Soutenez le forum !
1234
Partagez

Jusqu'à leur source | Hanae

Inazuma Renjirō
Inazuma Renjirō

Jusqu'à leur source | Hanae Empty
Ven 22 Nov 2019 - 15:55
Teikoku avait infligé une défaite on ne peut plus amère à notre nation. Je n'étais pas le seul à avoir perdu quelque chose à cause de ça ; il me suffisant de déambuler rue par rue pour constater le désespoir des habitants. Qu'allons-nous devenir ? C'était peut-être la plus grande interrogation qu'ils se posaient à l'heure actuelle. Une interrogation on ne peut plus justifiée, mais une interrogation à laquelle je comptais répondre par les actes. Certes, Kumo a commis des erreurs que je ne cautionne en aucun point, quand-bien même je suis un patriote convaincu. Mais nous n'avons pas tous à pâtir de cela. Ces pauvres villageois n'avaient rien demandé, et c'est pour eux que je compte bien libérer mon village de cette oppression continue.

Pour autant, je ne cherche pas à prolonger le cycle de la haine. J'y apporterai une réponse définitive avec mes camarades pour que plus jamais nous n'aurons à subir de telles choses. Mais pour l'heure, mes pensées demeurent ailleurs ; cigarette allumée à la bouche, je me dirigeais vers un cri étouffé par la peur. Qu'étais-ce encore ? Les mains dans les poches, d'un pas lent et las mais d'une volonté d'aider certaine, je me dirigeais vers cet appel. Il me suffisait de traverser un dédales de bâtiments en ruines pour y arriver, avant de constater qu'il s'agissait de la boulangère de cette rue. Et quelle bonne boulangerie qu'il s'agissait ! Mais c'était là le cadet de mes soucis, et il y avait plus important à résoudre alors qu'elle me parlait à vive voix.

▬ Ma fille, je vous en prie ! Elle a été enlevée par des malandrins à quelques pas d'ici ! criait-elle en indiquant la direction du doigt

▬ Je m'en occupe, dis-je d'une voix à moitié endormie.

Il n'en fallait pas plus pour me détourner vers la direction indiquée, tirant une latte au passage, avant de m'y diriger rapidement. J'avais beau être fainéant de nature, il n'y avait guère de temps à perdre lorsqu'il s'agissait de secourir une personne en danger. Peut-être n'étais-ce que des petites frappes, mais la vie d'une personne demeure en jeu...

... et une pensée bien précise me hantait à ce moment-là.

Je n'ai pas été en mesure de vous protéger... pardonnez-moi.

Non, cela ne se reproduira pas. Je ne veux pas laisser quelqu'un souffrir comme j'ai souffert. J'arrivais en conséquence rapidement sur les lieux décrits par la dame, avant d'apercevoir une jeune adolescente prise à partie par une ribambelle de bandits, tâchée de toutes parts de sang. Ceux-là ne perdaient rien pour attendre : il n'y avait rien de plus lâche que de s'en prendre à plusieurs à une personne innocente et sans défense. Je comptais bien leur faire comprendre la mesure de leurs erreurs.

▬ On ne vous a jamais appris comment ces choses-là se terminent, les génies ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7714-nous-sommes-la-resistance-inazuma-renjiro-terminee#64818
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Jusqu'à leur source | Hanae Empty
Sam 23 Nov 2019 - 9:58
Le retour à Kumo est difficile pour Hanae. D'être dans ce village qu'elle chérit, et d'avoir retrouvé Tsuna et Yahiko, ce sont deux choses qui lui font le plus grand bien et énormément plaisir, pourtant, la situation du village la préoccupe grandement. Si le Teikoku ne semble pas faire subir de traitements injustes aux villageois, c'est plutôt la rancune de ces derniers qui lui fait peur. Étant d'un naturel pacifiste, la jeune femme détesterait voire une rébellion se mettre en place pour de vrai. Pourtant, tout tend à cette éventualité, et la Sendai se dit qu'il est plus que temps pour elle d'agir. Dans son logement temporaire, fourni par le village le temps de trouver son propre chez elle, elle passe le plus clair de son temps à réfléchir à la suite. Son idée est toujours de mettre fin aux guerres, mais seule, elle n'y parviendra pas. Quand bien même ses deux amis l'aideraient, cela ne suffira pas à unifier tout un continent. Et d'un autre côté, que fera-t-elle si une nouvelle guerre éclate au sein du village ? Il lui est impossible de se battre contre les siens, ça, c'est une certitude. Par ailleurs, il lui est aussi impossible d'envisager de ne pas agir, et de laisser mourir des innocents.

"Tss, si nous en arrivons là et que les mots ne suffisent pas à calmer la foule, je devrai choisir un camp... Je n'aime pas du tout cette idée."

La rougeoyante a eu une bonne impression lorsqu'elle a rencontré la régente de Kumo, et n'aimerait pas avoir à l'affronter, pourtant, si rébellion il y a, sa lame ne pourra se tourner que dans ce sens. De par son credo, elle ferait en sorte de ne tuer personne, mais la protection du village et l'aide de son peuple reste malheureusement sa première priorité. Enfin, avant d'en arriver là, elle devra déjà tout tenter pour faire changer d'avis aux rebelles. C'est donc dans un but de prospection que la jolie rouquine déambule dans les rues, tout de noir vêtue. Mais elle n'a pas vraiment le temps de trouver de personnes à déranger avec ses idéaux qu'elle entend déjà des cris. Une jeune fille semble en danger, et quelle qu'en soit la raison, elle ne peut rester sans agir. D'un seul coup, la rubiconde bondit sur le premier toit à proximité, et se dirige vers les sons. De son perchoir, elle voit dans une ruelle un groupe d'homme tentant d'obtenir quelque chose d'une fille qui n'a rien demandé. Qu'il s'agisse de violence physique ou pire, cela n'intéresse pas la sauvage, qui refuse de voir cette personne subir ne serait-ce qu'une infime partie de ce qu'elle a elle-même subi. Elle ne remarque pas non plus l'autre homme, séparé du groupe, qui semble intervenir pour aider. D'un mûdra, elle active un sceau qui laisse apparaître son arme, Saiki no Tsurugi, et se jette sur le groupe. En atteignant le sol, elle tombe en réalité sur trois des idiots pervers, les faisant tomber par la même occasion. Celui qui tenait la jeune fille la relâche sous le coup de la surprise, l'arrivée de deux personnes devant être inattendue pour eux, et elle l'attrape délicatement pour venir la mettre derrière elle. Sa lame en main, elle pointe les porcs:

"Je vous laisser trois secondes pour quitter cette rue, sinon je peux vous assurer que vous ne pourrez plus poser vos bras sur quiconque."

Sa voix est dénuée de toute bonté, le ton est net, et à cet instant, on ne peut pas dire qu'elle ait une belle voix, comme à son habitude, tant elle est effrayante. Bien entendu, elle ne compte pas les tuer, juste leur trancher les bras pour leur donner une leçon...



_________________
Jusqu'à leur source | Hanae P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Inazuma Renjirō
Inazuma Renjirō

Jusqu'à leur source | Hanae Empty
Sam 30 Mai 2020 - 9:58
▬ Mais c'est qui, ceux-là ? On les dégomme, ils ne sont qu'deux !

Et alors ? Le nombre aura beau être en votre faveur, ça ne changera rien pour vous. C'était vraiment des génies, en effet. La jeune fille désormais libérée par l'intervention de cette femme - dont je n'avais connaissance - il ne me restait plus qu'à neutraliser ces bougres qui, avec espérance, fonçaient armés de couteaux sur nous. Deux d'entres eux me firent rapidement face : je désarmais le premier d'un mouvement habile de mes mains, le neutralisant par la suite rapidement en le projetant contre un mur. Le second tentait d'en profiter pour me taillader ; je déviais sa lame du couteau fraîchement approprié, avant d'envoyer un revers de mon coude à sa tempe.

Le restant des troupes profitaient de leur proximité avec la rousse pour essayer de la prendre de court. Néanmoins, c'était du jeu d'enfant pour elle. Elle était douée, pour sûr ! Je m'étais tout de même réservé le droit d'intervenir, lançant le couteau en pleine épaule d'un bougre voulant la prendre en traître. En un rien de temps, ils n'étaient plus en capacité de se battre. Je me rapprochais par la suite de mon alliée du moment, soufflant une légère fumée de tabac de ma bouche sur le chemin. Passant un coup d'oeil à chaque personne dont elle s'était occupée, je lui fit une petite remarque.

▬ Dis donc, tu n'y es pas allée de main morte.

Mon regard se détourna aussitôt en arrière ; l'un d'eux tenta de se redresser, groggy. Je me rapprochais lentement de lui, m'abaissant à lui avant de le jauger du regard. De vraies petites frappes, comme je l'avais dit. Patientant un instant devant lui, le visage sérieux, il décida de prendre la parole, bien que fébrile.

▬ Z'allez l'payer quand l'patron apprendra ça !

Tiens donc, qu'est-ce que c'est intéressant. Trop intéressant pour ne pas vouloir en apprendre davantage.

▬ Qui est-il et où se trouve-t-il ? Je te conseille de me le dire rapidement. Entre elle et moi, c'est moi le gentil.

Il hésitait tout de même à répondre. Mon grand, je peux te garantir que tu ferais mieux de le faire, et rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7714-nous-sommes-la-resistance-inazuma-renjiro-terminee#64818
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Jusqu'à leur source | Hanae Empty
Dim 31 Mai 2020 - 11:24
L’homme que n’avait pas vu Hanae est un allié, apparemment. Alors que les trois pervers foncent sur la rubiconde, elle les repousse d’un coup de sa lame, qui fait couler le sang sans grande difficulté. Ils tombent de nouveau, effrayés, et la jeune femme se tourne alors vers l’autre personne, qui a, semble-t-il, géré le reste de la bande. Sans doute est-il aussi un humble citoyen Kumojin qui a voulu aider la jeune fille. Quoi que, vues ses capacités, il est probablement un shinobi tout comme elle. Se tournant vers la jeune fille, la Sendai lui adresse un sourire se voulant rassurant, alors que sa lame retourne dans le sceau où il siégeait quelques minutes auparavant.

« Tu peux rentrer chez toi sereinement, ils ne te feront pas de mal. »

Encore sous le choc, elle ne semble pas vouloir lâcher le bras de la Chûnin, qui décide donc de l’accompagner jusqu’à la sortie de la ruelle. La mère semble se trouver non loin et surgit alors pour la prendre dans ses bras, trop heureuse qu’il ne soit rien arrivé de grave à son enfant. Elle remercie les deux shinobis, puis part sans demander son reste. Après tout, quelle raison aurait-elle eu de rester aussi près de ce lieu qui doit désormais lui apparaître comme un cauchemar ? Suite à cela, la rougeoyante retourne auprès de l’inconnu qui semble interroger l’un des types, dont la réponse est la suivante :

« Si tu crois que je vais dire le nom du boss, tu te trompes enfoiré ! »

Le regard de la sauvage est mauvais, à l’égard du scélérat qui se trouve encore au sol. Ses camarades sont partis depuis bien longtemps, et il est seul désormais. Si tuer n’est pas dans les mœurs d’Hanae, elle n’a cependant aucun remord à faire croire qu’elle peut le faire. Elle insiste donc :

« Tu le protégerais au péril de ta vie ? Si tu ne nous donne pas son nom et l’endroit où le trouver, je peux t’assurer que je vais te faire énormément souffrir avant d’abréger ta vie. »

L’œil mauvais, un visage pouvant effrayer le plus vaillant des hommes, rien ne laisse supposer que la rubiconde ment, à un seul instant. Il est aisé pour elle de paraître sérieuse quant à ses menaces, car cette dernière déteste ce genre d’hommes qui peuvent aussi simplement menacer la vie de jeunes filles innocentes.

« S…Satori Mizuno. Notre repaire se trouve dans la taverne avec un drapeau pirate en guise d’enseigne, à deux rues d’ici… Me tuez pas s’il vous plaît ! »

D’un grand coup de pied dans le visage, elle l’envoie rejoindre le monde des songes, avant de se tourner vers l’autre sauveur du soir :

« Bonsoir, je m’appelle Hanae. Que diriez-vous d’aller nous occuper d’eux pour s’assurer qu’ils ne recommencent pas ? »

Elle ne fait pas spécialement confiance à cet homme, mais il a l’air d’avoir un bon fond, et dans le pire des cas, elle n’aura qu’à aussi lui apprendre la vie, s’il s’avère être différent de ce qu’il laisse paraître.



_________________
Jusqu'à leur source | Hanae P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Inazuma Renjirō
Inazuma Renjirō

Jusqu'à leur source | Hanae Empty
Mer 3 Juin 2020 - 14:17
Il me faisait légèrement sourire, même si ce type de mec me blasait pas mal. Pourquoi compliquer les choses quand tu peux faire simple ? Mec, t'as juste à me dire son nom et l'histoire et réglée. Là, tu risques gros, et pas qu'un peu. Surtout que de l'autre côté, t'en avais une qui ne s'était pas gênée de leur envoyer du bien plus lourd que moi. En parlant du loup, je l'entendais revenir vers moi après qu'elle ait raccompagnée la mioche. Et il n'en fallait pas plus pour qu'elle le menace suffisamment pour lui délier sa langue.

▬ S…Satori Mizuno. Notre repaire se trouve dans la taverne avec un drapeau pirate en guise d’enseigne, à deux rues d’ici… Me tuez pas s’il vous plaît !

Tu vois que ce n'était pas si compliqué que ça ? Et avec moi, tu aurais peut-être pu évité ce coup. Quoiqu'il en soit, j'avais ma réponse. Certes, l'objectif initial était atteint, mais j'avais vraiment pas envie qu'il y ait un risque que ça se réitère. D'autant plus, ils me dégoûtaient. Ils en avaient rien à faire de Kumo, profitant de la fin de la guerre pour s'en prendre à ses citoyens les plus démunis. Je pouvais garantir sur la tête de qui que ce soit que je comptais bien faire un malheur en les retrouvant. J'avais beau avoir un peu la flemme à l'origine, je comptais bien leur faire comprendre la chose.

Mon regard se détourna par la suite vers la fille aux cheveux de feu lorsqu'elle se présenta à moi. Honnêtement ? Je n'avais aucune crainte quant à elle, lui faisant confiance sur le moment. Elle avait loin d'avoir le profil d'une personne patibulaire, même si au contraire, ça pourrait jouer contre moi. Nos intérêts semblaient communs, ce qui ne m'étonna pas au vu de ce qui venait de se passer.

▬ Inazuma Renjirō. C'est ce que je comptais faire, ouais. Allons à cette taverne.

Je disais ça en toute insouciance, comme si je ne m'attendais à pas grand chose de pire que ces petites frappes, mais j'étais en réalité préparé à toute éventualité. Vu comment ils pouvaient être tordus, on sait jamais ce qu'ils étaient capables de faire. Je menais la marche vers la taverne ; une marche qui risque d'être assez courte, vu l'emplacement de celle-ci. Pour autant, j'en profitais pour faire un brin de causette. Qu'on ne me reproche pas cette fois d'être ennuyeux ! Je suis juste du genre taciturne, c'est tout.

▬ Je connais pas mal de visages ici, mais je n'ai jamais vu le tien. T'es originaire d'ici ?

Soit dit en passant, je me demandais si elle était un bon profil pour la résistance. Certes, elle semblait un peu introvertie sur les bords, mais ce n'est pas moi qui allait lui faire le reproche. De ce que j'ai cru voir, elle avait bon fond. Même si ça ne voulait pas dire - loin de là - qu'elle aurait pour philosophie celle de la résistance, ça en reste pas moins une bonne chose. Enfin, on verra ça plus tard ! On faisait face à la taverne et, après un bref regard vers Hanae, j'enfonçais la porte de celle-ci d'un coup de pied, écrasant par la suite ma cigarette contre le mur. Que le spectacle commence.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7714-nous-sommes-la-resistance-inazuma-renjiro-terminee#64818
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Jusqu'à leur source | Hanae Empty
Lun 8 Juin 2020 - 17:36
L’information obtenue par l’homme trop peu courageux, Hanae finit par se présenter à celui qui, au moins pour la soirée, sera son allié. Elle ne lui fait pas plus confiance que cela et ne compte pas faire ami-ami, cela dit, il a les mêmes intérêts qu’elle et doit donc être fiable au moins cette affaire de règlement de compte. Car en effet, la Sendai ne compte pas en rester là. Ce genre de tentatives répugnantes de kidnapping pour des intérêts forcément mauvais est ce qu’elle déteste le plus au monde. Son propre passé est sans doute une explication cohérente à cette rage qu’elle ressent, ayant elle-même été séquestrée et torturée durant deux années, pour la seule erreur d’avoir été un peu trop insouciante dans sa façon de vivre. Il existe des milliers d’hommes de ce genre, prêts à se servir d’enfants pour gagner de l’argent, en les esclavagisant ou pire encore.

Sur le chemin, celui qui s’est présenté sous le nom de Renjiro pose une question à la rubiconde, qui malgré la bulle dans laquelle elle commence à s’enfermer ne reste pas totalement hermétique aux propos de son coéquipier, dans cette quête de vengeance pour une enfant inconnue. La question est assez légitime, mais la Chûnin n’a sans doute pas de réponse convaincante à donner au blond. Elle est là depuis longtemps, mais n’a encore rien fait de spécialement remarquable, que ce soit avant ou après sa désertion, suite à l’arrivée du Teikoku :

« J’habite Kumo depuis environ cinq années, je suis une Chûnin qui n’a rien fait qui puisse mettre mon nom en avant. »

Sans parler de sa période où elle a visité les terres du pays de l’Eau, période durant laquelle elle a obtenu un pouvoir supplémentaire non négligeable, la rouquine donne une réponse à la question qui évitera que l’Inazuma en pose d’autres. Étaler sa vie devant un inconnu n’est pas ce qu’elle préfère faire. Finalement, l’enseigne est visible, malgré la nuit sombre, et le duo parvient jusqu’à l’entrée, que le mâle défonce sans prévenir. Faisant rouler ses yeux de dépit, ayant pourtant l’habitude des hommes bourrins, elle entre dans la taverne, sous les yeux interloqués des occupants, qui ont cessé toutes leurs activités. D’une voix claire, et presque mielleuse, elle lance à l’assemblée :

« Je cherche Satori Mizuno pour l’enfermer là où il ne pourra plus faire de mal à quiconque. Toute personne qui se mettra sur mon chemin sera considérée comme criminelle, et en subira les conséquences. »

Les regards des badauds ne sont pas accueillants, et aucun n’a l’air effrayé par la menace, si bien que sur la quarantaine de personnes présentes dans ce bar de fortune, plus de la moitié se lève. Les plus faibles sans doute. Les plus intimidants – même si aucun ne fait peur à la jeune femme – restent assis, un sourire assuré aux lèvres, laissant les sous-fifres attaquer. La Sendai soupire alors : la baston est inévitable, finalement.




_________________
Jusqu'à leur source | Hanae P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

Jusqu'à leur source | Hanae

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: