Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La voie du sabre し / Les sept vertus du bushido : Courage 勇
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 11:58 par Kogami Akira

» Les Ancêtres des Dunes
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 11:18 par Asaara Ôji

» Très courte absence (-1semaine) du 6 au 11
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 10:33 par Hagashin Eri

» 01. Demandes d'arbitrage
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 9:52 par Jiki Masami

» 3/01. Unité Ichi
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

» 2/03. Unité sud
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi EmptyAujourd'hui à 0:37 par Raibura no Kyūsei

Partagez

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi

Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 14:34


Entraînement près des tournesols




Le soleil venait à peine de se lever tandis que les lourdes paupières de la jeune femme en firent de même, dévoilant des rubis étincelants. Très rapidement, ses pensées s’envolèrent vers la journée de la veille et de la cérémonie de son père. Elle se recroquevilla contre sa couette et soupira longuement, la rousse s’était effondrée de fatigue et les émotions étaient si fortes qu’elle n’avait pas pu résister à de longues heures de sommeil. Ce fut donc le cœur lourd qu’elle se redressa au bord du lit. Musashi dormait encore, son regard se posa sur lui et elle sourit doucement, cet homme était vraiment une perle ; il l’avait soutenue comme jamais on ne l’avait fait et sa présence lui permettait de ne pas perdre pied. La Chiwa, ne souhaitant pas passer une nouvelle journée à se morfondre avait une idée bien précise du programme matinal qu’elle souhaitait effectuer. D’un geste décidé, elle se leva de leur lit et alla ouvrir les rideaux, laissant le timide soleil pénétrer dans la pièce. Enfin, l’Eisei nin se posa à plat sur le lit et alla embrasser la nuque de son amoureux avant de lui dire de se lever. La kunoichi se rendit dans la salle de bain et se glissa dans une douche bien fraîche, contrastant avec la chaleur de l’été déjà bien marquante. L’eau ruisselant sur son corps nettoyait toutes les zones d’ombre qui recouvrait son esprit, elle avait besoin de voir clair et l’eau froide l’y aidait fortement.

Une fois terminé, la jeune femme sortit de la cabine et s’attela à l’habillage. Face au miroir, la rubiconde se laissa un instant pour contempler sa longue chevelure rougeoyante qui lui rappelait tant sa mère. Plus elle y pensait et plus elle trouvait qu’elle lui ressemblait et c’était une fierté, cette femme courageuse, généreuse et aimante, toutes ces caractéristiques qu’Aimi souhaitait transmettre à chacun. Mais pour le programme d’aujourd’hui, il était nécessaire qu’elle les attache en queue-de-cheval. Parce qu’elle souhaitait se dépenser, user de ses points, de son esprit et de son cerveau, se laisser aller dans une joute qui lui ferait oublier tous ces sentiments néfastes. Le Han semblait émerger tranquillement, alors discrètement, elle quitta la chambre et se rendit à l’étage inférieur pour récupérer de quoi déjeuner. Parce que là aussi, son estomac criait famine. La jeune femme rencontra l’aubergiste et lui demanda un panier comme celui de la veille. Une lueur joyeuse se lit sur le regard du vieil homme, face à lui, la Genin n’était plus l’ombre de la veille, elle illuminait un quelque chose qu’il avait rarement vu, que s’était-il passé durant une simple nuit pour voir la kunoichi aussi rayonnante ?

Panier dans les mains, Aimi profita du chemin du retour pour prendre une pomme et croquer vivement dedans, le suc et le jus sucré lui firent un bien fou, comme si elle revivait de nouveau. En arrivant dans la chambre, ses pupilles rubis se posèrent sur la chevelure dorée détachée, tandis qu’un sourire s’affichait sur son visage.


« Bonjour Musashi-kun ! J’espère que tu as bien dormi, j’ai prévu un programme d’entraînement si ça te dit ! Je ne sais pas toi, mais moi, j’aurais bien envie de me battre près des tournesols, comme quand j’étais enfant !»

Si d’aventure, faire un lien avec son passé n’était pas facile, étrangement, la Chiwa citait cela sans difficulté. Cachait-elle quelque chose ? Cette soudaine bonne humeur devrait surprendre le jeune homme ou pas, la connaissait-il bien pour lire à travers son visage bien radieux ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han Musashi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Mar 24 Déc 2019 - 21:52
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Iwa15
Entraînement près des tournesols. (2)


Il n’était de base pas un gros dormeur, mais cette fois-ci, notamment avec la fatigue de la veille et le confort du lit dans lequel il dormait, il ne peut se résoudre de se laisser aller. Il n’y avait donc pas de réveil aux premières lueurs du soleil, ni de méditation matinale, et encore moins la préparation d’un bon petit déjeuner pour sa bien-aimée avant même qu’elle ne se réveille. En effet, aujourd’hui c’était Aimi qui se réveilla étonnamment la première, n’hésitant pas à prendre un petit moment avant de résoudre à réveiller le Genin. Voir son jolie minois au réveil était l’une des rares choses qui pouvaient mettre Musashi de bonne humeur, l’amenant par ailleurs à se lever sans avoir à se contraindre. Il la salua comme il se devait avant de la laisser retourner à ses occupations.

De son côté, le fils du désert entama quelques exercices dans la chambre de l’auberge, cherchant visiblement à être en forme avant d’attaquer la journée qui les attendait. Il ignorait encore ce qui les attendait, ce qu’ils pouvaient bien faire, mais il était bien décidé à se tenir auprès d’Aimi et l’aider à surmonter son deuil.

Après avoir terminé ses exercices, Musashi s’empressa d’aller prendre une bonne douche avant de se préparer à quitter leur auberge. Il enfila alors ses vêtements traditionnels et attendit l’apparition d’Aimi, qui s’était éclipsé entre temps, pour voir avec ce qu’ils allaient faire de la journée. Elle pourrait probablement lui faire visiter le village, ils pourraient éventuellement s’entraîner, s’aventurer aux alentours de Tsumago, et pleins d’autres choses.

Enfin, une fois qu’Aimi se manifesta, elle lui confia sans plus tard qu’elle avait prévu un programme d’entraînement. Posant ses pupilles dorées sur sa tendre amante, il l’écoutait attentivement tout en éprouvant une drôle de sensation. C’était étrange, il percevait une aura chaleureuse et bienveillante qui illuminait le tient de sa partenaire, la rendant ainsi aussi radieuse qu’autrefois, avant qu’elle n’apprenne le décès de son père. Il ne comprenait pas mais se priva de poser de questions, tout du moins pour le moment.

« Bonjour Aimi-chan ! Je crois que c’est une excellente idée, je te suis. » Finit-il par répliquer, sourire aux lèvres.

Il ne la quittait pas du regard, la trouvant aussi radieuse que les tournesols qu’on pouvait percevoir de l’autre côté de la fenêtre. Arborant un sourire des plus chaleureux, il s’avança vers elle sans poser plus de question. Puis, il l’embrassa tendrement avant piquer une pomme de son panier et de la suivre...



_________________
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi D89k
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Lun 30 Déc 2019 - 0:51






[ i]Panier bien garni à la main, la jeune kunoichi à la chevelure flamboyante posa son regard brillant d’amour sur Musashi qui était bien réveillé, et même prêt à partir à l’aventure. Celle-ci lui offrit un de ses plus beaux sourires avant de recevoir l’accord du Han quant à cette idée d’entraînement près des tournesols. Quand il vint l’embrasser, la rousse se sentit regagner une énergie qu’elle pensait disparue, de sa main libre, elle attrapa la nuque du blond et prolongea brièvement le baiser avant de le laisser se servir dans le panier. Elle attrapa aussi le même fruit bien vert avant de croquer dedans et de laisser le jus fruité qui lui donnait l’énergie nécessaire pour survivre à cette journée.

Aimi prit les rennes et entama la marche à travers les rues de la paisible bourgade qu’était Tsumago. Ce n’était un très grand village, mais il se suffisait pour rendre heureux ses habitants. Les pas de la jeune femme étaient très rythmés, elle ne faisait pas attention à la vitesse inhabituelle qu’elle prenait dans cette promenade. Dos au manipulateur du shoton qui devait la suivre, elle avançait et arpentait les rues en tentant d’ignorer les regards posés sur sa magnifique silhouette. Ses poings étaient serrés sans qu’elle ne s’en rende compte. Parce que non, tout n’allait pas bien. Elle venait d’enterrer son père et ne voulait pas se laisser dominer par cette sombre tristesse qui dominait son cœur. La rousse voulait rayonner comme les tournesols avant qu’ils s’endorment pour les trois autres saisons, elle voulait que son amour la voit sourire et non pleurer, elle voulait être forte pour lui et pour tous les villageois. Alors elle avançait, la tête haute, montrant à Tsumago qu’elle allait bien, même si ce n’était pas foncièrement vrai.

Quelques minutes de marche plus tard, les deux amoureux quittèrent le village natal de l’Irou nin et se retrouvèrent aux abords d’un grand champ de tournesols, mais surtout, sur un grand terrain dont le sol était ancré par la pierre de la montagne non loin d’ici. Il y avait assez d’espace pour se dépenser sans gêner qui que ce soit. C’était d’ailleurs ici que la jeune femme venait à ses heures perdues, pour s’entraîner au katana, dans le dos de ses parents. La rubiconde s’approcha d’un rocher dans un coin du terrain et invita le Han à la suivre avant de lui montrer des marques de son passage, toujours présentes, ce qui la fit sourire de nostalgie. Des entailles assez profondes qui avaient été faites après plusieurs semaines d’entraînement contre le rocher, sa petite signature. [/i]

« C’est ici que j’ai manié pour la première fois le katana que mon père a forgé. Je m’en rappelle comme si c’était hier… Je faisais ma tête de mule et je partais m’entraîner contre ce rocher durant des heures… Je trouve que c’est l’endroit idéal pour s’entraîner et je tenais à partager cela avec toi Musashi-kun. »

La jeune femme s’installa contre le rocher, posant ses mains en arrière pour se retenir et observa le blond dans toute sa splendeur un fin sourire aux lèvres. C’était fou comment elle l’aimait et à quel point son regard pétillait d’amour pour lui, même en étant triste intérieurement. Il fallait qu’elle se dépense et qu’elle oublie tout, mais ce ne serait pas amusant sans une petite consigne.

« J’ai une petite idée, et si nous nous entraînions… Sans nos affinités ? Pas de futon, pas de raiton, que nos autres capacités pour un petit combat différent. Qu’en penses-tu ? Tu peux aussi poser ta condition si tu le souhaites. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han Musashi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 21:41
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Iwa15
Entraînement près des tournesols


Je n’arrivais pas encore à expliquer comment, mais elle avait plutôt bonne mine, et cela suffisait à me rendre joyeux. Je me posais malgré tout des questions, naturellement. A première vue, elle ne semblait pas jouer la comédie, en effet, il semblerait qu’elle s’efforçait simplement de garder la tête haute, d’aller de l’avant, malgré sa peine. Cela se confirma rapidement avec son doux et tendre baiser, qui semblait d’une part me signifier de ne pas m’inquiéter, et qui vint d’une autre part nous revigorer, tous les deux.

Prenant, par la suite, une des pommes que contenait son panier, je croquais dedans avant de la suivre pour découvrir son programme d’entraînement. Marchant derrière elle, je tentais de suivre son rythme anormalement effréné, sans vraiment me poser de question. En chemin, on croisait un certain nombre de personnes qui nous regardaient de différentes façons, même si les regards étaient souvent posés sur sa silhouette. Certains semblaient encore compatir à sa peine, d’autres semblaient quant à eux étonné par la force qui se dégageait d’elle, tandis encore d’autres semblaient raide dingue d’elle. Un visage d’une beauté incommensurable et un corps qu’on pourrait qualifier de « divin » sans exagéré, cela avait en effet de quoi déboussoler les sens des hommes...

Balayant de regard les différents personnages qu’on rencontrait, je finis simplement par soupirer un petit coup avant de regarder droit devant moi, l’air totalement décontracté. Puis, au fil de notre marche rythme, je finis par me rendre compte d’une chose loin d’être anodine. Il s’agissait en effet d’Aimi, qui serrait ses poings, ce qui démontrait que tout n’allait pas aussi bien qu’elle voulait le faire croire. Chose qui était parfaitement normale, du moins à mes yeux. Alors que je voulais lui prendre la main et la serrer contre moi, je me ravisais, la laissant montrer ce qu’elle avait envie de montrer aux siens, même si cela n’était pas tout à fait vrai. Elle voulait paraître forte, et elle l’était en réalité, mais compte tenu des circonstances, personne ne lui en voudrait de montrer ouvertement ses émotions.

Quoi qu’il en fût, quelques temps plus tard, nous quittâmes le cœur de Tsumago pour ainsi nous retrouver un peu à l’extérieur du magnifique village des tournesols. Nous nous arrêtâmes aux bords d’un grand champ de tournesols. En face de nous s’affichait un vaste terrain situé au pied d’une montagne, l’endroit idéal pour un entraînement. Alors qu’Aimi s’avança avant de m’inviter à la suivre, je réalisai avant même d’observer son sourire visiblement nostalgique l’énergie qui s’en dégageait de ce lieu. Il avait un certain symbolique pour elle, j’en étais persuadé. Chose qu’elle confirma bien assez vite. Je l’écoutais, sourire aux lèvres, tandis que je balayais la zone du regard, visualisant l’image d’une petite fille qui courait dans tous les sens donnant pas mal de file à retordre à son père. Alors que mon sourire s’étendait à mesure que je visualisais cette scène, générée manifestement par mon esprit, je revins très vite à la réalité, agitant légèrement la tête avant de m’adresser à Aimi.

« Étrangement, avant même que tu ne dises un mot, j’ai eu l’impression de voir l’image une petite fille qui s’entraîne durement au katana. Pas seulement à vrai dire… » Fis-je, d’un léger rire, en me grattant légèrement l’arrière du crâne. « J’imagine que cet endroit te rappelle de nombreux souvenirs. » Repris-je, d’un léger sourire. « Je pense que c’est le lieu idéal aussi, merci de partager ça avec moi. » Conclus-je, d’un doux sourire.

Je balayais une nouvelle la zone du regard, observant ainsi les nombreuses traces indélébiles qu’Aimi avait laissé durant sa jeunesse. Puis, je reportais mon regard sur elle, la regardant amoureusement, comme pouvait le témoigner mes pupilles jaunes, qui brillaient de mille feu à chaque fois qu'ils se posaient sur elle, avant d’écouter attentivement son monologue.

« Puisque je suis incapable de me battre avec mes poings, j’accepte si tu m’autorises à utiliser au moins une arme en bois. Sinon tes règles me conviennent. Je te laisse la main d’ailleurs. » Fis-je, d’un doux sourire, tandis qu’un vent chaud et sec se manifestait, faisant virevolter nos cheveux dans tous les sens.



_________________
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi D89k
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Lun 20 Jan 2020 - 13:29






Aimi avait partagé des souvenirs de son passé d’enfant, c’était un endroit rempli de nostalgie. La plupart de ces moments en étaient de beaux. En effet, pouvoir se dépenser ici en essayant d’apprendre les arts shinobis à son seul soutien l’avait comblée. Mais cet endroit rappelait une chose douloureuse, c’était la mort de sa mère. En effet, celle-ci s’était éteinte alors que la fillette s’amusait au katana. Elle n’avait alors pas pu être à ses côtés, ni lui dire au revoir : ce qu’elle regrettera sûrement toute sa vie. Les paroles de Musashi furent comme un baume au cœur pour la rougeoyante qui s’était logée dans une tristesse certaine. Ses lèvres s’étirèrent dans un fin sourire tandis qu’elle le regardait de ses pupilles pétillantes. Ils s’échangèrent des regards amoureux avant d’en venir au sujet de leur présence ici : l’entraînement.

Pour pimenter l’échange et parce qu’ils s’étaient déjà combattu un bon nombre de fois, l’Irou nin lui proposa un petit quelque chose pour changer la donne. Une joute sans les affinités. Les deux shinobis appréciaient utiliser leur raiton et leur futon, peut-être trop au dépens de leurs autres capacités. Pour Aimi, il fallait qu’elle s’entraîne davantage sur son Taijutsu, elle savait qu’elle avait des lacunes dans ce domaine. Le Fuinjutsu pourra l'aider à combler ces difficultés. Elle savait que la manipulation du cristal allait être un gros plus pour lui et qu'elle ne parviendra sûrement pas à se protéger comme il le faut. Mais c'était le risque encourru et elle acceptait de finir blessée. Le Han accepta sans hésitation, tandis qu’il lui demandait tout de même d’utiliser une arme. La rubiconde hocha de la tête et sourit de manière espiègle.


« Oh mais j’espérais même que tu utiliserais ton katana, sinon ton arme en bois va finir en miettes tu sais ! »

Amusée et provocatrice en même temps, la jeune femme lui lança un air de défi faisant briller ses pupilles sanguines d'un flamme ardente. De loin, leur chevelure s’apparentait à des flammes dansantes, virant entre le rouge flamboyant et le doré étincelant. Étant donné que c’était à son tour de commencer, la jeune femme se positionna alors, attendant que le blond se mette en place. Quant à elle, la puissance de ses points suffira, tandis que ses avant-bras étaient protégés par des brassards solides en métal, pour contrer les attaques de son compagnon. Puis elle se lança. Étant donné qu’ils n’étaient pas loin l’un de l’autre, la rousse commença alors par se lancer de quelques pas sur lui et de tenter un simple coup de poing dans la figure.

Spoiler:
 
@Han Musashi



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han Musashi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 0:35
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Iwa15
Entraînement près des tournesols.


C’était peut-être le moment idéal pour faire ce genre de demande, mais étrangement je n’y arrivais, pas encore, préférant ainsi une fois de plus repousser l’échéance. La peur aurait bien pu expliquer ce refus, cette hésitation, mais ironiquement je ne semblais pas animé par ce sentiment, loin de là. Ainsi donc, je me contentai de la fixer avec ce regard passionné, empli d’amour, qui, d’un point de vue extérieur, avait plus l’air de me rendre ridicule qu’autre chose. Mais que voulez-vous ? On ne pouvait pas contrôler ce genre de choses, puis honnêtement je préférais de loin exprimer mes sentiments pour elle de cette manière que avec les mots.

Enfin, quant à son défi, je le relevai bien entendu sans l’once d’une hésitation. Cela s’annonçait certes compliquer mais pas moins intéressant. Après tout, rare étaient les fois où je me passais réellement de mon Shôton ou de mon raiton, il serait donc très intéressant de voir comment je pouvais m’en sortir sans eux. En somme, c’était l’entraînement parfait pour pousser un peu plus loin ma maîtrise du Kenjutsu. Et bien entendu la séance idéale pour Aimi de laisser exprimer ses poings et sa force surhumaine.

Je hochai légèrement la tête suite à sa remarque, imprégnée d’une petite dose de provocation, avant de dégainer mon katana, tout en la fixant, sourire aux lèvres. On se regardait pendant un certain temps, comme pour se jauger, mais aussi d’une certaine manière pour exprimer nos sentiments l’un pour l’autre. Puis, lorsqu’elle jugea que c’était le bon moment, la rousse se lança la première, en tentant notamment de m’infliger un simple coup de poing. L’échauffement sans doute. Sourire aux lèvres, je plaçai immédiatement mon katana entre nous deux, le tenant verticalement, de sorte à ce que son poing vienne se heurter sur la partie plate de ma lame. Cependant, ce qui avait l’air d’être une simple parade se transforma en déviation, puisque je m’empressai en effet de repousser légèrement son poing sur le côté. Mon contre-offensive suivit dans la foulée, ma lame se hâtait en effet de s’abattre avec une certaine force sur son épaule. J’utilisai toujours la partie plate de ma lame bien entendu.

Après quoi, peu importait le résultat de ma tentative, je me hâtais de reculer de quelques pas, histoire de pouvoir mieux la recevoir. Contrairement à la plupart des entraînements, là je n’avais pas vraiment de stratégie en tête. Je n’étais donc pas dans le calcul, je me contentai d’attendre et de découvrir les offensives d’Aimi sans chercher à les anticiper par avance, tout du moins pour le moment.


Spoiler:
 



_________________
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi D89k
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Svzi

Spoiler:
 


Dernière édition par Han Musashi le Jeu 19 Mar 2020 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Sam 1 Fév 2020 - 14:21






C’était ça, cette complicité qu’ils partageaient tous les deux, qui pouvait requinquer de plus belle la jeune femme. Plus que l’amour qu’ils se portaient mutuellement, les deux amants se respectaient et partageaient plus qu’une relation sérieuse. Ils étaient partenaires, mais aussi, camarades, shinobis. C’était pour cela que même si l’un tenait à l’autre et qu’il prenait soin de l’autre, ils n’hésiteront pas à se battre l’un contre l’autre pour apprendre et s’entraîner.

Aimi était donc plus qu’heureuse de pouvoir croiser le fer avec le blondinet. Après lui avoir proposé une petite alternative qui les changera de leur joute habituelle, la rubiconde provoqua doucement son bien-aimé pour le préparer à leur échange. Bien évidemment, il y répondit de la plus belle des manières en dégainant son magnifique katana. Petit duel de regard qui semblait s’éterniser, témoignant de ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre, mais démontrant un profond respect et un goût pour le combat prononcé. Lorsqu’elle détacha ses pupilles écarlate de ses pierres dorées, l’Irou nin se lança sur son adversaire de cœur.

Un simple coup de poing, en direction de sa belle face. Même si elle l’aimait tant, la genin n’allait pas hésiter une seconde à l’amocher. Très rapidement, il vint placer son sabre verticalement, parant sa faible offensive sans difficulté. Ce qui était bien lorsqu’on avait déjà utilisé l’art du Kenjutsu, c’était qu’on connaissait toutes ses facettes. Il dévia alors son bras, de manière à offrir une ouverture que la jeune femme ne pouvait pas ignorer. Le plat de son arme frappa légèrement son épaule, créant une petite douleur lancinante qui était toutefois très supportable. Elle sourit en voyant que le Han avait fait des progrès concernant le combat au corps-à-corps, mais là Aimi aura le dessus.

La doucereuse ne lui laissa pas le temps de reculer qu’elle chargea sur lui en concentrant son essence dans ses jambes et ses pieds. Elle emmagasina une bonne quantité de chakra dans ses mains, ses genoux et ses pieds avant d’enchaîner trois coups relativement puissants si elle arrivait à le toucher. Le premier visait ses côtes, le second, le visage et le troisième son flanc droit.
Pour ce premier échange, la kunoichi constatait déjà qu'il lui manquait des bases pour pouvoir contrer le genin avec le Taijutsu, cet échange allait promettre.



Spoiler:
 
@Han Musashi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han Musashi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 12:16
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Iwa15
Entraînement près des tournesols.


La petite déviation, qui s’apparentait à une parade, eut visiblement l’effet escomptée. En effet, puisqu’Aimi tomba assez facilement dans le piège, se retrouvant ainsi légèrement déstabilisée et à priori à la portée de ma contre-offensive. Cette dernière ne fut, fort heureusement, rien de plus qu’une simple frappe, du dos de mon katana, visant plus à la mettre en garde que de la blesser sérieusement.

Cependant, ce que je considérais encore comme un petit échauffement s’accéléra subitement, lorsque la Chiwa s’élança vers ma personne, en cherchant visiblement à m’empêcher de prendre de la distance. Son choix aurait pu s’avérer être un très mauvais choix, mais compte tenu des consignes qui me privaient de mon raiton contre une interdiction de l’utilisation de son futon, je me retrouvai vite pris de vitesse et à court d’idée, si ce n’était une éventuelle esquive pour échapper à ses coups qui ne me disaient rien qui vaille.

N’ayant pas de plan en tête, je me vis contraint d’improviser sur le tas, en esquivant tout d’abord son premier coup de poing, qui visait visiblement mes côtes. Puis, je réagis dans la foulée en plaçant subitement la partie plate de mon katana devant mon visage, parant ainsi parfaitement son deuxième coup, qui s’annonçait destructeur. Alors que je pensais qu’elle s’arrêterait à là, notamment du fait de la proximité de ma lame avec son corps, qui pouvait la trancher à tout moment, Aimi me surprit en m’assénant contre toute attente un coup de poing destructeur sur le flanc droit. Ne l’ayant absolument pas vu venir, je me vis propulsé à quelques mètres plus loin, souffrant de cet enchaînement que je n’étais pas prêt d’oublier.

« Argh ! J'avoue, je ne m'y attendais... Tu en as encore combien des comme ça en réserve ? » Demandai-je, d’un ton amusé.

Encore quelques-unes, j’imaginais. Comme quoi, malgré son charge de travail à l’hôpital et toute la responsabilité que cela faisait peser sur elle, sans compter notre vie de couple, Aimi parvenait malgré tout à trouver temps pour s’entraîner, pour développer des nouvelles techniques et ainsi progresser. C’était en quelque sorte la femme à tout faire, et bien que je le sache en partie déjà, cela ne m’empêchait pas d’en être toujours surpris, d’en être impressionné, et fier d’elle.

Me relevant tant bien que mal, malgré la douleur, je lui souris longuement avant de prendre le temps de réaliser une série de mudra. Mon sourire lui annonçait la couleur, tandis que ma lenteur pour lancer la technique l’exhortait à s’y préparer, à trouver un moyen de s’en défendre, un autre moyen que son futon.

Curieux de connaître la défense qu’elle déploiera, je générai quelques projectiles de Shôton avant de les lancer par la suite dans les airs, histoire de rendre la technique beaucoup plus dangereuse et de rendre toute défense beaucoup plus compliquée. Puis, les projectiles se mirent à retomber en cloche, sur une large zone autour d’Aimi, qui avait eu tout le temps pour s’y préparer. Après quoi, je restais sur mes gardes, prêt à faire face une éventuelle contre-attaque, pourvu que ce ne soit pas un enchaînement au corps-à-corps.


Spoiler:
 

_________________
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi D89k
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 16:21






La petite tactique de déviation du Han fut mouche, lui assénant un coup à l’épaule qui la désarçonna plus qu’il put lui faire de mal. La Chiwa n’avait pas beaucoup de tours dans son sac, avec le Taijutsu. Là était la nécessité de cet entraînement, dont l’échauffement touchait déjà à sa fin. Si elle ne voulait pas se retrouver dépassée par ses dons claniques et au kenjutsu, elle devait agir. Sachant qu’il ne pouvait utiliser son raiton, la rubiconde en profitant pour charger corps et âme en direction du blondinet. Près de lui, la jeune femme se lança dans une danse de triple coups visant à l’atteindre sur différentes parties de son corps. Bien évidemment, Musashi ne la laissa pas faire et esquiva le premier et para le second. Mais cela n’était pas fini, et la dernière attaque de cet enchaînement du rubis vint atteindre son flanc droit. Le chakra relâché le fit propulser en arrière, à même le sol.

En entendant son bien-aimé, Aimi haussa des épaules avant de lui offrir un sourire pour que mystérieux ; là était toute la surprise et elle savait que le genin en aurait en réserve. Preuve à l’appui, alors que le jeune homme se relevait et réalisait des mudras. La kunoichi commença alors à se préparer mentalement et physiquement, commençant à concentrer du chakra dans ses jambes au cas où. Surprise par la direction que prenaient les projectiles de cristal, la jeune femme leva son regard vers le ciel et se préparait à esquiver. Seulement, la surprise fut de mise, tandis que le cristal prenait la forme d’une multitude de lances qui filaient sur elle sur une zone assez large. Esquiver ne servait à rien. Son cerveau réfléchissait vite, tandis que ses mains se préparaient à faire des mudras ; jusqu’à ce qu’elle se rappelle qu’elle n’avait pas le droit. Grinçant des dents, elle n’avait aucune technique qui puisse l’aider à se protéger de cette nuée de lances. Elle tenta d’esquiver un projectile, mais deux autres se plantèrent alors sur elle, dans l’épaule gauche et l’autre traversa son bras droit.

Un gémissement de douleur cracha de sa bouche tandis qu’elle grimaçait de douleur. La rousse était entourée de cristal brisé tandis que le haut de son corps lui faisait atrocement mal. «Aller Aimi, tu as vu pire, reprend toi, vite !» Le sang coulait de ses deux plaies, mais le plus important était de réparer le trou de son bras droit. Dans une rage certainement liée à la douleur, la kunoichi arracha la pointe dans son épaule et la jeta avant de réaliser des mudras pour activer le sceau sur son corps. Une aura verdoyante se localisa sur les deux blessures, s’attardant principalement sur le trou. L’Eisei nin ne put seulement arrêter les saignements et refermer des tissus, mais ce n’était pas suffisant pour tout refermer, étant donné qu’elle utilisa un peu de chakra pour stopper l’hémorragie sur l’épaule. Ces soins lui permettaient tout de même de mieux se mouver, même si elle se voyait avec plus de difficultés et la douleur était toujours présente.


« Je vois que je ne suis pas la seule à avoir appris des techniques redoutables... »

Siffla-t-elle entre ses lèvres tandis que ses dents se serraient et qu’elle souriait pour lui montrer qu’elle était toujours là, qu’elle n’allait pas abandonner. En voyant les capacités possibles du Han, la rousse se sentait dans l’obligation d’y aller fort, parce qu’elle n’avait développé que de fortes techniques au corps-à-corps, comptant souvent sur son futon. L’Irou nin décida alors qu’elle allait lui faire goûter à une petite de ses créations, s’il n’arrivait pas à s’en dépatouiller. Concentrant du chakra dans ses pieds, la rubiconde décolla à pleine vitesse dans sa direction tandis que sa main, dont les doigts se resserraient, se vit recouverte d’un chakra mêlant du vert et du bleu. À sa hauteur, la doucereuse frappa alors rapidement, visant son bras armé dans le but de le blesser de manière plus profonde, pour l’empêcher de l’utiliser tout simplement.


Spoiler:
 
@Han Musashi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han Musashi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 21:16
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Iwa15
Entraînement près des tournesols.


L’enchaînement d’Aimi avait pour ainsi dire marqué la fin de l’échauffement, faisant ainsi rentrer ce combat dans une nouvelle dimension. Désormais, tous les coups étaient permis, ou presque… à l’exception bien entendu des techniques raiton et futon, qui avaient été exclues dès le début de la séance, d'un commun accord, sur proposition de la Chiwa. Ainsi donc, elle m’offrait la parfaite occasion de mettre à l’épreuve sa défense, qui était en grande partie privée de sa force, à cause de l’interdiction du futon. Saura -t-elle se débrouiller sans son affinité ? Aurait-elle développé des nouvelles techniques susceptibles de rendre son futon moins indispensable ? Je l’ignorais, mais je comptais bien vérifier cela, avec la technique qui suivait et dont j’avais pris tout mon temps pour mettre en œuvre, histoire qu’elle puisse s’y préparer un minimum.

Ainsi donc, mes projectiles cristallins s’élevaient dans les airs et se taillaient, sous le regard de la Chiwa, en des lances parfaitement aiguisées et taillées telles des harpons. Il n’y avait plus d’effet de surprise, chose que je ne voyais pas forcément utile, compte tenu du peu de possibilité qui lui restaient pour se défendre de ce type de technique. Concentrée, elle cherchait visiblement un moyen d’éviter cette technique, qu’elle ne pourrait de toute évidence pas esquiver. Curieux de connaître sa réaction, je conclus le dernier mudra nécessaire à la technique pour ordonner aux projectiles de s’abattre sur elle.

Cependant, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir le choix de la Genin, qui ne fut ni plus ni moins que d'encaisser les projectiles qui lui tombaient dessus. Je ne pus naturellement m’empêcher de grimacer en la voyant se tordre de douleur, mais je tâchais malgré tout de rester sur place et éviter d’exprimer le moins possible ma culpabilité, mon inquiétude. Elle avait fait le choix d’encaisser, ce qui ne pouvait que signifier deux choses : soit elle n’avait aucune défense pour y faire face, soit elle savait ce qu’elle faisait. Dans le premier cas, cela devrait plus que jamais l’inciter à mettre au point d’autres types de défense, et dans le second cas, il n’y avait bien entendu aucune raison de s’inquiéter. Ce fut dans tous les cas très difficile, tant pour moi de la voir dans cet état, et qui plus était par ma faute, que pour elle de se remettre de cette technique dont ses soins ne suffisaient visiblement à s’en remettre intégralement.

Je m’efforçai de sourire à sa remarque avant de reprendre un air des plus concentré, tout en tenant fermement mon arme entre les mains, parer ainsi à toute éventualité. Ainsi, lorsqu’elle fut fin prête, elle se rua immédiatement sur ma personne, cherchant visiblement à neutraliser mon bras armé de sa main recouverte de chakra médical. Sa technique, qui ne me disant rien qui vaille, me contraint immédiatement à glisser mon arme à ma main gauche, tandis que la droite vint en partie se dissimuler derrière mon dos. Je n’avais pas l’intention de fuir ni d’esquiver sa technique, c’était pourquoi j’attendis vraiment le dernier moment pour tenter de dévier la trajectoire de sa main, qui, si elle restait inchangée, visait directement le cœur, notamment à cause de mes agissements.

Cependant, le semblant de sourire qui semblait se dessiner sur mon visage, synonyme d'une certaine confiance en mes capacités, se volatilisa dès lors que je me rendis compte de la véritable force et de la vitesse d’exécution de sa technique, qui rendait pour ainsi dire toute déviation bien plus compliquée que je ne l’aurais cru. Ainsi donc, sa main vint mourir sur mon épaule droite, créant une entaille suffisamment profonde, mais bien moins pire que si je ne l’avais pas privé d’une partie de sa force. La douleur fut vive, et même moi qui avait peu l’habitude de gémir, je me vis exprimer ma douleur aussi ouvertement qu’elle le fut lors de mon assaut. Si la proximité m’incitait à user de mon raiton, je m’efforçai de m’en priver, me contentant ainsi de faire abattre subitement et aussi rapidement que possible le pommeau de mon katana sur son cou.

On avait rarement pour habitude de s’entraîner de la sorte, c’est-à-dire aussi vivement, aussi dangereusement, néanmoins c’était nécessaire, car il fallait que chacun de nous deux soit en mesure d’affronter n’importe quel type d’adversaire si l’un n’était pas là pour veiller sur l’autre...

« Voici donc ce qui arrive lorsqu’on compte trop sur son affinité, n’est-ce pas ? » Fis-je, en m'efforçant de garder un air amusé, après un bond en arrière pour mettre de la distance.

Ma remarque était plus destinée pour moi qu'elle, puisque, elle, elle était parvenu à plutôt bien s'en sortir, malgré l'absence de son affinité, tandis que moi... et bien mon bras droit était pour ainsi dire foutu. ce qui signifiait que le ninjutsu devenait impossible. Et quant au Kenjutsu, et bien disons qu'avec la main gauche, cela s’annonçait plutôt compliquer, très compliquer. Ainsi donc, tout avait l’air d’indiquer qu’on arrivait à la fin de cet entraînement…


Spoiler:
 

_________________
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi D89k
Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi Empty
Mar 24 Mar 2020 - 18:47






Combien de fois les deux amoureux avaient échangé des combats plus redoutables les uns que les autres ? Ils s’aimaient aussi forts qu’ils n’avaient de limite -sauf celle de tuer l’autre bien évidemment- dans l’échange des coups. Aimi en connaissait beaucoup sur Musashi, et c’était aussi pour cela qu’elle avait envie de le voir sous un nouveau style de combat. C’était aussi un moyen de voir de quoi il était capable dans n’importe quelle situation qui s’offrait à lui. Armé de son shoton, il était très redoutable. Sans son raiton, la rousse avait peut-être une chance d’arriver au corps-à-corps avec lui. Mais elle ne savait pas jusqu’où ses capacités s’étendaient. Rien que l’assaut des piques de cristal faisait comprendre que le blondinet était très redoutable, elle était fière de le voir user de si puissantes techniques et comptait bien le lui montrer. Ce fut douloureuse mais pleine de détermination, prête à aller au bout de cet échange où leur cœur se liait. Elle savait que sa plaie pouvait s’ouvrir au moindre choc, si elle ne faisait pas attention, alors autant essayer le tout pour le tout. La rubiconde savait que la voir blessée ne devait pas lui plaire, mais il devait lui faire confiance.

Un halo intense entourait la fine main de la jeune femme. Beaucoup sous-estimaient sa force et l’impact de ses coups, mais le Han savait très bien qu’elle pouvait infliger de gros dégâts, même si on ne dirait pas comme cela. Si elle s’attendait à ce qu’il tente de l’esquiver, celui-ci usa de son arme pour dévier l’attaque. Cependant, cela ne suffisait pas et le point d’impact se fit sur son épaule. L’esquisse de satisfaction qui avait commencé à apparaître disparut, prenant place à une réelle grimace de douleur. Aimi ne lâcha pas, n’appréciant pas le voir ainsi. Armé d’une férocité sans pareille, sûrement à cause de sa douleur et de l’immobilisation de son bras. Musashi usa de toute sa force pour frapper la rousse à la base du cou. Sa réaction fut immédiate, tandis qu’elle utilisa le brassard de son bras blessé pour encaisser l’attaque. Celui-ci frappa à côté, n’étant pas suffisamment rapide pour parer. La vive douleur se marqua sur son visage, tandis qu’elle gémissait à son tour. Les saignements reprirent au niveau de sa plaie, glissant et chatouillant sa peau. Son bras était bien trop endolori pour pouvoir l’utiliser.

Encore au corps-à-corps, la kunoichi se décida à stopper tout échange. En apposant un sceau sur le Han et grâce à un mudra réalisé avec difficulté, celui-ci se déclencha et usa du chakra stocké pour immobiliser le jeune homme s’il ne comprenait pas l’entourloupe. Ses deux mains restaient liées, maintenant le mudra pour le contrer. Elle grimaçait encore de douleur et voyait le saignement continuer abondamment.


« C’est fini, mon ché... »

Son bras se mit à trembler, tandis que les nerfs se fragilisaient de plus en plus. La jeune femme rompit alors le contact, n’ayant pu l’immobiliser, si ça avait marché, que quelques instants. Elle fit signe de la main de stopper, tandis qu’elle se laissa tomber à genoux sur le sol rocailleux et poussiéreux.

« C’est qui, qui a eu cette idée d’enlever les affinités hein ? »

Inspiration, expiration, il fallait qu’elle use de beaucoup de chakra pour réparer les deux âmes blessées. Pour pouvoir gérer le bras du manipulateur de shoton, elle devait stopper son hémorragie avant de devenir encore plus blanche qu’elle l’était. Une quantité phénoménale de chakra circula dans son corps, jusqu’à ses deux mains jointes, les entourant intensément de vert. Elle la déposa alors sur son bras, qui refermait petit à petit les tissus, et ce, de manière bien plus efficace que le premier soin de tout à l’heure. Le visage de la rousse était crispé par la douleur, mais elle avait confiance en ses capacités et savait que ça ne sera plus qu’un malheureux cauchemar.

« Il faut que je m’occupe de ton bras… Bravo Musashi, tu es vraiment redoutable. »

Spoiler:
 
@Han Musashi

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: