Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Coeur ouvert [Masami]
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 13:43 par Oterashi Yanosa

» [Mission B]La chasse au sanglier [Pv : Gozan Arukisa & Akiyama Tatsuya]
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 13:28 par Gozan Arukisa

» 08. Demandes diverses
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 13:14 par Chiwa Aimi

» 03. Changer de zone
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 13:06 par Aditya

» Le long des alysses
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 13:01 par Aditya

» Fin de l'Event n°5
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 12:01 par Gozan Arukisa

» Echos du futur [Teruyo]
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 11:09 par Oterashi Yanosa

» 08. Autres demandes techniques
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 10:50 par Chiwa Aimi

» 07. Demandes liées au commerce
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 10:40 par Chiwa Aimi

» A nouveau de vassal à Seigneur [Masato]
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  EmptyAujourd'hui à 10:11 par Hyûga Tsuyoshi

Partagez

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]

Narrateur
Narrateur

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mer 11 Déc 2019 - 0:09
C’est le grand jour. Vous êtes actuellement en possession de votre épée légendaire, l’arme qu’a accepté de vous léguer votre maître afin de vous présenter à l’Épreuve des Lames. Vous n’avez aucune connaissance de la nature de l’épreuve, seulement des rumeurs de couloir entendues lors des intermèdes de classes, certains camarades allant jusqu’à supputer que l’épreuve consisterait à affronter une des dangereuses créatures de l’île d’Ue. Votre passé, vos motivations pour rejoindre les Sabreurs, la sueur et le sang que vous avez versé pour arriver jusque-là, tout est remis en jeu aujourd’hui. A bord d’un navire deux-mâts vous êtes deux à participer en même temps à cette traversée en mer, accompagné d’un observateur pour vous guider jusqu’au lieu tant redouté.

Par ici.

Le navire accoste tranquillement, l’observateur vous guide à travers la forêt tropicale. Les cris d’animaux émergeant de la futaie ne sont guère là pour vous rassurer… Vous atteignez une clairière où sont rassemblés un groupe d’hommes en tenue traditionnelle formant un cercle autour d’un marquage complexe au sol. Au centre des sceaux, une fente est destinée à accueillir la lame de l’épée. Autour de ces cercle d’invocateurs, des joueurs de taiko debouts derrière d’énormes tambours placés sur des supports en bois, sont prêts à frapper aussitôt que le rituel sera lancé. Immobiles, tels des statues, ils n’attendent que vous pour commencer.

@Mawehara Miyuki @Takeo Jomei Veuillez prendre place.

C’est à votre tour. Le groupe s’écarte pour vous laisser marcher à l’intérieur du marquage, suite à quoi le vénérable maître de cérémonie vous indique d’une voix forte et articulée de planter votre épée.
Revenir en haut Aller en bas
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mer 11 Déc 2019 - 1:42
Miyuki avait Senritsu en main. Elle frémissait d'impatience. Elle le savait, c'était le moment. Le moment où elle saurait, enfin, si elle était vraiment digne de porter cette épée. La genin avait passé les derniers jours depuis sa convocation sur les nerfs, s'entraînant avec encore plus d'acharnement. Elle gardait juste le degré de conscience nécessaire pour se rendre compte lorsqu'elle allait trop loin et risquait de se blesser gravement. Elle était suffisamment intelligente pour ça, heureusement. Elle aurait eu l'air bien stupide avec une entorse la veille de son Épreuve...

Sur le bateau, elle remarqua aussi Jomei avec qui elle avait déjà partagé une soirée, organisée par Junpachi Issei. Ce dernier avait apparemment choisi de rendre les armes puisqu'elle savait que le garçon était son disciple. C'était dommage dans un sens, mais aussi mérité. Contrairement à Mitsui, lui avait fait ses preuves pendant un certain temps.

Lorsqu'une voix s'éleva, Miyuki prit une grande respiration avant d'obéir, sans la moindre remarque. Obnubilée par l'Épreuve des Lames devant elle, c'est à peine si elle remarqua que le bateau s'était arrêté. Elle descendit du navire en observant la nature autour d'eux, très attentive à son environnement dès l'instant où elle posa le pied à terre. Les différents sons de la forêt lui paraissaient tous extrêmement nets. Effet placebo ou véritable soutien de Senritsu ? Elle aurait été incapable de répondre à une telle question, mais ces sensations lui donnaient confiance. Si Hanzô-senpai avait réussi, elle pouvait aussi le faire. Mais ce n'était pas pour cela qu'elle relâcherait sa garde.

Observant chaque détail avec attention, la kirijine s'avança lorsque l'ordre lui en fut donner, toujours en silence. Elle sentait le métal désormais tiède dans sa main, la poignée de son compagnon pour les années à venir si elle ne faisait pas d'erreurs. Pénétrant sur le sceau, elle se dirigea vers le milieu de ce dernier, là où la fente était placée. Tout semblait comme évident, quand bien même la veille encore elle se revoyait à presque paniquer de peur de ne pas comprendre sur le moment et d'échouer pour des broutilles.

Nouvelle respiration, nouvel ordre. Miyuki planta la lame de Senritsu dans l'espace l'interstice qui lui était dédié. C'était maintenant que tout se jouait. Un frisson parcouru le dos de la Mawehara avant qu'un léger sourire ne vienne animer son visage. Elle était prête. Parfaitement prête.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Takeo Jomei
Takeo Jomei

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mer 11 Déc 2019 - 15:52
Curieusement, Takeo Jomei était calme, voir serein. Adossé contre l'un des mâts du navire, il gardait l'une de ses mains dans ses poches tandis que la seconde tenait délicatement une lame douteuse, une épée qui ne ressemblait à aucune autre, un Sabre aux origines bien trop obscures pour qu'on se doute des intentions du créateur. Lorsque Junpachi Issei, le maître du jeune genin, lui annonça la nouvelle, un poids s'était installé dans le cœur de Jomei. Sur les instructions de son maître, plutôt que de s'entraîner, le shinobi passa les derniers jours à méditer tout en observant Hiai sous tous ses détails. Une lame sale, dégageant des ondes dangereuses, mais qui apportait une forme de sincérité. Face à elle, Jomei se sentait comme mis à nu, ne pouvant pas avoir de secret.

Il sentait de légères vibrations au niveau de sa main, l'impression de ressentir directement l'impatience du Sabre pesant sur son esprit. Néanmoins, il restait calme, son regard porté vers l'horizon, ne voyant que des vagues à première vue, puis très rapidement une île au loin. Du coin de l'œil il voyait une jeune femme aux cheveux de blés, Miyuki. Il se souvenait de cette soirée, cette nuit où ils partagèrent leurs aspirations en tant que Sabreur, leurs rêves, leurs craintes… Il estimait grandement la kunoichi, reconnaissant en elle tous les efforts qu'elle a pu réaliser pour en arriver là, comme lui l'avait fait. Il n'était pas doué pour montrer ce genre de choses, son silence véhiculant parfois des dizaines de mots sans qu'ils n'atteignent forcément leur destination.

Le guide lève la voix, rassemblant l'attention éparpillée des jeunes disciples. Sans un mot, Jomei suivait le guide à travers cette jungle inhospitalière. Les cris d'animaux, mélangés à cette nature prête à leur barrer la route au moindre moment d'inattention, plaçaient un décor malaisant. Takeo Jomei sentait les battements de son cœur s'unir avec l'étrange tremblement au niveau de sa poigne sur Hiai, comme si l'Épreuve des lames avait déjà commencé et qu'une communication était en train de se produire. Sur la route, il se demandait par où tout ça avait commencé… lorsque Junpachi l'a désigné comme disciple ? Ou bien quand il décida de devenir un shinobi ? Peut-être était-ce au moment où son oncle l'a recueilli dans le Grand Dojo… Tout comme cela pouvait remonter à plus loin encore. Il resserre sa prise sur son Sabre, les souvenirs sanglants refaisant surface alors qu'il repense à ses parents. Il sent l'odeur de la Mort s'échapper de ses lèvres, qu'il tente de garder sceller. Il a la nausée. Il inspire profondément, sachant par expérience comment traverser ce genre de moment, terminant son rituel par une grande expiration. L'air était si frais autour d'eux que de la buée s'échappait de son col refermé.

Finalement, le lieu de l'Épeuve se dressait devant les successeurs. Une musique authentique résonnait aux oreilles du genin, le plaçant dans une forme de plénitude. Ici, il allait devoir prouver qu'il était vivant. Il s'approchait du centre de la formation, fixant la fente qui allait accueillir sa lame, son Sabre. Il n'était pas prêt à être quelqu'un de grand, mais il allait commencer par montrer qu'il existe. Il plante fermement Hiai qui vibre en résonnance avec la formation, plus aucun retour possible.

_________________
Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Lvyy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7720-un-patriotisme-froid-takeo-jomei#64966 https://www.ascentofshinobi.com/t7969-takeo-jomei-resume-des-episodes-precedents
Narrateur
Narrateur

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mar 17 Déc 2019 - 18:53
De jour est un grand jour, celui où deux sabreurs naîtraient peut-être de ce baptême ancestral visant à éprouver leur âme face à l’esprit qu’ils désirent dompter. Un esprit pour le moment encore endormi, et qui n’attend qu’à être libéré l’espace de quelques moments afin de rencontrer le possesseur, et tester son mérite. Miyuki en possession de la mélodieuse Senritsu, autrefois porté par Hanzo Mitsui et avant lui le détenteur originel, Chikara Meiyo qui avant de disparaître a été un frère de lame de Nobuatsu Saji, l’accompagnant dans diverses missions pour le compte du village. Quant à Hiai, le sabre tenu par le courageux Jomei le disciple de Junpachi Issei, il s’agira de faire face à l’esprit malicieux qui mettra à l'épreuve sa volonté.

Des lames respectives de Miyuki et de Jomei se dégagent des émanations d'énergie, et les tambours comme des incantations troublant le sommeil des esprits, l’aura de chaque épée légendaire se met à grandir jusqu’à éblouir le regard de leur puissance. La terre tremble, et les cœurs battent au rythme d’une musique grondant comme le tonnerre tandis que tout autour, les cultistes enchaînent les mudrâs avec une synchronie parfaite. Le halo de lumière danse vers le ciel, comme une flamme tremblant sous l’effet des courants d’air, depuis le halo se dessine enfin une silhouette… Un djinn émerge du réceptacle.

Esprit de Hiai

L’esprit de Hiai est le premier à s'extirper de sa prison de métal, dominant l’arène circulaire de sa présence ténébreuse, et sa tête portant un masque ressemblant à un crâne d’origine canine, des larges fumées s’échappant de de son corps calciné quasi-squelettique, tel un goule, son regard fixant le candidat qu’il domine de sa taille le dépassant de trois fois. Il s’arrête face à lui, grondant de l’intérieur, comme s’il contenait une rage enfouie depuis des décennies, il a souffert, trop souffert à l’intérieur de cette lame à servir les caprices de ses anciens maîtres et aujourd’hui, on lui en impose un nouveau? Hors de question. Hiai se jette comme on se jetterait sur sa proie, avec le désespoir du prisonnier se ruant sur son geôlier, le dernier pas vers la liberté dont on le prive depuis longtemps…

Qui es-tu misérable insecte… Pour vouloir me contrôler?

Ouvrant grand la gueule dans une charge sauvage, il tente de le mordre au niveau du visage, une morsure loin d’être banale tant les dents paraissent coupantes… et fatales.

Esprit de Senritsu

Vient ensuite Senritsu, les yeux voilés par un bandeau et ne se repérant qu'à l'aide du son. Sa cécité compensée par l'acuité d'un autre de ses sens, à savoir l'ouïe, elle se dresse face à Miyuki qui remarqua face à elle une créature qui n'est guère si différente d'un être de chair et de sang, l'ombre de la femme qu'elle fut autrefois. Ses pieds flottent légèrement au dessus du sol, son menton levé et son visage blafard apaisé, au point d'en être intimidant. Une aura d'une puissance telle qu'elle suffit à vous glacer le sang. La forme anthropomorphique de la Mélodieuse prononce pour commencer des mots à l'égard de la bretteuse, un écho accompagnant sa voix lui conférant davantage de profondeur, donnant l'impression qu'elle provient d'une tout autre dimension.

Où... Suis-je?

Sa présence commence par le silence, puis un cri d’une stridence fendant l'air et les tympans. Comment la bretteuse pourrait-elle se targuer d’être le maître sans savoir faire face à la force de sa propre épée?
Revenir en haut Aller en bas
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mer 18 Déc 2019 - 2:49
Miyuki sentit un frisson la parcourir. Alors qu'elle tenait sa lame plantée dans le sol, elle sentit une vibration s'en dégager, suivie d'une lumière qui la força à fermer les yeux. Le tonnerre grondait, le sol tremblait sous ses pieds. Et finalement, après un éclair qui frappa à seulement quelques mètres de la sabreuse, une silhouette apparut devant elle. Elle était là, devant la future Épéiste. L'incarnation de Senritsu. Un bandeau masquait ses yeux, et sa voix semblait chercher des repères. Face à cette voix étrange et pourtant presque hypnotisante, la kirijine se replaça un peu plus droite, le visage relevé. Elle fixait la place des yeux de l'âme de son arme. D'après ce qu'elle avait entendu dire, elle devait être la femme de Chikara Meiyo. Mais elle ignorait son nom. Qu'importe, elle était déterminée, elle prendrait pleine possession de cette arme et cette dernière lui obéirait.

« Sur l'île d'Ue. Et je suis ta nouvelle maîtresse. »

La voix devint cri, d'abord juste puissant puis de plus en plus strident. Loin de se démonter face à cette insupportable réaction, la combattante cria à son tour, appuyant sur la garde de son katana pour l'enfoncer plus loin dans le sol.

« IL SUFFIT ! Je ne suis pas venue ici pour entendre tes caprices ! »

Suite à la réplique cinglante et sans doute inattendue de la jeune femme, l'esprit haussa un sourcil. Si la réaction était légère, elle n'échappa pas à la Mawehara.

« J'ignore ce à quoi tu t'attendais, mais je suis venue pour te prouver que je suis plus forte que toi et que désormais, tu me serviras, jusqu'à ma mort ! »

Il y eu d'abord un léger rire, puis petit à petit, celui-ci prit de l'ampleur. Et après une quinzaine de secondes, il se coupa net, et un véritable hurlement repoussa avec violence Miyuki qui encaissa l'onde sonore de plein fouet. Elle n'avait pas lâché Senritsu. Elle n'avait pas cédé à l'envie de plaquer ses mains sur ses oreilles qui vibraient encore. Cette folle allait la rendre sourde.

« Accepte ta destinée ou je devrais m'en prendre à toi avec cette arme même. Et si je dois te couper en morceaux jusqu'à ce plus personne ne puisse reconnaître ton ancienne nature humaine, je le ferais, esprit. »

Nouveau rire. Mais cette fois-ci, il se conclut plus doucement. Et il fut suivi de la même voix mélodieuse qui avait prononcé les premiers mots. Une voix enjoleuse, tendre et manipulatrice. Ce n'était pas seulement du son. Il y avait autre chose contre lequel la kirijine devait lutter. Quelque chose qui tentait de violer son esprit, de la forcer à faire ce qu'elle refusait. Miyuki lâcha un hurlement de rage pour repousser cette intrusion, n'ayant pas d'autre méthode que de déployer toute sa volonté pour affronter ce qui semblait être un genjutsu, mais qui était en cela plus une manipulation brutale et insidieuse à la fois qu'une véritable illusion.

« Tu veux jouer petite ?.. Très bien... Jouons... »

La voix devenait instrument, chant à la fois doux et cruel, envoûtant et terrifiant. S'accrochant à l'épée sacrée à ses yeux, la blonde aux yeux bleu-gris lutta intérieurement, tout son corps se tendant pour expulser ce qui tentait de la pénétrer, de la dévorer, de la faire tout abandonner. Et c'est dans un nouveau cri qu'après ce qui lui avait semblé être des heures, elle repoussa enfin la perfide technique vocale de l'esprit. Elle en ignorait la nature exacte, mais elle avait été capable de l'épuiser ainsi. La sueur perlait sur son front, ses mains étaient tout aussi tremblantes que ses jambes. Elle entendait sa respiration de plus en plus fort, les goutelettes qui chûtaient sur le sol et s'écrasaient dans un vacarme, les battements de son coeur qui lui donnaient l'impression d'éclater de l'intérieur. Tout était devenu... trop fort. Elle percevait tout d'une manière bien trop aiguisée. Ou alors étaient-ce les sons eux-même qui avaient été augmentés ?

Alors qu'elle sentait que chacun de ces bruits pouvait la rendre folle si elle ne se concentrait pas, la sabreuse ferma les yeux. Progressivement, elle se força à retrouver son calme comme elle l'avait fait de nombreuses fois. La méditation était quelque chose qui l'aidait dans les situations de panique où elle pouvait prendre quelques minutes pour respirer. Oh, ce n'était pas aussi noble que ce que pouvaient pratiquer les moines ou les samouraïs, mais la jeune femme le savait, et le sentait désormais, cet exercice pouvait l'aider elle aussi. Et petit à petit, les sons reprirent un volume normal. Jusqu'à ce qu'elle n'entende plus ce qu'elle ne pouvait normalement pas entendre.

Retrouvant un sourire, Miyuki le perdit rapidement en se rendant compte qu'elle n'entendait plus rien. Elle avait réussi à vaincre la cacophonie, elle était désormais face au silence. Sa respiration s'accéléra, mais elle n'en entendait rien. Seule sa poitrine qui se levait plus vite et la sensation étrange de l'air qui passait sur le haut de ses lèvres alors qu'elle expirait plus fortement du nez lui confirmait qu'elle était toujours en vie. Mais cette absence surnaturelle la prenait à la gorge, l'empêchait de plus en plus de garder son calme.

Arrête ça ! Tout de suite !

Elle avait crié. Mais seul un silence total avait accueilli l'énergie dépensée dans ses cordes vocales.

Arrête ça ou je te garantis que la mort dans laquelle tu te réfugies ne m'arrêteras pas !

À nouveau le silence. Et la panique qui s'emparait déjà encore d'elle. Puis une nouvelle respiration. Plus lente. Il fallait qu'elle se reprenne. Pour avancer. Pour gagner l'avantage sur l'esprit de Senritsu et la faire sienne. À nouveau maîtresse de ses émotions, Miyuki parla à nouveau.

Prends ton temps. Tu « ...as déjà perdu. »

Un sourire moqueur s'afficha sur le visage de la jeune femme au caractère de fer. Abandonner ? Elle ? Jamais. Elle reprennait le contrôle de la situation, la tournait à son avantage par la force de sa volonté. C'était l'un de ses seuls talents, avec le maniement de son corps et des katanas. Elle était une guerrière, et ce n'était pas un esprit, aussi réputé et puissant soit-il, qui allait la faire ployer. Elle était la maîtresse de Senritsu, elle n'en serait pas la servente. Quand bien même elle estimait qu'il y avait un niveau de détermination à avoir, niveau que Mitsui n'avait plus.

Si elle n'avait pas cédé même si elle avait perdu pied quelques instants, la jeune femme gérait de son mieux la terreur de ce silence total. Si elle transpirait et se sentait faible avant, elle était désormais exténuée. Mais n'estimant pas avoir encore porté le coup de grâce, elle reprit la parole.

« Mais je ne t'ai pas entendu. Où est ton serment de fidélité ? »

Alors qu'elle avait un léger sourire sur les lèvres, la voix mélodieuse se fit de nouveau insinueuse. Reprennant immédiatement son sérieux, la Mawehara se bloqua totalement, ferma son esprit. Son mental ne cèderait pas.

« Un serment ? Ma douce, il va falloir accepter que tu es mienne. Tes espoirs sont vains, tu n'es venue ici que pour me libérer. Accepte-le ou je vais te détruire, tu ne tiens déjà plus sur tes jambes. »

L'envie d'abandonner revint l'attraper à la gorge, la presser sur les épaules, tenter de lui faire mettre le genou à terre. Elle trembla, mais elle ne céda pas. Pendant dix longues minutes, transpirante, frissonnante mais toujours droite, la guerrière tint bon. Et finalement. Tout s'arrêta. Elle entendit un soupir suivit de la voix de l'esprit, qui avait un air ennuyé.

« Tu m'ennuies. Mais... Tu m'intéresses aussi. Je n'ai pas l'habitude d'être charitable, mais je t'accorde une dernière chance de faillir... »

L'esprit éclata de rire et hurla encore une fois sur elle. Un dernier choc. Elle devait tenir. La jeune sabreuse sentait la puissance qui la percutait, elle sentait la douleur l'envahir, ses oreilles souffraient considérablement, et soudain, le calme. Pas le silence, juste le calme. L'esprit avait disparu et elle était debout, les deux mains sur la garde de Senritsu, totalement crispées. Elle n'arrivait même plus à en lâcher la garde. Puis enfin, elle éclata de rire. Elle avait réussi ? Elle avait réussi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Takeo Jomei
Takeo Jomei

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mer 18 Déc 2019 - 4:43
Le moment de vérité, est-ce que Jomei arrivera à passer cette Épreuve ? Est-ce que tous ses efforts payeront ? Ses questions étaient balayées, l'atmosphère devenant pesante alors que l'air autour de lui et du Sabre était aspiré, encerclant la lame plantée profondément dans le sol. Les cheveux du shinobi se dressaient, suivant la direction pointée par cet étrange vent qui semblait n'être qu'une nourriture pour l'épée à fragmentation, une lueur suspecte se dégageant de cette dernière alors que tout autour de Takeo Jomei une barrière se formait. Puis, sans prévenir, une soudaine explosion de masse noire s'élevait dans les airs, le genin reculant d'un pas alors qu'il levait les yeux vers le ciel. Une colonne d'énergie obscure s'échappait de Hiai, la chose sombre s'élevant encore et encore jusqu'à atteindre la limite dressée par la barrière. Cette déferlante d'énergie, semblant sans limite, se détachait du Sabre pour rejoindre le plafond de la barrière, formant un astre lugubre. Jomei le sentait jusqu'à ses entrailles, il y avait quelque chose de l'autre côté de ce voile. Une aura meurtrière se répandait tout autour de l'astre, faisant trembler le bout des doigts du genin qui resserrait les poings, fixant fermement l'incarnation de son Sabre qui entamerait sa descente dans ce monde.

Lentement, le crane d'un animal se glissait en dehors du voile, suivi de son corps difforme et squelettique, uniquement composé d'os et d'énergie sombre, avant de tomber lourdement en face du Disciple. Au moment où la chose se redressait, les orbites du crane s'enflammaient brusquement, la créature relâchant un rugissement d'outre-tombe, faisant trembler l'air et la terre tout autour de Jomei qui restait stoïque et droit face à ça. Son regard fixé sur la bête difforme, il écarquillait les yeux lorsque la griffe du Djinn s'avançait à grande vitesse vers lui. Le shinobi bondissait en arrière, esquivant de peu l'attaque tandis que la patte de Hiai s'enfonçait profondément dans le sol, un grognement sauvage s'échappant de ses crocs qui commençaient à se frotter les uns contre les autres. Une voix bestiale, fatiguée et affamée s'échappait de la créature.

- Qui es-tu misérable insecte… Pour vouloir me contrôler ?

Jomei fronçait les sourcils, l'Épreuve entrant dans le vif du sujet alors que la bête fonçait de nouveau sur le shinobi. Mieux préparé cette fois-ci, le jeune homme sautait par-dessus la chose qui s'élançait vers l'avant, baissant suffisamment sa gueule pour dévorer Takeo Jomei, lui laissant l'occasion de pouvoir poser un pied sur son dos squelettique et sauter une seconde fois, se dégageant totalement de Hiai. Jomei atterrissait sur la garde du Sabre toujours planté dans le sol, tournant légèrement la tête vers la bête qui n'avait qu'une seule intention : se libérer.

- Je ne suis ni plus ni moins que celui qui te revendique… Ton Maître !
- Bah ! J'en ai assez d'entendre cette bêtise, encore et encore… Tu n'es pas le premier à te croire supérieur à moi, mais tu seras le dernier !

Hiai se ruait sur Jomei, bondissant sur l'occasion alors qu'il attaquait avec l'une de ses pattes. Le shinobi tenta d'esquiver en tournant sur le côté de la bête. Il sautait depuis le manche du Sabre, l'arme se faisant écraser par le corps massif de la créature, comme avalée. Mais Jomei n'eut pas le temps de réagir à ça que la longue queue de la créature frappait violemment son flanc, l'envoyant valser contre la barrière. Dos à cette dernière, le genin crachait du sang par-dessus son col remonté, se tenant l'épaule alors qu'il se redressait, tiraillé par la douleur. Néanmoins, la flamme dans son regard ne faisait qu'agrandir la colère noire de l'esprit, symbolisait par l'intensité des flammes dans les orbites du crane.

- Et comme avec mes prédécesseurs… Tu plieras à ma volonté !
- MEURS !

Hiai initiait une nouvelle charge, la dernière d'après l'énorme pression que dégageait l'esprit du Sabre. Ses crocs déployés, il s'approchait à toute vitesse du Disciple qui se tenait droit comme un pic, gardant son dos collé contre la barrière alors qu'il continuait de fixer la bête. Chacun de ses pas était semblable à un petit tremblement de terre, tout son poids investis dans cette ruée alors que ses pattes arrières propulsait le Djinn vers l'avant, gueule ouverte. Elle abattait violemment sa mâchoire tranchante sur le shinobi, piégeant entre ses crocs toute son épaule gauche alors que son sang chaud giclait contre la surface de la barrière. L'observateur, venu supervisé l'Épreuve, se levait d'un bond en se préparant à interrompre le rituel, mais la flamme derrière le regard de Jomei n'était pas morte ! Le genin levait son bras libre, tremblant énormément dû à la douleur et à la blessure que lui infligeait la bête, mais il plongea sa main dans le corps de la créature. Il regardait directement à travers les orbites enflammés de Hiai.

- Abandonnes, misérable ! M'utiliser c'est s'exposer à la douleur et à la mort, pour l'éternité !

La main du shinobi attrapait quelque chose de solide à l'intérieur de la créature, la sensation lui étant assez familière pour qu'il sache ce que c'est. Au moment de toucher cet objet, il sent quelque chose se produire à l'intérieur de sa tête, comme si les émotions brutes de Hiai le possédaient au plus profond de son être. Il ressentait tout : peine, douleur, tristesse, désespoir, haine, solitude… Chagrin. Les larmes perlaient le long des joues du Disciple, son regard reflétant la colère qu'exprimait la bête sanguinaire qui avait planté ses crocs dans sa chaire. Dans un geste vif, il arrachait sa main du corps de la créature, tenant fermement entre ses doigts le Sabre à fragmentation. Il le levait au-dessus de sa tête avant de l'abattre avec fracas contre la nuque de l'esprit, lui tranchant la tête sans aucune résistance. Un rugissement assourdissant résonnait à l'intérieur de la barrière, la faisant trembler tandis que toute l'énergie de l'esprit contenu de le corps de la bête se dispersait pour retourner à grande vitesse à l'intérieur du Sabre, créant un torrent sans précédent. Le crane décapité de la bête se détachait de Jomei, tombant lourdement au sol alors que les flammes dans son regard devenaient de plus en plus faible. Le shinobi, Sabre en main, regardait le crane se dispersait en poussière alors qu'un dernier échange se réalisait :

- Si se servir de toi c'est souffrir, alors j'endosserai cette douleur, la mienne, la tienne, ainsi que tous ceux que je souhaite protéger !
- … Tch, et c'est ainsi que commence un nouveau cycle. Ne regardes jamais derrière-toi, car c'est ton âme que je dévorerai le moment où nos regards se croiseront…

Le silence. Les vibrations du Sabre cessaient, une sérénité sans précédente s'installant au plus profond du cœur du… Sabreur. Même si, sans aucune gloire, il se laissait tomber par terre, la morsure de la créature ne l'ayant pas épargné une seule seconde. La barrière s'abaissait, plusieurs hommes se ruant vers Jomei pour lui administrer les premiers soins, s'assurait qu'il ne meurt pas juste après son sacrement. Et pourtant, à aucun moment ses doigts ne lâchèrent le Sabre si durement acquis.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7720-un-patriotisme-froid-takeo-jomei#64966 https://www.ascentofshinobi.com/t7969-takeo-jomei-resume-des-episodes-precedents
Narrateur
Narrateur

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]  Empty
Mer 18 Déc 2019 - 22:15
L’épreuve se termine. Les tambours cessent d’être frappés. Le cercle se brise pour laisser place aux nouveaux épéistes de la Brume, possesseurs légitimes de sabres au pouvoir dépassant l’entendement et qui ne tiennent qu’à eux de brandir dans la bonne direction. Tandis que vous récupérez votre souffle pour éclaircir vos pensées et vos sens quant à l’expérience que vous venez de traverser, l’assemblée se disperse au moment où le maître de cérémonie, de la même voix grave et solennelle prononce la fin de l’épreuve des lames, vous adoubant officiellement comme Sabreurs de Kiri. Un titre que vous devez désormais porter et honorer en permanence, tout en gardant à l’esprit que votre apprentissage n’est pas terminé, bien au contraire, il ne s’agit que du début de l’approfondissement de votre lien avec l’esprit de votre épée, et au bout du chemin seulement serez-vous prêt à ne faire qu’un avec elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Double tranchant [PV Miyuki & Jomei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: