Soutenez le forum !
1234
Partagez

Secrets et confidences

Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Secrets et confidences  Empty
Lun 9 Déc 2019 - 12:08
Suite de ce RP

Voici maintenant plusieurs longues minutes que notre Trio favori venait de quitter l’ancienne boutique appelée « Au Fil Rouge ». Dans cette ancienne échoppe venait de se dérouler une réunion qui pourrait potentiellement influencer sur l’avenir de Kumo, ce village shinobi réduit à l’état d’esclave par l’Empire du Feu. Car venaient de se rencontrer deux groupes ayant des convictions fortes, des idées communes… Et surtout une volonté commune : Celle de chasser l’Empire du Feu des terres kumojins.

Tandis qu’ils venaient de se retirer, Hiko se repassa les évènements des dernières minutes dans son esprit. Tout d’abord, la chef du clan Metaru s’était déplacée en personne, ce qui était un gage de bonne foi. En créant son fauteuil de métal, elle avait justifié son appartenance à ce mythique clan. Accompagnée de ses gardes, dont la jeune femme aux cheveux blancs qu’Hiko reconnut suite à la description de Limmy, elle s’était montrée plutôt compréhensive et sage dans ses paroles. Nullement interloquée par le jeune âge du Meneur de la Rébellion,- du moins en apparence -, elle avait su être une oreille attentive, tout en étant force de propositions. Une vraie chef, à n’en pas douter.

Cependant, le clan Metaru avait posé des conditions. Ils voulaient tenter la diplomatie, tenter d’éviter un bain de sang. Une intention louable, mais Hiko savait que cela se solderait par un échec… Cuisant. Mais ils avaient raison sur un point, ils ne devaient plus être aussi exposés publiquement. Le risque de se faire avoir était d’autant plus grand désormais qu’un clan tout entier venait de les rejoindre… Il faudrait redoubler de prudence.

Prudence dont notre jeune héros n’avait pas fait preuve en dévoilant son identité au clan Metaru. Il avait pris un risque immense, mais mesuré. Pour s’assurer leur soutien, il fallait faire un premier pas envers eux. Et dévoiler son identité était leur donner une arme contre lui… Mais aussi une preuve de sa farouche détermination !

Bref, tout ça pour dire que la réunion s’était bien passée, et qu’il était désormais temps d’en tirer quelque chose. Ce fut pourquoi Ayanokoji, Shirô et Hiko s’étaient décidés pour se réunir dans une maison abandonnée qu’Hiko et Shirô avaient trouvé lors d’une précédente aventure. Légèrement excentrée de l’activité principale du village, cette bâtisse leur offrait le cadre parfait pour mener le genre de discussion dont ils allaient avoir besoin.

Après avoir allumé quelques bougies pour amener un peu de lumière dans cette pièce où flottait l’obscurité, notre jeune héros alla prendre place dans un fauteuil miteux qui était disposé dans le salon. Une fois fait, il expira une nouvelle fois en se vidant les poumons puis il afficha un grand sourire et s’adressa à ses amis.

Bon… ! C’était pas trop mal non ?! J’avoue que j’ai eu un peu peur à un piège lorsque je leur ai montré mon visage ah ah ah !
Un vrai gamin…

_________________
Secrets et confidences  X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

Secrets et confidences  Empty
Mar 10 Déc 2019 - 19:56
Qué que quoi ? Yamiko-san était avec la vieillarde de Metaru ? Oulaaaa, ma secrétaire et vice présidente de la Fédération Kumojine de Pétanque était mêlée à la résistance. Ça n’annonçait rien de bon mais vraiment ! En fait si, son aide serait certainement cruciale mais au-delà de ça, je ne voulais pas risquer la vie de l'une de mes collaboratrices... Raaah la galère, je devais en parler avec Hiko-kun et Shiro-sama-senpaï-chan.

Comme convenu, on s'était retrouvé dans la vieille maison abandonnée. Je pus un peu relâcher la pression et dégager mon masque. Honnêtement j'étais super tendu, je n'étais pas aussi cool que maintenant. Je m'étais même étonnée à vouloir crier mon besoin de vengeance contre le Teikoku, à l'exprimer d'une manière un peu beaucoup violente. Fin dans tous les cas, c'était passé, maintenant on devait un peu debrif l'entrevue qui pour moi était super positive.

Fin si je laissais de côté l'idée un peu fofolle de vouloir diplomater avec les Teikokujins, c'était plutôt cool. Je savais de toute façon que l'Empire allait refuser un départ « dans le calme ». Fin ce n'était que mon avis, ça n'engageait que moi mais j'en étais intimement convaincu !

Hiko-kun fut le premier à prendre la parole, ça avait un peu détendu l'atmosphère quand même. Je lui fis un sourire car moi aussi je m'étais un peu inquiété pour sa sécurité. Dans tous les cas j'étais prêt à défoncer tout le patté de maison avec ma vingtième portes pour le protéger lui et le scientifique.

« Oui je pense pareil, fin je n'étais pas complètement serein même si j'avais l'impression de pouvoir avoir confiance en eux. Fin c'était juste un genre de ressenti mais je me sentais presque en sécurité ! »

En y repensant, je n'avais pas parlé durant l'entrevue et j'en étais bien content. Yamiko-san aurait pu me reconnaître, malgré la confiance que j'avais pour elle -même si nos relations n'étaient pas plus approfondies que ça- je voulais garder le secret, pour le moment.

« D'ailleurs la damoiselle qui était camouflée en femme plutôt mignonne à la tignasse blanche, je la connais. C'est Yamiko-san, on dirige tous les deux la FKP. »

FKP ? Étaient-ils au courant de mon projet super ambitieux ?

« La Fédération Kumojine de Pétanque, la seule, l'unique... Fin ce n'est pas trop le sujet. »

En effet, même si je voulais détendre l'atmosphère, il ne fallait pas trop trop s'égarer... Je voulus discuter de la solution diplomatique et en quelques instants, je sentis mon comportement changer. Je bouillonnais intérieurement.

« Par contre, l'idée de la diplomatie... Je comprends où elle voulait en venir mais je trouve ça tellement absurde et puis, imaginons deux secondes dans un univers parallèle à celui qui est déjà parallèle au notre que le Teikoku accepte. Et donc ? On oublie tout ? Raaah, je ne pourrais pas me résigner à ça. »

Le visage fermé, le poing en l'air et serré, je faisais face à mes partenaires.

« Je dois venger mes frères d'armes, qui sont tombés pour nous protéger... J'ai un ami qui est mort à mes côtés pour assurer un avenir aux futures générations. Comment pourrais-je seulement me regarder dans une glace ? »


_________________
Secrets et confidences  1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Senka
Senka

Secrets et confidences  Empty
Mar 10 Déc 2019 - 22:19
Depuis le début de cet entretien, en passant par la rapide réunion entre les trois shinobis rebelles, Shirō était resté cois. S’il avait préféré se taire pour mieux observer et rester suffisamment discret, il tenait cette fois une réelle raison de se taire. La tenue de l’entrevue avec les représentantes du clan Metaru ne l’avaient pas effrayé. Masqué, il se doutait que les capacités de sensorialité ne seraient pas à proprement parler le point fort de leurs invités. Pour le coup, il devrait apprendre lui-même à se pencher plus sérieusement sur cette option. Ce qui lui aurait épargné la surprise de l’apparition de sa senseï Yamiko aux termes de la conversation.

Bien sûr il n’avait pas esquissé le moindre geste et son attitude n’avait pas trahi la moindre réaction, même si en interne, il en était tout autrement. Cela dit, il n’y avait pas de soucis à se faire. C’était même plutôt une bonne chose en soi. Mais il restait stupéfait de voire que ce caractère si singulier et souvent portée sur elle-même, pouvait se lier à une cause comme celle de la Rébellion. Un combat pour la libération de la nation et d’un peuple. A bien y réfléchir, sa présence au sein du mouvement était toute aussi surprenante, voire incompréhensible. Mais il était bien là, entouré de ses jeunes acolytes.

L’issue de cet entretien semblait ravir les deux jeunots. Une excitation que le légiste ne partageait pas ouvertement mais il n’en restait pas moins satisfait. La condition imposée n’en était pas vraiment une. Elle leur imposait seulement de devoir attendre pour passer à l’action. Il savait que dans tous les cas, la reddition impériale ne s’effectuerait pas autour d’une table et soldée par quelques papiers. A moins de remplacer le dit-mobilier par un champ de bataille et le précieux fruit sylvestre par son lot de cadavres. Là était tout l’intérêt du scientifique au sein de la Rébellion.

S’étant lui aussi débarrassé de son masque, Shirō le laissa choir sur une chaise dont l’équilibre précaire semblait à peine soutenir la pièce de bois qu’il venait d’y poser. Abandonnant par la même occasion l’idée d’y prendre place, il resta debout, croisant les bras sur sa poitrine comme s’il continuait de réfléchir à quelque chose. Hiko se réjouissait mais son camarade Ayanokoji était plus mitigé, voire même désappointé. La vengeance était un fruit dont la cueillette vous laissait une tâche très difficile à retirer. Seul le temps et l’usage pouvait en venir à bout. Au-delà de la compassion, le légiste fit preuve de compréhension envers son associé juvénile. Se tenant non loin de lui, il n’eut pas besoin de forcer la voix pour se faire entendre des deux comparses.

- Reconsidère ce qu’elle a demandé, Ayanokoji. La diplomatie pour faire entendre raison à l’Empire. S’il en était capable, les choses se seraient passées différemment. Ton ami ne serait pas mort et nous n’aurions pas besoin de nous présentés visages couverts à un rendez-vous secret.

Un léger mouvement de tête en direction du Sairyo afin de décrypter une éventuelle réaction à ces propos. Mais Shirō reprit très rapidement suite à cela.

- Si telle est leur condition nous la respecterons. Mais c’est voué à l’échec. Par conséquent, tu n’as pas à t’inquiéter. Tu auras ta vengeance, crois-moi.

Ceci étant-dit, il lui restait le « détail » de la présence de Yamiko au sein de l’équation. En tant que membre de la Rébellion, il se devait de jouer carte sur table. Réflexion faite, il n’y avait aucun inconvénient à partager l’information puisque le Sakana en avait déjà livré une partie. Il ne restait plus qu’à Shirō d’y apporter un complément.

- Et je peux confirmer l’identité de Yamiko. Elle m’a été attribuée comme senseï par le village. Ce qui va nous permettre de faciliter grandement nos échanges avec le clan Metaru.

Shirō se voyait mal s’épancher sur tous les détails de sa relation avec la Metaru. Aborder des éléments d’ordre charnel avec ces jeunes garçons n’étaient pas pertinent et encore moins intéressant pour eux. Ils possédaient les cartes pour mener le funeste jeu de la Rébellion.

_________________

Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9910-lord-of-warterminee#83997 https://www.ascentofshinobi.com/u993
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Secrets et confidences  Empty
Jeu 12 Déc 2019 - 11:55
En voilà un trio inattendu ! Nul n’aurait pu prévoir que ces trois individus, si différents, se seraient retrouvés dans une maison abandonnée, à discuter d’un sujet aussi sérieux. Quand on sait que le mouvement qu’ils dirigeaient pourraient avoir un impact non négligeable sur la vie du contribuable Kumojin… Il y avait de quoi être perplexe.

Et pourtant… Si chacun était différent, ils n’en restaient pas moins aussi soudés que faire se peut. Une réelle amitié s’était développée entre les trois shinobis, une amitié que même l’Empire n’avait pas réussi à faire vaciller. Et c’était cette même amitié qui était à l’origine de la Rébellion, à l’origine de ce soulèvement du peuple face à l’oppression, pour Kumo !

Je te comprends l’ami… Et comme le dit Shirô, tu auras ta vengeance, sois en sûr. Et même si ce n’est pas avec la Rébellion, je te promets que je t’aiderai à faire payer chaque meurtrier ayant fait couler le sang de nos amis… Tu as ma parole !
Mais comme le disait le nécromancien, il n’aurait pas besoin de trouver d’excuse… Car l’Empire du Feu refusera la diplomatie, ce n’était pas leur genre. Ils devront donc prendre les armes, et bien que terrifiante, cette idée réjouissait notre jeune héros aux cheveux blancs.
Maintenant que nous avons rallié les Metaru à notre cause, nous nous trouvons dans une bien meilleure situation. Même s’il faudra avancer prudemment, nous avons assuré un renfort et un soutien de poids pour la lutte à venir.
Ils s’étaient bien débrouillés. Le clan Metaru était celui qui avait le plus perdu suite à l’attaque du Teikoku, ils seraient donc de formidables alliés. Cependant, il ne fallait pas s’arrêter là. Même si la voie diplomatique était envisagée, il restait encore énormément de travail. Et il fallait garder les troupes motivées, les garder impliquées dans le projet. Car sans eux, la Rébellion n’était rien !
Nous devons maintenant nous tourner vers l’avenir… Tout en respectant notre accord avec le clan Metaru. Suite à nos différentes opérations, beaucoup de shinobis ont souhaité rejoindre nos rangs. Parmi eux, de nombreux kumojins… Et quelques membres de l’Empire.
Lorsqu’il dit cela, son regard devint plus vif. Il était clair que les membres de l’Empire auraient quelques réserves dans un premier temps. Car l’hypothèse de se faire « infiltrer » était haute, surtout vu la façon dont ils avaient fait le recrutement. Il fallait donc avancer avec prudence.
Je propose que nous nous penchions sur différents points pour la suite. Tout d’abord, il nous faudrait régir notre fonctionnement… Aya, je crois que tu avais une idée sur ce point, tu peux la développer ?
Son jumeau avait souvent de bonnes idées, même si parfois un peu excentriques. Il était temps qu’il déballe toutes ses bonnes idées !
Et sinon, il nous faudrait un moyen de communication tout en gardant notre anonymat. Je ne peux prendre le risque de dévoiler mon identité à la moindre personne souhaitant rejoindre la Rébellion. T’as une idée là-dessus Shirô ?
Shirô était de loin le plus intelligent dans la pièce aux yeux du Sairyo. C’était clairement une problématique pour lui, il saurait quoi en faire… Du moins, Hiko l’espérait !

_________________
Secrets et confidences  X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

Secrets et confidences  Empty
Dim 15 Déc 2019 - 17:17
Oui j'étais assez d'accord avec ce qui avait été dit et pis même, ce qui venait d'être dit de la part de mes camarades Shirô-sama-man et Hiko-kun... En tout cas je venais d'apprendre un truc bien marrant, la Yamiko-san de folie était aussi la senseï du scientifique de la banque... énooorme ! Franchement le monde était bien petit, en tout cas l'expression collait bien à la situation.

M'enfin bref, après avoir discuté de la damoiselle, nous revenions à notre petit topo sur la résistance, la situation. Pour moi il était assez important de revenir sur le sujet de la discrétion, qui avait été presque imposé par les Metaru mais qui en même temps, me semblait ultra logique. Je comprenais l'idée des prospectus mais dorénavant, il était temps pour nous de nous tourner vers l'avenir, le vrai.

« Ah oui, euh... en effet ! Parlons peu parlons bien, discutaillons ! »

Dommage que je n'avais pas un genre de tableau blanc pour expliquer mon plan de bataille, enfin de bataille pas trop, ce n'était peut-être même pas un plan en fait...

« Comme l'a dit la jeune damoiselle aux cheveux gris, il est temps de nous faire tout pitit. On s'est montré, c'était bien cool mais maintenant, on doit se faire discret et recruter dans l'ombre. Mine de rien on a un peu pris la température et on sait plus ou moins comment axer et diriger nos recrutements non ? Dites moi si j'dis des bêtises hein, ça m'arrive ultra souvent. »

Comment faire ? J'avais ma petite idée bien sûr mais je devais demander l'avis de mes compères, il fallait diffuser cette information « La résistance est morte » et pour se faire, il fallait vraiment qu'on se concerte !

« Il faut qu'on disparaisse, du coup je propose dans un premier temps de faire passer le mot... de façon à faire croire que la résistance est morte, qu'elle n'a jamais réellement existé qu'à travers des morceaux de papyrus trouvé dans les WC publics... Le scientifique, t'as pas des idées pour ça ? J'imaginais faire passer le mot dans les cafés, où ça commère beaucoup, aux enfants et aux soldats pitêtre... »

C'était ma première idée, maintenant je devais exposer la deuxième concernant l'organisation de la résistance. On avait imaginé des trucs un peu complexes mais moi, je me voyais donner un peu plus de souplesse à l'organisation.

« Pour ce qui est de l'organisation, faudra vraiment qu'on rende le truc communautaire. Faut qu'on agisse en concert, qu'on soit tous plus ou moins d'accord pour avancer. Par exemple maintenant que nous avons les Metaru à nous côtés, il faudra voir avec eux pour nos prochaines actions, l'important est d'agir ensemble... »

Que pensaient-ils de tout ça mes camarades adorés ? Ceux avec qui je ne comptais pas rêver d'une utopie, une libération de Kumo avec des roses ou des pissenlits, ceux par contre avec qui je me voyais combattre pour reprendre nos terres, voici ceux que je considérais comme mes frères Kumojins !


_________________
Secrets et confidences  1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Senka
Senka

Secrets et confidences  Empty
Mar 24 Déc 2019 - 17:01
Les deux jeunes enfants qui accompagnaient le légiste dans cette entreprise pouvant paraître désespérée ne manquait pas de motivation encore une fois. Les enjeux étaient cependant très différents de leurs premiers échanges visant à développer des recherches sur les capacités qui faisaient la spécificité du Yuukan. Aujourd’hui leur objectif était bien plus grand et d’ordre politique. Jamais Shirō n’aurait pensé en arriver là d’ailleurs. Que penserait Yasue s’il lui parlait de tout ça. Eux qui s’étaient promis de s’en tenir à leur quête de vérité. Etouffant un soupir, il resta focalisé sur l’instant présent et toutes les problématiques soulevées entre les projets de son tandem infantile.

- La communication est primordiale en effet. On ne pourra se déclarer à qui la demande, sous risque d’être repéré. J’aurais peut-être une idée qu’il me faut creuser avant. Je vous en ferais part quand ce sera mis en place.

Entre des sceaux connectés ou des cadavres connectés, il devrait y avoir suffisamment de pistes à envisager pour dégager la plus pratique et la plus discrète. Hors de question d’organiser à chaque fois des rendez-vous secrets dans des lieux secrets. Trop de déplacements douteux attiraient l’attention alors qu’un comportement habituel et quotidien endormirait la méfiance impériale. C’était la prochaine piste de travail du légiste pour les jours à venir. Pour autant ce ne serait pas la seule.

- Nous n’allons pas pouvoir agir directement pour faire oublier notre mouvement. Si on se déclare mort à peine déclaré au peuple, ça ne fera qu’attiser la méfiance et l’on verrait clair dans notre jeu. Nous allons devoir agir par étapes et méthodiquement. Pourquoi pas en prônant une traque à l’infidèle qui s’avèrerait infructueuse. Le peuple discute beaucoup en ce moment mais il n’agit pas. Pourtant nous allons avoir besoin de son soutien infaillible.

C’était là une toute autre problématique aux yeux du légiste. Si certains réprouvaient l’envahisseur, d’autres y trouvaient leur compte. Après la guerre, ils y retrouvaient pérennité et sécurité, au prix de quelques sacrifices de liberté et d’indépendance. C’était ça que défendait la Rébellion mais ils n’étaient pas pleinement suivis par la totalité du peuple. Lorsque affrontement il devrait y avoir, ce serait la valeur prédominante dans la balance pourtant. Il fallait donc s’assurer ce soutien populaire qui ne semblait pas acquis au vu de ce que le scientifique avait entraperçu il y a deux jours lors de l’allocution en place publique. Le fait d’avoir approché le clan Metaru en ce jour lui inspirait cependant une nouvelle forme de stratégie.

- Le soutien du clan Metaru est une excellente chose, nous devrions poursuivre dans cette voie. et par là j’entends réitérer l’exploit. Si nous pouvions unir les clans de Kumo dans ce combat, le peuple sera déjà en parti gagné. En plus du soutien tactique que cela nous offrirait, il légitimerait notre acte. Quand ce genre de conflit éclate, il n’y a qu’un pas entre la réclamation d’indépendance et l’anarchie. Nous ne devons pas le franchir si nous voulons nous assurer l’appui des populations.

_________________

Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9910-lord-of-warterminee#83997 https://www.ascentofshinobi.com/u993
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Secrets et confidences  Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 13:15
Les discussions avançaient plutôt bien entre les trois compères. Chacun apportant sa pierre à l’édifice, ils commençaient à dissiper le brouillard régnant sur les quelques sujets « chauds » qu’avait à traiter la Rébellion. Et contrairement à ce qu’avait imaginé Hiko, la tendance était plutôt de faire profil bas… Pour le moment. Il aurait cru, une fois sorti de l’entrevue avec les Metaru, que leur nouvel allié de poids leur permettrait de faire encore plus de bruit. Mais non, l’entente en avait décidé autrement, ils allaient devoir se faire oublier pour un moment.

Cela dit, Shirô venait de soulever un point important. Il ne fallait pas éveiller les soupçons, faire cela « proprement ». On pouvait toujours compter sur le légiste pour agir avec discernement et beaucoup de réflexion. Il était l’une des rares personnes que Hiko craignait, alors qu’il n’était même pas un réel combattant. Les muscles, les techniques… Cela ne faisait pas tout. Et Shirô en était la preuve vivante. Bon, après ça ne l’empêchait pas de galérer plus qu’un autre pour atteindre un rang élevé, mais ça c’était la faute du système… Comme d’habitude !

Je suis d’accord avec toi Shirô. L’idée de ne pas « perdre » le peuple immédiatement est importante. Cependant, je te rejoins Aya lorsque tu dis que nous devrions avoir plus de liberté en agissant dans l’ombre. Les Metaru semblent tenir à une certaine forme de discrétion… Peut-être pouvons-nous laisser du temps au peuple pour méditer sur ce qu’ils savent à l’heure actuelle, et simplement nous concentrer sur du travail officieux… ?
Cela reviendrait donc à éviter toute nouvelle action publique, tout nouveau coup d’éclat. Un jeu du chat et de la souris commencerait alors… Mettant impériaux et rebelles face à face dans une sorte de guerre froide… Une idée qui plaisait beaucoup au Sairyo, même s’il était conscient qu’elle pouvait s’avérer extrêmement risquée. Le moindre écart, la moindre erreur pourrait alors s’avérer fatale pour le mouvement.

Hiko se concentra par la suite sur l’une des propositions du légiste. Ce dernier avait de brillantes idées, comme je vous le disais précédemment. Sa nouvelle trouvaille ? La création d’une coalition avec les clans historiques de la Foudre. Un beau symbole d’unité, si cela arrivait. Hiko accueillit la proposition avec un silence, pour commencer. Sur le papier, l’idée était excellente. Mais dans la réalité, cela serait-il aussi facile qu’avec les Metaru ? Ils avaient eu de la chance, ce clan était orgueilleux. Pas question pour eux de courber l’échine devant un meurtrier qui avait démis deux de leurs plus brillants soldats.

Mais qu’en serait-il des Suzuri et des Nara ? Ces deux clans étaient réputés pour être beaucoup plus mitigés dans l’utilisation de la force brute. Plus en retrait, plus secrets, ils seraient sûrement beaucoup plus difficile à convaincre. Et surtout, que demanderaient-ils par la suite ? Car Hiko avait bien compris comment cela fonctionnait. Rien n’était gratuit, et s’il voulait s’assurer la loyauté et le soutien de ces clans, il faudrait en payer le prix… D’une façon ou d’une autre.

Je pense que tu as raison… Nous devons rallier les autres clans à notre cause. Les avoir à nos côtés nous assurerait le soutien d’une grande partie de la population, ainsi qu’une force de frappe plus importante. Je vois cependant deux obstacles majeurs à cette idée.
Hiko leva alors son index et son majeur, comme pour appuyer son propos.
Le premier tout d’abord… Nara et Suzuri seront des clans beaucoup plus difficiles à convaincre. De ce que j’ai pu voir, ils sont beaucoup plus réfléchis que les Metaru et se laissent moins dicter leurs actes par leur égo… Un point qui pourrait nous desservir dans les négociations.
Il baissa alors le majeur, et plongea son regard dans ceux de ses partenaires.
Ce qui m’amène au point suivant… Toute négociation entraînera des compromis, des promesses que nous serons forcés de tenir. Cela m’étonnerait qu’ils soient aussi conciliants que les Metaru. Or, nous ne devons faire de promesses que nous ne pouvons tenir. Il faudra donc faire attention à ce qui sera dit et promis… Qu’on ne se retrouve pas avec une guerre interne une fois l’envahisseur repoussé.
Bien que l’idée fut séduisante, Hiko restait sur le retrait. Il ne savait pas trop quoi en penser. De plus, il n’avait pas vraiment de liens dans ces deux clans, à part avec Kansei (qu’il n’avait pas vu depuis un moment) et Takara et la nouvelle intendante… Les contacts étaient donc minces, mais pas inexistants.
Mais si cela vous convient, alors nous tenterons la chose ! Personnellement, je peux tenter quelque chose avec le clan Nara. Les Suzuri ne m’inspirent pas vraiment, je ne saurai donc pas quoi leur raconter… Et sinon, il nous faudrait prendre contact avec ceux ayant répondu positivement à nos appels. Les tester, d’une façon ou d’une autre.
Le débat avançait… Mais était-on proche de sa fin pour autant ?

_________________
Secrets et confidences  X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko

Secrets et confidences

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: