Soutenez le forum !
1234
Partagez

Aucune traces

Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Aucune traces  Empty
Mar 10 Déc 2019 - 19:05
Il suffit d'une fois. D'un mauvais trip d'un mauvais mélange.

Convulsion hardcore, décroche, s'accrocher de toutes ses forces. Les règles s'effondrent, le monde chavire et la loi de l'attraction est défiée, entre ciel et terre. Entre la lune blanche dans le ciel semblant narguer l'ombre titubant sur le sable désormais glacial façonnant Kaze. Le pays du vent est à l'image de ses habitants, hostile la journée et glauque la nuit. Un clan entier se complaisant dans la sottise, cherchant à mettre dans un coffre-fort les anciennes victimes d'une génération, de préceptes aussi vieux qu'idiots ne perpétuant des traditions barbares et violentes transformant des jeunes en soldats dont le regard vitreux témoigne des horreurs traversés et des épreuves affrontées. Une main tremblante portant la bouteille vers la gueule balafrée de l'Asaara. Buvant au goulot sans craindre le regard des siens, un cigare dans son autre main sur lequel elle tire grosse lattes crachant la nicotine, suivit d'une quinte de toux grasse. La chair de sa chair disparue, et la voilà noyant cette sombre nouvelle dans le même mal qui ravageait la défunte. Marchant dans les traces, suivant les pas d'une ombre qu'elle croit parfois apercevoir au détour d'une illusion. Mais le verdict est bien là, s'isolant, parlant toute seule, errant dans le désert sans pour autant ayant eue une fois à craindre pour sa propre vie. Trébuchant, son pied droit s'enfonçant dans du sable mou, comme de la neige, grognant et jurant. Crachant contre l'or fin qu'elle arborait avant comme un symbole de prestige. Aujourd'hui ne subsiste que haine et colère qu'elle ne peut diriger contre quelqu'un d'autre, il n'y a pas de coupable idéale. Pas de proie à traquer, et puis même si c'était le cas. Que pourrait-elle faire? Sa fratrie est peut-être maudite, peut être que le clan est condamné et qu'elle n'est pas l'élue qu'elle croyait. Peut-être que toute cette imagination, cette ambition est le résultat d'une enfance malheureuse poussant la crainte de l'échec à se transformer en vanité précieuse. C'est sans doute le raisonnement le plus logique à avoir, mais est-ce le bon pour autant? Accepter la réalité comme elle vient, est-ce toujours bénéfique?

Elle jette la bouteille l'ayant finit d'une seule traite, forme une boule de sable et fait imploser le sable et le verre. Soupirant, écrasant son cigare, les bras ballant, la fatigue prenant le pas sur la rancœur. Y laisser sa vie, elle aussi et rejoindre ses ancêtres ne faisant qu'un avec le sable, pourtant ce n'est pas le sable qui coule dans ses veines comme les atrocités que sont les assimilateurs. C'est du bien du sang, elle est humaine et la volonté du sable manifeste. Mais qui croire, que croire? Qui devenir, comment s'orienter et vaincre le décès d'un proche quand toute une vie ne suffit pas à apprendre les émotions du genre humain. Un prisme ne reflétant qu'une seule couleur, le noir, le noir envahissant et pesant. Officiant dans ses crises de folies, refusant ne serait-ce qu'une larme. Hantée par des souvenirs qui ne semblent pas être les siennes, la solitude désarmante. Elle s'effondre contre le sable, fixant la nuit ou les étoiles n'apparaissent pas. Quelque part entre la vie et la mort, entre ici et l'au delà son pays, son peuple, les siens et même sa cadette toutes ces pensées disparaissent. Car au fond on ne vit pas pour les autres, ni pour soi. On vit pour laisser une trace, pour marquer quelqu'un et ceux soutenant le contraire sont fous ou des menteurs et elle.

Qui veut-elle marquer?
Revenir en haut Aller en bas

Aucune traces

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: