spontanéité, il l’avait vu chez de nombreuses personnes. Bien souvent trop dosé ou inconstant, Hoshiyo avait ce charisme silencieux que moins de gens sauraient reconnaître. Malgré tout, elle dégageait énormément de charisme et de confiance, suffisamment pour poser ses barrières aux bons endroits et repartir presque immédiatement sur des bases différentes on ne peut plus positives.

-Être le plus fort ? Qu’est qui te laisse croire que ce serait un de mes rêves ?

Arquant un sourcil, un sourire un coin se lisait sur son visage, signe qu’il était très curieux de savoir ce qu’elle pensait réellement de lui. Après tout, si elle avait posé un jugement sur ces quelques questions, elle risquait d’être surprise par les vrais objectifs qu’avait Raizen. Ensuite, était-ce un de ses moments durant lequel il devait volontairement confondre objectifs et rêves ?

-Je dirais que j’ai une vision et des objectifs en tête, mais des rêves? Par définition, si je pense à l’objectif qui me semble le moins à portée de main, je dois t’avouer que j’aimerais élucider les mystères entourant les Dieux et leur scellement. Si on veut, il y a un historique et des motifs qui ne sont pas exposés aux yeux de tous qui sont bel et bien existants et quelque chose me dit que ce mystère n’est pas à porter de tous ...

Dès lors, ses iris sombres se mirent à pétiller, comme s’il venait de voir un bijou scintillant. Pourtant, ce n’était que son imagination qui s’adonnait à l’exercice d’une réflexion silencieuse et répétée.

-Ensuite, je ne vais pas te cacher que j’aimerais continuer mes voyages dans le Yuukan et découvrir les territoires inexplorés.

Levant la tête vers les cieux, un léger sourire se lisait sur son visage, comme s’il était intérieurement désolé de ne pas pouvoir totalement s’adonner à ses rêves qui étaient pourtant une réalité masquée par ses objectifs...

-Je pense que découvrir et comprendre le Yuukan me permettra de comprendre où les défauts et failles se sont produits dans les relations internations ce qui m’aidera à rétablir le climat politique des plus... particulier...

Soupirant, il céda tout de même, laissant la vérité parcourir ses lippes :

-Même si ce n’est pas dans les circonstances idéal, ce serait mentir de dire que voyager en ce moment ne me fait pas plaisir. Simplement, j’espère pouvoir continuer de le faire dans un cadre un peu plus positif.

La regardant soudainement il arqua un bref sourire, cachant à son tour un sourire narquois :

-J’imagine que je pourrais compter sur toi pour me donner des conseils sur mes prochains voyages Hoshiyo...

Prononçant son nom correctement pour la première fois, Raizen faisait des progrès, au nom de la curiosité et du voyage évidemment...


_________________
Historia [Hoshiyo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Sam 18 Jan 2020 - 1:38




Il fallait bien avouer que les préoccupations et les rêves du Meikyû ne trouvaient que peu d'écho aux oreilles d'Hoshiyo; tout comme la signification qu'ils accordaient au mot "rêve" différait. Deux longueurs d'ondes qui ne se superposaient pas, depuis le début. Mais ce n'était pas pour autant que l'Hijin n'y accordait pas un intérêt, même minime.

Si découvrir les secrets de ces dieux qui jusque peu n'étaient que des légendes ne faisait pas partie de ses prérogatives, il n'en demeurait pas moins que voir le mythe prendre vie ne l'avait pas laissé indifférente; mais cela n'était rien d'autre qu'une forme de "subjuguation". Comme l'était souvent l'homme par la beauté féminine. Ce n'était qu'un attrait... d'apparence.

-Bah... Les shinobi ont tous ce rêve là non ? D'être le plus fort de sa génération... Dit-elle avec un faux semblant naïf tendant vers le sarcasme, mettant volontairement de côté qu'au delà du shinobi, ces êtres étaient aussi et avant tout des humains. Mais le tien... ouais... Je n'en sais rien, moi et les dieux... Haussait-elle les épaules... Je les trouvais cool, jusqu'à ce qu'ils deviennent réels.

Elle avait étouffé un rire, un peu nerveux sur le fond quand elle pensa au désastre qu'ils pouvaient provoquer. Mais enfin, qu'y pouvait-elle, elle ? Si ce Meikyû voulait s'y intéresser et devenir celui qui les empêcherait de quitter leur tombe, ce serait une chose dont Hoshiyo n'aurait pas à se soucier.

-Je pense surtout que les shinobi et leurs villages sont... je ne sais pas comment dire... Trop... ce sont des enfants, oui... Des enfants qui ne savent pas quoi faire de leurs jouets et qui veulent prendre ceux des autres; tu vois ? Avait-elle repris, résignée. N'était-ce pas ce qu'ils avaient fait à Yugure ? Je trouve, que les ninjas des villages n'ont pas le sens des priorités. La preuve, c'est que "vous" allez vous attaquer à cet empire, y aura sûrement une bataille dans votre pays... Soupira-t-elle. Mais, je ne dis que vous ne devez pas le faire; mais des personnes ont d'autres priorités... Il n'y a rien de philosophique ou d'idéologique là-dedans... Je comprends que vouliez... vous venger, d'une certaine façon... Mais ce pays, Joheki... Ce serait un bon endroit où rester... Dit-elle en observant aux alentours. Ce n'était clairement le pays le plus désagréable du Yuukan...

-Enfin bref... Pour ce qui est voyages, et tout ça; je n'ai pas de conseils à donner, faut aller là où on veut, et c'est tout. Et, les territoires inexplorés, il faut se dire qu'ils ont tous été découverts, et que nous n'en savons rien. Comme Hayashi.





_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Sam 18 Jan 2020 - 5:44

Alors que Raizen était plus ou moins intrigué de ce qu’Hoshiyo avait à dire, son esprit se braqua sur le sens des priorités et le désir de vengeance. Dès lors, il se contenta d’un bref sourire qui voulait en dire long tandis qu’un regard beaucoup plus doux et compréhensif s’était posé sur celle-ci. L’air taquin qu’il avait précédemment employé s’était dissipé pour faire place à une aura beaucoup plus sournoise dans sa bienveillance. On aurait presque dit qu’il s’apprêtait à prononcer un discours qui risquait d’en frustrer plusieurs.

-Venger ? C’est un bien gros mot si tu veux mon avis. Ensuite, le fait de stimuler un mouvement de rébellion créera surement des confrontations, mais de là à croire que les Kumojins ne vivent pas une lutte perpétuelle psychologique, c’est bien utopique.

Laissant soudainement ses paroles naviguer sous une piste d’éloquence différente, il ne tentait de convaincre personne, il exprimait simplement ce qu’il percevait, ressentait et comprenait. Il espérait dès lors l’aider à comprendre la longueur d’onde sur laquelle il observait le tout.

-Ensuite, il est vrai que nous pourrions rester à Joheki, mais un Empire qui conquit un territoire ne s’arrêtera pas là. Dans l’ordre des choses, voir une telle force usurper une ancienne puissance causera une perte de balance dans le Yuukan.

Reportant son regard dans le vide, il eut un court moment de satisfaction tandis qu’il réalisait qu’elle avait raison :

-C’est un peu comme un jouet ou plutôt un échiquier comme tu l’as dit. Un geste inattendu en provoque un autre et ça en devient une réaction en chaîne...

Qui sait comment les autres nations allaient réagir par rapport à tout cela. Aux yeux de Raizen, la réponse était aussi claire que ce qu’il avait proféré à tous les Daimyos lors de leur dernière rencontre. Lorsqu’un ennemi public apparaissait et était identifié, il était important de rassembler les forces nécessaires pour le mettre hors d’état de nuire.

-Ensuite, tu as raison, tous les territoires inexplorés ont été découverts. Ensuite, je pense que la manière dont nous percevons ses explorations sont ce qui les rend si uniques. Dans la situation immédiate, je considère la situation de Kumo comme en étant une à part entière. Il n’y a aucune certitude, des gens souffrant de part et d’autre. Réagir risque de causer des souffrances, l’absence de gestes aussi, mais pourtant, tout comme tu as eu de la misère à rester les bras croisés lors de ta mission, j’ai du mal à rester les bras croisés. Ensuite, ce n’est pas pour autant que je vais aveuglement me laisser manipuler par ce jeu.

Marquant une brève pause, il laissa ce court moment de silence planer pour qu’elle puisse respirer un peu.

-Il ne suffit que de changer les règles pour voir un constat différent, mais pour ce faire, il faut encore le réaliser et en avoir les moyens...

Laissant planer un flou, Raizen savait pertinemment ce qu’il disait et faisait. Les jeux de pouvoir étaient quelque chose qu’il avait vu, expérimenté et ressenti. Se faire manipuler était très facile surtout que l’être humain était très proactif. Il fallait donc penser en dehors du cadre pour briser la courbe d’infinité, à condition bien évidemment d’en comprendre le cadre, ses subtilités, mais aussi ses failles...

-Ensuite, si tu veux fonder une famille à Joheki, rien ne t’en empêche Hoshiyo...surtout si tu as rencontré quelqu’un qui t’intéresse...

Disant le tout sous un ton beaucoup plus calme et taquin, le Meikyû en avait suffisamment dit à son goût.

-Un peu comme il faudra reconnaître que l'empire représente une communauté et un peuple qui a le mérite d'être connu et accepté dans le Yuukan.

Disruption ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Historia [Hoshiyo] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 12:22




-Oui et justement je ne dis pas que vous ne devez rien faire, et moi non plus... c'était juste pour dire qu'il y avait d'autres solutions. Haussait-elle les épaules. Il lui semblait que le Meikyû avait très bien compris ce qu'elle voulait dire, mais l'inverse n'était pas forcément aussi vrai. Moi ce que je vois c'est que ce peuple, mon peuple; a eu une réaction surdimensionnée par rapport aux actes passés de Kumo et Iwa... ce n'est pas la justice, ça... Il n'aurait pas dû s'octroyer la la souveraineté de votre nation... ça ne fera qu'empirer les choses...

Hoshiyo était déçue d'avoir compris quelles étaient les ambitions de cet empereur tout en mettant de côté qu'il était en fait un criminel, ce qu'avant de rencontrer les Kumojin elle ne savait pas, ni même qu'il y avait un empereur à vrai dire. Et elle était aussi déçue d'y avoir participé sans s'être davantage informée; elle n'en était presque honteuse. Elle était un peu irréfléchie par moment et impulsive aussi mais pas jusqu'à commettre de telles bourdes.

Elle avait été aveuglée par sa colère et ce sentiment d'injustice qui avait développé sa rancœur envers les Kumojin. Elle estimait que, empire ou pas; les Hijin n'auraient dû rendre que la monnaie de leur pièce à ceux qui avaient blessé la nation du feu... mais il en était autrement, et c'était maintenant irréversible. Elle comprenait que les agissements de l'empereur étaient... néfastes et qu'au final il ne serait que le catalyseur de tous les courroux...

-Bah de toute façon, toi et Sazuka avez prévu plusieurs plans... Ce n'était pas une question, elle avait été présente lors de l'allocution de la brune, elle avait aussi écouté Raizen et les autres. C'était un plan ambitieux dont la réussite ne dépendait que d'eux, de ce qu'ils avaient à offrir; mais aussi et malheureusement du bon sens de leurs interlocuteurs; car il n'était pas rare que le shinobi ait un bon jugement... Hein ?! Oh non... non non... personne m'intéresse. Dit-elle en croisant les bras devant elle dans un mélange de toussotement et de rires nerveux. On n'est vraiment pas là pour ça... Rigola-t-elle toujours aussi nerveusement.

Mais la réalité était différente, en effet Hoshiyo avait repéré et ce depuis sa rencontre avec les Kumojin ayant quitté Kumo; ce garçon à la peau mâte et aux cheveux d'argent qu'elle trouvait et de loin le plus beau et le plus intelligent de tous. Bien sûr, elle ne savait pas encore qu'ils descendaient tous probablement de la même famille, ce qui la freinerait irrémédiablement...




_________________
Historia [Hoshiyo] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Historia [Hoshiyo] Empty
Dim 26 Jan 2020 - 4:25

Arquant un sourcil, il ne comprenait pas vraiment de quel endroit venait cette soudaine gêne. Avait-il malgré lui touché un sujet sensible ? Étant curieux, mais sachant pertinemment que ce n’était pas forcément quelque chose sur lequel il allait pouvoir en savoir davantage, il se contenta d’un bref sourire. Dans sa simplicité, Hoshiyo avait un charme. Quiconque était cette heureuse personne serait forcément choyé par son côté plutôt unique et simple.

Se surprenant ainsi à se demander si la personne faisait partie du groupe ou était un citoyen de Joheki, les possibilités étaient multiples sauf à l’intérieur du groupe. Ne sachant pas vraiment son orientation sexuelle, disons que le Fukkatsu n’était pas constitué des gens les plus libres.

D’un côté, il y avait Anzu qui était plutôt en phase de découverte de sa personne et de son corps. D’un autre, il y avait Umeka dont il ne connaissait pas l’orientation. Au même titre, Sazuka était une possibilité, mais elle était indirectement prise par Raizen, ou pas. Finalement, il y avait Itagami qui était assez particulière en son genre. Semblant jouer sur les deux genres, pour une raison qui lui était inconnue, il ne les voyait pas vraiment ensemble.

Finalement, Kyohei et le Kazejin étaient deux possibilités qui se tenaient bien qu’il n’était pas forcément certain qu’ils soient suffisamment proches pour qu’il y ait quoi que ce soit.

Bien que le métier de policier et détective étaient dans son passé, il devait avouer que faire le profilage de certaines personnes était tout de même quelque chose qu’il avait suffisamment aimé pour le refaire dans sa réalité.

-Certaines choses sont imprévues Hoshiyo. Par moment, il ne suffit que d’une brève conversation pour créer un lien intense avec quelqu’un et le reste n’est qu’histoire...

Ayant soudainement un souvenir de sa rencontre avec Kaya, il se contenta d’un bref sourire tandis qu’il se remémorait le moment électrique qu’ils avaient vécu. Comme quoi, même dans des circonstances plus ou moins formelles, tout pouvait se produire.

-Je te laisse Hoshiyo. Essaye de te reposer un peu, on aura un entrainement très bientôt avec Sharkan, j’espère que vous serez prêt.

Sur ce, le Meikyû la salua d’un bref geste et s’éclipsa .

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

Historia [Hoshiyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart
Sauter vers: