Soutenez le forum !
1234
Partagez

La foudre cachée derrière la brume [Saji]

Mugen Oda
Mugen Oda

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 22:42
Douloureux dans leur entièreté, les pieds du borgne lui font atrocement mal depuis maintenant de nombreuses heures. Son départ d'une petite auberge à la lisière du pays des remparts le pousse à migrer vers une nation plus apte à l'accueillir. non pas que ce bout de terre soit non enclin à l'acceptation de migrant, mais Jôheki no Kuni n'est pas contourné par une muraille géante pour rien. La politique d'exclusion et sa mentalité très fermée sur elle-même n'y sont pas pour rien. Alors la capuche visée sur le crâne, c'était pressement que le kaminarijin traversait le vieux continent pour se diriger vers l'archipel la plus fière du sekai; Mizu no Kuni.

Incognito, c'est en faisant le moins de vague possible qu'Oda ne s'attarde pas sur les quelques villageois qu'il peut alors croiser. Pourquoi créer des liens avec des individus qu'il ne reverra très certainement qu'une seule fois et qui en plus, peuvent avoir une certaine méfiance voir une haine envers les citoyens de la foudre ? L'homme se devait d'arriver au plus vite aux portes de Kiri afin d'y prendre la température. Car s'ils se montrent hostile, il ne devra pas s'attarder dans les environs pour éviter d'attiser une flamme prête à s'embraser.

Après une longue journée de marche, au moment où le soleil laisse sa place à son homonyme lunaire, le Mugen quitte l'épais boisement d'une forêt avant de se retrouver face à une nouvelle auberge. Un nouveau lieu où se reposer. Mais avant, comme chaque soir lorsqu'il voyage de la sorte, le roux s'avance au bar de l'établissement pour y passer commande. Une commande alcoolisé. Quoi de mieux qu'un saké de qualité pour décompresser après une longue journée de marche ? Même s'il est un amateur de cet alcool de riz, Oda aime se laisser surprendre par le différentes liqueurs de ce genre lorsqu'il voyage à travers le monde depuis la chute de Kumogakure face à l'Empire.

Assiégé au fond du bar, à une table ronde où personne n'ose s'y assoir - assez apeuré par l'imposante stature de l'homme -, Oda déguste sa boisson le tissu sombre encore sur le crâne, dissimulant sa crinière rousse à la vue de tous.

Discrétion et subtilité, tel était le comportement du shinobi en cette soirée d'été, avant de pouvoir rencontrer celui qui pourrait lui en apprendre un peu plus sur la situation du pays. Lui apprendre quelques éléments importants ou bien même, le conduire jusqu'aux portes de Kirigakure no Satô.

Peut-être que cette âme charitable sera celle qui pourra introduire le kaminarijin au coeur des kirijin, en faire l'un des leurs, lui qui n'a désormais plus de peuple auquel appartenir. Et à l'occasion, cette même personne pourra sûrement être le prochain ami - personne de confiance et bro' love - d'Oda ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 1:38
Usant de ses capacités sensorielles pour scanner la zone, le ninja traqueur poursuit son chemin dans cette campagne reculée de Mizu, ses chaussures couvertes de boue accumulés des suites de plusieurs heures de recherche sans répit. Il espère que cette piste sera la bonne. Il est fort probable que la cible se soit réfugiée afin de s’évanouir du champ de vision des autorités kirijines. Depuis plusieurs semaines, le traître a été aperçu tantôt dans une direction tantôt dans l’autre, usant de clones et de techniques de subterfuge pour leurrer les ninjas lancés à sa poursuite, et effacer ses traces au point que plus personne ne saurait même dire s’il se trouve toujours dans l’Archipel. Les recherches continuent, avec la coopération des shinobis et des militaires patrouillant dans les ports et filtrant la circulation de façon à mettre la main sur le criminel le plus recherché du Pays de l’Eau.

Une auberge. L’informateur aurait aperçu un homme portant une cicatrice à l’oeil gauche, pourrait-il s’agir de lui? Etant donné que l’établissement ne se trouvait qu’à quelques minutes de sa dernière position, il a jugé préférable de vérifier par lui-même et l’arrêter avant qu’il ne disparaisse de nouveau dans la nature. Le jounin doute qu’il serait capable de se mesurer en combat singulier face à un homme de la trempe de l’ex-daimyô, mais il peut au moins s’assurer de le retenir suffisamment longtemps avant que les renforts n’arrivent. Mais est-ce la seule raison qui le pousse à agir en solo? Probablement pas. Depuis ce jour où il a laissé l’ennemi numéro du pays filer entre ses doigts alors qu’il était tout près d’être capturé, son attaque n’a pas permis d’atteindre la cible, même si grâce à l’aide du samouraï, deux des bras du fugitif ont été tranchés. Toutefois, s’il s’est enfui amputé de deux de ses membres, il aura sûrement eu le temps de récupérer de ses blessures…

Poussant les portes battantes de la taverne, le Nobuatsu balaie rapidement du regard l’ensemble de la pièce, ne remarquant guère d’activité suspecte pour l’instant… ses yeux se déposent finalement sur un homme portant une capuche sur la tête, l’air vagabond près du comptoir. Le dos tourné, difficile de dire s’il s’agit de l’homme qu’il traque depuis tout ce temps. Il n’y a qu’une seule façon de le savoir… en prenant le risque d’engager la conversation avec le mystérieux client duquel il s’approche sans se précipiter… Usant de sa capacité de télépathie, le jounin fait signe au barman de signaler à ses clients de se mettre à l’abri. La plupart de ceux-ci remarquant l’arme à la ceinture de Saji s’apprêtant à dégainer à tout moment soupçonnent qu’une rixe est sur le point d’éclater et quittent leur table sans se faire prier, jusqu’à que l’établissement soit complètement vide de monde...

La pointe d’une lame s’approche de la nuque du vagabond alors qu’il sirote son verre tranquillement.

Pas de geste brusque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mugen Oda
Mugen Oda

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Mar 24 Déc 2019 - 18:29
Quelques verres viennent déjà de rendre l'âme après de longues minutes à patienter son dû auprès de l'aubergiste. Faut il vien avouer que le voyage a donner grand soif au Roux. Et rien de mieux pour redonner un sourire grandissant et une certaine joie de vivre à l'homme que de l'alcool de riz bien fait et bien frais.

C'est donc accoudé au bar que Mugen Oda déguste sa précieuse liqueur tout en gardant sa capuche vissée sur la tête, afin que nul ne puisse le dévisager du regard. Lui ou la cicatrice qu'il porte à l'oeil gauche. Un autre verre de terminer, une nouvelle commande de passée d'un simple geste de la main. Sans dire le moindre mot. Apres tout, le Barman connaît son travail, il sait quand remplir les verres de ses clients à la seconde approximative. C'est à cela que l'on reconnait un vrai professionnel.

Cependant, alors qu'Oda reçoit sa nouvelle bouteille et commence à se servir un nouveau verre, l'atmosphère se tend un peu plus quelle ne l'était actuellement. Une étrange présence met mal à l'aise de nombreuses personnes au cœur de l'auberge mais rien ne déstabilise le Kaminarijin. Apres tout, il en a déjà vu des plus menaçant. Meme si, adepte d'un certain don sensoriel, le Roux perçoit une grande quantité de chakra en celui qui s'approche dans son dos.

Une énième gorgée et le son de sa lame se retire de son fourreau avant de se positionner derrière la nuque du vagabond. Doit-il le prendre comme une menace ? Ou alors continuer sa soirée comme il l'entendait au départ ? Oda ne sait pas quoi en penser. Mais peut-être que celui qui souhaite répandre une certaine justice en ces temps durs et sombres pourrait aider le lumineux à entrer au cœur de la Brume.

Se délecter d'un bon verre de saké est-il considérer comme un geste brusque ou menaçant ? lance alors le balafré. Je vous en pris, prenez place avant que quelqu'un pense que nous allons nous battre.

Mais il est vrai, les habitués et multiples clients présents dans l'auberge avant l'arrivée du menaçant sont désormais hors de l'établissement.

Ah oui, c'est vrai que là, personne ne risque de penser grand chose. dit il alors constatant maladroitement la pièce vide dans laquelle ils se trouvent à l'heure actuelle. Mais je vous en pris, prenez place. Je vous en sers un ? lance le borgne à l'individu, ne se présentant aucunement à lui. Il faut bien garder une part de mystère à tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 0:00
L’auberge vidée de ses clients, il ne reste désormais plus que l’encapuchonné et le masqué, menaçant son interlocuteur de la pointe de son acier au niveau de la nuque. D’une simple phrase empruntant un ton qui n’est ni dans la menace ni dans la courtoisie, il le prévient qu’un geste brusque de sa part aurait de mortelles conséquences. C’est sans compter le quiproquo dans lequel il se trouve, suspectant le vagabond lui tournant le dos de n’être le célèbre balafré répondant au nom de Raonaka Ao, le traître fugitif qu’on croyait avoir aperçu dans les environs. Il n’en est rien.

Il suffit de la voix de l’étranger brisant son silence pendant qu’il se délecte tranquillement de son verre d’alcool, sans montrer le moindre tremblement ou la moindre surprise dans la voix, qu’il propose au Kirijin de le rejoindre dans sa beuverie. Sa voix n’est certainement pas celle de l’homme qu’il traque sans relâche depuis plusieurs semaines… Sa déception est donc si grande qu’il décide d’accepter la proposition de l’inconnu, alors qu’ils se connaissent à peine. Pour l’avoir confondu avec un criminel, il lui doit bien un verre, n’est-ce pas?

Abaissant sa lame, il la glisse lentement dans son fourreau avant de s’asseoir aux côtés du balafré qui présente une cicatrice qui n’a absolument rien à voir avec celle de l’ex-Daimyô, dans son cas, il s’agit davantage d’une griffure. Ce qui pose la question de: quand et comment a-t-il reçu cette blessure? Une question parmi une myriade qu’ils pourraient se poser en ce moment, le début plutôt dramatique d’une discussion autour d’un verre de saké, l’amorce d’une relation entre les deux privilégiés, profitant seuls maintenant de l’hospitalité de la taverne.

Posant les coudes sur le comptoir, et récupérant un verre délaissé par un client, le Nobuatsu passe sa commande auprès de son interlocuteur qui lui propose un verre, il nomme son poison.

Je prendrai la même chose, merci.

Pendant que son nouveau camarade de boisson lui sert son verre, auquel il répond d’un acquiescement reconnaissant, un long silence s’ensuit jusqu’à ce que le Kirijin soit le premier à se présenter - puisqu’il est celui qui a causé cette situation embarrassante, il se sent obligé de relancer la discussion. Il annonce son prénom seulement, ignorant si le Roux a déjà entendu parler des Sabreurs de Kiri et de son chef de clan, c’est pourquoi dans le doute il préfère éviter que sa notoriété ne soit un obstacle à un échange décontracté.

Saji.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mugen Oda
Mugen Oda

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 11:54
Bien heureusement celui qui semble doué par le fer accepte l'invitation du borgne avant de s'assoir au bar et de demander la même chose que le vagabond. Un premier soulagement se traduisant par un souffle intérieur et un relâchement soudain d'un certain stress ayant peur qu'il ne refuse l'offre du Kaminarijin. De plus, il semble être un adepte de l'alcool de riz, ce qui provoque un certain enjouement chez Oda pour celui qui se présente sous le nom de Saji.

Un nom bien spéciale faisant écho dans les souvenirs du roux mais n'atteignant pas une certaine vérité, un certain rappel de sa connaissance de l'individu. Cependant, un indice absolu vient lui éclaircir ses pensées ainsi que les rumeurs qui vont de paires avec ces dernières.

C'est en apercevant cet homme masqué prenant place à ses côtés qu'il se rend compte de qui il est réellement. Voyant qu'il se présente sous le nom de Saji, faisant résonner sa propre voix. Ne l'ayant jamais rencontré physiquement jusqu'alors, Oda se remémore alors les brides de souvenirs qu'il détient sur Kiri et ses habitants. Un homme vêtu de noir, masqué, doué à l'art du kenjutsu et dénué de parole. Nobuatsu Saji, le sabreur muet.
Si ce Saji est bel et bien l'homme dont a entendu parler le roux, alors c'est un très grand homme qui se trouve en ce lieu désormais vide de toute âme.

Sans même prendre la peine de se présenter à son tour, attendant le bon moment, Oda veut en savoir plus sur lui, savoir à qui il a à faire réellement.

« Saji hein ? Il est un homme dont la réputation commence à résonner fortement à travers les terres du Yûkan depuis un bref moment. Un homme dénué de parole, muet depuis l'enfance, doué de sa lame et capable de télépathie grâce à cette dernière. Cependant j'ai pu apercevoir vos lèvres ainsi que votre mâchoire bouger à travers votre masque. Nobuatsu Saji, épéiste de la Brume ; Cavalier de Feu & celui ayant défié Ao, lieutenant du légendaire homme au chapeau hm, c'est bien vous n'est-ce pas ? »

Quel hasard en effet. Et ce n'est pas en prenant des pincettes que le borgne s'avance sur cette piste. Pas sans être sûr de lui. Les rumeurs et les histoires il en a entendu depuis bien des années et celles des Hommes qui font le récit du monde. Il en est totalement fan.

Et sentant bien qu'un long silence de vérité s'installe entre eux deux, le Kaminarijin se présente en toute impunité à lui, profitant d'une salle vide pour être transparent avec l'épéiste.

« Mais permettez-moi de me présenter, je fais preuve d'impolitesse. Je me nomme Mugen Oda, ancien Kumojin et actuel vagabond en quête d'une certaine ... justice. Enchanté. »

Un léger sourire, ses yeux qui se plissent. Il cuve un énième verre avant de faire claquer le cristal sur le bois écru du bar.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 18:28
Cédant à l’invitation de son homologue Kaminarijin, le Sabreur s’installe sur un tabouret et accepte son alcool de riz non sans un certain soulagement, lui offrant un peu de tranquillité après sa longue traque à travers les marécages et forêts de Mizu, son esprit est encore affûté mais son corps est exténué par l’effort soutenu depuis plusieurs jours. Alors en voyant cette opportunité de discuter l’espace d’un moment, dans cet espace privilégié avec le vagabond, celui-ci semble reconnaître le Sabreur à la mention de son seul prénom. Pourtant il lui semblait que ce dernier était relativement commun dans le Yuukan, mais l’association de son apparence masquée, des ses lames dans le dos et du fait qu’il se trouve à Mizu no kuni, les probabilités qu’il s’agisse du Saji le plus célèbre du pays ne fait presque aucun doute. L’homme au masque ne voit aucune raison de nier, pour le moment, n’ayant perçu aucun signe d’hostilité de la part de son interlocuteur qui vient de lui offrir du saké.

Approchant le verre de son nez , il ne peut sentir aucune fragrance qu’on lierait de près ou de loin à du poison, si ce n’est l’alcool en lui-même, confondant l’esprit et délogeant la raison, le bretteur boit cul sec le breuvage de teneur dépassant les quatorze degrés. Il repose le verre sur le comptoir rivalisant de virilité avec son partenaire de boisson dont la soif a été davantage étanchée puisqu’il est arrivé avant lui. Même s’il ne s’agit pas d’une compétition, le Sabreur se doit par respect de reprendre une autre tournée.

Nous avons reçu l’information qu’un homme portant une cicatrice à l’oeil gauche, une description qui correspond à un homme recherché à Mizu. Raonaka Ao.

L’inconnu se présente sous le nom de Mugen Oda, un réfugié kumojin qui est parvenu à traverser la mer et obtenir un passage dans les terres de Mizu. Un long voyage que le Nobuatsu a lui-même emprunté il y a de cela presque deux ans plus tôt.

Enchanté, Oda de Kumogakure. Dis-moi… comment compte-tu trouver justice à Mizu no kuni exactement?

Tenté de lui dire que Kaminari est de l’autre côté de la mer, il retient sa langue, ayant déduit de lui-même qu’il s’agissait de venir demander le droit d’asile, et possiblement l’aide de l’Archipel pour l’aider à reconquérir sa terre perdue. Une terre dont Saji est originaire et qui ne le rend pas insensible à la quête du Roux. Pour autant, il aura suffi d’environ neuf mois passé dans le village militaire pour se faire à ses coutumes, à sa populace qu’on préjuge souvent comme une horde d’incultes, de guerriers sans raison - ce qui n’est pas complètement faux quand on sait à quel point les Sabreurs et les Kaguya sont imprégnés de cette culture guerroyante. Il n’en demeure pas moins que beaucoup des clichés circulant sur les Kirijins sont infirmés par la réalité, si tant est que l’on prend la peine de traverser la mer pour le constater.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mugen Oda
Mugen Oda

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Mer 26 Fév 2020 - 23:59
« Ao ? Ouais j'en ai entendu parler. Un des lieutenants de l'Homme au Chapeau. Une sacrée pourriture quand on y pense. Même ce type au chapeau avec son costard, il s'la raconte un peu trop j'pense. Un jour viendra où il prendra la fessée. Enfin j'l'espère. »

Sans doute la réponse la plus longue du monde. Genre comme si le temps c'était arrêté à la fin des dernières paroles du Nobuatsu. Comme si une fois encore, la gueule cicatrisé avait quitté le navire pour aller voir ailleurs. Non pas que cette vérité soit fausse, mais il faut dire que comme dirait l'autre, on est toujours mieux chez soi. Revenir à la maison a comme un goût de nostalgie, de nouvelles envies, une saveur exotique; envie de connaître la fin de toute cette formidable histoire.

Pour souffler un grand coup, il se sert une nouvelle coupe de saké et se rince la gorge avec, juste pour faire passer la pilule. Désormais, il est de retour et pour de bon. Par ailleurs, en arrivant sur les terres de l'eau, il l'avait déjà sentit. Ce pays est celui qui le fera renaître, celui qui lui pardonnera toutes ses fautes. Celui qui lui-même à avouer avoir quitter ce village dans une vie antérieur, sa plus grosse erreur. Mais revenir ici aujourd'hui a une symbolique forte. Une page se tourne et il l'espère, pouvoir mettre sa force au service de la brume.

Saji demande alors soudainement ce que compte faire Oda pour trouver justice au sein de Mizu no Kuni. Une bonne question de la part du futur/actuel Nanadaime Mizukage (Good Job Bro, t'es le meilleur <3). Car s'il est ici c'est pour une raison bien précise.

« Et bien je dois avouer que cette fameuse justice j'espère la trouver à travers vous, à travers les autres shinobi et les habitants de Kirigakure no Sato. J'ai commis des actes bien barbares pour le Teikoku sous peine d'être exécuté. Je ne cherche pas d'excuse pour mes actes, seulement le pardon des plus sages de cette terre. »

Parlant tout en se servant une nouvelle dose d'alcool, Oda poursuit.

« J'aimerais mettre mes capacités au service de la Brume, me racheter auprès d'un pays où les guerriers sont tous plus incroyables les uns que les autres. Je veux pouvoir vivre à nouveau libre dans un village qui n'emploi pas la dictature comme régime de gouvernance et la mort comme punition. Je veux pouvoir battre ceux qui sont aux services du mal. »

Combattre le mal, l'ennemi du monde est une bien belle envie. Mais il faudrait que l'homme qui se trouve actuellement à ses côtés soit de son avis.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Dim 1 Mar 2020 - 20:23
Sirotant une autre coulée de saké venant enflammer sa gorge, il écoute les paroles vindicatives du balafré des terres de la Foudre, un pays d’origine qu’ils partagent, et le même sentiment de tristesse de voir Kaminari ainsi aux prises d’une puissance étrangère. Bien que le Nobuatsu ne nourrisse plus autant de patriotisme ou de sentiment d’appartenance au pays où il est né, il ressent tout de même de la peine de voir la terre de son enfance ainsi désacralisée par le pays du Feu, sous l’égide du Teikoku. Un tournant historique pourtant contradictoire puisque le Shoshikidan était l’organisation qui souhaitait recouvrir leur indépendance, et contester l’expansionnisme du daimyô de l’époque, Araho Masao. Un revirement de situation qui ne s’explique que par une chose. La vengeance.

Un sentiment qui suffit à nourrir les hostilités et enclencher les belligérances. Et encore une fois, la loi du talion veut que les réfugiés de Kumo veuillent récupérer leurs terres, souffrant des erreurs de leurs prédécesseurs ayant commis l’irréparable en exécutant les dignitaires de Hi lors de la mise à mort du Shoshikidan. Un pan de l’histoire qui aura traumatisé les nouveaux fondateurs du Teikoku, nourrissant leur haine intarissable pour le pays qui leur aura privé de leur liberté et montré nul respect quant à leur situation. Laissant derrière un charnier, des ruines, la désolation. Le nom du déserteur et traître balafré semble résonner dans l’oreille de l’homme à la chevelure sanguinolente, et la balafre particulière lui donnant cette allure guerrière. Peu étonnant qu’il ait été confondu avec l’ex-daimyô par l’informateur.

Dans son regard empli de vengeance et la résolution de demander réparation pour la perte qui leur a été infligée, il espère donc s’enrôler dans les rangs de Kiri… Un village militaire et cosmopolite qui est toujours ouvert à de nouveaux gros bras pour renforcer leur armée, si tant est que les nouveaux éléments se montrent suffisamment loyaux et efficaces pour savoir suivre les ordres qui sont données par leurs autorités. Car être fort et compétent c’est une chose, encore faut-il qu’ils ne retournent pas leur veste à la moindre difficulté ou au moindre commandement qui ne leur plaît guère. La Brume est composée de shinobis, de civils, et de certains mercenaires pouvant occasionnellement ajouter à la force de frappe déjà importante.

Si vous cherchez à être mercenaire, ou un véritable soldat de la Brume. Sachez que vous êtes le bienvenu. Nous sommes un village qui respectons la force, mais observons surtout la discipline de nos shinobis. Quelque soit votre choix, je vous recommande de passer par les autorités compétentes, qui jugeront si oui ou non vous êtes apte à servir Kiri.

Sur ces paroles, il se lève en récupérant son katana sur le comptoir, il remplit sa coupole de saké une dernière fois avant de trinquer en la faveur de l’étranger et lui souhaiter de réussir à aller au bout de ses ambitions.

En attendant Mugen Oda, je vous remercie pour cette discussion et vous souhaite une bonne continuation. A bientôt peut-être...

Une courte révérence de la tête à l’adresse de son interlocuteur. Il se retourne pour quitter le bar déserté et reprendre le travail, après cet intermède exceptionnel qui a été l’occasion d’une rencontre peut-être fatidique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mugen Oda
Mugen Oda

La foudre cachée derrière la brume [Saji] Empty
Lun 2 Mar 2020 - 0:40
Son souhait formulé, le balafré patiente quelques instants avant de connaitre la réponse du sabreur et peut-être sa future proposition. Le désire de vengeance de l'homme ne cesse de croître depuis désormais un certain temps. Voyant et prenant connaissance de l'expansion de l'Empire du Feu. Une certaine nausée se forme dans son esprit depuis maintenant de nombreuses semaines. La chute de la foudre contre le feu est une catastrophe dont il se veut en partie coupable.

S'il est aujourd'hui vivant, c'est bien parce qu'il a fuit les conflits au coeur de Kumogakure no Satô. Ses principes ne sont pas de cet avis car s'il s'y était tenu, il serait mort au combat en ayant fait tout ce qui pouvait être en son pouvoir pour sauver le maximum de ses congénères des griffes des Hijins et tuer le maximum de ces meurtriers. Même si Kumo n'est pas blanc comme neige, la vengeance entraine la vengeance qui entraine la vengeance. Le Feu s'est vengé d'une première nation les ayants mis à mal, il ne manque plus que la terre à aller attaquer. Mais ça, Oda ne le permettra pas.

C'est en écoutant avec attention la réponse de l'homme en noir que le roux prend pour décision de ne pas devenir Kirijin, du moins, pas pour le moment. Secrètement, il deviendra un mercenaire proche de la Brume sans montrer la moindre de ses intentions. Même si vis-à-vis de Kirigakure no Satô, le voyageur n'a aucune motivation néfaste.

Toute fois, lâcher ses compères Kumojins alors que tous se battent pour leur liberté, n'est pas envisageable.

« Je vous remercie maître épéiste. Je tâcherais d'être un exempt voyageur durant ma période d'hébergement en ces terres. Je ne serais une menace ni pour vous, ni pour le pays tout entier. Je peux vous le garantir. » dit alors Oda, alors que le bretteur se dirige vers la sortie à la suite d'une énième coupe de saké. « Au plaisir de vous revoir, Saji Nobuatsu ... »

Il en est certain, il reverra cet homme même si c'est dans l'adversité.

@Nobuatsu Saji


_________________
handanryoku / denkousekka
La foudre cachée derrière la brume [Saji] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940

La foudre cachée derrière la brume [Saji]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: