Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» la final ! encore ? (PV)
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 12:53 par Jiki Masami

» La voie du sabre し / Les sept vertus du bushido : Courage 勇
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 11:58 par Kogami Akira

» Les Ancêtres des Dunes
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Asaara Ôji

» Très courte absence (-1semaine) du 6 au 11
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 10:33 par Hagashin Eri

» 01. Demandes d'arbitrage
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 9:52 par Jiki Masami

» 3/01. Unité Ichi
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

Partagez

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 16:51

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


Une journée maussade se profilait à l'horizon. Le ciel chargé de nuage ne laissait aucune place au rayon du soleil, plongeant les rues de Kumo dans une atmosphère ennuyeuse et triste. C'était en cette journée peu agréable que le jeune Meikyû Kaito se réveilla, tôt le matin comme à son habitude, pour éviter de rester trop longtemps dans cette maison emplie de souvenirs de son enfance. A la fois joyeux mais aussi les moments les plus tristes de sa jeune enfance ont eu lieu de ce salon, dans lequel déambule tel un zombie le jeune homme, se rapprochant de l'évier pour y boire un verre d'eau.

Bloqué dans cet état hypnotique du réveil, à la fois réveillé mais toujours endormi, Kaito traverse son salon, heurtant sur son passage une petite étagère accolée à l'évier. Un bruit de verre se brisant sorti le jeune homme de sa torpeur, se frottant les yeux avant de baisser la tête sur l'objet qui venait de tomber du meuble, s'écrasant sur le sol. C'était ce qui semblait être un petit cadre, approchant la main de ce dernier, Kaito remarqua les bouts de verres jonchant le sol ainsi qu'un bout de papier légèrement froissé. Le Meikyû se saisit alors de ce petit bout de papier, avant d'être complètement réveillé à la vue de qu'il était: une photo de famille. Une photo datant d'il y a de nombreuses années, qui était complètement sorti de l'esprit du jeune homme. Une petite photo familiale, où rigolait gaiement le petit Kaito et ses deux parents.

Le regard du jeune homme ne quittait plus le visage tout sourire de sa chère maman disparue. Laissant s'échapper une petite larme ruisselant le long de sa joue, le jeune homme se releva, accrocha cette photo dans son petit carnet à dessin - derrière la couverture - avant d'aller rapidement s'affubler de sa tenue avant de claquer la porte sans avoir pris le temps de prendre le verre d'eau qu'il était venu chercher. Une seule question traversait maintenant le Meikyû qui semblait se hâter dans les rues du village : « Depuis quand n'ai-je pas pensé à ma mère? » Cette pensée hantait le jeune homme, attristé par le fait d'avoir oublié son objectif et sa motivation principale : retrouver sa mère disparue.

Sa récente intégration en tant que Genin du village caché des nuages, ses missions, ainsi que ses différentes rencontre lui en avait presque fait oublier les raisons de son entré dans le monde shinobi. Mais c'était décidé, le Meikyû allait reprendre ses recherches depuis le début, son père ayant perdu la tête suite à son alcoolisme défiant toute concurrence, le seul endroit où il pourrait trouver des renseignements - ne pouvant pas sortir du village - était la grande bibliothèque. Il lui fallait en apprendre plus sur le clan auquel il était affilié mais que ses parents avaient décidé de fuir.

Kaito arrivait à destination, n'ayant pris que très peu de temps pour se rendre sur les lieux, ce qui était contraire à ses habitudes, lui qui passait son temps à admirer le ciel ou les paysages montagneux de Kumo. Poussant les portes de la bibliothèque, il ralentit le pas, se figeant peu après, interpellé par la grandeur et la beauté de ce bâtiment, un des seuls encore intact depuis l'invasion de l'Empire. Une énorme bâtisse, possédant une infinité de livre et d'étagères, qui avait pour effet d'impressionner le Meikyû, mais aussi de l'inquiéter quant à la recherche d'un ouvrage parlant du clan Meikyû dans cet océan de bouquins.

Par chance, une femme semblait s'occuper du rangement de quelques livres non loin de lui, sûrement une intendante de la bibliothèque. Se ressaisissant sur son objectif, le jeune homme approcha la jeune femme avec ces quelques mots :


Nouveau !



"Excusez-moi de vous déranger, mais vous travaillez ici? Sauriez-vous où je pourrais trouver un ouvrage parlant du clan Meikyû?"





La jeune femme se retourna sur Kaito, lui adressant un léger sourire avant de répondre :

-"Bonjour, oui je suis l'intendante de cette bibliothèque. Hmmm, laisser moi me renseigner et je reviens vers vous."

Satisfait, Kaito voyait s'éloigner la jeune femme qui semblait retourner vers son bureau, sûrement pour rechercher l'emplacement d'un ouvrage sur les Meikyû. En attendant sa trouvaille, le jeune homme se mit à déambuler dans les rayons adjacents le bureau de l'intendante histoire de ne pas trop s'éloigner. Il croisa quelques personnes plongés dans leur lecture ou dans leur écriture. Cela faisait maintenant un moment que le jeune Kaito attendait, combien de temps allait-il devoir encore patienter avant d'arriver à ses fins?


Spoiler:
 

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Sam 14 Déc 2019 - 15:02


Vous ne trouverez pas grand chose de réellement intéressant à leur sujet dans les livres.

Cette voix basse mais parfaitement claire et audible sortait de derrière une sorte de muret incomplet. A y voir de plus près, il s'agissait en réalité d'une impressionnante pile de bouquins destinés à être répertoriés puis classés parmi les différentes rangées de la bibliothèque. La remarque ne tardait pas à être accompagnée de l'entrée en scène de la trentenaire qui adressait un regard curieux à l'attention du client.

La transmission chez les Meikyu est d'avantage orale. Du reste, le trésor propre à ce clan passe par l'application de sceaux d'une personne à une autre, et leurs secrets sont bien gardés. Ce que vous lirez à leur sujet sont au mieux des analyses écrites par un tier ou des anecdotes sans véritables fondements...

Elle en savait quelque chose, ce sujet comptant parmi les plus intrigants à ses yeux. Hélas nombre de Meikyu jouissaient de leur privilège sans spécialement en avoir une pleine conscience, leur clan étant disparate et les héritiers en sachant finalement trop peu sur leurs origines. Si la faculté des Ancêtres s'était vue immortalisée par leurs aptitudes hors norme, il en était tout autre de leur mémoire et de leurs connaissances. Au plus grand dam de la Suzuri.
Pire, les informations les plus actuelles à leur sujet révélaient surtout une volonté de rester secret quant à leur potentiel.
Un choix qui la rendait intimement furieuse. D'une part car cela entrait en contradiction avec les credo de son clan, d'une autre parce qu'elle était convaincue que les Ancêtres avaient touché du doigt les fondements mêmes de l'univers en élevant leur art vers des sommets retombés dans l'oubli. La nature humaine - égoïste - contre la science et l'avancée des mentalités. En tant que membre extérieure à ce clan, elle n'avait d'autre choix que de tout commencer à partir de zéro, comme les Ancêtres à leur époque.

Difficile. Pas impossible.
Quoiqu'il en soit, elle ignorait ce que cherchait véritablement ce garçon. Peut-être serait-il satisfait par les quelques ouvrages à leur sujet puisqu'il y avait tout de même de la matière. Takara déconsidérait la quasi totalité des livres de la bibliothèque, mais ce n'était pas le cas de tout le monde.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Lun 16 Déc 2019 - 23:47
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


-" Vous ne trouverez pas grand chose de réellement intéressant à leur sujet dans les livres."

Une petite voix, ou plutôt une voix respectant la tranquillité et le silence de ces murs se fait entendre derrière une immense pile de livres. Une pile d'ouvrages posés à même le sol qui collait parfaitement à cette impression d'océan de livres que donnait l'immensité de cette bibliothèque. Cette voix basse semblait s'adresser directement au Meikyû, qui pensait avoir été plutôt discret en s'adressant à l'intendante par peur de gêner les autres personnes présentes au sein du bâtiment. La femme à qui appartenait ces paroles fit son apparition, passant devant le mur de bouquins amassés devant elle avant de poursuivre sa phrase :

-" La transmission chez les Meikyû est d'avantage orale. Du reste, le trésor propre à ce clan passe par l'application de sceaux d'une personne à une autre, et leurs secrets sont bien gardés. Ce que vous lirez à leur sujet sont au mieux des analyses écrites par un tier ou des anecdotes sans véritables fondements..."

Cette femme, plus vieille au premier abord que le jeune Kaito semblait en connaître un rayon sur le clan auquel appartenait le jeune homme, bien plus que ce dernier évidemment. Elle esquissait même une mine légèrement désabusée, comme ci ce qu'elle venait d'avancer sur la transmission presque secrète des Meikyû la peinais. Kaito s'approcha alors légèrement d'elle, très intrigué par ces dires et sur le fait de ne rien trouver dans les livres, lui qui misait énormément sur la grande bibliothèque pour en savoir plus sur son clan, leurs savoirs-faire, leurs hiérarchie et encore plus leur lieu de regroupement. Le jeune homme était au courant que ses parents avaient fuis ce clan avant sa naissance pour arriver au village caché des nuages, mais les circonstances de leur désertion reste flou, voir invisible.

La seule chose que savait Kaito, c'était la présence de tatouages cachant d'immense pouvoir sur le corps des Meikyû, lui même en ayant un sur la main gauche lui permettant d'absorber le chakra, un savoir intrinsèque acquis lorsque son père lui scella ce pouvoir, car Kaito ne l'as jamais utilisé et préfère même le cacher pour le moment. Après s'être rapproché à un niveau raisonnable pour parler à voix basse le Meikyû interpella son interlocutrice :


Nouveau !



"Vous semblez en connaître un rayon sur le clan Meikyû. D'après vous les livres ne sont pas la bonne solution pour en apprendre plus? Et vous, vous pourriez m'en dire plus sur eux?"




Impatient, le jeune homme s'adonnait même à esquisser un léger rictus tel un enfant qui s'apprête à découvrir une surprise. Il venait peut-être de tomber sur la seule personne capable de l'aider actuellement dans ses recherches, ce qui n'était pas pour déplaire à Kaito. Bien qu'il aimait lire des ouvrages pour parfaire sa culture - un peu manquante - sur le monde shinobi, le fait de lire des ouvrages sans pour autant avancer dans ses recherches aurait eu, à tous les coups, un impact sur son moral. Le jeune homme se trouvait une nouvelle fois dans l'attente, une attente cette fois plus intriguante que la première, la femme ayant réussi à piquer son intérêt en quelques mots.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 17:42


Justement non.
J'en ai rencontré un, il y a moins d'un an, hélas il ne m'a pas appris grand chose de plus que je ne sais déjà. Le clan semble avoir une souche plutôt solide à Kaze no Kuni, mais leurs Ancêtres au nombre de sept étaient d'infatigables pèlerins. Autant dire que les graines ont pu être semées n'importe où ailleurs.
Reprenait-elle sans considérer d'avantage du regard son interlocuteur, poursuivant méticuleusement sa classification. Il y avait toutefois l'un de leurs Héritiers parmi l'Elite du village. Mais voilà longtemps qu'il est parti. Peut-être reviendra t-il un jour et, en ce cas, il vous apportera les réponses que je n'ai pas.

Même si elle comptait également obtenir ces réponses.
Meikyu Raizen était considéré comme un héro, peut-être serait-il moins réceptif à une Suzuri désintéressée des frasques shinobi qu'à l'apparition de l'un des siens. En fait, c'était même sûr et certain. Mais cela ne représentait qu'un mince détail ; tôt ou tard, elle rencontrerait cet homme.

Sans creuser sur les raisons d'un tel intérêt, la trentenaire honorait la demande du garçon en saisissant des feuilles blanches. Elle les liait d'une agrafe, puis les tendait quelques secondes plus tard à ce dernier. Étonnamment - ou non -, le dossier improvisé n'était absolument pas vide, frappé d'une encre chakratique toute fraîche. La Suzuri n'aurait certainement pas fait cela avec n'importe quel livre demandé au hasard, néanmoins tout ce qui était su à propos du clan avait été copié il y a bien longtemps par ses soins.

Il y a là toutes les traces écrites de la bibliothèque à leur sujet. Du moins jusqu'à ce jour. Si l'esthétique ne vous plaît pas, j'y ai annoté les sources et vous êtes libre de les demander à ma cousine dès qu'elle sera de retour pour emprunter les originaux. Commentait-elle tout à fait sérieusement.
Je ne peux pas faire plus concernant votre demande.


De sa dextre elle attrapait un nouveau livre puis le plaquait sur la pile en permanente élévation, comme s'il s'agissait d'un jeu d'équilibre. Bien qu'elle ne semblait pas s'activer énormément à la tâche, un œil attentif aurait déjà remarqué l'encre se mouvoir sur une feuille de recensement. Tout comme d'autres marques se dessinaient sur les premières pages des différents ouvrages de manière à les homologuer au nom de la grande bibliothèque.
Toujours dans la continuité elle en attrapait un autre, l'ouvrant, feuilletant quelques pages et s'attardant parfois.
Mais conservait une oreille à l'attention du jeune homme curieux.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 21:06
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


-" Justement non."

Désillusion pour le jeune Meikyû qui pensait être tombé sur celle qui pourrait lui permettre d'avancer à grand pas dans sa quête vers sa véritable nature. Un léger abattement ce fit sentir sur le visage du jeune homme, qui aurait dû se douter suite aux phrases de son interlocutrice, que si le secret des Meikyû est si bien gardé, une simple shinobi de Kumo ne pourrait être au courant de tout ça. Mais la frustration fut de courte durée et la femme repris aussitôt la suite de sa phrase :

-" J'en ai rencontré un, il y a moins d'un an, hélas il ne m'a pas appris grand chose de plus que je ne sais déjà. Le clan semble avoir une souche plutôt solide à Kaze no Kuni, mais leurs Ancêtres au nombre de sept étaient d'infatigables pèlerins. Autant dire que les graines ont pu être semées n'importe où ailleurs."

Le visage du jeune homme s'affubla de niveau d'un léger rictus, malgré ce que la femme qui ne daignait même pas le regarder pensait, elle venait déjà de lui en apprendre plus sur les Meikyû que quiconque auparavant. Un lieu : Kaze no Kuni, même si le pays du vent était immense cela faisait quand même un bon point de départ pour les recherches. Ne pouvant évidemment pas se rendre sur place de part son simple rang de Genin, les livres concernant le pays pourrait lui apprendre plus sur les différentes villes ou factions se trouvant dans le pays. La deuxième partie de la phrase avait également éveillée l'intérêt du Meikyû "Les 7 Ancêtres", sûrement les personnages liés aux sceaux surpuissant apposés sur le corps des membres du clan Meikyû. Les interrogations fusaient dans le crâne du jeune homme, alors que la femme continuait ce qui semblait être son travail d'intendante, que Kaito venait à peine de remarquer, puis elle reprit une nouvelle fois :

-" Il y avait toutefois l'un de leurs Héritiers parmi l'Elite du village. Mais voilà longtemps qu'il est parti. Peut-être reviendra t-il un jour et, en ce cas, il vous apportera les réponses que je n'ai pas."

Un remonter de sourcil montrant sa surprise et l'intérêt de Kaito venait de changer du tout au tout, c'était maintenant la personne dont venait de parler son interlocutrice qui attirais maintenant son intention. Un Meikyû, élite du village caché des nuages en exil, voilà un titre bien trop intriguant pour le jeune homme qui semblait partir pour assaillir l'intendante de toutes les questions qui lui traversaient l'esprit. Mais il eu à peine le temps de ranger toutes ces informations dans sa cervelle, que la femme lui tendit un dossier de feuilles blanches qu'elle venait de fabriquer à l'instant avec une ribambelle d'agrafes. Qu'est ce qu'elle voulait que Kaito fasse d'un paquet de feuilles blanches? Le jeune homme se saisit alors du dossier et fut frappé par la surprise en voyant que l'entièreté des feuilles - qui étaient vides il y a quelques secondes - étaient maintenant totalement manuscrite, l'encre encore fraîche, comme si elle venaient d'être rédigées à l'instant. "Le monde est vraiment doté de talents particuliers" pensa profondément le Meikyû. La femme reprit alors la parole, sur un ton plus sérieux, comme quelqu'un qui venait de faire son travail :

-" Il y a là toutes les traces écrites de la bibliothèque à leur sujet. Du moins jusqu'à ce jour. Si l'esthétique ne vous plaît pas, j'y ai annoté les sources et vous êtes libre de les demander à ma cousine dès qu'elle sera de retour pour emprunter les originaux. Je ne peux pas faire plus concernant votre demande.
"


Puis elle se replongea dans la classification de ses œuvres. La frustration du début de conversation avait laissé place à une réelle joie d'avoir appris tant chose d'une inconnue en seulement quelques minutes. Une seule question lui restait maintenant en tête : le nom du Meikyû, autrefois Elite du village, pensant trouver réponse à ces autres questions en partie dans le dossier qu'il tenait entre ses mains, la femme lui avait bien dit, tout ce qui concernait les Meikyû dans la bibliothèque était regroupé dans cet ouvrage précaire. Ne voulant pas déranger plus longtemps celle qui venait lui en apprendre bien plus que ce qu'il avait pu espérer, lui permettant au passage de gagner énormément de temps, Kaito décida de na pas lui poser cette dernière question mais simplement de se présenter :


Nouveau !



" Je vous remercie du fond du cœur! Je ne vous dérange pas plus longtemps. Mon nom est Meikyû Kaito et je vous suis extrêmement reconnaissant."




Le jeune décida alors de tourner le talons son précieux dossier en main, avant de se rapprocher lentement de l'intendante qu'il avait croisé en entrant dans la bibliothèque pour pouvoir lui demander quelques bouquins sur Kaze no Kuni et bien évidemment, le nom de celle qui venait de lui rendre un fier service.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 13:10
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] NhSS9M3




[...] Meikyû Kaito et je vous suis extrêmement reconnaissant.
Elle posait le livre de trop, ou alors avec un manque d'adresse qui ne lui ressemblait pas. Un rapide réflexe épargnant toutefois de peu la chute de la grande pile de bouquins. Ni vu ni connu.
Alors que l'individu s'éloignait, Takara reprenait un ton plus haut.

Attendez.
Si vous avez du temps à m'accorder, je vous serai également reconnaissante.
Commençait-elle en se rapprochant alors de quelques pas. Sauf si vous êtes occupé ailleurs, j'aurai terminé d'ici une demi-heure et j'aimerai m'entretenir avec vous. Je mène moi-même une série de travaux sur les Meikyû... Bien que vous semblez coupé de vos origines, votre présence pourrait servir à étoffer les rayons de la bibliothèque tôt ou tard : Je m'en voudrai de ne pas retenir votre attention, que ce soit concluant ou non.

Elle avait passé l'âge de faire les choses à moitié. Quand une opportunité apparaissait, il ne fallait pas passer par quatre chemins ; Kaito restait libre de refuser puis de retourner à son quotidien, ou de l'aider dans son entreprise. Le dernier Meikyû rencontré se moquait bien de ce genre d'attention, mais elle s'était également essayée à lui proposer un projet similaire avant de le savoir. Être déçue une fois ne voulait pas dire qu'on le serait à chaque fois.

Dans une demi-heure je rejoindrai la cours entre la grande bibliothèque et le domaine de mon clan. J'espère vous y trouver, si vous êtes intéressé.

Énigmatique, la Suzuri s'en retournait à son oeuvre de tantôt sans d'avantage de cérémonie. Elle ne fondait pas tant d'espoirs que cela en son interlocuteur, puisque le plus intéressant nécessitait une certaine "intrusion" dans son identité - Puisqu'il ne connaissait vraisemblablement rien des siens, seul son ou ses sceaux pouvaient parler pour lui.

Cela tombait bien : Takara aimait autant s’adresser aux sceaux qu'aux Hommes.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 18:05
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


-" Attendez."

Cette voix qui jaillissait dans son dos était celle de l'intendante qui lui avait fourni le dossier concernant le clan Meikyû. Bizarre venant de celle qui l'avait aidé sans pour autant lui adresser ne serait-ce que la moindre attention. Kaito se retourna quand même, car il lui devait bien ça, à elle qui venait de lui en apprendre beaucoup. A peine la tête retourné et le regard posé sur son interlocutrice que celle-ci repris en s'approchant du jeune homme :

-" Si vous avez du temps à m'accorder, je vous serai également reconnaissante. Sauf si vous êtes occupé ailleurs, j'aurai terminé d'ici une demi-heure et j'aimerai m'entretenir avec vous. Je mène moi-même une série de travaux sur les Meikyû... Bien que vous semblez coupé de vos origines, votre présence pourrait servir à étoffer les rayons de la bibliothèque tôt ou tard : Je m'en voudrai de ne pas retenir votre attention, que ce soit concluant ou non.

Surprenant, la simple énonciation de son appartenance aux Meikyû avait fait changer l'attitude, un peu froide, de l'intendante qui semblait maintenant lui demander service. La réponse était évidente pour Kaito, il se devait d'aider en retour la - désormais chercheuse - sur ses travaux, ne serait-ce que pour lui rendre l'appareil, il lui devait bien ça. Elle lui indique également la cour extérieur de la bibliothèque en vue d'un entretien pour l'aider dans ses recherches.

Kaito ne voyait pas vraiment en quoi il pouvait lui être utile, lui ayant bien fait comprendre qu'il ne connaissait strictement rien sur son clan, sauf peut-être l'utilité de son tatouage. C'était une nouvelle opportunité, si la femme pouvait le renseigner également l'utilisation total de son sceau, cela lui serait d'une grande aide, autant sur le plan stratégie de combat, que sur la compréhension de ce dernier et de son "Ancêtre".

Acquiéssant d'un sourire et d'un signe positif de la tête, Kaito se retourna alors vers l'autre intendante, lui fournissant les livres sur le pays du vent qu'il avait demandé juste avant d'être interpellé, et également l'identité de celle qui venait de l'aider : Suzuri Takara. Ravie de pouvoir poser un nom sur le visage de la femme, il regagna doucement la cour extérieure dans l'attente de la chercheuse.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 18:38


Comme prévu elle arrivait en temps et en heure, libérée de sa fonction. Même si elle accomplissait son travail méticuleusement, il ne s'agissait absolument pas d'une passion, la majorité des livres l'ennuyant profondément et le quotidien de la bibliothèque se répétant inépuisablement. L'effectif et le moral du clan étant néanmoins tout deux bien entamés, elle avait pris les devants suite à l'annexion de Teikoku. Même si elle se détachait peu à peu de ce rôle, à mesure que les Suzuri reprenaient approximativement du poil de la bête.

Me revoilà. Takara du clan Suzuri. Se présentait-elle finalement, hochant légèrement la tête en guise de salutation.
Je vous remercie de votre présence. J'irai droit au but : Vous possédez un sceau spécifique, si ce n'est plus. J'aimerai connaître son histoire, de comment il vous a été apposé. Et évidemment l'analyser de plus près. La lecture d'un sceau est toujours enrichissante et c'est la seule base solide si l'on veut en cerner tous les tenants et les aboutissants.

Une entrée dans le vif du sujet qui ne souffrait apparemment d'aucun complexe. Si la Suzuri respectait les lois du consentement, elle ne préférait pas tourner autours du pot puisque toute étude digne de ce nom dans l'art du fuinjutsu nécessitait des tests. Adopter un ton mielleux ne faisait pas parti de son tempérament et elle préférait cette stature assurée et sans ambiguïtés afin que Kaito ne se sente pas mal à l'aise par la suite. Autant qu'il soit confronté dès maintenant à ce sentiment.
Celui d’être l'objet prochain d'une expérience.

Si cela vous dérange, vous pouvez refuser ou m'expliquer pourquoi. Sinon, je serai honorée de pouvoir livrer ma propre expertise. Ajoutait-elle en désignant au loin la façade du domaine Suzuri, prête à l'y emmener. J'ignore si cela sera réellement concluant, mais cela vaut le coup de s'y pencher. En avez-vous déjà fait usage ?

Éternelle étudiante, Takara observait son interlocuteur, la lueur de son regard ne trompant pas quant à ses réelles motivations de découvrir l'une des œuvres Meikyû. Ce sujet la passionnait, et jamais elle n'avait encore eu la chance de disposer d'un appui dans ses recherches.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Sam 21 Déc 2019 - 19:02
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


Meikyû Kaito se trouvait maintenant dans la cour à l'extérieur de la bibliothèque, cerné par d'autres bâtiments. Il attendait patiemment que l'intendante de la bibliothèque finisse sa journée de travail, dans une petite demi-heure lui avait elle dit. Profitant de ce petit instant seul dehors, il en profita pour feuilleter - sans vraiment trop s'attarder sur chaque page - le dossier qui lui avait été remis quelques minutes plus tôt, concernant son clan.

Comme promis la femme fit son apparition dans la cour, en temps et en heure, puis en profita pour enfin se présenter au jeune homme, qui avait déjà connaissance de son identité, l'ayant demander à une autre employée de la bibliothèque, curieux de savoir à qui il avait à faire. Toujours d'un ton, plutôt froid et sérieux, elle enchaîna sur la raison de cette entrevue du soir sans passer par quatre chemins. Comme l'avait préalablement annoncé à Kaito, elle menait des recherches sur le clan Meikyû et était un peu entravé par la manière discrète de ce clan à transmettre leurs secrets. Elle avait sûrement raison, le sceau que possédait le jeune homme pouvait sûrement leur en apprendre énormément à tous les deux.

Elle semblait sûre d'elle et même si son visage ne le montrait pas, on pouvait sentir la motivation qu'elle éprouvait à l'idée d'étudier un des sceaux si particulier des Meikyû. Evidemment l'idée d'être un cobaye ne ravissait pas énormément un jeune homme comme Kaito, mais lui aussi était curieux de découvrir ce que pouvait renfermer ce sceau. Enlevant petit à petit le gant blanc à sa main gauche, qui avant d'être un accessoire esthétique, était surtout là pour cacher le sceau qui recouvrait sa main. Il rangea maintenant le gant dans l'une de ses poches avant de placer sa main gauche à hauteur de son visage, la paume face à lui, pour la Suzuri puisse voir le tatouage en question.

Cette dernière avait également désignée un bâtiment du doigt, sûrement le lieu de l'expérience qui allait suivre. Un peu stressé par l'inconnu qui l'attendait, Kaito semblait se réconforter en pensant qu'il avait une dette envers elle et que lui aussi serait gagnant dans l'histoire, enfin, seulement si elle daignait partager ses découvertes avec lui :


Nouveau !



" Voici donc ce fameux sceau du clan Meikyû qui m'as été apposé sur la main, malheureusement non je n'ai jamais eu l'occasion de m'en servir.. Je vous suis jusqu'au bout dans cette expérience, à condition que je puisse également connaître le résultat de celle-ci?"



Toujours la main devant le visage pour que Takara puisse bien observer le tatouage et toujours ce sentiment de stress qui s'installait de plus en plus, espérant ne pas s'être embarqué dans une sale histoire en ayant fait confiance à une inconnue.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 14:02


Après avoir hoché la tête, elle lui attrapait alors la main d'une action vive et naturelle, à la manière d'une voyante payée pour une consultation et par conséquent libre d'appliquer ses artifices sans s'encombrer de manières. Son pouce parcourait un instant le sceau, l'effleurant et y déversant machinalement l'encre du vernis constituant ses ongles - La matière se superposait au sceau. Puis séchait immédiatement. Takara ne semblait pas satisfaite par ce résultat, son intention première étant de copier le sceau afin de pouvoir poursuivre ses études à tête reposée même lorsque le Meikyû ne serait pas présent. Quoiqu'il en soit le chakra dispensé dans son encre avait été aspiré dès les premières secondes de la rencontre, coupant net son initiative. Cette encre ne lui appartenait plus, étrangère et imperméable à son énergie.
Tant pis pour cette tentative de calquage, elle reproduirait donc le symbole "à main levée" pour le moment. Cela revenait sensiblement à la même chose, ce support qu'elle confectionnait n'étant de toute façon qu'une simple image ; le plus intéressant étant l'original quant à lui bien actif, chargé en chakra et trônant fièrement sur le dos de la main de Kaito.

Intrigant. Commentait-elle juste, avant de lâcher la patte de son interlocuteur dont le sceau était désormais surligné. Désolée pour le dessin, je ne m'attendais pas à ce votre marque réagisse ainsi. Il serait de toute façon plus judicieux de poursuivre en huit clos, si vous ne voulez pas que l'on attire l'attention.

Elle l'embrigadait donc à sa suite, passant bientôt la porte du domaine clanique, traversant un jardinet et gagnant la bâtisse centrale. De là, quelques sobres couloirs encore débouchant sur un atelier privatif, qui s'offrait enfin à eux. La Suzuri ne parlait pas durant le trajet, vraisemblablement happée par quelques réflexions profondes. Lorsqu'ils se retrouvaient finalement à l'arrêt dans cet espace d'avantage intime elle lui confiait alors son premier ressenti.

Le dernier Héritier que j'ai rencontré détenait un sceau sur la même main que vous. Mais il était encore différent.
Le votre semble plus subtil... J'imagine que vous êtes un néophyte dans les arts shinobi, ou du moins dans celui du Fuinjutsu. Car ce sceau n'a jamais été ouvert, même il aurait pourtant pu, sans votre impulsion j'entends - J'y ai détecté un chakra étranger au votre. Vous ne vous l'êtes pas encore totalement approprié, voilà pourquoi il sommeille.

Vous ne le comprenez ni le maîtrisez, mais à défaut, un contexte de stress intense ou de choc aurait pu l'éveiller et finaliser le processus d'Apposition.
Ajoutait-elle, le dardant d'un regard consciencieux. Comme bien des phénomènes dans notre monde, le fuinjutsu est dans son essence sujet aux lois de la dualité.

Evidemment, forcer une serrure ne fera pas parti de mes recommandations, même si d'aucuns y verraient un potentiel gain de temps.
Elle soupirait. Même si en l'état je ne peux pas affirmer grand chose. Il y a dans cet amalgame de clauses une fonction qui aspire le chakra étranger, c'est tout ce que sais. Soit c'est une protection instaurée par l'orfèvre qui vous a apposé ça, soit il s'agit de sa fonction intrinsèque.

Elle réfléchissait un instant puis se retournait, ouvrant une amphore disposée parmi tant d'autres au sein de cet atelier. En un mouvement, une projection soudaine entachait le mur, puis dansait de façon trouble jusqu'à adopter la forme du sceau Meikyû. En version géante.
Dorénavant dos à son interlocuteur, Takara admirait l'oeuvre autant qu'elle l'épiait sous toutes les coutures.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Sam 4 Jan 2020 - 17:33
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


Sa main fut attrapée presque aussitôt par Takara, parcourant son pouce sur l'intégralité du tatouage, comme pour essayer de ressentir quelque chose. Elle, ne ressentait peut-être rien, mais Kaito avait eu ce sentiment spécial d'avoir aspirer quelque chose, comme si un flux parcourait sa main avant de s'évaporer dans la nature ou dans son corps. Drôle de sensation, mais était-ce une action effectué par la chercheuse, ou une action mené par le Meikyû? Même lui ne savait pas bien ce qu'il venait de se passer, mais à en croire par la réaction de la femme, qui recopia le symbole, apposé sur la main du jeune homme, sur un bout de papier puis sa réaction verbale indiquait clairement que ce n'était pas de son ressort si un flux inconnu avait traversé le bras du jeune homme. "Quelle sensation étrange.." pensait Kaito, perdu dans ses pensées avant que la Suzuri le pressa pour la suivre dans le bâtiment montré auparavant.

Les deux franchissaient maintenant le portail du domaine, se hâtant à l'intérieur dans un silence solennel, presque effrayant pour le jeune Meikyû. Il venait de suivre cette femme qu'il connaissait à peine à l'intérieur d'un bâtiment inconnu arpentant les différents couloirs avant d'arriver dans une salle bien plus intime, une sorte d'atelier. Avait-il bien fait de venir jusqu'ici, la découverte des secrets Meikyû serait-elle arrêter par sa morale si elle devait aller trop loin dans ses recherches? Beaucoup de question que Kaito se posait en passant le pas de l'atelier, mais c'était trop tard de toute façon, et sa curiosité sur son appartenance clanique était bien trop forte pour faire demi-tour. Si il y avait bien quelqu'un qui pouvait lui en apprendre d’avantage c'était bien cette femme qui se tenait devant lui. La femme brisa alors le silence en exposant son point de vue sur le tatouage, telle une scientifique en pleine argumentation.

-" [...] Ce sceau n'a jamais été ouvert, [...] un chakra étranger au votre. Vous ne vous l'êtes pas encore totalement approprié, voilà pourquoi il sommeille"

Le sceau n'as jamais été ouvert ? Elle avait raison, depuis l'apposition du tatouage sur sa main par son père, jamais le jeune homme n'a daigné essayer de l'activer pour savoir ce qu'il cachait et ce à quoi il correspondait, notamment par peur des conséquences ou de ne pas savoir le gérer comme son père le voudrait. Pour le chakra étranger sans nul doute que cela était celui de son père. Buvant les paroles de la chercheuse, Kaito comprenait petit à petit que son sceau ne lui appartenait pas encore tout à fait ne l'ayant jamais utilisé et n'ayant jamais eu de besoin de l'utiliser. Takara poursuivait alors ses explications et ses hypothèses.

-" [...] Une fonction qui aspire le chakra"

C'était donc ça que le Meikyû avait ressenti plutôt dans leur entrevue, ce flux inconnu qui traversait sa main et son bras gauche avant de se volatiliser dans la nature. C'était donc le chakra de la femme qui avait été aspiré par le sceau. Elle l'avait déjà devinée, sa connaissance poussée en Fuinjutsu y était sûrement pour quelque chose, car elle avait raison sur un point, Kaito est un débutant, en tant que shinobi et encore plus en tant qu'utilisateur du Fuinjutsu. Sans plus de cérémonies la chercheuse se retourna en jetant une grande quantité d'encre sur le mur, qui pris instantanément la forme exacte et parfaite du symbole qui parcourait la main du jeune homme. Incroyable ces techniques du clan Suzuri. Elle semblait regarder attentivement le mur désormais, comme pour percer à jour les secrets gardés par ce sceau. S'approchant à ses côtés, regardant également la fresque qui arborait le mur, Kaito pris la parole :

-" Si je comprend bien, mon sceau n'est donc pas encore "activé" et donc vous ne pouvez pas en tirer grand chose pour le moment? Et si il était possible de l'activer maintenant, avec votre aide bien entendu, cela ferait-il avancer les choses? Ou bien seul une situation délicate activerait son pouvoir? Si c'est le cas, je suis prêt à prendre quelques risques, il est trop dangereux pour moi de me reposer sur ce sceau en combat sans pour autant en connaître les tenants et aboutissants! Je suis prêt, si on doit obliger ce sceau à se réveiller, alors allons-y."

Il tourna la tête à la fin de son petit discours, regardant maintenant Takara, avec un regard déterminé à avancer mais toujours avec cette légère crainte de l'inconnu qui l'attend. Tous ces espoirs concernant son tatouage clanique reposaient donc sur les épaules de la chercheuse.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Sam 4 Jan 2020 - 19:30


Le regard adverse l'empêchait de se mordre les lèvres.
Ce garçon écartait ses recommandations avec comme motif sa seule inquiétude durant les combats... Difficile de ne pas juger, parfois. Mais soit, il s'agissait de son choix et Takara mentirait délibérément en affirmant que sa curiosité ne la travaillait pas au moins un peu au corps. Du temps, elle n'en avait plus autant qu'avant. Si son interlocuteur aurait pu se permettre de considérer et éveiller ce sceau progressivement et consciencieusement, elle n'aurait tout simplement pas été présente pour voir cela de plus près. Même dans cette situation, elle ne pourrait assurer un suivi maintenant que l'idée d'un départ s'était concrétisée dans son esprit.
Bien que ce n'était pas encore acté.

Je n'en tirerai rien dans tous les cas... Ce sceau est par essence lié à votre chakra.
Copier un sceau ne sert à rien quand on ne le comprend pas. Comme celui au mur qui n'est rien d'autre qu'une bête image tout juste indicative. Dans un sceau, chaque trait reçoit une intention, un dosage en chakra, ce qui aboutit à un résultat ; l'addition de deux résultats en forme un troisième, et ainsi de suite. Un sceau complexe peut contenir des centaines ou des milliers de clauses afin de déboucher sur un seul effet précis.
Un sceau Meikyu, lui, n'a pas la même construction.
Affirmait-elle tout en scrutant le schéma, perplexe. Admettons qu'un sceau lambda équivaut à un livre - Le votre serait alors une bibliothèque...

Et ce constat l'agaçait autant qu'il la passionnait.

Mais je m'égare... Ce rapprochement ne fonctionne que pour mieux les différencier. Dans les faits, un sceau reste un sceau - Le raccourcis d'un travail de fond très pointu. Vos "Ancêtres" ont synthétisé l'ensemble de leurs connaissances par l'intermédiaire de ces sceaux et les ont transmises aux générations suivantes sous cette forme brute. En somme vous avez sur votre main des connaissances et une application intuitive de celles-ci... "prémâchée" si vous préférez. J'imagine qu'une fois éveillé, bien des arcanes seront à votre portée.

Transmettre un don, ni plus ni moins. Pas par le sang, pas par l'éducation, juste par l'Art. N'était-ce pas là le raccourci ultime ? D'aucun s'égarait dans la biologie, prêt à tordre la nature humaine afin d'apporter des modifications mineures et subjectives... Ici, on observait une méthode purement intellectuelle et ingénieuse parvenant à transporter des acquis à un inculte. C'était tout bonnement ahurissant.

Je dois vous avouer que ce sceau et ce qu'il contient est secondaire pour moi. Sa méthode d'apposition originelle et sa durabilité m'importent beaucoup plus. Lui confiait elle alors en le regardant cette fois-ci des plus sérieusement.

Oui, à ses yeux les Meikyu n'étaient pratiquement que des privilégiés qui se complaisaient à l'être - Contrôlant avec assiduité la répartition de cet héritage. La raison était simple, puisqu'il s'agissait toujours de la même : En l'état, leurs sceaux n'étaient que des armes. Suite aux Ancêtres, il n'existait plus que des "passeurs" qui ne partageaient en rien la quête originelle qui avait permis à ce don d'exister durablement. Juste des hommes dont l'outil leur promettait des résultats aussi épatants que faciles, et ce même sans connaître l'art du fuinjutsu sur le bout des doigts.
Elle se trompait en affirmant qu'il fallait forcément comprendre un sceau pour en faire usage. La preuve étant celui d'un Meikyu qui en automatisait l'application pour le porteur, du moins dans un domaine défini.
Cela restait bluffant.

Quoiqu'il en soit... "on ne doit rien obliger" du tout. Je n'ai jamais dit ça. C'était même le contraire. Insistait-elle toutefois, préférant s'assurer que son interlocuteur voulait vraiment en passer par là, surtout après avoir mal interprété ses paroles. Vu comme il est retord, cela devrait d'avantage me coûter qu'à vous de toute façon...

Disait-elle tout en regardant à nouveau le sceau sur la main. De toute évidence elle saurait y faire quelque chose de manière douce en s'y attaquant une seconde fois, cette fois-ci en maintenant son chakra à mesure qu'il se laissait aspirer. Oui, il valait toujours mieux ça qu'un éveil brutal lors d'un affrontement ou encore une séance d'electro-choc sans queue ni tête. Mais au delà d'une intervention extérieure, le temps et la méditation auraient certainement pu être une méthode tout aussi envisageable et assurément plus saine, d'un point de vue strictement individuel.

Elle attendait confirmation. Cette histoire demeurait digne d'intérêt même si ce Meikyu ne saurait lui apprendre grand chose sur les tenants les plus phénoménaux propres au passif des Ancêtres. Parcourir l'ensemble de ce sceau restait enrichissant, et réservait peut être certaines surprises.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 17:31
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


La chercheuse venait de se lancer une nouvelle fois dans une longue tirade, celle-ci avait pour but d'expliquer les bases du Fuinjutsu au jeune Meikyû, en métaphorisant les sceaux à un livre. Kaito semblait perdu dans le flot de parole qui sortait de la bouche de Takara, perdu mais terriblement avide de connaissance. Cette femme forçait le respect tant son dévouement pour l'art des sceaux se lisait et se voyait sur son attitude. Elle mettait également sur un point intéressant pour le jeune homme, la complexité de son sceau. Il n'avait jamais vraiment fait attention à la différence ou pas entre le symbole posé sur sa main et les autres sceaux plus simple. Et ces "Ancêtres" qu'elle venait d'évoquer une nouvelle fois, Kaito n'en savait que trop peu sur eux et trop peu sur leurs réels motivations à la transmission d'un sceau des générations durant. Elle lui avait ouvert les yeux, ce symbole n'était pas qu'une simple arme, mais une partie importante de l'histoire de son clan et de ses ancêtres.

La femme continuait son argumentaire et sa leçon sur les sceaux, les yeux du jeune homme toujours rivés sur elle. Arrivant à son terme laissant le Meikyû légèrement perplexe quant à la suite des événements concernant son tatouage. Fallait-il qu'il l'éveil tout seul avant de revenir la voir, ou allait-elle l'aider à le faire? Beaucoup de questions dansaient à l'intérieur de la tête du jeune homme, autant sur les origines de ce symbole et de son clan, que sur l'utilisation et l'activation de ce dernier. La Suzuri avait replongée son regard sur la main arborant le symbole en question, comme pour l'analyser une nouvelle fois.

Pour Kaito il n'y avait plus de doutes, si un personne pouvait bien l'aider jusqu'au bout dans sa quête de réponse c'était bien cette femme à la passion débordante. Tendant sa main gauche, le sceau vers Takara, il prit alors la parole.


Nouveau !



" Tout d'abord, je dois vous dire merci pour tout cet enseignement sur les sceaux et pour le temps que vous m'accordez. En tout cas sachez que si vous voulez activer ce sceau, c'est avec mon total consentement et je vous le demande même comme une requête."



Toujours la main tendue vers la femme, il attendait maintenant sa réponse, si elle ne voulait pas le faire, alors il tournerais les talons sans demander son reste. Mais il mourrait d'envie et de curiosité d'en apprendre plus sur ce symbole apposé au dos de sa main. Bien qu'il pourrait l'activer tout seul selon les dires de la chercheuse, dieu sait combien de temps cela lui prendrait pour en maîtriser tous les mystères.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 7 Jan 2020 - 0:52


Une requête ? Dans ce cas, il était temps de s'attaquer à ce sceau.

Très bien. Regarder fixement votre main ne servira à rien, je vous recommande donc de fermer les yeux et vous concentrer pleinement sur ce que vous ressentirez - De la méditation tout simplement. Plus vous serez réceptif au chakra, moins j'aurai de travail... Installez-vous. Le devançant comme pour mieux lui donner l'exemple, elle se plaçait en tailleur au beau milieu de l'atelier, sans faire de manière. Posez votre main, relâchez tous vos muscles. Ne vous préoccupez pas de moi, écoutez simplement.

Annonçait-elle calmement, sur le ton de l'hypnose. Oui, de l'hypnose - Ou plutôt une méthode d'accompagnement pour la méditation, puisqu'il ne s'agissait ni d'une pratique visant à endormir sa conscience ni à la tordre à la façon d'un Genjutsu. Juste un cadre, une voix, un plan d'action. Il s'agissait de la manière la plus immédiate de le mettre en situation pour ce qui allait suivre, après tout même les shinobi accomplis sous estimaient parfois les exercices de pleine conscience, quand bien même ils constituaient l'approche la plus saine en matière d'énergie et de compréhension. Elle reprenait donc, lentement.

Votre sceau est un pont entre la personne qui vous l'a apposé et vous même. Deux entités, deux chakra. Le but : leur fusion. D'accord ?
Ensuite il y a moi. Troisième entité, troisième chakra. Je suis l'intrus. Mon rôle consistera à attaquer ce sceau. Une fois que vous aurez identifié mon énergie, vous vous forcerez à l'ignorer. Je vais vous montrer ce qu'il se passe quand j'interviens, c'est inoffensif, alors prenez le temps de l'identifier.
L'encre progressait alors sur le sceau de Kaito, cette fois-ci sans sécher, se maintenant une vingtaine de secondes, y provoquant des fourmillements singuliers avant de s'évaporer. Vous voyez ? Cette énergie est une menace pour votre sceau, il y réagit déjà, même si vous ne le sentez pas. Plus j'insisterai, plus il luttera. Plus il luttera, mieux il sera détectable.
Ce sceau dévore mon chakra, ne s'épuise donc pas. En revanche le votre est destiné à se mêler au sien et il n'y réagira pas. Il vous faut donc détecter son flux, le calquer, l'alimenter.
De là, il évoluera, se complétera. C'est aussi simple que ça. Je ne fais qu'accompagner, faciliter votre travail - Car c'est de vous qu'il s'agit. Ce sceau ne s'éveillera que sous votre propre impulsion. Enfin, il passera totalement en votre possession.


Voilà pour ce qui était des indications concernant la manière douce. La Suzuri par ses aptitudes comparses en fuinjutsu et sensorialité saurait explorer par ce qu'elle appelait la "Mémoire de l'Encre" l'ensemble de ce sceau et ainsi "menacer" sa structure afin de le forcer à réagir. En réalité, elle ignorait même s'il ne lui était pas possible de le briser ? Puisque c'était bien une technique d'analyse et de désassemblage qu'elle exercerait. Raison pour laquelle l'idée d'une méthode brutale - plus rapide et tout aussi fonctionnelle - ne lui plaisait pas, à la fois imbécile et risquée, quand bien même les sceaux Meikyu indiquaient justement une solidité très intéressante aux yeux de la trentenaire.

Bien, faites le vide, on commence... maintenant.

Sitôt dit, l'encre accomplissait son grand retour, cette fois-ci bien plus farouche. Dès les dix premières secondes, son chakra semblait pénétrer chaque recoin du sceau avec la volonté évidente d'en déformer les traits. Dans un premier temps, l'énergie de la trentenaire se ferait évidemment la plus bruyante pour peu que Kaito parvenait effectivement à tendre l'oreille à ce genre de choses. Mais à mesure de cette lutte invisible, le sceau lui-même s'exprimerait d'avantage, et finirait par se fondre dans le corps du Meikyu à condition que ce dernier accomplisse sa part du travail. Ce sceau lui était destiné, seulement son apposition restait imparfaite, non finalisée, pour une raison encore inconnue.
Les yeux fermés, Takara laissait son chakra s’écouler continuellement à travers ses encres. Une question de temps. Elle ne forçait pas, se contentant de puiser dans ses ressources sans accroître ni diminuer son flux d'énergie. Ainsi, elle pouvait malmener le sceau tout en laissant le luxe à Kaito de trouver sa propre clé.
Le temps passerait autant que nécessaire. Même si l'action lui dévorait goulûment son chakra elle pouvait l'assumer un certain temps et ne doutait pas que cela déboucherait sur une réussite.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 7 Jan 2020 - 16:09
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


De la méditation? Surprenant, Kaito s'attendait à quelques choses de plus brutal, de plus direct, mais ce n'était pas pour lui déplaire. La méditation avait au moins le mérite - elle - de ne pas lui infliger de douleurs physiques. Suivant alors la Suzuri dans sa démarche, le Meikyû s'assis à son tour en tailleur face à la femme, lui laissant l'entière gestion de main gauche. Cette voix calme, presque hypnotique, le mettait en confiance pour la suite du processus, il fallait lui faire confiance. Il s’exécuta alors, fermant les yeux pour se concentrer uniquement sur les sensations et essayant au maximum de relâcher la tension dans les muscles de son corps.

La chercheuse reprend alors - toujours avec ce ton visant à mettre en confiance le jeune homme - lui expliquant par quel procédé elle va passer pour essayer d'éveiller au mieux le sceau de son clan. Trois chakras, celui de Kaito, celui de Takara et un autre, celui de son père inévitablement. Un léger frétillement dans la main, une sensation un peu inconnue, comme si quelque chose lui traversait la main: elle avait commencer par un petit exemple histoire de faire prendre conscience au Meikyû ce qu'elle désirait qu'il remarque. Puis après encore quelques explications sur la méthode utiliser elle repris d'un ton solennel.

-"Bien, faites le vide, on commence... maintenant."

Accompagnant ses paroles, les frétillements dans sa main devenaient de plus en plus visible, passant même en une sorte de flux continu qui coulait de sa main à son bras puis disparaissait. Ce flux, c'était ce troisième chakra, l'intrus, Kaito le ressentait au plus profond de lui, son symbole tentait de détruire ou plutôt d'absorber l'envahisseur pour mieux le détourner. Le flux continuait, toujours au même rythme, semblable à une rivière paisible qui coulait tel le sang dans les veines du jeune homme. Le Meikyû avait compris le but de la manœuvre, l'absorption du chakra n'était pas de son ressort, comme si le sceau faisait le travail tout seul, impossible pour lui de gérer la partie absorption. Pourtant il le fallait, si il voulait maîtriser et éveiller son symbole, il lui fallait trouver le chakra de son père.

Les minutes défilaient, de plus en plus de frétillements et de spasmes dans la main, mais la concentration du jeune homme s'intensifiait et bientôt comme une légère voix. Plutôt un murmure, comme si le jeune homme pouvait entendre son sceau "Ka...i...to". Une sorte de crissement, qui semblait venir de l'intérieur de Kaito. Il le sentait, il était là, le deuxième chakra avec lequel il devait fusionner. Cette voix, elle n'était pas inconnue, bien que tremblante et saccadée, le Meikyû l'aurait reconnu entre mille, la voix de son père.

Kaito atteignait bientôt sa concentration maximum, prêtant uniquement attention désormais à cette voix qui semblait se rapprocher de plus en plus, où était-il? Il fallait le trouver pour avancer. Les spasmes se faisaient de plus en plus durs, de plus en plus rudes au fur et à mesure du temps. Combien de temps avait défilé maintenant? Kaito en avait perdu la notion du temps. Quelques secondes, quelques minutes, plusieurs heures? Impossible pour lui de le déterminer. Puis, ici, en son fort intérieur, comme si une immense pièce de lumière c'était créée dans son corps, il le voyait, de dos.

Comme transporté dans une dimension parallèle, Kaito s'approchait lentement de la silhouette de son père. Ce dernier se retourna vers son fils, lui qui n'était - en dehors d'ici - qu'un corps ayant perdu son âme par la perte de l'être aimé, était dans cette univers, rayonnant et resplendissant.

-"Enfin tu es venu me voir.. Je n'y croyais plus. N'oubli pas ton objectif mon fils. Je vais pouvoir partir le cœur léger maintenant."

S'approchant à hauteur de son fils, le père de famille le pris dans ses bras. Et sur cette étreinte incroyable, Kaito rouvris les yeux. Le souffle court, la transpiration sur son visage, il le tenait, il avait réussi. Il sentait maintenant les pleins pouvoirs sur sa main. Même si ce n'était qu'une goutte d'eau dans un océan de possibilités, il pouvait maintenant ressentir son action sur son symbole. Et dans un mouvement presque instinctif il repris le contrôle sur l'absorption du chakra de la Suzuri. Bingo, il avait réussi.

Bingo:
 

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mer 8 Jan 2020 - 21:24


L'intruse rappelait ses encres une fois son entreprise aboutie. Cela lui était possible maintenant que le sceau répondait à la volonté de son propriétaire et n'aspirait donc plus le chakra sans commandement. Car les énergies adverses s'étaient réunies et Kaito devait dorénavant pouvoir user de son sceau de manière instinctive. D'ailleurs, peut-être lui apprendrait-elle quelques subtilités concernant cette maîtrise spécifique ? Takara se relevait donc.

Beau travail, je m'attendais à devoir maintenir ma technique plus longtemps. Lui confiait-elle.
Même si ce sceau n'a plus besoin d'un tel exercice, je vous conseille de poursuivre la méditation, vous y répondriez bien. Il s'agit ni plus ni moins d'une approche ancestrale du monde spirituel, qui n'est pas réservée seulement aux religieux ou aux shinobi. Si elle est utiles à ces derniers, c'est par ailleurs parce que les connexions entre ce monde et le notre sont réelles et méritent d'être affinées. Le chakra n'est pas seulement une énergie de guerre.

Cette dernière phrase venait d'être précisée à contrecœur tant elle apparaissait comme évidente à l'esprit de la trentenaire. Il était pourtant bon de le rappeler. Avant d'être une arme, le chakra s'avérait en réalité être une énergie vitale. Le fruit d'un travail du corps et de l'esprit vers le bien-être. Vivre sainement apportait des forces hélas mésestimées, puisque l'entrainement acharné et excessif tout comme les émotions fortes et explosives apportaient également des résultats "intéressants" pour ceux qui partageaient des objectifs plus terres-à-terres. Tels que pouvoir massacrer son voisin en trois minutes montre en main.

Vous vous sentez bien ?
Je ne vous retiendrai pas plus aujourd'hui si vous êtes fatigué. Même si ça s'est fait en douceur, les "équilibrages" ont tendance à nous assommer. Mais je ne vous cache pas mon intérêt pour la suite et serai ravie de vous retrouver pour quelques mises en pratique de ce sceau.


Rapatriant également l'encre murale dans une des amphores ouvertes, elle se tournait pour observer son interlocuteur. Après tout, maintenant qu'il avait obtenu son dû, il était libre de poursuivre sa découverte en solitaire. Cependant, elle disposait encore d'un peu de temps d'ici son départ éventuel, et même sans aller jusqu'au bout l'idée de l'accompagner dans ses débuts lui convenait réellement. Après tout, même si le sceau lui apportait certains privilèges, le fuinjutsu restait un domaine complexe sur lequel il était important soit d'expérimenter soit de partager pour s'améliorer.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 13:48
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


La fatigue était bien présente, toujours le souffle court et les gouttes de transpiration ruisselant, le Meikyû revenait difficilement à la réalité. Le chakra de la Suzuri avait cesser de parcourir sa main, emportant avec lui les spasmes de plus en plus douloureux qui parcourait le bras du jeune homme. Aussitôt que le chakra intrus disparu, Kaito, d'un simple influx de chakra referma le sceau sur sa main gauche. Éprouvant mentalement comme épreuve, mais terriblement satisfaisante. La vision de son père avait redonner un léger baume au cœur au jeune homme, ainsi qu'un regain de motivation dans ses recherches. La chercheuse se relavait donc au milieu de la pièce et complimenta le Meikyû avant de lui donner de nouveaux conseil, par forcément lié à son sceau, mais plutôt pour son développement personnel.

La méditation, exercice bien trop oublié de bon nombre de personnes et également du jeune Kaito. Mais à l'avenir, elle pouvait en être sûr, il deviendrait adepte de cet exercice tant il en as ressenti les bienfaits et les possibilités lors de ce court instant. Puis dans la foulée de son discours, elle montra, pour une fois bien plus directement, son intérêt pour le sceau et notamment sa mise en pratique.

Kaito lui devait énormément, après lui avoir compiler toutes les archives concernant le clan Meikyû dans un seul recueil en seulement quelques secondes, elle venait également de lui montrer la voie à emprunter dans ses recherches. S'intéresser d'avantage à "pourquoi ce sceau a-t-il été créé?" plutôt qu'au possibilité en combat. Au début de la journée, ce symbole n'était qu'une arme pour le jeune homme, et si finalement il était tout autre, et même une clé pour découvrir la vérité sur son histoire? C'était peut-être ça, la raison pour laquelle son père avait apposé ce sceau sur la main du jeune homme.

Après s'être difficilement relevé, les bras toujours engourdi, le Meikyû se tourna vers la Suzuri puis lui adressa la parole.

-" Merci, je vous suis extrêmement redevable, vous m'avez ouvert les yeux sur beaucoup de sujets en plus de m'avoir aider à éveiller ce symbole. J'avoue que l'exercice m'as bien éprouvé mentalement mais je serais ravi de continuer les découvertes avec vous. Je peut vous proposer de se retrouver demain à l'endroit de votre choix, si bien sûr, cela ne vous dérange pas."

Kaito arbora un large sourire de sympathie, retrouvant petit à petit un souffle plus clair et plus régulier. Il n'attendait maintenant plus que la réponse de Takara.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Ven 10 Jan 2020 - 19:22


Hmm... Non. Revenez dans trois jours au matin, ici même. J'ai quelques affaires à régler et cela risque de me distraire, c'est plus judicieux, votre don mérite une attention particulière et je ne compte pas vous faire défaut.
Passez une bonne soirée.


Elle hochait la tête en signe d'au revoir, loin de s'inquiéter qu'il traîne un peu dans les couloirs du domaine clanique. Il n'aurait de toute façon pas de mal à retrouver la sortie, et la trentenaire avait ses propres travaux à poursuivre, d'où cette fin de conversation pour le moins concise - Ne s’embarrassant pas de d'avantage de procédures.

~~~~

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] MdtXhrX


Au matin, Takara s'était occupée de réorganiser l'atelier, y libérant ainsi un plus large espace. Non pas que le lieu servirait à un affrontement, seulement elle envisageait le déploiement de quelques créations d'encre afin de déterminer le potentiel du sceau Meikyu fraîchement dévoilé. Elle s'était attachée les cheveux et patientait donc.

Oui, elle l'aiderait dans sa maîtrise du fuinjutsu. Même si c'était donnant-donnant et qu'elle trouvait le garçon pour le moins agréable ou du moins respectueux, elle ne cachait pas que la démarche s'effectuait au gré d'intérêts certains. Le Meikyu gagnait à évoluer dans cette discipline, afin de s'aligner sur le savoir latent de son sceau. Et tôt ou tard, à l'instar de ses prédécesseurs, il serait en mesure de le transmettre également.
Là, les choses deviendraient intéressantes.
Elle se projetait certes sur le long terme et sur une base incertaine, néanmoins elle avait détecté chez Kaito une certaine résilience quant à l'idée de partager les connaissances dans un but commun. Or ce n'était pas le cas de tous les Meikyu. Peut-être Raizen faisait lui aussi parti de ceux disposés à l'échange de savoir, sauf qu'il avait disparu dans la nature depuis longtemps et ne reviendrait peut-être jamais. Aussi il était judicieux de multiplier les possibilités. C'est en cela qu'une relation constructive avec Kaito méritait de se tisser. Du reste, il pouvait tout à fait surprendre la Suzuri et l'intéresser en tant que personne, qui sait. Ce n'était pas gagné. Plus le temps passait, moins elle se montrait intérieurement clémente avec ceux qui croisaient son chemin.

Tout comme avec Shiro, elle préférait donc conserver une certaine distance et une neutralité sans filtre pour mieux se concentrer sur le travail. Même si de son côté, le légiste savait faire mouche via quelques répliques ou questions intéressantes ; ce qui n'était pas étonnant puisque issu du milieu scientifique. Ici, il s'agissait d'avantage d'un investissement.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 14 Jan 2020 - 14:32
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


Acquiessant d'un simple signe de tête, le Meikyû tourna les talons sans plus de cérémonie avant d'effectuer le chemin inverse qui lui permis de sortir du domaine. Déambulant dans les rues, pensant à la journée cruciale qu'il venait de passer, il arriva à destination de sa petite maison où il s'écroula sur son lit pour un sommeil qu'il voulait réparateur.

[...]

Se levant à l'aube du troisième jour, ayant passer les deux derniers plongé dans l'ouvrage que lui avait remis Takara sur l'histoire et les archives du clan Meikyû, Kaito prépara ses petites affaires. S'habillant d'une simple chemise blanche, d'un pantalon noir et d'une paire de gants noires, Kaito repris le chemin du domaine Suzuri.

Après quelques minutes de marches, rythmés par les pensées qui se bousculaient dans le crâne du jeune homme, il arrivait désormais à la porte du domaine. Après l'annonce de sa visite à Takara et quelques échanges courtois avec les personnes présentes devant la porte, le Meikyû franchit cette dernière avant d'arpenter de nouveaux les couloirs qui le menait jusqu'à l'atelier de la chercheuse. La porte de ce dernier semblait ouverte, Kaito y passa alors sa tête avant d'entrer pour éviter de déranger Takara si cette dernière n'était pas prête ou simplement ailleurs. Il constata d’emblée que la pièce avait été optimiser pour gagner en espace, la Suzuri attendant patiemment au milieu de celle-ci.

Kaito franchit la porte en y toquant légèrement pour attirer l'attention de la femme. Bien qu'ils n'avaient pas parler d'une heure précise pour le rendez-vous, le Meikyû ne voulait en aucun cas avoir fait patienter Takara, alors d'un mouvement de buste en guise de respect il pris la parole

-" Bonjour, excusez-moi d'avance si je vous ai fait attendre. Je suis prêt pour notre petit apprentissage du jour, en espérant que vos "affaires" se sont passées comme vous le souhaitiez."

Bien que les petites affaires personnelles de la Suzuri ne le regardait en aucun cas, Kaito ne s'attendait pas à ce qu'elle lui en parle d'avantage, il s'agissait simplement ici d'une petite marque d'affection espérant simplement qu'elle est passée deux bonnes journées. S'empressant d'enlever ses gants pour exhiber son tatouage et de les poser sur un petit meuble environnant, Kaito rejoignit la chercheuse au milieu de la pièce, à une distance professionnelle avant de reprendre la parole.

-" Je suis sous vos ordres aujourd'hui, par quoi commençons-nous?"

Il arborait un léger sourire, impatient d'en apprendre encore d'avantage sur son sceau et sur le Fuinjutsu en général, même si cela devait passer par de longues heures de médiation, il était prêt à tout pour apprendre.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Ven 17 Jan 2020 - 0:09


Elle le saluait d'un hochement de tête habituel puis l'invitait aussitôt à entrer, visiblement plus détendue que lors de leur première rencontre. Tout du moins c'est ce que son visage témoignait ; depuis quelques temps, la Suzuri n'exultait plus tellement la même énergie. A croire que sa sérénité avait été tronquée par le contrôle de ses émotions, ce qui n'avait rien à voir. Même si le contexte actuel était compliqué, on restait toutefois seul responsable de son état - Si elle s'était assombrie, ce n'était pas faute à la dureté de la vie mais plutôt parce qu'elle avait laissé trop de choses importantes en suspend. Enfin, ses songes n'avaient plus lieu d'être.

Tout va pour le mieux. Se contentait-elle de répondre, commençant à déposer jusqu'à trois rouleaux de parchemin légèrement espacés face à Kaito. Nous commencerons par le début : Chercher l'information. J'imagine que vous avez activé le sceau à quelque reprise durant ce séjour ? Est-ce que son maintien vous coûte ? Combien de temps parvenez-vous à le garder actif ? Quelle est la puissance du flux à l'encontre d'un chakra étranger ?

N'attendons pas de réponses précises à ce flot de questions, elle effectuait plusieurs séries de mudra amenant à trois explosions de fumée successives. Le premier libérait une petite cloche parsemée de motifs de yeux... qui semblaient s'ouvrir et se refermer sitôt que Kaitô fixait l'objet. Le second libérait un rongeur docile un peu plus important, et le troisième, un majestueux oiseau occupant nettement plus d'espace. Chacune de ses invocations avaient été préparées à l'avance via une encre spéciale - Il s'agissait de dessins vivants. Cela ne sautait pas spécialement aux yeux, la trentenaire appréciant l'usage des encres colorées.

Voici quelques éléments de mon bestiaire, ils ne sont pas vivants rassurez-vous. C'est pourquoi je veux que vous les dépossédiez à tour de rôle de leur chakra. Vous parliez d'ordre ? J'en aurai un seul en ce jour : Dès lors que vous activerez votre sceau, ne le refermez plus d'ici la fin de notre entrevue.
Commencez quand vous voulez.


Elle avait besoin de définir les premières limites chez le Meikyu avant de l'amener à des réflexions et pratiques moins standards. Pour ces trois cobayes, seul l'oiseau serait probablement fatigant à prendre en charge, mais après tout le jeune homme commençait tout juste à prendre en main son don et Takara ne resterait pas inactive. Par ses capacités sensorielles elle suivrait l'exercice dans sa procédure graduelle. Tout était orienté dans ce sens d'ailleurs, puisqu'en soit un simple coup de kunai pouvait défaire la vivacité de ces deux premières entités d'encre, et la dernière restait véritablement fragile. Mais en terme de chakra, c'était une autre affaire. Kaito n'avait de toute façon aucune raison de tricher puisqu'il voulait en apprendre plus sur lui-même.
D'abord vérifier les bases, ensuite seulement il serait possible d'étendre.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Ven 17 Jan 2020 - 14:25
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


Un simple hochement de tête et une petite réponse et Takara enchaîna en énonçant le déroulement du petit apprentissage du jour. Elle disposa trois parchemins au milieu de la pièce avant de poser quelques questions au Meikyû sans pour autant attendre une réponse à en voir son attitude. Kaito pris quand même la peine de répondre à ses interrogations, si cela pouvait aider.

-" J'ai activé le sceau quelques fois effectivement. Son maintien me coûte du chakra, je le sens disparaître au fur et à mesure. Même si je n'ai pas la durée exacte, je dirais qu'une vingtaine de minutes pour le moment me permette de le garder actif sans trop de répercussions. Après je dois avouer que je n'ai pas eu l'occasion de tester sur un chakra étranger, j'ai eu quelques problèmes d'ordre familiaux à vrai dire..."

Mais là n'était pas le sujet du jour, même si la disparition de son père l'affectait encore, il était là pour s'entraîner et apprendre, pas pour discuter des problèmes de chacun. A peine eu-t-il le temps de répondre que la Suzuri effectua une série de mudras qui firent apparaître quatre entités à la place des rouleaux. Une espèce de cloche arborant toute une série d'yeux qui semblaient rester fermés. Au milieu une sorte de souris ou de rat et enfin un magnifique oiseau plus rand que les deux autres.

Suite à ces apparitions soudaines, la chercheuse confiait la tâche du jour au jeune homme, activer son sceau et aspirer l'entièreté du chakra qui circulait à l'intérieur de ces petites bestioles. L'exercice était clair pour Kaito, en passant de la plus petite quantité de chakra jusqu'à une plus grosse, les limites de l'utilisation du sceau par le Meikyû étaient mises à l'épreuve. Se concentrant en fermant les yeux, Kaito tendit le bras armé du symbole en face de la petite cloche aux yeux, la main grande ouverte. Une légère lumière violette semblait sortir du tatouage, signe qu'il était activé.

Il posa alors sa main sur le petit être, commençant à aspirer son chakra, essayant de ressentir les sensations que cela lui procurait. Le flux semblait rester assez régulier, passant par la main de Kaito, coulant dans son avant-bras avant de disparaître complètement. Quelques secondes suffirent pour que la petite cloche soit réduit à son état primaire, une petite flaque d'encre. Se postant devant le petit rongeur, Kaito pris une grande inspiration avant de réitérer l'expérience.

Celui semblait un peu plus coriace, même si le flux continuait de couler, il semblait moins régulier et moins continu que le précédent. Demandant un tout petit plus d'effort au jeune homme. Mais après un petit temps, plus long que le précédent, le rongeur se liquéfia également. Kaito passa maintenant à l'oiseau, bien plus conséquent que les deux autres et sûrement contenant plus de chakra. Il posa sa main au niveau de son visage avant de fermer les yeux pour optimiser au mieux l'absorption. Comme il pouvait sans douter, le flux était saccadé, demandant plus d'effort de concentration au Meikyû ainsi qu'une dose plus importante de chakra.

En tant que simple Genin et débutant en matière de Ninjutsu, son chakra possédait une réserve bien limitée. Le flux semblait se couper de temps en temps, demandant de réinsuffler légèrement de son chakra pour débloquer celui du volatile. Des gouttes de transpiration semblait apparaître sur le front du jeune homme, sa mâchoire se crispant légèrement dans l'effort. Le sceau lui-même commençait à se faire ressentir sur la main du jeune homme, ainsi que les tressaillements dans son avant-bras. La tâche était plus compliqué que les deux précédentes, malgré tout, avec l'aide son propre chakra et de sa concentration, Kaito vint à bout de l'oiseau, enfin d'une partie.

Le volatile semblait s'être liquéfié, mais gardait quelques traits de son apparence d'avant. Quelques traits représentant les ailes, un oeil et le bec. Kaito avait réussi à lui enlever une bonne dose de chakra, mais pas suffisamment à en juger par son apparence. Se tournant alors vers Takara, gardant toujours son sceau éveillé comme elle lui avait demandé, il baissa légèrement la tête avant de lui adresser ces quelques mots.

-" Je suis désolé, je n'ai pas réussi à tout absorber, et ma réserve de chakra semble avoir bien diminué qui plus est.."

Il était légèrement déçu par sa piètre performance, mais d'un autre côté cela le motivait encore plus à progresser pour gérer au mieux son sceau et économiser ses réserves en chakra. Il attendait désormais de voir ce que la Suzuri avait pu tirer de cette expérience.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 13:09


Je vois. Soufflait-elle en rassemblant les encres éparpillées sur leur parchemin respectif, les scellant sans leur redonner formes. Même l'oiseau avait fini de se liquéfier sous le rappel de sa propriétaire. C'est inutile de vous excuser, en ce qui concerne cette fonction première seule la pratique vous permettra de progresser. Il s'agit de se familiariser, comme avec n'importe quel outil.

Elle se rapprochait alors, saisissant le poignet de son interlocuteur afin d'attirer son attention. De ses ongles s'écoulait l'encre purpurine afin de le marquer d'un sceau. Bien que modeste, ce dernier stimulait aussitôt le chakra du Meikyû, évitant sa dispersion et rendant le flux plus vivace. Mais comme je vous l'ai dit, il existe toutefois de nombreuses méthodes pour accroître son efficacité. Puis un nouveau sceau se dessinait alors, se superposant au précédent : Aussitôt, le flux se voyait parasité, comme si le chakra ne parvenait plus totalement à alimenter le sceau clanique pourtant actif. Et inversement.

La trentenaire relâchait sa prise après avoir récupéré ses encres une fois encore, puis le regardait consciencieusement.

Je ne vous accompagnerai pas plus longtemps dans l'utilisation primaire de votre sceau - Cela prendra beaucoup de temps et relève d'avantage de l'investissement personnel. Gardez bien à l'esprit que chaque source de chakra est différente : Pour vous améliorer, privilégiez des cibles nouvelles lors de vos entraînements. Le corps à sa propre mémoire, en absorbant des énergies variées vous faciliterez inconsciemment l'action de votre propre chakra face à l'inconnu.

Néanmoins il vous faut connaître les fondements du Fuinjutsu pour passer un cap, sans quoi votre utilisation de ce sceau se cantonnera à ce simple usage... Certes instinctif et immédiat, mais très limité en cas de cible en mouvement.


Puis elle reprenait une distance plus convenable avant de poursuivre.

La compréhension est la clé. Pour notre propre développement mais aussi pour prendre l'ascendant sur un adversaire. L'outil à votre disposition est le plus noble qui soit puisque capable de neutraliser quelqu'un usant à tord et à travers de son chakra sans avoir à le blesser. Or le Fuinjutsu nous enseigne une chose fondamentale : Figer une énergie. L'art du marquage sera donc notre cours du jour.

La difficulté se situe dans le contrôle que l'on a sur nos propres énergies. Il ne s'agit plus de libérer un effet, mais de l'apposer durablement sur une cible. Selon l'intention initiale, la marque une fois active pourrait libérer un flux continu ou une explosion unique à un moment propice. Avec la particularité de votre sceau, une touche pourrait donc s'avérer "fatale" selon la cible et le contexte instauré.


Oui, Takara orientait désormais la conversation vers de la stratégie militaire. Rien de surprenant, même s'il s'agissait d'une pacifiste convaincue elle ne sous-estimait pas les risques omniprésents dans le Yuukan ; à chacun ses armes ; et ce sceau Meikyû restait particulièrement intéressant pour tout combattant sachant honorer la valeur de la vie. Tout comme avec Hiko il y a quelques mois de cela, elle ne rechignerait pas à mettre en garde son interlocuteur ni à lui soumettre des idées pour éviter les désagréments futurs. Autant elle se désolait de voir autant de jeunes se diriger vers la voie des guerriers, autant elle espérait ne pas les voir mourir en vain, leurs souhaits profonds étant généralement peu développés. Un autre sujet. Au delà d'enseigner des tactiques, elle cherchait surtout à sensibiliser sur l'approche du conflit et le respect de la vie d'autrui malgré les idéaux belliqueux banalisés par delà le monde.
Pour elle, il n'existait aucune victoire dans le meurtre froid d'un rival. Puisque aucun enseignement, sinon de la domination à court terme.

Le marquage implique un contact, suivi de la concentration de vos énergies puis du scellement de ces dernières à des fins ultérieures.
Cela demande une forte concentration de chakra condensée à un instant précis... et qui ne doit être relâchée à aucun moment. Voilà pourquoi j'insiste tant sur la compréhension. En partant d'une même souche, il est possible de produire mille et une variante pour peu que l'on soit attentif aux nuances.
Essayez, une frappe de la paume ici.
Demandez elle en tapotant son propre buste du doigt. Votre sceau doit être actif sans pour autant happer mon chakra durant l'action - Je veux que ça se produise en différé. Le but visé ici est l'apposition.

Oui cette fois-ci, elle serait la cible. Plus aisé ainsi de déterminer ce qui clocherait dans la façon de faire de son interlocuteur - S'il y parvenait. Peut-être avait-il des bases en la matière, sinon cela nécessiterait assurément de nombreux essais ou moins l'affinage de sa compréhension avant de pouvoir y prétendre.
La Suzuri pouvait lui faire quelques démonstrations de marquage quelconque mais cela n'apporterait pour le moment pas grand chose. Le Meikyû devait s'y essayer d'abord afin de déterminer si oui ou non la voie empruntée s'avérait juste.

_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 21 Jan 2020 - 19:37
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


La Suzuri rappelait dans ses parchemins les désormais flaques d'encres tout en apportant ses premières impressions au Meikyû. Il lui fallait se familiariser avec son sceau en l'activant le plus souvent possible et en répétant les actions faites précédemment, sur d'autres formes de chakra si possible. Elle ne semblait pas contrariée par le fait que Kaito n'arrive pas à liquéfier l'oiseau d'encre, elle se servait simplement de cette expérience comme point de départ.

Après sa phrase elle s'approcha et attrapa le poignet du jeune homme d'un mouvement vif avant de lui apposer un premier sceau. La sensation fut particulière mais plutôt agréable, comme si le chakra coulait à flot et de manière bien plus régulière dans le bras du Meikyû, puis dans la foulée elle apposa un nouveau sceau qui lui avait un effet plus désagréable et empêchait le chakra du jeune homme de circuler librement à l'intérieur de sa main. Elle lui expliqua alors les différents types de marquage qu'il pouvait exister, en montrant seulement une infime partie. Cette démonstration avait retenue l'attention de Kaito, qui semblait petit à petit comprendre l'efficacité et la polyvalence d'un bon utilisateur de Fuinjutsu.

La chercheuse repris alors son cours en axant maintenant son discours sur la base et l'importance de la pratique du Fuinjutsu pour développer au maximum l'efficacité du sceau clanique apposé sur la main gauche du jeune homme. Elle s'écarta de nouveau se remettant au centre de la pièce. Elle semblait maintenant parler du maniement du sceau dans un contexte plutôt offensif, ou du moins dans un combat réel. Elle qui avait, trois jours auparavant, fait comprendre au Meikyû que ce sceau n'était pas qu'une arme. Le jeune homme s'empressa de s'emparer de son petit carnet duquel il déchira deux petites feuilles afin de noter ce que la Suzuri lui enseignait concernant les bases du Fuinjutsu et son fonctionnement. Même si il ne regardait plus la femme, concentré sur son écriture, il n'en était pas moins attentif, au contraire.

Elle passa maintenant à l'explication de la partie pratique qui allait suivre. La frapper directement au niveau du buste? Kaito haussa légèrement un sourcil de surprise, lui qui pensait que toute la partie pratique se passerait sur ces entités d'encres. Cela restait une légère frappe de la paume, mais Kaito ne pu s'empêcher de lui répondre.

-" Êtes-vous sûre de vous? Je n'ai pas vraiment envie de vous frappez à vrai dire.."

Son regard imperturbable semblait donner la réponse, oui elle était on ne peut plus sûr d'elle. Kaito pris le temps de poser son carnet sur son petit meuble d'origine avant de fermer les yeux pour visualiser et essayer de comprendre tout ce qu'elle venait de lui demander. Garder le sceau actif, ne pas aspirer de chakra lors de la frappe, simplement une frappe de la paume. Kaito comprenait petit à petit.

-" Figer une énergie, apposer durablement sur la cible, marquage implique un contact, concentration de vos énergies, chakra condensé en un instant précis.."

Se répétant les mots de la Suzuri en son fort intérieur, Kaito tenta une première frappe de la paume au niveau du buste de la femme. Premier échec, le flux de chakra avait happé une petite quantité de chakra lors du contact. Le Meikyû referma alors les yeux, se concentrant de nouveau sur les mots ainsi que sur le chakra circulant dans son tatouage. Cinq autres frappes furent tentés, sans succès, mais sur la cinquième, Kaito avait réussi à contrôler le sceau pour ne dérober qu'une infime partie de chakra.

Il touchait au but, les mots semblaient maintenant résonner dans sa tête comme si il devenait un réflexe de pensée à chaque frappe. Kaito se concentrait maintenant uniquement sur son sceau clanique. Deux nouvelles frappes, le chakra absorbé diminuait nettement. Une nouvelle frappe quelques secondes après, même résultat, mais le Meikyû asseyait de plus en plus sa maîtrise sur son sceau. Et pour la dixième frappe, enfin une réussite. Le jeune homme venait de réussir une frappe fluide et direct, créant un contact entre les deux protagonistes sans pour autant avoir aspiré de chakra. Il se sentait maintenant capable d'arrêter le flux de son chakra circulant dans main l'espace d'une simple touche sans pour autant désactiver complètement son symbole. Soufflant par la bouche il secoua un peu le bras gauche, légèrement engourdi par ce deuxième exercice avant de reprendre.

-" J'ai réussi, je visualise de mieux en mieux ce que vous essayez de m'enseigner et je sens déjà d'énormes progrès sur la maîtrise du mon flux de chakra à l'intérieur de mon sceau. Je suis prêt pour la suite! J'espère en tout cas que je ne vous ais pas fait mal, j'ai essayé de retenir les coups à l'impact."

Accompagné d'un petit mouvement du haut du corps vers le sol, marque de respect et d'excuse si jamais Kaito venait à avoir fait souffrir Takara par les coups répétés. Se redressant rapidement, prêt à entendre les nouvelles informations sur le Fuinjutsu fourni par la Suzuri.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Mar 21 Jan 2020 - 21:21


Elle esquissait un sourire. Cette modeste succession de heurts ne suffirait pas à lui faire du mal, n'étant pas douillette à ce point, d'autant que sous l'apparat coloré une fine cuirasse maintenait l'ensemble de son buste jusqu'aux hanches.

Un bon début mais non, vous n'y êtes pas encore. Le dernier geste était juste : Maintenant que vous voyez comment scinder votre énergie, il manque encore l'intention et son maintien. Si l'intention n'est pas donnée puis scellée aussitôt, alors le lien se désagrégera aussi vite qu'il est apparu.

Effectivement, il n'y avait pas la moindre marque sur le corps de la trentenaire, et la présence du chakra adverse se dispersait d'elle-même sans qu'elle n'ait à user d'arcane plus pointue pour en dissiper l'impact. Kaito entrait désormais dans une étape plus délicate. Y parviendrait-il aujourd'hui ? Si c'était le cas, alors une longue journée l'attendrait encore. Son chakra ne le permettrait pas tant il devait poursuivre son entrainement avant de prétendre pouvoir en diversifier les effets. Takara ne faisait que lui enseigner des méthodes visant à faciliter un apprentissage autodidacte. Il y aurait des résultats, mais pas ici, pas maintenant.

Même si votre sceau ancestral vous épargne les détails dans son utilisation, c'est pourtant dans les détails que le Fuinjutsu se révèle. Votre sceau donne une propriété spécifique à votre chakra sans avoir à le malaxer ni effectuer d'autres sceaux, tels que les mudra, qui ne sont rien de plus que des sceaux retranscrits avec les mains. Mais comme tout, pour atteindre des résultats plus poussés il faut une exécution plus exigeante.
La nature de votre chakra ne suffit pas lors d'un marquage. Même brute, il faut la sceller, ce qui implique la composition d'autres sceaux supplémentaires - Plus ou moins nombreux et de différentes orientations selon le "poids" de ce que l'on souhaite sceller. C'est la base du Fuinjutsu.

Le Ninjutsu nous apprend à extérioriser la nature de notre chakra de manière brute, éphémère.
Le Fuinjutsu nous apprend à structurer un ensemble de données puis l'équilibrer afin que le résultat devienne atemporel.

Qu'une application soit lente ou rapide, le Fuinjutsu nécessite donc de nombreuses étapes dont il faut impérativement avoir conscience pour son succès. Un sceau lambda peut permettre à une pomme d'être conservée des mois durant sans risque de pourrir. Là où un sceau indescriptible peut permettre d'altérer la nature même du chakra d'un corps humain de façon éternelle...
Racontait-elle inlassablement, terminant le petit discours sur une note qui faisait bien évidemment référence au sceau du Meikyû.

Une question de compréhension et de maîtrise... Et il n'y a de recettes magiques que pour les tours les plus simples.
En ce qui concerne notre sujet du jour, le tour comme la recette sont on ne peut plus simple, mais c'est à vous d'en explorer le cheminement. Visualiser l'effet, l'équilibrer, l'appliquer, le figer, l'activer - ou non. Je ne peux pas le faire à votre place, nous ne partageons pas la même nature de chakra. Même si votre sceau ancestral pourrait me donner ce pouvoir, de façon aussi facile qu'obscure. Voici la véritable magie du marquage à haut niveau...


Oui, c'était le cas. Et de toute évidence, des pionniers Uzumaki aux Meikyû conservateurs en passant par cet étrange personnage qu'était l'Homme au Chapeau dont la capacité impliquait la régression de chakra étrangers, l'Art du Fuinjutsu n'avait pas fini de faire parler de lui, ni d'intriguer la Suzuri.
Elle était encore bien loin d'en cerner tous les usages. Le pouvait-on, d'ailleurs ? Il y avait encore du chemin...

Songeuse, elle s'arrêtait un instant. Kaitô souhaitait probablement continuer le cours, mais après tout, elle n'avait rien à lui apprendre. Rien qu'il ne saurait découvrir par lui même par l'ardeur et la répétition. Takara était une passionnée, et si son discours pouvait permettre à certains de mieux saisir le cheminement d'un tel domaine d'expertise, bien d'autres en usaient de manière pus cloisonnée et à des fins beaucoup plus terre-à-terre mais toutefois efficaces. Sans doute le Meikyû devait se tourner vers ceux-là. Son avenir de shinobi n'en serait que mieux assuré.

Car dans sa réflexion, elle se rappelait que tout ce qui l'intéressait se trouvait ailleurs.
Qu'elle n'avait rien à transmettre tant que sa propre voie ne l'aurait pas amené aux confins de ce monde du Connu.


_________________
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shishi Bogi
Shishi Bogi

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 22:18
Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Tumblr_p37t6mS1tr1uocsx1o1_500

MEIKYÛ ES-TU LÀ?


Un sourire ? Surprenant de la chercheuse qui c'était montrée si sérieuse et impassible avec Kaito durant leur différentes rencontres. Ce sourire fut accompagné par Kaito qui en esquissa un à son tour, ravi que la Suzuri montre un peu de sympathie à son égard et ne soit blessé par les coups du jeune homme. Elle repris aussitôt son air sérieux, pointant du doigt les imperfections du Meikyû sur l'exercice précédent. Si il avait réussi à scinder son chakra entre son sceau et le reste, l'enjeu du cours d'aujourd'hui de Fuinjutsu : le marquage, avait été un échec. Aucune marque ne semblait resté sur le corps de Takara.

Cette dernière repris alors son cours théorique de plus bel, cherchant à montrer et démontrer au Meikyû les tenants et aboutissants de l'exercice en cours. Kaito se saisit une nouvelle fois de son petit carnet, tâchant de retranscrire toutes les paroles de la Suzuri sur ses petits papiers. Bien qu'il avait confiance en sa mémoire, le jeune homme voulait être sûr de ne rien oublié une fois livré à lui-même.

Le cours avance et le flot de paroles de Takara ne cesse, pour le plus grand bonheur du Meikyû qui avale l'entièreté de ses mots sans en perdre une seule miette. Une fois la partie théorique terminé du côté de la chercheuse, Kaito eu quelques questions à poser pour mieux visualiser l'ensemble de ce qui lui était demandé et notamment un exemple, plus simple et imagé pour le jeune homme.

-" Excusez-moi de vous interrompre. J'ai bien écouté et noté tout ce que vous m'avez dit mais j'aimerais vous posez une question, ou du moins vous demandez quelque chose. Je commence à bien visualiser ce que vous me demandez mais pour la mise en pratique cela reste encore assez flou pour moi. Surtout au niveau de l'étape, structurer un ensemble de données et l'équilibrer. Je vous avoue être plutôt doté d'une mémoire visuelle. Pour faire simple j'aimerais vous demandez de me faire une petite démonstration d'un sceau basique et banal, comme celui qui empêche une pomme de pourrir par exemple. Je sens qu'examiner plusieurs fois votre manière de faire pour apposer un sceau m'aiderait à mieux visualiser l'ensemble de ce que vous me demandez. Si cela ne vous gêne pas évidement..."

Il accompagna sa parole d'un nouveau léger signe de respect en basculant le haut du corps vers le bas. Plus les minutes et heures passaient en compagnie de la Suzuri, plus le respect que lui attribuait le Meikyû grandissait. Il avait compris que sa rencontre avec Takara allait changer beaucoup de choses, tant sur le plan technique, que sur la vision de certains aspects et plus particulièrement de son approche du Fuinjutsu.

_________________
Thème musical

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo] Signa10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10055-pif-et-paaaaf-et-baaaam-terminee#85293 https://www.ascentofshinobi.com/t10065-les-aventures-fantastiques-de-bogi-le-magnifique-pas-a-jour#85364

Meikyû es- tu là ? [Suzuri Takara, xoxo]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: