Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Le mont Shinryoku
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 11:03 par Imai Nobume

» Fumer tue. [I. Nobume]
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 10:34 par Imai Nobume

» Archiviste en herbe | Jirô |
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 10:22 par Asagao Jirô

» Patch 1.12
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 10:21 par Metaru Mairu

» [MISSION/B] LE TOMBEAU DU DÉSESPOIR [Principal] [Meho, Yugure, Senken]
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 10:15 par Okunote Senken

» 00. Demandes liées aux patchs
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 10:06 par Chiwa Aimi

» Vent Divin - Pv Tenzin
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 9:55 par Miyamoto Teruyo

» Un accueil des plus étranges [Kansei]
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 9:32 par Yamanaka Kohana

» Les chasseurs chassés...
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 9:27 par Imai Nobume

» échange de bons procédés [PV Yugure]
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] EmptyAujourd'hui à 9:18 par Okunote Senken

Partagez

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika]

Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Mar 3 Déc 2019 - 14:56

Elle est amusante


Une journée encore dans le calme, à croire qu’elle passe plus de temps à Iwa qu’à faire des missions, ces derniers temps, cela l’inquiétait un peu. Comme d’habitude, Kagura avait passé sa matinée à perfectionner son art du maniement du sabre avec son oncle. Elle avait beau s’entraîner, la jeune adolescente avait encore beaucoup à apprendre de son aîné. De plus, la Colombe devait aussi gagner de l’expérience en combat pour progresser. En effet, s’entraîner, c’était bien pour perfectionner certaines techniques, mais on n’apprend pas à se méfier du danger, à ressentir les émotions émanent d’un véritable affrontement ni les risques d’être blessé ou de se faire tuer. Tôt ou tard, la Nagamasa ira exécuter une mission qu’elle soit rang D, C ou plus haut, cette mission donnera une autre vision de la vie à Kagu. Pour le moment, la samouraï se devait d’être patiente et attendre qu’on fasse appel à ses services pour remplir une mission. Il ne va pas sans dire qu’elle commençait un peu à s’ennuyer, les journées se répétaient sans cesse, comme un cycle sans fin. La patience est une vertu, mais elle a aussi ses limites. Comme d’habitude, elle se préparait en s’habillant correctement, un kimono et n’oubliait pas de mettre ses katanas à sa ceinture. Elle avait hésité un moment avant de mettre quand même ses cornes, un accessoire qu’elle affectionne beaucoup depuis le décès de ses parents. Alors, elle ne se prive pas de les mettre malgré le regard un peu étrange de certaines personnes dans les rues d’Iwa.

La vie réserve parfois des surprises, lorsqu’on pense qu’on n’est pas capable de se faire des amis ou qu’on a le sentiment d’être seul, un chemin s’ouvre et on l’emprunte. Kagura n’était pas douée socialement avant sa rencontre avec Aimi et Ryôko qui l’ont aidé à s’ouvrir un peu plus aux autres. Savoir faire un pas vers les autres, aller discuter avec eux, apprendre à les connaître et à ne plus les fuir ou à passer juste à côté d’eux sans leur adresser la parole. En tout cas, la Nagamasa cherchait à étendre son réseau d’amitiés, se faire des amis et pouvoir partager des souvenirs et de bons moments à leurs côtés. Peut-être qu’en se faisant des amis, elle trouvera une autre voie dans sa vie, un autre objectif. Elle apprendra de nouvelles choses qui lui donneront une autre vision de la vie. Cependant, elle est une kinoichi, les risques de son rôle dans ce monde sont très élevés comme les amis qu’elle s’est faite et qu’elle se fera à l’avenir. Tôt ou tard, un proche mourra lors d’une mission et ça lui fera sans doute très mal à son cœur. Or, elle ne peut pas s’empêcher de se lier à quelqu’un à cause de cela, sinon elle n’est pas faite pour ce genre de vie. S’arrêter de vivre pour cela, c’est comme être mort sans avoir commencé à vivre. Des pensées un peu négatif mélangé à du positif aussi, ce n’était pas trop son genre de trop pensé comme ça. Kagura était en train de marcher dans la rue, elle devait aller vérifier si tout allait bien dans le parc. Il y a deux jours, la samouraï avait trouvé deux chats errants et elle avait eu la gentillesse de leur construire un petit habitat et de leur donner à boire comme à manger. Son oncle est allergique aux chats, du coup, elle ne pouvait pas les prendre avec elle. La blanchâtre avait un petit sac avec du lait et du pâté pour chat.

Empruntant un chemin, Kagura voit au loin de sale garnement en train d’embêter une vieille dame. Que font les parents ? Franchement, Kagura ne comprenait pas le pourquoi du comment on pouvait aller embêter une pauvre dame qui n’a rien demandé. Les parents ont dû louper le passage du respect dans l’éducation de ses pauvres enfants. Kagura avait envie de leur mettre une raclée pour leur comportement stupide. Ceci dit, elle est bloquée dans son élan quand elle voit une fille s’attaquer à ses garnements en leur lançant des bombes à eaux. Les voilà en train de fuir, en criant et en pleurant pour certains. Un sourire s’affiche sur le visage de la kunoichi en voyant ce spectacle. La vieille dame semble remercier sa sauveuse avant de reprendre son chemin vers sa demeure. L’adolescente aux cheveux blancs s’approche de la fille et lui adresse un sourire. « Bonjour. Ton intervention était plutôt héroïque, je ne savais pas qu’on pouvait créer des ballons d’eaux de cette manière. » Dit-elle d’un air curieux. C’était une façon étrange d’utiliser de l’eau pour faire fuir les gens. La Nagamasa aimerait bien savoir comment elle faisait et si ça fonctionnait en plein combat. En tout cas, ça semblait plutôt drôle. « En tout cas, j’ai trouvé l’action plutôt drôle. Je ne connaissais pas ce procédé, comme tu crées ses ballons d’eaux et est-ce utile en combat ? » Demande-t-elle avant de se sentir un peu gêné d’un coup en ayant oublié un certain détail. « Désolée, je vous ai tutoyé par m’égard. Je m’appelle Nagamasa Kagura, et vous ? »



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Sam 14 Déc 2019 - 22:34
Le soleil montre péniblement ses premiers rayons, à l’horizon, mais ce n’est pas ce qui dérangera Seika dans son sommeil. Comme chaque matin de la semaine, la jeune fille se lève avant même l’astre qui apporte lumière et chaleur en ce monde, et commence à se préparer. Petit déjeuner, douche chaude, habillage, et c’est parti pour une nouvelle journée. Le matin, la brune se déplace en courant à un rythme soutenu jusqu’à son terrain d’entrainement favori, où elle s’exerce à des mouvements basiques, parfois un peu plus complexes, afin de garder la forme, d’en faire des habitudes et ainsi ne jamais les rater lorsque le moment où l’erreur n’est pas permise arrive. Si la matinée est toute tracée pour la forcenée, il en est de même pour l’après-midi. Après être rentrée pour se laver de nouveau, toute transpirante qu’elle est, la châtaigne s’habille un peu mieux, se dotant d’une jupe tombant sur ses genoux, de couleur noire, et un débardeur blanc. Pas besoin d’entrer dans plus de détails sur sa tenue, le reste n’étant pas fait pour être vu par les passants de toute façon. Après s’être attaché les cheveux en deux petites couettes – la longueur de sa tignasse ne lui permettant pas plus de toute manière – la voilà qui part.
Sa destination est un magasin qu’elle affectionne particulièrement, où elle pourra acheter des objets assez atypiques lui permettant de s’amuser avec ses amis, sous l’une des dernières chaleurs de la saison, l’été touchant à sa fin. L’adolescente est souriante, comme à son habitude, et comme toujours, les personnes qu’elle croise lui rendent son sourire, avec quelques compliments qui la font parfois rougir. Arrivée à la boutique, elle salue le gérant.

« Bonjour monsieur Sajiko, comment allez-vous aujourd’hui ? »

Tout sourire, le vieil homme répond de sa voix mielleuse habituelle :

« Parfaitement bien depuis que je t’ai vue, ma petite Seika ! Ton sourire suffit à embellir ma journée… Et j’ai tes super bombe « Suiton », comme tu les appelles ! »

Manquant de sauter de joie, la Yawa paie la marchandise, et s’inclinant légèrement, elle fait demi-tour en souhaitant une bonne journée au vieillard adorable. Sa destination suivante est le parc, où l’attendent ses deux amis d’enfance, pour s’adonner à une bataille assez douce – même si les projectiles utilisés peuvent être douloureux lorsque la brune les lance avec sa vraie force. Cependant, sur le chemin, ses oreilles l’attirent vers une ruelle, où une vieille dame semble importunée par des garnements. Il semblerait que ces petits vauriens essaient de lui extirper de l’argent contre des services frauduleux et inutiles pour la dame âgée. Se saisissant d’une bombe Suiton, Seika vise l’un des enfants avec une précision chirurgicale et une force monstrueuse. Elle n’a beau être qu’une artiste martiale et n’avoir que peu de compétences en Bukijutsu, la belle fleur ne peut pas rater sa cible à cette distance. Cinq autres partent, toujours aussi fort et aussi précisément, mouillant et blessant légèrement la racaille en présence, les faisant fuir sans demander leur reste. D’un petit rire machiavélique, la brune vient vers la dame, qui la remercie plusieurs fois avant de reprendre le cours de sa vie. La Yawa s’apprête à faire de même quand une voix la fait sursauter. Les mots lui font plaisir à entendre, et alors qu’elle se retourne, la jeune fille est estomaquée.

La brune n’est pas ce qu’on pourrait appeler une fille difficile à impressionner, pourtant, même si elle sait juger de la beauté des autres, elle semble incapable de détourner son regard du visage de la personne qui lui fait face. Au bout de quelques secondes, elle détourne les yeux, un peu gênée d’avoir fixé l’inconnue avec des yeux plein d’étoiles, et revient planter ses prunelles dans celles de Kagura. Un sourire adorable vient naître sur ses lèvres, alors qu’elle inspecte la totalité de son interlocutrice, à savoir les moindres recoins de son visage magnifique, sa chevelure parfaite, à la couleur unique, et également son corps en entier, qui n’a rien à envier de son visage. Les réponses de la petite sont alors un peu chamboulées :

« Tu peux me tutoyer, Kagura-chan ! Je m’appelle Yawa Seika, enchantée ! Tu es magnifique ! Mais on doit te le dire souvent… héhé »

Les mots partent sans barrières, on a toujours appris à l’adolescente à ne pas mentir, ou retenir ce qu’elle veut dire, alors elle le fait, sans aucune honte ni gêne.

« Sinon, pour ces ballons, j’appelle ça des bombes Suiton, mais je les ai achetées dans une boutique. C’est juste des ballons avec de l’eau dedans, je ne sais pas trop si c’est utile en combat, mais en tout cas ça mouille bien hihi… »

La blagueuse réduit l’écart qui les sépare, ne laissant pas plus d’un mètre entre elles, et lui dit :
« Nagamasa… Ce nom ne m’est pas inconnu, alors tu dois faire partie d’une famille importante, non ? Enfin, moi je ne m’intéresse pas trop à tout ça, mais ça explique pourquoi tu ressembles à un ange tombé du ciel, tu es une princesse, non ? »

Les étoiles reviennent dans les yeux de l’enfant, qui se demande sérieusement si elle vient de rencontrer une personne de sang royal au détour d’une rue. C’est peut-être un signe, la chance est de son côté ? Enfin, même si ce n’est pas une princesse, elle doit être plus belle que toutes celles qui existent, alors peu importe…



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 15:23
Timidité


Et dire qu’au début, Kagura pensait juste aller nourrir deux petits chatons errants, se trouvant dans le parc. Elle n’avait pas idée de trouver sur son chemin, de sales garnements en train d’embêter une vieille dame. De nos jours, certains enfants manquaient d’éducations et de sévérité dans leur punition. La kunoichi était prête à venir en aide à cette personne âgée, ceci dit, elle avait un train de retard. En effet, quelqu’un ou plutôt une jeune fille était venue à la rescousse de la vieille dame, en balançant des bombes d’eau sur les enfants. En tout cas, elle savait vraiment bien visé, ça avait eu le don d’impressionner la samouraï. De plus, la White Warriors ne connaissait pas cette façon d’utiliser le suiton, une étrange méthode, mais elle semblait efficace pour faire fuir ses cibles. Du coup, Kagura était partie la voir pour la féliciter de son action héroïque. La petite brune ne semblait pas méchante ni rien, rien qu’à la voir, elle inspirait la confiance et la joie. C’est cela qui avait poussé Kagura à la tutoyer sans sa permission et cela était embêtant pour la Nagamasa. Elle n’a jamais tutoyé qui ce soit, sans sa permission. Elle est plutôt polie et respectueuse envers les personnes qu’elle rencontre sauf ceux faisant du mal aux autres. En tout cas, elle s’était présenté à la jeune fille et en reprenant aussitôt son vouvoiement après s’être excusé de son impolitesse. La fille semble certes plus jeune, au premier coup d’œil, mais ce n’était pas une raison de lui parler familièrement.

Yawa Seika, voilà comment s’appeler cette jeune fille et elle autorisait Kagura à la tutoyer librement. De plus, elle venait de lui dire qu’elle était magnifique, cela la faisait rougir. Ce n’est pas tous les jours qu’on venait lui faire des compliments sur son physique. En réalité, Seika est la deuxième personne qui lui dit qu’elle est belle. Au fond, cela lui faisait vraiment plaisir, elle qui n’a pas l’habitude qu’on lui dise cela, contrairement à ce que pouvait penser Yawa. La kunoichi se sent un peu timide sur le moment et lui répond. « Merci, Seika-chan. À vrai dire, tu es juste la 2e personne qui me dit cela et j’ai un peu de mal à croire que je suis si belle que ça. » dit-elle avant de reprendre la parole. « En tout cas, enchantée de faire ta connaissance, Seika-chan et tu es plutôt mignonne. » Finit-elle avec un léger sourire. Sei-chan semble être une fille plein d’énergie surtout lorsqu’elle explique à propos des ballons d’eau. Elle semble aimer s’amuser et être plein de vie dans ce corps. Kagura se met à ricaner en l’écoutant, elle la connaît que peu, mais en tout cas, Kagura l’apprécie déjà. « Je ne sais pas non plus si ça peut être utile en combat, mais je te trouve vraiment drôle, Seika-chan. » La jeune Yawa a apparemment le don de donner le sourire à tout le monde. La Colombe avait le sentiment que cette fille avait aussi le sens de l’humour. Un vrai rayon de soleil dans ce monde plutôt difficile. La regardant bien, Seisei semblait avoir réduit la distance qui les séparait, la trouvant bien en face d’elle.

Le clan Nagamasa est-il réellement important au sein d’Iwa ? Peut-être, pas autant que le clan Hyûga ou Chôkoku, mais ils avaient aussi de la notoriété surtout grâce Nagamasa Chôgen, le Shodaime Tsuchikage ou encore, Nagamasz Hisa, l’Amazone. Un jour, peut-être que Kagura deviendra aussi un pilier du village comme sa jeune cousine. Mais là, la suite des propos de Seika laissa Kagura toute rouge et perturber. Un ange tombé du ciel ? Une princesse ? La samourai ne savait pas quoi répondre sur le moment, rouge comme une tomate. Que lui répondre ? Que dire ? Que faire ? Mais il n’y avait aussi qu’à voir le regard de Seika qui sont rempli d’étoile. Yawa devait vraiment croire que Kagura était vraiment une personne importante au sein de son clan. Cependant, Kagu n’a rien d’une princesse, d’un ange ou d’une personne importante. Elle n’était qu’une membre comme un autre parmi les Nagamasa. Elle détourne timidement le regard. « Désolé de te décevoir, Seika-chan. Je ne suis ni une princesse ni un ange et…je suis juste qu’une simple genin et samouraï qui n’a aucune notoriété. Tu…tu…tu es aussi…un ange, ton sourire est rempli de lumière qui illumine notre rencontre….. » Elle devient vraiment toute rouge. « Euh…Je….pardon, je ne sais pas…ce qui me prend. » Dit-elle en se mettant à partir en direction du parc, se sentant vraiment embarrassée. Elle ne comprenait pas pourquoi elle avait dit ça et pourquoi Seika lui a sorti tout ça. Elle avait besoin de souffler un peu, ne comprenant plus rien. Elle ne mérite pas tant de compliment, d’un coup, comme ça, sans qu’on la prévienne.



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 2:11
La distance séparant les deux femmes est faible, et Seika, de son naturel très tactile, a une folle envie de faire un câlin à Kagura. Mais un jour, sa mère lui a dit « Ne saute pas au cou de n’importe qui, certaines personnes peuvent ne pas aimer cela. », alors elle prend la peine d’attendre un signe, une ouverture qui montrerait que l’immaculée est du genre à recevoir ces marques d’affection de la part d’une inconnue. La Yawa est étonnée que si peu de monde lui fasse des compliments sur sa beauté. D’aucuns diraient que son apparence la fait sans doute passer pour une femme froide, qui vous trancherait en miettes au moindre mot déplacé. Mais ce n’est pas ce que pense la jeune fille, qui a rarement vu personne aussi belle, et ne se cache pas de le mentionner, comme toujours.

« Je pense juste que les gens sont aveugles, moi je le dis et je le répète, tu es comme un ange tombé du ciel, et la couleur de tes cheveux rend ça encore plus réel ! Héhé ! »

Son sourire malicieux montre que cela la démange de l’approcher un peu plus, réduire cette distance qui lui paraît si grande, pour pouvoir la toucher, voir si elle est réelle. Après tout, peut-être est-elle en train d’halluciner ? Le tour de rougir vient pour Seika, qui reçoit le compliment de Kagura comme un coup en plein cœur. A la différence de la Nagamasa, on la complimente souvent sur sa beauté, même si ça a une connotation différente pour une enfant. Dire d’une petite qu’elle est mignonne n’est pas interprétable de travers, on veut dire que son visage et son attitude en font quelqu’un de mignon, et rien de plus. Alors elle se gratte l’arrière de la tête en souriant bêtement, car une déité ne fait pas tous les jours de compliments à une simple mortelle. Elle rajoute de surcroît que la brune est drôle, ce qui n’est pas de l’avis de tous. Ses blagues passant parfois à la trappe…

« Merci, c’est gentil de dire tout ça !»

Les mots de Kagura deviennent alors embrouillés. Elle a du mal à accepter ce que dit Seika, et se rabaisse même en disant qu’elle n’est qu’une Genin. Dans ses balbutiements, elle retourne le compliment de la Yawa, en rajoutant même un peu, ce qui réussit à faire rougir la petite : un exploit. Elle ne sait plus quoi dire, et regarde partout pour chercher quelque chose à attraper pour se cacher derrière. Elle réfléchit alors, et son visage montre un air voulant dire « C’est le moment ? »

« Alors, du coup… euh, je pense que c’est bon ? On peut y aller ? »

Un regard en disant long se crée sur son visage. Pour elle, la phrase est évidente, mais peu importe la réponse ou la réaction de l’incarnation divine, elle a déjà pris sa décision. Elle écarte grand les bras et vient étreindre Kagura avec une force modérée, pour ne pas risquer de lui faire de mal. A cause de la différence de tailles, elle vient plonger sa tête dans une surface moelleuse, fort agréable. Sa tête enfouie ici, elle reste accrochée à Kagura quelques secondes, avant de la libérer. Une fois à une distance de nouveau respectable, elle expire fièrement, comme si elle avait accompli son devoir.

« Aaaah, désolé, mais il fallait que je le fasse ! Hihi ! »

Ne sachant pas vraiment la réaction qui l’attend, la jeune fille sourit simplement, et … attend.




_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 18:40
Amitié profonde naissante


Kagura n’avait pas l’habitude de recevoir des compliments, mais au fur et à mesure que les jours passent, elle en recevait. Aimi, Ryôko, Tsuyoshi ou encore Seika, à force, elle se demandait si elle devait juste avoir confiance en elle. Être belle, ce n’était pas vraiment mauvais ni être hautaine envers les autres. La Blanche Colombe avait un peu du mal à les comprendre, mais autant les remercier de leur compliment à présent. Au moins, c’était la moindre des politesses et tout le monde avait son point de vue sur la beauté. En tout cas, même après avoir dit cela à Seika que peu de personnes lui a dit cela, elle continue de dire ce qu’elle pense. La brune la complimente encore et cela la faisait rougir, de plus, au fond de son cœur, Kagura se sentait si heureuse. « Merci, Seika. Je t’adore déjà ! » Finit-elle avec le sourire aux lèvres. En tout cas, la samouraï n’allait pas s’empêcher de ne pas dire ce qu’elle pensait. Elle trouvait la jeune fille plutôt mignonne et à la fois, drôle. Si rempli d’énergie et adorable, ça donnait envie de la chouchouter à tout bout de champ. Or, Kagura n’était pas une habituée des contacts physiques même si ça ne la dérange pas. Si elle était habituée, elle aurait déjà pris la jeune Yawa dans ses bras pour la remercier de sa si grande gentillesse. Les compliments de Kagura semblaient lui avoir plu et ça avait ravi l’immaculée. Elle était un peu maladroite avec cela, mais au moins, on savait ce qu’elle voulait dire enfin presque selon les gens et la situation.

Seika l’avait comparé à une princesse, un ange tombé du ciel, cette fille ne manquait pas de mot pour décrire Kagura. Cela faisait rougir la samouraï n’ayant pas l’habitude de tels compliments et de mignonnerie. Au point de s’embrouiller dans ses propos et de faire de jolis compliments à Seika, au point de la comparer aussi à un ange. La Nagamasa ne savait plus où se mettre exactement ni quoi faire, c’était la première fois qu’elle agissait de cette manière. Enfin la première fois, pas exactement, il y avait eu Jurôjin, mais là, elle allait loin dans sa façon d’exprimer ses compliments envers quelqu’un. La Shirahato voulait continuer sa marche vers le parc, en étant à la fois perturbé, gêner et en train de rougir. Elle n’avait pas entendu les paroles de Seika sur le fait d’y aller et que c’était bon, mais en temps normal, Kagu n’aurait pas trop compris de quoi elle voulait parler. Soudain, elle sent quelqu’un se serrer contre elle, reprenant ses esprits, elle voit une tête brune contre sa poitrine, des bras l’enlaçant et une chaleur si agréable. Figée et admirative, ses bras le long de son corps, elle n’osait rien faire ni rien dire sur le moment. Seika se retire et recule à une petite distance en se montrant souriante, fière de ce qu’elle avait fait et du fait qu’elle ne pouvait plus attendre. Des larmes coulent sur les joues de Kagura et d’un pas vif, la samouraï la prend fort dans ses bras. La Samouraï la câline fort et pleure. « Merci !!! Tu es si gentille, si douce, si souriante, on ne se connaît pas et tu te montres si bonne envers moi ! » Elle la garde bien contre son corps, en voulant plus la lâcher du tout.

« Pardon d’être si égoïste, mais je te garde encore un peu dans mes bras, Seika-chan. » Dit-elle avec le sourire et versant des larmes de joie. « Pour toi, je serais une princesse ou un ange, mais pour moi, tu seras mon Soleil qui réchauffera mon cœur. Je peux t’adopter, deviens ma petite sœur. Tu es trop mignonne que je ne veux te donner à personne. » Dit-elle avec un air un peu enfantin et lui donne un baiser sur la joue droite avant de la libérer de son étreinte. Elle se sentait différente et moins coincée avec la jeune Yawa. C’était étrange qu’à peine rencontrer, cette fille l’eût atteint à son cœur et se fût déjà attaché à elle. La kunoichi sèche ses larmes. « Désolée, je ne sais pas ce qui me prend, c’est l’effet de ton câlin et de ta gentillesse. Mais j’aurais tellement aimé avoir une petite sœur comme toi, je me sentirai moins seule. » Finit-elle en ricanant légèrement. Kagura lui caresse le visage. « Je… Je ne vais pas te retenir longtemps, tu dois me trouver étrange maintenant avec tout ce que je t’ai dit. Tu es la première qui a réussi cet exploit, petite chipie. » Dit-elle en affichant un sourire et la regardant tendrement dans les yeux.



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 22:03
Seika est d’un naturel mignon, qui saute aux yeux sans même qu’elle n’ait besoin de parler, et qui donne envie aux gens de la câliner ou la papouiller sans réserve, la plupart du temps. Kagura de son côté donne plutôt l’air d’une femme hautaine et autoritaire, si on ne lui parle pas, et il est donc d’imaginer qu’au fond d’elle, elle est adorable au plus haut point. Pour faire rougir la Yawa avec de simples compliments, il faut vraiment que ceux-ci soient prononcés d’une façon spéciale, et la Nagamasa a bien réussi à toucher la petite en plein cœur. La couleur du visage de l’immaculée est assez unique, à cet instant, et même si la brune ne s’en rend pas compte, cette dernière semble pleurer de joie. Une rencontre assez atypique, finalement, entre deux personnes ayant des apparences presque opposées, l’une étant d’une beauté pure, quasiment parfaite, un air bien adulte et une chevelure éblouissante, et la seconde étant plus mignonne que belle, plus un diamant brute qu’une pierre précieuse ayant atteint son degré de perfection maximal, et plus enfant qu’adulte, bien entendu. Pourtant, l’une comme l’autre ressentent sans doute la même chose dans cette étreinte, à savoir un grand bonheur.

Certaines rencontres sont le fruit du hasard, et il faut du temps pour tisser une relation d’amitié solide, mais pour la Yawa, c’est clair et net, cette grande sœur ne s’échappera pas, et elle sait comment parvenir à la faire fondre, avec des compliments et des câlins, alors elle sait que les deux seront de grandes amies, même si leurs âges sont un peu éloignés. Enfin, elles restent deux Genin d’Iwa, et même si l’une est adulte et l’autre adolescente, elles peuvent entretenir un lien, qui comme l’a mentionné Kagura, s’apparente plus à de la sororité que de l’amitié simple. Elle prolonge le câlin, faisant sourire la petite, qui est très bien comme ça. De la même façon que lorsqu’elle a rencontré Ryoko, le contact s’est fait facilement, et sans parler du confort de ce sur quoi repose sa tête, la Genin pourrait rester ainsi encore longtemps, à écouter la voix d’ange de l’épéiste. Les mots dictés par l’incarnation divine ont alors un effet sur toute la petite personne de Seika. Le baiser sur la joue également. Dès lors que l’étreinte est relâchée, la jeune fille s’éloigne de trois pas, et se retourne, cachant son visage.

« Un…un…un… »

Elle secoue la tête, de la fumée pouvant pratiquement être perceptible au-dessus de celle-ci tellement elle rougit. Prise au piège des compliments à son tour, la belle fleur ne sait que dire.

« Un rayon de soleil…ohlala… Mais… Et… une petite sœur… Oh… Mon dieu…Ah… »

Elle manque de défaillir, tant ces deux choses lui font plaisir. Étant fille unique, elle est bien évidemment aux anges d’entendre ces mots, son cœur battant la chamade, elle finit par se retourner, sa rougeur ayant disparu, laissant place à des larmes qui coulent à flot, et la Yawa tente de balbutier quelque chose :

« Ze beux être ta bedide zeur ! » (Je veux être ta petite sœur)

Elle ne sait pas si elle peut revenir dans les bras de sa grand sœur fraîchement acquise, n’ayant sans doute jamais connu telle joie. S’il est une chose qu’il fallait dire pour la rendre ainsi, c’est bien celle-là…



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥


Dernière édition par Yawa Seika le Lun 6 Jan 2020 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 12:30
Informer


Une première rencontre avec Yawa Seika et il y avait déjà pas mal d’émotion entre elles. Pour la première fois depuis le décès de ses parents, Kagura s’est laissé emporter par ses émotions alors que d’habitude, elle tente de refermer son cœur à ce genre de choses. Cette jeune brune avait un don pour y parvenir et cela rendait la Shirahato perplexe sur cette gamine, mais pourtant, elle l’appréciait énormément. La samouraï ne la connaît que très peu, difficile de tout savoir lors d’une première rencontre. Cependant, il était clair et net que la Yawa est quelqu’un de bien, de douce, de gentille et de souriante pouvant apporter joie et bonheur à son entourage. En plus, elle est mignonne à croquer, au point que Kagu la voulait que pour elle, ne voulant plus la lâcher de ses bras. Or, il fallait bien la libérer de son étreinte afin de la laisser respirer et de même pour la blanchâtre. À croire que le destin souhaitait que la Nagamasa rencontre Seika pour lui apporter un nouveau souffle dans sa vie. En tout cas, il avait réussi son œuvre, car la fine lame était tombé sous le charme de la brunette, au point de vouloir même l’adopter pour en faire sa petite sœur. Sentiment amoureux ? Non, Kagura ne ressentait pas ce genre d’émotion pour la brune. Une petite sœur, un amour fraternel, déjà, comme ça ? Étrange, mais c’était la sensation que donner Sei, l’image que Kagura avait pour elle avec son visage enfantin et son doux sourire. Dès que le câlin se termine et les compliments qui ont suivi également, la samouraï pouvait voir que la jeune fille avait reculé de quelques pas avant de se retourner. Il semblerait qu’elle n’arrivait pas à s’exprimer sur le moment. La Colombe espérait qu’elle n’avait rien dit de mal. « Seika-chan ? » Dit-elle, d’un ton un peu hésitant.

Kagura s’approche de deux pas vers Seika pour chercher à savoir ce qu’elle avait, étant inquiète de la voir un peu tremblante et murmurer des choses en ayant le dos tourné. Inquiète d’avoir dit quelque chose qui ne fallait pas dire, genre adopter, rayon de soleil ou petite sœur. Soudain, la charmante Yawa se retourne, son visage ayant perdu de sa rougeur enfin presque, mais ce qui surprit le plus la Nagamasa, c'était les larmes de la brune. Étonnée et surprise, la femme avait eu peur d’avoir vraiment blessé sa nouvelle amie. Puis d’un coup, elle se met à balbutier quelque chose dans une langue inconnue que même la kunoichi ne comprenait pas sur le moment. Mais, la Shirahato avait le sentiment que cela ne l’avait pas blessé, mais rendu heureux. « Je n’ai pas compris ce que tu as dit, nee-chan. Mais tu es si adorable, ma petite sœur d’amour. » Dit-elle avec un rire léger avant de la prendre dans ses bras. « Allez calmes-toi, je préfère quand tu souris. Je te protégerai de tout, j’espère que je ferai une bonne grande sœur pour toi. Je t’aime. » Dit-elle en la blottissant bien contre sa poitrine et lui caressant les cheveux, en cherchant à la calmer et à l’apaiser en y mettant tout son amour pour elle. Maintenant qu’elle y pensait, elle devait nourrir des petits chats dans le parc, elle pourrait y aller avec Seika pour pouvoir discuter et mieux la connaître. « Dis-moi, nee-chan, est-ce tu veux bien venir avec moi au parc ? Je dois nourrir des chatons errants et j’aimerai apprendre à mieux te connaître. Qu’en dis-tu ? » Demande-t-elle en reculant un peu et lui adresse un bisou sur le front après avoir mis la frange de la brune vers l’arrière. « Étant donné que tu es ma petite sœur, je te présenterai à deux filles que je considère comme deux sœurs, Chiwa Aimi et Sekken Ryôko. Qu’en penses-tu ? Je pense que tu vas beaucoup les aimer, elles sont gentilles et adorables ! »



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 21:23
Dire qu’il s’agit du plus beau jour de la vie de Seika serait un mot bien trop faible pour décrire ce qu’elle vit. Pour bien des raisons, le rayon de soleil qu’elle est n’arrive pas à jauger le bonheur que cela représente pour elle d’être considérée comme une petite sœur par quelqu’un d’aussi parfait que Kagura. Elle ne sait rien de l’immaculée, pourtant son cœur ne s’arrête plus de battre, et rien ne pourrait la rendre plus heureuse que cet instant, la Nagamasa ayant trouvé les mots qu’il faut pour que sa flèche transperce son cœur avec une précision chirurgicale. Autant dire que son doux sourire et sa chevelure d’argent sont parvenus à faire tomber la jeune fille de son perchoir, pour lui faire connaître cet amour sans ambiguïté. Si l’épéiste veut être sa sœur, alors elles seront liées par un lien qui ne nécessite pas de parenté réelle, il suffit qu’elles y croient toutes les deux, et leurs mots se croisent et se recroisent, comme si leurs idées concordaient parfaitement. Les larmes de la Yawa finissent par cesser, plus ou moins sur la demande de Kagura, qui en rajoute une couche en promettant d’être une aussi bonne grande sœur que possible et en lui disant qu’elle l’aime. Une autre flèche aussi précise que la première.

« Moi aussi je t’aime, grande sœur, et je veux vraiment tout savoir sur toi maintenant ! Mais je sais pas … comment on fait pour être une petite sœur, alors sois indulgente s’il te plait ! »

Elle se blottit contre sa protectrice autoproclamée, jusqu’à ce que celle-ci décide de lui proposer quelque chose. Aider des chatons, c’est une idée qui plaît énormément à la petite, dont le sourire est revenu et brille de milles feux, parce que sa grande sœur lui a demandé. Le bisou la fait rougir, et elle lui lance alors :

« J’adore les chats, et de toute façon, peu importe où tu m’emmènes, je te suivrai ! Tu es ma grande sœur après tout ! »

Elle prononce ces mots comme si c’était une formule magique, ou pour les rendre plus réels encore. La Genin en oublie totalement le but initial de sa sortie, à savoir rejoindre ses deux meilleurs amis pour une bataille de bombes à eau, totalement obnubilée par l’incarnation divine qui est désormais un membre de sa famille. Sa tête se penche ensuite lorsque la Nagamasa parle de deux autres sœurs. Ses yeux deviennent tous ronds, et cela la rend heureuse.

« Ryoko-senpai et Aimi-sensei ? Je les connais ! Senpai m’a appris un jutsu trop fort avant de me faire un super massage et plein de câlins aux sources chaudes, et Sensei m’apprend la médecine… Même si j’ai beaucoup de chemin à faire pour la rendre fière ! Enfin je me donne à fond héhé ! »

Ses yeux analysent rapidement l’anatomie de Kagura avant de retourner se poser sur son visage, un sourire un peu plus machiavélique ornant ses lèvres.

« J’espère que serai comme mes grandes sœurs, quand j’aurai votre âge ! C’est tellement confortable hihi ! »

Sans expliquer ses propos – assez explicites au fond – elle tend la main à l’ange qui lui fait face pour lui indiquer qu’elle est prête à la suivre afin de rencontrer les chatons.



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 16:06
Sensei et team


Moment de tendresse et de douceur entre Kagura et Seika, c’était agréable. Kagura n’a jamais ressenti cela pour quelqu’un et la jeune brune est vraiment mignonne. D’habitude, Kagu est assez réservé sur les câlins et elle n’est pas du genre à balancer pas mal de compliments sur une personne. Cela ne faisait que quelques minutes qu’elle connaissait la Yawa et ce fut le coup de foudre amical, voire fraternel. La considérer comme une petite sœur, sa protégée, hormis Zanshi, Aimi et Ryôko, elle n’a jamais considéré une personne de la sorte. En tout cas, la Blanche Colombe appréciait cette rencontre et ça restera graver dans sa mémoire. Elle espérait remplir correctement son rôle de grande sœur, elle n’avait pas assez confiance en elle-même pour satisfaire Seika. En tout cas, la jeune brunette était ravie et partager le même sentiment que la samouraï. Elle voulait apprendre à la connaître et espérer devenir une bonne petite sœur, même si elle ne savait pas comment s’y prendre exactement. Elle voulait que la Nagamasa soit indulgente avec elle à ce niveau-là et ça faisait sourire l’épéiste. « Ne crains rien, reste toi-même et c’est tout ce que je te demande, Seika. Et moi aussi, je veux aussi apprendre à te connaître, petite sœur. » Dit-elle en essayant de la rassurer et qu’elle n’ait pas trop la pression sur son rôle de petite sœur. D’ailleurs, Kagura allait écouter son propre conseil et rester elle-même, donc être naturel au côté de sa nouvelle amie. Apparemment, Seisei semble être quelqu’un de câlin et aimant sourire, ça risque d’illuminer les journées de la blanche colombe lorsqu’elle la croisera en ville.

Kagura propose alors de venir l’aider à nourrir des chatons dans le parc enfin si cela l’intéressait bien sûr. Et par la même occasion, elle pourrait apprendre à mieux se connaître. Seika accepte de l’accompagner là-bas, en disant de manière naïf et docile qu’elle ira où Kagu l’emmènera. Dans un sens, c’était un honneur de savoir quelqu’un comme Seika de si loyale et adorable. Cependant, ce genre de comportement pourrait, un jour, la nuire si elle tombe sur quelqu’un qui manipule les gens. En la voyant, la samouraï était vraiment motivée pour la protéger de ceux pouvant abuser ou profiter de la naïveté et de la gentillesse de la jeune Yawa. Kagura adresse tout simplement un sourire à sa petite sœur avant de lui parler de deux amies qu’elle considère comme des sœurs. La Shirohito voulait les présenter, comme maintenant, Sei est comme une sœur, ça serait bien de se regrouper pour mieux se connaître et bien s’entendre toutes les quatre. Cependant, il semblerait que Seika les connaisse déjà en ayant déjà eu l’opportunité d’apprendre à leurs côtés. C’était parfait, leur discussion pourrait être plus développé que des présentations classique. « Je suis surprise que tu les connaisses déjà, mais je suis contente, au moins, on pourra faire des sorties toutes les quatre, sans problème. Elles sont géniales, j’aimerais aussi apprendre d’elles, mais ça, on verra plus tard. » Dit-elle. « En tout cas, courage. Je suis sûre que tes efforts leur feront plaisir et honneur, Nee-san. » Finit-elle en lui caressant les cheveux. Le regard de Sei se posant sur elle avant que ses yeux reviennent vers les siens et son sourire la faisait un peu peur. Sa phrase, Kagura ne l’avait pas trop compris sur le moment. « Ah…euh…je pense, oui. » Répondit-elle un peu perdu.

Il était inutile de chercher à comprendre, Kagura prend la main de Seika qu’elle lui tendait et direction le parc. Tenant la main de sa petite sœur, elle pouvait sentir que sa main était douce et chaude, c’était agréable comme sensation. Sur le chemin, la jeune Nagamasa ne lui lâche pas la main. « Seika-nee, parle-moi un peu de toi ? Es-tu née à Iwa ou quelque part dans Tsuchi ? Fais-tu partie d’un clan ? Vis-tu avec tes parents ? Enfin bref, je ne vais pas t’assommer avec mes questions, mais j’ai vraiment envie d’en savoir plus sur toi donc n’hésites pas à tout me dire et en guise de récompense, j’en ferai autant, ça marche ? » Dit-elle avec le sourire et voyant le parc à quelques mètres d’elles. « D’ailleurs, je me demandais, est-ce que tu connais quelqu’un qui voudrait bien prendre des chatons ? Je n’arrive pas à trouver de maître pour eux et mon oncle malheureusement, allergique aux chats. » Finit-elle un peu gêner.


_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Dim 26 Jan 2020 - 17:10
Rencontrer d’autres personnes au détour d’une rue, Seika l’a déjà fait par le passé, mais dans ce cas présent, c’est assez unique. Elle n’a sans doute jamais ressenti ça aussi vite, mais il faut dire qu’entre l’apparence, la personnalité et les mots de Kagura, il n’y avait pas grand-chose qui pouvait faire tendre les sentiments de la petite d’une autre façon. Elle adore simplement la Nagamasa, la trouve sublime, voire pratiquement divine, et est charmée par son tempérament timide, et son manque de confiance en elle – que ne remarque pas forcément la jeune fille de manière consciente – y joue aussi. Finalement, c’est le fait de lui proposer d’être sa petite sœur qui a conquis la châtaigne, qui a toujours regretté d’être fille unique, et aurait aimé avoir des frères et sœurs avec qui partager sa joie. Bien sûr, elle aime sa vie, et n’en changerait pour rien au monde, et pouvoir considérer quelqu’un comme sa famille alors qu’il n’y a pas de liens de sang entre elles est vraiment une bénédiction. Dans son esprit naïf, elle n’envisage même pas que cette amitié puisse un jour arriver à son terme, pour elle, c’est « amies pour la vie ». Kagura demande à la Yawa de rester elle-même, alors celle-ci hoche la tête en souriant. Elle restera elle-même, si c’est ce que veut sa grande sœur, et sera la meilleure petite sœur possible en ne changeant pas.

Les deux auront tout le temps d’apprendre à se connaître, que ça soit aujourd’hui ou dans les jours qui suivent, car la vie est longue, et que l’une comme l’autre a envie de se découvrir. La vie de la samouraï doit être géniale, et telle l’enfant qu’elle est, la Genin a tant envie d’écouter ses aventures, et aimerait faire partie de celles-ci par le futur. Le fait que la Nagamasa croie en elle fait un peu rougir la naine, mais lui fait aussi grandement plaisir, elle a d’autant plus envie de se donner à fond, que ce soit dans la pratique de la médecine aux côtés d’Aimi ou dans ses entraînements de Taijutsu avec Ryoko. Se laissant guider, elle écoute les questions de son amie, et y répond avec beaucoup d’amusement et de joie.

« Je suis née dans un tout petit village, pas très loin d’ici ! Avec papa et maman, nous sommes arrivés il y a quelques années, on n’appelait même pas le village Iwa, à l’époque, mais tu le sais déjà, ça ! Je vis avec maman, au restaurant, nous avons une partie maison bien sûr, nous ne dormons pas sur les tables héhé ! »

Marquant une pause, la petite ne lâche pas des yeux l’immaculée, et reprend, après avoir respiré un peu :

« Sinon, je ne fais partie d’aucun clan ! Et tu es la bienvenue si tu veux venir chez moi, c’est le restaurant de ramens Yawa, il est réputé dans le village ! »

Une autre question vient alors, qui surprend la jeune fille, mais cette dernière n’a pas vraiment le temps de réfléchir, l’idée lui plaît bien.

« Eh bien, je pourrais m’en occuper, moi ! Si je m’arrange un peu, je devrais pouvoir les abriter dans ma chambre, et ma fenêtre donne sur une rue déserte, ils pourront se balader sans risquer de se faire ennuyer, et je suis sûre que maman sera d’accord ! »

Dit-elle avec un grand sourire. Lors de sa rencontre avec Teruyo, elle a failli récupérer un petit félin, mais le vieil homme a choisi de garder la petite boule de poil, alors elle a un peu manqué sa chance sur ce coup.

« Et toi, dis-moi un peu d’où tu viens, ce que tu fais de tes journées, à quel point tu es forte… Enfin, tout quoi, je veux tout savoir ! »




_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Mer 29 Jan 2020 - 11:53
Connaissance


En direction du parc, Kagura n’allait pas s’y rendre toute seule, au contraire, elle avait pu faire une magnifique rencontre. Seika Yawa est une jeune fille plein de joie de vie, passant son temps à sourire et à dire de belles choses. Au fond, elle n’est pas méchante, mais sans doute naïf. Kagura l’était un peu aussi, mais la samouraï était naïve que dans le domaine de l’amour. Du coup, elle avait comme devoir de protéger Seika de certains malotrus qui abuseront de sa gentillesse et de sa naïveté. Par chance, la jeune brune semblait être proche d’Aimi et de Ryôko, les deux femmes n’allaient pas laisser la petite Genin en mauvaise posture ou se faire influencer par quelqu’un de foncièrement mauvais. En tout cas, on pouvait dire que Sei était bien entourée et qu’elle pouvait compter sur ses proches pour l’aider ou la protéger. Kagura l’appréciait vraiment et pourtant, c’était la première fois qu’elle la rencontrait et là, elle la considérait déjà comme sa petite sœur. La vie est vraiment incroyable, une simple rencontre pouvait se transformer en une grande amitié. Du coup, Seika allait venir l’aider à nourrir les petits chatons dans le parc et passer un petit moment avec elle. De plus, la Nagamasa allait en profiter pour apprendre à la connaître un peu et le reste se fera avec le temps. Il était inutile de l’assommer de questions, accélérer leur connaissance pouvait être ennuyant par le futur et elles n’auront plus rien à apprendre de l’une de l'autre. La Samouraï venait à poser des questions de base à la brunette, c’était un bon début pour commencer à se connaître, voire se comprendre aussi.

Il semblerait que Seika prenne les questions de Kagura avec amusement et joie, comme si c’était un jeu pour elle. En tout cas, ça ne semblait pas trop la gêner d’y répondre et elle semblait sincère. Sa façon de parler, on dirait vraiment une enfant, après tout, elle était jeune. La Blanche Colombe l’écoutait attentivement sans chercher à la couper dans son élan pour répondre à ses questions. Il semblerait que la jeune brune ait une mère dans la restauration, c’était un beau métier. Si la samouraï ne pouvait plus devenir Shinobi pour x raison, elle irait bien travailler dans un restaurant par exemple. Sa mère s’occupait d’un restaurant et la famille Yawa vivait dedans avec une séparation entre boulot et maison. À force de parler vite, la châtaigne devait prendre une légère pause avant de reprendre la conversation. Elle ne fait partie d’aucun clan, là-dessus, Kagura l’avait à moitié compris, mais elle aimait vérifier ses informations. Or, les ramens des Yawa était bien connue dans Iwa et la Shirahato était la bienvenue chez elle ainsi que dans le restaurant. Cela lui faisait sourire. « Oh merci ! J’en ai beaucoup entendu parler et honnêtement, je vais souvent m’y rendre pour goûter les ramens de ta famille. » Finit-elle avec un sourire. Suite à cela, Kagura ne trouvait personne pour s’occuper des petits chatons et cela l’embêtait beaucoup. En effet, son oncle y est allergique donc elle ne peut pas les prendre dans sa demeure. Du coup, Seika se propose alors de les prendre pour les installer dans sa chambre en ayant de quoi les occuper. De plus, sa mère pourrait être d’accord avec cela. « Ah vraiment ? Honnêtement, tu me sauveras la vie si toi et ta maman êtes d’accord pour les héberger chez vous ! Les pauvres, ils n’ont plus de parents et je ne serais toujours pas là pour m’en occuper avec les missions et les entraînements. Tu leur sauves la vie si tu peux les prendre avec toi, nee-chan ! » Dit-elle avec un air rassuré.

Après ça, Seika se met à vouloir en apprendre un peu plus sur Kagura sur l’endroit d’où elle vient, ce qu’elle fait de ses journées ou encore, à quel point elle était forte. Surexcitée comme un écureuil, la jeune Yawa voulait tout savoir de la Shirahato et apparemment, elle voue une admiration sur Kagura qui est légèrement exagérée. Ceci dit, ça faisait plaisir à la Nagamasa que la petite l’apprécie à ce point. Marchant vers l’entrée du parc, la samouraï se met à lui répondre. « Je suis née à Tetsu no Kuni, au sein du clan Nagamasa. J’y ai vécu pendant quelques années avant de suivre mes parents et l’Ex-shodaime Tsuchikage, Nagamasa Chôgen vers Tsuchi no Kuni. J’ai passé le plus clair de mon temps à connaître, à apprendre et à suivre le bushidô de mon clan. J’ai eu que très peu d’amis, car on restait en retrait. J’ai perdu mes parents pendant l’invasion ou l’attaque de Kiri contre le village, j’en ai beaucoup souffert. Du coup, je vis chez mon oncle depuis tout ce temps. » Elle prend son souffle et continue à parler. « Tu me demandes à quel point, je suis forte ? Je ne suis pas forte enfin, je n’ai jamais eu à tester mes capacités contre qui ce soit donc je ne peux pas te répondre dans l’immédiat, je suis désolée Seika. Ceci dit, je pense que j’ai des progrès à faire si je veux devenir forte que ce soit physiquement ou mentalement. » Elle marque une pause en la regardant avec le sourire et garde sa main dans la sienne en pénétrant dans le parc et cherchant les chatons. « Et ce que je fais de mes journées, je m’entraîne, je fais de nouvelles rencontres, je bouquine sur divers aspects de la vie pour m’enrichir ou bien, je rends visite à mes parents au cimetière. » Finit-elle sur cela.

Après quelques secondes de marche, elles arrivent vers un point coin tranquille et Kagura aperçoit la petite cabane en carton qu’elle avait fabriqué pour les petits. « C’est ici, allons les voir. » Dit-elle en voyant deux chatons sortirent et allant se caresser à elle en miaulant. La samouraï les caresse avant de poser son sachet au sol et souriant. « Joue un peu avec eux, le temps que je les nourrisse. » Le tout en prenant des petites assiettes et se mettant à mettre de la pâté pour chat. Elle sort aussi du lait et en met dans un bol, cachant le tout sous un carton pour protéger le tout du mauvais temps. La Nagasama regarde Seika. « Tu vas leur donner un prénom ? Et tu vas en parler quand avec ta mère à propos d’eux ? » Demande-t-elle avant d’en caresser un. Elle baisse les yeux et s’assoit au sol. « Ils sont comme moi, ils n’ont plus de parents pour les guider…du coup, je te fais confiance pour être comme leur deuxième maman. D’accord, petite sœur ? » Dit-elle en jouant avec l’un d’eux.


_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1


Dernière édition par Nagamasa Kagura le Mar 11 Fév 2020 - 10:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Sam 8 Fév 2020 - 21:11
Les mots de Kagura concernant le restaurant de sa mère font plaisir à Seika. Non pas qu’elle aime rapporter des clients à sa génitrice, mais savoir que ses amis viendront goûter les délicieux plats de la Yawa lui fait grandement plaisir. Le côté financier ne la regarde pas, même si elle comprend que plus il y a de personnes qui viennent manger, plus sa maman sera détendue et moins elle stressera pour l’avenir du restaurant. Enfin, l’allure des deux femmes est constante, et le parc se rapproche tandis que chacune délivre des informations sur elle-même à l’autre. Les origines de la Nagamasa semblent assez étonnantes, elle vient d’un pays frontalier – chose qu’aurait deviné Seika si elle s’intéressait à l’histoire et à la géographie – qu’elle a quitté en même temps que sa famille et le premier Tsuchikage. Tournant la tête, la châtaigne est un peu perdue. L’immaculée a donc voyagé, au moins un petit peu, avant de venir ici. La Yawa aimerait bien partir loin, découvrir des gens géniaux de tous les endroits du monde. Mizu, Kaminari, Kaze, Yuki… Tous ces pays qui ont l’air super à ses yeux, elle aimerait y aller.

Suite à cela, Kagura dépeint une histoire bien triste, qui choque un peu la petite en face d’elle, dont l’innocence explique sa vision naïve du monde. Passer son temps à apprendre n’est pas un mal en soit, la maîtresse des portes célestes ayant passé beaucoup de son temps à les contrôler, mais ne pas avoir pu se faire d’amis durant autant de temps est vraiment triste. La perte de ses parents laisse la brune bouche bée. De son côté, elle a réussi à surpasser le décès de son père avec le temps, mais sans sa mère, que serait-elle devenue ? Cette seule idée lui glace le sang, et elle se secoue la tête pour ne plus y penser. Sur le moment, Seika a envie de la prendre dans ses bras pour lui montre à quel point elle est désolée pour elle, mais se retient parce qu’elle n’a pas fini de parler, et que les deux chats attendent leur venue pour les nourrir, et il ne faudrait pas les faire attendre plus. Le reste des mots de la jeune femme se veulent rassurants, et cela fonctionne bien sur la brune.

« Je suis sûre que tu es super forte, en plus tu dois être tellement classe avec un sabre en main ! »

Seika préfère laisser de côté les moments tristes, et ne pas pousser son amie à s’éterniser sur le sujet. Non pas qu’elle s’en moque, loin de là – elle sera même la première à l’écouter des heures durant si cela peut l’aider un jour – mais elle sait d’expérience que ressasser les événements douloureux n’est jamais bon. Le duo se déplace vers l’endroit où se trouvent les félins abandonnés, la Nagamasa menant le groupe, et indiquant leur position verbalement, aussi bien que physiquement. Les deux petites bêtes se trouvent là, heureuses de voir l’arrivée de la divine jeune femme avec son amie. Ces deux-là ne sont pas farouches, et alors que la Genin joue avec eux, Kagura peut préparer la nourriture, comme annoncé.

« Je pense que le gris un peu timide, je vais l’appeler Mabui ! Et le blanc… Kagura, parce qu’il est de la même couleur que tes cheveux, et j’aurais l’impression d’avoir toujours ma grande sœur à mes côtés héhé ! »

Elle se frotte le nez en disant cela, fière de son idée. Le blanc lui saute alors dessus, la surprenant et la faisant tomber à la renverser. Il vient se frotter contre elle, tout en ronronnant.

« Lui aussi semble m’aimer assez vite, il te ressemble vraiment ! Enfin, il est moins stressé à l’idée de me faire un câlin ahah ! »

Elle le caresse avec tendresse, voulant les ramener directement chez elle. Cependant, elle doit demander à sa mère avant, car c’est mal d’imposer la chose. Enfin, sa génitrice ne refusera pas, sans doute.

« Comment les as-tu trouvés, Mabui et Kagura ? »




_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Mar 11 Fév 2020 - 11:31
Au parc


Les deux sœurs de cœur se dirigent vers le parc, elles se dévoilent un peu à l’une et à l’autres en parlant de leur passé et bien d’autres choses. Kagura était contente d’en apprendre un peu sur la petite brune et du fait que sa mère tenait un restaurant. Cependant, même si Kagura ne l’avait pas demandé ni trop pensé pendant qu’elle se livrait à Seika. Mais la petite Yawa n’a pas mentionné le fait qu’elle vivait aussi avec son père, est-ce que la jeune Genin a perdu son père aussi ? Vivait-elle seule avec sa mère ? Ou ses parents étaient juste séparés ? En tout cas, cela semblait bien trop privé pour le lui demander même après avoir dit que ses propres parents ont perdu la vie durant l’assaut de Kiri contre Iwa. Si la brunette n’avait rien dit à propos de son père, ça voulait juste dire qu’elle ne voulait pas trop en parler tout de suite. Bien sûr, cela démangeait un peu la Blanche Colombe, mais pour leur première rencontre et malgré le fait qu’elles sont déjà proches, ça pouvait peut-être la faire fuir. Du coup, la Nagamasa ne disait rien à la petite et se contentait juste de lui parler un peu d’elle et bien d’autres choses avant de s’occuper des deux chatons. La kunoichi avait terminé de parler d’elle et Sei avait juste envie de lui dire qu’elle était tout de même forte et qu’avec un sabre à la main, Kagu pouvait être badass ou classe. Il semblerait qu’elle ait retenu que cela ou cherchait-elle à esquiver le côté triste de son histoire pour ne pas rendre la situation gênante, voire sombre. La Shirahito sourit en la regardant. « Je pense que tu as raison, mais attend de me voir à l’œuvre pour te faire une idée de mes capacités au sabre. Honnêtement, j’aimerais voir aussi de quoi je suis capable dans un combat réel contre quelqu’un. » Finit-elle en gardant le sourire.

En entrant dans le parc en question, Kagura montre alors l’endroit où se trouvaient les deux chatons. Se rendant là-bas avec son amie, elle le lui présente les deux félins qui avaient senti que la Samouraï était là. Ils semblaient câlineurs, mais sans être farouche pour autant. Une simple caresse à ses deux amis poilus avant de décider à leur donner à manger. Kagura n’hésite pas à demander à Seika de jouer un peu avec eux, le temps qu’elle s’occupe de leur repas. Entre les bols et plats pour y mettre le tout, ça allait prendre un peu de temps, en ne voulant pas que les petits lui collent trop le temps de la préparation. La Nagamasa voulait savoir si la Yawa allait leur donner un prénom et si sa mère allait être d’accord quand la brune allait le lui demander. Comme Kagura, ils n’ont plus de parents, du coup, elle se voyait en eux et espérait qu’ils pourraient trouver un foyer. Seika allait appeler le gris, Mabui, car il était un peu timide et le blanc allait porter le même prénom que la sabreuse, car il avait la même couleur que les cheveux de la Nagamasa et ainsi, elle aura toujours l’impression d’avoir sa grande sœur à ses côtés. Rien qu’en l’écoutant la raison du prénom de la blanche, la Shirahito se met à rougir et à détourner les yeux. « Arigato…je…je suis honorée que tu lui donnes le même prénom que moi et Mabui, c’est un joli prénom aussi. » Dit-elle un peu timidement. Apparemment, le chat blanc semble beaucoup apprécier Seika, au vu de sa réaction et des câlins. La remarque de la brunette faisait sourire Kagura. « Je ferai de mon mieux pour être moins timide avec toi, comme ça, je te ferai aussi des câlins, petite sœur. » Sourit-elle à son nee-san. La kunoichi a fini les préparations du repas des chats et la protection en cas de mauvais temps. Mabui va directement à son plat tandis que Kagura-neko se libère de Seika pour aller manger pendant que la Genin pose une question à la Blanche Colombe.

Kagura profite que les chats se nourrissent pour aller s’asseoir à côté de Seika et sourire en les regardant. « Je les ai trouvés dans le parc, à cet endroit précis. Je voulais me promener dans le parc pour rafraîchir les idées et je les ai vu tout seul et miaulant comme s’ils pleuraient. Du coup, je me suis occupé d’eux en apportant à boire et à manger ainsi que de construire une petite cabane pour eux afin de les protéger du mauvais temps. Je tente de passer tous les jours, mais ça devient difficile à présent avec les missions et entraînements. Je suis bien contente que tu veux les récupérer, même si tu dois le demander à ta maman avant. » Dit-elle en donnant un timide baiser sur la joue gauche de Seika et la câlinant de manière un peu maladroite, n’étant pas habitué à cela de base. Le destin a bien fait les choses en la faisant croiser le chemin de la belle Yawa. « Je t’adore tellement, tu es si gentille et adorable, merci de t’être proposé pour les garder. Dès que j’ai ma propre demeure, je vous inviterai à manger ! » Finit-elle en souriant. D’ailleurs, la brune doit demander à sa maman pour les chatons et du coup, Kagura venait d’avoir une idée. « Dis Sei-chan. Pourrais-tu aller tout de suite voir ta maman pour obtenir son accord ? En attendant, je reste ici pour les surveiller et si elle est Ok, je viendrai les transporter jusque chez toi et tu m’inviteras à manger les ramen Yawa ! » Demande-t-elle en ricanant.


_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Jeu 13 Fév 2020 - 17:20
Jouant avec les chatons, Seika ne fait pas attention à la façon dont Kagura prépare la nourriture des pauvres orphelins, ce qui pourrait lui porter préjudice par le futur, si elle doit les nourrir par elle-même. Ce qu’elle retient néanmoins, c’est cette façon adorable qu’a l’adulte de rougir au moins compliment. La Yawa n’est pas du genre à mâcher ses mots, et elle pourrait être amenée à la faire rougir bon nombre de fois durant les moments qu’elles passeront ensemble. L’histoire que raconte ensuite la Nagamasa est assez triste, ces pauvres félins n’ayant plus de parents pour leur donner de l’amour et les protéger. Heureusement, l’immaculée les a trouvés et a pu remplacer cette absence. Désormais, et si sa génitrice accepte, ce sera au tour de la châtaigne de jouer ce rôle. Quinze ans et déjà maman, cela allait être une tâche ardue, pour une enfant qui n’avait jamais imaginé posséder un animal auparavant. Les raisons de cette idée particulière sont nombreuses, à commencer par le fait que la jeune fille passe son temps à vadrouiller pour aider les autres, ou que celle qui lui a donné la vie n’a jamais laissé germer ce genre de pensées dans l’esprit du petit ange.

Kagura, de son côté, ne perd pas de temps. Elle suggère à sa toute nouvelle amie et petite sœur de se rendre chez elle pour demander la permission à sa maman de recueillir les chatons. Il est vrai qu’elle ne doute pas une seule seconde de la réponse positive de la cuisinière, mais il faut tout de même demander l’avis de la maîtresse de maison avant de prendre ce genre de décisions, c’est la moindre des choses pour une personne civilisée et respectueuse. Alors la Yawa affiche une moue attristée, à l’idée de laisser le trio qu’elle adore déjà dans son sillage, mais ce ne sera que temporaire, et suite à cela, il y aura des ramens à la clé !

« Je… D’accord, j’y vais alors, je fais aussi vite que je peux ! »

Elle fait un grand signe de la main alors qu’elle commence à partir vers l’extérieur du parc. Si ce n’était pas aussi dangereux pour sa propre survie, la Genin activerait la quatrième porte céleste pour faire l’aller-retour en moins de cinq minutes, mais même la première la laisserait endolorie de partout, et les trois suivantes, n’en parlons pas. Il lui faut donc une bonne durée pour parvenir au restaurant ou elle voit sa mère en train de faire la mise en place pour le service du midi.

« Maman ! On peut adopter deux petits chatons trop mimi ? Dis oui steuplait ! Je m’en occuperai, ils resteront dans ma chambre et sortiront par ma fenêtre, promis tu n’auras rien à faire et ils ne viendront pas dans le restaurant ! »

Enchainant les mots comme une véritable mitraillette – qui n’existe pas à cette époque là – elle parvient à perdre sa mère, qui a du mal à tout comprendre. Après une hésitation plutôt longue, sans dire un mot, l’adulte répond finalement :

« Tu as l’air excitée à l’idée d’avoir ces chatons… On discutera plus tard des conditions, en attendant, tu peux les adopter, mais je n’oublie pas tes propos, tu t’en occuperas et tu le feras bien ! »

Un grand sourire se dessine sur les lèvres de la restauratrice, qui sait que sa fille sera parfaite pour s’occuper de ces deux petits. Après avoir embrassé sa mère, Seika repart au quatrième galop jusqu’au parc, où elle retrouve les trois beautés qu’elle avait laissées. Finalement, cela ne lui aura pris qu’une petite demie-heure. Sans crier gare, la brune saute sur Kagura, faisant sursauter Mabui. Elle la serre fort et frotte son nez contre sa joue, sentant une odeur fort agréable : celle de sa grande sœur.

« Maman est d’accord, nous pouvons donc les sortir de la rue dès maintenant, viens chez moi, je te montrerai ma chambre… Enfin, notre chambre à Mabui, Kagura et moi ! »

Se relevant, elle attrape Kagura-neko dans une main, laissant Kagura-tenshi prendre soin de Mabui, et tend son autre main pour la belle Nagamasa, direction le restaurant.




_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Ven 21 Fév 2020 - 14:59
Adoptez un chat !


Dans le parc, les deux Iwajin s’occupaient des petits chatons. Kagura leur avait donné à manger et à boire afin qu’ils puissent vivre encore longtemps et question de s’occuper correctement d’eux. En tout cas, la Blanche Colombe était bien contente que sa nouvelle amie ait accepté de les adopter si sa maman était d’accord avec cela. Maintenant, il fallait attendre la confirmation que madame Yawa accepte de les avoir chez elle. D’ailleurs, la samouraï avait demandé à Seika si elle pouvait aller le demander tout de suite à sa mère. Au moins, ça sera vite fait et ça permettra de savoir s’ils vont passer encore des nuits dehors ou s’ils auront un toit, ce soir. Pour le moment, l’hiver n’est pas encore là, mais les températures ne sont pas si bonnes que cela. La nuit, ça rafraîchissait et les chatons risquent de ne pas tenir le coup à ce rythme-là. En échange, elle aidera la brunette à transporter les chatons et à manger des ramen dans le restaurant de sa mère. La voilà partir, même si elle semblait triste de les laisser tout seul, même pour quelques minutes à peine. Un sourire s’affiche sur le visage de Kagura, elle aimait vraiment Seika. La jeune brune est si adorable, si gentille et avec un grand cœur, en continuant ainsi, elle sera vraiment une formidable personne à l’âge adulte. Une petite sœur comme ça, ça mérite de la tendresse et aussi, de protection pour ceux cherchant à la séduire ou lui faire du mal. La Nagamasa patiente un peu en jouant avec les chatons.

Kagura attendit pendant quelques minutes en jouant avec les chatons après qu’ils aient fini de se nourrir. Elle entend du bruit, au loin, c’était Seika qui revenait vers eux. C’est une fille bien dynamique, à courir partout comme cela. Mademoiselle câlin saute sur la Nagamasa sans crier gare et lui fait un câlin tout mignon, faisant rougir la bretteuse. « Sei… Seika…» Elle était plutôt surprise. Apparemment, d’après ses dires, sa maman a été d’accord pour que les chats vivent dans leur maison. Cela faisait plaisir à la kunoichi de savoir que ses petits protégés allaient avoir un toit où vivre et avec Seika comme maîtresse, ils auront beaucoup d’amour de sa part. Du coup, il était temps de se rendre là-bas. Kagura prend Mabui dans ses bras tandis que la brune s’occupe de Kagura-Neko et main dans la main, les filles se rendent dans une nouvelle destination. Sur le chemin, la blandinette sourit. « Je te remercie Seika. Grâce à toi, Mabui et Kagura auront une maison où ils seront heureux et qu’ils ne risquent pas de mourir de froid ni de chaud. Je remercierai ta maman quand on sera arrivé. » Dit-elle à sa petite sœur. Après une petite demi-heure à se promener vers le restaurant, les petits félins semblaient calmes et dormaient paisiblement dans les bras de Kagura et de Seika. La Nagamasa voit la bâtisse en question et s’arrête pour regarder attentivement le restaurant familial de sa cadette. « Il est beau le restaurant. On passe dedans directement avec les chats ou il y a une entrée pour éviter de déranger les clients de ta maman ? » Demande-t-elle en sentant l’odeur des ramen. Le ventre de la Shirahito commence à gargouiller. « Oups, désolée. L'odeur si appétissante m’a donné faim. » Finit-elle avec un léger rire amical. « En tout cas, je te suis, nee-san. »


_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Mar 25 Fév 2020 - 17:22
Le duo, que l’on pourrait même qualifier de quatuor en prenant en compte les félins, se dirige donc vers le restaurant familial de Seika. Les remerciements de Kagura font plaisir à la jeune fille, mais celle-ci ne pense pas qu’ils soient nécessaires. Pour elle, venir en aide est une seconde nature, il n’y a pas à tergiverser, et tant que cela lui est possible, elle n’hésitera jamais à dire oui à toutes les demandes des autres. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles sa génitrice est très protectrice à son égard, car la petite pourrait aisément se retrouver dans des situations dangereuses du fait de sa gentillesse et de sa naïveté. En échange de ces remerciements, la Yawa renvoie un sourire à la Nagamasa et quelques mots avec son dynamisme habituel :

« Mais c’est tout à fait normal, ne t’en fais pas ! Agrandir la famille me fait toujours plaisir, et aider les autres encore plus ! »

La traversée du village se fait sans encombres, pas de chiens énervés souhaitant dévorer l’un des félins, ni de garnement voulant déranger le petit groupe. Certains regards sont jetés avec tendresse sur Seika et sur les chatons, d’autres un peu moins tendre et avec un peu plus d’intérêt sur la beauté qui accompagne l’enfant telle une très belle grande sœur qui ne laisse pas les hommes indifférents – ou leurs femmes jalouses. La question de l’immaculée, lorsque les deux approchent enfin de la destination, étonne la belle fleur, qui n’avait même pas envisagé cela. A cette heure-ci, c’est le début du service, et les clients sont des habitués pour la plupart.

« On ne dérangera pas, il n’y a pas beaucoup de monde à cette heure-ci ! »

Pas de porte dérobée pour la princesse des lieux, accompagnée de son ange protecteur. La brune pousse la porte de sa main libre et ouvre la vue sur une salle de restaurant de taille moyenne, où se trouvent au mieux une dizaine de clients à l’heure actuelle, qui observent le petit manège de la Genin en lui souriant et la saluant. Elle retourne leurs salutations assez rapidement, avec toute la politesse et la gentillesse dont elle fait preuve à chaque instant, avant de prendre la direction de la cuisine. Pas celle du restaurant, mais plutôt celle qui est privée, où la jeune fille prend son petit-déjeuner tous les matins.

« Je vais demander à maman si elle peut nous préparer quelque chose à manger, et avec un peu de chance, elle aura un peu de temps avant que tous les clients arrivent ! »

Déposant Kagura par terre, la laissant faire ses premiers pas dans ce nouveau lieu, Seika part directement chercher sa génitrice. Elle revient quelques secondes à peine après, tout sourire :

« Maman arrive dans pas très longtemps, elle a hâte de te rencontrer ! Faut dire qu’elle est pas habituée à m’entendre faire autant d’éloges de quelqu’un en quelques secondes héhé ! »

Elle rougit un peu en disant cela. Pour patienter jusqu’à l’arrivée de la nourriture et de la Yawa mère, la châtaigne décide de reprendre le jeu des questions :

« Alors, Kagura-nee, tu as vu comment tous les gens t’ont regardée dans la rue ? Tu dois déjà avoir un amoureux ou même un mari, avec ta beauté et ta gentillesse, non ? »

Un petit sourire plein de malice se dessine sur son visage. De son côté, la jeune fille serait rouge de gêne si on lui posait ce genre de questions, mais ça l’intéresse beaucoup. Si elle n’est pas mariée, alors elle aura plus de temps pour elle, c’est « tout bénéf », non ?



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Sam 29 Fév 2020 - 11:10
Chez Seika


Sur le chemin, Kagura avait pu remercier Seika pour sa bonté d’avoir accepté d’adopter les chatons et elle en fera autant avec la mère de son amie quand elle le verra. La famille Yawa semble être une bonne famille, la blanchâtre avait hâte de rencontrer la maman de cette dernière. Mabui et Kagura-neko allaient se sentir aimer et heureux avec une telle famille. La Samouraï n’avait pas à s’inquiéter pour eux, elle avait confiance en elles pour venir à leurs besoins et à leur bien-être. Seika trouvait cela normal de venir en aide et en plus, cela permettait d’agrandir la famille, ce qui rendra ses journées ou soirée animés en sourire. La bretteuse était ravie d’avoir pu aider à son tour la jeune brune à avoir de nouveaux membres de la famille dans sa vie, en plus de la samouraï. En ces temps, il fallait garder le sourire et le moral, mais en regardant Seika, il y avait aussi un risque. En effet, en se plongeant trop dans la paix, on mettait souvent de côté les risques dans le métier de Shinobi et du monde extérieur. Par chance, Kagura a toujours vécu dans une mentalité où il ne faut jamais négliger l’entraînement, la prudence, l’effort, connaître les risques et y être confronté un jour. Il fallait toujours avoir en tête que la paix n’est jamais durable et qu’on peut se faire attaquer à tout moment. La jeune brunette semble naïve, ça pouvait se voir et s’entendre dans sa façon de parler. Kagura respectait cela, car ça rendait Sei plutôt mignonne et adorable. Cependant, elle doit apprendre à sortir de cette coquille pour voir le monde autrement et ne pas se faire influencer ou se mettre en danger à cause de cela.

Kagura avait pu sentir des regards posés sur elle, peu commode ou peu envieux, voire même, inquiétant. Ceci dit, la Nagamasa n’en tient pas compte, car elle préfère s’occuper de Seika et des félins. Devant le restaurant familial, la Blanche Colombe voulait savoir si ce n’était pas mieux d’emprunter une autre entrée afin de ne pas déranger les clients. Or, pour Seika, ça ne sera pas dérangeant, car il n’y avait pas beaucoup de monde à cette heure-ci. Là-dessus, la samouraï ne pouvait rien dire et faisait confiance à sa nouvelle amie. « Bien, je te suis alors. » Dit-elle en suivant la jeune brune. Le restaurant disposait d’une pièce moyenne, assez pour accueillir plusieurs clients et il y avait une dizaine de personnes en ce moment. Regardant un peu autour d’elle, ça semblait bien sympa et joli, la Nagamasa aimait bien l’ambiance et la décoration. Regardant Seika, elle semblait être connue dans le restaurant familial, ceci dit, avec son sourire et sa gentillesse, c’était logique. Les voilà, dès à présent, dans la cuisine familiale, pas celui du restaurant afin d’éviter que les chatons fassent des bêtises ou pollue la cuisine du restaurant. Seika allait voir sa maman pour avoir un repas, il est vrai que Kagura commençait à avoir faim et elle avait hâte de découvrir la cuisine des Yawa. « Pas de souci, je t’attendrai ici avec Mabui et Kagura-neko. » Finit-elle avec le sourire. Profitant de son absence pour voir les chatons, au sol, en train de faire leur premier pas dans leur nouvelle maison et de découvrir les lieux. La Shirahito les surveille pour éviter qu’ils fassent des bêtises, en attendant le retour de sa tendre amie. Cela ne dure pas longtemps et la brunette revient toujours en pleine forme. Sa mère va bientôt arriver avec l’envie de rencontrer la bretteuse, en ayant entendu pas mal d’éloge sur elle en quelques secondes. Cela faisait rire un peu l’épéiste. « Tu es marrante. En tout cas, j’ai hâte de rencontrer ta maman. » Dit-elle.

Afin de faire passer le temps et de patienter jusqu’à l’arrivée de sa maman et de la nourriture, Seika s’amuse à poser des questions à Kagura. Il va sans dire que la Nagamasa est plutôt surprise des questions que sa jeune amie lui pose. En réalité, elle ne s’attendait pas à une telle chose, elle n’était pas amie avec Ryôko pour rien. Enfin, ce n’était pas dérangeant, elle trouvait cela plutôt amusant. « Oui, j’ai remarqué cela. C’était embarrassant, je me sentais mal à l’aise d’être épié de cette manière…certains doivent avoir des arrière-pensées malsaines, j’en ai des frissons. » Dit-elle en détournant le regard pendant quelques secondes avant que son regard se tourne vers Seika. Un mari ? Un petit ami ? Cela faisait rougir Kagura et s’assoit sur une chaise. « Non, je n’ai personne. Aucun homme ou aucune femme semble s’intéresser à moi malgré comme tu dis, ma beauté et ma gentillesse. L’amour n’est pas un objectif principal pour moi, cependant, si je tombe amoureuse d’une personne, homme comme femme, je ferai en sorte de lui avouer. » Finit-elle avec un petit sourire. « Et toi, même si tu es jeune, tu as peut-être un amoureux ou quelqu’un en vue, tu peux tout me dire, je suis ta grande sœur ! Faut dire, je ne suis pas une spécialiste contrairement à Ryôko ou Aimi qui ont un copain. » Dit-elle. Cependant, parler d’amour ou possibilité d’un futur amant ou amante, ce n’était pas ça qui préoccupait la blanchâtre. La samouraï avait une demande à faire à Seika, par rapport à son côté ninja. « Dis-moi Seika, j’ai une requête à te formuler. Est-ce que tu serais d’accord pour t’entraîner avec moi ? S’il te plaît. » Demande-t-elle, car il était important pour Kagura de se rassurer en sachant si oui ou non, la jeune Yawa était capable de se protéger seule ou pas et si elles peuvent être compatible pour une future mission à deux.


_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 21:10
Aussitôt après avoir prévenu sa mère, Seika est de retour dans la cuisine où se trouvent les trois nouveaux membres de la famille. Elle pose assez rapidement une question un peu piège à l’immaculée, tout en parlant de l’attitude des personnes dans la rue. Lorsque la Nagamasa mentionne des arrières pensées malsaines, la brune penche un peu la tête, le visage tout rond de l’ignorance et de l’innocence. Quelles pensées peuvent-ils avoir, mis à part « Mon dieu qu’elle est belle » ou « J’aimerais lui faire un câlin nyaaaa » ? Ces deux pensées semblent être plutôt celles de la châtaigne, qui est trop innocente pour imaginer autre chose de sa grande sœur ou de quiconque que cela. Tout n’est que pétales de fleurs et étoiles, dans sa vie, sans aucune once de noirceur ou de méchanceté. Au fond, si tout le monde était comme elle, il n’y aurait aucun souci dans le Yuukan.

Concernant les amours, Kagura mentionne ne pas être en couple ni mariée, ce qui rend son amie un peu triste. Lorsqu’elle dit que ce n’est pas un objectif pour elle, l’adolescente est un peu perplexe, se disant que l’amour n’est pas quelque chose que l’on est censé pouvoir viser. Au final, c’est normal que ce ne soit pas un but, car c’est une chose qui tombe sur tout un chacun de manière aléatoire et imprévisible. La belle fleur se dit que, de toute façon, l’ange tombé du ciel trouvera forcément quelqu’un, et elle sera la première à juger si cette personne lui convient, et à le (ou la) virer dans le cas contraire. A cette pensée, une mine un peu démoniaque se dessine sur son visage avant de disparaître aussitôt. Elle se secoue la tête et devient alors toute rouge, faisant un bond en arrière, en écoutant la réplique de la Nagamasa.

« Je… non non, je n’ai pas rencontré de… enfin, les garçons c’est… je n’ai que des amis, pas d’amoureux. »

Elle ne dit rien de plus, laissant la blanche enchaîner sur son autre question, pour s’échapper de cette position qu’elle a pourtant bien cherché. Alors que sa réponse est sur le point d’arriver, la porte s’ouvre, laissant apparaître une femme d’âge moyen portant deux imposants bols de nouilles, contenant tout un tas d’aliments différents pour accompagner. La maman de Seika arrive enfin et dépose les bols sur la table, un grand sourire aux lèvres, avant de s’incliner légèrement devant Kagura.

« Eh bien ! Seika ne mentait pas, tu es magnifique, jeune fille… Kagura, c’est bien ça ? Enchantée, je m’appelle Naya et je suis la maman de Seika, ainsi que la gérante de ce restaurant. Je vous laisse vous régaler, les clients commencent à arriver ! »

Tapotant la tête de sa fille affectueusement, elle fait demi-tour après avoir écouté ce que pourrait lui dire la Nagamasa, et retourne travailler. La Yawa regarde alors son amie :

« J’espère que tu as faim, maman nous a préparé une maxi ration ! Ah, et je veux bien pour l’entraînement… »

Ses derniers mots sont prononcés un peu plus timidement. La jeune fille déteste se battre contre des amis, même pour rire, par peur de les blesser en ne contrôlant pas sa force. D’un autre côté, si elle est trop faible et se retrouve blessée, c’est eux qui se sentiront mal.




_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Sam 7 Mar 2020 - 10:25
Miam !


La maison de la famille Yawa semble agréable et sympathique, il faisait bon vivre enfin c’est l’impression que cela lui donnait. Les chatons s’amusaient plutôt bien jusqu’à l’arrivée de Seika. La châtaigne est adorable et toujours souriante, c’est une amie qui n’était pas du genre à voir l’avenir comme un sombre présage. En tout cas, elles discutent pendant un temps, en premier lieu, du regard des autres dans la rue. Il semblerait que Seika n’a pas la même vision que la blanchâtre, car Kagura s’était senti mal à l’aise pendant un moment, à cause du regard de quelques personnes. La samouraï savait que des hommes ou femmes avaient des arrière-pensées peu agréables, voire horribles, merci les livres. Or, la Nagamasa ne devait pas trop en prendre compte sinon elle aura du mal à sortir dans Iwa. C’est une kunoichi du village et elle sait se défendre ainsi que se montrer intimidante s’il le fallait. En regardant Sei-chan, elle ne doute pas que la brunette ait des pensées innocentes, ça se voyait sur son visage, dans ses yeux qu’elle était différente de certaine. Et ensuite, elle pose une question sur le fait si Kagura a quelqu’un dans sa vie. Malheureusement, elle est célibataire et personne en vue pour le moment. Elle aime les hommes et les femmes, du coup, à voir qui fera chavirer son cœur même si ce n’est pas son objectif que de trouver l’amour, elle avait autre chose à penser. Par ailleurs, elle retourne cette question à sa petite sœur. Par curiosité, même si jeune, on peut trouver l’amour, rien n’est impossible.

La réaction de Seika était plutôt drôle, elle n’avait pas d’amoureux, mais que des amis. Elle était adorable, Kagura se disait qu’il y avait, au moins, quelqu’un qui est tombé sous le charme de la brunette. Sans trop chercher à la taquiner, dessus, la blanchâtre lui pose une autre question. Elle voulait savoir si la jeune Yawa peut venir s’entraîner avec elle. Or, avait que la petite châtaigne réponde, une femme entre dans la cuisine. La maman de Seika, une femme souriante et jolie, elle dépose les bols sur la table pour que les deux filles puissent manger. La samouraï s’incline légèrement devant la femme par signe de respect. Même sa mère disait qu’elle était magnifique, Naya, il semblerait que Seika tient de son énergie et de tant de qualité d’elle. « Ah… Bonjour madame Yawa, enchantée de faire votre connaissance ! Vous… Vous êtes aussi magnifique que votre fille. » Dit-elle ne sachant pas quoi dire devant elle avant de rougir un peu. « Je tiens à vous remercier d'avoir accepté d’héberger les chatons dans votre demeure et de m’offrir ce repas ! » Dit-elle avec un sourire tendre. Naya part s’occuper à nouveau de son restaurant. Kagu était contente d’avoir pu rencontrer la maman de sa jeune amie. Regardant le bol, elle sourit, car il y en avait pas mal dedans. S’asseyant pour manger aux côtés de son amie. Selon Seika, l’adulte leur avait servi la maxi ration et en voyant le bol, elle n’avait pas tort. Écoutant la fin de sa phrase, elle voulait bien s’entraîner avec Kagura. Or, le ton de sa voix semblait timide, hésitant et pas trop sûr d’elle à propos de cette idée.

« Il semblerait que ça ne te motive pas trop cette idée d’entraînement. Ne t’en fais pas, je veux juste te tester et rien d'autre. Et puis, ça peut être amusant entre amies. Si tu parviens à me mettre au sol, je ferai tout ce que tu voudras ! » Dit-elle avec le sourire et pose sa main droite sous le menton de Seika avant de déposer un baiser sur la joue droite de cette dernière. « Cadeau pour ma petite sœur adorée. Saches que je ferai tout pour te protéger. » Dit-elle en la regardant dans les yeux. Après cela, elle se concentre sur son bol et commence à manger un peu. Elle rougit, des étoiles apparaissent dans ses yeux. « C'est…c'est super bon ! Ta maman est vraiment la meilleure ! » Dit-elle un peu excité avant de reprendre une autre bouchée. « D’ailleurs Seika-nee. Quel âge as-tu ? Tu me parais plus jeune que moi enfin si je ne dis pas de bêtise, parfois, l’apparence est trompeuse. » Demande-t-elle en mangeant tranquillement, voulant déguster le repas.


_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Sam 7 Mar 2020 - 12:06
La scène est plutôt étrange, ou mignonne selon la vision que l’on peut en avoir. Deux jeunes femmes – l’une étant plutôt une jeune fille, d’ailleurs – dans une cuisine, en train de parler d’amoureux et d’entrainement, avec deux chatons qui prennent leurs marques petit à petit. Cet endroit ne sera pas leur principal lieu de résidence, car ils seront plutôt cantonnés à la chambre de Seika et qu’ils auront accès à l’extérieur une fois qu’ils se seront habitués à ce lieu et qu’ils le considèreront comme chez eux. La Yawa a déjà attaqué son bol, après avoir souhaité du courage et de la force pour parvenir à achever ce plat copieux. La politesse et les manières de Kagura sont aussi agréables à observer que son visage à regarder. La petite brune la trouve vraiment jolie, géniale et gentille, bien au-delà de ce qu’elle peut penser de la plupart des gens. Il n’y a littéralement personne que la châtaigne voit d’un mauvais œil, mais la Nagamasa en dépasse une majeure partie dans son cœur.

« Ce n’est pas que j’ai peur de me battre, mais plutôt que j’ai peur de blesser. Je veux bien m’entraîner avec toi, ce n’est pas un problème, il faudra que je fasse attention, voilà tout. »

La Genin ne sous-estime pas Kagura, et ne se surestime pas non plus. Il s’agit simplement de concours de circonstances, qui font que parfois un combat, même amical, peut mal tourner. En surestimant l’autre personne, on peut frapper trop fort et l’envoyer à l’hôpital, en la sous estimant, celle-ci peut frapper trop fort et l’inverse se produira. Ayant un grand cœur, Seika comprend ce que peut ressentir quelqu’un qui blesse un ami, et ne souhaite pas non plus que l’immaculée se sente mal pour l’avoir grièvement blessée. Le baiser sur la joue fait un peu rougir la petite, qui se dit qu’elle peut bien essayer, finalement.

« Je viendrai, et… on fera attention à ne pas blesser l’autre, d’accord ? »

Lui dit-elle, avec un grand sourire sur les lèvres. Le compliment sur le plat lui fait plaisir également, même si elle ne l’a pas réalisé elle-même. Tout ce que fait sa génitrice est bon et que ce soit reconnu par les personnes qu’elle aime et admire fait grandement plaisir à l’adolescente, qui réagit comme si le compliment lui était adressé directement. Elle remercie donc la blanche, tout en finissant son propre bol. Un vrai gouffre capable d’engloutir ce genre de mets en un instant.

« J’ai quinze ans ! Et bientôt seize, au printemps prochain ! Héhé, et toi ? A vue d’œil, je dirais que tu as le même âge que Aimi-chan et Ryoko-chan, non ? »

En attendant la réponse, ou plutôt en parallèle de ce que va dire Kagura, Seika apporte son bol dans l’évier et commence à le nettoyer. Elle se demande comment va se passer leur entrainement à venir, cela l’inquiète quelque peu, mais pour sa grande sœur, elle cachera ses craintes.



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa KaguraEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Mar 10 Mar 2020 - 14:29
Retour maison !


Dans la cuisine, en train de manger après le départ de Naya pour retourner dans le restaurant, les deux kunoichi parlaient d’amour et autres. Ce n’était pas le sujet de conversation des plus croustillantes, mais ça pouvait être sympa d’en parler un peu. Cependant, ce n’est pas le sujet qui intéressait le plus la Blanchâtre sur le moment. En effet, Seika semblait montrer une certaine démotivation pour l’entraînement dont Kagura lui avait proposé. Cela perturbait un peu le samouraï, elle n’a jamais connu quelqu’un qui semble être réticent à l’idée de s’améliorer avec quelqu’un. En tout cas, la Shirahito essayait de la rassurer là-dessus, voulant tout simplement la tester et rien d'autre. Se faire mal, ça ne servait à rien et réaliser des techniques dangereuses aussi, tuer son partenaire d’entraînement ne mène à rien du tout. De plus, la Nagamasa trouvait que s’entraîner entre amis pouvait être plus amusante et elle lui propose également, un défi. Si Seika parvient à la mettre au sol, elle fera tout ce qu’elle voudra. C’était tentant pour n’importe qui. Pour Seika, elle n’a pas peur de se battre, mais c’est de blesser un proche qui l’effraie. Du coup, elle fera attention à ne pas faire de mal à sa grande sœur. Elle est si adorable. « Je comprends, je ne voudrai pas non plus trop te blesser. Je ferai attention à ne pas faire trop mal, je te le promets. » Répondit-elle.

Suite à cela, Kagura se permet de déposer un bisou sur la joue de sa petite sœur. Elle n’avait pas l’intention de lui faire du mal gratuitement. Cependant, s’entraîner dans un combat sans porter de coup, ce n’était pas réellement possible. Or, la samouraï n’allait pas trop entrer dans les détails, voulant terminer le repas tranquillement avec Seika. Ça pouvait se voir que la brune a un cœur en or et que ce n’était pas quelqu’un de mauvais en l’écoutant parler, voulant ne pas blesser personne. Du coup, la jeune Yawa viendra, mais il faudra faire attention à ne pas se blesser l’un l’autre. Une promesse assez difficile à tenir. « D’accord…je ferai de mon mieux. » Dit-elle un peu hésitante quand même. Mangeant bien, Kagura ne se prive pas pour complimenter le repas fait par la mère de sa jeune amie. La blanchâtre voulait connaître l’âge de son amie et Sei n’hésite pas à le lui donner. Quinze ans, bientôt seize ans, elle était de trois ans, plus jeune qu’elle. La petite cadette du groupe, il va falloir la protéger du monde qui l’entoure. « En effet, j’ai le même âge qu’elles, j’ai eu 19 ans en été. Tu es notre petite cadette ! Dès que j’aurais une maison, je t’inviterai à manger et à dormir aussi, si ça te tente. » Dit-elle avec le sourire. Regardant l’heure, elle finit son bol en entier et va le laver à son tour pour ne pas donner de travail à sa jeune amie ni à sa mère. « J’ai apprécié cette journée en ta compagnie, Seika-nee. » Dit-elle et va l’enlacer tendrement. « Mais il faut que je retourne chez mon oncle. Il n’est pas au courant que je mange ailleurs et j’aimerai ne pas l’inquiéter. » Finit-elle en caressant les cheveux de sa tendre amie.

Kagura s’accroupit et caresse les deux chatons. « Soyez sage avec Seika et sa maman, d’accord ? Je viendrai vous rendre visite de temps en temps. » Dit-elle en se relevant. « On se voit demain alors, au terrain d’entraînement, dans les hauts-plateaux. Hâte d’être à demain pour te revoir. » Kagura embrasse Seika sur son front avant d’aller à la sortie. « Tu diras à ta maman que j’ai été heureuse de la rencontrer et d’avoir pu goûter à ses ramen. » Demande-t-elle avant de se quitter pour retourner dans son quartier et plus précisément, dans la demeure de son oncle pour se reposer et se préparer pour le lendemain. L’entraînement risque d’être intéressant et la samouraï avait hâte d’y être.



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Yawa Seika
Yawa SeikaEn ligne

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 18:07
Le repas s’achève sur une note plutôt positive, malgré la mention d’un entrainement qui n’attire pas forcément Seika. Elle ne refuse pas, mais émet certaines réserves, tout en comprenant que malgré son apparence, Kagura est de ces personnes qui ne jurent presque que par le combat. Ce n’est pas dérangeant, fondamentalement, et la Yawa ne jugera pas sa nouvelle amie sur ce détail – tout comme elle ne juge presque jamais les gens – mais ne va pas pour autant être très à l’aise à l’idée d’échanger des coups avec elle. Blesser un ennemi la rebute déjà, même si elle peut réussir à faire la part des choses dans l’intérêt du bien commun et de son village, mais faire du mal à une amie est quelque chose de très difficile pour cette petite boule d’énergie. Être elle-même blessée ne la dérange pas, mais l’attention de la Nagamasa la touche, cela dit.

Si l’entrainement se passe sans l’intention de faire du mal à l’autre, alors la brune est rassurée et ne peut donc qu’accepter. L’âge de la blanche n’étonne pas la châtaigne, elle a l’air bien plus mûre qu’elle ne l’est elle-même, et cela traduit bien son âge, finalement. Les divers gestes de tendresse de Kagura font sourire la belle fleur, qui affiche néanmoins une petite moue déçue lorsque sa grande sœur lui dit devoir rentrer. Ses raisons sont valables, et la petite ne peut pas insister, alors elle cède facilement, et a un peu plus hâte de la retrouver le lendemain :

« A demain, grande sœur, j’ai hâte de te revoir ! »

Elle hoche la tête lorsque Kagura mentionne de remercier sa mère, et la regarde ensuite quitter les lieux, tout en gardant son plus beau sourire. Une fois qu’elle se retrouve seule, la brune récupère Mabui et Kagura-neko, pour les emmener dans sa chambre. En haut, elle les dépose sur le sol, où les deux boules de poils apprennent déjà à prendre leurs marques.

« Voilà, ce sera chez vous, ici ! Quand vous serez assez grands et que vous connaîtrez bien ma chambre, vous pourrez sortir par la fenêtre pour parcourir le monde… A commencer par la rue d’à côté, bien sûr ! Héhé ! »

Elle commence alors à jouer avec les chatons, ayant complètement oublié sa destination d’origine, où elle devait rejoindre des amis pour jouer aux bombes à eau. Lorsqu’elle s’en souviendra, elle ira s’excuser, bien entendu.



_________________
Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983

Le destin fait bien les choses [PV : Yawa Seika]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: