Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Étendre son horizon [U. Sazuka]

Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Mar 3 Déc 2019 - 15:20



Tu t'étais découvert une nouvelle passion depuis peu : apprendre de nouvelles choses. Le fuinjutsu avait été une mise en bouche, un hors-d'oeuvre qui avait ouvert ton appétit. Ca faisait longtemps que t'avais pas ressenti cette envie de voir de nouveaux trucs, et surtout... t'intéresser à autre chose que ton objectif de devenir Kagai. Et t'avais aussi découvert une excellente Sensei en Sazuka, en plus de tout ce qu'elle d'autre pour toi...

C'était le soir, après votre session d'apprentissage quotidienne aux arts des sceaux, après avoir partagé le repas commun avec les autres maintenant que tu te retrouvais seule avec elle sous votre tente que tu lui en parlas. T'avais de bonnes motivations, comme te rendre plus utile encore, être capable de venir en aide aux autres. En plus, ton passage à Shikkotsu t'avait grandement ouvert les yeux sur... la médecine...

Tu la regardas en train d'écrire, et vins t'asseoir à côté d'elle puis tu rompis le silence.

« Est ce que tu penses que ce serait envisageable... que j'apprenne l'Iroujutsu ? »

Tu savais que l'iroujutsu était complexe, qu'il fallait savoir maîtriser le chakra de façon pointue, mais qu'en plus il fallait connaître l’anatomie humaine; c'était au moins aussi complexe que le fuinjutsu, voire plus, et ça allait te demander du coup beaucoup plus de travail. Biensur par ta question, tu voulais savoir surtout si elle, pouvait te l'apprendre. C'était un médecin, elle connaissait beaucoup de choses et tu avais l'étendue de son pouvoir...

Tu ne serais jamais aussi forte qu'elle, mais si tu pouvais être un peu plus qu'une guerrière... Mais tout dépendait de l'Uzumaki...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
avatar

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Mer 4 Déc 2019 - 18:18




Sur la petite table pliable qui me servait de bureau, bien moins imposante et pratique que celui qui m'était attribué au complexe scientifique, j'étais en train d'écrire diverses choses. Il y avait là plusieurs piles de papiers; certains recensant une partie de mes connaissances médicales, d'autres des annotations sur différents sceaux et celui que je grattais n'était qu'une succession d'idées relatives à notre plan. Dans ces moments j'étais absorbée par mes écrits et ne me laissais que difficilement perturber que ce soit par la bruit ou la présence d'une autre personne.

Je savais qu'Umeka était présente, mais je ne m'en préoccupais absolument pas, dans les faits. Il y avait un moment pour agir, et des d'autres pour réfléchir. Actuellement je réfléchissais. Mais, je savais aussi que la blonde des iles de saphir ne l'entendait pas toujours de cette oreille, et sans doute, s'amusait elle à vouloir me distraire au moment le moins propice. J'avais senti dans mon dos se poser l'une de ses mains, mais n'interrompis pas pour autant. Je l'entendis déplacer quelque chose derrière moi sans davantage me demander ce qu'elle faisait.

Je ne fus que vaguement tirée de mes pensées quand j'entendis ses mots, comme au ralentit, lointains. Pendant plusieurs secondes après qu'elle eut terminé je continuais de griffonner jusqu'à ce que ma main s'immobilise et mon cerveau ne se remette en position de marche active. Je m'étais alors tournée vers elle et la fixai un instant. Ses paroles se remettant dans l'ordre dans mon esprit, un air surpris marqua d'abord mon visage, suivi d'un léger rire. Je me demandais s'il s'agissait d'une blague ou d'une réelle demande...

-Je... hum... Je ne sais pas. Tu le demandes sérieusement, ou c'est juste... une lubie ? Demandais-je à mon tour en fixant longuement tandis que vacillait la flamme de la lanterne qui nous éclairait. Je ne doutais pas réellement qu'Umeka fut d'une ténacité à toute épreuve, ni même de ses éventuelles motivations, néanmoins j'avais par le passé rencontré de nombreuses personnes soi-disant motivées, et toutes avaient fini par abandonner. Que je t'enseigne le Fuinjutsu est une chose; il ne s'agit que de logique et de pratique. Avais-je repris d'une voix douce. Mais l'Iroujutsu... demande autant, si ce n'est plus de travail. Et dans le temps qui nous est imparti... Continuais-je, un sourire empathique sur les lèvres.

L'Iroujutsu m'avait toujours été... naturel. Les arts médicaux coulaient littéralement dans mon sang, comme mon intérêt pour la science, le corps humain, et la médecine générale. Je pensais qu'elle savait que je ne disais pas cela pour la vexer, ou faire preuve d'une "supériorité" quelconque et mal placée. Mais j'étais relativement las d'accepter de jouer les Sensei patients, et voir mes élèves abandonner avant même d'avoir atteint la maîtrise des bases. Cela-dit, peut-être étais-je aussi trop exigeante...

-Ceux qui parviennent à maîtriser l'art des sceaux ont toutes les qualités pour pratiquer l'Iroujutsu, mais... ils n'ont pas tous la motivation. Soupirais-je en la regardant toujours. Tu sais combien... Enfin, ne me demandes pas ça si ce n'est pas sérieux, Umeka. Finis-je en me reprenant place devant la petite table, d'un simple pivot sur ma droite. Evidemment, je n'étais pas contre; mais trop rares étaient ceux et celles à disposer d'une motivation et d'une rigueur suffisante...



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Sam 7 Déc 2019 - 0:33



Au début de sa réponse à ta question, tu ne compris pas ce qu’elle voulait dire. Une lubie ? Croyait-elle que t’étais le genre de fille à avoir des « lubies » ? Tu étais un peu déçue, au début, oué. Mais rapidement la suite de son explication te fit comprendre que ce n’était pas qu’elle ne te prenait pas au sérieux, mais plus la crainte d’avoir à fournir des efforts pour rien qui la faisait parler. Elle avait peur d’être déçue une nouvelle fois. Mais quand tu parlais d’un truc, c’était jamais pour rire, enfin ce genre de sujet quoi ; tu savais quand même rire des choses drôles.

Tu avais sus prouver ce que tu voulais dans la vie, tu lui avais montré que t’étais prête à beaucoup de sacrifices pour atteindre tes objectifs. Sazuka avait été l’un de ces objectifs d’ailleurs, elle le savait. Tu étais sans vantardise l’incarnation et même la personnification de la persévérance, de la ténacité et de l’endurance. Et c’était pareil pour ton autre objectif, celui de devenir une Kagai reconnue ; tu tombais souvent et te relevais toujours un peu plus forte à chaque fois. Oué, t’étais déterminée dans tout ce que tu faisais, toujours.

Mais tu la comprenais aussi. Il était alors de ton devoir de la convaincre, et de la rassurer. Alors qu’elle se remettait à griffonner, tu te levas et la contournas ; et tu vins t’asseoir sur elle, sur ses cuisses ; la poussant à prendre un peu de recul. Tu la regardas.

« Je t’ai déjà déçu, j’le sais. Pas la peine de le nier. Mais j’ai appris de mes erreurs. Tu le sais aussi. »

La main caressant son visage, tu la fis glisser autour derrière sa nuque pour passer ton bras. Tu n’étais pas en train d’user de tes charmes sur elle, pour la faire accepter, tu savais que ça fonctionnait pas ! Non tu voulais surtout qu’elle entende vraiment que ce que t’avais à dire.

« Je suis un soldat, je n’abandonne jamais ; même au péril de ma vie. Tu le sais aussi ça… J’apprendrai tout ce qu’il y a à apprendre. Je lirai tous les livres à lire. Je ferai ce qu’il faudra ; même si je n’étais pas destinée à devenir un… médecin. »

Tu ne savais pas si cela convaincrait Sazuka de te faire confiance quant à cet apprentissage, quant à ce partage. Mais… t’étais déjà digne de sa confiance pour beaucoup de trucs, alors pourquoi pas pour ça ? Ca allait te prendre du temps, t’allais sûrement moins dormir et moins « t’amuser » mais… c’était pour la bonne cause, celle de Kumo et de Kaminari.

« Tu as dit toi-même qu’on devait apprendre, devenir plus fort ; pour reprendre notre foyer aux mains de nos ennemis. Tu as beaucoup à m’apprendre, Uzumaki Sazuka… sama. »

Et pour conserver ta crédibilité tu te retins de l’embrasser, te contentant de la fixer avec ardeur.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
avatar

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Jeu 12 Déc 2019 - 19:52




Ayant de nouveau fait irruption, et se montrant entreprenante; la blonde de Mizu m'exposa ses motivations. Contrainte à l'écouter, je ne pus que la regarder et lui prêter toute mon attention le temps qu'elle finisse de me convaincre, et il n'en faudrait pas tant que ça puisque ma réponse n'avait pas été négative.

Mais je préférais la laisser poursuivre car il m'était agréable de l'avoir aussi proche de moi, de la sentir sur moi. J'esquissais de temps à autre un sourire, ou arquai un sourcil. Ce fut sans doute la première que je me disais, face à une situation, que je n'avais simplement pas envie. Un manque d'envie qui découlait de raisons assez subjectives qu'Umeka semblait comprendre.

En réalité, ce que je lui avais dit n'était pas contre elle mais contre ceux qui m'avaient déçue et lassée. Je n'avais jamais eu l'envie non plus, sans vraiment savoir qu'il s’agit de cela, de transmettre mon savoir, ce que je savais; mais Kumo et ses shinobi m'avaient convaincu, pour me décevoir.

Je savais ce dont elle voulait parler et sans que je ne lui ai jamais dit je n'avais jamais considéré qu'elle m'avait déçu, si cela avait été le cas; alors j’étais aussi à blâmer. Mais qu'importait, dans tout ceci il n'y avait qu'une réalité : la Senshi était capable de devenir davantage qu'une guerrière, et de plus encore.

-Tu ne m’as jamais déçue. Lui avais-je répondu en la fixant. Je ne doute pas de tes capacités, et personne n’est jamais destinée à quoi que ce soit ; tu peux être ce que tu veux. Et il était vrai que j’avais dit ça, elle marquait un point. Si nous étions ici c’était aussi pour nous améliorer ; mais de là à apprendre l’Iroujutsu, et la médecine, il y avait un pas, et pas des moindres.

Néanmoins, avec beaucoup d’efforts, sans rien s’épargner ni s’économiser ; il était probable, et plus que ; qu’elle y parvienne. D’une certaine façon, même si enseigner ces connaissances et cet art m’avait « refroidi » ; je savais que je pouvais lui faire confiance à ce sujet. Lorsqu’elle disait une chose, tout comme moi, elle s’y tenait.

Je l’embrassais alors légèrement, du bout des lèvres, avant de la pousser à « descendre de moi ».

-Tu ne te plaindras pas, si je t’enseigne la médecine. Si je te fais travailler jusqu’à l’aube, tu ne soupireras pas. Si je ne suis pas là, tu continueras d’apprendre. Lui dis-je avec beaucoup de sérieux. On commencera dès demain, en attendant je dois terminer ça. Ajoutais-je en montrant les papiers sur la table. Je te rejoindrai ensuite. M’adoucis-je finalement en lui souriant. Puis je me re-penchai sur mes écrits. Elle avait la chance que je la connaisse, et que je sache à quel point elle pouvait être persévérante. Une autre personne aurait dû… me montrer cette envie, cette motivation. Oui, Umeka était en quelques sortes « favorisée ».



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 17:14



Tu ne savais pas ce qui avait poussé Sazuka à être autant sur la défensive, sûrement une mauvaise expérience par le passé, mais au final elle n’eut pas trop de mal à comprendre que ce que tu lui demandais n’était pas une envie passagère. Même si avant ce soir tu t’y étais jamais penchée, ce dont étaient capables les médecins et encore plus les « Eisei-nin » ; t’avait toujours impressionnée. Seulement, tu ne savais pas si tes mots l’avaient convaincu, ou si c’était seulement parcequ’il s’agissait de toi, d’Umeka. Mais quoi qu’il en soit tu saurais te montrer digne de sa confiance !

« Je ferai tout ce que tu me diras de faire, tu peux compter sur moi. »

Tu t’étais empressée de lui répondre, sans aucune arrière pensée grivoise. Tu avais l’effort dans le sang depuis ta naissance, un goût que ton paternel t’avait rudement inculqué lorsque tu en manquais. T’entraîner, apprendre, dormir peu… Tout ne te faisait pas peur. Descendue de ces jambes, une fois qu’elle avait clos discussion, tu regagnas lit de camp. Tu avais quand même un peu d’appréhension sur la suite, pas de la difficulté que ça représentait mais surtout de ta capacité à la surmonter. La médecine c’était quand même un poil plus poussé que de savoir se battre…

Ton intellect serait-il suffisant ? Allais tu pouvoir y arriver sans exaspérer cette femme que tu aimais ? Y avait quand même beaucoup d’incertitudes et dont la plus importante était le temps : auriez vous le temps de faire de toi une vraie Eisei-nin ? Plein de questions qui te conduisirent dans les bras du marchand de sable. Tu n’avais même pas entendu l’Uzumaki te rejoindre et quand tu te réveillas elle n’était plus à côté de toi, même s’il y avait des traces de son passage… Tu te levas, le soleil commençait seulement à monter à l’horizon.

Tu quittas la tente et vis dressée devant celle-ci une petite table avec un tas de livres trônant sur un parchemin, ce qui devait être un… sceau. Et là, tu te rappelas et aussitôt le stress de la veille te regagna… Sazuka était debout devant une caisse un peu plus loin…

« Bonjour ! Je commence mon apprentissage comme prévu ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
avatar

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 20:00




J'avais eu plus ou moins tout le temps de cette nuit pour réfléchir à la discussion que je venais d'avoir avec la Gladiatrice. Enseigner la médecine n'était pas une mince affaire, cela demandait du temps, beaucoup de temps afin de de rendre une personne opérationnelle; et sans parler encore d’efficacité. Et là, ce que m'avait demandé Umeka; c'était un défi. La former aux rudiments de la médecine traditionnelle, puis aux arts de la médecine shinobi en si peu de temps... Ce fut en y réfléchissant, longuement, que je m'étais endormie...

Le lendemain, plus tôt que d'ordinaire, je m'étais levée; notre discussion de la veille toujours en mémoire. Cette d'un sommeil profond semblait m'avoir permis de trouver une solutions des plus adéquates mais loin d'être celle que je préférais. Le seul moyen que j'avais à disposition pour lui enseigner l'Iroujutsu dans un laps de temps si réduit... Était de faire l'impasse sur certaines connaissances, de ne lui apprendre que ce qui lui serait utile afin qu'elle puisse être opérationnelle. Cela ne me plaisait pas.

Alors, après un court déjeuner et quelques minutes passées à gagner en fraîcheur, j'avais libéré d'un parchemin et sceau ma sacoche, pas la même que celle que j'avais toujours avec moi; mais une autre chargée de toute sorte d'objets. Et notamment des livres de médecines. Une fois libérés, je disposai ces ouvrages sur la petite table de fortune, par ordre d'importance. Ce qu'elle devait apprendre en priorité, le plus rapidement possible; ce qui lui permettrait d'employer l'Iroujutsu de façon plus... efficace.

Attendant que la blonde se réveille, je m'étais occupée de lui préparer à petit déjeuner sain et nourrissant. Je savais qu'elle n'allait pas aimer que ce j'avais concocté, mais... Ce n'était que pour son bien. Et je terminai pile lorsque dans mon dos j'entendis sa voix. Je m'étais alors retournée, et la regardai avec un léger sourire.

-Bien dormi ? Oui ! Mais avant, tu dois manger. Je lui tendis ce qui ressemblait à un sandwich mais uniquement constitué de légumes et de "racines". Une fois que tu auras fini; tu commenceras à lire ce livre, à apprendre. Avais-je dit en m'approchant de la table de fortune et pointant un des livres. J'étais alors entrée dans la tente et en ressortis avec une chaise. Tien, assieds toi. C'est un livre sur l'anatomie humaine, spécialisé dans l’ostéopathie. Connaître tous les os du corps est la première étape. Lui dis-je en m’asseyant face à elle.

Le temps qu'elle déjeune, je lui expliquai ce que nous allions faire. D'abord les os, ensuite je lui montrerai les rudiments de l'Iroujutsu. Après, elle devrait apprendre le nom, la place, la forme, la fonction et le fonctionnement de chaque organes vitaux. Nous continuerions avec l'hématologie, et l'utilisation avancée de l'Iroujutsu. Enfin, si nous en avions le temps; nous étudierions... le reste.

-Nous passerons à la suite dès que tu connaîtras le nom de chacun des os du corps humain.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Ven 10 Jan 2020 - 4:11



« mmmh... c'est bon. »

Ce sandwich avait un goût un peu particulier mais était pas totalement mauvais. Et elle t'avait dit que tu ne devais pas te plaindre de quoi que ce soit durant ton apprentissage... Tu te demandais si te plaindre de sa nourriture en faisait partie... Dans le doute... Tu préférais pas faire de vagues !

Pendant que tu... dégustais son petit déjeuner qui allait à coup sûr te tenir au corps, elle t'expliquait le programme de ce que vous alliez faire. Si tu comprenais bien, ça allait pas se faire en un jour. Enfin tu avais été prévenue de toute façon, et puis tu te doutais que la médecine normalement, ça devait prendre... très longtemps...

« Apprendre tous les... os du corps ? oké ! »

La bouche pleine tu commençais déjà à zyeuter la couverture du livre en question. Puis tu finis par avaler ton repas du matin, avec un de difficulté mais discrètement. Puis là, une idée te vint!

« Lorsqu'un clone disparait, il transmet son expérience, n'est ce pas ? »

C'était une question dont la réponse était connue d'avance, et il allait pas falloir plus d'une demie seconde à Sazuka pour savoir où tu voulais en venir. Avec des clones... ça pourrait être tellement, infiniment plus rapide... T'espérais qu'elle t'autoriserait à le faire, tu voyais pas pourquoi ça ne pourrait pas être faisable !

Mais en attendant qu'elle donne son avale, tu pris le livre et l'ouvris à la première page pour lire la table des matières... Avant ce jour t'avais jamais ouvert un seul live en rapport avec la médecine alors forcément tous les noms que tu lisais te paraissaient barbares un peu...

« Ho ! Il y a aussi des maladies des os ? Les... os de verre ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
avatar

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Sam 18 Jan 2020 - 3:16




N'est-ce pas... me dis-je intérieurement en la regardant manger ce sandwich qui je savais n'était pas à sa convenance bien que son apport énergétique fut suffisant à faire tenir toute une journée. Elle avait réellement pris au pied de la lettre ce que je lui avais dit à propos de son apprentissage; je trouvais cela touchant d'une certaine.

Je fus rassurée de m'apercevoir qu'elle semblait s'intéresser autant qu'elle l'avait prétendu aux sciences de la médecine. Je ne pouvais pas remettre en doute sa volonté d'apprendre, pas quand je l'entendais suggérer l'utilisation de clones pour accélérer le processus, bien que ce ne fut pas formulé de la sorte. C'était une riche idée à laquelle je ne pensais pas suffisamment.

Umeka avait certainement une fibre shinobi bien plus développée que la mienne, elle raisonnait souvent en tant que tel même si, auparavant, elle éprouvait des difficultés à accomplir sa besogne de Kunoichi en ma présence... Ce qui était tout à fait une autre histoire.

-Haha.. Ris-je une seconde en contemplant sa découverte du manuel que j'avais invoqué. Oui, c'est une maladie qui rend les os extrêmement poreux et friables, les faisant casser au moindre contact. C'est plutôt rare, je n'ai jamais vu de cas. Puis je soupirai finalement... C'est d'accord pour les clones; mais n'envahis pas le camp. Lui souris-je en croisant les doigts et y reposant mon menton.

Je la regardai longuement, feuilleter l'ouvrage, et lire en survolant les premières pages; le temps qu'elle finisse de déguster ce merveilleux sandwich. L'idée des clones était sûrement la bonne, même si cela me laissait penser qu'elle allait davantage faire du bourrage de crâne, que de l'apprentissage.

-Tu n'auras pas le temps, même avec les clones, de tout apprendre, de tout connaître et comprendre. Avais-je repris, toujours assise face à elle. Mon programme était peut-être un peu... trop ambitieux. J'y avais réfléchis en l'observant, là, en une minute; et il m'apparaissait de plus en plus évident qu'elle ferait une bien meilleure Eisei-nin que médecin au sens propre du terme. Je t'apprendrai à reconnaître les blessures, à distinguer les maladies des empoisonnements; les organes vitaux et leur fonctionnement... c'est obligatoire... Et en même temps je t'apprendrai à employer ton énergie vitale pour la muer en chakra médical.

Voilà, je venais de lui présenter une révision complète de ce que j'avais prévu. Ainsi nous parviendrons bien plus aisément à atteindre l'objectif qu'elle s'était fixée. Et en soit, maintenant, j'estimais que nous, le Fukkatsu, disposions d'un nouvel atout...

-La Princesse sera heureuse d'apprendre que tu es initiée. Je peux appeler... Katsuya, si tu veux. Elle pourra t'aider dans ton apprentissage. Lui souris-je finalement.



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Sam 18 Jan 2020 - 16:32



C'était une petite victoire pour toi que Sazuka accepte que tu utilises des clones. Qu'elle l'ait compris aussi rapidement ne t'étonna pas d'ailleurs. Et puis ça l'entraînait indirectement à mieux comprendre les allusions; car quand c'était pas direct t'avais remarqué depuis le début qu'elle avait, des fois, un peu de mal à comprendre!

Le temps que tu termines ton petit déjeuner un peu particulier que finalement tu commençais à apprécier, elle t’expliqua cette maladie que t’avais vue dans la table des matières. Ça devait être horrible alors heureusement te disais tu que c’était rare…

Puis, approchant de la fin de ce sandwich, elle t’exposa ce que vous alliez faire. T’étais d’accord avec et tu comprenais que t’allais pas tout pouvoir voir… comme tu t’étais imaginée, apprendre la médecine l’Iroujutsu… ça devait prendre des années d’ordinaire.

Mais entraîner quelqu’un à soigner via le chakra, à repérer les blessures et les comprendre… c’était déjà un peu plus abordable dans le peu de temps dont vous disposiez. Ça voulait pas dire qu’elle allait bâcler ta formation, mais… qu’elle irait à l’essentiel.

« Ok ! Mais t’inquiètes, après… « tout ça » ; j’aurais le temps de tout voir. Tu m’apprendras dans le détail. »

Tu avalas la dernière bouchée de pain avec son étrange contenu et lui esquissas un sourire que tu voulais « charmeur ». Mais l’heure n’était pas à la séduction, mais bel et bien à l’apprentissage…

« Oué et comme ça elles me garderont pas avec elles à shikkotsu… j’crois pas que j’aurais pu le supporter. »

Et sur ces mots tu fis quelques signes pour faire apparaître six clones. Comme ça, ça irait sept fois plus vite ! Tu savais qu’il fallait pas abuser des clones, qu’ils consommaient beaucoup de chakra et pouvaient te mettre en péril si ils étaient trop nombreux ; et surtout si on vous attaquait à ce moment… T’eus pas grand-chose à dire, tes doublures savaient exactement ce qu’elles avaient à faire. Chaque Umeka prit alors un livre, et alla s’installer quelque part pour lire tranquillement tandis que toi tu te concentrais sur les os.

En plus tu savais que tu pouvais compter sur Sazuka en cas de problème, ou si y avait un truc que tu ne comprenais pas. Comme ça, ça donnait l’impression que t’allais y arriver très rapidement ; mais ces livres étaient très épais et y avait vraiment beaucoup à emmagasiner et connaître parfaitement. Ça allait être long, y avait aucun doute là-dessus.

Tu entamas la première partie du livre, les os de la partie supérieure du corps; qui comprenait les os de la tête, du buste, des bras. Il y avait pour chaque os, une description précise associée, sur leur rôle, les fractures qu'ils pouvaient subir, le moyen de les soigner; et tout un tas d'indications. Il allait te falloir du temps pour tout assimiler. Et pour t'y aider, tu sortis un crayon, et pris l'un des parchemins disposés sur la table pour y noter des choses... ça t'aiderait à retenir.

« Tu sais, c'est la première fois que j'apprends de la théorie... j'ai toujours été habituée à pratiquer directement...»


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
avatar

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 16:55




Je m’esclaffais en l’écoutant. J’avais bien compris depuis qu’elle avait été amenée à Shikkotsu qu’elle ne souhaitait pas y rester. Mais cette fois, du simple fait d'ouvrir des livres de médecine, et d’apprendre à canaliser son énergie vitale; elle pouvait s’assurer que la Princesse ne la ferait pas revenir.

Elle pouvait dormir sur ces deux oreilles. Se multipliant, je regardais ses clones prendre possession de chaque ouvrage que j’avais fait apparaître, une nouvelle fois je devais reconnaître qu’elle avait fournis là une bonne idée… Et une autre preuve de sa motivation…

-Tu n’y retouneras pas contre ta volonté, c’est sûr. Lui souris-je en scrutant toutes ces Umekas dispersées autour de notre tente.  On aurait dit… Les bancs de l’Académie de Kumo, à peu de chose près. Si tu as toujours cette motivation après que nous ayons libéré Kumo, nous approfondirons tes connaissances médicales. Mais d’ici là, tu sauras déjà guérir les blessures les plus sérieuses à l’aide de ton chakra. Bien, je te laisse… potasser.  Dis-je en constatant que la jeune femme des iles n’avait pas vraiment besoin de mon aide, pour le moment.

Mais par la suite, je testerai ses connaissances, pour m’assurer qu’elle ne commette aucune erreur. C’était plutôt rare, mais elle forçait mon admiration sur ce coup… Je n’avais jamais croisé une personne aussi pleine de motivation qu’Umeka, et de persévérance; me faisant presque regretter de ne pas l’avoir rencontrée plus tôt.

Cela-dit, mieux valait tard que jamais. Ainsi, je passai plusieurs heures assises face à elle, sans qu’une fois elle ne lève la tête, ni ne baille, ni se plaigne; si bien que je n’osais pas l’interrompre et finis par me prendre à lire ce roman plus que la surveiller.

-Si tu as une question…  Me lançai-je tout de même après une nouvelle heure passée à rire. Je ne pouvais pas croire qu’elle n’avait rien à me demander, aucun sujet à éclaircir. Je la regardais alors, avec un doux regard, un sourire bienveillant aux lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Mar 11 Fév 2020 - 20:13



Tu acquiesces de la tête, c'était une bonne idée et ça t'intéressait... Si t'avais découvert l'iroujutsu avant de la recontrer, t'aurais sûrement choisi cette voie plutôt que de devenir une soldate. En vrai qu'elle te fasse assez confiance pour apprendre ça t'avait donné un nouveau souffle. Ton père, sur votre petite ile; t'avait formaté à devenir une gladiatrice, aux combats... C'était un peu une tradition et pas que pour ton père votre famille ou votre clan, nan, c'était comme ça à Mizu. La baston avant le reste... Mais forcément t'avais rien vu d'autre que ça, on t'avait pas laissé le choix au final.

C'était vrai ce qu'elle disait... Rien que d'avoir ouvert ces livres prouvait aux Limaces et à la princesse de Shikkotsu ta volonté, même si au début fallait dire t'avais été un peu réticente... Mais y a que les idiots qui restaient figés sur leurs bases et contentaient de leurs connaissances. Normalement t'agissais uniquement dans un intérêt : celui de devenir Kagai; après biensur celui de ton pays adoptif, Kaminari. Bref, Sazuka te laissa à tes livres, avec tes clones. Les os... Y avait tellement de trucs à savoir, c'était dingue. Mais en vrai dans l'ensemble tu comprenais plutôt bien en dehors de certains termes vraiment barbares pour toi.

En fait, ce que tu lisais et apprenais te posait pas de problèmes dans l'ensemble, et ce que tu comprenais pas, tu le notais sur une feuille. T'avais beaucoup appris auprès de L'Uzumka et notamment la méthodologie, l'organisation ce genre de trucs qui facilitent la vie. Alors, tu annotais, tu marquais les pages pour revenir dessus plus tard. Tu avais lu jusqu'au soir et que l'heure de manger arrive. Tu tirais une tête pas possible, remplie de plein de nouvelles connaissances et la table de fortune était couverte de parchemins, de feuilles. Entre temps ta professeure était partie faire d'autres tâches. Elle avait compris que t'allais pas décrocher un mot. *

Et donc à la fin de ta journée; t'avais rappelé tous clones; et compris beaucoup plus de choses; toutes les connaissances qu'ils avaient accumulé, ce qu'ils avaient lu et compris...

« J'suis morte, j'en peux plus. »

Tu t'étais complétement affalée sur ta chaise les bras et jambes écartés et la tête penchée en arrière. Apprendre comme ça, aussi intensivement c'était un peu comme tes entraînements sur l'ile aux saphirs avec ton père. Sauf que là ça se passait dans la tête. Et le pire c'est que t'en avais pas fini avec ce bouquin... Et y avait encore une énorme pile qui attendait. C'était clair que t'allais pas faire ça en trois jours.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
avatar

Étendre son horizon [U. Sazuka] Empty
Mer 4 Mar 2020 - 17:49




-Dans ce cas, reposes-toi. Lui dit-elle en la regardant s'avachir. Elle aurait pu la pousser à reprendre, à poursuivre son apprentissage intensif, mais zllz savait que la Senshi faisait preuve de toute la bonne volonté du monde de cette entreprise. Tu reprendras demain à la première heure du jour. Haussait-elle les épaules avec un sourire. Ses progrès allaient être rapides, et conséquents si elle continuait sur cette lancée, mais ce serait aussi bien plus fatiguant. On pouvait s'épuiser de bien des façons, que ce soit physiquement, mentalement ou "chakratiquement".

Ainsi, les deux jeunes femmes passèrent le reste de la soirée sans reparler de médecine où d'arts médicaux shinobi; se contentant de discuter avec ceux alors présents, partager un repas et finalement dormir, entre autre. Malgré tout ce qui avait pu se passer et ce qui les avait conduit ici, leurs nuits étaient paisibles et suffisamment réparatrices, assez pour attaquer une nouvelle journée sous les meilleurs auspices.

Une nouvelle journée pour Senshi et ses clones, passée à feuilleter et lire des livres de médecine. Et, plus les jours avançaient, plus le tas de ces ouvrages qu'elle avait assimilé grossissait. La jeune femme parvenait à répondre aux questions de son enseignante sans trop commettre d'erreurs bien que la restitution de ses connaissances fut empreinte de son caractère et de son esprit.

Si Umeka n'était pas la première élève de l'Uzumaki, elle était néanmoins la première, et la seule; à avoir autant et si rapidement progressé; constat qui ne pouvait que conforter la brune quant à la confiance et l'amour qu'elle pouvait lui porter. Ce fut, peu de temps après que la Gladiatrice eut terminé le dernier ouvrage de la collection que lui avait présentée Sazuka que cette dernière décida de passer à une nouvelle étape, estimant que son élève était prête.

-Tu as fait des progrès remarquables Umeka. Tu pourrais sans doute, maintenant, assister un médecin traditionnel dans ses tâches et peut-être le remplacer sur certaines... Avouait-elle à sa compagne, sur un ton conciliant mais sans oublier qu'elle était, à cet instant, sa professeur. Tu as encore beaucoup de choses à apprendre... Néanmoins, je pense que tu es maintenant prête. Nous allons commencer ton entraînement aux jutsu médicaux. Avait-elle souris. Ce n'était pas pour lui faire plaisir, mais réellement parce que la docteure la pensait maintenant capable d'employer le chakra que l'on appelait vulgairement "médical".

Assise à cette même table de fortune, sous un ciel gris; Sazuka allait commencer un bref exposé. Les observation et instructions qu'elle allait transmettre à la gladiatrice seraient probablement un peu abstrait, voire abscons pour la Senshi. Néanmoins l'Uzumaki ne savait pas mieux expliquer que cela...

-Le chakra médical, ou vital permet la régénération cellulaire accrue par contact avec une blessure. Commençait-elle par dire en posant une feuille sur la table. Et tout en dessinant elle reprit. Comme tu le sais, les shnobi ont recours pour employer leurs jutsu, au chakra. Ce chakra est constitué de deux types d'énergie; spirituelle, et physique. C'est la balance entre ces deux énergies qui permet la production et l'emploi de chakra. En principe, jusque là, il ne devait y avoir aucun problème de compréhension. Mais, pour employer le chakra "vital", ou "médical", tu dois avoir recours à un autre type d'énergie. L'énergie vitale. Lui sourit-elle en ajoutant au dessin de petit personnage une sphère, au niveau de son abdomen, représentant cette énergie. Tous ceux pouvant employer le chakra, peuvent recourir à cette énergie. Pourquoi tous ne le font pas ? C'est assez simple. Continuait-elle de sourire.

-Maîtriser cette énergie, et être capable de l'extérioriser est extrêmement difficile. Cela demande concentration, rigueur, patience et entraînement. Il faut être capable de visualiser cette énergie; d'où l'importance de connaître parfaitement le corps humain. Et de savoir où sont situés et comment fonctionnent les Tenketsu. C'était ici que Sazuka risquait de perdre dans ses explications la Kyoujin. L'énergie vitale est produite par les Tenketsu majeurs. Tu devras donc te concentrer sur ces derniers, et être capable de l'équilibrer avec l'énergie spirituelle et l'énergie physique. Car le recours seul à l'énergie vitale peut-être dangereux pour celui qui l'emploi. Si j'employais mes jutsu médicaux en ne m'appuyant que sur mon énergie vitale; je raccourcirais mon espérance de vie. Précisait-elle cette fois-ci sans aucun sourire et de façon bien plus sérieuse. Alors, pour cet entraînement, je serai toujours présente et t'empêcherai de commettre une erreur irréversible. Aussi, je t'interdis de t'y exercer seule.

L'iroujutsu était un avantage formidable, utile en bien des circonstances, mais s'il était utilisé de façon imprécise, il pouvait aussi faire courir son utilisateur à sa perte.





Revenir en haut Aller en bas

Étendre son horizon [U. Sazuka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart
Sauter vers: