Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 4/03. Unité n°3
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 16:43 par Asaara Ôji

» La revanche du Hyuga [Tsuyoshi]
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 16:28 par Asaara Kenzo

» 5/02. L'âme du Soshikidan
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 16:26 par Nomura Ieyasu

» Un pont à franchir [Apprentissage / Gozen]
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 16:22 par Nuy Ozuka

» Bogi l'oasis. [x Sharrky]
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 16:05 par Shishi Bogi

» Les Ancêtres des Dunes
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 15:05 par Asaara Ôji

» Un anniversaire pas comme les autres - PV
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 14:35 par Chôkoku Jurôjin

» 2/03. Unité sud
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 14:13 par Takahashi Miya

» Absences Hanae/Zeref/Seika
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 13:45 par Kogami Akira

» Infirmerie nocturne (PV Takahashi Miya)
Le filet et le corbeau [Umeka] EmptyAujourd'hui à 12:44 par Gozan Arukisa

Partagez

Le filet et le corbeau [Umeka]

Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Sam 14 Déc 2019 - 19:42

Ayant plus ou moins été assez distant du groupe depuis quelque temps, Raizen revenait tranquillement à ses tâches et fonctions maintenant que sa situation personnelle était plus ou moins résolue. Ayant trouvé des réponses à ses questions, les progrès qu’il venait de faire sur lui et sur sa paix d’esprits étaient clairement visibles. Son air fatigué s’était dissipé pour laisser place à un Raizen beaucoup plus calme, détendu et concentré. Bien que rarement perçu par les gens, la fatigue qu’il avait cumulée dû à l’insomnie était particulièrement gênante. Malgré tout, le fait de découvrir la sensorialité lui avait permis de mieux faire des liens entre certains mécanismes qui lui avaient permis de résoudre son mal.

Ainsi, se levant d’une brève méditation sur lui-même, il utilisa ses sens pour sonder les alentours. Demeurant dans une forêt relativement bien située pour s’entrainer, il n’était pas rare qu’il surprenne des signatures chakratiques apprenant au groupe. Si parfois il préférait les observer, plusieurs fois, il s’était contenté de les ignorer, leur laissant la possibilité de venir le surprendre en plein entrainement. Or, viendrait un moment où il allait devoir recadrer l’unité de combat pour s’assurer que chacun suive une courbe optimale de développement et sache travailler en équipe. Ce moment était maintenant, mais avant toute chose, sa curiosité venait d’être piquée.

Se concentrant un peu plus, il fut en mesure de détecter le chakra d’Umeka, un point d’interrogation qui restait et demeurait dans son esprit. Imprévisible dans sa simplicité et fortement indépendante, lors de la formation d’équipe officielle, il n’avait jamais été en mesure de vraiment lui apprendre quoi que ce soit. Faute de temps ou simplement un mélange de multiples raisons, elle avait fini par se développer seule ce qui était très intéressant puisqu’il se rendait compte qu’il ne connaissait pas son style de combat aussi bien qu’il le voudrait. Il avait longtemps entendu parlé de ses prouesses lors du tournoi, mais n’avaient pas y assister puisqu’il avait aussi participé à cette joute.

Ainsi, sans en prendre conscience, avant l’entrainement groupé qui était à venir, le Meikyû décida d’aller voir individuellement chacun des membres du Fukkatsu dans le but de voir ce qu’ils savaient faire, à commencer par Umeka.

-Tu t’es perdue ?

Souriant légèrement alors qu’il sortait de nulle part, le Meikyû arriva sur les lieux sans se demander si elle faisait une sieste quelconque ou une méditation. Il débarqua simplement en suivant sa signature sans pour autant se souvenir qu’il maintenait constamment une apparence différente de la sienne ce qui pouvait, pour les moins habitués les mettre sur la défensive. Or, son timbre de voix et sa manière de s’exprimer demeuraient inchangés...

-Sinon, ça fait un bail qu'on ne s'est pas entrainé, ça te dit ?


Or, il avait appris une chose avec Umeka, aller droit au but était toujours la meilleure option.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 14:42



Tu te baladais tranquillement pas très loin du campement, à un peu moins d'une demie heure de marche, un petit carnet à la main. Tu étais en fait en train de chercher les plantes que t'avait listées l'Uzumaki. Une tâche que tu n'avais pas rechigné à remplir, cela faisait partie de ton apprentissage des arts médicaux. Et comme t'avais promis à l'Heidan... Tu ne te plaindrais à aucun moment. Mais fallait dire que pour toi qui n'étais pas très au fait de la médecine ni une botaniste... trouver ces plantes te paraissait très compliqué.

D'un côté tu avais de la chance, en quelques sortes, car les dites plantes étaient toutes décrites, leur apparence, les endroits susceptibles de les abriter et plein d'autres informations. Alors à chaque fois que tu en croisais une, tu la regardais et tentais de voir si elle correspondait à l'une de celles de ta liste.

« Une blanche avec les pétales qui tombent... hmm »

Tu avais lu, et conclus que tu en avais trouvé une. Tu en cueilli donc un maximum, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus aucune. Dans les hautes de cette petite plaine... ce n'était pas si évident d'en trouver des fleurs... Et là, alors que t'étais en pleine cueillette, tu en entendis une voix que tu connaissais; alors tu te retournas, ton bouquet d'une vingtaine de fleurs blanche dans la main, et... Tu observas sceptique. Un jeune homme avec la voix du Meikyû, mais avec une apparence toute différente. Cet homme avait imité sa voix, pour te prendre par surprise, à coup sûr!

Ni une ni deux, d'une petite impulsion tu avais sauté vers lui dans une rotation pour lui asséner un "Fei Hao Tchoktcha" alias le coup de pied direct retourné arrière sauté. Mais ce n'était qu'alors que ton coup partait que tu te demandais pourquoi il avait parlé d'entrainement...

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Lun 23 Déc 2019 - 5:41

Alors que Raizen s’approchait de manière innocente, il capta plus ou moins le réflexe d’Umeka. Bien que très fluide dans son approche et subtil, il savait pertinemment qu’apparaître de la sorte pouvait suggérer toute sorte de réactions d’autant plus qu’il lui avait proposé un entrainement. Avait-elle réalisé qui il était ou se pensait-elle en situation de danger ? Seul l’avenir le lui dirait, surtout qu’il avait plus ou moins l’occasion de lui faire une vraie simulation de combat...

Avec un peu de chance, l’incertitude lui ferait adopter un comportement beaucoup plus différent puisqu’en théorie, elle ne savait rien de l’opposant qu’il représentait actuellement.

-Pas mal lâcha-t-il alors qu’il avait venait d’activer son sceau de guerre d’une seule main. Dès lors, il encaissa le coup de pied de sa main, ce qui le força à reculer d’un bon mètre. Assez croustillant comme coup, il avait le mérite d’être soutenu et bien exécuté. Pourtant, il avait une faille qu’il n’avait pas osé exploiter au regard de son hésitation. Dans la mesure où un adversaire aurait vraiment été hostile, le contre aurait été dangereux... C’était quelque chose que Sazuka lui avait fait lors d’un entrainement. Depuis, il avait eu le mérite de changer son approche.

Commençant par un bref test, il projeta vers l’avant trois kunais avant d’effectuer des mudras assez prompt. Que préparait-il ? rien du tout, pourtant, il misait sur cette supercherie pour voir de quelle manière elle réagirait à la pression de l’inconnue, car ses intentions meurtrières étaient bel et bien lisibles. Mieux encore, un des kunais ciblait nulle autre que la main d'Umeka, signe qu'il la provoquait aussi...





_________________
Le filet et le corbeau [Umeka] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 22:38



Tu le regardas un peu décontenancée, tu ne savais pas qui était ce rouquin mais une chose était sûre : il n’avait probablement pas d’âme ou alors un intellect limité pour arriver comme ça par derrière, sans prévenir. Un parfait comportement pour une personne hostile. Arrêtée d’une main, l’homme reculé d’un bon mètre, tu retombas sur tes pieds en laissant filer le long de ton bras Gyomo que tu déployas pour balayer les trois pauvres kunai qu’il venait de t’envoyer mais aussi pour le balayer lui en même temps que le filet à l’allure décrépie s’étendait.

De tes deux mains cramponnées tu abattais les mailles, entraînées par leur propre poids. L’objet conscient, d’habitude connu pour être l’arme des pêcheurs, fendait l’air vers l’inconnu déplaçant la poussière d’une terre desséchée par la chaleur de l’été. Le contrôle que tu exerçais sur cette arme de légende –et incomprise de tous- allait te permettre davantage encore que ce balayage. Les mots qu’il avait prononcés s’effacèrent de tes pensées au profit d’un esprit bien plus combatif.

Mais dans le fond de cette histoire, c’était toi la fautive, t’avait attaqué ce vilain sans même vouloir savoir qui il était. C’était sûrement l’expression distinguée de tes plus profonds ressentiments envers ceux qui se jouaient des autres en profitant d’une situation de « faiblesse ». Oh oui, t’aimais pas du tout les gens incapables d’assumer leurs intentions. Mais pour toi de ce côté-là du coup, c’était plutôt très clair ! Et tes intentions étaient très claires… C’était même ton plus gros problème en vrai ; et tu le savais, on te l’avait déjà dit.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 4:56

Arquant un sourcil, la réponse d’Umeka fut prompte et assez décisive. En plus de se protéger, celle-ci s’attaqua directement au Meikyû en envoyant le filet dans sa trajectoire. Ne sachant pas encore quelles étaient les capacités de son filet, il se savait apte à se sortir de multiples situations qu’elle pouvait mettre devant lui. Pourtant, se faire capturer n’était pas profitable. Ce serait similaire à se faire prendre dans le piège d’un adversaire, chose qu’il devait à tout prix éviter pour voir de quelle manière elle répondrait à ce genre de situation, mais surtout afin de la pousser plus ou moins dans ses retranchements. Après tout, il était là pour la tester, pas l'inverse.

Ainsi, profitant du fait que son filet était plus ou moins loin d’elle, il eut un bref sourire avant d’effectuer quelques mudras à l’aide de ses deux mains. Bien qu’il était doté de capacités lui permettant d’effectuer certains mudras à l’aide d’une seule main, il allait se garder une petite gêne, préférant ainsi opter pour ses anciennes habitudes. Dès lors, à sa droite s’érigea un violent rempart à l’architecture du désert visant à bloquer le filet. À quel point celui-ci était-il fort, lourd , puissant et malléable ? C’était justement ce qu’il allait tester sachant qu’entre temps, il avait fait un bond vers la gauche afin de s’ouvrir une meilleure ligne de mire. Composant ainsi quelques mudras assez prompts, il termina sa combinaison sur une frappe beaucoup plus dangereuse qu’elle en avait l’air.

En effet, un mince filet électrique se brisa de gauche à droite avant de suivre une trajectoire bien précise : celle d’Umeka. Comment réagirait-elle face à un tel projectile qui avait pour nature même de déjouer les instincts premiers de ses cibles ?
Quoiqu’il en arrive, le Meikyû, bien que sous sa couverture rousse, ne pouvait s’empêcher d’avoir ce rictus narquois qui signifiait clairement qu’il éprouvait du plaisir dans ce combat. Malgré tout, ce n’était pas pour autant qu’il allait être gentil dans cet affrontementui laisser s’en sortir comme dans …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 17:42



Gryomo fut bloqué par un mur apparut de nulle part, un peu comme l’avait fait Sazuka lors de votre entraînement. Le mur lacéré tint bon et tu rétractas Gyomo alors que ton adversaire réalisait de nouveaux signes qui libérèrent comme un « jet électrique » filant droit vers toi.

Malgré que tu saches que ton doton ne serait pas tout à fait efficace, de signes des doigts, toujours en tenant Gyomo fermement ; tu le fis se couvrir d’une assez mince couche de pierre et d’un mouvement en plaça une partie en opposition. Malgré la supériorité de raiton sur le doton, ce ne furent que quelques résidus électriques, comme des étincelles qui t’atteignirent.

Elles provoquèrent à la surface de ta peau, au niveau de la poitrine, comme un picotement inconfortable. Comme quand on prend un coup de jus sur une clôture électrique qui garderait des chevaux mais en un peu plis cinglant. Ton écran rocheux ne t’avait pas complétement protégé mais, au moins avait réduit l’impact de cet éclair qui avait foncé vers toi, même s’il avait désagrégé la roche présente sur ton filet…

Mais, d’un nouveau mouvement et de signes tu recouvris le filet d’une nouvelle couche de pierre, mais hérissée cette fois ci. Des piques pointus, longs de plusieurs centimètres et largement capable de transpercer une peau humaine.

Ce combat avec cet étranger venu de tu ne savais où semblait égayer l’esprit combatif de Gyomo qui ondulait de lui-même sur toute sa longueur. Le filet semblait ne rien peser entre tes mains, c’était très étrange de le voir flotter dans l’air comme ça.

Car un filet en théorie ça n’avait pas de vraie consistance ou du moins pas suffisante pour qu’il se maintienne tout seul… Et pourtant si ce filet atterissait dans d’autres mains que les tiennes, il paraîtrait peser un poids humainement incalculable !

Bref, Gyomo hérissé de ses pointes de roches ; tu préparais à la suite de l’affrontement !

« Tu ferais mieux de partir le rouquin ! Tu sais pas à qui tu t’attaques ! »

C’était une pure menace, mais en même temps véridique, il suffisait qu’un « Kyoujin » passe par là, et il passerait un sale quart d’heure cet hostile rouquin !

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Sam 4 Jan 2020 - 21:00
Observant calmement la réponse d’Umeka, il arqua légèrement un sourcil en apercevant du doton pour contrer sa technique. Heureusement pour elle, il avait opté pour l’option la moins explosive. Autrement, les dégâts auraient pu être plus dévastateurs. Malgré tout, il préférait ne pas la sous-estimer, sachant qu’elle avait bien jaugé la quantité de chakra à appliquer pour se défendre efficacement.

Vint ensuite le moment le plus surprenant. Contrairement à ses attentes, elle ne fonça pas aveuglément vers lui, préférant opter pour le dialogue avant tout. Cette facette d’elle était une découverte assez intéressante sachant que le tout augmentait le réalisme de la situation. Le fait de mentionner qu’il ne savait pas à qui il s’attaquait était une tactique relativement intéressante qui se valait toutefois des deux côtés.

-Je te retourne la remarque…

Souriant, son aura devint soudainement relativement sinistre tandis qu’il laissait s’échapper de sa personne des intentions plus ou moins hostiles. Laissant ainsi son sceau de guerre influencer quelque peu sa pensée, le Meikyû se laissait volontairement avaler par la rage de l’ancêtre qui l’accompagnait depuis son jeune âge. Ayant plus ou moins appris à le canaliser, le tout risquait d’aider au réalisme de la situation, autant pour elle que pour lui.

-Tu devrais fuir, mais je ne suis pas certain que ça fasse partie du code de conduite d’une future Kagai, si ?

Faisant une mine des plus triste, il détourna l’attention de sa main qui s’était glissée dans sa poche arrière. Dès lors, il attrapa un fumigène qu’il fit exploser devant lui… Changeant dès lors de position, il laissait l’épais nuage changer les pendules d’angle tout en se demandant comment elle allait réagir face à cette provocation calculée. Entre temps, il avait composé quelques mudras, se servant ainsi de la couverture nuageuse pour préparer sa prochaine attaque. La tendance aurait voulu qu’il créer des clones électriques, mais il préféra se raviser et y aller pour une approche un peu plus simple. Préférant tester autre chose, il activa une technique de sensorialité de manière à capter la présence d’Umeka de manière assez précise et lâcha une technique similaire avec un effet beaucoup moins conservateur. Dès lors, une sphère électrique fila en direction du gladiateur. Ne cherchant pas la précision, mais plutôt le positionnement, il en fallait peu pour que la boule électrique détonne à tout moment.

Comment allait-elle réagir face à cette supercherie ? Saurait-elle se défendre adéquatement ? Mieux encore, anticiperait-elle les prochaines actions du Meikyû ? Seule la suite y répondrait.

Quoi qu’il en soit, un choc c’était bien, mais deux étaient mieux…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 2:44



Heureusement que tu t’étais déjà entrainée avant ce jour, et que tu avais déjà combattu… Parceque qui que soit cet individu, utiliser un fumigène après avoir lancé d’étranges paroles… c’était un peu… obvious comme stratégie et très employée du côté de Mizu en plus de ça.

Alors dès qu’il eut claqué sa boule fumigène et au moment même où sûrement son projectile que t’avais pas vu allait t’atteindre, toi, tu avais dressé un épais rempart de pierre, une des techniques de la terre que tu tenais de Sazuka.

T’entendis même l’impact contre ce mur et vis au centre du rempart un trou se former. Il n’y avait que le raiton qui pouvait faire ça, désagréger la roche de façon aussi nette. Mais tu t’étais pas arrêtée là, le rouleau violacé déroulé et d’une écorchure tu y apposas ta main.

Dans un grand nuage de fumée qui se dissipa rapidement, apparut une grande limace toute blanche : Natsuya, la Blanche. L’une des rares limaces qui ne savaient pas utiliser l’art de la division cellulaire, et la seule et ne pas être bariolée de lignes d’autres couleurs.

A environ cinq mètre de hauteur, tu regardas en contre-bas ; le grand rempart encore debout mais perforé en son centre. Par manque de chance pour l’assaillant, il y eut à cet instant une bourrasque de vent qui dissipa peu à peu la fumée…

« Bonjour Natsuya ! Tu vois le cheveux rouges là bas ? c’est un espion, on doit s’en débarrasser ! »

Les antennes de la limace restèrent fixées sur la cible et là… ni une ni deux la créature prit une inspiration et propulsa sur elle un gros cracha à la teinte indescriptible.

« Voilà ce qu’elle te dit la Kagai ! »

Tu observas, et te demanda comment il savait ça… eh beh oui, parceque c’était un espion…

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 4:55

Mur après mur, Umeka semblait avoir manifestement appris à maîtriser l’art du doton à un niveau assez avancé. Détruisant ainsi relativement aisément sa sphère, celle-ci essuya son offensive relativement simple alors qu’un poids lourd venait d’envahir le terrain de jeu.

Arquant un sourcil alors que la fumée s’était dissipée comme si elle venait d’éteindre une simple cigarette, le Meikyû senti son estomac se nouer tandis qu’il se demandait depuis quand elle savait manifester un Kuchiyose. Mieux encore, il se demandait qui l’avait guidé vers l’acquisition de ce pacte...

Soupirant, de premiers abords, il ne savait pas vraiment ce que les limaces pouvaient faire en dehors des nombreuses sécrétions qu’elles rejetaient et de leur corpulence les rendant fort probablement très résistantes. Malgré tout, il n’eut aucunement le temps de faire l’inventaire de ce qu’elle savait faire. Au contraire, celle-ci cracha un violent jet qui semblait beaucoup trop répugnant pour être inoffensif. Soit ce crachat était gluant et risquait de l’immobiliser, chose qu’il pouvait facilement gérer, soit ce jet avait des propriétés dangereuses dont il devait à tout prix éviter.

Dans les deux cas, il préférait vachement éviter de prendre la moindre chance et de se faire blesser. Devant un tel dilemme, seul son corps décida d’entreprendre une initiative quelconque pour le protéger. Dès lors, alors qu’il aurait pu relâcher un rempart encore plus grand ou une tempête fuuton protectrice, il n’osa aucunement tenter le diable et projeta une frappe défensive qu’il avait conçu pour son efficacité, mais surtout pour sa vitesse. Sachant que c’était extrême en entrainement, c’était le meilleur moyen d’éviter de bouleverser l’environnement actuel tout en réduisant les risques.

Or, contre toute attente, bien que la frappe percutât de plein fouet le jet qui fut dissout assez rapidement, quelques gouttes se dirigèrent vers le Meikyû qui ressentit une violente brûlure alors qu’il les avait réceptionnés sur son bras pour ne pas les recevoir en plein visage. Dès lors, son camouflage céda, laissant place au Meikyû dans toute sa splendeur et ses tatouages. Même avec son sceau de guerre, la douleur était vive et sa peau en était fortement endommagée. Par chance, il avait utilisé une défensive suffisamment puissante. Autrement, il se serait fait carboniser sur place surtout que cette technique était aussi intense que sa putréfaction...

-Pas mal du tout la limace Umeka. Je vais t’avouer que je ne m’attendais pas du tout à cela.

Regardant autour de lui alors que le tout avait éclaboussé un peu partout, il ne regrettait aucunement sa décision bien qu’une technique à base de vent, moins demandante aurait possiblement été plus économique.

Soupirant, le Meikyû ne se fit pas du tout attendre tandis qu’il avait dorénavant deux créatures à nuire, mais à la dernière seconde, il se souvint qu’ils n’étaient pas dans un vrai combat.

-Surprise, c’est moi. J’ai voulu te tester en environnement réel de combat, mais je vais t’avouer que je ne vois pas comment continuer ce combat en garantissant ta sécurité ou plutôt celle de l’environnement autour de nous sans révéler mon identité...

Ayant plus ou moins eu une vision de ses prochains actes, le Meikyû s’était imaginé rapidement frapper le sol pour y créer un violent tremblement de terre visant à rompre la terre sous eux et visant à pousser son propre mur de terre à s’écrouler sur elle. C’était plus ou moins quelque chose qu’il avait fait par le passé à une autre fine utilisatrice de doton. C’était aussi sa carte secrète pour tourner un environnement transformé à son avantage. Bien évidemment, il se serait sauvé en faisant appel à son corbeau. Simplement, le tout aurait fort probablement attiré l’attention autour d’eux en plus d’être assez dangereux... surtout qu’il avait encore de mauvais souvenirs de sa technique à Hayashi. Celle-ci avait eu des répercussions trop importantes pour être utilisée dans un contexte où sa vie n’était pas en jeu.

De plus, il y avait aussi le fait qu’il ne pouvait l’affronter comme un genin ou un chunin. Elle avait clairement le niveau d’un jonin , ce qui impliquait qu’avoir trop de restriction pouvait nuire à sa vie en dehors d’un réel entrainement...

-Et surtout, je tiens à ma vie... mais ce n’est pas pour autant que cet entrainement est terminé. Prépare-toi pour la suite.

Fixant calmement la limace, il se contenta de rire alors qu’il venait de terminer ses quelques mudras. Dès lors, il libéra un dragon à deux têtes qui se dirigea vers Umeka. Ayant une particularité intéressante, elle serait surprise de voir à quel point son mur à moitié vivant ne saurait l’aider dans la situation actuelle. Mieux encore, pendant qu’elle serait occupée à s’occuper du dragon électrique aux mille et une surprises, un autre assaut était en cours tandis que Raizen venait de libérer un boulet de canon dans sa direction sans appel grâce à un mudra à une main qui libéra son sceau. Une tornade aurait pu être intéressante, mais c’était trop...perturbateur.

Son filet allait-il être utile dans le cas actuel ? Puis, comment se défendrait-elle d’une technique légèrement plus forte que les précédentes ? Quoi qu’il en soit, si la situation commençait à devenir trop dangereuse, Raizen comptait cesser le combat. Simplement, il voulait voir quel était son contrôle du chakra dans des situations de pression comme celle-ci surtout qu'il regrettait sa passivité dans les débuts de l'entrainement alors que son bras souffrait énormément malgré les quelques gouttes l'ayant atteintes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Mer 8 Jan 2020 - 1:38



Ton adversaire avait réussi à disperser le jet d'acide de Natsuya sans en sortir complètement indemne non plus, mais aussitôt après avoir dévoilé qui il était, il avait riposté. C'était un dragon à double têtes et fait d'électricité qui fonçait sur ta position et celle de Natsuya. A ton tour tu réalisas des signes et cette fois c'était un "mur", encore plus imposant -est beau- que le précédent qui se dressa, dont la "structure" était sûrement "renforcée" par le précédent rempart.

L'impact, double puisqu’apparemment il en avait profité pour lancer un autre Jutsu, fit voler en éclat une partie de l'amas de roche, tu vis même les têtes des limaces de pierre s'envoler et retomber lourdement derrière lors du choc. Fissuré de partout, fortement désagrégé par endroit; la muraille de Shikkotsu avait été réduit à peau de chagrin; mais suffisamment pour que de nouveau tu puisses voir le faux-rouquin te narguer.

« Idiot ! J'aurais pu... Hm, qeu dis-tu Gyomo ? On va quand même le défoncer ? D'acc, c'est toi qui décide ! »

Aucun mot ne put être entendu, mais tu savais interpréter à la perfection depuis le temps le moindre des mouvements de ton filet "magique". Après tout c'était l'esprit d'un puissant Kagai qui avait été lié à Gyomo, mais lequel ? ça restait encore à découvrir. Toi tout ce que tu savais c'est que c'était un arrière... arrière... arrière... grand-père. Mais alors lequel... Sûrement qui aimait beaucoup se battre. Et il avait raison le Meikyû, Kagai en devenir et digne descendante des Senshi; t'allais pas te ré-freiner et encore moins face a quelqu'un usant de la duperie!

« Gyomo ! Go ! »

Avec un geste fluide, tu fis s'abattre le filet légendaire contre la cible, Meikyû Raizen. Ce coup-ci n'était pas simple coup de filet, non non, mais ça... qui pouvait bien le savoir ? Et pour t'assurer de certains paramètres, tu réalisas un signe alors que l'esprit guerrier du filet fendait l'air vers le sol; toutes les pointes de roche le couvrant s'en détachèrent pour pleuvoir sur la cible, préventivement.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Sam 11 Jan 2020 - 2:08


Raizen devait avouer ne pas du tout avoir été préparé mentalement pour la défensive qui se dressa entre sa technique et Umeka. Ayant un court sourire, à y voir une utilisation aussi avancée du doton, le Meikyû réalisait de plus en plus qu’il en savait très peu sur son groupe même si elle avait techniquement fait partie de son unité officielle pendant un court moment à Kumo. L’Umeka qui en compagnie de Akina l’avait affrontée avait disparu depuis un bon moment pour faire honneur à une combattante beaucoup plus solide, complète et dangereuse.

Essuyant dès lors son offensive avec une technique de niveau maître, pour qu’une affinité inférieure puisse résister de la sorte à la férocité de sa technique, il fallait que la terre soit plus que solide, symbole qui lui fit réaliser que seule la guerre pouvait répondre à la guerre, ni plus, ni moins.

Puis comme si de rien n’était, alors qu’il pensait voir un style de combat totalement différent, voilà qu’elle revenait à la charge avec son filet. Quel était son plan ? Le capturer ? Était-ce vraiment une bonne idée ? Faux, vu son mouvement, l’impact semblait de nature plus ou moins brutale, raison pour laquelle le Meikyû fut forcé de réagir instinctivement. Bien que la technique précédente qu’il avait utilisée était tentante, son réflexe fut plutôt de créer de la distance entre lui et la jeune femme l’ayant traité d’idiot.

-Miss filet revient à la charge...

Effectuant dès lors un mudras à une main, il activa un sceau fuuton qui se déploya promptement, venant dès lors repousser celle-ci alors qu’elle était à moyenne portée pour creuser la distance entre eux et espérer que son filet ait une portée à la limite de la distance de son utilisateur. Avant l’activation de cette technique, il avait fait un bond arrière pour tenter de creuser la distance et éviter d’être capturé. Après tout, que se passait-il lorsqu’il était enfermé dans ce filet ? Il ne le savait pas et c’était ça tout son problème.

Ayant une synchronisation du mouvement imparfaite vu la vitesse des événements, il ne put se prémunir totalement d’être affecté par son offensive. En effet, bien qu’il avait possiblement échappé à l’emprisonnement, il fut tout de même victime de la totalité des débris qui furent projetés vers lui et qui provoquèrent de nombreuses coupures sur la totalité de son corps. Sentant dès lors le sang perler de sa tête jusqu'à ses jambes le Meikyû pouvait se compter chanceux d’avoir opté pour une initiative aussi radicale. Autrement, il aurait pu subir de lourds dégâts en voyant l'impact que le filet imposa au sol. Lui qui s'était retenu d'utiliser une technique pour ne pas détruire l'environnement, il était bien servi.

-Pas mal du tout, tu t’es beaucoup amélioré.

Voyant sa vision troubler par les coupures qui perlaient sur la totalité de son corps et le choc des morceaux de roche, perdre trop de sang dans la situation actuelle était dangereux surtout que l'impact avait aussi heurté durement son corps. Malgré tout, il était résistant grâce aux nombreux entrainements qu'il avait supporté. Quelque chose du genre n'allait pas le tuer... du moins jusqu'à preuve du contraire.

Sur le coup, il ne put s’empêcher d’avoir une pensée pour Sazuka. Comment allait-il pouvoir lui expliquer l’ensemble de ses blessures sans se faire fusiller du regard ? Pire encore, il était fort probable qu’elle croit qu’il se soit blessé uniquement pour passer du temps supplémentaire avec elle...

-mais j’ai presque l’impression que tu as encore plusieurs tours dans ton sac...

La défiant indirectement du regard, il était en position défensive, observant plus ou moins de quelle manière elle allait mener et diriger les hostilités. Et puis il décida d'opter pour une attaque fuuton qu'il dirigeait directement vers celle-ci. Or, contrairement aux autres techniques, il pouvait piloter le tout de sa main. Ainsi, aucun obstacle actuel ne sauraient le nuire, surtout si elle optait pour une esquive. Or, réaliserait-elle à temps qu'il avait un contrôle sur le direction des shurikens? Quoiqu'il arrive, il avait opté sur cette technique puisqu'en cas de danger, il pouvait très bien changer la trajectoire des projectiles pour qu'ils se noient dans les airs sans détruire quoique ce soit ou qui que ce soit.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Sam 18 Jan 2020 - 15:53




Repoussée par ce puissant vent que le Meikyu avait relâché tu t’étais retrouvée en bas de Natsuya, derrière elle. Quelques secondes après la limace t’informait de la suite de l’offensive du Meikyû ; tu poussant à couvrir Gyomo de pierre et dresser un mur bancal sur ta droite.

Tu te doutais que le jutsu du Meikyû n’était pas conventionnel, car s’il t’avait visé toi alors ce serait Natsuya qui aurait subi l’assaut or ce n’était pas le cas ; ça voulait dire qu’il l’avait contournée d’une façon ou d’une autre. Quand tu vis les projectiles tournoyants surgir et foncer vers toi, tu levas Gyomo pour le place en opposition.

Quand tu sentis les impacts, tu fis un bond en arrière dans l’espoir qu’avec le peu de marge de manœuvre qu’il y avait pour effectuer un virage ; les projectiles restants finiraient dans le mur, leur coupant toute possibilité de retour vers toi.

Puis, alors que t’aurais pu continuer ce combat, un éclair de lucidité traversas ta petite caboche. Tu levas alors une main, un signe formé et fit disparaître Natsuya, la laissant regagner sa forêt. Tu pouvais maintenant voir que le mur de shikkotsu avait fini par s’effondrer ; et derière lui à quelques mètres ; il y avait le Meikyû… Et avant tout tu lui lanças :

« J’arrête là ! J’ai pas de chakra a gaspillé comme ça, j’suis en plein apprentissage moi ! »

Cet éclair de lucidité était simple : comment pourrais tu expliquer à l’Uzumaki qu’aujourd’hui tu ne pouvais pas travailler ta maîtrise du chakra ? En vrai ça aurait été facile à expliquer mais t’avais surtout pas envie de te faire réprimander à cause de Raizen.

« La prochaine fois si tu veux t’entrainer dis le directement, et me prend pas par surprise… t’as vraiment de la chance que… »

Tu ne terminas pas ta phrase, ce n’était pas ses affaires. Ce qu’avait engendré chez toi la résonnance n’était l’affaire de personne et même pas de Sazuka… T’avais commencé à faire quelques pas vers lui alors que gyomo retrouvait sa taille normale et glissait le long de ton bras pour reprendre sa place habituelle autour de ton buste… et allilant les gestes des mains et reprenant la parole, tu dis :

« T’as vraiment de la chance que j’apprenne l’Iroujutsu, j’vais pouvoir m’exercer sur toi… enfin… te soigner… j’veux dire. »

Tu avais alors fait quelques mûdras une aura verte engloba ta main. Elle était un peu différence de celle de l’Uzumaki… on aurait dit qu’elle était… asthmatique cette aura de chakra… néanmoins, elle marchait, un peu. T’étais pas encore bien bien au point…



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Sam 18 Jan 2020 - 19:20

Soupirant alors qu’il était visiblement concentré, le Meikyû commençait tranquillement à entrer dans sa zone de confort, visualisant dès lors de quelle manière il pouvait contrer l’offensive qui allait fort probablement jaillir dans sa direction, le shinobi entrait calmement dans ce qu’il appelait la zone, un état durant lequel il atteignait une concentration presque totale lui permettant de se fier à son instinct pour prendre des risques lui donnant l’opportunité d’être plus réactif. Cette particularité était encore en développement, mais il sentait de plus en plus qu’il avait la main sur une possible mine d’or.

Or, il se heurta à une possibilité qui n’avait pas traversé son esprit. S’esclaffant calmement tandis qu’elle annonçait devoir apprendre à maîtriser son chakra, le Meikyû la regarda faire usage de son aura verdâtre avant de sourire :

-Je te rappelle que c’est toi qui m’as attaqué en premier et je me suis dit : pourquoi pas ?

Haussant les épaules, le Kazejin laissait la lueur verdâtre calmement restituer son bras qui avait subi de violentes coupures. Désactivant du même fait son sceau Meikyû, il était surpris, mais aussi heureux de constater qu’Umeka ne cessait de progresser et d’impressionner. Si on veut, c’était quelqu’un qui ne chômait pas du tout. Elle avançait, faisant plus ou moins tout pour atteindre son objectif final.

-Mais bon, ça sonnait presque comme des menaces, donc j’ai hâte à notre prochain entrainement planifié. Entre temps, il n’y a presque pas de faille dans ta manière de combattre en réalité. Je pense surtout qu’il te faudra apprendre à diriger un combat tout en gérant la quantité de chakra que tu utilises.

Continuant de donner des commentaires constructifs qui n’avaient pas été demandés, il allait au moins lui faire la fleur de donner son opinion sur ce qu’elle pouvait améliorer de son point de vue.

-As-tu découvert la seconde nature élémentaire que tu maîtrises ? Le doton semble être ta zone de confort, mais en fonction de la seconde affinité que tu as, ça pourrait possiblement t’aider à diversifier ton style de combat et te rendre encore plus versatile que tu l’es déjà.

À bien y penser, Umeka était dangereuse sous de nombreux aspects. À distance, sa zone de confort, elle pouvait tenir l’adversaire en joug. Même au corps à corps, son filet avait des facultés qui laissaient croire qu’elle ne serait aucunement désavantagée sans oublier qu’elle risquait d’apprendre graduellement à développer son contrôle chakratique au point d’obtenir une superforce. Puis au final, même blessée, elle allait avoir l’opportunité de se guérir. En bref, elle était plus que complète.

Changeant soudainement de ton, il opta pour un sujet légèrement différent :

-Donc, Sazuka t’a officiellement pris sous son aile de ce que je vois...

Posant un regard taquin sur elle, il poursuivit :

-À ta place, j’aurais probablement fait le même choix.

Dès lors, le retour de son fameux clin d’œil refit surface tandis qu’il était presque totalement guéri. Comme quoi, il n’allait pas se faire gronder par Sazuka pour s’être blessé en entrainement hehe...


_________________
Le filet et le corbeau [Umeka] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Lun 27 Jan 2020 - 17:11



Blblblbl c'est quoi qu'à commencé, blblblblbl. Tu soupiras tandis que tu tentais de maintenir l'aura de chakra médical, ce qui n'était pas une mince affaire en situation réelle. Jusque là t'avais appris seulement à maîtriser le chakra audelà de ce que tu savais faire. Et oué c'était dur, au moins autant que le fuinjutsu. Savoir ressentir et distinguer la part d'énergie vitale dans le chakra et la concentrer... tu comprenais mieux pourquoi on parlait de maîtres dans la maîtrise du chakra, c'était hyper pointu...

« Oué beh la prochaine fois tu viendras en mode "normal". J'comprends pas, le pire qu'on peut rencontrer dans le coin, c'est des paysans... Ils te connaissent pas, presqu'aucun n'a jamais quitté son village... on pourrait ptêtre reconnaître ton nom, mais t'es pas le seul Meikyû du Yuukan j'pense ? »

Question rhétorique bien entendu. Alalala à quoi il s'était attendu en venant te surprendre comme ça au milieu de nulle part ? C'était pas fin comme idée, surtout en dévoilant des infos à ton sujet, ça t'avait donné l'impression que c'était un espion ou un assassin envoyé par le teikoku, ou, quelqu'un d'autre, mais le teikoku était plus probable.

« Non, j'lai pas découvert. J'cherche pas à être versatile, puissante ou polyvalente. Juste à être la plus utile au groupe, et la plus tenace en cas d'affrontement. Et on a la chance d'avoir des personnes très qualifiées dans le Fukkatsu. »

Un mensonge pas parce que tu lui faisais pas confiance, mais parce que c'était pas ses affaires de connaître tes problème de "résonance", c'était le tien, et celui de l'Uzumaki qui connaissait ton problème.

Pour devenir Kagai, il fallait que sois une puissante Gladiatrice, et cette puissance on pouvait l'atteindre de différentes façons; pas juste en étant le couteau suisse du jutsu. Toi tu cherchais bien plus à te spécialiser sur deux axes bien précis; dont l'un était l'iroujutsu. Tu ne voulais pas t'éparpiller... Devenir experte de tes arts maîtres était bien plus important pour toi que de maîtriser tous les arts... Enfin, tu retiras ta main lorsque les coupures eurent disparu.

« Elle sera contente de savoir que j'arrive à soigner des ptites blessures comme ça. Et t'inquiètes, j'ai pas de problème avec ma réserve de chakra, mais maîtriser les arts de l'irou en demande beaucoup. Et j'ai pas envie de la décevoir parceque j'aurais fait n'importe quoi pendant mon apprentissage... D'ailleurs... »

Tu regardas autour de toi à la recherche du petit sac d'herbes et le vis plus loin, dans l'herbe, intact.

« Faut que je récupère les plantes... T'avais autre chose à dire ? »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 4:44

Plus rapide que le fuuton, c’était bel et bien possible. Rares avaient été les moments où le Meikyu s’était fait envoyer promener à une telle vitesse. On aurait presque dit que sa présence était plus une nuisance qu’une utilité.

Se contentant d’un bref sourire puis d’un soupir, il observa son bras alors qu’il venait tout juste d’être guéri.

S’il considérait que sa manière de voir les choses était bonne, il trouvait tout de même qu’il y avait possiblement matière à optimiser la perception qu’avait Umeka sur ses propos. Après tout, se rendre utile ne passait-il pas par le fait d’être la meilleure version de soi ? Était-il vraiment le seul à percevoir la situation d’une telle manière ?

Quoi qu’il en soit, le tout ne le regardait pas. Le Meikyu pouvait aider et guider sous l’unique condition d’avoir une oreille prête à cet effet ce qui n’était pas totalement le cas suivant. Si on veut, il y avait un certain charme dans le fait de suivre une voix comme celle-ci. Peut-être qu’elle avait raison, peut-être qu’optimiser ses compétences pour être la plus utile au groupe était la meilleure manière d’avancer.

Se demandant soudainement s’il avait un moindrement une bonne vision du Fukkatsu, le jeune homme resta pensif tandis qu’Umeka lui demandait visiblement la permission de partir.

-Je suppose, bon entraînement

Reprenant dès lors son ancienne forme, il demeura stoïque et plus ou moins pensif. Dès lors, son esprit se mit à défiler paroles et actions, se questionnant soudainement sur les récents événements. Si apprendre un deuxième élément n’était pas se disperser, il était tout de même vrai qu’il était mieux de concentrer ses efforts sur un axe à la fois.

-Intéressant ..

Songea-t-il pour lui-même tandis qu’il commençait à réaliser que cet entraînement était le premier de plusieurs . Alors qu’il devait rencontrer chaque membre du Fukkatsu pour les mettre à l’épreuve, Raizen se demandait soudainement s’il était vraiment légitime à diriger l’unité de combat. Après tout, s’il n’arrivait pas à se positionner auprès d’un ancien membre de son équipe, comment pourrait-il le faire efficacement auprès des autres ? Fausse question. Ne pouvant généraliser ce cas à celui des autres, il en venait à réaliser qu’il était plutôt impossible de canaliser les efforts de certains sans en avoir mérité la possibilité. Pour ce faire, il comptait approcher les autres entraînements différemment, en espérant que le résultat soit un peu plus constructif.

Autrement, peut-être qu’Itagami serait une meilleure option pour guider cette unité.

Lâchant ainsi son menton pour mettre fin à sa réflexion, son apparence illusoire affichait un sourire important, comme s’il ne venait pas du tout de remettre sa présence dans l’unité en perspective. Pourtant, c’était là toute sa force. Derrière la perception construite et réfléchie que les autres voyaient en lui se cachait un côté plus éclectique. Bien souvent caché derrière sa philosophie progressiste, là où il s’épanouissait était bien au-delà des frontières et des traditions. Or, pour le moment, il était peut-être mieux de laisser cet aspect dormant de sa personne même s’il se demandait instinctivement si cet entraînement n’aurait pas été plus constructif s’il avait laissé aller son esprit...

Faisant taire le brin de folie qui venait d’illuminer son regard, il s’étira en concluant qu’il était plus sage de laisser Sazuka s’occuper de sa progression tant en support qu’en combat d’Umeka.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 16:28



Même si t’aimais pas qu’on te prenne au dépourvu comme ça, tu devais bien admettre que c’était un bon entrainement, parcequ’après tout, l’ennemi n’était pas obligé de frapper par devant, et les coups en traitre ça connaissait bien le Teikoku vu la façon dont ils avaient pu entrer dans Kaminari; c’était obligatoirement par l’utilisation de subterfuges perfides. Enfin bref, t’étais sur le fond de cette rencontre contente d’avoir pu utiliser le chakra vert, même si t’avais à coup sûr utilisé plus de chakra qu’il en fallait pour soigner ces écorchures.

Affirmant alors de la tête, tu te tournas pour aller chercher tes plantes et te redressant tu vis que le meikyû avait repris son apparence de rouquin.

« Faut pas mal le prendre Raizen ! J’dis ce que j’pense, c’est comme ça. »

Pourquoi lui dire ça ? Parceque t’avais l’impression qu’il était en grande réflexion avec lui même. Tu savais pas à quoi il pensait mais stopper ou même anticiper des pensées erronées ça te paraissait pas bête.

« T’es sans doute un bon instructeur, un bon sensei on pourrait même dire. Mais tu l’sais déjà, j’ai jamais eu de Sensei, à part à Mizu, quand j’étais ptite. Si Sazuka arrive à me “manier” c’est pour d’autres raisons. »

Un petit haussement d’épaules avec un rire, le sac d’herbe en main; oué t’avais rien contre lui en vrai et contre personne en général, t’étais juste pas habituée à ce qu’on te chaperone et t’avas pas ce lien avec lui, celui que t’avais avec LUzumaki. Lui, et même elle savaient pas trop ton fonctionnement; et la vérité c’est que tu acceptais que l’aide des personnes de ta famille… Celle que te connaissait intimement; car même si tu considérais le Fukkatsu un peu comme une famille avec ses cousins spéciaux; c’était pas pareil…

« Et oué, j’cours après après la puissance, plus maintenant en vrai. Mais pour être plus utile, je deviendrai plus fort, ça va ensemble ! Alors t’en fais pas, t’occupes pas trop de moi, jsuis pas un bon “sujet”. »

Tu rigolas en secouant ton petit sac de toile plein d’herbes et lui fis signe de la main. Tu allais regagner le campement et reprendre “les cours”. Joie.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Le filet et le corbeau [Umeka] Empty
Dim 2 Fév 2020 - 2:32

Alors qu’il était en période d’intense réflexion, il ne s’attendait pas du tout à ce que Umeka reste présente et surtout tente de lui apporter du réconfort ? Arquant un sourcil alors qu’il était quelque peu déstabilisé par la situation, il éclata légèrement de rire avant de sourire à pleine dent.

Il était rare de le voir sourire de la sorte, mais la situation se prêtait bien à ce moment qui était relativement particulier.

-Ne t’en fait pas pour moi, je me pose toujours plein de questions, mais c’est parfois ce dont j’ai besoin pour comprendre certains phénomènes. Ensuite, je ne me fais aucun souci pour toi, je sais que tu es entre de bonnes mains.

Imitant des guillemets avec ses doigts, le tatoué n’avait aucun mal à ajouter une dose d’humour à ce moment plein de sous-entendus. En même temps, Raizen ne savait pas quelle était leur relation, mais ce qu’elle avait dit précédemment était libre d’interprétation.

-Quoiqu’il en soit, sache que la porte sera toujours ouverte s’il y a quoi que ce soit pour mes collègues et camarades, mais pas pour mes ‘’sujets’’.

Répétant de nouveau ses guillemets, son sourire devint beaucoup plus subtil et discret, mais tout de même présent.

-Quoiqu’il arrive, je n’ai pas de sujet et je vous considère tous comme étant plus que vos capacités Umeka. Si jamais, je suis toujours présent pour discuter, mais ça, je pense que tu le sais déjà...

Levant sa main pour lui annoncer qu’elle pouvait partir, il la remercia de nouveau avant de la taquiner.

-En tout cas, merci de t’être soucié de moi et surtout, tâche de mémoriser ma seconde apparence pour les prochaines semaines à venir jusqu’à ce que je décide de la changer.

Haussant les épaules, il s’éclipsa de la zone d’entrainement.


_________________
Le filet et le corbeau [Umeka] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

Le filet et le corbeau [Umeka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart
Sauter vers: