Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'initiation [PV Ikaku Jiro]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mer 27 Nov 2019 - 23:03
Les muscles se tirent à mesure qu’ils remontent la pente de la colline menant jusqu’aux rapides de Namida. A leurs pieds, l’herbe sèche écrasée et les taillis qu’ils découpent en progressant plus loin au coeur de la futaie aux couleurs estivales. Après être passé devant les villages flibustiers de l’île Kaiba, le but de leur pèlerinage a un but bien précis et qui nécessite de ne s’interrompre par aucune distraction, focaliser leurs efforts dans le perfectionnement de leur art martial de prédilection.

Telle est la voie que doit poursuivre chacun des membres des Sept, aspirant à devenir le meilleur de ses confrères. Une tradition qui existe depuis la création de ce groupe originellement composé de mercenaires maniant des épées légendaires, ces membres sans lien de sang se sont peu à peu reconnu une appartenance commune, des protecteurs en plus d’être des maîtres d’armes. Des générations de frères de lame, menant à ce jour jusqu’à deux hommes, le chef de clan ayant obtenu le respect de ses pairs de la Brume et le nouveau membre prometteur de la confrérie des Sabreurs, le flamboyant @Ikaku Jiro qui ne perd jamais une occasion d’accompagner le Nobuatsu dans ses entraînements en plein air ou au Grand Dojo.

Il s’arrête, fait signe à son compagnon de voyage de ne guère faire de bruit et d’écouter. Au bruit du fracas de la cataracte sur les eaux stagnantes en contrebas, ils ne sont plus très loin de la cascade Namida et pourront bientôt commencer la première étape de leur apprentissage, le début peut-être d’une longue série d’entraînements en plein air qui sera l’occasion de découvrir les quatre coins du pays de Mizu. Au-delà de l’aspect pratique, ce sera l’occasion pour les deux frères d’armes de mieux se connaître et travailler leur relation.

Comme toujours, le jounin est équipé de ses deux katanas dans son dos formant une croix, tandis qu’au niveau de sa ceinture, tranchant vers le haut, Baransu se repose dans son fourreau de magnolia. Le poids de ces nihonto reste insignifiant en comparaison du sac en toile de jute qu’il porte au-dessus de son épaule, semblant contenir tout un bric-à-brac d’objets métalliques et de vivres qui devrait aider les deux épéistes à passer les quatre jours suivants sans faire de détour par un village.

Ils atteignent le haut de la dénivellation, à leurs pieds le cours de l’eau serpente au coeur de la végétation qu’ils viennent de traverser. Du haut de la cascade, l’espace est bien plus clairsemé, suffisamment pour y installer un campement. D’ailleurs, au vu des bûches calcinées organisées en feu de camp, des quelques restes de nourriture expirée au sol, des personnes les ont précédé.

Le lieu était autrefois truffé de corsaires, et derrière la cascade, ils avaient installé leur repaire pour y cacher leur butin. Mais ce n’est plus le cas de nos jours, ils ont formé des hameaux dans la zone littorale de l’île Kaiba, et attaquent de temps en temps les navires marchands.

Il dépose son sac au sol, inspecte rapidement le feu de camp qui a été laissé derrière.

Nous resterons ici le temps de s’entraîner quelques jours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Jeu 28 Nov 2019 - 1:36
Son jeu de dupe ne faisait que commencer, il le savait très bien. La scène était à lui, sa vie, un théâtre où il jouait à la roulette russe tout les jours. Par Hades, le seigneur et maître des enfers, détenteur du feu originel, il savait très bien ce qu'il risquait pour sa véritable famille, mais parfois il ne savait plus trop ou se trouvait la barrière du bien et du mal. En sachant que les valeurs d'un criminel par le sang et les actes n'est pas tout à fait semblable à nous autres. Pour lui, démanteler un réseau de prostitution s'avérait être une sorte de trahison. Une trahison envers des frères d'armes qui essayaient juste de prospérer. En plus de cela, il lui semblait bien que c'était juste une perte de temps pour les grandes pompes qui organisaient ses trafiques.

Les organisations criminelles les plus organisés sont comme des Hydres, à chaque tête que l'on coupe en vient plusieurs autres pour les remplacer. On ne démantèle jamais le crime, on le retarde juste un peu jusqu'à la prochaine fois. Et aujourd'hui, le crime payait d'autant plus qu'il avait un trésor entre les doigts. Il avait tellement feint une absolue valeurs morale, une absolution totale de ses propres besoins, une aveuglante fidélité et un complet sens de l'honneur, que Kyameru, l'une des sept merveilles de Kiri, se trouvait entre ses mains. C'était grisant et en même temps très flippant.

Une seule erreur, un seul faux pas, une seule goutte qui fait déborder Kiri, et il se retrouvait avec tout les effectifs à ses trousses, et bientôt une corde au cou. On ne pardonnait ni les traître, ni les déserteurs. Surtout qu'il était l'une des ombres du chef de clan, le suivant pratiquement partout, comme s'il était un osillon qui ne savait pas encore voler. Saji l'avait alors prit sous son aile, et il se doutait que se tramait autre chose qu'un simple entraînement derrière ce voyage.

Il changeait d'air, enfin. Cela lui faisait du bien de découvrir de nouveaux paysage, car même s'il affichait une politesse blasée continuellement face aux petites choses de la vie, et un méprit manifeste pour la beauté la plus ordinaire, il affectionnait tout particulièrement la nature, et toutes ses merveilles. C'était l'un de ses repères qui lui permettait de ne jamais baisser les bras. Cela l'enervait qu'une cité militaire clame que certains territoires n'appartiendraient qu'à eux, qu'ils s'approprient des choses au nom de l'état, et qu'il empêchent les autres d'en profiter.

Il avait prit le stricte minimum, du tabac, des feuilles, un briquet, de la corde, des Kunaïs, quelques shurikens, du change pour quelques jours, et quelques gâteaux que fabriquait la vieille grand mère du sixième dans l'immeuble délabré qu'il habitait. C'était ce contraste entre sa présentation toujours au plus haut degré d'esthétisme, et l'endroit il habitait, qui semblait le plus louche chez lui. Pas de quoi fouetter un chat en somme. Cependeant aujourd'hui il avait opté pour le plus sobre de ses costumes. Un haut à manche longue avec des résilles au niveau du col et des bras, par dessus lequel il avait passé une veste également noir en coton à qu'il manquait les manches. Son hakama était de jais, et ses Geta toujours plombé pour que ses jambes portent plus de poids que nécessaire.

Ils arrivaient. On sentait la masse d'eau compacte se jeter sur la terre et exploser en une gerbe étincelante et bleutée. On sentait l'humidité ambiante qui règnait sur les lieux. On devinait l'immensité de la rivière se jeter dans la terre qui se trouvait des centaines de mètres plus bas. Impressionné depuis leur point de vue, il prit quelque temps pour observer les lieux et siffla.


- Eh bien Saji-sama, cette cascade c'est pas de la tarte hein ! On tombe la dedans on en ressort pas indemne, parole d'Ikaku. Même si ce nom de famille était factice, il le pensait vraiment. Pas étonnant qu'ils aient chosit cet endroit, c'est loin de tout, il n'y a qu'un point d'acces veritablement praticable ... Facile à défendre ce coin.

Il hocha la tête à l'annonce de son chef de clan.

- Hay Hay, je suis prêt Saji-Sama !

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Sam 30 Nov 2019 - 20:27
Si le jounin s’efforce de se rendre disponible pour répondre aux besoins des genins de Kiri en matière d’apprentissage, il est rare qu’il aille jusqu’à propose un entraînement en ermite comme il l’a déjà fait une fois avec Shitekka, un genin devenu chuunin et héros de Mizu, et qui n’aurait plus besoin de lui aujourd’hui pour poursuivre son nindô. Le caractère exceptionnel de cette initiation relève davantage du fait qu’elle s’étire sur plusieurs jours, en pleine nature, et que cet entraînement s’axe aussi bien sur le développement spirituel que le développement physique.

Cela a nécessité un temps non négligeable pour la préparation, et Saji n’est guère l’un de ceux qui propose un déplacement loin des confins de Kiri en prenant sur son temps de congé par seul plaisir bénévole, le Sabreur n’est pas sans arrière-pensée. En effet, voilà plusieurs mois qu’il réfléchit à dispenser son savoir à un épéiste de la Brume qui soit digne de devenir son second, et il s’avère que ses premiers contacts avec le blond ont réussi à le convaincre du potentiel du jeune homme, sa motivation et son talent dans le maniement de la lame sont absolument impressionnants.

Mais tel un diamant brut, Jiro nécessite un certain polissage s’il veut que son talent brille dans toute sa splendeur. Si le nouveau membre des Sabreurs présente des qualités évidentes qui le démarquent du reste de ses prédécesseurs, il ne manque pourtant pas de défaut, à commencer par une tendance perpétuelle à s’exciter ou à agir trop promptement dans le feu de l’action. Peut-être qu’avec les activités que lui proposera le chef Sabreur, son nouvel élève saura s’améliorer à la hauteur de ses attentes.

Avant de commencer.

Le jounin observe les alentours. Il invoque un kage bunshin pour le laisser à proximité des affaires sur la colline et les surveiller, pendant qu’eux descendraient des rapides pour explorer la cavité minérale derrière son rideau iridescent. Faisant circuler du chakra au niveau de ses semelles, suffisamment pour adhérer à la surface de l’eau mouvante, il descend le long de la cascade jusqu’à ce que son corps soit complètement à la perpendicale du sol, tenant en équilibre malgré la forte secousse du courant. Il marche ensuite jusqu’au plafond de la grotte, s’évanouit complètement derrière la cascade et part en éclaireur dans les profondeurs de l’ancien repaire pirate. Personne, si ce n’est l’obscurité qui les accueille.

Son pied s’enfonce dans une flaque d’eau, il sent qu’il a marché sur quelque chose. Il se penche pour le ramasser et essaie de le faire se refléter avec les minces faisceaux de lumière qui irisent la cascade.

Un petit souvenir?

Sa voix résonne mélodieusement à l’intérieur de la grotte désertée. Il se retourne vers Jiro qui vient de le rejoindre, en lui lançant l’objet scintillant dans les mains. Léger et rond, la matière est faite de métal précieux. Une pièce d’or qui appartenait certainement aux anciens habitants des lieux.

Nous nous arrêterons ici pour méditer un peu. La route a été longue.

La voie étant libre, le kage bunshin de Saji arrive à son tour dans la grotte avec le gros sac sur son dos, avant de déposer sur le sol dans un coin sec. Le clone disparaît dans un pouf de fumée, suite à quoi l’original s’assoit en tailleur dans la grotte, face aux chutes d’eau qui défilent devant leurs yeux émerveillés. Il prend une sereine inspiration, invitant son disciple à l’imiter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Dim 1 Déc 2019 - 2:03
La merveilleuse nature qui les entourait cela ferait quelque chose à n’importe qui, même à un gars aussi terre à terre que Jiro. On se sentait forcément ramener à sa propre petitesse, à ce sentiment que les dieux étaient des sortes de géant, des mastodontes qui avaient formé des lacs et des montagnes du bout des doigts. Des forces de la nature sans aucune nulle autre pareille. Une vrai merveille. Si cette cascade n’était pas le bijou de Mizu no kuni, elle était au moins l’une des pierre qui y était sertie. Décidément ses bandits avaient des goûts sûrs.
Il se demandait encore si le chef du clan n’avait pas tout découvert à son propos et qui ne l’emmenait à l’écart que pour mieux le cuisiner puis le dépecer après coup avec son sabre télékinésique. Si ça n’était pas triché que de contrôler son sabre littéralement par la pensée, alors on pouvait encore roule dans la farine les surveillants du majong sans avoir de sueurs froides. Il soupira en se disant que vivre sur la brèche était son quotidien de toute façon et qu’il pouvait très bien mourir en allant chercher sa baguette de pain le matin, ou bien en traversant la route sans voir la charrette qui déboulait en roue libre. Il sauta à la perpendiculaire de la cascade en englobant ses pieds de chakra, et freina sa chute jusqu’à s’arreter au niveau de l’ouverture de la grotte secrète.

Il attrapa au vol la pièce et la gardera précieusement jusqu’à en faire un talisman. Celui du premier jalon dans la voie politique dans ce village. Un village auquel il appartenait que pour mieux le trahir plus tard, ce qui était prévu de longue date. Le plan dans son intégralité n’était connu que du chef officieux de Jiro mais il avait le mérite d’exister.

- à vos ordres saji sama ! Dit le jeune et audacieux mafieux de mizu no kuni. Et il se mit en tailleur et bien que non adpete de chinoiseries, voulait bien admette l’utilité de la méditation dans les arts ninja. Cela permettait de se conditionner et de se préparer à une bataille qui s’annonçait, ou bien encore pour rassembler les énergies internes à chaque être doté de chakra et apte à l’utiliser.

Après avoir fait le bilan de sa vie une dernière fois tout en feignant un calme olympien, il ouvrit un œil. Avec saji on était jamais sur de la tête qu’il pouvait tirer en dessous du masque qu’il portait tout le temps.

- je peux vous poser une question ? Ce masque ... pourquoi le portez vous en permanence ? Est un choix ou bien un vœux ? Peut être que vous avez fait une promesse ? Je suis assez curieux excusez moi de vous importuner ...

Il se gratta l’arrière du crâne car il était gêné de sa propre bêtise. Ou du moins c’était ce que l’on pouvait croire.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Lun 2 Déc 2019 - 20:51
Même s’ils sont en principe d’égal à égal, de confrère à confrère, l’asymétrie des grades et de leur différence hiérarchique au sein du clan impose tacitement une certaine interaction entre Jiro et Saji, le dernier agissant davantage comme une figure tutélaire envers son frère d’armes, tâchant de lui enseigner la voie du sabre, le kendô. Par devoir envers son cadet, il prend en charge l’apprentissage. Et c’est avec le même enthousiasme que le genin suit son supérieur à l’intérieur de la caverne, presque sans hésitation, avant de l’imiter dans cette position de méditation, croisant les jambes dans un équilibre parfait. Le Sabreur masqué ferme les yeux, laissant son chakra circuler dans l’ensemble de son corps, et jusqu’aux extrémités de ses doigts, il joint ses mains au bas de son ventre, et inspire profondément afin de détendre l’ensemble de son appareil musculaire. Ses paupières couvrent ses pupilles émeraudes, d’ores et déjà masquées par sa visière d’acier et son masque ténébreux, à travers lequel filtre la fraîcheur de l’air extérieur pénétrant la grotte calcaire qu’ils investissent de leur présence silencieuse. Le vide absolu dans son esprit, l’obscurité chasse les images mémorielles, seul existe désormais… la contemplation.

Tout lui devient plus limpide à présent. Des chutes d’eaux caressant la pierre aux rafales estivales, il apprivoise cet état second où tout son environnement s’ouvre à lui comme des myriades de sensations. Son maître alors qu’il n’était qu’enfant lui a inculqué les principes de la méditation, les débuts d’une ascension vers la voie suprême de la lame, telle qu’elle est enseignée par les bretteurs de Tetsu. De la crête des montagnes brumeuses, souffle l’aquilon venant envelopper le paysage d’un linceul givré. Ses poils s’hérissent, exposés à la cruelle température du pays de la Foudre, bloquant coup par coup la lame cinglante de son maître de kenjutsu. Son regard est aussi tranchant que la lame qu’il manie avec une dextérité inimitable, testant l’acier fébrile de son élève encore jeune mais pleine de promesses. Il se souvient. Son style particulier, son sabre en main, chaque trait qu’il effectue dans l’air coule avec la délicatesse d’une rivière, et le son. Un son dont la mélodie résonne comme le sifflement d’un serpent prêt à fondre sur sa proie. L’irrégularité de ses mouvements, et la rapidité de ses coups le rendent quasi-imparable, tant et si bien que la lame ricoche derechef sur son kisaki tremblant sous la virulence du dernier shōmen (coupe du haut vers le bas) et qui a manqué de le faire tomber en arrière.

Son esprit s’interrompt. Des paroles interfèrent avec le fil de sa pensée alors qu’il s’élève vers une profonde introspection. Une paupière se lève avec réticence, puis l’autre, et ses muscles se crispent de nouveau. Son confrère ne semble pas trouver le sommeil méditatif escompté, a-t-il seulement essayé de s’y prêter? La question qu’il pose concerne le masque qu’arbore le shinobi masqué, un voile sombre sur son faciès. Un masque qui n’est pas tant un masque pour le peuple de la Brume, pour une grande partie de la population du moins. On le reconnaît à ce visage sans visage, ce mystère devenu familiarité. Et pourtant, comme beaucoup, le Sabreur est intrigué par la raison d’un tel subterfuge. Que cherche-t-il à cacher? Une difformité? Le poids de la culpabilité? Un secret inavouable? De toute évidence, une promesse qu’il s’est imposé et qui l’obligerait à honorer la seule mission qui importe à ses yeux, plus encore que la défense de la Brume, que d’aucuns croient qu’il considère comme priorité. Laver le déshonneur. Rétablir l'équilibre perturbé. C’est les yeux toujours fermés, tentant de retrouver un semblant de calme après l’interruption de son confrère qu’il répond avec une voix apaisée. Il a le droit de savoir, après tout ils sont de la même confrérie. Et la confiance appelle la confiance, la vérité soulage le coeur et repose l’esprit.

Mon masque est un voeu de vengeance. Un frère a péché par jalousie et rompu le lien sacré qui le liait à l’homme qui lui a tout appris.

Des paroles sibyllines qui ne manqueraient pas de soulever d’autres questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mar 3 Déc 2019 - 21:43
On n'apprends pas au vieux singe à faire la grimace, et tandis qu'il était découvert à ne pas méditer, mais plus à médire intérieurement, le jeune homme retint son souffle quand aux prochaines paroles qui allaient sortir de la bouche de Saji. Heureusement, le sabreur ne semblait pas avoir flairé le pot aux roses, et il répondit tranquillement à la question du Genin comme si c'était naturel d'être aussi curieux envers l'un de ses supérieurs. Surtout l'un des plus secrets au service de notre Damyo national. De toute façon, il aurait pu le balayer d'un revers de la main, alors à quoi bon penser à se rebeller contre le destin ? Il devait simplement ne jamais se faire attraper, car pour le moment, il n'était pas assez puissant. Pas assez puissant pour déclarer la guerre au village ninja de Kiri.

Pour l'instant il devait craindre, craindre et surtout être patient, puis prudent.

- Un frère de notre confrérie ? Je suis désolé de poser autant de questions mais j'suis un gars curieux ... Vous ne l'enlevez jamais ? Et ne se fait il jamais viser par des attaques ennemis susceptible de le détruire ? Il gratta l'arrière de son crâne de la paume de la main. Il ne se ferait décidément jamais attraper, il tenait le bon rôle : Ni gentil, ni méchant, simplement gris au lieu de blanc et noir. La couleur des entre deux eaux, la couleur des yeux de sa mère, la couleur de la criminalité organisée. Ni bonne, ni mauvaise. Juste, machiavélique et cupide. Juste dans l'honneur qu'ils déployaient. Machiavélique car prêt à tout pour réussir. Cupide car l'argent, c'est le nerf de la guerre.

Il se leva, se dandinant d'un pied à l'autre comme s'il était gêné.

- Retrouvons le dès à présent ! Un traître ne dois pas être laissé de côté, au calme, sans être inquiété ! Sur ma Kyameru que je le retrouverai et lui ferait mordre la poussière !

Il fit jouer sa lame en dehors du fourreau, la salle se réchauffant à mesure que sa fausse colère semblait monter... Il avait du plomb en fusion dans le sang en permanence, alors feindre une grande colère n'était décidément pas compliqué. Il attendait, droit comme un I mais lassif. Oui, il n'attendait qu'un nom et un ordre, pour faire son office. Il aimait la faire cette officine, c'état sa favorite.

Ainsi il n'avait pas à forcer son talent de beaucoup. Les jeux d'acteur commencent par une certaine réalité, une proximité avec le personnage, mais aussi le publique. Et il se trouvait qu'il était extrêmement bon acteur.




_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Sam 7 Déc 2019 - 21:26
Extirpé de son repos momentané, l’homme au masque maintient sa position de tailleur de profil par rapport à son interlocuteur, de plus en plus curieux d’en apprendre davantage sur l’identité de son chef de clan qui alimente par ses paroles mystérieuses, toutes sortes de fantasmes le concernant. Il inspire, puis expire profondément. Un frère aurait été coupable de trahison. L’agitation qui semble désormais habiter l’esprit de Jiro le mène à surenchérir sur ses questions. Bien sûr qu’il lui fallait ôter son masque à certains moments de la journée, autrement comment ferait-il pour boire ou manger? Il peut arriver effectivement que des personnes mal intentionnées parviennent à endommager le masque, très rarement. Auquel cas il dispose toujours de vêtement de rechange. Le masque. Toujours le masque. Pourquoi le masque? La première question qui vient à l’esprit de ceux qui lui parlent, c’est la première chose qu’ils voient. Quand bien même c’est un ninja qui leur fait face, l’identité du Sabreur reste l’une des questions qui les taraudent davantage. Son confrère n’est pas le premier, ni ne sera le dernier.

Nous portons tous des masques, seulement le mien est plus apparent.

A cette ligne il revoit la scène de son tuteur rendre l’âme dans ses bras, une apparition qui lui glace le corps l’espace d’un instant. Des cauchemars qui lui reviennent depuis quelques jours et qu’il aurait préféré garder dans un coin de son inconscient, mais les fantômes ne disparaissent jamais vraiment, en ce qu’ils nous hantent en permanence, qu’on souhaite les oublier on y pense justement. Un parasite qui nous consume. Rien ne nous en distrait jamais tout à fair. Son devoir envers la Brume, ses travaux pour redresser le clan, ses missions à haut risque et tous ses plus grands accomplissements. Quelque chose l’empêche de trouver la paix. Il avait vu dans son comportement, ses paroles, ses gestes, les prémisses d’un être immoral en devenir, et pourtant, il n’a rien pu faire. Comme dans ces cauchemars où l’on est passifs, et qu’on voit les événements se dérouler sous nos yeux, spectateurs de notre propre supplice tantalien.

血の兄弟. Un frère de sang.

Sur ces mots, il se lève. La douceur glaciale de sa voix tranchant avec le poids émotionnel de ce passé qu’il traîne au tibia, il fait quelques pas vers la cascade puis s’arrête, le dos tourné vers son confrère. Après un an à le traquer dans l’Archipel, il a appris à ne plus laisser de traces. Tel un fantôme. C’est presque comme s’il n’avait jamais existé. Mais il se doit de devenir plus fort et ne jamais le laisser le laisser le surpasser. Il marque une pause, puis se tourne vers Jiro. Pour lui rappeler une chose qu’il n’a jusque là-bas pas pensé à insérer dans le fil de leurs conversations. Philosophiques ou routinières.

Nous avons beau ne pas être liés par le sang, cela n'enlève rien à son caractère sacré. Les Sabreurs sont une famille de frères et sœurs qui se sont jurés de s'entraider et défendre leur patrie au prix de leur vie.

Tel est le fondement du clan pilier de Kiri.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Sam 7 Déc 2019 - 22:02
Même s'il l'avait voulu, il n'aurait pu rire de lui. L'homme qui lui faisait face était pétris d'honneur et de gravité. Deux traits qui forçaient l'admiration de l'homme qui lui faisait face. Le forçat était sûr d'une chose, c'était que Saji encore en vie quelque part, lui ne serait jamais tranquille dans le monde. Il lui fallait l’éliminer avant de partir de Kiri, c'était une chose assuré. Alors la lueur dans le regard, était-ce pour répondre à cette phrase solennelle, cette phase de maître ninja qui ne manquait jamais de sagesse ? Ou bien était-ce la lueur sanguinaire d'un homme prêt à tout pour sa liberté personnelle ? Je vous le met dans le mille, les êtres comme Jiro ne changeront jamais, ils préféreront toujours le profit à la bonté, l’appât du gain à la spiritualité, les vices aux vertus. Pas la peine de creuser, de fouiller, de chouiner, de se morfondre, de vouloir les toucher ; C'était inutile.

Élevé dans le cercle de la décadence, pétris d'un vice intarissable, les hommes comme Jiro étaient sources de chaos et de désespoir. Ils ne créaient que la destruction, ils n'étaient voués qu'à un saint, celui de la mort et de la violence. Au village, on le percevait comme l'archétype du Ninja belliqueux, qui savait très bien rester à sa place, et qui tenait un rôle de protecteur autant que de destructeur. Il avait le beau rôle voyez vous. Celui d'un héro, prêt à tout pour le bien être de sa chère patrie.

Jiro se jouait bien de la défiance des autres, car on l'avait formé à être un être ambivalent et double, depuis sa plus tendre enfance. Sa mère jouait avec lui de manière le pousser dans cette voie, son père le forma plus tard comme un outil rare, fin et précieux. Il était délicat son fils, il ne supportait que les meilleurs matériau pour ses vêtements, ne se nourrissait que des plats les plus raffinés, et ne jouait qu'au chose qui coûtaient le plus cher. Ce n'était même pas pour se revendiquer d'un groupe d'élite, c'était simplement sa manière d'être à cette époque.

Et pourtant, on l'entretint dans ce rêve que tout lui était du, que le meilleur était accessible, pour en faire l'arme qui détruirait Kiri.

- Hay, Hay Heidan ! Je suis à vos ordres, au service de ma patrie, et surtout dans le respect des traditions séculaire de notre ordre : Honneur, force et volonté ! Ma lame n'est qu'un prêt de Kiri no Kuni, et au même titre qu'elle, je ne m'appartiens pas. Ordonnez, et je ferais.

Il semblait galvaniser par le discours de son acolyte, les deux poings serrés ; L'un tenait le manche de Kyameru, et l'autre était à sa hanche. On eut dit qu'il voulait saluer comme on salut rarement son chef. L’émotion était forte. L'émotion était surtout feinte. Il avait toujours sût jouer avec ses sentiments comme d'autre font tomber la pluie, ou encore se faire dorer la biscotte.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 21:34
Il semblerait que le discours du chef de clan ait enthousiasmé son confrère, tant mieux. Le jounin espère que cette pause en pleine nature permettra au jeune Jiro d’avancer davantage sur le chemin spirituel du kendô - un aspect trop peu apprécié de ses pairs et qui les empêchent de progresser au niveau supérieur, et renforcer son lien avec l’esprit de Kyameru. Il se souvient encore de ses premiers pas alors que son maître lui avait confié Baransu, des voix qui ne cessent de le hanter nuit et jour, jusqu’à ce qu’il apprenne enfin à comprendre que ses motivations et ceux de son épée ne font qu’un. Ils défendent les mêmes valeurs, et poursuivent l’équilibre par-dessus tout.

Jouant sur cette frontière entre bien et mal, la moralité constitue la première des questions. Diriger la lame dans quelle direction, pour qui se battre, pour quoi se battre. Tant de conflits internes auxquels il lui faut trouver la résolution. Cette courte mais nécessaire méditation dans le berceau naturel de Namida lui a permis de réfléchir sur ses origines, son début d’apprentissage auprès de son maître parti trop tôt. Il lui a néanmoins légué en héritage la sagesse du bushido, les prémisses d’un développement personnel poussé jusqu’à son paroxysme. A lui désormais d’en explorer les confins et honorer la mémoire du défunt.

Le temps n’est plus au repos mais à l’action, son confrère semble motivé à reprendre l’initiation. C’est alors que le jounin s’approche de la bordure de la caverne creusée dans le flanc de la cascade, la plante de ses pieds se décolle du sol et son corps se penche dans le vide jusqu’à se laisse tomber en contrebas pour enfin atterrir avec grâce sur la surface de l’eau. Il atterrit sans que la moindre éclaboussure ne vienne mouiller son uniforme noir de jais, si ce n’est des gouttes résultant de l’éclat des rapides sur les eaux stagnantes. Levant doucement la tête, son regard suit le genin tandis qu’à son tour effectue sa descente pour arriver au niveau du jounin.

Une goutte tombe sur sa visière d’acier, puis deux… Celles-ci ne viennent pas de la cascade face à lui mais des nuages qui s’accumulent dans le ciel, annonçant une averse imminente. Le temps s’est écoulé rapidement pendant qu’ils se sont arrêtés dans le creux rocailleux pour méditer quelques moments. La voûte céleste s’efface peu à peu derrière un voile nuageux assombrissant l’ensemble du terrain. Les pieds flottant sur les eaux stagnantes de Namida, il glisse son sabre à l’extérieur de son fourreau, sa lame à la diagonale de son corps prêt à croiser le fer avec son frère d’arme.

来い!* “

*Koi: littéralement, "Viens!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mer 11 Déc 2019 - 18:27
Il suivit son professeur dans les flots inconsidérés de Namida, et il se mouilla la tête pour reprendre ses esprits. Il dégaina Kyameru en malaxant son chakra à l'intérieur de son métal polit à la perfection. Il se passa une réaction en chaîne, comme dans ce que l'on appellerait plus tard les "moteurs à explosion", et de la chaleur enveloppa l'arme et son possesseur. Ses cheveux furent secs en quelques instants, et une douce sensation lui donnait de la force pour affronter le sabreur le plus fort de sa génération. Cela n'allait pas être une paire de manche, ça il le savait pour avoir combattu une fois contre le masque noir.

- J'arrive !


Il fit chauffer le bout de son arme, et se précipita sur son adversaire avec la vitesse d'un homme qui s'entraîne chaque jour au même actes, ce qui en fait un réflexe plus qu'une action. Un frisson d'excitation dont il profita jusqu'au bout s'empara de son échine, et il vit quelques chandelles pendant un instant tellement le plaisir de croiser le fer contre Saji était grand. Il était sensible à sa manière, sensible à la guerre, au baston, à l'adrénaline plus qu'à l’endorphine. C'était son truc, il aimait les sensations fortes, alors autant vous dire qu'il était servit pour le coup.

Il fit une feinte de porter un coup à droite, puis déporta sa lame d'un quart de tour, et fit tournoyer sa lame en poussant sur les bras, visant le torse de son adversaire. Technique de kendo plutôt classique, elle consistait à pénétrer la garde par le millieu, et toucher le torse ou la gorge sans autre forme de procès. Rapide et technique, ce kata était le plus traditionnel que connaissait Jiro, et lui avait servit à de nombreuses reprise.

Il savait donc avec certitude que cette botte ne passerait pas conte Saji, et se préparait déjà à la contre attaque. Il se fit souple sur ses appuis, et léger dans tout son corps, sauf au niveau de ses pieds ou circulait le chakra nécessaire à sa mise à niveau des flots de Namida.

Le combat pouvait commencer.

Spoiler:
 



_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 1:38
Le Sanguinaire ne se laisse pas prier et charge en direction du Sabreur masqué, lequel adopte une garde défensive, les deux mains enveloppant avec fermeté la garde de son katana, la lame pointant devant lui. La nature se réveille au fracas de l’acier contre l’acier, les volatiles jusque-là perchés sur les branches s’envolent, surpris par le bruit métallique des bretteurs faisant rencontrer leurs épées pour la première fois depuis qu’ils sont arrivés à la Cascade Namida. Usant immédiatement du pouvoir de son nihonto légendaire, Jiro active la chaleur de Kyameru de façon à frapper son adversaire, Saji met en opposition Baransu provoquant une légère étincelle voltigeant non loin de son masque et égratignant sa visière d’acier. Pour une fois que son confrère démarre doucement un combat, le Nobuatsu est quelque peu surpris de voir Jiro modérer ses coups, ayant certainement compris que ses attaques dévastatrices n’auraient pas nécessairement le résultat escompté sur un adversaire de la trempe du jounin et ne contribuerait qu’à le fatiguer trop tôt.

Ce dernier dégageant le premier coup avec succès à l’aide du bout du pommeau, il approche ce même pommeau au niveau du visage de Jiro qui se trouve juste à portée afin de l’étourdir l’espace d’un instant et enchaîner immédiatement par une attaque signature qu’il connaît déjà bien, à savoir le Zubon no Katsuto. Un air de déjà vu qui ne manquerait pas de convoquer des souvenirs traumatisants… Non pas que le senseï prend du plaisir à embarrasser son disciple - peut-être un peu, mais davantage une façon de vérifier qu’il apprenne bien de ses combats passés, ce qui constitue l’essence d’un entraînement après tout. L’intention du Sabreur est donc de voir si son confrère a mûri depuis leur dernière échauffourée, en espérant que cette passe d’armes qui se déroulera sur plusieurs jours leur profitera vraiment à tous les deux. Il est de la responsabilité de Saji de s’assurer que Jiro progresse sur la bonne voie, la vraie voie de la lame.


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Nobuatsu Saji le Ven 3 Jan 2020 - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 20:19
La cascade emportait le son des sabres s'entrechoquant dans un brouhaha incessant. Le kata de Jiro avait fait fausse route, dévié par une garde particulière de Saji, qui l'avait déjà imposé à son élève une première fois. Moins surpris, il se dit que la combinaison allait être la même, et qu'il ferait bien de se préparer avec soin à une attaque en règle, rapide, précise et impitoyable ... Pour son pantalon. Il eut le temps de reculer d'un pas, et d'imposer sa Kyameru à l'épée de Saji.

Il releva la tête et son regard se planta dans la visière de son senseï. Il avait un immense sourire sur le visage, cela se voyait qu'il appréciait l'échange comme d'autre un bon restaurant entre amis ou bien des câlins avec sa moitié. C'en était presque inquiétant tant il semblait être entrain d'avoir la trique pour un simple échange de coups.

Pour lui, c'était plus grisant que n'importe quelle autre activité. C'était sa passion après tout, et faire joujou avec une lame comme Kyameru, c'était le paroxysme du luxe. Il ne pouvait rêver mieux que ses soixante quinze centimètre de métal, qui semblaient luire comme les étoiles au milieu du néant de l'espace.

- Pas deux fois, chef ! Fit-il en se reculant encore un petit peu pour prendre appuis sur l'eau stagnante du petit lac au pied de la cascade, pour mieux attaquer d'un coup de pommeau au visage, qui s'en suivrait de deux autres, dont le dernier était un coup de lame de haut vers le bas. Il avait apprit qu'il devait commencer doucement et y aller progressivement. Suivre un certain rythme, un timing. Il devait s'approprier le combat avant tout, ne plus le subir lui paraissait une bonne idée.

Finalement, même Saji avait des failles, au moins une. S'agirait de s'y glisser, et de faire jouer sa lame pour ouvrir en deux cette brèche infime. C'était tout le talent d'un bretteur.

La botte suivante serait sans doute beaucoup plus dangereuse.

Spoiler:
 

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Lun 23 Déc 2019 - 0:29
Dans ce lieu de tranquillité où le temps semble s’arrêter, les deux bretteurs s’adonnent à un combat ne misant pas tant sur la force brute que sur la finesse de leur kenjutsu respectif, chacun tentant de toucher l’autre, en vain, comme une danse dans laquelle chaque coup trouver sa parade, et chaque parade accompagne le mouvement de l’attaque. Un combat d’épée pur et simple, sans artifice, testant les réflexes de tout un chacun. Sur le visage du lion sanguinaire, on pouvait lire cette expression extatique de combattre son chef de clan dont il est impossible de savoir son sentiment sauf si on le connaît suffisamment pour deviner qu’il est de ces hommes qui apprécient un duel à l’épée contre un confrère, d’autant plus quand il s’agit de quelqu’un du niveau du Sanguinaire.

Le surnom que certains apprentis du Grand Dojo ont donné à Jiro, le seul autre Sabreur qui puisse se battre plus ou moins d’égal à égal avec son chef de clan. Ce qui suffit à gagner l’admiration de beaucoup d’apprentis, après que ceux-ci ont pu être témoins lors de leur démonstration au Complexe Shinobi, et que le jounin a mis fin au combat par sa botte secrète prenant de revers le genin, celui-ci a tout de même tenu toute la classe en suspense jusqu’à la fin.

Sans surprise, l’Ikaku parvient à retrouver son équilibre malgré le blocage du Nobuatsu qui tente ensuite de le toucher en lui infligeant un coup de pommeau au visage, attaque qu’il esquive d’un pas en arrière, lui empêchant d’être surpris par la dernière manoeuvre du Sabreur masqué, qui effectue un mouvement rapide près de la ceinture, d’une précision chirurgicale et en effleurant à peine son adversaire, découpant le tissu retenant son pantalon. C’est à ce moment précis que Kyameru se met en opposition face à l’acier de Baransu, le clash des épées légendaires qui se rencontrent de nouveau.

Voyant que son enchaînement ne fait pas mouche, il reste dans la même position de blocage, le fil des lames se froissant alors que l’un et l’autre tente de gagner dans ce rapport de force, bien ancrés sur leurs jambes sans concéder de terrain à l’un ou à l’autre. C’est alors que Jiro brise ce moment d’immobilité avec trois coups successifs dont l’appellation fait écho au refrain mémorable d’une chanson aux paroles particulièrement recherchées et au sens profond. Le BimBamBoum. Une technique redoutable obligeant le jounin mettre de la distance grâce à une esquive exécutée de justesse… La sueur coule sur le front masqué du Sabreur, qui vient de voir sa vie défiler devant ses yeux. Jiro avait aussi sa botte secrète visiblement.

Saji se redresse pour lancer son sabre en direction de Jiro, la lame reste parfaitement droite, flotte même jusqu’à arriver au niveau de son adversaire pour tenter de le trancher, comme si une force invisible manipulait Baransu.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Lun 23 Déc 2019 - 0:55
Si le duel tournait forcément autours du Kenjutsu, il y'avait d'autre forces en jeu à présent. Composant des mudras précis, d'une gestuelle fluide et rapide comme s'il effectuait une danse répétée des milliers de fois. Il cracha une boule de terre qui freina la lame dans un étaux de terre, puis para en planta sa lame dans la motte de terre, activant une de ses techniques doton favorite.

- DOTON : CHIJŌ NO BŌGAI Fit-il entre ses dents, une main retenant sa Kyameru contre la sphère de terre et l'autre composant le mudra nécessaire à l'utilisation de sa technique. Il avait cette faculté de n'utiliser qu'une seul de ses mains pour effectuer des mudras, bien que certaines techniques plutôt complexe nécessitait les deux. En vérité, c'était vraiment épisodique et il ne maîtrisait pas encore son atout.

Ce n'était pas passé loin, et il se rappelait que son maître était aussi humain, et pouvait avoir des défauts, des déchets dans le mouvement, rien ne pouvait être parfait. Pas tout le temps, en tout les cas. Même si la maîtrise du sabre de son professeur était impressionnante, il ne semblait pas .... Comment dire ... Complet ? C'était l'impression que cela laissait à Jiro. Qui s'arrêta quelques instants pour regarder son professeur.

- Depuis notre première rencontre, vous êtes bien trop gentil avec moi, senseïïïï... Il passa sa lame par dessus son épaule, l’agglomérat de doton se détachant de Banseru, qui éclaboussa les habits de Jiro en clapotant dans l'eau ... Alors soit c'est fait exprès, soit vous me cachez quelque chose ... C'est ça, Saji-sama ? Fit-il en se grattant le menton, un clin d'oeil sur le visage.

Il attendit la réponse, puis se propulsa sur Saji d'un air farouche mais à pas de chat, et tenta un coup de taille avec l'épée-massue qu'il avait entre les mains. C'était simple, mais rudement efficace. C'était souvent les choses les plus simples qui étaient les meilleurs.

Tendresse et chocolat.

Spoiler:
 

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mar 24 Déc 2019 - 22:10
Le rythme du duel à l’épée passe à la vitesse supérieure dès lors que le Nobuatsu lance son sabre à l’assaut de son adversaire. Ce dernier improvise une défense en usant d’une technique Doton, produisant une balle de terre modelée à partir de sa bouche et qu’il projette de sa main. Le projectile entre en collision avec la lame de l’épée en plein vol, l’impact étant suffisamment fort pour ralentir la force kinétique de la lame de Saji, celle-ci est complètement déviée une fois que Jiro se sert de son sabre pour dégager l’arme hors de son chemin et à son tour, contre-attaquer.

Loin d’être le personnage un peu empoté et un brin prétentieux qu’il caricature au nez et à la barbe des personnes qu’il rencontre, il sait observer quand son adversaire ne se donne pas à cent pour cent. Dans le cas de son senseï, il peut voir que les techniques dont il a fait usage depuis leur première rencontre étaient encore très loin de la puissance qu’on peut attendre d’un jounin, ce qui ne peut conduire qu’à deux explications.

Soit le Sabreur masqué retient ses coups depuis tout ce temps - par mésestimation du niveau de l’Ikaku ou pour cacher sa réelle puissance, soit il est réellement affaibli ou handicapé à cause de la Seconde Résonance, ce qui serait terrible pour un chef de clan à un si haut niveau de responsabilité. Ne pas pouvoir rivaliser en puissance avec un de ses confrères au maximum de ses capacités serait difficile à assumer, et les conséquences sur la réputation du clan risqueraient de se faire sentir.

Avec cette déclaration plutôt osée de la part du genin, qui révèle ses soupçons à l’égard de son supérieur, celui-ci tout en demeurant impassible et mutique, laisse Jiro s’approche avec sa massue de terre pour l’attaquer. Pendant que son attention reste focalisée sur adversaire face à lui, le Sanguinaire ne s’attendait peut-être pas à ce que la lame l’attaque par derrière, risquant de lui empaler le dos… c’est sans compter l’avertissement de son senseï, lequel préfère prévenir que guérir même s’il est possible que Jiro ait senti venir l’attaque surprise.

Derrière toi.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mar 24 Déc 2019 - 23:21
Ce silence ne pouvait dire qu'une seule chose, c'était que Jiro ne pourrait jamais déceler de véritable faille chez Saji, et ce grâce au masque qu'il portait continuellement, mais aussi un sang froid à tout épreuve. Alors que son adversaire était acculé, désarmé, presque au bord de la défaite, et qu'il voyait se profiler la fin de l'entrainement, Saji lui donna tord. En effet, sans un seul signe incantatoire, sans jamais prononcer un seul mot, il fit voler sa lame dans le dos de son compatriote et élève, dans le but de le blesser sérieusement. Enfin, pas non plus dupe depuis son dernier combat contre le masqué, Jiro savait que cette attaque était possible, il l'avait envisage dans ce scénario du combat.

Seulement, la vitesse d’exécution le prit de court, lui qui pensait avoir le temps de parcourir tout l'espace qui le séparait du cavalier de feu pour venir à sa rencontre avant d'avoir à s'inquiété du sabre de son acolyte, se retrouva obligé de faire une parade de dernière minute suite à l'avertissement bien pensé du Jonin.

Décidément, plus il y pensait, plus il savait que son maître n'était pas au top de ses capacités. C'était obligé, et c'était dangereux pour l'équilibre du clan .

- Si vous n'êtes plus le même qu'avant, vous devez me le dire ! C'est votre devoir que d'informer ceux qui sont proche de vous que la suite des évènement risque d'être compliqué ... Ou de tout faire pour regagner votre niveau d'antant. Il attrapa le sabre de Saji pour lui rendre, il se rapprocha de son maître en deux enjambés et lui rendit Banseru d'une main sûre, qui ne tremblait pas. Il y'avait juste ce sentiment, celui d'accomplir une bonne action, qui venait gâcher toute la beauté du tableau pour iro, qui jubilait intérieurement de sa manoeuvre : Après cela, plus personne ne le soupçonnerait de sa double vie.

Après ça, Saji lui mangerait dans la main.

- Continuons maître, j'ai encore des tas de choses à vous montrer. Fit-il en faisant chauffer la lame de son sabre une nouvelle fois, jusqu'à ce que le centre de l'arme soit un foyer incandescent ou ne brillait que mort, meurtre et carnage. Cristallisé dans une seul lame, tout ce qu'il y'avait de brûlant était réunie là, et même Jiro avait du mal à rester proche d'elle.

C'était comme une histoire d'amour toxique. Plus le temps avançait, plus l'histoire se consumait, et plus elle se consumait, plus ses protagonistes étaient blessés. Il en allait de même pour Kyameru. Plus le temps allait,plus elle consumait d'âme. Et plus elle faisait de mort et de blessé grave.

La lame semblait imprégnée d'une aura malsaine, ou ben était-ce l'Ikaku ? En tout les cas, les lueurs qu'elle dégageait faisaient danser des ombres inquiétante sur le visage de Jiro, qui avait reprit tout son sérieux et son mutisme du combat.

Spoiler:
 

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.


Dernière édition par Ikaku Jiro le Jeu 26 Déc 2019 - 6:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 1:00
La lame revenant vers son porteur manque de peu de se planter dans le dos de Jiro qui, averti par son supérieur de deux mots seulement, se retourne pour effectuer une parade réflexe. En dépit de sa garde baissée, l’espace d’un instant, il est toujours impressionnant de voir à quel point son confrère est rapide dans ses réactions, redoutable par la précision de ses attaques comme de ses défenses. Même si quand il voit sa domination sur son adversaire devenir de plus en plus manifeste, il a cette fâcheuse tendance à parler bien plus qu’il ne le faut au lieu de finir le travail ou rester sur ses gardes. Un de ses rares défauts, mais qui ne doit pas porter ombrage sur les nombreux talents dont il est doté et qui font de lui un des maîtres incontestables de l’épée au sein d’un clan composé de plein de potentiels rivaux.

Il faut le reconnaître, l’Ikaku est plus perspicace qu’il ne veut le faire croire, et il a la bonne intuition lorsqu’il pointe du doigt le fait que son chef de clan n’est pas capable de se battre au maximum de ses capacités pour des raisons qu’il ne peut que deviner, mais qui deviennent de plus en plus crédibles à mesure que le combat touche à sa fin. Le silence, même s’il lui accorde l’avantage de ne divulguer aucun indice sur sa condition, conforte davantage l’hypothèse qu’il soit handicapé à cause de la Seconde Résonance, et que ses jutsus de haute volée ne fonctionnent plus comme avant. Le duel est mis en pause lorsque le genin récupère l’épée laissée au sol du bretteur masqué, pour finalement le lui rendre en signe de respect pour son aîné. D’une simple inclination de la tête, ce dernier le remercie pour le geste en gardant ce mutisme de plus en plus irritant pour son interlocuteur, avare de questions et d’hypothèses pour lesquelles il cherche une réponse, en vain.

Le Nobuatsu s’enferme dans ses pensées, réfléchissant sur les mots de son confrère l’enjoignant d’être honnête avec lui. S’agit-il de la meilleure solution? Il médite cette option dans son esprit tourmenté par la crainte que dévoiler cette faiblesse reviendrait à mettre en péril la stabilité du clan, mais aussi fragiliser son propre leadership. Quel choix a-t-il vraiment? Tant de réflexions circulent dans son esprit, derrière le voile d’un masque qui ne laisse rien paraître de son anxiété grandissante. Un chef se doit de montrer une parfaite impassibilité, sans quoi toute son équipe serait démoralisée. Ne jamais sous-estimer le pouvoir de l’influence sur les esprits, il est des combats que l’on gagne sans avoir recours à la force. Un des préceptes essentiels de l’art militaire enseigné à Kiri.

Si le Sanguinaire a l’intention de découvrir la vérité derrière ce mur de silence, il n’aurait d’autre choix que de pousser Saji dans ses ultimes retranchements. Mais une telle hardiesse risquerait fortement de lui en coûter si jamais il se méprend. La balle est désormais renvoyée dans le camp de Jiro, alors qu’il relance le duel en chargeant son chakra jusqu’à être entouré d’un aura ténébreuse allant de pair avec ses penchants agressifs. La chaleur qui se dégage alors de Kyameru devient de plus en plus forte… Que prépare-t-il à l’attention de son chef de clan? L’épée rangée dans sa gaine, ce dernier compose déjà des mudrâs en avance afin de préparer sa riposte.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 7:08
Cette technique qu'il avait en préparation, méritait encore quelques ajustements, mais elle permettrait à Jiro de tester le plein potentiel de son adversaire, que ce soit d'un point devue stratégique, comme de la puissance brute qu'il pouvait déployer. Il eut un petit gloussement en pensant qu'avec un peu de chance, s'il tuait son maître, il deviendrait le prochain chef de clan des sabreurs ? Alors il se mit à rêver d'une vie de respect, et d'autorité. Où tout le monde lui faisait des courbettes, avec le luxe et les femmes qui allaient avec ... Mais ce n'était qu'un simple rêve, il le savait bien.

Il avait observé la vie de son maître : Il ressemblait plus à un de ses moins ascète qu'à un opulent chef de file de la plus grande force clanique de Kiri, après les Kaguya. Après tout, il fallait de la discipline et de la rigueur, pour être le plus fort. Après tout, la puissance et la valeur d'une chose ne se mesurait pas à ce qu'elle possédait, mais bel et bien à ce qu'elle était capable d'accomplir.

Et aujourd'hui il allait prouver qu'il arrivait à atteindre le palier supérieur, celui là même qui le ferait entrer dans les petits papiers de Saji. Car il y'avait des hommes qui aimaient se faire battre, qui, plus on les traitait mal, aimait de plus en plus fort la personne en face d'elle. Etait-ce le cas de Saji ? Il y'a un adage qui dit qu'on fait du mal à ceux qu'on aime, mais qui oublie de dire que l'on aime ceux qui nous font du mal, également.

- Très bien, chef, vous l'aurez décidé.

Tonna-t-il en reculant précipitamment, et en concentrant de plus en plus de chakra dans sa lame, qui eut pour effet de la faire chauffer, au point où Kyameru commençait à trembler dans sa main, puis à faire de la vapeur d'eau. C'était comme si la lame arrivait à faire fondre l'intangible atmosphère des lieux. La paisible atmosphère qui régnait entre eux également : Les choses sérieuses commençaient enfin pour Jiro, qui n'y allait pas avec le dos de la cuillère.

Il fonça sur son maître une nouvelle fois, et porta un coup en demie lune au niveau du torse de ce dernier. Saji aurait pu remarqué que le coup était large, porté de manière à atteindre le plus de cibles possibles, et non pas une cible uni-personnelle. Par ailleurs, s'il essayait de le contrer, celui là, il aurait des surprises. C'était aussi ça le désavantage d'être autant connecté à son arme non ? Sentir toute son impuissance face à une lame plus puissante encore ?

Et s'il faisait un trou dans la garde de Saji, que ferait-il ? Serait-il prudent, ou tenterait-il d'éliminer son maître à penser ?

Spoiler:
 

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 2:53
La patience de Jiro mise à rude épreuve, il finit par prendre le silence de son supérieur comme une invitation à poursuivre le combat, d’autant qu’il commence à composer des signes en prévision d’une attaque de la part du Sanguinaire qui se lance, avec l’agressivité dont il a coutume, brandissant sa lame flamboyante. Cette dernière diffusant des ondes de chaleur dans tout autour, au point que l’homme au shôzoku de jais peut le ressentir malgré la distance qui le sépare de Kyameru, déployant une aura sinistre mettant en relief le regard de braise de son porteur. D’une phrase sèche annonçant son attaque imminente, Jiro court en direction du Sabreur masqué lequel demeure dans sa position, exécutant le début d’une série de mudrâ en le voyant approcher…

C’est avant qu’il ne soit à portée qu’il s’interrompt, fléchissant sur ses appuis avant d’effectuer un bond en arrière, il prend la précaution de faire barrière avec son fourreau d’ébène qui entre en collision avec la lame chauffée à blanc qui malgré l’impact passe à travers le bois de magnolia, découpé en deux. Il peut presque sentir la pointe du sabre, non, l’aura brûlante de la lame lui frôler la peau alors qu’il se dégage in extremis du dangereux coup de taille de Jiro.

Regardant le bout de fourreau qui lui reste dans la main, parfaitement découpé par Kyameru, le Nobuatsu n’ose imaginer ce qu’il serait advenu de lui s’il venait à être touché par la lame légendaire de Jiro. Probablement que le tranchant lui aurait ouvert la peau et pénétré la chair avec une facilité déconcertante, il regarde la deuxième moitié du bout de bois se faire emporter par le courant de la Cascade Namida, au loin… L’entraînement s’achève sur le ruissellement mélodieux de l’eau sur la pierre, alors que le jounin félicite son confrère pour sa performance.

Ta technique s’est améliorée depuis la dernière fois.

Le senseï reste focalisé sur l’enseignement qu’il doit à son élève de l’équipe 6, avec qui il entretient une relation encore platonique et pour qui il accorde néanmoins une grande part de respect, plus qu’il ne le fait avec le reste des Sabreurs qui sont loins d’être à la hauteur pour l’instant. S’il poursuit cette voie, il serait sûrement celui amené à prendre sa place s’il devait arriver quelque chose au chef de clan, encore faut-il qu’il montre des signes encourageants tant sur le plan de la technique de combat que de sa discipline spirituelle, encore poussive par moments. Corps et esprit, esprit et corps, de la parfaite harmonie de ces deux forces naît la maîtrise de soi.

Ce sera tout pour aujourd’hui. Va chercher du bois pendant que je prépare le feu.

Une tâche qui ne serait pas difficile pour le manieur d’une lame capable de découper toute matière solide sans effort. Quant à Saji, il remonte la cascade pour prendre place à l’intérieur de la cave qu’ils ont repéré plus tôt, tandis que le voile crépusculaire se dresse peu à peu au-dessus de leurs têtes...

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 5:26
Dans un bruit sinistre de fin du monde, il rencontra résistance devant lui pour la première fois depuis qu'il avait commencé cet entrainement. Cela était particulièrement encourageant, aussi appuyait-il particulièrement son effort, les deux mains sur le fourreau, dont l'une tenait l'autre pour une meilleure puissance. C'est ainsi qu'il découpa net le fourreau de la légendaire Banseru, la fameuse intouchable et imprévisible lame de Saji.

- Je suis toujours en mouvement, et bientôt j'espère vous rattraper, Saji-sama. Fit-il plein d'une détermination sans faille, qui brillait dans ses yeux comme deux joyaux de la couronne, qui auraient un éclat si particulier puisqu'il appartenaient à un régent d'une puissance inégalé : Le duel et le destin. Les deux principales sources de chaos dans ce monde, car il en fallait une certaine dose dans n'importe laquelle des structures existantes et crées par l'homme.

Ce qui était sûr, c'était que le masqué avait du pain sur la planche, s'il voulait garder sa place au sein des sabreurs. Ce n'était pas avec des tour de passe passe qu'il allait domestiquer son élève, qui ne jurait que par la puissance brute, archaïque et naturelle des gens. Il s’exécuta d'un signe de tête, et disparu en chargeant vers la foret, sachant exactement quel était son rôle.

Il s'amusa à ramasser des herbes hallucinogènes, qu'il pourrait aisément fumer sur la route, une sorte de sauge bien particulière que l'on appelait la "Salvia" lui donnerait de quoi s’occuper pendant cette tâche rébarbative ; Et il ne passa pas loin d'hurler à la lune avec ses compères les loups de Namida le soir même. C'était vous dire la puissance de ses herbes.

- Mais dites moi Saji sama, comment avez vous pû esquiver ma dernière attaque de cette manière ? Une fois au contact de Kyameru généralement les gens se chie dessus, littéralement. Alors c'est quoi votre secret pour être d'un calme olympien ? Fit-il en se remémorant la montagne dans laquelle les kamis seraient tous retenus enfermer depuis que l'esprit du feu courrait dans ce monde. Lui, il n'avait pas peur de Kyameru parce qu'il était le feu fait homme, mais quel était l'excuse de Saji ?

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 23:31
Les muscles réchauffés par la joute qui vient de se terminer au pied des rapides de Namida, les deux bretteurs se préparent à traverser la nuit avec un feu de camp au coeur du relief montagneux réfugié derrière son rideau aqueux. Le jounin est le premier à s’installer à l’intérieur, laissant son genin explorer les alentours à la recherche de matériaux combustibles pour maintenir la flamme qui les tiendra à une température suffisante pour se coucher et reprendre l’entraînement sans souffrir de perte de force musculaire et de raideur articulaire, des effets communs lorsque le corps est exposé au froid. Le temps que son partenaire reviennent de sa découpe de bois, qui ne devrait pas lui poser trop de problème étant donné la propriété de sa lame, Saji en profite pour ramasser les débris de bois ici et là dans la caverne, des brindilles, des feuilles qui permettront de générer le feu…Il ne trouve rien d’autre que des déchets méconnaissables par leur état, rien qui n’ait autant de valeur mémorielle que ce qu’il avait remarqué plus tôt.

La nuit tombe définitivement au retour de Jiro, celui-ci apporte de quoi alimenter le feu de camp. D’un claquement de doigt, le frottement de son pouce contre l’index produit une étincelle suffisante pour générer une flamme miniature, le maître du Katon n’a aucun mal à reproduire de ses doigts de fée cette découverte formidable de l’homme qui fascinaient leurs ancêtres préhistoriques. Maintenant, les temps ont certes beaucoup changé, avec la Résonance qui accorde le don aux ninjas de produire de la matière à partir de presque rien, à partir de l’énergie que l’on appelle chakra. Puis, la Seconde Résonance a repris ce qu’elle a donné à certains hommes, doté des civils d’un nouveau pouvoir et semant le désordre dans tout le Yuukan. Le masque illuminé par le feu de camp qui sépare le maître de l’élève, Saji revoit les événements récents du monde se dérouler, jusqu’à ce que le fil de sa pensée soit coupée par son disciple, lequel revient sur leur combat de tout à l’heure pour savoir ce qui confère au Sabreur une telle sérénité face au danger.

Le danger n’est pas dans la lame elle-même, dans celui qui la manie. En me basant sur tes mouvements, le balancement de ton corps et de ton style d’attaque, je peux prévoir de quel côté tu m’attaqueras et comment. Ce qui t’a trahi dans la dernière attaque, c’est d’avoir montré ta main avant de passer à l’assaut: l’aura de ton sabre m’indique que tu te prépares à venir au corps-à-corps, ce qui peut être plus efficacement esquivé que bloqué. Ta charge ne m’as pas surpris mais ton coup aurait pu me toucher si je ne l’avais pas ralenti avec mon fourreau.

Il était même tout près de le blesser. Un exploit que le jounin ne peut permettre de crainte de révéler sa vulnérabilité. Saji se saisit de baguettes et d’une assiette en bois, après avoir laissé cuir leur ragoût de porc aux herbes pendant près d’une demi-heure.

Mangeons.

Il y un temps pour se reposer, un autre pour s’entraîner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 12:31
Kyameru tenue comme une hache de guerre, il fossoyait les arbres comme les âmes. Il receuillit un gros fagot de bois qui leur permettraient de tenir la nuit, et se mit en route pour la grotte qui abriterait leur corps perclus de fatigue. On ne ressort jamais indemne d'un bon combat, même si l'on a gagné ; Et pour le coup, rien n'était moins sûr que sa victoire sur Saji. C'était énervant, de le voir surnager avec quelques techniques de base, sans jamais se fouler.

Cela montrait la différence de niveau qui les séparait. Et il devait faire vite et fort pour rattraper son mentor, et servir les noirs dessins de Kira. Même si sa priorité était plutôt de faire grandir son influence personnelle, et de faire de Kiri son nouveau chez lui. Alors que les seuls plans qui concernaient Kiri pour son chef, c'était sa destruction.

Il y'avait bien mieux à faire, il y'avait tout un tas d'opportunité.

- Je comprends, je dois devenir imprévisible dans mes attaques, si je veux vous déstabiliser. Peut être auriez-vous des conseils à me donner, des techniques à m'apprendre ?
Il changeait de stratégie pour savoir le vrai. Il poussait Saji à la faute, il voulait le voir se révéler à lui. C'était impossible qu'il ait une palette de techniques aussi réduites, au vu de sa réputation. Il fallait qu'il tire au clair tout cela, car la résonance pouvait bien faire en sorte qu'il devienne un acteur majeur au sein du clan.

Il ne pouvait pas laisser passer l'occasion de devenir quelqu'un dans ce village. Plus il y restait, et plus il sentait son âme de gangster être corrompu par des concept d'honneur, de famille et de patrie. Il tenait bon pour toute sa famille, mais plus il était loin, moins il voyait l'interêt d'obéir. Kira lui aurait demandé d'éliminer le Nobuatsu car il était dans un moment de faiblesse ? Il aurait dit non. Saji pouvait encore lui servir, il en était certain.

Il attrapa un bol de ragoût, et se mit à la besogne.

- Et vous, vous n'avez pas peur que le dieu de l'eau ne s'échappe encore, et qu'il change à nouveau la donne ? Qu'il fit, d'un coup très sérieux et inquiet. C'était un sujet qu'il n'avait abordé avec personne... Peut être qu'il était l'heure de parler des changements qu'avait conduit la résonance sur sa physionomie et sa psychologie... Peut être bien ...

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 23:38
Les deux hommes assis au coin d’un feu douillet, malgré l’humidité ambiante de la grotte dans laquelle ils se sont terrés pour passer la nuit hors du champ de vision d’éventuels indésirables rôdant dans les parages. Et comme toute nuit de camping, quoi de mieux que de se raconter des histoires ou renforcer le lien qui les unit en tant que frères d’armes, puisque pour le bien ou pour le pire, leurs destins seraient liés à présent. En rencontrant le Sanguinaire, Saji n’était certainement pas enthousiaste à l’idée d’avoir sous sa tutelle un élément qui semble aussi survolté et enclin à la violence, mais en le combattant encore et encore, on finit par se défaire de ses préjugés en connaissance mieux la personne et sa personnalité, le fait que le genin est certainement l’un des Sabreurs en qui il voit le plus de potentiel, ce qui n’est plus arrivé depuis qu’il a pris la succession de Shiori.

Des techniques de kenjutsu? Je pense que tu en connais déjà un bon nombre, sur ce plan là tu auras sûrement peu besoin de moi. Par contre, pour ce qui est de l’entraînement physique et des déplacements. Ce sont des choses sur lesquelles tout le monde peut s’améliorer. Comment évaluerais-tu ta capacité à esquiver? Je ne t’ai pas vu beaucoup le faire.

Même Ayumi et Shinka qu’il avait pu combattre personnellement n’auraient pas été à la hauteur de la fougue de Jiro, non pas en termes de puissance mais plus en termes de fougue, de volonté de gagner. Une rage victorieuse qui au lieu de rendre sa technique d’escrime plus hasardeuse ne contribue qu’à la rendre plus efficace que jamais, plus brutale et rapide. D’où l’intérêt croissant du Nobuatsu qui, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’a pas fini d’apprendre en combattant le genin, qui ne cesse de tester ses limites, cherchant clairement à pousser le jounin dans ses retranchements. Ce qu’il finira par faire s’il évolue sur le même rythme sur la voie du kendô.

Le Dieu de l’Eau?

Drôle de transition de la part de Jiro, sûrement que l’idée qu’un sceau géant en plein centre de l’Archipel l’intriguait beaucoup, ce qui peut se comprendre. En tant que chef des services de renseignement - un rôle inconnu du public, le Nobuatsu en sait certainement plus que quiconque, et ayant été l’acteur direct dans l’événement ayant immédiatement précédé le scellement de la créature à trois queues à défaut d’avoir participé à la capture, il suppose que c’est pour cette raison que son confrère le voit comme plus à même de lui répondre.

Chaque jour de plus où ce sceau est laissé dans l’état actuel est un jour où le Dieu de l’Eau peut de nouveau semer la terreur sur Kiri et l’Archipel. Je sais que la priorité actuelle est de sécuriser la zone afin de la protéger des intrus, même que des troupes du daimyô ont été dépêchées sur place pour nous assister dans cette démarche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Oreishii Roku
Oreishii Roku

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Mer 8 Jan 2020 - 20:57
Plus il apprenait à connaître l'homme, et plus il l’appréciait. Loin des dictas du monde des malfrats, où seule la force est perçue comme une qualité, et l’ego, comme le garant des traditions séculaire, il en imposait par son charisme, son sang froid -son zen plutôt, tout cette force qu'il contenait à chaque instants, derrière chaque fibres de ses muscles et de sa peau couverte de noir. Tout cela faisait de lui un maître à pensée pour le petit bandit, qui se voyait évoluer dans un monde nouveau, peuplé d'être démesurément fort, qu'il pourrait affronter dans des combats dantesques.

Voilà quelque chose qui lui plaisait encore plus que les jeux, les femmes, l'argent et tout son pouvoir sur le marché noir. Il se contenta d'hausser les épaules en se disant qu'il verrait bien où ce chemin le mènerait, advienne que pourra. Il tiendrait bon la barre et le vent, comme on lui avait toujours apprit à l'académie des sabreurs. Il ne faut pas oublié qu'il avait été a la fois élevé dans l'opulence des malfrats, comme dans la rigueur militaire de Kirigakure no sato. Des années à suer sang et eau, pour obtenir son précieux sésame, des heures et des heures d'entraînement et de leçon sur l'art de manier une arme à pouvoir.

Il avait ça dans le sang.

- Vous avez raison, mais j'aimerais bien ajouter quelque chose à mon panel, j'ai comme l'impression d'avoir oublié quelque chose ... Fit-il en mordant dans un bout de pain sortit de son sac en toile. Mais vous devez avoir raison, je dois concentrer mes efforts sur les déplacements, qu'ils soient défensifs ou bien offensifs. Je suis d'un niveau certains, je le conçois je ne suis plus un débutant, mais j'ai des lacunes sur lesquels travailler, il y'en toujours.

Il se faisait fataliste, mais sûrement réaliste aussi. Les deux allaient de paire après tout, dans un monde peuplés de monstres et de créatures plus dantesques les unes que les autres. Ils étaient après tout, bien petit, face à la colère de la terre-monde, comme l'appelait cette diablesse de prêtresse de mère de notre Jiro.

- Je suis plutôt un bon protecteur vous savez, mes capacités destructrices peuvent être utiles dans ce combat ... Mais je me sens plus utile dans l’adrénaline des combats, dans la patiente attente de ma proie, et dans la satisfaction de l'avoir attraper.

Après tout, il avait l'âme d'un chasseur, même si lui ne chassait que les âmes des impies, qui ne croyaient jamais en l'esprit du feu.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'initiation [PV Ikaku Jiro] Empty
Dim 12 Jan 2020 - 1:29
Pour une fois que les deux Sabreurs ne dialoguent pas par la lame mais par la parole, c’est l’occasion pour l’un et pour l’autre de faire connaissance avec leur frère d’armes d’une manière plus sereine et moins détournée. Le bretteur masqué avait montré plus de proximité avec l’Ikaku qu’avec tout les autres Sabreurs du clan, un lien maître-disciple aussi bien qu’un lien de rivalité que désirait ardemment le Sanguinaire mais que ne peut satisfaire le jounin pour le moment. Le reflet du feu dansait dans le reflet de la visière d’acier, le Sabreur contemple son avenir dans le creux des flammes…

Du moins il s’amuse par moments à faire mine de croire à cette superstition de certains villages, comme quoi certaines divinités leur révélerait le futur à travers les éléments de la nature. De la métaphysique attrape-nigaud quand on y pense vraiment, mais un prisme religieux sans lequel beaucoup n’entreverraient pas la moindre once d’espoir au milieu de leur condition. Surtout dans un monde où les hommes crachent du feu, volent, invoquent des géants, et que des “dieux” viennent sur terre pour faire régner la terreur sur les vivants… L’esprit du jounin est relativement ouvert.

Le Nobuatsu considère silencieusement les mots de son compagnon de voyage, toujours dans sa position de tailleur, les mains sur les cuisses tandis qu’il fait mine de regarder dans le feu.

Demain, et les jours suivants. Nous nous concentrerons sur tes déplacements. Je pense qu’il est important pour toi de travailler cet aspect de ton style, et tu sembles partager ce sentiment.

Suite à cette déclaration il se penche vers le gros sac en toile de jute qu’il emporté avec lui et qui est rempli d’objets métalliques. Il y plonge sa main en prenant soin de ne pas se la couper, et sort enfin… Des sortes de lests ajustables pour poignets et chevilles, généralement utilisées pour les militaires en conjonction avec des sacs afin de rendre l’entraînement physique plus difficile. Au lieu d’être remplis de sable, les deux 重り omori que le Nobuatsu présente à Jiro sont composés de petites tranches de plomb qui ajoutées les unes aux autres, ajoutent près de dix kilos au poids de chaque bracelet. Un accessoire dont l’utilité réside principalement dans les exercices physiques, consistant à travailler l’endurance des muscles face à des efforts plus intenses.

Ce sont des omori de dix kilos. Tu mettras ça aux chevilles demain matin juste avant que l’on commence. Pour l’instant, profitons d’une nuit de sommeil bien méritée.

Allongeant son dos sur l’un des futon qui ressemblent plus à des tapis de bambou qu’à des matelas, au moins éviteront-ils d’être trop sales ou mouillés par le sol de la cave, il commence à s’endormir malgré le la mélodie lancinante des gouttes qui coulent de la voûte de stalactites.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

L'initiation [PV Ikaku Jiro]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Cascade Namida
Sauter vers: