Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» la final ! encore ? (PV)
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 12:53 par Jiki Masami

» La voie du sabre し / Les sept vertus du bushido : Courage 勇
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 11:58 par Kogami Akira

» Les Ancêtres des Dunes
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Asaara Ôji

» Très courte absence (-1semaine) du 6 au 11
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 10:33 par Hagashin Eri

» 01. Demandes d'arbitrage
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 9:52 par Jiki Masami

» 3/01. Unité Ichi
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

Partagez

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2]

Yuki Kaya
Yuki Kaya

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] Empty
Lun 9 Déc 2019 - 23:53

La traversée de la mer blanche n’avait pas été de tout repos, loin de là. Ils s’attendaient à un voyage calme, en laissant les personnes compétentes naviguer dans un environnement hostile aux embarcations de part ses icebergs et autres obstacles de glace. Sauf qu’un dragon de glace en avait décidé autrement. Ce dernier était impressionnant, et avait manqué de faire couler le bateau en provenance de Mizu no Kuni. Le combat avait été court mais intense, grâce à l’exploitation d’une faiblesse dans la carapace d’écailles du géant marin.

Le bateau amoché, avec un trou colmaté tant bien que mal par Aditya et Kaya et des vivres moindres, ils arrivèrent sains et saufs sur les terres de Yuki no Kuni. Hakyo leur avait indiqué un port auquel ils pourraient accoster sans avoir de problème ou être suspect, fallait-il encore que le message ait bien été passé. Arrivant à ce port, les regards furent dans un premier temps interrogatifs vis à vis d’eux, mais les agents d’accueil semblaient mieux informés que les autres. Une place fut indiquée pour stationner le bateau, et les membres de l’équipages pouvaient enfin reposer un pied sur la terre ferme.

Il était désormais temps de commencer réellement la mission qui consistait à une prise de contact avec le peuple de Yuki no Kuni. Le combat avec le dragon n’était qu’une anecdote de voyage, un détail de l’histoire, en soit. Un sacré détail ceci dit, qui aurait pu compromettre l’entièreté de la mission et emporter de nombreuses vies avec lui dans les eaux glaciales de cette mer.

Ayant troqué sa tenue de combat durant la nuit pour une tenue plus élégante et officielle, c’est en longue robe blanche que la dame de glace sortit du bateau parmis les premiers afin d’engager la conversation avec les personnes qui les accueillent. En effet, c’était très certainement son nom qui avait été donné aux agents. Ce nom qui était d’ailleurs à double tranchant, impossible de savoir s’il allait apporter une touche familière aux habitants de ces terres, ou au contraire un sentiment de rancoeur vis à vis de son clan.

“Bonjour, nous somme la délégation de Kiri, village ninja de Mizu no Kuni. Je présume que vous êtes au courant de notre visite?”

Dit-elle avant de jeter un coup d’oeil rapide aux alentours avec ses pupilles aussi glaciales que l’air environnant.

“Si nous avons des modalités administratives à remplir, veuillez m’en faire part, et indiquez aux personnes concernées notre arrivée, vous serez bien aimable.”

La jolie blonde qui possédait une résistance au froid innée était évidemment très polie et précautionneuse avec eux, afin d’éviter toute perte de temps inutile.

_________________
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Aditya
AdityaEn ligne

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 13:27
Hisser les voiles

ft. équipe 10


Été 203, ???, Yuki no Kuni.

Aditya enferma son visage dans le confort chaleureux du col de sa cape, veillant comme toujours à protéger son organisme de ce froid glacial auquel il était loin d’être habitué ; grâce à l’aide de la féline, il disposait de tout l’équipement nécessaire pour l’affronter, ou tout du moins, lorsqu’il s’agissait de vêtements chauds. Ses conseils avisés n’auraient pu lui être d’une plus grande aide à aucun autre moment que celui-ci, alors que le navire amarrait enfin sur les berges du Pays des Neiges. Après une fin de traversée quelque peu compliquée, où le rationnement des vivres était devenu une règle non négligeable à la poursuite de cette épopée, l’ascèse devait avouer sentir que son corps réclamait bien d’autres vivres et nourriture pour palier à cette énergie fuyante qu’il dépensait constamment pour se réchauffer. Cependant, pour l’ascèse, des périodes de jeûnes telles que celles-ci ne lui étaient pas si étrangère, lui qui s’était toujours contenté du minimum qu’il lui fallait pour subsister, lorsqu’une pointe d’égoïsme poussée par ses confrères ne lui faisait pas faire obstacle à ce principe.

Mais la vue de ce paysage enneigé suffisait à elle seule à chasser toutes ces préoccupations stériles de son esprit, tant sa beauté hivernale n’avait de cesse de le nourrir de tant d’autres chose que de simples vivres : ses yeux éthérés s’abreuvaient avidement de ces contours glacés, de ces hauts sommets dont les flancs étaient en permanence recouverte d’une poudreuse éclatante, si bien qu’il avait l’impression de se plonger corps et âme dans une mer immaculée, où l’écume et les abysses s’étaient substituées à une éminente splendeur. La neige recouvrait tout, des rochers que la nature avait dispensés sur les bords des berges jusqu’aux arbres majestueux que son regard avait remarqués sans attendre, tant ils lui rappelaient la Forêt Millénaire qu’il avait quitté une fois de plus, il y a presque un an de cela.

Un sourire chaleureux fleurit sur ses lèvres, déformant avec légèreté les traits rougis de son visage. A la fois sauvage et d’une majestuosité sans pareille, le Pays des Neiges était un spectacle farouche qui resterait à jamais gravé dans son esprit. Il espérait simplement que ces paysages demeureraient ainsi pour toujours, exempté de toute trace de construction humaines – ou tout du moins, de ce qu’il pouvait en percevoir. Son regard glissa sur la silhouette de la métamorphe, debout à ses côtés. A peine quelques pas les séparaient de la proue du navire, impatients à l’idée d’enfin amarrer après les frayeurs qui s’étaient emparés de l’équipage lors de l’apparition de ce reptile aquatique. Il délaissa une œillade complice à l’adresse de la jeune femme avant que son attention ne repose à nouveau sur l’horizon, aux aguets.

Quelques minutes plus tard, des cris et exclamations enjouées parvinrent aux oreilles d’Aditya, et plus sûrement à celles de Reikan dont les sens aiguisés dépassaient amplement les siens. A en juger par les mots qu’il parvint à décrypter et au vu des cordes que l’on préparait à envoyer par-dessus bord, l’accostage n’était plus qu’une question de temps. Du coin de l’œil, il aperçut même la silhouette de leur mentor qui avait revêtit pour l’occasion une robe éclatante ; il n’était pas étonnant que tous trois aient décidés de se parer de vêtements plus propices à une rencontre, étant donné les enjeux diplomatiques de cette mission, qui débuteraient dès lors qu’ils auraient posé un pied à terre. Une chose qui, à en juger par le geste que leur adressa Kaya, arriverait bien plus tôt que prévu.

« Allons-y. »

[…]


Quelques minutes plus tard, les pas d’Aditya foulèrent avec enchantement la poudreuse qui parsemaient les terres gelées de ce bout du monde, avec le même intérêt que lorsque ses yeux avaient suivi les contours des monts enneigés. Une délégation semblait les attendre sur les rivages, puisque l’un de ses membres s’empressa d’adresser quelques mots au capitaine du navire, afin de l’amarrer dans un recoin sûr, loin des glaciers qui pourraient en éventrer la coque déjà fragilisée. Quant aux autres, leurs visages impassibles et fiers trouvèrent un égal dans la stature assurée de la cheffe du clan Yuki, qui de quelques mots bien pensés, déclina la raison de leur présence et leurs recommandations. Quant à Aditya, s’il laissait pour l’heure leur mentor prendre les rênes des négociations en sachant que son expérience surpassait la leur combinée de bien des lunes et ne dit un mot, il courba néanmoins l’échine face à leurs vis-à-vis avec un profond respect.

Après tout, comme le leur avait enseigné Kaya, l’une des règles principales de la diplomatie était de ne pas se montrer hostile à la discussion. Les premières impressions étaient de toujours celles qui marquaient le plus l’esprit, qu’il s’agisse des personnes avec lesquelles ils se devraient de traiter ou de toute autre impliquée de près ou de loin avec les négociations ; et bien qu’il eût tâché d’en apprendre plus sur les relations qui liaient la Brume et la Neige, leurs coutumes lui demeuraient inconnues, à la différence de l’animosité certaine qui trônait entre le clan des Yuki… et celui des Hyosa.

Il lui faudrait donc avancer avec prudence, et apprendre de ces quelques instants qui précéderaient la rencontre diplomatique. Son regard glissa à nouveau sur la féline, tant pour appuyer sa présence que s'enticher de ses réactions.



_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei Reikan

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] Empty
Jeu 12 Déc 2019 - 0:21
Malgré l'arrivée inopinée du reptile des glaces, un obstacle conséquent qui n'avait pas hésité à ralentir le trio missionnaire dans sa traversée de la Mer blanche, les terres immaculées mais a minima peuplées du Pays des Neiges ne tardèrent pas à se faire ni voir ni entendre. Comme elle se l'était imaginée dans ses songes les plus profonds, l'air environnant se déclara aussi pur que glacial, enfermant temporairement la moindre de ses expirations dans un panache de vapeur apparent. Néanmoins, ce froid piquant la convint à réfléchir à deux fois avant de retirer sa veste de fourrure la plus épaisse. Après tout, Yasei Reikan était une native du Pays du Vent ; si elle savait tenir tête à la chaleur du Désert sans la moindre difficulté, combattre la poigne glaciale de Yuki no Kuni, sous forme humaine et sans protection préalable, lui parut sur l'instant bien moins évident.

Pour autant, dès que la vue des moraines enneigées eut enfin remplacé celle des flots glacés afin de s'offrir pleinement à la métamorphe, ces inquiétudes mineures furent vite balayées de son esprit. Si une tenace glace emprisonnait les bords des torrents voués à rejoindre l'étendue marine, une bonne partie du territoire côtier se trouvait couverte d'un manteau de poudreuse, attrayant pour certains, repoussant pour d'autres. La Fille du Lion faisait partie de ceux qui en étaient captivés, à tel point que le premier regard jeté par Aditya à son égard n'eut pas la force de la détacher de ce spectacle. Il ne fut même pas capable d'arracher un mot à son amie transportée, qui contemplait ce qui se rapprochait un peu plus d'elle à chaque mètre parcouru, dans cette dernière ligne droite. Sans même la laisser se faire remarquer, une palpitation lui cambra les reins, courut le long de son dos et mourut sur ses épaules.

Un véritable frisson de bonheur, pour celle qui avait offert son cœur à la liberté.

Une réaction qui témoignait de la véritable nature de Yasei Reikan ; une jeune femme courageuse, née aventurière et devenue réceptacle de bon nombre d'espoirs pour bien des personnes. Toutefois, cela ne pouvait l'excuser de se laisser aller de la sorte à de telles rêveries. La féline devait éteindre une bonne fois pour toute le feu illusoire de la béatitude qui tendait à s'éterniser en son sein, pour allumer celui d'une utile impatience ; car cette dernière avait au moins un avantage, celui de la faire revenir à elle. Les hurlements du bois provoqués par l'amarrage du navire sur les terres gelées sortirent finalement la jolie brune de la prison de son psyché, déclarant le débarquement sur ce bout de terre inconnu ouvert. La féline se déplaça au gré des pas du blond, le temps de remettre ses idées en place. Parce que si cet environnement avait un goût de paradis enneigé, il ne fallait pas oublier qu'il pouvait faire de l'ombre à un poison bien plus amer.

Rien que pour cette raison, la Yasei aux boucles d'oreilles griffues devait redoubler de vigilance. La dame de glace, Yuki Kaya, avait eu l'intelligence d'apprendre à ses élèves l'importance de la diplomatie et de l'art de la conversation, aussi bien en temps de paix que de guerre. Mais Reikan ne pouvait se contenter de telles armes superficielles, pourtant destinées à faire de cette mission une réussite pour la Cité Brumeuse. Car l'enfant des bêtes ne savait que trop bien les dérives empruntées par le cœur des Hommes, même au bout du monde. Et elle était prête à tout pour les éradiquer, et ainsi rendre ce monde meilleur. La vaillante Tigresse blanche adressa un maigre sourire à son camarade de toujours, avant de courber l'échine devant la fameuse délégation. Il était temps d'engager la première étape d'un long périple ; celui de créer de solides liens aux quatre coins du monde, pour mieux s'opposer à la vague de haine qui essayait de le submerger au fil du temps.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Hyôsa Hakyô
Hyôsa Hakyô

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2] Empty
Lun 13 Jan 2020 - 20:27
Si vous ne vous étiez probablement jamais attendues à un voyage tranquille, vous êtes sans doute toujours surprises de la difficulté que vous avez eu à amarrer à Yuki no Kuni. Mais fort heureusement, vos efforts ne seront pas en vain puisqu’en plus de pouvoir remplir votre mission, vous faciliterez grandement les voyages à venir de vos comparses. Car vous vous doutez que le Village caché de la Brume n’arrêtera pas de sitôt de s’intéresser à ce que leur ancien Mizukage leur a offert : un pays jusque-là inexploré et offrant des perspectives folles.

Mais ce que le Pays de la Neige a à offrir est sans doute à double tranchant. Car dès que vous faites face aux premiers « résidents » des contrées glacées, vous percevez une forme d’hostilité que certains d’entre eux ne tentent même pas de cacher. Et si Yuki Kaya ne semble pas se décourager – ou remarquer ? – face à ce ressentiment, le garde qui lui fait face ne cache pas ce qu’il pense.

« Des modalités administratives ? Désolé mais on perd pas de temps avec ça par ici. On vous surveille et au moindre problème, on vous dégomme. »

L’armoire à glace – et l’expression était plutôt de circonstance tant la musculature de votre interlocuteur était imposante – s’apprêtait même à cracher aux pieds de la Dame de Glace. Mais une voix familière l’empêcha de commettre l’irréparable.

« Allons Hyûjirô, va donc voir au fond de la Mer Blanche si j’y suis ! »

Le prénommé Hyûjirô bouge alors sa grande carcasse pour voir arriver Hyôsa Hakyô en même temps que vous. Il se retourne pour adresser un dernier regard plein de ressentiment vers la cheffe du clan Yuki avant de finalement tourner le pas et s’en aller. L’ancien Mizukage, lui, vient à votre rencontre, accompagnant les pas de son garde des yeux.

« Désolé, dame Kaya. Mais fallait s’en douter : c'est ici-même que vos ancêtres ont abandonné les nôtres… »

Référence à l’histoire qui avait justement mené les Hyôsa à débarquer à Mizu no Kuni et à conquérir Kirigakure no Satô au terme d’une bataille où beaucoup avaient participé. Hyôsa et Yuki, cousins d’une querelle qui appartenait au passé, mais dont les locaux ici ne semblaient finalement pas prêts de se séparer. Vous le sentiez encore plus maintenant : il serait difficile de gagner le soutien du clan Hyôsa ici.

Hakyô, lui, levait déjà les bras comme pour vous accueillir ici. Un geste de sympathie qui ne sied pas trop au Grand Guerrier qu’il est.

« Bienvenue au Port du Souvenir ! »

Vous en profitez pour jeter à nouveau un coup d’œil, plus large, à ce fameux port. Très vite, vous voyez bien que le vôtre, Port Naragasa, n’a rien à envier à celui-ci qui est bien moins grand et dont les navires ne sont pas comparables. Mais si vous connaissez l’histoire des Hyôsa et de leur passé barbare, vous n’êtes pas surpris. Tout ici vous fait penser à une immense tribu plus qu’à une sorte de véritable ville portuaire.

Mais si Kiri cherche des alliés, ce n’est pas simplement les Hyôsa restés ici qu’il faudra convaincre. Et c’est un objectif que l’ex-Mizukage n’a pas oublié, puisqu’il vous en parle aussitôt.

« Je vous ai fait installer des tentes pour que vous puissiez vous reposer. Je ne sais pas comment vous compterez vous organiser pour la suite, mais les Kirijins ont le droit d’amarrer ici malgré les réticences de bon nombre de mes compagnons. Pour le reste, il vous faudra voyager vers le cœur du pays, dit-il en pointant du doigt des montagnes au loin. »

Et soudainement, la plus grande d’entre elles semble rougir. Un bruit grave et décousu accompagne une pluie acre qui sort de cette… montagne ? Non, c’est…

« … un volcan. Ils l’ont repris, on dirait. »

L’œil d’Hyôsa Hakyô se fait plus grave. Mais plutôt que de vous donner plus d’explications sur ce tout cela, il vous invite d’un geste de la main à découvrir vos tentes plus loin.

Il vous faudra aller vous reposer et décider de la marche à suivre pour plus tard. Mais la priorité est de prévenir les autorités Kirijines et de savoir quels seront vos prochains objectifs.

Vous êtes arrivés à Yuki no Kuni : il vous faudra désormais y accomplir votre destinée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni, Pays des Neiges
Sauter vers: