Soutenez le forum !
1234
Partagez

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru]

Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 17:48
Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] RqzEJJB



Une danse on ne peut plus classique. La même que chaque jour, aussi vive que brutale.
La faux balayait l'air par ses déplacements lourds et vrombissants, mais néanmoins fluides. Chaque geste semblait en commander un nouveau afin de maintenir cet équilibre délicat permettant à la combattante de ne pas s'envoler en même temps que son arme. L'effort demeurait donc particulièrement intense une fois la machine lancée, et l'arrêt de cet enchaînement la forçait à tournoyer encore un peu sur elle-même avant de retrouver ses appuis. La Koukotsu semblait être montée sur des échasses, mais sa grande taille ne suffisait pas pour autant à maîtriser pleinement sa relique de guerre. Bien sûr, elle avait un potentiel certain. Mais combien de failles créait-elle au gré de ses balayages ? Il suffisait de rater sa cible pour en comprendre l'étendue du revers.

Quoique, ce n'était peut-être même pas la peine d'avoir recours à une quelconque cible vivante : Youmaneiru se chargeant volontiers de lui tordre les boyaux dès qu'elle jugeait l'acte ratée, ou encore parfois par pur sadisme.

Les joues rendues rouges par la souffrance, elle reprenait de plus belle sa létale cérémonie. La fatigue ne représentait pas grand chose en comparaison de ce que lui infligeait de manière invisible sa lame peu chérie. Pour sûr Uiba voulait être plus forte - Culturellement parlant la faiblesse était un pêché dans son ancienne tribu, néanmoins elle n'en était plus à réfléchir en fonction de celle-ci désormais disparue. Dorénavant elle servait le clan Hyôsa et découvrait un nouveau monde dont les ressortissants semblaient tous plus impressionnants les uns que les autres. Elle ne ferait pas long feu si on la prenait en chasse. De plus, elle n'avait d'autre choix que d'endurer et de se perfectionner pour peut-être un jour prendre l'ascendant sur Youmaneiru et s'en débarrasser une fois pour toute !

kkkrkkkrkkkrrr...


Oooh nooon...

Ses muscles la tiraillaient de part en part, se gonflaient et se redessinaient de façon surnaturelle sous sa combinaison. Sitôt, elle perdait son ancrage et commençait à suivre les mouvements dorénavant imprévisibles de sa large lame qui ne cessait plus de ricaner par dessous ses bandages. Haletante faute à la douleur et complètement dépassée par les événements, son spectacle belliqueux se muait en impromptue danse de la pluie - Au détail près que l'arme tranchait le sol sur son passage de façon inconsciente. La hampe frappait également la terre ferme, provoquant des vibrations désagréables qui se répercutaient dans chacun des nerfs de la porteuse de fléau.

Non, non non !... Je ne suis pas nulle !... aaaAAAA[..!] Braillait-elle avec peine alors que tout partait à vau-l'eau.

Un mauvais choc, suivi d'un rebond, puis une faux géante qui s'échappait de ses mains en tournoyant, fauchant ses cheveux et lui lacérant promptement l'épaule. Youmaneiru se plantait derrière elle, la hampe entamant un bref tango jusqu'à frapper le crane de la Koukotsu, humiliée.
Celle-ci tombait au sol, s'arrachant les cheveux de rage et de maux, négociant avec elle-même une colère sourde digne d'une autiste présumée.


_________________
Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Yuki Wataru
Yuki Wataru

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 18:37
Il y avait des spectacles qui faisaient finalement peine à voir, d’autres, plus rares, semblaient être des hymnes voués directement aux Dieux. Les danses de Yuki no Kuni étaient souvent reconnues comme de véritables forces de la nature, tantôt des Démons, tantôt des Déesses ou d’autres créatures mythologiques que les êtres vivants aimaient à invoquer. Ou, en tout cas, ils le pensaient au point d’y croire. Il n’y avait jamais vraiment cru. Trop de superstitions. Rien de véritablement tangible, de consistant. De son œil unique, il aimait à voir avant d’y croire, sans quoi les mensonges et la mauvaise compréhension se répandaient trop aisément.

Il l’observait depuis plusieurs minutes. Cette danseuse et sa faux. Il la jugeait et, de temps en temps, il tiquait pour lui-même. Amateur de ces armes amples qu’étaient les faux, l’Enfant de la Neige y préférait les attaques souvent plus frontales d’une lance. Comme la sienne. La tenant des deux mains, permettant de faire un barrage et un repos pour sa nuque, il jaugeait de la férocité des coups. Contre qui se battait-elle exactement sinon elle-même ? Et c’était peut-être là le premier véritable problème de cette combattante. Elle ne se battait pas contre un adversaire mais contre elle-même. Ses gestes se faisaient alors trop amples, d’une souplesse telle qu’elle exposait le plus souvent une partie de son corps aux attaques ennemies. Il soupirait intérieurement. Quel entraînement avait-elle donc suivi pour se gigoter de la sorte ?

Alors qu’elle s’écroulait finalement, il se relevait et, d’un saut déterminé, il apparaissait au-dessus d’elle. Sa tête penchée en avant, la lame enfoncée dans la terre humide de la nuit pluvieuse, il souriait légèrement, son œil unique cherchant le contact visuel de la vue de l’autre. Puis, penchant sa tête légèrement sur le côté, il prit sans attendre la parole. « Bonjour, Danseuse. » Il s’arrêtait brièvement, avant de reprendre. « J’ai entendu tes rugissements et t’ai observée depuis ce toit. », pointait-il du doigt, l’endroit où il se trouvait encore quelques instants auparavant.

_ Ta danse est spectaculaire. Autant que ton arme. », laissait-il encore tomber alors qu’il se redressait finalement, abandonnant cette position inconfortable qu’était d’être penché en avant comme il l’était depuis quelques instants. Puis finalement, se laissant tomber en arrière, s’asseyant sur un rocher juste derrière lui, il se remit dans sa position assise. « Qui t’a appris à voler de la sorte ? » Puis observant les failles creusées dans la roche, il souriait encore, posant finalement sa véritable question.

_ Mais, surtout, contre qui tu te bats exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7870-yuki-wataru-show-yourself-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7989-yuki-wataru-show-yourself#66537
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 19:16


Heing?

Sa réaction tardait à venir, comme si les premières paroles du nouveau venu n'avait tout simplement pas été entendues, ou alors suite à une latence évidemment suspecte. Uiba se redressait péniblement, dévoilant une mine affreuse à son nouvel interlocuteur - Douche froide. Tâchant de regagner un peu d'allure, elle frottait vivement ses mains pour en faire tomber les cheveux collés puis s'étirait doucement, comme si tout était normal. Un pas de côté afin de se positionner devant sa faux quant à elle parfaitement stoïque, puis elle reprenait la parole.

Je... euh... Je me bats pas, je m’entraîne. Je me suis essayé à une nouvelle acrobatie mais j'ai glissé. L'accident bête quoi... ça arrive hein ! 'Pis je rugis pas, c'est juste fatigant, c'est tout à fait normal de laisser échapper des bruits des fois. Je vois pas où est le problème...

La mine renfrognée et les cernes pourpres, la Koukotsu essayait d'expédier le sujet même si elle n'osait pas trop lever la voix face à cet homme vraisemblablement important. Un adulte, borgne, au ton posé et à l'accoutrement familier, un peu comme ceux des nobles Hyôsa. Il se mettait à l'aise, accentuant l’infériorité que ressentait la grande perche à cet instant précis.

J'apprends toute seule. Enfin non, enfin si, enfin presque. Le grand clan Hyôsa s'occupe de moi ! Mais je n'ai pas vraiment de maître particulier, j'attends que l'Institut décide de mon sort et... euh... Attends ! On s'est pas déjà vu ?!

Une piètre mémoire, en partie faut à Youmaneiru. Sa psyché était un chaos sans nom depuis que cette lame s'était emparée d'elle. Elle apprenait lentement, ne tirait que bien peu parti de ses erreurs et se laissait facilement mener par le bout du nez par ses émotions exacerbées. Heureusement que sa faux savait se montrer discrète lorsque des poids lourds étaient dans les parages... sinon pour sûr, elle serait devenue folle depuis longtemps.

Mais oui ! Tu travailles à l'Institut Shinobi ! Alors ça y est, j'ai mon affectation ?! S'exclamait-elle, tout à coup ravie, en oubliant ses muscles endoloris et le tambour qui lui ravageait la caboche. Je suis avec Satsuya ?! Ou alors avec... hm, bon, je connais personne d'autres. Je suis dans l'équipe de Satsuya ou pas ?

Le regard pétillant, Uiba attrapait la hampe de sa faux ; celle-ci se déracinait en un éclair quand bien même elle venait de l'attraper aléatoirement sans se soucier de l'équilibre ni du poids que cela représentait. Un œil attentif aurait sans aucun mal remarqué une brusque recrudescence de chakra parcourant son avant bras au point de le tordre légèrement. L'arme reposait désormais sur son épaule. L'individu se sentait alors observé, non pas par l'adolescente attentive et tout à coup joviale, mais bien par une présence supplémentaire.

_________________
Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Yuki Wataru
Yuki Wataru

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 19:47
Il glissait son doigt sur le coin supérieur de son œil, une zone sensible de son corps qui permettait de le calmer. Une longue inspiration. L’œil fermé. Elle parlait beaucoup et, à l’entendre, elle ne savait même pas ce qu’elle lui disait. S’entendait-elle seulement ? Ou comprenait-elle au moins ce qu’elle disait ? Il soufflait, fébrilement pour éviter d’être entendu par cette dernière. Puis son œil se relevait vers cette dernière, scrutant et analysant autant ce qu’elle disait que ce qu’elle faisait.

Hochant même de la tête, il haussait finalement des épaules. « Fais comme bon te semble, Danseuse. Mais tes rugissements ne t’apportent rien. A part attirer des bêtes sauvages te pensant sûrement à la recherche d’un mâle. » Il souriait. Une remarque qu’on disait souvent dans son Clan. Lorsque l’autre criait inutilement dans un exercice. Puis expliquant un peu plus sa pensée, il continuait de sa voix posée. « Tu t’épuises. Tu perds ton souffle dans ton cri. Tu perds ton endurance. » C’était ce que son Père lui disait souvent, au début, quand il s’entraînait de la même façon.

_ Tu t’entraînes contre toi. Tu ne t’entraînes pas avec toi. » Il soufflait pour lui-même, entendant son propre père lorsqu’il avait commencé à s’entraîner avec sa propre lance. « Tu te fatigues toute seule comme tu es là. » Il haussait les épaules. Il disait cela pour elle, avant tout. Qu’elle ne l’écoute pas était sa décision. Au moins se sentait-il correct d’agir de la sorte. Au moins faisait-il « bien » en apprenant à l’autre ce qu’elle ne faisait pas correctement. Il ne restait qu’à elle de décider d’écouter ses conseils ou si elle ne le voulait pas.

Hochant négativement de la tête, il souriait, au point d’en rire presque. « Non. Je ne suis pas d’ici, en vérité. Jusqu’à il y a peu, je vivais encore au sein de mon Clan. Mon Père a décidé qu’il était temps que je vienne rejoindre Kirigakure. J’ai accepté sa mission et je me suis présenté pour devenir Shinobi. »

Puis se levant finalement, sentant un nouveau poids sur lui, il jetait un coup d’œil aux alentours. Etaient-ils encore seuls ? Sa main se serrait finalement sur la hampe de la Lance. Il n’était plus aussi à l’aise alors qu’il faisait un léger mouvement de sa nuque. Il avait comme un mauvais pressentiment. « Qui est Satsuya ? », laissait-il tomber finalement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7870-yuki-wataru-show-yourself-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7989-yuki-wataru-show-yourself#66537
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 20:50

Elle se faisait littéralement poignarder.
Neuf remarques, neuf coups de couteaux.

Blême, Uiba baissait le regard. Comme éteinte. Les seuls à lui parler comme ça n'étaient autres que les Hyôsa, et, même là elle peinait à en digérer le contenu. Celui-ci sortait de nul part pour se moquer ? Elle entendait Youmaneiru, hilare. Était-ce dans sa tête ? Certainement, la bestiole ne se serait pas permise d'attirer l'attention de cet homme juste pour la vexer d'avantage. Pourtant elle n'entendait plus que ça. Ce ricanement d'un autre monde.

Pourquoi tu m'insultes ? Laissait-elle échapper entre ses lèvres pincées, sans relever ses yeux.

Tout le reste lui importait peu, de cette présentation trouble à sa déception de ne pas avoir en face d'elle un annonciateur de bonne nouvelle. A la place, elle se faisait gratuitement lyncher alors qu'elle n'avait rien demandé à personne. Cet homme l'avait épié dans le but de la rabaisser, c'était... Injuste ! Une bouffée de chaleur, le mal de tête reprenait.

Satsuya est quelqu'un de gentil, lui. Répondait-elle seulement, comme si cette réponse avait de l'importance.

Profonde immaturité. Elle n'en était assurément pas au cap où elle pouvait réaliser que de telles vérités annoncées sans détours représentaient une aide bien plus précieuse que des amitiés d'usage sans grande profondeur. La preuve étant son emballement pour Satsuya, qu'elle ne connaissait absolument pas il y a deux jours. Cependant il n'y avait pas que ça, ses rugissements, ou plutôt ses râles, étaient le signe d'une douleur que son interlocuteur n'appréhendait même pas. Voilà certainement à quoi elle raccrochait sa colère.
Le clan Hyôsa lui avait pour le moment interdit de présenter son arme à n'importe qui. Mais, blessée dans son orgueil, l'envie de "gagner la joute verbale" en lui exposant les raisons de son mal-être la brûlait intérieurement. Non... même ça, ce n'était pas une raison. Quelqu'un de fort endurerait sans avoir à se justifier. D'ailleurs se poser en victime ferait encore plus plaisir à Youmaneiru... Oh mais ?

Tu me test c'est ça ? S'exclamait-elle, relevant sa mine, moins sombre. Je sais bien tout ce que tu me dis, teh. J'y travaillais justement. Sauf que là, j'essayais autre chose voilà tout. Tu es venu au moment où je n'étais pas concentrée ! Petit clin d’œil. Une fuite en avant rondement menée, pas vrai ?! Alors comme ça tu es un vrai shinobi ! Tu sais, je sais très bien que j'ai beaucoup à apprendre. Il ne faut pas me prendre pour une nunuche. J'ai juste un peu de retard, c'est la vie !

Si la Koukotsu faisait l'effort de se décontracter, ses muscles se redissaient de plus belle lorsque son interlocuteur empoignait sa lance. Il y avait de toute évidence un contraste entre le tempérament juvénile de Uiba et cet instinct étrange commandant son corps. Naturellement, ou par réplication, elle étirait à son tour sa nuque et échauffait ses jambes. Ses doigts solidement entrelacés autours du manche de son arme.

_________________
Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Yuki Wataru
Yuki Wataru

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 22:02
Elle était l’égale de ce qu’il pensait déjà sur elle. Koukotsu Uiba était une jeune femme coupée trop tôt de sa famille. De sa Tribu. Identité brisée en deux, partagée entre Yuki no Kuni et Mizu no Kuni. Elle se cherchait et, à l’entendre, elle se perdait. Elle ne voulait rien savoir de ce qu’il avait pu lui dire. Tout ce qu’elle avait entendu, c’étaient des reproches et non des remarques constructives. Uiba avait encore beaucoup à apprendre. Comme lui à l’époque. Il se voyait finalement, quelques années auparavant, se balançant avec sa Lance. D’une certaine façon, il s’exaspérait lui-même. D’avoir été elle. D’être ce Père qu’il détestait tant.

_ Je ne t’insulte pas, Koukotsu. » Il prenait une longue inspiration et, déjà debout, il scrutait encore les environs, à la recherche d’une autre présence. Celle qu’il sentait depuis plusieurs instants. Néfaste. Son œil cherchait encore. Mais il n’y avait rien du tout. Etrange. Pourtant, il aurait misé son deuxième œil qu’ils n’étaient pas seuls. En tout cas, pas eux deux. Une inspiration. Une expiration. Il devait abandonner l’idée, elle viendrait à le rendre fou. Aussi son regard se posait à nouveau sur elle, la détaillant encore. Puis il haussait les épaules, elle n’était finalement personne pour lui mais elle voulait déjà jouer la victime. Comme si quelqu’un viendrait soudainement la secourir.

_ Je me fiche bien de ce que tu faisais. Vis-le comme tu veux. Au moins, je n’aurai pas ta mort sur ma conscience quand tu continueras à te battre aussi pitoyablement. » Et s’approchant un peu d’elle, posant sa lance au sol, il plaçait son œil juste face à elle, faisant sentir son souffle froid sur elle. « Et si tu es en retard, fais de ton mieux. Tu vas prendre de mauvaises habitudes. Comme lorsque tu fais ton large mouvement … » Il prit son arme et la plaçait sous l’épaule de la jeune Danseuse. « Tu exposes quasiment à chaque fois ton flanc droit. » Et reculant d’un pas, il pointe la lame au niveau des pieds de cette dernière.

_ Quant à tes pieds, tu les écartes énormément. Tu perds énormément ton équilibre dessus, tu te fatigues plus. En plus de tes rugissements inutiles, je te donne trois mouvements consécutifs avant que ton adversaire ne comprenne et que tu sois déjà acculée. » Faisant demi-tour sur lui-même, exposant son dos, il reprit encore une fois la parole. « Je ne te veux aucun mal. Ton potentiel est là, ne le gâche pas. »

D’un mouvement de ses doigts, il fit glisser la lance dans l’autre sens, la lame vers le bas. Atteignant de nouveau le rocher, il posa son arme, s’asseyant pour observer à nouveau la jeune femme. Et il pouvait le sentir. L’agressivité. L’envie de l’attraper par la gorge. Oserait-elle seulement se montrer agressive envers lui alors qu’elle ne connaissait rien de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7870-yuki-wataru-show-yourself-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7989-yuki-wataru-show-yourself#66537
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Lun 16 Déc 2019 - 0:06


Elle lui accordait le bénéfice du doute même s'il y avait peu de chance qu'elle accueille indéfiniment de nouvelles remarques du même acabit sans broncher. Mais à la place son interlocuteur semblait lier la pratique à son discours - Si d'abord cela ne manquait pas de déclencher un mouvement de recul chez la Koukotsu, elle réalisait bien vite qu'il ne s'agissait que d'un exemple et non une véritable intrusion. La fraîcheur ne lui déplaisait pas, tout comme la volonté de celui-ci à lui montrer ses failles ; quand il s'agissait de comprendre une chose elle était bien plus réceptive à l'action qu'aux paroles. A chacun des ciblages, Uiba grimaçait, Youmaneiru s'étant calmée dans l'optique d'accompagner la démonstration du lancier et ainsi provoquer de vives et lancinantes douleurs. Super... Oui, OUI, elle avait compris !

Si à une époque la souffrance l'aidait tristement à graver certaines choses dans son esprit, dans sa gestuelle, aujourd'hui elle s'en était accommodée au point de n'en tirer plus que de l'agacement et de la peine. Endurer, encore, encore et toujours. Celui qui osait affirmer qu'on ne pouvait plus la ressentir ne savait définitivement pas ce que représentait les véritables maux. Viscéraux.

En tout cas, il en avait terminé avec son explication, qui fût finalement plutôt bien accueillie. Du moins jusqu'à ce qu'il tourne le dos.
Là, une envie soudaine de frapper vite et fort la saisissait. L'échassière connaissait ce genre d'état, une pulsion sans fondement qui ne dépendait pas d'elle et qui, de toute évidence, aurait dépassé sa pensée si jamais elle était vouée à se produire. Elle n'avait pas frappé. Certainement car l'individu s'attendait à cela et aurait réagi en conséquence, ou alors que d'autres personnes dans les parages empêchaient cette violence gratuite d'exister.

Merciii-hihiihéhé... aïeaÏEAÏE...

Comment pouvait-elle paraître normale aux yeux des autres avec un corps qui se strangulait en permanence pour ceci ou pour cela. D'ailleurs, plus les gens se méfiaient plus ces phénomènes se faisaient récurrents, l'empêchant de rattraper le coup. Elle trichait comme elle pouvait. De toute évidence, garder le secret sur son arme l'empêcherait assurément de progresser... Son nouveau quotidien à Kirigakure la forcerait de toute façon à en parler, sans quoi cela se saurait suite à un accident quelconque tôt ou tard. Question de contexte, d'opportunisme.

Je sais que tu dis vrai... Je vais améliorer tout ça... P-promis ! Se détournant, elle attrapait à sa ceinture une gourde d'alcool fort. Puis restait figée. Elle n'arrivait tout simplement plus à bouger son bras gauche. ... bon... BON, c'est noté ! J'ai besoin d'être seule maintenant sinon je ne vais pas pouvoir m’entraîner ! Tu m'intimides, je ne sais pas m'entraîner quand on me fixe comme ça... C'est sans doute pour ça que je suis tombée tout à l'heure, je sens quand on me regarde ! Voilà voilà.

Naaaaooon, mais pourquoi il s'était à nouveau assis ? Elle avait retenue la leçon !
Et pourquoi elle arrivait pas à tirer cette fichue gourde ! Ils ne pouvaient pas la laisser tranquille, tous ?
Surtout toi Youmaneiru, tu veux quoi à la fin ?!

AhEM. Mes respects, à la prochaine !... Insistait-elle, stoïque.

_________________
Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Yuki Wataru
Yuki Wataru

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Lun 16 Déc 2019 - 18:15
Il s’était mis à sourire. Un sourire amusé. Un grand sourire où ses lèvres dévoilaient ses dents. Quitte même à en rire. Elle lui avait promis. De s’améliorer. D’écouter les quelques remarques du Yukijin. Il souriait et haussait les épaules. Cela ne dépendait pas de lui, mais uniquement d’elle. De sa volonté personnelle. Vouloir s’améliorer était un état d’esprit. Une condition mentale nécessaire qui permettait alors au corps de réellement se dépasser. Grandir. Se surpasser. Il souriait, hochant même brièvement la tête. « Cela ne dépendra que de toi. De ton entrainement. De tes adversaires. » S’appuyant finalement sur sa Lance, il se redressait et s’approchait de la jeune femme pour doucement la dépasser et descendre, à pieds, le chemin qui conduisait au reste du village.

_ Es-tu sûre que ceci est une bonne idée, Koukotsu ? », posait-il encore. L’œil légèrement fermé, la tête baissée, il prenait une longue inspiration. Puis son sa paupière s’ouvrit à nouveau et observait la gourde qu’il imaginait être de l’alcool. « Mélanger ton entraînement à ces substances ne t’aidera pas à t’améliorer. Uniquement te blesser et te brouiller un peu plus l’esprit. » Il haussait ses épaules. Qui était-il pour elle exactement ? Personne. Sûrement un vieux personnage qui lui donnait quelques sermons dont elle se fichait éperdument. Elle n’était intéressée que par ses propres objectifs. S’améliorer comme elle pouvait. Devenir meilleure pour retrouver sa propre identité. Se créer celle qu’elle devait et voulait être. Il se remettait en marche lentement mais sûrement. « Ton corps est épuisé. Tu risques de te blesser, et peut-être gravement si tu ne fais pas attention à ce dernier. »

Alors que sa voix s’éloignait, il continuait encore. « Ou tu m’accompagnes jusque dans le Centre-Ville, je t’offre les Ramens. Tu te reposes quelques heures et tu reprends ton entraînement en meilleure forme. » De toute façon, elle avait bel et bien demandé à être seule. Elle s’entraînait de toute façon mieux comme cela. Sûrement voulait-elle au moins croire en ses propres mensonges ? Mais, à l’œil du Yuki, elle faisait bel et bien pitié. Elle n’était qu’une vulgaire ombre de ce qu’étaient les Koukotsu contés par son Père. Elle n’était qu’une âme à la recherche de sa propre identité.

Son pas lent, tranquille, il avait relevé la tête vers les quelques arbres où la brise se mêlait. Quelque part, sa famille continuait à vivre quelque part. Lui aussi se cherchait encore. Se cherchait à nouveau. Exilé des siens sans que son propre père n’aie le courage de le lui dire, l’Enfant des Neiges soupirait. Peut-être avait-il été trop dur avec cette jeune femme. Peut-être qu’un jour, elle serait l’adversaire qui le mettrait à terre définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7870-yuki-wataru-show-yourself-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7989-yuki-wataru-show-yourself#66537
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 0:08


Percluse de maux invisibles, elle grinçait des dents en tâchant de contenir au mieux sa hâte de voir le borgne s'éclipser au plus tôt. Elle n'avait pas le choix, Youmaneiru s'énervait, et la faux demeurait le capitaine à bord - Ou du moins savait transmettre suffisamment son vice pour plier la Koukotsu à ses caprices. Quand ce genre de choses se produisaient, personne ne pouvait l'aider. Avec les Hyôsa, tout était plus facile puisqu'ils gardaient un œil sur cet état depuis son enfance, au point que l'arme restait généralement docile même lorsque les intentions de ces derniers n'étaient pas très commodes.
Mais avec les étrangers ? Elle en connaissait encore trop peu pour le savoir.
Néanmoins, lorsque le monsieur aux cheveux blonds s'éloignait, la tension se relâchait. Une vive montée d'adrénaline la parcourait alors et libérait les muscles de son bras raidi. En un rien de temps, la gourde fut saisie puis jetée de toutes ses forces dans le dos du protagoniste qui soumettait pourtant une proposition des plus sympathiques.

La vue de Uiba se troublait un instant, mais elle était à peu près sûre d'avoir vu la silhouette adverse faire volte face.
Fatiguée, comme si ce lancé était la goutte d'eau de trop au cours de son entrainement, elle affichait un large sourire, un brin tremblant, puis s'exclamait de loin :

C'EST D'ACCORD !... et moi j'offre ma tournée, héhé!...

Une justification un peu osée, mais peut-être qu'un shinobi n'y verrait que du feu ? L'homme avait vraisemblablement réceptionné la gourde.

Par contre, pfiou... Je vais juste m'asseoir deux secondes, d'acc?! Je crois que je me suis foulé la cheville tout à l'heure, je m'en étais pas rendue compte mais à force de parler sans bouger, mes muscles sont froids ! Du coup ça craint, voilà !

S'enlisant dans une série de mensonges aussi peu crédibles les uns que les autres, elle se laissait tomber au sol en lachant un grand soupire de satisfaction. Regardant le ciel un moment. Youmaneiru faisait son office : En un rien de temps, la plaie de son épaule se cicatrisait jusqu'à finalement disparaître. La yukijin réarrangeait le placement de son blouson puis se redressait sur ses pattes d'un saut soudain.
Enfin, elle rejoignait son interlocuteur, sans une once de rancune ni d'appréhension, laissant sa faux traîner nonchalamment derrière elle à même le sol.

Dis voir, t'as pas précisé combien de bols de ramens tu offrais ?! Car je meuuuuuurs de faim !

_________________
Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139

Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou
» Un puis deux puis trois... ¤¤ Shinka
» Yuki Wataru | Show Yourself.
» Halte à la fraude (w/ La & Wataru)
» Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: