Soutenez le forum !
1234
Partagez

Têtes dures [Jiki Masami]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Sam 23 Nov 2019 - 11:55
Se sentir plus fort était une impression parfaitement sujette au contexte et tout à fait subjective. Par rapport à qui, par rapport à quoi ? A une version de soi-même ? Tout ne dépendait-il que de densité et de mémoire musculaires ? Tandis qu’un appendice de roche, sous forme de main, se refermait sous ses yeux en ressortant du sol, Yanosa se mettait de plus en plus à en douter. Il était rentré depuis peu de son petit périple dans l’ouest, et de la confrontation avec sa famille ou de son entraînement physique intensif dans les montagnes, il n’aurait su dire lequel avait joué le plus grand rôle dans ce sentiment qu’il ressentait à présent. Il y a quelques mois, il l’aurait volontiers associé à une expression de toute puissance, mais il savait à présent à quoi s’en tenir. La toute puissance n’existait pas, et ce même quand l’image d’un antique démon primordial lui assaillait momentanément l’esprit. Tout était finalement réductible à différents niveaux de contrôle, et l’enjeu principal était ancré là, au coeur des nœuds de pouvoir, dans la reconnaissance de sa position dans la chaîne et des possibilités et opportunités auxquelles cette position donnait droit. La reconnaissance de ce qui pouvait être sous son contrôle et de ce qui ne pouvait pas l’être.

D’un bond, L’Oterashi se redressa du rocher sur lequel il s’était assis et toisa les toits du village depuis son promontoire des Hauts Plateaux. Le fourmillement d’activité qu’il percevait en contrebas avait quelque chos de rassurant, mais faisait office de rappel du devoir qui lui revenait. Un devoir qu’il partageait avec tous les shinobis d’Iwa, du simple Genin au Jûnin d’élite à la tête d’une section spéciale, mais qui devenait plus délicat à appréhender à mesure que son esprit et ses facultés s’affûtaient. Un paradoxe, léger mais bien tangible, s’était créé entre ce qu’il savait pouvoir faire et les mission qui lui étaient attribuées, et Yanosa devait continuer à ronger son frein le temps que le Commandement remarque son nom au détour d’un rapport pour que cela change. Ce qui ne l’empêchait pas, à l’image de ce qu’il allait entreprendre ce jour-là, de nouer toujours davantage de liens et de se créer des connections avec le plus grand panel possible de shinobi du village.

Il percevait désormais ce dernier comme une extension de son propre corps, et ses habitants comme autant de cellules et d’organes, ce qui rendait la tâche pour lui à la fois tout à fait naturelle mais aussi complètement impersonnelle. Comme quelqu’un qui chercherait à se connaître, en quête de sa personnalité propre, l’Oterashi composait et assemblait petit à petit la fresque aux multiples facette de son cocon, où se conjuguaient pêle-mêle l’ambition philanthrope d’Ashitaka, le courage indécis de Musashi, le pragmatisme froid d’Etana, la ferme candeur d’Aimi ou encore le sens de l’honneur incisif de Hisa. Chacun d’eux était une partie d’un tout, un tout que le Tellurique se sentait de plus en plus apte à percevoir dans son intégralité, avec tout ce qu’il revêtait de complexité. Il était la terre, il était la roche. Il était Iwa. Quelques grandes foulées plus tard sur les toits qu’il avait observé, il rejoignit le centre et l’Académie Hashira, désormais totalement remise à neuf. Il entra dans le bâtiment, comme si il y avait été chez lui, saluant sobrement quelques connaissances au passage et se dirigea vers le tableau d’affichage du grand hall.

Il y scruta les derniers messages et autres annonces, à la fois pour vérifier qu’aucun ne lui était destiné, mais aussi pour se tenir au courant et déduire certaines informations à partir de ces morceaux de communications publiques. L’exercice était intéressant, et permettait à Yanosa de s’extrapoler la vie courante de nombre de ses camarades. L’exercice était également prenant, si prenant que lorsque le Genin se retourna vivement pour se détourner du tableau, son premier pas le mena droit dans le buste d’une autre personne. Il sentit la carrure assez menue de l’individu se heurter à lui, tandis qu’il étendait les bras pour retenir la jeune fille qu’il venait de percuter.

« Oh. Navré, je n’ai pas fait attention. »

Il détailla un instant son regard, son teint. Il l’avait déjà croisée, pour sûr, mais ne lui avait jamais adressé la parole auparavant.

« Est-ce que par hasard je peux t’assister pour quoi que ce soit ?… Tu n’es plus aspirante, je me trompe ? Moi c’est Yanosa. Toujours Genin, malgré mon âge. »

Il lui tendit la main. La jeune fille était visiblement de bien des années sa cadette, mais il tenait à montrer son respect pour les individus qui, comme elle, apprenaient si tôt dans leur vie à dispenser la mort… tout en se préparant à la recevoir au moindre faux pas.


@Jiki Masami
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Jeu 5 Déc 2019 - 18:15


La perception de la force n'était qu'une suite d'impressions et de circonstances. Il suffisait d'être malade, blessé ou si contraire avoir la chance de posséder la faille de son adversaire pour air tout bascule. Quelque soit son métier ou sa tâche, on apprenait en permanence, et il y avait toujours quelqu'un de plus fort que soi dans le monde. L'univers des shinobis était encore plus parlant pour ce genre de choses, d'une violence extrême, tout le monde s'entraînait pour devenir plus fort, pour pouvoir tuer toujours mieux, et la Jiki n'en était certainement pas étrangère. Elle avait appris que dans la vie, le fort survie et le faible avait de l'espoir. Il fallait arracher à main nue sa chance et son destin, car personne n'allait aider à ce propos. Si jamais elle était présente malgré son passé, cela devait bien être parce qu'elle devait avoir une certaine utilité. Masami n'attendait rien de spéciale et elle avait assez de courage ou et de folie pour débarquer de force dans le bon bureau ou autre. Elle avait de quoi se faire remarquer. Elle n'était pas du genre à passer inaperçue en général.

Jiki Masami • « Hé.... Hey ! Mais regarde où tu vas ! »

S'exclama alors la châtaigne lorsque le grand dadet lui rentra dedans sans trop faire attention à elle visiblement. La jeune fille était en effet assez frêle, menue, sans doute par manque d'une enfance heureuse. Elle fit tout de même assez surprise de sentir que cet homme cherchait à la retenir, elle n'aurait même pas fait un petit geste pour quelqu'un d'autre. Elle s'écarta immédiatement de lui, comme un réflexe de survie en vérifiant les alentours. Ce n'était pas un piège visiblement. Ce qui était possible de remarquer, c'était tout de même une musculature développée pour quelqu'un de sa carrure et de son âge. Cela voulait sans doute dire qu'elle était entraînée pour le combat au corps à corps. Masami portait un bandeau d'Iwa à sa cuisse comme preuve s'il en était besoin de son appartenance. Elle semblait avoir des vêtements assez simple et peu chères, même si son matériel ninja visible comme des sacoches étaient elles de bonnes qualités.

Jiki Masami • « Ben oui ! J'ai vu ça moi ! »

Dit alors la jeune fille en posant ses poings contre ses hanches en se penchant légèrement vers lui, sans doute pour un meilleur appuie de ses dires malgré sa taille. Elle avait plongé ses grands yeux bleus dans les siens, le teint plutôt pâle. Masami ne faisait pas trop attention aux autres, sauf ceux qui risquaient de devenir importants ou récurrents dans sa vie, et ce type n'en faisait pour le moment pas parti.

Jiki Masami • « Heuuu ben ... Pour tout dire ... Je m'ennuie un peu. Je n'ai pas de mission ni d'entraînement, alors je n'ai rien à faire de particulier. Ha bah non, cela fait quelques mois que j'ai fini l'Académie, c'était trop facile ! J'ai fait ça en une grosse année hahahaha ! Je suis une genin comme toi maintenant, dans l'équipe d'Ashitaka et de Doudini, un autre genin pacifique. Un peu chelou ... Mais bon, il est sympa. Ah hmmmm je m'appelle Masami ! Jiki Masami ! »

Finit alors la jeune kunoichi par se présenter tout de même vu qu'il l'avait fait. Ce n'était pas parce-qu'elle avait eu une enfance très particulière qu'elle ne connaissait pas quelques trucs de bien séance, et cela en faisait partie.

Jiki Masami • « Toujours Genin ? Ça veut dire que tu voudrais devenir chunin ? Doudini aussi c'est un vieux, et il est toujours Genin ! Alors tu vois, tu n'es pas tout seul. Enfin, on s'en fiche de ça. »

Masami observa la main tendue avec circonspection un moment, ce n'était pas naturel pour elle, et la jeune fille vérifia qu'il n'y avait pas de sceau de fuinjutsu ou un autre piège du genre. Ce n'était pas parce-qu'elle était parano, c'était surtout parce-qu'elle pratiquait ce genre de plan. Après s'être assuré qu'il n'y avait rien de particulier, elle se décida à serrer la main d'une manière assez maladroite. Masami avait commencé à apprendre à utiliser son pouvoir extrêmement tôt de gré ou de force d'ailleurs, à cause de mauvaises circonstances.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 0:15
La jeune adolescente, à y regarder plus attentivement, était plutôt musculeuse. Physionomiste, Yanosa finit par reconnaître les lignes et les marques qui témoignaient d’une constitution fine et solide, qui expliquait peut-être en partie le mouvement de recul de la kunoichi en herbe, bien assez capable de s’occuper de son propre équilibre sans avoir besoin de son aide. Cela ne lu ressemblait pas de foncer ainsi dans une personne par négligence, aussi l’Oterashi se sentait-il plus gêné par sa propre inattention que par l’éventuelle douleur qu’il avait causé. Mais en lieux et place d’une douleur, ce fut plutôt un expression de colère, quoi que très passagère, à la quelle il eut droit. Légitime, pensa-t-il.

Ce qui aurait alors pu se conclure en un simple échange de banalités et d’explications confuses et maladroites se transforma pour Yanosa en une mise en réseau assez instructive lorsque, affirmant haut et fort sa qualité de Genin, la dénommée Masami en vint à mentionner le nom des shinobis avec qui elle faisait équipe. Ashitaka. Le Borukan, très expérimenté, avec lequel il était parti en mission. Un Juunin aux aspirations pragmatiques presque trop nobles. En entendant son nom, le guerrier rouge haussa sensiblement les sourcils, surpris de façon relativement agréable.

« Ah, tu es donc l’une des élèves d’Ashitaka senpai.C’est un homme bien. Un excellent shinobi. Je gage que tu apprends beaucoup à ses côtés. Et si il y a bien un chef d’équipe qui ne laisserai jamais tomber ses coéquipiers, c’est bien lui... »

La jeune Jiki, qui avait également fini par se présenter, serra finalement la main tendue de l’Oterashi, donnant une énergie un peu étrange à son geste qui fit flotter une gêne éphémère entre les deux ninjas. Une Jiki, songea Yanosa. Les membres de ce clan, avait-il entendu dire, maîtrisait une forme de magnétisme, d’attraction-répulsion, jamas vu ailleurs que dans leurs lignées. Toujours plein d’un appétit insatiable pour les savoirs en tout genre, l’Oterashi se jura intérieurement d’approfondir le sujet.

« Oui, devenir Chuunin est la prochaine étape pour moi et… Comment dire. Disons que je l’ai déjà été quelques semaines, autrefois et… il me tarde de mener à nouveau une équipe au front. C’est beaucoup de responsabilités, mais c’est aussi la voie à emprunter pour forcer le changement, et défendre ce qui doit l’être au mieux de ses capacités. »

Yanosa se projetait sans cesse dans ce futur, qu’il jugeait à la fois inexorable et affreusement incertain, à la limite d’en devenir obsédé. Il ne pouvait pas faiblir, pas maintenant, pas alors qu’il avait commencé à regagner la confiance du Commandement, et que ses efforts quotidiens commençaient à payer leurs dividendes. Sa concentration devait rester totale, sa détermination sans faille.

« Masami, alors. Enchanté. Dis-moi si je me trompe mais, les membres de ton clan, et toi aussi j’imagine, vous pouvez manipuler le magnétisme ? Je n’ai eu que quelques échos de ce pouvoir, il y a longtemps. Si ça ne te dérange pas, peut-être… que je pourra te sauver de ton ennui ? Tu me ferais une démonstration au terrain d’entraînement d’à côté ? Demanda-t-il en pointant du pouce le terrain le plus proche à l’extérieur. Une démonstration interactive bien sûr… Je ne vais pas te laisser t’assoupir. »

Attendant l’hypothétique approbation de la jeune adolescente, Yanosa prit les devants pour se diriger vers la sortie menant au terrain sec et terreux. Alors qu’ils approchaient du centre de la zone plane et ouverte, le guerrier tellurique reprit la parole.

« Dis-moi, les Jiki… ils ne sont pas natifs de Tsuchi, si ? Pardonne mon ignorance. Couplée à ma curiosité, elle peut devenir très envahissante. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Lun 16 Déc 2019 - 9:25

Jiki Masami • « Heuuu ... Ouais ... Je suis l'élève de Ashitaka, il est si connu que ça ? Ben en tôt cas, tu as l'air de bien l'aimer, moi je le connais que peu encore. Tu veux échanger de prof si tu es si fan que ça ? En tout cas, il m'a déjà balancé un dragon de lave sans la gueule, c'était marrant. J'étais un peu brûlée, mais j'ai appris qu'il fait une autre forme de défense à mon répertoire. »

Expliqua et proposa la Jiki à cet homme qui semblait vraiment apprécié son sensei et chef d'équipe. Si elle pensait tomber sur quelqu'un comme lui. Finalement, l'Ashitaka devait avoir plein de qualités alors, mais bon, elle ne comptait sur personne pour survivre. Si jamais elle devait être isolée un jour, avec ou sans Ashitaka, elle ferait ce qu'il faut. Elle se moquait éperdument de devenir chef d'équipe, un chunin ou même un jonin, mais elle nota le besoin de ce titre. Ne pas abandonner son équipe, encore un truc tordu ! Bon d'accord, Masami n'était pas prête du tout à cela, et ça se voyait.

Jiki Masami • « Mais ... C'est plus simple de suivre les ordres que de les donner, alors pourquoi chercher à être chunin ? Enfin je dis ça, mais quand on est sans Ashitaka, c'est moi qui dirige l'équipe. Doudini, il n'en a pas trop envie visiblement. Forcer le changement ? Quel genre de changement ? »

Au niveau de défendre ce qui doit l'être, s'il parlait de sa propre vie, elle le faisait fort bien sans tout cela. L'adolescente ne pouvait imaginer défendre autre chose, et encore moins des valeurs. Totalement nombriliste et revendiquée, elle avait bien remarqué que cela semblait être important pour ce Yanosa de prendre ce titre qu'elle se moquait éperdument. Elle était davantage curieuse des raisons pour comprendre que demandeuse ou quémandeuse. La châtaigne plissa les yeux lorsque le type en face d'elle mentionna son clan, c'était extrêmement rare que son nom de famille soit connu. Généralement, il était plutôt passe partout. Un peu troublée, elle commença à lui répondre.

Jiki Masami • « Heuuu ... Ouais c'est ça ... Le magnétisme ou plutôt les charges magnétiques, mais comment tu connais mon clan ? À part vu de loin, je n'ai jamais rencontré quelqu'un de mon clan à part mes géniteurs. Une démonstration ? Heuuu ... Bha ... Ok, si tu veux. »

Déclara alors Masami en haussant les épaules. Elle avait dans l'idée de lui montrer la base sans trop en dire non plus. C'était déjà pas mal du tout de montrer ses capacités si spéciales et rares.

Jiki Masami • « Une démonstration interactive ? Tu veux que je t'attaque avec mes pouvoirs ? remarque ... Ça pourrait être marrant. »

Dit alors la châtaigne vraiment amusée de l'idée, surtout qu'elle ne faisait qu'appliquer les méthodes d'entraînement de son sensei dont il était un admirateur. Les mains dans les poches, elle le suivit jusqu'au terrain d'entraînement en regardant autour d'elle comme si elle guettait quelque chose en particulier. De plus en plus perplexe, Masami entendit que son clan viendrait de Tsuhi no Kuni. Elle semblait être ébahis un bref instant avant de secouer sa tête comme pour chasser l'étrange regard qu'elle devait avoir sur le moment.

Jiki Masami • « Hé bien ... j'en sais trop rien, je n'ai jamais eu de famille ou quiconque autour de moi de toute façon, mais s'ils viennent de là-bas, je devrait peut-être enquêter ... Pour voir. Je suis née en prison, enfin ... Dans ... La prison pour tout dire. Alors je n'ai guère eu le loisir de connaître ma famille. J'ai été davantage éduquée par les prisonniers ou certains mâtons sympas ... Ou qui s'ennuyait peut-être ! »

En y repensant, la jeune fille ne comprenait pas trop pourquoi ces gens perdaient son temps à lui apprendre des choses comme cela. Quel pouvait être leurs intérêts ? Que la Jiki se sente redevable ? Ben c'était raté !

Jiki Masami • « Donc ... Tu veux que je t'attaque pour que tu comprennes mes pouvoirs c'est ça ? Tu es prêt ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 15:00
Entendre la jeune Masami faire état du caractère impitoyable de l’entraînement imposé par Ashitaka arracha un léger sourire aux coins des lèvres de l’Oterashi. Envoyez des dragons de lave sur ses élèves : voilà qui les endurcirait assurément, à tout point de vue. Chaque shinobi était différent, disposait d’un potentiel bien spécifique et de pouvoirs qui pouvaient l’être tout autant, mais le devoir de tous demeurait le même : être paré à toutes les situations, et être capable de faire peser toutes leurs compétences dans la balance lors d’un combat. Nul doute qu’en réagissant de la sorte, Masami avait toutes les chances de devenir une remarquable kunoichi, et c’était justement en partie pour savoir quel genre de guerrière elle était susceptible de devenir que Yanosa désirait contempler l’étendue de ses talents. En route pour le terrain d’entraînement à l’arrière, une autre réflexion de la Jiki fit davantage froncer les sourcils à Yanosa, qui pouvait comprendre le point de vue de la jeune fille mais n’en demeurait pas moins perplexe quant à son manque d’intérêt ou de reconnaissance pour le grade de Chûnin. Un manque à mettre sur le dos de l’âge ?

« Oh, ça oui, suivre les ordres est infiniment plus simple c’est certain. Mais que ferais-tu si tu recevais des ordres qui te paraissaient absolument absurdes par rapport à la situation que tu avais sous les yeux ? Tu les remettrais en cause ? Tu les suivrais aveuglément, ou peut-être, perdrais-tu un temps précieux à questionner leur bien fondé ? Et que finirais-tu par penser si, d’aventure, tu te retrouvais plusieurs fois dans cette situation.. N’aurais-tu pas envie d’être celle qui donne les ordres, pour être sûre qu’ils soient les plus pertinents possibles ?

C’est de ce changement, entre autres choses, auquel je faisais allusion. Il y a beaucoup d’excellents Chûnin, Jûnin, membres d’unités spéciales à Iwa. Mais il existe aussi, malheureusement, beaucoup de petits chefs qui passent entre les gouttes, qui n’obtiennent que des résultats très moyens, et avec des méthodes souvent discutables ou inefficaces. Quand tu prends sur toi la responsabilité de donner des ordres, tu as sur tes épaules le poids de nombreuses vies… mais si tu utilise ton meilleur jugement, alors tu seras aussi responsable du succès de ton équipe, et de la sécurité qu’elle aura apporté au village et au pays.
 »

Un laïus sûrement un peu dense à digérer pour une adolescente, mais il n’était jamais vraiment trop tôt, selon l’Oterashi, pour entendre certaines choses, surtout dans leur corps de métier. Après tout, certains prodiges, plus jeunes encore que cette Masami, dispensaient déjà la mort au-delà des frontières et prenaient des décisions sur le terrain qui pouvaient faire basculer l’équilibre des forces. Des individus vraiment remarquables, que le guerrier rouge ne pouvait qu’admirer et respecter.

« Oh, c’est vrai ? Je n’avais pas réalisé que les membres de ton clan étaient si rares… A vrai dire, je ne connais votre nom et la nature de vos pouvoirs que parce que j’ai du passer à peu près l’équivalent d’une année entière à potasser tous les livres de l’académie, tu es la première Jiki que je rencontre.. »

Le duo arriva bientôt au centre du terrain d’entraînement choisi par le Tellurique, qui n’en finissait pas d’essayer de décrypter ce qui pouvait se passer dans la tête de la jeune kunoichi. A mesure qu’il lui avait posé des questions sur elle et son clan, il avait eu l’impression de créer davantage de mystères dans sa propre tête plutôt qu’éveiller quelques réponses à ses questions. Mais, bien vite, il comprit bien mieux la raison de cette confusion, et ce fut même à son tour de marquer un temps d’arrêt et, sans doute, d’afficher sa surprise lorsque Masami lui parla de ses origines.

« Tu… Attends, tu viens de Wasure ? Tu y es née ? Merde, celle-là je m’y attendais pas. Pardonne-moi, je n’avais pas imaginé que ton enfance ait pu être si difficile. Je comprends un peu mieux, maintenant... »

Un grand mystère venait de s’abattre dans le puzzle mental que l’Oterashi avait constitué sur la personne de Masami, mais il avait cela pour lui qu’il expliquait malgré tout certaines choses, comme les liens inexistants entre elle et son clan et son caractère à priori très brut de décoffrage. Une personne singulière, à tout point de vue.

« … M’attaquer ? Et bien, oui, je t’en prie, fais à ton aise. Mais je t’avertis : je me défendrai… et je contre-attaquerai, donc concentre toi bien. Je veux voir comment peuvent s’enchaîner tes techniques… Et, une dernière chose : ne te retiens surtout pas. Ce serait une précaution totalement inutile. »

Yanosa fléchit alors les jambes, adoptant une position de combat de corps-à-corps classique, en dépit de la dizaine de mètres qui le séparait de la Jiki. Plissant les yeux, il se concentra pour étudier de près le fonctionnement de ce pouvoir lié au magnétisme.


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Ven 27 Déc 2019 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 12:56
Masami ne se plaignait pas vraiment, cela restait dans la même ligne en moins pervers que les entraînements ou exercices effectués à Wasure no Kuni. Le fait que son maître l'attaque ainsi n'était fait que pour montrer sa faiblesse. Il fallait qu'elle développe toujours et plus encore de ses capacités, c'était ainsi que l'on survivait. La jeune fille n'était pas de ceux qui préféraient cacher ses pouvoirs à tout le monde afin de se protéger. Quelques démonstrations n'étaient pas suffisantes pour réussir à suivre son style où chaque attaque s'imbriquait l'une dans l'autre. Elle se contenta en tout cas de hausser les épaules lorsque Yanosa parlait de suivre les ordres et de l’intérêt d’être gradé.

Jiki Masami • « L’important est de suivre les ordres, même si j’ai la force, l’intérêt et la possibilité de faire ce qu’il faut, j’imagine que je pourrais aller à l’inverse des ordres donnés. Je ne suis pas du genre à discuter cent sept ans, quand il faut faire quelque chose peu importe quoi, il faut le faire. »

Masami n’était pas très morale, il fallait dire vu où elle était née et avait vécu, il y avait de quoi. Elle se fichait s’il fallait tuer un enfant, pousser quelqu’un des escaliers, elle était assez pratique au final.

Jiki Masami • « J’imagine que si mes coéquipiers s’avèrent peu efficace ou stupide, il faudrait que je les ignore pour agir comme je veux, ou tout faire seule. Cela ne me fait pas peur du tout. J’imagine qu’au bout d’un moment, la direction prendrait des mesures pour me placer au bon endroit, à la bonne place.

Quoi qu’il en soit, cela m’étonnerait que le village d’Iwa donne un titre de chef de groupe à une ancienne prisonnière de Wasure. Après, si j’ai envie de donner des ordres à d’autres, ça m’est égal. Je ferais ce que j’estime être le mieux pour moi.
»


La châtaigne était assez simple au final, seul comptait sa petite personne, alors pourquoi se préoccuper du reste ? Si jamais elle accomplissait les missions, c’était uniquement pour ne pas avoir de problème avec les autorités. Le sort de pauvres gens capables de payer une intervention de shinobis, grand bien leur fasse, mais ce n’était pas Masami qui allait pleurer sur leur sort. La vie des autres n’avait aucun intérêt, pas certains que l’on lui donne des responsabilités de si tôt.

Jiki Masami • « Ce qui m’intéresse, c’est d’entrer dans l’unité spéciale Sazori, je trouve que cela me correspond plutôt bien. Je n’ai pas vraiment de limites morales ou autres, et je n’ai aucune attache. »

Assez franche, la jeune fille disait ce qu’elle avait à dire, c’était ainsi qu’elle fonctionnait. Elle avait beau être jeune, elle était très mâture pour son âge, car la vie ne lui avait pas donné le loisir de profiter d’une jeunesse dorée.

Jiki Masami • « Je ne suis pas certaine que l’on peut appeler les Jiki un clan au final, plus une famille, mais je n’ai jamais rencontré de Jiki à part ma mère. Alors, j’imagine que c’est pour cela que c’est rare. Je ne sais pas trop si j’ai vraiment envie de rencontrer quelqu’un qui a les mêmes pouvoirs que moi, qu’est-ce que cela changerait au final ? Je suis seule de toute manière, et je n’ai jamais compté que sur moi-même. »

Masami observait le terrain d’entrainement, c’était un assez classique. Tout ce qui lui fallait après tout, c’étaient des cibles. A la surprise de Yanosa, elle n’en montra que peu, car très souvent les personnes réagissaient de manière extrême à ce genre d’annonce d’être né à Wasure. En bien ou en mal, soit les gens la fuyaient de peur ou posaient tout un tas de questions. Elle se contenta de hocher la tête lorsque Yanosa lui demanda de valider qu’elle était de la fameuse prison légendaire.

Jiki Masami • « Ouaip … j’y suis née, j’y ai vécu presque toute ma vie, alors si tu veux savoir comment cela se passait, et bien … très très mal en tout point. Si tu veux des détails, ça ne me dérange pas d’en donner, une prison que tout le monde désirait cacher pour enfermer tout un tas de gens qui devait disparaitre … il faut en parler pour que cela ne retombe pas dans l’oubli. »

C’était sa manière de faire, il fallait selon l’adolescente faire le plus de bruits possibles que ce soit de la prison ou pour elle-même, car ce qu’elle craignait le plus était bien de disparaitre de nouveau dans une prison. Elle pourrait bien devenir un de ces prisonniers dangereux, car une fois que l’on a gouté à davantage de liberté, c’était difficile de la perdre de nouveau. Elle éclata de rire en se grattant la joue doucement lorsque Yanosa précisa de ne pas se retenir.

Jiki Masami • « Ca ne t’en fais pas, ce n’est pas du tout mon genre ! Bon alors allons y, tant pis si tu n’es pas prêt ! »

Dit alors avec une certaine excitation Masami avec un large sourire, ce Yanosa était parfait. Il voulait bien se battre, et en plus à fond ! Que demander de plus ! Généralement, ceux de l’extérieur était toujours des chiffes molles à craindre le moindre bleu. Elle n’avait aucune idée des capacités de cet homme, et il lui fallait une certaine approche afin de tâter le terrain. La châtaigne prit un kunai depuis son dos dans une de ses sacoches, faisant tourner ce dernier autour d’un doigt grâce à l’anneau. Elle avait bien remarqué que son adversaire venait de prendre une pose de combat au corps à corps, cela devait sans doute dire qu’il s’en sortirait sur ce point de vue-là. Ils étaient à une dizaine de mètres l’un de l’autre, c’était parfait.

Jiki Masami • « Tu veux voir ce qu’est le magnétisme ? Alors regarde bien, mais ça va être assez rapide ! »

Masami lâcha dans le vide devant elle le kunai, mais étrangement il se dirigea au bout de son index de sa main droite. Elle formait comme un pistolet avec sa main, dont le projectile en était la balle flottante piégé dans des champs magnétiques. Elle pointa enfin son doigt dans la direction de Yanosa afin de tirer son kunai à une grande vitesse visant son torse, la plus grande partie du corps. Il fallait réagir promptement sous peine de ne pas avoir le temps d’éviter ou de bloquer l’attaque.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Lun 30 Déc 2019 - 22:09
Étrange personnage que cette Masami, pensa Yanosa. Une tête dure qui, à n’en pas douter, possédait un grand potentiel, qui connaissait à priori ses limites, et était douée d’une certaine lucidité teintée de fatalisme. Elle se positionnait comme un outil au service d’Iwa, tout comme lui, et faisait entièrement confiance à sa hiérarchie pour la placer là où elle serait la plus efficace. En un sens, ils se ressemblaient… mais la jeune Jiki se trouvait malgré tout à un stade antérieur de son développement et, surtout, ressortait d’une période de captivité prolongée et potentiellement traumatisante qui devait donner un goût particulièrement doux à un cadre aussi large que celui d’un village caché. Elle avait à coeur son propre confort, mais avait pleinement embrassé la voie du shinobi qui, si elle recelait bien des dangers, demeurait bien plus permissive et exaltante qu’une vie en prison. L’entendre évoquer le Sazori avec autant de détachement, cependant, fit arquer un sourcil à l’Oterashi.

Aucune limite morale ? Venait-elle de se décrire elle-même comme étant une psychopathe ? Yanosa ne pouvait pas vraiment y croire, même si son passif pouvait donner suite à bien des instabilités psychologiques, et préféra sur le moment ne pas relever la remarque et acquiescer silencieusement. Il aurait l’occasion parfaite de vérifier cela en temps voulu, pour tenter de percer cette pellicule de solitude et d’isolation que la Jiki semblait projeter autours d’elle.

« ...Je ne t’en demanderai pas plus. Pas aujourd’hui, en tout cas. C’est ton histoire, et tu me la dévoileras si et quand tu en sentiras le besoin. Pour l’heure… voyons ce qu’une Jiki est capable de faire. »

Le guerrier rouge maintint sa position, l’idée qu’il avait eu précédemment mûrissant dans son esprit jusqu’à devenir un plan concret muni de différents embranchements possibles. Des embranchements qui se firent bien moins nombreux lorsque la jeune Masami dégaina un kunai de sa sacoche et se mit à le faire léviter devant son index. Elle n’avait, à première vue, besoin que d’un objet métallique pour utiliser son pouvoir, et sans aucun doute devait-elle également le toucher de prime abord, nota mentalement Yanosa tout en se préparant à sa « contre-attaque ». Et, comme elle l’avait dit, tout alla extrêmement vite : le projectile, d’ordinaire projeté à la main, sembla soudainement propulsé par une force invisible droit vers son torse. Une démonstration parfaite tant dans sa simplicité que dans son exécution, et qui eut certainement un impact bien plus important que celui auquel s’attendait la Jiki : le kunai fila en effet droit vers le coeur de l’Oterashi et s’enfonça à l’intérieur, déchirant son veston et perforant sa cage thoracique pour atteindre l’organe vital.

Yanosa, sous la force de l’impact, fut projeté en arrière d’un bon pas et demi, tituba et ne se rattrapa que de justesse sur le côté, la bouche entrouverte sous le coup de la surprise, une main au sol, une autre vaguement tendue vers le manche du kunai qui ressortait de son vêtement, incrédule. Son regard remonta alors lentement vers la Jiki, sans cligner, ses yeux écarquillés. Le guerrier tellurique ignorait si sa prestation était bonne… mais il espérait pouvoir susciter au moins un début de réaction de la part de Masami, quelle qu’elle soit, pour pouvoir juger de ce qui se trouvait réellement au fond d’elle. Il suffisait, pour cela, que l’illusion qu’il avait créé dure une poignée de secondes… au terme desquelles, d’ailleurs, il ne se priverait pas pour lancer une vraie contre-attaque : un dard de roche, expédié depuis son épaule gauche, à destination de la cuisse du jeune bout de femme qui se trouvait devant lui.


Spoiler:
 


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Sam 7 Mar 2020 - 0:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 15:16
Masami ne ressentait évidemment pas de restriction ou de problème à être cloitrer dans le village sans pouvoir sortir. Cela faisait maintenant une cellule géante dont elle n’avait pas encore fait le tour. Peut-être qu’un jour cela risquait d’arriver, mais ce n’était pas demain la veille. La jeune fille ne pouvait se douter de à quel point les deux se ressemblaient. Elle était bien persuadée d’être unique dans le monde, il fallait l’espérer d’ailleurs vu dans l’état et les expériences subies. Bon, ce n’était pas elle qui allait avoir de la peine pour une autre personne en même temps. Elle n’était pas une psychopathe, mais une psychopathe de haut niveau ! Il y avait tout de même une grande différence. Vu ce qu’elle avait vécu, la châtaigne n’avait certainement pas les mêmes valeurs que le tout venant. Elle ne cherchait pas à s’ouvrir, à laisser quelqu’un l’approcher. Elle n’en avait jamais eu l’occasion, ni le besoin, elle s’était faite seule. Si jamais elle disait des détails, ce n’était que pour son propre intérêt.

Jiki Masami • « D’accord … »

Se contenta de dire Masami en haussant légèrement les épaules. S’il attendait qu’elle se dévoile d’elle-même afin de raconter sa vie, il pouvait attendre un moment. Cet homme semblait être vraiment curieux de sa limite, de sa manière de combattre. Elle était encore jeune, tout n’était pas parfait, et la meilleure façon de survivre dans un combat, c’était sans doute de ne pas affronter le danger, mais là, ce n’était qu’un entrainement. Les exercices de Wasure no Kuni étaient bien plus dangereux et avec des conséquences bien plus grave pour sa survie que ceux d’Iwa, même tous réuni. C’était bien pour cela que Masami jugeait la plupart des gens de l’extérieur assez faibles.

Le combat avait commencé, la Jiki était assez étonné de ne pas le voir faire un seul mouvement pour tenter d’éviter son attaque. Ce n’était pas comme si elle avait bien prévenue avant, chose qu’elle ne ferait jamais normalement et ce peu importe les conditions. Elle leva un sourcil lorsqu’elle constata que son kunai se dirigea jusqu’à se cible avec un coup au but. Désirait-il vraiment tester sa puissance en subissant de plein fouet son attaque ? Ce n’était vraiment pas très malin. Sa seule réaction fut de lever un sourcil sans montrer absolument aucune compassion ou crainte pour cet homme malgré la situation. Elle avait bien vu son kunai pénétrer son torse et même déchirer les vêtements de ce dernier.

Jiki Masami • « Il est bête ou quoi … »

Dit avec une petite moue l’adolescente pour seule commentaire en le voyant comme s’effondrer sous le coup. Evidemment qu’elle avait visé un organe vital, à quoi cela servait sinon de faire une attaque de la sorte ? Il fallait écraser ses adversaires et ce peu importe les moyens, seul le résultat comptait. Il ne fallait pas s’abaisser au niveau des autres, mais au contraire monter et s’élever le plus haut possible. Elle avait vu de nombreuses personnes différentes aux pouvoirs les plus étranges dans et autour de la prison. Elle restait tout de même assez méfiante, car son attaque même rapide, n’était pas très puissante. Cela pouvait tuer évidemment, tant pis. Elle commença d’ailleurs à se demander si jamais elle devrait s’enfuir des lieux ou carrément d’Iwa suite à cela. Les gens de l’extérieur jugeaient la mise à mort, étrangement, bien plus durement que d’habitude. Combien de personnes l’avaient vu en sa compagnie ? Quel était le risque pour sa survie ? Pas question de retourner dans une prison ou à Wasure no Kuni.

Cependant, alors que Masami avait toujours le regard plongé dans celui de son adversaire, il eut une réaction rapide lui aussi. Un projectile partant de son épaule dans sa direction visant sa cuisse. Une décharge d’adrénaline plus tard, elle se projeta en arrière rapidement pour esquiver l’attaque. Heureusement que le projectile n’était pas aussi rapide que le sien, et qu’ils étaient à une distance moyenne, sinon cela aurait été compliqué. Son pantalon légèrement déchiré, un peu de sang venant d’une simple coupure, mais plus de peur que de mal. Elle plissa les yeux en direction du torse pour comprendre, son kunai était toujours bien présent dans le torse, mais cela ne semblait pas l’avoir blessé outre mesure.

Jiki Masami • « Il va falloir passer à d’autres méthodes alors … »

Se contenta de dire Masami à décrochant une grande sacoche de sa ceinture. D’un geste du pouce, elle l’ouvrit et après un grand mouvement en arc de cercle, elle laissa le contenu se répandre le plus loin possible entre lui et elle. La jeune fille venait de jeter dans moyenne zone des makibishis. Elle n’était pas certaine que cela aurait un réel impact sur son corps, vu qu’un kunai n’en avait pas vraiment, mais cela allait être un bon test. Elle fit ensuite un mudra à l’aide de ses deux mains afin de générer une vague magnétique négative pour repousser Yanosa en plein milieu de la zone le plus fort possible dans l’espoir de le déstabiliser. Si jamais elle l’avait fait directement sur son corps, cela n’aurait absolument rien fait, mais il avait fait l’erreur de garder son kunai chargé positivement dans son corps, alors cela lui servirait de point d’ancrage pour ses techniques.

Jiki Masami • « Tu sais, je me demandes combien d’objet tu peux ingurgiter dans ton corps … »

Masami prit un objet d’une forme sphérique qu’elle lança à ses pieds. Très rapidement, une purée de poids violette se dispersa autour d’elle afin de camoufler sa présence et sa position. Elle avait besoin d’un certain temps de préparation, et elle espérait bien que tout cela serait suffisant.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 23:56
Ce qu’il vit d’abord fut de la perplexité. Un haussement de sourcil, pas vraiment marqué, accompagné de quelques mots marmonnés dans sa barbe. La Jiki, comme il s’en doutait, ne s’émeut pas du tout du sort qu’il avait apparemment subit, se contentant sans doute de se demander comment une telle chose avait pu arriver. Un Genin incapable de parer ou esquiver une simple attaque comme celle-ci, et qui avait été explicitement annoncée ? Il y avait de quoi être perplexe, effectivement. Mais ce que vit ensuite Yanosa, dans la lueur des yeux de la jeune adolescente, alla au-delà de ça. Une réflexion, pensée vagabonde… peut-être même une vague inquiétude ? Se faisait-elle du soucis pour les conséquences de ce qui venait en apparences de se produire ? L’impression fut fugace, alors que le dard de roche la prenait presque au dépourvut, la forçant à un mouvement d’esquive tardif qui n’empêcha pas le projectile de lui érafler très superficiellement la jambe. Dans le regard de l’Oterashi, tout jeu d’acteur avait dès lors disparu, et le duel amical pouvait à présent réellement commencer.

Le guerrier rouge jaugea Masami tout en se redressant de toute sa hauteur, la mine fermée et à nouveau pleinement concentrée. Elle déploya rapidement de sa sacoche une nuée de makibishi, qui allèrent joncher toute la zone au sol qui les séparait. Et alors qu’il accordait un regard presque dédaigneux sur les pointes en métal, il vit la Jiki assembler ses mains en un mudra unique, provoquant instantanément un élan impromptu venu de son propre poitrail. Il fut, l’espace d’un instant, comme aspiré vers les makibishis, dragué en avant… par le kunai toujours planté dans son buste. Comme une action réflexe, le tellurique changea rapidement ses pieds en pierre à l’intérieur de ses chausses pour pouvoir se réceptionner dessus sans crainte, et attrapa le manche du kunai pour le dégager de sa blessure factice. Après l’avoir prestement envoyé se planté au sol sur le côté, où il ne risquerait plus de le traîner où que ce soit, il redressa les yeux vers la sphère de fumée violette qui venait d’envelopper la Jiki. Intelligent. Sans doute avait-elle besoin de temps ou d’une opportunité précise pour lancer sa prochaine attaque. A l’aide des makibishis ? En les combinant avec d’autres objets métalliques de son cru ? Cela, il n’en doutait pas, il le découvrirait bien assez tôt. Mais pas sans lui compliquer un minimum la tâche.

Ses perceptions s’étendirent à ses pieds, les vibrations des pas de Masami, leur pression, se répercutant dans le terrain comme des ondes qu’il interpréta aussitôt. Un bref instant plus tard, il savait comment arquer ses appuis et quelle force y insuffler pour se projeter vers elle. Ce qu’il fit. Plongeant tête baissée dans le brouillard éphémère, là où devait se trouver la jeune adolescente, Yanosa tendit un bras changé en roche, visible cette fois, et exécuta un lariat à hauteur de buste pour la Jiki qui saurait sans nul doute la cueillir si elle n’y prenait pas garde, fumigène ou pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Mar 7 Jan 2020 - 17:46
Masami avait trouvé sa petite comédie tout à fait louable et normale, elle aurait et avait déjà fait la même chose, alors ce n’était pas pour reprocher ce fait envers d’autres personnes, ce ne serait pas très juste. Elle gardait en tête que ce petit jeu avait été pour lancer l’attaque en essayant de maximiser les chances de toucher sa cible, ce qui avait été partiellement vrai. L’adolescente était assez satisfaite dans le fait d’avoir utiliser la propre astuce de Yanosa contre lui-même, mais l’efficacité des makibishis n’avaient pas été très efficaces pour le coup. Cependant, elle venait de vérifier quelque chose, dont elle avait un doute. Elle connaissait fort bien les assimilateurs, pour la simple et bonne raison que la jungle de Wasure no Kuni en était remplie. Le combat devait évoluer, même si cela compliquait les choses. La Jiki n’avait pas forcement ce qu’il fallait pour le vaincre, ses proies étaient davantage un humain normal et non une sorte d’élémentaire vivant.

Surprise de voir arriver Yanosa jusqu’à elle sans problème malgré la fumée, Masami n’eut le temps que de mettre en parallèle ses bras au niveau de son visage afin d’encaisser de force l’assaut sans chercher à s’en défendre en particulier, mais ce n’était pas pour rien. Elle prépara la pose d’un sceau de fuinjutsu à l’aide de sa main droite, et lorsque le bras de Yanosa la balaya, elle en profita au contact du bras et de sa main de poser le sceau de fuinjutsu sur ce dernier. La châtaigne se retrouva alors en périlleuse posture, mais une fois son corps marqué, elle aurait un solide avantage contre lui, même s’il pouvait se protéger de multiples manières. Elle devait le distraire un petit peu le temps qu'elle prépare ce qu'elle avait envie de faire précédemment. Masami croisa ses mains au niveau de son front afin de libérer cinq kunais chargés magnétiquement positivement attiré par les champs magnétiques négatifs. Yanosa allait devoir s'en défendre, mais si elle avait réussi à lui poser un sceau de fuinjutsu comme elle l'espérait, Olne pourrait pas les éviter et il devrait les encaisser encore et encore sous peine d'être traquer par eux.

Quoi qu'il en soit, ce n'était pas par si peu que l'adolescente allait en finir avec lui, elle allait devoir y faire bien plus. Ce fut pour cela que pendant le peu de repos qu'il lui fit pour gérer les cinq kunais, elle se recula de quelques pas le temps de sortir un kunai où trônait enrouler autour de ce dernier un parchemin, solidement attacher. Elle procéda alors en utilisant une de ses techniques d'attaque à distance. Elle pointa ses doigts comme pour imiter un pistolet, et le kunai avec le parchemin explosif semblait comme être attiré par son index tendu jusqu'à flotter au bout. La Jiki pointa sa main dans la direction de l'homme et le kunai partit à toute allure à une vitesse accélérée dans sa direction. Il fallait déjà réussir à avoir une défense suffisamment rapide, sans compter que si ce dernier était marqué, le kunai explosif serait irrépressiblement attiré par le sceau.



Santé : légèrement blessée
Chakra : 1D 5C

Résumé : Masami choisit de subir le coup afin de poser un sceau de fuinjutsu sur son assaillant au contact. Puis lance une volée de Kunai afin de forcer Yanosa à s’en défendre, se recule puis envoie grâce à un railgun un kunai avec un parchemin explosif.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 0:20
Au coeur du fumigène éphémère, Yanosa distingua les contours de la silhouette de la jeune fille, juste avant que son avant-bras de roche ne la frappe sèchement. Un coup simple, mais assez fort pour faire comprendre à la Jiki à quel genre de pression elle pouvait s’attendre dans sa position. Mais alors qu’il sentait la frêle corpulence de Masami être projetée en arrière, il perçut également distinctement l’une de ses mains se poser fermement sur son triceps. Laissant le mouvement se résoudre, et reprenant conscience de la position exacte de la Jiki tandis que le nuage violacé se dissipait, le guerrier rouge observa rapidement l’arrière de son bras pour s’apercevoir qu’un sceau s’y trouvait à présent. Son visage afficha un rictus, entre l’admiration et l’appréhension, et son regard se redressa en direction de Masami.

« J’ai comme une petite idée de ce qui va se passer... »

Et effectivement, comme il l’avait pressenti, la rune que la jeune fille qui avait apposé se mit à agir comme un aimant… pour une pléthore de projectiles tranchants qu’elle lui envoyait à présent sans ménagement. D’un pas de côté rapide, Yanosa vérifia une fois pour toute la validité de cette hypothèse en voyant les kunais infléchir leur course et, résolu, plaça son bras marqué en opposition en densifiant davantage la roche qui le composait toujours. Il intercepta ainsi plusieurs lames lancées contre lui, étendant la zone de son corps transformée en pierre pour se défendre le plus efficacement possible. Puis, il l’aperçut. Un nouveau kunai, unique, lévitant devant le doigt de Masami, un parchemin cette fois enroulé autours de son manche. Lorsqu’elle avait décidé de harceler son adversaire, il y avait apparemment peu de choses qui pouvaient freiner ses ardeurs, se dit l’Oterashi.

Fort heureusement pour lui, en fléchissant les jambes et en portant la partie transformée de son corps vers l’avant, il put accueillir le projectile explosif propulsé à toute vitesse sans se faire trop de mouron, la détonation le faisant reculer de quelques pas en envoyant des débris poussiéreux érafler ses jambes. Enthousiasmé par la démonstration de la Jiki, pensif quant aux moult applications de ses pouvoirs, l’Oterashi se trouva un instant ravi qu’un talent aussi unique se trouve dans le vivier d’Iwa. Masami, toutefois, avait un passif et un tempérament bien à elle, et l’ombre d’un avenir tumultueux planait au-dessus d’elle. Une plante à cultiver sans étouffer.

« Ha… intéressant, comme je le pensais. »

Jetant à nouveau un coup d’oeil sur le sceau placé sur son triceps, Yanosa se concentra un bref instant et fit remuer la terre qui composait toujours cette partie de son corps. Tel un être vivant indépendant, le triceps de roche se fractionna et se remélangea, faisant disparaître la rune dorénavant brisée.

« J’ose à peine imaginer… ce que tu seras capable de faire avec des sceaux plus grands et plus puissants. Mais je me demande… que peut ton magnétisme face à ça ? »

Soudainement, le guerrier tellurique extruda une large forme incurvée de roche effilée de son bras droit et projeta la forme coupante, contondante et tourbillonnante vers la jeune Jiki. Tel un scientifique avide de connaître le résultat d’une réaction chimique, l’Oterashi était curieux de voir comment Masami gérait ce genre d’attaque, à la fois simple, courante et mortelle. L’esquiverait-elle ? Disposait-elle d’une botte spécifique pour utiliser défensivement ses capacités magnétiques ? Cette itération plus faible de sa technique de croissant de lune lui fournirait la réponse. Une élève au potentiel bien particulier que s’était dégoté là Ashitaka.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Mar 21 Jan 2020 - 11:07


Lorsque Masami put admirer le sourire crispé de Yanosa à propos du sceau, elle lui rendit un grand sourire en échange assez fière de son coup, même si elle craignait quelque chose à propos de la maîtrise de son corps d'un assimilateur. Il lui serait aisé de se débarrasser du sceau, il fallait faire vraiment très vite pour vaincre. Si jamais cela aurait été un ninja avec n'importe quel autre pouvoir que celui-là, il ne pouvait rien faire à part se couper le bras ou neutraliser le sceau d'une manière ou d'une autre.

Jiki Masami • « Qu'est-ce que l'on va se marrer ! »

Déclama la Jiki en essayant du revers de la main sa bouche suite à la légère blessure. Se battre était une seconde nature chez la jeune fille, et surtout lorsque cela avançait comme elle le souhaitait, c'était encore plus plaisant. Elle usait de toutes les méthodes pour vaincre, même pendant un entraînement. Cela avait été toujours de cette manière que l'on lui avait appris à grandir. Masami remarquait le regard si particulier que possédait son partenaire de danse d'aujourd'hui, elle connaissait ce genre de regards pour l'avoir vu plusieurs fois. Bien entendu, cela faisait plaisir, mais cela lui rappelait des souvenirs.

Jiki Masami • « Les scientifiques de la prison avaient parfois ce genre de tête en me voyant faire. J'imagine qu'ils avaient des idées ou des espoirs de comment utiliser mon pouvoir. J'avoue que je cherche à développer des techniques encore plus puissantes et originales qu'aujourd'hui avec des sceaux à grande échelle, mais je ne sais pas trop encore. »

Avoua carrément l'adolescente sans complexe, son adversaire était bien plus fort qu'elle, mais ce n'était pas pour cela qu'elle allait renoncé, elle avait encore plein d'idée pour continuer le combat. Cependant, alors qu'elle allait de nouveau attaqué, elle plissa les yeux lorsqu'elle remarqua le sort de sa rune qui lui avait coûté chère.

Jiki Masami • « Tsss ... Tu te ferais plein d'amis dans la jungle de Wasure no Kuni. Il y avait beaucoup de personnes comme toi. »

Pour l'utilisation du magnétisme c'était raté, il fallait tout recommencer, mais ce n'était pas comme si elle allait avoir le temps de réfléchir tout de suite car l'assimilateur réagissait avec une attaque. Il ne fallait pas lui laisser de marge de manœuvre et l'assaillir encore et encore pour mener la danse. Il fallait tout repenser face à un tel adversaire, et elle n'était sans doute pas prête à ce type d'adversaire. Tout en courant vers Yanosa, elle esquiva l'attaque par un petit mouvement sur le côté, rien de magnétique pour le coup, quelque chose de simple et d'efficace.

Réfléchissant rapidement, Masami n'avait pas trente six solutions à son répertoire, elle continua de courir en direction de Yanosa en faisant des mudras. Malheureusement pour elle, la jeune fille maîtrisait uniquement le doton. Cependant, elle allait utiliser sa plus puissante attaque de ninjutsu comme distraction, ce qui était assez osé. Elle ne doutait pas une seconde qu'un assimilateur de roche pourrait se défendre face à ce genre d'assaut. Une multitude de piques de roches tentèrent d'empaler Yanosa de tous les côtés. Cependant, le temps qu'il tente de s'en défendre, Masami espérait bien pouvoir frapper d'un coup de poing apparemment simple en plein milieu du torse. Si jamais elle réussissait son coup, son torse serait magnétisé, et il lui serait beaucoup plus difficile de le retirer dans perdre une grosse partie de son corps. Elle venait d'utiliser une bonne part de son chakra, mais il fallait que cela fonctionne !



Santé : légèrement blessée
Chakra : 1D 7C 1A

Résumé : Masami esquive l'attaque de Yanosa, puis après des mudras tente d'assaillir Yanosa à l'aide de pique de roche venant de tous les côtés pour le frapper au torse au corps à corps espérant le surprendre.


Techniques :

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Ven 24 Jan 2020 - 17:32
La lame de roc fila droit devant, labourant le sol au point d’impact avant de finir de s’écraser un peu plus loin, laissant derrière elle un sillage de poussière. Un sillage dans lequel ne figurait aucunement la silhouette de Masami : celle-ci s’était en effet promptement déportée sur le côté pour laisser passer le projectile, un mouvement de Taijutsu tout à fait classique mais parfaitement exécuté qui lui avait permis de s’élancer dans la foulée en direction de l’Oterashi. Ce dernier, en son for intérieur, n’aurait su cacher un brin de déception, car il avait nourri l’espoir de pouvoir contempler et analyser une nouvelle technique de magnétisme, mais il se fit rapidement une raison. Ou, plutôt, il n’eut pas vraiment le temps de s’appesantir sur ces pensées, lorsqu’il sentit le sol autours de lui s’agiter. Et, pour une fois, ce n’était pas de son fait.

La Jiki, en pleine course, avait en effet tapé fermement du pied lors de l’un de ses appuis et, devina alors Yanosa, en avait profité pour faire se propager un jutsu Doton jusqu’à lui. Alors que le Tellurique commençait déjà à changer son corps en roche, il prit la mesure de l’intensité de l’assaut que l’adolescente venait de lui lancer losque des pieux en pierre jaillirent tout autours de lui pour venir le transpercer de part en part. Surpris, il se hâta avec la plus grande application et précision possibles de terminer sa transformation, son corps à présent dénué de toute trace d’une humanité qui s’était effacée sous la pierre brute. Juste à temps:les pieux vinrent érafler, par endroit même enfoncer la roche qui le constituait à présent, le bloquant de tout côté mais, fort heureusement, sans lui causer de vrais dommages. Pour une session s’entraînement exploratoire, la Jiki n’y allait pas de main morte, mais c’était tout à son crédit, même si la visée initial de cette petite joute avait été de démontrer son talent particulier pour le magnétisme et pas tout son panel de kunoichi. De plus, se dit Yanosa, il s’était agit avant tout d’un risque calculé : désormais bien au fait des capacités de l’Oterashi, Masami avait pertinemment qu’il serait capable de se défendre d’une telle attaque.

Ce qui menait la réflexion au mouvement suivant de l’adolescente, qui chargeait toujours dans sa direction avec la vraisemblable et ferme intention de se rendre au contact. Osé, se dit-il, surtout vue son endurance sans doute très entamée. Lorsqu’elle fut parvenue à son niveau, le Tellurique joua encore une fois l’impotent, faisant mine de ne pas pouvoir se dégager des pieux qui l’entouraient de près et même, pour certains, le clouaient sur place. Mais, au moment où les poings de Masami l’assaillirent, un subtile changement s’opéra dans la constitution de son corps : au lieu de frapper la roche avec détermination, les poings de la Jiki s’enfoncèrent dans le buste de Yanosa…. Pour ne jamais en ressortir. La terre meuble et boueuse de son corps se referma sur eux en se muant à nouveau en roche dure et dense, et l’adolescente se retrouva piégée à quelques centimètres du guerrier aux cheveux rouges

« Une attaque audacieuse. J’imagine qu’il y avait un plan derrière ? Je constate, en tout cas, qu’il est plus compliqué de se défendre que d’attaquer avec ton pouvoir, à moins d’avoir pu préparer le terrain sans doute… Ton Doton peut facilement combler cette lacune, cependant. »

Jugeant la session terminée, Yanosa laissa aller les poings de Masami en changeant à nouveau son corps en terre meuble, puis se laissa aller à retrouver sa forme humaine, celle qui ne drainait pas son chakra, mais qui le faisait souffrir jour après jour inévitablement.

« Tu t’es lancée sur la voie du Fuuin : je ne suis moi-même pas encore un expert en la matière, mais je peux t’assurer que tu pourras décupler ton contrôle magnétique en l’utilisant en tandem avec cette spécialité. Le tout est de trouver les bonnes combinaisons entre tes jutsu et le matériel que tu emporteras avec toi.

Pour revenir à ce que tu disais plus tôt… Il y avait donc tant d’Assimilateurs que ça à Wasure ? Pas sûr que ce soit forcément une bonne nouvelle… Étant donné le potentiel énorme d’un tel pouvoir, mis entre de mauvaises mains, il peut causer bien plus de problèmes qu’il n’en résout, j’en sais quelque chose. Quant au tien… Le temps le dira, mais tu es concentrée et déterminée, c’est la recette du succès. Ou du moins, une partie de la recette.
 »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Mer 29 Jan 2020 - 11:36
Comme Masami l’avait pensé, son adversaire avait la possibilité aisée de se protéger de son attaque ninjutsu la plus puissante, il fallait poursuivre les assauts en espérant trouver une faille. Elle n’avait que trop vu ce genre de personnages à être un élément lui-même pour minimiser le souci. Heureusement pour lui d’ailleurs, car ce genre d’assaut pouvait défaire sans doute bon nombre de ninjas de son niveau, cela n’eut aucun effet sur le transformiste. Cependant, elle avait parié sur ce genre de protection, Yanosa allait devenir un véritable golem comme l’on pouvait l’entendre dans les contes et légendes.

Cependant, alors que la châtaigne frappa sa cible, son poing s’enfonça dans son corps. Elle comprit rapidement où il voulait en venir, mais elle n’eut pas le temps de le retirer, ses deux poings étaient alors piégé dans son corps, même si elle avait au final bien réussi à le toucher d’une manière ou d’une autre. Le corps maintenant chargé et il n’était plus question de sceau de fuinjutsu que l’assimilateur pourrait facilement retirer, son plan pouvait se poursuivre. Tous les projectiles qu’elle avait lancé précédemment se retrouvèrent irrépressiblement attirés vers Yanosa. Ce n’était pas moins de sept kunais et shurikens qui filèrent vers lui, et elle comptait bien sur cela. Masami prit appuis à l’aide de ses deux poings pour lever son corps au maximum afin de minimiser les chances de se prendre ses propres projectiles.

Jiki Masami • « C’est l’idée en effet, mais tu m’as force d’aller au corps à corps à toi. Le doton me permet de me défendre et d’attaquer autrement, même si je pourrais utiliser des plaques de métal résistantes magnétisées pour me protéger efficacement. »

Masami fut libérer par l’assimilateur, cela devait sans doute dire que le combat était terminée, alors inutile de penser à la suite, car elle avait toujours quelques idées. Yanosa se transforma de nouveau en un humain, et c’était là qu’elle se dit que sur la longueur, il n’était sans doute pas gagnant. C’était la meilleure méthode pour vaincre ce genre d’adversaire. La châtaigne hocha la tête doucement.

Jiki Masami • « Je suis d’accord, avec le bon sceau de fuinjutsu et mon magnétisme, je pourrais bien faire des miracles. Le tout est de magnétiser l’adversaire, après, je peux en faire ce que je veux. Imaginons que je créé un sceau gigantesque sur toute la longueur du champ de bataille, je pourrais clouer au sol tout le monde sans problème. Quant au matériel, je ne sais pas trop ce que je pourrais faire de plus, à part encore davantage de projectiles. Un sceau explosif puissant que je pourrais poser et faire exploser quand je le veux pourrait être efficace aussi. Il faudrait que je trouve d’autres principes d’utilisation autre que des projectiles et la manipulation. »

Expliqua alors l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni, c’étaient les prochains plans à venir quant aux développements futurs de son art ninja. Les possibilités étaient multiples, et l’affrontement d’aujourd’hui contre lui prouvait qu’elle n’était pas du tout préparé à ce genre de combat.

Jiki Masami • « Les assimilateurs étaient s’éparer des autres prisonniers à Wasure no Kuni. Ils vivaient dans la jungle, j’aimais bien y aller. C’était la nature, et puis ce n’était pas comme si on pouvait s’échapper vraiment. J’étais une enfant, alors j’imagine que je pouvais avoir le contact facile avec ces gens-là, mais il ne faut pas croire, ils étaient utilisés comme tous les autres. Nous autre prisonniers ont été puni pour être ce que l’on est, on s’est retrouvé entre quatre murs pour avoir existé. Alors c’est normal que certains aient semés la pagaille pendant que la plupart des gens vivaient tranquillement. D’ailleurs et ce malgré la révélation de ce terrible secret, rien n’a vraiment changé. C’est sans doute ça le plus terrible, nous autres prisonniers, on n’a pas oublié. »

Tenta de défendre la position de tous les prisonniers de Wasure son ancienne résidente, comme si elle faisait toujours partie de ce groupe, comme si c’était marqué sur sa chaire, ce qui n’était pas bien faux au final. Elle était en colère, elle ne le montrait pas généralement, mais comme Masami le disait, elle n’oubliait pas. Elle savait quoi en tenir à voir l’impact qu’avait eu ce terrible événement. C’est-à-dire aucun finalement.

Jiki Masami • « Je suis toujours déterminée et concentrée, c’est ce qui fait ma force. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 22:56
Lorsque la Jiki amorça son ultime assaut en magnétisant le corps tout entier du guerrier rouge, ce dernier prit cela pour ce que cela était ni plus ni moins : une démonstration de ses capacités. Transformé comme il l’était, Yanosa était pour ainsi dire devenu imperméable aux blessures ordinaires, ce que devait certainement savoir Masami. Seulement, il avait demandé une démonstration, et ce fut exactement ce qu’elle lui apporta. De toutes part autours d’eux, tous les objets et projectiles métalliques possibles dardèrent vers lui, projetés par la force magnétique intense que la Jiki venait de lui appliquer. Réalisant que cela la plaçait elle aussi sur la trajectoire potentielle de plusieurs objets en métal coupant, l’Oterashi pivota tout en projetant autour d’elle une fine pellicule de roche, suffisamment solide pour intercepter les projectiles qui auraient autrement pu la blesser. Masami était loin d’être douillette, c’était une certitude au vue de son caractère et de sa détermination, mais rien ne servait de la laisser s’infliger de vilaines coupures.

Les deux protagonistes revenus face à face et déliés l’un de l’autre, sans s’appesantir sur le petit entraînement finalement assez intense auquel ils venait de se livrer, la Jiki revint sur ses plans pour améliorer encore ses performances et ses possibilités en combat. Vue sous ce jour, elle ressemblait énormément à Yanosa lui-même, songea ce dernier, dans une quête perpétuelle d’améliorations, de recherches sur son propre pouvoir et ses applications. Sans vraiment pouvoir expliquer pourquoi sur le moment, le Tellurique laissa un sourire timide naître sur son visage.

« Le Fuuinjutsu a cela de pratique… qu’avec les bonnes runes, les bons sceaux… tu pourrais potentiellement porter à peu près n’importe quoi, et ce en grande quantité. Des centaines de projectiles, des plaques, comme tu dis… Contrairement à moi, tu as d’emblée une solution pour palier la faiblesse élémentaire de ton Doton : c’est une très, très bonne chose. »

Masami revint ensuite sur sa captivité à Wasure, suite aux commentaires que venait de faire le guerrier rouge sur les gens qui possédaient le même don que lui. En y repensant, il s’agissait là de la preuve irréfutable que la manipulation de masse était bel et bien possible et ce, sans avoir à user de fins Genjutsu : le monde avait été tenu à l’écart de cette prison d’état, mais plus encore des raisons qui avaient pu pousser les dirigeants du Yuukan à se mettre d’accord sur l’emprisonnement de centaines de personnes, si ce n’était des milliers. Assimilateurs ou pas, sans doute les gens qui avaient fini à Wasure s’étaient-ils mis à dos les mauvaises personnes, sans pour autant mériter foncièrement un tel traitement. Yanosa était un partisan des solutions fermes et définitives : reclure ainsi ce qui pouvait valoir en nombre tout un peuple était une preuve de cruauté ou de lâcheté, extrême, dans les deux cas.

« C’est à se demander ce qui a pu passer par la tête de ceux qui ont choisi de fonder cette prison… Les Fanatiques… ils ont définitivement une idéologie très particulière, mais si ils représentaient un si grand danger, m’est avis… qu’ils auraient du être exécutés, plutôt qu’enfermés. Ça aurait au moins eu l’avantage d’éviter qu’il y ait une prison tout court, où toi et tant d’autres ont pu être enfermés à tort. Mais… je m’égare.

Merci beaucoup, Masami, de m’avoir montré l’étendue de tes capacités. Je suis sûr qu’un jour… Iwa aura un grand besoin de toi. Et ce jour là, tu seras prête.
 »

Un tantinet paternaliste sur les bords, Yanosa porta une main lourde et amicale sur l’épaule de la Jiki en signe de son respect.


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Mar 31 Mar 2020 - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Mar 31 Mar 2020 - 11:59
Les blessures étaient sans importance à ses yeux, seul le résultat comptait. Son corps était déjà parsemé de cicatrices, et la douleur n’était qu’un message parmi tant d’autres comme la faim, la soif, et autres besoins naturels que l’on ne pouvait contraindre vraiment très longtemps. Alors, elle fut surprise lorsque Yanosa la protégea à sa manière lors de l’expérience. L’adolescente en fut si troublée que cela devait se lire sur son visage, elle ne comprenait tout simplement pas. C’était bien la première fois que cela lui arrivait, quelqu’un qui gratuitement sans rien y gagner, à moins qu’elle ne le réalise pas encore, l’aidait. Elle ne bougea alors pas d’un seul cil en regardant cet homme faire sans d’autres réactions. Elle baissa doucement ses bras en le regardant dans les yeux.

Masami se devait d’être toujours prête à chaque instant, c’était là une question de survie. Elle avait apprécié cette petite passe d’armes, on ne connaissait quelqu’un que lorsque l’on le voyait poussé dans ses derniers retranchements. Elle appréciait le style de cet homme, enfin quelqu’un qui ressemblait un minimum aux personnes qu’elle avait connu à Wasure. Sans doute qu’il aurait pu y vivre sans problème. Yanosa était dure, exigeant, mais d’un certain côté paternaliste, même si la jeune fille ne pouvait guère en connaitre la définition. Une éternelle insatisfaite, l’adolescente cherchait à toujours devenir plus forte, plus résistante, plus survivante, avoir la réponse à tout et à chaque chose.

Jiki Masami • « en grande quantité … oui, j’ai bien pensé à libérer un flot de parchemins explosifs sur une large zone pour tout faire péter. Pour ce qui est de projectiles, j’ai déjà pas mal de possibilités d’invocations diverses. Assaillir de toutes parts, j’imagine qu’il n’y a que quelqu’un comme toi qui pourrais y résister efficacement si aisément. Radicaux peuvent se révéler efficaces. »

Masami croisa les bras en penchant la tête légèrement.

Jiki Masami • « Chaque armure à ses forces et ses faiblesses, mais tu sais, avec les bons sceaux et les bonnes runes, je suis certaine que tu pourrais pallier ton souci comme par exemple en dressant des murs de chakra entre différents sceaux de fuinjutsu par exemple. Ensuite, tu peux fort bien attaquer depuis le sol, ne jamais être visible et ensevelir ton adversaire à des kilomètres sous terre. »

Lança la châtaigne alors à l’envoyeur sa propre réplique avec un léger sourire amusé. Elle ne craignait pas d’utiliser ce qu’il fallait pour vaincre tant que cela se montrait efficace. C’était ainsi que l’on lui avait appris à Wasure no Kuni, la fameuse prison. D’ailleurs, Yanosa avait eu beaucoup de chances de ne pas finir dans la jungle comme les autres. Il avait dû être suffisamment discret ou utile pour ne pas finir la dedans. C’était vers quoi elle penchait d’ailleurs. Ce qui lui faisait penser que devenir indispensable était tout de même plus efficace pour rester libre qu’être puissante. Qui pouvait lutter contre un ou plusieurs pays entiers ? Oui bon, mauvais exemple, mais oui. À part certains êtres hors norme, il suffisait qu’un Daimyo désigne un type comme ennemi de la nation pour X ou Y raisons, et hop, c’était réglé.

Jiki Masami • « Se débarrasser des personnes gênantes en signant un parchemin, c’est tout de même assez aisé. Amis comme ennemis, tous les pays ont su mettre leurs griefs de côté tant cette solution était magique à leurs yeux. Qu’ils crèvent ces pourritures, mais ce n’est pas moi qui vais m’y frotter. J’ai bien mieux à faire.

J’imagine que s’ils les ont enfermés, c’est peut-être dans le vain espoir de pouvoir les contrôler, les utiliser. Après tout, c’est bien ce qu’ils font avec nous là maintenant non ?
»


Étrangement, Masami eut un étrange frisson lors des derniers mots de Yanosa, il était assez étrange. Dur comme la peau de pierre qui le composait, mais au final, il fallait lire en lui une certaine tendresse. Elle en rougit très légèrement, où elle sentait ses joues très chaudes, tant et si bien qu'un peu honteuse, elle en gratta une au hasard, la droite, pour tourner la tête un peu éloignée.

Jiki Masami • « Ouais …. Hmmm …. Ben ça on verra hein. Il y a des personnes bien plus efficaces que moi, mais je ferais ce que j’ai à faire. »

C’était une des premières fois qu’elle recevait une sorte de compliment. Elle laissa Yanosa lui poser une main sur l’épaule, en hochant simplement la tête. Les démonstrations de sentiment, ce n’était pas son truc. Cependant, elle appréciait cet homme pour ce qu’il était.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Mar 31 Mar 2020 - 21:45
En l’écoutant énoncer des possibilités pour lui de se défendre de sa faiblesse absolue, à savoir le Raiton, Yanosa ne put retenir un léger sourire, à la fois intéressé et amusé. Intéressé, car il était évidemment preneur de toute méthode qui pouvait le prémunir d’une défaite cuisante contre n’importe quel adversaire qui aurait la brillante idée de dégainer son arsenal électrique contre lui. Amusé, car il avait également déjà pensé de long en large au problème, et n’y avait trouvé qu’une poignée de solutions parfois imparfaites et difficiles à mettre en œuvre. Malgré tout, Masami avait raison, et avait par là même mis le doigt sur le pourquoi de l’intérêt que l’Oterashi portait aux arcanes du Fuuinjutsu : créer des barrières d’énergie brute était le seul moyen à priori à sa portée pour ne pas se voir oblitéré par une technique Raiton de zone trop puissante.

« Oui tu es dans le vrai. Si je parvenais à maîtriser des runes assez puissantes, je pourrai envisager de créer des barrières d’énergie capables de tenir contre n’importe quelle technique de foudre. Je peux me débrouiller pour éviter d’entrer au contact de tout ce qui n’est pas trop gros mais pour le reste… c’est la seule solution que j’entrevois.

Quant à ensevelir mes adversaires, disons… que je préfère si possible leur battre les tempes en plein air plutôt que de simplement savoir qu’ils suffoqueront dans les profondeurs. Mais, c’est effectivement aussi une façon de faire.
 »

Son travail sur la question n’était bien évidemment pas terminé, il lui restait énormément de techniques à imaginer et à mettre en œuvre pour utiliser au mieux son assimilation, mais cette possibilité statistique de tomber sur un shinobi utilisant le Raiton sur le terrain n’avait de cesse de lui rappeler combien ses efforts devaient aussi se concentrer sur l’extension de ses possibilités.

« Les contrôler, tu dis… Ça ferait sens. Si on savait ce qu’ils avaient de si particulier pour avoir mérité un tel traitement. Mais... c’est vraiment comme ça que tu nous vois ? Des prisonniers ? En un sens… c’est vrai qu’en cas de désertion, nous devenons des criminels recherchés. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’autres voies quand on veut changer de vie. Je doute très fortement que tu veuilles renoncer à ton job, vu ton tempérament, mais ce serait sûrement possible. En ce qui me concerne… défendre Iwa est tout ce que j’ai, en un sens. Si je me résume finalement à un outil auquel on laisse vivre ses passions… Ainsi soit-il. »

Un discours existentiellement défaitiste et sur lequel beaucoup de grands philosophes humanistes auraient beaucoup à redire, dont certain avaient même été lus par l’Oterashi dans sa prime jeunesse insouciante. Mais, il ne l’avait pas déclamé avec dépit, bien au contraire : la passion qui l’habitait pour la conservation de son berceau et pour son goût du combat avaient le dessus sur tout. Sa main quitta l’épaule de la Jiki, puis il se détourna lentement.

« A très bientôt Masami. Encore merci. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Têtes dures [Jiki Masami] Empty
Ven 3 Avr 2020 - 13:41
Jiki Masami • « Je n’ai jamais créé ce genre de barrières d’énergies, car j’en ai pas véritablement l’utilité, mais j’imagine que ce serait faisable sans grande difficulté. »

Commenta alors Masami en posant son doigt sur le coin de sa bouche tandis qu’elle pensait rapidement à comment faire, équilibrer les forces, les écritures runiques. Bon, elle n’allait pas pousser cela non plus plus que ça, car cela le concernait lui au final. Il était bien assez grand pour réussir ce genre de technique, et il devait même y avoir pensé. L’adolescente hocha la tête doucement aux paroles du change forme au sujet de la foudre. Cela devait être un souci quand on était de la roche géante, même si une marque explosive puissante lui plaisait davantage. Elle nota cela dans sa liste de techniques à faire mental.

Jiki Masami • « Et alors tant que c’est efficace ? Et puis si un jour tu tombes sur un petit malin qui te résiste, tu seras dégouté de ne pas pouvoir l’enterrer … il n’y a pas de bons ou mauvais moyens, uniquement des cartes à jouer au bon moment. Ce sont ceux qui survivent qui racontent ce qu’il s’est passé. »

Ajouta Masami qui n’avait absolument aucune limite, aucune traitrise ou morale, seule l’efficacité primait. Évidemment, ils étaient entre « amis », alors elle n’allait pas se restreindre. Ami, c’était peut-être un grand mot, une connaissance simplement. Le grand gaillard et elle s’étaient tapées dessus dans la joie, cela rapprochait, mais pénétrer dans le cercle privé de l’adolescente était très complexe, et personne n’y était encore véritablement arrivé.

Jiki Masami • « Les puissants cherchent toujours à devenir plus puissants, car ils savent que la roue tourne toujours. On ne sait jamais quand on va tomber sur la mauvaise case, il faut être prêt. Alors utiliser les gens cela reste le meilleur moyen, surtout s’ils pensent que c’est la meilleure chose à faire et avec conviction. Ces ultimes prisonniers étaient simplement très puissants, très fort, peut-être un don d’un démon à queue ou d’un rituel, peu importe. Ils sont forts, cela doit être uniquement pour ça. »

Fit alors comme commentaire l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni. C’était d’ailleurs la première fois que l’on lui posait ou parlait autant de cette fameuse prison, comme si elle pouvait en être traumatisée ou une autre bêtise de ce genre. C’était simplement sa vie, elle l’avait vécu, et elle y avait survécu. C’était l’unique élément à retenir de sa part. Cela faisait partie de sa vie, un point c’est tout. Masami regarda autour d’elle avec attention suite à la demande de Yanosa sur sa manière de voir s’ils étaient prisonniers ou non.

Jiki Masami • « Il n’y a pas que des prisons faites de mur et de briques, certaines sont dans la tête, d’autres ou même à ciel ouvert. Wasure est une ile, alors même sans mur, on ne pouvait pas aller n’importe où. Certains avaient même abandonné tout espoir, se murant du coup dans leurs propres bourbiers. Notre prison est grande, agréable, mais cela reste une prison.

Quand on dérange les autorités, les puissants, on devient des criminels, même si on ne mérite pas. Les lois et toutes ces fadaises ne sont qu’un écran de fumée, qui est utilisé pour garder enfermer les gens trop stupides. Je peux te donner une très longue liste de personnes qui ne méritaient pas du tout leur sort à Wasure. La prison a été découverte, soit, tant mieux pour moi d’ailleurs, sinon j’y serais encore, mais une autre va rouvrir, et la seule raison pour laquelle je n’y serais pas de nouveau invité, ce sera si jamais je suis plus indispensable que gênante. La vie n’est qu’une suite de choix, on a toujours le choix, on peut faire et aller où on veut. Il faut juste faire … le bon choix … Au bon moment. Avoir des idées c’est bien, rester en vie c’est bien mieux.
»


Masami se trouvait très réaliste, par rapport à ce qu’elle avait vécu en tout cas. Elle avait l’impression que cet homme était capable de l’entendre, voire peut-être de le comprendre. Ce n’était pas le cas de beaucoup de personnes ici à Iwa et sans doute ailleurs. Elle était jeune, elle avait soi-disant la vie devant elle, mais son discours assez pesant pouvait ébranler certains. Elle avait également des passions, des envies, mais le plus important, la survie et garder cette nouvelle liberté. La Jiki regarda la main du géant quitter son épaule, avant de le regarder s’éloigner.

Jiki Masami • « A bientôt …. Peut-être, qui sait ? »

Masami finit par s’éloigner d’elle-même de son côté pour de nouvelles aventures.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

Têtes dures [Jiki Masami]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: