Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un chat ? Une femme ? Mais qui sera mon senseï ?! ~ Aimi

Chôkoku Kyouka
Chôkoku Kyouka

Un chat ? Une femme ? Mais qui sera mon senseï ?! ~ Aimi Empty
Mer 11 Déc 2019 - 20:08
Journal en main, Chokokotte cherchait une annonce pouvait éveiller ses aptitudes cachées. Quand l’on est nul en tout, on finit bien par devenir bon quelque part...

— Commerce, Hyûga, Dresseur, Polisseur de roche... OH !!! Son doigt s’arrêta sur le terme eisei-nin. Mais pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt. Le meilleur moyen pour être un héros c’est bien le fait de sauver des vies. Et qui sauve des vies plus que quiconque... Bingo ! Je suis trop fort comme mec. Les gens finiront par devenir jaloux à force.

Ni une, ni deux. Kyouka se devait de tomber par hasard sur une shinobi médecin de son village. Pas vraiment compliqué en somme, il suffisait de se rendre à l’hôpital du coin. Loin de vouloir passer sa journée dans un hôpital au côté de centaine de cadavre potentiels et autre maladie étrange et n’ayant pas envie d’empiéter sur le travail d’un urgencier... Kyouka eut l’idée sublime d’attendre devant les portes de l’hôpital.

— Encore un éclair de génie, vraiment, on devrai m’épouser rapidement je trouve qu’une perle rare comme moi... Voilà quoi. La première personne que je croisera sera mon sensei héhé.

Le plus désolant ? Il était fier de son idée.

Sans plus attendre, notre mécéne nationale enfila sa tunique habituelle. Il était prêt à triturer des corps, mais bon, il avait en aversion le sang... Oui, il partait avec un avantage certains. En l’espace d’une poignée de minute, Kyouka se trouvait devant l’hôpital... C’est faux. Il passa plus de trois heures dans les boutiques d’Iwa la Grande en quête de sa perle rare du jour. En vain, comme d’habitude, mais il avait noté un bijoutier intéressant. Un potentiel investissement lucratif.

Lascar parmi les lascars, lui qui avait quitté son domaine à l’aube, le voilà face à l’hôpital en fin de journée. Le soleil entamait déjà son lent et inexorable déclin. Le ciel orangé réfléchissait sur la devanture de l’hôpital. S’il aurai eu du temps devant lui, il l’aurai probablement peint. Et voilà qu’il se perdait déjà dans ses pensées. Après deux, trois claques histoire de rester focus, il s’installa à un mètre du sas. Ses yeux se fermèrent. Son index fusa dans les cieux avant de se rabattre avec force face à lui.

— Miaow. Il ouvrit les yeux à demi-clos, guettant qui sera son maître. Sérieusement ? Bon je n’ai qu’une parole. Viens ici petit matou, tu vas m’apprendre les bases de l’iroujutsu. Enfin, par base je veux dire le niveau moins un héhé.

Ses bras enlacèrent le chaton albinos. Véritable fléau de destruction, le chat enfonça à une vitesse rare ses griffes à de nombreuses reprises dans le visage du Chokoku. Son visage venait de goûter à un déluge de griffure. Le chat réussit à s’enfuir, laissant sa victime se rouler au sol.

— Senseï ! Ça me bruuuuuule. Pourquoooooi. Je plaçais tant d’espoir en vous.

Mais qui allait bien pouvoir prendre en charge ce cas désespérer... On se le demande bien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7830-the-rising-sun-terminee
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Un chat ? Une femme ? Mais qui sera mon senseï ?! ~ Aimi Empty
Dim 22 Déc 2019 - 8:33


Un chat ? Une femme ? Mais qui sera mon sensei ?




Une nouvelle journée pour sauver des vies s’offrait à Aimi qui s’était levée aux aurores encore une fois, laissant le blondinet se reposer. En ce moment, il sortait beaucoup, en plus de s’entraîner et d’aider Ija au bar, il méritait bien son sommeil. Un fin sourire aux lèvres, la kunoichi se glissa hors des draps et alla se doucher et se préparer. La rousse n’était pas quelqu’un qui perdait beaucoup de temps dans son apparence, elle attrapa un Anpan dans un sachet et quitta l’appartement avec le beignet aux haricots entre les dents : pas de temps à perdre et tant pis pour le petit épi sauvage qui ne s’était pas rangé dans sa queue-de-cheval. Les rues du village étaient encore endormies, mais déjà, on pouvait voir les petits commerces s’affairer à se préparer pour la journée.

L’hôpital quant à lui ne dormait jamais. Il y avait souvent des roulements pour que les médecins puissent se reposer, mais jamais il ne fermera un œil, il était bien trop important de garder un œil sur les patients et de gérer les urgences qui étaient très souvent imprévisibles. La Chiwa aimait cela, être dans le feu de l’action, devoir gérer des crises, se donner à mille pourcent dans son rôle d’Eisei nin. Elle avait une facilité déconcertante à user de son ninjutsu médical tout en gérant les troupes. Elle n’était pas encore la plus responsable, mais pouvoir garder un ascendant sur ce qu’elle faisait était plaisant, et elle espérait secrètement pouvoir gravir les échelons et donner sa pierre à l’édifice de manière plus concrète.

La rubiconde, vêtue de sa blouse médicale, commença alors par vérifier les services, les entrées ainsi que les sorties, petit rituel matinal, après avoir bu un bon chocolat chaud. Durant quelques heures, la rousse s’était totalement transformée, prenant son rôle très au sérieux. Alors qu’elle gérait les urgences qui étaient plutôt calmes ce matin, une infirmière vint la voir pour lui expliquer qu’un homme roulait sur le sol devant l’hôpital en criant de douleur. La genin soupira doucement et hocha de la tête avant de se rendre sur place. En effet, un jeune homme à la chevelure brune se tenait le visage sanglant et se plaignait de souffrance. La kunoichi s’approcha alors de lui rapidement et posa ses mains sur ses épaules.


« Je suis Chiwa Aimi, je vais vous prendre en charge, mais s’il vous plait, calmez-vous, vous allez effrayer tout le monde.»

Demanda-t-elle d’une voix avisée et posée, digne des plus douces Eisei nin de la roche. Sans grande difficulté, la jeune femme releva le jeune homme et l’accompagna dans les lieux stériles avant de l’emmener dans un box des urgences. Aimi, doucement, attrapa ses mains et les retira de son visage pour tomber sur une peau parsemée de griffures d’animal. Outch, cela devait faire très mal, les entailles comme ça brûlait sous le coup et ensuite se mettaient à enfler sous l’inflammation. Ce qui pouvait être dangereux, c'étaient les éventuelles infections, mais Aimi était là pour empêcher cela.

« Et bin, les animaux vous apprécient, je vais soigner cela puis vous donner un antibiotique en prévention.»

Après de rapides mudras, les mains de la jeune femme se retrouvèrent recouvertes d’un halo verdoyant faisant briller les plus sombres pupilles. Elle approcha ses dextres devant son visage et laissa le chakra médical refermer les griffures sauvages. Petit à petit, sa peau beige reprit contenance et fraîcheur, les blessures ayant disparu. La kunoichi sourit avant d’aller récupérer deux cachets et un verre d’eau et le lui tendit.

« Voici, prenez votre temps. Ensuite, il me faudra votre identité pour le noter dans les prises en charge.»



_________________
Un chat ? Une femme ? Mais qui sera mon senseï ?! ~ Aimi 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Un chat ? Une femme ? Mais qui sera mon senseï ?! ~ Aimi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: