Soutenez le forum !
1234
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
20.79 € 47.19 €
Voir le deal
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
20.79 € 47.19 €
Voir le deal

Partagez

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru]

Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 22:54


Première mission dans les intérêts du village.
Elle avait su se faire remarquer lors de la réunion des nouvelles recrues et avait donc été récompensée via de toutes fraîches responsabilités ! Sa quête consistait à mettre la main sur un genre de lynx domestique. La bête s'était cachée dans l'Institut Shinobi et survivait comme elle pouvait. Rien d'étonnant à cela, la bâtisse était impressionnante - Uiba s'extasiait autant de découvrir chaque recoin de cette architecture que de mettre la main sur le félin farouche.
Comme à son habitude elle s'était présentée aux portes à l'avance, s'assurant ainsi de ne pas être en retard faute à un quelconque dérangement sur la route. Une heure et demi plus tôt exactement. Car oui, il y avait un rendez-vous : Elle n'agirait pas seule. Encore une fois le nombre se justifiait, on ne partait pas en chasse en solitaire surtout lorsqu'il s'agissait de ramener une bestiole en vie !

La grande perche se présentait donc à la porte d'entrée. Au moins cette fois-ci, elle se savait au bon endroit.
Se dressant face à un kirijin patientant à la porte, son immense faux étalée en largeur tel un cintre géant le long de ses épaules, elle prenait la parole. Droite et fière.

KOUKOTSU UIBA, genin de Kirigakure, sujet du clan Hyôsa et combattante des steppes de Yuki no Kuni ! Je viens pour résoudre l'affaire du ly... chat?
- Euh... Moi j'attends juste ma petite copine, j'ai rien à voir avec tout ça. T'aurais du tabac ?
Ah!... Ben non. Pardon.
- 'Fait chier, tant pis. Le guichet est juste là, à droite.
Super ! Merci !

Quelques pas, puis une mine radieuse à l'attention du guichetier.

Hé-ho! Je suis K...
- J'ai entendu, c'est bon entre.
Maintenant ?! Mais j'attends un coéquipier ! S'il me voit pas il va croire que je suis en retard, non ?!
- Ouais... Ricanements las. Les risques du métier !
Qu'est-ce qu'il y a de drôle ?!

Cet homme était antipathique au possible et la regardait d'une manière qui ne lui inspirait rien de bon. La Koukotsu mettait du cœur à l'ouvrage pour sa nouvelle tribu, tâchant d'anticiper les questions de ceux qu'elle rencontrait afin que la mission soit accomplie sans zones d'ombre... et déjà, on la recouvrait de cynisme voire de mépris ? Et voilà, encore pire ! Son interlocuteur ne la regardait même plus, visiblement affairé avec ses petits papiers, ses petits sifflements de nez et son petit air hautain. Quel minable ! Lèvres pincées, l'envie ne lui manquait pas de plonger la hampe de sa faux par la fenêtre les séparant et ainsi chiffonner tous ses documents. Mais elle savait que ce n'était pas une bonne idée, on le lui reprocherait et chercherait à l'humilier alors que c'était lui qui avait commencé !

Résultat, elle se détournait pour s'asseoir à côté du gars qui attendait sa petite copine. Puis tirait la gueule en attendant son frère d'arme.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Lun 16 Déc 2019 - 21:39

Il était assez mal pour un shinobi d'espérer recevoir un ordre de mission qui lui enjoindrait de sauver tout un village, de braver des tempêtes pour mettre la main sur la pire bande de criminels que le pays ait jamais connu, ou encore de devoir faire montre de force pour abattre un monstre sanguinaire. C'était mal parce que tous ces travaux herculéens, s'ils faisaient l'objet d'une requête de la part des autorités, sous-tendaient nécessairement que des populations avaient été victimes de tels fléaux. Or, un shinobi, en bon défenseur de la paix et des intérêts de son village, ne devait-il pas espérer que les populations dont il avait la garde vivaient dans la plus tranquille sérénité ?

Tout en étant parfaitement conscient de cela, Hotaru ne put s'empêcher de ressentir une certaine déception à la lecture de son nouvel ordre de mission. Il s'agissait de secourir un chat. Rien de plus, et certainement rien de moins. Pouvait-on tomber plus bas dans le cliché de la mission de bas étage ? Il en doutait. Il ne s'était même pas imaginé qu'on pourrait un jour lui donner des ordres comme ceux-là. N'y avait-il pas une brigade de chasse aux nuisibles à Kiri, ou même des petits chapardeurs qui auraient très bien pu épargner la peine de quelques shinobis pour le seul cas d'un chat qui se trouvait errer dans le complexe shinobi. Enfin, il avait été naïf de croire qu'on n'oserait pas l'affecter à de telles tâches. Il était au plus bas de l'échelle, après tout. Il fallait bien qu'on lui marche un peu dessus ... C'était toujours comme ça, disait-on, que cela se passait dans les rangs d'une armée.

Il se prépara avec une seule consolation à l'esprit: au moins il aurait une occasion de retourner au Complexe Shinobi, qui était un des lieux de Kiri qu'il appréciait le plus. Même si l'heure ne serait pas à l'apprentissage, il baignerait cependant dans une atmosphère à peu près familière, et en tout cas très positive. Et il n'était même pas seul, alors ... Il ne risquerait pas de s'ennuyer. Il fallait voir le bon côté des choses. Et puis, un chat, ça ne pouvait pas faire beaucoup de mal, non ? Non ?

Il sortit de chez lui, et survola les rues de Kiri, bondissant de toit en toit, n'étant vu des passants que brièvement. Une ombre fugace au-dessus de la masse informe des badauds. Il connaissait le nom de celle avec qui il allait travailler, ce jour-là. Il l'avait rencontrée lors de cette espèce de rentrée des classes organisée par leurs supérieurs. Il se souvenait très distinctement de la jeune femme, qui était à vrai dire assez difficile à oublier. S'il se remémorait assez bien son arme, qui lui avait semblé très mystérieuse, alors, il gardait surtout en mémoire le souvenir d'une jeune personne pleine d'un certain engouement. Difficile à canaliser, peut être ? Il verrait bien. Chaque rencontre était une occasion, de toute façon, comme il se le répétait assez souvent. Il ne tenait qu'à lui de faire de son mieux pour que cette occasion en soit une bonne.

Il arriva finalement devant le complexe. Il ne tarda pas à trouver sa partenaire du jour, assise à côté d'un garçon visiblement plutôt troublé par sa présence. Hotaru l'ignora, et se contenta d'adresser un sourire à Uiba.

"Bonjour. Ravi de te revoir. Je suis Hotaru, on va faire équipe ensemble aujourd'hui. Je compte sur toi !"

Puis, balayant les alentours du regard, et s'attardant un instant sur le jeune inconnu assis à côté d'eux, il ajouta:

"On ferait peut être mieux de rentrer, non ?"

Et alors qu'il prenait les devants, il lui sembla entendre distinctement des bruits de pas qui se rapprochaient du jeune garçon encore assis, et une voix de fille lancer à son égard:

"C'était qui cette fille assise à côté de toi ?!"

Il eut un sourire, à la pensée qu'au moins, il était sûr que quelqu'un passerait une moins bonne journée que lui.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 23:10

Fort heureusement, l'apparition de son compatriote redonnait à Uiba la force de se redresser, pleine de vie et l'enthousiasme regonflé à bloc. Elle était satisfaite de se retrouver avec Hotaru pour cette première mission capitale. Il était un leader né ; savait faire les présentations face à une assemblée sans s'embrouiller dans les détails, et certainement capable de tout un tas d'autres choses. Elle ne voulait donc pas faire mauvaise impression. Tôt ou tard, elle se retrouverait certainement sous son commandement, il devait donc réaliser dès maintenant qu'elle était un appui indéniable et de bons conseils.

Mais oui Hotaru, je sais comment tu t'appelles ! Oui rentrons, je t'attendais pour ne pas que tu penses que je sois absente, normal pas vrai ?! La fin de sa remarque volontairement exagérée afin de remettre à sa place le guichetier - qui s'en moquait éperdument -, elle avançait donc à la suite de son collègue. J'ai bien réfléchi pour le chat en tout cas, à mon avis il faut attendre du côté des cuisines jusqu'à ce qu'il se ramène sa frimousse ! "Leur terrain de chasse est notre terrain de chasse" comme disait mon père ! Si la bestiole survit ici sans sortir alors elle doit forcément se nourrir sans difficulté, c'est même sûr. Une bête sans nourriture est prête à parcourir de grandes distances et affronter tout un tas d'ennemis ou de difficultés pour se tailler un territoire et continuer de vivre, si le chat n'a pas fait ça alors c'est qu'il se sent en sécurité. Je ne pense pas qu'il ait vraiment peur, mais plutôt qu'il se soit adapté à un quotidien d'observation très très pointue... Il doit déjà connaître tous les pics d'activité des gens dans la journée et sait quand faire ses sorties ou quand rester caché, c'est pour ça que je ne pense pas que courir partout soit la bonne solution. Comme nous sommes plus intelligents, nous savons déjà quand est-ce qu'il y a beaucoup de monde dans ce bâtiment et dans la cours et quand est ce qu'il n'y en a pas ou peu ! Nous avons déjà une longueur d'avance, puis que les animaux ont une mémoire selective et instinctive mais n'ont pas cette conscience du temps et de la logique de nos mouvements, ce qui assure notre supériorité ! L’appâter ne servirait à rien non plus, s'il a déjà été dressé et malmené alors sa confiance doit être limitée et sa ruse sur développée, hmm... Même si je n'en suis pas si sûre, même un animal frappé reste faillible à partir du moment où on l'a dressé. Il aurait très bien pu développer une complicité avec quelqu'un de l'Institut, peut-être même qu'une personne lui donne à manger ? Tu sais, cette mission m'interpelle beaucoup. Parce que peut-être que le chat est en ce moment même en passe d'être adopté par quelqu'un d'autre et que notre intervention représentera une deuxième trahison pour lui. Peut-être que cela causera du tord à la personne qui fait déjà un gros travail de patience pour le ramener à une vie docile et normale... Après tout nous ne savons pas grand chose, et si on l'attrape, on ne sait même pas ce que l'on en fera ?! Si ? Il y a des gens qui s'occupent des animaux parmi les forces de Kirigakure ? Chez moi je n'ai jamais entendu parler de tout ça, et ce genre de mission ne se faisait que pour nous nourrir et fabriquer des vêtements, alors bon. Mais ici ça doit être autre chose, vu comme tout est magnifique et particulièrement bien pensé ! Enfin, je ne sais pas tro ce que tu penses de tout ça mais moi je ne sais pas quoi en penser. C'est à la fois trop facile à faire et trop dure de se décider s'il faut le faire... Pourtant je savais que ce jour arriverait, le clan Hyôsa me l'a bien dit : En rejoignant les forces shinobi il faut mettre de coté ses sentiments et agir pour le village, point barre ! Mais vraiment, tu ne penses pas que c'est un peu risqué pour ce chat si on l'attrape sans rien savoir de sa vie actuelle ? Je préférerai vraiment être sûre et certaine qu'il ait pas déjà trouvé un nouveau maître ou une nouvelle maîtresse... On devrait peut être interroger tout le personnel, à commencer par les cuisines comme je le disais ! Même si j'imagine que s'il y a quelqu'un qui s'occupe déjà du chat, il ne nous le dira pas pour éviter qu'on lui pique... Il faudrait donc réfléchir à un moyen de pression, directement, ça nous éviterait de devoir revenir deux fois de suite pour discuter avec ceux qui ont déjà répondu à nos questions, surtout qu'on ne sera pas forcément plus avancé juste parce qu'on leur tombe dessus plusieurs fois de suite. On pourrait par exemple mettre en place un système de récompense, comme une prime, pour celui qui retrouverait le chat ? Après tout ça nous demanderait moins d'efforts, même mieux, on formerait une plus grande équipe afin de lancer une battue. Face à une telle stratégie, s'il existe bien quelqu'un qui cherche à protéger le chat, il paniquera face à notre nombre et nous approchera de lui-même. A ce moment précis, on saura s'il tient vraiment à lui, ou encore s'il veut juste toucher la récompense ! Une bonne façon pour nous de décider au final si on doit le lui laisser ou alors le confisquer, car je pense vraiment que ce chat mérite une belle fin de vie, et non de se retrouver sous la coupe d'un nouveau tortionnaire...
Dis moi ce que tu en penses, je suis prête pour l'action moi !
Expliquait-elle juste.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 14:36

"Euh ..."

Hébété par le flot des informations, Hotaru ne trouva rien à dire d'autre que ça. "Heu". De toute évidence, le plus gros challenge de cette mission ne serait pas de mettre la main sur le chat qu'on leur avait demandé de retrouver, mais bien plutôt de réussir à canaliser Uiba. Ses idées n'étaient pas bêtes, ceci dit, mais peut être un peu démesurées pour la situation. Restait à le lui faire comprendre en des termes suffisamment sympathiques pour ne pas déchaîner son courroux, car Hotaru craignait qu'elle ne s'emporte s'il venait à la contrarier. Mais rien ne servirait à la brosser dans le sens du poil non plus.

"Tes idées sont bonnes, je pense, mais il faut peut être les nuancer un peu. Je pense que mobiliser des tiers au sein du Complexe, même si ça nous permettrait sans doute d'avoir une meilleure visibilité de l'ensemble du terrain, pourrait causer des inquiétudes parmi les élèves. Ce sont encore des aspirants shinobis, et j'imagine que nous représentons une sorte de figure d'autorité pour eux. Leur dire que nous menons une enquête au sein du Complexe, même si ce n'est que pour trouver un chat, pourrait créer un mouvement de panique, ou en tout cas ébruiter des rumeurs qu'il vaudrait peut être mieux garder secrètes. D'autant qu'elles se révèleraient fausses ... Les nouvelles vont vite, dans ce genre d'environnement fermé."

Il savait de quoi il parlait. Il avait grandi dans un village d'une petite île de l'archipel, et il avait plus d'une fois fait les frais de la commisération. Hotaru resta songeur un instant.

"En tout cas tu as raison: ce chat doit avoir besoin de se nourrir, et l'endroit rêvé pour ça, ce sont les cuisines. Je pense que c'est là que nous devrions aller pour le trouver. Et essayer de lui tendre une embuscade, peut être ... J'ai bien entendu ce que tu en pensais, mais après tout, ce n'est qu'un chat, pas un maître du mal. L'un de nous pourrait rester caché, et l'autre essaierait de l'approcher."

Il n'était pas certain d'être convaincu lui-même par cette idée. Il n'avait jamais eu une très grande affinité avec les animaux domestiques. Il ne savait pas trop comment s'y prendre.

"Qu'en dis-tu ?"

------------------------------------------------------------------

Il y eut un bruit de ferraille, puis des couinements de souris, puis plus rien. Rien d'autre que le craquement des os que l'on brise sous les crocs. L'animal se lécha le bout des griffes avec appétit. Il avait encore faim. Et les souris ne lui suffisaient plus. Il lui fallait les cuisines ... Leur nourriture chaude, alléchante ... Ses babines en frémissaient d'avance. De désir et de besoin. Il s'emparerait de cette nourriture. Il le fallait. Il était prêt à se battre pour ça. Et à tuer.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 15:22


Uiba acquiesçait de bout en bout. Hotaru détenait une certaine expérience de la civilisation et elle réalisait bien vite que leur travail d'équipe, s'il s'étendait à tout l'Institut, risquait de causer bien plus de raffut que la présence même du chat. D'autant qu'il avait tout de même pris la peine de l'écouter et de choisir l'une de ses stratégies. Elle tapait doucement du poing sur l'épaule de son coéquipier pour valider le projet, grand sourire à l'appui, et le suivait donc jusqu'aux cuisines. Le personnel s'était retiré et leur stratagème pouvait donc s'installer - Ce n'était plus qu'une question de temps.
Et le temps, c'était parfois long.

Bon, on fait comme on a dit ! Tu te caches et moi je regarde un peu aux alentours ! Chuchotait-elle en s'éloignant fissa.

Son coéquipier avait l'âme d'un leader ; non content de savoir prendre en considération ses partenaires, il savait donner leur place aux initiatives d'autrui afin de ne pas récolter toute la gloire. Chacun y trouvait son compte en mettant à profit ses forces. La Koukotsu, réceptacle vivant d'une grande énergie, traçait donc sa route vers les locaux alentours, curieuse au possible. Ce bâtiment était vraiment grand ! Chaque pièce semblait utile même si l'on en comprenait pas toujours la fonction du premier coup d’œil.
Puis, après avoir tourné à droite, puis encore à droite, traversé un hall pour dévier sur la gauche, elle entrait dans ce qui ressemblait à une petite cave suite à une lente descente d'escaliers. Il y avait plusieurs étagères contenant tout un tas de boites contenant elles-mêmes certainement tout un tas de choses qu'elle ne se permettait pas de vérifier, mais surtout, il y avait une bestiole au pied d'une de ces étagères.

Elle se figeait, la dardant du regard.
La bête en faisait autant.
Il n'y avait qu'eux deux.

Krkrkrkrrrrrkrr...
Eux trois.

Les poils de la bête s'hérissaient, alors qu'un son improbable et lancinant s'échappait de sa gueule, ne s’arrêtant plus. C'était ça, le lynx ?! Un frisson parcourait la sauvageonne, toujours stoïque. Les dents grinçantes. Le regard s'éteignant progressivement, avec en fond sonore ce bruit affreux qui oscillait entre ton grave et aigu.

Puis l'explosion. Une rage aveugle. Une faux qui s'abat expressément vers l'avant, cisaillant le plafond et fendant en deux une des armoires jusqu'à se planter dans le carrelage, brisant les morceaux alentours sous le choc. Mais elle avait manqué sa cible, cette dernière vive comme l'éclair ayant perçu ses intentions et détalé sur le côté, escaladant à toute hâte une autre étagère afin de s'échapper par les hauteurs : Il y avait effectivement une brèche au niveau de la charpente.
Même si maintenant, il y en avait deux.

Uiba remuait la tête, clignant nerveusement des yeux. Dissipant les bribes de cette pulsion soudaine. Elle fit alors volte face, quittait la pièce et refermait délicatement la porte avant de remonter les escaliers et rejoindre son coéquipier. Légèrement essoufflée. De la poussière et quelques petits morceaux de plâtre parsemant sa chevelure.

Euh... dis ? C'est la cata... Le chat, c'était pas plutôt une chatte ? Je crois qu'elle a fait une portée... J'en ai vu un tout petit pendant mon éclairage... Il m'a filé entre les pattes... Marmonnait-elle, libérée du fardeau de sa découverte.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 21 Déc 2019 - 18:01

Hotaru, bien caché derrière un sac de patates, attendit un moment qui lui sembla être une éternité. La position dans laquelle il était n'était pas exactement le summum du confort, et il ne tarda pas à avoir mal aux genoux. Cela ne faisait que renforcer son amertume à l'égard de cette mission. Uiba était de bonne volonté, au moins, c'était déjà ça de pris. Mais pour le reste ... Il devait bien reconnaître qu'il aurait largement préféré démanteler des réseaux criminels ou partir sur les traces de quelque bandit de grand chemin à mettre derrière les barreaux. Un chat ... Bon, il fallait bien commencer quelque part. Au moins serait-il assez tranquille pour cette fois, en terme d'exercice physique.

Du moins c'était ce qu'il croyait. Car bientôt, de grands fracas résonnèrent dans tout le bâtiment. Des démons auraient pu se battre dans le sous-sol qu'il n'y aurait pas eu grande différence. Hotaru bondit de derrière son sac de patates, et se rua dans les couloirs. Il manqua de percuter Uiba, qui revenait vers lui. Il n'eut même pas l'occasion de lui demander ce qui s'était passé: elle le lui racontait déjà. Une chatte ? Une portée ? Ca voulait dire ... Encore plus de chats ? Son zèle lui commandait de mettre la main sur tous les chatons. Sa motivation, en revanche ... Après tout, l'ordre de mission ne leur imposait que de retrouver la chatte blessée.

"Ca complique les choses ... Ca peut avoir combien de petits à la fois une chatte ? Quatre, cinq ? Ca veut dire qu'au maximum, il faut qu'on mette la main sur six de ces démons ... Misère ..."

Ca pouvait prendre tout l'après-midi comme toute la semaine. Il fallait, cette fois, mettre au point une stratégie plus efficace.

"Je propose qu'on fasse de la mère la priorité. Si on peut la trouver en premier, on aura sans doute plus de chances de tomber aussi sur ses petits. Ils doivent tous vivre au même endroit. Est-ce que tu as vu vers où s'était enfui le petit que tu as vu ?"

Il disait "vu", mais il aurait tout aussi bien pu dire "combattu", car il avait bien compris, à l'écoute, que la rencontre entre Uiba et le félin n'avait pas été des plus pacifiques ...

----------------------------------------------

Tapis dans l'ombre, ils se regroupaient. Autour de leur mère, comme des gardes du corps. Là où ils étaient, ils ne les trouveraient jamais. Là où ils étaient, personne ne passait jamais. Le sol était jonché des squelettes des leurs petites proies. Il n'y avait pas un miaulement dans l'air. Seulement le silence de l'attente farouche. Un silence de mort.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 21 Déc 2019 - 18:41


Hmoui, à mon avis il va falloir songer à installer un campement. Rétorquait-elle instantanément, avant de laisser quelques secondes de flottement puis reprendre. Enfin, on est déjà à l'abris, mais je veux dire se mettre à l'aise quoi, parce qu'on est parti pour rester un moment dans l'Institut et les sacs de patate seront plus très confortables une fois qu'on les aura mangées !

Elle frottait alors frénétiquement ses cheveux pour en dégager la poussière, jusqu'à ce que la question de son capitaine la rappelle à l'ordre.OUI J'AI T...!... oui je sais par où il est parti, par contre je te préviens j'ai ripé en essayant de l'attraper. Voilà.

Uiba préférait avouer tout de suite sa maladresse, conscience que ça ne tarderait de toute façon pas à se savoir. Et puis ils ne pouvaient se permettre de perdre du temps en cherchant d'autres indices tout ça parce qu'elle aurait tenté de cacher le sien. Elle comptait réussir cette mission, quitte à ce qu'on lui en veuille un peu ! Elle attrapait donc la main de Hotaru puis accomplissait une fois encore le trajet sans perdre d'avantage de temps.
En lui faisant découvrir la pièce, elle indiquait la fissure originelle dans le coin de la pièce, en y pointant sa faux.
La taille de l'arme ainsi mise en avant dans cet espace clos offrait tout le luxe à Hotaru de visualiser le reste des dégâts, bien plus visibles que la minuscule sortie de secours du dit-chat. Lorsque la Koukotsu croisa le regard de son partenaire, elle ajoutait d'un ton agacé :

On est à l'étroit ici... J'ai du mal à me déplacer avec Youmaneiru... Je comprends mieux pourquoi tout le monde porte des sabres par chez vous.

Sourcils froncés, elle préférait afficher de la sévérité afin de se dédouaner de toute culpabilité. Effleurant du bout de sa botte un morceau de carrelage, elle changeait soudain d'attitude pour en revenir au plan de bataille.

On rentrera jamais par là, du coup on f...

C'est... c'est quoi ce bordel ?!!

Un homme mûr était apparu dans leur dos, estomaqué par le désastre. L'échassière fit volte face instantanément, adoptant une position de combat afin de donner corps à cette peur subite qui l'avait traversée.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 21 Déc 2019 - 19:06

Hotaru resta hébété devant la fissure dessinée dans le plafond. Il avait préféré ne pas s'imaginer quel genre de dégâts Uiba avait pu causer. Maintenant qu'il était mis devant le fait accompli ... Il ne savait trop quoi penser. Ils allaient se faire taper sur les doigts, c'était certain. Mais peut être que s'ils parvenaient à accomplir leur mission avec brio, on leur pardonnerait ce léger écart de conduite ? Tout de même ... Tout ça pour remettre la main sur un pauvre chat qui n'avait rien demandé d'autre que de passer le restant de ses jours dans la tranquille quiétude d'une vie de bohème ... Hotaru se demanda si les choses ne se seraient pas mieux passées si on n'avait jamais évoqué le cas de ce félin devant les autorités de Kiri.

Mais un inconnu avait déboulé dans la pièce. Un homme de l'administration du Complexe, à n'en point douter. Uiba se mit aussitôt en position de combat, mais Hotaru tendit une main ouverte dans sa direction.

"Du calme !"

Puis il se tourna vers le badaud, visiblement furieux.

"Monsieur, vous allez devoir nous laisser faire notre métier et quitter les lieux au plus vite.

-Votre ... Votre métier ?! Et vous êtes quoi, exactement ? Démolisseurs ?"

Pour seule réponse - car une réponse n'aurait fait que prolonger cette situation déjà suffisamment pénible - Hotaru tendit sous le nez de leur visiteur impromptu son bandeau de shinobi frappé aux armes du village.

"Maintenant déguerpissez. Nous avons une mission à accomplir ici pour le compte des autorités de Kiri, et elle ne vous regarde en rien.

-Mais enfin, je-

-DEHORS !"

Il avait crié un peu plus fort qu'il ne l'aurait voulu, mais ce petit coup de sang eut son effet. L'homme sortit de la pièce. Mais le bruit de ses pas, qu'on aurait dû entendre s'éloigner dans le couloir, s'arrêta bien vite, comme s'il n'était pas tout à fait parti ... Tant pis pour lui. S'il voulait se frotter aux autorités du village, c'était son choix. Pour l'heure, Hotaru avait d'autre chats à fouetter. Enfin, on se comprend ...

"Inutile d'élargir la fissure. Ce sera largement suffisant pour moi."

Il laissa glisser le bout de ses doigts le long de la brèche dessinée dans le plafond.

"Désolé d'avoir crié ... Je reviens très vite. Tiens-toi prête à intervenir si tu vois quelque chose sortir de cette fissure."

Alors, tout son corps sembla rougeoyer, puis très vite bouillonner. Il ne fut plus que lave, et c'est dans cet état qu'il se glissa dans la brèche, à la poursuite des félins. Il ne les blesserait pas, du moins ferait de son mieux pour ça, mais chercherait seulement à les canaliser dans leur fuite vers la sortie de la faille. Après, il n'y avait plus qu'à compter sur Uiba pour les pêcher au vol.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 15:43


Hotaru était sur le coup ! Et heureusement, sa voix aussi rassurante que autoritaire reconditionnait aussitôt la Koukotsu avant qu'elle ne s'emballe. Elle n'en revenait d'ailleurs pas, lui qui était si doux et gentil incendiait l'intrus sans la moindre hésitation. Une scénette qui n'était pas sans lui rappeler qu'elle faisait belle et bien équipe avec le futur Mizukage.
Silencieuse, une moue ravie, elle écoutait son partenaire aux mille et une astuces jusqu'à ce qu'il utilise un arcane jumeau à celui des Hyôsa. Impressionnant... Pire encore que l'atout de ces derniers puisqu'il s'agissait d'un feu si intense et concentré qu'il n'émettait aucune flamme, tout juste quelques volutes de fumée. Alors qu'elle le détaillait dans son étrange mutation, Uiba se demandait tout de même si cela n'allait pas faire fondre les murs porteurs de la bâtisse. Mais il en avait dans le crane, son compagnon, et elle lui faisait donc confiance.
D'ailleurs, son départ lui rappelait une chose.
Les sourcils désormais froncés, la sauvageonne tournait les talons puis laissait apparaître sa bouille de l'autre côté de la porte :

IL A DIT : DEHOOOOOOOOOORS!

Voilà qui était chose faite. Un bon travail d'équipe, rondement mené. Elle était maintenant libre de poursuivre sa mission sans être stressé par des regards et autres jugements incessants de la part d'abrutis les empêchant de faire leur travail.

Enfin, l'attente. Trouverait-il le bébé lynx ? Obligé.
Tel un chien aux aguets, Uiba fixait la petite cavité.

----------------------------------------------

La température s'accentuait progressivement, jusqu'à ce que des ondes inattendues éveillent l'instinct protecteur de la mère. Mais il était déjà trop tard, le phénomène se répandait, les entourait en partie même si encore éloigné de cet abris de fortune. Il fallait s'enfuir, par l'un ou l'autre des passages. Les poils hérissés, la chatte attrapait un petit par la peau du cou puis sonnait la fuite. Peu dégourdis, le reste de ses rejetons suivaient maladroitement le pas dans des directions toutefois hasardeuses.

----------------------------------------------

QUEL GÉNIE !
D'un réflexe prodigieux, la Koukotsu attrapait au vol le lynx qui tombait tel une patate de la cavité.
Elle écarquillait alors les yeux, observant avec stupéfaction sa proie, encore plus petite que la dernière. C'était possible ça ? La bête avait les yeux fermés, s'agrippait à la poigne farouche de l'échassière. Mais ce n'était pas fini; une autre patate s'était écroulée quelques longues secondes plus tard, émettant un bruit misérable en rencontrant le sol.

Uiba sentait que les événements commençaient à la dépasser, que cette mission relevait peut-être d'un rang plus élevé que prévu. Se servant de sa faux telle une crosse elle rabattait instantanément le second lynx doublement miniature dans le coin de la pièce avant qu'il ne s'échappe. C'était quoi ce bordel ? Combien y avait-il de ces créatures ?

Hooootaaaruuuuu ! J'en ai deux?! Hotaaaaaaaaruuuuuuuuu. S'exclamait-elle à l'attention de la cavité.

Pendant ce temps, les bandages recouvrant Youmaneiru se chiffonnaient quelque peu.

Miou... mrrrou...
Krkrkrkrrr...

Un coup de langue soudain transperçait le carcan de tissu, attrapant puis emportant le petit chaton coincé.
La faux mâchouillait tranquillement son butin.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 17:03

Dans la lumière rougeoyante de sa propre chaleur, Hotaru distinguait les chatons qui fuyaient ses langues de flammes. Il n'allait pas trop vite, pour ne pas risquer d'en brûler un seul. Mais il commençait à craindre pour le bâtiment ... Mieux valait qu'il ne s'éternise pas trop sous sa forme assimilée, pour le bien des murs du Complexe. Fort heureusement, il distinguait la lumière artificielle d'une salle. Sauvé. Les chatons sautèrent, poussés dans le gouffre. Il les suivit.

Il reprit sa forme humaine avant de toucher le sol. Uiba était là, un des chats dans la main. C'était la mère, à en juger par la taille. Et ... Ne s'était-elle pas enfuie avec un de ses petits ? Hotaru balaya en vitesse la salle du regard, mais ne le vit pas. Simplement, Uiba avait tiré sa faux, et le tissu qui l'enveloppait était déchiré. Mais pas de trace du chaton. De toute façon, il fallait déjà rattraper ceux que Hotaru avait réussi à rabattre.

"Uiba, réaction !"

Il se jeta lui-même sur l'un des petits, qui courait maladroitement, un peu paniqué. Il l'attrapa sans trop de mal, et ignora ses coups de crocs dans ses doigts. Il y en avait deux autres. Fort heureusement, Uiba bloquait la sortie. Les chatons sautèrent un peu partout, pour échapper à la poigne des Kirijins, mais ils furent bien contraints de se résigner. Ce n'est cependant qu'au prix de nombreux feulements que les deux acolytes parvinrent à mettre la main sur les petits. Hotaru, essoufflé et ignorant les multiples griffures miniatures qui ornaient son visage, se tourna vers Uiba. Il avait lui-même deux des chatons dans les bras.

"Bien ... Bien joué. Je pense qu'on en a raté un ... Ou alors c'est mon imagination ... Je croyais avoir vu la mère s'enfuir en emportant un de ses petits. Je dois m'être trompé ... Mieux vaut qu'on les emmène à l'hôpital avant qu'ils se sauvent une nouvelle fois."

Il jeta un regard dans la salle. Une caisse vide, et éventrée, ferait une cage parfaite le temps du transport. Il y laissa tomber ses propres petits prisonniers, et tendit la caisse à Uiba pour qu'elle fasse de même. La mère avait en effet l'air assez mal en point ... Il fallait espérer qu'elle ne garderait pas une expérience trop traumatique de cette petite course-poursuite ...

"Allons-y. Je n'ai pas très envie de retomber sur le gars de tout à l'heure."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 17:42


Chaos général. Heureusement, le retour d'Hotaru disciplinait dans l'allégresse sa soldate dévouée. Action-Réaction! En véritable joueuse de hockey, elle cognait ici et là les patates-vivantes en vue afin de simplifier la cueillette. Décidément elles étaient moins réactives que le bébé lynx - qui était en réalité la mère des autres lynx encore plus petits, d'après le ton naturel de Hotaru. La poigne de Uiba avait malmené le corps frêle de sa prisonnière, qui ne réagissait plus tant outre quelques grondements sourds au moment de rejoindre sa prison.
Même si elle avait désormais eu le déclic qu'un chat était en fait un lynx de cette taille ci, il y avait belle et bien des rejetons, aussi elle n'avait pas besoin de se justifier ou d'admettre qu'elle s'était trompée en ignorant quel animal il recherchait précisément. Une aubaine pour sa dignité.

Restait l'affaire du chaton manquant. Là dessus aussi elle restait muette. Un coup d’œil alerte à sa faux avait suffit pour qu'elle réalise l'intervention de Youmaneiru dans cette petite partie de chasse. Se frottant les mains tout sourire pour ne pas éveiller les soupçons, elle prenait le temps de resserrer les bandages autours de la lame.

Ce qu'on leur a mis héhé !! Commentait-elle finalement, guillerette. Mais moi je crois qu'on a le compte ! Ou alors elle l'a avalé pendant son saut, ils sont si petits c'est à peine croyable ! Affirmait-elle en les regardant de plus près, réellement intriguée par cette découverte bien qu'elle provoquait une panique générale dans la caisse.

L'envie d'en piocher un pour son propre compte la démangeait furieusement. Mais elle savait que Youmaneiru le croquerait, comme le précédent, même si elle ne l'avait pas vu.

Hé Hotaru, tu veux pas en adopter un ?! Après tout ce sont des pièces rapportées, ils ont rien à voir avec la mission ! On pourrait lui donner un nom et tout ! Regarde celui là, l'est pas trognon ?! Tu crois pas qu'il ferait une super mascotte pour La Nouvelle Vague des Genins de KiriGakure No Sato ?! Moi si ! Comme c'est un peu toi notre délégué tu pourrais l'adopter ! Oh allez dis oui !

Pour elle la mission était terminée. A la place, elle se dressait face à Hotaru, insistante et pleine d'espoirs.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 18:06

Hotaru considéra toute la ribambelle des chatons dans la caisse, maintenant regroupés autour de leur mère. Il devait admettre qu'ils étaient tous très mignons, quoiqu'un peu farouches. Il se serait bien vu apprivoiser l'un d'entre eux. Mais ce n'était certainement pas très réglementaire ... Ils étaient dans le cadre d'une mission, alors la situation était un peu délicate. Il ne pouvait pas se permettre de soustraire l'un des chatons, quand bien même il ne figurait pas explicitement sur l'ordre de mission. Pas avant de les avoir emmenés à l'hôpital pour qu'on leur prodigue des soins, en tout cas. Alors, seulement, peut être, cèderait-il à la tentation ...

"On verra. C'est vrai qu'ils sont mignons ces sacripants, mais il faut d'abord qu'on les fasse examiner. On ne sait pas combien de temps ils ont vécu ici, et ils sont peut être bourrés de saletés. Allons à l'hôpital, on verra plus tard."

Et il prit les devants, la caisse sous le bras. Le trajet ne fut pas triste. Déjà parce qu'ils attiraient assez l'attention, ces deux shinobis, arborant fièrement leur bandeau et portant une caissette remplie de chats qui - il fallait bien l'admettre - étaient diablement craquants. Plusieurs enfants voulurent voir ce qu'il y avait dans la caisse, et Hotaru dut faire preuve d'un peu d'autorité pour qu'ils arrivent finalement à l'hôpital. Le bâtiment était grand et, pour y être rentré une fois, Hotaru savait qu'il était plein de patients malades. Mais humains. Il n'avait jamais entendu parler d'une aile réservée aux soins vétérinaires.

Qu'à cela ne tienne, cette mission serait celle des surprises. Il s'avança dans le hall vers le guichet d'accueil, et s'adressa à la secrétaire de garde.

"Bonjour madame. Nous sommes deux shinobis en mission. On nous a demandé de récupérer ces chats et de les faire examiner ici. Pourriez-vous nous indiquer où aller ?"

La secrétaire les considéra un instant avec un drôle de regard. De toute évidence, la situation était aussi incongrue pour elle que pour Hotaru.

"Troisième étage."

Et ce fut tout ce qu'ils eurent comme réponse. Hotaru la remercie tout de même, avec la première politesse - sans doute le meilleur remède pour les gens qui en manquent -, et ils se dirigèrent vers les escaliers.

"Pardon !"

Hotaru héla un médecin qui passait par là, à l'étage indiqué. Il lui expliqua à nouveau leur situation et le soignant, compréhensif, lui, se chargea de la caisse.

"Attendez là, il n'y en a pas pour longtemps. Ce n'est qu'un examen de routine."

Et il leur montra des sièges vides, emmenant avec lui les chats.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Koukotsu Uiba
Koukotsu Uiba

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 18:50


Des saletés ? Hotaru la décevait un peu sur ce coup là. Il feignait de se comporter comme une princesse alors que son corps pouvait littéralement annihiler le moindre parasite par un simple mode pyrolyse - Par respect elle ne réagissait pas encore mais devinait aussitôt qu'il n'était pas réceptif à son idée. Hotaru ne voulait pas adopter de chaton, ni pour lui ni pour la Tribu.

Uiba s'était donc éteinte, furtivement boudeuse, suivant tel un mouton la cadence de son équipier. D'ailleurs, cette mission commençait à l'ennuyer terriblement. Elle ne comprenait pas pourquoi ils attendaient comme ça sur les bancs de l’hôpital, au milieu de cet odeur irritant les narines et confrontés à la lenteur effroyable du temps qui leur passait sous le nez.

Oï Hotaru... On s'embête là non ? L'examen de routine qui-dure-pas-longtemps dure longtemps... Grommelait-elle. Franchement, si tu veux pas du chaton dis-le et on s'en va... On a livré le colis, c'est tout bon pour nous. Parce que si tu veux pas du chaton ET QU'EN PLUS tu fais semblant d'hésiter parce que je suis là et que ça nous condamne à perdre encore plus de temps alors qu'on pourrait faire d'autres choses, c'est pas chic. C'est bon je m'en fiche si t'adoptes pas le chaton... lui reprochait-elle, c'était qu'une idée pour rassembler la tribu et nous mettre du baume au cœur, c'est tout. Si tu trouves ça nul je m'en remettrai. Mais alors passons à autre chose plutôt que traîner là à se regarder dans le blanc des yeux... parce que c'est chiant. Moi ça m'énerve... Je préfère le dire...

Elle serrait les poings, agacée par ce malaise provoqué par Hotaru un quart d'heure plus tôt.

...nan mais parce que...des saletés?! Teh! Ce sont des animaux, évidemment ça perd des poils et ça se roule dans le caca des autres animaux... mais tu as juste à lui donner un bain de temps en temps, et encore, il se lavera tout seul en grandissant! C'est pas la fin du monde ! C'est pas une tâche épuisante non plus !! Si ça t'embête tant que ça, on a qu'à mettre au point un roulement entre les genins pour que chacun s'en occupe à tour de rôle ! Des idées y'a que ça! Pourquoi déconsidérer comme ça la moindre initiative?! Par flemme en plus...?
Tu me déçois Hotaru. Je le dis maintenant car ça sert à rien d'attendre que les solutions tombent du ciel, comme tu lfais maintenant en rejetant mon idée.


La mâchoire serrée. Les nerfs à vif. Les paupières tremblotantes.
Elle se contenait. Mais bordel... Elle avait la rage.

_________________
Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] EYuadgU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7934-koukotsu-uiba-terminee#66139
Hotaru
Hotaru

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 23:42

Le temps passait, et ils n'avaient pas de nouvelles de leurs petits protégés à poils. Et visiblement, Uiba commençait à s'impatienter ... Hotaru fut surprise de l'entendre hausser le ton contre lui. Il avait cru qu'ils s'entendaient bien, et même que la jeune femme le trouvait sympathique. Mais voilà qu'elle s'en prenait à lui, simplement parce que le temps ne passait pas assez vite. Il en était vexé, et attristé, un peu. Ce n'était jamais très agréable de se faire crier dessus, surtout lorsque l'on considérait que c'était particulièrement injuste. Surtout lorsque c'était par quelqu'un que l'on imaginait être un ami.

Les infirmières, patients et médecins qui passaient dans le couloir ne manquaient pas de leur jeter des regards, tandis que Uiba déroulait sa tirade. Hotaru, lui, restait impassible. Assis, les genoux posés sur les coudes, doigts croisés et tête baissée, il se contentait d'écouter. Et il ne bougea pas avant que la jeune femme finisse son monologue.

C'est exactement le moment que choisit le médecin pour revenir vers eux, les bras chargés de la caisse qui avait servi de cage provisoire aux chatons et à leur mère.

"Euh ... Je dérange ?"

Hotaru releva les yeux, souriant, et lui fit "non" de la tête.

"Ah, j'avais cru ... Enfin, les petits sont en bonne santé. Ils sont même assez vifs pour leur âge. Je préfère ne pas trop imaginer comment ils ont développé leurs réflexes. La mère, elle, est plus amochée. On va la garder avant d'envisager de la remettre en liberté.

-D'accord. Les petits peuvent être relâchés, eux ?

-Oui, sans problème. Ils se débrouilleront très bien, même.

-Bon. Merci, docteur."

Le médecin remit à Hotaru la caisse pleine des chatons, agités comme des puces, et se retira.

"Descendons."

Il savait bien que Uiba le suivrait. Le ton qu'il avait employé, qui n'était pas aussi doux que d'habitude, mais sec, suffirait sans doute à la convaincre. Ils retournèrent au rez-de-chaussée, puis sortirent de l'hôpital. Hotaru posa la caisse sur le sol, et s'accroupit.

"Voyons ..."

Il tira par la peau du cou le plus petit des chatons. C'était un tout noir, qui se débattait comme un furieux. Hotaru approcha son doigt de son museau, pour qu'il le sente, mais à la place l'animal le mordit de toute la force de ses petites mâchoires. Le jeune homme resta impassible, et garda son sourire. Le chaton ne desserra d'abord pas sa prise. Il continuait de mordre comme si sa vie en dépendait. Puis il se calma. La pression de ses mâchoires se desserra. Et la goutte de sang qui ne tarda pas à perler au doigt de Hotaru fut bien vite la seule trace qui restait de cette agression.

"Voilà. Toi tu seras un vrai démon."

Il s'appellerait Sanbi. Ca semblait logique.

Le bestiau toujours dans les mains, Hotaru se redressa, et se tourna cette fois vers Uiba. Il était toujours souriant, et sa voix avait repris son ton presque caressant.

"Je vais relâcher les autres, mais celui-ci reste avec moi. C'est le plus jeune, et donc celui qui a le moins eu le temps de s'habituer à la vie sauvage."

Il fit quelques pas. il n'avait pas fini. Pas tout à fait.

"Je vais aller faire mon rapport. Mais avant, je vais te donner un conseil."

Il était bien conscient qu'il n'avait aucun ascendant hiérarchique sur Uiba, et donc aucune autorité établie de fait. Néanmoins, il se permettait cet aparté parce qu'il avait de la considération pour elle.

"Nous sommes des shinobis de Kiri. Que ça nous plaise ou non, qu'on s'amuse ou non, notre tâche est d'accomplir notre devoir, avec le plus de probité et d'efficacité possible. Il n'y a pas de place, dans notre métier, pour les états d'âme et la précipitation. Chaque décision a des conséquences, et il nous appartient à nous plus qu'à quiconque d'en appréhender le poids. Surtout, il est fondamental que nous conservions un esprit de corps. Car sans ça nous ne sommes rien d'autre que des chatons abandonnés. Sans ça, nous partons à la dérive, et la vague se brise avant d'atteindre le rivage."

Il jeta un dernier regard à Uiba, souriant.

"Bonne soirée."

Et il partit, son chaton dans les mains, faire son rapport.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Contenu sponsorisé

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Cri de détresse [Mission D - Pv: Hotaru]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: