Soutenez le forum !
1234
Partagez

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki]

Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Sam 7 Déc 2019 - 16:05

L'automne était là. C'était le premier qu'il allait passer à Kiri, mais certainement pas le premier loin des siens. Peu lui importait, à vrai dire. Il ne regrettait pas son village natal, et n'avait pas vraiment d'affection pour ses habitants. Ses parents, peut être, finiraient par lui manquer. Et encore, il n'aurait pu l'assurer. Eux non plus ne lui attiraient aucune sympathie particulière. Simplement, il avait le mal du pays, un peu. Il lui arrivait de regretter les longues après-midi passées à parcourir les plaines, les collines, à traverser les forêts de son îlot natal. Avec lui ...

Hotaru secoua la tête, chassa cette pensée de son esprit et retrouva son habituel sourire malicieux. Inutile de s'encombrer l'esprit avec des pensées de cet ordre-là. Il savait très bien pourquoi il était parti de chez lui, pourquoi il n'y reviendrait pas, et ce qu'il adviendrait de lui s'il venait jamais à recroiser son chemin. Trop de fois déjà il avait ressassé ces idées, et trop de fois il l'avait regretté. Désormais, il avait pris la résolution de ne plus perdre son temps à penser à ça. Il n'était pas le guérisseur universel, ne pouvait pas résoudre tous les maux - quand bien même il l'aurait peut être souhaité - et surtout pas ceux du passé. Kiri était comme une sorte de nouveau monde à explorer, et son statut de shinobi aux ordres du village lui offrait autant de nouvelles opportunités de rencontres. Il voulait en apprendre plus, était intéressé par toutes les nouvelles choses qu'il voyait. Il était positivement enthousiasmé par ces nouveaux horizons qui se profilaient.

Et ainsi il n'avait eu de cesse, depuis qu'il y était arrivé, d'arpenter les rues de Kiri. Apprendre à connaître son nouveau monde, c'était déjà apprendre à s'y repérer. Il avait lu quelques petites choses générales sur le village, et surtout sur la renommée de ses plus illustres noms. Certains étaient morts, d'autres vivaient encore, et il espérait bien pouvoir profiter assez vite de leur expertise. A quoi pouvait bien ressembler un shinobi aguerri, qui aurait vu toutes les guerres et tué tant d'hommes ? Il s'imaginait assez facilement des hommes et des femmes dévastés par l'ampleur du meurtre et du mal dans le caractère de l'être humain. Mais peut être projetait-il un peu trop ses propres attentes et considérations ...

Mais Si Kiri était renommée, c'était surtout pour ce groupe d'élite qui semblait faire son identité même, et ce dès la création du village. Encore qu'ils se soient faits assez discrets aux dernières nouvelles, pour ce qu'il en savait ... Les sabreurs. On disait d'eux qu'ils étaient des guerriers nés. Des monstres de combat. Si cette description n'était pas forcément pour le ravir au plus haut point, Hotaru était tout de même assez curieux de voir à quoi ils ressemblaient, et surtout comment ils combattaient. Après tout, lui aussi était doté de capacités particulièrement destructrices. Pour autant, il n'était pas un meurtrier invétéré. Bien au contraire. Tout était dans la retenue et la conscience de ses pouvoirs, voilà tout ...

Il s'arrêta devant le dojo. L'édifice était majestueux. Un bâtiment comme il n'en avait jamais vu. Un temple aux arts du combat, qui faisait frissonner jusqu'aux plus timorés des badauds. Lui-même n'était pas insensible à son aura ... Elle semblait réveiller en lui une certaine fébrilité, et une envie de se joindre à la foule des élèves dont les cris retentissaient jusqu'au dehors du dojo. Ils semblaient être une armée là-dedans, mais Hotaru se doutait bien que ce n'était que l'illusion de l'écho de leurs beuglements. Une étincelle de malice pétilla dans son regard. Il poussa un sifflement appréciateur.

"Pas mal, hein ?"

Il se tourna pour découvrir un jeune garçon, qui devait avoir une quinzaine d'années, se tenant à son côté, un sabre de bois appuyé sur l'épaule. Hotaru lui sourit, et répondit d'une voix claire:

"Oui, ça a l'air assez impressionnant.

-Ca l'est, pour sûr. Vous devriez venir voir à l'intérieur, c'est encore mieux."

Le garçon lui rendit son sourire, et s'engouffra dans l'édifice. Hotaru eut un instant d'hésitation. S'il entrait là, il n'était pas certain qu'on ne le mêlerait pas à l'exercice. Mais, après tout, il n'avait pas à rougir de ses propres capacités au combat, quand bien même il n'était pas adepte du maniement du sabre. Car, si le jeune homme se refusait la plupart du temps à utiliser ses capacités si singulières, il avait développé en parallèle tout un panel de compétences moins létales, qui lui permettaient de se battre sans tuer. S'il devait en faire montre devant le reste des apprentis du dojo, qu'à cela ne tienne. Après tout, il n'était pas venu à Kiri pour se tourner les pouces. Et peut être en tirerait-il une bonne leçon, allez savoir ? A moins que ce ne soit lui qui apprenne quelque chose aux élèves ...

Il se lança donc à la suite du garçon, et gravit à son tour les marches qui conduisaient à l'entrée du dojo.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Sam 7 Déc 2019 - 17:12
Miyuki essuya de son front les perles de sueur qui gouttaient, elle s'entraînait depuis deux heures. Elle avait reçu Senritsu, elle était désormais une Épéiste. Enfin presque. L'Épreuve était pour bientôt. La blonde qui avait attaché ses cheveux dans sa nuque pour l'occasion devait se préparer avec d'autant plus de ferveur que son sacrement était proche. Bientôt, elle saurait si elle était véritablement digne de sa lame. Elle l'espérait de tout coeur, tout autant qu'elle en avait peur.

Une serviette en main, elle la posa finalement sur sa tête en marchant le long du terrain d'entraînement où elle avait enchaîné les duels et autres exercices physiques. Les bruits des coups, des cris de douleur, de rage résonnaient dans le Grand Dojo. Les conseils qui fusaient aussi, les reproches aussi face au laxisme réel ou supposé de certains. La Mawehara avait besoin de souffler un peu, et étrangement, cette atmosphère lui convenait très bien pour cela. D'autres s'empressaient de sortir pour aller à l'air libre, mais elle, elle préférait observer. Prendre chaque conseil qui était donné à tel ou tel élève, regarder les situations, comment un Apprenti maintenu au sol parvenait à s'en sortir ou non. C'était aussi enrichissant pour elle que si elle le faisait elle-même. Ou du moins elle l'espérait.

Continuant de marcher pour respirer, le visage en partie caché par le morceau de laine épaisse, la sabreuse s'imprégnait toujours plus de ce temple du kenjutsu. Elle regarda aussi le groupe plus petit qui s'entraînait à mains nues. Elle avait quelques notions dans le domaine, mais rien d'impressionnant. L'orpheline avait cependant bien envie de s'améliorer, mais elle n'osait pas encore aller vers eux. Elle avait aussi cette pression de l'Épreuve des Lames qui arrivait à grand pas, ce qui la dissuadait de s'éparpiller.

La genin continua ainsi son repos actif pendant un bon quart d'heure avant de considérer qu'elle était suffisamment en forme pour reprendre. Posant le bokken qui l'accompagnait dans l'un des râteliers, elle fit alors le tour du terrain des Apprentis, celui où ils s'affrontaient tous avec des sabres en bois, pour atteindre celui des pugilistes. Passant devant la porte, elle remarqua alors une silhouette qu'elle n'avait jamais vu jusque là, un jeune homme accompagné d'un garçon d'une quinzaine d'années. Lui, elle le connaissait bien.

« Encore en pause Nao ? Fais attention, on oubliera même que tu es un Apprenti. »

Partagée entre le sévère et la moquerie, la jeune femme fit d'abord un simple salut de la tête à l'inconnu. S'il voulait apprendre, alors il n'avait qu'à se lancer. Prendre un bokken et commencer le combat. Après un instant d'hésitation cependant, elle choisit d'être plus explicite.

« Je ne t'ai jamais vu ici, bienvenue au Grand Dojo. N'hésite pas à rejoindre les entraînements, tu trouveras toujours un partenaire ici. Et si jamais tu es un aspirant sabreur, fait d'abord un peu tes preuves et va voir le Gardien ensuite. Il jugera si tu es capable de rejoindre le clan ou non. »

Sans plus de cérémonies, la jeune femme se dirigea du côté de ceux qui s'entraînaient à mains nues, reprennant quelques échauffements après cette petite pause. Elle était particulièrement attentive aux risques de blessures importantes et écoutait toujours son corps quand il la prévenait que quelque chose flanchait. Tant que c'était sa peau, elle continuait, mais dès lors que ses muscles ou ses articulations lui lançaient des signes, elle savait s'arrêter pour éviter toute blessure grave qui exigeait un passage à l'hôpital. Elle en avait largement les moyens de par son héritage, mais elle ne souhaitait pas l'utiliser pour cela.

Se lançant à nouveau dans un entraînement, la combattante essayait de mettre en place les quelques conseils qu'elle avait vu et entendu jusque là, sans trop de succès. Et après quelques minutes seulement, la partenaire qu'elle s'était trouvée, la seule autre débutante du groupe, partit, trop fatiguée pour continuer. Un peu embêtée, la genin se mit légèrement sur le côté, continuant ses observations, attentive, espérant désormais qu'un autre combattant vienne se joindre au groupe des pugilistes. Même s'il était beaucoup plus doué qu'elle, au moins elle pourrait reprendre l'exercice.

Presque machinalement, son regard finit par repartir à la recherche du nouveau venu. Elle voulait voir comment il s'intégrait, même si elle ne doutait pas vraiment qu'il ait trouvé un partenaire. Le grand avantage de ce dojo, c'était son accessibilité. Tout le monde avait le droit de venir s'y entraîner, de venir y apprendre. Même quand elle était à peine majeure, sans famille, sans maison ni même lien réel avec Kiri, elle avait été acceptée. Il n'y avait aucune raison qu'il ne trouve pas sa place à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Sam 7 Déc 2019 - 23:40

L'atmosphère était vraiment différente à l'intérieur. Déjà, il y faisait très chaud. On étouffait, presque, tant l'effort était omniprésent. Toute une masse de jeunes aspirants qui s'exerçaient de concert, d'un seul mouvement, faisant vibrer leurs énergies comme un seul corps. Ce devait être un lieu formidable, où les lois de la rigueur physique n'avaient plus cours car, Hotaru le remarquait bien, tous ces jeunes gens ruisselaient de sueur et les muscles saillants de leurs bras et de leurs jambes semblaient leur crier leur épuisement. Mais, toujours, infatigables, ils s'acharnaient, brandissant à nouveau leur sabre de bois pour asséner une nouveau coup.

C'était un curieux spectacle à vrai dire, et Hotaru ne regretta pas d'avoir franchi le seuil du noble institut. Il déambula un petit moment au milieu des élèves, ne sachant trop que faire. Fallait-il les aborder ? Convenait-il de leur demander en quoi consistait leur entraînement, exactement ? Ou devait-il plutôt les laisser se concentrer en paix ? Il n'excluait en effet pas la possibilité que, au moindre dérangement, l'un deux lui assène un coup qui ne manquerait pas de fendre son crâne en deux. Par précaution, il se contenta donc d'observer.

Cette fille, particulièrement, qui était venue le saluer attirait son attention. Elle semblait avoir quelque chose de plus que les autres. Une assurance qui n'était pas celle des aspirants. Une fermeté qui ne devait pas être la leur, aussi. Il n'avait pu répondre à ses mots de bienvenue que d'un aimable sourire avant qu'elle parte s'entraîner à son tour. Du coin de l'oeil, il l'avait examinée. Elle avait mis à mal une jeune élève, semblait-il, qui, après un effort de courte durée, avait lâché l'affaire. La jeune femme semblait avoir une certaine affinité pour le pugilat.

Par la suite, Hotaru eut du mal à ignorer les regards insistants qu'elle lança dans sa direction. Il n'était pas assez bête pour en ignorer l'intention - et il s'en maudit.

"Diable ..."

Mais après tout, n'avait-il pas sciemment passé la porte du dojo ? Ne s'était-il pas attendu à être confronté à une situation comme celle-ci ?

Il se dirigea vers elle, toujours un léger sourire aux lèvres.

"On dirait que vous avez mis à mal votre adversaire. Ma foi, je ne suis pas un expert et certainement pas un adversaire de taille pour un élève du Dojo de Kiri, mais je peux vous proposer d'être votre partenaire."

Fausse modestie, ou véritable humilité ? Lui-même n'aurait su le dire.

"Oh, mais avant qu'on commence, il serait fort impoli de ma part de ne pas me présenter. Je m'appelle Hotaru. Juste, Hotaru."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Dim 8 Déc 2019 - 16:25
La sabreuse retrouva finalement le nouveau venu. Il avait certes un peu avancé dans le bâtiment, mais il n'avait rien fait de plus. Il restait là, à regarder, n'osant pas rentrer dans la zone réellement. Il restait en bordure. Mais finalement, les regards insistants de la genin semblèrent finir par réussir à le mettre en marche. Mais pas spécialement comme elle l'attendait. Au lieu de juste s'avancer vers les bretteurs qui s'entraînaient dans la majorité de la zone, il dirigea ses pas vers les pugilistes et notamment vers elle. Il avait en permanence un petit sourire, sans trop qu'elle n'en comprenne la raison. Les gens qui venaient ici et qui hésitaient autant étaient en général plus peureux ou timides que souriants. C'était étonnant. Inhabituel.

Lorsqu'il se lança dans un échange vocal avec elle, Miyuki ne put plus avoir de doutes. Il avait bien décidé de venir ici pour s'entraîner avec les combattants à mains nues. Voilà qu'il lui proposait de lui servir de partenaire. Et bien soit, elle n'avait pas d'aprioris, cependant, lui semblait en avoir avec le départ de la jeune fille qui l'avait précédé face à elle.

« Elle était juste fatiguée, ça fait longtemps qu'elle s'entraîne alors que je venais de terminer ma pause.Je m'en sors au sabre mais je débute à mains nues. Tu peux aller dans les vestiaires pour homme à gauche pour enfiler un kimono si tu le souhaites. Il y en a qui sont prêtés pour les invités. »

Alors qu'elle venait de lui indiquer, le jeune homme sembla alors se rappeler d'un oubli et se présenta dans la foulée. Hotaru donc. Aucun nom de famille ou de clan. Secret ? Ou alors orphelin trop jeune pour se souvenir de son nom ? Allez savoir.

« Mawehara Miyuki. Je t'attends. »

Le tutoiement venait souvent rapidement et naturellement chez la nouvelle Épéiste quand elle ne pensait pas être face à un plus haut gradé, ce dernier ne montrant d'ailleurs aucun signe d'une position supérieure à la sienne. S'il s'en offusquait, elle changerait sa manière de faire, mais ce lieu demeurait une sorte de place hors du temps où seul l'entraînement compte. Ou du moins c'était la vision que Miyuki en avait.

Patientant donc que le nouveau venu fasse son choix et éventuellement qu'il se change, ou au moins qu'il enlève ses chaussures pour monter sur le tatamis, la sabreuse reprit quelques petits échauffements d'articulations pour être certaine de ne pas se blesser tout en observant les autres combattants. Quand finalement Hotaru revint face à elle, elle fit le salut habituel avant de se mettre en garde. Pieds légèrement écartés, légèrement en avant pour avoir une meilleure réactivitée, les mains au niveau de son visage avec les coudes pliés et les bras presque parallèles au sol, la combattante attendait que le nouveau venu lui montre ce dont il était capable.

« Quand tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Dim 8 Déc 2019 - 17:15

Hotaru n'avait pas besoin de se changer. Il était habitué à combattre dans ses vêtements de tous les jours, ou plutôt à porter des vêtements qui lui permettaient de combattre avec aisance. N'était-ce pas là la moindre des choses pour tout shinobi qui se respecte ? A vrai dire, tout ça était plutôt une heureuse coïncidence qu'un véritable acte délibéré. Toujours est-il qu'il n'eut qu'à enlever ses chaussures pour monter sur le tatami et rejoindre sa partenaire du jour. Il avait du mal avec les noms, mais il s'efforcerait de retenir son prénom, au moins. Du reste, son nom était déjà parti dans les méandres de l'oubli ...

Alors qu'il se mettait en garde, il ne put s'empêcher de remarquer que l'attention du reste des occupants du dojo avait légèrement dérivé pour se porter vers eux. Il ne pouvait que deviner pourquoi. Etait-ce parce qu'ils étaient curieux de voir un inconnu se battre ? Ou parce que son adversaire bénéficiait d'une certaine notoriété parmi ses pairs ? Il préférait imaginer que c'était cette seconde hypothèse qui était la plus proche de la vérité car autrement, il aurait été pris d'une nervosité certaine à l'idée d'être évalué par toute une foule d'aspirants kirjins. Terrifiant ...

Mais il était prêt à se battre, maintenant. Fermement ancré sur ses appuis, comme prêt à bondir, et ses mains relevées au niveau de son torse, paumes ouvertes. Miyuki eut l'amabilité de lui laisser le privilège du coup d'envoi. Il répondit à cette politesse d'un signe de tête, et débuta l'affrontement.

Il s'agissait d'abord de tâter un peu le terrain avant de se lancer à corps perdu dans la bataille. Pas d'imprudence, et surtout de l'attention. Autant de maximes qui étaient devenues instinctives, et même plus conscientes après ses années d'entraînement. Il bondit vers la jeune femme avec une rapidité étonnante. Il avait déjà armé ses poings, ou plutôt les paumes de ses mains. Il retrouvait les sensations grisantes du combat. Le flux de l'adrénaline, l'excitation, et cette sensation que le temps s'écoulait au ralenti, comme image par image. Il frappa. Un coup simple, mais puissant, visant le plexus.

Que penseraient les jeunes apprentis de Kiri en le voyant combattre ? Secrètement, il ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il les impressionnerait. Mais peut être, et sans doute, même, son adversaire se révèlerait-elle trop coriace pour qu'il puisse déployer avec toute l'aise qu'il aurait souhaitée ses pleines capacités ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Lun 9 Déc 2019 - 15:35
« Quand tu veux. »

La jeune femme était en position, attendant son adversaire. Il était toujours souriant, calme, confiant. Et décidément pas très causant pour un nouveau. D'habitude, ils avaient tout un tas de questions, de remarques qu'ils voulaient partager, voire de requêtes. Mais là, rien. Miyuki remarqua du coin de l'oeil que certains autres apprentis s'étaient arrêtés pour les regarder, d'autres avaient juste tourné légèrement les yeux, passant d'un autre combat à celui qui se préparait là. En tant que future Épéiste, elle n'avait pas le droit de faire pale figure. Si elle faisait n'importe quoi, peut-être pouvait-elle même perdre sa place. Elle prit une profonde respiration alors que Hotaru face à elle se mettait bien sur ses appuis.

Expirant, elle vit facilement le mouvement de détente de l'homme qui lui faisait face. Il allait directement devant lui, un coup simple et classique. Sans doute puissant au vu de l'énergie déployée. Il semblait lui viser le ventre ou la poitrine, quelque part sur l'axe central de son corps. Se doutant bien qu'elle ne pourrait pas l'arrêter de face de manière brutale, la sabreuse choisit d'attendre le dernier moment pour se mettre en mouvement, tout en finesse. De sa main gauche, elle vint conduire le bras de son adversaire sur sa droite, le déviant totalement de sa cible pour qu'il lui passe sur le côté. Elle avait essayé de l'atteindre au poignet sans y mettre beaucoup de force. Elle voulait juste éviter de se prendre ce coup et elle n'avait pas besoin de chercher à lui faire mal ainsi.

La Mawehara replia alors son coude droit pour protéger le haut de son corps si jamais il parvenait à rester suffisamment droit, et c'est son genoux droit qui se releva rapidement pour venir cueillir l'assaillant un peu trop direct au niveau du ventre. Elle n'était pas certaine que la méthode fonctionne, mais dans la théorie, elle avait réagit de la meilleure des manières. Du moins, de ce qu'elle connaissait, c'est-à-dire pas grand chose encore. S'écartant du jeune homme après cet échange de coups, peu importe le résultat, elle fit quelques pas de gauche à droite pour se retrouver une stabilité dans son mouvement perpétuel, puis elle partit à son tour à l'attaque. S'approchant de manière bien plus raisonnable que le jeune homme, la kirijine lui enchaina plusieurs coups de poings rapides, tentant parfois des upercuts et parfois des coups droits, variant avec un crochet de temps en temps.

Son assaut travaillait plus sur la vitesse et une accumulation de coups pas spécialement forts pour mettre à mal son adversaire et son cardio. L'idée était de le forcer à faire de plus grands et plus fatiguants mouvements qu'elle ou au moins qu'il ait à encaisser des chocs à répétition pour l'affaiblir. Après une trentaine de coups placés en moins de vingt secondes, la kunoichi fit mine de lui envoyer un coup beaucoup plus puissant en pleine tête avant de se baisser aussi vite qu'elle le pouvait au raz du sol pour tenter de lui faucher les jambes avec l'une des siennes, prête à le cueillir si jamais il esquivait via un saut. Elle n'aurait alors qu'à lui attraper les jambes pour le faire chûter comme elle le souhaitait.

Juste après sa tentative, elle fit une roulade arrière pour reprendre de la distance et se relever d'un bond, essayant de se remettre en garde avant que son adversaire ne lui retombe dessus, respirant un peu plus rapidement déjà. Une chose était sûre, ce n'était pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 21:48

Elle était rapide, et de toute évidence elle savait très bien ce qu'elle faisait. Elle dévia parfaitement le coup d'une simplicité enfantine que Hotaru avait donné dans sa direction, et sa riposte atteignit le jeune homme de plein fouet. Il sentit aussitôt sa respiration coupée, et la très désagréable sensation de suffocation qui accompagnait toujours ce genre de coup. Il tituba un instant, et parvint à peine à reprendre son souffle avant qu'elle ne s'élance vers lui pour un nouvel assaut. Instinctivement, il rabattit ses bras devant son visage, pour atténuer les dégâts. Car c'était une véritable pluie de coups qu'elle déversait sur lui, cette fois. Il sentit les chocs sur ses coudes et ses avant-bras, violents. Puis, son ultime assaut: la précaution qu'elle prit de se baisser fut superflue car Hotaru ne chercha même pas à éviter le coup qui visait sa tête. Il se le mangea de plein fouet, et refit quelques pas en titubant, légèrement sonné.

Elle semblait vouloir s'arrêter là pour l'instant. Elle s'était reculée, et remise en garde. Pour sa part, le jeune homme était encore un peu trop à l'ouest pour être si prévoyant. Son regard ne pétillait plus autant, ou alors pas de malice. C'étaient plutôt des étoiles qui dansaient dans ses yeux. Et un petit filet de sang avait commencé à couler de son nez. Il y porta la main, et tâta du bout des doigts sa peau tachée de carmin.

"Aïe aïe aïe ... J'ai été plutôt imprudent, on dirait. Ca m'apprendra à ne pas réfléchir."

D'un revers de la main, il essuya le filet de sang, et renvoya un sourire à l'adresse de Miyuki.

"Tu es très douée. On dirait que le dojo de Kiri est à la hauteur de sa réputation. Enfin, pour ce que j'en sais ... Mais je vais essayer de t'offrir un entraînement de qualité, tout de même !"

Et il se remit en garde, sans se départir de son sourire. Il cernait son adversaire. Elle était attentive au possible, et calculatrice. Sans doute s'était-elle forgé son instinct de combattante au prix d'un entraînement sans pitié. Hotaru savait bien que ce n'était que sous cette condition que l'on pouvait acquérir les vraies vertus d'un combattant - si tant est que savoir se battre était une vertu. Elle s'était forgée un corps et un caractère de guerrière.

Il fit quelques petits sauts sur place, puis, brusquement, se projeta en avant. Il n'était cependant pas aussi imprudent que lors de son précédent assaut, cette fois, et se tenait prêt à éviter tout coup qui viserait à parer sa charge. Il ne décocha son coup que lorsqu'il fut au plus près de la jeune femme - aussi près en tout cas qu'il pouvait se le permettre pour ne pas être une cible trop facile. Et en fait de coup, ce fut un déluge qu'elle dut essuyer à son tour. Pendant qu'il la mitraillait de toute une série de frappes, Hotaru avançait également, poussant Miyuki à reculer, l'empêchant de faire un plein usage de son jeu de jambes.

Et, une quarantaine de coups plus tard, il arrêta subitement sa mitraille et fit un salto arrière assez spectaculaire, qui le fit reculer de deux ou trois mètres. Et aussitôt, il se remit sur ses gardes, prêt à réagir à toute riposte. Son style de combat avait changé. Consciemment ou non ? Il était concentré, en tout cas, plus que jamais. Il ne remarquait même pas le silence religieux qui s'était fait autour d'eux, ni même les regards interloqués des apprentis du dojo ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Mer 11 Déc 2019 - 13:54
De retour sur ses positions, la jeune femme constatat son résultat. Elle avait réussi à le toucher un bon nombre de fois, sans doute ne s'attendait-il pas à une telle réplique de sa part ? Ou alors était-ce parce qu'il la testait un peu ainsi ? En tous cas, elle l'avait sentit dans son premier coup, il était fort. Il avait de la puissance. Mais est-ce qu'il était rapide pour autant ?

Hotaru avait maintenant le nez qui saignait, sans doute avait-elle atteint quelque chose à ce niveau là. Il se mit alors à parler tout en s'essuyant, comme réfléchissant en même temps. Il avait l'air de se concentrer, d'arrêter de prendre la chose trop à la légère. Ce qui en soit était un peu inquiétant pour la jeune femme puisqu'elle lui avait envoyé l'un de ses meilleurs combos d'attaques actuels et il semblait à peine l'avoir ressentit, tout juste aurait-il quelques bleus et un peu mal au nez.

« Quand tu veux. »

Simple, précis, pas besoin de diverger en dialogues, la combattante était prête à accueillir son adversaire comme il se doit. Alors qu'il se préparait, elle remarqua immédiatement les changements. Il n'était plus aussi stable sur ses appuis, donc potentiellement bien plus réactif. Plus rapide, plus dedans. Elle avait l'impression que son déchainement n'avait eu pour effet que de le provoquer dans un véritable entraînement, comme si elle n'avait fait que jouer. Cette pensée lui arracha un sourire, elle allait pouvoir y aller à fond sans risquer de lui faire quoi que ce soit de grave. Il était plus fort, plus résistant. Plus endurant.

Lorsqu'il repartit à l'attaque, elle remarqua immédiatement les différences dans sa posture et son attitude. Cette fois-ci, il attaquait vraiment. L'ouverture, si elle put la déceler, était trop petite cette fois-ci pour qu'elle puisse en profiter. Elle n'était pas capable de l'utiliser, tout juste de la remarquer. Et après qu'elle lui ait montré sa capacité à enchainer un grand nombre de coups en peu de temps, il lui montra à son tour qu'il en était tout aussi capable. Mais en pire.

Miyuki n'eut alors d'autre choix que de reculer. Elle faisait de son mieux, esquivait et décalait autant d'attaques qu'elle le pouvait, mais rapidement elle sentit les premiers chocs. Serrant les dents, la sabreuse dû encaisser de plein fouet presque dix coups, d'autres l'ayant atteint partiellement en frappant ses avant-bras ou ses bras. Lorsque finalement la cascade s'arrêta, elle perçut entre ses mains les appuis de son adversaire qui se tendit pour faire un bond. Un salto. Il lui offrait son dos.

Était-ce volontaire ? Une manière de la narguer ou un piège ? Elle n'eut pas le temps de réfléchir et se lança sur lui dans la foulée. Si le haut de son corps lui faisait mal, ses jambes elles restaient intactes. Elle n'avait pas trouvé de moyen de riposter, mais elle savait protéger ce qui était le plus important dans son style de combat, sa mobilité. Miyuki se jeta alors de plein fouet sur Hotaru, profitant de l'instant de son salto où il lui tournait le dos pour tenter de le percuter, épaule la première. L'une des règles fondamentales qu'on lui avait apprise était d'éviter autant que possible de montrer son dos à son adversaire, autant que possible. Et si le jeune homme n'avait pas connaissance de cette règle, alors c'était probablement la seule chance de la Mawehara de le vaincre.

Suite à son attaque, la genin se baissa pour faucher les jambes du jeune homme, histoire d'essayer de le mettre au sol. Si elle y parvenait, alors elle aurait au moins réussi une belle contre-attaque. Ayant déjà fortement puisé dans ses réserves d'énergie instantannée, elle fit alors quelques pas rapides en arrière, se replaçant pour souffler un peu et réattendre son adversaire. Elle ne comptait pas abandonner si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Ven 13 Déc 2019 - 14:13

Il avait à peine atterri qu'il était bousculé. Il se sentit chanceler, ne parvenant pas d'abord à déterminer l'origine de ce déséquilibre. Il comprenait seulement qu'il avait été percuté, et plutôt violemment, mais c'était tout. Il vacilla un instant, puis se sentit encore plus déséquilibré car, déjà, son adversaire avait procédé à un fauchage digne des meilleurs moissonneurs de ses chevilles.

"Woups !"

Il se sentit basculer en arrière, et cette fois il tomba, sans pouvoir rien y faire, en se cognant contre les tatamis dans un grand bruit.

Il y eut ensuite un flottement, un silence. Les apprentis qui les entouraient avaient décidément arrêté de se battre entre eux pour observer leur affrontement, et seuls les chocs des bôkens, qui continuaient à se croiser, résonnaient encore dans le dojo. Hotaru éclata alors de rire, et d'un rire franc, vraiment joyeux. Il resta ainsi, comme une tortue hilare, sur le dos, secoué d'un fou rire pendant un petit moment, avant de réussir à se reprendre. Hoquetant, il reporta son attention vers Miyuki.

"Dé ... Désolé ... Ca fait du bien de rigoler un peu. Et je ne m'attendais pas à ça, alors j'ai été un peu pris de court."

Il se redressa, mais resta accroupi, ses bras ceignant ses genoux. Il souriait à nouveau.

"Tu es vraiment forte. C'est très bien. Mais tu aurais pu enchaîner les coups tu sais. J'en ai vu d'autres. Ceci dit, je serais curieux de voir jusqu'à quel point tu peux frapper fort."

Il resta songeur pendant un instant, le regard plongé dans le vide. Il avait une petite idée derrière la tête, mais il hésitait. C'était un peu dangereux, après tout, et il ne voulait pas risquer de blesser Miyuki. Mais peut être qu'en prenant les précautions nécessaires ...

"J'aimerais te proposer une petite expérience. Ce n'est pas tout à fait sans risque, mais je pense qu'on peut éviter que quoi que ce soit de mauvais arrive, si on fait attention."

Il n'en dit pas plus, sourit, et se leva pour quitter les tatamis. D'un geste il renfila ses chaussures, et fit signe à Miyuki de le suivre. Il sortit du dojo, et fit quelques pas pour s'éloigner du bâtiment. Il se doutait bien que la jeune fille l'avait suivi. Il pensait bien avoir suffisamment titillé sa curiosité pour être parvenu à l'attirer dehors à sa suite. Il se tourna face à elle, et écarta légèrement les bras.

"Vas-y ! Frappe aussi fort que tu peux, et vraiment sans rien retenir. Mais dès que tu auras frappé, il faudra que tu retires ton poing, car sinon, je risquerais de te faire mal."

Et, pour l'encourager, il lui adressa à nouveau un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Dim 5 Jan 2020 - 14:18
En train de souffler pour reprendre de l'énergie, la Mawehara hallucinait un peu. Il lui avait semblé clair qu'il la dominait, et il n'était pas en si mauvais état. Mais il l'avait laissé faire. Ou alors il s'était vraiment fait surprendre ? Peut-être ne s'attendait-il pas à ce genre de contre-attaque. Après tout, elle était de celles et ceux qui allaient toujours à fond lorsqu'il était question de se battre. Relâchant doucement sa garde, la jeune femme observait l'homme assit qui riait à son plus grand étonnement. Qu'est-ce qui l'avait déclanché ? La surprise ? Elle l'observa alors qu'il se calmait difficilement, clignant un peu des yeux.

« Ah, non, pas de problèmes. »

Alors qu'il se relevait, il eut un nouveau questionnement. À quel point elle pouvait frapper fort ? Ce n'était pas tellement son style pour l'instant. Elle préférait une accumulation rapide de coups solides à un coup unique destructeur. Tant pour elle que pour ses cibles. Elle pouvait s'arrêter au coup prêt ainsi. Et c'était plus élégant.

« Tu me surestimes un peu je pense. Je débute encore à mains nues. Et même au katana à vrai dire, même si j'ai plus d'expérience. Je n'ai même pas encore passé mon Épreuve pour montrer que je suis digne de ma lame. Même si je sais que je la réussirais. »

L'échec n'était de toute façon pas une option. Soit elle réussissait, soit elle mourrait en essayant. Mais l'heure n'était pas aux gérémiades et aux idées sombres. Elle fronça un peu les sourcils à sa demande mais accepta tout de même de le suivre, par curiosité. Qu'est-ce qu'il pouvait bien préparer ? Lorsqu'il se retourna, elle jeta un regard autour d'eux. Rien de spécial, il avait juste préféré sortir, dans un endroit plus ouvert où personne n'était trop proche. Des curieux avaient suivi mais ils étaient restés proches des bâtiments. Et quand Hotaru fit sa demande, elle fronça un peu les sourcils avant de hausser les épaules. Si c'était ce qu'il voulait, il devait savoir ce qu'il faisait.

Gardant son conseil en tête, la jeune femme se dégourdit un peu, relâchant ses muscles avant de se mettre en position. Puis elle commença à armer son bras. Si elle se préparait d'abord à envoyer un coup de pied puisque c'était sans doute ainsi qu'elle frappait le plus fort, il avait bien dit de retirer son poing. Donc il semblait être raisonnable malgré tout. D'un signe de tête, elle annonça qu'elle allait attaquer. Et très rapidement, Miyuki fondit sur sa cible et envoya toute sa force dans un seul coup en plein dans le torse de l'homme. Comme elle l'avait vu, il fallait imaginer son coup plus loin pour gagner en puissance. Et ainsi, elle se voyait littéralement transpercer Hotaru.

Bon, en réalité, elle n'en avait pas la force, mais le coup était tout de même bien plus fort que tout ce qu'elle avait pu montrer jusque là. Si elle n'aimait pas vraiment ce genre d'attaque, elle savait malgré tout les faire. Si son partenaire du moment avait un doute à ce sujet, il devrait être dissipé. Enfin, le tout à sa mesure. Elle n'était pas non plus incroyablement forte. Retirant finalement son poing juste après l'impact comme demandé, elle se remit en position défensive, fatiguée mais encore capable d'agir un peu. Elle observait son adversaire et le résultat de sa frappe.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Dim 5 Jan 2020 - 14:55

Elle frappa, et retira aussitôt son poing. Elle fit bien, car ce ne fut pas de la chair et de os que rencontra son coup. Au moment où Hotaru allait être atteint par l'attaque, il avait changé son torse en magma. Un magma brûlant, bouillonnant, fébrile, prêt à tout calciner. Et, si elle s'était imaginé que son coup transpercerait son adversaire, Miyuki avait raison, en un sens: sa force de frappe était suffisamment importante pour qu'elle perce une sorte de trou dans le corps de lave de Hotaru. Un trou qui se combla bien vite, alors que de nouvelles coulées fraîches de cette pâte infernale comblaient la plaie. Un instant après - tous les curieux venus observer le spectacle avaient-ils seulement eu le temps de remarquer ce qui s'était produit ? - Hotaru retrouvait sa pleine forme humaine. Et il ne se départait toujours pas de son sourire.

"Impressionnant."

Il était convaincu que Miyuki avait compris ce qui s'était passé. A la distance à laquelle elle s'était trouvée de lui, il n'y avait aucun doute qu'elle avait vu ce en quoi son corps s'était changé. Si c'était le genre de chose que Hotaru préférait ne pas voir s'ébruiter, il était cependant assez confiant. Il ne pensait pas que la jeune femme s'empresserait de répandre dans tout le Dojo la rumeur selon laquelle un homme de lave se baladait dans Kiri. Les conséquences auraient pu être ... néfastes.

Hotaru se rapprocha de Miyuki. Il était convaincu qu'elle était une adversaire avec un potentiel à explorer, maintenant. Il l'était déjà presque après leur bref échange de coups, à vrai dire, mais ses premières impressions s'étaient trouvées confirmées.

"Tu as une bonne force de frappe. Curieux que tu ne te sois pas entraînée au corps-à-corps avant ça. Tu devrais explorer cette voie, si tu veux mon avis. Tu bouges bien, et tu agis d'instinct. C'est assez rare, je pense. Et tous tes camarades d'entraînement ne peuvent sans doute pas se vanter de posséder de telles capacités ..."

Il pointa du doigt les curieux, toujours amassés devant la porte du Dojo. Il leur sourit, et leur fit un signe de la main. Embarrassés, ils se dépêchèrent de retourner à l'intérieur pour reprendre leur propre exercice.

"Je ne sais pas quel genre d'enseignement on dispense aux sabreurs de Kiri, mais quelques notions de base en Taijutsu ne font pas de mal. Réfléchis-y, tu pourrais de démarquer nettement."

Il avait une dernière chose à ajouter. Les petits curieux du Dojo disparus, il n'y avait plus grand monde qui leur prêtait attention. Même les quelques badauds qui avaient assisté à la démonstration de force commençaient à passer leur chemin, comprenant qu'il n'y aurait pas de deuxième acte à ce petit spectacle fort divertissant. Hotaru baissa un peu la voix quand il reprit la parole:

"J'imagine que tu as compris ce que j'ai fait, quand tu m'as frappé. Je te serais assez reconnaissant de ne pas trop laisser s'ébruiter la nouvelle de mes ... disons, pouvoirs. Ca vaut mieux pour tout le monde, je pense."

Et il appuya cette requête d'un nouveau sourire confiant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Ven 31 Jan 2020 - 5:47
Si elle s'attendait à quelque chose de particulier, la lave qu'elle vit lui confirma instantanément ce qu'elle pressentait. Cet homme étrange avait des capacités puissantes, et il était plus fort que ce qu'il n'avait montré dans l'entraînement. Et il possédait un pouvoir très dangereux. C'était une forme d'assimilation dont elle n'avait jamais entendu parler cela dit, une forme liée au Yôton, capacité qu'elle savait originaire d'Iwa et du clan des Borukans qui s'y trouvaient. Venait-il de là-bas ? C'était difficile à dire en le voyant ainsi, mais elle doutait cependant qu'il soit un espion. La sécurité s'était renforcée depuis les derniers évènements qui avaient secoué le village et un homme avec une telle particularité avait du être source de méfiance. Donc s'il était face à elle, c'est qu'il était clean à ce sujet. Peut-être était-il un descendant d'une des branches de ce clan qui avait quitté le coeur du clan pour chercher un autre endroit où vivre...

Sortie finalement de ses pensées par un discours de ce jeune homme qui lui faisait face, elle hocha un peu la tête.

« Cela fait seulement quelques semaines que je travaille le combat à mains nues. Mais ça fait des années que je vois des gens se battre comme ça et que j'en affronte de temps en temps avec mon katana. En entraînement cependant, j'ai rarement fait de vrais combats. Et dès qu'il y a un évènement ou quelque chose à propos du combat au corps-à-corps, j'y vais et je regarde. Tous les moyens sont bons pour en apprendre plus je pense. Et ce que je ne t'ai pas dit encore c'est que je ne suis ni une apprentie ni une disciple du dojo, je suis Épéiste. Donc j'ai déjà fait mes preuves, c'est normal que je ne sois pas totalement novice même si ce serait présomptueux de dire que je suis douée. Il me reste une dernière étape pour l'être officiellement, mais je n'ai aucun doute sur ma capacité à réussir. J'ai eu de bons maîtres d'arme. »

Miyuki eut un petit sourire à sa remarque quant aux bases de Taijutsu et hocha la tête.

« Je compte devenir la meilleure combattante au corps-à-corps de Kiri. Je ne risque pas d'arrêter maintenant cet apprentissage sinon je n'y parviendrais jamais. »

Elle attrapa alors sa bouteille d'eau pour boire et s'en passer un peu sur le visage et le poing pour se rafraîchir. Même si elle l'avait enlevé à temps, la jeune femme avait bien senti la chaleur lui roussir la peau et le contact de l'eau sur sa peau était dans un sens plutôt agréable. La blonde fit un nouveau hochement de tête à la demande d'Hotaru.

« Aucun problème, je ne suis pas une commère de toute façon si ça peut te rassurer. J'ai autre chose à faire de ma peau que de crier à qui veut l'entendre les moindres choses que je découvre. »

Se passant une main dans les cheveux pour se recoiffer, la Mawehara jeta un oeil vers les salles intérieures où les derniers observateurs venaient de retourner. Seul Nao était encore dehors, il essayait de grimper sur le toit dans un angle qui était plutôt discret normalement mais qui était assez évident de là où ils étaient. Soupirant, la jeune femme jeta un oeil à son camarade d'entraînement.

« Tu es plus fort que ce que tu m'as montré j'en suis sûre. Mais je sais pas à quel point. En tous cas, si tu veux te réentrainer, ou simplement continuer cette séance là, n'hésite pas à venir dans le dojo, il est toujours ouvert. Sinon, ça a été un plaisir, Hotaru-san. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Hotaru
Hotaru

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki] Empty
Mar 4 Fév 2020 - 21:45

Hotaru haussa les épaules à la dernière remarque de la jeune fille. Un sourire amusé découpait toujours ses lèvres. Etait-il vraiment plus fort que ce qu'il avait montré ? Allez savoir ... La demoiselle se débrouillait très bien après tout. Peut être l'avait-elle poussé dans ses derniers retranchements, et surestimait-elle ses capacités. Ou peut être qu'elle avait vu juste. Après tout, il n'était pas exactement le genre d'homme parfaitement conventionnel ... Elle non plus d'ailleurs. Une Epéiste de la Brume ... S'il avait su, Hotaru n'aurait certainement pas pris le risque d'aller se frotter à un membre d'une telle élite. Même sans leur épée, les sabreurs de Kiri semblaient être des combattants redoutables. Elle, en tout cas.

Il répondit à son salut par une sorte de sobre révérence.

"Tout le plaisir était pour moi. J'ai hâte que nous nous revoyions. Et quelque chose me dit que ça ne saurait trop tarder."

Il ponctua cette remarque énigmatique d'un clin d'oeil malicieux.

"En attendant, merci encore ! C'était un honneur."

Et, tout sourire, il tourna les talons et prit le chemin de la sorte du Dojo.

Il n'était pas même essoufflé, c'était vrai. Sa démarche souple, son sourire léger, son regard pétillant: rien dans son attitude ne laissait présager qu'il venait de se livrer à une petite confrontation amicale avec une représentante des meilleurs soldats de Kiri. Il l'avait bien aimée, cette Miyuki. Elle lui avait semblé n'exhaler qu'une farouche détermination, mais c'était une impression puissante. Et la puissance avait toujours quelque chose d'assez charmeur, même s'il n'était pas exactement de ceux qui recherchent la force à tout prix. Elle semblait être la parfaite soldate. Un mental d'acier, et un corps de fer.

Le village semblait bien tranquille, à côté de ça. La vie continuait, bien sûr, même hors du petit monde des shinobis. Hotaru avait la conviction sourde qu'il allait revoir cette jeune fille plus vite qu'il aurait raisonnablement pu l'espérer, sans vraiment savoir pourquoi. Une sorte de pressentiment un peu idiot, voilà tout. Comme un avant-goût de l'avenir ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413

Avant l'équipe [Mawehara Miyuki]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mawehara Miyuki | La Danseuse
» S'occuper et s'améliorer [Pv : Mawehara Miyuki]
» Les bubulles qui font mal [Mawehara Miyuki]
» Les bambous de la discorde - Mawehara Miyuki
» La Belle et le Médecin [PV Mawehara Miyuki]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: